Prière de ne pas énerver le légionnaire

Saviez-vous que Versailles fut un temps le jardin le plus dangereux au monde ? Que Mad Max était sûrement une subtile référence à Max Mader, lui-même la version hard du précédent ? Et enfin, pourquoi les blagues sur la Légion, c’est bien, mais de loin ?

En attendant d’aller voir le dernier Avengers (je sais, je vous connais) un peu de culture ne fera pas de mal avec un nouvel épisode du Petit Théâtre des Opérations. Pour lequel on remercie la Légion Etrangère, justement, dont certains membres que l’on ne citera pas fréquentent d’odieux sites, ma foi.

Hop.

 

21 réponses à “Prière de ne pas énerver le légionnaire

  1. Sacrée figure ! J’ajoute que selon la Légion il serait mort à l’âge de… calculez vous-même :
    Mader Max Emmanuel né Vauléon, né en 1886 aux environs de Stuttgart ; affecté dans un bataillon de pionniers wurtembergeois, pris en grippe par l’adjudant de sa section, il se sauve en Suisse après une grave altercation avec l’adjudant ; un ancien légionnaire le fait passer en France ; Mader s’engage à Montbéliard, et après un passage au Fort Saint-Jean, il est affecté au 2e R.E.I. à Saïda ; en 1914, le sergent Mader est volontaire et accepté pour venir combattre en France ; naturalisé Français ; adjudant-chef, chef d’une section de la 6e compagnie du 2e bataillon du R.M.L.E. Le 20 avril 1917, lors des combats d’Aubérive, il accomplit un exploit ; rassemblant en hâte une dizaine de légionnaires, ramassant quelques grenades, il bondit dans les boyaux pour neutraliser les mitrailleuses dirigées contre la 6e compagnie du R.M.L.E. puis contre une compagnie du 168e R.I. Surpris par cette intervention inattendue et audacieuse, l’ennemi prend la fuite, abandonnant les mitrailleuses. Dans la foulée, il attaque une batterie de sept canons lourds, abritée dans une ancienne carrière et gardée par une compagnie de Saxons. Cité à l’ordre de l’armée, Chevalier de la Légion d’honneur. Il aura l’honneur de porte le drapeau du Régiment. Nommé sous-lieutenant à la fin de l’année 1917. En juin 1918, une balle explosive lui fracasse l’épaule droite ; il est transporté vers Villers-Cotterêts ; confessé, puis amputé et pansé, il est transporté vers une tente-hôpital que des avions allemands bombardent. Mader n’est pas atteint ; il est sauvé. Démobilisé, il est gardien-chef du Château de Versailles. Après l’armistice de 1940, il accepte, pour garder sa place, de jouer le sourd-muet. Officier de la Légion d’honneur. Décédé en octobre 2015 à Chatelaudren dans les Côtes-d’Armor.

    http://www.legionetrangere.fr/index.php/la-fsale/trombinoscope/79-infos-fsale/924-histoire-il-y-a-cent-ans-avril-1917-les-combats-du-golfe-d-auberive

  2. Tarantino se serait pas inspiré de lui pour son personnage de Hugo Stiglitz dans Inglorious Basterds ?

    • Sans doute. Même si j’apprécie Tarantino, il n’échappe visiblement pas à la tendance de ces compatriotes d’américaniser tout ce qu’il trouve cool, mais que si c’est pas un américain (ou un habitant d’Etrangie qui rejoint les Etats Unis de toute l’Amérique), ça n’intéressera personne.

      • Pas faux. Comme par exemple un certain Jules Brunet, officier français ayant eu un destin inimitable au Japon lors de la dernière révolte des samouraïs…

        Un bon sujet pour l’O.C. il me semble :)

  3. Mon cher M. Connard, est ce que vous parlerez un jour de l’ours soldat polonais Wojtek ? C’est moins bourrin, mais tout aussi rigolo à mon sens …

  4. Pourtant le jardin de Versailles c’est Lenôtre. Ça devrait pas être dangereux.

    Au fait Rechargez votre boite à ça alors! Et votre mauser pour infinity war…

  5. L’OC est un champion pour déterrer des anecdotes de guerriers ou d’opérations extraordinaires.
    Jusqu’à présent, cette foultitude a toujours été dans le Camp du Bien (contre les méchants frizt.)
    Arrivera-t-il a nous dégotter quelques perles de « en face »?

    • La chute de Singapour mérite d’être racontée ; défendue par 100000 soldats anglais frais et bien approvisionnés, capitule sans combat en un jour face à 30000 japonais épuisés parce que le général nippon a réussit à faire croire à son homologue britannique que son armée était 10 fois plus nombreuse…

      • Il faut dire que les Japonais étaient commandés par un très bon commandant, un général qu’on a comparé à Rommel et qu’on appelait le « Tigre de Malaisie ». Il faut aussi ajouter à cela que Singapour était certes une forteresse, mais qui était conçu pour repousser des assauts venant du large, et pas de l’intérieur des terres … Mais effectivement, le commandant anglais a capitulé trop facilement du goût du premier ministre.

  6. Toujours aussi marrant et intéressant. Je serais curieux de voir les sources, ce serait possible de les mettre en description de la vidéo pour en savoir plus ?

  7. Si je ne me trompe pas, la légion payait aussi ses victoires en vie humaine (de légionnaires) et en débauche de munition.
    Là où la troupe classique est moins encline à aller risquer de perdre son étanchéité et ne disposant forcément pas des mêmes moyens est bien obligée d’attendre l’intendance.

  8. Ah, le fameux grand plan de Nivelle pour repousser l’ennemi consistant à recopier la stratégie Zerg de Starcraft… mais apparemment ça marche mieux avec des Zerglings qu’avec des humains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.