Star Wars épisode VII – Le reboot de la force

« Recule, seigneur Sith ! »

Le jedi en face de moi fait virevolter son sabre avec aisance, et à chacun de ses mouvements, le son menaçant de l’arme accompagne les claquements de la robe typique de son ordre. Un sourire en coin sur ses lèvres, il est certain de dominer ce duel. Autour de lui, des soldats rebelles applaudissent sa performance, et s’attendent, d’une seconde à l’autre, à ce qu’il achève ma sombre personne d’un coup de sabre. « La galaxie ne tombera jamais du côté obscur, pas tant que les jedis seront là pour…« 

Ses mots meurent sur ses lèvres alors que son sabre est arraché de ses doigts, et qu’il recule, chancelant.

« Mais ? Vous… »

Les rebelles autour de lui n’applaudissent plus, et à présent, sont même sur la défensive.

« Vous m’avez mis votre main dans la gueule ? s’insurge-t-il.
– C’est-à-dire que je suis venu voir un film, pas une pièce de Francis Huster. Alors votre surjeu, vos répliques moisies et vos poses qui tiennent plus de l’AVC que de la garde de combat, vous allez les ranger avec vos costumes pourris dans la fosse dont ils n’auraient jamais dû sortir.
– Dites-donc ! C’est la première séance, on a bien le droit de s’amuser ! Si vous ne vouliez pas participer au spectacle, il fallait trouver une autre séance.
– Certes, dis-je en essayant de ne pas tuer l’individu simplement à l’aide de mon mépris. Mais figurez-vous qu’un être pervers m’a offert les places pour cette séance. Croyez-bien que si j’avais pu choisir, je ne serais pas là.
– Hé bien tant pis ! La première séance est pour les fans, les vrais ! Alors dégagez ! »

Son cri du coeur est suivi d’un tonnerre d’applaudissement chez les rebelles qui l’entourent. Je les laisse s’épuiser en vains bruits et en profite pour détailler le petit personnage mal déguisé en Yoda à côté de lui. Je mets une bonne dizaine de secondes à réaliser qu’il s’agit en réalité de son enfant moche, et non d’un cosplay du légendaire maître jedi. Je fais mine de rien et attends le silence pour enfin contrer l’odieux chantage de ces fanatiques qui me font barrage.

« Donc, il faudrait que je sois un vrai fan pour rentrer, c’est ça ?
– C’est ça !
– Donc un type 100% influencé par la saga.
– C’est ça ! répète le jedi d’une voix claire.
– Ou alors, mieux encore.
– Comment ça ? s’étonne mon interlocuteur.
– Hé bien, quelqu’un qui est plus qu’influencé. Quelqu’un qui a fait la saga.
– Pardon ?! Vous… vous avez travaillé sur les films ? s’excite le bougre, menaçant de tremper d’urine son peignoir de jedi.
– Non. Mais il y a le niveau du dessus : il y a ceux qui ont inspiré le film. »

Il me jauge un instant et renifle.

« Impossible. »

D’un geste je plonge la main dans ma veste, me saisit de mon Mauser, toujours utile pour calmer les séances les plus agitées, et abat une sorte de Chewbacca derrière-lui. J’apprendrai par la suite que ce n’était pas non plus un cosplay, mais la mère de l’enfant moche précédent. En même temps, avec une frange pareille, ça prêtait à confusion.

« Mais ?! Monstre ! hurle-t-il.
– J’en conviens, mais ce n’est pas le sujet. Vous voyez cette arme ? C’est un Mauser C modèle 1896. L’arme des hommes de goût. Dans l’Histoire, trois personnes sont connues pour l’avoir conservée comme arme fétiche. L’empereur Guillaume II, Winston Churchill et moi-même.
– Quel rapport avec le fait de tirer sur… »

Je lui présente l’arme.

42196-mgc2

Le Mauser C96. Plus d’un siècle d’amour au service des gens qui veulent faire comprendre aux enfants dans le train qu’il est temps de la fermer.

« Regardez bien ce pistolet. C’est donc le mien. Maintenant, regardez attentivement cette photographie de Han Solo brandissant son arme.« 

HanBlasterHoth

Han Solo, photo prise lors de ses vacances à Langres en août 2015

Le jedi laisse tomber net sa femme (ou Chewbacca, je suis perdu moi avec toutes vos histoires !), bouche bée, et se saisit de la photo d’une main tremblante.

« C’est… c’est votre arme… mais… mais mal déguisée avec des merdes en plastique ?! On voit même le chien du pistolet alors que c’est supposé être un blaster laser ! »

J’allume un cigare, et souffle tranquillement ma fumée au visage du malheureux.

« C’est la différence entre vous et moi, les enfants. Vous faites du cosplay de Star Wars. Alors que Star Wars, ils font du cosplay de moi.« 

Autant vous dire qu’aussitôt, il y a eu une vague de prosternation, et c’est sur les dos courbés de ces pauvres hères désormais dociles que j’ai marché jusqu’à la salle pour voir Star Wars VII – Le Retour de la Force.

Alors, est-ce que le film est à la hauteur du tsunami marketing qui l’a accompagné ? Ou est-ce que quelqu’un a enfin remarqué que c’était le 7e film de la même licence, ce qui n’est jamais bon signe ?

Spoilons, mes bons !

______________________________

052074.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

L’affiche : des flammes et du lens flare ; que demande le peuple ?

Pour commencer, rappelons tout de même le pitch, et commençons par l’épisode I (ou IV, ça dépend de votre niveau d’intégrisme).

Il y a longtemps, dans une galaxie très lointaine, des rebelles de l’espace aux prises avec des méchants galactiques cachent un plan super important sur un droïde avant d’être capturés. Le droïde se retrouve sur une planète désertique où après avoir été récupéré par un étrange peuple du désert, atterrit dans les mains d’un habitant du cru pauvre et sans avenir. Pris en chasse pas les méchants qui veulent ces plans, le personnage pauvre doit fuir avec le droïde, et pour ce faire, quitte la planète désertique à bord du Faucon Millenium, le vaisseau d’un certain Han Solo et de son copain Chewbacca. Tous ensemble, ils décident qu’il faut absolument apporter les plans aux rebelles qui soutiennent la République. Mais c’est sans compter sur la nouvelle arme des méchants, une base de la taille d’une planète capable, justement, de réduire en poussière d’autres planètes d’un seul tir. Ce qu’elle fait sur les planètes pro-rebelles, tuant des millions de gens. Les gentils, après avoir découvert que le personnage pauvre de la planète désertique était en fait un jedi, décident qu’il faut agir. Mais les méchants aussi ! Et bientôt, l’arme planétaire des vilains est prête à carboniser la base secrète des rebelles et la planète qui l’abrite. Ni une, ni deux, nos héros aidés par de précieux renseignements et après moult efforts parviennent à atteindre un trou à la surface de l’arme ennemie, et un seul de leurs chasseurs parvient donc à faire exploser toute l’arme ennemie, sauvant les rebelles, et ne laissant qu’un seul survivant : le chef des méchants, un jedi, mais vilain, qui s’avère avoir un lien de parenté avec les gentils.

Voilà pour le pitch de l’épisode I et… ho ? Ho, pardon, excusez-moi ! En fait, je viens juste de vous spoiler tout l’épisode VII ! Pardon ? J’exagère, c’est impossible ? Les mecs n’auraient pas osé faire passer pour un nouveau film un truc reprenant exactement le pitch de l’ancien sans rien inventer ?

Mesdames et Messieurs, bienvenue dans ce spoil.

Le film s’ouvre donc, comme le veut la tradition, sur l’espâââce intersidéral, où comme toujours, de grosses lettres nous rappellent la situation. Luke a disparu. Il est parti chercher des clopes, et il n’est jamais revenu. Or, une organisation appelée l’Empire le Premier Ordre le recherche pour le tuer car elle souhaite voir mourir tous les jedis. Mais face à elle, la Rébellion la Résistance a décidé qu’il lui fallait trouver Luke d’abord car elle a besoin de lui pour rétablir l’ordre et la justice dans la galaxie. La République ? Elle heu… elle… elle soutient la Résistance. Résistance qui a envoyé son meilleur pilote, Poe, trouver un indice pour trouver Luke sur Tatooine Jakku, une planète désertique…

Voilà. On n’a même pas débuté la première scène, et pour ceux qui ont vu les épisodes précédents, notez la magie : vous vous souvenez des gentils qui gagnaient à la fin et permettaient aux Rebelles de refonder la République ? Pouf, magie, oubliez ! Hop, les gentils sont à nouveau en situation de résistance, et les méchants dominent. Non, aucune explication ! Allez, salut, hein !

Quand au bout de 45 secondes de film, ça fleure déjà la glande scénaristique, le reste ne peut que vendre du rêve.

Nous découvrons donc Jakku, une planète désertique (qui n’est pas Tatooine, arrêtez bande de langues de putes), survolée par un énorme croiseur galactique du Premier Ordre, comprendre les méchants. Et ceux-ci sont en train d’envoyer une pelletée de Stormtroopers vers la planète, où se déroule une mystérieuse transaction…

Et en effet, à la surface de celle-ci, dans un petit village en bouses, Poe, pilote et héros de la Résistance, reçoit des mains d’un mystérieux vieillard une clé USB du futur.

« Tiens, Poe, prends donc. Sur cette clé se trouve un indice pour retrouver Luke… lui seul peut aider à refonder l’ordre Jedi et rétablir l’équilibre.
– C’est quand même dommage qu’il soit parti sans rien dire. Heureusement qu’il sème derrière-lui des clés avec des indices pour que l’on puisse le retrouver.
– C’est vrai que c’est sympa. Et ça nous arrange bien.« 

Mais alors que nos larrons échangent tranquillement, voici que débarque dans la tente une sorte de R2D2 brésilien : BB-8 ! Celui-ci produit moult sons de droïde pour avertir qu’un détachement de stormtroopers est en train d’arriver par ici, et probablement pas pour une opération Jakku-Plage. Le vieillard annonce qu’il est trop vieux pour ces conneries et ne fuira donc pas. Mais Poe… lui, il peut encore, et peut amener ce précieux message à la Résistance !

Ou alors, il pourrait juste passer un appel à la Résistance. Là, tout de suite. Et lui filer les plans. Mais du coup, il n’y aurait pas de film (et ne me dites pas « Ça pourrait être intercepté » parce que 1) il peut crypter, 2) les méchants eux ne se gênent pas pour communiquer ainsi tout le long du film).  On supposera donc simplement que Poe a pété toute la 4G de son forfait sur Hearthstone et maintenant, il ne peut plus envoyer de gros documents vers la Drop Box de la Résistance.

Alors que les Stormtroopers arrivent et commencent à tirer dans tous les sens dans le village, Poe fuit vers son X-Wing, garé du côté opposé. Car non, les méchants n’ont pas pensé à encercler le village pour empêcher la cible de fuir, ni à se dire que « Tiens, un X-Wing, si on le neutralisait depuis l’orbite, là, de suite ?« . Mais heureusement, un stormtrooper, probablement maladroit car logiquement il aurait dû rater, parvient à péter les essuie-glaces, et l’engin ne peut donc plus décoller sans cette pièce majeure. Poe confie donc sa précieuse clé à BB-8 et lui ordonne :

« Va, petit ballon de foot ! Roule jusqu’à l’horizon et trouve moyen de contacter la Résistance !
– Zip bidibidip ! Bouit bouit !
– Nooooon ! Interdit de juste communiquer l’information avec ton antenne, on te dit, sinon c’est trop facile et le film est fini !
– Bouit budupup.
– Dis-donc, tu ne parles pas de ma mère comme ça ! Maintenant, au boulot ! »

BB-8 file donc vers l’horizon désertique et sablé, pendant que Poe décide de tirer quelques Stormtroopers, histoire de mettre l’ambiance. Il y parvient, et on aperçoit alors un stormtrooper s’effondrer, blessé mortellement par Poe, dans les bras du stormtrooper derrière-lui. Qui se penche sur lui… et en voulant lui toucher le visage (ou le casque, du coup), le blessé colle une grosse empreinte de doigts sanglants sur la visière de son ami. Sang qu’il a dû trouver quelque part, puisqu’aux dernières nouvelles, depuis six films, les blessures au laser sont de suite cautérisées. Il avait probablement une poche avec lui. Mais bon, comme ça, on peut désormais identifier aisément le Stormtrooper sentimental, puisqu’il est marqué façon Jar-jar m’a tuer.

D’ailleurs, c’est le seul qui est sale : tous les autres Stormtroopers n’ont eux pas une tache, pas même un grain de sable sur l’armure. La guerre propre tant fantasmée est enfin arrivée !

Mais en attendant, la bataille est vite pliée, les villageois rassemblés, et le vieillard qui avait filé la clé à Poe, amené sur la place sans la moindre preuve de respect envers les anciens, petit con d’impériaux du Premier Ordre. Il est alors amené au chef des méchants masqué… Darth… heu… attendez ? Je réalise que je n’ai même pas retenu le nom du méchant. Ho bon sang, il est tellement charismatique que j’ai oublié ! Et ce n’est pas pour la blague, hein : je n’en ai strictement aucune idée.  Hé bien appelons Darthy, alors. C’est affectueux.

Darthy interroge donc le vieux.

« Vieux ! Où est la clé avec toutes les informations super importantes ?
– Je… j’l’ai pu… 
– Hmmm… tu ne me sers à rien. Je vais devoir te tuer.
– Ahaha… allons, Darthy… nous savons toi et moi que tu tends naturellement vers le côté lumineux…
– Quoi ?
– C’est normal… dans ta famille… tu sais, ta FAMILLE.
– Que… pourquoi est-ce que tu balances à voix haute des infos qui n’ont rien à voir avec notre discussion ?
– TA FAMILLE, *CLIN D’ŒIL*, LUMINEUSE, *CLIN D’ŒIL*, JE SAIS QUI TU ES VRAIMENT SOUS TON CASQUE ! *DOUBLE CLIN D’ŒIL* »

Que ? Mais ? Attendez… bon, voyons voir… il est d’une famille de jedis… dans Star Wars, il n’y a qu’un seul couple avec en son sein des gens du côté lumineux et/ou jedis…

Hoooo, je me demande trop qui est ce personnage masqué ! Pfou. Je vais être sur le cucu quand ils vont l’annoncer. Cinq minutes de film et le suspens est plié : merci !

105124.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ah, et oui, au fait : les stormtroopers ont désormais des lance-flammes. Mais qu’ils n’utiliseront plus du film après cette scène, de peur de toucher quelqu’un.

Le vieux ayant pourri l’intrigue tranquillement, Darthy peut le tuer puisqu’il ne sert plus à rien. Puis, le même Darthy sentant la présence de Poe qui tente de le viser depuis une cachette proche, a tôt fait de le maîtriser et de le capturer. Cela fait, il ordonne à ses troupes de tuer tous les villageois histoire de leur apprendre la vie (« La peine de mort, ça leur apprend à ne pas recommencer« , disait la grande philosophe Britney Spears, n’oublions jamais). Ce qu’ils font tous… sauf le gentil stormtrooper qui est obligé de surjouer en permanence pour montrer dans sa gestuelle qu’il ne veut pas tuer et qu’il est perdu. Les gens qui ont vu la scène se souviendront longtemps de ce jeu d’acteur, probablement en pleurant contre leur coussin Darth Vador préféré. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit un stormtrooper donner l’impression qu’il s’agit en fait d’un lapin dans un concert de métal.

Mais de l’autre côté du désert de Jakku, des choses se passent… car nous découvrons Rey. Une jeune femme pilleuse d’épaves de son état, qui va explorer les restes d’immenses croiseurs stellaires et autres Trabans spatiales de l’époque impériale pour en tirer des pièces à revendre. Mais le marché est rude, et cela suffit à peine à sa survie. Son bien le plus précieux est un vieux casque de pilote rebelle, qu’elle chausse parfois pour regarder le ciel et s’imaginer voyager. Jusqu’à un beau matin où elle aperçoit un petit être des sables capturer un droïde errant : BB-8 ! Ni une, ni deux, notre héroïne va délivrer le droïde (l’indigène, lui, visiblement s’en fout et se barre sans mot dire, d’accord, bon, pourquoi pas ?), qui aussitôt, s’attache à elle. Car quand bien même elle lui indique comment traverser le désert et rejoindre un astroport, non, BB-8 se dit que bon, en fait, il va plutôt devenir le meilleure ami d’une clodo du coin, et tant pis pour la mission (mais ?!). Elle pourra devenir punk à droïde, jouer du diabolo et se faire un peu d’argent devant l’Aldi Marché de l’astroport de Jakku.

Jeeee vois. Bon, c’est déjà fort navrant, je vous propose donc plutôt de retourner en orbite voir de quoi il retourne.

Car l’ami Darthy est fort occupé à discuter des derniers événements avec le général local, un certain Hux.

« Darthy, le prisonnier que vous avez ramené. Il résiste à toutes nos techniques d’interrogatoire. Impossible de savoir ce qu’il a fait des plans que nous cherchons.
– Aucun problème. Regardez, je vais aller le voir, et zoumzoumzoum, lecture dans les pensées ! Voilà, je sais où sont les plans. C’est une unité BB-8 qui les a. Ah, quel dommage qu’on ait pas pensé à encercler le village. Ou à utiliser notre scanner à droïdes.
– C’est vrai. Surtout que c’est exactement comme ça que la chute de l’empire a commencé la dernière fois. On avait pas pensé aux droïdes.
– Ahahaha ! C’est vrai que c’est con !
– Et c’est pas fini ! Vous savez ce qui est encore plus con ?
– Ahahah, non ?
– Le vieux que vous avez buté. En lisant ses pensées, vous auriez pu directement lire la carte dans son esprit, puisqu’il l’avait sûrement vue, non ?
– … aaaah, meeeeeerde ! »

Bon, c’est nul aussi. Ecoutez, allons voir du côté du stormtrooper sentimental alors, puisque c’est ce qui nous reste de mieux (ça en dit long). Celui-ci s’est fait gauler à ne pas tirer sur les villageois, et ses chefs sont donc un peu déçus qu’il fasse son militant humaniste au lieu de dessouder sur ordre. Il est donc décidé de l’envoyer, lui, FN-1234 (il s’appelle FN en hommage aux bons scores que fera le film), en « reconditionnement » (c’est comme un stage de sécurité routière sauf que les questions sont du genre « Un rebelle. A) Je tire B) Je ne tire pas C) Je tire à côté D) Je klaxonne. Et la bonne réponse était évidemment la C, vrais savent). Mais comme il a moyennement envie, et que comme il est suspect, on le laisse circuler comme il veut, il va plutôt dans la cellule de Poe, dit au garde du cru qu’il vient effectuer sa relève (alors que ce n’est pas l’heure, ce qui n’est pas du tout suspect non plus), puis libère Poe.

Notre Stormtrooper retire son casque pour se présenter, et nous découvrons qu’il est… noir. Alors vous me direz, on s’en fout, et je suis d’accord. Sauf que du coup, le film lui colle tous les poncifs du copain black de blockbuster : il fait de petites blagues, de grosses bourdes, il parle façon « Hé mec ! » et en général est complètement paniqué façon « C’est des malades !« . Je vous laisse savourer ce poncif qui manquait à Star Wars. Merci, J J Abrams. Ton apport à l’univers est majeur. Vas-y J J !

Nos héros filent donc jusqu’au hangar le plus proche, FN-1234 expliquant qu’il veut fuir le Premier Ordre, et que pour ça, il a besoin d’un pilote. Et que comme Poe sait piloter (ou du moins, il le libère d’abord, et il lui demande ensuite s’il sait piloter ; s’il disait « Non« , tu avais l’air bien con mon petit FN-1234.), ils ont donc un accord pour fuir ensemble. Les deux loulous grimpent donc dans un chasseur Tie biplace du Premier Ordre, Poe s’installant aux commandes et FN-1234 au poste de tir (ce qui lui permet des blagues façon « Hé mais c’est super compliqué tous ces boutons, mec !« ). Et ils décollent, prêts à fuir au nez et à la barbe du Premier Ordre… avant de découvrir que l’engin est retenu par une amarre ! FN-1234 arrose donc tous les stormtroopers qui s’opposent à eux à grands coups de laser, et on admirera comment FN-1234 sur Jakku refusait de tirer, même quand ses amis mourraient dans ses bras tués par la Résistance, mais là, maintenant, tirer sur les mêmes potes en question et leur désintégrer la gueule ainsi qu’au personnel désarmé au sol, aucun souci.

D’ailleurs, du reste du film, FN-1234 ne sera plus jamais déstabilisé par la moindre bataille.  Comme quoi, tuer sans poser de questions, il savait faire, en fait. Quel dommage que l’équipe du film ne l’ait pas remarqué.

L’amarre finit par céder, et le chasseur de nos larrons peut donc filer, glissant aisément entre les défenses du croiseur, qu’il détruit en partie au passage (oui oui, comme quoi, un croiseur contre un chasseur, ce n’est pas forcément celui que l’on pense qui gagne). Après avoir mitraillé un bon paquets de canons, Poe et FN-1234 s’éloignent tranquillement. Et à bord, discutent :

« Moi c’est Poe, au fait. Et toi ?
– FN-1234.
– C’est ton nom ?!
– Oui. Le seul que j’aie jamais eu. On est numéroté, comme les Pokémons. J’ai été enlevé à mes parents et élevé pour combattre.
– Ouais ben visiblement c’est raté, non ?
– Oui, mais le script l’a déjà oublié. 
– En attendant, je vais t’appeler… Finn.
– Ça me va, mec ! Bon, on fuit où ?
– Sur Jakku.
– Hein ? Mais non ! Il faut partir loin !
– Non, je dois retrouver mon droïde. Et pour information, c’est une unité BB-8 blanche et orange qui contient des plans supers secrets pour retrouver Luke Skywalker !
– Mais ? Pourquoi tu me dis ça ? Tu n’as aucune raison de le faire, là, maintenant, et encore moins de décrire ton droïde !
– Oui, mais le script en a besoin, alors je lance ça, comme ça. »

Pendant ce temps, à bord du croiseur, le général Hux regarde le chasseur s’éloigner.

« Il s’éloigne ! Utilisez les armes ventrales !« 

Oui, les mecs sur le pont étaient visiblement en plein thé, puisque bon, si on ne leur donne pas l’ordre, visiblement, ils ne font pas. « Aaaah, les armes ventrales, ah oui, pas con… bon ben on va faire ça, tiens.« 

Et hop, le croiseur recommence à arroser le chasseur Tie, et finit même par le toucher. L’engin part donc s’écraser droit vers Jakku, sous les yeux du général Hux. Darthy, près de lui, se montre un peu fâché par ces événements.

« Général Hux, envoyez vos stormtroopers récupérer le droïde. Et ces deux hommes. Et je les veux intacts, tous. J’insiste. Fort.« 

Retenez bien ça.

Et retrouvons Finn, qui se réveille à la surface de Jakku, près de son parachute puisqu’il a eu le temps de s’éjecter, et à vingt mètres de l’épave fumante du chasseur Tie. « Poe ! » s’exclame Finn. « Poe ! » répète-t-il en se ruant vers l’engin. Mais personne ne répond. Et devant le cockpit fracturé, il ne trouve que… le blouson de Poe. Et avant même que Finn ne puisse rentrer dans l’épave, celle-ci s’enfonce soudain dans des sables mouvants (qui faisaient juste la taille du chasseur, comme ça, Finn n’a aucun problème), avant que celui-ci n’explose, mais toujours sans embêter Finn.

Notre larron, le blouson de Poe à la main, pleurniche donc.

« Hooo, Poe… on se connaissait à peine… heureusement que tu as eu le temps de ramper hors du cockpit, d’enlever ton blouson, de retourner dans le cockpit et d’y mourir ! C’est vraiment trop sympa ! »

104031.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Notez qu’en s’écrasant, point de cratère : le grain de sable local pèse environ une mégatonne.

Finn part donc au hasard dans le désert, le blouson de Poe à la main alors qu’il retire ce qu’il reste de son armure de stormtrooper, et marche longtemps… très longtemps… et doit même se téléporter un peu vu à quelle vitesse il avance. Il parvient cependant jusqu’à un minuscule hameau, où il se rue sur un abreuvoir pour s’hydrater un peu. Mais alors qu’il est en train de savourer le divin breuvage, il aperçoit une jeune femme se faire malmener #harcelementderue : c’est Rey. Elle a refusé de vendre BB-8 à son dealer habituel (au prétexte qu’il est mignon et qu’il a confiance en elle. Voilà voilà. Oui, c’est profond.), et celui-ci a envoyé des hommes récupérer l’engin de force. À la surprise de Finn, qui s’apprêtait à intervenir, Rey pète la tête des malandrins, avant que BB-8, à ses pieds, ne repère Finn et ne pousse de grands bidibip. Rey se rue sur Finn, et le menace de son bâton :

« Le robot dit que tu as le blouson de son maître ! Tu l’as volé ‘spèce de p’tit bâtard ?
– Attends… une unité BB-8… blanche et orange… tu es le droïde de Poe !
– Bidibip !
– Je suis désolé droïde : Poe est mort. Heureusement qu’on s’est écrasés par hasard juste à côté de vous, que seul le blouson de Poe a survécu par hasard là encore (avec son slip, c’eut été plus compliqué), et que toujours par la magie du télescopage, je suis tombé sur ce hameau en prenant une direction au pif dans le désert.
– C’est heu… la Force ? Ça explique tout ?
– Ouais, tiens, on va dire ça. 
– En attendant, tu étais avec Poe, tu es donc un Résistant ? J’ai toujours rêvé d’en voir un ! 
– Oui oui je… je suis Résistant… j’ai Twitter, tout ça… je résiste grave. »

Mais alors que nos amis discutent, ils aperçoivent des stormtroopers en train de chercher des droïdes au milieu de ce hameau du désert (c’est marrant, vraiment, toutes ces scènes qui me rappellent des trucs déjà vus ; mais quoi ?). Et se font repérer ! « Vite, courons ! » hurle Finn en saisissant Rey par la main, alors que BB-8 leur emboîte le pas.

Aussitôt, les stormtroopers ouvrent le feu, mais comme toujours, tirent partout sans rien toucher (heureusement qu’ils ont été conditionnées à ça depuis la naissance). Au fait, vous ne les vouliez pas « intacts » ? Ce n’est pas un peu con de leur tirer dessus ?

Non, ça ne l’est pas assez. Car des chasseurs Tie apparaissent au-dessus du village et se mettent… à tout bombarder !

Pourquoi se faire chier quand on peut mettre des explosions ?

Paf, pouf, bang, tout explose, et nos héros fuient jusqu’à un vaisseau qui d’après Rey, n’a plus décollé après des années. Un certain… Faucon Millenium. Rey a tôt fait de le faire voler, pendant que Finn est envoyé aux tourelles pour exploser du Tie. Après moult acrobaties, coups de chance et autres, les deux larrons, en finissent avec leurs poursuivants, et s’envolent pour l’espace. Où ils se permettent une courte pause pour célébrer leur victoire.

Mais attendez, dans l’espace, il n’y avait pas un croiseur du Premier Ordre qui surveillait la planète ? Avec le général Hux et Darthy dedans ?

Visiblement, non. Ils doivent avoir coupé les écrans radars pour regarder des épisodes de Glee dessus.

À bord du Faucon, Rey demande à Finn ce qu’il en est de la suite.

« Finn, qu’en est-il de la suite ?
– Ben… heu… 
– Ho, je sais ! Tu es un Résistant. Et ils recherchaient ce droïde et toi ! Même s’ils vous tiraient dessus comme de gros idiots. Mais du coup, il faut livrer le droïde à la Résistance, non ? Tu vas nous emmener jusqu’à leur base ?
– Heu oui je… heu… BB-8, tu te souviens des coordonnées de la base ? »

Car oui, tous les droïdes de la Résistance contiennent les coordonnées de la super base secrète (et du coup, Darthy n’a pas lu ça aussi dans l’esprit de Poe ?). Dont je ne comprends toujours pas pourquoi elle est secrète, puisque la Résistance, c’est la République, mais comme tout cela n’a ni queue ni tête si ce n’est pour justifier l’action, bon. BB-8 hésite un peu à filer les données, surtout quand Finn lui chuchote « Allez, fais-le, même si je suis pas vraiment un Résistant en fait ! » (Mais ?! Pourquoi lui dire MAINTENANT alors qu’au contraire, ça risque de vous planter là ?) et au final, BB-8 avoue : la Résistance se cache sur Melun-du-Centaure, un système voisin.

« En route alo…« 

CRUNK ! Fait le Faucon. Que ? Quelque chose vient de l’accrocher ! Ho non ! Une sorte de cargo géant vient de l’engloutir dans sa soute sans crier gare ! Rey et Finn, supposant qu’il s’agit d’un vaisseau du Premier Ordre, se planquent aussitôt dans une coursive, mais font des trucs intelligents, comme tomber des objets, et du coup, l’équipage du cargo venu inspecter sa prise les trouve… il s’agit de Han Solo, tout vieux et qui sent un peu, et de Chewbacca, qui lui a toujours le poil soyeux.

« Han Solo ? Le célèbre héros ?
– En chair et sans prostate.
– Vous devez nous aider ! Nous voulions justement porter un message à la Résistance ! Vous avez été un général Rebelle, non ? 
– Oui. Sinon, pourquoi vous n’appelez pas simplement la République pour lui dire qu’il y a dans le coin un croiseur plein de fascistes galactiques ?
– Parce que le film il a dit : « Interdit aux télécommunications, sauf pour les méchants.« 
– D’accord. Bon, alors d’abord, vous devez savoir… toutes les histoires sur les jedis… elles sont VRAIES !
– HOOOOOOOOO ! »

Ah bon ? Parce que les gens en doutaient ?! Mais attendez, depuis six films, tout le monde n’était pas au courant ? Dans les trois premiers, il n’y avait pas un ordre jedi officiel ? Même que le dernier des aliens verreux de Tatooine pouvait en reconnaître un quand il tentait de le manipuler ? Et dans les autres, la République, elle n’a pas été sauvée par Luke ? Et Dark Vador, les gens ne s’en souviennent pas ? On ne se foutrait pas un tout petit peu de notre gueule, par ici ?

Mais alors qu’ils discutent à bord du vaisseau en conchiant six épisodes d’un coup (mais ce film est un anus à gros budget, il peut le faire), Han Solo expliquant qu’il parcourait la galaxie à la recherche de son Faucon qu’on lui avait volé et qui était passé de mains en mains (quel coup de bol qu’il se promène pile à ce moment là dans le coin avec un cargo géant, ah, la Force !), voici que…

RE-CRUNK ! Des vaisseaux plus petits viennent d’entrer dans le cargo de Solo. Han fait donc descendre Rey et Finn du Faucon, et les planque dans les coursives du cargo, non loin des cages de trois beholders, des aliens de l’espace ressemblant à des boules couvertes de tentacules, et visiblement très dangereuses. Des marchandises qu’il avait, comme ça, par hasard (aussi, c’est fou). Les vaisseaux qui viennent d’arriver sont ceux de créanciers de Solo venus récupérer leurs crédits. Solo tente de négocier, mais rapidement, tous veulent le tuer.

Depuis leur coursive, Rey et Finn tentent d’aider leur nouvel ami en jouant avec les fusibles des portes : en bloquant les méchants, ils devraient pouvoir permettre à Solo de se barrer ! Oui mais voilà, ils se plantent de fusibles, et ouvrent les cages des beholders (CA ALORS ! Moi qui pensais que les personnages en parlaient comme ça, juste pour dire qu’ils étaient super dangereux et que ce serait trop bête qu’ils s’échappent). Les beholders ont tôt fait de tentaculer tout ce qui passe (surtout que personne ne pense à leur tirer dessus et préfère juste crier les bras en l’air), permettant à Solo, Chewbacca, Rey et Finn de se barrer. Finn est bien brièvement pris dans les tentacules d’un monstre, mais alors que jusqu’ici, les bestiaux tuaient tout ce qui passait entre leurs mains (ou appendices divers), là, ils se contentent de le traîner, le promener, de lui faire des trucs japonais, bref, ils n’ont plus faim, allez savoir. Rey parvient à délivrer Finn, et tout le monde grimpe dans le Faucon Millenium pour quitter le cargo, désormais hanté par les beholders et les restes des créanciers bloqués avec les vilaines bêtes.

Chewbacca est légèrement blessé dans l’affaire, et notez-le bien, car ça sera le seul tir de laser du film qui fera mouche sur les gentils. Et ce n’est que pour obliger Solo à avoir Rey comme copilote, et découvrir qu’elle est tip-top-géniale. Ben oui, il faut qu’il y ait une raison ! Un type ne va pas simplement bien tirer, hé !

À bord, cependant, les discussions vont bon train entre Finn, Rey et Solo (Chewbacca fait juste des bruits semblables à ceux de Cyril Hanouna).

« M’sieur Solo, il faut nous aider !
– Bon, maintenant qu’on est tous en fuite et que j’ai retrouvé mon vaisseau… okay.  Je vais vous emmener voir quelqu’un qui peut nous aider à trouver la Résistance !
– Super, merci ! »

… attendez ? Mais ?Et les coordonnées de la base de la Résistance ? Sur Melun-du-Centaure ? Que BB-8 a déjà filées ?!

Hop ! Au trou ! Comme ça, encore plus d’aventures ! Mais quuuuue ce film est subtiiiiil ! Tout ce marketing valait le coup. Vraiment.

352466.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Et siiiii on partait dans une direction qui n’a strictement rien à voir en ignorant tout le film jusqu’ici ? »

Solo emmène la troupe jusqu’à une planète verdoyante, chose nouvelle pour Rey, au milieu de laquelle se trouve une sorte de vieux bâtiment de pierres abritant une cantina. C’est le repaire d’une petite alien âgée, Mamie Alien, qui gère ses affaires et a un grand plaisir à revoir Solo et Chewbacca. Elle explique qu’elle ne peut cependant aider nos héros. Trop dangereux. En plus, Finn a une tête de mec qui veut juste se barrer, pas se battre (une manière polie de dire « Bouuuuh ! Il a les chocoooootteuuuh !« )

Pendant qu’ils parlent, ils ne remarquent pas des clients de la cantina les repérer, et contacter la Résistance pour l’un, et le Premier Ordre pour l’autre (comme quoi, les communications, c’est variable selon les scènes et les besoins du script).

Mais la conversation dure, et dure ! Et Finn avoue que okay, il n’est pas de la Résistance. Il a juste fui le Premier Ordre comme un gros lâche. Et veut partir, loin, en sécurité. Et avec Rey, qui est cool. Mais Rey, elle, veut se battre ! Finn choisit donc de suivre des contrebandiers qui pourront l’amener loin d’ici. Et abandonne Rey, à son grand dépit. Errant dans la cantina, Rey finit cependant par entendre des pleurs d’enfant en provenance d’un couloir grand ouvert menant à la cave (les mecs ont des portes qu font psshhhhh partout, sauf vers leur cave secrète, c’est ballot). Elle s’y rend donc, et finit par arriver dans une pièce isolée, où se trouve un coffret. Oui, Rey, ouvre le coffret : les coffrets sont connus pour pleurer comme des enfants régulièrement. Un peu comme mon coffre, qui pleure aussi régulièrement, mais dit comme ça, on dirait une chanson de Claude François, alors arrêtons là.

Rey découvre dans le coffret un sabre laser. Et elle est aussitôt touchée par mille visions ! Elle revoit sa jeunesse, son abandon par des parents jamais revenus, mais aussi ses amis en danger, Luke Skywalker aux prises avec Darthy… et elle-même qui doit l’affronter. Les visions s’arrêtent, et Rey s’éloigne, terrifiée, lorsque Mamie Alien arrive à contresens pour lui révéler la vérité :

« Tu es une jedi. Ce sabre était celui de Luke. Il t’a choisie. Garde-le.« 

Mais Rey refuse. Elle n’est pas prête. Et comme tous les enfants gâtés de mauvais films, elle décide de partir courir dans les bois autour de la cantina pour oublier son chagrin.

TU T’ES CRUE DANS TWILIGHT ?!

Pendant que ça pleurniche, retournons voir ce qu’il se passe chez le Premier Ordre.

Déjà, on découvre Darthy lorsqu’il apprend que ses hommes ont échoué à capturer BB-8, FN-1234 et une jeune fille les accompagnant, et pire encore, qu’ils ont fui avec Solo. Il s’énerve très fort et utilise son sabre pour massacrer toutes les installations pleines de gros boutons et d’écran en face de lui. Visiblement, ça ne commandait que la porte des toilettes, car j’aurais trouvé ça audacieux si comme un con, Darthy venait de péter un truc important. Du genre les sirènes qui s’activent suivies d’un message sur hauts-parleurs « Qui est le blaireau qui vient de péter les distributeurs d’oxygène ?« .

Mais non. Darthy va donc grommeler dans sa chambre, où il s’assoit devant une relique : le casque de Dark Vador, en bonne partie fondu après sa crémation ! Comment a-t-il pu rester à peu près en état, mystère, mais il est là. Et Darthy de se confier à lui (« Je ne… krsssh… suis pas…. krsssh… un putain… krsssh…. de doudou ! » hurle une voix lointaine).

« Montrez-moi… montrez-moi la puissance du côté obscur… je veux poursuivre ce qui a été commencé… j’ai peur de basculer… je suis tenté par le côté lumineux…« 

Oui, tenté par le côté lumineux. Du genre des fois, il a envie de faire des câlins ou de regarder Mon Petit Poney & la Magie de l’Amitié. C’est conceptuel. Ah, ce méchant, je crois que même Anakin à ses plus grandes heures avait l’air moins débile, ce qui n’est pas peu dire. Surtout que bon : moi ce que j’ai appris avec Star Wars, c’est qu’apparemment, les jedis du passé peuvent apparaître en vision aux jedis actuels, parce qu’ils ne font plus qu’un avec la Force. C’est un peu dommage qu’ils préfèrent pouffer en restant dans la Force pour aller espionner les filles sous la douche. Non parce que sinon, Anakin Skywalker apparaissait, disait « Non mais je t’entends m’appeler, hein, mais en fait, le côté obscur, c’est tout pourrave, allez, laisse tomber et viens faire bisou. » et pouf, c’était bouclé.

Finalement, le croiseur des méchants du Premier Ordre fait route vers Discretos-I, une planète parcourue par une espèce d’énorme ceinture métallique avec un canon monstrueux au milieu. Et sur place, Darthy et le général Hux se rendent dans une salle pour causer par hologramme géant (ces gens ont des trucs à compenser) avec le chef du Premier Ordre et le maître Sith de Darthy : le Grand Snorky.

« Salut Darthy et Hutch. Nanananana, ai-je envie de dire.
– Grmbl. Bonjour aussi, Grand Snorky.
– Comment ça va les garçons ? Vous vous amusez bien ?
– Hé bien écoutez, pas mal.  Je me disais : Grand Snorky, et si on utilisait notre super-arme, la planète au canon géant ?
– Pour ?
– Pour tirer sur la République. Qui visiblement, s’en fout de ce conflit, alors si on l’énervait ?
– Ça a l’air rigolo. Va, et prépare le tir. Je dois parler seul à seul avec Darthy.
– Okay. À plus dans le bus.
– Bien. Darthy… je sais que tu es parfois tenté par le côté lumineux… et maintenant, ton père est de nos ennemis. Es-tu prêt à l’affronter ?
– Ouais, j’suis trop énervé ! Une fois, il a refusé de m’acheter un iPhone 6S, alors j’le hais !
– Bien. Alors va, et fais ce que tu as à faire. »

Retournons donc chez Mamie Alien, où celle-ci explique aussi un point intéressant de l’intrigue :

« Luke Skywalker avait commencé à reformer l’ordre jedi. Lorsque l’un de ses disciples, Darthy, a rompu le contrat de confiance. Il s’est mis à meuler ses camarades. Déçu par cet échec, Luke a décidé d’en prendre toute la responsabilité en se retirant. D’où sa disparition.
– Attendez Mamie, vous voulez dire que Luke est une sorte de Lionel Jospin galactique ?
– Ah oui, tiens.
– Bordel ! Et puis v’là le sens des responsabilités façon « C’est la merde ? Je vous laisse gérer Darthy et le Premier Ordre, salut ! », il me fait tout de suite moins rêver, votre Luke. »

Alors que tout le monde s’accorde à dire que cette intrigue est de plus en plus débile, le Premier Ordre a décidé de passer à l’action. D’abord, après une cérémonie crypto-nazie (désormais, les stormroopers saluent en levant le bras droit sous de beaux drapeaux rouges et noirs avec des touches de blanc, c’est léger), ils activent le super-canon de Discretos-I, et ouvrent le feu vers le système de la capitale de la République. Dans le ciel de toutes les planètes, on aperçoit donc d’immenses lasers filer au travers de l’espace… et exploser tout ce qu’il y a dans le système central de la République.

« Tu vois, je t’avais dit qu’on aurait peut-être dû arrêter de se toucher la nouille en ne s’occupant pas du Premier Ordre, surtout quand il construisait une planète avec rayon de la mort. » déclare une sénatrice juste avant d’être désintégrée.

Tout un système explose donc à la fois, et pour parachever leur oeuvre, le Premier Ordre arrive dans la foulée du côté de la base de Mamie Alien pour la prendre d’assaut. C’est donc parti pour de la baston, durant laquelle, je vous rassure, là encore les stormtroopers n’arrivent même pas à effleurer un écureuil. Cette armée devrait être sponsoriée par Gilbert Montagné. Finn, qui n’avait pas eu le temps de partir bien loin, reçoit des mains de Mamie Alien le sabre-laser que Rey a refusé. Il s’en sert donc pour meuler du méchant, l’occasion de découvrir que certains stormtroopers ont des sabres-tasers (c’est un sabre, mais électrique, pas laser, je suis supposé l’appeler comment ?), et peuvent donc se battre en duel ridicule contre Finn, qui est une grosse buse à l’escrime (en même temps, il a eu l’entraînement de combat des stormtroopers, ça me paraît normal d’être mauvais en tout). Finalement, nos héros sont cependant encerclés, et faits prisonniers.

Rey, qui boudait dans les bois en insultant les musaraignes ou un truc du genre, se retrouve isolée avec BB-8, qui la suit de près. Lorsque soudain, un bruit dans les fourrés… Bzzzz ! Bzzzz!

532139.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Putain, y a un oiseau là-haut, je l’insulterai bien aussi ! Je suis un peu Darth Tourette quand je m’y mets ! »

« Mais qui est le gros débile qui pour approcher discrètement, fait des bruits avec son sabre laser allumé ? s’exclame Rey.
– C’est moi !« 

Répond Darthy en surgissant de derrière un arbre façon lutin facétieux, mais vaguement gothique.

De quelques tours de magie jedi, Darthy a tôt fait de capturer la bougresse, et s’enfuit avec elle à bord d’une navette, sans essayer de choper BB-8 car « Il pourra lire la carte dans les pensées de la fille car elle a dû la voir avec ses amis. » Oui, déjà c’est du « peut-être » et la Résistance va récupérer le robot et avoir du sûr, non ? Mais pourquoi repousses-tu à chaque fois les limites de la débilité, mon petit Darthy, hmm ? En tout cas, tout semble perdu. Rey est prisonnière, en route vers le navire amiral du Premier Ordre, et ses amis les mains sur la tête sont entourés de stormtroopers au sol. Attendez, l’espoir n’est pas mort ! Car soudain, au loin, des chasseurs X-Wing arrivent en rase-motte : la Résistance !

Piou-piou-piou font les lasers, alors que la Résistance explose tout ce qui embête nos héros (les X-Wing parvenant même à faire du tir de précision et à toucher les stormtroopers juste à côté des héros sans les toucher, quel talent), et une fois la place dégagée, un transport de troupes se pose, et en descendent des Résistants (oubliez les anciens uniformes : désormais, ils s’habillent façon partisans russes de 1941), menés par une certaine Leia Organa. Avec elle, il y a aussi C3Po. Mais tout le monde s’en fout, et je les comprends. Han et Leia se regardent longuement.

« Han…
– Leia…
– Han…
– Leia…
– Han…
– Leia, j’espère que tu n’as plus de scènes en bikini.
– Dis-donc pépé, tu sais que tu fais plus sénateur français qu’aventurier galactique, là, tout de suite ?
– Bon, calmons-nous ! Celui qui fout la zone partout, Darthy c’est… NOTRE FILS. »

Révélation ? Ah ben non, on s’en fout aussi puisqu’on le sait depuis la première scène.

« Bon, venez tous à notre base secrète rebelle, on causera. Et on verra comment récupérer votre amie Rey. »

Et Rey, justement ? Hé bien elle se réveille attachée à une chaise prête à se faire battre comme plâtre avec le bottin (galactique, ça fait plus mal), avec face à elle… Darthy !

« Vous !
– Moi, en effet. Je vais lire dans tes pensées, gourgandine. Je sens ta peur… je vois ton enfance… je sais que tu rêves d’océans… je sais que tu as peur d’être abandonnée à nouveau…« 

Terrifiée dans un premier temps, Rey reprend peu à peu du poil de la bête.

« La carte… je vais trouver la carte… je vois d’autres pensées… je vois tes explorations d’épaves… je vois… que ?! Qu’est-ce ? Mais ?! Arrête !
– Je pense à des Messieurs qui se font des bisous. À leurs corps velus qui se frottent. À leurs kikounettes qui se frôlent dans l’air nocturne.
– Putain ! C’est dégueulasse, t’as pas le droit !
– Ah, je sais pas toi, mais moi je passe un super moment à penser à ça. Alors que toi, vieux conservateur, t’as l’air bien naze, hein ? Si je pensais à encore plus de Messieurs ? Ou, tiens, si je pensais à René la Taupe pour te le mettre dans la tête ?
– AH MAIS CA SUFFIT ! »

Bon, le script dit qu’elle résiste juste « par le pouvoir de la Force« . Mais je trouve ma version plus crédible, et déployable par tout un chacun. Ne pouvant faire plus, Darthy grognoute. Et Rey en profite.

« Tu as peur.
– Même que non.
– Même que si. Ou alors retire ton casque. Même pas cap’.
– Même que cap !’

Et Darthy retire son casque pour révéler…

« WOPUTAIN REMETS-LE !« 

Alors, défiguré ? Brûlé ? Couturé ?

Non. Darthy est en fait un adolescent aux lèvres charnue et à l’énorme chevelure bouclée, avec une tête à se faire des shoots à l’eau précieuse. Je pense qu’à cet instant, même les plus durs des sabres lasers en plastique de la salle ont furieusement ramolli.

« Ouaiiiiis heuuuu, tu vois, cap’ ! s’exclame l’énervant adolescent.
– Non mais c’est affreux ! Et puis comment tu mets tous tes cheveux dans ton casque ? »

Pendant que Darthy pleure parce qu’il a un petit cœur sensible et que le Sithshaming, c’est dégueulasse, son croiseur fait route vers Discretos-I, la fameuse planète-arme-géante que la République n’avait jamais remarquée.

Finn, Solo et Chewbacca débarquent eux avec Leia dans la base secrète des rebelles de Melun-du-Centaure, qui est sur une autre verte planète qui n’est pas sans rappeler une base secrète rebelle d’un autre film… il s’appelait comment ? Un nouvel esp… rooh, j’ai oublié. Décidément ! Sur place, Finn aperçoit un pilote débarquer de son X-Wing : Poe ! BB-8 et lui se ruent vers le garçon.

« Poe !
– Finn !
– Je croyais que tu étais mort !
– Non, je me suis éjecté, comme toi !
– Mais heu… alors pourquoi tu n’es pas venu me rejoindre ? Accomplir ta mission sacrée ? Récupérer ton droïde ? Tu sais, tu n’as pas dû tomber loin vu que moi j’étais juste à côté de l’épave ! En plus, en plein désert, une épave fumante, c’était le seul signe vers lequel te diriger ! Tu aurais pu carrément changer le cours du film et… »

Poe lance donc une boule de fumée ninja et s’enfuit sans que l’on sache non plus, d’ailleurs, comment il est arrivé jusqu’ici.

Mais l’heure n’est pas aux questions, car Leia a de graves nouvelles.

« L’arme de notre ennemi… celle qui a déjà détruit tout un système. Elle est désormais braquée vers nous. Ils comptent nous détruire.
– Ça me rappelle un fi…
– VOS GUEULES ! Bon, qui connait cette arme ?
– Moi, s’exclame Finn. C’est une base de la taille d’une planète avec un canon géant. Du jamais vu. Et devinez quoi ? Elle a un poiiiint faiiiible ! 
– Seigneur, tant d’originalité m’aveugle.
– Deviens stormtrooper.

– Quoi ?
– Non, rien. Bon, en fait, elle a besoin d’absorber l’énergie d’un soleil pour tirer. Mais pour garder cette énergie stable, il lui faut une sorte de condensateur magique. Et celui-ci est protégé par un bouclier. Je peux détruire le bouclier. Et vous n’aurez plus qu’à tabasser le condensateur, et devinez quoi ?
– TOUT SAUTERA !
– Hééé ouiiiiiiii ! »

Tout le monde se prépare donc à partir. Après une scène sans fin entre Leia, qui explique qu’il faut sauver leur fils que même Luke n’a pas su garder du côté lumineux, et Han, qui le considère comme déjà mort (cérébralement, je confirme), c’est donc le grand départ. Les chasseurs attendront l’ordre d’attaquer une fois les boucliers descendus. Et Han, Chewbacca et Finn s’occuperont de ce point. Ils filent donc à bord du Faucon jusqu’à Discretos-I, où après diverses manœuvres risquées, ils parviennent à se poser.

Aussitôt, Darthy sent la présence de son père sur la planète et s’exclame « Han Solo !« 

533389.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Au fait Darthy, si vous n’êtes pas défiguré, pourquoi le masque ? – Parce que si on avait vu la vraie tête du méchant dans les bande-annonces, les gens auraient pensé à une blague. »

Le trio avance prudemment sur la planète enneigée, où aucun garde ne traîne le bout de son casque, ce qui est fort pratique. Jusqu’à ce que Finn révèle la vérité :

« En fait, pour les boucliers… je ne suis sûr de rien. 
– Pardon ? Tu n’as pas dit que tu avais travaillé ici ?
– Si, mais je collectais les ordures. Je suis venu ici pour sauver Rey. »

Blanc.

« Mais attends, alors du coup, si tu collectais les ordures, d’où tu faisais partie des troupes d’élites attaquant Jakku pour une mission super cruciale ? Et d’où tu avais toutes les infos secrètes sur la base et ses faiblesses ?
– Je… que… hem ! Pooooe ! Si tu m’entends, envoie les boules de fumée ninja ! »

Tant pis, tout ce petit monde improvise : ils pénètrent dans la forteresse, capturent un officier et l’obligent à abaisser les boucliers. C’était facile, au final ! Ils n’ont donc plus qu’à appeler les X-Wings pour lancer leur attaque. Ces derniers s’exécutent et… beuh ? Ça ne pénètre pas !

Ha ben oui. Mais qui sont les cons qui attaquent en tout et pour tout avec 15 chasseurs ? Même à l’époque de la Rébellion, il y avait des croiseurs et des bombardiers. Vous les avez mangés ?

Hé bien visiblement, oui. Donc pour bombarder, ils n’envoient pas de bombardiers. Astucieux.

Pendant ce temps, Chewbacca, Finn et Solo se faufilent dans la base pour essayer de retrouver Rey. Et ça tombe bien, car elle a décidé d’apprendre les pouvoirs de la force toute seule ; plus besoin de maître de Dagobah ou de trucs du genre. Désormais, je ne sais pas : elle gagne de l’expérience, elle prend des niveaux et elle achète ses pouvoirs ? C’est l’explication la plus crédible. Ou bien juste que ce film continue à faire caca sur son propre univers, allez savoir. Rey s’évade donc sans mal, et au détour d’un couloir de la base (c’était juste à côté ; sur une base de la taille d’une planète, quel coup de bol là encore !), tombe sur ses amis. Youpi ! Sauf qu’impossible de partir de suite ; il va d’abord falloir aider les copains à faire péter le condensateur. Solo et Chewbacca, qui se promènent avec sur eux environ 1 200 charges explosives chacun (le bâtiment est de la taille d’un continent à en croire les plans en 3D qu’étudiaient la Résistance ; pouf, désormais, il fait la taille d’un petit HLM), les posent tranquillement pour arrêter l’arme qui se charge, se charge, se chaaaarge (avec compte à rebours bien sûr !) et menace de plus en plus la base secrète de la Résistance.

Mais alors que Han et Chewbacca ont fini leur tâche, Han aperçoit… Darthy ! Qui patrouille dans le coin à la recherche de Rey et d’éventuels saboteurs. Alors qu’il s’avance sur une immense passerelle au-dessus du puits sans fond du condensateur (sans sentir la présence de son père à deux mètres, alors qu’à l’autre bout de la planète, aucun souci), Han décide de l’interpeller.

« Ben !« 

Puisque oui, le méchant s’appelle Ben. Savourez.

« Han Solo!
– Oui, ou « Papa », hein, petit con. Bon, je suis venu te dire que tu dois rentrer à la maison.
– Non… je ne veux pas… je ne peux pas…
– Mais si, on te pardonnera et on boira tous un chocolat chaud. Et dans quelques années, quand on évoquera le village que tu as massacré au début du film, on en rigolera.
– Papa… je suis déchiré… entre deux camps…
– Chez maman ou chez papa ? On peut faire un week-end sur deux, tu sais. Et puis comme ça, tu auras deux Noëls chaque année.
– Non, je pensais plutôt au côté obscur et au côté lumineux… papa… aide-moi… »

Son casque ôté, Darthy et ses grosses lèvres font donc une moue émue, et tendent leur sabre à Han. Sauf qu’au moment de s’en saisir… le côté obscur reprend le dessus.

Et Darthy transperce Han, qui lui caresse la joue avec amour avant de basculer, raide mort, pour disparaître dans le puits sans fond sous la passerelle.

Voilà. Vous aviez haï Anakin et ses amourettes pourries avant de devenir Dark Vador ? Les fans ont été entendus : Dans le nouvel épisode, Han Solo se fait tuer par un adolescent boutonneux en manque d’amour parental. Dites les fans, ça ne vous dérange pas si je bois vos larmes ? Hmmm, salées juste comme il faut. Ça doit être le pop-corn.

Han mort, Chewbacca, Finn et Rey qui ont pu apercevoir la scène depuis des passerelles éloignées n’osent y croire, et commencent à sulfater dans tous les sens pour se frayer un chemin jusqu’à la sortie. Chewbacca fait péter les détonateurs, mais s’il est endommagé… le condensateur marche encore ! D’ici trente secondes, rien ne pourra plus arrêter le Premier Ordre !

Nos héros fuient vers l’extérieur, Finn et Rey se retrouvant ensemble pendant que Chewbacca va chercher le Faucon Millénium. Sauf que Darthy les a poursuivis ! Et après avoir claqué le museau de Finn, qui était toujours autant une brêle au sabre laser, il attaque Rey. Sauf que la bougresse ne se laisse pas faire : alors que Darthy étudie l’art du sabre laser depuis environ 15 ans, il en chie comme un âne contre Rey, qui n’en touche un que depuis 30 secondes.

« Oui mais c’est la Force.« , me répondront encore les malheureux tentant de sauver les restes d’un immense raté. Puisqu’au passage, avant, la Force ne fonctionnait pas comme ça, non ? Enfin c’est vous les fans, hein.

Pendant ce temps, le canon géant va bientôt être prêt à tirer… quand Poe, à bord de son X-wing, entend sur sa radio que l’explosion causée par Chewbacca a causé un trou dans le condensateur ; il fonctionne encore, mais si on venait à se glisser dans une tranchée pleine de défenses, on pourrait la remonter jusqu’au trou et faire sauter le bousin. Poe plonge donc vers la surface de la planète, suit le plan, se faufile entre les lasers, et seul après que ses alliés aient été détruits l’un après l’autre, est le dernier à pouvoir réaliser un tir miraculeux qui ferait sauter toute la base. Et Poe le fait : il parvient à rentrer dans le trou qui va bien, mitrailler partout, et ressortir alors que tout explose et que la planète elle-même est parcourue de tremblements de terre !

Le général Hux, qui commandait la manœuvre, demande au Grand Snorky l’autorisation d’évacuer, qui lui est donnée, à la condition qu’il récupère Darthy avant de se barrer, que cet imbécile d’apprenti puisse finir sa formation.

Darthy, qui toujours aux prises avec Rey, se montre fort patient quand Rey ferme les yeux à un moment pour se concentrer et ressentir la Force. Je ne sais pas, Darthy, elle a les yeux fermés, profites-en pour lui taper la tête, non ? Mais non. Darthy patiente gentiment, Rey rouvre les yeux, et habitée d’une force nouvelle, coupe des morceaux de Darthy, lui fait une belle estafilade sur la gueule pour qu’il ait une bonne raison de porter un masque autre que ses lèvres boudinées, et au moment de l’achever, un deus ex machina sous la forme d’un tremblement de terre qui ouvre la terre entre eux la sépare de son ennemi. Elle l’abandonne à son sort (HOLALA JE ME DEMANDE S’IL VA REVENIR !) puis va récupérer Finn qui est inconscient. Chewbacca passe les chercher, et zoup, en route pour les étoiles alors que la planète Discretos-I explose derrière eux, ce qui là encore, ne rappellera rien à personne.

Nos héros peuvent donc retourner chez les Reb… la Résistance, où ils sont accueillis avec joie et la fête peut commencer. Ils en profitent aussi pour étudier, tant qu’à être là, hein, la carte que BB-8 se trimbalait depuis le début du film. Et qui permet de découvrir où Luke Skywalker s’est barré : une planète inexplorée bien loin d’ici !

Cette bonne nouvelle a un deuxième effet : C3Po constate que son vieil ami R2D2, qui s’était éteint depuis le départ de Maître Luke (oui oui. Le robot était dépressif, ne se levait plus, glandait au lit toute la journée et se défonçait à l’huile de moteur) se rallume soudain joyeusement à l’idée de revoir son vieil ami.

099655.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

30 ans après, R2D2 est donc devenu alcoolique et toxicomane, alors que C3PO a visiblement eu une surchauffe après que son programme onanisme.exe se soit bloqué.

Chewbacca et Rey, qui pilote désormais le Faucon Millénium à la place de Solo, partent donc pour la planète en question (où comme toujours, il n’y a qu’un seul endroit à visiter ; non parce que « Luke se cache sur Terre », c’est flou pour prendre l’exemple d’une autre planète, surtout que là, on parle d’un truc inexploré), et dans les ruines de ce qui aurait été le premier temple jedi, elle retrouve Luke, barbu et encapuchonné, qui fait du boudin en regardant l’horizon.

Il se tourne lorsque Rey s’approche et qu’elle lui tend son sabre.

Va-t-il l’accepter et reprendre le combat ?

Il la regarde.

Elle le regarde.

Il la regarde.

Elle le regarde.

Il la regarde.

Elle le regarde.

Ils ont l’air de deux grosses buses et…

… FIN !

Mesdames et Messieurs, revenez au début de l’article. Relisez le pitch de l’épisode I.

Bravo : c’est la première fois de l’Histoire qu’on ose vous annoncer une suite et qu’on vous livre le script du reboot.

Et mieux encore : que 95% de la presse hurle au génie.

Clap clap.

______________________________

« Maître, s’il-vous-plaît ! »

Le simili-jedi rencontré avant la séance se dresse devant moi au sortir du cinéma le visage couvert de sueur.

« Oui, gueux ?
– Maître je… je me demandais… Star Wars… ils se sont inspirés de vous… vous l’avez prouvé avec le pistolet… mais… est-ce qu’en fait ce ne serait pas… est-ce que vous ne seriez pas carrément une sorte de seigneur Sith ?
– Mais en moins con alors ? interrogé-je en souriant.
– Oui ?
– Ahaha ! Evidemment que non ! C’est ridicule ! »

Il me jette un regard pensif, et je soupire longuement avant de calmer les doutes que je vois poindre dans ses yeux.

« Allons ! Un type, vêtu de noir, notoirement méchant, qui se promène armé et avec une sorte d’attribut rouge pétard qui fait qu’on le reconnait au premier coup d’œil ? Un type qui serait toujours accompagné par une sorte de disciple car « toujours par deux ils vont » ? Un type qu’on aurait déjà chopé à critiquer les institutions en place  et qui n’hésiterait pas à user d’une arme sur des enfants ? »

Le jedi resta quelques secondes parfaitement immobile à analyser l’ensemble de ces informations. Quelques secondes de trop.

« Il en sait trop, Diego. Pelle-le.« 

Le jedi n’eut pas le temps de se retourner que l’objet s’écrasa sur le haut de son crâne et qu’il s’effondra au sol dans un couinement involontaire. Au travers de ses paupières qui se fermaient doucement alors qu’il sombrait dans l’inconscience, il eut le temps de m’apercevoir ajuster ma chatoyante cravate.

Quelle ne fut pas sa surprise de l’entendre produire un « Bzzzz » familier, alors que j’ordonnais :

« Fous-le dans le coffre, C3Diego ! »

EDIT : pour vos amis anglo-saxons qui n’auraient pas le temps de lire ce spoil, je me suis permis de réemployer un meme bien connu. Je vous le laisse à disposition.

Meme ideas

651 réponses à “Star Wars épisode VII – Le reboot de la force

    • Le dernier Tarantino est un chef d’œuvre, bourré d’humour, de sous-textes analytiques sur le système judiciaire américain et une réflexion intelligente et sincère sur la justice personnelle.
      Que tu n’es pas l’intelligence de lire entre les lignes, soit. Mais n’insulte pas une œuvre que tu n’es pas en âge d’appréhender.
      Je mets d’ailleurs dans le même sac la plupart des critiques professionnelles qui n’ont rien compris comme d’habitude, trop aveuglées par leur culture pour déceler le renouveau d’un art.
      Que le connard vienne attaquer le film, je me ferai un plaisir de démonter ses arguments techniques par ce qu’est l’essence même du cinéma : l’émotion.

      • Le monde est trop petit pour nous deux, Gloubi. Il ne peut y avoir qu’un Usurpator.

      • On n’a pas dû voir le même film, Gloubi… Perso, j’ai vu un reboot du star wars IV qui m’a donné envie de me barrer avant la fin tellement il puait… Le pire c’était le méchant au charisme d’une huître et la force qui s’acquiert en 30 secondes chrono, il suffit d’y croire. Je me souviens de Dagobah…

  1. Le premier long-métrage de la saga sans George Lucas a joué les pompiers pyromanes, attisant la curiosité des fans avec une batterie impressionnante de matériel promotionnel -une tripotée de bandes-annonces notamment- tout en enrobant de mystère son synopsis et ses personnages.

    J.J. Abrams, fort de son expérience au chevet d’une autre franchise de science-fiction (Star Trek), était chargé de relancer cet univers mythique, de « réveiller la force », sur un canevas taillé pour durer. Un pari réussi pour le réalisateur américain qui est parvenu à rendre hommage à la première trilogie en posant les bases d’une nouvelle série. La saga a trouvé son nouvel élu, celui qui doit rétablir l’équilibre dans la force.

  2. Belle référence au Beholder!
    Très bonne critique, même si je dois avouer avoir compté les « clins d’oeil » à l’épisode IV.

    • Moui, les clins d’oeil…
      Normalement, un clin d-oeil, ca dure moins d’une seconde. La, le clin d’oeil, il dure deux heures.
      Et a voir certains passages, je soupconne effectivement JJ Abrams d’avoir tourne le tout avec un… voire les deux yeux fermes.

  3. Parfait.
    Je n’irais pas le voir.

    J’avais peur d’être déçu (j’ai été biberonné avec Star Wars dès 3 ans par mon père, jusqu’à l’écœurement), et avec ce gros spoil, je suis certain d’éviter de m’ouvrir le crâne dans la salle pour oublier ce film.

    • Pareil j’ai été biberonné au Star Wars mais il faut aller le voir !
      Mister OD ne parle que des faiblesses du film
      Je suis difficile mais il est vraiment regardable !

      • Il est regardable certes mais comme l’a si bien dit l’OC, j’ai vraiment eu l’impression de regarder un reboot du 4

      • Tout est vrai.
        Mais c’est Star Wars.
        Même si c’était le IV qui sortait à nouveau en salle, sans changement, ça vaudrait le coup d’aller le voir…

      • « Mister OD ne parle que des faiblesses du film ».
        ….

        Vas y, parles nous de ses point forts.. On est toutes ouies…

      • Oui enfin un simple « reboot » du IV qui enterre toute la prélogie (oui bon OK ce n’est pas bien difficile) ainsi que l’épisode V (super mou et chiant… il aurait pu être très bon si Lucas avait un jour su comment bien filmer)… Excusez du peu.
        Certes cette épisode VII est un peu trop facile, mais il pose de bonnes bases.

      • Huckleberry –> Tu sais, OC ne parle jamais en bien d’un film, même si celui-ci est excellent, son but c’est de le descendre. J’ai lu pas mal d’énormités dans sa review, comme dans chacune d’ailleurs, mais c’est juste du troll divertissant, il faut pas prendre tout ce qu’il dit au sérieux.
        Et ouais, évidemment que SW7 à des points forts.

      • Lol l’Empire contre-attaque est considéré comme le meilleur épisode de la trilogie originale.
        Cet épisode VII c’est de la merde en barre qui prend en plus les gens pour des cons (ou des poisson rouge dans le cas des fans) JJ a toujours été un tacherons surestimé, il serait temps de s’en rendre compte.

    • Je suis plutôt d’accord avec toute la super drôle description de ce nouvel opus par Mr Connard et pourtant, purée, j’ai bien kiffé. C’était vraiment trop bien.
      Moi je dis, n’aie pas peur d’y aller au pire, tu passeras un bon moment :)
      Par contre, c’est dommage que tu aies d’abord lu un truc qui raconte toute l’histoire en entier avant d’aller te faire ta propre idée… tu te l’es un peu gâché aussi, le but c’est de pas savoir que ça va être la même histoire que le 4 :D
      quand tu le sais pas, ben ça va :D (c’est après que tu découvre le pot au rose) (mais même il est bien quand même, en fait je crois que ça dépendra vraiment de ce qui sera prévu après).

      • Je pense que quand le spoile est mieux que le film, il vaut mieux lire le spoile avant, afin que le film ne gâche pas la fin du spoile. J’ai fait ça avec Hunger games, je ne le regrette pas.

    • Tu devrais, c’est un très bon Star Wars, j’en suis à mon troisième visionnage. pour les haters qui crachent sur le film, je leur conseille de revoir les « anciens », ça vous fera encore plus apprécier cet opus de qualité.

      • Usurpator:
        Tarlouse
        Amorphe
        Copycat
        Hyérophante
        Enculé
        Redondant
        Onaniste
        Nihiliste

  4. C’est donc pour cela qu’ils ont fait signer avec du sang un papier concernant la confidentialité après l’avant-première. Pour que les premiers spectateurs ne puissent dire aux journalistes »: Fuyezzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz » !

  5. Je suis un de vos plus grand fan, mr odieux, j’ai votre livre, j’ai lu toutes vos critiques, et je loue vos paroles comme évangile.

    MAIS on a pas le droit de toucher a star wars ! Je m’égare certes, au vu des 1-2-3 par rapport aux 4-5-6 originaux, on peut se poser beaucoup de question…. Mais là, sur ce coup, sur ce seul coup, j’affirme, je ne suis pas d’accord avec vous, alors que vous et moi avons tout en commun, je suis cynique, je n’aime pas autrui, j’ai une tendance assumée au ratatinage de gueule et je me conforte dans l’idée que je sais que la vérité est ailleurs (vous comprendrez ou je veut en venir), mais, ça reste finalement très pragmatique.
    Je n’ai encore jamais posté et nous n’avons pas eu la chance de nous rencontrer, et je le déplore, la vie est hélas ce qu’elle est, compliquée, et c’est ce qui donne envie de la vivre.

    Bref, vous avez tort, c’est presque une négation de moi même que j’écris tellement ce que vous écrivez correspond a mes opinions profonds (pour le reste hors star wars). vous comprendrez bien que j’en suis un fan, un irréductible, indécrottable, bref, irrécupérable.

    Je vous aime (sans aucune pensée déplacée), mais là NON. et dieu (je doute qu’l existe) m’en es témoin, je  »vous vends » presque chaque jour qui passe.

    Je ne peut dire qu’une chose sur votre critique, nécessaire certes, tant elle était attendue, c’est  »touche pas au grisbi ».

    Un admirateur interloqué.

      • pourtant c’est vrai, je suis un fan inconditionnel, je suis tout a fait d’accord pour dire que lucas n’a pas engendré que du bon avec star wars, mais je reste fan a vie.

      • c’est vrai, vous avez raison, la meilleure façon de prouver que l’on est intelligent, c’est accepter la critique. et me odieux a là encore fait une très bonne critique, je ne trouve pas grand chose a dire, la critique est réelle, pas inventée, c’en est triste

    • Concernant les sabres-tasers, il faut aussi préciser que le stormtrooper concerné jète son blaster en s’écriant « Traaaaaaiiitttre ». Une attitude logique pour un soldat d’élite…
      On se demande aussi comment le sabre de luke a été retrouvé : rappelons qu’il est tombé dans le vide sur Bespin dans l’épisode V, avec la main de Luke…
      D’ailleurs je me demande si le coffre de Mamie Alien contenait aussi la main séchée de Luke…

    • Ca, le fait de pas toucher à Star Wars, c’pas à Mr Odieux qu’il faut le dire, mais plutôt à la clique qui a fait le film.

      • En effet ! Corrigé, car au final, le mystère demeure. Les crémations, ce n’est plus ce que c’était !

      • L’étoile de la Mort au demeurant, l’étoile Noire n’étant qu’un obscur étron voxographique.

      • @ Mika et Odieux Connard (que je remercie de me faire rire !)
        Mais pour le casque, on pourrait imaginer que Vador en ait eu plusieurs, il suffit de récupérer. Et puis on peut facilement en faire d’autres.
        Et pour le soldat de l’Empire qui ne veut pas tuer les civils mais les soldats de l’Empire, on peut aussi l’expliquer : si on croit que les siens ont tort d’opprimer, on peut les combattre, déjà pour s’enfuir et ne plus risquer de tirer sur des civils.

        Par contre, pour les communications, là, c’est vraiment une incohérence du scénario !

        Tant qu’aux méchants qui ratent toujours leur cible, c’est aussi n’importe quoi mais comme dans presque tous les films d’action. Tiens, vous feriez un article sur ça, Odieux ?

      • Le casque de Vardor c’est comme les chapeaux de Napoléon, il y en a plein de vrais, j’en ai d’ailleurs un que j’avais payé une petite fortune en 1977. On me l’avait garanti authentique, En plus j’ai dessus le certificat Lukasfilm si il faut une preuve.

      • Une crémation sur un buché et non dans un four ne permet pas de détruire totalement un casque en alliage d’etronium™. Bande d’incultes ignards.

    • Tant qu’on est sur les oublis de la trilogie originale, j’aimerais ajouter que le prénom « Ben » est loin d’être un détail critiquable du film dans la mesure où il s’agit d’un évident hommage à Ben Kenobi qu’Han a bien connu.

      • bien connu ? Il a du passer une heure à boire des shots à Tatouine, puis trois heures avec lui dans le Faucon Millenium et l’étoile noire.

      • Se murger, tuer des chasseurs de primes et autres stormtroopers ensemble, ça crée des liens.

      • C’est plus qu’assez pour devenir très intime! voyez dans l’épisode 7, Finn et Poe se fréquentent 15 mn et pourtant quand ils se retrouvent ils courent l’un vers l’autre en pleurant de bonheur et se font des calins « je t’aime, BFF ».
        Hum, je retourne me mettre en position fœtale en essayant de nier ce que j’ai subi pendant plus de 2h au cinéma.

      • « C’est plus qu’assez pour devenir très intime! voyez dans l’épisode 7, Finn et Poe se fréquentent 15 mn et pourtant quand ils se retrouvent ils courent l’un vers l’autre en pleurant de bonheur et se font des calins « je t’aime, BFF » » Lauwenn.

        Oui, c’est ce que je me suis dit … c’est un coup de foudre apparemment !
        On sait pas pourquoi … c’est un peu comme Padmé qui tombe sous le charme de cette tête à claques d’Anakin …? Les mystères de la Force… ! Lol ! un conte de fée déjà – normal que Disney ait racheté l’affaire.
        Rey semble très émotive, elle semble très touchée par la mort de Han, elle console Leia qu’elle ne connait pas plus que ça … mais c’est sa tata cachée ,,, ??? Non ?

        Bon pour l’ensemble des spectateurs d’ici, le personnage le plus détesté est Darthy, suivit de FN et BB8 … Rey c’est pas tellement mieux apparemment… et la mini apparition de Luke n’a pas plus convaincu…
        Finalement y a t ‘il un perso/acteur que vous avez appréciés ???
        J ‘ai un faible pour Chewie… c’est le seul qui dit pas de conneries.

  6. Je reviendrai après dans la section « commentaire » Maître Connard mais je suis obligé d’intervenir de suite : le résumé que vous faîtes en intro est celui de l’épisode IV et non pas le I.
    Bisous bien.

  7. A croire que la greve des scénaristes n’est toujours pas terminée :)
    En tout cas vous faites preuve d’un esprit de sacrifice impressionant, à moins que ce ne soit simplement du masochisme pour vous ruer sur tous les films qui s’annoncent aussi clairement comme des navets à gros budgets. J’attends quand même un jour l’analyse d’un bon scénario parceque du coup ça manque de mauvaise foi :)

      • C’est pas de l’usurpation, c’est de l’usurpator (même les chinois osent pas pas faire des copies d’aussi mauvaise qualité)

  8. Superbe arnaque ce film. Même les histoires débiles de l’univers étendu à base de clones de l’empereur auraient paru de meilleur goût.

  9. Pondre un film de ce genre c’est une chose mais qu’est ce que ça va être avec le prochain Alien… J’ai mal rien que d’y penser.
    En tout cas merci pour le spoil :)

  10. Bon bah plus qu’à attendre les trolls fans de star wars ou de cinéma avec un fusil. Avec un peu de chance on aura peut être même le Veilleur ET Gloubi. Ce serait vraiment Noël…

      • Hmm il est prof d’histoire.
        On peut s’amuser a compter le nombre de prof qui tiennent un blog sur le Mode dont au moins deux d’histoire. (et un sortant d’une fac geo)

        Bref visiblement les profs ont du temps….

      • Ouep les profs ont du temps libre pour créer des trucs chouettes (même si OC ne l’est plus depuis quelques années si j’ai bien suivi).
        Et Stephane lui, il a du temps libre pour dénigrer les autres.

        Moralité: Vaut mieux être un prof qu’un Stephane

    • Bah, Gloubi, si tu veux, je te l’fais:

      Je n’ai pas lu l’article en entier parce que je savais déjà que ça allait être un ramassis de clichés, avec l’introduction habituelle et la sempiternelle ironie qui est la marque de la lie de la société actuelle (…) Bandes de bobos parisiens, je suis sûr que le plus grand moment de votre vie, c’est quand vous allez acheter des macarons chez *insérer le nom d’une quelconque boutique chic et à la mode* (…) Comment peut-on oser accumuler tant de médiocrité dans un seul billet? (…) [injures] bla bla les Grands Auteurs et la Littérature. [injures] Lisez, au lieu d’user le peu de neurones dont vous êtes pourvus sur ce blog débile!
      *insérer une citation de Baudelaire (ou de Kafka si vous êtes joueur)*

      • Ah oui c’est assez réussi… Allya auriez vous réussi à créer un générateur aléatoire de commentaires de Gloubi? On va bientôt pouvoir se passer de lui… Il ne manque plus que la vulgarité, comme l’a fait remarquer Georges, mais vous êtes trop bien éduquée pour ça.

  11. Une véritable merveille cette chronique, un des meilleurs spoils que j’ai eu l’honneur de lire sur ce blog cher Odieux ! Et que ça fait du bien de voir quelqu’un qui arrête d’encenser cette saga qui en est déjà à 4 films de trop… Sur 7, ça fait beaucoup !

  12. Luke Skywalker avait commencé à reformer l’ordre jedi. Lorsque l’un de ses disciples, Darthy, a rompu le contrat de confiance. Il s’est mis à meuler ses camarades. Déçu par cet échec, Luke a décidé d’en prendre toute la responsabilité en se retirant. D’où sa disparition.
    – Attendez Mamie, vous voulez dire que Luke est une sorte de Lionel Jospin galactique ?
    – Ah oui, tiens.

    oui bah c’est malin, j’ai fait peur à mon chat en ricanant sans pouvoir m’arrêter…

  13. Délicieux spoil comme toujours. Cela est d’autant plus douloureux que je suis un Fan de la saga.
    J’ai eu la même pensée que vous : un scénario écrit avec un photocopieur…
    Ce film me laisse penser que finalement les épisodes 1,2 et 3 n’étaient pas si mal…c’est dire…
    Lucas avait suicidé son oeuvre. Mickey et Abrams ont pissé sur le cadavre et l’ont enterré.

  14. Mais que fait la République depuis la fin de l’Empire?
    Elle travaille à son rythme et n’intervient pas entre 21 heure et 5 heure du matin…

  15. MERCI. Merci pour cet article. J’adore Star Wars, vraiment, mais là, j’ai été tellement déçue. Aucune idée nouvelle; c’est creux, c’est d’une pourriture scénaristique, c’est de la merde. Quand je suis sortie de la salle ce matin j’ai vu un mec pleurer tout seul dans la rue tellement c’était nul.
    Ok, la 3D, les FX c’est parfait. Mais j’étais plus émue devant le Roi Lion, perso.

  16. Ce film manquait quand même d’un acteur, que dis-je de l’Acteur, Nicolas Cage !!
    Heureusement, d’autres ont immédiatement réparé cette injustice !
    MOUAHAHAHAH !!
    (Pour comprendre de quoi je parle, jette toi-même un oeil – Aïe ! – aux deux liens suivants.)
    imgur.com/gallery/tpd1tJY
    youtube.com/watch?v=ajotWYISdjw
    PS : Oui je profite de l’imagination des autres pour promouvoir mon acteur préféré, ça t’ennuie ?
    PPS : …ben je m’en fous ! :-b

  17. Grand merci Mr Connard, grâce a cette critique si sagase et rapide, je ne regrette pas de ne pas avoir fait comme mon boss et acheté le ticket 2 mois à l’avance…Au contraire, je vais attendre patiamment la sortie du DVD…heu, finalement non, j’attendrai la sortie à la télé..dans 10 ans…

  18. « Notre Stormtrooper retire son casque pour se présenter, et nous découvrons qu’il est… noir. Alors vous me direz, on s’en fout, et je suis d’accord ».

    Non mais on s’en fout pas.
    De un c’est important pour la cohérence des films (je mets un pluriel vu qu’ils ont au moins 4 milliards à faire on va en bouffer de grès ou de force).
    De deux vu la légèreté du symbolisme vous allez voir qu’ils vont nous faire du subtil façon gauche américaine et que les stormtroopers seront des enfants d’esclaves ou un truc du style et donc tous noirs alors que tous les méchants seront tous blancs, à la différence des rebelles qui sont de partout. Pour le moment c’est le cas.
    Là encore, c’est du léger, on aurait pu croire que les gars, ex-dirigeants d’un Empire GALACTIQUE, étaient au minimum au dessus de la question raciale américano-américaine, d’autant que bon l’Empereur ça avait pas l’air de lui en toucher une de bosser avec des trucs à cornes ou tentacules. Mais bon chez JJ on fait dans le velours.

    Pourquoi ais-je dit que c’est important pour la cohérence?

    Ben oui. Si tous les stormtroopers sont noirs… ça explique les performances de combat.

    • Euh, il me semble que l’empire est plus ou moins calqué sur les nazis et que (du moins dans le film de 1977 à moins que ce ne soit dans l’univers détendu) : l’empire est ouvertement discriminatoire envers le non humain, d’ailleurs les trucs à tentacule sont dans le camp de la rebelle aucun dans l’empire: le truc le moins humains (physiquement) c’est le seigneur Vador!
      Je crois meme que tous les trucs à poils genre wookis sont réduits en esclavage car inférieur….

      Le seul truc non blanc dans les hauts gradés de l’empire (il est tou bleu d’ailleurs) c’est le grand amiral thrawn.

      Après il se peut que ce soit un racisme d’espèces uniquement, mais je crois plutot qu’on atteint un tel niveau de politiquement correct, qu’il faut des quotas ethniques meme chez les racistes.

      • C’est sûrement par racisme que les Seigneurs Siths (hahaha ca fait SS) se donnent le nom d’une race alien, les Siths, et que darth Maul était alien…
        Non, rappeler que les méchants de ce films sont certes calqués sur les nazis mais pas racistes ni vraiment spécistes, avec des stormtroopers de toutes couleurs, pourquoi pas.

      • @pierre : les Siths ont toujours été raciste effectivement. La race de Darth Maul (dont je me souviens plus du nom :x) a en revanche toujours fait partie des races Sith principal. Le fait de prendre le nom des Siths (Race) n’est en rien une contre preuve de ce racisme puisque les Sith (« guerriers ») ont toujours considéré la race Sith comme supérieur (cf SWTOR).

    • Si je ne me trompe pas, dans le premier épisode qu’on a été forcé d’appeler IV malgré qu’il soit chronologiquement le 01 (sinon, d’office, ça crève les yeux que le 4 est plus vieux que le 1), on ne voit pas à l’écran l’ombre d’une personne de couleur, que du blanc caucasien ou du E.T!
      Par-contre, Le Dark Vador de service a un foutu accent slave? …russe? Étrange, c’est pourtant une sorte de voix retraitée électroniquement sur base de ce que prononce le Anakin (prénom russe?) qu’on découvrira plus tard sans aucun accent de ce type.

      Et donc, dans le mémorable « empire contre attac », on a l’apparition de « machin-chose », presque-noir, métisse ou basané ou du sud (?), ami de Han et pilote chevronné, avec en plus divers figurant/es représentant le bon-vivre-ensemble inter-ethnique, ce qui au temps du premier épisode disponible, n’était pas encore obligatoire.
      Dans la trilogie suivante, c’est pleinement intégré au casting.

      • En VO, la seule et potable, la VF étant une grosse merde auditive, Darth Vader est doublé par un acteur noir, James Earl Jones. Etonnant?

  19. M’en fous.
    Quand les lumières de la salle s’éteignent, que les lettres défilent sur fond de « taaataaatatatatataaaa », je retrouve les 18 ans que j’avais lors de la sortie du 1er film.

    • Moi aussi. J’aime bien l’OC mais les commentaire ici me gonflent. Laissez-nous appréciez notre Star WArs, qui est un très bon cru en passant.

      • Ce n’est pas parce que vous aimez la merde, qu’il faut raconter à tout le monde que c’est délicieux.
        Ce n’est pas « notre » Star Wars, c’est un film de SF qui passerait inaperçu au bout de 2 ans si il n’était pas estampillé Star Wars.
        Les Star Wars des Années 80 on engendrés une licence qui se monnaie plusieurs milliard d’Euros en 2015 (presque 40 ans plus tard). Ce n’est pas cette merde (ni JJ Abrams) qui créera un tel mythe.

      • Dans « Usurpator Caca Passer chemin. » C’est Usurpator, caca, passer, chemin ou le point a la fin que t’as pas compris ? Dis moi parce que j’ai la flemme de tous les expliquer séparément.

      • Je sais pas ? Ce film c’est du caca, du joli caca, bien cher, certes, mais aussi un joli gaspillage d’idées ; Tu voudrait qu’on soit d’accord avec tes commentaires et en plus qu’on passe notre chemin ? désolé mec, on est sur internet là, qui plus est sur le blog d’Odieux Connard. Pas dans ton salon.

      • Ah, visiblement c’est Usurpator qu’est pas passé: Usurpator: pseudonyme issu du verbe usurper qui veux dire : S’approprier indûment une dignité, un bien, etc. : Usurper un titre. Une réputation usurpée. c.f. le Larousse

        Usurpator est par conséquent quelqu’un qui usurpe le pseudo d’un autre (a fortiori le mien). Je signale donc ces messages usurpés et signale également que ça ne sert à rien de répondre à ce cuistre déplaisant.

      • Par exemple la je fait mon Usurpator, je peux en profiter pour dire sous ton nom que mon salon il est trop bien, et qu’il a peu de rapport avec internet( mon salon est sage).

  20. « C’est la différence entre vous et moi, les enfants. Vous faites du cosplay de Star Wars. Alors que Star Wars, ils font du cosplay de moi.« J’adore !
    Je ne voulais pas lire ce spoil, certaine de l’anéantissement de mon enfance…et puis, je me suis souvenue que de toute façon les films se bousaient (bouser…de bouse ;) ) tous seuls très bien. Donc, tant qu’à faire,…
    PS : Bravo pour votre célérité, je suis impressionnée qu’on ait droit au spoil dans la même journée que la sortie du film ! Bravo !

  21. Oh, mon Dieu…
    Vous l’avez fait…
    Vous l’avez spoilé… Vous avez détruit Star Wars 7… Je…

    Excusez-moi, j’ai eu un micro orgasme.

    Cher Odieux, j’aime votre verve et votre verbe et vous ne cesserez jamais de provoquer en moi des émois que la décence réprouve surtout aux heures de bureau. Sachez-le, je ne faillirais jamais dans mon admiration à votre égard.

    Mais j’ai kiffé Star Wars 7.

    Oh, mais consolez-vous, vous avez désormais une nouvelle proie, moi.
    Je vous attends.
    Et si vous êtes sage, je vous offrirais des cookies parce que je sais à quel point c’est épuisant de regarder un autre enterrer sa victime.

  22. « Sang qu’il a dû trouver quelque part, puisqu’aux dernières nouvelles, depuis six films, les blessures au laser sont de suite cautérisées. »
    Haha, tu es d’une infinie mauvaise foi (et c’est sans doute ce qu’il y a de plus séduisant chez toi, et le motif de notre présence ici) ; souviens-toi du véritable épisode IV, et du coup de sabre laser de Ben Kenobi à travers l’avant-bras du Ribery de l’espace, dans la Cantina de Mos Eisley ! l’idée de la cautérisation de maux aux lasers à dû se cristalliser à partir du cinquième épisode !

  23. Merci pour ce spoiler l’ami. Je crois que j’ai les bons arguments pour faire mon connard quand on va aller le voir entre potes au cinéma.
    Je me vois déjà leurs dire :
     » pfff je suis sur que Darthy c’est le fils de Han et Leila »
    « Mais ou est ce qu’il ont appris a tirer les Storms troopers »
    « En fait Luke est une sorte de Lionel Jospin Galactique »

    [Insérer ici un rire machiavélique]

  24. Le général Hux, et Darthy.
    Hux et Darthy…
    Darthyyyyyyyyy et Hux ! (sur l’air de Starsky et Hutch)
    Je l’ai en tête pour la journée, et je l’aurai en allant voir le film.

  25. Attendez. Wait Wait Wait. DES STORMTROOPERS NOIRS ? Attention, ce n’est pas la couleur qui me gêne. Mais, je crois me rappeler d’un épisode de Star Wars où on disait que TOUS les Stormtroopers étaient les clones d’un certain Jango Fett. Alors après, j’me trompe peut-être auquel cas tant pis. Mais sinon, il y a un raté de plus dans ce film.

      • A l’origine, pendant la bien nommée Guerre des Clones, ce fut le cas. Depuis l’Empire a pris le pouvoir et donc les troupes de clones étaient largement en sous-nombre pour assurer leur mission (annexion diverses, maintient l’ordre, etc.) donc, ils ont recruté de la manière la plus normale qui soit (à grand coup d’affiche type « We need you ») et donc on trouve de tout dans les stormtroopers. Il y a des chiées de trucs cons dans ce film, mais là, celui là est cohérent pour le coup.

      • Jte dit pas les coûts ;) avant, durant la guerre des clone, l’armure Stormtrooper était taille unique. Là il leur faudra du XS au XXL…sans compter les bottes – tu chausse du combien soldat ? 42 .. mrd yen a plus, aller hop ! pied nu soldat, ça t’apprendra à être dans la moyenne. Au fait comment y font pipi/coca dans leur armure ? (comme iron man ?), parce-qu’un système de filtration de la pisse oui, mais une filtration anti-gaz non..

        Au fait, c’est moi ou FIN-machin-truc porte un jean levis noir sous son armure ?

    • Dans les ellipses il y a le fait que on intègre des nouvelles recrues dans les Stormtroopers (dès la trilogie originale d’ailleurs), donc les Stormtroopers ne sont pas forcément des clones.

    • Si je me souvient bien, les clones ont peu à peu été remplacer par l’Empire au profit de soldat « classique » et ce depuis l’épisode 4 suite à des défaillance. En gros entre l’épisode 3 et 4 une bonne partie de l’armée à été remplacée par des soldats de base, d’où le fait qu’il n’ai pas tous la même taille dès le 4.
      Pour être clair, on me l’a expliqué car Star Wars ça n’a jamais été mon truc, scénario inexistant hormis vite fait pour les 3 vieux et encore faire 2 fois le même film en 3 films (4 et 6) c’est chaud…

      Pour finir, ta critique cher Odieux était très appréciable comme toujours, j’ai beaucoup ri jusqu’à me coincer mes chocapik dans le coin de la g(e)orge. Même si après l’avoir vu hier, avant de lire ce spoil, je l’ai pas mal apprécié pour le côté visuel, genre un bon reboot de l’épisode 4 et 5 en plaisant à regarder.

      ça ne peut pas plaire à tous, mais y’a pas à dire, c’est un bon divertissement.

      • Pour l’histoire des clones qui ne sont pas réutilisés depuis le 4 d’ailleurs, j’avions entendu que c’était à cause du vieillissement prématuré de ces derniers suite à leur poussée de croissance et leur maturation non naturelle pour en faire des soldats prêts à l’emploi et que ça coutait quand même très cher à produire. Et là, vous allez me dire: Oui, mais la thune, ils l’avaient pour construire l’étoile noire, non? Ce à quoi je répondrais, ta gueule, c’est Lucas.
        Soyons honnêtes cinq minutes, c’est quand même bien la prélogie qui a foutu le bordel avec cette histoire de clones, de technologie vachement plus efficace vingt ans avant etc…
        A la décharge du 7, ils en parlent. Bon, ok, lors d’une phrase et puis c’est tout… Mais on en parle. ( Moi, de mauvaise foi? Oui, et?)

    • Nooooooooooooon ! Les CLONE troopers sont des copies de Jango. Après le 3 et l’avènement de l’Empire, on recrute dans toute la galaxie des mecs prêts à se battre pour l’Empire. Donc, du coup, ça explique pourquoi ils sont si mauvais au tir et pourquoi c’est plausible qu’il soient pas tous pareil, et qu’il y ait un noir !

    • Il me semble que ceci est exact ils sont tous clone de l’un des 2 membre de la famille feet aprés ayant une mémoire qui confond tous les prénom dés qu’il y a une syllabe identique va savoir lequel mais comme les deux étaient blanc…

      • Je n’avais pas vus que les commentaire précédents n’avait pas encore chargé excusé moi pour les commentaires inutiles…

    • D’un autre côté, pour qu’une dictature puisse continuer d’exister, il vaut mieux que son armée contienne des gens du peuple. Comment le peuple pourrait se rebeller si la possibilité de se retrouver face à un ami, ou quelqu’un de sa famille existe? Une armée informelle n’aurait aucune autorité puisqu’elle n’aurait aucun lien avec le peuple.

    • Je pense surtout qu’ il est noir pour la même raison que Rey montre qu’elle sait se battre ou démolir ses adversaires si facilement qui n’a rien a voir avec la force qui n’est là qu’un prétexte .
      R-E-P-R-E-S-E-N-T-A-T-I-O-N des « minorités  » dans une franchise.

      Subtil on vous dit. Du jamais vu.

      • Bouhouhou, je ne suis pas raciste mais un noir qui ne sert pas de sidekick ? Tout fout le camp ! Ah, et les femmes sont aussi des minorités tant qu’elle ne dépassent pas 51% de la population humaine et doivent donc être traitée comme telles.
        Je ferai remarquer qu’aux dernières nouvelles, les blancs sont toujours minoritaires à l’échelle de l’humanité. Mais sitôt que l’histoire se déroule à l’échelle galactique nous nous reproduisons brusquement comme des lapins pour former une majorité écrasante (Star Wars, Star Trek, Warhammer 40k…). Si ça c’est pas de la représentation !

      • Mais carrément.
        « Minorités » , c’est bien vous les auto-proclamés oppressés pleurnichard qui le dites , non ?
        Poussez pas vos défauts chez les autres.

        C’est quand même pas dur de pas voir un espèce de forçage là dessous.
        Au lieu d’un film personnel , on a un type qui se fait dessus et essaye de surtout pas vexer sur ce point là.
        Oui je préfère un film sans ces quotas de merde qu’un film qui essaye de se faire bien voir en crachant dans le sens du vent.

    • non, les clonestroopers sont les clones de Jango, les storm sont une armée régulière d’engagés et d’appelés, qu’il y en ait des noirs des jaunes des verts (tant qu’ils sont humains) ne pose pas de probleme

    • Salut Willow, il me semble qu’au moment de l’épisode IV, la majorité des stormtroopers ne sont plus des clones. L’empire s’étant installé il a instauré un système de recrutement pour son armée moins coûteux que le clonage. A voir dans l’univers étendu.

      • Alors du coup, notre ami noir, il entre volontairement (et en toute connaissance de cause) au service d’une armée de pas gentils pour ensuite se dire « ah ben en fait l’armée des pas gentils est méchante avec les civils, changeons de camp et buttons nos anciens camarades »

      • Exactement. A 3 ans et des brouettes ils est porté volontaire pour quitter sa famille et se faire reprogrammer le cerveau. Et ensuite il change de camp. Putain d’opportunistes.

      • Pour info, il explique comment il s’est retrouvé dans le Premier Ordre, qui semble avoir le même système de recrutement qu’un certain nombre de sectes/groupes criminels/terroristes d’Afrique, d’Asie et d’ailleurs: il « recrute » à la naissance (si j’ai bien compris) comme les enfants-soldats.
        Et ca malheureusement, on sait que c’est plausible.

  26. Bonjour,

    Y’a un truc que j’ai rien compris c’est le synopsis : ceux qui ont gagné la guerre ont fini par aller bouder sur des planètes isolées ?

    Ensuite j’ai pas bien compris comment le crane de DarkVador peut être foutu comme il l’est.
    [IMG]http://media.melty.fr/pmedia-2859176-ajust_640/le-masque-de-dark-vador-en-tres-mauvais-etat.jpg[/IMG]

    La photo du robot dans les bois pue l’effet spéciaux baclé avec de la crasse pour faire plus vrai mais une boule posée là au milieu du décors comme au bon vieux temps des tireuses optiques.

    Spéciale dédicace à tous les vendeurs des magasins de jouets et autres qui entendent le fabuleux thème au moins 4000 fois par jour sans tuer personne.
    En parlant de magasins de jouets, vous avez vu les produits dérivés bien pourris avec des bras qui ne bougent même pas vendus une blinde ?

    • Pour résumer: le Premier Ordre et la République se partage la galaxie sur fond de guerre froide, en gros, deux superpuissances qui se regardent en chiens de faïence. La résistance est une faction républicaine qui cherche à déstabiliser le premier ordre, de manière non-officielle (sorte de black ops); la République craint en effet une situation insurmontable en cas de guerre face au potentiel technologique et militaire de l’Ordre, crainte confirmée par le Starkiller.

  27. Perso, je suis allé voir Star Wars VII hier avec ma copine… Et quand j’ai lu l’article de l’Odieux Connard, j’ai eu un vilain sourire maléfique parce que c’est exactement ce que j’ai reproché au film à la fin de la séance quand on en parlait avec ma copine.

  28. Merci pour ce précieux cadeau avant Noël. Au niveau incohérence il y en a une qui m’irrite depuis les premiers épisodes. Les combats spatiaux menés comme les pilotes de la deuxième guerre mondiale c’est sur, les reflexes humains sont plus rapides que ceux d’un ordinateur. J’ai toujours haï les Star wars qui ont renvoyé la science fiction au niveau de la sous littérature des années 70. Il existe une multitudes de bons livres si l’on veut faire un space opéra mais bon…il faut un peu refléchir et oublier le pop corn.

    • J’ai toujours vu SW comme de la space-fantasy et non de la SF pure. Alors oui; des incohérences comme celle-là, il y en a une pléthore. Les tirs de blasters sont censés imiter les balles traçantes, le cockpit du Faucon ressemblent étrangement à ceux des B-29, idem pour les tourelles d’artillerie, le combat spatial en style « dogfight » évoque la bravoure et l’héroîsme des premiers aviateurs, chevaliers de la guerre moderne… Difficilement évoquable par une engin droïde. D’ailleurs, le design des TIE fighters me faisait penser gamin à des biplans WW1 dans l’autre sens.

    • pour les combats spatiaux façon dogfight ça me semble on ne peut plus cohérent vu que nous on fait pas mieux* et surtout qu’on n’a jamais vu (sauf erreur de ma part) un droide (un droide « intelligent » genre C3PO ou R2-D2 pas genre l’armée de l’épisode I qui n’étaient somme toute que des machines) tuer qui que ce soit (et non Grievous ne compte pas car c’est un cyborg (il a des parties humaines) qui a en fait du servi de test pour faire un Darth Vader plus tard)
      de plus les X-Wing (les autres vaisseaux je sais pas) ont comme copilote des droides pour les assister

      *je vois venir le « oui mais nous on n’a pas la technologie de SW » certes mais nous on a des communications qui fonctionnent mieux que les leurs et on a Google pour trouver des trucs genre où se situe le bout de map de BB-8 par rapport à la galaxie sans avoir besoin que R2-D2 se réveille … sans déconner c’est comme filer une carte du Poitou-Charentes et pas être foutu de savoir où c’est sans la carte de France complète (moins le Poitou-Charentes pour pouvoir l’assembler façon puzzle pour gamin de 6 mois sinon ils auraient toujours pas trouvé) …

      • Grave, j’ai trouvé le truc de la map super idiot ! Et ducoup tous les héros ont l’air super idiots. Et c’est pas la seule fois dans le film..

        C’est pire que l’exemple du Poitou-Charentes, vue la dimension du morceaux de carte manquant ! Ils y a même le point d’arrivée avec une flèche marquée « Luke S. est ici ».
        J’avais envie de rentrer dans le film et de les secouer comme des pruniers pour qu’ils se réveillent…Mais comme ils avaient l’air tous super concernés… surtout Leia qui à l’air de se foutre de tout ce qui l’entoure comme de son premier chignon.

    • Tu as d’ailleurs le combat de Luke contre les tie de l’épisode VI (enfin le I quoi…) pompé pratiquement plan sur plan du film Air Force de Howard Hawks où un b17 affronte quatre zéros.

      En fait ce sont plutôt les chasseurs des deux guerres dans les films récents (Pearl Harbour, flyboys…ou Redtails…lukasfilms encore) qui ont une propulsion antigravitationnelle…

      • D’un autre côté, aucun avion ne voit le chasseur d’en face dans les combats aériens modernes. On leur envoie les coordonnées de l’ennemi qui est encore de l’autre côté de l’horizon, et qui a le temps de repérer les missiles, de riposter et de faire demi-tour avant même de devoir commencer les manœuvres d’esquive. Les armes modernes tirent tellement loin que c’est difficile de faire des combats épiques avec.

  29. Cher Odieux…merci, merci,merci.
    Après avoir cédé à l’impulsion d’aller voir ce film le premier jour malgré ( ou a cause) l’overdose de promo, j’ai erré sur les sites de critiques de cinéma ainsi que sur les fan-sites en espérant trouver au moins UNE dénonciation du foutage de gueule magistral qu’est ce film. Peine perdue, même si je savais pouvoir la trouver içi j’aurais apprécié que le roi de la mauvaise foi ne soit pas (comme trop souvent malheureusement) le seul critique honnète.
    Se rendent-ils compte de l’effet que cela aura quand nous voudrons voir les films à la suite? Déjà que le 6 après le 4 c’était limite alors enchainer avec le 7…
    J’ai adoré le brainstorming chez les rebelles devant la carte de l’étoile noire de la mort:
     » Ha ben c’est la même ça va être facile!
    – Non Han Solo, regarde…elle est cent fois plus grosse!
    – Ha oui…ça change tout, comment va-t-on faire?
    – Ben pareil en fait. »

    Sinon,niveau technique: suis-je le seul à avoir trituré mes lunettes 3d toute la séance pour me débarrasser ces irritants doublement de l’image qui apparaissaient partout où je ne regardais pas directement? Je porte des lunettes donc c’est peut être du à ça mais ça m’a bien pourri le film cette impression d’avoir une mise au point à chier dans un film à ouatmille millions…

    • Et bien comme ça, nous sommes deux, pour avoir cherché une critiques et pour avoir eu un flou absolument dégueulasse pendant tout le film (les sous-titres en doubles, faut pas abuser quand même). Cela dit, je porte aussi des lunettes, ça à peut être été pensé juste pour nous faire chier.

    • Tout le monde s’est bien foutu de la gueule de Durendal sur Lucy mais quand il veut il peut sortir des avis très justes et très bien argumentés.

      • Je plussoie chaudement, je connaissais pas le bonhomme mais la critique technique est vraiment pas mal et bien complémentaire du spoil de l’Odieux. ( On se croirait presque dans les « cahiers » vu « l’exigence » (faut pas pousser non plus mais bon) demandée par les deux)
        Merci pour le lien

    • Ah je suis content de voir que je ne suis pas le seul à avoir eu des problèmes avec la 3D. Dans mon cas, c’est venu progressivement. Au début, je n’avais aucun problème de dédoublement de l’image, mais plus ça avançait, plus ça devenait inssuportable. Je pense que c’était du à la fatigue de mes yeux qu’autre chose, ne pourtant pas de lunettes à la base… Je n’ai pas problème avec la 3D d’habitude…

    • Moi aussi Tom je suis tellement soulagee, je pensais être seule au monde a avoir été scandalisée. Et je ne porte pas de lunettes mais je suis sortie du cinema avec un migraine au moins équivalente a ma détresse psychologique. Le plus grand foutage de gueule du siècle. J’ai mal a ma république galactique.

    • Mis à part que ce n’est pas « pareil » puisque la nouvelle étoile noire est aussi sabotée de l’intérieur par Han et Chewbacca…

    • T’as pas du bien chercher, parce que des mecs qui crache sur le film juste pour avoir l’air anti-conformiste y’en a à la pelle sur internet.

  30. Déjà? Vous êtes bien rapide Odieux…. Pressé d’oublier?
    Je n’ai pas encore lu votre article, mais j’espère y voir la phrase culte de ce film:
    « -Ce n’est pas une nouvelle étoile noire…. C’est beaucoup plus gros » avec en face une image d’étoile noire comparer a la même image zoomée.

  31. Ooh il est là, en chair et en os !
    Alors je n’ai pas très bien compris cette fois mais je crois qu’il existe de très bonnes pommades pour ce genre de désagrément.
    Bon courage !

  32. J’ai essayé de lire mais cette phrase là m’a arrêté net :
    « Mais mon gars, t’es pas plus drôle que cette putain de dernière goute de pisse qui fait tache sur mon futal à 5 briques après le passage à l’urinoir.  »

    Bonjour,

    Je n’ai pas acheté le bouquin de OC et quand il s’en prend à un gamin de 15 ans je le compare au gars en jaune qui crie cassé !

    Tu veux dire que tu fais des gouttes comme un gamin de 4 ans ?
    Je crois qu’on ne vit pas dans le même monde, la plupart de ceux qui savent écrire sont déjà propres.
    Ton quotidien n’est pas notre quotidien, mon ami pipi-culotte

    • Ben Gloubi, si on en croit ses commentaires c’est un mec qui ne sait pas quoi faire de son argent, qu’a lu toute la littérature chiante et prout prout du XVIIIe et XIXe (mais s’est arrêté la), et qui a manifestement beaucoup trop de temps libre.
      Si on compile toutes ces infos on en déduit que c’est un vieux grabataire.
      D’où ces accès verbeux et répétitif (Alzheimer c’est moche comme maladie, surtout vers la fin) , son refus de l’époque actuelle et son futal plein de pisse.

  33. Star Wars VII: Le retour du Gloubi. Tu nous avais manqué tiens. Ton commentaire se limite trop au champs lexical de la merde, mais on t’aime bien quand même.

  34. « BB-8 file donc vers l’horizon désertique et sablé, pendant que Poe décide de tirer quelques Stormtroopers, histoire de mettre l’ambiance. »

    Vous devriez peut être corriger…
    tirer SUR quelques stormtroopers ( ou bien ?)

  35. Fake !
    Il manque la référence culturelle / littéraire de fin de commentaire pour signifier qu’il a le droit d’être malpoli parce qu’il est bien plus cultivé que l’auteur et ses lecteurs.

  36. J’ajouterais : – La 1er rencontre entre Rey et BB-8, sachant que Jakku est une planète désertique, quelles sont les chances que les 2 protagonistes se rencontres ? surtout si des aliens kidnappeurs de droids arpentent régulièrement celle-ci.
    – Le deus ex machina qui sépare Rey de Ren mais pas Rey de Finn, à l’agonie après sa blessure, heuresement que le sol ne s’est pas écroulé sous ses pieds.

    Cela étant dit, après la déception ressentie suite au visionage de ce film, j’ai pris un vrai plaisir à lire cet article trouvé grâce à un lien random posté sur un forum tout aussi random.
    Je ne connais pas le blog et encore moins l’auteur mais quand je vois que certains commentaires parlent de « mauvaise foi », je ne peux pas l’accepter. Il y a plus de vérité que de mauvaise foi ici, n’en déplaise au fanboy.
    D’ailleurs de voir toute la Presse internationale hurler à l’unisson  » Best Star Wars movie ever !!!  » ça me fait gerber.

    Un bon Star Wars, peut-être, MAIS un mauvais film.

    • Salut à toi jeune Pornawakdan, la mauvaise foi est revendiquée par le maître des lieux…. l’Odieux Connard alias l’OC pour la secte qui le suit.
      Mais sinon, d’accord, les critiques sont tellement à chier (qui a dit vendusà que l’OC fait presque figure de critique objectif…. Où va le monde.?

      • Ah ? je ne savais pas ça … c’est plutôt décevant en fait.
        Moi j’étais sincère dans mes propos et les incohérences décrites par ton maitre m’ont bien sautées aux yeux lors du visionage, m’empéchant ainsi d’apprécier le film.

        Les crachats de la plèbe me poussent même à considérer l’achat d’un second billet, parce qu’après tout, j’aimerais furieusement aimer ce film autant qu’eux. Serais-je passé à coté du film de l’année ?

    • Cette incohérence de BB-8 qui tombe près de Rey est une copie pure et simple de l’épisode IV, quand C3PO et R2D2 tombent près de chez Luke… qui vie très pret D’obiwan truc… Ca fait beaucoup de coincidences. La saga en est bourrée jusqu’à la tronche, donc une de plus ou une de moins… Je pense qu’il ne vaut mieux pas regarder SW à la base, si on est pas pret à accepter ce genre de facilité (ce n’est pas une attaque personnelle, soit dit en passant).

      • Les droïdes qui tombent juste à côté de chez Luke, c’est sacrément tiré par les cheveux. Par contre, il a toujours été prévu par Lucas qu’Obi-Wan connaitrait les véritables origines de Luke et qu’il le surveillerait de loin.
        C’est donc normal si celui-ci, même s’il vit en ermite pour ne pas attirer l’attention, habite à proximité de l’oncle adoptif de Luke…

      • Ben, les droids ne sont pas tomber pres de Luke par hasard. Leia etait en mission pour aller trouver le « General Kenobi » et elle savait tres bien ou il etait.. Quand son vaisseau a ete intercepter par Vador, elle a envoyer les droids avec les plan de l etoile noire (la Lune Noire a l epoque) pour eviter que ceux ci ne se fasse capturer… D un autre cote, on comprend assez vite que Kenobi n etait pas non plus la par hasard, il veillait sur Luke…
        En fait, les droids auraient surement trouver Kenobi si les jawas ne les avaient pas enlever.
        Par contre, en effet, si Luke n avait pas eu besoin d un nouveau droid comprenant le language binaire des des cellules du vaporateur d’humidité, la rebellion s arretait la

  37. Sans un commentaire de Gloubi, ça n’aurait pas été un article de l’OC….décidemment les 2 font la paire (je sens venir la réplique cinglante…)
    Par contre, juste pour info, avec des tomates on peut faire de la soupe pas de la purée, à moins que vous ayez la recette et dans ce cas je suis preneuse.
    Ensuite, « maçonnique » ne concerne pas le maçon sauf s’il est franc…dans ce cas là, ses flatulences sont effectivement « maçonniques ». Mais là, c’est plus un problème de complot judéo-maçonnique…je sais je dis de la merde, mais en utilisant des mots compliqués, à ce qu’il paraît ça passe…
    En tout cas, il est agréable de voir que vous aimez (ou avez aimé, je n’ai pas très bien compris) quelque chose en dehors de vous même.

  38. Cher OC, vous avez dégainé tellement vite votre Mauser, que je n’ai pas eu le temps de vous envoyer ce titre alternatif qui m’est venu à l’esprit, lorsque le concert de louanges dithyrambiques des vendus (pardon des critiques) a blessé mes chastes oreilles.

    Je me suis dit : je parie que c’est une sombre bouze et que l’OC va intituler Star Wars VII, le réveil de la farce, titre de saison pour une sortie d’avant Noël (n’ayant pas vu le film, je ne sais quelle actrice y joue comme une dinde)

  39. Vous avez remarqué ? Le fameux sabre que Ray trouve dans un coffret en bois typique où le joueur (pardon, le spectateur) sait qu’il va forcément trouver un objet précieux ou un trésor caché, c’est le sabre que Obiwan donne à Luke dans l’épisode IV.

    Oui, mais Luke s’était fabriqué un autre sabre dans l’épisode VI, puisqu’il avait perdu celui-la dans son duel contre Darth Vador dans l’épisode V, en même temps que son avant-bras droit, tous deux tombés dans le vide de la planète gazeuse Bespin ou se trouve la cité dans les nuages de Lando Calrissian.

    (le deuxième en partant de la droite)

    Donc, okay, comment ce sabre, perdu dans les nuages de Bespin, est-il parvenu (intact) trente ans plus tard, jusque dans les main de cette petite extraterrestre tenancière de taverne mal famée intergalactique ?

    Ta gueule, c’est La Force ! (version intergalactique de « ta gueule, c’est magique » – TGCM)

    • @Morpheus: Dans l’univers étendu, le sabre « Anakin puis Luke » perdu sur Bespin était retrouvé, avec la main encore attachée, et utilisé créer Luuke, le clone (Trilogie de l’Héritier de l’Empire). La petite alien dit « c’est une longue histoire », ce qui permet sans doute de laisse imaginer qu’elle (ou n’importe qui d’autre, pourquoi pas l’Empire lui même) est allé chercher cette relique, qui a ensuite suivi un chemin chaotique… ça pourrait même faire l’objet d’une histoire intéressante. J’aime bien les histoires « autour » et je pense qu’il manque carrément un élément pour comprendre pourquoi la Résistance et la République ont l’air si faibles (en troupes, en vaisseaux, en planètes contrôlées) alors qu’elles sont sensées avoir vaincu l’Empire trente ans avant. Y’a un caractère « intime » au vu des forces déployées, qui rappelle vraiment l’épisode IV. Le retour des grandes batailles spatiales (épisode VI, III…) et terrestres (V, II), ce sera pour plus tard (là ça manquait un peu).

      Un petit mot sur R2: le robot décide de lui même, à la fin, on sait pas pourquoi, de paf se réveiller et de filer une carte à laquelle ne manque QUE le petit bout de BB8. Perso, je pense qu’il était dans une défragmentation qui a duré quelques années. J’vois pas pourquoi autrement.

      Merci pour la critique, j’ai bien rigolé. Ce méchant est nul, pas charismatique, forcé, exagéré. Kylo « Darthy » Ren est un miroir de Vador, à qui il veut ressembler… sauf qu’il y arrive pas. Un cosplay de basse qualité, un gamin avide de puissance qui se force à être mauvais parce que « Bad is good ». Et une tête à recevoir des claques. Et autant sa parenté est un élément clé gâché par une mauvaise introduction (donc en fait, ça doit pas être si important que ça… on nous le révèle tout platement, sans aucune intensité dramatique, alors que la paternité de Vador était le climax de l’épisode V), autant son sale choix, même si qualifiable de « grosse ficelle tendance câble de pont » reste surprenant. Merde, on tue pas un perso principal… On tue pas Solo! (j’avais hurlé quand ils avaient tué Chewbacca dans l’univers étendu). Du coup, la longue interview qu’il (Harrisson Ford) donne à l’Insider prend une autre saveur.
      J’ai quand même passé un bon moment. Moins déçu que par l’épisode I pour la même attente. Et si tu te mets dans la tête que le grand méchant de noir vêtu est un ado débile qui fait un Oedipe tardif, ben les incohérences deviennent cohérentes.

      • « on tue pas un perso principal »
        Si vous ne l’avez pas déjà vu, je vous conseille de voir Reservoir Dogs, un film qu’il est bien à voir avec les yeux.

      • « On tue pas Solo! »

        Ben si. Harrison Ford ayant 73 ans, il était logique qu’ils préfèrent tuer son personnage plutôt que de prendre le risque qu’il leur claque entre les doigts avant d’avoir fini de tourner ses scènes dans les épisodes suivants (surtout si on le laisse continuer à piloter un avion…). Les assureurs ont dû leur faire les gros yeux et tout.

        Donc oui, ça fait mal au fondement de voir Solo se faire tuer, mais c’était logique et prévisible.

        « Et si tu te mets dans la tête que le grand méchant de noir vêtu est un ado débile qui fait un Oedipe tardif »

        J’ai découvert sur IMDB que ce type avait en fait 32 ans. Avoir toujours la tronche d’un ado boutonneux à cet âge, ça doit être dur à vivre. Je comprends pourquoi il est passé du côté obscur maintenant.

      • c est surtout « on ne tue pas Solo COMME CA… Comme une grosse merde, au detour d une minable scene de poursuite, sans climax, rien… juste Pif Pouf il est mort… meme pas de musique triste, rien…
        Voici comment meure le plus grand heros de l histoire du cinema… Eh beeee…
        C est marrant, de la part d un real qui se decrit comme « un fan de la premiere heure » Un mec pour qui « Star Wars est la raison pour laquelle je fait du cinema nanani », j aurais cru que la mise en scene de la mort du grand Han Solo aurait eu plus d importance que celle d un vulgaire figurant….

        Mais j ai une theorie: Juste avant le Reveil (et la mort) de la force, ils ont passer le trailer du prochain Star Trek, produit par le meme Abrams, qui a si joliement rebooter la franchise.. Et il a l air hyper bien…

        De la a dire que Star Wars ne se soit fait infiltrer par un vulgaire Trekkie avec pour but de couler le mythe de l interieur pour ne pas faire d ombre a son cher Star Trek, il n y a qu un pas….

      • Réponse à Huckleberry,
        Dire que c’est pour saboté spécialement SW au profit de Star Trek ??? pas sûr…Apparemment, il y a beaucoup de fans de la première heure de ST qui ont critiqué les film de JJA…. (Je n’ai pas vu ses films, je ne connais que la vieille série et encore pas très bien).
        JJA n’est peut être qu’un mauvais rélalisateur entouré de mauvais scénaristes….
        On l’accuse, mais je me demande qu’elle est sa marge de manœuvre avec Disney sur le dos…? Car c’est bien ces derniers les commanditaires qui ont donné le feu vert du tournage en fonction du script…
        Et Solo meurt comme une grosse bouse : Ok – ils pouvaient pas le garder car il coute trop cher ! et comme ils n’ont aucune inventivité, c’est pas étonnant.

      • Bah, que ce soit Abrams lui meme ou que ce soit une decision du board director de Disney, le mec qui a decider que la mort de Han Solo relevait du detail est une grosse buse qui n a rien compris a la mise en scene …

  40. Ouah du grand art juste enoooorme bravo à toi j’ai kiffé et j’ai bien ri merci
    Et c’est si vrai bon sang !!!!

  41. J’ai lu le commentaire. C’est laborieux, lent, illisible, comme un long pet moisi après une soirée trop riche en flageolets, vous savez, ces espèces d’interminables flatulences maçonniques qui laissent de belles traces de mortier dans le pauvre slip qui n’avait rien demandé.

  42. « se coltiner ces putains de commentaires d’abrutis qui repèrent les incohérences de l’article qui repère les incohérences du film, ça me fait UN PEU MAL AU CUL »
    Je ne sais pas si je suis le seul à avoir lu jusqu’au bout tellement c’est chiant, mais cette dernière phrase m’a interpelé. Devons nous déceler, dans ce salmigondis de pédanterie, une once de second degré ?

  43. Comme je n’aime pas Stars wars (je préfère Star Trek et oui ) et n’ai jamais rien compris à l’épisode 1 qui était le 4 pourquoi comprendrais je quelque chose au 7 qui est lequel en fait ?
    Pas grave Odieux m’a permis de bien en rire.

      • Bah c’est pas de la pub je suis pas payé pour faire ça…. Moi j’écris par plaisir et j’aime le faire partager aux autres ! T’a un problème avec ça ?

      • Je vais mettre aussi le lien de ma critique, et te rejoins bidaut car je fais pas de pub non plus, j’ai juste écris en rapport avec l’univers étendu que je connaissais un peu et qui a pris cher, en plus de la photocopie de épisode IV…
        C’est fou quand même de penser au fric de suite comme le fait Atha, qui se permet de juger sans même regarder… Et quand bien même si ça génère 1 millième de centime, si le contenu est bien je vois pas le problème… Par contre aller mettre à côté 10 euros dans une place de cinéma pour enrichir Disney qui sabote une lettre licence, je vois pas en quoi c’est mieux… Bref, le lien de mon article mais je force pas à cliquer ;)
        http://www.divingeek.com/la-guerre-des-etoiles-episode-4-euh-7-2/

      • Pourquoi n’aurait-il pas le droit de faire sa pub tranquille? Surtout si c’est en rapport avec le sujet? Simple question.

      • Ne m’insulte pas !!! Je n’ai pas été désagréable et je n’enlèverait mon commentaire que si L’Odieux le demande
        Je veut juste faire partager mon article et si tu n’aime pas c’est ton problème pas le mien !

      • on peut annuler soi-même son commentaire ? je croyais que le singe euh … le boss sortait ses grands ciseaux ?
        comme un grand .
        comme partout .

      • Moi, j’aime bien les « pages de merde » en lien. C’est pour ça que je navigue pendant des heures, pour trouver tout plein de lien que je ne lis pas jusqu’au bout.

  44. Moi j’ai adoré le film (je veux dire, son déroulement est calqué sur celui du IV, mais c’est pas forcément une mauvaise chose… y a suffisamment de différences trouvé-je). Mais j’ai aussi adoré le spoil.
    Dommage que certains ne soient pas capables de faire les deux. ^^

  45. Merci JJ. Si tu veux il me reste goldorak et l ile aux enfants comme souvenir que tu peux souiller.
    Sinon on m explique d ou sort le sabre laser que luke avait perdu sur bespin? Comment le yoda du paivre a mit la main dessus?

  46. Et Darthy retire son casque pour révéler…

    « WOPUTAIN REMETS-LE !«

    Je jure avoir dit ça mot pour mot dans la salle lorsqu’on a vu son visage…ce mec a perdu le peu de charisme qu’il lui restait (je le trouvais juste con avant qu’il retire son masque de paintball) à ce moment précis du film.

      • La Force mon petit Michel, La Force…
        Souvient toi que La Force est l energie qui tiens l univers en place..
        « Elle est entre toi et moi.. Elle est meme entre le marais et le vaisseau.. Et entre les cheveux et le casque.. »

  47. Cette critique fait remarquablement resortir de nombreux défauts du film. Ils ont repris le scénariste des épisodes V et VI, on sent qu’il était déçu de pas être à l’origine du scénario du IV, chose rectifiée aujourd’hui. J’ai quelques remarques sur votre critique toutefois (bon mon commentaire sera jamais lu mais je m’amuse :), et peut être que ça a été dit par d’autres commentaires, j’ai pas tout lu ) :
    – BB-8 montre juste un bout de la carte où se trouve Luke mais c’est visiblement un endroit de la galaxie dont personne a entendu parlé. C’est donc pour ça qu’ils n’y vont pas de suite et que Han les emmènent voir la reb… résistance ! Ce n’est qu’à la fin quand R2-D2 montre qu’il y a une énorme trou dans la carte de la galaxie qu’ils se disent que peut être que c’est là que se trouve le fragment de carte de BB-8… Un gosse de 3 ans aurait trouvé plus rapidement…
    – Dans le combat de Darthy contre Rey, au moment où elle inspire un bon coup pour invoquer la force, elle a une faille juste derrière elle. Puis elle dézingue Darthy. Puis une autre faille apparait entre les deux pour les séparer… A mon avis, un des deux a du rester bloquer entre ces deux failles…

    Je critique, et même si, malheureusement, les films avec des scénarios de qualité se font de plus en plus rares (et les vieux ne sont déjà pas connus pour leur scénarios ouffisimes), j’ai quand même bien pris mon pied devant ce film^^.

  48. Merci… J’ai bien ri :)
    Par contre pourquoi vouloir absolument que Finn soit bon au sabre laser ? Après tout, il était juste agent de nettoyage, et puis ça ne vous choque pas qu’il tienne tête à Darthy plus de 3 sec ? Mon dieu je crois que c’est pendant cette scène que j’ai perdu le dernier brin d’espoir qu’il me restait dans ce film.

    • C’est un soldat. Il a un entrainement pour se battre, et l’autre, c’est pas non plus un pro.
      C’est parce qu’il sort les poubelles que c’est une tanche. C’est comme récurer les chiottes, ca doit se faire en interne…

      • Entrainement pour se battre, certes, mais pas pour tenir tete a un jedi psychopathe suffisamment puissant pour figer un tir de blaster lourd dans l air sans meme avoir a forcer… Meme si Finn avait ete un soldat d elite, la fine fleur, la creme de la creme, il aurait du se faire eparpiller

    • Oui, très étrange cette histoire de strormtrooper qui manie le sabre… Finn possède la Force ? D’ailleurs, au début, Darthy regarde Finn parce qu’il comprend son insubordination ou parce qu’il ressent de la Force ?

  49. Sur les compétences de base des stormtroopers.

    Dans le premier star wars ( IV ), les stormtroopers ( qui ont méchamment démonté du rebelle et du civil ) qui tirent comme des buses sur les héros, ç’a un sens: Les laisser s’enfuir, pour découvrir leur base. Réussite totale là-dessus.

    Dans les autres films, ces troupes d’élite que tout le monde craint tirant comme des manches( comme les droïdes des prequels, « ils sont inutiles » dixit Lucas ): justification 0, c’est juste de la paresse, et ne cause aucune tension.

    Et ils ont remis ça.

    C’est juste nase.

    • Dans l’épisode V, les snowtroopers sont efficaces, et balaient la base. Les pertes rebelles sont lourdes. Dans l’épisode VI, ils se font défoncer par des ewoks… des chasseurs, connaissant leur environnement, utilisant des pièges pour la chasse, CARNIVORES, alors qu’eux sont des troupes de choc « classiques », pas nécessairement entrainées pour le combat forestier. Dans le plan de base, c’était « écraser toute velléité d’action rebelle sous une légion de troupes ». L’intervention Ewok était pas prévue.
      Dans le VII, on voit des troopers abbatre d’autres combattants, plus d’une fois. Le village du début est rapidement pris. La cantina de mamie alien est rasée.
      Y’a deux effets à prendre en compte ici: l’effet ewok qui est là pour renforcer l’intensité dramatique d’un combat en ne montrant les morts que d’un camp (on ne voit qu’un ewok mourir mais on sait que beaucoup plus meurent) et l’effet Héros qui veut qu’un personnage principal soit immunisé aux dégâts par les figurants, sauf en de rares cas intensément dramatiques (Leia dans le VI) ou servant l’intrigue (Chewie dans le VII) dont la blessure ne sert qu’à mettre Rey aux commandes.

      • D’autant plus que dans le IV, Luke et Obi-wan se pointent devant le Sandcrawler détruit et les Jawas massacrés. « Seul les troupes de la mort Impériales sont aussi précises.. » Et les gars se font poutrer après malgré leurs armures.

      • Usurpator refait son caca nerveux. Ignorez. Ce commentaire est en doublon, parce que y’a un pseudo-doublon de moi (en raté) qui chie dans la colle.

      • Georges,c’est pas pour te faire de la peine mais on voit pas la difference entre toi et tes supposés usurpateurs! Ca serait pas un peu toi qui voudrait tirer toute la couvrante vers ta triste petite personne?

  50. Le plaisir coupable de ce blog, ça reste de prendre du pop-corn et de regarder les échanges.
    « Moi j’ai pas vu le film, mais comme je suis pas un pigeon sans libre-arbitre, je laisse l’avis parodique d’un type qui s’appelle l’Odieux Connard décider pour moi ».

    Soit. Pourquoi pas. Comprenez quand même que dans cet article, à sa façon perverse, maléfique, et pelliforme, il hurle son amour pour Star Wars.

    Sinon, ne changez rien, moi ça me fait bien rire.

  51. NOOOOOON ODIEUX j’en suis navré mais vous ne me spoilerez pas ! Pas cetre fois ! Star wars est une grande licence, vous ne la détruirai pas dans mon coeur !… Enfin si… Vous la détruirez quand je sortirai de la salle…

  52. Mo j’ai adoré le film ET le spoiler. Je lui reproche surtout d’avoir mis trop de choses dans un seul film et de n’avoir pas pris le temps de poser une ambiance (à part sur Jakku au début). Ensuite j’ai eu l’impression qu’il fallait absolument caser des références aux 3 films originaux et donc aller vite.
    Bon, d’un autre côté on était habitués ces derniers temps aux films chiants à rallonge (le hobbit par exemple, le dernier Harry Potter, etc.) …. Le bon équilibre qui satisfera tout le monde n’est pas facile à trouver je pense.

  53. Un scénario indigent, des acteurs qui n’assurent pas le service minimum (Harisson Ford qui est venu chercher son cachet), des seconds rôles utiles pour vendre des produits dérivés, une musique tellement discrète que je ne m’en rappelle plus…
    J’oublie quelque chose ?
    Ha oui, l’épisode IV est vraiment le meilleur de la première trilogie car c’est la troisième fois qu’il est tourné et on en a même fait un reboot !
    Bref, une belle merde cosmique jusqu’aux 5 dernières secondes ou on a quand même quelque chose qui passe sur le visage d’un acteur qu’on aimerai voir plus souvent…
    Si vous avez autre chose à faire ce week-end, ne vous gênez pas !

  54. Odieux,
    pourquoi donc censurer le troll ? j’ai pu lire son commentaire hier, je me faisais un plaisir de lire les réactions ce matin. Je pense que vous avez tort d’agir ainsi. C’est surprenant, et déplaisant. Sérieusement.

      • Sauf que là le galopin avait franchi une barrière légale (puisque je vous rappelle que je suis tenu responsable des propos tenus sur ce site). Il est donc le bienvenu pour revenir troller comme à son habitude, mais il lui est proposé de mieux choisir son vocabulaire et ses attaques.

      • Bien. Dans ce cas, ne serait-il pas possible, préférable, et transparent, de noircir/supprimer/signaler uniquement les propos « légalo-franchisseurs », plutôt que le commentaire entier…?

      • qu’est ce que je disais ? il a muselé un galopin !
        quand je pense que la vérité sort de la bouche des enfants …

    • Maître Obinnard Kenodieu agita la main devant les lecteurs qui venaient de l’interpeller : « This aren’t the trolls you’re looking for. Move along ». Puis il se tourna vers R2Diego : « Ces vieux trucs de Jedi n’ont certes pas le charme du rohypnol, mais à l’occasion ils dépannent bien ».

  55. Pingback: Star Wars – Le réveil de la force, ou mon amour ruiné… | | Tempête en roulettes·

  56. Le film pourrait être bon, c’est son insertion dans l’univers star wars qui est loupé. De mon humble avis de Trekkie déjà souillé par Jar Jar Abrams, les deux problèmes majeurs sont :

    L’incohérence par rapport à la fin du 6, pourquoi la résistance ? Quel rapport avec la rébellion, la nouvelle république etc ? Pourquoi l’empire est il devenu premier ordre ? Quelques minutes « d’exposition » auraient permis de répondre à ces questions et de donner une cohérence à l’ensemble.
    Mais JJA a fait la même chose avec Star Trek, reprendre des personnages/acteurs du matériel original, et les fourrer dans une histoire sans aucun lien (je suis fils unique).

    Ensuite, Rey, qui sans entrainement aucun commence à utiliser la Force et vaincre l’antagoniste au sabre ! Ca enlève tout le sel des passages académie/entrainement des films précédents, dommage.

    En résumé, un film de SF moyen, mais une horrible incohérence avec l’univers.

    Ah oui, et le tir de la superarme des méchants, on voit dans le même plan toutes les planètes de la république exploser, donc la république se compose de 4 planètes dans un seul système stellaire ? Intéressant…

      • L’univers parallèle oui et non.
        Le film aurait été bon si Abrams avait fait du Star Trek et si il avait gardé le sel qui faisait le charme de cet univers.
        Hors c’est tout le problème d’Abrams: il ne comprend ni les relations que les personnages entretiennent avec l’univers dans lequels ils evoluent, et il ne comprend pas non plus les composants même de ces univers.
        Abrams a quand même fait fort avec Star Trek 09 et Star Trek Into Darness: il a fait deux reboots: le premier de ST Nemesis (considéré comme un mauvais film), et le second est un Reboot du Précedent mélé avec La colère de Khan.
        Abrams est incapable de comprendre un univers riche, que cela soit celui de Star Wars ou celui de Star Trek. Jusqu’a présent, toute ses tentatives de « reveil » de vieilles licences, lui ont fait faire des Reboots quasiment (tout en crachant a la gueule des fans avec du mauvais fan-service, et en detruisant allègrement tout les composants logiques ou essentiels des personnages).

        Donc non, l’univers parallèle n’explique aucunes des incohérences des Star Trek d’Abrams, la preuve: Star Trek Online a repris l’idée de la super nova et de la disparition de Spock (dans l’univers connu trekkien: porté disparu puis considéré comme mort), et a réussi a pondre d’excellents scenario de jeux la dessus.
        C’est juste qu’Abrams et ses scénaristes sont de pur fumistes. Il fait bien son job: celui de donner du fun en barre a la masse qui n’y voit que du feu (surtout avec le marketing de masse qu’on a eu sur Star Wars dernièrement), mais il est incapable de faire l’essentiel que demande les vrais fans des licences qu’il détruit (ou reboot selon la mauvaise foi): retranscrire l’univers, les personnages, et surtout une histoire cohérente par rapport a l’histoire et aux caractères passifs des-dit personnages.

        Le pire: savoir qu’il s’est inspiré de l’univers étendu (le coups du fils de Han et Leia, en Sith, c’est tiré de l’univers étendu), tout en sachant qu’ils ont dit qu’il etait out maintenant.
        Si ils voulaient un méchant charismatique, autant prendre Thrawn et la trilogie du jedi fou.

    • Je pense pas que la République soit morte, ce serait ridicule (et ils ont pas détruit Corruscant qui devrait être la planète principale)*.
      Mais sinon je suis assez d’accord avec toi, notamment sur ce passage là : « Quelques minutes « d’exposition » auraient permis de répondre à ces questions et de donner une cohérence à l’ensemble. »
      C’est le 2e plus gros reproche que je fais à ce film et trop peu de gens le soulignent je trouve.
      Sinon en tant que néophyte total de Star Trek, j’avais bien aimer les films de JJ (qui ont pour « excuse » d’être vraiment présenté comme des reboot), mais vu ce qu’il a fait à Star Wars, j’ai peur d’avoir aimé de la (grosse grosse grosse) merde …

      *Notons au passage que depuis la planète où se trouve nos « héros », on parvient à voir les planètes d’un autre système exploser. Je suis pas hyper à cheval sur la cohérence scientifique dans Star Wars mais là c’est fort quand même …

    • C’est vrai que JJ Abrams a beaucoup de mal à faire comprendre l’univers de son film. Mais pour l’histoire de Résistance et de Premier Ordre, j’ai tout compris durant le visionnement. Le Premier Ordre est le reste de l’armée impériale qui n’a pas prêté allégeance à la République et obéit à Snoke. Ils dominent une partie de la galaxie. La République n’est visiblement pas en guerre ouverte avec le Premier Ordre mais elle soutient clandestinement les citoyens tombés sous le joug du PO et qui veulent le renverser. La guerre entre la Résistance et le PO est une guerre par proxy entre le PO et la République. Pensez au Vietnam des années 60 ou à l’Afghanistan des années 80 (mais avec les gentils d’un côté, les méchants de l’autre).
      Le PO sait pertinemment que la République aide en sous-main la Résistance en leur fournissant arme et militaires (Leia, l’amiral Ackbar), c’est pourquoi ils décident de l’attaquer directement maintenant qu’ils ont fini leur arme suprême.

      Le gros problème, c’est que JJ Abrams se débrouille parfois comme une tanche quand il s’agit de nous dire « où » se passe « quoi ». Il a fallu que j’aille sur Wookiepedia pour savoir quelle planète était attaquée par la Starkiller. Il s’agit du système Hosnien où la nouvelle république a établi son sénat (pourquoi Coruscant ne convenait pas ? On vous le dira pas !).
      Or je croyais qu’UNE seule planète avait été détruite et que les autres petits astres qui explosaient à côté étaient ses satellites… Alors que c’était des planètes plus éloignées ! Il aurait suffi de filmer la scène en plusieurs plans pour donner une meilleure idée de l’échelle. Mais non !

      Pire encore, seul internet a pu m’informer que Starkiller venait de détruire en même temps toute la flotte républicaine basée sur ces planètes. Peut-être que dans le film, un figurant glisse-t-il cette précieuse information au passage. Mais moi, je n’ai rien entendu de tel. Je n’ai plus eu qu’à me tordre les méninges à me demander durant tout le reste du film qu’est-ce que glande la flotte de la République alors que le PO est en train d’exploser leur capitale ?! Pourquoi n’aide-t-elle pas la Résistance ?
      Ce truc était crucial pour comprendre pourquoi seule une poignée de vaisseaux attaquent la base ennemie et les moyens de le montrer auraient été évident : Un plan avec tous les vaisseaux de la République en train d’exploser. Ou Leia/l’amiral Ackbar diffusant un hologramme géant affichant tous les vaisseaux perdus.

      En tout cas, je suis d’autant plus déçu par ce retour à la situation de l’épisode IV. On avait droit à une République jeune mais puissante sur le point d’entrer en guerre ouverte avec un empire déliquescent mais toujours dangereux, c’était le moment de la reconquête de la galaxie. Et puis pouf ! Les gentils se retrouvent à nouveau en sous-nombre pour les 2 prochains films !
      Le seul moyen d’échapper à cette régression scénaristique, c’est que la République reconstruise ses forces à la manière des États-Unis après Pearl-Harbor. Sauf que les États-Unis, eux, n’avaient pas perdu leur capitale et tout leur gouvernement !

  57. Le reboot de la force ? Même les vrais reboots ou remakes de ces dernières années prennent le soin d’offrir au spectateur un regard neuf ou un ton différent par rapport aux films dont ils sont tirés.
    Avec l’épisode VII, l’écrasante mythologie de la trilogie originale semble avoir paralysé toute tentative d’invention, au point de se demander si on peut réellement parler d’une suite !
    Lucas avait réalisé la première prélogie de l’histoire du cinéma. Disney vient d’inventer la suite en « Déjà-vu » : une répétition à l’infini d’un univers désormais piégé sur lui-même, dont il ne sortira désormais plus rien de nouveau.

    • Ils auraient pus, si ils n’avaient pas envoyé balader tout l’univers étendu.
      Je ne dit pas que tout etait cohérent (y a pas mal de conneries, faut l’avouer), mais en prenant certaines partie (la trilogie du jedi fou, l’Academie jedi, ect), y avait de quoi faire, et y avait de quoi avoir des méchants charismatique (Thrawn par exemple, ce qui nous aurait foutrement changé des sempiternels Sith, serieux, mes potes et moi qui jouons sur SW papier, on a fini par se foutre de la gueule des siths tellement ces gars sont des branques: ils ont detruit leurs propres mondes, leurs ordres, ect….et ils se tirent tous dans les pattes)

  58. Deux petites remarques:

    Une faute d’orthographe (oh il doit y en avoir d’autres, mais je me permets de souligner celle là car elle m’a obliger à relire la phrase que je ne comprenais pas…):

    « Hoooo, je me demande trop qui est ce personnage masqué ! Pfou. Je vais être sur le cucu quand ils vont l’annoncer. Cinq minutes de film est le suspens est plié : merci ! » (inutile de te dire où est la faute…)

    deuxième remarque:

    il y a quelques oublis dans cette critique (beaucoup sont des détails omis volontairement et mettent en valeur le ressort comique donc ca c’est cool) mais un est quand même important :

    Darthy (oui, je n’ai pas retenu son nom, voire meme jamais entendu, durant le film….) est blessé par un blaster (il saigne lui aussi… va comprendre), ce qui est sensé expliqué pourquoi il perd contre la fausse leila et le faux smocky (bon… vu comment il a envoyé tout ce beau monde valdinguer avec la force, plutôt que de se la péter avec son sabre laser 2.0 (la garde… très utile la garde sur un sabre laser), j’aurai tout envoyer valdinguer d haut d’une falaise et hop!!! ciao pantin!!)

    En dehors de cela cette critique est excellente, très très juste malgré son partie pris, et très très drôle!!! (petit ajout: je l’ai vu en VF, et je n’ai pas compris d’où venait l’accent bizarre du vieux Max Von Sydow sur la fausse Tatooine… ils ont un accent allemand les hommes des sables??).

  59. Au fait « votre arme mal déguisée avec des merdes en plastique », la « merde en plastique » ressemble furieusement aux cache-flamme de certaines MG34 ;)

  60. Merci pour ce spoil, j’ai bien ri. Je reste d’avis qu’en terme d’outrage à la licence on reste bien en deçà des I-II-III (jar-jar representz), mais le côté « épisode IV bis » me laisse pensif, même en tant que quasi-fan qui aurait été prêt à fermer les yeux sur de menues incohérences.

    A ce sujet, pourquoi ne pas utiliser « épisode IV » en lieu et place de I dans votre spoil ? Je trouve que cette « simplification » sème plus la confusion qu’autre chose (au passage, c’est assez ironique venant du chantre de la cohérence).

    Sinon 2 typos :
    « il va plutôt devenir le meilleur[e] ami »
    « la C, [les] vrais savent »

    Bien à vous

  61. Totalement d’accord avec vous, sur l’ensemble de la critique de ce scénario bâclé. Ça fait plaisir à lire ! J’ai été terriblement déçue mais, au vu de l’enthousiasme général, j’ai presque peur de finir lynchée si j’en parle en public…
    J’ajouterai même un point qui m’a particulièrement étonné, lors du combat entre « Darthy » et Rey.
    Dans la première trilogie réalisée, on rabâche qu’un Jedi, un vrai, est sensé avoir des remords s’il blesse ou tue, voire même qu’il ne doit pas utiliser son sabre dans le but de tuer. Rey, même excellente autodidacte, semble être complètement passée à côté de cet aspect. Même un Dark Vador au sommet de sa forme n’atteint pas le niveau de « marravage » qu’elle fait subir au pauvre Darthy (on en viendrait presque à le plaindre).
    Un univers fantastique ne paraît cohérent que si les règles qu’on y fixe sont respectées (physiques, magiques, peu importe). Ce n’est bien évidemment pas du tout le cas dans ce film.
    Sans parler de l’absence de scènes « posées » qui permettent un minimum de s’attacher aux personnages, de les construire. A la sortie de la salle, j’ai eu la sensation que l’ensemble de l’intrigue s’était déroulée sur une journée… Pas de repères temporels ou très peu (Rey mange deux fois et la visite à la « Cantina » ne compte pas vraiment), les personnages ne font que courir d’un point à l’autre. Et, comme vous le faisiez si justement remarquer, parfois sans raisons logiques !

  62. je… je suis donc vraiment le seul à s’étonner (avec un effroi tangible) de l’onanisme générale en bien ou en mal, sur une franchise de 7 putain de bouses pour ado boutonneux basées uniquement sur un truc de princesses et de gentils-méchants chevaliers… ah non, oui, il y a des sabres lasers, excusez moi, c’est un  »univers » (*se roule en boule et pleure*)

    • Y en a qui se paluchent sur ‘Mustang’, oui le film sur la vie de musulmans arriérés aux pays des musulmans….(on peut transposer ca aux US, genre la vie chez les mormons, ou en Inde, ‘la vie chez les pariahs’) etc etc

      Bref, c’est un film de divertissement. Accessoirement, donner moi un film que vous aimez, et je vous le demonterai illico presto avec plaisir. PArce l’histoire dans un film/livre/chanson whatever peut toujours se resumer en qqs lignes, et n’a STRICTEMENT AUCUNE IMPORTANCE.
      L’histoire, c’est un pretexte. Seule la realisation compte.

      • Dans une oeuvre, le fond est indissociable de la forme. Et une critique doit prendre ces deux aspects en considération.
        Elle ne peut donc se fonder uniquement sur le scénario (raison pour laquelle ce que fait OC sont des spoils et non des critiques), tout comme elle ne peut se fonder uniquement sur la réalisation (sinon, autant se faire critique de clips vidéo).

        Et la qualité du fond ne dépend du fait que l’histoire soit résumable en quelques lignes. Une histoire complexe pleine de rebondissements peut donner un très mauvais film / livre. Une histoire simple mais bien traitée, avec subtilité et originalité, donnera un bon film / livre, si la réalisation ou l’écriture est de qualité et en lien avec le fond.

        Maintenant, d’accord avec vous: il y a ce qu’on appelle le divertissement (les films dont le cahier des charges consiste à en mettre plein la vue, les livres plaisants à lire mais aussitôt oubliés, les chansons qu’on ne peut s’empêcher de fredonner en étant conscient que les 4 paroles qu’elles contiennent sont débiles).
        Mais alors, on peut faire une critique nuancée qui analyse les qualités et défauts respectifs de la forme et du fond sans crier au génie dès que la réalisation est bonne en prétendant que l’histoire, on s’en fout.

      • Correction: « Et la qualité du fond ne dépend PAS du fait que l’histoire soit résumable en quelques lignes. »

      • Oh que si le fond est dissociable de la forme.
        Romeo et Juliette peut se passer dans l’espace, dans un monde fantastique, en l’an 1 ou en maintenant.
        On s’en fout….completement.
        Seule la maniere dont se sera realisé comptera.

      • Pourtant, pour critiquer « Mustang », vous ne parlez pas de la réalisation mais de l’histoire qui, selon vous, est sans intérêt. On cause bien du fond, là, non?

      • >Pourtant, pour critiquer « Mustang », vous ne parlez pas de la réalisation mais de l’histoire qui, selon vous, est sans intérêt. On cause bien du fond, là, non?

        Le fond est en effet inexistant, mas la forme aussi. A par des paysages et la vie d’une absolu banalité (par définition), que voulez vous y voir ? Typique des films de ce genre, qui n’ont rien a montrer, et qui se rabatte donc sur ces histoires plus ou moins sordides d’arrieres pour attirer le pseudo intello.
        Tout comme la litterature SF/fantasy sera toujours denigrees par les memes qui ne jurent que par la ‘pleiade’…..ca a son public. Qui compense sa mediocrite intellectuelle en suivant les critiques de Telerama.
        Typique aussi de la quasi totalite des films francais que personne nous envie. (le reste etant des comedies bien grasses….)

      • Non pas qu’Allya ait besoin d’aide mais je me permets une petite remarque Stéphane. L’endroit où se déroule une histoire fait partie du fond. La forme c’est le style, le format (nouvelle, roman, pièce de théâtre…), le niveau de language. Et je ne crois pas que l’on puisse comparer un livre et un film. De bons auteurs ont écrits des bouquins géniaux sans histoire, mais je n’ai jamais vu un film dont la réalisation ait pu sauver la vacuité. Après, ça, c’est du domaine du goût.

      • Pardon. Je suis fatiguée. Je viens de relire votre dialogue et de voir que je n’avais rien compris. Je crois que c’est l’idée d’un Roméo et d’une Juliette extraterrestres qui a empêché le sang de monter dans mon cerveau pendant quelques minutes…

      • En fait, j’avais cessé d’argumenter parce que j’ai cru comprendre que Stéphane opposait d’office le cinéma « réaliste » (donc chiant, apparemment) avec le cinéma de SF/fantasy. Et sous couvert de défendre ce dernier, il fait pareil que « ceux qui ne jurent que par la Pléiade » , c’est-à-dire qu’il condamne d’office tout un pan du cinéma. Soit dit en passant, on peut aimer à la fois les films d’auteur (quand ils ne sont pas trop chiants. Allez, je vais citer en un pour que Stéphane se fasse plaisir en le démontant: le très beau « Tomboy ») et les films de SF/fantasy (quand ils ne sont pas trop débiles scénaristiquement), mais bon…

        Et si j’avais continué à argumenter, j’aurais dit que :
        1) une bonne réalisation, ce n’est pas forcément une réalisation avec de l’action et des effets spéciaux. Et une bonne réalisation ne peut sauver tout à fait un film creux (on reparle de « Drive », film dans lequel on se fout absolument de ce qu’il va arriver aux personnages?). Elle peut en faire un divertissement plus ou moins acceptable, ça je le concède, à condition que le scénario ne fasse pas hurler « WTF??? » toutes les deux secondes. Exemples: « Gravity », vu en 3D, reste intéressant car la réalisation en fait une expérience immersive, même si on reste conscient du manque de scénario. En revanche, « Jupiter ascending » m’a fait lever les yeux au ciel sans arrêt, et pas à cause de la réalisation.

        2) l’argument de Roméo et Juliette ne tient pas la route. OK, on peut situer ça dans différents cadres spatio-temporels. Mais l’histoire est tjs là. Et elle est suffisamment forte pour donner un bon film SI celui-ci est bien réalisé.

        Bref, je le maintiens: bon film = bon scénario + bonne réalisation.

      • L’histoire de Roméo et Juliette suffisamment forte ? (amour contrariee par l’entourage….woot passionant…)
        Encore une fois vous êtes complétement a cote de la plaque.
        L’histoire est sans aucun intérêt ni originalité.
        Ce qui fait la différence c’est la FORME. Et rien d’autre.

      • Shakespeare sans intérêt ni originalité. Pas mal, fallait oser.
        Après ta science infuse, tu nous étale ta magistrale culture.
        Je suis bluffé.

      • J’aurais tendance à penser que le scénario est au moins aussi important que la réalisation, sinon comme souvent dit par ici, autant regarder des clips vidéos. Comme dit Allya un bon film, c’est les deux réunis. Si il n’y a que la réalisation impressionnante avec un fond tout pourri ça fait les Tortues Ninja (en gros, c’est pour l’image), et un bon scénario avec une réalisation pourrie ça fait un film pourri aussi. Mais pour peu qu’on fasse un remake en améliorant ce qui pêche, ben ça peut faire un bon film (Bon sauf pour les tortues ninja bien sûr)

      • >Shakespeare sans intérêt ni originalité. Pas mal, fallait oser.
        Après ta science infuse, tu nous étale ta magistrale culture.
        Je suis bluffé.

        Huhuhu un jour tu apprendras a lire. Ce qui fait la particularité de Shakespeare c’est la maniere dont c’est ecrit. Certainement pas le fond.
        ET Romeo et Juliette joué par des mauvais acteur sera irregardable.

      • « ET Romeo et Juliette joué par des mauvais acteur sera irregardable. »
        Mais bon sang, apprenez à lire aussi. On a dit que les deux étaient importants. A contrario, une pièce de merde jouée par les meilleurs acteurs du monde reste une pièce de merde.
        Après, je pense que ce n’est pas la peine que j’argumente plus avant sur la qualité du fond. Manifestement, dès que l’histoire touche au quotidien, vous la décrétez d’office sans intérêt. Une histoire, ce n’est pas que le résumé en 5 mots qu’on peut en tirer. C’est l’écho que ça éveille chez le spectateur.

        Je vais prendre l’exemple des contes traditionnels. Pourquoi ça continue de marcher? Parce que ces histoires touchent à des peurs, des aspirations universelles. Pourtant, ces contes ont traversé les époques sous diverses « réalisations » (versions orales diverses, mises par écrit, pièces de théâtre, films, dessins animés…). Les réalisations, quand elles étaient bonnes, ont sublimé l’histoire de base ou, quand elles étaient mauvaises, l’ont rendue moins attractive. Sans nul doute. Mais ce qui reste, c’est l’histoire. Et ce qui fait un chef-d’oeuvre, c’est quand l’histoire est bien écrite / réalisée.

      • >Mais bon sang, apprenez à lire aussi. On a dit que les deux étaient importants.

        VOUS avez dit, et justement, moi je vous dit que le fond est un detail parmis d’autre.

        > A contrario, une pièce de merde jouée par les meilleurs acteurs du monde reste une pièce de merde.

        Certainement beaucoup plus regardable qu’une bonne pièce mal jouée. Que vous le vouliez ou non c’est comme ca, et on le constate facilement au theatre, ou des pieces a succes font d’enorme four justement parce que la réalisation (decor, maniere de joue etc) a joué aux malin en voulant faire ‘moderne’ en general. La forme, avant le fond.

        >Sans nul doute. Mais ce qui reste, c’est l’histoire.

        Non, ce qui reste, c’est la version qui a été bien réalisée.
        La forme avant le fond. Parce que le fond, ca se résume en qqs lignes. Ce qui compte, c’est le script, c’est a dire comment (notez le COMMENT, qui est de la FORME) les personnages vont interagir, et non pas le fond de ce qu’ils disent. (parce que ca sera toujorus d’une relative banalite, Un film va rien inventer….)

        Un film bien realisee sera toujours regardable (on regarde bien de belles images fixes hein) Cela n’en fera pas une grand film mais ca n’en fera certainement pas un mauvais.

        Un film mal réalisé, on va pas le voir. De base. Ou alors on appellera ca un gros gâchis de bon script.

      • Bon… Ce « que vous le vouliez ou non » m’a un tantinet énervée. Alors je reviens à la charge. Je regrette Stéphane mais c’est une question de goût. Et ce qui plaît à la masse n’est pas forcément bon.
        Pour reprendre l’exemple de Roméo et Juliette, il faut que l’histoire parvienne à justifier le double suicide final. Si c’est juste pour faire pleurer les filles avec des violons à la fin, même bien réalisé, pour moi ce sera de la merde. Le problème de tous ces films plus ou moins calqués sur le même schêma scénaristique, c’est que l’histoire n’est qu’un prétexte pour montrer de jolies images et ce genre de film me gonfle au plus au point. Je fais partie de ces gens pour qui la crédibilité compte. Par exemple, ces putains de scènes où le héros court tout droit en se faisant mitrailler par 40 mecs qui visent tous ses pieds, ça ne me divertit pas, ça me fait chier. Et que vous le vouliez ou non, une bonne histoire mal racontée me divertira plus que la bonne exécution d’une histoire de merde.

  63. Concernant les sabres-tasers, il faut aussi préciser que le stormtrooper concerné jète son blaster en s’écriant « Traaaaaaiiitttre ». Une attitude logique pour un soldat d’élite…
    On se demande aussi comment le sabre de luke a été retrouvé : rappelons qu’il est tombé dans le vide sur Bespin dans l’épisode V, avec la main de Luke…
    D’ailleurs je me demande si le coffre de Mamie Alien contenait aussi la main séchée de Luke…

  64. Cher Odieux,

    si je puis me permettre, je trouve assez étrange que vous ayez omis de faire l’éloge de la capitaine de ce brave FN1234.
    Le fait que celle-ci, gradée de son espèce et sûrement combattante de haut niveau (à en juger par son set d’armure uncommon/ +10 en charisme et en commandement), se laisse capturer par ce pauvre éboueur interstellaire sans donner l’alerte ni même se débattre ne vous interpelle-t-il pas un tant soit peu ?
    Que dire de la pression psychologique que ce même éboueur a exercé avec la conviction d’une huitre sur sa supérieure hiérarchique à l’aide d’un pauvre blaster ?
    Bel esprit d’épique ! Bravo ! J’applaudis des deux mains, c’est très corporate ça Madame !!
    Réduire en cendre l’arme ultime, une armée entière et des années de dur labeur en désactivant le bouclier de cette même arme, juste parce que l’agent d’entretien vous le demande: mais bien sûr ! Excellent sens du devoir et du sacrifice !!
    Pour des soldats super entrainés, arrachés à leur parents dès la naissance pour en faire des bêtes de guerre au service de l’Emp… du Nouvel Ordre, je redis bravo !
    Le nouvel ordre, il va se faire à coup de pied au cul de ces incompétents de sergents instructeurs oui ! Former autant d’incapables au m² peut nuire gravement à la survie du plus machiavélique des plans de dominations de l’univers.

    • tout juste… Enfin en meme temps, c est les memes gugusses qui font une super planete-canon laser qui va avoir besoin de vider un soleil a chaque tir.. Alors faut esperer qu ils ont penser a munir la dite planete de moteur hyper drive hein, parce qu apres avoir pomper leur soleil, ils vont se retrouver Jar Jar comme devant….

  65. Cher odieux,

    Quand j’ai vu le « grand » méchant j’ai pensé à un orque du seigneur des anneaux s’ étant reproduit avec lord voldemord autant dire que je me suis mise à pleurer des larmes de sang d’autant qu’avec son nom je n’arrête pas de penser à la chanson « qui qui qui sont les snorky ? » Merci la magie de disney

  66. Cher odieux, merci, me voila soulagee de la douleur qui me tord le ventre depuis mercredi et de mon incompréhension totale a la lecture des critiques dithyrambiques de l’Episode 7.. heu.. 4… non, 6, oh je sais plus! un petit point important a rajouter je pense a cette merveilleuse analyse, c’est la ressemblance assez frappante entre le petit vieillard du début et le bien aime Obi Wan, confirmee par la réplique inoubliable de Darthy qui en le voyant lui dit quelque chose du genre « oh mais que tu as vieilli! », avant de le terrasser d’un coup de sabre laser-crucifix. Clin d’oeil lourd dingue de Disney qui n’en a rien a foutre de la cohérence entre les films? (Obi Wan avait quand meme, il me semble, disparu sous sa forme physique sous le sabre de Vador plus de 30 ans auparavant) je m’interroge, vu la qualité globale du film, plus rien ne me surprend..

  67. Je suis le seul que cette scène dérange ?
    – Bon, maintenant que l’on vous a pris en hotage, madame la commandante des stormtroopers, vous allez désactiver les boucliers de la base !
    – Euh… Certes, mais si je fais ça mon brave, vous aller détruire de condensateur d’énergie, la planète va exploser et je vais mourir, ainsi que tout mes camarades.
    – En effet oui.
    – Et si je ne le fais pas, vous allez me tuer, bande de nazes ?
    – Euh.. Hahaha… Fichtre, ce n’était pas prévu ça !

      • Non pas Amen. 99% des gens feraient tout ce qu’on leur demande pour gagner qqs minutes de vie supplémentaires. A part des fanatiques, que ne sont pas forcement tous les soldats de l’empire ou de la rébellion…
        On appelle ca l’espoir (meme si cet espoir est vain)

  68. « WOPUTAIN REMETS-LE !«
    Variante, moi j’ai dis « Wo putain c’est pas vrai… » et la j’ai caché ma tête dans mon manteau, posé sagement sur mes genoux.
    Moi qui reste toujours à la fin d’un film, pour regarder et écouter le générique, je suis sortie au milième de seconde suivant cette fin pitoyable. J’en aurais pleuré de déception en sortant de la salle. Une saga qui a bercé mon enfance… En rentrant à la maison, j’ai directement sorti le coffret de la première… enfin la deuxième… Enfin les 4 / 5 / 6 quoi è_é pour me faire un shoot et oublier….

    En tout cas merci pour cette critique, j’ai éclaté de rire plusieurs fois, en me disant qu’on pensait bien pareil. Quelque part, Mr Odieux, cette critique a pansé la plaie créée par le film. Merci ;)

    • C est dommage Neva.. Vous auriez du rester… Vous auriez vu au generique que le scenariste de cette monstruosite n est autre que Lawrence Kasdan, le scenariste de L Empire Contre Attaque..

      Si…

      La deception de ce nouvel opus n est pas vraiment complete sans ce petit detail, n est ce pas…

  69. Tu aurais du insister plus sur le fait que les personnages ne se connaissent pas (Rey, Po, le black), mais ils agissent tous comme s’ils étaient les meilleurs potes du monde…completement débile

  70. Quelques remarques :

    – Que l’Empire ait survécu n’est pas, à la rigueur, contradictoire avec la fin de l’épisode VI. Ils ont tué les chefs, détruit une base importante, mais l’Empire ça reste une armée éparpillée dans toute la galaxie, une bureaucratie, des ressources, etc. Ok, l’Empire affaibli a donc survécu. Le problème de cet épisode VII, c’est l’absence de background (si le spoil est fidèle et complet ; je n’ai pas vu le film). Il s’est passé des années depuis le VI, mais le film ne semble guère donner d’indice sur ce qui s’est passé entre les deux. Pareil pour Solo et Leia. Et tout semble à l’avenant. Alors qu’une des forces du IV, c’était de faire sentir que l’univers du film reposait sur des bases. Il y avait un background historique, un background entre les personnages, qui n’étaient pas développés mais distillés, et cela donnait un fort sentiment de solidité à l’univers du film. Là non, parce que la production s’en fout : toute la différence entre l’oeuvre d’un auteur et l’oeuvre d’une boite à faire du cash.
    – Un détail symptomatique de ce « on s’en fout » : la super arme de l’Empire est un canon laser fixé sur une planète, qui détruit des planètes d’autres systèmes stellaires. Je reformule : c’est donc une arme qui envoie de la… lumière… vers une cible située à des années… lumière… C’est une idée profondément débile. Alors que l’Etoile Noire était logique parce qu’elle pouvait se déplacer. Bien sûr, le passage en vitesse hyperluminique c’est du flan scientifique, mais à partir du moment où l’auteur décrète que ça existe et qu’il l’utilise sans se contredire, ça fonctionne. Là, ça ne fonctionne pas. Mais la production s’en fout.
    – Pour terminer, cet épisode VII a un immense grand mérite qu’il convient de ne pas occulter : il a inspiré un excellent épisode (S9E11) de Big Bang Theory :-D

    • Laser qui envoit de la lumiere .. a des annnees lumiere

      Star Wars et science font deux, si ce n’est plus….alors bon…

      • Relis mon post : je ne remets pas en cause la science, mais la cohérence de l’univers de fiction. Et ce n’est pas parce qu’un laser c’est de la lumière cohérente que toute fiction utilisant des lasers l’est aussi ;-)

      • >– Un détail symptomatique de ce « on s’en fout » : la super arme de l’Empire est un canon laser fixé sur une planète, qui détruit des planètes d’autres systèmes stellaires. Je reformule : c’est donc une arme qui envoie de la… lumière…

        J’ai relu ton post TU parles de canon laser, c’est ptet meme comme ca qu’ils l’apellent dans le film , mais bordel il existe bien des ‘lightsaber’ qui n’ont RIEN a voir avec de la lumiere…(parce que de base, le concept meme ne fonctione pas si c’etait de la lumiere)
        Bref cette arme n’a rien a voir avec de la ‘lumiere’ ou du ‘laser’. Aucune perte de coherence la dedans, pour peu qu’on en sache…tout aussi bien, ils font passer le rayon a travers des portails qui font passer ca dans des portails supraluminique….(non parce que TOUTE la science de star wars c’est du n’importe quoi, donc s’arreter sur ce detail hein….)

        >Alors que l’Etoile Noire était logique parce qu’elle pouvait se déplacer. Bien sûr, le passage en vitesse hyperluminique c’est du flan scientifique, mais à partir du moment où l’auteur décrète que ça existe et qu’il l’utilise sans se contredire, ça fonctionne. Là, ça ne fonctionne pas

        >Alors que l’Etoile Noire était logique parce qu’elle pouvait se déplacer

        L’etoile noire c’etait aussi un moyen de deployer une armee immense sur place, pas uniquement la destruction de planete. Bref ca a un sens.
        Ce n’est pas parce qu’on a des missiles intercontinental (l’ame fixe geante) qu’on a abandonner le porte avion (l’etoile noire)

        Va falloir trouver autre chose comme truc non sensique. (ce ui n’est pas durà)Pour le coup c’est parfaite explicable et coherent.

      • Sauf que pour voir l’évènement (le déplacement du tir ou l’impact sur les planètes) depuis un autre système, même proche, c’est bien de la lumière qui se déplace normalement. Le système le plus proche de nous par exemple est à 4 années lumières. La limite du champ de gravitation du système solaire étant autour de 2.5 années lumières, on peut supposer qu’aucun système stable ne se trouverait en-dessous de distance.

        Il est donc certain que la rébellion s’aperçoit sur son balcon de la mort de la République plusieurs années après sa destruction. Il faut se souvenir que la rébellion n’utilise pas les communications pour éviter de se faire repérer et préfère rester cacher dans son trou.

        D’où il est fort probable que Rey profite de ces quelques années pour apprendre le sabre avec Finn. Que Han picole au bar du coin en attendant avec Chewie.

        Pendant ce temps, l’Empire recharge son arme pour le deuxième coup. Comme ils ont besoin de pomper un soleil pour tirer, ça prend plusieurs années, c’est logique.

        Mais quelques minutes avant, la Rébellion se réveille et intervient. Après plusieurs années sans aucune nouvelle de la Rébellion et rien à faire en attendant de pouvoir tirer un deuxième coup, il est logique que la discipline se soit un peu relâchée chez le premier ordre. Notamment Darthy qui, comme son père, a un problème avec l’alcool. D’où ses difficultés avec la Force au moment du combat.

        Voilà, tout est logique.

    • Je pense que c’est tout à fait volontaire de laisser des trous, notamment les 30 ans entre l’épisode VI et celui là, ça permettra à Disney de faire une série/dessins animés/films (au choix) qui sera vendu aux fans afin de presser un maximum le citron (à 4 milliards la licence, faut que ça rapporte).
      Je n’avais pas pensé en revanche au temps que doit mettre le rayon pour aller d’un système a un autre, c’est vrai que c’est cocasse, en revanche j’ai trouvé stupide que l’on puisse à ce point voir si bien ce rayon quel que soit le système où l’on se trouve.

      • Voila.. Je suis sur que Disney va s en donner a coeur joie avec des dessins animes sur comment Han et Leia se sont separer pour retourner a leurs petites vies (contrebandier minable pour l un, et chef de club de paint ball pour l autre…) Ou comment Luke Skywalker a abandonner sa soeur et son meilleur ami comme un gros lache car il n a pas su gere la crise d ado de son neveu…

        Les gamins vont a-do-rer!

        :)

  71. « Cinq minutes de film est le suspens est plié : merci ! »

    Comme un s en trop par ici.
    Sinon superbe spoiler, comme d’habitude.

  72. Ouais bah je suis allé le voir histoire de tourner la page sur ma semaine de merde et je dois avouer que j’ai eu l’impression de voir une parodie de star wars plutôt qu’autre chose.

    Dommage, y a de bonnes scènes, les jeunes acteurs sont bons, par contre le script est affreux.

    On dirait que JJ Abrahm a pris le script du Star wars de 1977 et a inséré des explosions et des incohérences par ci par là.

    Je vois tous les journaux encenser ce machin, quelle blague.

    Et à mon avis la scène de fin avec Luke va donner lieu à de trèèèèèès nombreuses parodies :p

  73. « Cinq minutes de film est le suspens est plié : merci ! »
    J’ai trouvé cette phrase juste au dessus de l’image de Darthy & stormtroopers, un « s » en trop crois-je…

    Sinon, Bravo, joli spoil pour une triste merde (« bien-foutue » diront certain/es)!

    J’ai été super-fan a 12 ans en 1978, Pif Gadget nous bassinait avec cette sortie depuis deux ans, c’était déjà un énorme coups de marketing. Il était très aisé d’être naïf à l’époque et on était face à un élu, la force, des robots, des muppets, vaisseaux, etc, on ne savait pas le faire soi-même et donc c’était génial!

    La suite qu’on nommait 2 et 3 sortait deux/trois ans plus tard au format +16 et j’étais trop petit, alors j’ai oublié Star-Wars jusqu’à l’ère du VHS au début des 90s où j’ai découvert cette suite en louant la trilogie.

    Ouaip! ça se regarde mais ce robot doré (6PO en doublure francophone mais en fait, C3PO) est insupportable, il est là pour toucher les 5 à 10 ans (?) il fout tout par-terre, le D2R2 aussi d’ailleurs son côté mignon était une des pires lobo/kawaï/entubbies à laquelle on se faisait soumettre alors qu’on pensait voir de l’action SF et même de la philosophie (la Force et toutes ces conneries). À 25 ans, ça passait donc encore pas-trop-trop-mal cette première trilogie à la suite hypothétique.

    Et inévitablement, 10 ans plust tard: La seconde trilogie qui s’auto-proclame « la première », mise gros sur la technique disponible une génération plus tard et produit un début suranné d’effets-spéciaux, guimauve à l’extrême avec le jeune Anakin, bambin débrouillard, un peu trop pour son putain de trop-jeune-âge, Jar-Jar/Missa-Content à la place du robot jaune pour nous gaver et d’un autre côté, le sénat avec une intrigue politique scrupuleuse et jusqu’au-boutiste qui se veut justifier la situation géo-politique de la saga précédo-suivante où l’aspect politique n’est pas envisagée si sérieusement, n’est qu’un cadre assez vague pour une bonne vieille guerre teintée de romance contrariée.

    La trilogie suit son cours à la même sauce comme un unique gros caca sorti en trois boudins. Jar-Jar est une sombre enflure, décrite par le Jedi n°1 du moment comme « simple d’esprit et maladroit », pourtant, ils en font un sénateur/gouverneur ! (ça ne vous rappelle rien?) puis on retrouve ce robot jaune …et meeerde!
    C’est nul, ce scénar se contente d’essayer de créer son propre univers rétroactivement en essayant que ce soit irréprochable malgré de grosses bourdes…

    Puis encore 10 ans plus tard, comme ces 2 trilogies se sont passées par ici sur des rondelles de plastique, je me suis dit que j’allais revoir ça dans sa chronologie officielle avec versions retravaillées. Rien de neuf, si ce n’est que les années n’ont pas calmées mon esprit critique. Le passage du 3 au 4 est juste risible, l’œuvre originelle est d’une platitude consternante comment dire, « ça a salement vieilli » mais alors côte-à-côte avec le 3, on est juste plongé dans les 70s, chaque réplique nous le rappelle. Le consensus collectif qui veut que ça passe a gardé sa Madeleine de Proust un peu trop à cœur. L’épisode IV est à chier, juste bon à endormir les petites copines qui n’ont jamais vu et qui sont curieuses.

    Donc voilà, pour moi, ça ne marche pas, le IV made in 77 reste le 01 et garde ainsi sa valeur ethno-sociologique où la chronologie de production prime sur celle du mythe qui s’y développe.

  74. Franchement, j’ai plutôt aimé ce film (mais je dois avouer que j’étais loin de l’attendre pas comme le messie).
    Mais les 2 points qui m’ont vraiment fait tiquer lors de la projection:
    * le look du méchant: déjà, avec le masque, j’avais du mal; mais sans, c’est vraiment une catastrophe. Et ce n’est pas crédible de retirer un casque tout en restant correctement coiffé (un autre effet de la Force ?).
    * le look de la princesse, pardon générale, Leia. Elle m’a vraiment fait penser à une autre actrice: celle qui tient le rôle de la mère de Juliette dans.. Gnoméo et Juliette. J’avais l’impression de regarder un nain de jardin, avec un visage tout artificiel. En gros plan, à côté d’Harrison Ford, qui a sans doute moins appel à la chirurgie qui se prétend esthétique, ça fait un peu mal à la rétine.

    Il a également quelques raccourcis qui sont un peu « surprenants »:
    * vers la fin, dans la base, le groupe avec Ian aperçoit Rey de l’autre côté d’un énorme puit. Il a l’air à la fois de se prolonger loin des 2 côtés et d’être très profond (d’ailleurs, dans toutes les bases, les concepteurs semblent bien aimer les trucs vertigineux; ça doit être un élément architectural à la mode dans les mondes lointains), mais au plan suivant, toute la troupe se retrouve.
    * juste avant la fin, pour atteindre la planète où se cache Luke, rien n’est là pour indiquer que le voyage dure un certain temps; si c’était juste à côté, j’espère qu’ils auraient pu aussitôt pu reconnaître le bout de carte de BB8.

    A part ça, oui, il y a des tas d’invraisemblances, d’incohérences par rapport aux autres films, et d’odieux pompages, mais le rythme est suffisant pour que je n’ai pas eu ces questions en tête en regardant ce film. Au final, c’est très distrayant.

  75. Ce qui est fantastique avec les gens qui ont aimés le film, c’est qu’ils ne savent pas pourquoi ils l’ont aimés. Je crois qu’on appel ça un dogme.
    Sinon, excellent spoil, comme toujours ! Et bien heureuse de constater que vous osez toucher au « culte » starwars sans peur ni vergogne héhé.

    • Pk j’ai aimé ce film ?

      Une héroine qui n’est pas juste une combattante, un renégat qui voit le côté malsin du premier ordre. La force qui est utilisée comme dans la trilogie originale et pas un truc cheaté des premiers épisodes (entendre 1, 2 et 3). La qualité de l’image, de l’histoire, mort d’un personnage principal (pourtant c’est Disney aux commandes). Le charisme de Luke à la fin. C’est pas un copier-coller du 4 contrairement à ce que l’article veut nous faire croire. ON voit le progrès technique la nouvelle arme capable de détruire 5 planètes d’un coup. Les clins d’oeil à l’épisode 4 (du même style que Jurassic World c’est pas des clins d’oeil pour en faire), je ne vais pas les énumérer pas besoin. Ça reste dans la continuité. Le réalisateur a su conserver le charme de Star Wars tout en le renouvelant. J’étais dubitatif avant d’y aller, avec disney y a de quoi avoir peur, peur que se soit comme le 4 pour voir le même truc aucun intérêt. Or c’est pas le cas.

      Pour les questions sans réponses y a des films à suivre on aura les réponses à ce moment là, patient faut être

      Les moins :
      *le lien entre la république et la résistance
      -leia qui n’est pas jedi mais qui a la force, elle ressent la mort de son homme
      *c3po inutile avec des répliques mauvaises

      Mais ces moins sont très insuffisants pour détruire le film.

      Donc désolé je ne fais pas parti d’un dogme et je sais expliquer pourquoi j’ai aimé.

      • L’héroine calqué sur Harry Potter, Hunger Games, Divergeant et tous les autres films teenagers. Un renégat dont l’existance est injustifiable (l’empire est plutôt dans une dynamique de lavage de cerveau). La force maitrisée instantanément et utilisé parfaitement par une adolescente pour s’echapper/infiltrer au sein même de la BASE de ses ennemis. La qualité de l’image avec ses plans asceptisés (ne parlons même pas de la 3D). La qualité de l’histoire dont les moult incohérences sont listées dans l’article juste au dessus. La mort d’un personnage principal complétement téléphoné. Le charisme de Luke qui regarde la caméra sans rien dire pendant 2 minutes.

        Pas étonnant qu’on aime le film quand on le regarde avec les yeux fermés.

    • En y réfléchissant n’est-ce pas exactement la même chose pour les gens qui n’ont pas aimé le film et qui ne savent pas pourquoi ? Ceux qui sont partis avec l’a priori le plus négatif possible, qui ont cherché dans chaque détail quelque chose de mauvais à en tirer et qui ne se sont pas posé une seule fois la question de savoir si certaines erreurs n’étaient pas normales pour une telles saga, si on ne les retrouvait pas déjà dans la trilogie de base qui n’en est pas moins un chef-d’oeuvre ? Je pense que les deux groupes sont autant dogmatiques, la seule différence étant que l’un des groupes prend son pied et que l’autre plonge dans le déprimant pessimisme des fielleux.
      Pour ma part je pense qu’il existe des opinions entre le « C’est génial car c’est une saga populaire ! » et le « C’est nullissime car c’est une saga populaire ! ». Je ne comprends pas pourquoi il s’est tant inspiré du IV, ça ça me désole un peu, en revanche la façon de filmer, le respect de la réalisation d’origine (avec des maquettes, des décors et des costumes) et même le méchant qui est « humain » et pas surcheaté comme les méchants de Marvel (qualité qu’on retrouvait déjà chez Dark Vador, sauf qu’il n’était pas adolescent bien entendu) avec ses faiblesses, et le fait que (déjà comme Dark Vador) il ne soit pas le grand chef masqué que tout le monde redoute mais un servant de l’empire au même niveau hiérarchique que certains amiraux, tout ça me fait plaisir.
      Et le pire dans tout ça c’est que j’apprécie également le spoil de l’OC !! Finalement la seule chose qui me désespère ce sont les commenaires disant « J’ai bien fait de lire ce spoil, je n’irai pas le voir !! » ou « Ce film est vraiment nul, les gens sont stupides mais moi je suis éclairé blablabla », qui traduisent une incompréhension totale de l’humour de l’OC basé sur le 2nd degré et la mauvaise foi…

      • Euh … perso je suis un inconditionnel (enfin, façon de parler) de Star Wars, j’y allais avec enthousiasme et très content de voir un nouveau film … et je l’ai trouvé à chier.
        Et personne ne m’a semblé me donné un seul argument pour en faire un film ne serait-ce que passable …

      • Inutile de donner des arguments, si tu n’as pas aimé c’est ton opinion et personne d’autre que toi ne pourra la modifier. Personne n’a à justifier une opinion.
        Ce que je n’apprécie guère ce sont plutôt les personnes qui s’en prennent à ceux qui ont aimé le film. S’en prendre à un groupe de personne parce qu’elle ne partage pas notre opinion fait partie des bassesses dont l’espèce humaine tente de se débarrasser depuis l’invention de la philosophie (accuser en plus ce groupe de dogmatisme est grandement ironique).

      • Une opinion doit être argumenté, un goût non.
        Si tu veux un exemple :
        J’ai bien aimé Terminator 5 et Jurassic World ==> c’est un goût.
        J’ai trouvé Terminator 5 et Jurassic World assez moyen ==> c’est une opinion.
        Que des gens aiment le dernier Star Wars, je peux comprendre, qu’il le trouve bon, c’est autre chose.

      • Je vois l’idée même si j’admets avoir du mal à imaginer qu’on puisse aimer un film sans le trouver bon et vice-versa, sachant que la façon la plus spontanée de juger de l’art c’est de s’appuyer sur ce qu’on ressent. Bien entendu je mets de côté les nanars qu’on aime bien parce qu’ils sont mauvais =)

      • Les nanars sont des films qu’on peut aimer mais qui ne sont pas bons pour autant. En fait Star Wars finalement c’est du nanar haut de gamme qui a réussi… C’est un peu comme les sectes et les religions tout ça…

      • En fait, je pense que ceux qui dezinguent le film avec le plus de véhémence sont en fait ceux qui aiment le plus la trilogie originale (et allez, aussi un peu quand meme la deuxième), la philosophie qu’elle contient, le cote subtil de l’intrigue politique, la complexité et le charisme des personnages, des relations familiales, la richesse des différents peuples de la galaxie… en ce qui me concerne je m’attendais a une nouvelle histoire, un nouveau départ, cohérent avec les autres films, plus de fond, moins d’action, d’explosions, et de gros vaisseaux.. j’ai l’impression d’avoir assiste a un espèce d’hommage bien lourd a l’univers star wars, sans rien inventer de nouveau, sans charisme, sans philosophie.. le pire, c’est qu’apparament Lucas avait déjà écrit, avant de vendre la licence a Disney, une ebauche de 3 épisodes supplémentaires avec plein d’enfants dedans au début (c’est tout ce qu’on sait?), et toutes ses idées ont été balayées. On aurait pu l’avoir, mais non… La dégringolade de la Force…

      • Alors, petite parenthèse, en tant que grand fan et grand connaisseur de la saga, les nostalgiques qui crachent par principe sur tout ce qui est nouveau me fatiguent infiniment. Autant la trilogie originale est incroyable pour son atmosphère, pour la beauté de son histoire, le charisme de ses personnages et le nombre incroyables de symboles forts qu’elle a créés (Dark Vador, le sabre laser, l’Etoile Noire, le Faucon Millenium, Boba Fett, les quadrupodes impériaux, la phrase « Je suis ton père », la musique etc etc), autant la mettre sur un piédestal et cracher sur la prélogie par principe est une attitude détestable qui touche, pour le coup, au dogmatisme. Par exemple ne pas admettre que la prélogie est infiniment plus développée, complexe, réaliste et intelligente que la trilogie pour ce qui concerne l’aspect purement politique de la saga relèverait de la mauvaise foi la plus invraisemblable. De même se plaindre des méchants de la prélogie sans mentionner l’empereur de la trilogie qui ricane tout le temps en disant « tout se passe comme je l’avais prévu ! » (ce qui donne un charmant côté kitsh, je ne critique pas) serait d’une bêtise affligeante. Je déteste l’idée que, sous pretexte que quelque chose est parfait, tout ce qui vient en complément doit automatiquement être horrible. Les nostalgiques à deux roubles devraient parfois regarder leur film avec un peu d’objectivité, et les allergiques au changement devraient comparer l’ancienne et la nouvelle musique pour la scène de fin de l’épisode VI, ça peut aider à réfléchir.
        Ce n’est bien sûr pas contre toi car, au contraire, les gens qui n’ont simpement pas aimé ne me dérangent pas, chacun son opinion, c’est la base du dialogue intelligent. Moi-même je me vois obligé de défendre l’épisode et j’admets avoir aimé le retour à des effets spéciaux classique, la façon de filmer (notamment dans les batailles aériennes) et le charisme des nouveaux héros, mais il y a aussi beaucoup de points négatifs que j’admets volontiers (par exemple cet épisode est aussi pauvre que la trilogie originale pour ce qui concerne les enjeux politiques). J’y suis allé avec l’esprit vide de tout préjugé pour me faire une opinion à partir d’éléments réels et à partir de mes émotions au visionnage, mais beaucoup de gens partent le voir remontés, cherchant durant tout le film des détails qui viendraient confirmer une opinion formée des mois avant sa sortie, et considéreraient comme un échec personnel de devoir admettre qu’il y a des bonnes choses, et je trouve ça triste.

      • Eldor, personnellement j’ai adore la première trilogie quand j’etais gosse, beaucoup aime la deuxième, et je me réjouissait depuis des mois de la sortie du VII, malgré Disney, malgré le matraquage commercial, je voulais y croire, j’ai pris mes places 2 mois avant la sortie, fait une heure de route pour le voir en VO… (sinon j’ai une vie aussi, oui, oui..), je ne suis pas opposée au changement ou coincée dans un dogme, au contraire, je n’attendais que ça, une nouvelle histoire.. et la, la chute.. ce film est indéfendable, ok c’est bien fait, mais c’est pas cela qui compte, ça pourrait être n’importe quel autre blockbuster, l’esprit est mort avec l’épisode VII

      • Eldor:
        « en revanche la façon de filmer, le respect de la réalisation d’origine (avec des maquettes, des décors et des costumes) »…
        En fait, Abrams s eloigne completement de la « realisation » d origine.. Traditionellement, StarWars a une mise en scene seche et rapide, fluide, presque theatrale dans sa facons d enchainer les scenes (a l aide des ces fameux « fondu-glisses » d image d une scene a l autre si typique de StarWars, tres peu de mouvements de camera (du a la technique, surement.. A l epoque si la camera avait bouger d un millimetre de son cadre, on aurait immediatement vu des barbus en short en train de tirer des cables ou de faire marcher la machine a fumee)
        La sequence du flash back par exemple, est tout a fait en dehors du « style star wars »
        Ce sont des choix de realisation respectables, qu on aime ou pas…
        Personellement, je m en fout un peu. Les gens qui critiquent ce film en avancant ce genre de raisons sont effectivement bien pointilleux (voir carrement de mauvaise foi)

        En revanche, et j ai l impression que la plupart des commentaires negatifs vu ici en decoulent, du moment que cette « suite » ne s inclue pas dans l axe narratif de l histoire qu il est sense raconter, on peu effectivement parler de gros gros ratage. Le but ici etait de faire UNE SUITE a Star Wars, pas un vague remake, or pour qu une suite soit une suite, il faut qu elle continue l histoire, pas qu elle la reecrive (mal, en plus)… Ca me parait un minimum. Or pour faire une suite, il faut deja assimiller les elements des precedents episodes, ce qui n est pas le cas ici.. Pour ne citer que les plus important:
        – Le fait que Vador soit effectivement revenu du cote clair de la force, rend parfaitement ridicule le fait que Kylo Ren se reclame de lui (comme si justement souligner par l OC dans le spoil)
        – La personalite des personnages peu bien sur evolue, mais pas non plus au point de les denaturer jusque a les rendre meconnaissable ou pas du moins sans une solide explication. Par exemple, a la fin du Retour du Jedi, Luke etait le dernier des chevaliers Jedi, et venait, par sa noblesse et purte de coeur, rejeter l empereur, et avait meme reussi a ramener le terrible et sombre seigneur Vador du cote clair de la Force. On imagine mal le meme grand chevalier Jedi, une fois arriver a maturite, s enfuir comme un lache devant les crises d un ado, certes potentiellement puissant, mais ado neanmoins, en abandonnant sa soeur et son meilleur ami face a la destruction de leur famille…

        Ca n a juste aucun sens

  76. En y reflechissant je pense avoir compris pourquoi il y a un énorme vide inexpliqué entre l’Episode VI et l’épisode VII, ça n’est pas parce que les scénaristes ont eu la flegme de faire le lien avec les deux trilogies précédentes, non, non, qu’est-ce qu’on est mauvaise langue, en fait Disney a déjà prévu qu’apres l’épisode IX, ils allaient refaire une trilogie pour expliquer la montee de l’Emp.. heu.. du Premier Ordre et la vie de Darthy, et l’Episode VII deviendra alors l’Episode X! qu’est ce qu’ils sont visionnaires chez Disney. Par contre, rendez moi service, tuez moi avant que cela n’arrive.

    • J’étais justement en train de me faire cette réflexion (la pré-séquelle qui pousse le 7 en 10) !
      Mais désolé, si ils font ça, j’aurais d’autres gens à abattre avant toi…

    • eh ben ils ne vont pas qu a moitie rammer pour numeroter les films du coup…
      Va t on avoir StarWars ep 6.5 qui se passe juste apres la bataille d endor, mais avant que Luke ne revienne.. L ep 6.6 ou il essaie de nouveau rideau pour sa chambre…

  77. lu le début puis arrêté devant tant de mauvaises foi. Lu le final, tu dis « deus ex machina » pour les séparer bah non. L’arme est entrain de s’auto-détruire, suite aux dégâts subis, elle a absorbé une étoile tu crois quoi ? Que l’énergie va disparaître comme ça d’un pouf sans rien déclenché bah non suite logique. et l’arme est intégrée à la planète donc ça joue sur l’environnement.

    C’est vrai que les décodeurs de messages cryptés ça n’existent pas… Allo McFly, y a quelqu’un au bout du fil ??? Dommage, tu as failli être crédible ! Sinon, les américains n’auraient jamais réussi à décoder le code crypter des allemands durant la 2nde guerre mondiale. Alors là dans un univers de science fiction, ce genre de technologie existe.

    Sinon dans l’épisode 4, suffisait que la sénatrice appelle aussi les rebelles pour communiquer les plans et OP pu de film ! C’est bien avec toi y en aurait pas !

    Le mec a été blessé par Chewbacca à la jambe, puis à l’épaule du bras directeur de son sabre laser. Donc logique qu’il est du mal à la vaincre. IL ressent la douleur, tu as beau frappé ton torse pour te donner du courage, tu es moins performant que si tu n’avais aucune blessure… Bizarre ça extrapole sur des points mais pas sur d’autres…

    Oui quand Rey ferme les yeux, il peut la frapper mais il n’a pas réussi à l’atteindre quand elle était attachée, du coup elle le résiste tout en se concentrant. Les femmes peuvent faire plusieurs choses en même temps contrairement aux hommes, trop misogyne, c’est ça ?

    •  » Les femmes peuvent faire plusieurs choses en même temps contrairement aux hommes, trop misogyne, c’est ça ? »
      si ça c’est pas de la misandrie …

      et sinon pour les ricains ça leur a pris des années pour casser le code teuton et on peut gager que si ce genre de technologie existe il doit être plus performant et donc le temps que le message soit décrypté il peut déjà être obsolète

      • Sans compter que c’est un rosbeef qu’a craqué le code de la machine enigma, les ricains ont bénéficié de la recherche mais n’y ont pas participé.

  78. C ‘est triste , mais j’ai aussi été déçue ! Je m’attendais à un film sympa vu les critiques majoritairement conquises ….
    Seule mon amie qui n’avait pas revue les n°4-5-6 depuis bien longtemps a trouvé très bien le VI.
    A la lecture d’ odieux connard et des nombreux autres commentaires… je suis un peu rassurée car il n’y a pas que moi qui trouve que c’est pas terrible… en dehors des effets spéciaux…
    Pire même que le 1 et pourtant : il y avait Jar-jar à l’époque !

    En dehors de darthy (que j’ ai renommé de mon côté Darth Moumoute dès le retrait du casque) qui est un très mauvais choix de casting , les autres sont pas si mal (comparé aux casting des épisodes 1-2-3) …
    Le chef suprême ressemble à Golum x voldemort . Il n’est pas charismatique pour 2 sous… et porte un nom débile – Tout ça pour faire un clin d’oeil à Sirkis ??? (désolée pour l’ orthographe). Il aurait pu être humain où très exotique ? J ‘ai pouffé de rire à sa vision. Moi qui croyait avoir échappé au « Hobbit » !
    dans les trucs nuls :
    – La carte avec tracé : le Mappy de l’espace : Lol !!! au lieu de faire une simple croix ! Tourner à G après le gros astéroïde ! lol !
    – Luke qui joue les ermites ? ou au Jospin ! lol sur île de Ré) trop nul ! en plus au vu des capacité de Rey : il sert à rien….
    – Pour ce qui est des mondes visités : ils se sont pas trop foulés… ! aucun exotisme Les planète ressemblent toutes à la Terre … Je regrette ce trou boueux de Dagobah !
    – L ‘étoile de la mort : encore !!! ?
    – Le fils qui se retourne contre sont père : encore !!!?

    je crains bien qu’ils nous sortent que : Rey est la fille cachée de Luke, qu ‘il à eu à 50 ans avec …? heu ? tout comme Han est Leia ont eu sur le tard Darthy (ça explique peut être sa tête d’ado chevelu, il fait presque concurrence à Chewie pour la moumoute)…

    Je sais pas si je me suis assoupie un instant, mais lorsque Rey et Finn fuie à toute vitesse dans la forêt enneigée : Darth moumoute semble se télétransporter « comme ça » juste devant eux ??? C ‘est moi ou juste un clin d’ oeil de JJA à Star Trek ? ou encore une incohérence scénaristique … une de plus ???

    Le rythme trop soutenu m’a soulé et bizarrement j’ai failli m’endormir, j’ai eu l’impression que le tout se déroulait sur 24 h ? Et l’on ne connais pas la situation politique… rien n ‘indique ce qui s’est passé en 30 ans.

    Au fait qui est le scénariste ? que je lui envoie tout mes plus mauvais vœux ! J ‘ai pas eu le courage de le lire ! J ‘ai juste entendu à la radio tout à l’heure que Lucas avait coupé tout contact avec Disney bien avant le tournage… donc ne serait pas le responsable.de « ça ».

    Bref, il y avait tant de possibilité de scénarii ! en ils ont pondu ça !

    • « Le chef suprême ressemble à Golum x voldemort  »

      Ahaha ! C’est exactement l’impression que j’ai eue.

      « Rey est la fille cachée de Luke, qu ‘il à eu à 50 ans avec …? heu ? tout comme Han est Leia ont eu sur le tard Darthy »

      Mark Hamill n’a que 64 ans (aujourd’hui, 62 quand le film a été tourné). Le personnage de Rey est censé avoir 19-20 ans, donc pourquoi pas ? C’est déjà une grosse Mary Sue, alors, si c’est sa fille, un peu plus ou un peu moins, à ce niveau, ça ne se verra même plus.
      Quant à l’acteur qui joue Ben l’émo gothique, il a 32 ans et je pense que son personnage doit avoir à peu près le même âge (sinon, ils auraient pris quelqu’un de plus jeune).
      Donc, à ce niveau, je n’y verrais pas d’incohérences majeures. Juste de très grosses ficelles (la galaxie, c’est tout petit en fait, on ne tombe que sur des Skywalker)

      « Et l’on ne connais pas la situation politique… rien n ‘indique ce qui s’est passé en 30 ans. »

      En fait, il faut lire les encyclopédies ou autres bouquins sortis sur le film pour le savoir. Et c’est toujours très mauvais signe quand il faut lire des bouquins à côté pour comprendre ce qu’il se passe dans un film…

      « Au fait qui est le scénariste ? »

      Lawrence Kasdan, le mec qui a écrit l’empire contre-attaque, le retour du Jedi ou les aventuriers de l’arche perdue.

      « J ‘ai juste entendu à la radio tout à l’heure que Lucas avait coupé tout contact avec Disney bien avant le tournage… donc ne serait pas le responsable.de « ça ». »

      D’un autre côté, le mec qui a inventé Jar Jar Binks et les médichloriens n’est pas trop en position de la ramener sur les qualités scénaristiques d’un film. Et à 4,4 milliards de $ la transaction, il savait très bien ce qu’il faisait. Donc, lui, je n’ai vraiment plus envie de l’entendre, en fait. (et si, il est responsable, il a vendu à Disney)

      Bon, j’ai trouvé le scénario naze et les incohérences nombreuses, mais j’ai quand même passé un bon moment au ciné. C’est grave docteur ?

      • Je vais juste rebondir sur ce que tu dis sur Lucas, le reste je suis assez d’accord.
        Concernant Jar Jar, c’est un personnage très agaçant mais complètement secondaire, on peut le dégager du film sans problème. Et les médichloriens sont encore plus insignifiants …

        Bref, ces deux choses, ne sont rien comparés au grand méchant émo-gothique ou à la meuf qui apprend à ce servir de la Force en 15 minutes.

      • Ben le méchant émo-gothique, c’est pas un raté. Il est voulu comme ça. C’est un ado attardé qui fait sa p’tite rebellion en mode je suis trop dark. Que les gens le trouvent pathétique moche et nul, c’est voulu. J’attends de voir ce qu’il va devenir dans la suite, Y’a matière à faire une bon truc avec, ou un truc tout pourri.
        Contrairement à Jarjar qui devait être un élément comique et qu’est juste un élément lourdingue, donc un bon gros fail.
        Ou les médichloriens, que personne n’avaient demandé, et qui chient littéralement sur tout l’aspect spirituel de la force.

        De la même façon, la grognasse superforte c’est les histoires d’équilibres de la force toussa toussa. y’a plus que des méchants qu’ont la force, donc la force s’équilibre en créant des gros bill orienté bon. C’est pas non plus incohérent vis à vis d’un Anakin qui fait des courses de la mort et upgrade des droides tout seul comme un grand, à cinq ans, ou un luke qui tient tête à Vador (même s’il perd) quelques mois après avoir découvert la force.

      • bouuuu67 : j’ai pris les trucs les plus gros pour aller vite, mais il y a plein d’autres trucs qui ne vont pas dans ses films, comme la romance Anakin/Padmé qui ne fonctionne pas une minute, le basculement du côté obscur d’Anakin qui est lamentable (en fait, le personnage d’Anakin est à chier en général : écriture, interprétation, évolution)… Il a plein d’idées, bonnes et mauvaises, qui ont été agencées un peu n’importe comment et qui donnent souvent un truc indigeste. Mais sinon, l’épisode I, tu retires Jar Jar, Jake Lloyd et les médichloriens, ça reste tout à fait regardable.

        « Bref, ces deux choses, ne sont rien comparés au grand méchant émo-gothique ou à la meuf qui apprend à ce servir de la Force en 15 minutes. »

        Le grand méchant émo-gothique ne me dérange pas (enfin, sa tête si, quand même un peu).
        Par contre, que Rey se serve de la Force comme une pro, là oui, ça pose problème. ça aurait pu très bien passer si elle avait juste eu une grosse poussée de speed à un moment puis pouf, ça redescend. Qu’elle batte Ben reste acceptable : elle est assez douée au combat, il s’est pris un coup d’arbalète laser dans le bide et vient de tuer son père, donc c’est un peu une loque, physiquement et mentalement. Donc pourquoi pas ?
        Mais là, vas-y que je te maîtrise en 2 secondes la manipulation mentale ? (ou que je te pilote le Faucon comme une pro parce que… parce que.) Là, non.

        Enfin bref. Le scénario de ce film est naze en grande partie…

      • Merci pour vos précisions
        « L Kasdan » ??? ça me rend bien triste d’ apprendre ça … !
        C ‘est surtout le manque d’inventivité peut être dû au cahier des charges Disney très rigide qui m’a agacée…
        Depuis plusieurs années les gros blockbusters ne prennent plus aucun risques… le même sénario, les mêmes ficelles sont multipliés à l’infini (Marvels et comme par hasard c’est une franchise appartenant à Disney) … Maintenant, faut regarder du côté des séries pour trouver des scénarii ambitieux et risqués.
        C ‘est sûr que beaucoup de choses des épisodes 1 – 2 – 3 sont nulles (Jar jar et la romance), mais au moins il y avait quelques surprises…
        Pour ces derniers, Je reconnais aussi que le jeu des acteurs étaient mauvais … mais au vu des dialogues qui sont loin d’ être du Audiard … pas évident à jouer… Même Portman qui est une bonne actrice, là, ben ??? heu ?

        Les supers pouvoirs de Rey l’autodidacte… ça fout vraiment le film en l’air… Comme certains l’on noté, il y aurait fallut que la blessure de Darthy soit un plus grave et qu’il ne se contente pas de se tapoter le poitrail pour faire passer sa déculottée…
        Quand à la manipulation d’esprit exercé par Rey sur le soldat … c’est vraiment trop ! c’est peut être pas un Hutt, mais quand même !? D’abord, pour quelqu’un qui doute un peu au départ des histoires sur les Jedis – Il a suffit à Solo de dire que « tout est vrai » ? et hop, mademoiselle se concentre un peu et le tour est joué…
        ces capacités au pilotage me gêne moins par contre.

        J ‘aime l’univers Star wars d’une manière générale, mais s’il faut se baser sur les livres dérivés des films pour comprendre le contexte…. ça ne devrait pas être…
        Mais peut être que l’univers étendu est finalement plus intéressant…
        Les Animations 3D dont j’ai vu quelques épisodes ont l’air de respecter plus les codes de la trilogie originelle… (formation, test etc…)

        Si Lucas à fait pas mal d’erreurs dans le 1, 2 ,3, ses successeurs ne devraient pas améliorer les choses. J ‘espère me tromper et j ‘attends de voir le prochain… (et oui, j’aimerais bien que ça sauve le Reboot de la F).

        Pour ce qui est de Darthy l’émo, ben je pensais pas qu’il avait 32 ans… je trouvais qu’il faisait trop gamin, surtout qu’à un moment (je ne sais plus qui le dit) mais « ils » disent que Luke est parti il y a un bon moment… pour l’île de Ré perdu au milieu de nulle part, bouder…. parce qu’il a échoué dans la formation de Ben … ?
        Il avait combien d ‘apprentis , au fait, Palpatine ??? Je croyais qu’il n’y en avait jamais plus de 2 .? le cachotier ! il nous a caché Snoky… (lol!)

  79. Choses gênantes et non mentionnées dans cet article :
    – Finn ne tire pas sur le cable qui les retient dans le hangar du destroyer ?
    – Le destroyer n’a que 4 petits canons et 2 gros canons ?
    – Les canons du destroyer ne sont pas armés ?
    – Le droïde sur la planète est extrêmement important et son pilote rebelle s’est échappé du destroyer, seuls 2 stormtroopers et 2 tie fighters sont envoyés ?
    – Les voyages en hypervitesse durent apparemment 15 secondes d’un système à l’autre ? Dans le premier épisode Kenobi avait au moins eu le temps d’éduquer un peu skywalker
    – Une cantina, comme dans le premier épisode et le quatrième épisode ?
    – Les blagues de merde de Finn (oui il l’a dit mais elles sont vraiment nulles)
    – Les blessures de chewbacca qui disparaissent miraculeusement (si un voyage dure si peu de temps qu’ils le montrent dans le film) ?
    – Les incohérences temporelles (il reste 15 minutes pour qu’ils fassent feu et détruisent le monde ! Plus que 10 ! 5 ! …. et les héros qui ont le temps en 15 minutes de : se poser sur la planète, marcher jusqu’à la base tranquilos, y assomer un chef en esquivant les patrouilles, tomber un bouclier, se balader dans la base, récupérer une copine, aller affronter le grand petit méchant, regarder mourir le héros, repartir affronter le méchant, avant de prendre la fuite sans même être touchés par le burst) ?
    – Les sabrolaser c’est de la merde maintenant (dans les autres épisodes ça tranche une porte blindée de vingt centimètres comme du beurre, là un coup de sabrolaser dans le dos ça picotte Finn au lieu de le couper en deux, un coup dans le visage du méchant prépubère pareil, ça ne lui sectionne pas la tête) ?
    – La pseudo baliste de chewie qui, près de la cantina, projette un trooper à 20 mètres dans les buts, et sur la base ennemie fait juste saigner le grand méchant ?
    – Le méchant prépubère et fou avec ses mimiques débiles à se taper dessus pour se réchauffer dans ses combats ?
    – Le méchant prépubère et fou supposé être un tueur fou qui ne tue pas ses subordonnés mais pète le matériel (Vador avat plus de classe que ça à tuer avec la Force) ?
    – Finn qui peut quand même retenir le méchant Sith qui a eu des années d’entraînement au sabrolaser juste le temps que sa copine récupère un peu ? Où est passé le talent des jedis / siths / force-users à sauter partout et à trucider juste avec les pensées ? Où a t on vu jouer qu’un trooper valait un SITH ?
    – Le grand méchant sur son trône il ressemble à un méchant de Marvel ou j’ai rêvé ?
    – La planète qui explose et dont l’onde de choc ne tue personne ?
    – Le twist scénaristique en mousse avec le fils qui dit « aide moi papa » et en fait c’est pour tuer son père (Que celui qui ne l’avait pas vu venir à 10 kilomètres me jette la première pierre) ?
    – Le retour des anciens pilotes de la Rebellion dans la Résistance (hommage à l’homme hamster; pilote de XWING) ?
    – R2 D2 qui se réveille sans qu’on sache pourquoi ?
    – Et puis surtout, surtout, le but de tout le film, la carte « c’est un morceau non exploré de la galaxie », qui apparemment fait facile un dixième de la taille de la galaxie en question. Franchement.

    • Je rajouterai le rayon de la mort qui tue qui arrive en 15 secondes à l’autre bout de la galaxie et que TOUT LE MONDE voit en même temps sur des planètes qui sont à des centaines voire des milliers d’années lumière.

      « Le méchant prépubère »
      Il a 30 ans et quelques en fait.

    • Oui, ça fait une tartine de trucs incohérents… ça cadre pas avec l’univers SW si l’on oublie les clins d’oeil…

      Pour le morceau inexploré… si encore, il était au delà de la Bordure et non dans la galaxie même ? et puis , si Luke veux vraiment disparaitre pourquoi laisser une carte… ?
      Les résistants ne devraient ils pas plutôt partir à la recherche d’indices plus subtils qu’un morceau de carte ?
      Mais au diable tout ça …!

  80. Je n’avais pas connaissance de ta personne mon petit odieux connard, mais maintenant, je t’aime. Tu es mon second moi, mon âme soeur.

  81. Au cours du film je me suis demandé quand ça allait finir, j’en étais presque à regretter qu’il n’y ai pas eu une partie 1 et une partie 2 (c’est pourtant à la mode).
    J’ai été en permanence troublé par une impression de déjà vu. Je me suis même demandé à la fin s’ils allaient oser le « Rey je suis ton père ».

    Le film était tellement plat que j’en suis venu à me poser des questions de physique. Comment BB-8 faisait pour avancer ?

    Les personnages sont tous sauf charismatique. Fin est un gros boulet qui parle pour rien dire. Il sort du désert assoiffé et après quelques gorgées il est comme neuf. Fin est le nouveau jar jar.
    Darthy ne ressemble pas à ses parents ? N’y a t il pas eu une inversion à la maternité ?
    Han Solo fait une entrée aussi surprenante que sa sortie…

    Luke sera t il ne nouveau yoda dans l’ep 8 ?

  82. Je me sens obligée de partager un autre détail de type scientifique qui pourri le film: la lumière du soleil met du temps (~8min pour la terre) à atteindre sa planète… du coup dans le film quand on voit le soleil disparaître il a déjà disparut depuis quelques minutes et l’arme des méchants doit donc déjà être chargée… en plus d’être long leurs comptes à rebours sont donc faux.

    • Alors j ai lu ton article qui est très bien.
      Cependant tu oublies un petit détail, c est le pouvoir des anglicismes, ces ennemis des développeurs français. Or j ai « chiffré » ma partition home sur mon Debian en anglais. Et que me demande-t-on à chaque démarrage ? La « encryption key ». Ou  » clé de cryptage » si on part comme ça.
      Et hop, c est parti pour une ambiguïté grosse comme une maison !
      D ailleurs, même l article Wikipedia Français « Chiffrement » est bien ambigu, si tu désires le corriger.

  83. Avant de commenter n’oubliez pas que le maître des lieux est odieux et connard.
    Également que la rubrique est spoiler dans la BONNE HUMEUR.
    Merci

  84. Le truc hyper drôle aussi : le tir intergalactique de la planète-arme-géante qui traverse l’univers en quelques seconde pour détruire d’autre planètes… Normalement il faudrait plusieurs millions d ‘années pour que le tir atteigne la cible… Et surtout j’aimerai bien savoir comment ils font pour viser ? ils ajustent la rotation de la planète pour que le canon soit dans le bon axe ? lol … le tout en quelque minute bravo à l’ingénieur qui a conçu ça lol

    • Oui, c’est vrai, ça m’a vraiment choqué dans une saga ou certains vaisseaux vont plus vite que la lumière, où des personnages se battent avec des épées à plasma sans source d’énergie et où toutes les planètes ont les bonnes conditions atmosphériques et gravitationnelles pour permettre la vie d’êtres humanoïdes.

      • T’as oublié: une planète peux absorber toute la matière d’un soleil sans se transformer en trou noir, ce qui est également très balèze.

  85. Bonjour,

    Je l’ai attendu… Autant le film que l’article de notre cher et vénéré Maître OC.
    Le film je l’ai vu le jeudi (à une heure où personne ne sait que les salles de cinéma sont ouvertes : 18h. Sans blague il n’y avait qu’une trentaine de pèlerins dans la salle), heureuse d’entendre cette musique, de voir ce titre comme toujours dans cette saga qui a bercé ma vie.

    Et très vite, on se dit : ok c’est un clin d’œil, ok ça commence toujours comme ça…. Mais au bout d’un moment, il y en a marre. Je n’ai plus apprécié qu’une seule chose : retrouver les anciens, juste les voir hein. Parce que pour le reste… Ils ne servent pas à grand chose non plus. A part Chewie qui reste le personnage le plus agréable : il ne parle pas beaucoup lui.

    Une énorme déception pour moi qui aime cet univers. Bon pas autant que pour l’épisode II, où j’ai cru que j’allais mourir dans la salle, en tuant un maximum de gens autour de moi.
    Mais vraiment, un copier/coller pur et dur de ce que nous avons aimé dans l’épisode IV. Et on paie ces gens ????? Je vais finir par faire des films alors.

    Je n’avais pas lu l’article de notre humble serviteur avant (je n’aurais pas cru qu’il puisse écrire juste après avoir vu ça) et je ne le regrette pas. J’ai pu noter moi-même les grosses incohérences et pleurer sur l’ampleur des dégâts sur les personnages.

    Pour Darthy, il est quand même mieux AVEC le casque sur la tronche. Sérieusement, si Leia et Han ont vraiment eu ça comme fils, je comprends le manque d’amour familial !
    Et ses crises d’adolescent qui jette son sabre partout… Pathétique. Un bon coup de pied dans son derrière, on tire par l’oreille (une fois qu’on a réussi à la trouver vu la masse de cheveux) et on met au coin ! Sale gosse. Mais ça donne une idée du niveau d’intelligence du Premier Ordre en fait.

    Bref, je ne vais pas tout refaire, mes yeux brûlent encore suite aux averses de larmes que j’ai versées.
    Juste un énorme MERCI à l’Odieux qui a vraiment relaté la triste réalité de ce film. Et encore, il n’a pas tout noté (pourtant il en reste des choses à dire), je suppose que l’article aurait été trop long à lire…

    Pour l’instant je me dis qu’on verra la suite, peut-être qu’on y trouvera des réponses (soyons fous ou cons !) mais je ne l’attendrais plus jamais avec cette impatience de gosse. Et oui, c’est vraiment dur de grandir.

    Cher Odieux, je vous serais éternellement reconnaissante de votre honnête mauvaise foi, et servirez votre cause à jamais.

    • Même si le 2 est le moins bon des 6 Star Wars, je le trouve clairement mieux que celui-ci. Il est chiant et assez mal écrit, mais au moins il a des idées. Bref, pas bon mais avec de l’ambition …

      • Il est vrai que le II amenait en effet des éléments qui permettaient de comprendre le cheminement de l’Empire et la naissance de Dark Vador. Donc oui, d’un certain point de vue il était mieux, ou plus intéressant. Mais ce qu’il était lent ce film…

  86. Morte de rire ! J’en ai fatigué toute ma famille à rigoler comme une bossue devant mon écran. Je n’ai jamais réussi à regarder un Star Wars en entier, même pas à moitié, tellement c’est ennuyeux et creux et…rien !

  87. Cher Odieux, bien que d’accord avec le fond de votre article, je vous trouve bien trop généreux sur la forme. Pour ma part, exprimer ma réaction sur ce film se fait à travers une simple vidéo, de 12 secondes chronos. Que voilà (note pour ceux qui pourraient croire que je me fais de la pub : elle n’est pas de moi)

  88. C’est marrant tous ces commentaires quand même des « pro » et des « anti » Star Wars. Enfin bon soyons un peu objectifs, les vieux films ont très mal vieilli (ma fille de 6 ans m’a demandé de les regarder et on a commencé l’épisode 4, mon dieu que c’est long, mal joué et mal fichu…). Cela dit j’aime beaucoup l’univers, et les sabres laser c’est trop la classe, mais honnêtement à part le côté madeleine de Proust et précurseur en son temps, ça reste du mauvais cinéma. Finalement quand j’étais gamin les jouets étaient sympas parce qu’ils avaient un look original (ou un bon matraquage médiatique déjà à l’époque) mais sans ça…

    • Ca reste du divertissement hein (pour les premiers au moins) ^^
      Après SW4 est au scénario de film ce que AC/DC est au Rock’n’Roll : l’application à la lettre de tous les éléments qui permettent d’être efficace.

      • Oui un divertissement sympa, et un film culte pour certains je peux comprendre, mais c’est du fait de la nostalgie à mon avis. Pas de ses qualités cinématographiques… Donc attendre des suites que ce soit du grand cinéma me paraît un peu utopique. En fait, il faudrait faire quelque chose de radicalement différent (comme Frank Miller puis Tim Burton ont fait avec Batman par exemple) pour en faire quelque chose de vraiment bien (mais Disney ne prendrait pas un tel risque donc c’est pas pour demain). Mais ce n’est que mon avis…

      • « En fait, il faudrait faire quelque chose de radicalement différent »

        N’est-ce pas ce que George Lucas a voulu faire avec la Prélogie ? On a vu l’accueil des « fans » à ce sujet.
        Pour ce qui est des trois films originaux, je pense qu’il y a beaucoup de qualités à ses films (qui comme je le disais plus haut, sont faits pour être les plus efficaces possibles) mais je suis d’accord avec toi sur le fond : la nostalgie joue beaucoup. Surtout quand on en vient à dire que cette trilogie est quasiment parfaite …
        Après il y a quelque chose à nuancer : Star Wars a rarement été applaudit pour être une révolution en terme de réalisation, c’est avant tout l’univers, et le rêve qu’il inspire qui compte ;)

      • C’est pas ce que j’appellerais radicalement différent. Mais un peu quand même. Et puis le problème de la prélogie c’est Lucas lui même, qui est un réalisateur disons… chiant…

  89. Je suis d’accord avec les critiques (surtout la grande question : comment les cheveux de Darthy rentrent t-ils sous son casque/masque ?) MAIS j’ai passé malgré toutes ces facilités/platitudes à sortir de la salle en ayant un sourire géant :) Pas besoin que la chose soit parfaite pour qu’elle soit plaisante

    • Comment les cheveux de Darthy rentre sous son casque ? :
      C’est bien le seul mystère de ce film puisse qu’on a déjà appris dans les 5 premières minutes qu’il était le fils caché de Han et Leia….

  90. Et bien voilà, cqfd. JJ après avoir balayé d’un revers de main l’univers Star Trek, s’en est allé faire de même avec Star Wars. Sauf que là il a ramassé les morceaux et a ensuite tenté de refaire un « truc » après. J’irai le voir pour le coté visuel mais je m’y attendais déjà. Sur la tombe de JJ on pourra peut être lire « pourfendeur d’univers et tueur de fans ». Merci OD.

    • Oui, c’est bien ça,  » un pourfendeur d’univers et tueur de fan »
      Tu ne sera pas déçu par le côté visuel … le travail effectué pour les décors et effets spéciaux est d’excellente qualité… il y a au moins ça de bien !

      Snoky, me rappelle une autre grosse déception avec  » Le Hobbit » ! J ‘ai carrément pas pu voir le 3ème volet (j’ ai abandonné au bout de 30 min/ j’avais déjà énormément souffert lors du 2ème volet) et je me suis lamentée sur le pauvre Tolkein qui devait tourner dans sa tombe tel une toupie…
      Si le seigneur des anneaux est un excellent film malgré quelques libertés prises avec les romans diront certains : il en restait l’esprit , la poésie + un excellent Mortensen.
      On pouvait s’attendre à ce que le Hobbit soit réussit ?!
      Mais non ! Le réalisateur qui avait jusque là, était encensé, a réussi à détruire tout ce que j’ aimais dans ce conte pour enfant ….

      On peut faire le parallèle avec Lucas et l’effet Jarjar… ces suites de films semblent souffrir du même syndrome…

  91. J’ajouterai : pas un seul thème musical original ne semble se démarquer dans cet épisode. Comme si on avait usé John Williams jusqu’à la corde. On obtient de belles musiques mais rien qui ne parvienne à vous rentrer dans la tête pour ensuite le fredonner sous la douche. C’était d’ailleurs l’un des rares bons points de la prequel.

  92. Une autre incohérence que je n’ai pas vu dans l’article. Dans les anciennes trilogies l’hyperespace c’était vraiment compliqué, ça prenait du temps de calcul, souvent ça ne marchait pas dans le Faucon Millenium qui était un tas de boue qui tombait souvent en rade.
    Mais là zéro soucis, le truc est resté moisir dans une décharge des décennies et il fonctionne mieux qu’avant, et en plus l’hyperespace peut se déclencher depuis un cargo avec un alien sur le parebrise, ou se désactiver au milieu d’une forêt, et là c’est bien plus que des réflexes de jedi pour désactiver le truc pile poil au bon moment.
    Bref comme vous dites, on chie dans la gueule ouverte de la crédibilité de l’univers.

    • >Bref comme vous dites, on chie dans la gueule ouverte de la crédibilité de l’univers.

      La credi quoi ? Y en avait aucune a la base hein….
      Tu veux un autre truc tres con ? Un robot spherique qui se deplace par friction.
      Plus debile scientifiquement, tu meurs….On s’en fout, c’est joli.

      • tout système terrestre qui n’utilise pas un réacteur, le support de l’air pour se déplacer, ou des pieds à crampons utilise la friction. Un humain pied nu ou une voiture utilisent la friction. Donc je ne comprends pas votre remarque.

      • >Donc je ne comprends pas votre remarque.

        ET donc vous n’avez aucune base scientifique qui me permettrait de vous le faire comprendre.

      • J’aimerais bien que t’expliques quand même, vu que t’as l’air d’en connaître un rayon, merci.

      • >Je suis surement passez intelligent

        En effet. Vu qu’en plus tu insistes….
        Alors deja sur du lisse: le point de contact d’une sphere, c’est un point. Une tete d’epingle quoi. Va changer de direction dans ces cas la….
        Sur du sable: ce sont des grains plus ou moins rond, la boule va tourner comme si elle etait partie d’un roulement a bille, bref elle va surtout tourner sur elle meme.

        Sur tout le reste: Les points de contact avec l’environnement seront pas assez bien repartie pour assurer nue friction suffisante pour accelerer/freiner/changer de direction de maniere efficace.

        Bref le concept est debile. Ca pourrait un peu mieux marcher si elle etait en caoutchouc. Mais ca resterait debile quand meme, car pour faire du franchissemnt le truc est zero.
        (m’enfin bon R2D2 n’etait pas beaucoup mieux, mais au moins lui avait un jetpack integre pour pas se retrouver comme un con au moindre escalier…..)

        Si tu comprends toujours pas je peux rien pour toi. Ni pour l’autre qui compare la marche avec la boule juste par ce que la friction en est une des (toute petite) composantes de la marche….

      • Que vous êtes brillant Stéphane !

        « Alors deja sur du lisse: le point de contact d’une sphere, c’est un point. Une tete d’epingle quoi. Va changer de direction dans ces cas la…. »
        merci de m’avoir expliqué que ces vidéos étaient truquées !

        « Sur du sable: ce sont des grains plus ou moins rond, la boule va tourner comme si elle etait partie d’un roulement a bille, bref elle va surtout tourner sur elle meme. »
        Merci de m’expliquer que le Paris Dakar c’est truqué et qu’en réalité tout le monde reste à faire des burns ensablés sur la ligne de départ

        « Sur tout le reste: Les points de contact avec l’environnement seront pas assez bien repartie pour assurer nue friction suffisante pour accelerer/freiner/changer de direction de maniere efficace. »
        un peu comme une roue de voiture aussi, qui a quelques cm² de contact avec la route seulement. Sûrement pour cela qu’on a du mal à avancer et freiner avec dès qu’on dépasse quelques km/h.

        merci de m’avoir expliqué cela au grand scientifique ! De quoi d’ailleurs ? Un CAP mécanique auto ?

      • Héhéhé. Stephane qui se prend pour un des mecs de « SithBusters », alors qu’il a à peine le niveau pour regarder « c’est pas Jedi » et « on n’est pas que des stormtroopers ».

      • Mouarf, les comiques qui s’amusent a me montrer le billard….
        1: la force est exterieue a la balle: c’est la queue de billard qui imprime la force.
        (donc encore une personne qui n’a rien compris)
        2:tu vois faire une boule de billard un changement de direction a angle droit comme quelqu’un qui marche (reponse non c’est impossible….)

        3>Merci de m’expliquer que le Paris Dakar c’est truqué et qu’en réalité tout le monde reste à faire des burns ensablés sur la ligne de départ

        Dit il en oubliant les tonnes de voitures enlisees dans le sable.
        Accessoirement, en oubliant aussi la surfarce en contact (des pneus extremement large (et sous gonfle pour maximiser encore le contact)

        Je vois que j’ai affaire a une belle brochette de scientifique….

      • >un peu comme une roue de voiture aussi, qui a quelques cm²

        wep c’est la differences…qqs cm2 contre une te tete d’epingle.
        Avec du caoutchouc. Qu’on est con, on devrait rouler sur les jantes.
        Ca serait aussi efficace hein… qu’on est con a mettre des pneus….

        L’idiocracy est en route…
        Accessoirement:http://uk.businessinsider.com/neil-degrasse-tyson-bb8-droid-science-2015-12?r=US&IR=T

        Comme je disais, oui vous n’avez pa sle niveau intellectuel suffisant pour comprendre les bases de la physique si il faut vous expliquer un truc aussi simple. Ca confirme.

      • http://www.howbb8works.com/

        Le robot existe et fonctionne. Après, on peux dire qu’il est pas optimal du tout. Mais il existe et fonctionne. Donc tu peux remballer ta science de comptoir et arrêter de péter plus haut que ton cul, Stephanus.

      • >Donc tu peux remballer ta science de comptoir et arrêter de péter plus haut que ton cul, Stephanus.

        Ma science de comptoir c’est celle de la physique, que confirme les inges de la NASA. (donnee dans le lien que j’ai fourni) (enfin vu tes moyens limités en science (et je suis gentil), tu ne parles peut etre pas anglais….)
        Que le robot puisse fonctionner, tres mal, sur une surface parfaitement plane, n’est pas la question. La question c’est comment il est suppose fonctionner dans le film. La reponse est:il ne fonctionnera pas dans ces conditions.

      • Sauf qu’en l’occurrence il existe et fonctionne bien sur surface plane. Donc toi qui critiquais la crédibilité du robot, c’est la tienne, de crédibilité, qu’est foutue.
        Bon j’arrête la, après tu va nous sortir que Newton il fait des truc nases, comme Shakespeare.

      • >Sauf qu’en l’occurrence il existe et fonctionne bien sur surface plane.

        Sauf qu’on s’en fout, dans le film il roule pas sur une table de billard. Ta tentative de rattrapage aux branches est ridicule. le fait que le robot fonctionne (et très mal, même ta vidéo le montre) en condition idéale, on s’en fout total. Ta tentative désespérée de prétendre que j’en niais l’existence et non le fonctionnement tel que montré dans le film est de la rhétorique de maternelle, dont tu ne sembles pas avoir dépassé le niveau. Sur ce je te laisse :) le monde intelligent lira mon lien, comprendra les phénomènes physique en jeu, les autres comme toi se contenteront de voir une boule rouler sur une surface non seulement lisse mais aussi plane pour dire que ‘mais si ca marche’.

        > Donc toi qui critiquais la crédibilité du robot, c’est la tienne, de crédibilité, qu’est foutue.

        Wep, la crédibilité des inges de la NASA est foutue, dixit monsieur Georges…..

      • Non la crédibilité des ingés de la nasa va bien, ils disent que c’est pas optimal du tout un robot qui roule, et j’en conviens.
        La crédibilité du guignol qui dit qu’un robot qui roule c’est pas crédible quand bien même cela existe, elle, est mise à mal. Après tu peux vouloir faire dire que c’est pas ce que t’as dit, mais pas de bol tu peux pas éditer ton premier commentaire.

      • En tant que scientifique de formation et de métier, j’ai qu’un seul truc à dire: des gens aussi arrogants et dénués de pédagogie que toi Stéphane, on s’en passerait bien dans le milieu. Tout ce que ça fait, c’est nous filer une réputation de merde et ça aide absolument personne.
        Quand quelqu’un te demande poliment de développer, soit tu développes poliment, soit tu la fermes. Merci pour nous.

      • Je suis d’accord avec johnfidj au sujet de Stephane et de BB8: il peut être utile de dire qu’un tel droide ne fonctionne pas aussi bien que le film nous le montre.
        Par contre, Stephane reste un crétin, il ne fait pas la différence entre cohérence scenaristique et crédibilité scientifique.

    • c’était sympa de revoir le Faucon M, mais vu son état d’ entretient comme tu le fais remarquer et le fait que Rey précise qui ne vole plus depuis pas mal de temps…. : qu’il décolle du premier coup (c’est un tas de boue lol) et qu’en plus que son proprio ait fait le plein…
      ça coute cher du carburant surtout quand il est stocké dans ce qui ressemble à une épave …. pas eu l’idée de le siphonné pour en vendre un peu ? et quand on voit la pauvreté de la planète , ça cadre pas…

      Que les 2 acolytes tombent par hasard sur Chewie et Solo en plein espace…? encore si cela avait été dans un spatioport ? que les anciens proprios soient contactés par un collègue qui a repéré la « voiture volée dans le coin »

    • Moi aussi je suis scientifique et je me range du côté de Stéphane.
      Alors oui, il est rude, et vu sa façon de parler, je n’aurais pas envie de le présenter à ma mère… Et alors?
      Il a raison. Point.

      Au contraire, je pense qu’on a besoin de scientifiques comme lui, qui ne lâchent pas devant la contradiction.
      Vous en déplaise, ce sont eux, les acariâtres, qui font avancer la science.

      ps : Bien que conseillé, non, il n’est pas obligatoire d’être sympa et pédagogue avec ceux qui ne prennent pas le temps d’aller voir un lien, et d’étudier la question. Il y a une différence entre se renseigner et poser une question précise, sur quelque chose que l’on ne comprend pas et demander un explication complète de 3 pages pour s’épargner des efforts. Cautionnez-vous la solution de facilité qui consiste à demander au prof plutôt que de réfléchir?
      De même, il est bien plus facile de demander la conclusion et la citer bêtement que d’apprendre le raisonnement qui y conduit.

      J’approuve tout à fait sur le fond, et même sur la forme (bien que j’aurais certainement été plus diplomate je pense).

      • La grande différence entre BB-8 et Stephane: C’est qu’un robot sphérique se déplaçant par fiction existe et fonctionne (sur surface plane), en dépit que Stephane (et quelques autres) ne le trouvent pas crédible.
        Alors que Stephane, personne ne doute de son existence, mais personne ou presque ne le trouve crédible non plus.

  93. Je me promène sur cet article et je suis surpris de trouver des personnes qui essayent de défendre l’indéfendable. Je suis un fan inconditionnel de Star Wars depuis mes 4 ans. Cette saga m’a accompagnée toute mon enfance et continue aujourd’hui encore. Mais là je dis stop. Non ce film n’est pas bon. Non n’allez pas le voir parce qu’il est estampillé Star Wars. Ce film en a l’apparence et le goût mais non, ce n’est pas Star Wars. Abrams n’a pas voulu de l’univers étendu ?Et bien l’univers de Star Wars n’a pas voulu de lui. Son film est raté quoi qu’on en dise, fan ou pas fan. Star Wars est malheureusement mort quand The clone wars a été refait, et plus rien ni personne ne pourra le ressusciter. Je boycotterai sans doute les prochains.

  94. De belles images pour un script qui n’a pas dû demander beaucoup d’efforts à JJA et son équipe.

    Ce film rapportera sûrement beaucoup d’argent à Disney à travers la vente de produits dérivés, mais il rentrera sûrement pas dans les annales du nombre d’entrées.

    Pour moi c’est un flop qui ne renouvelle absolument pas la franchise. Mes enfants eux, ont apprécié. Et pour eux ça semble logique que le premier ordre ait cherché à faire une arme de destruction reprenant l’idée de l’Étoile Noire.

    J’attends plus de Rogue One, et quasiment rien des épisodes 8 et 9. Ca se sûrement à la fois très beau et très cocu la praline…

  95. Si ,justement , JJA à déjà remboursé la mise et à même déjà fait plus de 560 M de Dollars de recettes (entendu ce matin à la radio) et le film n’est pas encore sortie en Asie… et n’a pas encore 1 semaine d’exploitation….
    et tout ça sans compter les produits dérivés et contrats…

    Rogue One :
    j’ai lu que Mads Mikkelsen était embauché pour jouer je ne sais trop qui ???
    : c’est un bon point car c’est un très bon acteur… il est visible ce soir dans Royal Affair sur Arte (un film d’un tout autre genre)…. Mais reste le scénario, car même s’ils prennent des acteurs réputés, ils peuvent encore tout foirer…

    Moi aussi quand j’avais 6 ans , je ne voyais pas les incohérences et j’avais beaucoup de plaisir à visionner cette triologie…
    mais j’avais 6 ans, c’est tout le problème…

  96. KYLO REN : « Ainsi, nous avons capturé le meilleur pilote de la Résistance… »
    POE : « Jamais je ne parlerai, jamais je ne vous dirai où est la carte ! »
    KYLO REN : « La carte ? Mais on n’en a plus besoin, gros bêta… On t’a sous la main : je lis dans tes pensées et dans 30 secondes, je t’aurai arraché la localisation de la base de la Résistance, les détails sur ses dispositifs défensifs et hop, dans 20 minutes on lance une attaque surprise dévastatrice ou on teste notre superarme dessus. »

    • Sauf que si tu avais suivi le film un peu, la carte sert à donner la localisation de Luke Skywalker, pas l’emplacement de la base. Le Premier Ordre veut mettre la main sur Skywalker pour le tuer et ainsi, anéantir les espoirs de la résistance de réformer un Ordre de Jedi et d’ainsi, rétablir l’équilibre.

    • Outre le fait que je vient de failer le début de mon com… Je voudrais juste rajouter au public d’Odieux Connard de quand même prendre le temps pour voir ce film. D’accord c’est un gros repompage de l’épisode IV mais bon dieu cela fait plaisir de revoir ses anciens personnages. N’oublions pas que ce film est à prendre comme le départ d’une trilogie et qu’il reste donc des chances de se rattraper ! Je finirai en rajoutant que, oui , j’ai adoré le film mais/et que OD pointe que les défauts des films sans parler des qualités… donc au lieu de dire comme j’ai pu malheureusement le voir  » Merci OD encore un film que je n’irai pas voir … bla bla  » , aller voir ce film juste par curiosité ( PS: si vous n’allez pas voir tous les films que OD critique je pense que vos choix se cantonnent à des films d’auteur … mais bon ^^ )

      • Alors perso j’aime beaucoup des films que l’OC (et pas l’OD, spèce de newbie ;p) mais celui-ci, il est vraiment tout pourri. Sérieux quand tu dis qu’il « pointe que les défauts des films sans parler des qualités…  » … Beh c’est quoi ces qualités ? Parce-que franchement à part le visuel qui est stylé et le fan service …

      • Je lis toujours la critique d’ OC après avoir vu le film et pas avant… Je suppose que d’autres qui lisent son blog font de même. Je ne vais pas « que » voir des films d’auteurs
        ou moins commerciaux. Parlons en d’ailleurs, ce serais pas mal qu ‘OC s’y colle… ça pourrait être très marrant….
        ‘Charlie’ s country », « Loin de la foule déchainée » et « Jauja » … que j’ai trouvé étrange voir pas terrible du tout pour rester polie …côté scénario ou interprétation (actrice de LDLF »). ils avaient de bonnes critiques … et pourtant.

        Je rigole bien des articles d’ OC, j’avoue même m’être bien amusée pour S.P.E.C.T.R.E. malgré pas mal d’écueils/
        L’un des films que j’ai le plus aimé cette année est d’ailleurs tout sauf intello et à petit budget : c’est le délirant « Kingsman ».

        Pour « Le réveil de la Force » j’ espérait bien mieux et le scénario m’a bien refroidit… quand à la prestation des acteurs vu le script, peut on s’attendre à plus où ne pas en trouver certains agaçant… ?
        Je suis loin de comparer Finn à Jarjar comme certains l’on fait….J ‘ai quand même eu du plaisir à voir le faucon et les anciens… ou admirer les effets spéciaux et décors…

      • @jojo : « Je lis toujours la critique d’ OC après avoir vu le film et pas avant… »
        Pareil, sauf cas de film qui m’intéressent pas. Typiquement Twilight …

  97. « Arpès que » + INDICATIF ! S’il vous plaît, Odieux ! Très bonne critique cela dit, qui permet de mettre des mots sur une grande déception.

  98. sérieusement a quel points les siths sont-ils stupide ? Ils ont déja perdu deux étoiles de la mort de la même manière et pour la troisième ils n’essaient même pas d’avoir une défense décente,c’est vraiment une arme qui coute la peau du cu en plus de mettre des plombes a être construite ?

    • A quel point? faut pas oublier que:
      – ils se tirent dans les pattes (Palpatine a tué son maitre, Vador trahis palpatine, et dans l’univers etendu c’est idem: ils s’entretuent pour le pouvoir ou des interêts).
      – ils ont detruit leur planète et leur ordre (les siths s’entretuent, mais faut pas oublier que Darth bane a tué tout les siths pour finir par former le fameux « toujours par deux » que palpatine a littéralement delimité par « toujours seul).
      – ils sont incapables de s’en tenir a un plan ou a une conduite (niveau incohérence de comportements, bonjour)

      Pourtant, être un sith c’est comme un jedi: cela demande de la discipline mentale et physique.
      En fait, je crois que le vrai problème viens qu’on prend surtout les plus psychopathes, derangés ou tarés pour devenir sith, avec le resultat qu’on connait.

      En jeu de rôle Star Wars, c’est devenu une private joke entres potes, parce que sincèrement, si il n’y avait pas eu les fantômes de Sith pour que l’ordre se renouvelle ou renaisse, les Siths seraient mort et enterrés depuis 5000 ans dans l’univers Star warsien.

  99. Cher Odieux, je ne peux que vous féliciter pour ce spoil très précis.

    Néanmoins, en tant qu’habitant de la charmante cité de Langres, je me dois de vous faire remarquer une grossière erreur sur votre deuxième vignette : il y a à cette époque (comme à toutes, certes) beaucoup trop de brouillard pour pouvoir observer le manteau neigeux.

    Cordialement,

  100. Ingénieur : Arme chargée dans 30 secondes
    Hux : Bien, préparez-vous à tirer !
    Ingénieur : Ah ouf. J’avais peur que ce ne soit qu’un exercice et qu’on ait à renvoyer l’énergie dans le soleil…

    C’est ce qu’on appelle la logique du premier ordre…

  101. Bon j’ai la flemme de lire les 300+ commentaires, alors j’énonce une idée peut-être déjà publiée ci-dessus. Un problème global est le personnage de Rey : elle est complètement cheatée. Elle a la force comme Luke, le côté féminin et intrépide comme Leia, et elle pilote super bien et sait entretenir/réparer un vaisseau et comprend le langage des wookiees (alors qu’elle n’a jamais quitté sa planète désertique pourrie), comme Han. Bref à elle seule, elle remplace le trio original…
    Que reste-il aux autres ? Finn (le stormtrooper) sait bien tirer. Ok :-)

    Ceci se ressent également pour la formation Jedi. Anakin est jugé « trop vieux » pour commencer la formation alors qu’il a 9 ans (ép. 1). Luke lui, commencera à 19 ans… Rey se forme toute seule en quelques heures à presque tous les aspects de la force (lire les pensées, influencer les gens, télékinésie, combat au sabre).

    • Oui mais Rey, c’est la fille de Luke !
      Quoi, c’est pas dit dans le film ? Ah non, mais moi j’ai juste vu les bandes annonces.

      • En même temps, il n’y a pas un seul moment surprenant, voire simplement créatif dans ce film…

      • Au fait, Puisque que vous le citez pour des idées sénaristiques, ça fait drôlement penser à l’une des cinématiques de SWTOR : le combat dans la neige entre une Jedi, un sith et un des nombreux soldats sauf que les ça fonctionne mieux pour SWTOR que pour le VII…
        J’aurais préféré une adaptation de ce jeu (et univers étendu) qu ‘une suite sans surprise qui n’apporte rien…

      • @jojo : tout fonctionne mieux dans SWTOR que dans ce film.
        Le pire c’est que c’est effectivement assez inspiré (visuellement) de l’univers Star Wars de Bioware (le masque de Kylo Ren c’est le même que celui de Revan par exemple).
        Ils auraient mieux fait de leur demander de faire le film …

  102. En colère depuis le visionnage du film, je vous remercie pour cet article, j’ai enfin pu rire et quelque chose de positif aura découlé de cette immonde bouse de film. Je crois que je pourrais tuer « Jar Jar » Abrams de chagrin, c’est dire.

    • Comme l’a dit l’OC dans un autre post que je ne retrouve pas, le problème n’est pas le réalisme, mais la cohérence.
      Dans Star Wars, il est communément admis que les vaisseaux et que la force… C’est acté, on ne revient pas dessus. C’est un peu comme si on construisait un monde dans lequel les objets s’attire à cause de la force de gravité. S’il se repoussaient ce serait incohérent, sauf si on sort le magnétisme du chapeau.
      Ce qui fait avancer l’histoire ici, c’est la stupidité des personnages, et l’incohérence de leur comportement. C’est ce qui est pointé dans cet article.

  103. sinon y a un truc aussi qui me titille:
    à la fin de l’épisode VI remasterisé on voit tout plein de gens sur tout plein de planètes faire le teuf car l’Empire est vaincu et tout le tintsouin … (on note que pour le coup les communications sont super efficaces et super rapides vu que les héros sont quand même sur une lune forestière primitive (certes ils ont aussi leurs vaisseaux mais bon))
    alors déjà tout ce petit monde fait la chouille comme à la chute du Mur de Berlin mais bon ils ont du vite déchanté (un peu comme les teutons) mais surtout l’Ordre Jedi était une institution multi-millénaire avant que Palpatine les défonce une vingtaine d’années avant la Bataille de Yavin puis les Sith dominent pendant 25 ans jusqu’à la Bataille d’Endor où ils se font poutrer par un Jedi … et 30 plus tard tout ça c’est devenu des légendes?

  104. Faut pas oublié non plus Han Solo s’approche à la vitesse lumière (300 000 km par seconde) de la planète Discretos-1 (sinon ils se prend le bouclier ou les radars je sais plus trop) mais arrive malgré tout grâce à des réflexes hors du commun à redresser son vaisseau avant de traverser Discretos-1 (et les deux planètes suivantes). Je suis sûr que l’odieux connard, du haut de sa mauvaise foi, accuserait la force.

    • >Je suis sûr que l’odieux connard, du haut de sa mauvaise foi, accuserait la force.

      Faut faire passer un test de midichlorien a Han Solo, je suis sur qu’il est positif.
      Tous des dopes.

  105. En plus des incohérences signalées dans l’article, quelques-unes me laissent pensif…

    Je résume.

    1) L’Etoile Noire était capable de détruire une planète, déjà. L’Etoile de la Mort, encore plus grosse, était, elle aussi, capable de détruire une planète. La nouvelle arme ultime est capable de détruire une planète, et elle est encore plus grosse. Sauf que cette fois, elle doit bousiller un soleil à chaque fois, pour ce faire.

    Alors plutôt que de gaspiller des kilomètres cube de bon métal en faisant des machins de plus en plus gros et de plus en plus coûteux, qui ne font pas mieux que la version 1.0 (Etoile Noire, donc), pourquoi l’Emp… le Premier Ordre ne refait pas une Etoile Noire bis, tout bêtement ? Avec, genre, un filet, ou même un mur, dans la tranchée.

    Non parce que là ça fait un peu « Hey, mec, le gars précédent, il avait une armure de 10 centimètres d’épaisseur, quel dommage qu’il ait laissé un espace libre pile poil à l’emplacement du cœur, et qu’on ait planté une aiguille à tricoter dedans ! Mais j’ai tiré la leçon des ses erreurs. J’ai une fucking armure de 25 centimètres d’épaisseur, avec exactement le même trou au même endroit. Cette fois, ça va chier ! »

    Enfin, on peut dire ce qu’on veut des méchants de Star Wars, s’ils manquent d’imagination, au moins, ils sont persévérants (comme les scénaristes, tiens).

    2) Et d’où la République connaît les informations sur la faiblesse de l’arme secrète ? (remarquez, fausse question : si même le mec qui vide les poubelles sait quel est le secret à ne dévoiler à aucun prix, tout le monde doit le savoir).

    3) Et pourquoi le Premier Ordre a-t-il besoin de soldats d’élite pour vidanger les ordures ? Je n’ose penser à l’arme vivante qui doit s’occuper de sortir le chien.

    4) Et pourquoi ce soldat en particulier devient-il gentil ? Je veux dire, il a été conditionné à tuer depuis la plus tendre enfance. Les autres, ce sont ses amis, les seuls qu’il ait jamais connu a priori. Alors pourquoi, tout d’un coup, il a, même pas des conflits de conscience, mais un basculement radical ? Autant imaginer un gamin spartiate devenir hippie.

    5) Enfin, Han Solo, Rey, tout ça, c’est les gentils, non ? Alors le côté, « hey, balançons notre prisonnière dans le système d’ordures pour qu’elle se fasse broyer lentement, hohoho, hahaha », le côté lolilol, référence aux vieux épisodes, je veux bien. Mais le Côté Obscur, toussa… non ? Je veux dire, s’il suffit de s’énerver un peu contre un gars pour frôler la déchéance totale, condamner un prisonnier désarmé à une mort atroce sans aucun but, autre que le fun, je n’ose imaginer le geyser de Force Obscure. Même Vador avait des raisons de torturer ses opposants.

    6) Et puis, genre, pendant ce temps, la République n’a rien fait ? Genre ton voisin nazi construit un gratte-ciel à côté de ta maison, et tu ne réagis pas ? Même si une démocratie peut réagir lentement, ça semble quand même étrange :P

    Problème d’arithmétique :
    Considérant la vitesse de progression de la taille des armes suprêmes des méchants dans Star Wars, combien d’épisodes faudra-t-il pour que leur arme suprême devienne assez grosse pour effondrer l’univers ? »

    • pour être honnête la nouvelle super-arme peut détruire plusieurs planètes d’un coup

      par contre pour recharger ça doit être bien galère de changer de système à chaque fois tout ça pour dézinguer une poignée de planètes … alors qu’il leur balancerait Justin Bieber ça suffirait amplement

  106. Un « film » d’une navritude sidérale. Je suis sidéré.
    Et pas la moindre bataille spatiale… Pour du space-opera…
    JJAbrams, quel escroc !

  107. >Un robot spherique qui se deplace par friction.
    Plus debile scientifiquement, tu meurs….

    Pas besoin d’editer mon premier lien. je n’ai pas dit que ca n’existait pas ou ne pouvait pas exister.
    J’ai dit que c’était débile de le faire. Aucun scientifique ne se servirait de ce type de déplacement car il n’a aucune utilité sinon l’effet esthétique.
    Mais bon Georges ne sachant pas lire….

    >Quand quelqu’un te demande poliment de développer, soit tu développes poliment, soit tu la fermes. Merci pour nous.

    Nous ? Tu te prends pour le roi soleil ? Et t’es gentil, mais vu la mauvaise foi de mes interlocuteurs, j’utilise le ton que je veux. ET si t’es pas content bah tu n’as qu’a pas me lire hein. Je te dis pas de la fermer, parce que contrairement a toi, je me prends pas pour un petit chef.

    • ‘ffectivement, tu te prends pas pour un petit chef tu te prends pour le plus grand génie que la terre ait jamais porté. Même si t’es infoutu d’appuyer sur « répondre » correctement pour poster ton commentaire, (c’est surement du aux multiples doctorats que tu as eu avant l’âge de sept ans et à tes 3 prix nobels)
      Pis c’est marrant il manque un bout de citation à ton commentaire :
      « La credi quoi ? Y en avait aucune a la base hein….
      Tu veux un autre truc tres con ? Un robot spherique qui se deplace par friction.
      Plus debile scientifiquement, tu meurs….On s’en fout, c’est joli. »

      Je vois bien un mec qui me dit qu’un robot sphérique c’est pas crédible, un comble que Sa Sommité Stephane ne sache pas s’exprimer.

      • Un doctorat en physique, un en littérature et un en études cinématographiques, déjà. Reconnaissez, Georges, que ça force le respect.

      • > Même si t’es infoutu d’appuyer sur « répondre » correctement pour poster ton commentaire

        Ou peut etre tout simplement que le site fonctionne avec des cookies et autre javascript que je désactive en grande partie et qu’apres une page arriere parce que les champs mail/nom n’etaient pas rempli il n’a pas foutu foutre le post au bon endroit. Je ne suis pas responsable des erreurs du site.
        Bref, ta reflexion est comme d’habitude a cote de la plaque et ne fait que confirmer tes problemes de cosanguinite.

        >Je vois bien un mec qui me dit qu’un robot sphérique c’est pas crédible,

        Comme déjà dit, tu ne sais pas lire; c’est débile scientifiquement, ca veut pas dire ‘non crédible’ ca veut dire que aucun scientifique n’en ferait un parce que c’est complétement débile…
        Mais bon Georges, y a que toi qui croit sérieusement que je n’étais pas au courant que les jouets existent….Ce ptit robot ayant fait la une un peu partout.

        A force de répétition ca rentrera peut etre dans les qqs neurones qui te servent a écrire, à défaut d’activer ceux de la compréhension de texte qui semblent s’être barres depuis longtemps.

      • Quand a Allya, je suppose donc que Microcosmos n’est pas un film que vous etes capable d’aprecier.
        Un indice; y a que des images…..et pas d’histoire.

      • Oui dans playboy aussi y a que des images et je sais l’apprécier, mais bon de là à dire que c’est de la grande photographie… (cela dit surement pas la plus mauvaise techniquement parlant)

      • Merci pour ce beau cadeau: » c’est débile scientifiquement, ca veut pas dire ‘non crédible’ » + « La credi quoi ? […] Un robot spherique qui se deplace par friction. Plus debile scientifiquement, tu meurs.  » Agencé comme ça, c’est de toute beauté.
        Mais c’est pas tout. Comme c’est noël j’ai le droit à un autre:
        « le site fonctionne avec des cookies et autre javascript que je désactive en grande partie  »
        auquel on ajoute:
        « Je ne suis pas responsable des erreurs du site. »

        Magnifique! Vraiment! D’aussi beaux raisonnements feraient pâlir un créationniste.
        Je suis gâté !!!

        Quand à mes supposés problèmes de « cosanguinite », ils te renvoient un peu brutalement à tes problèmes d’orthographe.

        Lalalalalala.

      • Georges, vous faites preuve d’un acharnement de toute beauté :)
        Toujours aussi mauvais en lecture (la crédibilité s’applique au film (mot que je reprends du post précédent) et dans le film le robot n’est pas crédible, car il ne pourrait pas fonctionner dans ces conditions :) justement parce que c’est débile scientifiquement.
        Ce que les inges de la NASA et autres scientifiques confirment, comme dans le lien que j’ai donné. (lien en anglais certes, qui est le langage scientifique par excellence au 21eme siecle, et que vous ne comprenez donc pas…quelle surprise)
        Vous pouvez donc insister a vous ridiculiser encore et encore c’est un vrai plaisir de vous voir vous tortiller au bout de la corde avec laquelle vous insistez a vous pendre.

        >auquel on ajoute:
        « Je ne suis pas responsable des erreurs du site. »
        Et oui un site est parfaitement capable de détecter la désactivation du javascript…
        (mais bon quand on est un ignare dans votre genre dans a peu prêt tous les domaines ça doit vous passer par dessus la tête)

        >Quand à mes supposés problèmes de « cosanguinite », ils te renvoient un peu brutalement à tes problèmes d’orthographe.

        L’argument ultime de L’âne savant :) Comme si l’orthographe faisait de lui une personne avec la moindre logique :)

        Continuez Georges, je me fais un plaisir de lire le prochain soit disant argument foireux que vous allez trouver pour essayer de vous faire passer pour plus malin que les inges de la NASA !

      • L’argument ultime de l’âne savant. La ‘cosanguinite’ et ‘les qqs neurones ‘ étant le pénultième et l’antépénultième arguments dudit âne, un mastermind tel que vous aurait du deviner qu’on en arriverait la. En parlant de ça je trouve d’ailleurs que, pour quelqu’un qui reproche à tout va le manque d’originalité, vos attaques sont d’un classicisme suranné. Si on ajoute à ça la réalisation médiocre avec oublis d’accords, d’accents, un vocabulaire pauvre, etc on peux sans conteste juger votre œuvre médiocre tant sur le fond que sur la forme.

        Quand à ta critique si originale sur ma maitrise de l’anglais j’y ai répondu par tout un site en anglais et une vidéo également en anglais. Mais comme t’as du désactiver les drivers de ta souris, ça fait comme pour le bouton « répondre »: t’es infoutu de cliquer sur les liens.

        Pour finir, du point de vue du ver, le pêcheur ainsi que le reste du monde doit effectivement avoir l’air de se tortiller au bout d’un fil. Fait gaffe dans quelques secondes ça sera la douche froide pour toi, et ensuite le gros poisson.

      • >etc on peux sans conteste
        Relisez vous George, votre grammaire et à revoir :) Je ne vous ferai pas l’affront de déceler toutes vos fautes, parce que vous ne meritez pas que je lise tous vos messages :)
        Deja que vous ne savez pas réelement lire comme je l’ai deja prouvé.
        C’est aussi pour ca que je me contente de message assez simple avec vous. Plus complique vous seriez perdu.

        >j’y ai répondu par tout un site en anglais et une vidéo également en anglais. Ni meme que j’y porte une quelconque attention tant votre ignorance hors de la maitrise du langage (toute relative comme on peut (avec un t, pas un x hein…)le constater)
        Contrairment a vous je ne porte pas grande attention a celle ci tant que le message passe.

        Ce que n’importe qui peut faire en tapant b88 tsur Google. Mais je constate que vous n’avez toujours pas compris ce que disent les inges de la NASA: Le robot ne fonctionne pas dans le film, car ce qu’il y fait est contraire aux lois de la physique la plus elementaire.
        Mais bon pour ca il faut vraiment comprendre l’anglais, pas seulement faire un copier coller de lien.

      • « Relisez vous George, »  » Deja que vous ne savez pas réelement lire. »

        J’aime beaucoup votre argument d’autorité « les inges de la NASA. » (ils ne méritent surement pas un accent ils n’ont pas de doctorats après tout)
        Et j’ai très bien compris ce que dit le monsieur, je te remercie. Je l’ai même déjà dit plus haut dans la discussion. Mais comme d’habitude le Stephane Sérenissime est prompt à rejeter sur les autres ses propres fautes(bien plus facile qu’une remise en question).
        A savoir que  » l’inge de la NASA » dit qu’il est très difficile pour un robot circulaire de se mouvoir sur du sable. Pas qu’il n’est pas crédible qu’un robot cicrulaire puisse se déplacer tout court, ce que tu as dit dans ton premier commentaire. Mais je suis tout près à reconnaître, comme tu as finis par l’admettre à demi-mot, que ta maîtrise du langage est à revoir et que tu as des difficultés à t’exprimer clairement. Ta thérapie progresse, bientôt tu te rendras compte que ta perfection n’est qu’illusion (et qu’elle ne dupe personne à part toi).

      • > ce que tu as dit dans ton premier commentaire

        Non. C’est ce que que tu imagines dans ton crane ne contenant guère qu’un dictionnaire.
        Un jour tu comprendras le sens des mots qu’il contient. Peut être. Vu comme tu es borné et ignare.

      • Un autre lien avec du français dedans, pour peu que vos neurones de compréhension reviennent
        C’est con pour vous hein Georges, mais l’orthographe, ca change rien a la science.

        http://www.tomsguide.fr/actualite/star-wars-bb-8-robot,49552.html

        >Celui qu’on n’est pas près de voir dans la vraie vie, c’est BB-8. Ayant la forme d’une boule, la coqueluche de Star Wars VII ne pourrait pas se déplacer convenablement sur autre chose que des surfaces planes, explique l’ingénieur de la NASA. Contrairement à R2-D2 ou C-3PO, BB-8 ne serait d’aucune utilité dans une mission spatiale, ajoute-t-il. Au mieux, il pourrait servir de mascotte.

        Bref, la credibilite de l’utilsation en situation reelle,est nulle. Comme votre intelligence en la matiere georges. continuez a lire le dictionnaire, vous n’avez visiblement pas le niveau intellectuel pour lire autre chose. Il y a une difference entre les jouets et les robots dont on attend une utilite. Point final.

      • Dans ton premier commentaire que je remet en entier pour ta cervelle de flétan: « La credi quoi ? Y en avait aucune a la base hein….
        Tu veux un autre truc tres con ? Un robot spherique qui se deplace par friction. »
        Les deux parties de ton commentaire sont liées par ces mots « Tu veux un autre truc tres con ? ». qui induisent un lien entre non crédibilité et robot sphérique se déplaçant par friction.
        Par friction tout court, pas par friction en opération de la NASA, ni par friction en « situation réelle » (qu’est ce qu’une situation réelle monsieur déni de réalité ?).

        Donc tu nous dit qu’un truc qui existe n’est pas crédible. T’es con (et borné).

        C’est comme si je disait: La credi quoi? Y en avait aucune a la base hein….
        Tu veux un autre truc tres con ? Faire un monument pérenne tout en acier oxydable.

        Or, à l’instar des robots se déplaçant par friction, la tour Eiffel existe. Discuter de leur crédibilité et insister qu’on a pas eu tort comme tu le fait est le signe évident d’un esprit malade et fermé par de magistrales œillères. Au point d’en renier la réalité car elle ne lui convient pas.

      • Le Robert Kennedy de la NASA exagère la vérité -comme souvent avec les américains- « le film est super, nous on est les meilleurs en robotique »
        En réalité les compétitions qui sont montrées en vidéos sur wired sont très très loin d’atteindre la qualité de C3PO. Il y a un gros problème de robustesse, un gros problème d’équilibre dès que l’environnement n’est pas simple et statique, et un gros prolbème d’autonomie.
        Evidemment que R2D2 et C3PO sont plus crédibles que BB8 car ils ont été inventés en se basant sur des concepts de robots, alors que BB8 a été inventé par des designers graphiques qui trouvaient cela cool.
        Mais discuter la crédibilité scientifique d’un robot de Star Wars qui en plus est capable de fonctionner physiquement est juste ridicule. Il est quand même question de magie (la force), de sabre laser, de pistolet laser dont on voit les salves et qui se déplacent plus lentement qu’un projectile d’un pistolet classique, de voyages en vitesse lumière (et sans effet relativistes en plus), voire carrément plus vite que la lumière, de planètes qui ont toutes une gravité et une composition d’atmosphère compatibles avec la vie humaine, de vaisseaux spatiaux qui quittent les planètes en ayant des réacteurs comme des avions et pas comme des fusées (c’est à dire pas dans le sens pour contrer la gravité), des spiders ou pods qui lévitent statiquement…

  108. La première bande annonce, je me la suis repassée en boucle au moins 20 fois, elle m’a fait rêver comme un gosse.
    Je n’ai pu voir le film qu’hier, en 3D et en américain sous-titré. Je ne sais pas si ça ne le fait qu’à moi, mais c’est impossible de regarder les sous-titre en 3D. Ceci dit, les dialogues étaient d’un tel niveau que j’ai tout compris du premier coup. Surtout qu’on me prenait pour un con.
    Au bout de 5 minutes, je me suis dit qu’en fait c’était un cadeau de Noël d’Hollywood à M. Connard. Et quand le méchant a enlevé son casque, … eau précieuse! non mais c’était tellement évident – tellement répugnant surtout.
    Et la scène finale. Non, mais cette scène finale. C’est vraiment censé donner envie de voir la suite? Le mec, il est crédité en deuxième position au générique pour 30 secondes de regard de bovin?
    Bon sang, j’y croyais à ce film. Naïf que je suis.

    • Et oui, toi aussi , tu t’es fais avoir par la bande annonce… alléchante…. mais , il y avait qu’elle de bien.

      Comme , ils compte sortir 1 film de la franchise SW chaque année, ils vont finir par dégouter même les plus grands fan de la saga…en plus du battage marketing…
      En tout cas, c’est ce qui m’est arrivée suite au Hobbit ….

      Pour la 3D : je supporte pas non plus – en fait, j’ai tenté une fois et depuis un mal de mer prononcé, je ne vais voir que le bon vieux numérique (je suis astigmate ce qui doit pas arranger les chose). Finalement, j’ai l’impression que la 3D, ça convient à très peu de monde…

  109. Bon allez les enfants… ( Georges Abitboll & Stéphane ) on va dire stop içi parce que… LE PÈRE NOEL IL EN A MARRE DE VOS CONNERIES !!! Vous allez pas avoir de cadeau ! ( c’est moi ou on a déjà passé Noël ? ) mais il va revenir ! Et vous reprendre vos fucked cadeaux de merde ! Et venez pas me dire : * voix extrêmement aigu * ( voir les Tutos sur YouTube ) aaaaaaannnnnhhhhh mais il peut pas faire ça c’est le père noëëëëël !! Parce que d’une FEEERME TA GUUEEEULE ! FEEERME TA PUUUTAIN DE GROSSE GUEULE ! OUUIIII COOOOMME CAAA !!! Et de deux si il peut !! ça s’appelle le père fouettard et c’est le côté obscur de la force mon pote !! Oui ça inclut les serviettes ! Oui ça inclut SE FAIRE FOUETTER à coup de serviettes !!
    Alors reste calme mon pote ! Sinon c’est le père fouettard qui t’attends devant ta putain de porte ! J’taurais prévenu !!
    Bon moi j’vous laisse faut qu’j’aille écraser des chatons !! Camille et Chocolat, J’vous aime putain !

    • * voix extrêmement aigu * ( voir les Tutos sur YouTube ) aaaaaaannnnnhhhhh mais il peut pas faire ça c’est le père noëëëëël !! Parce que d’une FEEERME TA GUUEEEULE ! FEEERME TA PUUUTAIN DE GROSSE GUEULE ! OUUIIII COOOOMME CAAA !!!

  110. Personne aurait conservé une trace du commentaire du Gloubi par hasard ? Je suis curieuse de savoir ce qu’il y disait !

  111. L’acteur qui joue Kylo Ren jouait déjà une grosse tête à claque dans la comédie While we’re young, on l’imagine mal jouer autre chose… Sinon j’ai passé un moment pas désagréable malgré les efforts de Finn et d’autres, mais ça ne souffre pas la moindre analyse, c’est certain.

  112. Ah, et puis je savais bien que j’avais déjà vu ce général rouquin quelque part : avec Oscar Isaac et la troublante Alicia Vikander dans Ex Machina, un bon film, la preuve : il n’a pas fait l’objet d’un article sur ce blog…

  113. Merci de me permettre de rire grâce à Star Wars. Mais je ne serai pas si dur que toi avec ce pauvre JJ qui dois faire ce qu’il peut avec une base bien creuse. Lucas est le Steeve Jobs du cinéma un magnifique publicitaire capable de vendre des produits médiocres en les faisant passer pour des produits de luxe.
    Finalement des personnages sans charismes joués par des comédiens qui n’ont dû croiser aucun directeur d’acteurs pendant tout le tournage, c’est la marque de fabrique de la trilogie originale.
    Le merchandising plus important que les films, aussi une tradition.
    Si je suis votre magistrale critique cher OC, ce nouvel épisode est parfaitement dans la lignée de tous les autres et le cahier des charges est respecté, les figurines et autres produits dérivés se vendent.

  114. Le mot « spoiler » commence franchement à me fatiguer et je reste poli. Manque de vocabulaire, d’imagination, de culture, colonisation américaine ? Déjà si les gens parlaient français : dévoiler,éventer, déflorer, révéler, divulguer, etc.

  115. Cher maître, pourriez-vous remplacer le terme anglais beholder par tyrannœil, son équivalent français ?

    Sinon, une autre incohérence, les grands méchants qui sont presque prêts à tirer (arme chargée à 99%) se font harceler par la résistance. Pourquoi ne pas tirer tout de suite à presque pleine puissance ? S’il réussissaient, la planète serait quand même rasée, voire anéantie. S’ils se ratent tandis que l’énergie se perd dans l’univers (tant pis pour la civilisation qui n’avait rien demandé à des années-lumière de là qui recevra le tir) … Et bien ils ont gagné quand même ! Car une fois l’énergie de l’arme déchargée, la planète privée de soleil deviendra vite, comme le film, un caillou glacé et sans âme qui vive, à la dérive au milieu de nulle part.

  116. Minuscule erreur à la fin de l’introduction: il est écrit « Star Wars VII – Le Retour de la Force »; c’est « Le Réveil de la Force ».

  117. Je suis un mega fan de star wars et je trouve cette critique très bonne. Tu as mis le doigt sur tout ce que j’ai ressenti devant ce film et tout ce que j’ai pointé.
    C’est pour moi le pire film Star Wars. Car même si les anciens ont des défauts, ils ont aussi des qualités, là il y a énormément de défauts et très peu de choses positives.
    Plus ça avançait plus j’avais l’impression de me faire sodomiser par un vers des sables

    • Certes, il y a un scénario anémique et des acteurs pas très inspirés….. mais c’est pas pire que la prélogie…..

    • …Pas du tout ? Il est réalisé par le réalisateur de 3 épisodes de Breaking Bad, de Bojack Horseman et du film Looper. Je suis toujours impressionné de voir combien les gens diffusent des infos sans la moindre minuscule recherche derrière.

      • « Je suis toujours impressionné de voir combien les gens diffusent des infos sans la moindre minuscule recherche derrière »

        Sauf que si Star Wars VIII est bien réalisé par Rian Johnson, Colin Trevorrow s’occupera bel et bien d’un Star Wars : le IX.
        Donc ce n’est pas de l’absence d’information, juste une petite confusion ;)

  118. Pingback: Les meilleurs films 2015 de la rédac’ | Le Comptoir·

  119. Cher Mr. Connard,

    J’avoue avoir eut la flemme de lire tout les commentaires pour voir si quelqu’un avait déjà exprimé cette idée, mais je suis très étonnée que vous n’ayez pas moqué le fait que le méchant Darthy soit interprété par le frère jumeau caché de Jean Sarkozy…

    • Sauf qu’il a au moins une tête sinon deux de plus que Sarkozy. Donc y’en a un qui n’a pas mangé sa soupe… ou l’autre qui est tombé dans la marmite.

  120. Ahhh j’ai enfin retrouvé mon mot de passe !

    Bon je ne suis pas fan de Star Wars, je n’ai pas d’attirance particulières pour une histoire qui se déroule dans une galaxie et où toutes les personnes/lieux/zones sensibles/méchants se trouvent comme par hasard au bon endroit et au bon moment.
    Oui je sais, c’est la force…
    Pffff… Les Geeks me font détester ma propre race. Un peu comme si j’étais un Sénégalais qui entrait au Ku Klux Klan…

    Quand j’ai regardé ce film, je me suis dit la même chose que toute personne sensée qui n’est pas complètement abrutie par le concept de « Star Wars c’est intouchable, cay trop bien et puis c’est tout. Non on ne va pas en discuter sauf si tu plébiscites avec moi enfoiré ! » , a savoir « Oh putain c’est exactement l’épisode 4 dans les moindres détails ! »

    Bon, dans l’ordre, le sabre laser avec une garde… hmpf.
    La négation de toute la personnalité de Luke qui se barre pour du rien. Comme ça.
    Les stormtrooper fan-service (l’empire avait été détruit, mais on va récupérer les tenues militaires, moui c’est vrai qu’elles sont tactiquement optimables)
    Le stormtrooper quota (désolé mais c’est un peu gros) qui peut se servir d’un sabre laser sans entrainement…
    La fille de Luke qui pensait que la force était un mythe mais qui sait très bien que pouf pouf elle peut manipuler la pensée d’un stormtrooper pour la détacher.
    La fille de Luke qui sait contrer le contrôle mental alors qu’elle découvre à peine la force.
    La fille de Luke qui est scavenger mais sait piloter tous les vaisseaux, tout réparer, parler avec tous les droïdes, parler avec toutes les créatures…
    La fille de Luke qui domine un Sith formé depuis des années juste parce que.
    Kylo Ren qui cumule toutes les débilités possible… Il met un masque qui déforme la voix sans aucune raison (si ce n’est, comme pour son sabre, de vendre des collectors aux vaches à lait), il suit la voie de son grand père qui était mort avant sa naissance, il a le charisme de Nicolas Cage ainsi que la grande qualité de son jeu d’acteur…
    Han Solo qui meurt après des adieux déchirant de Leia… « trouve notre fils et ramène le », encore une phrase qui équivaut à une peine de mort dans les films américains…
    La rébellion doit encore détruire une étoile de la mort (oui je sais c’est une planète bandes de geeks idiots) ??? Bordel mais c’est si facile à construire ces trucs ? il faut 1 an et demi pour construire une maison Castor en emmerdant tout le voisinage et la tout se passe bien merci ???
    Une fois encore un droïde qui porte le message…
    Une fois encore une planète désertique…
    Une fois encore le faucon millenium…
    Une fois encore Han Solo et Chewbaca qui escortent le padawan vers la résistance…

    Pfoulalalala et j’en ai oublié plein…

    • Et oui ! tu as presque tout dit….
      J ‘aimais bien les premiers car c’étaient de bons souvenirs d’enfance… comme Retour vers le futur ou les Indiana Jones…. mais cette fois : !Niet
      Au fait, y êtes vous allez avec vos enfants ? ont ils aimés ?

      • Avoir une progéniture n’est une bonne idée ni pour moi, ni pour eux…
        Je serais bien en peine de vous répondre, mais en me basant uniquement sur ma jeune sœur qui a 15 ans de moins que moi, il semblerait qu’abreuver les enfants de lisier depuis leur prime jeunesse suffise à leur faire apprécier n’importe quoi.

    • Juste une remarque sur ce que tu as souligné….. sans vouloir tenté de faire de la psycho à deux balles pour combler un trou scénaristique…… moi si je suis jedi enseignant et que mon meilleur élève massacre tous les autres en passant du côté obscur, j’aurais envie de m’enfuir, de me cacher en me disant que 1 j’enseigne comme une merde, 2 vaut mieux aucun jedi suceptible de passer du sale côté que de créer de nouveau danger publique……
      Après quand on pense que son meilleur élève c’est Kylo Ren, ça laisse présager du fait que Luke est effectivement une quiche tant que maître Jedi……

      • Certes… Un jedi qui aurait plus de 10 ans de formation et qui successivement se prend un coup d’arbalète laser, galère contre un stormtrooper renégat au charisme proche du sien puis se fait battre par une donzelle qui vient de découvrir que tiens je peux utiliser la force et un sabre laser…
        Luke Skywalker travaille dans l’éducation nationale…

  121. Super spoil qui souligne bien les faiblesses en omettant avec un « brin » de mauvaise foi les qualités du film…
    Je ferais simplement une remarque sur le propos liminaire qui tend à démontrer que le scénario de ce 7ème opus est un calque du 1er…… Ben en même temps, en terme d’originalité, le retour du Jedi était aussi un repompage énorme du premier épisode avec la formule magique : on est mal ils ont une super arme / il faut une équipe quasi suicide pour éclater le bouclier de défense / et une flotte de petits X-wings pour taper pile poil là où ça va sauter……
    Bref, ça n’a jamais été sur le scénario général que Star Wars s’est distingué, mais plus sur un univers, un capacité à faire s’attacher à des personnages, et des effets spéciaux…..
    Donc rien de nouveau, mais rien de décevant non plus.
    C’est dommage que JJ ne travaille pas avec les scénaristes Bioware de SWTOR, il y aurait matière à enrichir, je crois.

  122. Petite question, Odieux : quelle type de poches avez-vous pour y caser un Mauser C96 sans que ça se remarque ? C’est pas vraiment un pistolet de poche…

    Pif pouf magie ou boule de fumée ninja ?

  123. Vu le film hier. Lu cette critique aujourd’hui.
    Je trouve qu’il y a quelques exagérations quant à vos estimations sur la mémoire des gens sur ce que sont les jedi dans cette galaxie lointaine, très lointaine : les péquenots de Jakku sont manifestement sous-éduqués et ces histoires de bataille, c’était il y a une génération au moins, dans un Empire qui a mis lui-même vingt ans à dénigrer et éradiquer les Jedi, pour en faire une légende pour faire peur aux enfants (plus ou moins). Donc perso, cette incrédulité vis-à-vis de la Force, ça ne me gêne pas plus que ça.

    Par contre…

    Rey = Katniss, je pars faire du boudin dans la forêt d’une planète inconnue alors que le destin m’offre une vie tellement plus épanouissante que crève-misère sur une planète désertique minable… mais tout va bien. Même l’actrice a un air de Jennifer Lawrence.

    De la part du créateur de « Lost », je pose la question : qu’a fait JJ Abrams de son sens du mystère ? C’était navrant. Du début à la fin, aucune tentative de faire du suspense autour des identités des protagonistes. C’était déjà cousu de fil blanc tel quel (pour ceux qui connaissaient la trilogie d’origine), mais quand le grand Snorky balance « ton père HAN SOLO » à Kylo Ren en articulant bien le nom au cas où on n’aurait pas entendu… Pfffffff.

    Enfin, toute crédibilité à ce film a été achevée lorsque Kylo Ren a montré sa bobine : bon sang, mais c’est JACQUOUILLE LA FRIPOUILLE !! Dans une version emo, histoire de détruire ce qui lui restait de charisme. Au prix où sont les lentilles blanches édition Marilyn Manson, c’est du gâchis complet. Tout ce que je voyais, c’était Jacquouille, et de tout le reste du film, j’imaginais Kylo Ren hurler « Okay », « Diiiingue », et dire à Solo : « je suis ton fillot, tu me reconnaissois ? »
    Son absence de charisme va de pair avec ses réactions de débilou quand il détruit des postes de commande à coups d’épée laser pour passer sa rage. J’en suis venu à prier le retour de Hayden Christensen dans le prochain film.

    Bref, soirée pas complètement gâchée, mais pas loin.

    • Jacquouille ! lol : Avec sa moumoute, je l’imaginais en train de faire les araignées dans l’atelier où je bosse… il aurait était plus à sa place.

      Je remarque, qu’il y en a beaucoup qui regrette « presque » la prestation de Hayden Christensen… qui notent le comportement de petit garçon capricieux de Ben Solo qui casse tout (sur le coup je pensait qu’il allait plutôt étouffer le militaire à la mode de Papy Vador)….
      Mais si tous sont d’accord au sujet de leur comportement idiot et caricatural… ne faudrait il pas mieux s’en prendre aux scénaristes, dialoguistes et réalisateurs ??? Car c’est bien eux qui leurs disent de dire ou faire ceci ou cela avec le résultat catastrophique que l’on connait. Et je suis pas certaine que les acteurs aient quoi que ce soit à y redire … (les contrats ont l’air des plus strictes, encore plus depuis que SW appartient à Disney)…
      Bref, je mets au défit n’importe qui de jouer les fameuses scènes du 2 entre Anakin et Padmé ou celle de Ben dans le 7 sans avoir l’air débile …
      .

    • Holla fillot !! hollaaa ! c’est vraie que j’avais pas fait le rapprochement mais on a comme un air de famille, c’est certainement un descendant direct du type « Jacquouillor » XD

    • Je me demande s’il y avait pas une exigence sur la fiche des producteurs, du style : « accessible à un enfant de 6 ans », question de marketing, tout ça :-)

  124. Comme tant d’autres, j’ai vu cette production et il me semble que c’est ciblé pour un public tout à fait particulier: à savoir la même qui a, benoîtement, apprécié Prometheus, Avatar, le Titanic et les blockbusters récents (sans imagination, tout est prémaché, prédigéré). Sinon ce produit a été remarquablement conçu, visuellement JJ Abrams évite tous les faux-pas des épisodes 1-3 et se concentre sur ce qui a fait le succès des épisodes 4-6. Le problème est que les acteurs sont passables, il n’y a aucune émotion ni alchimie, la mort de Han Solo ne provoque rien (par exemple). Et montrer les anciens des épisodes précédents n’avait aucun sens, les évoquer aurait eu plus de poignance. L’histoire en elle même est incohérente: la résistance, l’empire sont devenus quoi exactement. Kylo Ren est pathétique, et Rey qui se découvre des pouvoirs incommensurables… bref, non. L’humour qui devrait être relégué aux personnages secondaires est souvent, lourdement, commis par les personnages principaux. Les incohérences sont nombreuses. Certains personnages n’ont aucune présence d’esprit ou même de logique interne (comment le « capitaine » Phasma se laisse dicter sa conduite par un moins que rien à la moindre incartade, comment le stormtrooper Jean-Marie change d’attitude à la moindre suggestion). En fait, comme dans beaucoup de productions récentes, on demande au public de remplir des trous incohérents, et ce public de s’exécuter avec une déférence inqualifiable.

  125. Cher Odieux,

    J’ai attendu d’avoir vu le film avant de lire votre spoil et suis entièrement d’accord avec vous, il s’agit du plus mauvais de tous les Star Wars que j’ai vu, il ne reprend même pas la « vrai » suite de l’histoire circulant depuis bien longtemps grâce à de nombreux auteurs.
    Cependant, je ne saurais que conseiller au gens désireux de rigoler en famille de télécharger gratuitement ce film dès que possible afin de profiter de ce moment unique ou le méchant retire son casque (j’ai bien cru mourir de rire) et de toutes ces apparitions depuis.
    Il s’agit en effet du premier méchant chez qui je constate un charisme négatif naturel (Bon, pour ce qui est de bouger le bras sans clavicule, il n’est pas tout seul) et la possession d’un artefact conférant un bonus supérieur à 20 dans une des caractéristiques de bases (Charisme sans casque = -10, avec casque = 12).

    • Sans forcément vouloir défendre le film à tout prix (même si je l’ai bien aimé, il a quand même le très lourd défaut, mis en valeur par OC, d’avoir une intrigue photocopiée de l’épisode 4…), je trouve que contrairement à ce que tu dis, l’incarnation du méchant est très bien choisi. Le personnage est un gamin immature qui fait sa crise d’adolescence: Il fait plusieurs fois des crises de colères ridicules, il n’est pas si fort que ça avec la Force et ses motivations sont vraiment puériles (contrairement à Anakin qui s’est fait manipuler pour sauver Padmé, Ben veut juste devenir « badass » comme son grand père…). Si l’acteur et le personnage était aussi charismatique que Darth Vader dans la première trilogie, c’est là qu’il aurait fallu crier au scandale. Anakin a mis 3 films à devenir Darh Vader. Et il était tout aussi ridicule au début (rappellez vous l’épisode 2 lol). Ca m’aurai déplu que Kylo Ren soit l’équivalent de Darth Vader dès le début. Finalement la dégaine de l’acteur colle parfaitement au personnage.
      Ensuite concernant ce que tu appelles « la vraie » suite fait par d’autres auteurs. Elle est pas du tout vrai. C’est comme pour les comics Marvel ou DC, différents auteurs ont chacun à leur manière interprété l’univers de Star Wars et crée ce qu’on appelle l’univers étendue Star Wars. JJ Abrams et les différents scénaristes ont, dès le début, fait le choix de ne pas reprendre l’univers étendu et de continuer l’histoire à leur maniere. C’est vraiment dommage qu’il se soit contenté de photocopier l’intrigue de l’episode 4 mais suivre l’univers étendue n’était pas forcement ni un bon choix (cf les histoires absurdes qui en font partie genre les clones de l’empereur mentionné dans un des commentaires de ce spoil) ni un choix obligé non plus.

  126. De loin le compte-rendu le plus sensé que j’ai pu lire (et bien entendu le plus drôle!).
    Un reboot, pourquoi pas, mais pourquoi ne pas l’assumer, et, bordel de bouse de taun-taun, toutes ces incohérences scénaristiques !!!!
    j’ajouterai à la liste :
    – débarquer à trois sur Discretos alors qu’ils sont des centaines chez les « résistants » à attendre d’être désintégrés sagement .., au moins dans le retour du jedi, ils envoyaient toute une troupe sur Endor pour maximiser les chances de réussite !
    – le curieux déroulement du temps, très très au ralenti- dans le compte-à-rebours final, mais peut-être que le réalisateur a piqué de la téléportation à Star Trek pour que ses personnages rentrent et sortent – et même circulent : cf le coup des retrouvailles – dans l’immense bâtiment en quelques secondes.
    – Et ce con de Chewbacca, qui a su récupérer sa copine avant l’explosion, sur la montagne, il n’aurait pas pu la déposer au sommet de l’île pour rejoindre Luke directement, plutôt que la faire se taper toute la falaise! Heureusement, pourtant habituée au désert, elle a le pied montagnard, la bougresse ! … aucun signe d’effort.
    « Le Monde », dans la première version de sa critique, avait bien parlé de « scénario à la limite de la crétinerie  » (avant de s’auto-censurer quelques heures plus tard par un « scénario d’un simplisme navrant »)… Non, le scénario est purement crétin. Encore pire qu’Avatar, c’est pour dire ! Aucune émotion (sinon, quand même, le fait de revoir Luke à la fin), des dialogues à chier… Même Luc Besson aurait fait mieux.
    Ce qui fait du bien, en revanche, c’est la discrétion du numérique que Lucas avait vomis avec un mauvais goût sans équivalent dans la trilogie précédente, au bénéfice de décors naturels.
    Tiens, personne n’a remarqué la ressemblance troublante (même sourire) entre l’actrice principale et l’héroïne d’Alias (J. Garner), la série qui a fait le succès du réalisateur il y a longtemps, très longtemps… ? Il nous ferait pas le coup de Hitchkock avec Tippi Hedren / Eva Marie-Saint vs Grace Kelly pour qui il en pinçait fort par hasard ?… Y’a aussi du copinage ou (surement) un très mauvais clin d’oeil à cette même série via la distribution (au moins un acteur d’Alias, le gros pilote de X Wings à la fin).

    • Y a trop d’arbres en haut de l’îlot ! et puis, le Faucon risquerait de décoiffer Luke…. De plus , le parking est en bas ! faudrait pas prendre un PV.
      Tu trouves pire qu’avatar ? c’est kif kif … au moins j’avais bien rigolé. Pour l’instant la pire trilogie pour moi est le Hobbit…. mais Les nouveaux Star wars, vont peut être le doubler….

      Cher Odieu Connard quel est le palmarès des films les plus mauvais que vous avez visionné cette année ? … et qu’avez vous aimé …? si votre esprit tordu arrive encore à apprécier quelque chose ??? LOL !
      Bon réveillon à tous.

      • La pire trilogie serait donc le… Heaubith ? Mais de quoi parlez vous ? On aurait adapté le Hobbit en film ?
        Dieu bénisse le flashouilleur de Men In Black que j’ai acheté sur le bon coin…

  127. Petite question : comment peut il y avoir une atmosphère,un climat, de l’eau sous forme de neige, de la végétation sur cette planète x étoile noire ? comme elle change de système solaire tous les 2 jours et même absorbe les soleils quelle croise ? ça semble même plus accueillant que Hott ???
    Cela aurait été une sorte de planète aride (pourquoi pas), où il faut se déplacer avec un système respiratoire tel que ceux des spationautes pourquoi pas ??? mais là ???

    ça me fait penser à avatar où là aussi, les règles de la physique sont bien aléatoires (montagnes flottantes) alors que les personnages – de masse moindre) ont besoin de dragons pour voler … étrange lol ! Juste parce que c’est cool !

    Les scénaristes habitent Denver et fument un trop …. Mais j’oubliais, c’est un monde féérique et l’on peu faire n’importe quoi …

    • Nan mais dans Avatar les îlots ont un cœur en supraconducteur qui annulent la gravité !
      Pauvre manant sans cervelle va !

      • Ah , je me disait aussi ? mais bon c’est quoi un cœur en supraconducteur Magnus ? Lol !
        Au fait tu revends pas ton flashouilleur de MIB ? ça m’intéresse…

      • Je le garde, entre Jurassic World, Star Wars 7 et Le Hobbit, mon enfance est trop souvent violentée pour que je m’offre le luxe de m’en séparer…

  128. Bin moi j’ai bien aimé le dernier Star Wars. Alors oui c’est une repompée sans vergogne des films précédents mais je m’en fous. Les épisodes 1 à 3 m’avaient profondément ennuyée et la magie n’avait pas fonctionné (en dehors des critiques légitimes qu’on peut leur adresser). Avec celui-ci au moins j’ai pu prendre mon pied et profiter du spectacle, j’avais vraiment l’impression d’être de nouveau dans l’univers.

    Le nombre de commentaires aussi durs envers le film me laisse perplexe.
    1. Les Star Wars n’ont pas eu le succès qu’ils ont actuellement pour leur jeux d’acteurs époustouflants, ni pour leurs scénarios ciselés (le 6 est déjà une grosse resucée du 4 et ça n’a jamais choqué les foules), ni pour l’originalité de leurs ficelles scénaristiques (le côté souvent TGCM de la force), ni pour leur cohérence irréprochable, etc etc. Les gens aiment Star Wars pour les batailles dans l’espace, les sabres lasers, les vaisseaux spatiaux, les aliens pittoresques, le combat des rebelles David contre l’empire Goliath et toute la clique de références cultes. Pourquoi reprocher au 7 des choses qu’on passe aux premiers épisodes de la trilogie ? Certes, les scénaristes aurait pu se fouler un peu plus pour faire une histoire plus originale, j’approuve. Du coup, au lieu d’avoir un très bon film, on a juste un film sympa. Mais pas une grosse daubasse qui encule l’œuvre et ses fans, non.

    2. Les fans qui veulent de l’originalité et qui hurlent sur la tête du nouveau sith parce qu’elle correspond pas à la gueule de l’emploi, c’est juste navrant. Vous vouliez de l’originalité ? Bin vous en avez, là. Ça change du méchant avec une sale gueule ravagée juste pour faire méchant. Vous vouliez quoi pour un gamin de 20 ans ? Alors oui il a le charisme d’une huître mais ça renforce justement le personnage qui a le cul entre deux chaises et qui est complètement complexé par rapport à sa famille (et entre les parents et les grands-parents, y a de quoi).

    3. Enfin ceux qui méprisent les fanboys de base qui acclament le film (soi-disant) comme des moutons mais qui râlent sur des détails aussi triviaux que la garde du sabre … je crois que ça se passe de commentaire.

    En conclusion : certainement pas le film de l’année mais j’ai passé un très bon moment. J’irai le revoir avec plaisir si mes finances me le permettent, parce que ce genre de film c’est quand même mieux au cinéma. Le manque d’originalité du scénario ne m’a pas gênée pour une remise dans le bain après les étrangers qu’avaient étés pour moi les épisodes1 à 3, mais faudra quand même se sortir les doigts pour les suivants.

    • Bonjour marie,
      je suis content que vous ayez apprécié ce film et que vous ayez passé un bon moment.
      Cela ne m’empêche pas, sans aigreur et sans jalousie ni mauvaise foi, de trouver ce film très mauvais pour trois raisons principales :
      1. il pompe le scénario et les situations des volets 4 et 6 sans rien ajouter véritablement d’original (à part une femme en héroïne et un black). Les épisodes 1 à 3 étaient peut être ratés à bien des égards mais ils avaient au moins apporté des nouveautés et pris des risques.
      2. le méchant Disney hésite et lutte pour ne pas se laisser tenter par le coté lumineux de la Force. C’est une gigantesque farce qui démontre que le mythe de Star Wars et, plus généralement, la logique de base sont bafoués. Le pouvoir, la puissance, la Force sont des tentations à la démesure, l’abus, l’hubris…le mal. Les personnes qui découvrent le pouvoir et la puissance ne luttent contre la tentation de s’en servir pour papouiller des bébés panda, mais contre la tentation d’écorcher vif, et à distance par la force de sa pensée, une portée de chatons,
      3. l’héroïne maîtrise la Force en 30 mn sans formation, sans rite de passage…par magie…pouf ! A se demander si ce n’est pas un film Europa.corp genre Lucy
      Bref : c’est plus un film dans la lignée des « Divergente », « Hunger game » ou « Twilight » qu’un Star Wars. Tout se passe comme dans un rêve avec des héros qui savent tout, peuvent tout sans le moindre effort réel : des rêves d’adolescents tout au plus.

      • Bonjour Cyranitto,
        j’avoue que je n’ai pas été moi-même très subtile dans la représentation des avis contre l’épisode 7, mais se faire tous les commentaires d’une traite (avec quand même une bonne partie que je trouve de mauvaise foi) ça laisse des traces.

        1. je suis d’accord avec vous, mais comme je le disais plus haut, les star wars n’ont jamais été appréciés pour l’originalité débordante de leur scénario. Vous le dites vous-même, sur la première trilogie on avait déjà 2 épisodes sur 3 qui avaient grosso-modo la même histoire. Alors un peu plus, un peu moins, ça me choque pas spécialement. On peut effectivement reprocher à Disney de ne pas s’être foulé, mais que certains se sentent trahis, je trouve qu’ils poussent le bouchon un peu loin.

        2. là je ne suis plus d’accord avec vous. Il a toujours été question d’équilibre dans la force à star wars. Ça sous-entend que le passage côté lumineux/obscur est possible dans les deux sens (c’est d’ailleurs ce qui s’est passé dans les romans pour certains persos il me semble), et donc qu’il y a bien des mécanismes qui poussent vers l’un ou l’autre. Les siths ne mettraient pas autant d’énergie à corrompre des jedis si le passage du côté obscur était si facile que ça. Le côté « plus facile » du côté obscur de la force est une illusion qui piège ceux qui ont un reste de moralité en eux. Suivre ses pulsions au lieu de son code moral oui, c’est plus facile ; mais assumer les conséquences des actes qui en découlent ça l’est beaucoup moins. Vador en est une preuve flagrante : il bascule définitivement du côté obscur quand il pense avoir tout perdu (de sa propre faute, d’ailleurs). Mais une fois qu’il a appris qu’il y a finalement quelque chose à sauver, il est incapable de laisser son fils mourir face à Palpatine. Anakin était un petit con qui a été manipulé de telle façon qu’il a lui-même détruit ce qui pouvait le rattacher au côté lumineux. Il a eu la réaction typique de quelqu’un qui s’enfonce encore plus dans ses erreurs car il est incapable d’assumer ses responsabilités. La situation de Kylo Ren est beaucoup plus difficile pour lui : il doit partir tout seul comme un grand vers le côté obscur, alors qu’il a encore des êtres chers qui l’attendent de l’autre côté. Lui, il doit en toute conscience faire le choix de devenir un salaud alors que son père l’aime encore et est prêt à lui pardonner. Et il le fait.
        Donc de mon point de vue, ce que vous pointez comme une incohérence majeure (la tentation vers le côté lumineux) est simplement du à une différence fondamentale dans les situations auxquelles sont confrontés les personnages. Alors peut-être que le terme de tentation fait bizarre puisque dans notre culture ça désigne effectivement la tentation du péché et jamais l’inverse. Mais les mécanismes qui sous-tendent ces basculements de l’un à l’autre côté, s’ils sont de nature différente, sont de puissance équivalente (la tentation de la facilité, du pouvoir d’un côté ; la tentation d’accepter ses limites et de pouvoir se reposer sur les autres de l’autre).

        3. oui, là, je dis pas. Après ça me choque pas plus que Luke qui escrime comme un dieu face à son père qui a infiniment plus d’expérience que lui. La force est un truc tellement mystique que chacun voit un peu midi à sa porte. Perso j’ai tendance à penser que les persos doués le sont grâce à un état d’esprit et à leur réceptivité à la force, plus qu’à un entrainement technique. Vu comme ça Luke et Rey sont suffisamment différents pour que ça colle. Luke est un garçon plein d’énergie, ambitieux et aventurier qui a grandi dans une famille qui l’aimait. Il a du apprendre à se discipliner pour pouvoir maitriser la force. Rey est toute seule, en chie pour vivre et malgré son envie folle de partir avec Han Solo, est prête à retourner à sa vie de merde dans l’hypothétique espoir de voir revenir ses parents. De mon point de vue, elle est déjà suffisamment « sage » pour pouvoir faire quelque chose de la force plus rapidement que Luke.

        M’enfin bref. On peut reprocher au film d’être simpliste, mais pas incohérent je pense. Ça reste toujours du star wars de bonne facture au vu des ingrédients qui m’ont fait aimer cet univers, mais j’attends quand même mieux pour les prochains.

      • Merci pour votre réponse Marie,
        je comprends vos objections à mes critiques et je n’en fait pas une affaire.
        Tous les avis sont défendables sur un film hollywoodien : rien n’est dramatique.
        Toutefois, sur un point précis je ne crois pas que nous nous comprenions.
        A mon sens la plus grande entorse à la philosophie de la saga c’est la lutte pour résister au coté lumineux. Je pense pas que l’on puisse voir la frontière entre bien et mal comme une séparation neutre entre deux blocs équivalents dans lesquels il serait possible de verser en fonction de sa propre personnalité ou de sa propre famille…
        Comme l’écrivait Machiavel : « Le pouvoir corrompt ; le pouvoir absolu corrompt absolument »
        Tous les Jedi sont tentés, lors de leur formation, de passer du coté obscure. C’est un risque évoqué dans plusieurs volets de la saga. C’est une tentation qui tenaille, au-delà de la saga, toute personne susceptible de gagner du pouvoir.
        Utiliser de façon « gentille » ce pouvoir reviendrait à le limiter, le frustrer….alors que la pulsion immédiate, avec le pouvoir, c’est d’en abuser. La lutte intérieure face à un pouvoir immense qui monte c’est, pour quelqu’un de « gentil » de ne pas sombrer du côté des « méchants ».
        Mais quand on a goûté au coté obscur et les excès qu’il permet il me semble ridicule de prier et de souhaiter ne pas se laisser tenter par le coté lumineux.
        Le coté lumineux n’est pas attrayant au regard de la maîtrise du pouvoir. Pour moi c’est surtout une façon, pour Disney, de gommer toute réelle trace de noirceur dans ce film. Chez Disney les méchants ne le sont pas vraiment (comme le stormtrooper black).
        D’une saga qui montrait la difficulté de se laisser tenter par le pouvoir que confère la puissance d’un Jedi, ils tentent de nous faire croire que lutter pour faire le bien est équivalent ou symétrique. Ce qui est faux.
        Pour moi le cinéma devrait nous permettre d’explorer l’âme humaine en nous faisant toucher du doigt les principaux dilemmes que nous pourrions vivre. Disney retire cela à Star Wars et le fait entrer dans le rang de toutes les oeuvres sirupeuses où les vampires sont mignons et gentils, les loups-garous pareil….bientôt tous les « méchants » seront des « Gru » entourés de « Minions »….Cela me désespère.

      • >Pour moi le cinéma devrait nous permettre d’explorer l’âme humaine en nous faisant toucher du doigt les principaux dilemmes que nous pourrions vivre.

        T’as pas plus chiant ? Sors dans la rue et lis les faits divers….tu la verras de prêt l’âme humaine…
        Le cinéma n’est pas fait pour te rendre moins ignare (surtout que ceux qui le font sont tous sauf des scientifiques….) Comme si t’alliais apprendre quoi que ce soit qui ne soit pas une evidence en deux heures de développement en moyenne….

    • Bin moi non.
      Y’a une grosse différence de cohérence.
      Dans le IV, l’Empire a bousillé le sénat galactique pour avoir une autorité totale sur chaque système par leurs gouverneurs régionaux (cit. Tarkin). Comme ils avaient pas assez de forces pour tout couvrir en cas de rébellion locale, ils ont rajouté la peur du gros rayon de la mort pour que tout le monde obéisse. Les rebelles ont fait péter le rayon de la mort, donc l’Empire s’est faché tout rouge, a tenté d’exploser la base rebelle (Hoth), et a commencé à en construire un autre pour les mêmes motifs politiques (le point faible n’est présent à priori que parce qu’elle est pas finie puisque même le faucon peut rentrer dedans). C’est peut-être réchauffé, voir concon, mais ça reste plausible et cohérent avec le reste (leurs officiers sont eux mêmes un peu concons et réchauffés), soit c’est ça soit c’est augmenter leur force de répression sur tous les systèmes de la galaxie et combattre les rebelles en plus, j’imagine que le rayon de la mort/bombe atomique c’est moins couteux au final.

      Ici on a quoi? Des mecs qui construisent un truc 100 fois plus gros (avec quelles ressources, l’Empire est encore plus faible et ils s’en tapent quand ils le perdent ?) pour…rien puisque la république est au pouvoir, et visiblement en a rien à foutre de leur tronche. Donc maintenant elle va peut-être avoir pour objectif majeur de leur défragmenter la face, ce qui est un mauvais bilan pour eux. L’arme elle-même est complètement incohérente avec ses tirs qui mettent des années à toucher leur cible ! Est-ce que le mec qui a déféqué ça a relu ses propres concepts ? Sans compter que du point de vue des films c’est plus du pompage, mais tu pompage de pompage. On fait une nouvelle étoile noire pour l’épisode IX? Ca sera jamais que du pompage de pompage de pompage. (Et techniquement le VII c’est du double pompage, puisqu’on a aussi un certain Kyp Durron élève de Luke perverti par un ancien seigneur Sith, aux commandes d’un certain broyeur de soleil dans l’univers étendu, voilà voilà, sauf que là c’était classe). M’est avis que celle du IX tirera des trous noirs directement ça ira plus vite. Et ça fera la taille d’une géante rouge avec des soldats ewoks (faut bien recruter…)

      Non, les gens n’aiment pas star wars uniquement parce que piou piou bzsch poussée de force. Est-ce que la prélogie est le symbole de toute une génération? Non. Quelle est la différence avec la première trilogie alors? La première est tout simplement un mythe, l’histoire d’un rite initiatique, transposé dans un univers sci-fi à peu crédible à l’heure des space-opéra à la sauce « tout est chromé et fait des lasers, même le grille-pain ».
      Parce que sinon c’est très simple hein. Jeune chevalier inexpérimenté (Luke) se fait former par vieux Merlin qui ne peut plus combattre pour aller sauver la princesse parce qu’il est trop vieux. Jeune chevalier hésite à se battre mais y est obligé quand méchant chevalier noir fait tuer sa famille. Vieux Merlin va payer un bandit pour les aider et ils vont combattre le dragon (l’étoile de la mooooort) pour libérer la princesse. Vieux Merlin tombe sur chevalier noir et choisit de laisser le flambeau au jeune chevalier, qui finit par aller exploser le dragon. C’est du mythe. Ca a toujours marché et ça marchera toujours, dans les bouquins, les films, tout. Si le réalisateur fait un truc cohérent, le film se vendra. Si le réalisateur fait un truc cohérent et dans un univers innovant pour son temps, ça fera un carton. Le piou piou sabre laser ça marche uniquement parce que c’est empilé au sommet de la structure du mythe. La preuve quand on voit encore une fois le degré de critique sur la prélogie (qui est partiellement incohérente voir chiante au possible mais reste autant travaillée sur la réalisation pure que les premiers pour moi).

      De l’originalité…bah voyons. Un gamin de 20 ans… avec quand même un masque de dark vador version grille-pain (tiens tiens…). Faudrait pas être trop original non plus, les gens risqueraient de vomir. Et surtout, ne pas lui donner un truc genre une vibrolame à la place d’un sabre laser. Ca aussi ça serait trop original. Ptet même que ça aiderait les gens à comprendre pourquoi un chiard apprenti Sith se fait poutrer par l’autre dinde qui n’a pas de mentor ni rien, vu qu’il serait même pas encore level 50 avec l’option construction de sabre en surbrillance. Il faut ABSOLUMENT un sabre laser. C’est le sabre qui dit kikésith etkikéjedi, même si ça balargue du politiquement correct incohérent à chaque phrase. Ca a tellement bien marché pour la prélogie, hin. Mais comme il faut être original (mais pas trop) et que tout le monde a des sabres, on cherche des sabres lasers de toutes les couleurs et de toutes les formes. J’attends avec impatience le sabre laser éventail, le sabre laser balai, le sabre laser toupie…ah mince ça a déjà été fait dans clone wars. Je vais imploser devant tant d’originalité.

      Quand aux troisième point je vois pas le rapport. Les gens qui n’aiment pas ce film sont soit des réac grincheux qui n’aiment que leur nostalgie, soir des gens qui ont un minimum d’appréciation pour la cohérence d’une oeuvre, soit des gens qui préfèrent l’histoire aux effets spéciaux, soit des gens qui n’aiment pas star wars.
      Les gens qui aiment en revanche, sont soit des fanboys (en costume de saison) qui veulent à tout pris s’émerveiller y compris à la vue d’une grosse fiante séchée, soit des gens qui se tapent tout simplement tous les navets en circulation, soit des gens qui aiment les clips vidéos. Parce que désolé, mais quand on a des incohérences de la taille du budget et ce à tous les niveaux, que ce soit dans la psychologie des personnages, de l’univers, de l’histoire, des enjeux du films, bah du coup c’est plus un film, c’est une succession de scènes plus ou moins badass suivant les goûts et les couleurs. Mais du coup moi ça m’emmerde, parce que comme les couillons de base appelent ça un film, bah du coup on a plus de films. C’est un petit peu la différence entre une émission d’Hanouna (qu’on aime ou pas), et un film d’Audiard (qu’on aime ou pas encore une fois). On peut avoir les deux. Mais si on se met à appeler les émission d’Hanouna des films d’Audiard, bah avec le marketing 10 ans plus tard on a plus de films d’Audiard. Et moi ça me fait chier. J’aime bien les films d’Audiard aussi.

      J’attends le damage control.

      • « Est-ce que le mec qui a déféqué ça a relu ses propres concepts ? »

        Sachant qu il s agit de Lawrence Kasdan, scenariste de L Empire Contre Attaque… On est en droit de se poser la question, en effet

    • Je suis, plutôt d’accord.

      Mais quand on a grandit avec ces films, « perdu » des centaines d’heures à jouer au jeux de rôle, figurines, jeux vidéo et re-re-re-voir des anciens jusqu’à la trentaine, il est vrai qu’on est plus trop objectif.
      Mais lorsque l’on voit ce qu’à engendré la licence dans l’imaginaire collectif ; ma grand mère sait ce qu’est un sabre laser ! On est plutôt conforté dans son attachement au détails (même un peu fétichiste, faut le dire). Et on se dit que l’univers originel était quand même assez bien ficelé avec à l’appui, carte politique de la galaxie, Historique millénaire, des dizaines de types de vaisseaux et équipement du futur, avec usines et fabricants fictifs, des mondes et races ET à foison avec descriptifs concis de leur physiologie et habitats originels, le tout crée spécialement pour le film de 77. Ok, c’est pas la Nasa non plus, mais Star Wars 7, à coté, ça me fait penser à tout à 10 balles avec caricatures à la clef.

      Pour ma part, j’aurais plutôt préféré un film à deux lecture par exemple ; L’aspect Disney pour les petits (j’ai adoré pirate des Caraïbes 1) et un peu de politique et de philosophie pour les vieux. Avec l’actualité, la justification des attaques d’un empire (ou une faction dissidente) en pleine (re)naissance (terrorisme), face à une république toute puissante mais perdue dans ses défaut inégalitaires (système capitalisme par exemple) aurait été souhaitable rien que pour le Background, inversion totale des rôles par rapport à l’ancienne trilogie ou les rebelles jouaient aux terroristes.
      Là le background on s’en fou ; pour rêver et se projeter dans cet univers magique à 7 ans, ça passe. Pour les adultes…ça tient juste le temps de la séance, et encore.

      Bon je verrais les autres de toute façon. Avec moins d’attente, je serais moins déçu.

  129. Je suis sorti de la salle avec des paillettes dans les yeux, j’en ai pris plein la gueule! (Grand rex en VO 3D pour bien faire les choses) Après tant d’années d’attente quel plaisir de retrouver à nouveau l’univers et les personnages qui ont bercé mon enfance… Pourtant après plusieurs jours de profonde réflexion j’avais comme cette impression étrange d’avoir aimé me faire enculer à sec…
    Le trait est grossi mais force est de constater que l’OC a su mettre les mots sur mes maux avec le talent et le sarcasme qu’on lui connaît si bien.
    Mention spéciale au Lionel Jospin galactique…
    Merci OC

  130. Ce n’est pas dans le « genre de la maison » de publier des commentaires sur la « toile » (je trouve bien plus drôle de les lire), mais face à un tel navet cinématographique, il est de mon devoir de prévenir ceux qui ne l’ont pas encore vu de s’abstenir et d’économiser leur pognon en allant se saouler la gueule par exemple; ce qui leur évitera de payer pour voir le film, puis de s’acheter quand même une bouteille de vodka pour oublier la vision d’une telle catastrophe.

    Posons de prime abord le postulat que l’univers de Star Wars développé dans les premiers épisodes n’était pas dénué d’incohérences. Mais à l’époque de leur sortie en salle dans les années 1970, les effets spéciaux étaient novateurs et vous laissaient sur votre cul. Ce n’est pas toute les semaines qu’on avait l’occasion de voir des films qui décapaient en la matière au regard des Flash Gordon et autres Choc des titans de cette époque.

    Seulement, voilà, on est en 2016 et la pratique des effets spéciaux est abordable à n’importe quel cinéaste amateur. Si on ajoute à cela que la franchise est passé dans les mains de Disney et qu’on a confié la réalisation de cet épisode à un gars qui a déjà saccagé deux Star Trek et pris les gens pour des cons avec Lost, on obtient un bousin nommé le Réveille de la Force et entièrement repompé (comme disait Jules à Pharsale) de l’épisode IV; sûrement dans l’espoir de faire des économies de scénario.

    Je ne vais pas passer mon temps à vous parler de l’OVNI, OC et d’autres l’ont fait plus haut. Mais il faut dire qu’on atteint des sommets dans l’art du n’importe quoi. Des exemples pour ce faire plaisir :
    – Un méchant, kikou renne, qui fige un tir de laser tout en continuant son Sudoku, mais qui se prend une branlée à la fin du film par une gamine qui a appris à maîtrisé la Force en 12 minutes.
    – Toujours notre kikou qui pique sa crise d’adolescence en saccageant le local internet de l’emp…du nouvel ordre.
    – La tronche de gothique pré-pubère de kikou qui fait bien marrer tous le monde.
    – L’impression que le film se déroule dans la même journée.
    – Des acteurs qui sont là, puis plus là et qui parfois sont à nouveau là sans qu’on ne sache vraiment pourquoi. Comme le personnage du « meilleur » pilote de la résistance, Poe, qui disparait lors du crash de son vaisseau, mais réapparait entrain de fumer une clope à l’entrée de la base reb…de la résistance.
    – Des personnages principaux qui se croisent toutes les dix minutes par l’effet miraculeux du hasard (à croire qu’ils évoluent dans un village).
    – Le suspense insoutenable et à peine téléphoné de savoir qui est le fils de ou la fille de…
    – Etc.
    C’est un véritable florilège d’incohérences qui relègue définitivement cet épisode de la saga (déjà bien torpillée par la prélogie) au rang d’un vulgaire film commercial.

    Le plus consternant dans cette histoire, ce sont les notes données par la critique… On se demande si les critiques ont vu le film avant de toucher une enveloppe ou si Disney a menacé directement de retirer ses budgets publicitaires au média qui dirait la vérité sur cette bouse. Personnellement, je colle un joyeux 0,5 sur 10 à ce bidule.

    C’est avec impatience qu’on attend la suite, histoire de continuer à rire. Les lobotomisés sont avec Disney, donc, la suite promet d’être fascinante (je ne vois pas comment un réalisateur pourra rattraper la sauce tellement elle a mal tourné).

    Mes meilleurs vœux à tous.

  131. Je vais défendre ce que les gens qualifie d’indéfendable.

    ATTENTION: MODE AVOCAT DU DIABLE ON
    Ce film est un passage de flambeau. Si il n’avait pas repris les persos de bases, nombre de personne aurait hurlé. si il avait repris l’univers étendu, ce serait resté une simple adaptation de bouquin, et on aurait eu les mêmes critiques pour ce genre de film : « Mais il manque ce détail, puis ça c’est pas expliqué, et dans le chapitre 3 de la troisième roman du 5 arc, on raconte l’histoire du figurants qui apparaît à la dixième minutes, alors que dans le film c’est pas raconté ».

    Je comprends donc le choix de J.J Abrahams de s’éloigner de l’univers étendu .

    Le Storm Trooper saigne, ce qui est contre logique. Il sert à marquer Finn, pour qu’il soit reconnaissable.
    Le méchant est tenté par le côté lumineux, je trouve cela un bon renversement des codes. Après tout, on a convaincu Anakin que le côté obscur était la vraie voie, malgré la raison qui pousserait à choisir le côté lumineux. Pour Ben, c’est le côté obscur qui est la norme. Ca choque plus dans ce sens là car on est élevé dans les normes sociales de justice. Mais c’est la même chose. Pour caricaturer, dites au chef d’un état totalitaire, qui contrôle tout à la perfection (et dont le seul rêve est l’équilibre et non la richesse égoïste) que le monde irait mieux en laissant chacun faire ce qu’il veut, ça lui paraîtra absurde, mais pourrait néanmoins être tenté par ce « côté lumineux ».

    BB8 cherche à fuir, je pense que tout seul, il est un peu dans la merde pour rejoindre la résistance, faut bien qu’il trouve quelqu’un. Ok le côté je ressens la force de Rey est facile, mais les premières trilogies se permettait quelques facilités aussi.

    Le sable mouvant hyper rapide autour du chasseur de Po, et qui laisse juste le temps à Finn d’arriver, j’avoue, je peux rien dire, c’est purement cinématographique et incohérent.

    Les gens qui croient que les jedis sont des légendes. Il y avait un seul putain de Jedi qui s’est enfui sans laisser de trace. On parle d’une galaxie entière et Jakku a l’air d’une planète paumée. Je vous rappelle que sur notre seule planète Terre, il y a encore deux ou trois peuples qui ignorent la technologies et n’ont jamais entendu parler d’Hitler et Jean Moulin, comme Rey croit que Dark Vador et Luke sont des légendes. Vous êtes en train de me dire « Avec Internet, tout ça, c’est impossible » ah bon? Certes il y a des TBTT sur la planète de Rey. Mais ce n’est pas la guerre qu’elle croit être une légende, c’est la Force.

    A ceux qui dise que Disney rend ça gentil en donnant une part lumineuse au(x) méchant(s). Finn est un Storm Trooper élevé avec des milliers d’autres enfants à tuer, vous allez pas me dire qu’il y avait pas une chance pour qu’un seul Storm Trooper se révolte.

    J’ai lu plus haut :
    « Pour moi le cinéma devrait nous permettre d’explorer l’âme humaine en nous faisant toucher du doigt les principaux dilemmes que nous pourrions vivre. Disney retire cela à Star Wars et le fait entrer dans le rang de toutes les oeuvres sirupeuses où les vampires sont mignons et gentils, les loups-garous pareil »

    Ben qui enlève son masque devant son père et hésite à repasser du côté lumineux, c’est plat et gentillet. Dark Vador qui tue finalement l’Empereur pour sauver son fils, c’est profond et représente un dilemme moral. Faudrait se décider.
    Des Clone qui tue sans réfléchir et dont on ne voie jamais le visage, contre un Storm Trooper, qui certes est un peu cliché mais choisi de se rebeller, et on accuse Disney. Dark Vador froid et insensible tuant de sang froid (« Excuses acceptés ») contre Ben qui fait montre d’une colère non maitrisée, et qui lutte pour avoir l’autorité sur le général, dont le place est encore indéfini tant il se cherche lui-même.

    Finn est un simple collecteur d’ordure mais à une arme et tout le tintouin. Je pense que dans une base où les gens sont élevés pour tuer sans dire un mot, il n’est guère d’usage d’employer des hommes et femmes de ménage de l’extérieur, élevés par des parents aimants, pour qu’il y ait un risque de communication. C’est sûrement les storm qui assurent les tâches ménagères et autres maintenance, et Finn, dans cette attaque n’est qu’un trouffion de base destinés à accélérer la destruction du village. Certes c’est pour la blague, mais il faut arrêter, les « ca fait du Fan Service et de l’humour et donc c’est nul ».

    Je plussoie le Fan service qui pour moi sert à faire la transition entre les anciennes trilogies et la nouvelle, afin de favoriser l’empathie envers les personnages, mais si le pompage est énorme sur cet épisode il faut voir au-delà aussi. C’est peut-être pas le film du siècle, mais le recopiage est pour assurer une continuité, et s’il est mal dosé, le film en lui-même, sans ce qui le précède, n’est pas une bouse comme c’est décrit au dessus.

    • Bonsoir,
      Votre sabre laser s’en vient frapper le mien alors je réplique !
      « Ben qui enlève son masque devant son père et hésite à repasser du côté lumineux, c’est plat et gentillet. Dark Vador qui tue finalement l’Empereur pour sauver son fils, c’est profond et représente un dilemme moral. Faudrait se décider. »
      C’est tout décidé !
      Vador lutte des heures pour tuer son propre fils (sur plusieurs épisodes) et ce n’est qu’au bout d’un combat homériques entre lui et l’empereur maléfique (et moche) que Vador choisit, à bout de souffle et face à la souffrance et à la mort imminente de sauver son fils.
      Quiche Lorraine hésite, à froid, tel l’ado boutonneux ne sachant pas s’il va se faire une pizza ou un burger pour son goûter, s’il va être « gentil mignon » ou « cré méchant » avec les zaut’
      Vador commande les forces du mal depuis longtemps et a déjà dézingué moult généraux et petits chatons sans défense. Il est au fait de sa gloire…il sature probablement
      Quiche Lorraine est en pleine progression (même s’il arrête un tire laser, ce que personne d’autre n’a fait avant lui) et il vient tout juste de se mettre en jambe et dessoudant une meute de padawans cro-meugnons.
      Vador personnifiait la tentation du mal absolu avec le pouvoir qui va avec : tuer froidement ceux qui vous chient dans les bottes. Tout combattant qui se respecte rêve d’en faire autant. D’où la tentation de le suivre du côté obscure.
      Quiche Lorraine personnifie l’ado boutonneux qui ne sait pas s’il doit ranger sa chambre ou foutre le ouaille pour gonfler sa reum. D’où la tentation de lui souffleter la trombine pour lui apprendre le respect… ce que la moufflette a fait sans formation. Pour sûr, Quiche Lorraine ne suscitera aucune vocation de bad ass tel qu’il est parti.

  132. Odieux … Je trouve dommage que vous n’ayez pas réussi à vous souvenir du nom de l’adolescent en colère. Kilo Ren, c’est quand même un nom assez extraordinaire, et pouvant être sujet à moult calembours. Après, Darthy et le contrat de confiance … ça rattrape largement. :)

    Bon sinon, vu le film ce week end. Pas forcément d’accord avec tous les mauvais points que vous relevez (en même temps, mauvaise foi tout ça …), vous passez à coté d’autres (mais ça c’est mon coté tatillon sur l’univers), mais on se rejoint sur le principal défaut à mon sens : c’est une version remasterisée et retravaillé de l’épisode 4, rien d’autre.

  133. Que dire… Cet article est excellent et tellement vrai. Notamment le moment où il ôte son casque, Darthy (excellent jeu de mots, d’ailleurs)

    C’est effectivement un film 100% commercial: ne pas dépayser les fans de toujours (quitte à les décevoir, comme vous et moi) mais tenter de conquérir le public nouveau. Pas sûr que l’efficacité soit au rendez-vous.

    Je réserve cependant mon jugement sur cette nouvelle trilogie jusqu’aux prochains épisodes. parce qu’une fois qu’on a construit une base planétaire en aspirant l’énergie d’un soleil, je ne vois comment faire plus gros. Sur une plus grosse planète, avec un trou noir comme source d’énergie?? (zut, je crois que je viens de dévoiler le script de l’épisode 9)

    Ou mieux, une machine qui aspire la Force et menace les Jedi. M’étonne qu’ils n’y aient pas encore pensé tiens…

    • Ou alors une base construite sur un soleil directement, et qui aspire des trous noirs, et dont le pouvoir est de détruire des galaxies.
      (je crois que les scénaristes ont vu Davros et son destructeur d’univers (au pluriel), et ont été jaloux …)

    • « Ou mieux, une machine qui aspire la Force et menace les Jedi. M’étonne qu’ils n’y aient pas encore pensé tiens… »

      Vous l’avez pensé, Dyson l’a fait.

      • Ou une statue de la liberté géante avec un aspirateur qui permet de priver une planète de son atmosphère ;)

        Star Wars 7, c’est Space Ball 2015…En moins drôle.

    • « C’est effectivement un film 100% commercial », oui, car certains masos font des films totalement gratuitement, pour le plaisir. T’as été fini à la pisse de phoque pour débiter une ânerie pareille?

      • Je ne répond pas à ce genre de provocation, d’habitude, mais je suis de bonne humeur aujourd’hui. Je vais donc prendre trois minutes de mon temps pour discuter avec toi.

        Et les films d’art et d’essai? Tu sais qu’il est possible d’argumenter sans insulter les gens?
        Après, on se demande à qui s’adresse ta question.
        George, cordialement.

        S.B. Staine.

      • Alors déjà ça s’écrit Georges avec un S. En plus tu plus du fion Usurpator.

  134. HA HA !
    Deuxième visionnage, et il y a des choses repompées du 4 que j’avais oublié !!!

    – La scène du bar qui est peu ou prou la même (même l’orchestre est presque le même…)
    – le nom de la nouvelle deathstar… Starkiller… Si le mauvais goût et le ridicule étaient des fruits, on aurait de quoi faire quelques tartes.
    – Le « combat spatial » qui mène à la destruction de ladite Starkiller, vous n’avez pas remarqué Porky ? Le gros pilote qui meurt comme un bouse dans le 4 ? Eh bien celui la est à la limite du Gémellisme (je sais que le terme n’existe pas vraiment, mais ça sonne bien) mais pour surprendre tout le monde, il fait partie des survivants du raid.

    Au premier visionnage j’étais amusé, à la limite d’avoir été diverti malgré le nombre incalculable de reproches à faire…
    Au second, j’étais atterré et énervé, en grande partie par l’avalanche de phrases pseudo comiques, le jeu d’acteur de Rey et l’impression de se retrouver dans l’arme fatale avec une caricature de comédien noir à qui il ne manque que la voix d’Eddy Murphy…

    • Salut, malgré tous les reproches que je puisse faire au film, le personnage de Finn ne m’a pas tellement dérangé (il est un peu nul mais moins mauvais que le reste), et cette histoire de voix me fait vraiment me poser des questions puisque je ne l’ai absolument pas remarqué. D’où ma question : tu l’as vu en VF ?

      • Perso, je l’ai vu en VF, et la voix ne m’a pas choqué outre mesure … je pensais donc que ça venait de la VO, mais vu la question, je commence à supputer que ce n’est pas le cas non plus.

      • J’ai écrit, sauf erreur de ma part « A qui il ne manque que la voix d’Eddy Murphy ».

        Sa voix est parfaitement normale, mais s’il avait pu avoir une voix a base de « Eh mec ! C’est hyper compliqué mec ! » on aurait parfait la caricature.
        Et j’ai vu le film dans la langue des buveurs de bière tiède et fade.

        Ce film est alourdi par un humour industriel navrant.

      • Vrai, erreur de ma part donc.
        Il est vrai que l’humour du film est parfois un peu gênant (notamment quand il prend le méchant pour cible (déjà qu’il est pas gâté …)) mais pour ce qui est de Finn, comme je le disais il ne m’a pas (trop) dérangé …

    • Porkins, pas Porky, quand on critique on le fait bien au lieu de pondre des étrons incompréhensibles.

  135. Grâce à la force, je viens de trouver votre blog en cherchant des critiques sur le net concernant cette bouse.
    Bref votre critique amèrement drôle, souligne les incohérences totales du scénario, écrit sûrement sur une feuille de papier toilette, sans oublier de piocher joyeusement sur le IV.
    La pire scène restant pour moi la référence nazie, complétement surréaliste.
    Vous avez tout dis.
    Un vrai navet intersidéral. berk.

    • La référence nazie (couleurs et salut), en effet, c’était pas des plus subtil. Les anciens films y faisaient référence par les costumes des officiers de l’empire et son univers hyper militarisé… ça passait encore.

      L ’empire est supposé asservir les autres espèces évoluées et n’avoir comme cadres supérieurs que des humains, de même dans ses troupes …Mais ici, le « suprême leader » Snoke ressemble plus à Gollum qu’autre chose ???
      Palpatine à ses débuts au sénat collaborait avec des humanoïdes des plus exotiques puis s’en est débarassé… Lui même perd son aspect humain (corruption du Mal) : les bons sont beaux et les méchants : très très vilains – Lol – C ‘est peut être la même chose pour Snoke…?
      La finesse dans cet opus est de toute manière inexistante… x incohérences : c’est le plus mauvais des films pour moi… Je n’ai apprécié que les effets spéciaux.

      • D’accord Jojo, le plus mauvais.
        J’ai vraiment du mal à comprendre que la majorité des padawans ont trouvé le film bon.
        Non seulement c’est pompé grave sur le IV, mais en plus, entre l’humour bébête, les scènes sans finesses, les incohérences, il n y a pas d’émotion, le scénario et les acteurs sont en roues libres.
        Suis dégouté, quel gâchis.
        Le 8 sera sans moi, définitivement.

      • Ben, je sais pas trop si j’irais aussi voir le 8… j’espère que cela sera mieux… pas difficile à faire vu le bouzin… Mais je crains encore une fois un scénario nullissime.

        Et en effet, il n’y a pas d’émotion…. après avoir vu la dégaine de Darthy en mode balais brosse, j’ai plus du tout accroché à la scène où il tue son père (pourtant j’adore le personnage de Han Solo), ça m’a rien fait… !
        Il faut dire que c’était téléphoné… dès que j’ai vu la longue passerelle , j’ai immédiatement pensé au V …
        Je suppose qu’il n’y a guère ceux qui n’ont jamais vu la trilogie originale qui peuvent apprécié et encore… vu les actions idiotes des personnages….

        Je n’avais jamais vu les star trek de JJA, du coup, je ne me fiais guère aux critiques au sujet du choix du réalisateur, me disant que les fans de cette vieille série était très nostalgiques et que c’était donc normal, ils exagéraient…. bref, maintenant je les comprends et je compati avec eux…

  136. Super résumé, probablement le plus crédible de toute la galaxie…

    Juste une remarque : les armes avec lesquelles se bat le stormtrooper contre FN-bidule avec un sabre-laser, c’est une variante de vibro-lame.

    Parce que oui, JJ il est comme ça, il décide de foutre aux chiottes l’univers étendu mais quand il récupère des morceaux de cet univers, il ne dit pas d’où ça vient et pourquoi ça existe. Un peu comme le nom de Ben (Solo), qui, originalement, est celui du fils de Luke (mais avec un peu de bol, on va découvrir que Rey a un jedi pour papounet caché et qu’il a la gueule de Gandalf, « je suis ton père » lui dira-t-il, avant que son neveu ne le trucide d’un coup baguette magique laser en plein climax de l’épisode VIII ! Bah oui, vu que le VII c’est un IV+III, pourquoi le VIII ne serait-il pas un V+III ?).

    C’est quand même dommage d’avoir foutu à la benne une histoire qui tenait debout, pour la remplacer par une autre, mal foutue et qui pompe mal, sans l’avouer, l’histoire foutue à la benne parce qu’on s’appelle JJA et Disney…

    • Très intéressante remarque pour l’univers étendu … Même s’ils pouvaient difficilement reprendre la trame de l’univers étendu, puisque tous les fans qui se sont plongés dedans n’auraient eu du coup aucune surprise. En prendre un peu mais pas trop, c’est une tentative (maladroite pour moi) de vouloir faire plaisir à tout le monde.

      Pour Rey, c’est une très forte possibilité (moi je penche pour la soeur jumelle de Gym Kilo Ren).
      Et pour votre théorie sur le 8, comment dire … j’adore ^^.

    • Concernant l’arme du stormtrooper, une vibrolame n’est en principe pas électrifiée.
      C’est juste une lame avec un tranchant fonctionnant comme un « nano-Outil oscillant » (source jeux de rôles; voir arme gamorréen : Vibrohache).

      C’est plutôt comme une matraque électrique. Et qui résiste à une lame de plasma (ou photonique) pure (Consommation théorique d’un sabre laser = consommation d’une petite centrale nucléaire)..
      Alors dans ce cas, pourquoi ne pas construire une armure intégrale sur ce même principe.
      Elle pourrait également dévier les tirs blasters : Portée par un sith ou un Jedi, imaginez le résultat. C’est peut être ce que craindra la toute puissante Rey ;) ouai ! vive Mickey et Donald.

  137. Cher Odieux,

    Merci pour ce spoil, mais je vous en prie, cessez d’employer le subjonctif à la suite de « après-que ».
    Pour vous aider, remplacer « après que » par « lorsque » et vous saurez comment conjuguer le reste.

    Bien à vous !