A deux, c’est mieux.

« Les amis, vous avez déjà quatre clés ! C’est plutôt pas mal à ce stade du jeu ! »

La petite équipe se félicite bruyamment au milieu du fort dans lequel le vent marin s’engouffre en sifflant. On se frappe les épaules, on rit des mésaventures d’un compagnon lors d’une précédente épreuve, et puis, enfin, il faut redevenir sérieux, car l’aventure doit reprendre. Le présentateur reprend, théâtral.

« Jusqu’ici, vous vous êtes plutôt bien débrouillés. Mais à présent, voici venue l’épreuve de l’énigme du Père Fourras, légende de Fort Boyard.
– Ho non ! 
– Si. Et pour cela, vous allez devoir désigner ensemble celui qui vous représentera au sommet du fort pour résoudre la question qui lui sera posée. Alors, Tex, vous qui êtes capitaine ?
– J’hésite entre Evelyne Dhéliat et Kev Adams. 
– Han nan ! 
– Vous êtes bien gentils mais on n’a personne d’autre !
– Ben, si, il y a Odieux. Hein Odieux que vous voulez bien aller nous résoudre l’énigme, tout ça ? »

Toutes les têtes se tournent vers le dernier équipier, occupé à fumer son cigare accoudé à la rambarde de la passerelle du fort.

« Pardon ?
– On disait que vous pourriez au moins aller résoudre l’énigme du Père Fourras.
– Non merci.
– Mais allez quoi ! Vous avez déjà séché toutes les épreuves physiques !
– Et salir mon costard ? Non merci.
– Non mais qu’est-ce que vous êtes venu en costume de ville aussi, hein ? Et puis d’abord, qu’est-ce que vous faites à Fort Boyard si c’est pour ne pas aider l’équipe ?
– Ben je ne sais pas vous, mais moi, une émission où l’on instrumentalise des gros et des nains qui passe à une heure de grande écoute, ne manque que Pépita et j’écris une lettre d’amour au service public pour son bon goût. 
– Odieux !
– Roh, ça va, ça va… de toute manière j’ai fini mon cigare. Bon, où il se cache votre petit vieux ? 
– Le Père Fourras vous attend en haut du fort, Odieux. Bonne chance, votre équipe compte sur vous ! »

Quelques minutes plus tard, au sommet du fort.

« Salut Papy. Alors, pas trop sec avec tout ce sel dans l’air ? 
– Espèce de petit… hem, broum broum. Bien, j’ai une énigme pour vous, jeune aventurier.
– Mais, je vous écoute mon vieux. »

Le Père Fourras lève les mains au ciel et débute de sa voix la plus grave :

On ne peut me gagner
Mais on rêve de me perdre
Avec, on naît
Car quelqu’un l’a donnée
Pourtant, elle n’est pas reçue
Tantôt sacrée, tantôt mal vécue

Qui suis-je ?

Il y a un long moment de silence, durant lequel l’honorable vieillard suspend sa précieuse clé au-dessus de la fenêtre dans l’attente d’une réponse qui le satisfasse. Enfin, son interlocuteur après s’être longuement frotté son mauvais rasage finit par répondre.

« Dites-donc vieux grigou…
– Oui ?
– On ne serait pas en train de parler de votre virginité ?« 

Un écho indigné monte du bas du fort alors que les sourcils broussailleux du vieil homme se froncent, entraînant avec eux tous les plis de son visage parcheminé.

« Ho, nom de Dieu ! Depuis le temps que j’attendais que quelqu’un la trouve ! Des années que je suis coincé ici avec des mérous pour seule compagnie ! Saviez-vous que le pou de mer était aussi une forme de MST ? Tenez, attendez que j’vous montre… rah… foutue bure !
– Okay, je vais doucement reculer et vous allez sagement rester ici grand-père. Et puis la clé, vous savez quoi ? Vous la gardez, hein, je n’y touche même pas avec des pinces monseigneur.
– Attendez Odieux ! En fait, je… tout ça était un appel à l’aide. J’ai besoin de conseils je… toutes ces années à poser des énigmes et la plus grande de toutes m’échappe encore : les FEMMES !
– Ah.
– Dites-moi, dites-moi comment trouver la clé de ce secret !« 

Il n’en fallait pas plus pour que je dégaine mon smartphone et propose une solution toute simple et bien connue des lecteurs de ce blog : se rendre sur les sites de séductions pour voir si à tout hasard, ceux-ci n’auraient pas encore réussi l’exploit de s’enfoncer un peu plus dans la vase de leurs propres conseils. Décidément : quels beaux sites.

________________________________

234829-bienvenue-au-paris-tuning-show

Si l’on en croit la théorie des séducteurs, une belle (hem) voiture suffit à tout. Vous la garez n’importe où et quand vous revenez mais, raaaah, dégagez les filles, ça suffit de vous frotter sur ma bagnole, j’aimerais rentrer chez moi maintenant, j’en ai assez de tout ce succès !

Nombreux sont ceux qui ont rêvé de la corne d’abondance. Rares sont ceux à en avoir trouvé une. Et pourtant : si je ne suis pas sûr qu’artdeséduire.com ou autre vienne directement d’Amalthée, il est difficile de nier qu’une chèvre doit être à l’origine de pareille collection de merveilles. Imaginez un site où à chaque fois que vous rafraîchissez la page, il y a quelque chose de nouveau qui vous arrache les rétines. Oui, les sites de séduction sont de ceux-là. Et comme malgré les précédents bashings, l’aventure continue, on aurait tort de se priver.

Alors, lectrices, je sais, qu’il est dur pour vous de voir ainsi dévoilés avec facilités tous les secrets de vos petits coeurs qui battent la chamade à chaque fois qu’un de ces gentlemen vous sort le désormais fameux « Combien coûte ton cul ? » mais hélas, le coffre à mystères de votre cœur est désormais grand ouvert devant la clé de leur talent, et il me faut bien révéler au monde ce qu’il en est. Alors, comment vous draguer ?

Découvrons-le ensemble.

Car comme le disait le voisin de palier d’artdeséduire.com, séductionbykamal (mais si, vous savez, le site où l’auteur poste des photos de Spartiate triste quand il a des problèmes de digestion) ici :

« J’ai une belle voiture. J’ai réussi ma vie professionnelle. Mon CV rendrait vert de jalousie n’importe quel gars. Je porte même les dernières nouveautés de chez Armani ! Pourquoi n’est-elle pas raide dingue de moi ? Pourquoi suis-je encore seul ?? »

C’est vrai ça, pourquoi ?

Et en suivant ce raisonnement : pourquoi tout ce qui est dénué de chromosome Y n’est-il pas complètement transi d’amour pour David Douillet ? Un bien grand mystère, amis séducteurs. Peut-être n’a-t-elle pas vu la voiture d’assez près ? Ou que le doux mugissement du pot d’échappement ne lui parle pas, à cette inculte ? Quant à votre job de trader chez Fuck & Fuck Brothers Inc, pourquoi ne transforme-t-il pas le petit cœur de l’être aimé en compote ? C’est à n’y rien comprendre ! Du fric et des bagnoles, qu’est-ce qu’elles veulent de plus ? Hein ? Non mais ho ?

Hé bien Kamal a des réponses. Et pas qu’un peu. Avec par exemple, une arme secrète :

Le regard copulatoire.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Pendant ce temps, chez les X-Men.

« Vite les amis ! Magnéto fait encore des siennes ! J’ai besoin de volontaires !
– Moi, Cyclope, j’en suis ! Grâce à mon regard laser, je peux détruire l’obstacle le plus résistant ! Voyez ce mur… hop ! Explosé !
– Excellent ! Qui d’autre ?
– Moi, Gorgone ! Grâce à mon regard pétrifiant, je peux transformer n’importe quel être en pierre. Voyez ce ragondin… hop ! Pétrifié !
– Parfait ! Est-ce tout ?
– Non ! Il y a moi, Kamal ! Grâce à mon regard copulatoire, je peux copuler d’un simple regard ! Voyez plutôt, professeur Xavier ! Hmmm… aaah… ooooh oui….
– Mais ! Enfin ?!
– Ouiiii… hmmmm… c’est si bon ! Raaah…
– Nom de… regardez ailleurs ! Arrêtez, je me sens sale ! 
– Ho ! Ho ! Ho ! Aaaaaaaaaaaaaaarhhhhhh ! Haaa… haaa… haaa la vache… je… bon sang, je crois que je viens de détruire mon slip.
– Okay. Quittez cette école. Maintenant. »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

le-professeur-xavier-fera-son-grand-retour

« Ecoutez, éjaculateur précoce n’est pas un pouvoir mystérieux, alors il faut rentrer chez vous, d’accord ? »

Et que faut-il pour le regard copulatoire, afin qu’une jeune demoiselle se sente soudain envahie de la chaleur enivrante de l’amour ?

Que votre regard soit le plus sexy possible en élargissant vos pupilles.

Je crois que quelqu’un vient de recommander de prendre de la drogue. En même temps, il en faut pour lire des trucs pareils. Et pour les écrire plus encore. En tout cas, Mesdames, votre secret est percé à jour : sitôt qu’un type vous regarde fixement avec les pupilles dilatées, vous perdez tout contrôle sur vous même, déchirez vos vêtements en psalmodiant son nom et devenez folle de lui, comme l’indique le titre de l’article. Et si en plus il sort un couteau pour vous ordonner de filer votre sac pour qu’il se paye sa dope, alors là, vous vous évanouissez de plaisir. Quelque chose comme ça.

Heureusement, d’autres conseils vous guident, Messieurs, pour ne pas vous arrêter en si bon chemin.

Flippé à l’idée de ne rien avoir à dire ?

Ecoutez attentivement sa façon de parler pendant que vous discutez avec elle. Et plus spécialement les mots des phrases inhabituels qu’elle prononce. Demandez-lui de vous en dire plus à ce sujet.

Passons sur le désormais légendaire « Pour parler à une fille, parlez à une fille » qui laisse entendre que M. de la Palice a fondé une école de coachs en séduction pour qu’on se retrouve avec pareils résultats. Mais surtout, notez : il faut se concentrer sur les « mots des phrases inhabituels qu’elle prononce« . Mystérieux mots des phrases ! Tenez, mettons qu’elle ne s’intéresse pas à des sujets comme les voitures ou votre CV, la sotte. Essayez de feindre l’intérêt pour ces mots mystérieux dont vous ne comprenez pas le sens. « Tu es en doctorat ? Moi en Armani. C’est dans quelle boutique que tu les trouves ? » « Alors comme ça tu t’intéresses à l’archéologie ? J’y suis allé, deux fois. Ah, la vie de trader ! T’ais-je parlé de ma voiture ? » « Je suis un Jean-Foutre ? Merci, c’est très joli. C’est portugais ?« 

Les filles, n’oubliez pas : attention avec vos mots des phrases. Ne faites pas n’importe quoi. Après vous perdez tous ces as de la séduction et ils sont tout perturbés. Et vous ne voulez pas ça, n’est-ce pas ?

Cela dit, ça marche dans les deux sens.

« … et c’est comme ça que j’ai dû quitter la Kriegsmarine avant que les Russes n’arrivent.
– Hooo, Odieux ! Hihihihi ! Quelle histoire passionnante ! Pourriez-vous m’en dire plus sur la qurigzmarine pendant que je monte sur vos genoux ? »

A ce stade, vous êtes sûrement en train de vous dire que j’exagère.

Attendez… voyons voir… comment fait-on une capture d’écran déjà ? Ah, oui. Hop.

Hihihihihihihi

Vous avez compris ? Les sujets sérieux comme les factures, c’est pour les hommes avec des poils, des cravates, et parfois des poils sur la cravate. Les femmes n’ont pas de factures. Non. Nooooon. Si elles en touchent une, la facture se transforme en nuage de papillons. C’est d’ailleurs comme ça que je profite de mon luxueux train de vie : j’ordonne à mes stagiaires de se rouler dans mes relances d’huissier. Ca marche à chaque fois. par contre après, préparez le baygon quand même, parce que les papillons, ça va bien cinq minutes, hein.

N’oubliez donc pas Messieurs : pour faire craquer les filles, parlez-leur shopping, ça marche à chaque fois. Voire de leur plate des plus raffinés (l’auteur fait ici référence à cette armure de plates Hello Kitty trouvée chez l’armurier et qui rendra Sandra trop jalouse au tournoi du roi ! Hihihihihi ! Parce que elle, sa cotte de mailles lui fait un de ces culs, la hooooonte huhuhuhihihi !). Et avec ça, grosse adrénaline, comme nous le dit l’article. Oubliez le saut en parachute : parler chaussures avec une inconnue vous rendra ivre de sensations bien avant.

Par contre, si elle commence à utiliser des mots inhabituels dans ses phrases, Messieurs n’oubliez pas de rester prudent.

La Life, quoi.

Mais, mettons.

Vous avez suivi les conseils de nos bons amis, vous avez tout bien appliqué sans suer trop fort, et en face de vous, vous avez une créature qui d’après tous vos indicateurs, paraît non seulement être du sexe féminin, mais en plus, produit des gloussements aussi bruyants que mystérieux à chaque fois que vous prononcez le mot « sandalette ». Vous avez son attention ? Il est temps de « sexualiser la conversation » pour lui faire comprendre avec toute la subtilité qui vous caractérise que si vous prenez plaisir à parler fringues avec elle, vous aimeriez plus encore les lui retirer.

J’en profite ici pour laisser le temps à toutes les lectrices qui à ce stade du récit, voudraient sauter par la fenêtre, d’appeler le 18.

Sauter par la fenêtre parce que vous voyez tous vos secrets éventés, hein. Pas parce que c’est consternant. Après tout, nous parlons d’experts en séduction qui vendent des prestations, alors ils doivent s’y connaître quand même. J’espère juste que leurs clients ne pensent pas à faire se rouler leurs nouvelles conquêtes sur les factures desdits coachs, sinon ça va vite être le bazar, mais passons et allons donc voir comment Art de Séduire nous propose de faire monter la température grâce à son fort bel article : Comment sexualiser simplement vos conversations grâce à la routine A deux, c’est mieux.

A ne pas confondre avec l’article « A un, c’est païen » écrit par Christine Boutin.

Salut à tous, on a décidé aujourd’hui de lever le voile sur une des techniques de conversation qu’on préfère avec Eros. On l’a utilisée de temps à autre car elle est hyper puissante pour créer une connexion émotionnelle instantanée. Si nous l’avons « inventée », on ne peut pas non plus déposer un brevet dessus : cette technique de conversation est tellement simple à utiliser qu’un gamin de 12 ans aurait pu y penser.

Attention, ces Messieurs vont vous faire découvrir une méthode qu’ils ont inventée, et qui est de leur propre aveu, du niveau d’un enfant de 12 ans. Je ne suis pas sûr que ce soit ce qu’ils aient voulu dire, mais comme ils le disent, on aurait tort de se priver. J’ignore quelle technique de conversation ils vont nous présenter, mais niveau technique de communication, on repassera. En attendant, tremblez, gourgandines, car cette technique est « hyper puissante ». Attention donc à ne pas lire cet article de trop près, le souffle de la surpuissance pourrait vous blesser.

Car déjà, le site nous annonce que cette technique est en faite une « routine ».

Alors, qu’est-ce qu’une routine ? Toujours bien se brosser les dents avant d’aller dormir ? Faire ses courses chez Franprix le jeudi à 18h20 ? Prendre soin de camoufler ses empreintes après avoir enterré une ex ? Non. C’est mieux que ça.

Une routine, c’est quoi ? C’est un bloc de conversation à insérer dans votre interaction avec la fille. Certaines routines sont utilisées pour créer du confort, pour mettre les filles à l’aise. D’autres routines sont utilisées davantage pour faire rire, ou pour passer pour un mec mystérieux.Là, la routine « à deux c’est mieux » est taillée pour la sexualisation, pour vous permettre d’aborder des sujets plus couples, plus chauds, plus sexe.

« Un bloc de conversation à insérer dans votre interaction avec la fille ».

Ah oui.

Ben non. Faudrait pas avoir une conversation un minimum naturelle, non, c’est connu, ça ne marche pas. Mieux vaut envoyer des réponses préconçues. Un peu comme dans un quelconque jeu vidéo où il y a des réponses pré-tirées pour gérer les dialogues, quand bien même vous avez tous envie de répondre « ET POURQUOI TU VAS PAS LE CHERCHER COMME UN GRAND, TON BÂTON MAGIQUE ? ET QU’EST-CE QU’IL FOUT DANS UNE GROTTE, DIS ? » alors que les deux réponses possibles sont « Je retrouverai votre sceptre, Iarl » ou « Je reviendrai plus tard« .

Bros gater

Bros Gate, le premier jeu de rôles intégralement basé sur l’univers des coachs en séduction.

Bref, la femelle se laisse aisément feinter par des réponses préconçues. Mais alors, de quel type ?

Voilà des exemples que vous pouvez utiliser pour faire durer la conversation jusqu’au bout de la nuit.

Manger tout seul ou à deux ?

Voyager tout seul ou à deux ?

Aller aux toilettes, à deux c’est mieux ?

Attendez…

Est-ce que je viens de lire « Aller aux toilettes, à deux, c’est mieux ? » comme proposition de sujet pour « sexualiser » une conversation ? Ah ben nul doute que quand vous allez lui parler de la théorie de la synchronisation des ploufs ou le concours de pets avec votre cousin Kévin au collège, la demoiselle aura une folle envie de vous, là, tout de suite, et vous hurlera « Parle-moi de caca ! » en vous mordillant l’oreille. Si c’est une soirée scatophile, ça peut marcher, sinon, je crains que ce ne soient les conseils de ce site qui ne soient du niveau de la scatophilie. Mais enfin ?

Bon, mettons que vous vous disiez que cette histoire de popo en duo, c’est moyennement sexy (allez savoir pourquoi), que propose Art de Séduire pour amener discrètement la conversation ?

Le mieux pour utiliser une routine, c’est toujours de l’inclure dans la conversation, quand vous êtes en train de délirer avec la fille ou le groupe de personnes avec qui vous êtes. Et là, vous lancez « innocemment » le sujet.« Oh l’angoisse ! Trop déprimant ce mec seul au bar, regarde… Boire, c’est mieux à deux ! En même temps, presque tout est mieux à deux ! Sauf dormir… c’est tellement mieux de dormir seul ! Votre wingman : « Mais toi t’es tellement con… Dormir seul, et les câlins ? Et la tendresse ? Non mais sérieusement, vous en pensez quoi les filles ? »

Ah oui. Là, vraiment, elles ne verront rien venir grâce à l’astuce du « Wingman » (n’oubliez pas les enfants : plus il y a d’anglicismes, moins c’est crédible) qui amènera tellement habilement le sujet, que voilà ce qui a de fortes chances de se passer.

  1. Une fille va froncer les sourcils et silencieusement regarder les autres
  2. Les autres vont signifier par des signes de tête qu’elles approuvent
  3. Les filles quittent le bar sans dire un mot pour se diriger vers la carrière de pierres la plus proche
  4. En une nuit, elles bâtissent l’équivalent grandeur nature de Minas Tirith
  5. Au petit matin, l’une d’entre elles apparaît sur les murailles pour annoncer qu’elles ne sortiront plus de leur cité tant que les dragueurs de la nuit précédente fouleront cette terre
  6. Potentiels tirs de catapulte pour repousser les assaillants venus demander si Minas Tirith, à deux, c’est mieux ?
  7. Célibat

Là encore, la technique est tellement subtile : « Hmmm, j’ai envie de mettre une fille dans mon lit… hey, si je lui parlais de filles dans mon lit ? Elle ne verra rien venir !« 

Subtil, on vous dit.

Et encore, je ne vous parle pas de 5 idées pour surprendre les femmes au premier rendez-vous.

Où notre affaire commence par un appel d’urgence, que dis-je, le Blue-balls Signal plaqué contre les nuages.

Guillaume m’avait appelé tout affolé : « Bon, coach, je fais quoi du coup ? Restaurant, ciné et dernier verre chez moi OU ciné, restaurant et dernier verre à la maison ? »

Visiblement, Guillaume avait l’autonomie d’un piñata. Mais là n’était pas la question – existentielle – de nos héros. Car son sage coach descendit alors de la montagne pour lui proposer plusieurs manières de surprendre une fille. Et aucune d’entre elles n’impliquant une pelle, ce qui prouve bien que l’on a affaire à une bande de fanfarons. Puisque, alors, comment surprendre une fille ?

#3 Pour la surprendre, rien de tel qu’une surprise !

Ce n’est plus Monsieur de la Palice au stade où nous en sommes. C’est une sorte d’allégorie textuelle d’un cerveau qui s’éteint. Parfois, je pense à la mort. Et aussitôt, je vois une page d’Art de Séduire. C’est fou.

Surprise 1 : Lui donner rendez-vous à 5 minutes à pieds de l’endroit où vous voulez l’inviter

Surtout s’il fait moins 10, c’est beaucoup plus rigolo. N’hésitez pas à arriver en retard : à ce qu’il paraît que les gens en hypothermie sont vachement moins regardants quant à vos qualités de séducteur.

Surprise 2 : Passer devant une machine à bonbon, les tireuses à 1 ou 2 euros et lui achetez une surprise dans la machine « J’espérais que ce serait une bague pourte demander en mariage pour la soirée… »

« Et moi j’espérais que ce soit des baskets pour me barrer en courant. »

Ou alors, c’est vraiment une bague qui sort. Et j’imagine bien le type qui a trop lu le site complètement déstabilisé qui se met à suer très fort.

Surprise 3 : Sortir un Kinder surprise de votre poche en lui disant : « J’ai lu sur un site de conseils en séduction qu’il fallait faire des surprises… »

Ça peut marcher si elle a 6 ans et que la police est loin. Sinon, vous venez juste de révéler que vous étiez une grosse buse. C’est ballot. La prochaine fois, au moins, mon garçon, dis que tu l’as lu dans Okapi, même avec ça tu auras l’air un peu moins con-con.

kinder-surprise-10620242dkypv

Rappelons que cette stratégie est inapplicable aux Etats-Unis puisque les Kinder Surprise y sont interdits pour protéger les enfants. Contrairement aux fusils d’assaut, donc.

Autre conseil utile ?

Elle ne vous aimera pas si vous l’humiliez dès votre premier rendez-vous…

Alors qu’au deuxième, elles adorent se faire humilier. Je suis sûr que vous rougissez derrière votre écran rien qu’à cette idée. Non mais vraiment, qui écrit ce genre de conneries ?

Bon, et vraiment parce que c’est vous, une dernière pour la route via un article qui compare règles du marché économiques et meufs, ouais gros.

L’idée pour plaire aux filles est de devenir unique, indispensable, incomparable. 

Votre unicité peut venir de vos fringues bizarres que vous assumez à fond. 

Vous pouvez vous démarquer des autres avec un phrasé différent (technique 50 Cent ou Eminem, des flows nouveaux

Vous pouvez décider de vous ancrer dans une époque particulière (décorer votre appart en mode baroque, moyen-âge, Belle Epoque, rétro 60s ou complètement futuriste)

Et vous pouvez même cumuler les trois.

Ainsi, au lieu de débarquer habillé comme tout le monde, invisible et malheureux au milieu de la foule, Messieurs, pour mieux déclarer « Alors meuf ? Tu couches ? » grâce aux habiles techniques enseignées sur Art de Séduire, vous pouvez faire une combo fringues étranges, phrasé mystérieux et époque particulière. Exemple :

« Céline ! Tu as vu le mec qui vient d’entrer ?
– Celui avec le pantalon bouffant et les grelots sur la tête ? C’est… comment dire ? Différent. Voilà. 
– Mais c’est pas celui qui t’as demandé si tu couchais la semaine dernière ? 
– Si mais chut, attention, il vient vers nous.
– Hola, volupteuse dame ! Pardonnez instrusion, mais y souhaiste conster fleurette, car troubadour !
– Casse-toi, Jacques.
– Colère qui parle ! Que mes mots y apaisent vostre esprit !  
– Tu vas encore me demander de coucher ou me demander si à deux c’est mieux ?
– Nenni, malheureuse ! Y souhaiste simplement désposer nectar mien dans lune vostre, y si aube poindre au tard sur couche nostre, te coller une bonne grosse pétée après une clope qui… ah, merde ! C’est chaud à tenir cet accent à la con. Non mais sinon, tu veux pas qu’on baise ?
– Non.
– Mais j’ai des grelots, quand même.
– C’est ce qu’a dit ton ex.
– Hein ? Mais non puisque je ne m’étais jamais déguisé en troub… aaaaaah, okay, j’ai compris. Putain, il faut que j’appelle mon coach Art de Séduire ! Cette fille est suspecte. Elle ne parle ni de fringues, ni de lits, ça doit être une sorte d’erreur dans la matrice. Qu’est-ce que c’est que ce bazar ! »

Non, vraiment Art de Séduire : vos conseils sont tellement merveilleux.

Du coup, je crois qu’on va s’en arrêter là pour aujourd’hui. Encore bravo les mecs, ne changez rien.

Et encore, on aurait pu parler de « Je récupère mon ex« . Mais comme chacun sait que pour cela, il suffit d’une carte, d’une boussole, d’une pelle et d’un bidon de lubrifiant, inutile de s’apesantir sur le sujet. Quant à mes lectrices qui m’ont demandé si j’allais parler de Julien Blanc, le coach en séduction qui prônait de forcer les filles parce qu’elles aiment ça, hinhinhin, n’oubliez pas les filles :

  • Quand un coach en séduction porte la casquette, c’est déjà qu’il y a un problème
  • Quand un coach en séduction est suffisamment lourd pour que les blindés soviétiques s’inspirent de son blouson, c’est non
  • Quand un coach en séduction vous explique qu’il vous force pour votre bien (et ce n’est pas le premier), n’hésitez pas à lui susurrer ces deux mots doux à l’oreille « torsion testiculaire« .
  • Et de manière général, quand qui que ce soit est coach en séduction ou disciple de ces êtres, lancez vos boules de fumée ninja. Ou vos grenades-macarons (vous restez des filles, vous n’avez le droit d’être violentes que si c’est de la violence coquette, non mais)
Jeulourd

Jeu : parmi ces deux images se cache un truc blindé qui aime bien passer sur les gens. L’autre est un char russe. Sauras-tu le retrouver ?

Et s’il se débat à l’évocation de la torsion précédemment évoquée, n’oubliez pas :

C’est pour son bien.

________________________________

Quelque part, dans le futur.

« Alors tonton Tex, comment elle s’est finie ton histoire ?
– Hein ? Où en étais-je les enfants ?
– Le Père Fourras, déçu par les conseils pourris d’artdeséduire.com venait de lancer la clé qu’Odieux était venue chercher dans l’océan ! Alors du coup vous avez perdu l’épreuve ?
– Non, parce qu’Odieux a balancé le pacemaker du Père Fourras dans la foulée en lui hurlant « Plonge si tu veux vivre ! ». 
– Hoooo ! Et alors, et alors ?
– Il a bien fallu qu’il plonge.
– Il a ramené la clé ?
– Allons les enfants ! Un saut de près de 20 mètres, à son âge ! Il a fait un de ces plaqués… tout ce qu’on en a retrouvé, c’est sa barbe prise dans l’hélice d’un pêcheur. A ce qu’il paraît que le reste a été dévoré par des mérous jaloux, mais je n’ai jamais bien compris. 
– Et du coup, comment vous avez fait pour gagner ?
– Odieux a demandé à son fidèle Diego d’apporter son pied de biche. Ils ont forcé le placard du Père Fourras. On a gagné avec un total de 17 clés.
– L’association que vous souteniez a dû apprécier !
– Hélas les enfants, Odieux a refermé les grilles sur nous pendant que nous accumulions les boyards. Il a promis de nous ouvrir si on lui faisait passer le pactole au travers des barreaux.
– Et vous avez trouvé un plan pour vous en tirer !
– J’étais avec Kev Adams ! Déjà qu’il a du mal à faire une blague, alors un plan, dis !
– Alors, qu’avez-vous fait ?
– On lui a filé les boyards. Puis, il s’est enfui sur un hors-bord. La dernière fois que j’ai entendu parler de lui, il commandait un slip en diamant chez son tailleur.
– Mais, et vous alors ?
– Ben, le temps est arrivé à sa fin.
– Et ?
– Ben les tigres sont revenus.
– Et ? »

Tex se leva et fit un tour magistral sur lui-même.

« Et les enfants, c’est comme ça que j’ai perdu les deux bras !« 

73 réponses à “A deux, c’est mieux.

    • Les scénaristes des blockbusters américains passent leur temps à nous parler de merde, donc, selon Art de Séduire, ils sont maîtres dans l’art de la séduction.

  1. Il est quand même surprenant qu après autant de vos articles sur le sujet, vous trouviez encore source d inspiration pour ecrire sur le même site, et avec brio!

    Avez vous pensé à envoyer une caisse de brandy (ou un bidon de bière bon marché, qui sera certainement mieux apprécié) afin de les remercier pour un tel filon de savoir moderne?

  2. Ben zut alors…j’ai tenté le regard copulatoire sur ma femme, histoire de vérifier ma position de mâle dominant avec du poil….et tout ce que ça a déclenché c’est « c’est quoi ce regard fente de cul? »
    échec épique

  3. En tant qu’habitante de la cité éponyme, je me demande si « Fourras » au lieu de « Fouras » est une erreur involontaire ou bien un subtil calembour pour ce pauvre père qui ne fourra pas grand chose.

  4. Hélas, triple hélas, dans mon désarroi et ma profonde tristesse, j’avoue avoir déjà eu affaire à « recuperersonex.com »… j’appréhende le subtil B-25 qui se distingue déjà à l’horizon…
    mais encore une fois, magnifique article Monsieur OC, je m’en vais de se pas tenter ce regard copulatoire !

  5. J’ai ri, mais j’ai quand même peur pour mes gosses, ma fille parce qu’elle pourrait rencontrer des adeptes, mes fils parce qu’ils pourraient le devenir… J’espère que ce genre de glandu n’est pas vraiment pris au sérieux.

    • Que dire de cette vidéo, sinon qu’elle me donne envie de violer doucement son protagoniste avec un parcmètre enduit de verre pilé?
      Bah quoi, c’est sensuel un parcmètre! Je suis même sûre que si j’y mets assez de douceur, il peut atteindre l’orgasme, et même plusieurs fois.
      J’ai tout mon temps.

      • Et pour ceux qui ne connaitraient l’émission Salut Les Geeks, voici la vidéo dont RRRomain fait référence :

        https://www.youtube.com/watch?v=AVjdCrD6KPg (les 5 premières min)

        Ps: Je n’arrive pas à répondre directement à RRRomain, la nouvelle version du site limite t’elle le nombre de sous-réponse ?

      • L’ancienne version du site limitait aussi le nombre de sous-réponses exactement de la même manière, mais là c’est moi qui me suis gouré j’avais répondu à Lolotte au lieu de OhNon!

  6. Nom de dieu ! j’arrive pas à croire que ces gens existent vraiment. La phrase : « Elle ne vous aimera pas si vous l’humiliez dès votre premier rendez-vous… » m’a tué ! Qu’est-ce qui se passe dans leurs cerveaux malades pour qu’ils en viennent à écrire ça. Merci Odieux pour cet article édifiant.

  7. Décidément, ces articles «Ho le beau site» sont et seront toujours mes préférés ^^
    Je suis resté hilare au moins 5 minute face à ce screen de Bros Gate, je plussoie l’idée d’un kickstarter !

    Je vois que apparemment changer d’URL ne vous aura pas évité les soucis de fermeture des guillemets, avez vous essayé (sous Windows) de les taper directement avec Alt+0171 et Alt+0187 ?

    • On peut aussi les taper avec alt+174 et alt+175, ce qui a le mérite d’être plus rapide à retenir.
      Et si on veut pousser la maniaquerie typographique jusqu’au bout, on ajoute entre les guillemets et le texte qu’ils encadrent des espaces fines insécables, qui se font avec alt+0160.

      • Je ne connaissais pas celui pour l’espace insécable, merci.
        Dans le doute la technique infaillible c’est que je passe en clavier BÉPO comme ça je peux faire quasiment tout sans trop chercher ^^

  8. C’est si beau… Merci, ça fait longtemps que je n’avais pas autant ri. Entre le « regard copulatoire », « aller au toilettes à deux », « pour la surprendre, faites lui une surprise » ou l’excellent « elle ne vous aimera pas si vous l’humiliez au premier rendez-vous » je vois que les auteurs de ces sites se sont surpassés depuis le dernier article.

    Bon, ce n’est pas le mythique « combien coute ton cul » mais en terme de romantisme, on n’est pas loin…

      • Oh Non ! Sacrilège… Cela s’orthographie Karmeliet bougre que vous êtes ! Que Bacchus vous maudisse !
        Contrairement à Kamal, la bière se respecte nom d’un petit bonhomme !

  9. Les filles, avoir une copine en Fw-190 comme Wingman. Bon je vais transformer mon logement en donjon.

    j’adore la capture d’écran de baldur’s gate, haa le hamster…

    • Votre commentaire, associé à mon cerveau malade, m’a donné une image très … spéciale.

      Celle de Minsc en train de piloter un Il-2, poursuivi par un Fw-190, avec Bouh au poste de mitrailleur arrière, et en train de lui hurler « Vise les yeux Bouh ! ».

      Mais j’ai adoré la capture d’écran également ^^.

  10. Bros Gate… Avec tous ces visages enjouis sur le côté droit, ça donne envie de devenir une femme juste pour avoir la chance de se faire courtiser.

    Etrangement, j’avais déjà utilisé la technique du « Salut ma pouliche, rendons-nous au toilette afin de synchroniser nos étrons ». Ma formulation devait être encore un peu trop compliquée pour que je sois compris par ces obtuses et incultes femelles. Je tenterais le coup du « Toi + Moi = On va faire caca », plus simple, plus direct, je vous transmettrais les résultats…

    Vous m’avez tué sur le : Je récupère mon ex « Car je suis nécromancien »… Tant de coups de pelles trop vite donnés…

    Plus sérieusement, je suis inquiet. Je suis allé pour la première fois en boite il y a peu (il était temps, je ne pouvais pas mourir sans connaitre la joie de ne pas pouvoir tenir une conversation à cause du bruit), et je trouve triste de dire que ce genre de techniques élégantes et poétiques sont susceptibles de fonctionner sur certaines filles…
    Une belle expérience qui m’a ouvert l’esprit sur de nouvelles pratiques : Odieux, avez vous déjà pensé au mélange baril de mazout, allumettes et portes condamnées ? Si une orgie ne porte pas ses fruits, cela reste une belle porte de sortie !

    En réponse aux personnes qui parlent de billets réchauffés, les lecteurs qui arpentent ce blog ont le goût d’apprendre et aiment être à la page niveau séduction.
    Les lectrices peuvent également se prémunir des attaques sournoises des coyotes affamés à casquette et banane Lacoste. Décidément, moi qui pensais que ça ne pouvais pas être pire que « Mamoizelle, t’as pas un 06 ? »… J’étais si loin de la vérité…
    Et de toute façon, pour ceux qui suivent les pérégrinations de l’Odieux depuis longtemps, c’est toujours un plaisir d’avoir des mises à jours.

    Superbe chronique cher maître, vous excellez dans la section « Ho, le beau site ».

    • Ah, je savais bien que j’avais déjà vu votre avatar quelque part.
      Seriez-vous donc un de ces rares connaisseurs de ce fantastique jeu (au scénario plutôt bien chiadé) qu’est Arcanum ?

      • Aaaah Arcanum, ça sent comme une madeleine de Proust… Je savais bien que les gens qui venaient par ici avaient du gout (enfin un peu les mêmes goûts que moi, ce qui revient au même bien entendu)

      • Il s’appelle Magnus, il refuse de donner son nom de famille…
        Y’a des chances.

        Bon, va falloir réinstaller.

      • Certes, probablement le meilleur RPG auquel j’ai pu jouer. On avait étrangement beaucoup plus de liberté dans ce jeu que dans de nombreux récents (je sais, vieux con !).

        Magnus avait un sévère penchant à demander des soins à outrance (« Mon ami, je suis gravement blessé ! »), oui Magnus parlait comme un épicier arabe…
        Et surtout, Magnus avait la vilaine manie de perdre de l’affinité avec le joueur quand il commettait de menues incivilités. Voler à la tire, crocheter une serrure, ou tuer une jeune donzelle car elle portait une dague arcanique… : « Je ne tolèrerais pas cela plus longtemps ! »

        Ahhhh qu’il était bon ce jeu, dommage qu’au même titre que Final Fantasy 7 il n’y ait aucune version HD prévue (parce que le 800*600, ça pique fort les yeux sur du 23″)

      • Exact, très dommage d’ailleurs que cet excellent site ne soit plus mis à jour depuis des années… Le jeu date de 2001 en même temps, et n’a pas été un succés commercial titanesque étant donné qu’il fallait un minimum de matériel intellectuel pour le terminer… Ah il est loin le temps où on n’avait pas besoin d’un marqueur sur la carte pour terminer une quête…

      • Il est clair qu’une nouvelle version de ce jeu serait fort appréciable.

        Ne serait-ce que pour effacer l’énorme gouffre de puissance qui sépare les magiciens des technos. ( mage : en quelques niveaux t’as des sorts qui poutrent en mode « tu-cliques-t’es-mort » avec juste des potions à boire quand t’es à sec, à la fin t’es un dieu vivant qui tue d’un regard et qui se déplace en un clin d’oeil ; techno : tu galères pas mal de niveaux à pouvoir construire une arme qui soit pas trop pourrie, mais en plus de devoir gérer les munitions à fabriquer aussi ou à acheter parfois très cher, si t’as pas suffisamment augmenté les compétences idoine tu rates tes tirs une fois sur deux. A la fin si t’as bien cherché tu peux trouver des plans d’armes marrantes mais un peu nulles. La loose.)
        Sinon tu peux faire un guerrier (ou mage-guerrier, ou techno-guerrier ou toute autre combinaison imaginable) ça passe bien.

        Et surtout le seul jeu où t’as vraiment intérêt à mettre des points en intelligence et négociation si tu veux avoir une fin potable et pas apocalyptique.

        Aaaah, c’était le bon vieux temps !

      • Sinon pour Arcanum, y’a une autre voie que Mage ou Techno : Bourrin sans cervelle. Et c’est de loin le truc le plus fun que j’ai jamais vu : j’ai crée un perso demi-ogre, je lui ai collé le minimum en intelligence, le maximum en force, j’ai boosté le corps-à-corps et l’esquive au niveau Maître et je l’ai armé d’une grosse épée. Maintenant, il coupe les gens en deux sans sourciller, il a un dialogue digne d’un gamin de 2 ans, tout le monde dans le jeu le traite de gros débile et l’arnaque (il reçoit moins de récompense qu’en jouant « normalement »), son livre de quête est écrit « moi vu méchant. Méchant tué. Bonne récompense », mais c’est ultra-fun à jouer :D

    • L’homme qui voulait être l’Odieux Connard à la place de l’Odieux Connard.

      Bravo Magnus, belle imitation.

      • Vous blasphémez très cher !
        Allez hop, 50 pater et 49 Avé Maria car le masculin l’emporte sur le féminin. En toutes choses. Oui.

        Ah l’Odieux… J’attends toujours une date de passage à Lille pour le rencontrer…
        C’est un peu notre Rockstar à nous, la stupidité en moins.

  11. Je profite de ce nouveau sujet pour signaler a notre cher OC, s’il lui arrive de prés de bandes dessinées, de regarder la page 29 du dernier tome de Goblin’s.

    Je me suis demandé quelques instants s’il ne s’agissait pas d’un clin d’oeil à son intention…

    En résumé: le meilleur sel est extrait de larmes de cyclopes… mais comment faire pleurer un cyclope… la solution est odieusement savoureuse, et devrait arracher ne serait ce qu’un rictus au maitre de céans.

  12. Depuis le temps que je sculpte des petites statuettes de vous en secret Odieux Connard, je sors enfin de l’ombre pour commenter votre œuvre. Tout est grand, tout est beau, du choix du site qui fume bon le guide de vie, que dis je, de lifestyle, que l’on devrait imposer aux programmes scolaires, à la référence à Baldur’s II.

    Si d’aventure vous veniez à vous plaindre (encore plus) du niveau de débilité inquiétant des sites comme Art De Séduire et de leurs conseils, risquez vous à y lire les commentaires, car qu’est ce qui est plus idiot qu’un « coach en séduction » ? Ceux qui les lisent, ceux qui vont sur Art de Séduire et qui y laissent des commentaires… je suis certain que vous y trouverez à l’avenir quelques perles (ou bouses, c’est selon) pour agrémenter un futur article sur le sujet. Oui c’est un peu se moquer de la misère humaine, mais je ne jette pas la pierre à tous les prétendus « coach en séduction », pas forcément mauvais bougres, ni à leurs clients, mais bien à certains cas désespérés qui rodent sur ces deux-trois sites et qui sortent des aberrations peu commodes. Les commentaires sur les articles sur les « Nice Guys » par exemple sont pas mal gratinés.

    Je terminerai ces quelques éloges (un nouveau site plus lisible, plus beau, même si noir et blanc avec le jaune qui a disparu, ça fait un peu pirate) et suggestions, par une petite pique :

    « N’oubliez pas les enfants : plus il y a d’anglicismes, moins c’est crédible » J’ai bien cru vous voir parler de « bashing » dans l’article, non ? ;) Sans rancunes Monsieur Connard ! Continuez donc comme cela.

  13. Quel site enrichissant! Je viens d’apprendre qu’il ne fallait pas humilier une fille pour la séduire… Ah bon? Ils sont sûrs? Sûrs sûrs? J’ai eu un petit doute…
    Et puis l’éternelle association filles-fringues-chaussures, ha là là, c’est beau les clichés :)

      • De toute façon, la femelle s’accroche bien plus au mâle lorsqu’elle est traitée comme un étron fumant.
        Petit conseil bonus : Cognez-la une fois du plat de la main dans le dos, ça ne laisse pas de marque et elle vous craindra trop pour partir !

        Quelle belle époque nous vivons, internet est vraiment un puit de science… Dont l’eau en surface est méchamment croupie, il faut plonger plus profondément dans ses abysses pour y trouver parfois un peu de qualité !

  14. Ah, les sites de séduction! A chaque fois on se dit que ça ne pourra pas être pire, mais ils nous prouvent sans cesse le contraire. Le plus affolant reste que s’ils s’estiment capables de donner des conseils, ça veut dire que ces « coach » ne doivent pas se faire jeter systématiquement.
    Après, la technique du « combien coûte ton cul » est probablement très efficace: 99,9% des femmes à qui ils poseront la question vont se barrer/leur enfoncer la tête dans le trottoir/devenir nonnes, mais au moins c’est rapide et ça leur permet de tenter leur chance avec suffisamment de personnes pour finir par tomber sur le 0,1% pour qui leur technique de drague donnera des résultats.

    Où est donc ma masse +2 contre les décérébrés?

    Encore merci pour ce savoureux billet maître Connard. La source semble intarissable, n’hésitez pas à nous y puiser de nouveaux échantillons.

  15. Cher Odieux,
    Je tenais à vous dire : je n’ai pas un humour facile. J’ai essayé de me soigner, de me forcer à rire de l’humour potache/gras qu’on trouve partout et en quantité déraisonnable, mais rien à faire, je ne trouve pas cela drôle.
    Vous, par contre, m’arrachez des crises de rire à presque chaque phrase. Félicitations pour le Bros Gate, j’ai dû interrompre ma lecture (orgasmique) pour éponger toutes ces larmes. Mes voisins sont jaloux, ma famille me pense malade mentale et c’est très bien ainsi. Longue vie à votre talent !

  16. Excellent article, monsieur Connard!

    Bien que j’apprécie tous vos billets, ceux de la rubrique « Oh, le beau site » sont de loin mes préférés. Quand bien même que cela fait plusieurs fois que vous abordez le même site/thématique, on voit que ça vous inspire vraiment et on en reprend une autre portion avec plaisir à chaque fois.

    Je salue en passant le combat que vous menez, à votre façon, contre ce mouvement de machisme qui semble prendre de plus en plus d’ampleur, surtout dans la jeune population, où les femmes doivent être traitées comme des trophées de chasse plutôt que comme des êtres humains, comme il se doit. Sans vouloir être alarmiste, c’est assez inquiétant. Je sais qu’il ne sont pas la majorité, mais juste savoir qu’il y a ce genre de tarés des relations humaines apporte quand même une certaine honte au genre masculin.

    Chaque action qui dénonce ce genre de conduite est bonne à prendre.

    Bonne continuation!

  17. Is it real ?

    Perso, quand je vois un site comme ça, je me dis « c’est pas possible, à ce niveau de connerie c’est fait exprès ». J’ai donc fait quelques recherches sur ArtdeSéduire.com, qui se présente comme le « leader francophone dans le domaine du conseil en séduction, couple et développement personnel pour hommes (1 million de visites/mois) ». [1 million/mois ? La vache ! ]

    En première lecture, je me suis dit « bingo ». Le site appartient à une société nommée Blue Steel Interactive, basée à Paris, qui publie une dizaine d’autres sites comme devenirartiste.com. Son fondateur et président est un certain Boris Schrenzel, également créateur des sites maboitecartonne.com ou étoilecasting.com, passé par le lycée Janson, puis par Paris Dauphine où il a obtenu un Master en « Internation Business en Economics » et qui se présente comme expert en « Copywriting and Conversion Optimization », traduire « je ponds des articles web sur n »importe quel sujet et j’en tire de l’argent grâce à la pub ». Et sa devise : I practice what I preach. Jusque là ma théorie semble se vérifier.

    Et puis je note qu’il a passé 2 ans à TF1 productions, avec pour missions « Participation à l’élaboration de plans de financement et de contrat pour des longs métrages » et « Recommandations d’achat et de programmation pour les cases téléfilms de la grille des programmes dans le service Acquisitions de fictions. ». Et ça, ça aurait du m’alerter.

    Poussant plus loin la recherche, je vais voir le site Myspace du bonhomme (https://myspace.com/boris_s77) et son Twitter (https://twitter.com/BorisSchrenzel) (attention âmes sensibles, il y retweete un « 297 conseils pour tenter de niquer 297 meufs pour 1,99€ soit 0,0067€ la meuf. Moins cher qu’au bois hein? Alors, lis! », tout fier du succès de son ebook sur amazon). Et en voyant tout ça, un portrait semble se dessiner. Un doute immense m’envahit…

    Se pourrait-il qu’il y croit vraiment ? Qu’il fasse ça pour gagner de l’argent mais aussi parce que le sujet lui tient à coeur ?

    M’man, j’ai très peur….

    • j’ai suivi par curiosité vos liens, et quand on lit ce genre de chose :

      « Compliment d’un lecteur sur @Artdeseduire : « C’est clairement le site qui m’a le plus apporté dans la vie, encore plus que Youporn quoi. »  »

      C’est relativement inquiétant.

  18. Cher odieux, aura-t-on droit à un autre article sur le site : Le cinéma est politique ? J’y passe de temps en temps, quand j’ai besoin de rire un peur, et j’y lis de telles absurdités qu’il y aurait de quoi écrire une dizaine d’articles sur chacune de leurs ‘analyses’
    Sinon, je ne le dis pas assez, mais vos articles sont parmi les textes les plus drôles que j’ai lus !

  19. « Elle ne vous aimera pas si vous l’humiliez dès votre premier rendez-vous… » Ce conseil m’a achevé ! Cela dit, dans une boite sado-masochiste ça peut avoir des chances de marcher… Je propose un autre conseil, très utile : elle ne vous aimera pas si vous la giflez d’entré de jeu (et la technique du gourdin ne fonctionne malheureusement plus depuis quelques milliers d’année). Bah quoi ? On ne sait jamais ! Ils ne sont peut-être pas au courant… Mais rassurons-nous, si on en croit Darwin, la sélection naturelle fera son oeuvre, et ces personnes ne pouvant se reproduire, ils finiront par disparaître de la surface de la terre !! (ah ! et le viol est une stratégie d’enfantement peu efficace comparée aux relations consenties. Je vous le dis, il y a de l’espoir !)

    • Si les comportements étaient liés de près à la génétique, il y aurait beaucoup moins de cons dans le monde. Malheureusement, leur présence récurrente aux alentours invalide votre théorie. La Connerie surpasse le Darwinisme.

      • Point de vue intéressant, mais si on creuse un peu plus, peut être pas. Si ça se trouve la connerie est essentielle à notre survie et c’est pour ça qu’elle perdure. La connerie est une conséquence du darwinisme et non une anomalie. Je sais ce n’est pas rassurant… Bon je vais réécouter la chanson des Wriggles « Moi d’abord », ça résume pas mal il me semble.

      • En fait, la question évolutive, c’est de savoir si la connerie, soit :
        1] Empêche l’individu d’atteindre la maturité nécessaire à se reproduire
        2] Forme un répulsif suffisant à l’autre sexe pour empêcher totalement la reproduction

        Pour le coup :
        1] Les parents ont tendance à protéger leurs enfants, même cons. Du coup le con n’a pas trop de mal à atteindre l’âge des draps rigides au matin. Ou des anglais qui débarquent pour la version femelle (ou des allemands qui débarquent pour les femelles aliens).
        2] A suivre les conseils d’Art de Séduire et consorts, le con se restreint l’accès aux femmes livrées avec amour-propre. Ceci dit, il sélectionne ainsi des compagnes de son niveau. Sa démarche ne lui interdit donc pas de se reproduire, mais ne lui permet pas davatange d’améliorer le niveau de ses descendants.

        Que les scientifiques qui lisent ma proposition se sentent libres de la contredire.

      • En fait, vous devriez vous renseigner sur un trcu appelé Régression vers la moyenne
        En gros si deux couples de parents ont un écart de taille de 20 cm, la génération n’en est plus qu’à 10
        La troisième à 5
        Et caetera.
        C’était un noble qui pensait démontrer que sa caste était forcément meilleure que ces pauvres petits pécores difformes et vilains (il n’avait pas saisi que le milieu jouait aussi sur le développement); d’où son étude
        Le résultat lui a déplu , d’où le nom de régression …
        Accessoirement, l’intelligence n’est pas une particularité génétique (la rose éclot au milieu du purin comme au sein des jardins fleuris), et ça c’est beau !

  20. Je ne sais pas trop si mon cerveau est toujours là où s’il n’est pas allé prendre un billet d’avion pour l’Alaska. Il y a donc vraiment des gens qui continuent à gérer ce site ? C’est donc qu’il y en a d’autres pour les lire et … Pour appliquer les spectaculaires conseils qui leur sont donnés.

    C’est clair que je me mettrais à frétiller de plaisir à l’idée qu’un jouvenceau m’aborde subtilement avec son wingman, des fois qu’ils aient des petites idées folles derrière la tête ! Et je ne parle même pas du bonheur que je pourrais avoir en recevant une de ces bagues en plastique qui finissent par nous brûler la peau (après l’avoir rendue verdâtre façon grenouille écrasée, sinon l’effet n’est absolument pas achevé, ça fait pataud), l’extase est presque à son summum !

    Dois-je vraiment revenir sur l’idée d’aller aux toilettes à deux ? Non par ce que là par contre, je crois que moi et mes formes parfaitement adaptées à mon bikini nous enfuyons à toute allure.

    Merci cher Odieux, le cynisme de chaque billet est un pur régal. Je vous enverrais un délicieux Brandy un jour, vous le méritez amplement !

  21. Comment ça se fait que Mouton noir, ou Aube dorée ne vous ai pas encore mangé, mon cher ami Souilli, oh non, Qui ? Barbecue grillé, pour ce weekend ? Comment vous refusez, est ce qu’il y aurait trop de monde en votre harem?

  22. Mon cher Odieux, je dois vous l’avouer, car cela fait longtemps que je le garde pour moi, je vous hais.

    Ou bien l’inverse. Je sais plus trop à force.

    En tout cas, j’aime cet article, tout en finesse, en subtilité (plus qu’un char russe, de toutes manières) et en bon esprit.

    J’ai beaucoup apprécié le passage en « bon vieux françois » (avec l’accent du sud, et tout)

    Bref. Entre ça et le Tolkien-Compte-Tours, j’ai bien ri, aujourd’hui, alors merci. Merci à vous, très cher Odieux.

    Ah et bonne année au fait.

  23. Après passage en revue des 3 billets inspirés par le site en question (certes j’ai un peu de retard de lecture) voici ma pensée profonde : Christian Grey consulte artdeseduire.com.
    C’est prouvé, ces techniques imparables fonctionnent donc sur les êtres (féminins a priori) récemment évoluées du bulot ou de laitue (cf Anastasia Machin).
    C’est bien connu, tous les 5 milliard d’années, l’évolution fait un bon en avant (dixit les X Men) alors pourquoi pas en arrière.
    Comme dirait l’une d’entre elles qui est passée à la télé : Je suis abhérée.

  24. roh putain… et dire que c’est les types de charlie hebdo qui se sont fait buter… monde de merde…

  25. Mon coup n’est pas fatal,
    mais je fais parfois mal.
    Souvent je suis dressé
    et sens bon la marée…

    Qui suiiiiiiiis-je ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s