Avengers : fin de répartie

Comme vous le savez sûrement, Avengers : Endgame est la suite directe d’Avengers : Infinity War.

Et comme lorsqu’il s’agit de suites, le maître des lieux aime à prendre soin de son lectorat en le replongeant dans le contexte (mais lentement, pas après manger et en se mouillant le ventrou d’abord). Comme le veut la tradition, ce spoiler commencera par le résumé de l’épisode précédent, qui s’il a marqué les esprits, c’est probablement sans passer par les neurones. Souvenez-vous.

Avengers : Infinity War : Thanos, une sorte de Bruce Willis mauve, a une passion secrète : la collection des pierres d’infinités, six pierres qui une fois réunies et accrochées sur un joli gant parce « qu’exterminer autrui, c’est mieux bien habillé » comme le disait Hugo Boss, permettent de réaliser les souhaits les plus incroyables, que ce soit ramener les morts à la vie, éradiquer le concept de maladie de l’univers, ou même relancer la carrière de Nicolas Cage. Mais le plan de Thanos est bien plus fabuleux : lui veut lutter contre l’épuisement des ressources. Aussi, il veut le gant pour accroître drastiquement les… ah ben non. En fait, il n’a pas compris le jeu et veut le gant pour éradiquer 50% de tout ce qui vit, et ainsi économiser des ressources, et ce pas longtemps. Pendant que personne ne comprend pourquoi il ne se contente pas de créer une corne d’abondance galactique, le margoulin s’empare de toutes les pierres l’une après l’autre, malgré les tentatives de l’en empêcher de tous les héros déjà croisés dans l’univers Marvel. Dans l’affaire, Thanos sacrifie sa propre fille, Gamora, pour obtenir l’une des dernières pierres, peu avant de tomber dans une embuscade où les Avengers parviennent à l’immobiliser mais… pas à lui retirer son gant parce que attend, je tire, ça vient pas, j’ai pas de savon sur moi, et puis bon, moi je voulais bien lui tirer des roquettes dans la gueule, mais lui couper le bras, wouaoh, ça se fait trop pas. Résultat, Thanos se libère, leur malaxe le bidou à coups de phalanges blindées, puis va sur Terre récupérer les dernières pierres en tatanant tout sur son passage. Cela fait, il s’en sert en un claquement doigt pour éradiquer 50% de tout ce qui vit dans l’univers, et après cette bonne journée de travail, s’en retourne prendre des vacances sur une planète pépère pour savourer son oeuvre et marmonner que quand même, qu’est-ce qu’ils sont cons ces héros, ce qu’on ne peut qu’approuver. Si vous voulez relire ce monument d’incohérence, c’est ici.

Alors, avec Avengers : Endgame, nos héros vont-ils parvenir à ramener leurs amis ? Hmmm, sachant que Spiderman fait partie des pertes et que pourtant, la bande-annonce du prochain film circule déjà sur internet, c’est vraiment un mystère, holala !

Sûrement une tentative des producteurs de me couper l’herbe sous le pied en se spoilant d’abord. Mais ils ne m’auront pas : spoilons, mes bons !


L’affiche : des flammes (un peu), des débris qui tombent (beaucoup), des personnages avec des pouvoirs qui peuvent tout régler en deux minutes et des voyages dans le temps… mais comment diable ce film pourrait-il se vautrer ?

Notre film s’ouvre sur l’ami Œil de Faucon, qui est bien occupé par sa tranquille petite vie au fin fond de la campagne américaine. Lui et sa famille profitent du beau temps pour s’amuser dehors et préparer un fabuleux pique-nique, quand soudain, notre archer préféré découvre que sa fille a disparu pendant qu’il avait le dos tourné. Mais ? Il se tourne vers sa femme pour lui demander si elle n’aurait pas vu Léa-Leeloo (Œil de Faucon est l’ennemi juré des officiers d’état civil), mais voilà qu’elle aussi a mis les voiles sans explication ou lettre de divorce, et le tout avec ses deux fils. Ne restent derrière eux que des cendres qui se dispersent en l’air.

Quand Œil de Faucon, avait parlé d’après-midi barbecue, il ne pensait pas à cela, voilà qui est bien embêtant. Disons-le : il est confus.

Mais le public l’est moins, car lui sait : 50% de tout ce qui est vivant vient de disparaître suite au terrible claquement de doigts de Thanos à la fin du précédent film. Et il se trouve que la famille d’Œil de Faucon a visiblement toujours été assez malheureuse aux jeux. Ne reste donc à notre héros que son arc, ses flèches, et une grosse envie de distribuer les secondes avec le premier sur le tout venant.

Laissons notre ami là où il est, et bondissons à l’autre bout de la galaxie, où un vaisseau spatial dérive dans l’espace. À son bord, Tony Stark, bien mal en point, enregistre un ultime message pour sa femme, Pepper.

« Pepper, ma chérie, écoute, je suis désolé mais si tu as vu le précédent film, tu te souviens que je suis allé me bagarrer avec Thanos sur une planète lointaine, et comme tu as pu le constater, ça ne s’est pas bien passé. Et sur le chemin de retour, paf, la panne sèche. Là, ça fait 22 jours que je dérive dans l’espace avec pour seule compagnie une cyborg extra-terrestre un peu neuneu.
– Je m’appelle Nébula et vous le savez, arrêtez maintenant Monsieur Stark !
– Oui, bon, Neuneubula, si tu veux. De toute façon, c’est un personnage qui n’intéresse personne. Bref, elle et moi, on va mourir comme deux tanches, puisqu’on a fini hier le dernier paquet de Chocapics du bord. Je suis désolé Pepper, mais je crois que je ne vais pas pouvoir te retrouver sur Terre. En tout cas, je tenais à te dire une dernière chose… j’ai toujours eu du mal avec le fait que tu t’appelles Poivre. Entre Neuneubula et toi, je suis gâté. »

Mais soudain, voici qu’une vive lumière à l’extérieur du vaisseau attire l’attention de Tony Stark. Mais qu’est-ce que c’est ? Qui donc roule en plein espace en plein phares, hein ? Tony Stark s’apprête à faire des appels quand il aperçoit flottant devant le cockpit…

« Ho ! Une Madame !
– Oui, je suis Captain Marvel ! Et je…
– Il ne faut pas rester là Madame ! C’est l’espace dehors, c’est dangereux ! Et puis, mettez un casque, vous me faites froid ! »

Captain Marvel doit se retenir très fort de ne pas claquer deux beignes au naufragé multimilliardaire, et décide de plutôt concentrer son énergie à… pousser le vaisseau. Oui, comme une vulgaire deux chevaux en panne de batterie sur une départementale. Mais comme Captain Marvel est très forte, elle pousse tant et si bien l’appareil à la dérive qu’en deux minutes, pif pouf, tout ce petit monde arrive sur Terre, ah, on ne perd pas de temps. Merci Captain Dépannage, tu es bien urbaine. Sitôt le vaisseau posé, les portes s’ouvrent et en descend le très affaibli Tony Stark, qui tuerait bien pour quelques Chocapics de plus. Mais déjà, il est heureux de constater que Captain Marvel l’a gentiment déposé au QG des Avengers, et donc, de voir que tous ses amis ne sont pas morts. Ainsi, il retrouve Captain America, Bruce Banner aussi connu sous le nom de Hulk, la Veuve Noire, son vieux pote War Machine, Thor qui est un peu dépressif depuis qu’il a perdu tous ses amis, Rocket le raton-laveur, et Pepper, qui n’aime pas trop arriver derrière le raton-laveur dans l’ordre des citations, mais c’est comme ça Pepper. Surtout que tout le monde sait que ton nom complet est Traversdeporc-Sel-Poivre. Alors hein !

Et en plus, maintenant que Captain Marvel est de la partie, tout le monde fait le point.

« Nous avons perdu tant d’amis… qu’allons-nous faire à présent ?
– Péter la gueule de Thanos.
– Alors oui Captain Marvel, c’est intéressant comme plan, mais on ne sait même pas où il est. Il s’est téléporté à la fin du dernier film, pif pouf.
– Je le trouverai d’abord PUIS je lui péterai la gueule, alors.
– Non mais… bon. Reprenons : d’où vous sortez d’abord, hmmm ? Parce que vous n’étiez pas là lors du combat contre Thanos, et on avait bien besoin de vous !
– Je voyage dans l’espace. D’autres planètes avaient besoin de moi. Je suis venue lorsque j’ai reçu le signal de Nick Fury grâce au bipper que je lui avais laissé il y a des années. »

D’autres planètes qui avaient des trucs plus importants à régler qu’un type voulant exterminer la moitié de l’univers ? Un autre mec proposait d’exterminer 75% de l’univers au même moment ? Et sinon, sans le signal de Nick Fury, tu n’aurais pas deviné toute seule que tiens, 50% de la population qui se transforme en restes de charpente de Notre Dame, c’est peut-être pas juste une épidémie de rhume, faudrait s’y intéresser ? Apparemment, non. Si on n’appelle pas Captain Marvel, elle ne remarque rien. Elle est un peu distraite, alors.

Thor explique gentiment à Captain Marvel que bon, lui est un dieu, donc si elle est plus puissante, ça commence à devenir un peu cheaté cette affaire ma bonne dame.

Mais nous aurons l’occasion d’y revenir, car le vrai problème, c’est que Captain Marvel est un personnage surpuissant. Or, plus un personnage est puissant, plus il a tendance à pouvoir plier l’intrigue en deux minutes. C’est donc compliqué à intégrer, et a une fâcheuse tendance à générer des hordes d’incohérences tant aucun obstacle ne devrait lui résister. Ne manquerait plus que des voyages dans le temps pour avoir une intrigue qui se roule dans le caca.

Et nous savons tous dans quelle direction nous allons, aussi, mettez du papier journal sur les murs : ça va être sale.

En attendant, alors que tout le monde se demande où est Thanos, voici que Neuneubula s’avance parmi les Avengers.

« Non mais c’est bon, moi je sais où il est.
– Pardon ? Mais ?
– J’étais sa fille adoptive. Et il passait son temps à me dire « HOLALA QUAND J’AURAI FINI MON SUPER PLAN J’IRAI ME CACHER DANS MON JARDIN SECRET  ! »

Allez, on n’en est qu’au début et ma boîte à « Ça alors ! » tremble sur son étagère. Quel gros coup de bol que Thanos soit particulièrement bavard quant à ses cachettes secrètes ! Et mieux encore, voici que Rocket détecte à l’autre bout de l’univers, et précisément sur la planète Jardinou, un énorme dégagement d’énergie, exactement comme lorsque Thanos a utilisé les pierres pour meuler la moitié de l’univers ! Décidément que de coïncidences, c’est fabuleux ! Allez les amis, en route, on a un gros monsieur mauve à tataner !

Au même moment, sur la planète Jardinou…

Thanos est tranquillement en vieux t-shirt (si, si) à s’occuper de son potager, ne lui manque que le jean trop bas qui laisse entrevoir le sourire du plombier, lorsqu’au moment de rentrer chez lui se préparer une petite salade chèvre-poivrons, les Avengers lui tombent sur le coin de la truffe ! L’un l’immobilise, l’autre lui pète le nez et… THOR LUI COUPE LE BRAS ! Oui, celui avec le gant pour ne pas qu’il l’utilise !

Je ne vous cache pas qu’à ce stade, le public dans la salle soupire en se demandant pourquoi ils n’ont pas commencé par ça dans le premier film. J’imagine tellement le briefing des Avengers avant d’aller l’affronter.

« Bon les mecs, on va affronter Thanos, et son arme secrète, c’est son bras. Il peut tous nous tuer avec. Alors quand on arrive on…
– LUI MET UN BOURREPIF !
– Ouiiii Captain Marvel, mais encore ? On vise le…
– Le genou ? La cheville ?
– Non Captain America. Allez, on se concentre, regardez, je dessine la zone sur ce petit schéma. On lui coup le b… le b… ?
– Le biceps ?
– Bon, vous êtes tous débiles, mais le biceps, ça ira comme réponse. »

Oui, chez les Avengers, c’est comme à l’oral du bac : tu files des points même aux andouilles, ça fait plaisir au public.

Hélas pour nos amis sur la planète Jardinou, une fois le gant de Thanos tombé au sol… point de pierres d’infinités sur icelui !

« THANOS ! OUKÉSONLÉPIER’!
– Du calme Monsieur Thor, vous parlez trop vite, je ne comprends rien.
– Pardon. Je disais : sauriez-vous où se trouvent les pierres d’infinité qui à mon grand étonnement ont quitté votre possession ? Et accessoirement : petit bâtard ?
– Mais oui… je les ai… détruites ! C’est ça, le dégagement d’énergie que vous avez détecté. Sans elles, vous ne pourrez jamais ramener vos amis. Je voulais que mon oeuvre soit définiti.. »

Scouic. Thor, grognon, le décapite d’un grand coup de hache, et l’affaire est pliée.

Voilà voilà. Thanos le méchant a été tué en une minute chrono. Eh bien, je veux bien qu’ils l’aient trouvé un peu affaibli, mais là, on parle quand même d’un mec qui collait sa raclée à Hulk d’une main dans le film précédent. On va dire qu’il n’avait plus envie de vivre après avoir lu le script du film. Quelque part, je le comprends.

Thanos est mort, les pierres détruites… que reste-t-il à faire ? Ma foi : rien.

Aussi, bondissons de cinq ans en avant.

La Terre panse ses plaies. Les gouvernements se sont pour la plupart effondrés suite à la disparition de 50% de leurs électeurs (même si dans certains arrondissements de Paris, ils votent encore), les gens sont tous traumatisés par ce qui est arrivé, et d’immenses monuments sont dressés pour se souvenir des noms des milliards de disparus. Autant le dire : l’ambiance n’est pas au tournage de slips (ce qui ne veut pas dire que ça n’a pas été essayé). Ce pourquoi Captain America, en bon boy scout, use d’une partie de son temps pour aller dans des groupes de parole aider les gens à surmonter la douleur.

« Moi, j’ai pleuré lors de mon dernier rencard. Et le mec en face aussi. On n’arrive pas à surmonter ce qu’il s’est passé.
– Je comprends les amis. C’est dur de perdre les siens. Vous savez, moi, j’ai dormi 70 ans dans la glace, alors à mon réveil, il ne restait plus grand monde non plus et…
– Non mais c’est pas ça le problème.
– Ah bon ? Ben c’est quoi alors ?
– Le plan de Thanos. C’était tellement con qu’on ne s’en remet pas. Pensez-vous : éradiquer 50% de tout ce qui vit pour que l’autre moitié dispose de plus de ressources… non seulement c’est con puisque ça n’est qu’une solution temporaire, mais en plus, faut pas oublier que l’agriculture et l’élevage, c’est du vivant. Donc si tu réduis la population de 50%, mais qu’il y a aussi 50% de blé et de riz en moins… ben ça revient au même. »

Captain America réfléchit très fort, jette son bouclier dans la gueule de cette fripouille qui relève les erreurs du script, et avant que quiconque ne puisse réagir, il s’enfuit en courant vers la scène suivante.

Captain America n’arrive pas non plus à surmonter la nullité crasse du scénario.

Qui s’avère être la Veuve Noire occupée à faire un point avec différents Avengers dispersés aux quatre coins du globe, voire de la galaxie. On y apprend ainsi que Œil de Faucon, devenu tout bougon depuis que sa famille sert à donner du goût aux patates braisées, s’est transformé en justicier solitaire qui massacre des gangs entiers partout où il passe. Quant à Captain Marvel…

« Captain Marvel, vous, ça va ? On vous voit bientôt ?
– Non je… j’ai… des trucs à faire.
– Okay, et donc, on peut vous joindre au besoin ?
– Euh… non. Non, parce que sinon, vraiment, je vous plie le film. Je vais donc plutôt aller faire caca. »

La Veuve Noire approuve : surtout, quoiqu’il arrive, elle ne la dérangera pas. Le caca, c’est sacré. Mais alors qu’elle en est à ces considérations, voici que Captain America se pointe.

« Je déraaaange ?
– Non, je parlais caca avec Captain Marvel. D’ailleurs vous commencez à faire chier à tous être capitaines, là. Y a pas un lieutenant quelque chose ? Un général bidule ? C’est une vraie armée mexicaine votre affaire.
– Je vous arrête tout de suite : j’ai expulsé ce petit rabouin de Captain Mexico hier. Mais si, rassurez-vous, on a d’autres gardes parmi nous.
– Vraiment ?
– Oui. On a le caporal Roudoudou, mais avec Iron Man, on l’a enfermé dans son casier, il faisait rien qu’à nous demander pourquoi on a pas coupé le bras de Thanos dans le film précédent comme on a fait là. C’était lourd.
– Vous avez bien fait… dites-moi, vous avez deux minutes, Steve ? J’aimerais vous faire mon numéro de femme brisée par les événements. J’ai perdu tant de gens que j’aimais, Steve…
– Un peu comme une Veuve par exemple ?
– Oui, un p… ah merde, oui, c’est vrai que c’est pas très cohérent de s’appeler la Veuve Noire et de ne pas supporter la perte de ses proches.
– Allez, ça va, c’est plutôt une bonne nouvelle de ne pas vraiment être une veuve. D’ailleurs, c’est aussi une bonne nouvelle de ne pas être n… »

Vite, que quelqu’un interrompe les réflexions politiques d’un américain moyen de 1945 ! Et ça tombe bien, car à ce moment-là, voici qu’arrive à la porte de la base des Avengers… Scott Lang, plus connu sous le nom de Ant-Man ! Mais d’où sort-il celui-là ? Vite, nos amis le font entrer pour savoir ce qu’il veut. Et Scott de rejoindre les deux compères dans leur bureau pour s’expliquer.

« Vous me reconnaissez ? C’est moi, Ant-Man, l’homme fourmi ! Je sais faire des trucs de fourmi, comme piquer du sucre ou tomber malade en touchant des pièges qui… vous vous en foutez, c’est ça ?
– C’est ça.
– Bon écoutez, vous avez vu Ant-Man 2 ? Ou vous vous en foutiez aussi ?
– Aussi.
– Vous me facilitez pas la tâche. Mais allez : à l’arrière de ma camionnette, j’ai une super machine à explorer des dimensions quantiques.
– …
– C’est une sorte de tuning, vous ne pouvez pas comprendre. Bref, j’étais pépère à explorer une dimension quantique, avec ma nana pour me ramener en cas de souci quand soudain, paf, Thanos ! Et il fait passer ma nana du siège passager au cendrier en deux-deux. Aussi, je suis resté bloqué dans ma dimension merdique cinq heures selon moi, mais pour le monde, ce furent cinq années ! Alors me revoilà, parce que les enfants, vous seuls pouvez m’aider, les Avengers. Je crois que j’ai une idée. Si les dimensions quantiques ont une temporalité différente… on pourrait s’en servir pour voyager dans le temps, et sauver tous les gens qui sont morts !
– Votre discours a l’air complètement absurde. Mais bon, c’est vrai qu’on n’a rien de mieux. Allons en parler à un bon ami scientifique qui pourrait nous aider. »

Et tous trois prennent la voiture pour rendre une petite visite à Tony Stark qui depuis qu’il s’est retiré des affaires vit… dans une maison isolée à la campagne.

Bon, c’est quoi cette affaire ? Pourquoi TOUS les héros qui se retirent s’installent tous dans une caricature de maison américaine dans un coin paumé ? Personne ne prend sa retraite en ville ? Ou même dans une minuscule bourgade ? Non : il faut une demeure perdue avec un porche sous lequel se balancer en contemplant le drapeau qui flotte sur la pelouse, pendant qu’au loin, tes enfants jouent en plein air, puisque c’est connu, aucun ne préfère sa console. Même Thanos s’était replié dans une petite cabane proche de la nature, alors que moi, je l’aurais bien vu prendre un petit F2 à La Bourboule et faire ses courses au marché en charentaises en traînant son petit caddie en tissu derrière lui. Enfin, revenons à la ferme Stark.

Captain America, la pas-trop-Veuve Noire et Ant-Man débarquent ainsi pour trouver Tony Stark occupé à jouer avec sa toute jeune fille.

« Bonjour les amis, cela fait plaisir de vous voir ! Que puis-je pour vous ?
– Ant-Man ici présent dit qu’on pourrait voyager dans le temps pour sauver tous les gens qui ont disparu. Qu’en penses-tu ?
– Que c’est naze. On ne peut pas changer le passé. Il faut avancer et ne pas croire en ces conneries, le voyage dans le temps est impossible. »

Dit le mec qui a combattu Thanos et sa pierre du temps permettant de le remonter. Les scénaristes, vous le dites si on vous emmerde, hein.

« Mais vous pouvez rester manger. Pepper a préparé son plat signature.
– Le travers de porc, sel, poivre ?
– COMMENT LE SAVEZ-VOUS ? »

Tony préfère congédier ces gens venus lui donner de faux espoirs, et le trio déçu décide d’aller rendre visite à Bruce Banner, autre scientifique de génie, qui lui, a passé ces 5 dernières années à accepter le Hulk en lui, et est désormais en permanence sous sa forme de Hulk, mais avec son intelligence humaine (comprendre : de personnage Marvel, ce qui veut dire qu’elle fluctue beaucoup selon les besoins du script). C’est donc un bien brave géant vert qui écoute nos larrons… et décide que cette histoire de voyage dans le temps n’est pas aussi stupide que cela.

Pour rappel, Ant-Man se promène avec une machine quantique installée à bord d’un van dont le klaxon joue la Cucaracha. Et ce n’est même pas une blague.

Hulk accompagne ses camarades jusqu’aux locaux des Avengers, et se met à travailler sur une machine temporelle. Pendant que Tony Stark de son côté, poussé par la curiosité, étudie aussi ce qui pourrait être fait, tant il n’arrive pas à complètement décrocher de tout cela. C’est Ant-man qui s’y colle pour les essais, car pour faire le voyage, il faut se réduire en taille jusqu’à atteindre la fameuse dimension quantique, et donc, avoir avec soi de la molécule de Pym, le célèbre carburant de la combinaison d’Ant-Man et inventé par Jean-Michel Pym, inventeur de la combinaison qui rétrécit, mais surtout célèbre pour les petits gâteaux qui portent son nom. On a peut-être laissé Thanos détruire la moitié du monde vivant, mais par contre, jamais il n’a pu mettre la main sur les Pim’s, faudrait voir à pas déconner. En attendant, Ant-Man explique un peu de quoi il retourne :

« Attention les petits gars, je n’en ai pas beaucoup
– Des petits gâteaux ?
– Non, de la molécule ! Et M. Pym a disparu comme une bonne partie de la population, donc il faut économiser les ressources, nous n’auront le droit qu’à deux essais et… oh ben non j’ai appuyé sur le bouton de ma combinaison par erreur : un seul essai alors ! »

Vous le saurez, Ant-Man est en charge du quota de gags du film. D’ailleurs, le test temporel de Bruce Banner ne marche qu’à moitié : il parvient bien à renvoyer Ant-Man dans le temps et à le récupérer, mais un coup il est trop vieux, puis trop jeune, puis bébé (« Haaaaan ! » font les gens dans la salle tant ils ne voient visiblement déjà pas assez de vidéos de bébés sur internet)… jusqu’à ce qu’enfin, ils récupèrent un Ant-Man en plus ou moins bon état.

Il reste cependant à travailler, car tout cela est très imparfait : si les Avengers finissent tout vieux à chaque voyage dans le temps, leur prochaine licence risque de s’appeler Captain Pampers.

Heureusement, c’est à ce moment précis qu’une voiture arrive à fond les ballons. Et qu’on nous fait un gros zoom sur sa marque. C’est une… e-tron. La voiture de Tony Stark, dont le nom fait rire tous les Français ayant à la fois un minimum de vocabulaire et encore une passion secrète pour les blagues à base de caca (vous savez que vous en faites partie, il suffit). Et Iron-Man et ses amis anglophones d’ignorer le ridicule de la situation, alors que ce bon M. Stark débarque pour expliquer à Captain America ce qu’il fait là.

« Écoutez, j’ai réfléchi à votre théorie, là, et elle a un défaut. Laissez-moi deviner, Ant-Man a été transformé en bébé ?
– Vous ne pouvez pas le savoir à moins d’avoir lu le script, puisqu’au premier essai, il est revenu en vieux, pas en bébé.
– Oui, bon, c’était pour faire le mec intelligent, mais comme chacun sait, quand on ne sait pas écrire un personnage malin, on lui fait juste deviner l’impossible. En tout cas, votre souci, c’est que vous n’avez pas envoyé Ant-Man à travers le temps, mais le temps à travers Ant-Man. J’ai bidouillé une paire de trucs de mon côté, vous allez voir, on va être bien. »

Et effectivement : promptement, Tony Stark, Ant-Man et Hulk mettent au point une machine à voyager dans le temps fonctionnelle. Vient alors la question… qu’en faire ?

War Machine tente sa chance, et propose à Hulk de retourner dans le passé tuer Thanos, voire Thanos bébé. Une option classique, mais efficace. Alors pourquoi pas ?

« Non, ce serait vilain. Et puis bon, je vous explique : le voyage dans le temps ne permet pas de modifier le passé. »

Ho bon sang, je ne sais même pas par où commencer.

Alors, déjà :
– Si, parce que le Dr Strange l’a fait, mais apparemment, Marvel ne regarde pas ses propres films, et je les comprends.
– Ensuite, si vous ne pouvez pas modifier le passé, pourquoi construire une machine pour y aller faire du rien ?
– Enfin, je veux bien qu’on m’explique pourquoi, je ne demande qu’à apprendre. M. Hulk ? On vous écoute.

« Changer le passé pour modifier le futur, c’est absurde ! C’est impossible ! Si vous voyagez vers le futur, vous ne pouvez pas modifier votre passé, n’est-ce pas ?
– C’est vrai.
– Bon, eh bien si je vous fais voyager en sens inverse dans le temps, c’est pareil ! Votre passé devient votre futur, et votre futur, votre passé, donc vous ne pouvez plus changer votre futur car il est devenu votre passé ! »

Diego ? Va chercher mon dictionnaire des termes scientifiques, c’est pour qualifier ce raisonnement avec des termes exacts. Alors… voyons… C… C… C… ah ! Ici : Complètement con.

Mon petit Hulk, ton analogie ne tient que si on suppose que les gens qui remontent le temps… le parcourent constamment en sens inverse. Sauf que non : ils le remontent jusqu’à un point précis, puis se remettent dans le bon sens (et je ne parle même pas de retourner à leur époque : non, le temps ne se déroule pas à l’envers là où ils sont allés, ils sont dans le même sens que les autres). Un peu comme une rivière que l’on remonterait : quand tu as fini de la remonter et que tu coupes le moteur, hop, tu la redescends avec les autres. Voire tu peux remettre le moteur pour aller plus loin en aval, plus vite, et retrouver l’endroit d’où tu avait commencé à remonter.

Donc, ce que tu dis mon bon, c’est tout pourri, et en plus complètement incohérent.

Mais bon, soyons aimables, car vous savez comme les scénaristes se plantent toujours avec les voyages dans le temps, et mettons : okay, les mecs ont inventé une machine à aller dans un passé qu’ils ne peuvent pas modifier. Ce qu’il faut traduire, en termes de mauvais films, par « La machine ne peut pas tuer Thanos sinon le film s’arrête là« . Habile. Bon, allez, soyons bon public et acceptons ce principe (et on dira que je suis de mauvaise foi, je vous jure). Mais alors, que faire avec cette machine ?

« Il faut bien réfléchir, car nous n’avons que deux doses de molécules de Pym par personne, donc seulement de quoi faire deux voyages. »

Soudain, une porte claque, et une silhouette se présente à l’entrée de la salle de réunion des Avengers.

« CAPORAL ROUDOUDOU !
– Oui, excusez-moi, j’ai été agressé par de mystérieux inconnus qui m’ont enfermé dans mon casier. Je ne suis pas trop en retard ? Non parce que là Monsieur Ant-Man, j’arrive juste à temps : vous étiez en train de dire des carabistouilles.
– Ah oui ? C’est pourtant vrai qu’on n’a que deux doses par personne !
– Déjà, non. Parce que vous n’en aviez même pas deux pour une seule personne pour les tests. Donc si maintenant on en a deux par personnes, c’est que vous savez reproduire ladite formule. 

– Ah merde je… heu… on n’a qu’à dire qu’on a trouvé un vieux stock sous un tapis mais que c’est tout, pas plus ?
– Dans ce cas, enfin, je veux juste aider, vous remontez le temps et vous piquez juste sa formule à Monsieur Pym. Comme ça, hop, carburant illimité en cas d’accident.
– …
– Ou encore plus simple : vous remontez le temps pour aller voir le Docteur Strange, vous lui expliquez la situation, il vous croira puisqu’il peut voir le futur pour le confirmer, et hop, il vous passe la pierre du temps, voire vient nous aider directement. Voyages illimités au pire, et un allié de poids en plus de cela au mieux.
– C’est que…
– Ou alors vous appelez Captain Marvel, puisqu’elle peut tout boucler en deux minutes, vous lui donnez toutes vos doses, et elle s’occupe de tout.
– je… SILEEEEEEENCE !
– Monsieur Stark ?
– Alors déjà, non ! NON ! Captain Marvel est partie faire CACA et on ne la dérange pas ! Parce que le CACA c’est SACRÉ ! Il ne s’agit que de sauver l’univers, on ne va pas l’embêter avec ça !
– Mais…
– À la place, on va se faire chier à bricoler AUTANT de combinaisons permettant le voyage dans le temps que nous sommes, et envoyer des gens pas du tout qualifiés voire un peu foufous dans les couloirs du temps, comme Œil de Faucon qu’on a récupéré entre deux scènes alors qu’il faisait le ninja au Japon, ce qui en plus, est de l’appropriation culturelle ! Vilain Œil de Faucon !
– Que…
– Je propose qu’on aille voler les pierres d’infinités dans le passé parce que je vois PAS DU TOUT comment ça pourrait mal tourner pour le futur !
– C’est…
– Et on va aller les chercher aux PIRES moments qui soient ! Genre pendant la bataille de New York du premier Avengers, alors qu’on pourrait simplement aller récupérer les pierres quand ce n’est pas dangereux et à des moments où l’on sait aussi où elles sont, comme par exemple, quand on avait le Tesseract ou le Bâton de Loki en sécurité chez nous, ou aller taper à la porte de Strange !
– Mais enfin, ça n’a absolument aucun sens c’est… »

Et Tony Stark de saisir le casier le plus proche pour savater le caporal Roudoudou avec jusqu’à ce qu’il ait disparu dedans.

Oui, je vous ai passé la séquence où Œil de Faucon se déguise en ninja avec des accessoires qui feraient rire même un cosplayer.

Voilà. Le plan de Tony Stark consiste à aller récupérer les six pierres à six moments plus ou moins critiques au prétexte qu’au moins, les Avengers savaient où elles étaient à ces moments-là.

C’est absolument nul. Ce film est une blague entre scénaristes bourrés, c’est impossible autrement. Et pourtant, il y a en plus non pas un, mais deux réalisateurs : Joe Russo et Anthony Russo. Et pourtant, à la vue du film, c’est limite si on n’a pas l’impression qu’il n’y a qu’un demi Russo.

Voilà. Avengers : Endgame, c’est ça. L’histoire de mecs qui inventent une machine à voyager dans le temps qui peut les emmener faire du tourisme n’importe où, et qui s’en servent pour visiter Hiroshima au matin du 6 août 1945.

Que voulez-vous que je vous dise ? Sachant que dans l’immédiat, je soupire si fort que j’utilise ma propre cravate comme bâillon improvisé ?

Mais, allez : voyons comment cela se déroule.

La fine équipe se divise en groupes (évidemment), qui vont à différents endroits :

– Ant-Man, Tony Stark, Hulk et Captain America se rendent à New York durant la fameuse bataille, pour y récupérer le Tesseract, le sceptre de Loki, et la pierre du temps dans le manoir de Strange.
– Œil de Faucon et la Veuve Noire iront sur la planète pourrie où Thanos a tué sa fille pour avoir la pierre d’âme
– Neuneubula et War Machine iront voler la pierre de pouvoir sur une autre planète peu avant qu’elle ne soit volée par Star Lord
– Thor et Rocket iront voler la pierre d’esprit à Asgard, là encore, un jour pourri

Passons en revue comment cela se passe pour les différentes équipes.

Thor, qui est devenu bedonnant et alcoolo après 5 années passées à déprimer, se faufile à Asgard, et pendant que Rocket vole la pierre, lui croise sa môman, qui dans le futur, est toute morte, aussi en profite-t-il.

« Môman ! Tu es moins morte !
– Oui mon fils… du futur.
– Comment tu le sais ? C’est parce que j’ai pris du bide et que je sens la Kro ?
– Non. C’est parce que j’ai été élevée par des sorcières, et que le futur ne m’échappe pas.
– Ah bon ? Mais alors pourquoi tu n’as prévenu personne pour Thanos ?
– HOLALA BON IL SE FAIT TARD, TU DEVRAIS REPARTIR VERS TON FUTUR MON LAPINOU ! »

C’est donc bon pour Rocket et Thor. Même si Thor au moment de partir… tend la main pour appeler son marteau ! Et ça fonctionne Il vole ainsi son marteau dans le passé, et le ramène dans le futur. Mais alors comment fait son lui-même du passé sans son marteau ? Il ne viendrait pas de modifier un peu l’histoire, là ?

Vite, des effets spéciaux pour faire oublier le spectateur ! Et suivons une autre équipe.

Œil de Faucon et la Veuve Noire se retrouvent sur la planète pourrie où pour récupérer la pierre d’âme, il faut sacrifier quelque chose que l’on aime, comme par exemple, une dédicace de Patrick Balkany. Mais n’ayant pas cela sous la main, nos héros rivalisent d’esprit de sacrifice, chacun jurant que c’est à lui de se suicider pour que l’autre puisse retourner dans le futur avec la pierre. Ils finissent par se taper dessus en hurlant « Naaaan, c’est moi qui doit être mouruuuuu ! » (et manquent de se tuer tous les deux, ce qui aurait été rigolo, notez), mais finalement, c’est la Veuve Noire qui gagne le concours de qui est la plus bête, et se sacrifie lors d’une séquence relativement inintéressante qui permet à Œil de Faucon de repartir dans le futur avec la pierre d’âme.

C’est bon aussi pour cette équipe ! Quid de Ant-Man, Tony Stark, Hulk et Captain America qui débarquent en plein New York envahi par une armée alien, et où ils doivent s’esquiver eux-mêmes, voire s’affronter (Captain America se retrouve forcé de tabasser sa version plus jeune, par exemple) ? Commençons avec Hulk.

Hulk se rend au manoir de Dr Strange, qui en ce temps-là, n’est pas encore un Sylvain Mirouf interdimensionnel. Il tombe en lieu et place sur l’Ancien, celle qui a tout appris à Strange, et qui à l’époque est la gardienne du manoir et de la pierre du temps.

« Bonjour Madame, je suis Hulk. Pourriez-vous me donner la pierre du temps s’il-vous-plaît ? C’est pour sauver le futur.
– Je ne peux pas faire ça.
– Alors je vais devoir vous péter les genoux et vous les faire mâcher, Madame.
– C’est ignorer une chose… avez-vous vu le film
Docteur Strange ?
– Non ?
– Parfait. Alors savez-vous dire pouët-pouët ?
– Pouët-pouët ?
– CAMION ! »

Et l’Ancien de pincer les tétons de Hulk avec sa magie qui endort son corps, mais propulse l’esprit de Banner hors de son enveloppe. Et comme l’Ancien peut parler aux esprits, ils peuvent discuter en paix, et sans que Banner ne pète des genoux au milieu de la conversation.

Ici, l’Ancien lors des championnats du monde de Pouët-Pouët-Camion 2002.

« Alors ça ! C’est chafouin !
– Et encore, je ne vous ai pas fait pouët-pouët mobylette. Mais parlons un peu. Pourquoi voulez-vous la pierre du temps ?
– Pour empêcher Thanos d’éradiquer 50% de l’humanité. Vous avez une meilleure raison pour la garder ?
– Oui… laissez-moi vous expliquer. Si vous prenez la pierre, nous ne l’aurons plus ici. Et avec une pierre de moins dans l’univers, comment nous défendre contre certaines menaces ? Vous risqueriez de créer une nouvelle ligne temporelle, bien plus sombre où…
– Attendez, attendez, je crois que vous êtes en train de dire qu’on peut modifier le passé, et ça nique un peu nos excuses pour ne pas tuer Thanos et finir le film tout de suite.
– Ah flûte, pardon. Bon, alors écoutez, vous pouvez prendre les pierres, mais il faudra toutes les rapporter pour qu’aucune ne manque jamais à aucune ligne temporelle. Sinon, ça modifierait la…
– Attention vous avez failli le refaire !
– Hohoho, oui, quelle tête en l’air ! Allez, tenez, prenez la pierre et pensez à me la ramener, petit chafouin ! »

Et d’un retour de pouët-pouët camion, elle renvoie Banner dans son corps, puis son corps dans le futur.

Le trio Ant-Man, Captain America et Tony Stark, lui, se débrouille à peu près correctement pour récupérer le sceptre de Loki. Et Ant-Man repart pour le futur avec le butin, laissant derrière lui Captain America et Tony Stark régler un petit souci : ils ont un peu merdé dans l’affaire, et ont laissé le Tesseract… tomber dans les mains de Loki. Pour rattraper cela, et comme ils ont encore une dose du Dr Pym, ils remontent le temps plus loin encore, dans les années 1970, pour aller sur une base secrète, où, dites-voir :

– Le Tesseract était stocké.
– L’agent Carter, l’amoureuse de Captain America, était basée, et il peut donc la regarder de loin avec ses yeux de cocker triste
– Le père de Tony Stark bossait et croisant son fils sans le savoir, lui demande plein de conseils sur l’éducation de son futur enfant
– Le docteur Pym bossait aussi, et a des doses de sa célèbre molécule bien en vue pour que nos héros puissent les voler et repartir en paix

Autant de « ÇA ALORS !« , je pense que ma boîte n’y survivra pas.

C’est donc avec le Tesseract et un gros paquets de raccourcis scénaristiques foireux que nos héros peuvent retourner victorieux dans le futur.

Ne reste qu’un seul groupe… War Machine et Neuneubula.

Et si tout se passe bien de prime abord, puisque War Machine parvient à récupérer la pierre, au moment de repartir dans le futur avec… lui réussit son départ, mais Neuneubula n’arrive pas à lancer le voyage. Son cerveau de cyborg fait des étincelles, voire des blue screens of death, il y a des courts-circuits partout, et elle n’arrive plus à penser clairement. C’est quand elle marmonne « Le cinéma français est très original » ou « N’éteignez pas votre ordinateur durant les mises à jour » qu’elle comprend que son cerveau va mal. Et pourquoi donc tous ces soucis ? Mais tout bêtement parce qu’elle est probablement connectée sur son compte Steam, en même temps que l’autre Neuneubula qui existe déjà dans le passé, et ça les fait merder toutes les deux !

La Neuneubula du passé, qui était pépère avec son Thanos de papounet dans son vaisseau, ne comprend pas non plus pourquoi elle a l’impression qu’elle est connectée depuis deux endroits à la fois. Et qu’elle reçoit depuis le cloud des souvenirs du futur. Comme des enregistrements vidéo, qu’elle diffuse (elle fait vidéoprojecteur, Thanos l’adore pour ses soirées Mario Kart), où Thanos peut ainsi voir la scène du début du film, où il explique qu’il a bien récupéré les pierres, les a bien utilisées, et les a détruites avant d’être tué par les Avengers. Près de lui, sa fille Gamora s’inquiète.

« Papa ? Attends, c’est quoi ton plan une fois que tu auras toutes les pierres ? Non parce que sur la vidéo, tu en parles, mais pas en détails.
– Oooooh trois fois rien.
– Mais ? Au début du film, Neuneubula disait que tu parlais tout le temps de ton plan à voix haute, et que tu lâchais même tes cachettes secrètes ? Alors pourquoi moi je ne sais pas ?
– Ahahaha je… heu… ahaha… écoute, ta gueule, tu veux ?
– On n’aura donc pas une seule scène réussie malgré le budget de ce film ?
– Je ne crois pas, ma fille. En attendant, ce que nous venons de voir veut dire que ce que je compte faire des pierres d’infinité n’est pas suffisant pour rendre les gens heureux… bon, okay, peut-être que tuer 50% de tout ce qui vit peut peut-êêêêtre énerver l’autre moitié du monde vivant, mais vraiment, les gens exagèrent. Moi, je fais ça pour eux. Bon, cela veut dire que je dois utiliser les pierres d’infinité pour un autre plan encore plus radical…
– Donc il nous suffit d’attendre, puisqu’on sait que tu vas toutes les récupérer et t’en servir. Et de simplement changer ce que tu en fais. »

Mais non, ce serait trop intelligent, et encore une fois, cela terminerait le film ici. Aussi, Thanos a un meilleur plan : il parvient à localiser la Neuneubula du futur, la récupère, lui vole l’une de ses doses de molécule de Pym et sa combinaison de voyage… et la fait remplacer par Neuneubula du passé, qui elle, est toujours loyale à son père. Quelle fourberie.

Hop ! Nous revenons donc dans le futur, où tous les Avengers réapparaissent ensemble après leurs différentes missions, avec les pierres d’infinité ! Mission accomplie ! Attendez… il ne manquerait pas quelqu’un ?

« Œil de Faucon ? Où est la Veuve Noire ?
– Maintenant, on l’appelle plutôt la Petite Tache Noire au Fond d’un Ravin.
– Oh ! »

Tout le monde est bien triste, et c’est donc dans une ambiance morose que tous se mettent au travail pour préparer un nouveau gant sur lequel greffer les pierres d’infinité. Iron Man en conçoit un en nano-machines, capable de s’adapter à n’importe quel porteur, parce que c’était pas plus simple de demander « Qui le porte ? » et de faire un gantelet tout con à la bonne taille. Non, là, nos héros bricolent d’abord le gantelet, puis se demandent qui doit le porter. Vu le niveau de ce genre de réflexions, je proposerais bien un singe bonobo qui ferait sûrement plus malin qu’eux, mais il y a déjà d’autres candidats : Thor voudrait bien, cependant c’est Hulk qui l’emporte, car vu que l’utilisation du gantelet a tendance à faire bobo à son porteur, autant prendre le plus costaud d’entre eux.

Notez que c’est peut-être la décision la moins bête du film, alors profitez-en, parce que ça ne va pas durer.

Hulk enfile le gantelet qui s’adapte par la grâce des nano-machines à ses gros doigts boudinés, et hop ! D’un claquement de doigt, et même si la puissance des gemmes lui ravage tout le bras, il ramène à la vie tous les gens qui avaient été transformés en cendres ! Un peu partout dans la galaxie, des êtres vivants réapparaissent 5 ans après leur disparition : humains, extra-terrestres, Kiki le chien, tout le monde est de retour (ce qui doit être rigolo pour les gens qui réapparaissent dans des avions crachés au fond de l’océan après la disparition du pilote, mais passons).

« C’est bon les amis, j’ai ramené tout le monde… y compris les étudiants de Rennes 2. Alors dépêchez-vous si vous êtes là-bas, ils ont 5 ans de blocages à rattraper. »

Mais ça, nos héros ne sont pas là pour le voir, puisque pour l’instant, ils sont dans le QG des Avengers à s’inquiéter pour Hulk qui a quand même dégusté dans l’affaire, et ressemble plus à un gros bol de guacamole qui gémit qu’à un invincible colosse. Tenez : Ant-Man est à deux doigts de tremper un burrito dedans, c’est dire.

Ils ignorent cependant que dans la pièce voisine, un drame se joue : Neuneubula, qui est donc celle du passé qui les a infiltrés, est en train d’activer la machine temporelle pour faire venir… THANOS !

Et attention, pas juste Thanos : le vaisseau géant de Thanos, qui l’abrite lui, Gamora, et une armée de plusieurs dizaines de milliers de créatures, dont certaines grosses comme des immeubles.

Hulk, qui était allongé par terre à se remettre de ses aventures, voit donc soudain au-dessus du QG des Avengers l’énorme appareil flottant dans le ciel.

L’occasion pour lui de réaliser que c’est bizarre, parce que d’après le script, Thanos n’avait qu’une seule dose de molécule de Pym (et elle a servi à envoyer sa Neuneubula dans le futur). Alors comment en a-t-il suffisamment pour toute une armée ? Qui ne porte d’ailleurs pas de combinaison spéciale ? On me répondra qu’en fait, il a peut-être reproduit la formule, et que ce n’est qu’un seul vaisseau qui voyage dans le temps, avec tout son contenu (j’essaie vraiment de trouver toutes les excuses au film, vous noterez). Mais dans ce cas, les Avengers n’auraient-ils pas pu tout simplement économiser des doses en voyageant groupés dans un seul objet, comme par exemple au sein d’une tente Quechua ?

J’essaie d’aider.

Mais le scénario n’en finissant plus de se rouler dans ses propres excréments, il cache ce petit souci en coupant la scène avec un terrible bombardement du QG des Avengers par le vaisseau géant de Thanos. Et attention, ça ne rigole pas, car le QG se retrouve intégralement pulvérisé, au point que rien n’y résiste : murs renforcés, protections blindées, tout est réduit en poudre par la monstrueuse attaque, et tous les Avengers qui étaient plus ou moins dans la même pièce mangent une roquette en plein dans la truffe.

Mais il n’y a pas un mort, ni même une grosse blessure, juste une petite coupure ici ou là, et encore, propre : on est chez Disney, que diable. Les roquettes, ça fait juste de la suie sur le bout du nez.

Ah. Heu… d’accord ? Tout au plus, certains sont coincés brièvement sous des débris, mais même ça, ils s’en tirent bien vite. Quant à Neuneubula, elle a esquivé l’explosion en se cachant derrière le script au bon moment. Et s’en va retrouver son père qui débarque avec toute son armée sur les ruines. Et attend tranquillement que Neuneubula fouille les décombres à sa place pour trouver le gant avec les pierres d’infinité parce que berk, il y a de la poussière partout, il ne va quand même pas se salir, dites voir.

Mais des ruines émergent bientôt Captain America, Thor, et Iron Man. Qui vont trouver Thanos avec les sourcils froncés très fort.

« Thanos ! Que fais-tu ici ?
– J’ai voyagé depuis le passé pour vous prendre les pierres. Apparemment, éradiquer 50% de tout ce qui vit ne vous a pas rendus heureux… alors que vous devriez me remercier.
– D’avoir tué tous les gens qu’on aimait bien ?
– Je vois pas pourquoi vous m’en voudriez pour ça.
– Okay, tu es définitivement très con. Que comptes-tu faire avec les pierres cette fois ?
– Effacer cet univers et en faire un tout beau, tout neuf.
– Fascinant. Et si on se mettait plutôt sur la truffe ?
– Allez ! »

Et tout ce petit monde de commencer la bagarre pendant que leurs petits camarades sont toujours occupés à s’extraire des ruines du QG des Avengers.

Tout le monde se met joyeusement sur le coin du nez, mais contrairement au début du film, Thanos est en forme et leur colle une raclée, au point que même lorsque Captain America parvient à soulever le marteau de Thor (il en est digne, tout ça) et à distribuer des mandales au vilain, il finit quand même dans un sale état, seul, face à un Thanos encore en forme et dont toute l’armée débarque derrière lui.

C’est à ce moment précis que des portails de téléportation de Docteur Strange s’ouvrent derrière Captain America, et qu’en jaillissent tous les héros qui ont été ramenés à la vie : Black Panther, Spiderman, Bucky et son fusil tout pourri, ainsi que toute l’armée du… du Wakanda ?

Non mais les mecs, sachant que vos ennemis sont sensibles aux balles (Bucky ne sert qu’à prouver cela) et aux missiles, ramener une armée qui a autre chose que des sagaies qui lancent parfois un petit laser, du genre une mitrailleuse ou un bon vieil A-10 qui fait brrrrt, non ? Personnellement, j’aurais simplement utilisé le gant pour rappeler Albert Roche. Thanos peut peut-être lutter contre tous les Avengers, mais là, je pense qu’on le retrouvait avec la tête enfoncée jusqu’aux épaules dans son propre rectum. Enfin.

Vous l’aurez compris, c’est évidemment la bataille finale du film, entre les gentils et les méchants.

Ne la décrivons pas ici en détails puisque cela aurait peu d’intérêt et qu’il ne se passe rien de particulier à part des échanges de coups, et retenons que nos héros décident que l’urgence, c’est de ramener les pierres dans le passé pour ne pas que Thanos s’en empare. Sauf que la machine temporelle a été détruite… mais qu’il reste la machine quantique qui était à l’arrière de la camionnette d’Ant-Man ! Camionnette qui a elle aussi survécu à une pluie de missiles, et à l’explosion du QG des Avengers, merci.

J’espère qu’un jour ils feront un héros nommé « Coïncidences Man« , cela sauverait la plupart des films Marvel.

Le vaisseau de Thanos, capable de raser des planètes entières, mais qui n’arrive pas à faire taire une camionnette qui joue la Cucaracha.

Et devinez où la camionnette s’est retrouvée ? En plein milieu de l’armée de Thanos bien sûr ! Il va donc falloir faire une percée et amener le gant avec les pierres d’infinité jusque là ! Les héros se succèdent dans cette rude mission, se font la passe, et tentent d’amener le tout à la machine quantique (qui n’est pas non plus endommagée, décidément !). Mais sur le chemin, Thanos parvient à distribuer suffisamment de claques pour récupérer le précieux gant ! Tout serait donc perdu ?

Non, car voici le deus ex machina fait femme : Captain Marvel !

Qui en moins de dix secondes (vous pouvez compter au cinéma) éclate tout le vaisseau géant de Thanos, atomise tout ennemi sur son chemin, et s’en va taper Thanos en personne pour l’empêcher d’utiliser le gant. Elle aurait été là depuis le début, je vous rappelle que c’était gagné depuis longtemps. Mais non, elle avait plus important à faire : son légendaire caca en lisant Biba.

Thanos est presque vaincu mais parvient cependant à la repousser temporairement en utilisant la pierre de pouvoir pour l’envoyer paître un peu plus loin. Il est donc enfin debout seul sans personne qui essaie de le taper pendant plus d’une demie-seconde, dispose du gant et des pierres et…

Sinon ? Toujours personne pour lui couper le bras et l’empêcher ainsi d’user de son gant ? Non parce que ne me dites pas que vous n’y avez pas pensé : vous l’avez fait au début du film. Mais non, les héros se contentent de regarder la bouche ouverte, parce que bon, faudrait voir à pas déranger.

Iron Man se tourne vers le Docteur Strange.

« Strange ! Vous avez vu des millions de futurs et on ne gagnait que dans un seul, dites-moi que c’est celui-là !
– Je ne peux rien diiiiiire ! Ce serait spoiiiileeeer !
– Mais ? Vous êtes débile ou bien ?

– Bon allez, je vous dis juste un truc : vous devez attendre sans rien faire, juste encore un peu.
– Vous êtes vraiment certain qu’il n’y avait pas d’autres options plus intelligentes que de laisser tout cela arriver ? Genre simplement tuer Thanos il y a cinq ans ?
– Oui parce que sinon, il n’y avait pas de suite, et on a une licence à exploiter, mec.
– Ah oui pardon. Bon, et en attendant ?
– Justement, vous attendez et vous ne faites rien, merci.
– Vous êtes sûr ? Je ne lui coupe pas le bras tout bêtement, ne lui envoie pas un laser dans le crâne pendant qu’il est occupé à contempler le gant comme un idiot ? Même pas la célèbre technique d’Ant-Man qui va explorer le fondement du méchant et reprend sa taille normale une fois à l’intérieur pour une bonne blague garantie ?
– Noooo…
– Bon. Je regarde ma montre alors.
– Voilà. Attendez… attendez… c’est le moment ! MAINTENANT FONCEZ DESSUS ! »

Iron Man s’exécute, et parvient, comme le gant est conçu en nano-machines qu’il contrôle, à en retirer les pierres en un instant pour s’en emparer sans même que Thanos ait le temps de réagir.

Et faire ça plus tôt ? Désactiver le gant tout bêtement ou le faire rétrécir sur la main de Thanos jusqu’à ce que ça lui broie les didis vu que tu le contrôles ? Non ? Toujours pas ? C’est un concours de qui sera le moins efficace ? Auquel cas, les mecs, vous devriez postuler, je crois que l’administration de l’URSSAF recrute et vous avez toutes les qualifications requises.

Thanos est sans les pierres, Iron Man les fait glisser sur son propre gant et… claque des doigts.

Toute l’armée de Thanos est, à son tour, aussitôt transformée en cendres, et Thanos contemple plein de dépit toutes ses troupes se désintégrer. Avant que ne vienne son tour, et qu’il n’accepte son sort en silence. On notera au passage que sa fille Gamora ne subit pas ce châtiment, le gant ayant sûrement détecté que « elle fait partie de son armée, mais en fait, elle a réalisé que son papa était méchant donc elle peut rester, et puis bon, on compte bien encore tourner des Gardiens de la Galaxie« . Il est fort ce gant.

Si fort que le pauvre Tony Stark a dégusté après avoir utilisé la magie du gant. Et qu’il agonise gentiment. Il a à peine le temps de marmonner quelques adieux touchants et profonds comme « À plus dans le bus » qu’il est temps pour lui de mourir. C’est tragique : la bataille est gagnée, l’univers sauvé, mais au prix de la vie de Tony Stark.

Et de milliers de soldats morts durant la bataille, mais comme chacun sait, ils  n’avaient pas de prénom, donc tout le monde s’en cogne joyeusement.

Nous retrouvons tous nos héros quelques temps après cela, lors des funérailles de Tony Stark, où tout le monde est fort triste, et où tous les héros font la queue pour lui rendre un dernier hommage. Comme c’est beau : Tony meurt, et tous les gens qu’il a sauvés lui font leurs derniers adieux. Mais ensuite, hein, bon, la vie reprend quand même, hein.

Ainsi, Peter Parker, cette grosse tête à claques de Spiderman, peut retourner à l’école retrouver ses amis.

« Ahaha, c’est moi les copains me rev… eh mais ? Houhou ? Où êtes-vous ?
– Peter, c’est toi ?
– Eh mais pourquoi tu fais une tête de plus copain ? Et c’est quoi cette moustache ? Et… M.J ?
– Peter ?
– Mais ? Tu as des roploplos maintenant ? Eh, on échange notre goûter à la récré et tu me laisses les toucher ?
– Peter, tu as disparu pendant une demie-décennie. J’ai 19 ans maintenant, je vais pas sortir avec un mec qui n’a pas dépassé la 4ème en cinq ans.
– MAIS HEUUUUU ! »

Je plaisante bien spur : par un incroyable hasard (Coïncidences Man veille sur ce monde), tous les amis de Peter ont eux aussi disparu 5 ans, et il n’aura pas le loisir de voir M.J le dépasser d’une tête et le mépriser pendant que lui essaie de rattraper des années saisons Fortnite.

« Et je tiens à remercier ma famille et mes amis qui ont tous gentiment disparu 5 ans avec moi pour arranger l’équipe de tournage de mon prochain film. »

Œil de Faucon, de son côté, retrouve sa famille et va pouvoir reprendre ce barbecue entamé il y a bien longtemps et dont les merguez attendent encore. L’Amérique triomphe : Thanos n’a pas eu ses enfants. Par contre, le cholestérol devrait s’en charger.

Thor, lui, est toujours gras, mais moins alcoolo, et décide de partir dans l’espace avec les Gardiens de la Galaxie histoire de protéger l’univers autrement qu’en restant sur Terre. Ne me demandez pas pourquoi, il a envie, voilà.

Quant à Captain America… il a la difficile mission de devoir, comme promis, ramener les pierres d’infinité dans le passé, là où ils les ont trouvées (je suppose qu’il ira posa la pierre d’âme à côté du corps de la Veuve Noire en marmonnant « C’est bon, y en a plus besoin, merci hein !« ) afin que la ligne du temps soit respectée. Et oui, on n’envoie que lui. Parce que… heu… mais si… heu…. voilà.

Il n’empêche que ça va être compliqué, puisque le film oublie un détail. Un tout petit, trois fois rien. Permettez que je me verse un brandy et que je m’installe dans mon fauteuil. Non, ce n’est pas que Captain America oublie de rapporter le marteau de Thor, ce qui est déjà un problème. Non, c’est un détail un poil plus gros : Thanos.

Thanos a quitté le passé pour les attaquer dans le futur. Et maintenant qu’il est transformé en patient du docteur Petiot, ça va être plus difficile de le ramener. Donc, l’histoire est irrémédiablement modifiée : Thanos ne pourra jamais trouver les pierres d’infinités dans le passé et claquer des doigts pour effacer 50% de la population puisqu’il est tout bêtement mort. Autrement dit, le temps vient d’être très, très largement modifié.

Mais le film l’a aussi oublié : ouf, ce n’est pas comme si c’était la thématique principale de leurs deux derniers films à plusieurs centaines de millions de dollars de budget. Ça peut arriver d’oublier un détail aussi petit, comprenez ces braves gens.

C’est donc sur cette énorme incohérence qui fout en l’air tout le film que Captain America part rapporter les pierres… et ne réapparait pas. Hulk, Bucky et le Faucon qui étaient là pour surveiller que tout se passe bien sont un peu étonnés, car d’après les données, Steve Rogers est bien là, tout près d’eux, revenu à leur époque. Ils se tournent alors pour apercevoir un vieil homme assis sur un banc (parce que oui, ils faisaient leur voyage dans le temps en plein air, dans un parc avec des bancs, c’est plus sympa que dans un laboratoire sécurisé tout gris, c’est connu).

Faucon s’approche du vieil homme, qui est bel et bien Steve Rogers.

« Mais ? Steve ? Tu as les cheveux blancs et tu sens un peu le pipi ? Que s’est-il passé ?
– Oui, Faucon, je suis tout vieux maintenant. Vois-tu, quand je suis retourné rapporter les pierres, tout s’est bien déroulé, mais… j’ai décidé que j’étais plus à ma place dans ce passé. Que je pouvais prendre mon temps. Alors je suis allé trouver ma vieille copine, l’agent Carter, je l’ai épousée, et voilà, j’ai fait ma vie avec. Je suis revenu dans le présent par le chemin le plus long.
– Tu réalises qu’on a passé le film à dire qu’on ne pouvait pas modifier le passé, qu’on l’a bouclé sur une énorme incohérence, et toi tu en rajoutes une encore plus énorme ?
– À ce stade, tout le monde s’en fout, c’est absolument n’importe quoi. Et en parlant de n’importe quoi… tiens, je t’ai rapporté mon bouclier, Faucon. Désormais, tu seras le nouveau Captain America. Et comme tu es noir, c’est progressiste.
– Okay mais pourquoi tu me files ça à moi alors qu’on se connait depuis très peu et qu’on est à peine potes, alors qu’il y a juste derrière nous Bucky, ton plus vieil ami ?
– Parce que j’parle pas aux cocos. »

Ah, hé : on est Captain America ou on ne l’est pas.

Voilà. Iron Man est mort, Captain America ne contrôle plus ses sphincters, la Veuve Noire a servi de caution à la location d’une pierre d’âme… c’est la fin d’une époque.

Et c’est donc sur cette dernière image que tout se termine et…

…FIN.

Pendant ce temps, quelque part dans l’au-delà, la Veuve Noire réalise que dans l’affaire, elle fait partie des Avengers depuis le début mais n’a jamais eu son propre film. T’avais qu’à être le Veuf Noir.

Et vous savez ce qu’est le meilleur moment du film ? La séquence post-générique.

En effet, il n’y en a pas.

Ce qui en fait la séquence la moins ratée de ce chef d’oeuvre.


Pour votre information, sachez que j’ai lu des gens expliquant qu’ils avaient pleuré durant le film.

Alors, techniquement, oui, moi aussi, c’est vrai.

Mais il va falloir parler de la couleur de nos larmes.

128 réponses à “Avengers : fin de répartie

  1. excellent comme d hab quoi qu’un peu trop indulgent… vous serez content d’apprendre que Facebook refuse le partage de votre critique via la messagerie, le jugeant « non conforme aux standard de la communauté »

    • Vous serez heureux de savoir que j’ai lu ce spoil en cliquant sur le lien d’un commentaire Facebook.

  2. Soyez tranquille, le film sur la Veuve Noire est prévu ; ce sera un préquel (et je me demande bien quelle sera la scène post-générique).
    A la fin du générique, Il n’y a pas de scène à proprement parler, mais le bruit de Tony Stark qui forge son armure dans la grotte où il était otage.

    Je suis surpris que la rat qui délivre Ant-Man en réactivant sa machine ne soit pas mentionné.

    • Non, c’est bel et bien Faucon. Laisser le bouclier de Captain America au dirigeant d’un autre pays serait surprenant.
      En revanche, Faucon n’a pas été exposé à un sérum de super-soldat, comme Cap ou Bucky. C’est juste le War-Machine du pauvre.

      • Ils ont bien laissé la présidence à un sous-fifre de Poutine.

      • Trump un sous fiffre de Poutine…

        Encore un pauvre SJW démocrate qui n’en a pas marre de pleurer qu’il a perdu….
        Vous avez perdus parce que vous êtes minables et chiants….
        Pas parce que le camp d’en face est méchant ou conspirateur, ou plus organiss.

        Non, c’est juste que vous représentez la médiocrité geignarde à l’état pur.

      • ce n’est pas seulement Poutine qui fait peur à beaucoup : c’est la Russie ! elle provoque des démangeaisons à l’Ouest depuis longtemps ! trop vaste , trop excessive , on la déteste ou on l’adore .
        le chœur des pleureuses nous bassine avec ça depuis lanlaire : les régiments de cosaques , les Bolcheviks , le goulag , Staline , le NKVD le KGB , le FSB , l’armoire à pharmacie et les missiles nucléaires et j’en passe . Poutine cumule , c’est tout . il est nationaliste ( comme Trump ) et ça , c’est considéré comme une faute . oh le vilain ! il aime son pays . il le place n° 1 sur le podium ! le monde à l’envers .
        pendant que notre dentier claque tout seul dans un verre au chevet de notre lit ( de moins en moins ) douillet , les russes ( et Poutine ) vont de l’avant .
        c’est l’essentiel , non ?
        enfin …. ça devrait l’être .

      • Mais oui bien sur ! Les russes vivent tellement bien et sont tellements heureux ! On tremble du fond de nos lits en les jalousant c’est evident ! On les detestes et on médit sur eux car ils sont tellement forts et superieur ! Poutine s’occupe d’eux comme un bon père de famille et nous, democrates geignards,refusont de voir en lui la grandeur de César !
        Quant a Trump c’est indubitablement le sauveur de l’univers ! Un milliardaire tellement altruiste et anti-système, proche des petites gens ! Bien sur ses paroles sont pur vérité et d’une sagesse innégalable ! Sa politique promet de renverser la tendance innégalitaire a l’amassement sans limites des richesses par 1 % de la population et de vaincre la grande pauvereté qui accable une part importante de son peuple !

      • @ Stephane : il parle de Medvedev, pas de Trump. Félicitation pour ce moment gênant d’inculture ;)

  3. « Exterminer autrui c’est mieux bien habillé ». Hugo Boss. Point Godwin des le troisieme paragraphe. C’est un 10/10 en troll.

  4. Mais non, en fait, tout était prévu depuis le début.
    Dans le précédent film, Thanos a aussi supprimé la moitié du script. Du coup, si on regarde : « Machine… temps… baston… remonter… boum boum Thanos… Captain… Caca… »
    Tout colle parfaitement.

  5. Petite erreur : Captain America ramène bien Mjolnir dans le passé, à la fin du film : il l’a dans une main, et la valise avec les pierres d’infinité dans l’autre !

    • Surtout que Agent Carter s’etait mise avec un autre homme nomme Daniel en 1948… Donc en faisant son shenanigan avec le passe, Steve a detruit le mariage de Peggy. Ce qu’il sait vu qu’elle le lui a dit dans Captain America 2.

  6. « 50% de la population qui se transforme en restes de charpente de Notre Dame » va devenir la citation de l’année

    • Un pur moment de rire en lisant ce spoil…
      C’est vrai que les films sont tellement mal écrits et incohérents avec eux-mêmes ou la saga que la mauvaise foi légendaire de l’hôte de ces lieux n’a quasiment plus rien à caricaturer… les scénaristes s’en sont chargés avant ^^
      Je recommande aussi la chaîne YouTube « How it should have ended » excellente et humoristique à mort

  7. Tout comme Durendal, Odieux n’a absolument pas compris le voyage temporel façon marvel mais bon, ce n’est pas l’objectif du spoil…

    C’est juste dommage de décrédibiliser complétement une « critique » en s’attardant quasi-exclusivement sur des incohérences imaginaires alors que de vraies incohérences (toutes celles que j’ai notée, en fait) sont complétement passées sous silence.

    • Malheureusement, la suspension d’incredulite necessite d’être cohérent dans l’incohérence. Si l’incohérence est incohérente, alors ça devient juste con. Et pourtant, je suis un totalement contre la propension de l’OC à défendre une vision unique du voyage temporel. Ce qui définit la gestion de la temporalité dans un univers imaginaire, c’est l’auteur. C’est bien pour ça que Terminator est très bien géré, il faut juste prendre le temps de comprendre et d’analyser. Mais apparemment, la « gestion Marvel » a l’air un peu bizarre … même en étant très ouvert, ça semble plus proche du bullshit  » on s’en balek » que d’un scénar travaillé… il y a une difference majeure entre  » apparemment incohérent sauf si on réfléchit un peu plus sur le système du film » ( project alamanach, par exemple), et  » c’est incohérent de partout mais c’est pas grave , les fans feront leur habituelle branlette intellectuelle et au final tout le monde dira qu’on est des visionnaires ».

    • Pour l’incohérence de Steve Rodgers vieux : elle gâche la fin du film. En effet, nous avons le droit à un speech en plein film pour nous expliquer que le passé est dans une autre timeline et que tout changement dans le passé n’influera pas leur présent (et que donc il ne sert à rien de tuer Thanos dans le passé ou quand il est bébé).
      Et là, à la fin, le Steve Rodgers qui est resté dans le passé, et donc une autre timeline, se retrouve dans le présent de la timeline qu’il a quitté…..! Et pour preuve qu’il était ou est dans une autre timeline, il ramène un bouclier tout neuf. Dommage!

      • En ramenant les pierres et Mjonir il a supprimé les interférences provoquées dans le passé donc la timeline est redevenue « normale ». Ca me paraît cohérent avec ce que l’Ancien dit à Hulk, si on exclut le problème sur l’absence des pierres qui devrait déséquilibrer l’univers alors que Thanos a fait péter les 6 pierres dans la timeline normale mais de toute façon il y a déjà pas mal d’incohérences sur les pierres elles-mêmes (d’habitude on ne peut pas les toucher sans protection mais Hulk touche la pierre du temps sans souci, Scarlet Witch qui peut en détruire une sans qu’on sache pourquoi alors qu’on parle d’objets supposés être apparus avant l’Univers …)

      • En ramenant les pierres et Mjolnir dans le passé il supprime les différences dans le cours de l’histoire donc la timeline redevient celle « normale ». Le passé n’est pas dans une autre timeline, c’est le fait de changer le passé qui en crée une nouvelle, enfin en tout cas ça me paraît cohérent avec ce que montre l’Ancien à Hulk.

    • Alors, sur le voyage temporel, dans Engame, en gros c’est ça:

      « En revenant dans le temps, une nouvelle temporalité est créée, donc toute modification faite dans le passé n’affectera non pas la temporalité principale, mais l’alternative créée par le voyage dans le temps. »

      En établissant ça, ils ont ici évité une balle majeure sur tout voyage dans le temps: Revenir dans le passé ne modifie pas le présent, donc aucun risque de paradoxe.

      Cependant, il y a quand même 2 grosses anomalie.

      La première, évidente: Captain America est revenu dans le passé jeune, puis il a vieilli et s’est retrouvé dans la même temporalité que son passé. Donc en revenant dans le passé, il a modifié le présent, en ayant u « moi » vieux. Ce qui viole les lois établies par le film.

      La seconde, c’est le voyage dans le temps de Nebula ET de Thanos.
      Premièrement, ils n’avaient qu’une seule dose disponible.
      Deuxièmement, si les ingénieurs de Thanos avaient réussi à faire le coup de l’ingénierie inverse et comprendre comment c’est fait, comment ça se fait que les types qui ont inventé le voyage à travers l’espace-temps n’aient pas pu le faire?
      Troisièmement, le Thanos du passé n’est pas de la même temporalité que les Avengers. Donc aller dans le futur veut dire aller dans le futur de SA temporalité. De même pour la Nebula du passé, d’ailleurs.

      Donc il y a de très grosses incohérences même avec les règles établies par le film sur le voyage dans le temps.
      Ils ont évité la balle du voyage temporel classique avant de s’en tirer une autre dans la tempe eux mêmes.

      • et vous oubliez que dans Doctor Strange il a été expliqué exactement le contraire de dans End Game, les voyages dans le temps se font dans la même ligne temporelle.

  8. Tout d’abord, chapeau pour nous spoiler ainsi 3h de film, l’abnégation est bien présente !
    Mais je ne peux pas résister à l’envie de passer derrière pour casser les couilles de tout le monde en rectifiant des trucs.

    Captain Marvel n’était pas là avant parce que l’univers C’EST GRAND, alors que Thanos agit dans une zone limitée. Quand les gens ont commencé à disparaître autour d’elle ET que son bipeur s’est mis à sonner elle s’est dit qu’elle allait ptet jeter un œil sur Terre. Son absence ensuite est aussi logique, la Terre n’a pas besoin d’elle, alors que le reste de l’univers, oui. Par ailleurs ses pouvoirs n’aurait pas été plus utiles que ça avant la bataille finale et elle y est donc bon.

    Quand ils cherchent Thanos : l’information de Nebula c’est qu’il comptait s’installer quelque part, pas parcourir l’univers comme un bohème (vu qu’il peut se tp c’était une sérieuse possibilité). Je n’ai pas l’impression qu’elle savait où, c’est Rocket qui le localise grâce à l’énergie dégagée par la destruction des pierres.

    Pourquoi ne pas avoir coupé le bras de Thanos avant ? Parce que de tous ceux qui l’ont affronté, seul Thor à la force (et l’arme) nécessaire pour le blesser et encore faut-il placer un coup, il se défend le margoulin. Personne sur Titan ne pouvait le faire.

    Rapide point sur le plan de Thanos : pourquoi devrait-il être logique ? Les gens n’agissent quasiment de manière rationelle, et les aliens génocidaires encore moins (rappel et point Godwin : la solution finale était pas franchement logique, mais quelqu’un l’a quand même fait, et pas au cinéma). Il est fou et mégalomaniaque depuis le départ, tout le monde le dit. Mais dans sa tête, mettre en application à l’univers le plan qu’il avait imaginé pour sauver les siens est indispensable. Il est persuadé que ça va marcher ET les spectateurs en sont convaincus, et c’est tout ce qui compte pour que le film marche.

    (Tony qui se retire à la campagne est une référence directe à un précédant film où il disait vouloir suivre l’exemple d’Hawkeye.)

    Maintenant le gros morceau : LE VOYAGE DANS LE TEMPS (j’ai eu envie de lire ce que l’odieux avait à dire là dessus dès que j’ai compris que le film allait en avoir). Des théories du voyage dans le temps il y en a des tonnes, et il est impossible de savoir laquelle est « la bonne ». En fiction, le mieux que l’on puisse faire c’est se fixer des règles et de s’y tenir. Bien sûr ça génère obligatoirement des paradoxes, mais c’est tellement riche en possibilités que c’est difficile de se retenir d’y mettre un orteil, et souvent, ça vaut le coup.

    La règle du MCU pour le voyage par le monde quantique (puisque la pierre du temps est une matérialisation du temps lui même et permet basiquement de faire ce que l’on veut avec) repose sur des univers parallèles. Une personne de la timeline A peut voyager vers le passé de sa propre timeline, mais si elle effectue des modifications là bas, une nouvelle timeline B sera créée. Le voyageur peut ensuite retourner dans son présent sur la timeline A où rien n’a changé, ou rester et vivre la timeline B. Dans le film, les Avengers « volent » les pierres pour les ramener dans leur timeline de départ, créant une foultitude d’embranchements d’univers parallèles en enlevant les pierres. Puis Captain America restitue les pierres dans tous embranchements ce qui replace la plupart d’entre eux sur les rails du MCU. Pas tous, il y en a un où Loki disparaît avec le tesseract, un autre où Thor s’est fait piqué son marteau (on va dire qu’ils le remettent en place avec la pierre de la réalité), et un où Thanos disparaît en 2014 par exemple. Le Thanos de 2014 qui sert d’antagoniste final me donne d’ailleurs un peu de fil (temporel) à retordre : il ne voyage pas dans « son » futur puisque les pierres de pouvoir et de l’âme de sa timeline ont été prises, il envoit « sa » Nebula dans l’univers du MCU (grâce au bidule de Stark pris sur la Nebula du MCU) qui leur ouvre à son tour un passage (on suppose que Thanos avec sa technologie plus avancée que celles des héros, a pu reproduire assez de particules Pym pour son armée entière et bricoler une balise sur le modèle de celle de Nebula, mais là c’est moi qui essaye de faire marcher le film :D c’est pas si extravagant de toute façon). La limite sur les particules Pym est sacrément habile d’un point de vue scénario, ça permet de mettre une limite claire au nombre de voyages (les particules du passé n’étaient pas forcément compatibles avec leur combinaisons modernes, ils ne les volent que parce que c’est leur seule chance de récupérer le tesseract ET de revenir, ils n’avaient plus rien à perdre). Un truc à saluer c’est que cette mécanique de voyage dans le temps est cohérente avec celle montrée dans Agents of SHIELD, ce que je trouve assez impressionnant en terme de world building.

    Et pour commenter l’ultime incohérence : le vieux Steve n’est pas vraiment celui du MCU, c’est celui d’une autre timeline qui est resté dans le passé après avoir remis les pierres en place, où elles ont donc pu être récupérée par Thanos et infinity war, endgame, blabla… Le Steve du MCU a créé une autre timeline où il reste dans le passé, et où les pierres seront récupérée par Thanos, jusqu’à ce que les Avengers de cette timeline inversent le snap après quoi il ira s’asseoir sur ce banc pour parler à ses amis. J’irais jusqu’à dire (je suis un peu foufou) que c’est pour ça que le bouclier qu’il donne à Sam est différent de celui qu’on avait vu jusqu’à maintenant, parce qu’il vient d’une timeline où le design est un peu différent et où il n’a pas été détruit (le Sam de la timeline créée par Steve du MCU l’a donc dans l’os parce que son vieux captain s’est fait déglinguer le sien).

    La dernière fois que j’ai fait ça certains m’ont accusé des pires horreurs (avoir aimé le film, ne pas avoir lu la FAQ, …), donc je vais être clair ici : j’ai énormément apprécié le film ET l’article, qui m’a bien fait rire (comme c’est souvent le cas sur ce blog, comme si c’était fait exprès…) et qui résume mine de rien vachement bien ce film de 3h avec voyage dans le temps. J’ai juste envie de partager comment j’ai compris le film, pas d’insulter le maître des lieux.

    • Le Dr. Strange aurait pu utiliser un portail pour sectionner le bras de Thanos, comme le fait Wong avec Cull Obsidian (le gros machin) dans Infinity War. L’OC a mentionné cela dans son spoil du film en question.

      • Ma théorie personnelle (et un peu à la ramasse je le reconnais) c’est que les pierres (de l’espace et du pouvoir en particulier) protègent Thanos de ce genre de tours de passe-passe, il peut détruire la dimension miroir quand Strange essaye de l’y enfermer par exemple. Ou plus simple, il n’y a pas pensé, c’est facile pour nous, le pouvoir nous paraît complément pété, mais lui il s’en sert pour aller chercher le pain, c’est ultra banal pour lui, ce serait comme essayer de taper sur quelqu’un avec un vélo, ça fait plus mal qu’à main nue, mais c’est pas l’usage qu’on a en tête pour un vélo. Mais je me raccroche aux branches là xD

    • Sans parler de tout parce qu’il est tard et que j’ai la flemme de revenir sur chaque détail de ce pavé tellement il y a à dire, ta partie sur le « Steve du MCU » est une embrouille complète : le Steeve du futur repart dans le passé pour remettre les pierres, revient à son époque et épouse sa meuf pendant que son autre lui se retrouve congelé dans la glace, se fait dégeler des décennies plus tard etc… Sauf que du coup :
      1) Soit ça voudrait dire que deux captain America cohabitent en même temps, mais dans ce cas pourquoi il ne prévient pas simplement les avengers etc pour empêcher les évènements du futur de se produire et ainsi sauver notamment la veuve noire et iron man ?
      2) Soit ça voudrait dire que le thanos « de 2014 » est bel et bien mort et son projet complet avec lui, mais dans ce cas ton histoire de timeline tombe à l’eau puisqu’il devrait du coup s’agir en théorie de 2 timelines différentes dans lesquelles Thanos ne connaît pas le même destin
      3) Dans tous les cas, puisque ce steeve en question possède le bouclier de captain america, ça voudrait dire qu’il a été captain america quand son littéral alter-ego était prisonnier dans la glace dans la timeline normale, pendant plus de 50 ans, et qu’il a donc fait changer énormément de choses qui ont dû modifier le futur (à tout hasard : empêcher bucky de tuer les parents d’iron-man), même en admettant qu’il ait fait exprès de ne toucher à rien, sa simple existence a bouleversé la réalité puisque cela veut dire qu’il existait déjà un steeve roger qui officiait comme captain america quand steeve roger a été décongelé. Donc il a fait quoi ? Il a expliqué la situation à son lui-même fraîchement décongelé, modifiant ainsi là aussi complètement la timeline ? Il s’est empêché d’être décongelé, condamnant du même fait sa propre existence (en tant que captain america du futur dépendant de ce déroulement particulier) ? De même, comment a-t-il pu récupérer un bouclier intact et le ramener dans la réalité puisque le sien finit fatalement (en suivant cette pseudo logique de timeline) par être détruit ? Le fait de ramener ce bouclier devrait, si on en suit cette logique, modifier radicalement le passé, au même titre que les pierres ou le marteau de thor.
      4) Si le déroulement de ce futur nécessite fatalement l’irruption du Thanos du passé qui en meurt et dont l’absence n’est jamais « réparée » comme le film prétend que l’emprunt des pierres et du marteau l’est, comment la situation actuelle est supposée arriver ,celle-ci découlant exclusivement des actions futures de ce Thanos du passé dans la version « normale » ?

      Bref c’est du grand n’importe quoi et absolument rien ne se tient, il s’agit pas d’une critique sur cette « théorie » qui serait la mauvaise, il s’agit d’une critique de la logique inhérente à cette théorie, qui ne se respecte pas elle même. Ces histoires de timeline et de futur qui devient le passé qui devient le futur qui devient le passé, c’est juste un moyen de noyer le poisson bien comme il faut pour dépasser complètement l’esprit de logique du spectateur moyen du MCU qui de toute façon ne se pose pas beaucoup de questions sur la cohérence scénaristique des films qu’il va voir (autrement il ne serait pas spectateur du MCU) et qui se satisfait grandement d’un blabla-ta-gueule-c’est-la-science comme aiment tant nous ressortir les films américains de science fiction un peu neuneus à grand spectacle (avec comme bonus ici qu’il s’agit d’une science du futur, d’un monde magique… comme si ça changeait quoi que ce soit au fait que le scénario sape joyeusement sa propre logique)

      • Alors point par point, d’après ce que j’ai compris (peut être qu’on aura une meilleure explication offcielle) :

        1) Il y a bien 2 Captain America simultanément tout au long du MCU. Le « vrai » décongelé et un autre plus vieux qui vient d’une timeline où Endgame est fini avec un bouclier intact (ou qu’il a fait reconstruire, mais sans vibranium ? Ou avec ?). La raison de sa non-intervention est assez logique : il sait que si il n’intervient pas l’univers s’en sortira. Rien ne dit que si il s’en mêle le résultat ne sera pas empiré. Par ailleurs il déclare dans AoU « Every time someone tries to end a war before it even began, innocent people die. » (de mémoire).

        2) Il existe bel et bien une autre timeline où Thanos à disparu pour aller mourir dans le MCU. Cette timeline aura la vie plus facile.

        3) On sait que le vieux Steve Rogers du MCU n’a pas agit du tout dans le MCU, il s’est contenté de vivre sa vie avec Peggy (cf. 1) sans jamais être Captain America, sinon on l’aurait sû, puisqu’il a toujours été dans le MCU (d’ailleurs toutes les références au mari de Peggy depuis Winter Soldier, déjà des frères Russo, sont extrêmement ambiguës, donc j’imagine que c’était prévu de longue date).

        4) Encore une fois, dans la timeline du MCU il n’y a qu’un seul voyageur temporel : Steve Rogers retrouvant Peggy, toutes les autres modifications ont créé des timeline entièrement différentes. Dans ce modèle de voyage dans le temps (imaginé par le physicien Hugh Everett au passage, boom argument d’autorité), il n’y a pas de « paradoxe du grand-père » : si je remonte dans le temps et que je tue mon grand-père, je ne disparais pas, je vis dans un monde où ma famille n’existera jamais et où je ne naîtrai pas, mais rien n’empêche ma propre existence puisque « mon » grand-père se porte parfaitement dans la timeline dont je suis originaire. Cela génère d’autres paradoxes, car le voyage dans le temps est paradoxal par nature, mais pas ceux que vous mentionnez.

        Vous semblez avoir beaucoup de mépris pour les scénaristes du film et son public, car visiblement se sont des idiots qui ne réfléchissent pas. Mais ici c’est vous qui n’arrivez pas à comprendre la logique du film.

      • 1) Mais ? « Celui » qui vient de la timeline où Endgame est fini a justement vu son bouclier détruit tandis que l’autre dort avec le sien dans la glace, à quelle heure le premier se retrouverait avec le bouclier du deuxième sans jamais l’avoir rencontré ? Et comment a-t-il justifié sa présence à tout le monde ? Tout le monde aurait gardé le secret des années durant ? Comment aurait-il fait « reconstruire » le bouclier (qui soit dit en passant est intact dans la timeline où il se propulse pour vivre) s’il mène une vie parfaitement normale auprès de l’agent Carter et donc n’a plus aucun lien avec Captain America ? De plus, le bouclier n’est-il pas censé être unique en son genre ?
        L’univers s’en sortira, mais plusieurs personnes dont iron man et la veuve noire mourront et un dérèglement sans précédent aura eu lieu, la seule chose qu’il a à faire pour empêcher ça est d’avertir tout le monde du danger avant que thanos n’ait les premières pierres, utiliser le beeper de Fury pour appeler captain feminist puis aller éclater la gueule de thanos. Une théorie bidon provenant d’AoU ne justifie en rien cela puisque ça vient de marvel eux-même sans aucune argumentation derrière, à ce compte là autant croire directement à leurs bobards dans le présent film sur le pourquoi ne pas aller tuer un thanos encore inoffensif, ça n’est en rien un argument.

        2) Oui donc en fait marvel ruine sans aucun souci son histoire de « si thanos meurt dans le passé avant d’avoir pu faire disparaître l’univers ça marche pas parce que blablabla futur passé futur » ainsi que son histoire de « si on change un truc à cette timeline ça va créer des fuites et foutre le bordel », c’est bien ce que j’avais cru comprendre merci.
        D’ailleurs c’est assez drôle que vous ayez l’audace de me sortir tout fier juste avant la citation de CA comme quoi finir une guerre avant qu’elle n’aie commencée coûte la vie de gens innocents puis que vous me sortiez juste en dessous que « cette timeline aura la vie plus facile » puisque c’est du coup exactement ce qu’il s’y est produit.

        3) « On sait ». Ah bon ? Qui sait ? Votre paragraphe 1 ne prouve rien du tout en l’espèce (ni en quelque autre espèce que ce soit d’ailleurs mais c’est une autre histoire). Encore une fois, comment a-t-il pu obtenir ce bouclier s’il n’a jamais été CA et s’il a maintenu tout ça secret pour tout le monde ? « Sinon on l’aurait sû puisqu’il a toujours été dans le MCU » Euh, ben non en fait, justement parce que marvel joue les apprentis sorciers avec la cohérence interne de leurs films, encore une fois utiliser une base marvel pour en justifier une autre en se passant d’explication logique ça ne vaut rien. Encore vous m’auriez dit que certains passages obscurs de certains films paraissent limpides avec cette nouvelle lumière, du style un inconnu qui empêche tel homme de faire telle chose dans un film 6 ans en arrière là d’accord, mais me sortir en réponse à la question du « que foutait le vieux steeve pendant tout ce temps, à quoi occupait-il son existence, pourquoi n’a-t-il rien changé, comment tout le monde pouvait ignorer son existence et du coup comment a-t-il pu obtenir un bouclier neuf puisque son futur lui possède lui aussi ce même bouclier » le fait qu’il n’ait rien fait parce que dans les films précédents on ne le voit jamais, c’est osé.

        4) Faux, il y en a au moins 4 puisqu’il y a également le Thanos de 2014, la Nebula de 2014 ainsi que la Gamora de 2014 (d’ailleurs on touche avec ce dernier personnage un paradoxe tout aussi gros que celui de Thanos puisque sa mort est la condition même de la disparition de la moitié de l’univers disparition qui, même si un autre usage des pierres a permis de renverser le phénomène, a tout de même eu lieu, mais bon puisqu’elle n’a pas été tuée par le claquement de doigt et qu’elle se doit d’être présente dans les futurs films, il fallait bien une nouvelle pirouette pour la faire revenir d’entre les morts). Et ils ont bien lieu dans la timeline du MCU, ils en proviennent (de celle du passé, qui reste la même) et y arrivent puis y restent même si Thanos et Nebula meurent au passage il reste quand même gamora.
        Toutes les autres modifications ont créé des timeline différentes ? Je croyais justement que le but du rapport des pierres et du marteau avaient pour but d’éviter la création de ces timeline comme le schématisait l’Ancien à Hulk, et que c’était justement pour cela qu’il fallait impérativement rapporter les pierres ?

        Les arguments d’autorité chez moi on appelle ça des sophismes, pour le reste il est clairement dit dans le film à plusieurs reprises que le problème avec le fait de tuer thanos enfant est que ça générerait un paradoxe qui transformerait le futur en passé et le passé en futur, puisque c’est dans le futur que l’on modifie le passé. Si on suit ce modèle, c’est précisément l’inverse de ce que vous venez d’essayer de démontrer puisque la mort de thanos affecterait la situation dans laquelle les héros sont lorsqu’ils partent vers le passé pour le tuer et donc les empêcherait paradoxalement de le tuer, puisqu’ils n’auraient pas connaissance de son existence et de la menace qu’il représente. Si on suit ce que vous venez de dire, ça serait à l’inverse la meilleure solution puisqu’elle créerait pour les héros une réalité où les méfaits de thanos n’ont jamais eu lieu puisque thanos est mort assassiné étant enfant, tout en conservant la réalité de la dimension d’origine et donc la situation qui a permis aux héros d’avoir connaissance de la menace et d’y réagir.

        Pour vous simplifier la chose avec le schéma simple du grand père (puisque vous m’avez l’air de vous mélanger les pinceaux dès lors que vous passez à une application pratique de vos connaissances théoriques), dans le film ce qui est précisément mis en avant comme argument d’opposition à l’idée d’aller tuer thanos enfant, c’est que si on tue son grand père on supprime l’origine de son existence dans la situation actuelle, ce qui nous empêche de tuer notre grand père. Donc, au contraire, c’est justement ce paradoxe de base du grand père qui est soulevé.

        En fait ce qui est drôle c’est que qu’à deux reprises dans votre texte vous vous contredisez vous même sur un point en tentant d’en justifier un autre. D’abord avec l’histoire du pourquoi Captain America n’a pas « évité la guerre » pour ensuite sortir que la timeline où la guerre a été évité a une vie plus facile, ensuite pour tenter de justifier la coexistence des Captain America en développement un raisonnement théorique qui va à l’encontre totale de ce qu’avance le film. Je ne sais pas si c’est votre propre manque de logique ou la gymnastique intellectuelle intense que vous effectuez pour tenter de défendre celle du film, mais votre raisonnement est on ne peut plus paradoxal et ne justifie en rien les incohérences du film, voire même il les amplifie.
        A vrai dire j’en aurait presque l’impression que vous ne comprenez rien à ce que je raconte et tentez de m’embobiner avec des termes et des concepts que vous ne comprenez qu’à moitié, un peu comme marvel fait avec ses spectateurs à longueur de temps (mais ils sont pas les seuls, pour leur défense).

        J’ai du mépris pour les idiots qui ne réfléchissent pas et se croient intelligents, c’est un fait. Les scénaristes je les méprise parce que je sais très bien à quel jeu ils jouent et à quel point ils prennent leurs spectateurs pour des cons (même si ceux ci en redemandent en fin de compte), bien que je me doute qu’ils y soient plus ou moins contraints par la production.
        La logique du film je la comprend visiblement bien mieux que vous, et cette logique est incohérente avec elle-même de manière incroyablement absurde, donc oui quand je vois tout le monde aduler ce film et son scénario ça me laisse quelque peu perplexe quant aux traces d’intelligences que l’on peut trouver dans ce public, je n’y peux rien.

        Enfin, ces histoires de « timeline » ne sont rien d’autre que du pipeau scénaristique qui permet de faciliter tout et n’importe quoi en noyant le poisson une fois de plus « quoi, une incohérence dans l’univers avec le déroulement des évènements ? mais non, ça se déroule sur une autre ligne temporelle tqt ».

        On prend une incohérence sur la timeline principale, on la décale sur une deuxième qui du coup créé à son tour une incohérence puisque l’harmonie est perturbée par l’absorption de celle de la première, du coup on rétablit l’harmonie en décalant l’incohérence sur une troisième timeline, et ainsi de suite. Le truc, c’est que quand on réfléchit 10 secondes au bordel on se rend assez vite compte qu’il y a un problème quelque part et que ces timeline ne sont rien d’autre qu’un tour de passe passe pour camoufler ces incohérences grotesques, utilisable à l’infini ou presque tant que le spectateur n’y réfléchit pas plus que ça

      • @nanard
        1) On reprend. Lentement. Le premier ne se retrouve pas avec le bouclier du deuxième. Ce n’est pas le même, les réalisateurs ont clairement changé le design pour ne pas embrouiller les gens. À perte visiblement. Il n’a pas eu à justifier sa présence puisqu’il n’a jamais retrouvé « tout le monde ». Il s’est contenté de vivre sa vie de banlieusard avec Peggy. Il n’a pas touché au bouclier du Captain gelé. JAMAIS. Le bouclier était unique en 1945 car qu’il constituait tout le vibranium connu du monde, le Wakanda étant tenu secret. Au Wakanda c’est l’équivalent d’un frisbee en plastique sans valeur. On ne sait pas si le nouveau bouclier est en vibranium pour l’instant, si ça se trouve c’est de l’acier très banal et il l’a acheté sur internet, histoire de symboliquement passer le flambeau. Peut-être qu’on nous en parlera dans un prochain film, mais ce n’est pas une incohérence pour l’instant.
        Pourquoi n’intervient-il pas ? Admettons qu’il prévienne les Avengers. Thanos, même sans les pierres est largement capable de tous les démolir (comme il l’a montré dans le final d’Endgame) et alors l’univers est condamné. Captain Marvel pourrait peut-être faire quelque chose mais Fury a le bipper, et si il est planqué Cap n’a aucun moyen de le contacter. Captain Marvel est donc out. Reste Scarlet Witch qui était la seule à le maîtriser : là encore pari risqué, puisqu’elle est puissante mais très fragile et que Thanos est à la tête d’une armée dont les lieutenants eux-mêmes sont largement au niveau des Avengers. Pour résumer : d’un côté une victoire « facile » (puisque inévitable) et de l’autre une tentative vouée à l’échec qui condamnerait l’univers pour de bon. La mort de Tony et Nat’ est clairement un faible prix à payer pour 50 % de l’univers.

        2) NON. Bon sang vous ne comprenez pas le principe du film. Chaque voyage dans le temps à créé un univers parallèle.
        0 – Timeline « Prime » : le MCU tel qu’on le connaît, tout s’y est déroulé exactement tel que les 22 films précédants nous le montrait.
        1 – Timeline « Test » : Clint teste le voyage dans le temps, probablement très semblable à Prime.
        2 – Timeline « New York » : Banner récupère la pierre du temps, Cap « Hail Hydra », Loki s’enfuit avec le Tesseract. Sans doute très différente du MCU, même après que Cap ait rendu les pierres, à cause de Loki.
        3 – Timeline « 1970 » : Cap et Tony volent le Tesseract et des particules Pym expérimentales. Sans doute similaire à Prime après que Cap ait replacé le Tesseract.
        4 – Timeline « Asgard » : Rocket et Thor récupèrent l’éther et Mjollnir. Sans doute similaire à Prime après que Cap ait tout rendu.
        5 – Timeline « Espace » : Nebula et Rhodey prennent l’orbe, Natasha meurt pour la pierre de l’âme, Thanos suit les Avengers dans Prime. Radicalement différente du MCU puisque Thanos disparaît pour mourir dans Prime et pas de gardiens de la galaxie vu que Gamora disparaît aussi.
        6 – Timeline « Danse » : Créée par Cap pour retrouver Peggy.
        Si les Avengers remontent le temps, tuent Thanos bébé et retournent dans Prime, RIEN n’aura changé, il manquera toujours 50 % de l’univers et il y aura toujours un cadavre violet décapité là où les Avengers l’ont laissé. Mais il existera maintenant une timeline où des psychopathes ont débarqués sur Titan pour assassiner un bébé violet (timeline en quelque sorte « sauvée » donc).
        Cap rapporte les pierres parce que leur absence pourrait être désastreuse dans les timelines alternatives (en particulier celle de la pierre du temps comme l’explique l’Ancien à Banner), aucun intérêt à sauver Prime si c’est pour ruiner 4 timeline entière. Cela remet le plus souvent les timelines sur les rails du MCU mais elles continuent d’exister indépendamment car elles restent différentes. Par exemple la timeline Asgard se déroule sans doute comme Prime, mais elle reste différente car à un instant donné on y trouve Thor et Rocket voyageurs du temps. Dans Prime, Thor ne s’est jamais fait voler son marteau par un autre Thor voyageur temporel.
        La citation est de Captain America, LUI n’essayera jamais de finir une guerre avant qu’elle ait commencé. C’est Thanos qui décide de son propre chef de quitter la timeline Espace, qui a donc du bol mais les actions de Cap n’ont eu aucune influence là dessus. D’ailleurs si vous relisez le contexte vous verrez que je la sortais pour parler du caractère et des idéaux de Cap. Aucun rapport avec le schmilblick donc (et pas de contradiction comme vous l’affirmez plus tard).

        3) « On sait » parce qu’on a VU le MCU et que le vieux Captain n’y apparaît pas avant Endgame. Les évènements du MCU sont toujours canon. Donc il n’a jamais interagi avec quiconque. Tout le reste c’est de la redite de vos précédents arguments que j’adresse en 1)

        4) Alors si vous comptez ceux là, autant compter toute l’armée. Il y a donc DES MILLIERS, voire DES MILLIONS de voyageurs temporels dans Prime. C’est quand même moins explicite. Donc, on précise : avant l’arrivée de Thanos en 2023, il n’y a qu’un seul voyageur temporel. Il n’y a pas de paradoxe puisque Gamora du MCU est toujours morte, sur Vormir il y a encore son cadavre au pied la falaise (et pas celui de Black Widow comme vous devez le penser, qui gît lui dans la timeline « Espace »).

        Oui, le terme « argument d’autorité » désigne explicitement un sophisme, en l’utilisant je vous montrais donc que j’avais conscience d’en utiliser un (le but était de vous informer que le mécanisme décrit dans le film n’est pas le fruit d’un cerveau de scénariste Hollywoodien que vous mépriseriez sans doute, mais de celui d’un scientifique qui ne réfléchissait pas à la question pour faire des films de super-héros). Non justement, retournez le voir si vous voulez, ce que vous décrivez serait vrai dans Retour vers le Futur, mais pas dans Endgame qui cite explicitement ce film comme exemple de voyage dans le temps « incorrect ».

        «  Si on suit ce que vous venez de dire, ça serait à l’inverse la meilleure solution puisqu’elle créerait pour les héros une réalité où les méfaits de thanos n’ont jamais eu lieu » => Seulement si ils restent dans la timeline où ils ont tué bébé Thanos, et donc au mieux retournent vivre sur Terre en 1xxx (aucune idée de l’âge de Thanos) au pire se font dézinguer par des sages-femmes VENER. Ils ne PEUVENT PAS modifier le passé ET revenir dans leur présent pour profiter des modifications. Les paradoxes à base de causalité sont résolus dans ce modèle de voyage dans le temps.

        « Pour vous simplifier la chose avec le schéma simple du grand père » => Oh oui grand sage, simplifiez moi la chose je n’en puis plus de tant de complexité. Surtout si c’est pour bien montrer derrière que vous avez compris l’exact opposé de ce que le film explique. Retournez le voir avec des esgourdes propres franchement.

        Il n’y a aucune gymnastique intellectuelle, tout ce que j’explique était parfaitement clair dans ma tête pendant le visionnage, on va dire que ça s’expliquerait mieux avec un dessin. Je n’essaye pas de vous embobiner, vous le faîtes très bien tout seul en essayant de faire rentrer mon raisonnement dans votre conception du Temps malgré le fait que les deux soit incompatibles (encore une fois : il existe des tonnes de modèles possibles de voyage temporel dans les œuvres de fiction, Endgame n’utilise pas celui auquel vous pensez).

        La suite de votre commentaire est encore une fois une démonstration de votre incompréhension du film, mais avec un petit côté gênant par dessus parce que votre étalage d’incompréhension est supposé servir la preuve de votre supériorité sur les sous-doués dénués de logique que nous sommes.

      • @Meh

        Ok très bien mais de ce cas comment Cap, qui est resté dans la timeline « Danse », fait pour retourner dans la timeline « Prime » à la fin du film ?

        Le film switch sans nous le dire sur la timeline « Danse » ?

      • @Meh
        Complètement folle cette explication sur le temps ! Je ne connaissais pas ce modèle et ça me fait remettre en question ce que j’ai pensé d’Endgame. Merci de l’avoir partagé. La réponse à la question d’Octavium m’intéresse aussi du coup.

        @Nanard
        Inutile d’être insultant envers les spectateurs du MCU, d’autant plus que la personne qui vous répond est clairement très renseignée sur le sujet et vous expose ses théories dans le respect. Il n’empêche qu’il y a des incohérences et des faits inexpliqués dans pas mal de films Marvel, mais au vu du modèle d’univers parallèles qui est proposé, je pense qu’on peut établir que le voyage dans le temps n’en est pas un.

      • @octavium @resliblue
        *soupir*
        Depuis hier je suis tombé sur une interview où les frères Russo expliquent certains détails du film, et dans cette explication ils confirment que le vieux Steve est bien celui du MCU. Il y a donc bien une incohérence puisqu’il aurait dû réapparaître vieux sur la plate-forme où les autres l’attendait.

        Donc pendant que je m’évertuais à donner une explication cohérente à la raison de la présence de Steve sur le banc (le MCU se trouvait depuis le début dans la timeline Danse d’un autre Captain America, et Cap du MCU n’est jamais revenu), les réalisateurs la démontait derrière mon dos xD

        Donc nouvelle théorie : Steve a passé ses années dans la timeline Danse à devenir un pionnier de la recherche en physique quantique du MCU (aussi connue sous le nom de « magie »), dans l’unique objectif de translater son point de réapparition de 50m pour épater ses potes en 2023.

        OU

        Peut-être que le « GPS temporel » de Stark leur permet de choisir la plate-forme sur laquelle ils réapparaissent et qu’il est revenu sur celle du QG des Avengers avec son déambulateur et qu’il s’est magné de se casser avant que Nebula de 2014 foutte la merde.

        Bref c’est a priori une incohérence, peut être qu’on nous l’expliquera dans un film futur (on peut toujours rêver) ou alors j’ai raté un truc.

      • @Meh
        Mais bon sang vous ne pigez rien de l’essence de ma critique de la logique de ce film, vous vous évertuez à me répéter trente-trois fois comment marche la logique temporelle DE L’UNIVERS MARVEL que je connais, autrement dit une logique assumée contenant une infinité de timeline diverses et variées à travers lesquelles les personnages peuvent se déplacer, les modifiant du même coup. Là je vous parle de la logique DE CE FILM.

        Pour la énième et dernière fois, ce que je critique c’est 1) l’explication de banner sur le voyage dans le temps en réponse à la proposition de war machine, qui est du coup complètement bidon quel que soit le sens dans lequel on aborde la question 2) l’incohérence de l’explication de l’ancien d’une part avec le modèle exprimé précédemment par hulk, d’autre part avec la suite du film (loki tesseract, par exemple) 3) le décalage entre la logique appliquée à la venue et la mort du thanos du passé et celle appliquée au « retour » de cap dans les différentes timeline (peut il choisir dans quelle timeline il se dirige ? comment fait il pour remplacer la pierre dans une timeline qui a déjà été modifiée ? comment fait il pour réparer celle où loki qui est, rappelons le, un méchant dans l’univers marvel ainsi que dans le premier film, se barre avec le tesseract ? puisque le tesseract qu’il a lui-même récupéré provient d’encore une autre timeline, plus loin dans le passé) 4) l’incohérence totale de cap qui se barre dans le passé avec la machine et qui revient par la vieillesse, qui est vraiment la cerise sur le gateau puisque ça bloque absolument TOUTES les explications qui pourraient à la limite des limites être plausibles et justifier plus ou moins (en passant sur des détails bien débiles mais qu’on pourrait alors mettre sur le dos des héros qui sont, rappelons le, supposés être assez brillants pour créer une machine à voyager dans le temps). A la limite s’il revenait par la machine en vieux, là d’accord j’aurais rien dit, MAIS NON : il revient sur un banc plus loin, avec le sous entendu qu’il aurait vieilli pour revenir à cette ère, c’est d’ailleurs ce que disent les réalisateurs eux-mêmes.

        Je ne vois absolument pas pourquoi Fury serait « planqué », sachant qu’il est à l’origine de la création des avengers, rien ne l’empêchait donc d’appeler CM, qui démolit largement thanos surtout si elle a l’aide de tous les autres avengers et notamment de thor.

        Quand je parle de gymnastique intellectuelle, je ne parle pas d’un raisonnement qui serait spécialement flou dans votre tête (ce n’est pas cela que ça veut dire…) mais de vos explications complètement farfelues du style « captain america se planque et commande un bouclier en acier symbolique sur internet pour le filer à faucon », je suis désolé mais c’en est risible.

        J’ai bien fait de descendre un peu sur cette conversation avant d’écrire la suite, vous vous rendez finalement compte tout seul que vous défendez depuis le début une incohérence totale. Pour cela il aura quand même fallu que je vous pousse dans les retranchements de votre mauvaise foi et que les réalisateurs eux-mêmes vous donnent tort dans l’exercice, tout en m’ayant répété tout le long que c’est uniquement parce que je « ne comprends rien à l’univers du MCU ». Mieux vaut tard que jamais comme on dit.

        PS : je n’ai pas « une » conception de voyage dans le temps, et je ne dénigre pas spécialement celle de marvel au cas où ça ne serait toujours pas clair : ce que je dénigre, c’est l’incohérence profonde de celle du film, et elle ne s’arrête pas à cette histoire de captain america vieux (même s’il s’agit de la plus grosse partie), toute la justification autour de la nécessité de ne pas créer de timeline différente qui est piétinée par les agissements des avengers dans le passé (captain america qui s’affronte lui même et se révèle que bucky est en vie, loki qui se barre avec le tesseract, thor qui rencontre sa mère, etc, etc, me reste en travers de la gorge. Et les incohérences du film sont loin de s’arrêter là, c’est ça le pire : le voyage dans le temps en a de tellement grosses qu’il accapare toute l’attention et éclipse d’autres incohérences qui, dans un autre film, sauteraient aux yeux : pourquoi thor galère contre thanos sans pierres alors qu’il était prêt à le massacrer en one one avec 5 pierres dans le film d’avant ? Parce que thor a pris un peu de bide, il aurait perdu 80% de son pouvoir ? pourquoi thanos se téléporte dans un futur où il a déjà accompli son plan et où tout le monde connaît sa menace et les modalités du pouvoir du gantelet + où les héros ont rassemblé les pierres, alors qu’il a juste à attendre que le cours des choses se déroule dans sa timeline, puisqu’il sait qu’il réussit à mettre la main sur les pierres à terme, pour claquer des doigts avec cette fois comme résultat la destruction/ recréation de l’univers ? pourquoi thanos s’est cassé le cul à faire un gant super compliqué pour ses pierres alors que tony arrive à en faire deux en l’espace de quelques heures avec ses simples machines terriennes ?

        Bref je soulève ces éléments mais à vrai dire je n’ai pas envie de continuer plus loin ce débat, ça n’a d’intérêt pour personne. J’ai au moins eu ce que je voulais en dépit de votre mauvaise foi.

      • @narnard Ugh.

        La logique temporelle est pourtant LE gros morceau de la logique du film et en est sacrément indissociable. Je ne comprend pas comment vous pouvez maintenant concéder à demi mot qu’elle fonctionne et est « assumée » alors que ce n’étais clairement pas le cas dans vos commentaires précédents. Passons.

        1) Alors c’est très vague comme critique, parce que là c’est un peu « Ça marche pas, nuff said. ». Je me rappelle plus trop du détail, mais il me semble qu’il dit à Rhodey que tuer Thanos bébé est impossible car « your past become your future and your present become your past », en gros il décrit ce qui arrive si on veut rester dans l’univers de bébé Thanos mort. Et puis un passage de name drop d’œuvres de pop culture où le voyage dans le temps ne fonctionne pas pareil. Rien d’incohérent pour moi.
        2) Effectivement, l’explication de l’ancien contredit celle de Banner. Les réalisateurs le mentionnent dans l’interview où ils cassent ma théorie sur Steve (mais j’ai compris depuis !), donc ce n’est pas une incohérence mais un choix volontaire. Et un choix logique. Pourquoi l’ancien serait-elle d’accord avec Banner ? L’un est un scientifique, l’autre une magicienne. Par ailleurs c’est une utilisatrice de la pierre du temps qui fonctionne différemment de la machine quantique, normal que sa conception du temps ne soit pas la même. Et l’information qu’elle donne, à savoir que sans la pierre du temps sa propre timeline est en danger, est indépendante de tout cela. Qu’est ce que Loki et le Tesseract viennent faire là dedans ?
        3) et 4) Le retour des pierres : du fonctionnement de la balise de Stark AKA le bidule qu’ils ont sur la main. C’est ce machin qui leur permet de savoir où ils vont (date, lieu et timeline). Initialement chaque balise contient les coordonnées de la destination que le héros doit visiter et celles de son retour (timeline de départ + lieu de retour + date de retour). Quand ils arrivent sur place, la balise sauvegarde la timeline créée. Quand Stark et Rogers retournent en 1970 depuis New York en 2012 ils se contentent de rentrer genre 10 chiffres sur la balise et pouf ils sont partis. On peut en déduire 2 choses. (1) : il suffit de passer par le portail une fois, après on peut sauter entre les timelines, dates et époque à volonté, tant qu’on a des particules Pym. (2) : Comme il est impossible que 10 chiffres suffisent à coder un lieu dans l’univers + une date, j’en déduit que Stark se contente de rentrer une date et choisit de rester là où ils se trouvent, puis qu’ils conduisent jusqu’à la base militaire.
        Donc pour le retour des pierres, Cap ne se déplace plus simplement à travers le temps et l’espace, mais choisit spécifiquement une timeline (on sait que c’est possible, sinon ils ne pourraient pas rentrer dans leur propre timeline) et y remet la ou les pierres qui y avaient été prises.
        Pour le retour de vieux Cap, les Russo disent clairement que Cap à vécu sa vie dans une autre timeline avant de revenir vieux. Cela me posait problème parce que je pensais qu’il était obligatoire de rentrer dans sa timeline par la plate-forme depuis laquelle on l’a quitté, parce que c’est ce que les héros ont fait plus tôt dans le film. Mais ils font juste ça parce que c’est le plus pratique en fait, puisque ça leur épargne de calculer des coordonnées spatiale pour rien. Donc vieux Steve s’est contenté de s’asseoir sur le banc, de choisir sa timeline sur la balise, sa date de retour et boom d’après (1) et (2), il apparaît sur le banc en 2023 dans son monde.

        Donc toute la partie pourquoi le double de Cap n’a rien fait pour changer l’histoire est définitivement réglée (pour le MCU en tout cas, on ne sait rien de la timeline Danse).

        Disons que ma gymnastique intellectuelle c’est la même que la vôtre mais dans l’autre sens. Juste, au lieu de tout faire pour casser le film, j’essaye de le faire marcher. Je ne vois pas en quoi c’est risible. C’est juste moins facile mais beaucoup plus gratifiant. Le but du jeu c’est que lorsque vous pensez avoir vu une incohérence de s’assurer que c’en est bien une avant d’aller se faire mousser sur Internet. Donc de faire un effort et d’essayer d’imaginer une explication cohérente avec le reste du scénario (en prenant en compte le caractère imparfait des personnages, que l’Odieux par exemple, néglige systématiquement en supposant que les personnages devraient toujours prendre la décision la plus objectivement « logique », quand bien même aucun être humain ne fait jamais ça).

        J’apprécie beaucoup l’avant dernier paragraphe, où vous faites une fois de plus l’étalage de votre formidable pédance. Vous tentez de vous attribuer une partie de mon changement d’avis alors que vous n’y êtes strictement pour rien. Le mérite revient à 100% aux Russo (qui rendent au passage votre incohérence caduque en confirmant que Cap à bien vécu dans une autre timeline) , et je suis depuis retombé sur mes pattes (cf. ci-dessus).

        Les Avengers n’ont pas d’autre choix que de créer des timeline différentes. À partir du moment où ils voyagent dans le temps il y aura des timeline de créées. Ce qu’ils veulent éviter en ramenant les pierres c’est de mettre en danger les timeline créées. C’est sûr que la fuite de Loki va foutre la merde, mais cette timeline a aussi ses Avengers qui peuvent gérer une menace comme Loki.
        Le reste du PS va me permettre d’illustrer ce dont je parlais plus haut.

        « pourquoi thor galère contre thanos sans pierres alors qu’il était prêt à le massacrer en one one avec 6* pierres dans le film d’avant ? » => On sait grâce au début d’infinity war que Thor sans Stormbreaker < Parce que c’est un fou mégalomaniaque qui ne supporte pas l’idée que son snap soit annulé. Il pense sans doute pouvoir récupérer le gantelet, re-snap cette timeline suivant son nouveau plan et retourner dans sa timeline pour faire de même.

        « pourquoi thanos s’est cassé le cul à faire un gant super compliqué […] » => Tony a aussi l’aide de Rocket qui est également un génie et a visité Nidavellir, et peut-être (sans doute) que les Avengers ont récupéré le gant après avoir tué Thanos et qu’ils ont pu l’étudier (ils ont eu 5 ans pour le faire, honnêtement ça ne m’étonnerais pas que Tony/Banner ait une réplique de prête avant le début du film).

        Toutes ces soit-disant incohérences ne tiennent pas 5 minutes si on les met un peu à l’épreuve.

      • Outre les multiples fautes d’orthographes qui piquent les yeux j’ai réussi à couper un pan entier de mon commentaire, donc voici le voici réparé :

        « pourquoi thor galère contre thanos sans pierres alors qu’il était prêt à le massacrer en one one avec 6* pierres dans le film d’avant ? » => On sait grâce au début d’infinity war que Thor sans Stormbreaker Parce que c’est un fou mégalomaniaque qui ne supporte pas l’idée que son snap soit annulé. Il pense sans doute pouvoir récupérer le gantelet, re-snap cette timeline suivant son nouveau plan et retourner dans sa timeline pour faire de même.

      • Bon en fait c’est la faute du site, on dirait que si du texte est placé entre chevron il n’est pas publié. Dernière tentative :

        « pourquoi thor galère contre thanos sans pierres alors qu’il était prêt à le massacrer en one one avec 6* pierres dans le film d’avant ? » => On sait grâce au début d’infinity war que Thor sans Stormbreaker est très inférieur à Thanos sans pierres (il encaisse son coup sans broncher et démoli Hulk qui avait donné du fil à retordre à Thor). Avec Stormbreaker il arrive à surprendre Thanos et à lui porter un coup mais c’est tout, on ne les voit pas se battre plus que ça. En plus de ça, Thor n’est plus le guerrier qui finit toujours par triompher de ses ennemis comme dans Infinity War, il est ravagé psychologiquement et physiquement par 5 ans de dépression.

        « pourquoi thanos se téléporte dans un futur […] » => Parce que c’est un fou mégalomaniaque qui ne supporte pas l’idée que son snap soit annulé. Il pense sans doute pouvoir récupérer le gantelet, re-snap cette timeline suivant son nouveau plan et retourner dans sa timeline pour faire de même.

      • @nanard Je comprends ce que vous essayez de développer ainsi que votre agacement vis à vis de la défense acharnée de certaines incohérences relativement ridicules (et assez massives) de la part des fans du MCU, cependant votre agressivité vous dessert, je pense que c’est en grande partie la cause de ce débat de sourd et du fait que votre interlocuteur ne cherche pas à vous comprendre davantage. C’est dommage parce que vous soulevez des points très intéressants, mais par pitié ne soyez pas insultant envers tout le monde de la sorte, ça n’amène à rien. De plus, tous les spectateurs du MCU ne sont pas des débiles profonds comme vous le sous entendez : c’est très réducteur et simpliste, même si encore une fois je vous rejoint sur le fait que les hordes de fan qui adulent ce film comme la merveille des merveille ne font pour la plupart pas grand usage de leur esprit critique

        @Meh Vus les pavés que vous deux vous échangez depuis le début, je n’ai pas très envie d’entrer à mon tour dans ce débat interminable, mais je comprends nanard lorsqu’il vous reproche votre « gymnastique intellectuelle » pour la défense de ce scénario, vous vous contredisez plusieurs fois d’affilé, pratiquement à chaque paragraphe, et vos solutions sont quand même très bancales, à la limite de la mauvaise foi.

        Par exemple, vos explications quant au voyage de Cap’ n’expliquent pas de quelle timeline il provient ni comment il a pu se procurer le bouclier qu’il ramène (je passerai sur votre explication de l’acier acheté sur internet, je pense que vous comprendrez pourquoi..) sachant que dans cette timeline thanos est toujours bel et bien une menace, ainsi que tous les autres méchants précédents, et que captain america a donc besoin de ce bouclier. De plus, il est supposé se cacher selon votre théorie, autrement la réalité en prendrait un sacré coup et il ne sait pas vraiment dans quoi il s’embarquerait.
        Je veux dire, vous pouvez toujours trouver une sorte d’explication, mais ça reste très bancal et un peu malhonnête de la part du film d’un air « c’est pas grave c’est juste pour que la fin soit sympa », si vous voyez ce que je veux dire.

        En ce qui concerne thor, vous faites erreur : non seulement thor se fait tanner par thanos (je suis un amateur de jeux de mots dans l’âme, pardonnez moi) lorsque son mjollnir est brisé par sa soeur et stormbreaker pas encore créée, mais en plus il dispose dans endgame des deux armes. La fin d’infinity war montre clairement un thor machine de guerre qui est le seul à pouvoir atteindre thanos dont le gantelet est pourtant complet (non pas 5 pierres comme dit au dessus, mais bel et bien 6) sans aucune difficulté par ailleurs, et qui met thanos à sa merci, sa seule erreur étant comme le dit ce dernier de ne pas avoir visé la tête, et donc de lui donner l’occasion de snap puis de fuir. Thor est supposé être un dieu surpuissant, cette histoire de dépression fait un peu pipeau pour faire passer un nerf pour ne pas que le film dure 2 min, un peu à la manière de captain marvel qui part faire caca comme le dit l’odieux parce que soi-disant il y a des problèmes plus graves dans la galaxie, plus graves qu’un géant mauve qui vaporise la moitié de l’univers.

        Thanos fou mégalomaniaque, mouais… Ca aussi c’est un peu tiré par les cheveux, et surtout ça brise complètement le thanos vendu dans infinity war que j’avais pour ma part beaucoup apprécié (et je ne suis pas le seul), à savoir un méchant relativement subtil qui au fond n’est « méchant » que par la forme que prend son projet et qui montre d’autres côtés charismatiques et attachants. Là, on nous sort une brute générique un peu débile qui a la haine contre des gens qu’il n’a jamais rencontré de sa vie, c’est quand même pas ouf. De plus, le snap le détruit physiquement et il le sait, jamais il ne pourra retourner dans sa réalité après ça et faire comme si de rien n’était, il sera beaucoup trop affaibli pour prendre les pierres.

        Loki qui a la pierre, c’est exactement le genre de scénario que les avengers doivent à tout prix éviter selon l’ancien, Seul le tesseract et la pierre de l’âme sont réellement importants à ce compte là, honnêtement en quoi ne pas replacer la pierre de l’âme condamnerait une réalité ? Je trouve que là aussi l’incohérence est grosse.

        Enfin pour le gant, tyrion lannister explicite dans IW que seuls les nains de l’espace pouvaient créer un gant capable de contenir la puissance des pierres et que thanos les a donc forcés à le faire, là aussi le film casse sa propre cohérence, thanos est supposé connaître tout l’univers, pourtant de simples machines terriennes pourraient réaliser cet objet unique en plus simple et plus rapidement ? Je veux dire, le fait que tony stark et rocket soient annoncés comme « des génies » ne dispense pas d’explications, c’est un procédé que les films américains adorent mais ça ne rend pas la chose bien ficelée pour autant.

        Vous voyez, c’est sur ces explications là que je rejoins entièrement nanard : elles sont bancales, non vérifiables, et surtout il n’y en a aucune mention dans le film. Certes en se creusant la tête à fond on peut finir par arriver à des simili-explications comme vous le faites, mais c’est très farfelu et en fin de compte ça reste des lacunes du film, on ne peut pas expliquer tout et n’importe quoi par le fait que « machin déprime » ou « machin est un génie » ou « machin est fou » ou « les avengers s’occuperont d’arrêter loki avec le tesseract » ou « c’est un faux bouclier symbolique fait en acier acheté sur internet », c’est très malhonnête comme façon d’argumenter, à ce compte là on peut justifier même les pires scénarios incohérents que l’histoire du cinéma ait pu voir.
        De même, ce n’est pas parce que les russo avancent quelque chose (comme par exemple comme j’ai pu le voir en bas, que les occupants du vaisseau asguardien aient survécu au début d’IW alors que c’est très franchement impossible) que ça tient forcément la logique de leurs films, leur parole ne fait pas office de bible surtout lorsqu’ils sont les propres instigateurs des incohérences en question.

        Et je vous dis ça, je suis loin d’être un hater du MCU, j’avais réellement adoré IW et j’attendais endgame avec impatience, seulement le film m’a franchement déçu, j’ai trouvé que les russo avaient fait bien trop de sacrifice sur l’intérêt de l’intrigue et la cohérence du scénario, au profit de scènes « pathos » pour faire rire et pleurer dans les chaumières à peu de frais. Thanos, surtout, passe d’un méchant très bien écrit et réalisé à une caricature bête et méchante de lui même, c’est ridicule

      • @Bill Je veux bien croire que je pratique la « gymnastique intellectuelle » et que je me contredis en permanence mais j’aimerais bien en avoir des preuves. Si c’est une contraction il suffit de prendre deux citations qui se contredisent, si elles sont si fréquentes j’aimerais bien les voir moi, histoire de faire mieux, ou éventuellement de les corriger si je me suis mal fait comprendre.

        Les explications sur Cap ne sont plus d’actualité, les réalisateurs ont expliqué ce point, j’en parle dans un de mes derniers commentaires. Au passage, je ne suis pas systématiquement au premier degré, la partie avec l’achat de bouclier en ligne était une blague. L’idée c’était de montrer qu’il est facile de pointer du doigt ce qui ressemble à une incohérence alors que ça pourrait facilement s’expliquer (de manière absurde certes, mais à aucun moment le film n’affirme que le bouclier est en vibranium, donc partir du principe qu’il l’est pour désigner une incohérence ce n’est pas un raisonnement valable). Je suis cependant d’accord à 100% avec la partie « c’est pour faire une fin sympa », il aurait suffit de faire réapparaître Captain vieux sur la plateforme et personne n’y aurait trouvé rien à redire, mais ça aurait eu moins d’impact. Je comprend aussi que pour cette raison certaines personnes ont pu croire qu’il avait vieilli dans la timeline Prime. Une façon simple de régler le problème aurait été d’ajouter un bruitage de réapparition en hors-champ, mais j’imagine que ça aurait aussi ruiné l’esprit de la scène.

        « non seulement thor se fait tanner par thanos (je suis un amateur de jeux de mots dans l’âme, pardonnez moi) lorsque son mjollnir est brisé par sa soeur et stormbreaker pas encore créée, mais en plus il dispose dans endgame des deux armes. La fin d’infinity war montre clairement un thor machine de guerre qui est le seul à pouvoir atteindre thanos dont le gantelet est pourtant complet (non pas 5 pierres comme dit au dessus, mais bel et bien 6) sans aucune difficulté par ailleurs, et qui met thanos à sa merci, sa seule erreur étant comme le dit ce dernier de ne pas avoir visé la tête, et donc de lui donner l’occasion de snap puis de fuir. » => Tout ça, soit je le dis dans mon commentaire, soit je souscris, pas de problème. Simplement, sans l’effet de surprise (Thanos le pensait mort, il surgit de nul part, Thanos sait que c’est un ennemi qu’il a déjà vaincu, l’attaque en conséquence, pas de bol, maintenant il a une nouvelle arme surpuissante) Thor n’aurait eu AUCUNE CHANCE. Thor est un dieu surpuissant PHYSIQUEMENT, mais il a très clairement un esprit comparable à l’esprit humain, il peut donc faire une dépression, et vu ce qu’il a vécu ça n’a rien d’étonnant (je le rappelle : plus de mère, de père, de planète, d’amis, de frère et de planète, et par dessus ça son arrogance a tué 50% de l’univers). Non seulement ce n’est pas « un peu pipeau », mais après son dialogue avec Rocket dans Infinity War, c’est l’aboutissement logique de son personnage, tout autre arc narratif autour de lui aurait été sacrément décevant. Et Captain Marvel ignore tout de Thanos jusqu’au snap, elle est à l’autre bout de l’univers, occupée à aider les planètes partout où elle peut. Après le snap elle repart apporter son aide à une échelle galactique, vu que le snap est universel, pourquoi est ce qu’elle resterait sur Terre quand il y a déjà les Avengers et qu’elle peut faire bien plus ? Attention : je suis d’accord que son absence sert le scénario, mais ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas logique.

        Le Thanos d’Infinity War était aussi fou et mégalomaniaque, simplement l’histoire était racontée par ses yeux, il était le héros. D’ailleurs le début d’Endgame reste sur cette lancée, l’invasion des Avengers dans son Jardin et l’exécution sommaire qui s’en suit est brutale et totalement dans la continuité de « Thanos est le héros et les Avengers les méchants ». Il restait un psychopathe sanguinaire qui justifiait ses massacres par de l’altruisme, un père abusif qui torturait physiquement et mentalement ses enfants et régnait par la peur (dans Infinity War, Maw commente que l’échec n’est pas toléré). Sa mégalomanie aussi a toujours été là, il veut un « grateful universe », pas un « happy universe ». Simplement les épreuves traversées pour rassembler les pierres le changent et le rendent touchant à nos yeux. Au fur et à mesure qu’il récupère les pierres, son pouvoir augmente et ses enfants meurent (Gamora, Maw, puis le reste du Black Order). Le Thanos de 2014 n’a jamais traversé ses épreuves, il n’a rien perdu, il n’a fait qu’enchaîner les victoires militaires, son seul échec étant l’invasion de la Terre d’où le commentaire « unruly wretches » sur les Avengers. Endgame le montre simplement sous un autre jour, une nouvelle perspective.
        Il sait que le snap le détruit physiquement, mais il sait aussi qu’il a déjà pu faire 2 snap et survivre, donc il pourrait sans doute en faire plus.

        Loki qui a la pierre, c’est exactement le genre de scénario que les avengers doivent à tout prix éviter selon l’ancien, Seul le tesseract et la pierre de l’âme sont réellement importants à ce compte là, honnêtement en quoi ne pas replacer la pierre de l’âme condamnerait une réalité ? Je trouve que là aussi l’incohérence est grosse.

        L’ancien leur dit juste que les pierres doivent revenir dans leur réalité d’origine, et que les sorciers ont besoin de la pierre du temps pour protéger la Terre. Rien de plus, pas de « il ne faut pas que les pierres tombent entre de mauvaises mains ». Les pierres semblent avoir une connexion entre elles (la pierre de l’espace envoie Red Skull servir de gardien à la pierre de l’âme). Peut-être que leur puissance s’équilibre et que l’absence de l’une d’elle casserait cet équilibre ? Honnêtement n’importe quelle explication bateau fonctionne. Pour qu’il y ait incohérence il faut qu’il y ait une contradiction, l’absence d’information n’est pas une incohérence. Je ne m’acharne pas à défendre le scénario de ce film par pur plaisir du débat (bon, peut-être un peu, je l’avoue), mais parce que la plupart des incohérences pointées du doigts sont souvent des problèmes de continuité ou simplement des questions sans réponse. Par exemple dans la dernière saison de Game of Thrones, qui est remplie à RAS BORD d’incohérences, j’arrive quand même à voir des gens à côté de la plaque quand ils en dénoncent (alors qu’il suffit de se baisser pour en ramasser honnêtement).

        Eitri ne dit jamais que seuls les nains peuvent créer le gant. Thor dit qu’ils forgent les meilleures armes donc c’est logique que Thanos se soit tourné vers eux, mais à aucun moment il n’est précisé qu’ils sont les seuls capables de le faire. Le gant n’est d’ailleurs pas unique, il est suggéré que Odin possédait un gantelet (il y en a une réplique dans la chambre forte d’Asgard). « Thanos est supposé connaître tout l’univers » => Affirmation sans fondement, personne ne dit ou ne suggère ça à aucun moment dans le MCU. Sinon la technologie terrienne du MCU permet déjà le voyage dans le temps à ce point, l’armure d’Iron Man est constituée de nano-particules, et le Wakanda est encore plus avancé que ça (une vraie incohérence du MCU en général : vu la technologie des héros, le reste du monde devrait être radicalement différent, pourquoi les gens normaux ont des télévisions, des smartphones ou des voitures comme les nôtres ?).

        « on ne peut pas expliquer tout et n’importe quoi par le fait que « machin déprime » ou « machin est un génie » ou « machin est fou » » => Ça par contre ça m’agace. Ce genre d’explication ne sont pas des points de détails servant à justifier des incohérences pour moi (comme la justification de l’absence de Captain Marvel pourrait l’être), ce sont des aspects essentiels des personnages, ils sont partie intégrante de l’histoire, elle est bâtie autour de ce genre de chose. Thor n’est pas dépressif pour l’empêcher de vaincre Thanos tout seul, Thor est dépressif parce que c’est la suite logique de son arc narratif et la conséquence de cet arc est qu’il n’est pas à 100% de sa puissance contre Thanos.

        Pour les Asguardiens au début d’Infinity War : Thanos a sans doute procédé comme sur la planète de Gamora. Il a fait deux groupes, envoyé l’un des groupes dans l’espace (il leur à peut-être même filé un vaisseau et des vivres, il veut qu’ils survivent hein), et tué l’autre. En quoi est ce impossible ?

        Je peux comprendre qu’Endgame vous ait déçu, j’ai moi-même quelques regrets (voir le parcours de Banner pour réussir à fusionner avec Hulk aurait été nécessaire par exemple), mais je trouve qu’il tient ses promesses et je suis en désaccord total par rapport à Thanos, pour moi Endgame ne fait qu’étoffer le personnage en le montrant sous un autre jour, moins flatteur. Mais effectivement, l’histoire est moins bien menée que dans Infinity War, principalement à cause de problèmes de rythme et parfois de ton (les blagues sur le cul de Cap c’est hilarant, mais c’est sensé être leur seule chance de sauver le monde, ils étaient étonnement détendus là). Ceci dit, écrire un film visant à conclure une saga de 10 ans et 22 films tout en maniant un casting aussi massif est un travail absolument herculéen, et quoique vous en pensiez, les incohérences sont au mieux quasi-inexistantes, au pire anecdotiques. L’attention apportée au voyage dans le temps, aux détails et aux dialogues me laissent assez admiratif, je ne suis pas sûr qu’il y ait beaucoup de scénaristes de films actuellement capable de relever ce genre de défi et de s’en sortir aussi bien.

      • J’ai en partie répondu à ce commentaire plus bas, notamment en ce qui concerne le problème du vieux Cap.

        Pour le reste, ce que je reproche à vos explications et ce que je nomme (et ce que d’autres nommaient visiblement avant moi) gymnastique intellectuelle, c’est ce fait de sortir des explications un peu farfelues et borderlines qui collent avec tout et qui sont invérifiables, par exemple insister fortement sur l’aspect psychologique des choses ou des gens, ou encore se prévaloir systématiquement de choses qui n’auraient « pas été montrées » pour justifier des éléments de trame. Par exemple : dans le début d’IW on voit clairement les asguardiens se fait mettre en pièce par thanos et ses lieutenants, puis on voit ces derniers se téléporter du vaisseau asguardien par un portail sans que personne d’autre ne vienne avec eux avant que le vaisseau n’explose et que thor dérive tout seul dans l’espace, et vous sortez comme justification que la « purge » aurait déjà commencé à ce moment là et que les asguardiens auraient été secrètement séparés puis mis à l’abris hors champs par les sbires de thanos ou thanos lui-même. D’une part, si c’était vraiment le cas ça aurait été important de le montrer, d’abord pour la cohérence du film en lui-même, puis parce que c’est quand même une particularité de thanos qui façonne tout le film, d’autre part où sont passés ces gens là après, et pourquoi se retrouvent-ils comme si de rien n’était sur la terre au début d’endgame ? Ils auraient été ramenés bien gentiment par les soldats de thanos discrètement, et à quel moment d’ailleurs ?

        Je veux dire, on voit que vous avez un certain sens de la logique et une certaine intelligence, mais là c’est tellement tiré par les cheveux que c’est à la limite du foutage de gueule, et vous utilisez ces procédés pour pratiquement toutes les incohérences soulevées.

        -De même, ce qui était soulevé initialement par nanard par rapport au thanos de 2014, c’est l’absurdité de sa venue dans le futur où ses ennemis étaient entièrement préparés à le recevoir, au lieu de rester tranquillement dans sa timeline puis de modifier son plan, sachant pertinemment suite à cette vision du futur qu’il parviendrait à ses fins.
        -Ce à quoi vous avez répondu qu’étant un titan mégalomaniaque, il ne supportait pas de voir son plan mis en échec et qu’il voulait à la fois changer cette réalité là et celle de sa propre timeline.
        -Je vous ai répondu que ce n’était pas possible, Thanos étant extrêmement intelligent et calculateur (je veux dire, c’est définitivement un trait du personnage, à aucun moment il ne perd son sang froid d’où l’absurdité et la facilité pour moi de dire que « finalement c’est une brute à sang chaud qui s’arrête de réfléchir au moindre titillement »), peu importe de la manière dont on regarde ça, et qu’il a bien vu dans le futur que le snap le détruisait physiquement et que les avengers étaient largement assez puissants pour avoir sa tête une fois organisés.
        -Là vous me répondez qu’il a vu qu’il avait survécu à 2 snap, mais là n’est pas la question : pour obtenir les pierres et mener à bien son plan, il lui faut traverser de multiples épreuves desquelles il sort parfois de justesse justesse. Or, vu comment le snap l’affaiblit considérablement, il lui serait impossible de revenir dans sa dimension du passé et d’y recréer son plan en étant affaibli de la sorte.

        Bref je n’ai pas écrit ces commentaires pour prendre en quelque sorte la suite de nanard, je pense que si je le fais le débat va simplement continuer de tourner en rond comme il le fait depuis plusieurs commentaires déjà, nous avons visiblement des visions différentes des choses : pour moi un film ne peut pas être considéré comme ayant un bon scénario et une bonne cohésion lorsqu’il traîne avec lui une grosse quantité d’incohérences, quand bien même ces incohérences pourraient être justifiées en allant creuser très loin dans d’hypothétiques situations off-screen et psychologiques, c’est trop facile et ça permettrait, je vous l’assure, de rendre cohérent les pires navets incohérents notamment de science-fiction (car c’est le domaine qui en fournit le plus), et c’est à la limite de la malhonnêteté intellectuelle. Je vous propose d’ailleurs, si vous avez du temps à perdre, de vous essayer vous même à l’exercice en vous faisant tantôt critique tantôt l’avocat du diable avec le film que vous avez trouvé le plus ridiculement incohérent, puis de comparer vos arguments de défense avec ceux que vous avancez là, vous seriez surpris.

        Maintenant je vous rejoins dans votre agacement (légitime) quant à tous ces gens qui veulent à tout prix trouver eux-aussi des incohérences à une oeuvre puisqu’ils voient que c’est la mode et se retrouvent à en sortir qui n’en sont pas.

        Bonne soirée

      • @Bill Je vais essayer de faire court.

        Concernant l’accusation de « gymnastique intellectuelle » que vous avez eu l’amabilité de préciser, je répondrais (comme je l’ai déjà fait plusieurs fois dans ce fil) que c’est exactement la même chose que ce que vous faîtes en exposant des incohérences. Je vais expliciter en reprenant l’exemple des réfugiés Asgardiens. Votre thèse est « Il est impossible que des Asgardiens ait survécu à l’attaque de Thanos » pourtant : 1) Cela contredit les motivations de Thanos d’exterminer LA MOITIE de toute vie, motivations très clairement établies. 2) On ne voit pas les Asgardiens se faire mettre en pièces : on voit une vingtaine (quelqu’un a compté) de corps à l’écran, si vous déduisez de ça que tous les autres sont morts alors vous vous prévalez de choses qui n’ont « pas été montrées ».

        « insister fortement sur l’aspect psychologique des choses (?) ou des gens » => Mais je le fais parce que c’est important pardi ! Les personnages et ce qu’il se passe dans leur tête sont des points cruciaux pour bien comprendre un film, si vous ne partagez pas mes analyses alors donnez moi des arguments bon sang.

        « les asguardiens auraient été secrètement séparés puis mis à l’abris hors champs par les sbires de thanos ou thanos lui-même. D’une part, si c’était vraiment le cas ça aurait été important de le montrer, d’abord pour la cohérence du film en lui-même, puis parce que c’est quand même une particularité de thanos qui façonne tout le film, d’autre part où sont passés ces gens là après, et pourquoi se retrouvent-ils comme si de rien n’était sur la terre au début d’endgame ? » => Non, le montrer aurait été une grosse erreur narrative. Au moment où la scène se termine je pensais aussi que tous les Asgardiens étaient morts. C’est le but de la scène : nous montrer un Thanos génocidaire et ses sbires sadiques. Seulement, plus tard dans le film, les motivations de Thanos sont précisées : il ne souhaite la mort « que » de la moitié de la vie dans l’univers. C’est illustré par la scène sur la planète de Gamora où on voit clairement son mode opératoire (faire 2 groupes, en décimer un des deux) et qui est associé à l’introduction d’un autre aspect de Thanos : sa compassion envers Gamora et son obsession de « l’équilibre ». Cette scène permet facilement de reconstituer ce qu’il s’est passé dans le Statesman au début du film. Si tous les Asgardiens avaient été tués, là ça aurait été incohérent (avec les motivations de Thanos). Quant à la raison de leur présence sur Terre : c’est ce qu’ils avaient décidé à la fin de Thor Ragnarok (« Earth it is ! »).

        Une vraie incohérence dans cette scène : que fait Hulk avant que Loki ne lâche « We have a Hulk » ? Il est caché en attendant la punchline ? Si il n’est pas KO pourquoi n’a-t-il pas déjà attaqué ? Si il l’était, pourquoi les méchants ont l’air de découvrir son existence ?

        « ses ennemis étaient entièrement préparés à le recevoir » => Ça c’est archi-faux, tous le pensent mort, ils ne pourraient pas être MOINS préparés à le recevoir. Je veux dire, ça se voit dans le film qu’ils sont pas prêt DU TOUT et qu’il leur tombe dessus comme un couperet sur une nuque, non ?

        « finalement c’est une brute à sang chaud qui s’arrête de réfléchir au moindre titillement » => Ce n’est pas ce que j’ai dit, je dis « C’est un fou mégalomaniaque qui ne supporte pas l’idée d’être ENCORE battu par les Avengers et de savoir que la mission pour lequel il a littéralement donné sa vie va simplement être annulée. ». Imaginons ça du point de vue de Thanos : vous découvrez en l’espace de 5min que, dans le futur, 1) Vous avez atteint l’objectif d’une vie. 2) Vous êtes mort pour ça. 3) Vos meurtriers sont sur le point d’annuler votre dur labeur.
        À cela on ajoute que : 1) Ils ont déjà constitué le mc guffin que vous désirez obtenir depuis si longtemps. Il suffit de se baisser pour leur prendre, et 2) Vous avez de votre côté un sosie d’un de leurs allié + la plus grande armée de l’univers.
        Je pense donc qu’il avait de plutôt bonnes raisons d’y aller (et si les Avengers ont vraiment une chance sur 14 millions de gagner, il avait raison d’avoir la confiance).

        « Or, vu comment le snap l’affaiblit considérablement, il lui serait impossible de revenir dans sa dimension du passé et d’y recréer son plan en étant affaibli de la sorte. » => Pourquoi ? En un snap il pourrait créer son univers parfait (2 si on décompose en déconstruction/recontruction), ensuite il a tout le temps du monde pour récupérer (et au pire il reste dans l’univers où il a gagné, le pauvre).

        « c’est à la limite de la malhonnêteté intellectuelle » => Alors procéder de la même manière pour créer des incohérences, c’est ça l’honnêteté intellectuelle ? Je n’ai aucun problème avec la présence d’incohérence dans Endgame, j’ai des problèmes avec les raisonnements fallacieux utilisant une logique me paraissant aberrante pour insulter avec une arrogance inouïe le travail de scénaristes professionnels (ce n’est pas contre vous, je vise certains commentaires 1er degré récurrents dans les spoilers de ce blog).

        « ça permettrait, je vous l’assure, de rendre cohérent les pires navets incohérents notamment de science-fiction (car c’est le domaine qui en fournit le plus) »
        +
        « Je vous propose d’ailleurs, si vous avez du temps à perdre, de vous essayer vous même à l’exercice en vous faisant tantôt critique tantôt l’avocat du diable avec le film que vous avez trouvé le plus ridiculement incohérent, puis de comparer vos arguments de défense avec ceux que vous avancez là, vous seriez surpris. »
        => Je regarde tous les films avec le même état d’esprit hein, je fais pas du favoritisme avec Endgame. Les premier films qui me viennent à l’esprit sont Lucy et Le Labyrinthe, malgré des efforts sincères, ça se casse sévèrement la gueule régulièrement. Mais en dehors de ce genre d’exceptions, la vaste majorité des films (y compris ceux spoilés en ces lieux) TIENNENT BIEN.

        Je sais bien que je donne l’impression de défendre le film mordicus, simplement, pour moi, si il existe une explication, aussi farfelue soit-elle, à une « incohérence » et que cette explication n’est pas elle-même en contradiction avec d’autres évènements du film, alors l’incohérence n’est pas recevable. Je pars toujours du principe que le film est logique et cohérent de bout en bout, et si, après avoir VRAIMENT essayé de trouver une explication à une question sans réponse, je n’y arrive pas, alors seulement je crie à l’incohérence.

        Pas sûr d’avoir été si court que ça, je pense que je vais également arrêter d’enculer les mouches dans ces commentaires, je m’y suis bien amusé mais on tourne en rond depuis un moment. Il est temps de laisser les gens ne pas aimer des trucs en paix.

    • Très bonne analyse, je souscris totalement car j’ai compris le film de la même manière.

      Et oui l’article de l’Odieux n’en reste pas moins super ! Avec certainement sa dose de mauvaise de mauvaise fois qui fait tout le sel (ou le pepper) de cette chronique.

    • « la solution finale était pas franchement logique, mais quelqu’un l’a quand même fait, »
      au contraire c’est d’une froide logique: il souhaitait exterminer les Juifs or en tuant tous les juifs il n’y en aura plus (et de ce fait tous les ennuis fantasmés causés par ceux-ci seraient censés disparaître (et là il est aussi con que Thanos de ne pas se rendre compte que quelqu’un prendra la relève et que ce n’est qu’un sursis))
      et il ne l’a pas faite (du moins pas finalisée puisqu’il n’a pas eu tout ceux qu’il voulait)

      • Ben c’est exactement mon argument oui. C’est logique dans l’esprit du fou, mais pas pour le reste du monde.

      • >et là il est aussi con que Thanos de ne pas se rendre compte que quelqu’un prendra la relève et que ce n’est qu’un sursis

        Oui hein, autant ne jamais se soigner puisque ce n’est qu’un sursis….

    • Il est vrai qu’OC n’a pas compris grand chose à l’histoire des univers parallèles (à noter que c’est une vraie théorie de la physique quantique défendue par pas mal de tronches).

    • En tout cas merci, enfin un qui a compris ce que le film nous racontait …
      Pour le vieux Steve qui reviens de sa timeline danse mais n’est pas sur la plateforme, il a très bien pu revenir quelques minutes avant que les mecs ne viennent renvoyer le Cap de 2023 dans le passé, s’est barré sur son banc et a attendu tranquillement

      • Il ne peut pas puisque c’est eux qui le ramènent, dans la scène faucon insiste bien auprès d’hulk « ramène le, qu’est-ce que tu attends ? » et hulk répond « mais j’essaie ». Ce n’est pas Cap qui choisit où et quand, comme on peut le voir lors de l’essai que fait Hawkeye (lorsque, au début des voyages temporels, il retrouve sa famille pour quelques temps puis au moment de parler à sa fille se fait rappeler violemment dans sa timeline).

      • @narnard
        Clint est le seul à avoir une durée limité de séjour dans le passé parce que :
        – c’est un test
        – il y avait un risque qu’il soit tenté de rester dans cette réalité
        Les autres voyages n’ont pas cette limite (prof Hulk dit d’ailleurs que Cap prendra tout le temps dont il a besoin pour replacer les pierres, mais que pour eux il sera absent 5 secondes). Le reste j’en parle dans mon message plus haut.

      • @Meh Comment Hulk peut il savoir que ça ne prendra que 5 secondes dans ce cas, sachant que le temps du voyage est corrélé à celui qui s’écoule dans la timeline principale (puisqu’à la base, l’idée part du fait qu’ant-man ne soit resté que 5 heures dans cet univers microscopique ou je ne sais plus quoi tandis qu’il s’est passé 5 ans dans la réalité) ?
        De même, pourquoi s’acharnent-ils à « le ramener » s’il n’a absolument pas besoin d’eux pour revenir, et qu’il doit prendre « tout son temps » ?

      • @Bill Ben parce qu’ils se sont mis d’accord sur l’horaire de retour ? Aucune corrélation avec le temps écoulé dans la timeline principale, c’est n’est jamais mentionné par aucun des personnages. Le fait que Ant-Man ait vécu 5h contre 5 ans pour le reste du monde c’est uniquement parce que ça claque comme dialogue, faut pas chercher plus loin. Sans compter qu’il est bloqué dans le monde quantique, il ne voyage pas dans le temps. D’autre part la première guêpe était aussi bloquée dans le monde quantique et apparemment ça a duré aussi longtemps pour elle que pour la timeline principale. Donc le temps ne s’écoule pas uniformément dans le monde quantique (comme dans notre univers en fait).
        Celui qui demande à Prof Hulk de le ramener c’est Sam et il était mort pendant le film, il ne connaît sans doute pas les règles du voyage quantique. Et Hulk lui répond explicitement qu’il ne peut y faire.

      • Non je suis désolé, autant vous vous en sortez bien pour défendre certaines choses, même si vos explications sont un peu farfelues et flirtent souvent avec la mauvaise foi (dans le sens de l’acharnement à défendre ces incohérences quitte à se retrouver dans des explications un peu rocambolesques), autant là je ne peux pas vous donner raison.

        On ne peut pas balayer le fait qu’il y ait une corrélation entre leur voyage dans le temps et le temps écoulé dans la timeline principale en disant simplement que « l’anecdote d’ant-man c’est pour faire stylé mais en vrai c’est de la merde » alors que TOUTE leur idée de ce voyage provient de cette anecdote, idée avancée par ant-man lui même, et qui repose sur le fait qu’il existe une distorsion temporelle dans ce royaume quantique par rapport à la réalité du temps qui passe, qui pourrait être utilisée afin de voyager dans le temps.
        Ou alors on avoue qu’on se fout ouvertement de la gueule du spectateur, que le fondement de la possibilité de ce voyage dans le temps n’est en fait qu’une explication bidon qu’on balance à la va-vite sans trop de détails avec des mots compliqués pour pas qu’on n’y réfléchisse en profondeur.
        Pour « la première guêpe », je suppose que vous parlez d’ant-man 2 mais je ne l’ai malheureusement pas vu, peut être y décrit-on en détail les possibilités du monde quantique et la manière de l’utiliser pour le voyage dans le temps, description qui fait défaut à endgame ?

        Hulk, captain, sam et bucky établissent clairement qu’ils envoient captain dans le passé, que cela lui prendre peut être plusieurs années mais que pour eux ça ne sera que 5 secondes (ils le précisent bel et bien) à l’issue desquelles ils le ramèneront.
        Sam demande à Hulk de ramener Cap’, et certes Hulk lui répond explicitement qu’il ne peut rien y faire mais non pas comme vous le sous entendez parce qu’il n’a aucun contrôle sur le retour de Cap’, mais parce qu’il a essayé de le ramener via le système qu’ils utilisent (machine, combinaison, particule Pym) et que ça n’a pas marché, comme si Cap avait retiré sa combinaison avec le système à particule Pym, ou du moins qu’il n’avait pas fait les manips nécessaires pour être rappelé, comme on a pu le voir lors des précédents voyages dans le temps. Hulk fait bel et bien des manipulations via la machine pour ramener Cap, et ça ne marche pas. Voilà pourquoi tant de personnes ont naturellement pensé, à raison, que Cap s’était débarrassé de sa tenue et avait décidé de vieillir pour revenir à cette réalité, voilà pourquoi ça fout autant la merde dans la cohésion avec le reste, à savoir : timelines différentes, bouclier différent, captain america différent, retour de captain dans le futur, présence de thanos, etc. D’autant plus lorsque les Russo sortent que Cap vient bel et bien d’une timeline parallèle.

        Voilà pourquoi je dis, plus haut, que les Russo ont sacrifié la cohérence au profit d’un happy ending, et pourtant j’adore Cap, j’étais triste de son destin et finalement content que ça se termine « bien » pour lui, mais je trouve ça un peu facile sous couvert du « ils seront trop occupés à être réjouis pour lui pour se rendre compte qu’il y a une couille dans le pâté ».

      • @Bill Ben disons que « pour vous ça a duré 5 ans, alors que pour moi c’était 5h » c’est plus fluide que « pour vous ça a duré 5 ans, 1 mois, 17 jours et 16h alors que pour moi ça a duré 4h 57 min ». Et quand bien même le monde quantique « contracterait » le temps suivant une règle absurde « 1 an = 1h » : 1) on sait que ce n’est pas uniforme (cf. Janet van Dyne qui a vécu des années dans le monde quantique et qui a vieillit « correctement ») et 2) les héros ne font que traverser le monde quantique pour voyager dans le temps, dès qu’ils en sortent la règle ne s’applique plus. En vérité la connexion qu’ils font entre « Ant-Man a vécu 5h au lieu de 5 ans » et « on peut voyager dans le temps via le monde quantique » est un peu débile, elle est plutôt là l’incohérence (après je suis infatigable donc j’argumenterais qu’ils sont désespérés et que l’idée leur donne de l’espoir, donc ils s’y intéressent de près et, coup de bol, ça marche ! I CAN DO THIS ALL DAY).

        Ce n’est pas vraiment ce qui est dit, le dialogue dit (de mémoire) :
        – How long will it takes ?
        – For him, as long as he wants, for us, 5 secondes.
        C’est tout, après Hulk bidouille sur son machin et RIEN ne se passe sur la plateforme. La seule mention de « le ramener » est faite par Sam, et Hulk lui répond « I can’t ! ». On voit bien aussi pendant le time-heist que les Avengers choisissent eux-même le moment où ils rentrent et qu’il n’y a personne pour faire la moindre opération côté timeline Prime.

        « vos explications sont un peu farfelues et flirtent souvent avec la mauvaise foi (dans le sens de l’acharnement à défendre ces incohérences quitte à se retrouver dans des explications un peu rocambolesques) » => C’est exactement ce que vous faîtes, simplement au lieu de faire des suppositions qui rendent certains moments du film incohérents, je fais des suppositions différentes qui contredisent lesdites incohérences. En sortant du film, je pensais clairement que le retour de Cap était une incohérence (à cause de ma croyance – erronée – que le retour du voyage dans le temps DEVAIT se faire sur la plateforme de départ), et puis je me suis dit que si le MCU était depuis le début une timeline créée par le Cap d’un autre univers revenu danser avec Peggy cela expliquerait tout. Mais ce n’est pas le cas, et l’explication officielle est bien plus simple/satisfaisante.

  9. >non seulement c’est con puisque ça n’est qu’une solution temporaire

    Heu non. Ce n’est pas con. C’est juste qu’ils s’arrete trop tot dans celle ci. La motie qui reste etant debile, il faut aussi limiter les naissances par la force…vu qu’ils sont trop cons pour s’autoreguler. C’est juste que Thanos est bien trop optimiste. (et accessoirement, les ressources ne se limitent pas au monde vivant,)

    • Certes, mais manger des cailloux, même si ça tient bien au corps, ce n’est pas ce qui se fait de mieux en matière de digestion!

      • Mais on leur demande pas de manger des cailloux. Si ils étaient vivant c’est bien qu’ils avaient a bouffer.
        Donc ils ont toujours autant a bouffer…et si ils etaient pas aussi cons a vouloir reaugmenter la population, ils auraient par contre deux fois plus des ressouces non vivvantes par individus.
        (ca et le fait qu’ils peuvent aussi replanter et reelever des animaux…et donc avoir le double qu’avant).
        Bref, c’est un debut de solution qui est tout sauf conne. Juste qu’il faut pas s’arreter la.

        Accessoirement c’est ce que fait l’humanite regulierement, de bonnes guerres histoire de réduire la population surnuméraire. (on s’entre tue (guerre civile) ou on tue le voisin (diminution de la population sur une territoire augmenté)

        C’est jsute que la encore…on recommence a se multiplier comme des debiles des qu’on en a l’occasion…..et hop on recommence…

  10. « …n’est pas encore un Sylvain Mirouf interdimensionnel. »

    MDR… tu ne parlerais pas d’un certain Sylvain Durif par hasard ?

    (Article incroyable, bien joué, Odieux ;)

    • Euh….non, il parle de…..Sylvain Mirouf. (ouais je sais, c’est incroyable, il parle de ce dont il parle, il est tres fort).

      • Bah oui… incroyable. Surtout, qu’avec mon Sylvain Durif (pour ceux qui connaissent) ça le faisait aussi… Remarquez on est pas très loin, en phonétique.

  11. Mais en fait, à la base, ça ne choque que moi de pouvoir claquer des doigts avec un gant en métal?

    • Excellentissime …
      Je pense que vous venez de pointer la plus énorme des incohérences des deux films …
      Rien qu’avec ça, aucun des deux ne sortait.
      Bravo.

  12. Merci. Je viens de faire une sorte de voyage dans le temps : économiser trois heures de film, l’aller le retour et les pub et les annonces…, Ça fait presque quatre heures, le tout comprimées en 45 minutes!
    Le voyage dans le temps existe, c’est comme si je revenais du futur … Yeaaah !

  13. « J’espère qu’un jour ils feront un héros nommé « Coïncidences Man« , cela sauverait la plupart des films Marvel. »

    Déjà dispo : https://marvel.fandom.com/wiki/Category:Probability_Manipulation
    Dans le cas présent je recommande Longshot.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Longshot

    Il tire, il touche (naturellement utilisable uniquement du côté des gentils) mais seulement tant que ses intentions sont pures (insertion éventuelle d’une trame secondaire basculement moral / perte de la foi – succès garanti aux U.S.).
    Côté narration, moins de complications à prévoir qu’avec Wanda Maximoff par exemple, mais quand même la possibilité d’avoir des visions en support scénaristique.

    Un instant, on me dit que j’ai Disney sur l’autre ligne ?

  14. Personne ne semble évoquer une incohérence.
    A la fin de Thor Ragnarok, les survivants d’Asgard,la Walkyrie, Korg et Miek sont à bord du vaisseau arraisonné par Thanos et ses troupes.
    Au début de Avengers Infinity War, on voit qu’à bord, tous les Asgardiens se sont fait maraver. Aucune trace de la Walkyrie, de Korg ou de Miek. Thanos pulvérise le vaisseau et Thor dérive dans le vide avant d’être récupéré par les Gardiens de la Galaxie. Aucun autre survivant à l’horizon.
    Dans Avengers End Game, on retrouve Thor sur Terre, dans la New Asgard, mais également la Walkyrie, Korg et Miek.
    Si quelqu’un peut m’expliquer par quel miracle c’est possible, et également pourquoi tout le monde semble passer à côté, je lui offre toute ma considération.

    • En fait, les Russo ont révélé dans un interview (à moins que ce ne soit Tessa Thompson, l’interprète de la Valkyrie) que tout ce beau monde avait survécu… Mais ils n’ont pas dit comment.
      Donc oui, il y a un trou scénaristique : c’est comme ça et puis c’est tout.

      C’est gênant.

    • Bien vu, je n’y avais pas pensé mais c’est vrai que c’est éclatant là aussi. En même temps j’avais trouvé Thor Ragnarok tellement nul à chier que ma mémoire a cherché à l’éjecter le plus rapidement possible.

      En fait le truc avec ce film, c’est que soit on est un spectateur moyen du MCU, et donc que l’esprit critique se limite à du « trop bien les blagues trop bien les héros trop badass ouaiiis les gentils ont gagné contre les méchants trop stylé » sans jamais aucune remise en cause de la logique foireuse qui guide tout cet univers, soit par affect soit par déficit pur et simple de logique

      Soit on se retrouve à aller voir ce film avec des connaissances/amis faisant partie de la première catégorie, mais en possédant soi-même un esprit critique et une certaine exigence vis à vis des scenarii, et les incohérences sont tellement nombreuses et grotesques qu’il est pratiquement impossible de toutes les relever.

      Ce monde est vraiment cruel pour les amateurs de logique et de scenarii de bonne qualité, c’est un des domaines où l’on est le plus amené à se rendre compte à quel point on est entouré d’imbéciles, en tant qu’humain parmi les humains.

      • Impressionnant, j’ai rarement vu un commentaire qui sentait autant le « Je suis quand même vachement intelligent et supérieur aux autres, ah si seulement la plèbe avait mon intellect ».
        Personnellement, en tant qu’individu qui apprécie ces productions malgré tout, je pense qu’il ne faut pas oublier que pour chaque film il y a des attentes, et que l’on ne va pas voir des films de super-héros en attendant un grand scénario ou une cinématographie de dingue. Non, on y va pour le spectacle, en espérant voir des scènes d’action, des séquences visuellement impressionnantes, des personnages qui sont appréciés, des pouvoirs sympathiques et éventuellement quelques moments marrants. Ce qui est attendu c’est quelque chose de fun. Pas quelque chose de sérieux. Ça ne veut pas que l’on apprécie pas les films sérieux ou avec un bon scénario, c’est juste qu’on sait qu’on sait qu’on ne regardera pas un film de ce type en entrant dans le cinéma.
        Donc regarder le film avec son détecteur à incohérences n’est pas la bonne approche, c’est pas que le spectateur moyen n’a pas d’esprit critique qui permettrait de détecter les trous dans le scénario, c’est juste que faire ça face à ces films n’a pas le moindre intérêt. Le film ne s’y prête pas. On perd juste le plaisir de visionnage en faisant ça.
        J’ai beaucoup apprécié les deux derniers Thor parce qu’ils n’essaient même pas de la jouer sérieux : ils misent tout sur le fun et le visuellement impressionnant. Ça colle assez bien avec l’esprit des comics où c’est souvent du style « Tiens ce concept à l’air cool, si on l’intégrait » (le voyage dans le temps c’est ça). Le film n’a pas la prétention d’aller plus loin.

        Cela dit, partir en mode « Waow, les autres humains sont vraiment inférieurs à moi s’ils n’arrivent pas à voir la faiblesse du scénario », peu importe la circonstance, c’est un comportement toxique et négatif dont il est important de se débarrasser. Se sentir supérieur aux autres n’apporte jamais rien de bon, encore plus quand le sujet porte sur les produits culturels que l’on consomme.

      • 1) Ni le mot « plèbe » ni le mot « supériorité » ne sont évoqués dans mon commentaire, gardez vos fantasmes de fausse humilité narcissique pour vous, merci.
        2) L’argument du « on y va pour le spectacle pas pour le scénario » ne vaut rien, il s’agit d’une malhonnête mise en opposition de deux choses qui ne sont dans les faits absolument pas antinomiques. On va pas me faire croire qu’avec plusieurs centaines de millions de dollars les producteurs n’ont pas été foutus de payer un scénariste décent.
        Je me contrefous qu’ils jouent la carte du « fun », de nouveau ça ne les empêche pas de pondre un scénario qui, à défaut d’être complexe, a au moins la décence de se tenir (surtout qu’ils sont malhonnêtes puisqu’ils jouent dans la fausse complexité avec leurs explications intentionnellement sur-alambiquées).
        Vous avez aimé le dernier thor, je l’ai trouvé absolument nul à chier, entre autre à cause de l’humour gras et basique très forcé, jouant sur le sempiternel ton de l’absurde tant en vogue à notre siècle. Si vous avez la possibilité de débrancher votre cerveau pour « apprécier » réellement toutes ces merdes, grand bien vous fasse, ce n’est pas mon cas et il m’est très difficile de jouer ce rôle. Faites cependant attention à ne pas le laisser débranché de plus en plus longtemps, les personnes que j’ai le plus entendu sortir l’argument du « on regarde pour le fun pas pour l’intellect » étant les spectateurs de télé-réalité et d’hanouna, je ne pense pas risquer beaucoup de me tromper en parlant de corrélation entre ce que l’on consomme et ce que l’on est (ou devient).

        Pour le reste, je me passerai de commenter votre combat glorieux contre l’homme de paille à mon effigie que vous avez visiblement créé tout seul dans votre tête, cela semble ravir votre ego (avec lequel vous avez visiblement un problème) au plus haut point, aussi je ne voudrais pas vous gâcher ce plaisir.

      • Arriver à trouver thor ‘fun’…. Humour Disney, d’ado americain trop in ou l’humilité n’existe pas, kikou connecté avec placement de produits à crever et bourrage de crâne au réseaux sociaux tant qu’il en est possible…Effectivement le débranchement du cerveau est à ce stade total et irréversible. J’ai quand même rarement réussi à tenir éveillé devant tout un film marvel. Même avec toute la bonne volonté du monde, c’est tout de même vraiment et toujours la même chose. T’en a vu un, tu les as tous vu quoi… Le pire c’est le sentiment d’injustice (marvel ou autre chiottes à ‘grand spectacle’) qui pointe après un visionnage. Combien de bons films et de bons réalisateurs sont passés à la trappe pour laisser la place à ça.. Quand on voit ce qu’on peut potentiellement faire et ce que l’on fait, on sait que la voie de la tune facile est la plus forte. Dommage

    • Ma théorie c’est que la quête de thanos pour éradiquer la moitié de l’univers à commencé avant qu’il obtienne les pierres.
      Donc peut être que lorsqu’il claque des doigts, il éradiqué seulement la différence restante pour faire les 50%.

      Se faisant lorsque tout le monde est ressuscité, ça prend aussi en compte ceux qui ne sont pas victime des pierres mais bien de thanos.

      • Votre théorie ? Il y a carrément une séquence dans Infinity War qui explique comment Gamora a été adopté par Thanos pendant une scéance de Super Moite-Moite sur sa planète natale. Autant pour la théorie de fan, il s’agit d’un fait avéré du MCU

      • Sauf que non, tout ce joli monde est en vie AU DEBUT d’Endgame, donc avant la résurrection massive. Ils sont donc supposés survivre à l’explosion de leur vaisseau en plein univers en étant tous meurtris par les blessures infligées par thanos et ses commandants, tout en ayant laissé le corps inconscient de thor déambuler tout seul dans l’espace, et s’être évaporés sans laisser de trace pour toute la suite du film jusqu’au début du volet suivant.

        Vachement crédible.

  15. Bon, j’ai vu le film un peu plus tôt et découvert le spoil dès mon retour.

    Navré, Monsieur Odieux Connard, mais cette critique n’est pas très amusante… pour la bonne et simple raison que le scénario du film se contrefiche de toute logique et de toute réflexion concernant l’espace temps, ils ne font même pas semblant (et vous listez la suite interminable très bien vous-même, je ne vais pas jouer les doublons).

    En fait, le film est plutôt un ensemble de scènes retournées avec toute la brochette d’acteurs ayant joué depuis une dizaine d’années dans cette pléthore de films. C’est un métrage de fan-service de 3 heures.
    Donc forcément, l’histoire passe à la trappe. Du coup, l’intérêt d’enfoncer joyeusement la tentative de cohérence du film hollywoodien standard tombe un peu à plat (c’est mon avis, c’est subjectif, blablabla, vous connaissez la chanson).

    Le film est franchement distrayant et paye allègrement le spectateur s’il est un habitué, voire un fan de cet univers cinématographique pour le moins bordélique et partant en général plutôt dans tous les sens.

    Est-ce qu’il est à voir ? Difficile d’être très objectif à partir de cet état de fait.
    C’est fun, c’est une avalanche de clins d’œil et de références diverses qui s’empêtre joyeusement et le scénario n’est donc qu’un vague prétexte.

    Visuellement c’est assez réussi. L’essence des différents personnages principaux est relativement bien respectée et oui, il y a un étrange plaisir et une étrange émotion à voir des acteurs si connus désormais dans leur dernier rôle dans ce festival de nawak.
    Personnellement, j’apprécie particulièrement le fait que Thanos ne soit jamais vaincu (alors qu’il n’a jamais vraiment les pierres d’infinité à sa disposition) en combat (donc, en frontal, à part la scène d’intro qui est plus un assassinat qu’une baston, d’où le côté expédié -notez qu’il y a une décapitation, la seule dans du Disney / Marvel). Le géant mauve reste ce monstre de puissance brute que même la très ennuyeuse et très surpuissante Captain Marvel ne dépasse pas (c’est appréciable).
    Je reste mitigé quant au plan ultra féministe (toutes les héroïnes rassemblées en un plan), non qu’il soit laid, mais à cause de toute la polémique Captain Marvel / Brie Larson qui plombe la beauté de l’image, car on sent le forçage maladroit.

    C’est le paradoxe de ce film, c’est vraiment un truc de fan, sans recherche de mise en scène ou de super originalité. Les amateurs du MCU sont tellement nombreux que ça marche, même pour moi, mais en pur objet de cinéma… laissez tomber sinon, on est très loin d’une véritable œuvre cinématographique.

    • « L’essence des différents personnages principaux est relativement bien respectée ».
      Bon d’accord, il y a « relativement ». Mais Hulk est tellement décevant.

      • Disneyland, ma chère, Disneyland…
        Blague à part, on va d’attraction « culte » en attraction culte.
        Je comprends et acquiesce en partie, mais si cette « récompense » pour les fans est valable et valide, il n’empêche qu’elle reste plutôt superficielle. Par contre, on y gagne en émotion et en galerie d’acteurs (franchement, revoir T. Swinton, pour ne citer qu’elle, est un plaisir coupable que j’assume totalement).

        Mais voilà, il ne deviendra pas un film aussi marquant que certains, et c’est là où le bat blesse. Le film est bon, dans l’ensemble, mais il aurait dû être incroyable…

    • Je n’ai pas vu le film, mais parler d’un plan « ultra féministe » parce qu’on ne voit que des femmes sur ce plan, c’est assez comique. On ne parle pas de plan « ultra machiste » quand il n’y a que des hommes à l’écran. Normal, c’est très courant… Donc il y a UN plan avec que des meufs (combien de meufs ? – pour combien de mecs dans les autres plans ?) et c’est ULTRA féministe ?! (C’est le « ultra » qui est ultra abusé…)

      Sinon pour le « on s’en balek du scénario », je peux t’assurer qu’on peut faire des films bourrins et funs avec aucune incohérence, et même en étant intelligent, en ayant une vraie patte scénaristique et de realisation, bref en faisant de l’art et non du marketing.
      Par exemple : McTiernan, Verohoeven, Cronenberg, Carpenter…

      • Oim, avant de faire ton chevalier blanc indigné tu ferais mieux de voir le film.
        C’est un plan où, en plein milieu d’une bataille féroce, les hommes décident tous d’aller soudainement se toucher la **** sans aucune raison tandis qu’une femme, je ne sais plus vraiment laquelle, sort un truc du style « on se débrouille très bien toutes seules » ou un délire du genre, suivi de quelques dizaines de secondes ridicules où on en voit qu’elles se battre contre les méchants.
        C’est extraordinairement maladroit (comme à chaque fois que Marvel essaye de faire avaler ses trucs progressistes de force en fait, et c’est de plus en plus régulier, captain marvel est un merveilleux exemple en la matière pratiquement tout le long du film), ça arrive avec ses gros sabots d’un air « REGARDEZ ON EST FEMINISTES LOL » en écrabouillant tout sur le passage.

        Exemple de ce que ça aurait pu être : simplement un plan où quelques héroïnes se battent avec Thanos ou autre, sans la phrase débile du genre « nous aussi on est utiles » qui d’ailleurs est tellement maladroite que ça donne pratiquement l’effet inverse.
        Ou encore un plan à majorité féminin sans que les héros hommes partent tous soudainement faire caca pendant 30 secondes sans aucune raison en plein milieu d’une bataille. Après j’dis ça hein, je sais que la subtilité c’est pas vraiment le fort de marvel et de leurs fans, ni d’une bonne partie des progressistes d’ailleurs.

        Spéciale mention à Pepper qui se retrouve soudainement ironman-like pour combler le manque de perso féminin à la fois apprécié charismatique et fort chez marvel (ben en fait, y’en a aucun, du coup ils ont pris Pepper qui est connue et apprécié des fans mais normalement très faible et en position de la belle qu’iron man doit sauver, et ils lui ont filé un power up total qui la rend aussi balèze que son mari, comme ça pif pouf). Dans le genre on a la sorcière rouge, personnage fort et relativement cohérent mais complètement invisible, ni charismatique ni appréciée, ou encore captain marvel, surpuissante sans raison, sans charisme et appréciée de personne.. que marvel a tenté d’incruster bien fort de nouveau sans subtilité aucune avant ce dernier volet.

        En fait un film vraiment féministe, c’est un film avec un personnage féminin intéressant sans pour autant tomber dans la caricature ni dans l’insistance du « regardez on est progressistes ». Autrement, ça donne juste l’impression d’une espèce de mascarade qui ne trompe au fond personne. Furiosa dans Mad Max, c’était pas mal dans le genre. Wonder Woman aussi.
        Marvel, c’est zéro : soit les meufs sont des bonasses parfaitement inutile du genre black widow (dont le sacrifice est absolument la seule utilité en 11 ans de film), soit c’est des caricatures de meufs surpuissantes, comme captain Marvel ou la sorcière rouge. Dans les deux cas, y’a aucun charisme, aucune profondeur, aucune subtilité, rien. Mais on nous dit quand même qu’il faut les aimer et les mettre en avant, sinon c’est pas progressiste. D’accord, faisons comme ça.

      • je pense que pour être tranquille, il faudrait un/une super héroîne transgenre, qui soit 1/8éme noir, asiatique, mexiquaine etc… qui soit grosse, agée, qui ne s’épile pas sous les bras, qui perdent ces cheuveux, mi juif mi arabe, enfin vous avez compris qui soit contre tout les mots qui finissent par phobie et dont tous les ennemies seraient les super vilains hommes blanc entre 18 et 45 ans , la je suis certains que le top niveau du politiquement correct serait atteint, c’est beau l engagement pour le la parité (euro/dollars) …

      • @nanard : au temps pour moi alors, mais dans ce cas il ne s’agit pas d’un plan mais d’une séquence.

        Et donc le problème, apparemment, ce n’est pas qu’il n’y ait que des filles mais que ce soit mal amené et pas subtil.
        Très étonnant de la part d’un Marvel !

      • @Oim et @nanard
        Disons que je suis globalement d’accord avec nanard. En gros, on voit toutes les héroïnes sur une même séquence, même celles qui ne sont pas des combattantes (Mantis, Shuri) et tout cela est fort peu subtil. Les héros ne se rassemblent pas pour coordonner une action parce qu’ils sont des hommes. Or, dans ce plan, c’est le cas.

        En revanche, peu de temps avant, on voit Scarlet Witch défoncer Thanos, elle qui révèle enfin l’étendue de sa puissance (jusqu’ici, elle était systématiquement sur le point de fondre en larmes). Le problème avec ce personnage, c’est que Marvel n’hésite pas à la faire moins puissante qu’elle devrait l’être pour arranger le scénario (on retrouve cette volonté avec Hulk).

        Pour Pepper, j’avoue que sur le moment, j’ai bugué, mais cela fait plus 5 ans qu’elle vit avec Tony, qui est un maniaque de la sécurité. Cela paraît vraisemblable qu’elle sache se servir d’une armure, mais pas qu’elle soit aussi à l’aise avec…

      • OK, pour expliciter un brin plus :
        Dans un plan qui se veut iconique, soudain, on a Captain Marvel, Perpper (Iron Woman), Valkyrie, Mantis, Scarlet Witch, les guerrières de Wakanda, les filles de Thanos (de mémoire, je dirai une douzaine d’héroïnes) et toutes celles que j’ai zappé qui prennent la pose fière de « on va vous mettre une raclée sévère », alors qu’on est en plein milieu de la bataille (pas avant celle-ci).
        Et on enchaîne sur une séquence où chaque fille va meuler du gueudin avec ses différentes capacités.

        Ce plan sort vraiment de nulle part et insiste sans aucune délicatesse sur « regardez, on a les meufs ». Et cela fait vraiment référence au discours de Brie Larson qui a déclaré, avec toute sa délicatesse et subtilité, qu’elle voulait une équipe d’Avengers 100 % féminine.

        Donc, au lieu de plus de mixité et de placer sur un pied d’égalité les personnages, on zappe les hommes pendant 1 à 2 minutes.
        Je fais une comparaison rapide : le plan iconique d’Avengers 1, la caméra tournant autour du groupe qui s’apprête à ficher une rouste aux aliens qui débarquent à New York City. Il n’y a que Black Widow au milieu de tous les garçons.
        Une avancée intelligente aurait été de placer plusieurs plans mémorables où on « dénombre » l’égalité. Par exemple, le plan de l’ouverture de la bataille est assez dantesque, tous les supers héros (une bonne trentaine) fondant sur la vague d’ennemi. On se rend compte du changement de ratio, le plan est fort et réussi. Rien à dire.

        Mais le changement de ton et de rythme amené par le plan auquel je fais référence coupe l’action (pause, car les héroïnes prennent la pose) et il n’y a vraiment aucune subtilité. Si Madame Larson n’avait rien déclaré, le plan aurait pu être chouette. Là, présentement, cela ressemble à de la mauvaise propagande féministe.
        Les frères Russo ne sont pas J. Wheddon, qui arrive à placer sans problème des personnages féminins forts (Buffy contre les vampires est une série de mon adolescence, j’assume pleinement), sans vouloir pour autant diminuer les hommes.

        Quant à la critique sur « le scénario on s’en cogne », je dirais que pour CE film, il ne faut pas chercher de scénario solide. Si on creuse, tout s’effondre tout de suite. Le film n’essaie pas, comme un X-Men Days of the future past, d’apporter une certaine solidité ou réflexion à une histoire de voyage dans le temps. D’ailleurs, le ton est donné quand les personnages de War Machine et Ant-man commencent à lancer les références pop cultures de films traitant des voyages dans le temps : le ton est donné, on est dans de la quasi parodie.
        Je ne dis pas que j’apprécie cette absence de scénario, mais comme le film ne recherche pas le sérieux (c’est d’ailleurs un reproche qu’on peut lui faire, vouloir tout prendre en dérision, pour balancer nombre de blagues et de punchlines), cela demande une grosse suspension d’incrédulité.
        Encore une fois, je ne considère pas les frères Russo, après ces 2 films (je ne connais rien d’autre d’eux et ne suis pas vraiment intéressé de chercher de ce côté), comme des exemples de bons réalisateurs, mais des faiseurs. Donc vouloir les comparer à des « grands » est « ridicule », au sens où le postulat de base ne fonctionne pas. Je n’ai vu aucune patte artistique, scénaristique, choix intéressant ou osé dans ces 2 Avengers.
        Qu’on aime ou pas Thor Ragnarok, au moins, l’influence de T. Waititi se ressentait partout (couleurs, plans, humour à fond la caisse -qu’on aime ou pas-, dérision et un certain sens du dramatique au milieu de tout cela). Ici, leur mérite est surtout de coordonner autant d’acteurs avec de « lourds » rôles. Oui, il faut de sacrées épaules, mais pas véritablement du talent.

        Je ne dis pas que je ne cherche pas un scénario dans un film. Même apparemment minimaliste (Mad Max, Fury Road ou La Guerre du feu sont pour moi d’excellents exemple de scénarios minimalistes, mais qui font d’excellents films -j’assume, vos commentaires ne changeront pas mon avis !-, je pourrais presque placer 2001 l’Odyssée de l’espace ou Orange Mécanique dans cette catégorie, car le scénario semble mince -un aller simple dans l’espace face à un IA & les pérégrinations d’un « fou » ultraviolent-).

        Je signale ici juste que présenter une histoire cohérente est la cadet des soucis de l’équipe de ce film, c’est pourquoi j’estime que la critique de l’Odieux Connard tombe assez à plat, pour le cas présent.

      • Décidément, certains font une fixation sur cette unique interview de Brie Larson alors qu’elle a réexpliqué vingt fois ses propos…

    • Cette séquence que vous appelez « ultra-féministe » n’est en fait qu’une pub déguisée pour un potentiel futur film avec que des héroïnes Marvel, rien de plus, rien de moins

      • Je m’en doute, vu l’absence de subtilité de la séquence, et c’est bien ce qui m’ennuie.
        Je n’ai rien contre un film avec (bien) plus de rôles féminines (de bons rôles, avec de bonnes actrices, si possible), mais le syndrome du dernier Ghostbusters (on ne met que des filles en avant et on réduit les hommes à une caricature) me lasse.

        Par rapport à Mme Larson, vu le kilo d’interviews, de tweets et de temps de parole consacré aux messages assez lourds (y compris pour la promo du dernier Avenger, quand elle se trouve à côté de M. Renner -aka Hawkeye-), non, je ne fais pas une fixation sur l’actrice ou un éclat en particulier (elle les accumule un peu, cela étant), mais on récolte ce qu’on sème, surtout avec autant de célébrité et de médiatisation.

        Et un film, qui d’ailleurs comme Captain Marvel, ne fait que l’éloge des femmes fortes (et vides) en enfonçant le reste, les hommes en particulier, cela me désole un brin, donc oui, cette scène me laisse un goût quelque peu amer, alors qu’elle aurait pu être vraiment bonne ou marquante.

        Je n’en fais de loin pas le point central du film, mais j’ai trouvé cela tellement gros que oui, je l’ai mentionné avec lassitude.

  16. donc , certains de ces zèbres seraient morts , mais ils refont surface ! pour un ultime salut avant que la boîte mette la clé sous la porte ? on peut toujours rêver .
    c’est le club des clamcés ! manquent que Buddy Holly , Ritchie Valens …..

  17. Surprenant, l’OC n’a pas relevé que dans le vaisseau en perdition, ils sont en manque d’énergie électrique. Oh là là, si seulement quelqu’un avait sur lui un générateur électrique hein Tony ? C’est quoi déjà le truc brillant sur ta poitrine ?
    (chose que l’OC avait vu à propos de Iron Man 3 d’ailleurs).

  18. Depuis la fin de Matrix les scénaristes ont bien compris que les spectateurs s’en foutent si c’est pas clair

  19. « Thanos a quitté le passé pour les attaquer dans le futur. Et maintenant qu’il est transformé en patient du docteur Petiot, ça va être plus difficile de le ramener. Donc, l’histoire est irrémédiablement modifiée : Thanos ne pourra jamais trouver les pierres d’infinités dans le passé et claquer des doigts pour effacer 50% de la population puisqu’il est tout bêtement mort. Autrement dit, le temps vient d’être très, très largement modifié. »

    Faux. Car le Thanos dont tu parles est celui de la TimeLine de NeuNeubella et Rodhes. Donc pas celui de la TimeLine principale. Donc il n’y a aucun soucis… par contre on en parle du retour du captain sur son banc ??
    Sinon au top !

    • Il n’y a pas « aucun souci », puisque toute la mission de captain america est justement censée être dans le but d’éviter la création de nouvelles timeline qui risqueraient de foutre le bordel, et c’est censé être la condition entière de leur voyage dans le passé comme l’explique l’Ancien à Hulk.
      De plus, l’explication originale énoncée par Hulk sur le fait de ne pas pouvoir tuer thanos avant que celui-ci n’utilise les pierres (et donc de devoir faire tout ce ramdam pour aller chercher les pierres et annuler ce qu’a fait thanos) est que cela créerait un paradoxe entre futur et passé.
      Du coup non seulement le paradoxe a lieu, mais au fruit en plus d’un paradoxe encore plus gros puisque c’est carrément le thanos du passé qui se ramène, avec la gamora du passé qui est morte dans la timeline présente.
      Bref arrêtez d’essayer de défendre ce merdier scénaristique, c’est peine perdue.

      • Je crois qu’on ne ne se comprend pas. Et il va être très difficile de se comprendre sans faire un schémas. Mais en suivant expressément les règles dictées par la chauve avec hulk, elle te montre quand des Timeline différentes se crées et quand elles ne se créent pas.
        Et quand tu suis ensuite les retour de nos avengers pour choper les pierres, tu comprends très bien que le Thanos qui revient est celui d’une Timeline différente de la principale : donc à ce stade tu as deux thanos.
        Le premier qui est mort tué par Thor et le second (celui de la Timeline de la pierre de la puissance) qui sera tué par le clap de Iron man. Donc tout va bien, ce ne sont pas les mêmes.

        Et de ce fait, tout fonctionne selon la seule possibilité vu par Strange :
        – on tue thanos après le clap (Timeline Principale)
        – on revient chercher les pierres pour ressusciter les gens : mission réussis
        – mais des Timelines sont créées (une par pierre)
        – Thanos d’une timeline créé (pierre puissance) débarque
        – Iron man le « clap »
        – Captain va remettre les pierres pour annuler toutes les timelines
        – on revient à une seule Timeline Principale

        Tout ce qui expliqué dans le film est respecté. J’ai eu juste du mal avec CA qui revient sur le banc, soit deux captains dans la Timeline Principale sans qu’il est interféré pour modifier le futur… Mais sa passe.

      • Mais dans ce cas là une des timeline est forcément modifiée puisque le thanos à l’intérieur est mort, emportant toute son armée avec lui, qu’importe qu’ils aient remis la pierre en place après ou non, ils ne pourront jamais remettre thanos en place dans cette timeline également.
        De même, si on applique la logique des timeline à l’histoire du vieux captain america ça n’a plus aucun sens, surtout avec le bouclier qu’il ramène.
        Je veux dire, la logique de départ, telle qu’utilisée dans les comics, n’est pas fondamentalement mauvaise : il y a une infinité de timeline parallèles et les personnages peuvent se déplacer de l’une à l’autre, modifiant ainsi les timeline en question de différentes manières.
        Le problème avec ce film, c’est qu’on nous sort comme prétexte à ce retour dans le passé (qui du coup n’en est pas vraiment un en fait, plutôt un retour vers le passé d’une autre timeline) qu’on ne peut pas tuer thanos bébé car cela transformerait le futur en le faisant devenir passé, puis on nous sort que les pierres doivent être remises à leur place dans le passé pour ne pas créer d’autre timelines dont l’existence serait drastiquement changée.
        Sauf que, si une modification dans le passé modifie la timeline, le petit voyage de nos amis avengers en a créé et modifié un sacré paquet, entre captain america qui s’affronte lui même, loki qui s’enfuit avec le tesseract, thor dont le marteau disparaît avec son lui du futur + sa mère qui le voit…
        Du coup il faudrait savoir : est-ce qu’il est possible d’aller et venir du passé pour corriger ces histoires de timeline, autrement dit choisir la timeline dans laquelle on arrive, autrement comment captain america pourrait remettre les pierres à leur place ?
        Ou est-ce que chaque changement dans le passé créé une timeline différente pour la suite, et à ce moment là on fait comme dans les comics, c’est à dire qu’on assume d’avoir 10000000000 timelines différentes et d’en avoir rien à foutre.
        Là on a un espèce de module bâtard entre les deux, dans lequel captain america peut retourner dans les timeline « réparer » les perturbations (on se demande comment il a réparé le coup de loki qui se tire dans le néant avec le tesseract), cependant il arrive à y rester et à revenir dans la réalité qu’il a quitté jeune simplement en vieillissant… Donc il est où en fait ? Dans une timeline parallèle où thanos est mort ? Dans ce cas comment il peut arriver dans ce futur post-post-apocalyptique puisque thanos est la condition de son existence ?
        Dans une timeline où thanos est vivant ? Mais dans ce cas pourquoi n’a-t-il pas fait en sorte que thanos n’accomplisse pas son plan, en prévenant les avengers et surtout captain marvel de ce qui va se passer ? On me répondra « oui mais il peut pas sinon il créé une autre timeline », soit, mais dans ce cas comment se fait-il qu’en restant vivre avec sa dulcinée, donc en modifiant substantiellement le cours des événements, il ait réussi à rejoindre nos héros en vieillissant et n’ait pas créé de timeline parallèle ?
        Les pierres seraient la seule possibilité de créer une timeline parallèle ? Dans ce cas qu’en est-il du loki qui s’est tiré avec le tesseract ?

        Il y a une incohérence fondamentale entre 4 points : l’explication de banner sur la question de l’inefficacité de l’assassinat du jeune thanos, l’explication de l’ancien sur les timeline, la venue et la mort du (d’un ?) thanos du passé, et le retour dans le passé de « réparation » de captain america puis son retour vers le futur en vieillissant.

      • compliqué de te répondre clairement (et désolé, mais j’espère avoir bine compris tout ce que tu dis déjà), mais en gros, je penses que l’on a une incompréhensions sur les définitions des Timeslines.

        Les pierres régissent la création de Timeline, si tu les déplaces dans l’axe du Temps quantique : si tu déplace une pierre via la champ quantique tu créé une Timeline. Sinon cela n’a d’effet que le déplacement « physique » de la pierre, donc aucune Timeline créée.

        Donc, en revenant avec un champ quantique sans déplacer les pierres, tu ne créées pas de Timeline, tu modifie le passé et cela impact le Futur.
        Exemple du jeune Thanos par Hulk (même si on peut discuter sur le fait de le faire ou pas).

        Tu créées des Timeline uniquement en déplaçant les pierres. Dont le Thanos du clap de fin d’iron Man est issu.

        Le fait de remettre les pierres au moment quantique ou elles ont été prises, efface les Timeline :
        – pas de Thor avec sa mère
        – captain ne s’est jamais affronté
        – etc…
        D’ailleurs à la fin dans le vaisseau des gardiens, ils cherchent Gamorra mais qui a disparu (écrit missed sur l’écran) car captain à remis la pierre et sa Timeline ayant disparu, elle a disparu également.

        Pour Loki, qui s’enfuit dans la Timeline Principale, je penses qu’il ne faut pas chercher plus loin que sa série chez disney. Tiré par les cheveux, mais grace à cela, il s’en sort.
        La j’accorde la merde temporelle qui change le futur…

        Il faut bien comprendre que les sauts quantiques dans le passé ne créé pas de Timeline, mais tes actions modifient le futur (Loki ?? on verra – et Captain qui aurait passé son temps à kiffer avec sa dulcinée sans interagir et en laissant tous les évènements se dérouler). Les seules Timelines créées sont celles des pierres déplacées par champ quantique et elles sont annulées (et donc tous les évènements) quand tu les replaces.

        Toutes les explications du film, sur les évènements et les Timelines sont basées uniquement sur les pierres.

        Le reste c,’est du débat : « j’aime / j’aime pas ». Il aurait plus simple de faire çi de faire ça, etc…

      • En tout cas ce qui est sûr, c’est que cela demande à le revoir plusieurs fois pour commencer à bien tout cerné.

      • Bon, je viens de lire un article d’une interview des Russo sur le sujet de la fin avec le Captain. Donc en fait, oui en restant dans le passé il créé une Timeline (j’avais donc faux avec mon explication sur les TimesLines uniquement avec les pierres).
        De ce fait, la question est comment il est revenu dans la TImeLine principale depuis la Timeline créée. Et surtout qui dit deux Timelines dit Un Thanos toujours vivant (dans celle de Peggy et captain). j’avoue que c’est compliqué et que je suis un peu perdu, faut revoir tout ! Merci pour cet échange en tout cas, sa permet de se remettre en question.

  20. magnifique article, comme toujours.

    Concernant le voyage dans le temps, de ce que j’ai compris de l’explication du grand maitre sorcier, c’est que chaque modification dans le passé crée une nouvelle timeline, en gros, que thanos du passé soit mort ne va pas impacté leur « présent », juste le futur de la timeline du thanos disparu. Pareil pour celle ou loki est parti avec le tesseract d’ailleurs.
    Et il me semble que le captain repart bien dans le temps avec le marteau

  21. Comme d’habitude la critique est bonne sauf que là y a un soucis.
    Il n’y a pas d’incohérences temporelles, car les Avengers ne voyagent pas que dans le temps, ils voyagent aussi dans d’autres univers parallèles, donc à chaque fois qu’il retourne dans le passé, ce n’est pas dans leur passé mais dans le passé d’un univers parallèle. Donc à chaque voyage ils explorent un autre univers et en modifie le déroulement des événements. C’est pour cela que si ils allaient tuer Thanos ça ne changerait rien pour eux.

    Au cinéma ou dans la littérature (Livre, BD etc.) il y a 3 types de voyages dans le temps admis.
    Je vais pas détailler ici vous pourrez trouvé ces 3 théories :
    – Le voyage dans le passé qui modifie le futur (X-men Days of Futur Past)
    – Le voyage dans le passé qui ne modifie rien car le temps est uniforme est tout ce qui s’est déjà passé fait parti d’un tout uniforme (C’est mieux expliqué sur certains sites ;) ) Voir l’excelente BD UW1
    – Le voyage dans le passé qui en fait créé une nouvelle ligne temporel (Univers Parallèles) ce qui est le cas de Avengers.

    • Du coup, le vieux captain America à la fin est dans une autre ligne temporelle, et celui qu’on voit assis sur le banc est juste un trou dans la logique?

  22. cher OC tu te plains que Captain Marelle soit cheatée (ce qui est clairement le cas j’en conviens allégrement) et tu parles de faire intervenir Albert Roche qui est tellement cheaté qu’il est même pas asiatique

  23. Quand je vois les erreurs que vous faites vous mêmes dans vos petites vidéos(certes amusantes) « historiques », je me dis que vous auriez un bel avenir de scénariste à Hollywood. Odieuxconnard, l’identité secrète de Superjaloux. :D Pancho, sort la barque et les rames, le monsieur part en voyage…

  24. On notera que Captain America ayant au moins 18 ans en 1943, est né au plus tard en 1925. Il « renaît » en 2011 et retourne dans le passé en 2023, donc à l’âge de 30 ans. Il retourne ensuite donc retrouver sa chérie en 1943, et revient sur le banc en 2023, à l’age donc de 110 ans. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il les faisait pas ^^.

    • Le Belge : Il ne faut pas oublier que le Captain a absorbé le serum de super soldat. Il n’est donc plus un homme comme les autres et vieilli moins vite (ce qui est le cas de la plupart des super-héros, ce qui leur permet de traverser plus facilement le temps… Wolverine est officiellement né – d’après les comics récents – dans les années 1880 ce qui lui donne l’âge vénérable de 139 ans aujourd’hui, donc plus vieux encore dans  »
      Logan »…).

  25. Je lis le blog d’OC depuis des années, mais vraiment des années. De mémoire, le premier article que j’ai lu était celui sur le premier Thor, c’est dire si ça remonte.
    J’adore ce personnage, j’adore ce blog, j’ai même rencontré notre cher Julien à Paris autour d’une de ses soirée boire un verre, j’ai vu ses vidéos sur youtube sur les anecdotes des différentes guerres, j’attends chaque article avec impatience et je dois dire que j’attendais celui-ci énormément …
    Et je dois dire que … cet article est vraiment de la merde …

    On sait que notre cher OC est taquin, que la mauvaise foi est non seulement assumée mais même totalement revendiquée, mais quand je lis cet article … j’ai vraiment l’impression que ne sachant pas vraiment comment taper sur ce film, il se met a inventer des trucs et à tordre complètement ce qui est dit dans le film.
    Alors mon cher Julien, ou vous êtes complètement con (ce dont je doute absolument) et n’avez rien compris au film, ou vous êtes allez très loin dans la mauvaise foi sur ce coup-ci. Et à mon sens, on peut pousser la mauvaise foi mais si on va trop loin, ça n’a plus de sens.
    Dans cet article pour moi c’est une parodie de vous-même …

    Le voyage dans le temps est parfaitement expliqué (en tout cas les règles retenues dans ce film), et le seul moment qui les contredits c’est le vieux Steve sur son banc a la fin (encore que les réalisateurs ont depuis expliqué qu’il vient bien de sa timeline a lui via son costume et ses particules Pym et n’était donc pas dans la même timeline que celle qu’on a suivi. Mais bon ça n’est pas expliqué dans le film donc on ne va pas le retenir). Et le fait qu’il revienne dans le passé ne veut pas dire qu’il va participer à quoique ce soit puisqu’il sait ce qui se passera si il ne fait rien (ils gagneront toutes leurs batailles) et ne sait ce que ca engendrera de s’impliquer. Il profite de sa vie avec Peggy et basta (en même temps il ne va rien se passer ou presque jusqu’en 2012 et la bataille de NY)
    Non le speech avec l’Ancien ne contredit rien (en prenant les pierres tu créé une nouvelle timeline où on ne les a plus et ne pourrions nous défendre en cas de besoin donc tu dois nous les ramener), oui aller a ces différents moments pour récupérer les pierres est censé puisque les voyages seront limités (autant aller au moment où on a 3 pierres en même temps a NY, celui où 3 sont accessibles en même temps en 2014 (sur Morag, et Vormir) et a Asgard au seul moment ou l’ether était disponible)

    Enfin bref je vais pas revenir sur tout, Meh l’a très bien expliqué lui-même dans les commentaires de cette page.
    J’ai juste été complètement déçu de ce spoil d’OC, caricature de lui-même et qui sent l’article qui est là juste pour en faire un.
    Je ne dis pas que le film n’a pas des soucis, je comprends parfaitement et totalement que certains n’aiment pas, je dis juste qu’il n’était pas nécessaire de mentir à ce point juste pour taper dessus … car soit c’est du mensonge, soit vous n’avez rien compris mon cher OC (encore une fois, j’adore ce blog, vraiment)
    Menteur ou stupide, je vous laisse choisir :D

    • Euh …
      La parfaite explication du voyage dans le temps est à la sauce MCU : donnée avec aplomb mais incohérente.
      A partir du moment où les avengers prennent les pierres dans le passé, ils créent une nouvelle timeline (ok) différente de la leur mais quand ils reviennent à nouveau dans le passé pour remettre les pierres, ils le font dans LEUR timeline, pas l’alternative. En toute logique ils devraient alors constater que les pierres sont déjà là. Tout comme Thanos est toujours là malgré le fait que celui du passé soit venu se faire tuer.

  26. Des incohérences y en a à la pelle dans ce film. Déjà rien qu’à la fin, l’autre drapeau américain ambulant repart dans le passé pour remettre les pierres afin d’empêcher tout risque de réalité alternative alors que le mec en créé finalement 4 ou 5…
    Et je ne parle pas du reste. Pour compléter l’avis de l’OC qui m’a bien fait rire :
    https://le-bousoscope.blogspot.com/2019/04/avengers-endgame-petites-incoherences.html?m=1

  27. Vraiment pas emballé par ce « final »…

    Le traitement de Hulk ou de Thor ne me dérange pas plus que ça, ce sont des choix scénaristiques, pas de véritables incohérences, car c’est bien cela qui me gêne le plus, les incohérences, et il y a de quoi…

    Déjà choqué de voir nos chers Super-héros se balader dans de si jolies autos, ok on connaît le sponsor…, mais bon voir débarquer chez Stark, au début du film, nos amis dans un superbe SUV inédit alors que le monde est en proie au chaos, un SUV qui aurait donc été développé durant cette période de chaos ; tout est dévasté, balayé mais non, un constructeur automobile a le temps de nous sortir tranquillou un beau véhicule, tout reluisant, à la pointe de la technologie, désolé ça fait tâche… Je les aurais plutôt vus arriver chez Tony dans un vieux véhicule, un vieux 4×4, meilleur reflet du monde aux abois qui nous est présenté dans ce film…

    Ensuite, il y a cette scène ridicule lors du retour en 2012, lorsque Stark se retrouve dans le hall de l’hôtel avec son double à quelques mètres de lui, on connaît le stratagème, avec Ant-Man, Tony récupère la « valise », court vers la sortie, et là Hulk le bouscule en surgissant de la cage d’escalier avec évidemment tout le bruit (vocifération) et toute la fureur qui le caractérisent ;) en effrayant – logiquement – les quelques personnes qui se trouvent autour de lui, sauf que – magie ! – les autres personnes rassemblées autour du Tony de 2012 (désormais au sol) et qui elles aussi se trouvent à seulement quelques mètres de Hulk (et pas à l’autre bout du bâtiment…) eh bien, elles, n’entendent rien ! Hulk est là en train de se donner en spectacle mais non personne ne se retourne, aucun des agents, des membres des forces présentes à ce moment-là ne paraît être dérangé par un géant vert qui hurle à, à peine, 10 à 15 mètres d’eux ! Incohérent et stupide !

    Et puis il y a ce non-hommage rendu à la Veuve noire, Tony a droit à sa cérémonie mais Natasha, on s’en fout ?! C’est quand même incroyable ce truc, elle est dans l’équipe depuis les débuts, membre active, toujours partante, et là elle disparaît, bon ouais, c’est tout juste si ça passe pas en arrière-plan dans la suite du film, et donc à la fin Iron Man a droit à son hommage mais pas Black Widow ! Cela aurait été sympa de voir par exemple ne serait-ce qu’une couronne en son nom, près de celle de Stark, glissée sur l’eau.

    Enfin voilà pour ces quelques exemples, non cette « phase finale » ne m’a pas emballé, séduit, trop de ça et pas assez de ceci, trop de rythme là et pas assez ici, c’est confus, mal amené, mal joué…

    Je retourne à mon Iron Man de 2008, ça s’était bien :)

  28. Moi j’ai une question, durant le film de jeunes adultes ont ri:
    Quand tant Man revient vieux et bébé et qu’il dit « j’ai fais pipi dessus mais je sais plus si c’était quand j’étais bébé ou vieux »
    Quand ils ont vu thor bedonnant et d’autres blagues aussi nulles.
    Un collègue m’a dit que les Illuminatis ont réussi leur coup: lobotomiser la dernière génération grâce à Hanouna et les Chevaliers du Fiel.

    Alors vous qui êtes jeunes vous avez ri aux blagues du film?

  29. Il y a aussi un autre problème dont personne ne parle, il y a 30 minutes d’action et le reste du temps c’est du bla bla psychologique.
    Y a que moi qui ait remarqué ca ?

    • C’est tout ? ils ‘parlent’ le reste du temps ? C’est un film français ou quoi .?
      Y a quoi a regarder du coup, vu que c’est le seul intérêt d’un film?
      (Non contrairement au pequin lambda, un artiste ne va rien m’enseigner du tout…et je me fous complétement de ce qu’il pense également, vu que c’est un clown (ie; quelqu’un que je paye pour me distraire)

  30. D’accord avec énormément de truc

    Ce que j’ai adoré pelé mêle:
    Captain marvel qui parle dans l’espace
    Le jargon technique de merde chez Stark (un ruban de moebius inversé ca reste la me chose et surtout ce ruban est un dessin … ca ne mene a rien)
    Les timelines (malgré toute les explications en commentaire) sont tres tres merdique et incohérente.

    Quant au deus ex machina captain marvel a part le caca je ne vois pas d’autre explication

    Bref je me suis copieusement ennuyé

    • Pour Captain Marvel, il y a pourtant une autre explication.
      C’est une femme. Et quand vous expulsez des photons à haute énergie de votre corps, il y a une récurrence mensuelle qu’il vaut mieux faire loin, je sais pas, près d’un trou noir par exemple.

  31. Moi, perso, le truc que je trouve le plus débile dans cet Avengers, c’est qu’il ait fallu attendre 2 humains pour inventer le voyage dans le temps alors que le reste de l’univers est déjà au voyage intergalactique à coup de saut dans l’espace-temps :-D

  32. Je viens de me faire traîner devant Avengers End Game, le constat est affligeant.
    Oui c’est beau, ça fait piou-piou partout, mais avec un budget de 356 millions, c’est dingue de ne pas avoir trouvé 10000 dollars pour pondre un scénario cohérent.
    https://unodieuxconnard.com/2019/04/27/avengers-fin-de-repartie/

    Thanos a paraît-il détruit 50% du vivant. En fait d « conscient » car animaux et végétaux ont survécu (il aurait l’air bête de bousiller 50% des ressources).
    Mais bizarrement les rues de New-York sont vides, on dirait qu’il en a tué 90%. Remarque 50% du reste a dû crever des pénuries…

    L’échelle des pouvoirs est cheatée. Captain Marvel a régulièrement poney ou piscine pour éviter de faire trop de Deux Ex-Machina, c’est assez navrant.
    Les héroïnes féminines sont cheatées, Captain Marvel est à baffer, tu sens vraiment la patte du féminazisme sur le film.

    Le film s’ouvre par le fait qu’ils retrouvent Thanos comme par hasard, et qu’ils le tuent d’un coup. Thanos, vous savez le mec qui battait Hulk à mains nues ?
    Ils ont ENFIN l’idée de lui trancher le bras au lieu de vouloir retirer son gant, mais seulement au début, à la fin ils n’ont plus cette idée.

    Ils ne peuvent plus remonter le temps car Thanos a réduit les pierres d’infinité.
    Erreur de traduction de la VF : Thanos explique qu’il a « réduit les pierres au niveau atomique » car on ne peut les détruire sans détruire l’univers comme l’expliquera l’Ancien juste après. Mais du coup ils ont quand même détruit la pierre d’esprit dans le film précédent ?

    Le film s’en fiche, la cohérence avec le reste du MCU est mise à la poubelle.

    Plusieurs choses insupportables : les blagues sont grossières, lourdes et grasses (pipi, rototo, cul, etc.).
    Le film est passé par le filtre féminazie de Disney, tous les personnages masculins sont donc ridiculisés : Capitain America est un gamin puéril et grossier, Iron-man est un bouffon, et Thor…
    Thor, la figure de testostérone classe par excellence, le dieu de la foudre ayant vécu 2000 ans, tué des milliers de gens dans des centaines de batailles par excellence, a été castré pour être transformé en un gamin beauf obèse alcoolique pleurnicheur qui se vante d’avoir baisé Natalie Portman, et qui culpabilise parce qu’il a décapité Thanos et que tuer c’est pas bien.

    Ah si, j’ai toujours autant de mal avec le fait que la femme de Stark s’appelle « Pot de poivre ».

    Donc Thanos a réduit les pierres, et 5 ans plus tard « Deus Ex-Machi-rat ».
    Ant-man se baladaient dans la dimension quantique mais il n’a pas pu revenir car sa copine devait le ragrandir mais elle a été tuée par Thanos.
    Et C’EST UN RAT qui débloque l’intrigue et ramène ant-man en appuyant au hasard sur les boutons !
    J’espère qu’il y aura des cosplay de rat dans les réunions Marvel…

    Le début du film est super relou avec des scènes de langue de bois inintéressantes de discussions stériles, la bataille finale est bien trop courte alors que le début traîne.
    La suite se fiche complètement des conséquences du voyage dans le temps, y’a des incohérences partout, aucune règle fixée n’est respectée…

    Bref, n’allez pas voir cet e-tron (c’est le nom de la voiture de Stark).

  33. Rooh la mauvaise foi ! A la fin, Captain America ramène bien le marteau de Thor, aucun problème de ce côté ci. (à vrai dire, je me demandais, durant le film, pourquoi il l’avait encore avec lui ? j’avais pas pensé au fait qu’il le ramène)
    Mais effectivement, énorme problème, puisque Thanos de 2014 n’existe plus car tué en 2024. Du coup, ligne temporelle brisée. Je passe sous silence le fait qu’Hydra pense que Captain America l’a rejointe en 2012 ? (du coup, les évènements du Soldat de l’Hiver sont contrariés) Que Loki s’est barré en 2012 ? (bon, là on peut imaginer qu’ils ont fini par le rattraper, sachant que c’est un champion du déguisement ?) Que Captain America, ayant fait sa vie dans le passé, n’est pas présent pour lutter contre Loki, Hydra, Ultron, Zemo ?

    Bref, les voyages dans le temps c’est casse gueule. Pourtant ça commençait presque bien (ils ont bien dit « on ne peut modifier le passé, contentons nous de prendre les pierres », et après on leur souffle le fait qu’il faudra les remettre à leur place). C’est l’intervention de Thanos du passé qui fout la grouille. Et bien comme il faut. Puis tout le reste après, y’a plus rien qui tient.

    Sur toutes les productions traitant du voyage dans le temps que j’ai vues/lues, celles ci qui sont cohérentes se comptent sur les doigts de deux doigts.

  34. premier commentaire sur ce blog pour signaler que votre Odieuse Personne a été citée par le Joueur du Grenier: « comme un sage l’a dit, avec les voyages dans le temps un scénario a 99 % de chance de foirer »

    • En fait, et malgré le commentaire que j’ai posté au dessus, il aurait fallu peu de choses pour que le scénario devienne presque crédible …
      A la fin, quand Tony claque des doigts, il ne faut pas qu’il souhaite la mort de Thanos et son armée. Mais juste qu’ils soient renvoyés à leur époque, avec effacement de mémoire. Comme ça, hop, le temps retrouve son cours normal.
      Et pour Captain, juste qu’il aille voir un tout petit peu l’agent Carter, avant de lui expliquer le tout, et lui faire promettre de jamais rien révéler au Captain qui dort encore sous la glace.
      Mais bon, c’eut été trop compliqué pour des scénaristes payés très chers, alors que j’ai eu l’idée en 1 heure de réflexion, tout en conduisant ou en libérant la Pologne des nazis.

      • En fait j’ai juste noté la citation du JDG car il arrive que l’OC le « démonte » un peu (cf le spoil de Captain Marvel), mais sur le coup je m’étais dit qu’utiliser cette théorie sur les voyages dans le temps (qui me rappelait DBZ pour ceux qui connaissent) pouvait éviter les plus grosses incohérences… mais Captain America à la fin c’est terrible…
        Sinon le rat (soupir), Thanos le jardinier (re-soupir) Hulk et Thor les bouffons (soup- ah merde mon écran est tombé). Par contre, Captain Marvel qui se prend un gros parpaing de Thanos dans la tête (aucun organe vital touché) meilleur moment de tout le MCU rien que pour ça ça en valait la peine.

      • Hulk et Thor ont été en effet Jarjarbinkisés depuis Thor 3. Ca avait commencé avant, mais ça restait assez soft). Dans Thor 3, c’était le carnaval de Dunkerque, là on est passé carrément à Rio ! Comme quoi, on peut être con et avoir un statut social prestigieux.

  35. Bonjour Connard!

    Merci pour ce délicieux spoil :)

    Attention une petite coquille c’est glissé :

    « …une fois le gant de Thanos tombé au sol… point de pierres d’infinités sur icelui ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.