Roger Vandenberghe : il gère la fougère

Tout le monde a entendu parler de la guerre du Vietnam.

Principalement au travers du cinéma américain et de l’obligation de jouer Fortunate son à chaque fois qu’un hélicoptère point à l’horizon. Pourtant, le prélude de cette guerre fut celle bien moins connue d’Indochine, où ce furent les forces françaises qui se retrouvèrent à découvrir la joie des embuscades de jungle tendues par des communistes taquins. Et si même de par chez nous, l’amnésie semble grande, c’est pourtant fermer les yeux sur quelques personnages hauts en couleur, comme par exemple, Roger Vandenberghe.

Une sorte de John Rambo béarnais qui avait une passion : la faire à l’envers.

Pour mieux comprendre, voici donc une nouvelle vidéo du Petit Théâtre des Opérations.

Attendez, Petit Théâtre qui sort bientôt en bédé complète me dit-on ? Il faudra que j’en reparle ici.

 

45 réponses à “Roger Vandenberghe : il gère la fougère

    • Qu’est-ce que c’est quoi donc qu’est-ce, cette référence si mystérieuse ?

      Belle vidéo sinon -surtout l’arrêt de la musique en respect- , qui rend un bel hommage et condense bien la vie de Monsieur V., dont j’espère que plus de gens connaîtront l’existence.

      Petite précision: la tenue noire qui a été portée par les Tigres Noirs de Vandenberghe l’était aussi par les maquisards Hmongs encadrés par le Colonel Sassi, c’est une tenue traditionnelle chez les Hmong, qui portaient avec ça un ou plusieurs larges colliers d’argent autour du cou, en référence au « Grand Chien Céleste », déité fondamentale chez eux.

      Les Hmong sont une des (nombreuses) ethnies qui ont spontanément aidé le vil colonisateur français revenu reprendre le contrôle sur l’Indochine, où il n’y avait presque plus aucune autorité suite à la débâcle en 1940, et où l’armée impériale du japon massacra hommes femmes et enfants français à grands coups de baïonnette façon Nanking, juste… ben… en fait, sans raison valable si ce n’est l’envie de tuer « des civils » désarmés, qui avaient reçu au préalable des tracts les invitant à venir se rendre auprès du camp japonais le plus proche où ils seraient « très bien traités promis-juré » après avoir remis toute arme en leur possession. Ne faites jamais confiance.

      Si les Hmong se sont mis à aider si spontanément les soldats français des services dits « spéciaux » plus ou moins clandestins (du 11e Choc au GCMA, jusqu’aux simples Commandos Marine, etc.), c’est parce qu’avant même l’arrivée de ces derniers ils étaient la cible d’un génocide, qui se poursuit encore aujourd’hui dans le silence le plus absolu.
      Il faut dire que les Hmong ne font rien pour qu’on parle d’eux: s’ils pratiquaient la circoncision, ce qu’ils subissent aurait peut-être été beaucoup plus mentionné.

      Une chose amusante, tant que je suis sur le sujet et que j’ai l’occasion de faire de la provocation purement gratuite mais qui m’amuse (mon côté « vieux sale gamin »):

      Savez-vous qu’il y a des gens qui nient le génocide des Hmong ?

      Il y a, en effet, parmi les pseudo-intellectuels aux USA, et ce depuis la Guerre du Vietnam (qui est appelée « La Guerre Américaine », au Vietnam), des gens comme Noam Chomsky, qui même aujourd’hui, 50 ans plus tard, soutien mordicus que cela n’a jamais eu lieu et que toute référence à des exactions planifiées et génocidaires de la part de Saints Communistes qu’il adore est de la propagande manipulatrice anticommuniste (-« primaire », of course & obviously) de la part des USA.

      On a donc Noam Chomsky, juif, qui fait depuis 50 ans de la négation de génocide.

      Il faut admettre que c’est cocasse. :]

      Et parce que je suis en forme et que j’ai envie de faire chier tout le monde aujourd’hui: avis à tous les nazionaux-socialistes, tous les juifs ne sont pas marxistes, il y a des gens comme Ben Shapiro aussi, et bien d’autres encore. Ou, ici, Gilles Goldnael.

      Balançage de crottes de nez mis à part, et sans vouloir faire de concours inutile entre différents héros, je conseille au Connard de s’intéresser aussi à Jean Sassi (de ses débuts chez les Jeds jusqu’à l’Indochine en passant par sa création du 11e Choc, il y a moyen de faire deux vidéos, tranquille), « Bob » Maloubier, Hélie Denoix de St Marc, Vang Pao et à bien d’autres que j’oublie honteusement, ou même aussi à mon préféré, le Capitaine Paul-Alain Léger, l’homme qui a détruit une organisation terroriste juste avec des tampons et des lettres :]
      (et hop, je suis gentil: je fournis même un bon titre pour une vidéo potentielle sur lui :) )

  1. Oh les lâches ! Déja que la guérilla c’était limite mais l’assassiner dans son sommeil ! Grrrrrrrrrrrrrrrr

    • Voyez cette lâcheté comme un aveu de faiblesse d’Ho Chi Minh et une preuve de la puissance extrême de Vandenberghe: cela signifie que Roger Vandenberghe était si efficace que le seul moyen de l’avoir n’a pu être que de l’attaquer lorsqu’il se reposait. :)

      • nan mais les gars, il n y a ni lachetee ni aveu de faiblesse.. c etait la guerre.. et de plus une guerre pour virer l envahisseur.. Toutes les methodes sont bonnes. et comme Ho Chi Minh n avait pas l aviation pour balancer un tapis de bombes sur toute la zone, ben on improvise..

  2. Comme d’habitude, très bien mis en image! Et toujours aussi humoristique…

    Les petites histoires de la grande… Merci pour cette remise en mémoire

  3. Comment? Une BD sur le petit théâtre par l’Odieux? Diantre! Vite mon portefeuille !

    Une Mandale Ou Rien… voilà un sujet qui mériterait un spoiler ;)

  4. Autant j’apprécie les actes héroïques des résistants qui étaient les héros des épisodes précédents, autant je trouve limite de glorifier un envahisseur qui massacra des jeunes viets largement sous-équipés. C’est vrai que le réservoir de héros français résistants est déjà largement épuisé

    • C’est marrant, je ne pensais pas que l’invasion de l’Europe par Napoléon était un acte de résistance (cf https://unodieuxconnard.com/2019/09/11/boeuf-et-bourguignon/)
      Quand à Von Luckner (cf https://unodieuxconnard.com/2018/07/04/felix-von-luckner-le-pirate-des-caraibes-de-1917/), Max Mader (cf https://unodieuxconnard.com/2018/05/03/priere-de-ne-pas-enerver-le-legionnaire/) ou les combats en Normandie de 1914 (cf https://unodieuxconnard.com/2018/03/28/la-mamie-qui-arreta-les-allemands/), ce ne sont pas vraiment des actions de résistances qui sont mis en avant

      Vous savez, toud ce que vous gagnez avec ce post, c’est de passer pour un abruti (à la comprenette lente et déficiente) et pas pour un connard comme le maitre des lieux

    • quid du général Bigeard ? dans un style différent de Roger Vandenberghe , après l’Indochine et l’Algérie , il a encerclé un brin la Lorraine du sud ! paix à ses cendres qui attendent d’être répandues sur Diên Biên Phu . ( les jeunes viets sous équipés se montrant rancuniers . )

    • Des jeunes Viets largement sous équipés… cette vision romantique et manichéenne de la guerre d’Indochine, pas que les français ait été les « gentils » de l’histoire mais résumer les viets à des jeunes personnes luttant pour la liberté… Demandez donc à Tran Dinh Vy ce qu’il en pense..

    • @ Cuscolima:

      Beaucoup de gens trop peu informés (à dessein: l’information c’est le pouvoir, celui dont on en prive est sous contrôle) font la même erreur que vous: l’Indochine n’est à l’époque absolument pas une entité monolithique, et « le viet » que vous imaginez jeune, désarmé, opprimé et massacré par « l’envahisseur français » (ça manque de violons gémissants et d’appels larmoyants pour aller encore plus loin dans le registre émotionnel: « DES ZENFANTS !§!§§!!!! ») est encadré, entraîné, soutenu financièrement et armé ou aidé de toutes manières possibles par des militaires Chinois (bien plus que par l’URSS, qui à part de la propagande massive via les pseudo-intellectuels sous son contrôle en « occident » n’a pas fait grand-chose), Laotiens (Pathet Lao, Parti Communiste du Laos), Cambodgiens, Américains (oui), et même par des citoyens français eux-mêmes (notamment Maurice Thorez, coupable d’actes de torture et de génocide, mais jamais puni par l’institution judiciaire -les juges de gauche, majoritaires en france vu le nombre de magistrats adhérents au Syndicat de la Magistrature, organe communiste qui se vante encore aujourd’hui d’être « Le Premier syndicat » de toute l’institution, étaient comme qui dirait complices).

      Un exemple est le cas de cette patrouille de commandos mixtes (ethnies locales anticommunistes et vil homme blanc colonisateur patriarcal, qui vivent et combattent ensemble au point que de nombreux soldats français les appelaient « nos frères ») menés par un caporal franco-vietnamien qui découvre, un jour, une cache d’armes comprenant des canons d’artillerie flambant neufs, dont les marquages indiquaient fièrement… MANUFACTURE D’ARMES DE SAINT-ETIENNE, FRANCE.

      Car à l’époque, toutes les usines ont un syndicat communiste puissant, la CGT, qui en plus d’avoir tenté en 1947 ce qu’ils appelaient des « Grèves Insurrectionnelles » en prenant le contrôle de leurs propres usines un peu partout en france métropolitaine, armes et explosifs à la main et appuyés par des véhicules militaires volés (des « automitrailleuses »), dans l’espoir que les villes locales se soulèveraient pour j’imagine faire « une nouvelle version de la Commune » en nostalgiques de 1871, ont détourné pendant toute la Guerre d’Indochine divers armements qu’ils produisaient dans leurs usines en tant qu’ouvriers, en les sortant pièce par pièce pour ensuite les envoyer à Marseille où les dockers, contrôlés par d’autres syndicats communistes, les transféraient vers l’Indochine où ces éléments étaient réassemblés.
      Ces caisses qui contenaient des canons d’artillerie démontés étaient placés dans les mêmes cales que les navires qui ramenaient ensuite des soldats français blessés, lesquels étaient chaleureusement accueillis à leur retour à Marseille par des dockers communistes qui tentaient parfois de prendre le contrôle du navire pour les battre à mort ou, faute de réussir créaient des émeutes dans le port et jetaient tout un tas de projectiles (boules de pétanque, etc) sur les blessés qu’on descendait des bateaux dans des brancards, au point que la police dût finalement plusieurs fois intervenir (mais pas trop quand même) quand la situation devenaient grave pour que les politiciens locaux continuent de faire comme s’il ne se passait rien.

      En aparté: ce genre d’événements (la découverte de canons d’artillerie lors d’une patrouille) a été mentionné sur Wikipédia.fr, sources à l’appui, mais la page a subi des « modifications » et des demandes d’effacement permanentes depuis sa création, qui n’étonnent que ceux qui s’imaginent que Wikipédia est neutre: ça fait une dizaine d’années maintenant que nombreuses pages ont été mises sous contrôle par des participants réguliers de Wikipédia.fr qui défendent une idéologie et sa propagande plutôt que les faits historiques réels et exacts, la tactique est toujours la même et consiste à multiplier les signalements et modifications afin qu’un administrateur neutre finisse par être prévenu du problème sur telle ou telle page, et la verrouille à la dernière modification en date, faite par les propagandistes, préservant à jamais la soi-disant Vérité qu’ils veulent présenter. Les gens honnêtes qui déclarent et croient sincèrement que Wikipédia est « Fiable » parce qu’elle est ouverte à tous sont complétement aveugles à ce genre de fraudes, qu’il faut avoir vu à l’oeuvre en observateur détaché pour comprendre.

      Quant à l’armement et à l’entraînement fourni par les Américains au Viet-Minh, il faut savoir que les troupes US ayant fait partie des anciennes unités clandestines « tri-partites » créées conjointement par les Anglais, le gouvernement US et le gouvernement DeGaulle en exil à Londres, les fameux Jedburghs comprenant chaque fois 1 soldat-commando US, 1 soldat-commando français et 1 soldat-codo Britannique furent envoyées en Indochine par Franklin Delano (celui qui n’est pas digne de porter le nom Roosevelt: je l’appelle donc ainsi, juste Delano, cette espèce de sous-merdre manipulatrice) spécifiquement pour aider « les Viets », avant qu’un changement de président US 5 ans plus tard et la panique collective orchestrée par les journalistes complices de l’URSS (journalistes sous l’influence directe d’agents du KGB un peu partout en « Occident », cf les Archives Mitrokhine, du nom de cet ancien agent du KGB, pour les détails: notamment, le journal « Le Monde » était infiltré, le nom de code de l’agent local était « Messager » si je me souviens bien) concernant Dien Bien Phu n’amènent un changement complet de comportement de la part du gouvernement US, qui se mit à aider les soldats français et l’effort de guerre en Indochine.

      Avant ce revirement, l’OSS, Office of Strategic Services, l’ancêtre de la CIA, avait quelques années plus tôt lancé une opération militaire secréte « façon Forces Spéciales » pour faire sortir un obscur prisonnier politique détenu en Chine: un certain Ho Chi Minh, celui-là même qui fonda le Viet-Minh que combattirent les soldats français en Indochine, et celui-là même, toujours, qui sera l’ennemi du gouvernement US durant la Guerre du Vietnam.
      Si ça vous rappelle un certain financement et un certain soutien militaire apporté dés les années 1970 par la CIA à des messieurs barbus bizarres qui se faisaient appeler « Talibans » en Afghanistan contre les Russes puis devinrent les ennemis mortels des USA 30 ans plus tard au début des années 2000, vous venez de voir à l’oeuvre une démonstration magistrale de la crétinerie géopolitique sans limites de la CIA et du gouvernement US… c’est impressionnant de connerie, non ? :]

      Pour en revenir aux forces anti-communistes en présence en Indochine, en plus des Hmong que j’ai mentionné dans un précédent commentaire, il y a eu plein d’autres tribus et ethnies qui, pour avoir décidé de tenir du côté des soldats français et pour n’avoir pas voulu rejoindre le grand paradis communiste, ont subi des atrocités comparables au sort des Juifs durant la 2éme Guerre Mondiale: notamment les Rhadés, les Jarai, et j’en oublie trop… toutes ces ethnies et tribus ont formé ce qui a été grossièrement résumé sous le terme « Montagnards » et occupaient les hauts plateaux montagneux (cf la Plaine des Jarres, au Laos) -les Jarai sont plus proche de la Thaïlande si je me souviens bien, en tous cas s’il y a une seule chose à retenir, c’est que la réalité est infiniment plus complexe que « les gentils jaunes contre les méchants blancs », surtout quand on connaît le double jeu permanent des pirates locaux qui sillonnaient les côtes et fleuves sur leurs jonques à drapeau noir (un jour pro-Viet Minh, un jour pro-français… selon leurs intérêts).
      Si vous voulez avoir une bonne vision des exactions génocidaires contre les Hmong et ces ethnies, regardez le film « Rambo IV »: là il y est question des Karen en Birmanie, mais ça suit exactement le même principe.

      En tous cas, les innombrables gens à moitié renseignés qui n’ont jamais entendu le nom d’Alexandre Yersin (tellement révéré pour l’aide et le soutien qu’il a apporté aux divers villageois que lorsque les Viet-Minh ont voulu saccager sa tombe, lesdits villageois ont protesté si violemment que les communistes n’ont pas osé, tant il était aimé de la population locale pour les avoir soigné contre diverses maladies durant des années sans jamais rien demander en retour) mais déclarent fermement que « la colonisation de l’Indochine c’était l’esclavage », ou que « les soldats français ont fait une guerre contre le peuple vietnamien » qui à l’époque n’avait presque aucune existence réelle tant tout était fragmenté, ou décrètent que « les Hmong ont tué les gens de leur propre peuple et étaient des traîtres aux yeux des indochinois » démontrent une ignorance crasse, surtout quand on les entend dire « pour les français, les indochinois c’étaient des niakoués » sans être capable de donner ni l’orthographe exacte et réelle de ce mot ni sa signification précise dans le vocabulaire Vietnamien (Nha quê => « paysan ») et alors que la totalité des soldats français qui ont combattu aux côtés des différents peuples d’Indochine contre les communistes ont souffert de ce qu’ils appelaient « le Mal Jaune »: un sentiment de culpabilité et de regret intense qu’ils ont ressenti toute leur vie durant pour avoir été contraints et forcés par le gouvernement français socialiste de Pierre Mendès-France à abandonner ceux qu’ils considéraient comme leurs frères après tant d’années, comme Touby Lyfoung qui a été emprisonné dans un camp de concentration par les gentils communistes sauveurs de l’humanité, y a été torturé quotidiennement jusqu’à ce que mort s’ensuive.

      Certains anciens soldats français ont même fini par se suicider pour attirer l’attention sur le sort des Hmong restés au Vietnam:

      Ceux que ça intéresse de connaître exactement la réalité historique peuvent aussi chercher le témoignage d’Hélie De Noix de Saint Marc, qui comme beaucoup a sérieusement pensé à rester sur place seul, malgré sa famille en france, pour continuer le combat aux côtés des Hmong en dépit des ordres de politiciens idéologiquement complices des génocidaires communistes, et qui raconte combien la mort dans l’âme il a dû se résoudre, lui et d’autres, à taper à coups de crosses sur les doigts des Hmongs qui s’accrochaient désespérément aux camions militaires lors du départ des troupes françaises en sachant tout comme eux qu’ils étaient abandonnés à des tortionnaires et étaient de fait condamnés à morts par Pierre Mendés-France, politicien vivant bien au chaud sous les dorures du Palais de l’Élysée.

      • passionnant ! la réalité est toujours infiniment plus complexe que les bluettes dont on nous gave , sur Wiki et ailleurs !
        dans son film  » Gran Torino  » , Clint Eastwood , jetant aux orties tous les principes et préjugés inculqués pendant toute son existence , sacrifie sa vie d’ex raciste afin de sauver celle d’un jeune Hmong de ses voisins . des gens qu’il a appris à apprécier , qui sont devenus sa vraie famille . la filiation , c’est son truc , à Clint . un républicain pur sucre .
        vous n’expliquez pas pourquoi vous méprisez  » Franklin Delano  » ! c’est son activisme au bénéfice de la Standard Oil , qui a eu pour conséquence de jucher les Saoud sur le trône d’Arabie ? sa brusque cécité quand la flotte de l’amiral Yamamoto se dirigeait vers Hawaï ? son refus de bombarder les rails qui menaient les trains de déportés à Auschwitz ? mais j’y pense : son remplaçant , le marchand de cravates , celui qui a ordonné le largage de deux bombes sur deux villes japonaises , était digne de lui succéder , du coup !
        ….. et Teddy , il était digne de s’appeler Roosevelt , selon vous ? moi je l’aime bien . il paraît que Donald Rumsfeld aussi : un buste de Teddy trônait dans son bureau !
        en Birmanie , les Karen vont en prendre pour leur grade , à la suite du récent coup d’état . gageons que des célébrités hollywoodiennes se pencheront sur leur cas . ça ne servira à rien , des larmes de crocodiles seront versées ! mais qu’importe ! du moment que ça fait vendre .
        voilà voilà …. pour Alexandre Yersin et la quintonine tueuse de paludisme , vous m’avez déjà instruite ! bon , j’ai peut-être pas tout retenu , mais encore merci !

      • L’histoire du canon est très spectaculaire, mieux que Copperfield faisant disparaître la Statue de la Liberté, malheureusement elle n’est pas crédible et ce pour trois raisons.
        La première c’est qu’il existe ce qu’on appel le matériel de prise, dans une bataille le vaincu a souvent tendance à abandonner son matériel derrière lui, notamment ce qui est trop lourd à déplacer rapidement comme… des canons. C’est largement moins tiré par les cheveux qu’une conspiration communiste mondiale pour envoyer à l’autre bout du monde une poignée de canons.
        Ce qui nous amène au deuxième point, envoyer des armes depuis la France vers l’Indochine pour en faire le profiter le Vietminh implique une gigantesque chaîne d’individus et/ou d’organisations avec énormément de risque de se faire découvrir tout ça pour un gain quasi-nul. En effet pourquoi s’embêter avec ça alors qu’on a le « grand frère » (ironie) chinois et via lui l’URSS prêt à fournir une quantité infinie (au regard des besoins vietnamien) de matériel de tout type et sans le moindre risque d’être intercepté? Cela n’a pas d’intérêt.
        Dernier point, malheureusement il se trouve que la manufacture d’arme de Saint-Etienne ne produisait que des armes individuelles, surtout des fusils, pas des canons.

    • Pas tant que ça, nous n’avions pas l’équipement des Américains quand même. D’ailleurs, la moitié des films de guerre US portent sur le Vietnam où ils ont pris une raclée gigantesque en comparaison…
      En même temps, ils n’ont pas le choix. Depuis leur victoire de 1945, le moins que l’on puisse dire est que l’armée américaine n’est pas restée chez elle a graisser ses rangers. Et ils n’ont fait qu’enchaîner les raclées. Je ne sais pas laquelle est la pire. Peut-être la tentative de débarquement à la Baie des Cochons (Cuba). Juste en face de chez eux, contre un ennemi équipé comme il peut…et fessée, go home. Alors ça va, je ne trouve pas que nous ayons à rougir.

    • @ Haja:
      Non, si on ne parle pas de la guerre d’Indochine en france, c’est parce que ce n’était pas assez intéressant pour les objectifs politiques du Parti Socialiste: si à l’inverse l’attention est autant focalisée sur la Guerre d’Algérie, c’est parce que c’était le moyen, pour les journalistes et pseudo-intellectuels de gauche type universitaires tels que Raphaëlle Branche (qui écrit le plus sérieusement du monde que quand les troupes du FLN dépeçaient vivant et émasculaient des appelés du contingent qu’ils avaient capturé, c’était pour, je cite, « regagner symboliquement une virilité qui leur a été retirée par la colonisation », et excuse ainsi leurs exactions) de verrouiller à gauche le vote de la majorité des citoyens français d’origine Arabe, quitte à les fanatiser en les rendant haineux envers leur propre pays, la france, et le reste de leurs concitoyens.

      Avec les citoyens français d’origine Vietnamienne, ce genre de manoeuvre politicienne n’a jamais été essayé car les immigrés Vietnamiens sont des gens qui ont fui le paradis communiste, contraints d’abandonner leur vie derrière eux: la majorité d’entre eux étaient donc, pour ainsi dire, très peu réceptifs à l’idée de voter pour le parti socialiste allié des gens qu’ils ont fui, ce que les journalistes et pseudo-intellectuels de gauche ont très vite compris.

      Conséquence: encore aujourd’hui, bien que ça commence à disparaître suite à la propagande communautariste massivement importée des USA, les citoyens français nés de parents vietnamiens se sentent français, et tous ceux que j’ai connu affirmaient que si un jour une invraisemblable guerre contre le vietnam avait lieu, ils s’engageraient dans l’armée pour défendre la france, spontanément et sans même imaginer rejoindre le vietnam.

      Autre conséquence: toujours aujourd’hui, les enfants français nés de parents d’origine arabe ont en grande majorité, à part quelques rares et grandioses exceptions comme Jeannette Bougrab ou Majid Oukacha, une haine viscérale envers la france et envers le reste de leurs concitoyens, et expriment régulièrement, en brandissant par exemple des drapeaux algériens lorsqu’ils bloquent les routes et les villes lors de rodéos en voiture à l’occasion de mariages, que leur loyauté va exclusivement au pays de leurs grands-parents où objectivement ils tiendraient 1 mois maximum tant la vie au Bled est très différente d’ici.

      Idem pour de nombreux citoyens français nés de parents d’origine africaine, qui sous l’influence permanente des organisations communautaristes et racistes telles que « Black Lives Matters », dont seuls les gens absolument ignares de leurs exactions peuvent croire qu’il sont « les gentils », ont désormais développé la même haine envers le reste de leurs concitoyens.

      Cette Balkanisation de la france est la simple conséquence des manoeuvres politiciennes pour s’assurer du vote exclusif d’une partie des citoyens quitte à semer les graines d’une guerre civile.

      Mais bref, concernant l’idée de victoire ou de défaite concernant la Guerre d’Indochine ou du Vietnam, ou d’Algérie et maintenant d’Afghanistan: ces guerres sont d’un type particulier, qu’on appelle Guerre Insurrectionnelle, caractérisée par le fait que l’ennemi (Viet-Minh, FLN, Talibans) n’a jamais les moyens matériels, financiers et humains de s’engager dans une guerre frontale car ils seraient balayés en quelques semaines, tandis que de l’autre côté, les armées engagées sont surpuissantes mais dirigées par des généraux si incompétents qu’il faudrait inventer un nouveau mot (lisez le livre de Jean-Louis Tremblay sur le Colonel Sassi, dans ces Mémoires on apprend qu’en Indochine les généraux étaient d’une crétinerie du même niveau qh’Hitler vers la fin de Stalingrad*)
      et envoyées par des politiciens n’ayant pas la volonté de gagner.

      Côté insurgés, ceci une notion qui est très bien comprise, et la totalité des guerres insurrectionelle dure en moyenne 10 ans: vers la fin, des services secrets compétents peuvent démontrer par A + B que toute l’organisation ennemie est exsangue et qu’il n’y a plus rien en face, mais les politiciens, préoccupés par les prochaines élections et l’agitation permanente engendrée par les journalistes qui ne manquent pas une occasion de montrer la moindre embuscade comme une défaite terrible et de présenter les soldats déployés comme des victimes condamnées « à mourir pour rien », décident de mettre fin à la guerre.
      Les troupes rentrent à la maison, les morts sont réellement morts pour rien alors que l’ennemi était détruit à 90%, et ensuite la guerre est résumée en « tel ou tel grand pays aux forces surpuissantes a pris une branlée par une bande de terroristes en sandalettes ».

      Que ce soit en Algérie où le FLN n’existait plus vers la fin, s’étant pratiquement autodétruit par paranoïa sous les manoeuvres géniales du Capitaine Paul-Alain Léger, en Indochine où dans ses mémoires, Krushtchev indique que les émissaires du Viet-Minh avaient décidé de cesser les hostilités et se replier en Chine tant ils n’avaient plus ni troupes, ni armes, ni encadrement et révèle que la docilité et la faiblesse mentale de Pierre Mendés-France lors de pourparlers a été « un immense soulagement » pour le Viet-Minh, ou au Vietnam où le résultat final est de 50 000 morts côté US pour 1 million et demi de morts côté Viet-Cong, ce qui s’appelle une branlée mais dans l’autre sens, toute guerre insurrectionnelle est une défaite militaire pour des insurgés qui n’ont même plus la force ni les moyens de continuer le combat mais « gagnent » quand même par forfait.

      * dialogue véridique, en substance, entre Jean Sassi et un général de l’arrière en Indochine: le Colonel Sassi rentre du terrain en urgence pour demander au général en poste à Hanoï pourquoi ses demandes de soutien aérien sont sans arrêt refusées depuis plusieurs semaines, et pointe du doigt les endroits d’une carte marqués par des punaises colorées.

      « – Mon général, j’ai besoin d’un bombardement ici, ici, ici et là, c’est urgent et…

      – Mais il n’y a rien, là.

      – Comment ça, rien ?

      – Il n’y a rien, nos renseignements indiquent qu’il n’y a aucun camp.

      – Mon général, j’en viens, pas plus tard qu’hier mes hommes ont fait des patrouilles de reconnaissance et je peux vous dire qu’il y a un camp ici, ici, ici et là. Ils faut les bombarder le plus vite possible, les ennemis sont très nombreux.

      – Colonel, vous voyez bien: la couleur des punaises sur la carte indique qu’il n’y a rien, aucun camp. Alors c’est qu’il n’y a rien. »

      Le même genre de mentalité qu’un fonctionnaire administratif qui est persuadé que vous avez tort parce que « c’est pas dans l’ordinateur » donc ce que vous dites n’existe pas.

      @ Jarnac:

      Concernant l’équipement des troupes américaines, en fait ça les a desservi durant la Guerre du Vietnam: le Général Vang Pao, qui était Lieutenant pendant la Guerre d’Indochine, a déclaré un jour:
      « Les Américains ont trop de matériel, ils font la guerre comme des mécanos. les français, eux, ils avaient des couilles. »

      Plus d’argent ou de matériel n’aurait certainement rien changé, la seule chose qui aurait eu un réel intérêt par contre aurait été l’uniformisation des calibres et armes utilisées en Indochine, car la logistique pour les munitions et les pièces a été cauchemardesque.

      Pour la Baie des Cochons, ça ne compte pas: même si le nombre de conneries faites par la CIA lors de la préparation de l’assaut pourrait même finir par faire se demander s’ils ne l’ont pas fait exprès tant le degré d’incompétence est fascinant (toutes les munitions et armes retirées aux troupes et disposées dans un seul même navire voué à faire la distribution seulement une fois le débarquement amorcé, navire qui n’était pas armé si je me souviens bien, avec en une flotte de bateaux qui n’étaient pas techniquement capables de faire un débarquement dans des eaux aussi peu profondes, aucune reconnaissance du terrain au préalable…), si l’opération a autant échoué c’est, malgré l’incompétence, à cause du refus de John Fitzgerald Kennedy, le si merveilleux président élu grâce aux magouilles de Papa avec le mafieux Sam Giacanna pour truquer les élections, qui n’a pas donné l’ordre d’appui aérien qu’ont vainement imploré par radio ceux qu’il a envoyé au massacre sur les plages de la Baie des Cochons.

      Une consolation, cependant: Kennedy finira tué par les mafieux, précisément par Santo Traficante (ça me fera toujours rire: le plus gros mafieux de la Floride, et de Cuba avant l’arrivée de Fidel Castro, avait pour nom de famille… « Traficante », et a suivi exactement les traces de papa Traficante Senior :] ), qui a avoué à son avocat peu avant ses derniers soupirs avoir été le commanditaire de l’assassinat et regretter cette décision.
      La véracité de cet aveu est confirmé par un faisceau de preuves, notamment l’histoire de Traficante lui-même qui a perdu l’ensemble de ses casinos à Cuba quand Fidel Castro a pris le pouvoir, puis a été trahi par Kennedy (je résume), et le fait que Lee Harvey Oswald était en contact régulier avec le gérant d’une boîte de nuit appartenant à Santo Traficante, et que ce même gérant est celui qui a été envoyé abattre Lee Harvey Oswald à la sortie du commissariat où il était détenu.

      • c’est magique du coup, si on reste 11 ans au Mali c’est bon? on aura gagné?

        Bon je plaisante, en fait il en ressort surtout que les guerres asymétriques ne peuvent être gagnées, enfin si vous en avez en tête où le gros pays a gagné je serai intéressé de l’avoir. perso j’en vois pas. Alors ça voudrait dire qu’on s’en va juste pour ne pas avoir le plaisir de gagner. J’ai comme un doute…

      • @ Toto l’asticot: Une guerre asymétrique gagnée par le gros pays: Tchétchénie. Mais ça vient du fait que le gros pays a triché: la population russe et son dirigeant voulaient gagner.

        Pour le Mali, s’est plus compliqué. Il faut revenir à la décolonisation où l’on a oublié de donner un territoire à un peuple: les Touaregs. Résultat, ils sont minoritaires au sein de 5 pays. Dans certains ça se passe bien, mais pas au Mali. Là-bas, on a tenté de se débarrasser de cette minorité « blanche », par des moyens…discutables. Or les Touaregs ne sont pas des enfants de cœur, ils sont issus d’une culture guerrière et c’est le dernier peuple d’Afrique à avoir été vaincu par le colonisateur français (au point que l’armée leur a rendu les honneurs avec respect: cf. Moussa Agh Amasthane).
        Ils se sont déjà révoltés plusieurs fois contre l’Etat malien qui ne représente que les peuples du sud. A chaque fois ils ont écrasé l’armée malienne et menacé de prendre Bamako. A chaque fois la France a sauvé l’Etat malien. C’est ce que nous faisons encore. La nouveauté est que les Touaregs se sont tournés vers les islamistes pour s’approvisionner en armes. Je crois qu’ils sont énervés. Le fait que l’armée malienne ait envoyé ses soldats se détendre avec leurs femmes et leurs enfants dans les camps de réfugiés a dû jouer. C’est probable.
        SI vous voulez savoir pourquoi ce fourbi interminable, prenez deux cartes: une ethnique pour le Mali (et le Niger), l’autre géologique, puis posez l’une sur l’autre.
        Si vous trouvez que c’est moche, vous avez sans doute raison. Mais regardez ce qui vous entoure, y compris votre PC ou votre smartphone, ou même vos vêtements. Avec quoi fabrique t-on ces merveilles? Hydrocarbures, terres rares… avec quoi l’alimente-ton? Electricité, donc uranium. Vous voulez renoncer à tout ça? Pourquoi pas, faites-le. Mais gardez à l’esprit que d’autres n’y renonceront pas, eux. La Chine par exemple. On lui laisse la place? On l’a fait ailleurs. Sur place on regrette.

        En tout cas, je salue nos soldats. Quelles que soient les raisons du conflit (qui regardent les politiciens et ceux qui les élisent, pas les militaires qui sont tenus d’obéir), ce qu’ils font contre l’un des peuples les plus guerriers qui soient, dans le massif de l’Adrar qui est l’un des endroits les plus inhospitaliers de la terre, force le respect.

        @ Yves Damké: « Les Américains ont trop de matériel, ils font la guerre comme des mécanos. les Français, eux, ils avaient des couilles. » Rien n’a changé, je vous assure.

      • ah les Chinois… j’adore . on n’arrête pas de nous dire qu’ils pillent l’Afrique ou alors qu’on y est pour pas leur laisser les ressources mais ils ont aucun soldat là bas et aucun autochtone qui se presse de passer dans leur pays tout en les accusant de privilège colonialiste. Comment font-ils?? existerait-il d’autres moyens que les VAB pourris et le racisme systémique (voir les interventions de nos grands universitaires sur toutes les actions menées par la France ou le Canada par exemple en Afrique) pour assoir ses approvisionnements?

        Au passage je m’aperçois que le taux de scolarisation des femmes est de 4% au Mali avec un taux d’analphabétisme que seuls quelques lycées de ZUP envieraient , y’a pas à dire, c’est bien la colonisation le crime contre l’humanité. Bon résultat des courses on devra partir face au mécontentement de la population et aux succès des meilleurs combattants de l’univers; les touaregs. On éloigne juste l’échéance le plus possible si j’ai bien compris.

        mais comment font-ils ces sacrés chinois!

      • à @Yves Damké : pour faire court , simple et net : les démocrates ET les socialistes sont :
        un peu cons ?
        hypocrites ?
        infiltrés par une bande de gâteux ?
        ( pas toujours ) subtilement fricards ?
        ou un fascinant ( et néanmoins vénéneux ) mélange des quatre ?

  5. J’aime bien que l’on rappelle la guerre d’Indochine. Surtout en la comparant à celle du Viêt-Nam qui la suit. Quand on compare les moyens mis en œuvre par nos forces et celles des Etats-Unis…il ne devait pas y avoir qu’un seul Vandenberghe chez nous!
    Et puis au moins nous on n’a pas utilisé de saloperies comme l’agent orange. En même temps de Lattre n’était pas un rabouin, lui.

    A Cuscolima: question de point de vue. Du point de vue des Vietnamiens non communistes, l’envahisseur c’est le Viêt-Minh. Du point de vue des actes de barbarie, pareil (on nous parle d’ailleurs de l’attaque d’un monastère, vous avez une idée de ce que ces glorieux libérateurs des masses opprimées y faisaient?). Et je ne parlerais pas du traitement des prisonniers de guerre, de celui des populations civiles dans les territoires libérés, des joyeux camps de vacance dans la forêt…
    Quant au sous-équipement, déjà le Viet-Minh était équipé par la Chine et l’URSS, ensuite nos armées en 1947 n’étaient pas équipées comme celle des Etats-Unis.
    Mais bon, un peu de haine de soi, ça fait toujours des chatouillis.

    • Je crois que c’est une erreur grave de confondre envahisseur et ennemis.
      Les français étaient des envahisseurs, et pour une part non négligeable des vietnamiens ( indochinois si tu préfères ), les communistes étaient des ennemis.
      Mais certainement pas des envahisseurs.
      Comme disais Brassens quand on est con on est con.

      • Jarnac & Nuage, pourquoi ajouter cette dernière petite phrase insultante ? Ca dessert vos propos, vous avez des arguments pour débattre, c’est dommage que ca se termine par une attaque personnelle.

      • Les Français étaient des envahisseurs du point de vue autorisé d’aujourd’hui, post-colonial et auto-flagellateur. Du point de vue des Indochinois de l’époque, c’est à voir. Nous avons été d’étranges envahisseurs tout de même, vu comment nous avons traité ce pays. Un peu mieux que la Das Reich à Oradour il me semble. Il suffit de voir comment ont réagi les indochinois eux-mêmes. Meve nous parle du colonel Tran Dinh Vy, mais sans même parler de ce genre d’exemple particulièrement héroïque, la masse de la population ne haïssait pas ses supposés « envahisseurs ».
        En disant cela vous adoptez la rhétorique du Vietminh, lequel n’était pas ce que l’on pourrait considérer comme un mouvement à la douceur pleine d’humanité exprimant des opinions parfaitement objectives. Sachant que même Hô-Chi-Minh avait fait ses études à Paris. Mais choisir par principe l’opinion extrême la plus opposée à son propre pays est un plaisir que l’on se procure depuis des décennies en France. Brassens ne faisait pas exception, mais ce n’est même pas réservé aux communistes et anarchistes, c’est également ce que faisaient les collabos dans les années 1940.
        Je note qu’au final, de très nombreux Vietnamiens (et Laotiens…) sont venus et continuent de venir en France, qu’ils aiment notre pays et s’y intègrent sans problème ni esprit de revanche.

        En tout état de cause, chacun est persuadé d’avoir assez d’intelligence pour juger de celle des autres.

    • C’est quelqu’un qui vient faire le bonheur suprême de l’Humanité entière et transformer la Terre en paradis où tout le monde vivra heureux parce qu’il y aura tout à disposition pour tout le monde jusqu’à la fin des temps, mais qui tuera quiconque contredit ou doute de la moindre de ses suggestions.

      • J’aurais pu répondre « un homme de paille » ou « de la viande rouge pour boomer » aussi visiblement.

    • un type qui traite ses contradicteurs de fachistes et considère ceux qui sont d’accord avec lui comme de potentiels traitres; sa lubbie c’est de te prendre tes biens pour les administrer.

  6. Merci pour cet éclairage
    Si vous voulez voir un documentaire sur la guerre du Vietnam sans BO patriotique, ArteTV rediffuse Vietnam, 10épisodes de 52min,avec interview des anciens combattants des deux camps…on y apprend des choses surprenantes sur John Kerry et feu John. Mc Cain ( l’épisode 10 va vous etonner!) bien loin des Chucknorrisseries habituelles.

  7. Et dans l’autre camp on a le modèle complètement inverse : un petit bonhomme pas du tout impressionnant, mort à 104 ans, avec un nom monosyllabique qui ressemble au bruit d’un schtroumpf noir, 100% autodidacte, et qui a pourtant éclaté successivement deux des plus grandes puissances de son temps (trois en comptant les Japonais). Un certain Giap

    • Effectivement, c’et eux qui ont gagné.
      Et, on a quand même pris une sacré pilée.
      Comme d’habitude.

      Mais la vrai question, qu’allions nous faire la bas, à part du pillage?

      • Comme d’habitude : intérêts économiques, géopolitiques, culturelles, religieux… Il y a les relations avec la Chine, l’affaiblissement du pouvoir des Quin suite à la révolte des Taïping, la IIIe République qui est convaincue que seul un empire peut lui permettre de se relever après la défaite de Sedan… On pourrait même parler des relations entre le Siam et le Laos, il y aurait beaucoup de choses intéressantes à dire.

        Mais très honnêtement, regarder une photo de Giap et se dire que ce type à coller une déculottée à Rambo, c’est beaucoup plus amusant. Surtout sur un blog comme celui là, beaucoup plus focalisé sur la petite anecdote que sur les grandes analyses (c’est aussi ce qui fait le charme de ces vidéos)

    • Oh mon dieu, es-tu le vrai Georges Abitboll ? Et, plus important, viens-tu de vieuxconniser un vieux con ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.