L’été sera moyennement chaud

Sous le soleil rougeoyant, rien ne bouge dans la savane.

Le paysage ondule sous la chaleur, et l’on devine au pied de la silhouette dansante d’un bouquet d’arbres quelques animaux assommés par la température, qui, les yeux mi-clos, chassent les mouches de lents mouvements de leurs queues. La terre craquelée s’envole en nuage de poussière sous leurs pattes à chacun de leurs rares mouvements, et dans leur torpeur, leurs têtes se tournent parfois machinalement vers le ballet de deux gros insectes qui chahutent dans l’herbe jaune.

Et soudain apparaît une gazelle.

Ses oreilles frémissent, à l’affût du moindre son, et elle tord son cou pour s’assurer que la voie est libre avant de quitter le bosquet racorni qui lui sert de cachette. Un pas, deux, et la voici qui s’avance sur la terre brûlante pour se diriger droit vers le minuscule point d’eau au milieu de la clairière. Elle s’arrête. Était-ce un bruit ? Elle hésite, se retourne, reprend sa route, et à chacun de ses pas, la voici plus assurée. Dans quelques instants, elle pourra pencher son long cou vers l’onde, et apaiser la soif qui la torture depuis de longues heures. 

Elle n’a hélas pas vu le lion.

Tapi sous les branches basses d’un arbre mort, il n’a pas perdu une miette du spectacle, et sans se redresser, il a déjà tous ses muscles en éveil, prêt à bondir. Sitôt la gazelle distraite par la proximité immédiate de l’étang, il jaillit. Les branches qui l’abritaient éclatent sous le bond de l’imposante et musculeuse bête, qui tel un éclair, file droit vers la gazelle. Celle-ci ne réalise que trop tard le drame qui se joue et dont elle est le principal élément, et paniquée, elle saute vivement pour s’enfuir. Mais c’est hélas trop tard : le lion la pousse dans un sens, puis l’autre, l’affole, l’épuise, et lorsque celle-ci n’a guère plus de repli possible, il ouvre grand la gueule et s’exclame :

« TOI AUSSI TU VIENS FAIRE CACA ?« 

L’image se fige sur l’air perplexe de la gazelle, immobile sur l’écran au-dessus de mon bureau.

« Patron… vous êtes sûr que c’est une vraie vidéo ? demande Diego, confus.
– Diego, douter de moi est un luxe que ta condition ne te permet pas. Toujours est-il que cette vidéo, je l’ai trouvée dans le téléphone d’un coach en séduction que je venais de remettre dans le droit chemin à coups de pelle pour avoir critiqué la couleur de ma cravate. Tout porte à croire que ces petits filous se prennent vraiment pour les plus grands prédateurs de la savane, et ils essaient de se convaincre qu’ils agissent tel le lion. 
– Un lion qui demande aux gazelles au point d’eau si elles viennent faire caca ?
– Oui, moi aussi j’ai été étonné au premier visionnage. Du coup, je suis retourné sur les sites de coachs en séduction pour voir d’où ils sortaient des techniques d’approche pareilles.
– Et ?
– Et mon bon Diego, ils ont vraiment écrit une approche de drague pareille. »

Mais laissons Diego déglutir douloureusement en paix, et justement, penchons-nous sur le sujet. Car avec l’été, nous le savons, les coachs en séduction prolifèrent plus sûrement que les moustiques, et donnent envie aux jeunes femmes raisonnables d’investir massivement dans des sprays lacrymogènes saveur citronnelle. Aussi, et puisque je m’en voudrais de laisser mon lectorat dans l’ignorance la plus totale des dernières techniques de drague de nos experts auto-proclamés, je suis retourné pour vous sur des sites comme Art de Séduire.

Oui, je suis comme ça. 

Mais, fi de tergiversations : quelles nouvelles méthodes hors du commun nos champions ont-ils inventé pour rendre l’été 2016 plus torride que jamais ?

Voyons ensemble.

hqdefault

Le coach en séduction est tel le fan de tuning : sa notion de classe est, disons, a minima contestable.

Et pour commencer, faisons simple. Messieurs, assez de séduire la douce enfant à la plage ou au bar du port ? Mesdames, vous pensiez être à l’abri au moins pour quelques minutes en allant aux toilettes ? Figurez-vous que c’est terminé. Car le tout nouveau lieu « in » pour draguer, c’est bien évidemment, selon nos expert, la file d’attente des toilettes. Mais si ; même que vous saurez tout grâce à leur brillant article 5 techniques pour aborder dans la queue des toilettes !

Jetons-y un œil. 

Jamais vous n’avez osé ou eu l’idée d’aborder une fille dans la file d’attente pour aller aux toilettes ? C’est bien dommage, parce que c’est souvent un des seuls endroits où les filles sont statiques en boîte de nuit, ne vont nulle part et où le bruit est plus faible que sur le dancefloor.

On commence très fort, avec le concept de « cible statique« , qui donne un peu l’impression qu’en temps normal, sitôt le séducteur en goguette, toute créature portant double chromosome X s’enfuit en hurlant. Notez que ça se tient. Mais alors, si notre séducteur n’a envie ni de danser, ni d’écouter de la musique, ni de payer un verre de coca tiède à 9,30€, qui pour l’informer qu’en fait, il existe d’autres endroits dans le monde plus calmes que la file des toilettes d’une boîte de nuit pour essayer de faire le kakou ?

Mais bon, je pense que je vais un peu vite en besogne ; dans leur monde, peut-être qu’il n’existe rien en-dehors des boîtes de nuit le samedi soir venu. Ceux qui s’y sont essayé seraient, d’après les rumeurs, tombés dans le néant avant d’être dévorés par les dragons qui hantent les bords du monde (dragons qui porteraient des képis et obligeraient à souffler dans des ballons, d’après Roger, le plus vieux séducteur du Macumba de Melun).

Alors, bon, supposons que je sois dans l’erreur (il faut supposer vraiment fort, je sais, mais faisons un effort). Quelle phrase de gentleman permettra d’aborder la délicieuse créature ?

 Tiens, tu veux une phrase pour aborder une fille aux toilettes ? « Salis pas tout steuplé »

… 

Depuis « Combien coûte ton cul ? » je me demandais où nos amis trouvaient leurs meilleures réparties, mais plus le temps passe, plus je me demande surtout s’il n’y aurait pas parmi eux une merguez enchantée qui depuis des années, se ferait passer pour un coach et blufferait son entourage malgré son vocabulaire limité. Et puis pas une bonne merguez, visiblement, mais passons. Car Mesdames, j’imagine votre érotique trouble si un jeune garçon, sourire au coin des lèvres, venait à vous aborder près des toilettes d’un subtil « Salis pas tout steuplé » , appuyant le tout d’un clin d’œil.

N’oubliez pas que la bonne réponse pour le repousser est bien évidemment « Ah, si, désolé, excuse-moi, mais je vais te boucher tout ça à ma manière, si tu n’as jamais vu de photographie aérienne de Verdun, passe après, tu auras de quoi réviser, et je ne te parle pas du gaz moutarde.« . 

En général, cela suffit à calmer le malandrin à moins d’un cas avéré de scatophilie. Sinon, demandez au vigile ce que ce Monsieur fait dans la queue pour les toilettes des femmes (mais, avec prudence : nous sommes au XXIe siècle, tout est possible).

Un commentaire, Art de Séduire ?

La drague, le flirt, c’est léger. 

Ah ben oui, oui, ça coule de source, maintenant que vous le dites. C’est marrant, ce n’est pas l’impression que j’ai eue, mais c’est sûrement parce que je suis un homme. D’ailleurs, la suite se veut tout aussi légère. Une autre accroche ?

T’aurais du papier ? Du papier toilettes. Non, mais parce que sérieux, c’est sale ici. Enfin chez les mecs. Peut-être que chez les filles c’est un peu plus propre. Et encore… Tu sais, quand j’étais plus jeune, les dames de ménage de l’internat me disaient que les filles étaient plus crades que les mecs. Salut, Jean-Kevin, je ne me suis pas présenté…

Devant tant de classe et de charisme, il n’y a plus qu’à souhaiter que la damoiselle sorte effectivement de son sac à main trois mètres de papier double épaisseur et le tende au séducteur. Qui viendra ainsi de battre tous les records de classe, Madame venant de « l’envoyer chier » au sens littéral du terme. Dans ces cas-là, le reste de la file est invité à applaudir ce moment aussi historique qu’émouvant.

Non mais sérieusement, ces gens proposent vraiment à leur public de jouer le séducteur en se présentant entre deux remarques sur les flaques d’urine autour du trône ? 

Rrrrr.

Mais on ne s’arrête pas là. Une autre phrase qui fera palpiter tous les cœurs à trente mètres à la ronde ? Allez, je vous sens chauds.

Tu viens souvent ici ?

« Souvent, après une bonne choucroute, oui. »

Demander à quelqu’un s’il vient souvent aux toilettes, c’est un coup à finir avec une discussion particulièrement érotiques sur l’influence du café sur le gros intestin, ou les problèmes de chaude-pisse de vos voisins. De quoi donner envie de se faire des bisous, là, tout de suite, ho oui, prends-moi contre le sèche-main grand fou.

Mais on ne s’en arrête pas là pour les contresens, comme de bien entendu.

Toi aussi tu es venue ici pour esquiver un mec sur le dancefloor ?

Du coup, Mesdames, j’imagine que si c’est le cas, vous serez tellement heureuse de retrouver un autre mec qui vous poursuit jusqu’aux toilettes. Dans ces cas-là, comment faire ? C’est bien simple.

  1. D’abord, souriez, laissez-lui entendre que ses méthodes ont un fameux effet pour vous
  2. Quitte à aller aux toilettes, proposez-lui de vous accompagner, ponctuez le tout d’un clin d’œil plein de promesses (vous savez faire, je le sais)
  3. Enfermez-vous avec lui dans l’une des cabines. Laissez vos mains glisser dans ses cheveux.
  4. Il est tout contre vous ? Bien. C’est le moment de profitez que vos mains soient derrière sa tête pour lui cogner très fort les dents contre la porcelaine, le tout en l’insultant en flamand.
  5. Faites-vos besoins, comme convenu. 
  6. Sortez en sifflotant de la cabine. Ignorez les pleurs du séducteur prostré qui sanglote « Vous auriez pu retirer ma tête de la cuvette d’abord ! Snif snuf !« 
  7. Savourez.

Une dernière pour la route ?

« Tu sais ce qu’il a de spécial cet endroit ? C’est là où on s’est rencontré. »

beautiful-blue-bikini-girl-wallpaper,1366x768,6391

Fig 1 : femme espérant secrètement qu’un inconnu va venir la draguer en parlant caca.

Parce que oui, voilà qui vend du rêve. Pouvoir raconter durant des années comment vous avez rencontré Jean-Kévin dans les toilettes du Macumba, à côté du mec qui dealait de l’ecsta et des bruits de chasse d’eau qui couvraient David Guetta, je pense que tant de romantisme, de classe et de sensualité, vous ne pourrez que vous jeter dans les bras de Jean-Kév’, en attendant qu’il vous susurre à l’oreille des mots doux comme « Je suis tellement heureux d’avoir eu la taupe en haut du toboggan au même moment que toi » ou « Tu m’attends ? Je dois bombarder Pearl Harbor, et j’ai la soute grande ouverte. »

Art de Séduire. Où arrêteras-tu ton enseignement légendaire de la classe ?

Mais bon. Supposons que vous, jeune margoulin, vous ayez tenté cette technique sur une damoiselle qui n’a pas aussitôt pris feu devant tant de classe (il vaut mieux d’ailleurs, puisque vu l’endroit, on risquait le coup de grisou). Comment savoir, après ce moment de séduction digne des plus grands, si elle est attirée par votre charme sans limite ? Et vous Mesdames, qu’est-ce qui trahit votre désir profond ? Là encore, Art de Séduire a épousseté ses vieilles références et vous offre enfin une liste toute neuve d’éléments qui trahissent des envies d’accouplement évidentes, avec « LE » signe indiscutable qu’une femme s’intéresse à vous

Appelés « IOI » pour « Indicators Of Interest« , ce qui confirme la règle habituelle du « Plus on veut faire passer pour sérieux un truc qui ne l’est pas, plus on utilisera d’anglicismes« , ces éléments sont nombreux, aussi arrêtons-nous sur quelques-uns, parfaitement évidents comme : 

elle se touche les cheveux

Je me souviens de la grande épidémie de poux de 1987. Cette année là, toute ma classe était ouvertement folle de désir pour moi.

elle sourit

Un indicateur assez subtil. Alors que si elle vous regarde les yeux injectés de sang, un couteau dans la bouche, c’est soit que votre approche n’a pas été pleinement efficace, soit, comme chacun sait, qu’elle est communiste (vous pouvez vérifier en regardant s’il y a un bébé dans sa boîte à goûter).

Elle vous pose des questions

Techniquement, « Tu as un problème espèce de pervers ? » est une question.

Rrrrr.

Elle vous tend des perches sur les sujets de conversations tels que le couple, les différences homme-femme, bref : c’est elle qui s’occupe de la sexualisation

Parler des différences homme-femme serait donc un sérieux acte de sexualisation ?

Quelles coquines, ces féministes, alors. Tout ce temps que mes employées me demandaient une augmentation « pour avoir le même salaire que les hommes » alors qu’en fait, elles me draguaient.  Si j’avais su, j’aurais peut-être été un peu plus conciliant avant d’ouvrir le feu sur leurs représentantes syndicales.

Bon, ça c’était cependant des indications pour du contact en direct de la vraie vie des vrais gens. Mais comment savoir qu’elle est intéressée, par exemple, simplement en analysant ses textos ? Mettons, vous lui en envoyez un. Alors, à partir de quel moment est-elle tremblante de désir, Art de Séduire ?

Elle va répondre

Ah. Il suffit donc qu’elle réponde. Ah oui, bon. Mais du coup, la Madame de Bouygues Telecom qui m’écrit régulièrement pour me proposer d’étendre mon forfait, depuis le début elle essayait de me séduire ? Damnation. Et moi qui n’ai rien vu de son jeu. Heureusement que les coachs en séduction étaient là. Et sinon ?

C’est cet indicateur d’intérêt que vous devez scruter, qui est une sorte de rapport de force : l’intensité des messages.

Sont-ils plus courts que les vôtres ? Pas intéressée.

Plus longs que les vôtres ? Intéressée.

Aussi longs que vos sms ? Probablement intéressée.

Là encore, Mesdames, sachez-le : dès que l’un de vos messages est plus long que celui de votre interlocuteur, c’est que vous avez envie de lui comme d’un cookie tout chaud.  Donc par exemple, s’il vous envoie :

« 8===> » 

Et que vous répondez :

« Je vais appeler les flics« 

Il y a fort à parier que vous êtes déjà en train de vous arracher les vêtements de désir. Merci, Art de Séduire. Ta sapience est proverbiale.

Vous trouvez que c’est un peu glauque, tout ça ? Ahaha. Naïfs que vous êtes. Laissez-moi vous présenter la cerise fécale sur ce gâteau de coprolithes : 

Communication ecrite

Art de Séduire ponctue ses articles de splendides… diagrammes ? Que… qu’est-ce que c’est que ce truc ? Est-ce que quelqu’un leur a dit que ça n’avait strictement aucun sens ?

7 techniques de manipulation que vous pouvez adapter à la séduction

Oui oui. Ils sont sérieux, là. Ah non mais à chaque fois que je resoulève le couvercle de ce coffre à nawak, je peine à garder les yeux ouverts. Alors évidemment, même eux sentent bien que c’est moyennement sain, aussi tentent-ils des stratégies fort subtiles (sûrement de la manipulation, mais à leur niveau) pour se dédouaner :

Qu’on soit bien d’accord : la manipulation, c’est mal, comme le mensonge. Mentir pour obtenir ce que vous voulez au détriment des autres, ça craint. Mais alors pourquoi vouloir parler de manipulation dans les colonnes d’Artdeseduire ? Pas pour faire de vous des manipulateurs, non, mais bel et bien pour que vous puissiez identifier les personnes qui essaient de vous rouler, ou qui essaient de profiter de vos amies.

« Mais on a quand même appelé l’article « 7 technique de manipulations que vous pouvez adapter à la séduction » histoire de dire que bon, vous pouvez, hein, bon, mais ce serait mal, houlala oui, si vous le faites, c’est pas nous, on a rien dit, mais regardez, on vous dit quand même comment faire. »

Subtil.

Et donc, en quoi consistent ces méthodes que-l’on-peut-adapter-mais-on-dit-ça-comme-ça ?

La gentille manipulation : aider l’autre pour attendre un service en retour

Et qui consiste en ?

C’est une technique terrible, c’est de la vraie grosse manipulation car la fille met les pieds dans un piège dont elle n’a pas idée. Exemple que mes amies viennent de me donner : le client potentiel qui te fait miroiter une signature de contrat… si tu l’embrasses ou si tu acceptes un dîner plus « informel » avec lui.

C’est donc ça, la « gentille manipulation » ?

Zut, demander des faveurs plutôt sexuelles en échange de services ou paiements… je croyais que ça portait un autre nom. Il faudra que j’en parle à Germaine la Goulue.

Deuxième méthode ?

Demander des faveurs en public

Ah, j’ai un autre exemple qui me revient en tête : celui où la fille veut rentrer après une longue soirée en boîte de nuit entre potes, et que vous êtes le seul à avoir une voiture pour la raccompagner. Elle ne pourra pas dire « Ah finalement je vais rester », pour ne pas vous embarrasser… Gros gros niveau de manipulation pour passer un peu de temps avec elle : pas une technique que je recommande, bien évidemment. 

« Technique que je ne recommande pas, mais que je détaille quand même ici sans trop la condamner, hohoho. Au fait, vous avez relu le titre de l’article ? Moi ? Vous faire un clin d’œil ? Naaaaon, allons ! » 

Sur Art de Séduire, découvre comment devenir plus que lourd, psychopathe ! Vivement le prochain article « Draguer une femme ligotée » ou « Rire avec elle de son alerte enlèvement« . 

Autre technique ?

Le rendez-vous A B ou C

Mon préféré. Le cerveau est fascinant ! Une fille que vous avez prévu de revoir, proposez-lui un rendez-vous A ou B, A étant une option qui vous convient, B étant votre préférée.

« Salut Micheline ! Dis-moi, demain soir, tu préfères coucher avec moi en invitant ta meilleure amie ou me faire des choses sexuelles pendant que je regarde le match ?« 

On a effectué des tests en laboratoire : si vous ne donnez que deux choix à une femme, jamais elle ne peut estimer que les deux sont à chier, c’est connu. Tenez, regardez les élections par exemple : 100% des femmes vont toujours voter au second tour pour l’un des deux candidats, parce que deux choix, elles ne savent pas faire autrement. C’est habile. Certaines femmes ont bien essayé de faire autrement : elles ont explosé. Un phénomène encore méconnu. 

Ho, et vous avez noté le « mon préféré » d’entrée de jeu pour des techniques qui ne sont là que pour « identifier »  les vilains qui les utiliseraient si on en croit l’article plus haut ?

Quel talent de manipulation, c’est extraordinaire.

Prochaine technique ?

Uniquement les qualités

Comprendre « oublier » de mentionner certains trucs à votre sujet qui pourraient la repousser mais qu’il serait plus honnête d’avouer.

Si vous cachez un truc qui vous ennuie un peu, il sera toujours temps de lui dire plus tard si elle l’apprend, si elle le découvre, que vous étiez trop amoureux d’elle et que vous ne vouliez pas la perdre.

« D’accord, je ne t’ai pas dit qu’on me surnommait « La citerne à MST », mais tu sais, je ne voulais pas te perdre. » lui dira-t-il en mâchant lentement les 19 pages de ses résultats d’analyse.

Synchronisation du body language

La technique la plus facile, la plus visuelle, que vous pourrez retrouver dans la bande-annonce du film « LE COACH » avec Jean-Paul Rouve et Richard Berry. Vous remarquez le moment où il croise ses jambes comme la femme qui lit le livre ? Il ne fait qu’utiliser une des bases de la PNL pour adapter son body language à la personne qu’il veut séduire. Relisez cet article sur le body language !

En quatre paragraphes, nous sommes passés de « N’utilisez pas ces techniques » à « C’est une de nos bases, relisez nos articles dessus !« 

Le talent.

Et ne croyez pas qu’on ait fini de s’enfoncer. Suivez bien.

Attendre la fatigue pour mieux persuader

Là encore, je n’invente rien. Les larrons sont tranquillement en train d’expliquer que si la cible est difficile lorsqu’en pleine possession de ses moyens, il suffit d’attendre qu’ils s’émoussent… 

Essayer de séduire une fille fatiguée, c’est à mon avis de la manipulation. 

Noooon. Nooooooon. Allons ! Qui irait penser ça, hmmmm ?

La stratégie de la peur

Wololo. Où va-t-on ?

Côté manipulation, certains hommes sont très forts pour expliquer à leurs proies qu’elles finiront toutes seules, qu’elles ne valent rien , qu’elles ne méritent pas qu’on s’intéresse à elles.

Mais attention, ici, la technique est ouvertement condamnée ! Comme le dit notre coach un peu plus bas :

Vous l’aurez évidemment compris : Artdeseduire et moi-même, votre coach, condamnons fermement ces techniques de manipulation. 

Okay. Donc aucun coach en séduction de ce site n’essaierai de dire à quelqu’un qu’il n’ira nulle part sans lui, n’est-ce pas ? Je suis rassuré, un instant j’ai cru que…

Lisez tout de même ces ouvrages sur la manipulation : ils seront un bon complément pour un futur article à venir, « Arrêtez d’être une victime »

Ho. Au temps pour moi. Donc je résume :

  • La manipulation, c’est mal, mais lisez des ouvrages dessus
  • On ne vous ferait jamais la stratégie de la peur, mais notre article est là pour que vous arrêtiez d’être des victimes, puisque sans nous, vous en êtes une

Rhoooo. J’ai cru voir passer un truc… non, j’ai dû rêver. Ce serait trop gros.

Mais, je parle, je parle, et voici que nous approchons doucement de la fin de ce petit bilan des bons conseils de nos amis coachs pour l’été. Me reste donc en tête une grande question. Art de Séduire, quel est votre secret pour vous surpasser à chaque fois : la drogue ? L’auto-strangulation ? Le schnaps de pommes de terre ?

En tout cas, une chose est sûre, ce n’est certainement pas les femmes.

Aimable lectorat, vous voilà prévenu. Messieurs, si vous pensez à user de pareilles méthodes, il est encore temps de faire quelque chose de plus utile pour enfin pénétrer l’intimité d’une douce créature, comme remplir votre carte de donneurs d’organes avant de vous supprimer proprement. Quant à vous, Mesdames, n’oubliez pas : sur la route des vacances, les coachs en séduction et leurs disciples seront nombreux. Pensez donc bien à emporter votre bandoulières de chargeurs de taser, et n’oubliez pas les règles de base : si le gros lourd insiste, c’est une décharge. S’il avoue lire Art de Séduire, c’est trente, et de préférence, aux testicules. 

« D’accord, mais s’il m’explique suivre les conseils d’un autre coach en séduction ? »

Madame est joueuse.

Pour la peine, et pour conclure, un petit article de l’ami Seduction by Kamal : « Elle est trop intelligente pour moi, que faire ?« 

Notez déjà le concept du « Trop intelligente pour moi« , puisque l’on sent bien que c’est Maurice le bulot qui est bien embêté : il a surpris sa cible à lire un livre. Et ça… pfou, ça le perturbe. Parce que bon : il s’y connaît en lectures, il est abonné à L’Equipe, mais tout de même ! 

Parlezauxfemmes

Alors que chez Art de Séduire, on sait faire, comme le prouve cette publicité pour leurs supers techniques qui feront de vous quelqu’un de passionnant. Mais visiblement, pas quelqu’un de très bon en grammaire. La classe, toujours la classe.

Heureusement, Seduction by Kamal, et son site bourré de photos de gens qui se veulent élégants, donne tout de suite le ton qui ferait pâlir de jalousie tous les gentlemen de cette terre, en décrivant un peu la dame qui servira d’exemple.

Un sex appeal capable de lever votre engin plus de cinq fois la minute comme si les deux frères siamois en dessous se transformaient en cric devant elle.

Quand même Jean-Marie Bigard a l’air moins grossier, je pense que l’on approche du moment où la lourdeur des coachs en séduction menace de faire plier l’espace-temps. Mais, allons ! La bougresse est plus intelligente que vous, Monsieur, et ça, c’est intolérable. Aussi, l’auteur, qui parle sûrement d’expérience quant à toujours tomber sur plus intelligent que lui (de là à en tirer des conclusions, il n’y a qu’un pas que je franchis comme une vulgaire frontière polonaise), nous dit comment gérer la situation si la belle se met à dire des trucs intéressants.

Exemple : Mamzelle vous parle de l’affaire Léonarda ou de la politique du Front National qui à vos yeux semble aussi impénétrable que les dunes de sable du Maroc.

Elle : …Tu vois ? C’est ce qui s’est passé lors de l’élection de nianiani et nianiania…

Vous (toujours avec un sourire): Stop, stop, stop ! Tu sais quoi ? Je me disais en fixant ce rendez-vous qu’on passerait un moment assez amusant ensemble.

Parce que oui, ce sont des sujets très complexes. Notez le « nianiani et nianiania« , qui laisse entendre, entre quinze articles sur « l’importance d’écouter« , que si elle ne vous parle pas de l’équipe de France ou du contenu de votre slip, il est temps de vous mettre à baver et d’écouter le petit singe dans votre tête jouer des timbales. 

Heureusement, en arrêtant directement la belle pour lui expliquer que vous n’avez que des sujets de conversation « amusants » (et qu’il n’y a aucun plaisir dans les conversations intéressantes), nul doute que vous gagnerez des points de Q.I !

Mais cela risque de ne pas se produire si on se coltine des histoires qui nous sont rabâchées du matin au soir ! (Vous prenez un air sérieux avant de poursuivre) Moi je pense qu’il y a des questions bien plus intéressantes qui devrait nous préoccuper, comme par exemple : pourquoi les couteaux de table ne sont jamais pointus ? (si vous en avez sur votre table de resto). Ou alors, pourquoi ne chions nous pas lors de la miction alors qu’il est impossible de chier sans pisser ? (si elle est du genre dégagée). Quelque soit la remarque que vous ferez à cet instant, soyez sûr qu’elle arrache un sourire à la fille.

Et la boucle est bouclée : vous êtes à table, un verre de vin à la main, dans un élégant restaurant à sentir l’air du soir sur vos épaules et alors qu’elle vous parle de ses préoccupations pour ce monde, vous, vous lui demandez pourquoi « il est impossible de chier sans pisser ? «  . 

J’ignore donc si cela arrachera un sourire à la fille, par contre, je suis assez certain que cela devrait l’arracher de son siège, avant qu’elle n’aille arracher le concours d’entrée de l’école navale, n’arrache son diplôme avec mention, n’arrache un poste sur une frégate avant d’arracher toutes ses promotions jusqu’à obtenir le grade d’amiral, n’arrache la reconstruction du Richelieu, puis, arrache la gueule du drôle à l’aide d’obus de 380mm pour lui faire ressentir pleinement toute l’expression de son désarroi.

En tout cas, cela veut surtout dire une chose :

Cette année, les enfants, la drague sera scatophile ou ne sera pas.

Bravo, les coachs en séduction. Maintenant, soyez gentils : calmez-vous un peu, autant de classe et d’érotisme, je crois qu’il va falloir un peu de temps pour que l’on s’en remette.

117 réponses à “L’été sera moyennement chaud

    • Essayez donc en russe, dans ce cas précis, l’effet est garanti (attention, ne pas s’adresser à un russe, évidemment) (encore que, si la quantité d’alcool dans son sang est adéquate, il pourra ne même plus comprendre sa propre langue).

      • C’est pas possible ça, on avait engagé des russes pour agrandir un silo à grain et le fortifier. Les gars, en plein été à 40% tout en haut du silo et ils buvaient de la vodka à fond (sans équipements de sécurité), ils ne sont jamais tombés, ils marchaient toujours droit à la fin de la journée et il y avait des tas de bouteilles de vodka par terre (plus ou moins brisé et toutes sentant l’alcool, on à vérifié) et il parlaient aussi bien anglais à la fin de la journée qu’au début de celle-ci (i.e. très mal) mais le boulot était impécable.

  1. « En général, cela suffit à calmer le malandrin à moins d’un cas avéré de scatophilie. »
    Bonjour je suis Jaques Grimault on m’a appelé ?

    « Devant tant de classe et de charisme, il n’y a plus qu’à souhaiter que la damoiselle sorte effectivement de son sac à main trois mètres de papier double épaisseur et le tende au séducteur. »
    En papier cul je m’y connais j’ai mesuré un pyramidion avec et un huissier à constater le tout! Quoi ? Voir le constat Là je peux pas ma femme chilienne m’appelle.

    « en attendant qu’il vous susurre à l’oreille des mots doux comme « Je suis tellement heureux d’avoir eu la taupe en haut du toboggan au même moment que toi »  »
    Je crois qu’il y a une légère erreur il s’agit de rat taupe nu et ça se passe au cap d’Agde, mais je ne vous en veux pas vous n’êtes pas de mon niveau.

    • Je vois que certains attendent, eux aussi, avec une impatience grandissante, les prochains épisodes de LRDP produits grâce au financement participatif.

      • Pour ma part c’est sa démonstration de l’irrationalité de pi que j’attends en trépignant, et je suis certain d’être surpris : je peux bien en imaginer une preuve absurde, mais aussi pétée soit-elle, il arrivera à faire pire.

      • Étant donné que pi est irrationnel, il ne devrait pas être trop compliqué de montrer son irrationalité, non ?
        De plus la démonstration classique (ou plutôt les démonstrations), sont déjà suffisamment compliqué pour ne pas être compréhensible pour le premier venu, je pense qu’analyser une nouvelle preuve ne sera pas vraiment de l’ordre du cocasse pour tout le monde.

      • Damnation, je voulais dire « la démonstration de la rationnalité de pi ». D’ailleurs il remet aussi sa transcendance en question. Je lui souhaite bon courage.

  2. J’hallucine toujours de voir les conneries incroyables que déterre l’OC sur ces sites.
    J’ai du mal à comprendre, les mecs qui font ces sites, ils les essayent leur « technique » ? Et si oui, ils trouvent vraiment des filles avec qui ça marche ?
    Bon, je pose la question mais je me doute que ce sont juste des gros beaufs un peu con hein, mais persister à ce point dans la connerie … Je trouve ça fascinant quelque part.

      • Sans nul doute que la plupart de leur « lecteurs » sont des collégiens kikoolol frustrés qui ne savent pas comment draguer Leelä en 4e…

  3. Excellent ! Je pense être une grosse chaudasse : j’écris des sms pavés à tout le monde : copines comme copains et je ne peux pas m’empêcher d’avoir le dernier mot… Damnation…. je viens de découvrir que je suis bi , merci Mr Connard pour ce mi »coming out »

  4. Et voilà, maintenant j’ai des envies de violences envers les rédacteurs d’Artdeséduire. Et les lecteurs. Et les utilisateurs de tous ces conseils et techniques.
    Personnellement, étant une fille, rien – mais alors rien – dans leurs propositions n’aurait pu m’attirer. Sans doute ça parviendrait à me faire rire, parfois, oui, mais de détresse, et à l’intérieur je pleurerai.
    Je sais pas si c’est un merci pour le « lol » de l’article ou un « pitié arrêtez de de me filer des points en misanthropie je vais partir élever des chèvres dans le Larzac si ça continue ».

    • Si tu n’es pas attirée par leurs techniques, c’est que tu es un homme ! On t’a découvert imposteur !

    • En fait la misanthropie n’est que le début, après il y a l’acceptation (grosses différences entre les êtres humains et donc présences de personnes moins pourvues que d’autres puis enfin, reconnaissance de l’utilité de chacun) c’est un cheminement (très long).
      Sinon, les chèvres, c’est pas une bonne idée, préférer les moutons (ou les poules à la rigueur). Les chèvres ça produit un son proche du bébé que l’on égorge quand c’est malade et quand c’est en train de mourir (ça peut être inconfortable).

      • « Les chèvres ça produit un son proche du bébé que l’on égorge quand c’est malade » Vous en avez égorgé combien pour savoir ça

    • Je t’invite à lire leur site, ils expliquent très bien ce que tu es en train de faire : Même si tu dis que non, cela ne marche pas avec toi, ce n’est pas vrai, ca marche, c’est juste que tu refuse de l’avouer.

      Donc ton commentaire confirme ce qu’ils disent, Kamal a raison !

  5. j’aime bien le style de vos articles, c’est souvent hilarant, mais j’ai un peu la même sensation que quand je lis vos spoils de film :
    Vous allez démolir un site web d’une médiocrité abyssale et putassier.
    Pendant que vous y êtes pourquoi ne faites vous pas une critique de letribunaldunet.fr ou spi0n.com ?
    Vous tirez sur des ambulances !

  6. J’adore le passage aussi sur les « rapports de forces ». Ces espèces de débiles n’ont aucune autre conception des rapports humains. La drague, c’est obtenir la soumission de l’autre. Magnifique.

      • « Nous autres séducteurs, nous devons nous distinguer par notre classe ! Souvenez-vous-en. » Bouh, ça fait peur. Les séducteurs, c’est fort en caca.

    • C’est clair que tout le vocabulaire militaire est gerbant : « rapports de forces », « cibles », « stratégie » … On dirait que le but n’est pas de « séduire » mais de s’approprier un objet ou un territoire

    • Et pendant ce temps là tu a des mecs timide dont le simple fait d’oser adresser la parole à une fille qui leurs plait est une épreuve (même un simple « bonjour » parce qu’on se posent trop de questions genre « mais la fille vas me trouver bizarre de lui dire bonjour comme ça » ou « qu’est-ce que je pourrais bien lui raconter ? » « elle vas croire que je la harcèle ou un truc comme ça » « de toute façons ça sert à rien, elle a surement d’autres chats à fouetter » etc) Du coup les gros lourds à coté qui utilisent les techniques de « séduction » ça aide pas. T_T

      • Certes. Après parfois, j’ai remarqué que les mecs qui se posent 150 milles questions sont aussi très égocentriques dans le genre, comme si parler à quelqu’un pouvait changer sa vie ou la leur d’un coup d’un seul. Si une fille rembarre un gars, ça peut être autant parce qu’elle est mal lunée, que parce que ce ne sont pas les bonnes circonstances mais pas forcément la faute existentielle du gars qui lui a parlé à l’origine. Refus n’est pas rejet.
        Faut se dire qu’on a un être humain en face de soi, et ça change beaucoup de choses, qu’on se positionne à un extrême ou à un autre.

      • @Serely Artworks : Beh justement, le fait de se dire « je vais la gêner si je vais lui parler » inclut plus la peur d’être désagréable que la peur d’être rejeté. Pas franchement égocentrique je trouve, si ?

    • Et tout en bas de cette page, le prix de l’ensemble des « formations », il y a des pigeons (des dodos plutôt) qui paient vraiment pour ça? Et sans qu’on leur mette un couteau sous la gorge?

  7.  » Et on s’en fout de savoir que mademoiselle a lu Alexandre Dumas et que vous avez lu Kamal dès lors que chacun de vous est capable de défendre ses connaissances.  »

    « _ Victoire de Dumas sur Kamal par KO technique dans les cordes au bout de la 5ème seconde… Qui l’eu crût ?
    _ A peu près tout le monde si l’on jette un œil aux pronostiques du match mon cher Jean-Philippe. »

  8. Je commence presque à penser que ces sites sont issus d’un programme secret du gouvernement pour améliorer l’espèce humaine en empêchant ceux qui sont assez stupides pour appliquer ces techniques de procréer

    • Mince, mais c’est que ça se tient en plus, quel plan machiavélique !
      (Remarque, pour une fois que le gouvernement fait quelque chose de bien et ne fait pas rire à ses dépends, je pense que l’on peut les en féliciter)

  9. Le « toi aussi tu fuis un mec relou du dancefloor » me ferait surtout penser que le gars se fait LUI AUSSI emmerder sur la piste par un relou, pas qu’il essaie de me draguer haha

    • En lisant cette phrase, je me suis également dit que c’est un excellent moyen pour devenir le meilleur ami gay de la fille. Donc, bref, un échec par rapport à l’objectif initial.

  10. Pour leur défense, le diagramme ressemble à peu près au résultat de mes tentatives pour faire de l’UML…

    • L’UML ne sert strictement à rien, faire des graphiques peut avoir son utilité surtout sur le long terme (maintenance, …) mais l’UML est lourd, peu visible et à chier d’un point de vue ergonomie de la chose. Préférer des schéma main levé avec discussion, même sur gros projets, et une bonne documentation des fonctions (nous c’est bulles avec fonctions des différentes parties du programme + comment on les lies entre elles).
      Méthode Rache (ou 1664) parfaite uniquement si projet d’une à trois personnes sans maintenance ou rush.

  11. Bon alors, j’ai remarqué une faute dans votre article. Ce qui fait de vous, par définition, un séducteur de haut niveau.
    Ne me remerciez pas, c’est normal.

    Merci bien de nous avoir prévenues, mes paires et moi-même, du danger scatophile qu’on court cet été.

  12. « Toi aussi tu es venue ici pour esquiver un mec sur le dancefloor ? » messieurs, ça s’appelle un COMING-OUT, et il y a de fortes chances pour que vous ne puissiez pas « serrer » une fois madame mise au courant.

    • Je partage l’analyse. La technique du meilleur ami gay qui-l-est-pas-vraiment ne marche que dans Kick Ass.

      • Dans *le film* Kick Ass. Dans la BD, la fille a la seule réaction crédible : elle l’envoie chier comme un gros pervers et demande à son copain de lui casser la gueule. ^^

  13. Devant tant de classe et de subtilité je ne peux pas m’empêcher de me dire que le verre drogué est mille fois plus respectueux envers la personne en voie de séduction.

    ps: dès que je vois un gros lourd qui drague je ne peux pas m’empêcher de me dire « mais il a pris des cours sur artdeseduire ce mec, c’est pas possible autrement », et bien c’est tout à fait possible visiblement

  14. Excellent article, monsieur Odieux, cependant je commence à m’inquiéter pour vous… A force de « jeter un oeil », il ne va plus vous en rester beaucoup pour visionner tous les étrons du grand écran et d’Internet, non ? Jeter UN COUP d’oeil, c’est quand même plus pratique et moins douloureux ;)

    • Moins douloureux… tout dépend pour qui. Savez-vous donc à qui appartient l’œil que jette l’Odieux pour en déduire que cela lui est douloureux ?

      • Dans ce cas, mettons que cela sera moins douloureux pour les petites stagiaires et moins dégueulasse à pratiquer pour ce pauvre Diego ! Que vous ayez raison ou non quant au propriétaire dudit oeil, l’énucléation reste assez salissante.

      • Etant donné le sujet de l’article, je n’aurai pas parié sur des yeux de stagiaires (à la limite, des stagiaires récalcitrantes)

  15. Cher Odieux, loin de moi l’idée de prendre la défense de nos amis les coaches, mais il me semble pertinent de relever que leurs techniques sont sûrement efficaces si la cible est une cagole des nightclubs dotée d’un QI inférieur à 70. Et quelle est ivre. Et désespérée.
    Bien à vous

    • Dans ce cas, il serait bon de préciser « Art de séduire les cagoles en détresse le samedi soir ». Ça éviterait de penser que c’est apte pour toute la gente féminine (très bon, le terme « cagole », résume pas mal de concepts en un seul mot).

    • Assez d’accord. Ca doit fonctionner sur certaines … créatures ces techniques (je dis pas « femmes », j’ai du respect pour les êtres humains de sexe féminin), malgré tout. Juste que le public est restreint aux personnes que fréquentent les rédacteurs du site, et ceux ci extrapolent à la moitié de l’espèce humaine.
      N’empêche, du coup, j’irai bien leur extrapoler quelques kilogrammes de C4 …

  16. Je trouve assez drôle que 5 des 7 titres sur la manipulation soient exacts d’un point de vue psychologique (je croit, je suis encore néophyte en la matière) mais qu’aucun exemple les accompagnants ne corresponde. A croire qu’il a chercher des noms de biais en 5 minutes mais n’ai pas cherché à comprendre ce qu’ils étaient vraiment … Mais je doit me faire des idées, un site aussi sérieux doit probablement faire de longues recherches. Non ?

  17. Perso, je n’y crois pas. Ça me paraît impossible d’atteindre de tels sommets de vulgarité et de crétinisme. On est certain que ce site est destiné à fournir de « vraies » infos aux dégénérés mentaux ? Le but est-il peut-être de nous faire rire. Certes, rire plutôt gras, mais bon… Je préfère penser ça. L’autre option me fait très peur.

  18. Si la fille est du genre « dégagée », non seulement vous pouvez lui parler WC en toute décontraction lors du premier dîner, mais vous pouvez aussi lui lâcher un rot en pleine figure, ou lui claquer l’arrière-train devant tout le monde à la sortie du restau ; la « target » devrait être définitivement conquise.

    Je ne vois pas trop quelle femme prendrait bien le fait de se faire couper la parole en pleine conversation par un mec faisant remarquer « qu’on est là pour s’amuser ». Autant lui agiter un panneau sous le nez « C’est pas qu’on se fait chier avec toi, mais si en fait »

    • Une pute bien sûr. Avez vous donc oubliez vos classique ? Il ne faut pas prendre complètement les filles pour des putes, cela signifie donc qu’elles le sont un peu. C’est d’ailleurs pour cela que leur meilleur phrase d’approche est « combien coûte ton cul », puisque cela indique clairement que tu es un client et que tu ne va pas lui faire perdre son temps.

      Ceci dit, je me demande effectivement « combien coûte leur cul » pour qu’elles aient le courage de subir ce genre de traitement sans bronché…

      • La question est de savoir si elle le prendrait réellement bien ? Qu’une prostituée puisse encaisser ce genre de traitement sans broncher, c’est une chose plausible, mais de là à ce qu’elle apprécie…

      • Je pense que les auteurs de se site se fichent de se genre de détail, l’illusion leur suffit.

  19. Ca fait plaisir de revoir Art de Séduire se refaire taper dessus sur ce blog, n’empêche… Je n’en attendais plus des articles comme ça

  20. J’ai enfin compris Gloubi: il est fou amoureux de l’Odieux, mais il a appris toutes ses techniques d’approche sur artdeseduire.

  21. Pour le dialogue suivant :
    « Exemple : Mamzelle vous parle de l’affaire Léonarda ou de la politique du Front National qui à vos yeux semble aussi impénétrable que les dunes de sable du Maroc.

    Elle : …Tu vois ? C’est ce qui s’est passé lors de l’élection de nianiani et nianiania… »

    On peut utiliser la réponse philosophique, enfin Finkeltruc :
    Vous – nianiania, pauvre conne !

    Niveau drague c’est nul et niveau philosophique ben c’est niveau Finkeltruc voire BHL….

  22. Pour la prochaine fois, ca serait chouette un coaching de séduction fait part un odieux connard. Ambiance cave et brûlures de cigare de rigueur

  23. Retour du marronnier estival de notre bon camarade O.C.,
    je suis joie à l’intérieur de moi-même.
    En tout cas, chouette lecture où on apprend que le scato permettrait donc de séduire la gente féminine. Diantre!

  24. Oh oui une fiche conseils de drague à la façon OC ça serait d’un plaisir ! et qui nous redonnerait un peu confiance en l’humanité. Entre nous placer du Proust sur un article scatophile niais et juste improbable de connerie il faut être sans gêne, ou ne pas apprécier tel auteur comme moi.

  25. « la Madame de Bouygues Telecom qui m’écrit régulièrement pour me proposer d’étendre mon forfait »
    En fait elle se proposait de s’étendre, elle, pour que vous commettiez vos forfaits, mon cher Odieux.

    • Pour ma part c’est ce passage-ci qui m’a laissé pantois:

      « (…) vrai affirmation de l’intérêt que la fille vous porte : elle vous pose des questions »

      Je vois maintenant d’un autre œil tous mes entretiens d’embauches et oraux devant jury.

  26. Ce qu’il y a de bien avec ces sites (c’est un phénomène mis en évidence par l’OC), on à toute une génération d’excellents officiers mariniers qui se préparent : Entre celles qui deviennent Amirale pour relancer la mode des cuirassés (ça à du style), celles qui prennent commande d’un sous marin nucléaire lanceur d’engin, …

    Merci, OC !
    Vous devriez songer à demander une médaille pour tout ces efforts que vous accomplissez pour mettre en évidence ce fait, ainsi que pour les idées de carrière que vous donnez à des millions de francophones ciblées par des lourds (Voir même, comble de l’honneur, vous offrir un poste de conseiller d’orientation en collège !)

    • Ce qu’il y a de bien avec ces sites, c’est qu’on se rend compte que l’on à […]*

      Pas pour cette fois le perfect orthographique.

    • Le cuirassé, après 1940, je déconseille. On a vite fait de perdre un bateau à plusieurs centaines de millions de francs/livres/dollars/marks avec une petite volée de bombes, torpilles, missiles d’un coût dérisoire. Optez plutôt pour un porte-avion et sa flottille d’escorte, ou, comme vous l’avez judicieusement dit, un SNLE bien chargé et ses petites têtes nucléaires.

    • Le beauf commun trouvera sans problème une beauf commune avec qui s’accoupler, voire plusieurs. La bêtise ne se limite pas au genre, et les exemples sont légion. Le film Idiocraty l’illustre très bien d’ailleurs.

  27. Mon passage préféré, c’est quand, en parlant du mensonge par omision, il dit, je cite:
    « un casier judiciaire plus vierge? Elle non plus! (Et puis vous avez payé votre dette à la société, normalement) »

    Ce passage veut tout dire

  28. Bah, je suppose que les auteurs de ces sites se délectent de l’attention que vous leur portez (et profitent sûrement de quelques retombées financièrement dues à l’afflux de rieurs ameutés).
    Du moins, c’est que je préfère me dire pour conserver un peu de foi en l’avenir qui repose sur les épaules de cette génération.

  29. C’est merveilleux aussi de voir comme par principe tout le monde est hétéro sexuel dans son univers au coach. Peut-être sortira-t-il « Comment draguer une lesbienne en 7 étapes faciles » (Ah bah oui, su c’est pas hétéro c’est gay, y’a rien d’autre on va pas chercher plus loin avec eux).

  30. Pour une plus grande classe, utiliser un Yamato et ses obus de 460 mm ( trois canons sur trois tourelles triples pour plus de classe ) toutes les infos sont ici : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Yamato_(cuirassé)
    Merci Wikipédia et de rien à la gente féminine ! Si les 9 canons de 460 ne suffisent pas utilisez votre équipage maritime d’environ 2 750 gentleman qui ne sont là que pour vous servir et rien d’autre, promis je n’ai pas recruté l’Odieux Connard dans l’équipage et mon fidèle second ne se nomme pas Diego alors vous pouvez aborder le cuirassé en question, vous avez également douze canons de 155 mm (montés en quatre tourelles triples) pour finir ce rebut de Jean-Kevin euh Félix pardon qui a osé vous importuner aux toilettes du port d’Amsterdam, ( mais quel filou ce Félix alors ! Ou Jean-Kevin en même temps il se ressemblent tous, rrrrrr ) bref un cuirassé Japonais a nettement plus de classe qu’un Richelieu ( ou était-ce une frégate ? ) avec ses petits joujoux de 380 même si c’est déjà bien pour exécuter à bout portant les débutants coachs en séduction et autres Jean-Jacques niveau 2. Si vous ne voulez pas vous mouiller ( lol ) utilisez les portes-avions Américains qu’on retrouve dans World of Warships, de rien pour les références c’est cadeau et inspiration OC ( je suis influencé par l’OC, beaucoup trop… Niark niark niark )

  31. …oooh, merci de m’avoir fait découvrir ces sites…

    « seduction by Kamal », le site qui, sous le titre « vie en couple », propose « une liste d’articles qui traitent l’art de la séduction au sein de la vie de couple » en commençant par : « Comment guérir d’un chagrin d’amour », « Comment rompre avec sa copine », « Ma copine m’a trompé, que dois-je faire ? », « Comment récupérer votre ex »…
    (et qui se poursuit par : « Comment briser un couple heureux »…)

    Hmmm, je crois qu’il est temps de placer notre technique imparable de « player » : le FP
    (le facepalm ; c’est de l’anglais, on utilise un acronyme en majuscule, donc c’est cool et class) :-D

    Et surtout : « Amusez-vous bien ! »

  32. « Elle : …Tu vois ? C’est ce qui s’est passé lors de l’élection de nianiani et nianiania…

    Vous (toujours avec un sourire): Stop, stop, stop ! Tu sais quoi ? Je me disais en fixant ce rendez-vous qu’on passerait un moment assez amusant ensemble. »

    Elle : Facile à dire, je suis gnangnan, et que j’aime trop les bla bla bla, mais non non non, c’est important, ce que t’appelles les nianiania.
    *Se lève et s’en vas.*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s