Before it was cool.

Il eut été malheureux de ne pas profiter de l’actualité du moment pour illustrer la merveilleuse attitude de vaillants héros.

Je vous laisse donc avec une image, comme le flemmard que je suis en a pris l’habitude.

Charlie

Et après ? Après, on repart sur du spoiler. D’Exodus, en plus.

Un prophète mis en images et tout un tas de conneries : si je n’étais pas moi-même, je me flatterais pour mon sens de la transition.

187 réponses à “Before it was cool.

  1. Cher OC, même pas un mot sur la marche Républicaine ???

    Pourtant il y aurait eu tant à dire à ce sujet :(

  2. Cher Odieux, je vous ai connu plus corrosif dans ce genre de situation, n’êtes vous pas en train de me dire que vous êtes Charlie également? Si tel était le cas, un grand mythe des internets s’effondrerait.

    • Si vous avez cru que l’Odieux Connard ne compatirais pas avec les gens concernés par cette tragédie, c’est que vous n’avez rien compris à l’homme derrière.

  3. on est tellement fort en France qu’on arrive à s’engueuler et à ne pas être d’accord sur des sujets aussi consensuels que celui-ci. Bientôt un référendum national pour savoir si la guerre c’est mal ou si torturer des chatons doit devenir une discipline olympique.
    En tout cas, perso, je vous aime tous :)

    • Désolé mais ce mouvement des « charlies » pourrait être dangereux. Il montre une fois de plus notre hiérarchisation des morts et notre attachement aux symboles plutôt qu’aux actes. Sous couvert de protéger nos libertés, certains de ceux qui manifestaient dimanches parlent déjà de « revoir l’équilibre entre liberté et sécurité » , de « patriot act à la française ».
      Il y a peut être eu 3,7 million de manifestants dimanche mais une chose et sur c’est qu’ils ne manifestaient pas tous pour les mêmes raisons. Allez donc voir sur les sites de complotistes, d’extrême droite islamophobe, d’extrême droite antisémite, d’extrême droite tout court , de gauche, de droites… Cette manifestation rassemblait tout le monde mais ne rassemblé pas d’idée unique.
      Peut être que je m’inquiète pour rien, mais ces mouvement de masse ou l’union prime sur l’idée se sont déjà produit par le passé animés des meilleurs sentiments et on provoqué des centaines de milliers de morts anonymes qui eux n’ont suscité aucune émotion et nous ont mené là ou nous en sommes aujourd’hui.
      http://blogs.mediapart.fr/blog/mathiasdelori/080115/ces-morts-que-nous-n-allons-pas-pleurer

      • Qu’est-ce que cela peut bien vous foutre, de savoir que les gens ne manifestaient pas avec une idée unique ?

        Putain, sans déc’, cette posture de branleur cynique, qui se prend pour un libre-penseur génial parce qu’il a des choses à redire sur les manifs de ces derniers jours (comme s’il arrivait parfois que des trucs soient parfaits), cette posture de petit golmon qui passe son temps à critiquer derrière son écran plutôt qu’à agir, cette posture là, est gerbante.

        Donc, grand bien vous fasse, vous n’avez pas manifesté pour pleurer la mort de 17 innocents, afin d’avoir le temps de lire – ou pire, d’écrire – votre texte imbitable de médiapart. Tenez, voilà une médaille d’humaniste en chocolat. Prenez-la et allez adopter votre posture de maître à penser ailleurs. Le plus loin possible.

        Mais je vous conseille néanmoins de relever un peu le niveau, parce que franchement, les arguments à base de « les mouvements de masse = centaines de milliers de morts », c’est limite. J’attends ça d’un étudiant en deuxième année de science po, mais après, c’est 0 pointé pour votre copie.

      • Meneldil => votre posture de professeur qui note une copie n’est clairement pas meilleure ; ni celle de l’intolérant qui croit que sa sainte colère lui permet d’être insultant et condescendant. C’est vous qui vous sentez pousser des ailes sur Internet. A la prochaine manif de bobos, venez donc nous parler sur ce ton en face.
        D’ici là, essayez d’avoir des commentaires un peu plus cohérents avec la « tolérance et l’amour de la liberté d’expression » que vous êtes censé prôner en ce moment…
        Gros bisous !

      • Cher Adel, où diable avez-vous vu que je prônais la tolérance ?

        Quant à vous voir dans la prochaine manif’ de bobo, ça risque d’être compliqué. N’êtes-vous donc pas solidaires des branleurs qui clament « Oulah non, moi je suis pas allé manifester, je suis pas un mouton tavu » ?

      • Meneldil => vous pouvez garder vos insultes, je ne me sens pas concerné et n’y répondrai pas. Au moins j’ai ma réponse : on n’est pas près de voir les types comme vous se comporter pareil dans la vraie vie. A+

  4. Ben justement ! Si je suis pour la liberté d’expression, c’est pour pouvoir m’exprimer sur qui a le droit ou non de s’exprimer ! Vous m’suivez ? #Fuckyou

    PS : Même si c’est qu’une image, super article :P

    • Ah mais rien ne t’empêche de prouver au monde entier ta connerie en jugeant ouvertement le positionnement des autres hein ?

      Bien au contraire !

      N’empêche ça reste con.

      • Yohk’ => je parie que les manifs de bobos de ces derniers jours étaient peuplées de gens comme toi qui croient que leur «  » »indignation » » » leur permet de prendre tout le monde de haut… Sur Internet bien sûr. :)
        Pour ce qui est de votre positionnement, on a le droit de penser qu’il pourrait nous attirer pas mal d’emmerdes sous forme de lois liberticides. Ce n’est pas con, c’est légitime. Ce genre de périodes sont toujours dangereuses pour nos libertés.
        Gros bisous !

      • C’est vrai que c’est compliqué Adel. On ne peut PAS manifester, et être vigilant sur le risque de loi liberticide.

        En fait je ne sais pas qui insulte le plus qui. ;)

      • @Adel : mais oui bien sûr ! Une bonne généralisation y a que ça de vrai !
        Tous les manifestants y étaient pour les mêmes raisons, dans le même état d’esprit, c’est sûr ! Voui, on était tous « indignés », compatir c’est pour les faibles.

        Et décrivez-moi donc mon positionnement dans le détail je vous prie, ça risque d’être intéressant.

        Tiens, pour un peu j’en deviendrais grossier.

  5. Chez OC, je trouve votre article assez misérable si l’on considère tout le cent-cinquentième degré dont vous êtes capable de faire preuve habituellement. Il y avait pourtant matière à bien déconner sur toute cette pitoyable mascarade médiatique et cette dégoulinante purée de bons sentiments et de solidarité pour le moins… « éphémère ». Et je ne parle pas de la récupération politique qui va avec. Ca me navre terriblement que vous aussi vous soyez fait embarquer dans l’effet « I’m in » qui semble anesthésier la totalité de la masse cérébrale française depuis jeudi. Allez, rassurez moi, j’ai loupé un truc ?

    • Ce qui t’as échappé est en conclusion. Ça commence par « C’est ballot » et se termine par « premier. ». Il faut faire un petit effort de mise en abîme.
      Un indice supplémentaire évoque la notion de degrés.

      À ton service.

    • Nan mais je suis totalement d’accord avec toi Zegnou, c’est vraiment plus stylé d’être en contre-courant de l’esprit général. Défendre tout ce qui se passe autours de Je Suis Charlie, c’est vraiment trop has-been. Il faut absolument faire des articles corrosifs, même si au fond on est étièrement d’accord avec ce qui se passe, mais les articles corrosifs c’est trop la classe…

      • Il n’est pas question d’être corrosif ni cynique, mais de lutter contre la pensée unique qui se résume en 3 mots (un peu à la façon des Shadoks, style « Ga Bu Zo Meu ». Et encore, eux en avaient 4, ce qui laisse déjà largement plus de possibilités, si on en croit les maths combinatoires…). La dictature des Hashtags, quoi. Personnellement *je pense* que ce qui se passe actuellement, la récupération de ce dramatique évènement et de ses conséquences (que je ne nie pas), peut s’assimiler à du lavage de cerveau massif de la part de la corporation journalistique et évidemment la classe politique. Ce qui a exactement l’effet inverse de celui invoqué (à savoir défendre la liberté de penser et s’exprimer différemment). Mais ce n’est que mon avis, excusez-moi de penser différemment de vous, si toutefois vous me permettez d’exprimer mon opinion…

      • C’est vrai que la pensée unique « Le terrorisme c’est caca ! La liberté d’expression c’est bien! » , c’est vraiment du fascisme totalitaire de merde. Tout ces moutons moutonant incapables de se faire leur propre opinion qui suivent aveuglément un message aussi ambigu que « vive la liberté, non a la violence » se doivent d’être dénoncés, on court un grand danger.

      • Georges Abitbol => en fait oui, on court un grand danger. Celui d’être un jour enfermé à la place de 3 terroristes kamikazes à cause de 3 millions de moutons moutonnants. Et cela a déjà commencé.

      • J’ai rien vu pour l’instant. Je dit de la merde au kilomètre, pas un seul flic ou autre censeur en vue. Dieudonné(pour reprendre certaines interrogations dans les commentaires) est toujours exaequo avec Valls et autres en matière de « c’est moi le plus con, j’utilise la liberté d’expression comme je veux », donc pas d’inquiétudes de ce côté la non plus.

        Du coup je vois pas trop l’intérêt de paniquer alors que rien ne se passe en fait, les mouton moutonnent, les connard connardent, et tout le monde est content. Enfin sauf toi et Zegnou qui visiblement flippent à mort, pour un danger potentiel hypothétique qui pourrait éventuellement peut-être arriver un jour ou l’autre.

      • Urvoas (du PS) a annoncé que les conversations Skype pourront vraisemblablement être prochainement surveillées.

      • Georges Abitbol => pour info, rien ne se passe à part qu’une bonne partie de la classe politique demande un Patriot Act FR 2.0, et qu’un humoriste + quelques mecs bourrés qui ont fait de la provoc au mauvais moment vont faire de la prison ferme pour « apologie du terrorisme »… Cela dit je ne panique pas, mais ce genre de périodes sont les plus dangereuses pour nos libertés, c’est un fait.

      • Certes , quelques cons vont passer quelques jours en garde a vue. Puis il seront mis en comparution libre pour leur procès qui aura lieu dans 4 ou 5 ans. A ce procès ils diront « j’ai déconné c’était pour la blague », on leur filera un non lieu, un rappel à la loi ou au pire quelques travaux d’intérêt général. Trop dur, la liberté d’expression est trop menacée.

      • Georges, vous me faites penser à cet homme qui chute du haut d’un immeuble et qui à chaque étage répète « Jusqu’ici tout va bien ».

        :)

      • Dans ce cas là allez pleurer les 2000 morts au Nigeria aussi. Ah non, c’est vrai, ce ne serait pas assez « Mainstream », on n’en parle ni sur Twitter et y’a même pas de Hashtag pour résumer sa pensée en 3 mots.

      • Oh, vous voulez plus de précisions ?

        Pleurer /ses/ morts, c’est so pas 2015.

        Vous êtes un citoyen du monde, vous faites du ratio décès/émotion, c’est cool pour vous.

        Mais je trouve étonnant qu’on reproche à des français vivant sur le territoire français d’être désespérés quand des français attaquent des français sur le territoire français (même au nom d’une idéologie d’importation). Sans parler des implications d’aller frapper des journalistes dans leur rédaction.

        Je suis sérieux. Je connais une femme dont la gamine va à une crèche qui se trouve à 300m de l’endroit où les frères ont volé leur seconde voiture. C’est pas une victime, mais je suis certain que nos relations se détérioreraient sensiblement si j’insistais pour dire qu’elle n’avait pas à en être affectée puisque 2000 morts au Nigéria, c’est autrement pire.

        C’est cool d’être un citoyen du monde. Mais l’expérience montre qu’on ne pleure pas pareil à l’enterrement d’un membre de sa famille et à celui d’un voisin inconnu. Ça n’empêche pas d’aider sa veuve si elle a un problème, si on l’apprend, si on a les moyens de l’aider, si elle l’accepte. On aura sûrement même moins de mal à donner la main que si on était affligé par le deuil.

        Maintenant, si vous voulez parler des médias, voire même des médias étrangers, on entre dans une toute autre discussion.

        Mais l’article, là, il parle pas des médias. Il parle des gens.

      • Le pire étant que les mêmes bites tristes « citoyens du monde » hurlent au meurtre dès que la France met sur pieds une intervention militaire en Afrique.

        Il faut donc pleurer les morts nigérians, mais ne rien y faire. Non, non mon bon monsieur, il ne faut absolument pas que la France adopte une posture impérialiste. Et peu importe si les Maliens nous remercient d’avoir sauvé leur pays. Ils ont tort et nos gentils adhérents d’EELV ont raison :)

    • Bon. Admettons que « Je suis Charlie » soit un truc de suiveur, de masses, voire carrément un slogan médiatique ou vendeur. Admettons que tout ça, les rassemblements de milliers de personnes, ne soit qu’une manifestation éphémère, etc…

      Et alors?

      Oui, c’est un phénomène de masse. Comme les manifestations à la Libération. Et faut-il être con pour dénoncer quelque chose qui pour une fois va dans le bon sens! Êtes-vous vraiment prêt à honnir une manifestation de compassion? Et vous n’êtes pas obligé de vous y reconnaître, personne ne vous impose rien!
      Ma première réaction devant les rassemblements a été un soulagement. Pour moi, ce genre de chose est assez vide de sens, mais je comprends en quoi se rassembler dans la rue peut être significatif pour la majorité des gens. « I’m Charlie », tout ça, je sais que c’est du slogan. Je sais que c’est du médiatique. ça ne m’empêche pas de trouver ça bien, mais moi je m’exprime autrement et mes moyens d’actions sont dans un autre domaine (c’est peut-être ça votre problème: vous vous sentez peut-être complètement inutile).

      De plus, ne vous en déplaise, l’OC ne fait jamais preuve de 150ème degré. Il a un humour acéré, certes, mais à la portée de tout un chacun. Allez vous chercher une autre source d’humour hipster inaccessible au commun des mortels… En attendant, vous ne m’empêcherez pas de penser que de lutter contre la « pensée unique » (!), c’est avoir le niveau intellectuel d’un pré-ado en phase rebelle.
      Soyez donc un minimum constructif, faute de vous montrer intelligent.

    • Il y a matière à déconner sur cette mascarade médiatique. Par contre toi, tu fais pas vraiment rire :-/

      Le soucis je crois, c’est que les gens qui manifestent le font principalement parce qu’ils ont été choqués par ce qu’il s’est passé.

      Toi, par contre, tu nous emmerdes juste pour faire le rebelle de l’internet. Le genre de type qui, face à un génocide, dirait « Non mais attendez, vous voyez pas, on risque une récupération politique ! Bande de moutons ! ». Je te rassure, il y a des sites où tu peux aiguiser ton esprit critique et dénoncer cette révoltante mascarade qui pousse des gens – les fous ! – à se lever pour condamner le meurtre de pauvre types. Du genre, chez Soral et compagnie. Bon voyage et à la revoyure.

      • Chez Zegnou, laissez-moi vous dire que je suis entièrement d’accord avec vous et que cette attaque de la Luciole me laisse pantois.

        Comme je le disais à plusieurs de mes connaissances qui m’insultaient parce que je ne voulais pas manifester (ah oui, on en parle du fait que les défenseurs de la liberté d’expression post-charlie insultent les gens qui osent débattre sur l’hypocrisie de ce mouvement au regard de tout ce qui se passe à côté ?) :

        Ne me faites pas croire que vous défendez des libertés que vous avez toujours accepté de sacrifier pour votre sécurité.

        Alors merde. Le débat qui a glissé sur « tu ne peux pas être Charlie parce que tu ne l’as jamais lu » était con, mais voir les manifestants applaudir les flics, franchement, c’est ce pour quoi je n’ai pas voulu être Charlie. Se dire que 80% des gens vont penser que la solution c’est d’être encore plus fliqué alors qu’il faudrait déjà renforcer l’éducation…

        Se dire que les Etats-Unis nous ont défendus alors qu’ils poursuivent Snowden et Assange…

        Et pour ceux qui n’auraient pas compris Zegnou, il me semble que ce qu’il dit est : « Bien joué, la simple création d’un slogan en réaction au 7 janvier a permis à tout un pan de la société de française de continuer à ne surtout pas se poser de question et à penser être des citoyens responsables etc. juste parce qu’ils avaient relayé une image et battu le trottoir. Et bah non. »
        Alors, avant de l’accuser d’avoir un demi-cerveau, pensez déjà à comprendre ce qu’il dit réellement.

      • @ Monsieur Pi

        Alors autant se faire engueuler pour ne pas aller à la manif est très con et antidémocratique, autant que vous fassiez le raccourci entre « on applaudi les flics » et « la solution c’est plus de flicage »…

        Nope si on applaudit les flics c’est parce qu’ils ont fait leur boulot, notamment lors des prises d’otages, à savoir risquer leurs vies (comme les deux morts au journal) pour résoudre la situation. Pas besoin d’aller chercher plus loin.

        Quant au slogan, ben c’est juste un slogan. Chacun le reprend à son idée, à sa manière, en y mettant ce qu’il veut comme idée derrière.
        Donc présumer que tout le monde va le reprendre d’une seule et même manière est assez stupide. (généraliser çaymal ! )
        Même sans le slogan les gens se seraient regroupés autour de l’événement. Le slogan on s’en cogne.

      • Monsieur Pi-gnouf

        Vous viendrait-il peut être à l’idée que, cette dernière semaine, trois de ces salauds de flics sont morts en faisant leur boulot. Un parce qu’il assurait la protection des journalistes de CH, l’autre parce qu’il a entendu du grabuge et s’est précipité fait à des enculés surarmés, et l’autre pour le simple tort d’être flic.

        Et que, oui, on peut respecter ça, honorer ces gens, sans être un enculé de fasciste.

        Je sais que vous êtes plus du genre à mener vos combats pour la liberté au chaud derrière votre écran, mais bon, s’il vous plait, un peu de décence, à défaut d’avoir de l’intelligence.

  6. Hey fellows !
    Do you know how the hipster burnt his tongue ?
    Well, he went at Starbucks, ordered a latte, and drank it.
    …before it was cool.

    *Badum-tss*

  7. De toute manière, même si vous n’avez rien à dire, je me battrai jusqu’à 21h (après c’est travail de nuit, faut pas charrier) pour que vous ayez le droit de fermer votre gueule.

  8. Je suis déçu par ce billet, j’ose espérer que ce n’est que le prélude d’un prochain plus approfondi. Sinon je pense vraiment que cette histoire a déclenché quelques fusibles chez bon nombre d’entre nous. Personnellement je ne suis pas Charlie mais je ne l’ai pas crié sur tous les toits. Alors certes ca peut faire hipster d’une certaine manière mais honnêtement ce bourrage de crâne médiatique, cette récupération politique et cette avalanche de bon sentiments m’ont laissés perplexe. Mais attention je ne cautionne pas une seconde ce que ces gens ont fait, loin s’en faut. Et cette marche de dimanche, quelle mascarade, j’étais en train de me remettre de ma murge du samedi devant la télé pénard, en voyant tous ces bobos agitant leurs affichettes et autres drapeaux israélien..

    • Chez Zegnou, laissez-moi vous dire que je suis entièrement d’accord avec vous et que cette attaque de la Luciole me laisse pantois.

      Comme je le disais à plusieurs de mes connaissances qui m’insultaient parce que je ne voulais pas manifester (ah oui, on en parle du fait que les défenseurs de la liberté d’expression post-charlie insultent les gens qui osent débattre sur l’hypocrisie de ce mouvement au regard de tout ce qui se passe à côté ?) :

      Ne me faites pas croire que vous défendez des libertés que vous avez toujours accepté de sacrifier pour votre sécurité.

      Alors merde. Le débat qui a glissé sur « tu ne peux pas être Charlie parce que tu ne l’as jamais lu » était con, mais voir les manifestants applaudir les flics, franchement, c’est ce pour quoi je n’ai pas voulu être Charlie. Se dire que 80% des gens vont penser que la solution c’est d’être encore plus fliqué alors qu’il faudrait déjà renforcer l’éducation…

      Se dire que les Etats-Unis nous ont défendus alors qu’ils poursuivent Snowden et Assange…

      Et pour ceux qui n’auraient pas compris Zegnou, il me semble que ce qu’il dit est : « Bien joué, la simple création d’un slogan en réaction au 7 janvier a permis à tout un pan de la société de française de continuer à ne surtout pas se poser de question et à penser être des citoyens responsables etc. juste parce qu’ils avaient relayé une image et battu le trottoir. Et bah non. »
      Alors, avant de l’accuser d’avoir un demi-cerveau, pensez déjà à comprendre ce qu’il dit réellement.

  9. Nous sommes tous Charlie, sans l’être réellement. Voici la philosophie zen, telle qu’enseignée par Maître Connard.

  10. En même temps est-ce qu’on peut avoir autant de monde dans la rue et se plaindre du manque de consensus? Pourquoi perdre du temps à demander de la fermer à une minorité de hipsters vocaux qui exercent leur liberté d’expression, tiens, eux aussi (ouah, le commentaire super métaaaaaa, t’as vu), alors qu’on pourrait se focaliser sur l’utilisation de cet élan pour commencer le rapprochement/la discussion avec ceux qui en ont vachement plus besoin?
    Des bisous.

  11. Mais quel rapport entre ceux qui clament haut et fort ne pas suivre la masse en reprenant le slogan d’usage, et donc en adoptant un certain style « je suis à contre-courant », et ceux qui tout simplement ne se reconnaissent pas dans la forme qui a été adoptée pour déplorer cet acte de violence ? C’est tout aussi absurde de revendiquer « être Charlie » pour ne pas être catégorisé hipster que de revendiquer ne pas l’être finalement. Honnêtement, je pense que quand on n’a rien a apporter au débat on n’est pas obligé d’intervenir.
    Ceci pour ceux qui on décidé qu’on ne pouvait pas avoir un autre avis que la majorité sans être un hipster en manque d’attention.

    Sinon ce billet m’a un peu interloquée, mais bon connaissant la subtilité mainte fois prouvée de son auteur je ne peux pas dire être déçue.

  12. Toujours sur la même longueur d’onde. On peut être sincèrement touché par ce qu’il c’est passé sans être un lecteur de charlie hebdo.

    Mêêêême si certaines associations qui faisaient procès sur procès au journal qui réclament aujourd’hui plus de moyens pour lutter contre le racisme feraient mieux de bien fermer leur g***. (oops je suis un hipster réac).

  13. Pour répondre à la question posée en bas de l’image, je dirais que dans l’idée il faudrait être aux alentours de 37°C. Au dessus de 38°C il est plutôt conseillé d’éteindre l’ordinateur et de rester au lit.

  14. Ce n’est parce qu’on défend la liberté d’expression des autres qu’on a le devoir de les écouter. Charlie Hebdo est d’ailleurs un cas d’école en la matière.

  15. C’est quoi, « être Charlie »? si ça veut dire « soit tu dis que les dessins de Charlie Hebdo sont drôles soit tu es un ennemi de la Liberté », alors c’est naze et nous avons perdu. Si ça veut dire « Peu importe ce que je pense du bien fondé, du bon goût ou du caractère opportun des dessins, je compatis avec la mort de 10 employés du journal, 3 policiers et 4 clients d’un magasin », alors, là seulement, on aura su réagir. Vu ce qu' »on » a pu dire à certaines personnes (Marine Le Pen, Dalil Boubakeur), je crains qu' »on » soit plus près du premier cas que du deuxième.
    Et ce, bien que tout le monde sache qu' »on » est un con.

    • Et encore, attendez la suite, vous allez voir la dictature de la pensée unique et les jolies lois liberticides à la Patriot Act qui arrivent, on ne va pas être déçus. Ou comment faire exactement le contraire de ce qu’on prétend défendre.

    • L’attitude du PS (et que dire de Placé (parce qu’il ne risque pas d’être joué Gagnant) vis -à-vis de Le Pen (et surtout des électeurs du FN) m’a fait penser à un contrepoint à la réaction de Churchill après l’invasion de l’URSS par l’Allemagne nazie : « Si Hitler envahissait l’enfer, je ferais au moins un discours favorable au diable à la chambre des communes »!

      Mais Churchill savait ce que c’était une lutte à mort face à un ennemi en armes, fondamentalement déterminée à détruire la démocratie, comme peuvent l’être le fondamentalisme wahabbite dans sa version armée.

  16. Est ce qu’il serait possible d’avoir le même article traduit en anglais car du democracy hipster, j’en ai ferraillé quelques uns d’une mauvaise foi assez vertigineuse.

    Je me propose même pour aider à la traduction.

    Et je suis sûr pour les éternels mécontents que notre odieux connard préféré prépare un post bien senti sur la récupération réussie ou ratée de cet événement par certains, être unanimes n’empêche pas d’être lucide. Si être submergés par l’émotion d’un tel événement vous provoque comme une ablation du cerveau, c’est que vous ne devez pas partir de très haut…

  17. Je ne suis pas sûr de devoir me sentir insulté par cet article.
    Quelqu’un peut-il m’éclairer sur la position à prendre?

      • j’avais pas osé la faire celle là, meme si j’y avais pensé très fort… Mais je pensais plus à une position où on se ferait prendre par derrière, vu ce qui risque d’arriver dans les prochains mois…

      • j’avais pas osé la faire celle là, meme si j’y avais pensé très fort… Mais je pensais plus à une position où on se ferait prendre par derrière, vu ce qui risque d’arriver dans les prochains mois…

  18. Je n’aime pas cette mode des dessins pour exprimer des opinions ! Je sais que c’est la mode (comme ce que vous denoncez).

    Mais vous avez un talent, merde aux BD débiles pour faire passer des idées pou les demeurés. C’est ce qui faisait le charme du site.

  19. Pour résumer l’OC je m’auto cite: « pour que tout se passe mieux en France d’ici les prochaines années. Bien entendu nous souhaitons aux français mais aussi à toutes les personnes du monde un message de pet (en cette période politico-gastrique aigüe il est important d’évacuer). Mais également, battons nous encore et toujours pour notre Libertinage: rien ne vaut cette pratique pour nous mélanger et comprendre enfin notre histoire commune. Sur ce, je termine cette Ô-fist (pour ceux qui n’auraient pas saisit le message profond de l’OC) par une symbolique religieuse: AMEN! »

    ps: N’empêche on peut bien trouver son article déplorable ou non, il fait parler. N’est ce pas le but escompté finalement?
    pss: pour une fois qu’il n’y a pas une tartine à lire je suis contente et en plus ça résume très bien mon fond de pensée sur la situation actuelle. *compassion*

  20. La devise française est composées de trois valeurs très fortes. On avait un peu oublié la troisième : on vient de voir que c’est celle sur laquelle on peut se retrouver quand les deux autres sont attaquées.
    Les attentats que nous avons connus ces derniers jours ont été des attaques claires contre la liberté. Les premières réactions du FN ont été immédiatement politiques et attaquaient toute la devise. Etait-il nécessaire d’en faire un flan ? La question peut se poser, mais elle n’a pas de bonne réponse. Finalement, Marine Le Pen s’est isolée toute seule dans son coin (alors que si on l’avait invitée, elle se serait isolée toute seule dans son coin), Jean-Marie s’est désolidarisé clairement de l’union nationale et Dieudonné a montré avec brio qu’il avait perdu le sens de l’humour.

  21. Si vous avez la flemme et que vous aimez les raccourcis, je vous propose le tweet.

    Parce que sinon, cet article est assez dommageable. C’est justement parce que les lectures de « Je suis Charlie » sont multiples – et rarement au premier degré – que les réseaux sociaux « s’enflamment ».

    1) Des gens lèvent un panneau « Je suis Charlie » au nom de la liberté d’expression. D’autres leur rétorquent qu’ils n’étaient pas si vindicatifs au moment de l’affaire Dieudonné.

    2) Des gens lèvent un panneau « Je suis Charlie » simplement parce qu’ils se sentent touchés. L’émotion générée exerce alors parfois une certain pression sociale. On m’a par exemple FORTEMENT suggéré à mon boulot, d’aller faire la minute de silence avec les autres. Ailleurs, dans une conversation privée, on m’intimait de ne pas faire de l’humour noir, c’était indécent. Pour certains, « Je ne suis pas Charlie » est alors le moyen d’expression de ceux qui rejettent cette pression.

    3) Des gens lèvent un panneau « Je suis Charlie » simplement parce qu’ils refusent les massacres, quels qu’ils soient. Quelque part, c’est bien de prendre conscience à un moment donné du monde qui nous entoure. C’est honorable même. Mais parce que cet attentat est en fait le résultat de NOTRE politique, il faut que cette conscience soit élargie. En gros, cela signifie ne pas voter PS ou UMP (et ça ne signifie pas voter FN, des partis y’en a des tas). Hélas, une trop grande partie des manifestants remettront un bulletin traître dans l’urne, comme si tout cela n’avait servi à rien.

    4) Des gens lèvent un panneau « Je suis Charlie » pour faire bloc. Cela aussi, ça part d’un bon sentiment. Mais les personnalités à la tête du bloc se serviront de cet élan pour vous la mette bien profond. Patriot Act, nouvelles guerres, et j’en passe. « Je ne suis pas Charlie » est aussi un moyen de désolidariser de ces actions à venir.

    5) Ne pas oublier que certains ont – déjà – une lecture complotiste de l’affaire. Caroline Fourest y a bien contribué aussi. Et donc des internautes sont déjà dans la désignation d’une orchestration, plutôt que dans l’émotion collective.

    6) Et enfin on trouve la catégorie des débiles (auxquels certains adjoindront le 5ème point) qui est précisément l’attribution des bons points « Je suis Charlie ». Mais même ici, l’on pourrait vous rétorquer que se montrer plein d’empathie pour ce journal après avoir craché dessus, ça sent bon le résistant de la dernière heure, auquel on n’a pas forcément envie de jeter des fleurs. A voir.

    7) Ha si, y’a aussi ceux qui font l’apologie du terrorisme avec « Je ne suis pas Charlie ».

    Bref, ma conclusion sera mon introduction : les réactions sont MULTIPLES, parfois compréhensibles, parfois argumentées, parfois débiles. Le simplisme ne vous réussit pas.

  22. En fait, seul l’OC est intrinsèquement Charlie, voire Hara Kiri…. Car avant tout Charlie c’était « bête et méchant »…….
    J’ai pensé à deux chansons de Brassens :
    – les morts sont tous de braves types
    – « le jour de la marche républicaine, je reste dans mon lit douillet »

    La grand ironie, c’est que Charlie Hebdo crachait sur à peu près tout ce qui est sacré (la religion, l’armée, l’ordre établie…) et sont en passe de devenir des icônes intouchables après leur mort. Il ne manquerait plus que le pape canonise Cabu !

    Pour les hipster : ceci est mon modeste hommage à Charlie Hebdo, avec lequel je partageais peu de choses, mais ceci dire « je suis Charlie », ce n’est pas partager les valeurs de Charlie Hebdo, c’est avant tout n’en partager aucune avec leurs assassins (à part que je suis du genre à accepter de les aider bénévolement à mourir en martyr)…. Et tant pis s’il est de mauvais goût, mais désolé, Charlie Hebdo n’a jamais brillé par son bon goût.

  23. HOURRA !
    Mes prières ont été entendues !

    Exodus va payer !

    Merci cher Connard, je savais que nous pouvions compter sur vous.

  24. Les gens qui n’ont même pas assez de second degré pour comprendre que « Je suis Charlie » signifie qu’on supporte la liberté d’expression et non pas qu’on supporte Charlie Hebdo … ça me fait un peu pitié de voir le manque de second degré de certains. Comme ce pitre par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=iV4Q2ia0bQo j’hésite entre rire et pleurer quand je vois ça. Et les commentaires …

    • Dur la vidéo. J’avoue que j’suis comme toi, je sais pas si j’dois pleurer de désespoir ou me foutre de sa gueule, tellement c’est paradoxal son discours. Mais ça me fait pas rire :/

  25. « Before it was cool… « Disons que comme Charlie était au plus cool avant que je naisse, je me sens pas particulièrement en avance sur la mode en disant que « je suis charlie », est une affirmation trompeuse.
    « Je suis le peuple français et j’ai les boules » est quand même plus proche du message réel.

    Oué, t’as le droit d’être en désaccord et de compatir. Mais bon, on peu quand même t’amner aux autres questions de liberté d’expression, quand une loi de 2014 permet de « bloquer » des sites internet « terroristes » sans passer par un juge ?

    Enfin, compatir, c’est bien, montrer les dents (sourire) contre ceux qui ont attaqué des choses qui nous sont chères, ça se comprend. Mais justement, je me sens pas hipster du tout. T’as pas besoin d’un permis pour compatir parce que oué, tout le monde le fait, évidemment. Une émotion qui met des millions de personnes dans la rue, elle peut quand même être interrogée, ou elle te parait évidente ? Non parce qu’en pratique, ça fait plus de monde que pour des championnats de ballon gagnés. Faire remarquer que notre deuil préfèrerait se traduire autrement, parce que tout ça sonne pas charlie du tout, avec les marseillaises et les messes et les minutes de silence et les « merci la police », c’est pas hipster. Quand à trouver de quoi hipper la démocracy, j’aurais besoin d’un peu plus de mauvaise foi, d’ironie moraliste et d’accessoires encore…

    « Ce soir, un peuple, seul à la table
    Éprouve un désir très chrétien
    Pour l’idée vierge, la clocharde
    Que tu connais, que tu connais enfin
    Quel est ce deuil sur nos âmes
    Est-ce bien le deuil auquel tu tiens ? »

    (ça, oui, c’est hipster, c’est du Murat)

  26. A l’instar de pas mal d’autres commentaires, j’ai été légèrement déçu par court article. En sois, ce que vous dites est vrai (le côté « j’utilise ma liberté d’expression pour décréter qui a le droit ou pas de l’utiliser de certains internautes »), mais j’aurais espéré un article un peu plus fourni, tellement il y a de chose à dire sur cette affaire : par exemple, sur la présence dans la marche de représentants de la Russie, d’Israel, des Emirats Arabes Unis, du Gabon, de l’Egypte dans la marche (des Etats bien connus pour leur politique très humaniste, et/ou leur grand respect de la liberté de la presse dans leurs pays respectifs). Je pense que, là où ils sont, les dessinateurs morts doivent rire jaune devant cet hommage pour le moins douteux.
    Ou encore, le danger que, face à cet élan populaire (4 millions de personnes dans la rue, quand même), les politiques se coordonnent pour mettre en place un « patriot act » à la française, ce qui, là aussi, serait un bien douteux hommage pour des journalistes ayant toujours flirté avec les limites du bon goût avec un entrain communicatif.
    Enfin, on pourrait également constater qu’avec tous ces évènements, on a là l’illustration du vieux principe : « un mort n’en vaudra jamais un une autre » : quand des milliers de personnes se font tuer chaque semaine au Nigéria, en Syrie ou dans un autre pays du Tiers Monde, tout au plus est on ému quelques secondes, puis on oublie, mais quand quelques personnes se font tuer de la même manière dans un de nos pays « civilisé », là c’est le branle bas de combat. A l’heure actuelle, nous sommes en guerre contre l’islamisme (notre intervention au Mali, puis, possiblement, en Irak), et dans un tel contexte, cette tragédie aura l’unique vertu de rappeler à nos chers concitoyens à l’émotion sélective, que les pertes civiles liées à ces guerres ne se feront pas forcément exclusivement dans ces pays lointain. (« Si des civils meurent dans cette guerre du fait de nos actions, je suis prêt à l’accepter… Enfin, du moment que les civils en question se trouvent à l’autre monde, si des civils de mon propre pays civilisés venaient à mourir, là, par contre, se serait inacceptable ! »).

    Voilà, cela ne m’a pas empêché de participer à la marche et de brandir une pancarte je suis Charlie, et je compatis de tout coeur avec les familles des victimes. mais participer à un tel évènement n’est pas incompatible avec le maintien d’un esprit critique.

    • Si vous avez raison sur la légitimité de la présence d’un certain nombre de pays, je pense qu’il faut aussi prendre en compte l’intérêt diplomatique de cette présence, montrer qu’on est solidaire de la France et qu’on est du coté du « pays de la liberté d’expression, on est peut-être pas aussi « cool », mais on est amis ». Ce n’est pas pour rien que le Hamas et le Hesbollah ont condamné les attentats…Après tout, pour eux, 17 morts Français n’ont pas beaucoup plus de valeur que les milliers de victimes de Boko Haram et des groupes mafieux/terroristes de la région, mais la France à un rayonnement international bien supérieur au Nigéria.

  27. L’article n’est pas mal. Mais le mieux, ce sont les commentaires. Je suis sûre, Odieux chou, que vous l’avez fait exprès pour avoir de la lecture.

  28. On pouvait « être Charlie » et défiler ou « être Charlie » et ne pas défiler. De même on pouvait « ne pas être Charlie » et défiler ou « ne pas être Charlie » et ne pas défiler.

    La question n’est pas d’être Charlie ou pas mais d’être solidaire tout en restant lucide.

    Le rassemblement de dimanche n’était pas une mascarade mais un moment historique au sein duquel on aura pu assister au petit théâtre déplorable des dirigeants du monde qui pour certains « sont Charlie » tout en trucidant la liberté d’expression chez eux.

    Mais merci à monsieur Connard de rester ce qu’il est, c’est à dire un connard qui s’exprime ;)

  29. La preuve aura une nouvelle fois été fait que pour rassembler beaucoup de monde il faut tout simplement un symbole suffisamment vague pour qu’il puisse être adopté par le plus grand nombre. « Je suis Charlie » était-ce une être pour la liberté d’expression ? favorable à la lutte contre le terrorisme ? simplement patriote ? partisan de l’irréligion ? effrayé par l’islam ? solidaire des forces de l’ordre ? pour la paix dans le monde et contre la barbarie ? favorable à la peine de mort sans procès ? tout ça à la fois ?
    En soit, cela rassemble, c’est bien. Mais qu’on ne vienne pas ensuite se plaindre si les politiciens viennent faire leur petit marché en sélectionnant ce qui leur sied dans ce slogan qui, 48h après, n’avait plus rien d’une simple réaction spontanée de compassion mais était clairement devenu un symbole (oui, mais de quoi ?)

    Pour ma part, ce qui m’a dérangé était que cette marche avait beaucoup d’une marche guerrière, alors que la France est déjà en guerre contre « le terrorisme » et que, justement, larguer des bombes sur des populations ne me parait pas être le meilleur moyen de décourager les extrémismes, quels qu’ils soient. Je serait taquin, je dirais même que cela fait 13 ans que les étasuniens s’appliquent à le démontrer.

  30. Je suis sûrement très naïf et fleur bleue, mais puisque personne ne semble en parler (sûrement pas assez polémique),

    Au delà de savoir qui est Charlie ou pas, ce que ça peux bien signifier,

    Au delà de savoir si il y a des hypocrites, des méchants politiciens (40 personnes qui en discréditent 4 millions d’autres, si j’ai bien compris le raisonnement de certains. Mais pas d’amalgames, sinon), des hipsters, des touristes, des « bien pensants » (l’expression à la mode de ceux qui ne veulent point être à la mode) , des stars qui veulent se faire de la pub, des vilains policiers,

    Voir des millions de gens qui sortent dans la rue avec un message de tolérance, feinte ou non, de voir des musulmans cracher sur les terroristes, de voir toutes ces personnes qui continuent à sortir et vivre normalement malgré les menaces et les messages alarmants qui circulaient, ça me semble surtout être une belle réponse aux terroristes, dont la fonction première est de « terroriser ». Sisi. Parce que rappelez vous, au départ, une chose met d’accord tout le monde (j’espère) dans cette manif: les terroristes, c’est caca.

    De voir également les manifs de Pegida à 20 000 contre 100 000 en Allemagne, même si ça ne durera pas et qu’ils seront de nouveau en nombre supérieur bientôt, c’est plutôt agréable également.

    Mais c’est mon côté bisounours, j’y peux rien.

  31. Perso je trouve que l’article prouve juste que même notre cher OC a été touché par ce qu’il vient de se produire. Donc non, ce n’est pas « en dessous » ou contre-productif. Même les connards peuvent avoir les glandes ;)

  32. Pourquoi personne ou presque ne s’est mobilisé pour Dieudo?

    Parce qu’il n’est plus drôle, insultant et a tout fait pour entretenir la confusion de son racisme (ou pas, enfin il n’y a plus beaucoup de doute à ce sujet amha).

    • Un seul mot, magique.

      Personnellement, je trouve que Charlie Hebdo n’est plus drôle depuis que ça a été repris par Philippe Val. Et en plus de ne plus être drôle, ça devenait insultant envers les musulmans et les catholiques. Et ils s’acharnaient sur la durée, à tel point que je ne savais plus bien si c’était de l’humour ou du racisme (enfin, il n’y a plus beaucoup de doutes à ce sujet amha). Voilà ma lecture hautement subjective de Charlie Hebdo, suis-je obligé de l’imposer à tous comme une vérité générale ?

      J’imagine que tu fais partie de la masse avec son petit carton « Je suis Charlie » pour défendre la liberté d’expression totale. Tout en disant que Charlie Hebdo a le droit de faire n’importe quoi sur les musulmans et les catholiques, mais que dans le même temps, Dieudo doit être incarcéré (voire interné) car il incite à la haine ? Schizophrénie, j’écris ton nom. Mais rassure-toi, t’es pas tout seul dans le déni.

      Si les médias avaient diabolisé Charlie Hebdo, certains auraient commencé à leur cracher à la gueule. Et à trouver Dieudo génialement subversif. Paie ta propagande.

      • Constat numéro 1 : ce triste moment où tu découvres que les dieudonnistes fréquentent unodieuxconnard.com.

        Constat numéro 2 : non, il n’y a effectivement plus de doute quant à l’absence de racisme chez CH. Je crois pas qu’il y ait eu une autre rédaction en France, hors Oumma.net, où il y ait eu autant d’arabes.
        Après qu’ils fassent dans l’islamophobie – qui, rappelons-le, n’est pas du racisme, hein -, oui, et dieu merci. Il faut que quelqu’un fasse comprendre aux apprentis ayatollahs que leur religion doit se soumettre aux lois de la République, comme l’a fait le catholicisme il y a déjà un bon petit siècle, aidé par quelques coups de pompe dans les dents.
        La seule chose regrettable, c’est que les pauvres types de CH ont été les seuls journalistes de gauche a être totalement intraitables face à l’obscurantisme des barbus, quand le reste de la presse « progressiste » adoptait une posture d’une hypocrisie crasse, chantant d’un côté les louanges du vivre-ensemble, tout en faisant de l’autre côté son beurre sur des faits-divers bien souvent commis par des « chance-pour-la-France ».

        Enfin, histoire de mettre fin au flot d’inanités des dieudonnistes de votre genre : CH n’a jamais regretté la fin des chambres à gaz, n’a jamais invité un négationniste dans ses pages, n’a jamais applaudit un meurtrier. Surtout, le journal ne regroupait pas derrière lui une horde de racistes incultes qui, la bave aux lèvres, assaisonnent toutes leurs phrases des mots « juifs » et « sionistes », avant d’aller faire des quenelles devant Auschwitz ou une statue d’Anne Frank.

        Le gros soucis, c’est que ce mec a engagé un bras de fer avec l’état, pour démontrer que, si si, regardez, les juifs contrôlent tout. Donc soit l’état se couche, et Dieudo est gagnant, soit l’état tente de lui faire fermer son claque merde, et Dieudo est gagnant.

      • « Après qu’ils fassent dans l’islamophobie – qui, rappelons-le, n’est pas du racisme, hein -, oui, et dieu merci. »

        Quelle belle perle ! C’est sur qu’en changeant la signification des mots, ça facilite les débats. Foncez vers la plus proche boutique de vêtements, les chemises brunes sont actuellement en solde.

      • Hum. Rappelons que la critique de la religion est – dieu merci si j’ose dire – encore autorisée dans notre pays.

        Rappelons également que, n’en déplaise aux apôtres du « pas d’amalgame », il existe – oui oui, je vous jure – des arabes athées. Et qu’ils sont souvent les plus féroces critiques de l’islam rétrograde et intolérant qui se répand dans nos cités, et qui existait déjà à l’étranger. Regardez, je sais pas, parmi la rédaction de Charlie Hebdo, justement ?

        Plutôt que de répéter bêtement « pas d’amalgame », il serait peut-être bon de ne pas automatiquement réduire les arabes à leur condition de musulmans ? Parce que, non, aux dernières nouvelles, l’islam n’est pas une race, mais simplement un corpus de croyance vieux de 700 ans, où on trouve du lard et du cochon, et qui se retrouve brandi de plus en plus souvent quand il s’agit de coller une bastos dans le bide de son voisin.

      • @Meneldil:

        La vision de deux camps opposés me sidère. Les « Dieudonnistes ». C’est beau.
        Tu pourras me dresser le profil du lecteur type du blog de l’odieux connard ? Ca m’intéresse toujours ce genre d’étiquetage. Et si il est du même tonneau que la description que tu fais du profil type du gars qui a l’outrecuidance de s’intéresser au cas Dieudonné, ça promet d’être beau.

        Je te soumets un tweet qui donne à réfléchir.

        « Première décision en faveur de la liberté d’expression réclamée par les millions de manifestants: Dieudonné poursuivi pour un tweet satirique. »

        Malheureusement, ça provient de quelqu’un qui représente une certaine haine aussi. Jean-Marie Lepen, le nom est lâché. En laissant de côté le nom de l’auteur, tu peux comprendre ce que veut dire « deux poids, deux mesures », ou pas ?

        Si il y a bien une qualité que je trouve chez les gens qui connaissent un peu le cas de Dieudonné (autrement que par ce que les médias choisissent de te montrer), c’est justement l’ouverture d’esprit. Ne pas se limiter à une seule source, ne pas s’enfermer dans une case, etc. Ici, j’ai l’impression que tu serais prêt à te refuser à te pencher sérieusement sur le sujet, parce que tu n’as pas envie de te rabaisser à ce niveau. J’espère juste me tromper.

      • Le deux poids deux mesures n’existe pas. Dieudo est régulièrement appelé à comparaître devant le tribunal, comme le sera Tesson qui a balancé une énormité sur les musulmans.

        Il est parfois condamné, parfois non. Le soucis, c’est qu’au lieu de présenter ça pour ce que c’est – la justice fait son travail, et juge le fond à chaque apparition de ce guignol – il drape ça d’un combat pour la liberté d’expression.

        Et encore une fois, c’est du gagnant gagnant : quand il est relaxé par un tribunal, c’est la preuve que son combat est juste. Quand il est condamné, c’est la preuve que son combat est nécessaire.

  33. Je suis allée manifester. Pour nos libertés, pour celles qui allaient se faire bouffer au noms de notre sécurité, pour la perte humaine, pour ce qui a fait que j’étais touchée. Je n’avais pas d’étiquette « je suis charlie », je n’en avais pas ressenti le besoin. Je pensais que ça serait silencieux, je pensais qu’on serait perdu dans nos réflexions sur l’actualité des derniers jours. Non. Certains avaient des écouteurs dans les oreilles, les autres racontaient les prouesses de leurs enfants, certains (une majorité) tout sourire se prenaient en selfie car c’était l’endroit où il fallait être. J’ai failli quitter le cortège. Parce que dans cette marche, je ne m’y retrouvais pas. Et j’avais un goût encore plus amer en voyant des femmes voilées avec une pancarte précisant qu’elles n’étaient pas d’accord avec les actes terroristes. Je me suis sentie tellement désolée pour elles qu’elles aient à le préciser… Alors certes, le nombre compte, il fallait être nombreux. Mais oui, ces marches sont à critiquer.

  34. oui, certaines personnes utilisent « Charlie » pour attirer à eux les médias, pour changer leur image…comme le Roi et la princesse de Jordanie. Oui on peut facilement leur chier dessus, et hurler qu’ils n’ont rien a foutre la, à défendre une liberté dont ils privent leur peuple…pour le reste, oui chacun peut se sentir concerné, ou changer d’avis sur charlie Hebdo(changer sa couv fb ou manifester), et de l’autre coté, d’autres on le droit de les traiter de connards ou d’hypocrites :) seul le tps nous donnera la mesure et l’impact réel de cette prise de conscience d’une « France unie ».

  35. Pingback: 17 morts en France par les djihadistes - Paris # 2000 victimes Incendiés au Nigéria par Boko Haram !!! Qui Gagne aux jeux olympiques de l'émotion ? - Le blog du salaud lumineuxLe blog du salaud lumineux·

  36. Proposition de traduction en anglais.

     »
    In the End.

    You know what? / I AM CHARLIE

    No! You’re not Charlie! / You weren’t even a reader!

    Besides, you once wrote that you didn’t like their cover ! / OK but still, can I…

    Hypocrite / Fashion follower!

    Liar! / I created a Tumblr where I posted your Facebook status from 7 years ago in which you said Charb was a bad cartoonist!

    DEMOCRACY HIPSTER

    was a freedom of speech defender before it was cool, so shut the fuck up.

    You know what people lack?

    The ability to unite by ignoring opinions.

    Like me in some way.

    Love stronger than hate

    All that stuff.

    DEMOCRACY HIPSTER

    If one day, you change your mind on any topic, he will call you a hypocrite as well.

    Because for him, democracy is about taunting people who might change their opinion to be sure they won’t.

    Thanks to everyone who measured up their own magical arguments these last few days to explain that you are Charlie, oh and you, you’re not Charlie, and you, with the stripes sweater, you’re Charlie but not too much, etc.

    We can’t wait until they establish a sympathy licence.

    Likewise, thanks of course to the ones who babbled on and on about « Me , I’m not Charlie », because they were complete hotheads steering against the unanimous herd.

    And thanks to this whole debate about knowing whether you’re Charlie or not.

    Too bad to see a slogan born of an attack against a paper who practiced humor on many degrees (at least 12…) being read litterally, without any irony at all.

    You bunch of foolish Charlies.

    This shameful writing comes from « unodieuxconnard.com » (some obnoxious asshole dot com).
    Little game : Will you be able to guess which degree of humor it requires to read this URL?

    « 

  37. Cette recherche d’association d’identification à « Je suis Charlie » me fait penser que les auteurs des attaques, on devrait les appeler par leur vrai nom : « des Beaufs ».
    Sachant qu’en France, nos beaufs de souche, en tabassant leurs conjoints ou en roulant bourrés, font bien plus de victimes par an, on peut aisément ranger ces assassins dans cette catégorie.
    Commencez pas à dire que je traite les croyants de beaufs, ou tous les poivrots.
    les beaufs, que snif Cabu savait si bien croquer…

    • les médecins font plus de victimes encore que les beaufs: en effet, beaucoup de monde meurt entre leurs mains.

  38. Je ne suis PAS Charlie ! ! !
    JE SUIS UNE MÉTASTASE !
    Et c’est avec cette douloureuse conscience, que j’ai décidé de ne pas participer à l’inexorable progression du cancer qu’est l’espèce humaine pour la planète.
    D’une part en m’abstenant de me reproduire.
    D’autre part en ne participant pas aux basses œuvres des tumeurs de notre époque.
    Certaines pancartes des rassemblements de dimanche affichaient  » JE SUIS CHARLIE, FLIC, JUIF ».
    Les individus à personnalités multiples sont souvent enfermés et sous camisoles chimiques. Quand on ne sait à ce point qui l’on est, il faut d’urgence demander de l’aide aux services médicaux compétents.
    Qu’il est aisé pour les bergers de tondre leurs moutons quand ils sont anesthésiés.
    Quelques semaines plus tôt, un jeune homme était assassiné par les forces de l’ordre, parce qu’un rassemblement pacifique contre la construction d’un barrage ne faisait guère l’affaire des décideurs, des financeurs, et des bétonneurs. Suite à ce tragique évènement, de nombreux rassemblements eurent lieu partout en France, tous accueillis aux tonfas et à la lacrymo.
    Des rassemblements, c’est à dire des centaines de milliers de gens unis par les mêmes questionnements, les mêmes désirs, les mêmes revendications.
    Et dimanche, le berger Hollande l’ayant presque ordonné, le rassemblement eu lieu. Pour QUI? Pour QUOI? Avec QUI? Dans quel BUT?
    La Marseillaise chantée à chaque coin de rue, les forces de l’ordre applaudies, une tête de cortège Parisien schizophrène, et tout le monde empreint d’un soudain amour pour son voisin quel qu’il soit.
    J’hésite à manger de peur de vomir.
    J’hésite à rire de peur d’en mourir.

    Pourvu qu’il n’y ait vraiment rien après la mort, histoire de ne pas alourdir la douleur des victimes!

    Scal

  39. Vous avez remarqué l’espèce de paradoxe temporel qui régit la relation de cet article à ses commentaires ?

    Je veux dire… l’article décrit exactement… enfin, c’est comme si vous aviez commenté AVANT l’écriture de l’article, et que l’auteur avait eu l’idée de l’écrire APRÈS avoir lu vos commentaires !

    Connard tient du prophète, ou bien c’est moi.

    (monsieur connard, je compatis a ta situation de mite de l’internet, et j’espère qu’à force de bouffer la toile, tu vas pas faire une indigestion)

  40. En fait, si l’article n’est pas d’une qualité exceptionnelle c’est que :
    1) ça permet aux lecteurs de débatre ‘achement plus, le spectacle est dans les posts (et vu ce que je lis ailleurs, félicitations, ici je peux lire sans avoir envie de vomir)
    2) Monsieur Connard était à la manif. Avec sa pelle. Il avait un stock de stagiaire à reconstituer et besoin d’engrais pour son jardin. Et vu le nombre de manifestants (ouais, ok, manifestant-e-s) dix de plus ou de moins…
    Voilà, maintenant les nouvelles stagiaires vont bosser et on va avoir Exodus, CQFD

  41. To or not to be Charlie:
    Une nouvelle façon de choisir son camp sans savoir clairement de quoi on cause…
    L’amalgame entre « défendre la liberté d’expression », « dire non au terrorisme » et « vénérer Charb , Cabu, etc » est pleinement opérationnel!

  42. Pingback: Phrase de vieux culs n°111 : « Vas-y chiale, tu pisseras moins.  | «Your Hero Dies Today·

  43. certes, il y a du degré dans ce commentaire
    je me demande même si je n’y trouverais pas un goût d’pomme … ;)

    to be plus mieux charlie que les zautres or not to be, je vous laisse la question

  44. Odieux Connard laisse entendre que ceux qui refusent de s’associer à la tartufferie ambiante à laquelle il s’associe sans le dire sont uniquement motivés par le fait de paraître cools et démocrates avant tout le monde, et pire encore suggère qu’ils s’autoriseraient par ce privilège à faire taire tout le monde.
    Odieux Connard, lui, laisse parler les démocrates de dernière minute, il est pour la liberté d’expression, lui, contrairement au Democracy Hipster.

    Odieux Connard suggère que ceux qui dénoncent l’inanité du slogan « Je suis Charlie » ne le feraient qu’au nom de la supériorité morale et intellectuelle que leur confèreraient la dénonciation de l’hypocrisie ambiante, et y voit – pour rire évidemment – une forme de chasse au sorcières.
    Odieux Connard a compris qu’il suffit de construire des adversaires pour pouvoir les dénoncer: il est le dénonciateur des dénonciateurs d’hypocrites, les Democracy Hipsters – le tout au douxième degré bien sûr.

    Odieux Connard nous explique, après avoir construit la figure du dénonciateur d’hypocrites, que l’objectif du Democracy Hipster est d’empêcher les gens de changer d’avis.
    Odieux Connard veut-il nous dire par là qu’il pensait vraiment que Charlie était devenu un torchon raciste, mais que depuis le massacre il a changé d' »opinion », et qu’en fait il est maintenant convaincu que Charlie était le messager de « l’amour plus fort que la haine »?
    Odieux Connard se sent-il obligé de projeter ses névroses sur ceux qui ne pensent pas comme lui? A-t-il tant besoin de ça de notre assentiment?

    Dès lors, c’est avec une perplexité non feinte que je me demande si Odieux Connard est:

    -un authentique démocrate?

    -un odieux connard?

    -un crétin conforme?

    -un hipster honteux?

    -un charlot?

    • L’oDieux est tout. Il est l’Alpha et l’Oméga, le Charlie et l’Hebdo, la Barbe et les Poils de c*l, un Fasciste de merde et un Vrai démocrate. Rejoins nous dans la béatitude céleste.

    • Voyons.

      Ne peut-on pas, en réfléchissant bien et en calmant sa joie, voir qu’il y a une différence de taille entre :

      1] L’individu qui ne dit ni « Je suis Charlie », ni « Je ne suis pas Charlie » ;
      2] L’individu qui dit « Je ne suis pas Charlie » ;
      3] L’individu qui s’octroie le droit d’interdire à son prochain de dire « Je suis Charlie », et ce quelle que soit sa situation (dit Charlie, non-dit Charlie, dit non-Charlie, non-dit non-Charlie).

      Deux sont mentionnés dans cet article, l’emphase est mise sur l’un, l’autre ne fait l’objet que d’une note de bas de page. Celui qui reste a une attitude parfaitement normale et ne fait pas l’objet de cet article.

      Bon. Vous voulez revenir dans le sujet ou camper sur vos positions ?

    • C’est fou la faculté des gens à répondre quand il n’y a pas de question et ne pas savoir répondre quand on leur en pose. Je pratique ça tous les jours au travail en gage de mon incompétence ^^

    • Elle possède le dernier cri en matière de combinaison camouflage.
      Ce vêtement est en fait composé d’un alliage qui s’adapte en fonction de l’environnement. Ses nanofibres analysent le niveau social des autres humains présents dans la pièce, et s’articulent en conséquence.

      Oui, un peu comme un Transformer sur une autoroute. Mais en plus classe quand même.

  45. Democraty Hipster
    regarde les autres et, comme un gros flemmard qu’il est, se contente de donner ou d’enlever des bons points en se réservant la Palme sans débattre du fond !

  46. Tous ces commentaires expliquent pourquoi, depuis l’origine de l’humanité, on a tant de blaireaux qui résument le monde par homme-femme, jour-nuit, bien-mal, blanc-noir, enfer-paradis, charlie-pas charlie ….
    Il faut quand même rappeler que , à l’échelle de l’histoire, la première calamité humaine a été l’invention du mariage, suivie par le droit de propriété qui a pourtant provoqué une des plus fabuleuses inventions : les nombres arabes pour bien répartir l’héritage…
    Personnellement, je suis café-clope

  47. Eh ben, on va dire que les commentaire d’ici sont plus intelligents — ou juste moins cons, c’est selon — lorqu’ils parlent de cinéma décidément (et oui, c’est une odieuse généralisation basée sur les quelques que j’ai lu).

    Très bon article sinon, mais ça c’est comme d’habitude =)

  48. Moi, je pense que si l’équipe de foot française avait pu gagner une autre coupe du monde, ça aurait permis un rassemblement dans la joie et la bonne humeur, avec autant de personne et ça n’aurait éveillé aucun soupçon. Bon apparemment la « dark side of the force » n’utilisent pas les mêmes méthodes.

  49. Bêtement, au départ; je me suis dis que ce slogan était plûtot juste, dans le sens ou c’était la liberté de chacun qui avait été visée par le biais de cet attentat.Je trouvais par là même le peuple français soudainement animé d’une sorte d’intelligence philosophique, ce qui me semblait tout de même un peu suspect, comme ça, paf.J’avais juste oublié que comme pour tout slogan, toute litanie, toute sourate, les interprétations peuvent être aussi nombreuses que les manières de se torcher le cul.Et que le peuple français avait juste besoin d’un nouveau « I will survive » (et moi, « i will survive », ça me fait chier sauf si je suis bourré.Alors Dimanche, j’ai picolé avant d’aller à la marche, et j’ai tenu 1h, tout de même).Du coup, en effet, le truc « jesuischarlie » ne veut déjà plus rien dire.Et dire le contraire est au mieux une attitude déplacée, au pire un acte puérile.Pourtant ce n’est pas parce que l’on ne se sent pas à l’aise avec une bannière au-dessus de la tête qu’on est pour autant exempt d’une capacité à ressentir de l’empathie pour cette triste séquence, voire pour la manifestation de masse qui a ponctuée celle-ci.
    Du coup je le trouve pas si mal cet article, mais il me gonfle quand même.

  50. J’ai un peu l’impression que le prochain slogan sera :
    « Pour garantir la liberté d’expression, il faut restreindre la liberté de penser »
    Je verrais bien un ministre sortir une telle perle, mais je suis peut-être trop optimiste!

  51. Il est peut être intéressant de rapprocher le refus de « Je suis Charlie » du concept de la Légion d’Honneur discuté en ces lieux récement.
    https://unodieuxconnard.com/2015/01/02/lhonneur-de-la-legion/

    Ce qui me marque en lisant les commentaires ici et ailleurs c’est que les gens sont généralement d’accord sur les grandes lignes: Les terroristes c’est mal, ce qui est arrivé est choquant et déplorable, la liberté d’expression c’est important…
    On se dispute et s’offusque surtout sur ce qu’on met dans ces mots et ce qu’on pense que les autres y mettent.
    Je pense que c’est un probleme des hashtags et autres phrases choc. Ils ne deviennent populaires que s’ils sont assez larges pour que le plus grand nombre s’y reconnaisse, et lorsqu’ils le sont, chacun en fait sa propre interprétation et leur fait dire ce qu’il veut ce qui les vide de sens peu à peu.

  52. Quant j’étais petit je croyais au Père Noël. Là, je m’offre le luxe de croire que la France et le monde est Charlie.

    M’en fout d’être naïf, un mouton ou que sais je. Le monde m’offre cette illusion, je la prends, je redevient cynique dans une ou deux semaines.

  53. Ah ben moi chuis pas allé à la marche » republicaine » mais j’ai un mot d’excuse…..me suis cassé la jambe au ski…

  54. Le problème n’est pas tant de changer d’avis que d’avoir un avis contradictoire avec ce qu’on est vraiment. Aujourd’hui la France pleure des caricaturistes qui se moquaient de nombre d’entre eux sans même qu’ils n’en aient conscience et demain ils vont aller voter pour Le Pen par millions… Bordel, quand t’es Charlie, quand tu soutiens le journal, tu peux pas simplement redevenir l’un des connards contre lesquels ces gars ont lutté toute leur vie !

  55. Pas trop envie d’entrer dans le débat pour/contre ou jepensealaplacedodieux. Par contre, revenir sur ce symbole (attention, terme compliqué, ça « symbole ») me semble plus adapté. Flashback: quand j’apprends ce qui s’est déroulé à Paris, je suis moi aussi abattu, au sens symbolique du terme. Je lisais Charlie, puis j’ai arrêté quand l’affaire Vals/Siné a éclaté, puis je me suis posé aussi des questions sur ce qui paraissait de l’acharnement vis-à-vis de l’islam, mais, au-delà de tout ça, je venais surtout de recevoir une information proche de l’indicible: on venait de massacrer une salle de rédaction juste pour des caricatures en France… Bref, quand ce symbole est apparu, a déferlé sur le Net, quand j’ai, enfin, vu des images autres que celles de la fusillade et de la fuite, c’est-à-dire des images de gens qui se rassemblaient en silence en brandissant cette simple pancarte, et bien ça m’a juste regonflé le coeur, rendu un peu de foi en l’humanité. Alors, je ne sais pas ce que pense Odieux de tout ça, je me branle à deux mains des récupérations et détournement, parce que je garderai juste ce souvenir du « Je suis Charlie » en tant que gros symbole d’humanité retrouvée. Le reste, je le laisse aux enculeurs de mouches et autres vautours. Merci de votre bonne attention, bonne journée, tout ça.

    • Voilà des paroles sensé de la part d’un humaniste sage et honnête. Sans prétention.

      Je vous salue.

  56. Personnellement je ne me suis pas sentie « Charlie », pourtant j’ai tout de même mis une photo avec écrit « Je suis Charlie » en couverture (et non pas profil) sur mon Fb. Pourquoi ? Parce que je compatis, que ces gens n’ont fait que défendre leurs idées, et bien souvent nos opinions que nous taisons pour faire du politiquement correct. Et oui nous sommes tous lâches, ou catalogués FN.

    Je n’ai jamais lu Charlie Hebdo de ma vie, et je n’ai pas acheté celui d’aujourd’hui (le train ne fait pas de détour par le bureau de tabac…), je ne m’abonnerais pas à ce journal ou à aucun autre non plus, je ne suis pas riche.
    Pour autant j’ai vu des amis s’emporter, en criant à l’imposture sur le fait que des gens se disent « Charlie » alors qu’ils ne l’avaient jamais lu. Je pensais pourtant ces amis intelligents et suffisamment humains pour comprendre que cette courte phrase, inventée par un mec qui n’a jamais demandé à ce qu’elle soit reprise dans le monde entier, voulait juste dire à quel point nous avons tous été choqués par ces événements.
    La France a été unie pendant quelques heures. Jusqu’au moment où les politiques ont commencés à jouer des coudes pour se mettre au premier rang et aller dire deux mots dans les micros pour se faire bien voir…
    A partir de là, je n’ai attendu qu’une chose : que les forces de l’ordre fassent leur travail. Et oui je soutiens les flics, qui malgré les amendes qu’ils peuvent me mettre, ne font que leur travail et risquent leurs vies pour sauver la nôtre. Et franchement, je pense certains feraient mieux de se mettre devant les flics vu leurs vies…
    Mais là n’est pas le débat.

    Pour faire simple, cher OC, j’ai aimé cet article (même si je préfère lire des pavés. Les BD c’est bien mais ça m’occupe moins longtemps, et puis vous lire en train de vous perdre dans vos pensées, c’est juste un très grand bonheur) car il est vrai que pendant ces quelques jours je me suis sentie agressée dans mon droit à être triste. Pourquoi étais-je triste ? Car j’ai vu que l’on peut mourir au nom de l’humour (peu importe l’année ou le lieu, le principe reste le même!). Car des familles sont en deuil et que je ne voudrais pas que ce soit la mienne. Car les gens qui ouvrent enfin les yeux doivent mal de voir tant de lumière tout à coup. Car nous savons très bien que cette cohésion ne durera pas et que personne ne descendra dans la rue pour protester contre le fait que certains parmi les plus riches de France ne paient plus d’impôts ou encore parce que la loi sur la pénibilité est plus que pénible. Car personne n’a su respecté l’état d’esprit de Charlie Hebdo en faisant de leurs locaux un lieu de culte pour toutes les religions même celle des bouquets de fleurs. Car certains arrivent encore à vouloir attirer les projecteurs sur eux avec un humour qui ne devrait même pas exister. Car, enfin, bien que cet attentat ait été important, le reste du monde n’a pas arrêté de tourner, et qu’il aurait été décent et respectueux envers ces gens qui nous ont soutenus de ne pas les oublier…

    Suis-je hypster, odieuse, folle, Charlie ou insignifiante ? Je ne sais pas et je m’en moque. Je suis moi (ce qui est déjà assez dur à porter) et impatiente de lire le prochain article de mon maître Odieux Connard sans qui ma vie serait encore plus morose.

  57. ET accessoirement, se foutre de la gueule des pleureuses nées de la dernière pluie, ce n’est pas être contradictoire avec la liberté d’expression revendiquée… Leur interdire de pleurer ou causer d’autre chose, en les foutant en garde à vue, oué, ça commencerait à être gênant.
    SI on pouvait interdire la connerie avec succès, ça aurait déjà pu être fait… Et internet serait sans doute pas plus qu’un ensemble de services d’achat en ligne.

    • Y a une différence entre la pleureuse et le beauf qui finit en garde à vue.
      Et internet serait bien mieux si y avait pas d’enculé pour le le polluer par le business.

  58. Le débat « t’es Charlie ? Na, c’est même pas vrai d’abord ! t’as pas acheter le Charlie Hebdo ! » me rappelle curieusement le débat geek  » t’es geek ? Nan c’est même pas vrai d’abord ! t’as pas de Iphone ! ».
    Ça me désole assez en général… Quand tu es quelque chose, quelle besoin en général de vouloir le prouver ou de prouver que l’autre ne l’est pas ? Au cas particulier, je comprend la démarche de la manif républicaine (même si je préférais sa forme première : la marche silencieuse) mais tout le reste autour…
    Je lu un truc très fun aujourd’hui sur les commentaire en ligne d’un journal : un gars s’offusquait que des gens se fasse de la tune sur la mort de Charlie (vente de T-shirt, de mug, de dédicace et autre n° de Charlie Hebdo au prix d’un original de Voltaire) et trouvait cela immorale. J’ai pas pu m’empêcher dans ma petite tête de mettre cela en parallèle avec ceux qui trouvaient immorales de représenté un gus du désert (et qui ont eu des argument très percutent pour le faire comprendre).
    Conclusion 1 : la morale, c’est super ! Surtout quand c’est la sienne ! Celle des autres elle est toujours naze de toute façon… Elle pue et elle n’est pas vraiment moral, c’est juste une parodie…

    Conclusion 2 : le merchandising autant de « Je suis Charlie » me rassure énormément sur la nature humaine ! Malgré des siècles « d’évolution sociétale et culturelle » on restera toujours les même ! Qui veut un bout de Ravaillac ? Ça se conserve très bien une fois salé et c’est plein de protéine pour les enfants !

    • « t’es geek ? Nan c’est même pas vrai d’abord ! t’as pas de Iphone ! »

      ._. D’habitude, c’est plutôt l’inverse. Le mec qui a un iPhone se déclare geek alors que c’est loin d’être le cas. Du coup, c’est une comparaison qui vous dessert pas mal ^^

      • Vous trouvez ? Pourtant vous servez à votre insu ma démonstration ;) mais si cela peut vous rassurer, c’était voulu. Comme un joli parallèle au « je suis Charlie »

    • Être geek c’est avoir un Iphone !? O_o
      Ahahahahahah merci pour cette minute de rigolade, avant de faire des comparaisons il faudrait savoir de quoi on parle ^_^

  59. On m’annonce à l’instant la mise en place d’un permis de compatir, nom de code : Je suis Charlie

    Je me sens un peu flatté par tant d’imprécision.

  60. Être Charlie ou ne pas être Charlie, telle est la question.
    Est-il d’un esprit plus noble de souffrir les balles d’une kalach’ aveugle,
    ou de prendre les armes contre cet océan de troubles, et s’opposant, y mettre fin?
    Rire, mourir, dormir, rien de plus […]

    (mes excuses à Will S)

  61. De mon côté, j’ai surtout eu l’impression qu’on m’interdisait d’être Charlie…
    Je trouvais certaines de leur caricatures peu drôles, mais j’avais vraiment apprécié leur réaction suite à l’affaire des caricatures danoises. Là où il y avait beaucoup de débats, leur posture était claire: on doit pouvoir rire de tout. On a le droit. Et ils se sont mis sciemment en danger pour ça. Ils ont fait du tope-là, c’était leur choix, mais ça nous profitait à tous.
    Quand j’ai vu Val, complètement ému, à la télé dire « Charlie c’est vous » (soit avant l’apparition du slogan JeSuisCharlie), je me suis dis que j’aurais bien aimé être Charlie, même si clairement j’avais pas leur courage.
    Et puis les rassemblements ont rassemblé. Les logos. J’ai trouvé ça gentil, les cierges, les prières etc…un vrai élan de compassion. Je me suis dit que ça devait quand même les faire marrer. J’étais contente de voir tous ces gens choqués par l’assassinat de ces caricaturistes et flics. Je n’ai jamais pensé Charlie anti-flic, anti-catho, anti-islam: je les ai toujours vu comme critiquant l’autorité qu’ils représentent. Anti-clergé, anti-charia, anti-flicage. Alors l’hommage aux flics ne me dérange pas, il était mérité. Et je comprends que des gens qui détestaient Charlie, pour leur mauvais goût, leur provoc, puissent se sentir Charlie: ce n’est pas parce qu’on n’aime pas quelque chose qu’on doit lui interdire d’exister, et c’était bon et sain de sentir que tant de gens pensaient cela.
    Et puis les politiques sont arrivés. Ils ont fait leur réunion. Ils ont décidé d’un « grand rassemblement populaire ». Ils se sont bien mis en avant, ils ont bien fait les indignés. Pendant que tout le monde se rassemblait spontanément, ils s’organisaient.
    Et là je n’ai plus pu être Charlie. Je ne pouvais pas cautionner ça. Malheureusement, avec leur présence, aller aux manifs, c’était leur donner un blanc-seing. Alors j’ai dit que je n’irai pas. Et là j’ai eu droit à une levée de bouclier. Pas solidaire, je ne me bats pas, liberté d’expression etc…
    Quoi? Je décide d’utiliser ma liberté de refuser de participer à un rassemblement qui pour moi, servira de prétexte à nos politiques à faire ce qu’ils veulent, et on m’accuse de refuser de défendre la liberté?
    J’ai aussi eu le malheur de faire une blague assez trash, devant une personne que je connais bien pourtant, plutôt cynique. Une forme d’hommage à ces personnes qui défendaient le droit de rire de tout. J’ai senti la gêne…Y’a plus le droit de faire de l’humour pourri maintenant?
    Et j’ai eu envie de dire « JeNeSuisPasCharlie ». Autant quand Val a dit « Charlie, c’est vous », je me suis sentie Charlie. Autant je ne me retrouve pas du tout dans l’actuel mouvement « JeSuisCharlie ».
    Je n’ai pas dit « JeNeSuisPasCharlie ». Pas envie de rentrer dans ce débat là. Finalement la même lâcheté qu’au moment des caricatures. Mais je comprends que des gens aient eu envie de le dire. Parce que finalement, une semaine après, il en reste quoi de ce sentiment « JeSuisCharlie »?

  62. Il me semblerait par ailleurs assez intéressant d’interviewer dans ce débat le pigeon qui s’est lâché sur Hollande au climax de la manif, quand celui-ci discutait avec les survivants de Charlie Hebdo. Il me semble relativement spécialiste de l’esprit Charlie, et aurait sans doute des choses très éclairantes à dire.

  63. Personnellement, je déteste l’humour de Charlie Hebdo que je trouve irrespectueux et vulgaire. Et ça n’empêche pas que je suis Charlie, parce peu importe ce que j’en pensais, personne n’a le droit de décider de ce qui est publié en dézinguant à la Kalash ceux qui ne lui plaisent pas.

    Mais c’est vrai qu’il y a eu beaucoup de digressions. Je ne crains pas trop un « Patriot Ac », plus un sentiment de « je peux dire ce que je veux LOL je suis Charlie et allez vous faire enculer les musulmans/juifs/le gouvernement je vais tous vous exploser ». A la Dieudonné quoi.

  64. Pingback: Charlie Hebdo : la rupture, les buralistes et les hipsters·

  65. Ce qui me laisse pantois chez ceux qui affirme « ne pas être Charlie » et qui débattent d’une future France liberticide c’est le niveau de condescendance dont ils font preuve. Hey sans déconner les « moutons » dont vous parlez ne sont pas des idiots, la France n’est pas idiote, vous n’avez ouvert et n’ouvriraient les yeux à personne avec les propos qui sont les vôtres, tout simplement parce que vous prenez les gens pour des cons (au premier degré). Vous avez votre opinion certes et vous avez tous les droits de l’exprimer, cependant elle ne vaut pas plus que celle d’un autre citoyen (mouton?).
    La marche républicaine sera sûrement éphémère dans ses résultats, ne vous en faîtes pas pour ça, les policiers seront de nouveau mis au bûcher dans quelques semaines pour une raison ou pour une autre et vous pourrez vous rebeller à nouveau contre Babylone et ses dérives de façon plus consensuelle. En attendant essayez de vous réjouir d’une unité perdue depuis presque un demi-siècle, d’une France réactive et courageuse (on l’a pas vu comme ça depuis un moment aussi quand même)… et surtout arrêtez d’être les idiots utiles des amateurs de la théorie du complot, les moutons vous en remercieront.
    En ce qui concerne les propos du genre « han ouai mais t’as vu les morts au Nigeria, c’est affreux et personne n’en parle », certes, mais sans déconner quand vous allez pleurer un parent enterré, vous pleurez sur toutes les autres tombes du cimetière aussi? Moi non je l’avoue, mais je prends le temps d’arroser quand même celle qui sont autours… Donc à tout les justiciers du monde (qui semblent nombreux soit dit en passant) n’essayez pas de vous faire plus grand que ce que vous êtes car, comme tout le monde le jour venu, vous n’aiderez que ceux qui sont proches de vous et tant mieux parce que c’est quand même dans la proximité que l’on est le plus efficaces car le plus touché. Et par pitié arrêtez de confondre le politiquement incorrect et la pure bêtise.

    (message d’un expatrié frustré de n’avoir pu moutonner Dimanche).

    • Le soucis de nos « libres-penseurs », c’est effectivement qu’ils sont devenus des hipsters.

      Ils ne jugent pas les faits rationnellement, mais en fonction d’une posture à adopter. Il ne faut pas être de l’avis de la majorité. Impossible. Du coup, même lorsqu’il s’agit de condamner la violence qui tue 17 innocents, il faut se désolidariser, trouver quelque chose à redire : excuser les assassins et blâmer les victimes, hurler que la Russie, la Turquie et Israël ont défilé à Paris, s’outrer que les manifestants aient pu applaudir les flics… Pour au final monter sur un piédestal et balancer avec condescendance « non mais regardez moi ces idiots ».

      Honnêtement, ce n’est pas bien difficile : il y a effectivement des choses à redire sur cette union nationale. Pour la simple et bonne raison qu’il y a toujours des choses à redire à tout.

      Le soucis, c’est qu’on peut ne jamais avoir lu ou entendu parler de Charlie Hebdo, et se sentir solidaire. On peut trouver que le journal était à chier, vulgaire ou autre, et regretter profondément ce qu’il s’est passé. On peut voter Le Pen, et condamner le meurtre de journalistes, policiers et juifs. On peut conchier Gbagbo, Poutine et Netanyaouh, et avoir manifesté dimanche. Parce que, franchement, on s’en carrait un peu l’oignon de savoir qui était en tête de cortège, à trois ou trois cents kilomètres de là. Parce qu’on a pas manifesté en demandant à droite et à gauche « Hé putain, toi là, tu votes pour qui ? Tu achetais Charlie Hebdo ? Je veux m’assurer que tu aies les bonnes idées ».

      Parce que c’était justement l’idée derrière ces rassemblements : de… rassembler, au delà des idées politiques, des confessions et origines. Personnellement, j’ai eu chaud au cœur de voir, comme vous le dite, une telle union, une telle solidarité et une telle réaction, dans un pays que je n’ai jamais vu qu’apathique et divisé.

      J’aimerais sincèrement que ça continue, même si je ne me fais pas d’illusion. Dans trois mois nos « libres-penseurs » pourront à nouveau se féliciter de voir que les français se chient réciproquement à la gueule, et applaudir au retour de la division et de l’anomie. J’aimerais comprendre pourquoi ils pensent comme cela, mais je craint qu’ils ne le sachent pas eux non plus.

    • Unité ? Comparez le nombre de manifestants à Lyon et à Marseille.

      Les manifestants ne sont pas idiots, ils sont émus. Et l’émotion, c’est un terreau fertile pour toutes sortes de choses.
      En ce qui vous concerne, le fait même de commenter l’actualité, de produire une analyse, montre que vous êtes quelqu’un de plus alerte que la moyenne. Sauf que tout le monde n’est pas comme vous. Nombre de personnes ne réfléchissent pas aux événements sur le long terme, et accepteront tout à fait de laisser leurs conversations Skype sous surveillance, car « ils n’ont rien à se reprocher ». C’est ce qu’il s’est passé aux Etats-Unis, sous formes diverses et variées.

      • Holy64,

        complètement d’accord sur l’importance de l’impact émotionnel mais regardons les réactions : les français ont voulu s’unir, aucune panique, (presque) aucun acte islamophobe et je pense que la plupart sont à même de ne pas faire le dangereux amalgame Extrémisme/Islam, but recherché par ces terroristes.
        En bref même si j’apprécie le fait d’être considéré comme au dessus de la moyenne (hehe un peu de moussage de temps en temps ne fait pas de mal), mon opinion diffère fondamentalement de la votre car je pense que cette « moyenne » est totalement à même de comprendre les rouages basiques d’une telle situation et de ne pas tomber dans les (gros) panneaux. En fait je pense que cette moyenne est capable de discerner les marginaux (et fous) capables d’un tel acte terroriste et c’est ce qu’elle à démontré à travers cette marche.
        Enfin, si vous me permettez une petite boutade, je dirais que l’on est tous le « moucon » de quelqu’un, faisons juste en sorte de ne pas choisir un berger trop sadique.

        Bien à vous,

      • En fait, ce n’était pas tant sur la capacité à discerner les musulmans et les terroristes que mon propos portait. Bien sûr, il existe à la marge des gens qui en sont incapables et qui expriment leur bêtise haut et fort, mais il ne s’agit pas pour moi du principal danger.

        Quand j’évoque cette émotion, je pense à de plus sombres desseins de la part de nos dirigeants : lois liberticides et nouvelles guerres. Des menaces relativement lointaines, je le concède, mais néanmoins bien réelles et bien sournoises.
        D’où mon exemple sur Skype, tiré d’une discussion que j’ai eu la veille. Encore sous le choc de ce massacre, mon interlocuteur jugeait parfaitement normal que ses conversations puissent être surveillées. En un tout autre contexte, je pense (j’espère) qu’il aurait eu l’avis inverse.

        Peut-être qu’il n’y a que mon entourage qui réagit ainsi, auquel cas il faut que je m’expatrie également :D

      • Ok je comprends mieux votre point de vue et je ne saurais être en total désaccord avec vous. Espérons que votre interlocuteur de la veille était en « état de choc » et que bientôt il sera en mesure de s’offusquer à nouveau de telles perspectives, ce dont je suis certain et ce dont je pense la plupart des personnes vont faire le moment venu si des lois ou patriot acts version FR s’insinueront pernicieusement dans notre environnement législatif.

        Etant en Ouganda je peux vous affirmer que les réactions autour de moi sont d’autant plus manichéennes (et donc un peu stupide) que les sujets sont consensuels à première vue (anti-gay bill par exemple), et je ne parle pas que des locaux croyez-moi (Expats old school notamment) donc si vous cherchez une élévation des débats ce n’est pas forcément en vous expatriant que vous allez la trouver hehe.

        Bien à vous,

      • Bon dieu, au lieu de distribuer vos chemises brunes, commencez par arrêter de raconter des conneries…

        Qui a parlé de surveiller vos conversations skype ? Je vous donne la réponse : personne. C’est la rumeur idiote de la semaine, déjà balancée pendant l’été 2013… C’est du même niveau que « Facebook va devenir payant »…

  66. Je regrette que vous n’ayez pas évoqué l’autre tendance, les gens qui clamaient « je suis Charlie » et ont lynché, insulté, stigmatisé d’autres personnes qui, pour compatir avec les victimes et leurs proches et soutenir la liberté d’expression, ne se retrouvaient pas nécessairement dans la formule en question.

    J’étais – je suis – de tout coeur avec Charlie, je suis atteinte, comme beaucoup de gens par tout ce qui s’est passé, pas moins que les gens qui portaient la bannière en question. J’ai trouvé un peu dur, donc, de me retrouver agressée par certaines personnes (connaissances, collègues) sous prétexte que je n’ai pas imprimé une pancarte pour la coller sur ma lampe de bureau, que je n’ai pas changé ma photo de profil facebook.

  67. Même la communauté d’odieux connard se divise sur ce point …ne serait-ce pas tout simplement un test du créateur du site afin de savoir si sa communauté arrive à se faire sa propre opinion en connaissant les faits au lieu de suivre un supposé leader ?

    Pour ma part Je suis Charlie juste parce que l’acte de violence qui a eu lieu ne peut rester impuni et j’essaye d’apporter mon maigre soutient comme je le peux à ces personnes blessés.
    Cependant, Je ne suis pu Charlie depuis la « guerre » du « c’est moi qu’on voit le plus !  » proposé par les médias qui commente ce tragique événement à la manière d’un duplex sportif … De plus je pense que certaines personnes qui manifeste pour la liberté d’expression ou en soutient à Charlie ne connaisse pas pour la plupart les victimes, et suivent juste l’effet de mode suscitée par facebook.

    Après un rapide test sur mon entourage, seulement 2 personnes sur 10 connaissent plus de 2 victimes de l’attentat … Certes je peux avoir un entourage très pauvre culturellement et qui ne s’intéressent pas à l’actualité …

    Enfin cet élan de solidarité spontané est quand même très touchant et je ne pensais pas pouvoir assister à un tel mouvement en France, reste à savoir ce qu’il va devenir.

    Cordialement, désolé pour les fautes :s

  68. Allez, j’en rajoute une petite couche car j’aime bien la tournure que prend ce fil de comm’… Regardez tous ces gens qui se hâtent pour défendre la liberté d’expression, c’est beau comme la sortie du nouvel iPhone. Décidément, être Charlie, c’est trop hype !!

  69. Le même troupeau de veaux qu’on voit aux soldes, au dernier jour de Virgin, on le voit aussi à Charlie Hebdo. Moi qui pensait que la marche républicaine était avant tout solidaire, quand je vois ces gens se bousculer et s’insulter pour un journal …

    Démocratie, liberté d’expression, république … toutes noyées de mensonges.

    À ce demander si cet attentat n’a pas été voulue car ça a permis de faire une énorme pub mondiale pour ce journal en faillite. Merci pour la bonne idée. Maintenant, je serais quoi faire quand mon entreprise sera en faillite :
    – Je fais des caricatures
    – Le monde musulman sera enragé
    – Je brûle mes locaux en accusant les musulmans
    – Je ferais appel aux médias pour qu’il diffusent ce drame à la TV et sur Internet
    – Sous la prise de l’émotion, des moutons me feront des dons
    – Grâce à la collecte de fond, je relance mon entreprise avec une surveillance policière gratuite
    – Je crée des oeuvres tout en caricaturant (édition limitée)
    – Le matin même de sa sortie, je trouverais devant ma boutique mon troupeau de veaux, pardon de clients prêt à se battre pour acheter mon produit.
    – Je transférerais les bénéfices dans les paradis fiscaux et je m’achèterais une île pour pouvoir boire des cocktails pendant que les français feront la guerre contre les musulmans.

    Si les français gagnent, tant mieux, mes moutons seront conservés et assureront leur descendance.
    SI les musulmans gagnent, tant mieux, je créerais une autre entreprise où je caricaturerais l’ancien monde occidentale.

    • Vous oubliez la partie « Je suis blessé par balles et vois la moitié de mes copains se faire massacrer par deux sous-merdes ».

      Ceci étant dit : Mon dieu, je suis atterré de voir que les complotistes de bas-étage traînent sur odieuxconnard. Incroyable. Tragique. Désespérant. Effrayant.
      Il est tragique de voir qu’internet, une fois les utopies disparue, ne sert bien souvent qu’à encourager la bêtise la plus crasse.

      Voir les gens comme vous vomir leurs inanités un peu partout sur le web ne me rend pas confiant quant au futur de l’humanité.

      • Le problème avec les personnes comme vous, c’est que quand on cherche des informations ailleurs que dans les médias, on est de suite considéré comme des complotistes paranoïaques.

        En même temps, voulez-vous que je continue à faire confiance au gouvernement ? Ou à faire des dons à une entreprise qui s’est fait des millions d’euros de bénéfices en profitant de l’attentat et des victimes collatéraux ?

        Retournez sur BFMTV et de continuer à vous faire laver votre cerveau.

      • Le problème des gens comme vous, c’est qu’ils avalent n’importe quelle théorie débile avec le sourire, en se prenant pour des libres penseurs. Et que votre posture, soi-disant critique, vous enferme dans un dogmatisme digne de l’hôpital psychiatrique : rejet systématique de toute « théorie officielle » quelle qu’elle soit, fuite en avant pour justifier votre point de vue quand il se fait démonter par des gens sérieux.

        Enfin, je vous rassure :
        1 – Je ne regarde pas la télé.
        2 – Il est difficile de parler de dommages collatéraux quand la rédaction du Charlie Hebdo forme la majorité des victimes des attentats des derniers jours. Que toutes les grandes plumes du journal ont disparu. Que la survie du journal est tout sauf assurée. Mais bon, libre à vous de vous croire intelligente tout en tenant vos propos odieux.
        3 – Enfin et surtout, si vous pensez vraiment que Charb, Cabu et compagnie ont fait cramer leurs locaux, vous êtes bel et bien tarée. Si vous tenez vraiment à continuer à contrer le complot judéo-illuminato-maçonnique, je vous en supplie, allez le faire dans la vraie vie – si possible loin de la France – et laissez l’internet aux gens sérieux.

      • Et pour être tout à fait honnête, je n’ai pas encore rencontré de libre-penseur dans votre genre qui m’a épaté par ses brillantes capacités intellectuelles. Ce qui ne m’encourage guère à accorder du crédit au flot d’idioties que vous déversez à droite et à gauche.

        Entre les raisonnements foireux à base de « Mais c’est évident bordel ! Vous voyez pas !! », un niveau de culture générale proche du néant, et une vision du monde risiblement manichéenne (gentils/méchants, éclairés/mouton), vous et vos potes sont n’êtes généralement pas brillant.

        J’espère ne jamais avoir à dîner avec vous, de peur de bailler à m’en décrocher la mâchoire.

    • « SI les musulmans gagnent, tant mieux, je créerais une autre entreprise où je caricaturerais l’ancien monde occidentale. »

      Amandine c’est un nom de femme non? Le jour ou les intégristes gagnent tu perds le droit de travailler et gagne celui de fermer ta gueule.
      Mais c’est un détail puisque tu t’es fait tuer quelques lignes plus haut pour devenir riche. (attention il y a une faille dans ton plan)

      Autre détail, les locaux de Charlie Hebdo se sont déjà fait cramer avant, avec personne à l’intérieur, et ça n’a pas fait bouger grand monde, ni attiré aucun euros.


    • On notera encore l’uniformité et le vague des « musulmans », probablement tous rejetons de l’infâme Empire de la Musulmanie. Ha là là, la géopolitique, c’est compliqué.

      Et qui de mieux qu’un journaliste d’une publication obscure pour orchestrer le Ragnarök moderne entre « français » et « les autres, là, que je comprends pas quand ils parlent » ? Quelle meilleur moyen pour s’enrichir que de déclencher une guerre et de vendre un… journal, au lieu de, je ne sais pas, des armes ? Ou à peu près n’importe quoi d’autre ? Et puis, comme je tiens réellement à m’enrichir avec la presse, pourquoi m’ennuyer à vendre des millions de torchons figurant des photos de célébrités habillées (comme Paris Match), en maillot de bain (comme Closer) ou à poil (comme FHM) quand je peux faire des gribouillis avec des poils ?

      Vous êtes drôle.

  70. Et pendant ce temps, une loi liberticide a été instaurée, elle consiste à surveiller tout le monde sur internet sans demander l’avis d’un juge.

    Les musulmans sont loin d’être le seul de cracher sur les valeurs françaises. Le gouvernement nous chie tous dessus quelques soit nos origines. La loi démocratique ne s’applique pas aux émirs qui arrivent en France avec leurs femmes voilées intégralement, ah bah non, ils ont le pétrole ceux-là, c’est plus précieux que les valeurs de la République. C’est toujours le peuple qui subit la connerie. Il suffit juste qu’on arrête de payer les impôts pour arrêter cette machine marchande totalitaire.

    Et ne venez pas me parler de la marche républicaine qui n’est rien d’autre que du néant. Des sionistes et des qataris ont participé à cette marche pour soit disant défendre le terrorisme et la pseudo liberté d’expression. Maintenant, allez voir ce qui se passe en Palestine, toujours des bombardements. Et allez faire la moindre critique sur l’islam au Qatar, vous en sortirez pas vivant du pays.

    Belle liberté d’expression et dire qu’avant les élections, la majorité était contre le gouvernement. Comme le disait de De Gaulle, la France est un pays de veaux.

  71. Cher Monsieur l’OC, j’en réfère à votre sagesse pour savoir s’il est encore possible d’être Charlie.
    Alors ouiiii certes, j’arrive un peu tard mais du coup je peux affirmer sans hésiter que cette décision sincère ne procède pas du tout de l’adhésion à un élan général (ce qui pourrait sembler vaguement opportuniste) mais d’une riche réflexion interne. Ca ne dérange personne si on refait la minute de silence ?
    Non c’est sûr, j’hésitai au début mais maintenant je suis convaincu. L’islam est notre ami ! Les femmes voilées, elles le veulent, les lapidations et les mariages arrangés, c’est du bourrage de crâne, les invasions (l’Espagne par exemple), c’est le fait des extrémissss et les églises brûlées, ce sont les normes électriques foireuses, les 2000 mecs morts dans les villages récemment, c’est du pipeau et bon sang, il n’y a rien de si méchant dans tout ça.
    Par contre tirer le portrait du mec à l’origine du bouzin, c’est INQUALIFIABLE !
    Alors ouais, sans hésiter, je suis Charlie.
    Et non je ne descends pas de mon avion déguisé en Dalladier !

    • Shades, ou plutôt le CONcitoyen. Y a t-il encore des gens qui font confiance au gouvernement ?

      Puisque que toi, cerveau sorti tout droit de BFMTV, tu mets les musulmans la cause des problèmes de tous les maux sur Terre. Et bien moi, français, je vais te dire tous ce que font les autres:
      – Multiples guerre en Afghanistan, Irak, Iran pour piller les ressources
      – Invasion inutile au Mali
      – Terrorisme à Gaza, et oui même des enfants y passent
      – Promesses encore une fois non tenu
      – Plus de 2000 milliards de dettes
      – Portes ouvertes à une immigration incontrôlée
      – Financements des rebelles syriens (Fabius)
      – Hausse des taxes, des impôts
      – Prisons où on élève les futurs potentiels terroristes

      Je te rappelle que les frères Kouachi avaient toujours leurs nationalité française, quelques soit leur passé douteux.
      Mais c’est toujours la faute des musulmans tout ça, hein.
      Tu es contre l’islam, c’est simple, tu dégages les musulmans de France. À ton avis, pourquoi le gouvernement garde les musulmans/arabes/racailles en France ? Pour que des CONS comme toi puissent s’en prendre à eux au lieu de s’en prendre aux vrais responsables. Les élites rigolent de vous tous pendant qu’ils mangent du caviar ensemble.

      Alors tu es charlie, donc tu es aussi CON que la plupart des français qui votent pour l’UMPS.

      Charlie, comme le gouvernement, je les emmerde, je les chie dessus, je ne paie plus d’impôts car je ne suis plus esclave de l’État. Et qu’on ne vienne pas me bourrer le crâne par de futurs attentats commis par des islamistes sanguinaires arriérés sortis tout droit du moyen-âge.

      Je rappelle que Merah avait la nationalité française, et que la France était une zone d’entrainement pour lui. Avec vos impôts, vous l’avez nourri, élevé, radicalisé, équipé et vous payez les conséquences de vos conneries.

      D’autres menaces arriveront en France, vous accuserez toujours les mêmes et le gouvernement pourra mettre facilement en place plus de lois liberticides pour le peuple abruti.

      Vous êtes Charlie, vous défendez la liberté d’expression à un point où on peut cracher sur tout et n’importe quoi, alors ça ne devrait absolument pas vous gêner que je dise que la France est un pays de merde, que les citoyens sont des esclaves de pacotilles, et que « je suis charlie »= »je suis pitoyable ».

      Vous avez deux choix, soit vous brisez vos chaînes mentaux, soit vous donnez vos trous du cul à l’État. Dans les deux cas, je n’ai rien à gagner ou à perdre.

      • « Invasion inutile au Mali »

        J’ai arrêté de lire là. Va donc dire ça aux Maliens, avant de faire le preux chevalier derrière ton écran.

      • Meneldil, celui qui commente un commentaire sans le lire en entier.
        Il y a une différence entre la réalité et la propagande diffusée à la TV.
        L’argent, c’est le nerf de la guerre.

        France Débile Dictatorial.

  72. Perso je m’en foutais complétement du journal avant les événements (je ne connaissais même pas son existence), je m’en foutais quand j’ai appris pour l’attentat et maintenant je m’en fous toujours, c’est ça aussi la liberté d’expression, le droit de ne rien en avoir à carré d’un fait que d’autres trouve important. ^_^


  73. Bonjour,

    Pour me présenter correctement, je suis Mlle Rose prêteur privé i donner prêt à 2% par an. Cette opportunités financières à votre porte, se appliquent aujourd’hui et obtenez votre prêt rapide. Il ya beaucoup de possibilités là-bas à la recherche d’une assistance financière et partout, et même maintenant, ils ne sont toujours pas en mesure d’obtenir. Mais cette opportunité financière à votre porte et en tant que telle, ne peut pas se permettre de manquer cette occasion. Ce service offrira deux individus, les entreprises, les hommes et femmes d’affaires. Le montant du prêt varie disponibles à partir de ne importe quel nombre de votre choix pour plus d’informations, se il vous plaît nous contacter par email: missroseloanfirm@hotmail.com
    Formulaire à remplir une demande de crédit et le retourner.

    Nom et prénom ………………………………

    Numéro de téléphone personnel ……………………….

    Pays …………………………………….

    Adresse ………………………………..

    État …………………………

    Age ………………………………………

    Avez-vous demandé avant? ………………. – ….

    Statut ……………………………

    Le montant du prêt nécessaire sous forme de prêt ……………………………….

    Prêt …………………………… terme

    Occupation ………………………………

    Revenu mensuel ………………………..

    Confirmant ces détails, nous vous enverrons nos conditions, avec le calendrier de remboursement et si vous acceptez, vous sommes à recevoir un prêt dans les 48 heures. Dépend de sa gravité et l’urgence à obtenir le prêt.
    Je suis heureux de faire parvenir votre réponse rapide,

    Cordialement,

    Mlle Rose

    • J’être pas bien surement de la comprenette universel quand au comment de la quantitude extremitude du pourquoi altavista googletranslate odieux connard, mais sinon tout pareil ?

  74. Dites, cher Odieux, le commentaire au-dessus, c’est pour recruter des stagiaires? Je cite: « Ce service offrira deux individus, les entreprises, les hommes et femmes d’affaires » Ou c’est l’équipe de Charlie Hebdo post-mortem qui revient faire du comique de l’absurde dans ces commentaires qui n’en finissent plus de dire, contredire, interdire, et finalement ne plus rien dire grand chose? :-)
    Moi, en tout cas, j’ai ri, et cette article dessiné laisse de la place à la réflexion personnelle… Ce qui en soi est un mérite énorme! Et je soupçonne que cet article n’est qu’un coup de gueule humoristique sur une petite partie du sujet, parce que faire un article de cinquante pages n’y suffirait pas… Serais-je en train de déceler une once d’humilité dans votre approche? On m’aurait donc menti sur votre Odieuse Connerie? Où va le monde et que font les pouvoirs publics?!?!

  75. C’est une arnaque pour extorquer de la thune, ça j’ai compris. Mais quand je vois le pseudal, je me demande bien ce qu’elle finance cette thune …
    En plus zéro crédibilité, la religion musulmane interdit les prêts avec taux d’intérêt.

  76. Il faut relire cet article et ses commentaires maintenant, six mois plus tard. Tout ça c’était bien joli le 7 janvier et s., vos aphorismes intelligents et définitifs, les sanglots longs des violons de l’hiver qui berçaient vos cœurs d’une langueur bien amère, votre refus de voir que tout simplement des misanthropes vindicatifs et armés avaient assassiné des misanthropes un peu naïfs et désarmés comme l’annonçait l’Évangile (Matthieu 26-52) : « qui vit par la misanthropie périra par la misanthropie ».
    Bon et maintenant, après les récupérations politiciennes éhontées, après tant de brutalités ordinaires qui se sont passées depuis six mois, après les attentats du 26 juin passés inaperçus parce que c’était l’anniversaire de ce blog, vous dites quoi ? Vous dites « je suis l’usine à gaz ? Je suis l’hôtel bienvenue ? Je suis… »
    Vous êtes quoi, en fait ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s