Reparlons séduction

Vous le savez, les sites de séduction sont l’une de mes nombreuses passions.

S’y rendre, c’est comme contempler un petit terrarium dans lequel quelqu’un aurait reproduit en miniature le Macumba de Melun. Un spectacle que l’on savoure avec le même sentiment de plaisir coupable et de curiosité perverse que celui ressenti devant un épisode de Strip-tease. Aussi, il est grand temps de retourner faire un tour chez certains de nos champions : les troupes d’Art de Séduire, que mes lecteurs connaissent déjà pour leurs excellents articles comme Draguer comme un Sniper, la technique consistant à demander « Combien coûte ton cul ? » ou l’art secret de la séduction aux toilettes.

Vous comprenez qu’avec une créativité pareille, il est dur de résister à l’envie d’y retourner une fois l’an.

Alors, si en cette nouvelle année, vous avez décidé d’en finir avec le célibat, découvrons quelques nouvelles techniques qui, n’en doutons pas, vous permettrons de provoquer roucoulements et autres bruits de gorge amusants chez l’être désiré (je pense par exemple aux gens ayant une attirance pour les vélociraptors).

La séduction moderne, c’est savoir offrir des fleurs, mais pas que tes bretelles sont une insulte à tout ce qui possède des rétines.

Et commençons avec légèreté en abordant Influence et Manipulation de Cialdini : Ça Marche Pour Séduire ? 

Un article qui promet, tant évoquer la manipulation comme technique de séduction laisse rêveur. J’en profite pour vous rappeler cette règle essentielle sur internet : « Si un titre d’article a des majuscules au début de chaque mot, c’est de la daube« . Essayez chez-vous, cette règle se vérifie à chaque fois. Mais, allez, plongeons ! Car l’auteur nous parle du livre évoqué en titre et de son contenu.

Cialdini y étudie la psychologie du consommateur, et montre comment nous nous faisons parfois manipuler, lorsque certaines personnes utilisent des techniques à mauvais escient.

Cependant, lorsqu’elles sont utilisées par des personnes bienveillantes, celles-ci se révèlent simplement utiles.

Si ton objectif est de vendre de la lessive, la manipulation, c’est donc mal. Par contre, si c’est pour essayer d’introduire des choses dans le slip d’autrui, c’est bienveillant. J’en prends bonne note.

Je décrypterai dans cet article quatre principes d’influence et de manipulation.

Une fois connus, vous ne pourrez plus vous faire manipuler, mais au contraire que vous pourrez utiliser pour augmenter votre succès au travail, avec vos amis et avant tout : avec les filles !

Manipuler sa famille et ses amis, c’est amusant ! Voilà qui rattrapera sûrement cette sombre histoire de filles, qui fera pousser des soupirs de désespoir à mon lectorat qui préfère les garçons. Rassurez-vous, nul doute que ces techniques marchent aussi sur tout ce qui porte chromosome Y, mais nous aurons sans nul doute l’occasion d’y revenir. En attendant, penchons-nous sur la première technique :

#1 : L’effet de contraste – Technique facile d’Influence et Manipulation

Qu’est-ce donc que cela ? C’est facile : on laisse le choix à une personne entre deux options. Une bien et une moins bien. Et en général, bizarrement, ça donne envie à la personne d’aller vers la meilleure des deux. Une technique fort subtile, puisque par exemple, si je vous dis « La bourse ou la vie ? » vous avez rarement tendance à arracher votre cœur encore palpitant en poussant des cris porcins. Mais ça, c’est votre côté timoré, on vous connaît.

Mais voyons un exemple.

Pour vous, l’effet de contraste marchera particulièrement bien, lors d’une proposition de date où vous souhaitez passer à la vitesse supérieure.

Imaginez-vous avoir déjà passé plusieurs dates avec elle.

Rappelons qu’en France, lorsque quelqu’un parle de « date » plutôt que de rendez-vous, cela en dit suffisamment sur la personne pour annuler ledit rendez-vous. La seule réponse à faire à ce crypto-consultant en consulting est donc « Sorry, pas de date tonight, j’ai conf call, je dois leave ASAP. Regards. »

Vous vous êtes embrassés, et vous aimeriez à présent l’inviter chez-vous, mais ne souhaitez pas passer pour un homme qui grille les étapes.

Donc, autant passer pour un homme qui la manipule, c’est plus courtois. Astucieux !

Ah, et dire que nous sommes déjà en 1920 !

Pour cela, vous devez faire une proposition à cette fille, de manière à ce qu’elle ne sente aucune pression de votre part.

Je rappelle que « Pas de pression » se traduit par ici « On va lui laisser le choix entre un rencard avec moi ou un rencard avec moi« . Pas de pression, vous dis-je. En attendant, voyons à quoi va ressembler le message.

Salut Ambre ! Pas trop dur ta semaine de taf ? On pourrait décompresser un moment ensemble jeudi ou samedi soir !

Généralement, quand on écrit « Jeudi » plutôt que « demain », c’est qu’on n’est même pas encore mercredi. Ambre doit donc avoir des semaines particulièrement courtes. Ou bien elle fait partie de ces êtres du démon qui postent tous les lundi « Pfoulala grognougnou c’est lundi holalala vivement vendredi, hihihi ! » sur leurs réseaux sociaux. Auquel cas, le seul rendez-vous à envisager avec Ambre impliquera un bûcher.

Tu te souviens la fois où je t’ai parlé du bout de tour Eiffel qu’on voyait depuis ma terrasse ?

Mais quel James Bond ! Draguer avec un « bout de tour Eiffel », quelle classe ! Et pourquoi pas la séduire en lui disant que si on se penche très fort par la fenêtre de la cuisine, on aperçoit un coude du canal Saint-Martin ? Je laisse le soin à mes lecteurs de province de pouffer en voyant à quoi ressemble la drague dans une ville à 10 000€ du mètre carré.

La prochaine semaine, Art de Séduire vous présentera « Viens chez moi, j’ai un salon« .

Y’a pas mieux que de s’y poser pour un coucher de soleil, avec une bonne bouteille de vin blanc, accompagnée d’un petit plat (tu devras deviner s’il vient de Picard ou s’il est concocté par mes soins).
Sinon, on peut se refaire comme la dernière fois, et retourner au même bar qui n’était pas si mauvais. »

D’un côté vous lui proposez quelque chose de nouveau, en lui faisait imaginer une scène agréable.

De l’autre, vous lui faites une proposition terne, dans le même bar de la dernière fois, qui n’était pas mauvais.

« Tu préfères venir chez moi ou aller au Mac Do ? »

Tant d’élégance, nul doute que l’être désiré vous désirera comme la blogueuse désire la fraise Tagada.

Existe aussi en version « On va chez toi ou chez moi ? » alors que la phrase précédente était « Bonjour ».

Au mieux : elle accepte de venir chez vous.

Au pire : elle choisit la seconde option, mais comprend vos intentions (ce qui est positif et nécessaire), que vous aurez su faire comprendre habilement.

Je crois que nous n’avons pas la même définition « d’habilement« . Et encore, ça, ce n’était que la première technique ! Vite, la suite !

#2 – Influence et Manipulation : Les bénéfices du don

L’être humain déteste le sentiment de redevabilité, et tente à tout prix de l’éviter.

C’est bien simple : lorsqu’une personne offre quelque chose à une autre, l’héritier ressent un sentiment de redevabilité, et est prêt à offrir plus que de raison pour résorber cela.

Hmmm… vous voulez dire « Je vais lui filer un truc et en retour, je vais espérer qu’elle se sente un peu redevable de me donner son cucu ? »

Ici, nous sommes des gentlemen : offrez son verre à la fille que vous voyez en rendez-vous !

Ça fait plaisir, et ça nous fait marquer des points.

Mais il s’agit d’un don. En aucun cas elle ne vous est redevable de quoi que ce soit, qu’on soit bien d’accord.

Notez le principe : « Bon, on va vous donner un truc pour que les gens se sentent redevables… mais hein, attention, hein, ils ne vous sont pas vraiment redevables ! Nous sommes des gentlemen ! »

Des gentilshommes qui espèrent quand même un peu que la demoiselle se dira « Tout de même, il m’a payé un cocktail, je lui dois bien mes fesses ! »

Vous savez, si vous voulez vraiment du sexe en échange d’un don, ça porte un nom. Mais dans ce cas, il va falloir changer de site pour consulter Art-de-la-Facturation. Enfin… technique suivante, s’il-vous-plaît ?

3 : Être apprécié des gens qui nous entourent

D’accord. C’est mieux d’être apprécié. Voici une analyse aussi puissante que profonde. En effet, on remarque que les gens se mettent plus souvent en couple quand ils s’apprécient que lorsqu’ils se vouent un mépris réciproque. C’est fou.

Alors, comment se faire apprécier ?

Être apprécié… grâce à votre image !

Mais encore ?

Nous attribuons plus facilement les qualités de gentillesse, de fiabilité et d’intelligence à une jolie fille, ou à un mec beau gosse.

Donc, prenez soin de vous.

Est-ce que le conseil c’est « soyez beau » ? Non parce qu’un tel stade d’enfonçage de portes ouvertes risque d’endommager le tissu même de la réalité. Je tiens à rappeler que cet article est pondu par des gens qui font payer leurs conseils. Eh bien. Le monde est décidément plein de merveilles pour qui n’en attend plus rien.

Être apprécié… grâce à vos similarités !

Il est naturel de préférer les personnes partageant nos valeurs ou une de nos passions.

Là encore, les gens ayant des points communs ont une fâcheuse tendance à avoir plus de chances en commun. N’en jetez plus, Monsieur de La Palice ! Cependant, je dois malgré tout approuver. Par exemple, à titre personnel, lorsque je rencontre une nouvelle personne, j’aime avoir recours à des galéjades nazies. Si la personne s’offusque, on en déduira que l’humour noir n’est pas sa passion première et que l’on risque donc de s’ennuyer ferme. Si la personne surenchérit, cela commence à être plus intéressant. Si par contre, elle répond « Trop vrai ! » avant de sortir le drapeau de son papy, une fois la première suée passée, préparez votre tondeuse, vous avez du boulot.

On le sait peu, mais Hitler racontait d’excellentes blagues nazies.

Être apprécié… grâce à votre capacité de complimenter !

Une personne sincèrement gentille, sachant correctement exprimer ces impressions, marquera des points si elle sait faire un bon compliment.

Toutes les filles apprécient un compliment sincère : faites-leur remarquer si vous appréciez leurs nouvelles chaussures, leurs nouvelles coupes de cheveux ou encore leur dernier post instagram !

« J’ai vu une photo d’un paysage que tu as posté sur insta… tu l’as prise avec ton Iphone ? Le rendu est vraiment stylé ».

Notez que l’on souligne ici « sincèrement » dans un article dédié à la manipulation. L’ironie est appréciable : tenez, je peux presque la sentir dans mon brandy. Cependant, permettez-moi de vous mettre en garde : si la personne qui vous complimente utilise des termes comme « Insta » et « stylé« , n’allez pas plus loin : elle a douze ans. Il est donc grand temps d’appeler ses parents pour venir la chercher avant que Leonardo Di Caprio ne le fasse.

4 : Comment maîtriser le principe de rareté pour influencer les autres

Dans son livre Influence et Manipulation, Cialdini illustre cela au travers d’une expérience faite par une entreprise bovine.

Pour une même viande, celle-ci propose à de nouveaux clients une offre au même prix, mais avec trois formulations différentes, qui activent justement le principe de rareté.

La première offre propose la viande de manière basique, en fournissant toutes les informations nécessaires.

La seconde offre propose cette même viande, au même prix, mais précise que la viande sera probablement amenée à être en rupture de stock dans un futur proche.

Le client doit donc se décider rapidement, dû à la rareté du produit.

La dernière offre propose cette même viande, au même prix, mais précise que la viande sera probablement amenée à être en rupture de stock dans un futur proche.

Là encore, tant de classe m’éblouit : je suis obligé de lire ce site web avec des lunettes de soudeur pour préserver mes rétines de pareil éclat. Car oui, nous sommes bien ici en train d’utiliser des exemples de viande bovine pour parler séduction et élégance. Nul doute que déjà, derrière votre écran, vous sentez des redirections sanguines s’opérer devant un tel pouvoir d’attraction d’autrui.

La prochaine fois, nous parlerons d’où mettre ses jarrets pendant l’acte sexuel.

Et à votre échelle, comment pouvez-vous devenir rare ?

En restant chez vous au lieu de sortir débiter des conneries, mais m’est avis que ce n’est pas la direction que nous prenons ici.

Premièrement, en répondant plus lentement aux messages et sms que vous recevez provenant de vos targets.

Targets. Ces gens utilisent tellement d’anglicismes que je ne sais jamais s’ils parlent de Mesdames ou de Mig soviétiques. Que faire sur une target te lock, Les best evasive maneuvers en cas de failed date et autres Eject button : quand le push ? sont autant d’articles potentiels que l’on pourrait lire sur ce site sans que personne ne remarque quoi que ce soit. Quand votre vie aurait pu être écrite par la dialoguiste de Top Gun, il est temps de sérieusement vous inquiéter.

En attendant, devenir rare consisterait donc à devenir lent. Ce qui ne demande pas trop d’efforts à certains, je suppose. Mais allons, évidemment plus profond que cela !

Le temps que vous avez à lui accorder devient rare : et ça, c’est séduisant. Vous êtes occupé à ses yeux (et efforcez-vous de l’être pour de bon, grâce à votre lifestyle).

D’autant plus, vous connaissez probablement le mythe du « gars mystérieux »… et oui, il plaît beaucoup aux filles !

Messieurs, si une fille vous trouve mystérieux parce que vous répondez lentement à ses textos, m’est avis que sa notion de mystère est assez limitée.

Mesdames, si un garçon répond lentement à vos textos, n’oubliez pas qu’il y a environ 67 000 000 de fois plus de chances que ce soit parce qu’il joue à Fifa que parce qu’il est occupé à jouer de l’orgue dans le sous-sol d’un opéra. Généralement, le mystère se résout de lui-même lorsqu’au rendez-vous suivant, il tente de vous impressionner en mimant des danses Fortnite.

Un mystère en train de se jouer, allégorie.

Mais justement, puisque nous parlons de lieux mystérieux, voyons d’autres endroits où Art de Séduire nous recommande de chasser. Et parlons de…

Comment Draguer Pendant les Examens ?

Puisqu’il est vrai que c’est un moment idéal : tout le monde adore se faire aborder par son voisin en plein partiel peu avant d’être éjecté de la salle pour tentative de triche. Notez, encore une fois, que l’article a eu recours à la célèbre corne d’abondance des majuscules pour nous signifier de suite que s’il était vil de tirer sur une ambulance, celle-ci tournait quand même devant chez vous en jouant La Cucaracha avec son klaxon. Et commençons.

Cela fait quelques années maintenant que je ne suis plus étudiant mais dernièrement un coaché en première année de fac me demandait comment approcher sa target durant les partiels.

Est-ce que ce site enseigne à quel moment on doit laisser les gens tranquilles, puisqu’on les poursuivait jusqu’aux toilettes dans d’autres articles ? Vivement « Séduire au crématorium« , article qui ravira aussi bien le nécrophile que le néophyte. Voire, un savoureux mélange des deux.

Draguer pendant les examens, c’est réellement très difficile parce que logiquement en période de partiels l’esprit est ailleurs.

Mais ce n’est donc pas pour autant qu’on va laisser autrui en paix, dites voir.

Quand elle sort en soirée, elle a passé 2 heures à choisir sa robe et à se maquiller donc elle sait parfaitement que tous les mecs qui vont lui parler n’ont qu’une idée en tête : faire sa connaissance, et si possible la ramener chez eux pour lui faire l’amour.

Notez qu’il est visiblement impossible pour un mâle d’avoir une conversation avec un membre du sexe opposé sans que ce ne soit dans le but de faire des trucs cochons.

Est-ce que c’est moi ou les coachs de ce site sentent méchamment la misère sexuelle ?

Ses défenses vont donc être à leur paroxysme et son filtre de sélection et ses boucliers de rejet prêts à l’emploi !

Mais quand elle est à la B.U., assise à une table, probablement en train de prendre des notes sur un livre au thème très barbant ouvert devant elle, elle est en jean avec les cheveux attachés.

Et la seule chose qui la préoccupe, c’est le partiel qu’elle est en train de réviser.

« Hé hé, voyez l’avantage : elle ne s’attend pas à ça ! »

Peut-être parce qu’elle est venue bosser en paix ?

Parce qu’elles ne pensent pas qu’au partiel, qu’aux examens, mais à l’avenir, à l’influence qu’aura une note sur leur avenir.

Leur avenir elles le voient aussi dans les yeux de ses parents aimés et aimants. Il faut prendre ça en compte, elles travaillent aussi pour rendre leurs parents fiers d’elle.

Alors que les hommes ne le font jamais. Chacun sait que l’étudiant mâle rentre à la demeure familiale passer le weekend à montrer ses majeurs à ses parents, avant de s’en retourner le lundi à sa résidence du CROUS avec les tupperwares de maman. Alors que les filles, c’est sérieux, c’est doux et ça travaille pour sa famille.

Plus haut, je parlais de 1920 : excusez-moi, je voulais écrire 1820, les lecteurs auront corrigé d’eux-même.

Et là est un nouveau problème, vous pourriez l’énerver à la déconcentrer sur sa route.

Appréciez la constance avec laquelle l’auteur nous rappelle qu’il est conscient que draguer pendant les partiels, c’est particulièrement lourd, mais il poursuit quand même malgré tout.

Si on y réfléchit bien, la bibliothèque offre quand même de nombreux avantages.

Il y a moins de concurrence. Pas de concurrents amoureux d’elle et qui font tout pour vous empêcher d’approcher.

Pas dans les parages immédiats en tout cas.

On en revient donc à cette logique fabuleuse : « Héhé, c’est un moment de merde, mais justement ! Les gens intelligents ne vous y attendront pas ! »

C’est du même acabit que « Et si on essayait de braquer la banque en plein jour, sans masque et sans véhicule ? C’est si con que la banque ne s’y attend sûrement pas. ». En effet, d’ailleurs, l’explication est dans le raisonnement.

Quand vous voulez juste apprendre le Python mais que lui veut vous montrer le sien.

Le vrai souci de notre génération, c’est le FOMO : Fear Of Missing Out.

La peur de passer à côté de quelque chose. La peur de rater un événement Facebook, la peur de rater une soirée, la soirée où vous auriez pu croiser Pénélope…

Ou les anglicismes de merde. Je pense que c’est plutôt ça, le souci de votre génération, mon bon.

D’ailleurs, à force de concepts foireux l’auteur oublie… d’expliquer comment draguer à la bibliothèque. Non parce qu’après avoir lourdement insisté sur le fait que « Si, si, c’est possible ! » il ne vous explique pas comment faire. C’est tout de même un peu culotté ! Alors que bon, si tout bon étudiant sait qu’il ne faut pas draguer durant les partiels (à part si vous êtes à l’UNEF, puisque vous êtes en train de bloquer la fac pour éviter lesdits partiels et il faut bien s’occuper), l’essentiel, en matière de drague estudiante, est de se rappeler qu’il y a des codes. Qui varient en fonction des filières, et qui permettent de s’aborder, en bibliothèque ou non.

Par exemple : vous êtes étudiant en histoire, et alors que vous vous rendez à la médiathèque Christian Clavier de Nevers, vous apercevez, si vous aimez les Mesdames, une charmante damoiselle occupée à étudier un livre de Pierre Miquel. Contrairement au coach d’Art de Séduire, vous connaissez donc forcément la conduite à tenir : ne l’abordez pas et contentez-vous de fredonner du bout des lèvres depuis votre table :

Plus de morgue, plus d’arrogance,
Fuyez barbares et laquais,

Si aussitôt, elle vous répond :

C’est ici la porte de France,
Et vous ne passerez jamais !

Alors le contact est établi. Et si elle vous demande comment vous avez ainsi appris la voie qui mène aux filles, dites-lui que c’est parce que vous connaissez le chemin des dames. Je ne sais pas si vous vous ferez des bisous, mais au moins, vous devriez vous taper dans la main avec une telle puissance que j’espère que la mairie de Nevers a un bon budget vitres.

Bon par contre, si elle ne vous répond pas, méfiez-vous : si ça se trouve, c’est encore une géographe qui s’est égarée, aussi jetez-lui un truc pour la chasser, comme un ouvrage de Bernard Legras.

Si vous préférez les Messieurs, cela marche aussi, mais faites attention quand même : si le viril barbu qui a répondu à votre appel se met à entonner d’une voix grave l’ensemble de la chanson, vous êtes peut-être tombés sur un légionnaire. Cependant, si l’individu vous répond en lieu et place « C’est quoi cette chanson barbare ? » là, c’est probablement un étudiant en sociologie. Ne le châtiez pas : son avenir s’en chargera.

La réponse étant fournie, Art de Séduire, qui n’en a pas fait tant, change habilement de sujet.

Jeune femme révisant les paroles du Boudin pour séduire un caporal de la Légion.

Comment draguer pendant les concours ?

Je vous passe le raisonnement qui s’ensuit, où les seules questions que l’auteur se pose sont : « Qui organise les soirées ? » « Où vont les filles ? » et « Est-ce qu’on sort ce soir ?« .

M’est avis qu’il devait parler du concours de Miss Poitou-Charentes.

Là encore, nous n’en saurons pourtant pas plus, tant les coachs en séduction semblent à court de conseils autres que « Vas-y, fonce, ça va passer ! » avec la subtilité d’un commissaire politique derrière une unité disciplinaire.

Mais, vous imaginez bien que cela ne s’arrête pas là.

Puisque Mesdames, même si vous avez abandonné vos étude et fui vos concours pour échapper aux hordes de dragueurs lourdingues d’Art de Séduire, vous pensiez avoir trouvé refuge dans une profession libérale où vous travaillez seule ? Hélas, Art de Séduire y a pensé aussi. Car où que vous soyez vous DEVREZ être draguée. Même dans un espace de coworking avec…

5 Techniques De Drague Pour Aborder Dans Votre Coworking

Passons sur les majuscules ou sur le fait que par contre, on trouve peu d’articles sur « Comment s’excuser auprès d’une fille qui fait du krav maga ? » et voyons plutôt comment même après avoir payé pour un coin tranquille de coworking, vous aurez le droit à des visites de gros lourds.

Draguer si vous êtes freelance, draguer si vous bossez dans un espace de coworking, c’est un nouveau jeu.

Dont les règles sont simples : si tu penses que c’est un jeu, tu as perdu. Et justement, comme nous allons le voir, l’auteur en est conscient, mais s’en fout. Mais à ce stade, qui s’attendait à une autre option ?

Le premier truc à garder en tête, c’est que ce n’est pas un bon lieu de rencontres.

Les gens y sont présents pour travailler avant toute chose.

C’est fou ces gens qui vont dans des lieux pour autre chose que le sexe. C’est incompréhensible.

J’espère que l’on interdit à nos héros d’approcher des écoles.

Mais il y a les autres règles : les règles tacites, les règles cachées, celles que vous êtes censé connaître.

[…]

La seconde, c’est de rester discret… afin que votre comportement de « chasseur » n’arrive pas aux oreilles des équipes dirigeantes, qui ne veulent pas de scandale de harcèlement #metoo etc…

Voilà voilà.

On sait qu’on fait chier, on sait qu’on se la joue « chasseur » ce qui est plus que moyen, on sait que ça pourrait être touuuuuuut petit peu du harcèlement maiiiiiiiis…. l’important, ce n’est pas ça ! L’important, c’est de ne pas se faire griller ! Hihihi !

Je… mais ? Qui sont ces gens ? Existent-ils seulement ? Ont-ils vécu, je ne sais pas moi, les 20 dernières années ? Au hasard ?

Je vous avoue que je trouve la chose bien plus mystérieuse que quelqu’un répondant lentement à ses SMS. C’est un peu comme une sorte de petit moment de communion avec une pomme de terre douée de conscience : vous savez qu’elle ne va pas raconter grand chose d’intelligent, mais malgré tout, le phénomène reste fascinant.

Toujours est-il que nos experts ne voient pas le souci. Ils ont recours à la technique dite du RPR (Messieurs d’Art de Séduire, si vous me lisez, ce sigle n’est pas un anglicisme) : « L’important, ce n’est pas que ce soit mal : l’important, c’est de ne pas être pris. » comme l’avait ainsi théorisé Patrick B., sympathique coach en séduction politique (et conseiller en patrimoine), actuellement détaché pour une mission de longue durée.

Alors évidemment, je vois les sourcils se froncer et la respiration s’accélérer dans mon lectorat : « Diable, n’en jetez plus ! » me dites-vous « Tant de séduction d’un coup, comme ça,, c’est insoutenable ! Livrez-nous leurs plus belles accroches permettant de faire chavirer le cœur ! » . Pas de problème. Je vais vous donner directement celle que notre coach présente comme la meilleure :

#5 La technique du roi de la drague en coworking

J’ai gardé le meilleur pour la fin, parce que c’est la manière la plus directe de séduire, partout.

Attention… voici donc ce qui, Mesdemoiselles, est supposé vous faire pousser des « Oh ! » et des « Ah ! » d’admiration puisque c’est « le meilleur » s’approcher de sa cible et lui dire à voix haute :

« Salut, je ne sais pas du tout comment t’aborder dans ce coworking. Je suis bien trop stressé par le regard des gens, ils vont se dire « Mais regarde-le, ce beau gosse, qui irradie de confiance, à parler à la plus belle fille du coworking, comment il fait, qui est-il ? Et regarde, il la fait rire tellement il est charismatique ! » Tu t’appelles comment, plus belle fille du coworking ? »

Rappelons que l’ensemble des pensées des gens présents lors de cette scène sont en réalité :

  • Qui c’est ce gros con ?
  • Seigneur, mon presse-papier est à la fois moins lourd, plus drôle et plus charismatique que cet homme !
  • Bordel, c’est fini oui ? J’essaie de faire ma compta ! Je crois qu’il va falloir immobiliser plus que le budget informatique ce mois-ci.
  • Casse-toi, c’est pas l’Île de la Tentation ici, apprenti-Brandon !

Quant à la victime, c’est probablement :

  • Merde, un gros lourd, moi qui pensais pouvoir bosser en paix.
  • Bon sang, je savais que même en abandonnant les concours et mes études, ils me retrouveraient ! Vite, ma bombe de fumée ninja !
  • Voyons voir, où est mon taser ?

Oooh, ne faites pas vos prudes, amies lectrices. Je sens bien que devant pareil numéro, d’une qualité telle qu’un professionnel de la séduction le présente comme étant « le meilleur », vous êtes à deux doigt de vous frotter langoureusement contre votre écran. Mais, ne le faites pas : ça fait des traces, un peu comme quand un manager vient poser ses gros doigts sur votre PC pour vous montrer des choses. Et nous savons tous que c’est mal.

Rappelons que les espaces de coworking restent des lieux maudits des hommes et des dieux où pullulent des gens qui travaillent sur leur Mac, un Starbucks à la main, mais ont encore du mal avec Photoshop quand bien même ils se présentent comme « Graphiste freelance, tu vois ».

Et si jamais cela ne prenait pas – je n’ose y penser ! –  inutile de chercher à fuir : même si vous parveniez à avoir un train pour quitter le pays (ce qui n’est pas si simple de nos jours), ils ont tout prévu avec Comment Prendre le Numéro de Téléphone d’Une Fille Dans le TGV ?

Et je ne vous donne que deux des lieux où nos séducteurs proposent à leurs troupes de tendre des embuscades aux damoiselles qui n’en demandaient pas tant :

Vers les toilettes

sur [l]es tables-poubelles

Finalement, c’est là que nos séducteurs sont les plus pertinents : au moins, ils savent à quels lieux ils appartiennent.

94 réponses à “Reparlons séduction

    • La question m’a touché, et je suis allé voir la site. Une page est dédiée à la « mission » et l’équipe du site.
      https://www.artdeseduire.com/la-mission
      Je tiens à vous rassurer, on y trouve du contenu aussi consternant que dans les articles. Cependant, il semble bien s’agir d’adultes.

      • Mais comment font-ils pour payer tous ces gens ?! Il y a tant de personnes qui tombent dans cette arnaque grossière et leur donnent des sous ?

      • « Sur Artdeseduire, nous privilégions par ailleurs l’approche « naturelle » de la séduction.
        En effet, devenir attirant n’implique pas de changer drastiquement sa personnalité. Il s’agit plutôt de devenir un meilleur « soi », la meilleure version de soi-même. »

        Je suppose que le mot « naturelle » est utilisé en opposition à « chimique », probablement en référence à l’utilisation de GHB. Ou alors je ne comprends pas leur phrase.

        Concernant la question de Meeve :

        « Les tarifs du coaching en séduction : offre premium
        Pour rappel : l’offre éco, c’est 227€ pour une heure (et 197€ sur Skype).
        L’offre VIP (10 heures avec le coach en séduction), démarre à 1297€.
        L’offre premium (3 heures) est à 527€ en face à face, et 497€ sur Skype. »

        L’avantage de tels tarif est qu’il suffit de peu de « clients » pour être rentable. D’autant qu’ils vendent également des PDF et des accès à des vidéos.

      • @Art d’être Odieux, Le souci c’est que comme la nature EST chimique votre phrase « Je suppose que le mot « naturelle » est utilisé en opposition à « chimique », probablement en référence à l’utilisation de GHB. » n’a strictement aucun sens

  1. J’ai donc aujourd’hui appris ce qu’est le coworking. Je vous en veux, Connard. Et pour le prouvez : TIL.

  2. C’est le même coach qui a lancé la mode du « Mam’zelle t’sais qu’t’es bonne ? » pour une drague de rue sans râteau ?

  3. « On pourrait décompresser un moment ensemble jeudi ou samedi soir ! » Hmmmm, on dirait que c’est une bonne technique car au final, il lui laisse le choix dans la date, son but est donc atteint. (Oui oui, je sors).

  4. Odieux,
    Votre plus grand talent consiste à rendre hilarant un site pathétique et finalement triste à mourir … plus j’en apprends sur Art de Séduire, plus j’ai peur, et plus j’ai de la peine pour eux (mais sérieusement, y a des gens qui pensent que ça marche ???????)

    • D’après la page de présentation de l’équipe, deux de ses membres ont appris de ce site avant de rejoindre l’équipe. L’un d’entre eux en particulier était auparavant un « pervers sexuel d’excellent niveau » (sic), mais a maintenant trop de « dossiers » à la fois et se retrouve donc obliger de friendzoner des filles. Illusion ou réelle élévation d’un pervers d’excellent niveau vers un pervers moins atteint?

  5. J’ai l’impression que les sites de séduction sont à l’odieux connard, ce que Mondo World est pour le joueur du grenier …

    • J’allais dire « y manque juste les dinosaures qui jouent au football en tirant des lasers », mais des lasers, les gus d’Art de séduire dû s’en prendre quelques-uns… (dans le museau)

    • En effet, joli.
      le propre de la séduction, c’est séduire par le vide. Don Juan, Warhol….c’est enrober du néant dans des formes qui feraient supposément envie. Au mieux du packaging.
      Voilà pourquoi la séduction en tous cas vue/définie comme ça ne peut être qu’une arnaque. Elle ne repose sur rien d’authentique mais à pour fonction de répondre à un besoin personnel.
      bref, séduction c’est un concept chelou de base.

  6. Zut, cela ne fonctionne pas quand je teste tout ça.
    Ah ! Peut être bien par ce que je suis moche, vieux et loin d’être milliardaire ?

  7. j’ai dragué un jour comme ça. Je me suis vachement accroché d’ailleurs. Et puis hier, enfin, je suis sorti de prison.

  8. Les mecs qui ont pondu ce site sont magiques … Ils ont plus de chances de séduire avec un numéro de cartes 😂 … mais ne rigolons pas trop, ça sera peut-être le sujet leur prochain article : « Comment Impressionner une Fille en Cachant l’As de Cœur dans son *censure* »

    • Il y a justement un livre écrit par un ex-apprenti magicien devenu coach en séduction sur l’art de se ramasser de la meuf grâce à la magie. Si vous comprenez l’anglais, The Dom (alias Dominic Noble) en fait un résumé assez cocasse.

  9. Cher Odieux, il manque un morceau du copier collé dans l’histoire de la viande.
    Je comprend que vous pourfendiez ces odieux sites libertins, vous qui, si j’ai bien compris, êtes fidèle pour la vie. Jusqu’à la fin de la leur, du moins.
    Je me demande à quoi ressemble la drague version OC : si vous payez le verre elles se sentent redevable d’accepter une pelle ?

  10. Bon, ArtdeSéduire, Major, tout ça c’était bien rigolo au début…
    Mais je trouve votre acharnement envers les hommes qui veulent se prendre en main (sans mauvais jeu de mot) bien étrange…
    C’est un peu comme si Bernard Arnault créait un blog intitulé « Ces bouseux qui veulent devenir riche ! »
    Avouez qu’il est toujours plus facile de se gausser des miséreux (qui veulent agir sur eux en plus !) lorsque l’on est du bon côté du manche.

    • Se prendre en main ne semble pas être là critique ici, mais plutôt se prendre en main comme un manche. Et ça change beaucoup.

      • La grande majorité de ces apprentis séducteurs commence par être maladroits. Tout ce qui est naturel a été un jour difficile (marcher par exemple). L’apprentissage, l’acquisition nécessitent presque toujours des erreurs.

      • Mais si quelqu’un prétend t’apprendre à marcher tout en t’attachant dans le dos le pied droit à la main gauche c’est un peu gênant, c’est cela qui est critiqué. Que quelqu’un soit maladroit en faisant ses propres expériences et en apprenant par essai erreur, ça se conçoit aisément, mais en temps que femme quelqu’un qui appliquerait sur moi les méthodes prônée sur ce site me désespérerait. En faire une méthode d’apprentissage généralisée, c’est tout de même critiquable, et justement ça ne laisse pas les gens apprendre par eux même puisqu’il sont directement poussés dans la voie de l’esbroufe risible et de la manipulation subtile comme un mammouth en tutu. J’ai du mal à croire que ça puisse réellement fonctionner.

      • Je vous l’avoue, ces méthodes sont loin d’être subtiles. Mais
        1) La subtilité perçue dépend de qui la pratique.
        2) Ce n’est pas tant ce qui est dit ou fait qui compte, mais la manière dont c’est fait.
        3) Je ne suis pas non plus un ardent défenseur d’ArtdeSéduire, mais il faut bien admettre qu’il y a des règles à ce petit jeu là, règles certes générales, car chaque humain est différent, mais règles quand même.

      • Merci pour votre réponse, nous n’avons pas le même point de vue car pour moi, s’il existait des règles, la première de toutes serait « ne pas être un gros lourd » et j’ai l’impression que ce site enseigne justement tout l’inverse.
        C’est vrai que c’est une question de perception personnelle, et peut-être que des femmes sont sensibles à la drague façon « art de séduire », mais je trouve ça bien triste de chercher à « paraître », alors c’est tellement plus intéressant pour tout le monde d’être.

      • Je veux pas ergoter hein j’adore les discussions, mais devenir c’est justement apprendre à être. Devenir plus attirant = être plus attirant et non le paraître.
        On en revient à ma vision de l’acquis qui devient naturel à force de travail.
        En ce sens j’aime beaucoup certaines démarches en séduction notamment : la nation des 3%, les Autodisciples, les Philogynes, et l’auteur Mark Manson.
        Autant de gens qui montre que le milieu est tout sauf un milieu de brutes.
        En fait, je discute beaucoup car j’aime bien l’OC, et malgré ça, j’ai l’impression qu’il jette le bébé avec l’eau du bain.

      • PS : La première règle est surtout « Si tu ne fais rien, il ne se passera rien pour toi. » D’où le fait que certains préfèrent le rejet à l’inaction.

      • On dirait que nous sommes d’accord sur le fond, mais pas sur la forme.
        Je n’ai rien contre le fait que des personnes cherchent des conseils pour apprendre à mettre en valeur ce qu’ils sont et développer le meilleur d’eux même, mais ce site j’ai surtout l’impression qu’il assène « il faut avoir l’air de ça et faire comme ça pour séduire de la poulette » (donc du « paraître » bien codifié) et que les malheureux qui suivraient ces directives ne feraient naître en moi et (je pense) en mes amies/collègues/sœurs etc qu’un sentiment de pitié et d’agacement.
        La démarche des personnes qui s’y rendent ne me choque pas, il est toujours noble de vouloir progresser, ce qui me semble critiquable c’est le fait que d’autoproclamés « experts en séduction » aux méthodes subtiles comme une génoise aérienne aux parpaings en profitent pour leur prendre beaucoup d’argent en échange de conseils (que je juge personnellement) très mauvais.

      • Je suis certaine qu’on est d’accord sur plein d’autres sujets, étant d’ailleurs (si nous évoquons le même Rostand) une grande admiratrice du personnage de Cyrano de Bergerac que j’ai du lire une douzaine de fois depuis mon enfance et des alexandrins magnifiques de l’auteur :)
        Par ailleurs, j’apprécie sincèrement votre argumentation calme, raisonnée et de bonne foi.

      • Bien sûr que nous évoquons le même. Mais je t’en prie Meve, c’est un plaisir. :)

    • Ca ne ressemble pas a une critique de « l’homme qui veut se prendre en main », mais plutot de celui qui se propose de l’aider avec des conseils tres discutables.

      • Voyons Wyrm, que vous êtes de mauvaise foi. Les conseils « discutables » épinglé par l’Odieux sont exclusivement des conseils gratuits. Je suppose que les conseils de qualités font partie de l’offre payante :

        « Combien coûte la formule éco du coaching en séduction ?
        Une heure de coaching en séduction à Paris : 227€
        Une heure de coaching en séduction sur Skype : 197€
        30 minutes sur Skype : 127€
        À vous de jouer ! »

        Ce n’est pas cher, il suffit de lire, c’est marqué « formule éco ». Pour les curieux voici les autres tarifs :

        « Les tarifs du coaching en séduction : offre premium
        Pour rappel : l’offre éco, c’est 227€ pour une heure (et 197€ sur Skype).
        L’offre VIP (10 heures avec le coach en séduction), démarre à 1297€.
        L’offre premium (3 heures) est à 527€ en face à face, et 497€ sur Skype. »

        Voyez donc, vous ne pouvez pas accusé ArtdeSéduire de dispenser des conseils discutables, simplement d’offrir des échantillons gratuit totalement naze. Oh, et p’tet aussi la notion de « aider » au vu des tarifs…

    • Comment savez vous qu’il est du bon côté de la manche ? Nous ne connaissons ici qu’un personnage, pas la personne derrière.

      • Je vous suggère de regarder ses articles évoquant les cadeaux de fans, surtout certains « épicés » qui viennent de ses groupies. Pas de reproches envers lui hein. Mais ne nous mentons pas, un blogueur à succès et écrivain a un bien meilleur statut que le quidam qui veut apprendre à devenir Casanova.

      • Merci pour cette information que j’avais loupé. Je ne suis tout de même pas convaincue à 100%, déjà parce que j’ai du mal à croire cela sur parole (non pas que je traite M. Hervieux de menteur, mais parce que tout cela pourrait être exagéré afin de nourrir le personnage de l’Odieux) et aussi car certain(e)s peuvent offrir des cadeaux épicés pour rigoler sans pour autant être séduit(e)s. Bref, je n’en sais rien (oui, tout ça pour ça, désolée).

      • Je serais bien curieux de voir l’article sur les « cadeaux de fans ». Cependant je n’ai pas réussi à le trouver. Auriez-vous un lien à nous partager ?

      • @RendezNousRostand J’étais présent quand une stripteaseuse lui a « offert » (lancé en fait) une culotte, apriori c’était plutôt pour la blague, et pas vraiment parce qu’elle était séduite.

      • C’est sur l’article de la décennie. J’ai tenté d’envoyer le lien tout à l’heure, mais ça n’a pas fonctionné.
        Admettons pour l’histoire de la culotte, cela change-t-il le fait qu’un mec lambda soit moins attirant qu’un blogueur relativement connu ? (Il a aussi des demandes en mariage « juste pour rire. »)
        Je ne pense pas risquer grand chose en affirmant que notre auteur a peu de soucis de ce côté là.
        Mais bon il existe toujours la possibilité que je me trompe.

      • La plupart des hommes en couple sont, aux yeux de la société, des « mecs lambda ». Ils ont des talents, des passions, des compétences, mais pas de blog et ne sont pas célèbres pour quoi que ce soit. Pourtant, celles et ceux qui les aiment les trouvent bien plus attirants que l’Odieux Connard ou n’importe quel autre type célèbre :)
        J’imagine qu’un écrivain/blogueur assez connu pour réussir à en vivre peut avoir quelques « groupies », mais qui pourraient être plus un poids qu’une chance. Ça vous ferait rêver, vous, d’avoir des admiratrices éperdues que vous n’auriez pas choisies ? Ça peut effectivement aider à remplir son lit (sans aucune certitude d’ailleurs que M. Hervieux le souhaite, contrairement au personnage de l’Odieux qui cueille puis replante en répondant à la pelle de la forêt), mais pas forcément à partager du bonheur voire sa vie.

      • L’article des 10 ans est-il « Avant de séduire en 2020 : la grande rétrospective séduction 2010-2019 ! » ? Si oui je n’ai pas trouvé le passage évoquent les cadeaux de fan.

      • Merci bien, j’avais mal interprété les propos plus haut et je cherchais sur le mauvais blog. Peu étonnant que j’ai du mal à trouver le bon article.

    • Pour compléter les remarques des autres, ce genre de sites a également un gros problème avec le respect, et il est assez malsain de voir de telles techniques conseillées par des gens qui se prétendent pros.
      Entre l’article sur la manipulation, la petite remarque en passant sur le fait que l’important, c’est de ne pas se faire choper et d’autres encore très limites sur le consentement, y a vraiment un fumet faisandé qui se dégage de leurs méthodes. Il y a réellement des femmes qui finissent par se plier à des rapports sexuels pour se débarrasser d’un type qui est pas foutu d’accepter ce que « non » veut dire, il serait temps d’arrêter une bonne fois pour toute d’encourager les gens à mettre leurs envies sexuelles au-dessus des envies des autres.

  11. Je vous trouve bien sévère Odieux. Avec vous simplement prit le temps de lire l’article « Comment Prendre le Numéro de Téléphone d’Une Fille Dans le TGV ? » jusqu’au bout ?
    Certes, je le concède, il y a beaucoup de bêtises. Ceci dit, un passage propose des idées de phrases pour aborder des filles occupées. Par exemple celles qui préfèreraient regarder un film plutôt que de discuter avec un lourdaud :

    « #5 À une fille qui lance un film sur son ordinateur :

    « Vous regardez quoi ? »

    (et j’ai enchaîné sur les spoilers, sur les films qu’elle avait vus récemment, sur les séries etc… Il était important de l’aborder immédiatement, car après, en plein film, elle aurait été moins réceptive, et probablement agacée…) »

    « J’ai enchaîné sur les spoilers ». Je suppose qu’il indique par là qu’il a partagé avec elle son amour pour les spoils de films lisible sur votre site. Si les rédacteurs d’Art de Séduire sont vos lecteurs, cela indique qu’ils ont un minimum de goût, aussi surprenant que cella paraisse.
    Enfin, je suppose qu’il s’agisse d’une référence à l’Odieux. Où alors je ne comprends pas sa phrase. Quelqu’un aurait une meilleure explication ?

    • Il lui a spoilé le film, comme ça elle n’avait plus de raison de le regarder et avait donc tout le temps de se laisser draguer?
      Vu le niveau du site ça serait même plausible!

  12. N’etait-ce pas ce meme site qui, comme on l’a vu dans un billet precedent, soulignait combien la manipulation etait un outil meprisable et qu’il n’en indiquait les ficelles que pour mieux vous dire que ne *pas* faire? (Avec de gros clins d’oeil bien appuyes sur le « ne pas faire ».)

    Pour rappel:
    « Qu’on soit bien d’accord : la manipulation, c’est mal, comme le mensonge. Mentir pour obtenir ce que vous voulez au détriment des autres, ça craint. Mais alors pourquoi vouloir parler de manipulation dans les colonnes d’Artdeseduire ? Pas pour faire de vous des manipulateurs, non, mais bel et bien pour que vous puissiez identifier les personnes qui essaient de vous rouler, ou qui essaient de profiter de vos amies. »

    Vraiment tres subtil, et pas du tout incoherent.

    Et aujourd’hui, leger changement de ton: la manipulation, c’est mal seulement si vous etes plein de mauvaises intentions.

  13. « Nous attribuons plus facilement les qualités de gentillesse, de fiabilité et d’intelligence à une jolie fille, ou à un mec beau gosse ». Euh… bah… non ? J’ai tendance à assumer que quelqu’un est gentil, fiable ou intelligent en me basant sur leur attitude, quand à évaluer si la personne est beau gosse (ou belle gosse d’ailleurs, la dernière catégorie étant susceptible de m’intéresser davantage), ça vient en second. Et je ne pense pas être la seule dans ce cas. Enfin, le fait que les auteurs du site ne voient pas plus loin que le bout de leur pif en matière de jugement ne me surprend pas.

    • Alors pour le coup c’est tout a fait vérifié par un certain nombres d’expériences scientifique. Instinctivement, quand on a pas assez d’information sur les qualités psychique de quelqu’un on va utiliser une autre information accessible pour faire une première estimation. Cette information est, par exemple, la beauté physique, la qualité de l’habillement etc… Ceci-dit une fois qu’on a plus d’information sur la personne les qualités physiques perdent de l’importances, mais elles sont centrale pour la première impression qui joue énormément. Donc pour le coup ce conseil qui n’en est pas un tient la route.

  14. « quelques nouvelles techniques qui, n’en doutons pas, vous permettrons » permettront c’est mieux… Sapristi je viens de corriger l’Odieux, qu’ai je fait ???
    Sinon je n’ai qu’une chose à dire pour ma défense : « Opor !!! »

  15. J’attend le jour où je verrai de mes yeux et entendrai de mes oreilles quelqu’un qui utilise réellement ce genre de technique. En attendant, je reste persuadée que Art de Séduire est en réalité un site de science-fiction astucieusement déguisé.

    • Je peux témoigner, j’ai eu droit à un échantillon de ce type de drague. En pleine rue. Le pauvre gars n’a pas compris pourquoi je partais en hurlant de rire.

      • Quel dommage d’être partie, de toute évidence il fréquentait le site de l’Odieux Connard.

        Comment ça « non » ? Artdeséduire est un vrai site ?

      • Un instant. Un échantillon de ce type de drague veut-il seulement dire quelque chose du même acabit, ou bien l’application d’un réel conseil du site Art de Séduire??
        Dans ce dernier cas (et même dans l’autre, finalement), sans vouloir être indiscret, J’ADORERAIS en savoir plus.

      • Quelle chance vous avez eu ! Depuis que j’ai découvert Artdeséduire, je rêve de me faire aborder par un de ces apprentis séducteur, ça doit être hilarant en effet !

    • Salut, Laetitia. je ne sais pas du tout comment t’aborder dans cet espace commentaire de blog. Je suis bien trop stressé par le regard des autres lecteurs, ils vont se dire « Mais lisez-le, ce beau gosse, qui irradie de confiance, à parler à la plus belle fille de cet espace commentaire de blog; comment il fait, qui est-il ? Et regarde, il la fait rire tellement il est charismatique ! » Tu t’appelles comment, Laetitia?

      • Je ne suis pas Laetitia, mais qu’est-ce que j’ai ri.
        Merci, Dragueur subtil pour ce bon moment après une journée assez chargée !

        PS *mode wingman on* : t’as pécho les photos d’profil d’la bonnasse, ouech ?

      • Un peu moins bon public, j’ai trouvé ça rigolo sans plus, jusqu’au « Tu t’appelles comment, Laetitia? » qui m’a vraiment fait rire :)

  16. Vivement « Séduire au crématorium« , article qui ravira aussi bien le nécrophile que le néophyte.
    Vous vous relâchez Odieux, où sont les majuscules…

  17. Cette image d’accueil nous prouve qu’on ne peut même pas aller se jeter sous un train pour fuir les relous ( certes en ce moment, avec la grève, ce n’est pas la meilleure option de suicide). Là encore il y a un abruti qui vient avec ses fleurs demander combien coûte ton cul.

    Draguer pendant les partiels. Bonne idée, s’il veut se faire lapider avec les 16 volumes du TLF. Plus quelques dictionnaires bilingues et grammaires dans mon cas. Bon je ne risque rien à la fac,en reprenant mes études à 40ans passé, je ne suis plus la cible des dragueurs des bacs à sable.

  18. Que de sexisme de la part d’Odieux ! Pourquoi ne parle t-il jamais de son pendant féminin, https://www.seduireunhomme.fr/ site concocté par la même équipe (la SARL Blue Steel Interactive) ? Il serait intéressant de voir s’ils y sont aussi sexistes, s’ils se contredisent, etc.

    • Quelle excellente idée ! Et quel pseudo farceur, du coup :)
      J’espère que l’Odieux suivra votre suggestion.

    • Donc si je comprends bien, la même société conseille aux hommes comment agir pour « séduire » une femme, et explique aux femmes quels signes permet de reconnaitre un homme intéressé par elles (et inversement) ? Autrement dit leur sites se valident l’un et l’autre ? C’est plutôt efficace pour donner l’illusion de vendre d’excellents conseils.

      Pour les curieux il est possible de trouver davantage d’informations sur la société sur « b-réputation ». L’on découvre ainsi que la société possède également une troisième marque, « maboitecartonne ». Ce dernier explique entre autre comment « avoir du succès avec un blog sur internet ». Je me demande si le blog de l’Odieux Connard correspond à leur critère…

      Voici quelques extraits de « Blog à succès : le bon contenu ne suffit plus !  »

      « 1. Soyez honnête : ne mentez pas, dites les choses comme elles sont, reconnaissez vos erreurs… Par ailleurs, tenez vos promesses (ou n’en faites pas si vous ne pouvez pas les tenir !)

      2. Essayez de comprendre ce que veulent vos lecteurs : sondages, questionnaires, questions en fin d’article. Prenez le temps de comprendre chaque jour un peu mieux ce qu’attend votre audience.

      3. Écrivez avec clarté et humilité : ne pondez pas des articles ultra-techniques, pleins de jargon, de mots savants ou de théories complexes. Vous ne tenez pas un blog pour vous pavaner ou avoir l’air plus intelligent que votre lecteur. Au contraire, soyez vrai et authentique, et écrivez pour votre lecteur. »

      La mauvaise foi de l’OC étant aussi légendaire que la longueur de ses articles, j’en déduis donc que ce blog n’a aucun succès. Techniquement, l’on peut considérer cela comme vrai dans la mesure ou les articles de l’Odieux ne font pas des millions de vues, et n’ont pas des milliers de commentaires du style « LOL », « First », « Salut, je commence sur internet, ce serait trop cool si tu pouvais me faire un peu de pub stp ». Certes, le petit théâtre des opérations est utilisé par le ministère des armées dans des casernes. Mais bon, je suppose que cela est diffusé à des groupes de militaires, qui ne comptent donc que pour « une vue ». D’un point de vue commercial c’est nul.

      Ils ont aussi une curieuse notion d’expert :

      « Si vous tenez un blog, les lecteurs s’attendent à ce que vous soyez un expert sur le sujet que vous traitez.

      Pas de panique !

      La bonne nouvelle : même si vous n’êtes pas un expert lorsque vous commencez à bloguer sur un sujet, à force de l’étudier et d’écrire dessus, vous finirez par le devenir. (En tout cas, du point de vue théorique ! Rien ne vaut la mise en pratique de vos connaissances pour devenir un vrai expert).

      Au début vous publierez sûrement du contenu moyen, voire un peu nul.

      Mais avec le temps, vous maîtriserez de mieux en mieux votre sujet. De surcroît, vous allez développer un ton et une vision très personnelle dans votre domaine
      d’expertise. »

      J’en déduis donc qu’un expert autoproclamé est à mettre au même niveau qu’un expert reconnu par ses pairs. Ainsi les blogs de platistes sont tenu par des experts en géophysique, ceux d’homéopathies par des experts en médecine (et en astrophysique si l’on se fie à leur pilules fabriqué à partir d’énergie de lumière de Saturne) et ArtdeSéduire par des experts tout aussi autoproclamé.

      J’attends impatiemment un article « comment améliorer mon blog grâce aux conseils de maboitecartonne » !

      • Vous êtes de mauvaise foi : à très forte dose, l’homéopathie peut soigner une petite hypoglycémie.
        Autrement, que d’économies à faire en supprimant les universités qui coûtent si cher… blog pour tout le monde !

    • Est-ce qu’on peut parler de sexisme avec des articles comme « Rendre l’homme qui vous plaît fou amoureux, même si vous êtes juste une femme «normale» » qui contient des phrases comme « Vous n’avez qu’une envie, c’est qu’il tombe amoureux de vous ? Mais ça vous paraît impossible, parce que, comme beaucoup d’hommes, il n’est pas du genre à s’attacher et n’a pas envie de faire de plans sur la comète ? ».
      Oh monsieur Odieux, parlez-nous un peu des conseils pour les femmes, tout ça a l’air tellement croustillant !

  19. Ah ben enfin quelqu’un qui s’élève contre les titres en majuscules ! Je croyais être le seul à le remarquer…

  20. Les mecs qui viennent avec des techniques de drague à la con, celles qui ne risquent de marcher qu’avec les pires cruches et débiles, essayent en fait de se garantir le terrain de chasse. Au milieu de tous ces crétins qui répètent les âneries prescrites, ils se distinguent par leur botte secrète, celle qu’ils ont payés cher du kilo ou élaborée à la sueur de leur front.
    En gros, ils peuvent tout aussi bien vous suggérer de devenir homo…

  21. J’ai passé des heures à la médiathèque de Nevers, quand j’étais gosse. Dans mon souvenir c’est la médiathèque Jean Jaurès, et non Christian Clavier… Quel manque de rigueur déplorable, cher Odieux. Là où j’ai encore bien ri, c’est qu’il se trouve que cette médiathèque est partiellement composée d’une grosse structure toute en verre… Et je doute fort que la mairie de la ville ait le budget vitres correspondant en cas de « tope-là » apocalyptique ! ^ ^

  22. Merci pour cette excellente analyse. Vous êtes vous déjà intéressé à “mariés au premier regard” ?

  23. Saviez-vous que le boss du site à été invité plusieurs fois l’an dernier sur France Bleue pour parler de son « expertise » ? Je ne sais pas s’il a payé pour y être mais je n’en croyais pas mes oreilles….

  24. Le principal problème de ces méthodes pourries… c’est qu’elles fonctionnent et que ça nous fait bien mal au fondement.
    Il y a vingt ans on se foutait de la gueule du pote qui disait qu’il allait draguer en faisant des tours de magie (imaginez ce que OD en dirait). Bon, ben, hein, les résultats prouvent que ça fonctionne.
    Ne nous méprenons pas, ça me désole. Mais bon, voilà, quoi.

    • Alors pour le coup, un excellent magicien, c’est un artiste. Ça ne fait évidemment pas tout, mais quelqu’un qui est très doué ou cultivé dans un domaine qui intéresse aussi la personne en face je comprend que ça puisse être séduisant (et beaucoup de gens aiment les tours de magie).
      A titre personnel, ça me plairait bien plus d’avoir droit à un spectacle bluffant qu’aux âneries verbeuses et pathétiques du site cité en tout cas.
      Après, si vous parliez de faire maladroitement un numéro archi connu avec du matériel trouvé dans un pif gadget, je ne peux que vous comprendre.

  25. Pour la manipulation ce sont des petits joueurs, moi je fais directement des sacrifices à Slanesh pour qu’il agisse sur l’esprit de ma proie, heu de ma cible, heu de ma target (je m’y perd)

  26. Ces coachs te vendent même des formations où ils oublient de brancher le micro et où tu n’entends rien puis te disent que le problème vient peut-être de ton navigateur internet (true story : c’est déjà arrivé à un ami autiste asperger !)

  27. « Patrick B., sympathique coach en séduction politique (et conseiller en patrimoine), actuellement détaché pour une mission de longue durée » abort mission.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.