Commencer l’année du bon pied (au cul)

Les fêtes sont passées.

Alors que certains d’entre vous sont encore en train de se demander ce qu’il a bien pu se passer dans leur appartement, et effacent méthodiquement leur historique après chaque recherche Google sur « comment faire disparaître un cadavre« , d’autres sont déjà prêts à repartir pour de nouvelles aventures, leurs résolutions savamment inscrites sur le post-it du frigo.  Et pourtant ! Si chacun essaie du passé, de faire table rase comme le dit la célèbre chanson (de Garou, je crois), il n’en est pas moins que les dernière semaines (souvenez-vous, c’était l’an dernier) ont été agitées par un certain nombre de débats plus ou moins pourris sur l’extrême-droite et certains de ses porte-drapeau.

Et comme c’était diablement absurde, faisons-le point sur la qualité des échanges, puisque que quitte à montrer du doigts des discours mystérieux, autant en profiter pour faire la tournée des claques.

Mais sans faire de pub à qui que ce soit, hein.

Cliquez sur l’image !

Cliquable

Scène de rue, décembre 2013

Et pour les fainéants, le résumé en un seul cliché :

Resumeuneimage

Etat-Major de la brigade des gentils, janvier 2014

Pour ceux qui cherchent l’origine des petits dessins, c’est là.

Et pour les autres : bonne année, comme il est de coutume, parce  que oui Monsieur, ici, c’est un blog où on a une certaine éducation, ah mais.

392 réponses à “Commencer l’année du bon pied (au cul)

  1. Ce billet était censé me donner une bonne excuse de remettre à plus tard un travail que je n’aime pas beaucoup: l’histoire française, et la contre-révolution, qui plus est! Ironique comme finalement, votre conclusion n’était finalement pas si éloignée que cela de mon sujet… Néanmoins, je doute fort que ce genre de conclusion puisse être accepté en milieu académique, surtout quand on a mon talent pour ne pas savoir amener finement les choses!

    Au plaisir, donc, de vous lire durant encore une année.

    Lyhane

  2. Ô Odieux! Toi seul sait mettre les mots justes et drôles sur ce que je ressens au plus profond de moi…Toi seul sait donner avec la vigueur la plus efficace le coup de pied bien senti …

  3. Bonne année Odieux Connard ! J’espère que le cru 2014 de ce blog sera aussi bon que le cru 2013 en terme de démontage de conneries et de scripts caca. Même si ça veut dire encore plus de films nazes et de propos made in Jean-Jacques dans les médias, ouille.
    (et moi je suis pro croissant au chocolat na !)

  4. Super article sur la forme, pendant un moment je me suis demandé si tu n’avais pas aussi un talent pour le dessin. Dans le fond je suis déçu, ça me semble incomplet voire partisan. Quand tu as pondu ton article sur les antifa, je me suis dit que abordes le sujet à tête froide, en observateur. Je m’attendais donc à ce traitement. Ou se questionner sur les raisons de l’impact politico-mediatique de Jean Jacques. Le bonhomme est dans son coin, à faire sa vie, il monte ses tribunes-spectacles, ses vidéos youtube, il est suivi par de plus en plus de personnes, même par des célébrités (qui se rétractent quand il s’agit de rendre des comptes hahaha). Et maintenant il voit un geste qu’il à créer lors de ses réunions, utilisé par de plus en plus de personnes et non pas que devant certains lieux saints ou lieux historique. Bref, le gars rassemble et pas une communauté, mais un diversité. Oui, jean jacques aime la provoc, parfois je me dis « merde t’abuses, pourquoi vas-tu même chercher la compagnie de l’étron politique, tu peux te calmer là dessus ? »

    Je ne suis pas d’accord avec Jean Jacques (c’est plus drôle comme ça) et il reste appréciable sur bien des points, je n’arrive pas à le voir de manière monolithique. Il a un regard pertinent sur la société sur le plan économique, politique, communautaire, et il l’exprime avec humour (à exprimer façon légitimus au nouvel an).

    Mon avis à deux balles : sa notoriété est l’échec d’une politique à notre époque, a trop vouloir parler à la population comme à un individu déficient, (ça c’est bien, ça c’est pas bien, oh t’es vilain de penser ça…). On nous bride dans notre interactivité à l’autre, quelqu’un qui respire la haine, on le sent, et on s’en éloigne (si on est bien foutu, enfin vous m’avez compris). Si il gagne de plus en plus d’écoute, il faut penser a observer le sujet sous d’autres aspects. Bref, j’ai la sensation de m’éloigner du sujet ! Tout ça pour dire : expérimenter avec vos sens, émotions, constater ce que ça ébranle en vous. Faites votre avis, vous verrez vous passerez une bonne année !

    • Je plussoie totalement Moyanshaishai. J’ajouterais que critiquer Jean-Jacques reste le meilleur moyen de lui faire de la pub, mais le critiquer n’importe comment reste le meilleur moyen de lui de la BONNE pub (si on m’avait dit que Jean-Jacques M’bala M’bala était en fait un nom de lieutenant SS …). La 2ème image résume très bien la situation actuelle, et pas que pour ce problème de quenelle et de chanson sur les ananas.

      • L’article m’a bien fait marrer! Bien que le postulat de départ: « Jean Jacques est un con » soit un peu parti pris.
        Quoiqu’il en soit, cette petite fable dessinée met bien en valeur les gros problèmes du système et de ses dirigeants et les premières solutions pour les résoudre.
        Bonne continuation et bonne année!

  5. Bonne année Mister Connard,
    Puissiez vous passer encore moult années à exprimer le fond de ma pensée avec plus de clarté et d’humour que je n’aurais su le faire !
    Et Mazel Tov à Jean-Jacques.

  6. Bonne année à vous, m’sieur O.C.

    Si je peux ajouter quelque chose néanmoins, je dirais que le fait d’interdire des réunions ne sert à rien d’autre qu’à faire de la publicité, voir encourager d’autres personnes à s’y intéresser. Quoi de mieux pour piquer au vif la curiosité des gens qu’une interdiction de réunion ? Somme toute, ce n’était effectivement pas le meilleur choix à faire dans cette histoire.

  7. Une excellente explication du phénomène, hilarante et pédagogique.
    Que l’année nouvelle vous soit douce.

  8. Encore un article de très bonne facture de notre ami l’OC. J’ai passé un agréable moment en lisant et partage l’essentiel de ce qui vous avez pu y dire. J’espère que l’année à venir sera aussi riche de sujets à controverse que vous les traitiez comme elles le méritent : par l’humour.
    Bonne année mon cher OC !

  9. Bonne année à tous les connards et à toutes les connasses !
    On a déjà Angélique, mais on attend plein de trucs pour cette année :

    Robocop, Jupiter Ascending, I Frankenstein, Hercule 3D, le prochain X-men, Spiderman 2, Expendables 3, Transformers 4, la suite de 300, Godzilla, Captain America 2, 22 Jump street, Invertigo (par le réalisateur de Numéro 4, ça fait envie ^^), Planète des singes l’affrontement, Sin city 2, Interstellar (le dernier bébé de Nolan), Blade Runner 2, Chronicle 2, Les gardiens de la galaxie, et finalement le Hobbit 3 !

    Ça va être amusant tout ça ! Voyons si mes pronostics seront spoilés …

    • Tu toucheras surement le quinté dans le désordre…
      Par contre pour Sin City je ne sais pas si un spoil serait pertinent car si c’est comme le premier qui était vraiment un copié-collé au mot près de la BD, ce sera peut être pas super fun. Ou pas. L’univers n’étant pas très cohérent ça peut être drôle aussi. Rhaaaa je sais pas!!!!

    • j’ai oublié de mentionner le prochain film de Nicholas Kim Coppola (célèbre acteur connu sous un autre nom), Left Behind sera un reboot d’un film basé sur des romans (écrit par un protestant évangéliste), eux-même basés sur L’Apocalypse selon saint Jean Ça parle donc de fin du monde et tout ces trucs là, mais la seule affiche que j’ai trouvé pour l’instant ne contient hélas aucune trace d’explosion ou de flamme.

  10. Bon année à toi et à tous, c’est toujours un plaisir de lire tes chroniques. ^^
    Mais je ne suis pas d’accord avec toi pour ce qui est des enfants: il n’y a rien de plus influençable qu’eux, car ils se vendent volontairement au plus offrant…

  11. Bonne année etc etc.

    Je trouve cet article plutôt à côté de la plaque.
    Il décrirait une situation cohérente si le Jean-Jacques en question était générique. En l’occurrence, il ne l’est pas, et je trouve le postulat « Jean-Jacques est un con » un peu trop imposé. Surtout quand on fait des raccourcis qui lui font dire des conneries. Bref à postulat discutable, la rhétorique est bancale.

    Je ne dis pas qu’il y a malhonnêteté intellectuelle dans cet article, juste que l’auteur ne maîtrise pas son sujet autant qu’il le croit. Il y a trop de paramètres à prendre à compte, je crois qu’on peut raisonnablement penser que ce sujet nous dépasse tous et qu’on devrait se garder de proposer des avis aussi tranchés.

    J’espère que mon commentaire ne suscitera pas de réaction violente, j’écris ce que je pense et je ne pense pas avoir manqué de réflexion dans mon analyse ni dans ma réponse. Pour le reste, ça ne change rien de ma sympathie ou antipathie vis à vis de l’odieux connard, et je continuerai à lire ses avis même si à ma place je me contenterais de ses poilants spoilers ainsi que des problèmes de société où la médiocrité est beaucoup plus facile à cerner.

    Bisous!

    • Même si Jean-Jacques a pu bénéficier de circonstances atténuantes pouvant parfois le rendre sympathique. Il est clairement prouvé qu’aujourd’hui (procès à l’appui), Jean-Jacques est un con.
      Donc le postulat est juste (CQFD).

      • Sachant que ceux qui rendent la justice (et donc déterminent selon vous qui est con) réalisent parfois un « mur des cons », ce qui est quand même assez con, votre raisonnement tient-il toujours debout ?

      • @Holy64 dit
        Ceux qui ont rendu justice dans ces cas faisaient-ils parti de ceux qui ont réalisés le mur des cons ? Jean jacques était il affiché sur ce mur ?
        Jusqu’à preuve du contraire je dirai mon raisonnement tiens toujours debout.
        Je vous laisse libre de construire le dossier me permettant de changer d’avis.

      • http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/24/mur-des-cons-la-liste-des-personnalites_n_3145579.html

        Oui il en fait partie.

        Et s’il existe des juges qui prennent partie (ce qui est prouvé par ce mur), conjugué au fait que la pénalisation du racisme est aujourd’hui bancale en France (faire une distinction entre racisme et antisémitisme, c’est du racisme, coucou la LICRA) alors il y a un RISQUE que malgré les procès perdus par JJ (et il en a gagné le double), cela ne le désigne pas pour autant comme « con ».

        Il l’est peut-être, d’où le capslock activité pour « risque », mais c’est le ton affirmatif de votre raisonnement ponctué par le CQFD qui m’a fait réagir.

      • Holy64 dit : Et s’il existe des juges qui prennent partie (ce qui est prouvé par ce mur)(…)

        En fait je ne suis pas d’accord avec cette affirmation, ce n’est pas parce que des juges émettent des opinions dans leur sphère privée (local syndical) – ce qui tend à prouver que ce ne sont pas des machines – qu’il ne sont pas impartial dans l’exercice de leur profession.
        De plus je souhaiterai savoir si les 2 jugements rendus sont le sont bien par des juges affiliés à ce syndicat.
        Sinon, c’est juste un amalgames aussi douteux que : « Tous les juifs de France font partis du complot sioniste d’Israël ».

      • Je commence par la fin de votre post, en soulignant, à nouveau, c’est pas faute d’avoir mis des majuscules, que PROBABLEMENT et non pas SUREMENT, la justice rendue par les juges sur ces affaires était partiale. Je n’ai jamais dit que ces derniers étaient tous partiaux, mais qu’il y avait un RISQUE de tomber sur l’un d’entre-eux.
        Je ne sais pas si les juges de l’affaire Dieudonné font partie du syndicat mis en cause (faudrait faire des recherches tiens), mais il y a une PROBABILITE qui le soient. Pas d’amalgame donc.

        Concernant votre première affirmation : il me semble qu’entretenir un tel mur relève tout simplement du militantisme. Un jugement de valeur, c’est vrai, mais qui ne m’incite guère du coup à accorder ma confiance à ces hommes en robe. N’oublions pas aussi qu’une décision de justice, ce n’est pas seulement un « oui » ou un « non », mais aussi tout une palette de peines, par laquelle on peut glisser subtilement sa défiance.

        J’en profite pour faire un hors-sujet : vous semblez pardonner ce qui se passe en privé dans ces locaux, alors que l’on accuse dans le même temps les propos de Dieudonné tenus aussi en privé. Aussi, j’ai retrouvé une déclaration du syndicat des journalistes concernant l’affaire du mur des cons :

        « Le Syndicat national des journalistes apporte son soutien au SM [Syndicat de la Magistrature] et rappelle que « l’utilisation d’images volées dans un lieu privé, en l’occurence les locaux du SM, est contraire à la déontologie professionnelle la plus élémentaire. » » (Wikipédia). Plutôt cocasse !

    • C’est dingue le nombre de gens qui connaissent Jean-Jacques quand même. Moi Jean-Jacques, je ne le connais pas, et je fais entièrement confiance à Môssieur Odieux Connard sur sa présumée connerie, car Môssieur Odieux Connard a toujours raison.

      • Je ne serai pas aussi tranché. Par exemple je ne connais pas Jean-Jacques non plus, mais pas besoin de le connaitre intimement pour connaitre ses « idées » qui, finalement ne sont que de la provocation en fait.Et puis je ne vois à quel moment on est réellement sur de connaitre vraiment quelqu’un, surtout si l’on attend ainsi personne ne dira jamais rien.
        Alors c’est vrai O’Connard n’a probablement pas raison sur toute la ligne mais en lisant les commentaires, on s’aperçoit qu’il s’en rapproche pas mal.Pierre-André Taguieff parle déjà depuis longtemps de Vieuxboulet, euh Jean-Jacques, à déjà tenté d’avoir un parti (avec fils Depardieu) ou allez se montrer sous les missiles (http://www.rue89.com/2011/03/28/dieudonne-est-en-libye-pour-soutenir-kadhafi-197257-0) avec des révisionnistes, parainner son gamin par Lepen, etc etc . Donc on peu clairement en conclure :
        1/ que c’est un provocateur
        2/ que c’est un con (truffe, naze, etc)
        3/ que O’connard peu tendre vers un billet cohérent comme ici , mais cela n’implique pas qu’il à toujours raison, cf les nombreux commentaires sur « anonymous »

        PS : et svp : avec Jean-Jacques Vieuxboulet il n’est pas question d’antisémitisme car dans ce cas ce aussi question des Arabes sémites (au moins), donc parlons plutôt d’anti-judaïsme, racisme, etc

      • Bah visiblement pour vous Jean-Jacques = Dieudonné. Ce à quoi je réponds « FAUX ». Si cette histoire vous inspire Dieudonné, grand bien vous en fasse, personnellement je ne lis que Jean-Jacques dans cette histoire. Et je ne connais pas Jean-Jacques. Je pense que seul Odieux Connard connait Jean-Jacques. Et j’ai beau retourné le problème dans tous les sens, à part penser que les gens sont actuellement obsédés par Dieudonné, je ne vois pas comment, honnêtement, on peut passer de Jean-Jacques à Dieudonné sans s’arracher une molaire avec un sécateur.

  12. Bravo. Tu utilises toujours l’humour, mais j’ai l’impression que tu es le 1er affligé par la bêtise ambiante. Ça me fait penser à la 4è de couverture du « Nom de la Rose » : « un vibrant plaidoyer pour la liberté, pour la mesure, pour la sagesse menacées de tous côtés par les forces de la déraison et de la nuit. » Il faut bien reconnaître que malgré l’alphabétisation et l’école obligatoire, malgré l’avènement scientifique et technologique, ces forces sont toujours aussi présentes dans notre société.

    Bonne année quand même ! :-)

    • Oui enfin, comparer une théocratie de 1500 ans où des femmes pouvaient être torturées et brûlées simplement parce qu’elles étaient rousses et un humoriste déviant qui fait son propres buzz sur le politiquement correct, et qui sera peut-être oublié dans 5 ans… Je sais bien qu’on peut s’appeler «pirate» en téléchargeant des films avec Carmen Electra depuis son ordi mais tout de même; ne confondons pas tout. ;-)

      • Hum mais je comparais pas ^^ Je pensais d’abord à tous les articles d’OC similaires à celui-ci, où finalement on sent qu’il aimerait bien un peu moins de bêtise partout. Et cela m’évoquait ces propos sur la liberté, la mesure, etc.
        Bref c’était plutôt un hommage à l’auteur de ce blog qui à sa façon combat au moins un peu la bêtise humaine. Et ceci en guise de vœux.

  13. Je ne suis pas d’accord, je pense qu’il faut en parler : se confronter à une opinion différente de la sienne et avoir un débat ne peut qu’être constructif, et il est bon que ce genre d’idées soient relayées par la presse.

    C’est pourquoi j’aimerais vraiment lire cet article sur le type qui a compris Prometheus, pour être vraiment sûr qu’il n’y avait rien à comprendre dans ce film.

  14. Bonne année à l’Odieux Connard et à ses lecteurs !

    Laissons donc Jean-Jacques où il est. L’interdire en effet ne fera que lui faire de la publicité et rendre les gens curieux, c’est comme ça parce qu’on peut stopper une personne, mais pas une idée comme l’ami Voltaire le disait (enfin, il me semble que c’était lui), qu’elle soit bonne ou mauvaise. Il suffit d’attendre qu’elle se démode, évidemment avec un contexte pareil, ça va pas être coton. Une fois que les anti-establishments se seront trouvé une autre figure qui ne sera pas aussi connotée que JJ, vous pouvez être sûrs qu’il perdra une bonne partie de ses fans.

    Parce que chose incroyable, la majorité des mecs qui font une quenelle ne sont pas de méchants judéophobes (je déteste le non-sens «anti-sémite», les Arabes aussi sont un peuple sémite) qui ne rêvent que de rouvrir Auschwitz et de ressortir les croix de fer; mais des agitateurs, des provocs, des mecs qui en ont marre du système et qui cherchent simplement le signe qui pourra le plus em***der le système en question.

    • C’est vrai que c’est d’un courage, d’une audace et d’une force d’action qui frisent l’héroïsme! Pensez donc, lutter contre un « système » (heu, pas gagné qu’ils soient tous raccords sur la définition dudit système, les tenants de ce geste – que je refuse à appeler quenelle, nom d’une délicieuse spécialité culinaire lyonnaise, non mais!) en… tenez vous bien… faisant l’équivalent d’un bras d’honneur, le tout en photo sur les rézosocios.

      Comme acte de résistance à l’oppression dudit système, Jean Moulin (et mes deux grands oncles du maquis de Corcieux) doit s’en retourner dans sa tombe.

      • Je n’ai jamais dit que ça frisait l’héroïsme, mais au même titre qu’il n’est plus tellement d’usage de mettre la tête des bourgmestres sur une pique, il n’est plus tellement d’usage d’appliquer les méthodes de Résistants de nos grands-pères. Les temps ont changé, la situation n’est plus tellement comparable, et peut-être aussi que les gens ont compris que la violence pour répondre à la violence c’était pas tellement le pied.

        Enfin sauf ceux qui n’hésitent toujours pas à se faire sauter dans un bâtiment public dès qu’ils sentent leurs croyances insultées, on ne leur rendra jamais assez hommage ! Rien ne vous empêche de vous y mettre, il est vrai que ça possède un petit côté spectaculaire qu’une photo sur les réseaux sociaux n’aura jamais.

      • Tsss, laissez à Jean-Jacques la provocation gratuite svp Pingouin ^^
        Vos propos me font penser à ceci : le moyen de détruire la quenelle, c’est que tout le monde fasse le geste ? Si tout le monde le fait, cela devient insignifiant, non ? Hum, peut-être dangereux…

      • On peut critiquer la forme de la résistance, mais votre propos assimile JJ à Ghandi. Peu importe le geste, Ce qui compte, c’est de pouvoir dire NON. Notre liberté en dépend,

  15. Bonne année à ce blog, à son auteur et à ses lecteurs.
    Je pense pas que ce Jean-Jacques soit un con (même s’il a pu faire ou dire des conneries, c’est indéniable), mais je suis d’accord avec votre démonstration et surtout sa conclusion.

  16. Bien bonne année !

    Mais il faut noter : lorsqu’un apprenti-physicien raconte des conneries encore plus stupide que la terre poussé par les lapins angoras ignifugés, c’est aussi relayé par la presse. Les frères Bogdanoff font encore des apparitions dans les médias il me semble, et vendent des livres en plus !

      • Je ne sais pas trop ce qu’ils écrivent exactement, mais je ne les traiterais pas de crétins non plus. Ils ont des doctorats en maths ou physique il me semble tout de même. Ils ne méritent peut être pas leur notoriété mais je ne pense pas qu’il faut les prendre pour des abrutis non plus. Pour une fois qu’on voit à la télévision des mecs qui ont fait des études et qui parlent d’autre chose que du cul de Nabila, et essaient de tirer un peu la culture générale vers le haut, on pourrait les soutenir. Quelles que soient leurs références ou motivations ou opérations de chirurgie esthétique. Enfin c’est mon avis…

      • Paraîtrait que leur Doctorat ne soit que moyennement mérité (il existe tant de façon d’obtenir un diplome, titre, ou autre….). Mais bon apres, ce n’est que rumeur apres tout. Ptet que c’est vrai, ptet que c’est faux. Si y a une chose qu’on peut leur accorder, c’est la vulgarisation de la science. Et ça, c’est cool, parceque ça a fait naitre des vocations. Pas mal de scientifiques actuels ont surement été mis sur cette voie par ce biais.

      • J’avoue ne pas avoir scruté leurs livres en détail, mais chacune de leur intervention est une sorte de torture psychologique pour qui est en étude de physique (comme mes camarades et moi) et un déblatérage de choses absconses et sans structures pour le gars lambda simplement intéressé et curieux.

        Déjà, leurs travaux n’a aucun soutient d’aucune part dans la communauté scientifique (à la «Mon vieux, vous êtes un âne !») mais ils continuent à se présenter comme des pionniers auto-proclamés de la physique moderne auprès du grand public. Leurs théories sur l’avant big bang sont fumeuses par essence car aucune expérience ne peut les infirmer ou inversement, ce qui est la base même de la physique. Si on veut faire des théories non empirique, ils y a trois choix : des maths, de la philo, ou de la théologie, mais pas de la physique. Apparemment vu leur discours, ils se sont tournés vers la troisième option. Essayant à tout pris de prouver que le hasard n’existe pas, qu’il y a une entité mystique que « la constante cosmologique est trop bien réglée à treize chiffres après la virgule pour être due au hasard » (sic.) bref, je ne sais pas ce que c’est, mais c’est sûrement pas des sciences.

        Donc promouvoir la culture générale, je veux bien, mais escroquer les gens avec des discours pseudo-scientifiques sur les bords, moins. Et comme tout ce qui est pseudo-scientifique, ça devrait se passer comme dans le monde idéal «Tu sais, ce que tu racontes n’a aucun rapport avec une quelconque science, alors ta gueule et passe-moi les asperges.»

    • Je suis d’accord avec ce constat. Si dans les cercles physiciens, les Jean-Jacques n’ont pas d’écoute, dans le grand public, ils attirent les complotistes de tous poils et les médias. Personne pourtant n’a parlé de censurer Allègre, en général ce qui lui est reproché, comme les erreurs dans ses livres, est très factuel. Mais parlez de physique à un « climato-sceptique », et il vous répondra qu’on cherche à le faire taire et que c’est la preuve qu’il a raison. Donc… pas besoin de jouer au chevalier blanc ou de censurer pour faire de la pub à ces cons, même une réponse qui devrait le faire passer pour un con devant toute personne dotée d’un peu d’esprit logique et d’un minimum de culture scientifique, ça lui fait de la pub !
      L’important en fait n’est pas ce qu’on répond réellement à Jean-Jacques, mais que Jean-Jacques parvienne à faire croire au journaliste qu’on tente de le censurer quand on répond à ses conneries, et que le sujet soit assez complexe (et il en faut pas beaucoup) pour que le journaliste tombe dans le panneau (ou estime ses lecteurs assez cons pour tomber dans le panneau).

      • Oui mais il y a aussi les fanatiques du réchauffisme, et ça vole pas tellement plus haut.
        http://www.contrepoints.org/2014/01/01/151880-les-defenseurs-du-rechauffement-climatique-pieges-par-les-glaces

        Après, le changement climatique est un sujet vaste et intéressant, je délaisserais l’argumentation binaire en traitant tous les climato-sceptiques d’idiots. Pas mal de gens parlent d’un changement mais pas forcément de réchauffement: en gros ça se réchaufferait là où il fait déjà chaud mais dans certaines zones ça deviendrait carrément plus froid.

      • C’était simplement un exemple supplémentaire concernant le milieu de la physique où malheureusement les Jean-Jacques aussi ont beaucoup d’audience, malgré l’absence de censure et de condamnation morale. Ça parlera moins aux Français, mais en biologie aussi, concernant le darwinisme, les Jean-Jacques prolifèrent (il y en a peu en France mais contrairement aux « climato-sceptiques » au moins il n’y a personne pour expliquer qu’en fait ce sont les scientifiques qui sont cons).

      • Condamnation morale, censure ? Pourquoi, les gens sont assez grands pour rechercher des documents et se faire une opinion par eux-mêmes. En ce qui me concerne, j’ai toujours privilégié l’expérience directe à toutes les publications, rien de tel pour éviter l’alarmisme ou au contraire le déni total.

        En ce qui concerne le darwinisme, si vous voulez mentionner les «darwinosceptiques», il y en a pas mal, même en France. Ce que je trouve déplorable, c’est qu’il n’y ait aucun débat possible, entre ceux qui considèrent ces théories comme un dogme parfait et ceux qui en arrivent à des théories extrêmes et capillotractées juste par rejet.

  17. Très bonne démarche que ce genre de dessins/articles. C’est plus agréable à lire qu’un énième pavé sur le sujet. Pour autant, je suis en désaccord :

    « Les idées à la con ne progressent pas grâce à l’intelligence de ceux qui les propagent, mais grâce à la connerie de ceux qui prétendent les combattre. »

    Avec tout mon respect, au final ton article fait parti des conneries qu’on raconte sur ce sujet.
    J’étais d’accord sur tout avec toi, jusqu’à ta scène « voilà comment ça se serait passé dans un monde normal ». Tu réduis le discours de Dieudonné au complot judéo-maçonnique et au négationnisme, deux thèses que Dieudonné n’a JAMAIS soutenues (et moi non plus). Je ne cache pas les relents d’antisémitisme de ce dernier, du moins l’ambiguïté, avec laquelle il joue un peu trop bien… Mais son discours ce n’est pas celui là. Dans ta liste, entre le journaliste et le mec qui propose une loi, tu devrais rajouter le blogger qui prétend démonter simplement les propos de Dieudonné en les caricaturant… Je suis pas convaincu que la technique soit efficace. Donc quand tu dis qu’il faut parler de ça, de ces thèses, honnêtement avec des arguments, moi j’ai envie de dire OUI ça fait des dizaines d’années que les militants pro-palestiniens ont du mal à faire état de la question du conflit israélo-palestinien, mais si on peut aujourd’hui en parler au grand jour, c’est tout à fait volontier. Ce que dit Dieudonné, c’est qu’il est impossible de parler de ça, d’Israël et de la colonisation, de l’apartheid qui se passe là bas. C’est pour ça qu’il est tombé dans la provoc et qu’il joue avec les frontières de l’acceptable. Tu sais, si le Vatican reconnaissait les crimes d’Israël et contestait sa politique, tu peux être sûr que le pape serait boycotté, du moins très très critiqué, et sa messe de Noël avec. Israël est le pays au monde le plus condamné par l’ONU, mais soutenu par toutes les puissances occidentales. Qui a voté POUR faire entrer la Palestine comme pays observateur à l’ONU ? quelque chose comme 160 pays sur 190. Les 30 restants, je te laisse deviner qui sont-ils.

    Donc Dieudonné ne parle pas de complot juif ou quoi, au contraire sans doute de Soral et d’autres. Dieudonné parle du lobby sioniste, qui existe, il ne se cache pas, tape AIPAC dans Google, demande-toi pourquoi tous les présidents français se rendent au repas du CRIF tous les ans, et pas dans d’autres associations communautaires. Ca c’est que dit Dieudonné. Moi je regrette sa quenelle, qui est juste pitoyable, je regrette qu’il mélange humour et sérieux, parfois en ne prenant pas ses distances avec des mecs louches comme Soral, mais si tu veux parler de ce qui fait sa popularité en ce moment, creuse un peu plus que ta caricature… Moi je lâche Dieudonné en ce moment parce qu’il ne prend pas ses distances avec les caricatures qu’on lui attribue, ni avec les gens qui lui tournent autour, mais son discours de base est sain, et maintenant qu’il a trop joué avec les limites de l’humour, on parle de lui pour antisémitisme, tandis que ça fait des années qu’on ne pouvait le voir ni l’entendre nul part dans les médias.

    • Je suis assez d’accord avec toi sur le fond, mais je soulignerai quand même le fait que l’OC (pour le défendre) n’a jamais cité Dieudonné et parle, j’ai l’impression, plutôt des gens qui tiennent un discours d’extrême droite au quotidien en n’ayant pour se faire un avis que peu de réflexion ou de recul. Il faut y voir je pense la critique d’un courant de pensée qui s’installe insidieusement pour tout plein de raisons et en partie celles qu’il évoque dans son article.

      • Il me semble assez clair que l’Odieux part de Dieudo pour généraliser. Alors certes, ça généralise à « des gens qui tiennent un discours […] » mais à la base, c’est bien de Dieudo dont il est question, il y a assez d’indices dans l’article pour le deviner.

      • En effet il y a des allusions, mais ça tient plus au fait à mon avis qu’on en parle beaucoup en ce moment et qu’OC veut coller à l’actualité. Mais Dieudonné est plutôt dans le cas présent une sorte de figure de proue d’un courant de pensée donc oui on peut confondre les deux mais Jean Jacques regroupe plusieurs types de personnes dont Dieudonné si tu veux. (Mais il ne s’est pas fait tabasser par des anti fachos, par exemple, si tu veux un contre exemple)

    • Je trouve ton commentaire très réfléchi et je te rejoins sur les critiques que tu fais d’un sionisme présent et réel à combattre aussi bien que toutes formes de racisme ou de totalitarisme.
      Dans ce que peut dire Dieudonné, je juge aussi qu’il y a du bon car il est vrai que grâce à lui des personnes se sont sans doute éveiller à l’antisionisme mais je ne peux le soutenir pour autant car comme tu le dis, ses relations avec des extrémistes comme Alain Soral, Jean-Marie Lepen ou encore Serge Ayoub ne desserve absolument pas la cause de l’antisionisme mais beaucoup plus l’anti-sémitisme et même si tu trouves que Dieudonné ne partage pas leurs idées, tu ne peux dire qu’il est juste victime inconsciente de la présence de ses personnes autour de lui car c’est lui-même qui va vers Soral et en fait la pub, c’est lui-même qui choisit Lepen en tant que parrain de sa fille et c’est aussi lui-même qui va interviewé Batskin suite à la mort de Clément Méric et si la cause qu’il défendait était vraiment noble et respectable sans aucune idées raciste, il n’aurait pas besoin de faire ce genre de provoc’.

      • Je pense qu’au début sa cause était noble, mais être contre l’état d’israël en étant humoriste, ça ne pouvait que amener à des blagues sur les juifs, et étant donné quelle est l’origine de la création de l’état d’israël, ça devait mener à des blagues sur la shoah.
        Du coup il a été censuré et le seul moyen qui lui restait pour faire parler de lui, c’était d’aller encore plus loin dans son délire, quitte à faire de la provoc’ dans le « très sérieux » domaine de la politique.

        Ce qu’on peut craindre, c’est que à force de vouloir faire le buzz pendant 10 ans, il ait vraiment été intoxiqué par un extrémiste comme Soral ou LePen.
        Aujourd’hui, je pourrais émettre des doutes sur la noblesse de ses idées (mais je m’en fous en fait), mais si il est toujours plus extrême, reprochons-le à la Brigade des Gentils et essayons donc de nous montrer plus intelligent que nous ne l’avons été jusqu’à présent.

    • +1000 Victor, je n’aurais pas su mieux le dire.
      Pour avoir assisté à un spectacle récent de Dieudonné, c’est juste frustrant de voir son discours réduit à des propos antisémites. Mais c’est le jeu des mass media et des politiciens.
      Je conseille juste à l’Odieux de voir l’un de ses spectacles pour ne pas tomber dans les pièges qu’il dénonce en général…On peut avoir l’esprit critique sans être adepte de la théorie du complot judéojenesaisquoi.

  18. Cher O.C.
    si tu ne l’as pas déjà fait, je t’invites à lire l’édito du Monde de ce matin, au sujet d’un certain « Jean-Jaques » :)

  19. En lisant les commentaires plus haut, je suis frappé par le nombre d’entre eux qui ont « renommé » Jean-Jacques et sont focalisés sur ce sujet en particulier.
    Croyez vous vraiment qu’il n’y a qu’un seul Jean-Jaques ?

    • jean jacques, c’est pas le pire, le pire , c’est jean michel, une sacrée enflure

  20. Faites-moi l’amour Monsieur OC !
    une lectrice rousse (j’espère que ça ira quand même) à forte poitrine.

  21. Lorsqu’on m’offre un cadeau (le fait de m’obliger à remuer mes méninges et me remettre en question en est un… oui je sais, je suis une grande masochiste), je dis merci. Alors merci.

  22. Si je peux me permettre, il me semble qu’il manque une donnée essentielle à ce très bon schéma. En effet, outre l’abondance d’articles et reportages sur l’incriminé dans les médias, sa cause a trouvé une oreille très attentive auprès d’un public qui partageait bien avant lui ses idées antisémites et qui profite de sa médiatisation et de sa force pour étaler au grand jour un antisémitisme décomplexé…

  23. Bravo. Bien rigolo voire intelligent même si l’argument final est aussi con que Jean-Jacques (cela reste une stratégie): « C’est pour ça qu’ils diffusent la messe a Noël » ==> ce n’est pas une fête bouddhiste jusqu’à preuve du contraire!

    • Noël est une fête catholique, pas juive. C’est pour ça que c’est idiot, si ils contrôlaient les médias ils ne la diffuseraient pas.

      • Avec des « si » on mettrait Paris en bouteille. Enfin j’ai peut-être mal compris la boutade de clôture qui ressemble plus à une lapalissade. Cela ne retire rien à la drôlerie de l’article.

      • En même temps, prenez l’exemple : un catholique achète une chaine de télé dans un pays musulman, il ne va pas passer la messe de noël…
        Avoir le « contrôle » aujourd’hui ne veut pas dire avoir le plus de brebis, tout le monde s’en moque de convertir des gens à sa religion, l’important c’est l’argent, et pas de spectateurs, pas d’argent.

      • C’est un fait peu connu, mais la religion juive ne cherche pas de nouveaux adeptes, contrairement à la plupart des autres. Il n’est pas du tout évident de se convertir, par exemple. C’est en rapport avec leurs croyances, je suppose. Ceci n’est pas une critique, ni une espèce de tentative masquée de parler de complot. Je sais pas trop pourquoi, mais je me sens un peu obligée de le souligner :)

      • Les deux choses ne sont pas incompatibles. Si les médias ne fêtaient pas Noël, ça se verrait… mais as-tu bien regardé tout ce qui est déversé sur le Christ les 364 autres jours ! Le Père Noël lui-même est une substitution : il a repris, pour le capitalisme et le matérialisme, les idées d’omniscience, d’omnipotence, d’omniprésence, de jugement infaillible, de don, etc…

        Or le matérialisme est une chose juive. Les juifs n’ont pas de « ciel », pas de jugement dernier, alors ce qu’ils cherchent en attendant l’ère messianique, ce sont les plaisirs matériels.

        Pour préparer le monde de demain (olam haba) où ils deviendront « un peuple de prêtres » qui leur permettra de légiférer sur l’humanité entière, ils se doivent tout d’abord d’UNIFIER le monde. Toutes les contraintes du judaïsme, c’est pour éduquer le petit juif dans la haine du monde présent, pas assez judaïsé, potentiellement christo-nazi.

        Les non-juifs auront leur religion : le NOACHISME. Via 7 commandements « noachides » (de Noé), Israël établira une morale universelle : 1. l’interdiction de l’adultère, 2. de l’idolâtrie (= Christ), 3. du blasphème (= antisémitisme), 4. du meurtre, 5. du vol, 6. de la consommation d’animaux vivants et 7. le devoir d’avoir des tribunaux.

        Le site du Centre mondial noachide en précise bien la nature judaïque : « En fait tout cela n’est qu’une toile de fond, c’est un point de départ, à partir duquel peut s’élaborer toute une stratégie de connaissance du Créateur, toute une stratégie d’organisation de la société qui doit s’élaborer en collaboration avec les sages des nations et les sages d’Israël. »

        Or, la priorité est de faire les respecter par les catholiques, avant qu’on les fasse se débarrasser du Christ… en effet le judaïsme trouve le christianisme polythéiste (car trinitaire) et idôlatre d’un faux messie (le Talmud raconte que Jésus est le fils d’un soldat de passage Panthera, qu’il brûle en enfer…).

        LE JUDAÏSME S’ATTAQUE AUX CONSCIENCES, il n’a pas, jusqu’à la création d’Israël, de moyen de violence directe, mais il peut intimider, mentir, réécrire, diffamer, et durant l’ère moderne, ester en justice, écrire des livres, financer des campagnes…

        En fait, le judaïsme est une religion qui se fixe sur la transcendance de l’arbre généalogique… une religion raciste qui donne des leçons d’anti-racisme (on trouve toujours au pied levé ces créations juives que sont l’UEJF, SOS Racisme, la LICRA, la LDH). Une religion patriarcale… qui donne des leçons de féminisme… et ainsi de suite, ad nauseam.

        Voyez ce poème d’un grand traducteur du premier XXe, Armand Robin.

        LE PROGRAMME EN QUELQUES SIÈCLES

        On supprimera la Foi
        Au nom de la Lumière,
        Puis on supprimera la lumière.

        On supprimera l’Âme
        Au nom de la Raison,
        Puis on supprimera la raison.

        On supprimera la Charité
        Au nom de la Justice
        Puis on supprimera la justice.

        On supprimera l’Amour
        Au nom de la Fraternité,
        Puis on supprimera la fraternité.

        On supprimera l’Esprit de Vérité
        Au nom de l’Esprit critique,
        Puis on supprimera l’esprit critique.

        On supprimera le Sens du Mot
        Au nom du sens des mots,
        Puis on supprimera le sens des mots

        On supprimera le Sublime
        Au nom de l’Art,
        Puis on supprimera l’art.

        On supprimera les Écrits
        Au nom des Commentaires,
        Puis on supprimera les commentaires.

        On supprimera le Saint
        Au nom du Génie,
        Puis on supprimera le génie.

        On supprimera le Prophète
        Au nom du poète,
        Puis on supprimera le poète.

        On supprimera les Hommes du Feu
        Au nom des Éclairés
        Puis on supprimera les éclairés.

        On supprimera l’Esprit,
        Au nom de la Matière,
        Puis on supprimera la matière.

        AU NOM DE RIEN ON SUPPRIMERA L’HOMME ;
        ON SUPPRIMERA LE NOM DE L’HOMME ;
        IL N’Y AURA PLUS DE NOM ;

        NOUS Y SOMMES.

        —-

        Cette judaïsation de la culture a pris des siècles. Via la franc-maçonnerie tout d’abord, une « cabale sémite » dirigée par des juifs de sang qui paraît ouverte mais est surtout un moyen d’anéantir l’esprit critique de ses « vénérables » membres. Car elle est doctrinalement compatible avec le judaïsme ! et s’oppose clairement à l’Église qui nous en protège.
        D’ailleurs, c’est ça la neutralité laïque : attaquer le catholicisme de front en se prétendant « plus ouvert », mais être totalement compatible en doctrine avec le judaïsme.
        Puis via tous les moyens d’aliénation possible : presse juive, élections juives, banque juive, finance juive, télévision juive, cinéma juif (très !), roman juif… apprendre à aimer les Kafka, les Georges Perec, les Belle du Seigneur qui n’ont jamais réussi que par la réclame communautaire.

        Et vous voilà… ça fait 2000 ans que c’est comme ça. Et ça va se finir comme ça s’est toujours terminé : voir 1492 en Espagne, 1242 à Paris, 1933 en Allemagne, 1958 en Hongrie, 1968 en Pologne… mais dépêchons-nous, parce que cette fois-ci, Israël est armé jusqu’aux dents…

    • …Je ne comprends pas. Noël est une fête chrétienne, pas juive. Donc cet argument démonte bien les propos de Jean-Jacques a priori. Non?

    • Oui, sauf que ce n’est pas un argument. Ce que les antisionnistes dénoncent, ce n’est pas une volonté des sionnistes d’imposer leur culture et leur religion (qui n’est pas forcément le Judaisme d’ailleurs et, quoi qu’il en soit, le Judaisme n’a pas cette vocation puisqu’il oppose un peuple élu, par le sang, au reste de l’humanité) mais de prendre le contrôle des nations. En ce sens, ils en ont rien à battre de noel ou autre, pourvu que ça endorme les peuples… Voilà l’idée des antiosionnistes.

  24. C’est très bien de monter un post aussi long pour en conclure « Il aurait fallu faire quelque chose dans le cercle privé de Jean-Jacques il y a 10 ans », c’est super courageux et engagé et productif et tout.

    Mais quelles sont les solutions proposées pour la situation actuelle ?

    Il y a de bons points là-dedans, mais, globalement c’est pas si loin des personnages qui cachent les problèmes sous le tapis ou qui disent « c’est pas moi ». Et ça me laisse une grosse sensation de malaise.

    Il faut produire autant de matériel (textes, articles, que sais-je) qui contredit logiquement Jean-Jacques – comme cela aurait dû être fait quand il a commencé à raconter ses âneries – que lui-même en produit. Pas du matériel qui dit « il faudrait pas faire ce que vous êtes en train de faire, je ne nomme personne et je ne m’engage pas, hein, mais franchement vous faites les trucs mal ». Si c’est ce que tu ressens, bosses dans ce sens…

      • S’il se sent assez concerné pour avoir mis du temps dans ce post qui reste engagé (même si c’est engagé « je met le gros orteil dans la piscine histoire de dire qu ça mouille » quand d’autres prennent au moins la peine de plonger dedans, à défaut de faire des longueurs – pour filer la métaphore), ça me paraît la moindre des choses de le faire différemment de ceux qu’il dénonce.
        Soit tu entres dans le débat, soit non, y a pas de positions comme ça, en observateur, ou tu dis juste que personne ne fait ce qu’il faudrait, que tout le monde est manipulé et que tout le monde est con de toute façon. C’est complètement contre-productif, et à part essayer de te donner une super image d’anti-anti-système second degré ou que sais-je, ça ne sert pas à grand chose…
        Je sais bien que c’est un peu la ligne éditoriale du blog, mais sur ce genre de sujet, ça ne passe pas pour moi. Autant pointer des erreurs de logique dans des films (et globalement OC choisit quand même des cibles faciles ;P) ça n’implique pas un engagement, autant ce genre de posts là, si. Et là ça envoie un message complètement contradictoire, entre « il faut débattre avec les opposants » et « c’est trop tard de toute façon » ou encore « si vous essayez de discuter vous lui donnez du grain à moudre »… L’impression globale que j’en retire, c’est que c’est un faux engagement qui ne dit rien au final sinon que, si OC était maître du monde franchement ça irait mieux et personne ne dirait d’inepties.
        Un peu comme les articles habituels sur les films, et je me demande si OC est aussi scénariste, du coup ? :) C’est bien de pointer les erreurs des autres, c’est encore mieux de ne pas les faire soi même.

        Et effectivement, Quartiers Libres c’est le genre de personnes à qui je faisais référence, qui produisent du matériel contradictoire, bien renseigné et intéressant.

    • c’est pas le principe d’un odieux connard, je répète , un ODIEUX CONNARD. Donc on s’en bat les couilles. Et bim. Trop puissant pour toi keskia

  25. C’est bizarre, moi j’étais persuadé qu’il s’appelait Régis, et pas Jean-Jacques… Cela dit, peut-être que ça s’écrit « Jean-Jacques », mais que en fait ça se prononce « Régis », non ?

  26. Mouais… La seule chose que je vois, c’est que les actions les plus agressives viennent pratiquement exclusivement des gens qui n’aiment pas Jean-Jacques. Menaces de mort, etc… Et puis vos arguments là, Noël est une fête catholique, pas juive… Ca vous dérange pas qu’un ex membre du Betar et de la LDJ(mouvement considéré comme terroriste aux USA) demande l’interdiction du fameux geste? L’antisémitisme, c’est pas Jean-Jacques qui le provoque, mais plutôt ses ennemis en réagissant comme des dingues. Pour finir il y a des cons (des gros cons même) partout y compris chez les fans de Jean-Jacques. Qu’on réinvite Jean-Jacques et son copain Jean-Louis à la TV afin qu’un vrai débat puisse s’installer.

    • Quel rapport avec Noel, l’agressivité et la quenelle? C’est un peu décousu tout ça et j’ai du mal à te suivre… Mais je suis d’accord pour provoquer le débat avec Dieudonné (puisque je crois comprendre que tu parles de lui). Pas besoin de l’appeler Jean Jacques.

      • De mon point de vue, Jean Jacques est plutôt le français moyen d’extrême droite avec des préjugés idiots, dans cet article.

      • Oui, j’ai un gros souci, je tiens régulièrement des discours décousus en passant du coq à l’âne, je vous prie de m’excuser.
        L’important dans mon post, c’est la fin. Il faut réinviter Dieudo (Jean-Jacques) et Soral (Jean-Louis) à la TV car ce qui se passe pour eux, n’est ni plus ni moins que de la censure. Et s’ils sont tout le mal que l’on pense d’eux, alors que des gens se chargent de démonter leur arguments.

      • C’est pas un peu démagogique (haaaaaan, il l’a dit) de vouloir « inviter les gens à la télé » et « faire des débats » pour tout régler, comme par enchantement. Tout le monde réagit comme si les gens pouvaient être « bannis ».

        Allez, venez, on imagine que le bannissement fictif disparait.

        Et maintenant, on les fout où les cocos ? A la ferme des célébrités ? A Motus ? A Turbo ? Dans Die Hard 12 ?
        Vous devez sans doute avoir une télé extraordinaire et passionnante, mais moi dans la mienne, dès que j’ai la chance de suivre 20 minutes de paroles consécutives par une et même personne, je sais que l’émission est une émission de « niche », qui fait « chier le français moyen » et qui ne fera pas assez de part d’audience pour être reconduite.

        Moi dans ma télé, sur le service publique, y’a qu’une émission qui me vient en tête qui offre une tribune intéressante à tout le monde (et pour Dieudonné, et pour Soral, et pour leurs opposants et pour Jean-Jacques/Jean-Paul/Jean-Mouloud, qui y sont d’ailleurs régulièrement invités). C’est l’émission de Tadéï. Avant y’avait Arrêt sur Image aussi qui était pas mal. Mais ça c’était avant.

        Dans ma télé, si on fout n’importe quelle personne qui ne rentre pas dans le moule du divertissement, les mecs se font dégager.

        J’ai beau trituré l’affaire dans tous les sens, y’a pas une raison unique à base de complot universel qui expliquerait que tous les traines-la-patte qui aimeraient bien montrer leur gueule à la télé, n’y arrivent pas.

        Et ceux qui affirment le contraire sont, selon moi, des menteurs (haaaaan, il balance).

      • Jean-Jacques M’Bala M’Bala est humoriste et comédien, donc on peut penser à l’autoriser à exercer librement son métier à nouveau : une chronique à la radio, des sketchs dans un talk-show, son spectacle diffusé en prime-time (comme Muriel Robin, Elie Semoun, Kev Adams, Franck Dubosc, …), lui proposer des rôles dans des films, …

        Au moins il n’aura plus besoin de raconter des conneries pour exister.

      • J’ai l’impression qu’on s’est désynchronisé Monsieur Cage, ou en tout cas pour ma part, je ne vous suis pas : Le monsieur sur lequel vous avez fait « réponse » parlait de faire des débats : pas de faire le pitre dans l’unique but de montrer sa gueule à la télé et de gagner des sous. On est tous les deux d’accord qu’il y a une différence ou bien ?

      • Après on peut au moins le laisser faire son métier (humoriste, comédien) et laisser les journalistes ou chroniqueurs débattre ensuite de son travail, quitte à ne pas l’inviter sur un plateau. Là personnellement je n’ai jamais vu un seul de ses sketchs hors période avec Elie Seymoun. Et on me dit en gros « oui mais on peut pas le diffuser car c’est un gros facho » donc on le muselle. J’aimerais au moins avoir la faculté d’en juger par moi même sans avoir à pirater son spectacle ou – pire – payer pour le voir. Bon ok j’irai voir sur YouTube (j’ai pas fait l’effort non plus, mais le pékin moyen ne le fera pas non plus j’imagine et se fera l’idée qu’on lui dira de se faire, et ça m’ennuie un peu). Et donc, comme dit Nicolas Cage, si il avait une existence médiatique, il aurait peut être moins besoin d’en faire des tonnes dans la provoc.

    • Pourquoi tant de gens ne comprennent pas l’argument de la fete de Noel ?
      Noel = fete catho
      Catho = pas juif
      juif au pouvoir = pas de trucs pas juif
      Pas de trucs pas juifs = pas de noel.
      C’est pourtant simple, le personnage « prouve » ainsi que la main mise n’est pas réelle.
      Bon, j’avoue qu’en vrai ça prouve rien du tout, mais bon, le raisonnement est celui là.

      • Là où l’argument est plus que bancal c’est dans :
        « A au pouvoir = pas de trucs pas A »
        Car c’est équivalent à « A au pouvoir = que des trucs A »

        Comme vous le dites « en vrai ça prouve rien du tout », et c’est dommage que via divers raccourcis faciles, l’OC obtienne un résultat fort critiquable dans le fond même si sympathique à lire.

    • En ce qui concerne les critiques que tu fais de la LDJ je t’invite à lire ce commentaire un peu plus haut et les réponses apportés car oui, ce n’est pas forcément parce qu’on trouve que la LDJ est de la grosse bouse que l’on doit forcément soutenir Dieudonné. https://odieuxconnard.wordpress.com/2014/01/02/commencer-lannee-du-bon-pied-au-cul/#comment-29741

      Sinon concernant l’invitation à la télé pour un débat je suis d’accord avec toi et je trouve très con de le censurer ce qui est aussi l’idée émise par l’OC dans cet article mais je ne pense pas qu’il accepterait car il sait qu’il n’est pas blanc comme neige et sortira toujours son excuse « nan je n’irais pas sur les plateaux télé parce que c’est un piège parce que c’est les sionistes qui contrôlent les médias »

      • Il a expliqué vouloir participer à une émission à la condition qu’elle soit en direct. Jusqu’ici ça lui a toujours été refusé selon lui. Après, moi j’étais pas là…

  27. Moui, moui, moui, Jean-Jacques dit sans doute pas mal de conneries, mais…
    Avez-vous essayé de critiquer la posture ridicule de la France en Syrie ?
    Avez-vous tenté de vous insurger contre l’intervention injustifiable en Libye ?
    Avez-vous alimenté une discussion sur le 11 septembre avec des arguments scientifiques sans vous faire traiter de conspirationniste ?
    Etc, etc…

    Si Jean-Jacques prospère, c’est parce que ses détracteurs sont aussi cons et caricaturaux que lui.

    La quenelle a différentes saveurs. Choisissez votre sauce…

    • Alors c’est rigolo, mais quand on le fait de façon intelligente, on se débrouille très bien pour contrer les détracteurs caricaturaux. Si, si.

    • T’es un mignon toi.
      « Avez-vous alimenté une discussion sur le 11 septembre avec des arguments scientifiques sans vous faire traiter de conspirationniste ? »
      Réponse : oui, et à chaque fois.
      Mais certainement parce que les arguments scientifiques ne vont pas dans le sens des conspirationnistes.

      Mais bien tenté, btw.

  28. Ouais enfin, faut bien comprendre un truc :
    Dieudonné (et Alain Soral) ont été bannis des médias pendant 10 ans. La stratégie du silence ou du mépris a donc été largement employée.

    Sauf que cela n’a pas fonctionné.

    Dieudonné est l’un des derniers humoristes à faire salle comble en tournée, ses dernières vidéos atteignent les 2M de visites en quelques jours. Quant à Alain Soral, ses vidéos sont très suivies également, et son livre est classé numéro 1 des ventes en France sur le thème « Politique ».

    Et le pouvoir en place commence à flipper. Car même si l’on peut juger que les convictions de ces deux hommes sont absurdes, il n’en reste pas moins qu’ils sont de redoutables opposants au système bi-parti UMP/PS, beaucoup plus que ce peut être le FN. On assiste donc à un lynchage en règle de la part de Manuel Valls, qui de fait cause du trouble à l’ordre public. On retrouve la victimisation pointée dans ce billet.

    Reste alors la solution d’argumenter contre ces gens-là. Sauf que Dieudonné est humoriste. S’il fait rire les gens (et c’est le cas), difficile de le contrer. Enfin, Alain Soral a une culture et une répartie en béton. Je ne connais pas beaucoup de personnes qui pourraient contrer ce dernier.

    Donc tout n’est pas aussi simple que ce qui est présenté dans cet article, très drôle au demeurant :)

    • En effet, la solution présentée n’est pas si simple.
      Car argumenter comme Jean-Jacques provoquerais une mise en lumière des propos tenus et la possibilité pour Jean-Jacques de renchérir.
      Et est-ce vraiment une bonne idée de débattre de ces sujets ? Ne-ce serait ce pas le meilleur moyen de faire douter les gens ?

      • Les gens douteront effectivement si aucun opposant sérieux n’est envoyé face à ces deux lascars. Et il faut bien avouer que la plupart n’ont pas le niveau (Copé, Désir, pour ne citer que les présidents de parti)…

    • Faudrait arrêter de voir le couple Dieudonné et Soral comme seule alternative à l’UMPS et au FN de merde en acceptant leurs énormes défaut pour leurs petites qualités…

      • Je ne dis pas qu’ils sont une alternative, mais qu’ils sont une opposition, nuance :) Un poil à gratter en somme.

      • Dieudo et Soral ne sont pas une alternative au FN. Ils sont le bras droit du FN, installés, voulus, pour toucher une cible très précise que le FN ne pouvait pas toucher : les musulmans. Et ça marche.

      • Pour l’instant, cela marche moyennement, car 95% des musulmans ont voté Hollande aux dernières élections. Certes, vous me direz, face au vendeur de nettoyeur haute pression, ils ont sans doute pris le moins pire pour eux.

      • Comme le dit très bien Alexandra Elodie, le couple Dieudonné/Soral et le FN sont plus que lié et si on remonte un peu l’histoire, on remarque que Valls fait monter le buzz et la diabolisation autour de Dieudonné et Soral comme Mitterrand à fait monté le FN dans les années 80, pour se donner le rôle du gentil, récupérer/neutraliser les luttes autonomes et faire oublier les mensonges du PS en matière sociale et sa politique fascisante en matière de sécurité et d’immigration http://www.youtube.com/watch?v=_HTPt1ZmYqo

    • Si on riait tous avec Jean-Jacques, si on le passait à la télé jusqu’à en vomir comme nabilla, si on arrêtait de le censurer, de le victimiser, et si on avait l’honnêteté de reconnaître que l’état d’israël est un régime criminel abusant du lobbisme, et bien peut-être qu’il n’aurait PAS besoin de faire l’intéressant avec des cons comme Faurisson ou Soral, et il n’aurait pas envie de chercher son public du coté de chez LePen, …
      Si il passait à la télé, il n’aurait plus besoin de faire des blagues sur les juifs pour que l’on parle enfin de lui, si les médias étaient assez honnêtes pour citer les insultes que Patrick Cohen avait proféré contre Jean-Jacques, le débat paraîtrait honnête et moins biaisé artificiellement, …

      Bref, si on agissait comme le veut le système démocratique libéral français, il n’y aurait pas eu ces blagues et ces rapprochements douteux, il n’y aurait pas eu ce débat stérile, … Sans même citer son nom, cet article dit tout : si ses idées stupides prolifèrent, c’est bien la faute de la Brigade des Gentils.

      • La différence entre l’article et vos propos, c’est que O.C. part du principe que tous les propos publics de Jean-Jacques sont débiles. De votre côté, certains points de votre liste suscitent la légitimité de la critique de l’humoriste.

        Et donc on en arrive de fait à un autre débat ! ;)

      • J’ai simplement acquiescé « que l’état d’israël est un régime criminel abusant du lobbisme ». Quelqu’un de non juif a-t-il un quelconque argument pour essayer de contredire cette triste vérité ?

      • Aller je me lance parcequ’apparemment RRRomain, je vous sens tout contenu et je n’aime pas vous voir comme ça.

        En tant que non juif (dans votre gueule les non juifs, je m’impose en tant que votre représentant à tous), je n’ai rien à redire sur l’état d’Israël criminel abusant du lobbisme. Les gens qui font ça c’est pas bien. C’est des méchants et qu’ils aillent crever la bouche ouverte. C’est bon on peut se calmer maintenant que je me suis montré honnête ?

        Vous vous sentez mieux mon petit bonhomme ?

      • @RRRomain :
        « Les émirats arabes unis sont des régimes criminels abusant du lobbyisme ».
        « Les états unis sont un régime criminel abusant du lobbyisme ».
        « Certaines multinationales sont des entreprises criminel abusant du lobbyisme ».
        « La Russie de Poutine est un régime criminel abusant du lobbyisme ».
        En fait, il existe dans notre société il y a beaucoup de Lobbys car dans la masse d’information de cette société mondialisée, seul le lobbyisme permet d’exister.
        Maintenant le lobbyisme d’Israël n’a pas forcement un rapport avec les juifs vivants en France du coup le combat de Jean-Jacques n’a pas lieu d’être ou tout au moins il se trompe de cible.

      • @RRRelan de RRRageeee je n’étais pas énervé c’était une question rhétorique, mais être direct me permet d’éviter d’écrire des pavés. Ce pseudo m’aura bien fait rire.

        @Tandhruil Je suis parfaitement d’accord avec ça, mais ceux qui dénoncent les agissement des ÉAU, de la Russie ou de des USA ne sont jamais attaqué en justice par la LICRA.

      • RRRomain, il y a beaucoup de juifs qui dénoncent le lobbyisme du gouvernement israélien. Cela aussi, c’est important.Lobbyisme largement relayé par des entités intouchable (oh oui, intouchables par la grâce de nos gouvernants actuels) et non-représentatives basées en France, comme le crjf.

      • À la base j’avais écrit « neutre » mais personne n’est jamais vraiment neutre alors j’ai mis « non-juif » même si c’est loin d’être adapté. « non-sioniste » aurait été mieux.

      • Si le qualificatif vous semble à côté de la plaque, je précise ma pensée en évoquant plus exactement ses derniers débats télévisés (ou non télévisés d’ailleurs) où l’homme a toujours déversé un flot de paroles, d’arguments et d’attaques, contre lequel il faut être particulièrement solide. Vous pouvez juger que ses propos sont complètement absurdes ou non, là n’est pas la question, mais maintenir un discours face à ce personnage s’apparente à un rugueux match de boxe.

      • Ha mais je n’ai jamais nié qu’il y ait des analyses poussées. Il existe même un autre site qui décortique régulièrement les propos d’A.S.

        Ceci dit, je ne vais rien vous apprendre, mais une joute se joue tant sur le fond que la forme et la visibilité. Votre PDF, bien qu’intéressant, n’est pas encore distribué dans toutes les boîtes aux lettres de France. Et c’est ça que je veux souligner : à l’heure actuelle, dans les espaces de grande écoute, personne ne contre de manière argumentée et efficace A.S ou D.M-M. Ces derniers prennent donc de l’ampleur (renforcé par la victimisation).

        Il faudrait qu’un homme influent s’inspire de votre manuscrit. Dans le cas contraire, la polémique n’a pas fini de s’éteindre.

  29. Avis pragmatique ? Non fataliste. Jean-Jacques aura toujours des contradicteurs prompts à l’indignation, mais lassés de ré-expliquer pour la 150e fois ses 1 500 mensonges omissions et contradictions.
    On peut pas empêcher ca, donc quoi ? Bah Jean-Jacques saura toujours monter ca en épingle et aura toujours et toujours plus de succès.
    Et il n’en a jamais eu autant que ces dernières années alors qu’on ne lui a jamais autant lâché la grappe.

    L’immense différence avec ce qu’il se passe en ce moment, c’est justement que ce ne sont plus les médias et les politiques qui s’opposent, mais le peuple qui s’y met vraiment, et arrête de laisser pisser face à l’invasion de potes de petits cousin ou de vieil oncles qui se la jouent fièrement rebelles avec leur discours de beauf et leur allégeance appuyée à la décennie d’escroquerie intellectuelle et financière de Jean-Jacques.

  30. Bonne année à toi aussi, cher Connard. Et bravo pour cette BD qui résume assez bien la situation et souligne la bêtise ambiante. Personnellement, je n’ai rien en particulier contre Jean-Jacques (je connais trop mal son histoire ou son humour pour en parler en connaissance de cause), en revanche le buzz qu’il crée dernièrement (que ça soit via les partisans ou les chevaliers blancs) est plus agaçant voire atterrant qu’autre chose. Comme s’il n’y avait que ça comme problème ! Comme si tout ce tintamarre allait faire avancer le schmilblick ! Comme déjà dit, dans un monde idéal, ce genre de « débat » devrait plutôt engendrer l’indifférence et l’amusement.

  31. Si seulement c’était vrai… Aux États-Unis, terre de liberté d’expression, personne n’a monté le créationnisme en épingle comme les détracteurs de Jean-Jacques…
    Aujourd’hui, 1/3 des américains sont créationnistes. http://www.reuters.com/article/2013/12/30/us-usa-poll-evolution-idUSBRE9BT0LC20131230
    Donc, la théorie que tu défends là, d’ignorer/moquer, elle est bien rigolote et va t’assurer plein de lecteurs (comme tous ceux qui bloguent sur le sujet depuis quelques semaines), avec la conscience tranquille de ne pas faire de pub, alors que tes commentaires en regorgent, mais c’est du flan. Le populisme débilisant fonctionne, car il requiert un minimum de cervelle et flatte l’égo de celui qui se sent plus malin que les autres à avoir débusquer le complot du millénaire.

    • ATTENTION avec les sondages. Déjà, c’est un sondage, personnellement, je ne considère pas les sondages comme efficaces du point de vue de la représentation d’une population (ne serait-ce que parce que je n’ai jamais été sondé, par exemple…). Ensuite, les chiffres c’est « 1/3 des américains rejettent la théorie de l’évolution ». Ça n’en fait pas systématiquement 1/3 de créationnistes. Même si je suis d’accord pour dire que c’est un exemple d’échec de la démocratie cette régression scientifique, il faut toujours rester prudent avec les chiffres.

  32. J’aime beaucoup l’article, ça peut expliquer la situation courante d’une manière un peu différente que les deux camps « les sionistes sont tous des méchants et faut avouer que y’a des juifs partout » et « jean jacques est un gros antisémite. C’est tout ».

    Ça me rappelle un peu l’article « Femen vs catholiques », où les deux camps sont tellement incohérents et s’enfoncent dans la débilité qu’il est difficile d’en choisir un.

      • Ouais mais on ne peut pas les toucher, alors quel intérêt ? De toute façon les vraies ukrainiennes sont bien mieux que ces salopes à la botte de la mafia de Kiev.

      • Jean Jacques devraient faire pareille! Qu’il montre sa bite!

  33. Vous expliquez bien la différence entre un régime répressif, qui est celui que nous connaissons la plupart du temps (tout est permis mais si on sort du cadre de la Loi, il faut en supporter les conséquences) et un régime préventif (on ne peut rien faire, tout est soumis à autorisation préalable).

    Dans le cadre du régime répressif, on ne peut en effet interdire une « réunion » car on ne sait pas à l’avance ce qui va s’y passer.

    Mais votre ami Jean-Jacques ne prétend pas organiser des réunions mais des spectacles. Donc, le texte n’a pas vocation à changer d’un jour à l’autre, donc la représentation publique de ce texte, s’il contrevient à la Loi, peut être interdite, quel que soit l’acteur qui le joue, tout comme certains livres ne peuvent être distribués.

    • Mais c’est une décision de justice qui peut interdire ce genre de spectacle, et non un arrêté préfectoral, étant donné que jusqu’à présent, aucun des spectacle n’a donné lieu à des troubles à l’ordre public.

      • Il me semble tout de même qu’un arrêté peut tout à fait interdire un évènement s’il risque de causer des troubles à l’ordre public (Conseil d’État, 1933, arrêt Benjamin, les victimes des amphis de droit administratifs comprendront). C’est dans la logique de la prévention des troubles: sinon, on attends les inondations avant d’interdire la construction en zone à risque ?

  34. Goldman, quel salaud. D’ailleurs, c’est lui, pas Garou, qui a chanté « Du passé faisons table rase ». Revoyez vos classiques.

  35. Odieux donnez nous cette année l’occasion de sourire …

    Ce que j’ai retenu de vos propos, c’est que JJ est un con, mais que ses détracteurs le sont encore plus ! ce n’est pas rassurant.

    Sinon je trouve que JJ se sert bien de la communication et de l’analyse transactionnelle : dans le cadre d’un triangle dramatique, il passe du rôle de victime à celui de bourreau avec une facilité déconcertante. Et c’est là toute sa force…

    Dire que cet homme porte le même prénom que l’un de nos plus célèbre Roi !

  36. bon …alors..
    1) jean jacques est un humoriste de talent, certainement le meilleur.
    2) Netanyahu lui ne fait rire personne avec son refus du sang des noirs, ses bombardements sur des enfant palestiniens, son apartheid, et sa vision du grand israel.
    3) jean jacques est un provocateur de talent, certainement le meilleur
    4) le betar, la licra et la ldj , outils du sionisme en France, veulent nous imposer leurs idees et faire voter des lois anticonstitutionnelles.
    5) jean jacques est antisionniste, le meilleur certainement
    6) qui est pour la politique sioniste ?????
    7) jean jacques a fait une dizaine de spectacles a mourir de rire qu il faut bien regarder, ecouter et analyser avant d’ecouter les politiques et les medias. cela s appelle se faire une opinion par soi meme.
    8) depuis 30 ans je combat le racisme sans probleme, le capitalisme sans probleme, le liberalisme sans probleme, le fachisme sans probleme depuis quelques temps et la montée de l extreme droite en israel je combat l implantation du sionisme en France via les associations citées plus haut et la probleme.. je suis antissemite!!!!! alors que dans tout mon discourt je n ai pas prononcé le mot juif…regarder ce qui est arrivé a Besancenot chez Ardisson, allez voir sur le site jss new, ecouter nos politiques et les medias sur l affaire de jean jacques alors que nous fabriquons tout les jours de plus en plus de chomeurs, que des gens de plus en plus nombreux sont sans toit, sans moyens de se nourrir ou de se soigner correctement, le theorie du complot ne tient pas dans ce cas car comme le disait voltaire  » pour savoir qui te commande trouve qui tu ne peux pas critiquer ». je pense que j ai trouvé qui commande et je suis contre.

    tout le monde c est opposé a la censure pour charlie hebdo, tout le monde a proclamé la liberté d expression pour les pussy riot…et pour jean jacques…on le brule…on l écartèle…on le bâillonne et on lui coupe la tete???…

    ETIENNE CHOUARD vous m étonner en traitant j jacques de con…n avez vous pas été vous aussi accuser de diffuser sur votre blog des théories du complot…une de vos reunion avec le fdg n as t elle pas été annulée…ou essayer vous de re rentrer dans le rang, de regagner de la sympathie de ceux que vous tourmentiez avec talent il y a peu???

    IL N Y A PAS DE THEORIE DU COMPLOT CHEZ JACQUES MAIS IL Y EN A UNE CHEZ CEUX QUI LE CRITIQUENT ET QUI VEULENT LE FAIRE TAIRE.

    • Ce que vous dites est intéressant, mais vous gagneriez en crédibilité si vous vous calmiez : un usage régulier des accents et des apostrophes (une meilleure orthographe et un usage adapté de la ponctuation en général) vous rendrait plus lisible, ce qui est utile quand vous écrivez un pavé ayant pour dessein d’être lu par les internautes.

      Limiter l’utilisation sauvage de majuscules au profit de la mise en page et de la lisibilité (sauter des lignes, retour à la ligne, alinéas, phrases plus courtes … vous étiez pourtant bien parti avec votre liste de fait, quoique la drôlerie de notre Jean-Jacques reste une question de goût), …
      Tout cela vous mettrait au même niveau de civilisation que les internautes fréquentant ces lieux. Vous seriez alors lu comme un égal, et non pas comme un rageux qui déboule d’on ne sait où pour ajouter de l’énervement à un débat déjà peu constructif.

      Signé : un Grammar Nazi pas content.

      • très bonne analyse orthographique de mon « pavé »….je n ai de rage que celle que m inspire la société que l on essaie de nous vendre…je ne suis pas la pour ajouter de l énervement a quoi que ce soit et ce débat est une excellente chose pour démarrer une nouvelle ère moins hypocrite …et en plus je déteste les apostrophes…………..

        un nazi je sais ce que c est mais un grammar ??? instruit moi stp…qu est ce donc

      • Quelqu’un qui ne connait pas les « Grammar Nazis » ? Je dirais que nous sommes des extrémistes de la grammaire et de l’orthographe.

      • Ca pullule par ici Didier, fais attention. Et les Tokien nazis aussi, mais c’était plutôt la semaine dernière

    • « 7) jean jacques a fait une dizaine de spectacles a mourir de rire qu il faut bien regarder, écouter et analyser avant d’écouter les politiques et les médias. cela s appelle se faire une opinion par soi même. »

      Non, cela s’appelle se faire une opinion basée sur celle d’un humoriste. Se faire une opinion par soit même c’est confronter les points de vue divergents pour un même sujet et en tirer ses propres conclusions à partir de sa propre réflexion. Non pas recracher les propos d’autrui car elles correspondent à ce que l’on veut entendre.

      • je parlais d une opinion sur ces spectacles et son supposé antisemitisme.
        donc c est bien en regardant ces spectacles que l on se fait une opinion sur ces spectacles……….c est bien ces spectacles que l on veux interdire….

    • S’il n’y avais ces quelques fautes, qui réduisent la probabilité que Didier soit un écrivain, je jurerais que Didier se nomme Alain, tant la rhétorique est la même. Je dis ça sans injure, car j’aime bien Alain.

  37. Ah la vache comme c’est creux. Quand un critique cinéma s’essaye à l’analyse politico-sociale, c’est forcément vide de sens. Tu veux pas rester à tes critiques des produits Hollywood et laisser les sujets plus sérieux à ceux qui les ont étudié un tant soit peu ?

    • ERIC H OU COMMENT :
      faire fermer leur gueule a ceux qui ne partagent pas son avis
      rabaisser ceux qui n ont pas sa culture analytique politico sociale

      non seulement je sais de quoi je parle même si pour toi ce n est pas assez pointu dans son analyse mais quand tu aura fait autant de social que moi tu aura appris a tolérer les idées de ceux qui ont un peu plus de mal que toi a les exprimer dans un politiquement correct qui a l air de bien te correspondre

      mais je fait parti de ceux qui ont soif d apprendre des autres donc je reste ouvert au dialogue avec toi sans arrière pensée ni mépris.

      je t aime eric….tu fait parti des gens qui me font avancer dans la recherche du respect, de la solidarité et de l anti totalitarisme…

      merci

      • Euh je pense que cela ne s’adressait pas à vous Didier. Il parlait à l’Odieux Connard. Sérieux faut se calmer, c’est en dialoguant que l’on avance, pas en s’invectivant. Deux côtés de la barrières il y a des stupidités qui sont lancées et des idioties qui sont racontées. Ce gouvernement en censurant Jean-Jacques et d’autres est une honte. Je me permets d’ailleurs de rappeler le principe de l’article 10 de la convention européenne des droits de l’homme :
        La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ».
        Bonne journée à tous.

    • C’est moins creux que ce reportage de 2 minutes 30 qui tourne sur BFMTV, ou que cet ersatz de débat qu’on a eu au JT de France 2.
      Odieux Connard n’a jamais eu la prétention d’être un critique de cinéma, c’est un citoyen qui donne son opinion sur l’actualité politique, sociologique et cinématographique.

      • Science po c’est une grosse arnaque! Je sais de quoi je parle j’y suis! Mais j’ai prévu de tout faire péter, si y’en a qui sont motivés j’embauche!

  38. La démocratie n’est pas le choix du meilleur, c’est juste avoir un droit à l’erreur… S’il y a bien une chose qu’on ne peut pas nous reprocher, c’est notre manque de persévérance.

    Quand à JJ et ses détracteurs, c’est un non-évènement digne d’un manuel (valls) du parfait petit Chomskyste.

    • Et je rajoute, je trouve ça beaucoup plus cynique (et dans un certain sens comique) d’avoir un président qui indique que « les impôts sont trop lourds » sachant que la TVA augmentait 4H après.

      • On va appeller Tocqueville à la rescousse alors, qui disait en gros que « Les peuples des siècles démocratiques sont avides d’idées simples » (la phrase exacte, je ne m’en souviens plus).
        Bien sûr que c’est plus sexy de se toucher un mois d’affilée sur un match de trollpong entre nègre antisémite et youpin fasciste que d’aligner des millions de chiffre et de données factuelles pour jauger de l’efficacité réelle d’une politique gouvernementale ou de la complexité des relations internationale. Et puis c’est fatiguant, de réfléchir.

  39. Parlons des choses vraiment importantes : le lien vers la bibliothèque d’images semble ne pas fonctionner.

    • Ah ben maintenant ça marche. Je pense qu’il fallait que tu interviennes pour dénouer les fils de le Cosmos.

  40. Très bonne réflexion cher odieuxconnard qui n’est pas du tout un connard. Petit hic cependant. Le racisme est par essence irrationnel. Quand on tombe dans le délire du complot judéosioniste, on est bien évidemment de mauvaise foi et carrément con. Comme machin qui est persuadé que des lapins ignifuginés font tourner la terre. Mais si machin continue de soutenir mordicus que ce sont bien les lapins, qu’est ce que tu peux lui dire ? Tes arguments, tes démonstrations aussi puissantes et sensées soient elles glissent sur lui. Et donc à part user ta salive, qu’est ce que tu peux bien faire ? C’est tout le problème…

    • Pour lui, peut-être que l’on ne peut rien faire. Par contre, être suffisamment pertinent pour que les gens ne deviennent pas comme lui, c’est déjà pas mal !

  41. On ne dit pas Jean-Jacques est un con, mais Régis est un con.
    Je vous mets un 0/20 fieffé gourgandin.

    Par contre, tous mes voeux pour cette année 2014, l’année des Doors.

  42. Bonne année l’Odieux et ses lecteurs, si j’adhère pleinement à l’argumentation, je soulève néanmoins un point : tout le monde n’a pas votre talent littéraire ni l’art de la rhétorique. Alors, à défaut de dire n’importe quoi n’importe comment, j’adopte le parti du silence, quitte à louper les 0,01% de chances de convaincre… Est-ce mieux ?

  43. Merci m’sieur O.C. pour ce billet ô combien rigolo mais si rafraîchissant ! Que cette année 2014 vous apporte de nombreux mauvais films à démolir et de débats stériles à démonter ! Vous ne devriez manquer ni de l’un, ni de l’autre, cela dit…

  44. Mouais. On sent que vous n’avez pas souvent « débattu » avec les complotistes, négationnistes et autres pseudo-esprits libres qui pullulent ces temps-ci.

    Peu importe à quel point on aligne faits et données à ces gens, en montrant méthodiquement que ce qu’ils disent est à peu près au même niveau qu’une fiente de pigeon, ils l’ignorent, accusent de censure ou de fausses données. Et recommencent à aligner leurs idioties comme si rien ne s’était passé.

    Cf. les commentaires après les articles de Nioutaik sur le créationnisme, les diverses théories du complot, les grimauldiens, etc…

  45. très bonne article. Si la vie est une ficelle, les cons y font des noeuds. Forcément, il faut des gens pour essayer de dénouer tout ça. Merci OC

  46. Mouais, le début est rigolo, mais les leçons de rationnalité politique franchement cimer. Quel prétentieux ce mec, et allez pas me dire que « hurk hurk ouais c’est même pour ça qu’il s’appelle OC trop fort le gars » j’avais compris mais dire qu’on est con ça pardonne pas de l’être. si on met en rapport cet article avec le traitement qu’il avait fait de la mort de Clément, on obtient non seulement un irrespect dégueulasse mais une ignorance crasse et contente d’elle-même des réalités du terrain politique qu’est la lutte contre le fascisme, le racisme, l’antisémitisme (et je ne parle même pas du sexisme puisque le personnage est connu pour le caractère sexiste/homophobe de ses blagues). D’où mon exaspération à voir ses pauvres vannes éculées tourner comme une preuve de sa causticité. Sans parler de la contradiction interne de sa propre argumentation, autour du fait que la médiatisation de Dieudonné/Soral les visibilise (donc ça fait leur propre jeu, donc c’est mal), et qu’en même il faut débattre avec ses fans (mais sans faire de bruit, attention ! Il faut faire du porte-à-porte j’imagine, des sondages ultra-discrets genre « aimez-vous un humoriste dont le prénom comment par un D ? Si oui, accepteriez-vous de recevoir nos brochures pleines de faits et d’arguments ?[au passage notons dans son dessin l’absence de fait, d’argument et ne serait-ce que de renvoi vers la multitude d’articles dézinguant aussi bien Dieudonné http://www.pearltrees.com/t/dieudo/id9432362 que Soral http://www.pearltrees.com/t/soral/id9690729%5D) et ne pas s’enfermer dans l’ignorance du phénomène (en s’informant comment du coup ? En allant à ses spectacles ?). Ok il y a une différence entre sensationnalisme médiatique et argumentation, mais que fait OC franchement ? Est-ce qu’il y a un quelconque argument dans ses dessins ? La partie parodique est rigolote (encore que bien moins intéressante que par exemple : http://www.youtube.com/watch?v=-A8RGnC2fWo) mais sinon que dalle, à part « regardez tous ces larbins qui publient pour leurs rédac’chefs, et tous ces écervelés qui ne pensent qu’à manier la batte de base-ball », fausse critique et fausse analyse d’une situation fictionalisée et exagérée, finalement rendue fausse, pour se faire-valoir comme unique pourfendeur de la bêtise et garant du triomphe de la rationalité (mais attention hein, avec du l’humour, causticité avant tout !). OC, t’as usé jusqu’à la corde le clicheton du poseur cynique ; sérieux ça faisait une éternité que j’étais pas venu sur ton blog y lire des chroniques de blockbusters que j’ai pas vu (ouais parce que prendre un regard godardien pour analyser des blockbusters c’est juste stupide, à un moment faut penser à arrêter de reprocher aux romans d’être écrits en prose), mais force est de constater que ta devise est toujours d’actualité : t’es mauvais mec http://www.youtube.com/watch?v=rGSVCdi4-L0

  47. C’est cool d’en remettre une couche sur Promotheus. On ne dira jamais assez de mal de cette « chose ».

  48. Bon article, très bien fait !
    Par contre je trouve qu’il y a un manque d’analyse sur le personnage de Jean-Jacques, dire qu’il a juste des propos « cons » est très limité, et même si ce serait bien qu’il y ait un débat de front entre lui et des gens intelligents, ce sera plus compliqué que ça de descendre ses arguments… Pas parce qu’il serait bon parleur, simplement parce que si ses arguments à lui était si cons que ça, quelqu’un les aurait descendus il y a longtemps.
    Je pense que c’est justement parce que personne n’arrive à lui faire front qu’il gagne en popularité… Evidemment, beaucoup choisissent le mépris pour le mépris, mais il ne faut pas réduire l’opposition à une seule attitude.

    En tout cas ça reste un très bon billet, hâte d’en voir un autre ! Bonne continuation :)

  49. Salut à tous, je présume que je ce que je vais écrire ne sera pas lu vu la quantité déjà fort importante de commentaire. Cependant comme j’aime bien parler (oui enfin écrire) dans le vent, je me lance.

    Tout d’abord je suis tout à fait d’accord avec la plus part des arguments de cette BD. Je dirais même que je suis parfaitement convaincu que les idées n’avancent que par confrontation, raisonnement, friction, ajustement et intégrité intellectuelle, et que toute interdiction d’une pensée est vaine et contre productive.

    Malgré tout, si ce n’est l’intégrité intellectuelle qui pêche ici c’est surement la méthode. En effet, dans tous raisonnement philosophique ou scientifique la valeur d’une idée n’est établie qu’à postériori. Une idée peut être, incomplète, partiellement fausse, totalement fausse, voir même, complètement con, mais on ne le sait que lorsque l’analyse et la confrontation ont déjà eu lieu. Ainsi, si Jean-Jacques a une idée à la con, c’est pas marqué sur son front. Et parfois il arrive même que certaines idées à la con fassent avancer le débat. Un peu comme quand « avoir fait des erreurs » nous fait mieux comprendre pourquoi la bonne solution est effectivement bonne.

    Le problème, c’est qu’c’est là que ça se corse!! Il est beaucoup plus facile (et tout autant inefficace) de railler une idée, que d’en trouver les failles, d’en expliquer leur origine et d’y apporter une modification qui change là donne.

    C’est comme pour les « complotistes » ; Si une personne à un moment donné ose dire qu’elle n’est pas convaincu de la soupe qu’on lui sert sur un sujet en particulier, elle est automatiquement assimilé complotiste. Ce qui engendre d’office qu’elle croit qu’on n’a pas marché sur la lune, que Elvis est toujours vivant, que le nuage de Tchernobyl n’a pas été arrêté par la douane à la frontière … Et j’en passe. Elle devient, de fait, totalement paranoïaque, elle adhère à toute thèse qui contredit la thèse officielle avec une dévotion totale et donc par la même, elle nie l’existence des chambres à gaz et se demande si Hitler à existé.

    C’est ça le problème avec les idées cons à priori, c’est qu’on les classes vite, trop vite, on les simplifie, et donc on les rends fausses. (un peu comme ce que j’explique là : http://www.anotherpointofview.fr/2011/08/21/le-bien-est-le-mal/).

    En même temps, ça permet aussi de pouvoir les contredire plus facilement : tous les juifs sont ______ (ajoute ce que tu veux) est forcement faux à moins que l’on dise « juif » (c’est une tautologie, ça n’a aucun intérêt). Et si on commençais à attaquer Jean-Jacques sur ce qu’il dit vraiment, dans son contexte, on se rendrait peut-être compte que d’une, Jean-Jacques ne dis jamais « tous les juifs sont… », et que de deux, il ne prône, ni la haine des uns, ni la haine des autres et que ce qu’il dit n’est peut-être pas si con que ça. Parce qu’il arrive que des personnes ne se contente pas du blanc et du noir, mais utilisent aussi des nuances de gris, voir même, parfois mais c’est rare, des couleurs.

    • Bonjour La pieuvre,
      je lisais ce commentaire avec beaucoup d’intérêt car, comme d’autres ici, il est bien amené même si je ne n’adhère pas totalement. Surtout jusqu’au moment ou vous dites (ainsi que d’autres commentateurs) que JJ ne désigne jamais directement les juifs. Tout en étant vrai sur la forme je conteste sur le fond (sans vouloir pinailler) : vous semblez effectivement vous renseigner, pour ma part moi de même http://www.liberation.fr/societe/2009/01/02/dieudonne-cote-obscur_299708 (et Taguieff également) où l’on constate sans équivoque la présence des négationnistes, un ex-responsable du GUD (donc radicalement anti-juifs) et -contradiction oblige- un beau « parterre » du FN : papa LePen, Janny, et Golnish entres autres. Petite parenthèse: JJ aura réussi le tour de force d’avoir dans son public « des blacks et « beurs » (dixit) côtoyer la fine fleur du FN : « étonnant non? »; Fin de ma digression. Force est de constater qu’il ne s’attaquera qu’à des personnes Juives : Zeimmour, Cukierman, elcabache, quenelle dans les camps de concentrations.
      Si d’un côté il pointe d’autres extremistes tels que Zeimmour, donnant du coup un pseudo sens de vérité, je ne peux me résoudre à dire qu’il ne JJ ne s’attaque qu’a des personnes. Mais plutôt et de façon fallacieuse comme il aime le faire, à la communauté elle-même. J’entend bien plus attaquer du côté juif que musulman, boudhiste, scientologisme qui pourtant pourraient autant faire rire. Car contrairement à beaucoup d’articles d’une nostalgie affligeante on est autant en comparaison de JJ avec Desproges que Céline Dion avec Tino Rossi, ce JJ là n’est plutôt que le concentrateur d’une haine irrationnelle réunissant -comme dans ma parenthèse- des gens dont le seul idéal est l’anti sionisme/Juif dans son amalgame bêtement récursif qui n’est pas quoi que ce soit finalement. C’est d’ailleurs là que j’y fonde mon espoir : je n’y vois qu’une seule idéologie inepte « être contre ce qui est pour , et pour ce qui est contre »,
      « Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre »

      • Tout d’abord désolé pour la réponse un peu tardive.

        En suite, je me dois de vous contredire sur un point essentiel, l’entourage. En effet JJ a fait monter sur scène un négationniste de renom. Mais est ce que ça s’arrête là? Non !
        Lors de cette prestation il a clairement précisé qu’il le faisait monter, non pas en tant que grand orateur, mais en tant que l’infréquentable des infréquentables et que lui, lui donnée la parole dans sa volonté de faire régner la liberté d’expression totale.
        D’ailleurs il le présente aussi et surtout comme un mec qui nie, tout, tout le temps, la chaise sur laquelle il est assis, comme la courbure de la terre ou les chambres à gaz. Il le fait passer pour un illuminé qui n’a pas grand intérêt sinon celui d’être censuré. Quant au reste de son soit disant entourage c’est du même acabit. Mais pour finir, la fameuse quenelle dans les camps de concentration ne sont pas faite par JJ mais par d’autre personne. Et peut on dire en toute bonne fois que ce geste est antisémite parce que quelqu’un le fait dans un camp de concentration. Alors même que le geste se veut et se dit anti-système (pas tout les systèmes tout le temps, mais certaines partie qui nous « emmerde » à un moment donné) que la personne qui l’a créé explique par ailleurs que l’on subit un chantage à l’antisémitisme de façon récurrente voir systématique dès que l’on contredit la politique israélienne ou certaines association juive (ex le crif). Il me semble que le message est on ne peut plus claire : « arrête de nous faire culpabiliser avec la Shoah, on n’est pas dupe ». résultat des courses : chantage à l’antisémitisme. J’en veux pour preuve, le récent fait divers où deux lycéens sont à l’heure actuelle poursuivi devant les tribunaux pour « Apologie de crime contre l’humanité » car il se sont pris en photo dans les couloirs du lycée faisant une quenelle. On notera tout de même que les couloirs d’un lycée ne sont pas des lieux que l’on pourrait jugés de connoté religieusement (si ce n’est par la laïcité républicaine). Mais non, jugeons plutôt les gens sur ce qu’il nous arrange de les juger sans essayer d’étudier les faits avec objectivité.

        On est un pays de péteux. La peur de froisser les gens et de faire mal est tellement importante que l’on fait tout pour faire plaisir, ça serait dommage d’être accusé encore une fois de collaboration… Ceci dit, ça n’a pas empêché un autre des lycéens d’être félicité pour avoir fait un bel acte de bravoure en allant cafter au principale sur « ses petit copains antisémites ».

        Il en va de même pour la chanson Shoananas, Si on écoute les paroles, certes le génie musical ne saute pas aux yeux. mais ce qui est dit est clair : « arrête de me faire chier avec la Shoah, Oui tu as beaucoup souffert, mais t’es pas le seul alors maintenant ferme ta gueule et souffre en silence, comme les autres. ». Je dois surement avoir un problème quelque par car je ne comprends pas où est l’antisémitisme là dedans.

  50. Bonne année camarade OC!!
    Je ne doute pas de la viabilité de votre blog,
    je pense même que vous aurez encore largement de quoi faire en 2014.

    Salutations distinguées,
    R de Rien

  51. Cher monsieur odieux connard.

    Longtemps, je me suis vanter d’être un gros con, mais j’etais a coté de la plaque.

    Maintenant, j’aspire à être un odieux connard, comme vous

  52. J’adore et j’adhère!

    Cela dit, une chose me gêne particulièrement. Le sujet veut nous présenter une situation type, mais est calquée sur une actualité politique et médiatique malsaine (de par son ampleur). L’auteur veut nous présenter un certain Jean-Jacques aux propos antisémites radicaux, propos émis au cours d’un repas chez des amis. Ces propos sont clairement assumés, et se veulent être offensant.

    La mauvaise foi de certaines réponses est navrante quand certains prennent la défense de l’auteur, qui « n’a jamais cité Dieudonné ». Permettez moi d’en douter.
    Je lis en introduction:
    « il n’en est pas moins que les dernière semaines (souvenez-vous, c’était l’an dernier) ont été agitées par un certain nombre de débats plus ou moins pourris sur l’extrême-droite et certains de ses porte-drapeau.
    Et comme c’était diablement absurde, faisons-le point sur la qualité des échanges, puisque que quitte à montrer du doigts des discours mystérieux, autant en profiter pour faire la tournée des claques. »

    Dieudonné est donc l’inspiration de cette BD, par ailleurs bien construite.
    Mais admettons que Dieudonné ne soit pas le sujet de la pièce, alors oui, oui, et cent fois oui, JJ mérite d’être contredit. Mais alors comment se fait-il que JJ, parfait quidam, paraisse dans la presse, et subisse les foudres de son gouvernement? (je le redis, j’ai aimé la structure dans sa totalité, même si impossible si prit au pied de la lettre) JJ est donc particulièrement médiatique.

    Admettons maintenant que Dieudonné est JJ. Alors, il manque une donnée importante au problème.
    Reprenons la mise en situation.
    J’ai un amis JJ, qui au cours d’un repas à la maison me demande:
    « -Pourquoi les juifs ont-ils des grands nez ?
    -euuuh?
    -Parce que l’air est gratuit… »
    Là, deux cas de figure se présentent:
    -je rigole, lui donne une tape dans le dos suivit d’un « t’es con! »
    -je ne rigole pas, car, ça n’est pas vraiment drôle et lui répond « t’es con! » ayant saisi la tentative d’humour raté, en tout cas pour moi (d’autres ont peut être ris). Du coup en reste là, POINT!
    Sauf que là, tout le reste de la BD n’a plus de support pour son idée véhiculée (je le redis, j’aime beaucoup cette idée de responsabilisation des différents partis concernés).

    Je tiens à préciser que la blague antisémite est de circonstance. Si le problème avait été autre, j’aurais fait une blague sur le sexe, le pognon, le racisme, l’homosexualité, les catastrophe aérienne, de l’humour noir… bref, ce qui fait communément rire (Le burlesque pure, c’est rare).

    Du coup, en poursuivant le raisonnement plus loin, et en appliquant la mise en situation:
    JJ (Dieudonné) est invité chez des amis (Fogiel, Debbouze, Shirley et Dino) pour un repas (émission: On ne peut pas plaire à tout le monde). La situation est posé, Dieudonné apparaît alors déguisé et commence son sketch (Fogiel ne dit pas explicitement qu’il s’agit d’un sketch, mais l’agencement du show ne permet pas d’en douter). Le sketch est ainsi construit de la sorte: une blague sur l’islam, une blague sur l’arabe, une blague sur sarkozy et son gouvernement inactif et une blague sionniste. (Merci Himano F pour la synthèse). A la suite de ce sketch, Fogiel note son coté borderline, le public applaudit, s’ensuit de nombreuse accolades.

    Alors là, deux options:
    -je rigole, et je me dit « qu’il est con c’lui là! ah ah! »
    -je ne rigole pas et me dit « c’est vraiment pas drôle » (pour ce cas si je puis me permettre, on pourrait avoir un peu d’indulgence, le texte vient d’être écrit et n’est pas maîtrisé… on a suffisamment pu voir de flops dans des émissions porté sur l’évaluation de sketchs écrits en un court laps de temps pour se dire que l’humour, ça n’est pas évident).
    Mais des gens rigolent, et pour ça, même si on ne rigole pas, je ne peux que conseiller le message d’Alexandre Astier qui se sacrifie à manger des œufs dure pour simplement leur permettre d’exister, afin que ceux qui aiment les œufs dure puissent en jouir librement.

    Certe, il est habile de ne pas citer Dieudonné pour la structure de la BD, et pour véhiculer l’idée générale (bien que je persiste à croire qu’il s’agit plus d’une volonté de ne pas faire de publicité à Dieudonné via le référencement google…), mais le fait est que la proximité à l’actualité force le lecteur à assimiler JJ en Dieudonné. La détournement commence alors ici, quand on sait pertinemment que le public va forcement faire le rapprochement, à moins d’être déconnecté des médias (là oui, pourquoi pas!). Du coup on véhicule tout simplement que Dieudonné est un con, et que dans l’intimité, au sein de ses amis, il tient des propos antisémites (là, il faut le prouver, je ne connais pas Dieudonné personnellement)
    Et là, la question est, a-t-on le droit de dire ce qu’on veut à titre privé? A-t-on le droit d’être raciste? ou plus simplement pour reprendre la prose: a-t-on le droit d’être con?
    Pour le racisme, je ne suis pas juriste donc je cherche et trouve:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_contre_le_racisme_et_les_discours_de_haine#France
    De manière orale, seul la diffamation publique raciale est condamnée. Rien ne semble se préciser pour le privé (et encore heureux, sinon, la délation régnerai…).

    Techniquement, on a le droit d’être con, en privé!

    Je vous remercie pour votre lecture, si tant est que vous soyez parvenu au bout, et je reste ouvert au débat.

    • Le problème avec Dieudo c’est que, vis à vis des juifs, il ne fait pas de l’humour mais plus des attaques personnelles. Car ça fait longtemps qu’on ris des juifs, desproges en ont parlés, les inconnus aussi, mais dans ce cas c’est plus dans le sens « ahah t’es con » avec une petite tape dans le dos comme tu le précise dans ton commentaire.
      Avec Dieudo, on sait très bien qu’il a un gros problème avec les juifs, et non ce n’est pas de l’humour, puisqu’il tape dessus sans arrêt, tout le temps, lorsqu’il fait ses spectacles ou non. Sans oublier ses fans qui chantent Shoananas ou font des quenelles dans les camps de concentration et cie.
      Une vraie fixette rangé dans le fourre-tout « humour » ou encore « liberté d’expression ».
      On peut vraiment rire des attaques personnelles, de la haine ? C’est de l’humour ? Ça reste à voir.

      Et malheureusement les choses ont pris une telle ampleur qu’il est impossible aujourd’hui de refaire un sketch comme l’avait fait Desprogres. J’ai bien peur que cela s’ empire dans les temps à venir.

      Sinon je ne peux que te conseiller le billet de Maître Eolas sur dieudo qui résume très bien les choses, d’une manière juridique et personnel vis à vis de la situation, du personnage …( clique sur mon pseudo, j’ai mis le lien) Bonne lecture.

      • De ce que j’ai pu voir de l’histoire, il a été attaqué très fortement après le sketch évoqué dans le message auquel vous répondez, avec de violentes accusations et des demandes d’excuse.
        Il a pu se moquer sur d’autres sujets sans souci, mais là il est un très grand vilain faut vite qu’il s’amende.
        Le refus de s’excuser pour quelque chose qu’il ne pense pas avoir commis est alors compréhensible.
        S’ensuit une punition médiatique (banni des médias et on ne parle de lui qu’en mal)

        Peut-on dénier, honnêtement et en connaissance de cause, le rôle dans son évolution de ceux qui l’attaquèrent à l’origine ? Peut-on considérer leur attaque légitime ? J’en doute.
        Alors, peut-on dire que tout ce qu’il fait est légitime ? Je ne pense pas ; le « on t’en**** » du geste qu’il a créé est ainsi plutôt lamentable, par exemple.
        Cependant son animosité personnelle se comprend.

      • Lien très intéressant, uniquement sur le plan légal.
        Cela dit, même si les interventions de certains partisans sont simplistes, force est de constater que l’égard dont il fait preuve dessert le personnage (l’article restant une référence, en dehors de la prise de position personnelle de l’auteur).
        Le lien vers le site regroupant des photos de quenelles dans des lieux Juifs est justement le problème le témoignage de cette prise de position. Des gens font des quenelles dans des lieux Juifs, alors la quenelle est antisémite. Bien que ça semble évident pour certains « quenelliers », je ne suis tout simplement pas d’accord. Tout simplement car, la définition donnée par les médias de masse est floue. Du coup, on devrait plutôt se demander: Lorsque tu fais une quenelle dans un lieu Juif, est-ce que tu le fais sciemment en tant qu’antisémite? Eh oui, la quenelle n’étant pas défini comme un acte antisémite par le principale concerné, il me semble rationnel que de laisser le bénéfice du doute. De ce fait, si on veut faire bien, il serrait intelligent de demander aux principaux intéressés ce qu’ils leur passe par la tête à ce moment là. Ceci me semble logique. On ouvre une enquête visant à définir si oui ou non les « fans » réalisent ce geste en tant qu’antisémite si on part du principe que la quenelle « dépasse » son auteur. Sinon, c’est Dieudonné lui même qui se doit de donner une définition claire. Et, sa définition, il la donne. Sauf que, elle diverge de celle donnée par la majorité des médias. Si un peintre, un jour, faisait accidentellement tomber un pot de peinture sur une toile, et que les critique encense son génie.
        Ce qui nous amène à une constatation sur le sens de la quenelle, en prenant les choses dans l’ordre. Les quenelliers sont dans la majorité des fans de Dieudonné. Celui-ci est banni des médias en tant qu’humoriste (personne ne devrait pouvoir me contredire la dessus, sinon, pouvez vous dire quand avec vous un de ses sketch sur la télé publique?). Donc, on est forcé de constater que le fan lambda désirant voir des vidéos de Dieudonné ne peut que se tourner vers sa chaîne Youtube. Si on part de ce principe, qui encore une fois est un cheminement logique, on ne peut qu’admettre que, le fan de Dieudonné connait la définition de la quenelle, et l’exécute en ce sens. Je reste néanmoins d’accord qu’il y a toujours des cons dans tout mouvement, et que par conséquent, il est probable que certaines quenelles soit exécutées à des fins sciemment antisémites.
        Pour ce qui est de l’avis du quenellier: prenons l’exemple du plus célèbre d’entre eux, A. Soral. Lui, c’est claire, on a là la volonté de choquer. Choquer, probablement pour attirer l’attention (C’est ma définition de l’humour noir, choquer pour attirer l’attention, libre à chacun d’approfondir). Buzz énorme de la plupart des médias, et pour le coup, mal instrumentalisé par Soral. En effet, l’explication de son geste est difficile à retrouver quand on l’a vu hors contexte, mais fait partie de « Alain Soral – Entretien de décembre 2013 – Partie 2 ». D’ailleurs, à la fin de son explication, il annonce que vue l’ampleur de la situation, il revient au bras d’honneur. A aucun moment je n’entends « je n’aime pas les juifs » ou « je suis anti-sémite ». Mais il est forcément antisémite parce que FN. Il semble avoir quitté le FN (wikipédia… pour ce que ça vaut)

        Je te cite:
        « Avec Dieudo, on sait très bien qu’il a un gros problème avec les juifs, et non ce n’est pas de l’humour, puisqu’il tape dessus sans arrêt, tout le temps, lorsqu’il fait ses spectacles ou non. Sans oublier ses fans qui chantent Shoananas ou font des quenelles dans les camps de concentration et cie. »

        J’aimerai qu’on se concentre sur l’exemple que j’ai donné, sans s’éparpiller, en se concentrant sur l’origine de l’acharnement médiatique.
        Selon toi, Dieudonné aurait un problème avec les Juifs, je rajoute ce que tu ne précise pas, Aujourd’hui, éventuellement, après une dizaine d’année d’acharnement.
        De ce que je vois, à l’époque, Dieudonné a effectivement un contentieux à propos d’un film qui lui serrait refusé (il faudrait se renseigner là dessus… j’avoue n’avoir que les grandes lignes concernant le sujet qu’il souhaite aborder uniquement), mais il affirme lui même que le protagoniste de ce contentieux est le sionisme impliquant des personnes de pouvoir. Je ne développe pas plus, si quelqu’un veut se faire son opinion, qu’il écoute les entretiens dont regorge internet (Je parle de ceux ou il s’exprime calmement, en se concentrant sur le fond, celui de Ce soir ou jamais notamment).
        En aucun cas il n’incrimine les juifs. D’ailleurs, il est un des rares à avoir laissé s’exprimer des juifs sur leur désir de mettre de la distance face à la politique controversée du gouvernement d’Israël, assis à la même table, dans le calme. Ce désir de distanciation semble tout aussi important de la part d’une portion significative de la communauté juive américaine.
        Pour en revenir à nos moutons, pourquoi ne pas se contenter de ce que les gens clament? Parce qu’on est persuadé du contraire? (jeune femme rousse -> sorcière -> bûché). Soyons sérieux.
        Alors Oui, on peut ne pas aimer l’image qui est donné de lui au travers des médias, je suis parfaitement d’accord la dessus, ça ne représente pas un bon exemple pour la nation. Mais ce portrait est-il fondé? à ce point? Sérieusement? Je trouve inadmissible cette diabolisation permanente.

        Il y a encore 1 mois et demi, je ne connaissait que très peu le cas Dieudonné, mais ce que je peux vous dire, c’est que je n’ai jamais pris au sérieux les accusations d’antisémitisme. Ça me paraissait toujours bien trop gros pour être crédible. Et puis, les médias s’emballent, je m’y intéresse grâce à la chronique assassine (véritable échec) d’une chroniqueuse de Canal+. Je trouve ça assez osé et particulièrement méchant. Ah bon? Dieudonné ne fait plus rire personne?! Ce n’est pas ce qu’il me semble pourtant… et les politiques s’en mêlent, et s’acharnent! Et là, on rejoint pleinement la BD présenté ici… la boucle est bouclé…

        Sommes nous donc dirigés par de vrais incompétents? Suivant un tout autre point de vue, l’affaire Dieudonné est du pain béni! Tout ça est admirablement orchestré. On a là une magnifique polémique au service du gouvernement pour éclipser la plupart des sujets importants au profit d’une seule et unique personne. On a là un incroyable service de presse assurant la promotion d’une tournée au service de Dieudonné. On pourrait croire que c’est fait exprès! Les complotistes forcennés ont de quoi s’en frotter les mains!

        Pour ma part, je n’ai besoin que de me marrer! Personne n’a le pouvoir de me dire de quoi je peux rire ou non, ça brise son essence même et serrait sans intérêt!

      • Je pense que le problème avec Dieudo c’est que comme souvent tous le monde y va de son petit avis facile sans s’être vraiment renseigné (le racisme c’est mal, on me dit que dieudo est raciste, il est mal).

        Pour le coup, moi ça fait un moment que je m’en suis préoccupé. Car, il y a un moment aussi, un jour ou je regardais la TV je tombe sur une interview de je ne sais plus qui, qui évoque les dérapages de JJ. Et comme je me fait toujours mon avis en regardant à la sources je suis aller me renseigner sur le sujet. D’autant que je trouvais étrange (au bas mot) qu’un mec qui s’était battu pendant 20 ans contre le FN, qui à agit contre le racisme pendant toute sa vie, qui à dénoncé le racisme et l’antisémitisme dans des sketch avec son meilleur ami juif ES, puisse devenir subitement raciste, antisémite, facho, … Quelque chose pour moi ne collait pas, et ne colle toujours pas.

        Alors j’ai regardé la vidéo incriminé (http://www.youtube.com/watch?v=tDKE7f9EVLU). Un sketch écrit vite, dans les coulisses pas, spécialement hilarant, ni spécialement méchant. Où le message est, grosso modo : « Israël fait ce qu’elle veut, mais elle à le droit parce qu’elle est du bon coté ». On peut ou pas être d’accord avec ça, mais franchement ça ne mange pas de pain…

        Le problème c’est que pendant l’émission, Fogiel, qui ne sait pas quoi faire pour faire de l’audimat, a fait envoyer par son équipe des sms (oui ce n’était pas encore des twits) énervés qui insultait JJ de nègre et autre propos fort judicieux pour faire monter la pression. Fogiel à d’ailleurs était condamné pour ça. Mais on s’en fout, celui qui à pris c’est JJ. Qualifié d’antisémite parce qu’il a fait un sketch contre la politique d’Israël…
        Et comme le mec est taquin, qu’il a taper sur tout et tout le monde pendant des années sans que ça ne pose aucun problème et que dès qu’il touche à Israël il faut qu’il fasse des excuses publiques, il se dit tout naturellement : « Je vais continuer! ».

        S’en suis le lynchage médiatique qu’on connait, les indignations en tout genre… sauf que…

        Je suis allé plus loin et j’ai regardé ses fameux spectacles « antisémites », toujours pour me faire une idée.

        Et je me suis rendu compte que d’une part :

        Il est drôle et avec beaucoup de talent.

        Mais que surtout :

        Il ne fait absolument pas du tout une « fixette » sur les juifs !!
        Il parle des religions, toutes. Des machistes, du cancer, de l’esclavagisme, des dictateurs, de l’adolescence, des islamistes du 11 septembre et j’en passe, et oui il parle aussi et dans la même proportion de la politique d’israël et de ses emmerdes qui en découlent où il est considéré comme antisémite.

        D’ailleurs les propos sur le « journaliste » cohen sorte de là ; Parce qu’avant la phrase incriminé il dit justement en ironisant sur ce qu’on lui reproche « Si j’étais antisémite, je me dirais… » la suite on la connais.

        Quant à la quenelle, il n’y a jamais eu la moindre ambiguité à ce sujet.
        Il a toujours était question d’un geste (où chacun appréciera la finesse) pour indiquer que quelqu’un essaye « de la mettre » à quelqu’un d’autre. Quand c’est une petite quenelle, la main opposé peut s’arrêter aux doigts, si elle est plus grande au poignée, au coude, et pour la plus grosse , « la quenelle épaulée », à l’épaule.

        Sauf que, un jour, un « analyste politique » comme ils aiment à se nommer (c’est plus agréable que gratte papier) qui devait surement se faire drôlement chier ce jour là (mais pas assez pour se renseigner sur le sujet) à décrété que la quenelle est un salut « nazi inversé » (parce qu’à un moment il y a un bras tendu, mais pas dans le bon sens, du coup, faite gaffe en changeant une ampoule les mecs). Or cet « analyste », Christophe Barbier, avec sa belle écharpe rouge, ne dit pas ça chez lui entre pote pour déconner, non non, il dit ça à la TV et petit à petit l’oiseau fait son nie. Parce qu’à partir du moment où une connerie est dite à la TV elle devient vérité…

        La suite nous mène ici. (c’était un peu long mais il faut ce qu’il faut…)

  53. Je tiens à féliciter ce fil pour son calme et sa courtoisie.
    C’était finalement une bonne idée que de ne pas référencer Dieudonné.
    C’est également bien dommage…

  54. Je suis globalement mais le dernier point, la critique du refus des historiens de « débattre » avec les négationnistes est à expliquer de manière moins caricaturale.
    Cette position s’explique par le fait qu’il ne peut avoir de discussions égales entre négationnistes et historiens.Les derniers se basent sur des arguments vérifiables , les seconds sur des manipulations des fantasmes et autres. Un « débat » avec les négationnistes n’apporteraient donc rien si ce n’est les légitimer.
    Ce débat pourrait donner l’illusion qu’il y a deux thèses qui s’affrontent tout comme on débat de savoir si la bataille de Poitiers était une simple razzia ou une razzia préparant une invasion. Débattre avec les négationnistes c’est leur donner une légitimité qu’ils ne méritent certainement pas. Il existe d’ailleurs un site qui démonte tout l’argumentaire négationniste: http://www.phdn.org/.

    • J’aime bien parce que tu apportes toi même la contre démonstration à ton argumentation…

      Si on peut démonter tout l’argumentaire d’un négationniste alors débattre avec lui ne lui apportera que le discrédit, et par la même, le discrédit de ses thèses.

      En revanche interdire le négationnisme c’est légitimé ces pensées car ont n’est plus dans le domaine de la réflexion (une pensée est fausse car la démonstration en fait la preuve) mais dans le domaine du dogme (–tu ne peux pas penser ça tu n’as pas le droit! – pourquoi ? –parce que !).
      Ainsi par exemple, la loi Gayssot, qui interdit de mettre en doute les chiffres de Nuremberg, établi une vérité scientifique/historique/… par la loi. la dernière fois que l’on avait ça c’était pendant l’inquisition avec plus ou moins de réussite. Du coup ce n’est pas : quand tu dis que les chambre à gaz n’ont pas existé tu dis une connerie parce que je te prouve par la démonstration que c’est faux. mais c’est : – les chambres à gaz n’ont pas existé – Si – Non – Si – Non … Une croyance face à une autre qui ne repose plus sur aucune démonstration, mais uniquement sur une affirmation inquisitoire.

      Et j’ajouterai même, que la personne qui est possédée par ses idées et non l’inverse, la personne qui croit à sa théorie fausse ne changera probablement jamais d’avis. Car elle n’est plus dans le domaine de la réflexion mais dans la croyance également, cependant débattre avec elle pour afficher les erreurs et montrer au grand jour que c’est n’est pas une thèse mais une croyance est primordiale pour éviter que cette croyance ne se propage et prenne l’apparence d’une thèse.

      • Il faut noter que je parle du refus des historiens de débattre avec des négationnistes et non de la loi Gayssot.

        Ceci dit, il faut dire que la loi Gayssot ne fixe pas le nombre de victimes de la Shoah et c’est en aucun cas à Nuremberg que ce nombre a été fixé, il ne l’est d’ailleurs pas.Mais il y a une différence entre discuter de 1M5 ou 2 m de victimes que de dire qu’il y a que 100 000 ou 200 000 juifs tués pendant la seconde guerre mondiale.

        Comme déjà dit,un débat avec un négationniste n’est jamais égal car ce dernier manipule la vérité, par exemple Faurisson a plusieurs fois tronqué des citations pour le bien de sa thèse.Un débat avec un négationniste ressemble souvent à ça « – les chambres à gaz n’ont pas existé car raison A,B ou C- L’argument A/B/C est bidon et même il y a de nombreuses preuves de l’existence des chambres à gaz- Non c’est pas vrai et ce sont des faux car raison X,Y,Z-Tes raisons X,Y,Z soit sont fausses soient ne prouvent en rien que ces preuves sont fausses.etc. »

        Bien qu’il y ait un refus de discuter avec les négationistes, leur rhétorique est quand même étudiée.

    • Ca ne change rien que les arguments soient foireux au contraire! on les démonte avec d’autant plus de facilité. Conclusion relis ce que j’ai marqué plus haut et tu verras que la solution est toujours le débat ! Et que l’on discute 1, 5 5 000 ou 5 000 000 c’est la même chose et la méthode expérimentale ne change pas. Soit le raisonnement et les hypothèses sont justes, soit ils ne le sont pas.

      • Je vais prendre un argument négationniste, celui de la teneur en zyklon B qui rendrait impossible l’évacuation des corps.Cela doit faire 10 ans que l’argument est démonté mais les négationnistes disent que l’argument est toujours valide en disant que c’est la dénégation de l’argument qui est faux! A moins d’aller consulter un livre de chimie il est impossible de savoir le vrai et le faux dans tout cela , ça prend du temps. Imagine ça dans un débat public.Comment un spectateur non-averti peut savoir qui a raison? De plus les négationnistes n’utilisent pas de conditionnel, de précaution oratoire à la différence des vrais historiens alors dans un débat public les négationnistes prendront certainement le dessus. Suffit de voir comment Laurent Deutsch étouffe ses critiques sous un flot de parole continu et que d’un point de vue rhétorique et médiatique il a le dessus.
        Ce choix de ne pas débattre avec les négationnistes n’a pas été pris immédiatement mais après que Hildberg et d’autres historiens de la Shoah se sont rendus du compte de l’impossibilité de débattre avec les négationnistes.

    • Tu l’as dit, tu vas consulter un livre de chimie et tu as la réponse. elle est accessible et lisible par tous. Ca prend du temps? ha ben merde, on a qu’à se contenter de raisonner avec des twit ça ira plus vite. Oui, en fait tu as raison ne perdons pas de temps et interdisons directement les gens de s’exprimer c’est plus rapide… Désolé mais ton argument est un argument à la con. Si tu n’as pas les armes pour démonter les propos de quelqu’un c’est peut-être parce que tu n’es pas équipé pour.C’est pas pour ça qu’il faut l’interdire de parler. Ca serait un peu comme interdire un mec de courir au JO parce qu’il est meilleur que les autres (meilleur dans ce cas plus ellocant).

  55. Est-ce qu’on ne pourrait pas aussi expliquer en partie le « manque d’inspiration » journalistique ou les réactions inadaptées des politiques quant au phénomène Jean-Jacques par du pur opportunisme?

    Au début, je pensais que les réactions dans les médias ou dans le monde politique relevaient juste de l’incompétence. Aujourd’hui, j’ai l’impression, sans mettre tout le monde dans le même panier, que parler de Jean-Jacques c’est plutôt vendeur/politiquement correct.

    Bref, ça fait les affaires de tout le monde, parce que chacun ne pense qu’à son intérêt… vendre des journaux, être élu, vendre des spectacles…

    C’est peut être pour ça aussi qu’il n’y a pas de « débat » ou d’analyse constructive… parce que personne tous ces acteurs s’en foutent.

    Merci beaucoup pour l’article en tout cas, c’était rafraichissant.

  56. Je préfère ne pas personnaliser, astuce rhétorique la plus pitoyable de nos jours mais tellement chère à notre époque où il n’y a que des individus lesquels, selon leurs points de vue, ont toujours raison même quand ils ont tort normal puisque c’est un point de vue…

    De la même manière, je ne tenterai pas de faire de ce point de vue un objet, histoire de dire qu’il est objectif dans le sens d’être capable d’atteindre une forme de véracité, indépendante, objective, séparée du reste du monde pour tenter maladroitement de faire croire à sa vérité même, et, en conséquence, le sot râle, s’exprime, s’affirme comme capacité de dire ce qu’il a à dire…. Je m’autorise quelques astuces de langage cependant

    Je regarde comme génériques ces aventures magiques.

    C’est dans cet esprit-là que chacun des protagonistes aborde la question, sans nul doute. Il faut voir comment tout le monde panique dans certains milieux croyant que les jean-jacques disent des choses intelligentes alors que non, ce sont tout au plus des Bouvard et Pécuchet imbus d’eux-mêmes en train de découvrir le langage avec des millénaires de retard, en en faisant une sorte de galimatias parfois délirant où l’idéologie se confond allègrement avec l’écran de l’ordinateur et son clavier aux idées au logis.

    Bien entendu, enfants de la rentabilité et de l’Internet non pas de l’humanisme, ils utilisent le langage en parfaits nases e-opportunistes. J’en connais certains qui se donnent des accents révolutionnaires voire même prophétiques afin de cacher leurs violences réelles (la cruauté de Dionysos apaisée par la lyre d’Apollon). Il suffit de les titiller un tantinet, utiliser la flèche d’Apollon, son second attribut trop souvent oublié, pour qu’elle ressorte à l’état brut.

    Merci pour cette illustration hilarante.

  57. Bonne année à vous aussi, cher O.C.!
    En espérant que cette nouvelle année soit favorable à votre odieux esprit ainsi qu’a votre divin jugement !

  58. Jamais lu un texte aussi vide de sens, pro « bien pensance » et dans la bonne pensé unique. Je vous accorde la forme mais concernant le fond…
    Dans un dénis de la réalité total, la gauche bobo aime donner des leçons de moral à la terre entière.
    Juste un petit rappel de la réalité : c’est Mitterrand qui a reçu la Francisque (une récompense Nazis offerte pour son aide auprès du régime…), pas JM Lepen ou encore moin dieudonne.
    La gauche Française c’est la dictature de la pense unique, le chantage au racisme quotidien alors que les élites de gauche sont les pires fasciste (par ex et entre autre : Ferry et son devoir de « civilisation » des races inférieurs). N’oublions pas que la gauche à toujours été pro pédophile et à toujours « protégé » les coupables de viol et/ou d’attouchement sur mineur au sein de ses rangs et même au sein du monde politique en général. Mais c’est vrai qu’à côté de ça, Jean Jacques est un gro méchant…
    ‪#‎quenelle‬

      • Ah oui, pas faux, par contre la gauche pro-pédo, protectrice des violeurs, j’y crois pas trop quand même, de même que les communistes ne mangeaient pas les enfants malgré les dires de certains
        Et en lisant bien la prose de notre camarade OC j’ai surtout vu qu’il parlait plus des autres que de « JJ » en fait.

      • La non denonciation et le soutien envers des gens comme Kouchner, Glucksmann, Lang, Polenski, Cohn-Bendit entre autre. Liberation à fait la promotion du FLIP (Front de libération des Pédophiles). Il y a pleins d’autres exemples.

      • Oulah ! Ces gens n’ont jamais été reconnus coupables de pédophilie (ni même soupçonnés de l’être), donc c’est la preuve qu’ils sont protégés par la gauche ? Avec ce genre d’argument, je te laisse jamais seul avec mes enfants. Maintenant ta gueule et passe moi les asperges.

      • La aussi il y a deux choix : soit tu es bêtes, soit tu es un menteur. Ils sont tous pedophiles assumés et fiers de l’être. Aller jte rajoute Bernard Cohn Bendi pour la route ;)

    • C’est un peu usant cette réthorique « vous êtes contre X donc vous êtes Y ». A un moment donné, va falloir se sortir les œillères du cul, monsieur le mal-pensant.

      • Ba en même temps il ne peux y avoir que deux groupes : ceux qui cotionnent et ceux qui dénoncent.

    • La vache, on en tient un bien lourd, là…
      Il nous ressort même le coup de « si t’es pas avec moi, t’es contre moi ».
      Rendu aussi bas, il est bien inutile d’espèrer avoir une discussion avec le môssieu. C’est King Jean-Jacques, le Jean-Jacques des Jean-Jacques.

      Je retiens ce pseudo : freko28. Il vaut le détour. A chaque fois que je le croiserais, j’en ferais un, de détour.

      • C’est marrant moi j’ai attaquer la fiote d’OC sur le fond et pas sur la forme. Vous c’est exactement l’inverse. Sur le fond de ma penser, personne n’ose gratter (discussion jamai étendu en cours donc forcément idéologiquement trouble pour vous) mais uniquement sur ma forme. Sinon oui je persiste : dans ce genre de cas, ne pas dénoncer, c’est cautionner.

  59. Un article médiocre d’un petit prétentieux conformiste qui se croît rebelle en allant dans le sens du système de pensée dominant, mais en zigzaguant, histoire que son conformisme servile ne soit pas trop visible. Rien que le fait d’employer des termes aussi connotés et manipulatoires tels que « extrême-droite » décrédibilise l’auteur, qui devrait s’en tenir à des billets insipides et indigestes sur la nullité de certaines productions hollywoodiennes, qu’une bande d’internaute cyniques semble avoir érigé en modèle d’écriture critique. La génération Canal+, « youtubeurs », bref, des « putes à attention » (pour ne pas verser dans l’anglicisme tellement à la mode auprès de cette jeunesse mondialisée).

    • Donner son avis personnel sur un fait d’actualité peut faire de nous des « petits prétentieux conformistes » ? Fichtre, avoir une opinion fait de nous des cibles pour vos insultes, et c’est nous les moutons ? Personne n’a été obligé de venir ici lire ceci !
      Garde tes insultes, il reste plutôt neutre et n’insulte guère que la bien-pensance de certains et la stupidité de beaucoup d’autres, pour une fois qu’un article ne traite pas dieudonné directement de nazi !
      Au cas où tu ne l’ai pas compris, ça ne vise pas que dieudonné mais aussi à tous ceux qui font l’intéressant en provoquant stupidement pour se faire censurer et qu’on parle de leur idées, d’où la généralisation « extrême-droite » (dieudo soral lepen faurisson et bien d’autres).

      • Attends, il a sorti l’argument imparable; »si vous ne pensez pas comme moi, vous êtes des cons ». Impossible à contrer, le débat est déjà terminé ;)

      • Sauf qu’au final il est aussi pathétique (non, ce n’est pas une insulte, juste un constat) que ceux qu’il dénonce. La posture la plus intègre ne serait pas de partir de l’axiome dominant qui veut que Dieudonné soit un personnage détestable, nauséabond, et autres qualificatifs bien pensants dispensés par des escrocs patentés que sont les politiciens qui les utilisent (Harlem Désir, condamné pour détournements de fonds public, et Valls, raciste avéré, qui donnent des leçons ! C’est écœurant), mais d’aller voir les spectacles en question et d’argument sur leur prétendue médiocrité. Mais quelqu’un qui n’a comme humour que sa dérision branchée, façon Canal+, ne peut sûrement pas comprendre pourquoi Dieudonné attire à ce point les foules, et le respect (souvent dissimulé, pour ne pas avoir de problèmes) de ses pairs. Le fait est que c’est l’humoriste en activité le plus talentueux de France avec Alexandre Astier.

      • Comme je l’ai dit avant, j’ai plus l’impression que OC parle des « chevaliers blancs » que de J.J.. Après chacun lit sa prose comme il l’entend.

      • Il me semblait aussi que la brigade des gentils était la cible prioritaire, mais il est quand même largement sous-entendu dans la BD que JJ a également une attitude bien stupide et que ses idées sont présentées de façon bien trop exagérées pour que la classe politique les écoute.

    • Je crois que Monsieur OC ne se prétend pas rebelle. Il dit juste ce qu’il pense. S’enfermer dans l’interdiction de penser comme le système bien pensant, c’est déjà une forme d’aliénation. C’est triste que pour une idée, vous regardiez d’abord qui la pense avant de voir si elle est bonne,

      D’ailleurs, petit cas pratique : le conformisme français est pour le mariage gay, mais la position de France est partagée par moins de 15 pays dans le monde. Du coup le conformisme Français est rebelle dans le monde. Vous faites comment dans ce cas pour rester rebelle ?

    • Attend c’est puissant ce que tu nous dis là. OC poste un billet qui dénonce justement la « brigade des gentils » (comme il le dit si bien) bien plus qu’il ne critique Dieudonné et tu viens nous dire que c’est en fait un odieux conformiste à ranger avec les youtubers (… pardon ?) et plus généralement les putes à attention (remarque, ça expliquerait pourquoi OC soit aussi au courant de ce qui se passe aux dîners avec Jean-Jacques). Juste : wow. Remarque, je commençais à m’étonner de ne pas voir plus de réactions vexées dans les fils de commentaires sur ce blog…

      Tu seras pas un habitué des forums de jeuxvideo.com ou de Gamekult par hasard ?

      • Oui, c’est exactement ce que je dis. Je préfère ceux qui crachent allègrement sur Dieudonné. Soit ils sont juste des suiveurs, qui se contentent de répéter la pensée dominante, ce que je ne leur reproche pas vu à quel point le système de propagande sur le sujet est bien huilé. Soit ce sont des ennemis de Dieudonné, qui ne font que remplir leur rôle (souvent des sionistes) : ils ont beau louvoyer, on sait pour qui ils roulent : leurs intérêts. Reste un espèce de tiers cynique, qui dénonce à la fois Dieudonné et ceux qui le dénoncent. Une manière de ne pas prendre de risque, et d’aller voir les spectacles de Dieudonné, et d’expliquer en quoi ils véhiculent la haine raciale. Tout en se moquant de ses adversaires et de leur hystérie pathologique, et au final bien triste (nous parler de ça au moment où Hollande échoue à inverser la courbe du chômage…)
        Cette stratégie du « tiers partie », cynique au possible, toujours mâtinée de dérision poussée à l’extrême, a toujours été une source infinie de mépris me concernant. C’est la stratégie des pires lâches qui soient.

      • Ta vision des choses est somme toute très limitée : si on est « contre » Jean-Jacques (ce qui n’est pas vraiment le cas ici), il n’y a que 3 options possibles : soit on est une victime de la propagande, soit on est un sioniste qui protège ses intérêts, soit on est un lâche cynique.

        Très honnêtement, je préfère encore lire un « youtuber lâche, conformiste et cynique » (sic) qui prend l’ensemble de l’affaire à la dérision pour mieux souligner ses absurdités (et soyons honnêtes, la « brigade des gentils » ramasse bien plus que Jean-Jacques) que d’avoir affaire à un partisan vexé et condescendant incapable d’encaisser les critiques.

        Pourtant, il y a largement de quoi discuter autour de cette BD; comme déjà souligné, l’inconsistance des théories des frères Bogdanov ne les ont pas empêché de se faire un nom, et réhabiliter Jean-Jacques sur le petit écran, cesser de confondre antisionisme et antisémitisme règleraient déjà bien des problèmes, bien plus que de simplement ignorer Jean-Jacques à cause de ses faux pas (à commencer par certaines de ses fréquentations et une certaine partie de ses fans). Et comme le prouve la petite centaine de commentaires au-dessus de toi, il est tout à fait possible de discuter le sujet sans forcément sombrer dans les généralisations dégoulinantes de mépris (et de sueur). A bon entendeur…

      • A mon avis c’est un troll… Venir insulter (de façon à peine voilée) le maître des lieux et ses lecteurs n’est pas très subtil, et ne fait pas avancer le débat, surtout après tous les commentaires précédents, bien plus constructifs (même les « contre »)

  60. Bonne année à vous OC!
    On peut dire qu’elle commence très bien avec cet article… On n’aura jamais mieux exprimé la crétinerie des débats des dernières semaines.
    Mais soyons francs, si tout le monde s’indigne aussi bruyamment (dans les 2 camps), c’est que chacun y trouve son compte, après tout…

  61. L’auteur, obséquieux plus qu’odieux, mais pas connard, se mordra les doigts d’avoir imaginé cette bande dessinée, le jour où il comprendra le fond de l’affaire : ce que c’est que le judaïsme, et en quoi il imprègne la politique de nos jours.
    Dieudonné, c’est l’histoire d’un type qui vient de la gauche, républicaine, laïcarde, mélangiste, qui ne voit pas son destin sans l’État (parce que métis), et… qui rencontre l’extrême-droite juive, celle qui se croit sérieusement élue de Dieu, issue de Moïse et présente sur Terre pour parvenir à un monde de Paix (messianique) dans lequel ils seraient les intermédiaires entre Dieu et les Hommes.
    Voir Dieudonné, c’est voir peu à peu un golem se retourner contre ses créateurs.
    Car le judaïsme est à la source du projet mondialiste qui a pris le relais de l’internationalisme communiste : il s’agit toujours de gouverner le monde par la subversion et la judaïsation des cultures. Partout où il y a de l’aliénation (argent, violence étatique, éducation, cinéma, médias, banque, bourse, fonctions légitimées) ils sont là. Ils ont déjà essayé avec l’URSS, où ils formaient le bloc principal du gouvernement, de la Tchéka et du Goulag… voilà pourquoi les conclusions du Tribunal de Nuremberg sont mensongères à propos de Katyn (c’était les nazis… eh bien non !).
    Dieudonné découvrit ainsi que l’usage des mots paix, droits de l’homme a un tout autre sens dans leur bouche. En pratique c’est les combines, les réseaux, les mensonges, la diffamation… et quand on voit un État va-t’en-guerre, ultra-raciste, sexiste, qui veut imposer ses valeurs et sa mémoire en se défaussant sur les « antisémites » de leur responsabilité, on s’aperçoit que globalement, le judaïsme, c’est « fais ce que je dis, pas ce que je fais ».

    Jean-Jacques est peut-être un con. Mais Dieudonné est un saint qui nous fait remarquer par le rire l’absurdité du projet juif : voir sketchs sur « les pygmées », « l’ancien écologiste » ou le « championnat de la victimisation ». Rions de ces lunes rabbiniques ! Et cessons de discuter avec des mythomanes, mettons-la dans l’fion !

    • bien sur je répondais ici hein; Pour ma défense j’avais les yeux à moitié fermés : le commentaire pique les yeux mais ce qui est bien c’est qu’il sauvegarde vos neurones.

    • Au Moyen-Ages, les juifs étaient accusés d’avoir assassiné la personne la plus importante du christianisme; d’enlever les nouveaux-nés pour les égorger et faire du pain azyme avec le sang récolté; de provoquer la Peste en empoisonnant les puits; de descendre de cochons, plutôt que d’être des humains véritables.
      Pourquoi vous ne prétendez pas tout ça? C’est un peu trop vieux? Ce n’est plus vendeur? On risquerait de vous rire au nez?
      Pourtant vous n’hésitez pas à faire allusion, avec vos deux premiers paragraphes, à l’antisémitisme du 19e siècle, mis en œuvre par les royalistes, bonapartistes, anti-républicains de tout poil, l’extrême-droite catholique, « celle qui se croit sérieusement élue de Dieu », tout ça tout ça. Allez, soyez chic, parlez-nous des sinécures, de « la Gueuse »! Montrez votre lignage!

      Vous représentez l’essence de ce qui pose problème dans cette affaire, c’est à dire la rencontre entre le monde réel (la critique d’un Etat), et les délires complotistes, bien pratiques pour fournir des coupables faciles. Ce que l’humoriste en question a rencontré, c’est le négationnisme, et un parti politique qu’il avait vigoureusement combattu, et c’est surtout pour ça que l’on entends à gauche des cris de chat qu’on égorge (à défaut de nourrissons).

       » le judaïsme est à la source du projet mondialiste qui a pris le relais de l’internationalisme communiste »
      Pour commencer, y’a pas une seule internationale, il y en a au moins quatre; et comme tout groupe soumis à scission, deux personnes avec des doctrines semblables sont capable de plus de hargne envers l’autre qu’envers un passant avec des idées très différentes. Il n’y a pire ennemi d’un communisme d’Etat qu’un trotskyste. Querelles de chapelles, tout ça. De la même manière, y’a pas un seul judaïsme, il y en a autant que de schisme et de dogme, voir que d’individus. Pour « le projet mondialiste », même punition, même motif.

      « Partout où il y a de l’aliénation (argent, violence étatique, éducation, cinéma, médias, banque, bourse, fonctions légitimées) ils sont là. »
      Mais monsieur, ces gens-là sont partout!

      « URSS »
      Qui a largement propagé le brûlot antisémite « le Protocole des Sages de Sion », qui a pratiqué le pogrom avec le même entrain que la Russie tsariste. On va donc fermer les yeux et croire très fort que le communisme, c’est le bras armé des méchants juifs qui veulent dominer le monde, oui, oui, oui.

      « Katyn »
      Les soviétiques, à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, ont décapité l’élite intellectuelle polonaise, pour soumettre le pays, éviter la contestation. Ils ont camouflé leur crime en crime de guerre nazi.
      Ensuite, ils sont resté là, avec la plus grande armée d’Europe et d’Asie, avec leurs missiles, juste à nos portes, à froncer les yeux, et à dire que les nazis l’ont fait. Dans quel monde imaginaire c’est la faute des juifs?

      « En pratique c’est les combines, les réseaux, les mensonges, la diffamation… »
      Haaa, le voilà, le réseau de corruption tissée par la pieuvre immonde au gros nez et aux doigts crochus! Je suis juste un peu déçu que vous n’ayez pas sorti le mot « sinécure », il était très en vogue, il y a quelques temps.
      Sinon, vous avez à dire, sur les Francs-Maçons, qu’on rigole?

  62. je suis un petit nouveau, et je tenais vous dire que j’adore ce ton et cet humour, je repasserai a coup sur ! passer jeter un coup d’oeil sur mon blog, ça fait toujours plaisir :)

  63. Sympa comme tout, mais à côté de la plaque pour la conclusion. (L’excellent) auteur de cet (excellent) article ne semble jamais avoir tenté de convaincre un délirant notoire de l’inanité de ses propos. En pratique, le délirant notoire tient à ses arguments comme à la prunelle de ses yeux car ils ont une fonction psychique structurante (pour parler français, ils lui sont indispensables pour « comprendre » un monde auquel il ne capte rien ou pour masquer par exemple une misère sexuelle criante). Donc si on essaie de discuter, ça part en vrille sévère quand il ne te demande pas tes papiers pour voir si t’es pas un illuminati sionisto-bushoïde. Autant expliquer à un fondamentaliste religieux que son dieu a de fortes chances de ne pas exister. De toute façon, le délirant notoire ne connait pas (et ne veut pas connaitre) les règles de base de la logique et de la discussion. Au final, tout ce qu’on y gagne, c’est une furieuse envie de lui mettre un pain dans la gueule pour arrêter le flot de conneries, ce qui, tactiquement, va à l’opposé du but recherché (puisque victimisation++).
    Alors quoi faire ? Réponse : on n’en parle pas. Faire comme aux USA avec les négationnistes (rappel : le pape des negas est un prof d’électronique dans une université de seconde zone ricaine) : ce genre d’élucubrations est considéré comme du même niveau que les démonstrations de la platitude de la terre. Par définition, on ne fait pas de pub aux délires de délirants qui feraient mieux d’aller voir un psy.
    On n’en parle pas. Point. Et le délirant notoire peut bien délirer tout ce qu’il veut, sans porte-voix, il ne fait chier et n’influence personne …

    • Sauf qu’aujourd’hui, il y a Internet…
      Et celui que vous considérez comme délirant est l’un des derniers humoristes à faire salle comble.

      • Évidemment ce billet devait partir « en sucette » et paradoxalement je suis agréablement surpris de la qualité de certains commentaires que je trouvent pertinents et constructifs. Par contre ce que vous dites ici (et répété plus tôt) ne constitue pas une évidence, à savoir : la quantité n’est pas proportionnelle à la qualité, et surtout pour les spectacles humoristiques. Par exemple je ne considère pas (je = n’engage que moi ) que Bigard est un excellent comique parce qu’il à rempli le stade de France. Je rejoins Kadiyak car contrairement à ce que O’Connard explique il n’est pas de discussion avec ces personnes car elles ne cherchent pas à construire un débat; Ceci étant vérifié depuis longtemps. Je ne vois donc que l’ignorance plutôt qu’interdire et/ou victimiser pour donner de l’importance à ces pollueurs de république.

      • Internet mon cul : s’il n’y avait qu’internet, les délirants se branlotteraient dans leur coin en se répétant les uns aux autres qu’ils sont des anti-système de la mort-qui-tue et des over-rebelz. Et c’est tout. Une cour de récré.
        Pour que ça passe au stade supérieur, il faut que ça passe par les media traditionnels pour que les politiques s’en émeuvent. Si les journalistes réfléchissaient deux minutes (comme montré dans la BD), ils feraient blackout et tout le monde s’en foutrait de Jean-Jacques. Jean-Jacques n’existerait médiatiquement pas. Et on n’aurait pas une ministre en train de retailler le code pénal comme ça l’arrange et de créer des martyrs au kilomètre.

      • Kadiyak : ben non, c’est pas qu’une petite cour de récré. Car sans aucune mise en lumière, en 10 ans, Soral et Dieudonné ont gagné de plus en plus de popularité. Des centaines de milliers de vues pour les vidéos du premier, des millions pour le second. Le silence dans les médias n’a PAS fonctionné.

        Jean-Jacques : je ne parlais pas vraiment de qualité, mais je réagissais au commentaire ci-dessus qui faisait l’éloge de la stratégie du silence. Ce à quoi j’ai répondu, très sommairement il est vrai, qu’Internet devenait un véritable vecteur de popularité et que donc, je me répète, la stratégie du silence devenait caduque.
        Sinon, Dieudonné a fréquemment évoqué son désir de débattre sur la place publique. Est-ce un bluff ? Je ne sais pas. Mais je pense qu’on aurait tort de considérer Dieudonné et ses fans comme des fanatiques, ce qui serait un jugement aussi extrémiste que les pensées complotistes attribuées à ces derniers.

  64. Elle ne me fait plus rire, certes, mais s’en prendre à Anne Roumanoff…
    Par contre, « Jean-Jacques », il est peut-être con (avec un sacré niveau tout de même), mais lui il me fait rire !
    Et si on s’en tenait juste à cela ?
    Votre vision de Jean-Jacques manque d’humour pour être convaincante.
    Dans le fond, « Jean-Jacques », c’est celui qui dit « Maintenant, ta gueule et passe-moi les asperges ».

    • Il fut un temps, oui. Plus maintenant. Jean-Jacques aujourd’hui a toujours cette présence sur scène qui fait de lui un comédien de qualité, mais son humour et ses textes se sont considérablement rancis (je le sais, je les ai tous vus). Et, ne nous voilons pas la face, ce qui lui vaut ce succès aujourd’hui ce ne sont pas ses qualités intrinsèques, c’est le nuage de souffre attisé par la censure qui flotte autour de lui.

      • 100 % d’accord. MAis suis je le seul à penser que c’est un stratagème écculé déjà utilisé par ….Le Pen ? (ce nom résonne autour de ce Jean Jaques là décidément)

  65. Les idées nationalistes gagnent du terrain chez les prolos, donc si tu es contre les nationalistes tu es un sale bourgeois et tu seras jeté aux chiens à la révolution. HA HA HA, essayez de contrer ce putain d’argument imparable !!!

    C’est ça qui est fort avec le « national-gauchisme », c’est très difficile de contrecarrer ça avec des arguments de gentil gauchiste de gauche, par contre c’est incroyablement facile avec des arguments de méchant facho élitiste de droite, la preuve par l’exemple en citant Jean-Marc Reiser :

    « les pauvres sont des cons »

    Je plussoie en connaissance de cause parce que je suis allocataire du RSA.

    Pourquoi donc nous les pauvres on est des gros cons racistes qui hurlent de rire aux vannes antisémites de Dieudonné, et que l’humour intello petit-bourgeois de Odieux Connard ne nous décroche qu’un demi-sourire ?

    Hé bien parce que l’accès à la connaissance, depuis la nuit des temps, a toujours été un luxe réservé à une élite, et nous autres les masses incultes abruties de télé nous n’en faisons pas partie de cette élite. On sait qu’il y’a des bibliothèques gratuites mais on ne comprend pas l’intérêt d’aller s’instruire à partir du moment où ça ne nous permet pas de grimper dans l’échelle sociale, on y voit juste du temps foutu en l’air, et on a des choses plus urgentes à faire comme par exemple trouver de la nourriture.

    Par conséquent, l’économie et la politique on s’en fout parce qu’on y comprend quedalle, c’est intello, c’est compliqué, c’est pas pour nous, alors on se contente de se défouler sur un bouc-émissaire quelconque histoire de décompresser et de rigoler cinq minutes pour oublier nos vies de merde.

    Or, si le rôle du bouc-émissaire tombe aussi souvent sur la gueule des juifs, c’est parce qu’ils sont minoritaires, et que, c’est triste à dire mais c’est la vérité toute nue, faire morfler une minorité est un moindre mal ( coucou les tibétains ), et malheureusement l’argument « pacifico-nazi » de Dieudonné se tient; actuellement les chrétiens sont en guerre contre les musulmans, et y’aurait moins de dégâts s’ils se réconciliaient autour du bouc émissaire juif.

    C’est pour ça que l’antisémitisme est une tradition, les juifs c’est un bouc-émissaire pratique. On sait que c’est pas bien mais on a rien trouvé d’autre, parce qu’on est des gros cons de pauvres qui ne comprennent rien.

    Il ne faut pas juger les pauvres, c’est là l’erreur principale, on ne peut pas juger des gens en souffrance qui réagissent n’importe comment par impuissance. Il faut les étudier avec l’objectivité du neurologue qui cherche à comprendre les autistes, les trisomiques ou les femmes, hé bien avec les pauvres c’est pareil, il faut chercher à les comprendre, ils ne demandent que ça.

    Quand vous comprendrez les pauvres vous saurez pourquoi on est des nazis et vous saurez comment faire pour qu’on arrête d’être des nazis.

    Pour cela je vous propose de faire un stage de pauvre. Par exemple vous pouvez faire l’ouvrier agricole pendant vos vacances d’été. Après avoir passé deux mois en immersion dans une culture à base de football, porno, feuilletons, blockbusters, real-tv, musique rap ou variétoche, vous commencez à avoir la nausée ? le pauvre lui a l’estomac bien accroché et il avale toute la merde qu’on lui donne sans rien vomir, alors forcément un discours dieudo-soral-lepén-hitler lui semble être un incroyable éclair de génie intello vachement raffiné. Après ce stage d’immersion dans la sous-culture du prolo, vous devriez comprendre le problème fondamental qui fait que les pauvres sont cons et nazis: l’obscurantisme.

    Maintenant que le problème est posé correctement, la solution est posée correctement: il faut faire de l’éducation populaire, et c’est pas moi qui ai trouvé cette idée, c’est les papys du Conseil National de la Résistance qui avaient compris bien avant vous que le fumier sur lequel pousse le fascisme, c’est l’obscurantisme.

    L’éducation populaire c’est pas le bourrage de crâne de l’éducation nationale qui nous fait gâcher nos jeunesses à apprendre tout un tas de trucs qui servent à rien. C’est apprendre des trucs utiles, comme des cours de droit du travail, des trucs qui permettent au prolo de s’émanciper, s’organiser et se défendre, et qu’on aura pas besoin de lui foutre des coups de règle sur les doigts pour le forcer à y trouver un intérêt.

    Cher Odieux Connard, toi qui a du pouvoir médiatique, tu fais partie des gens qui peuvent le faire. Et puisque les prolos ont au moins le bon goût d’aimer l’humour, bah, allez, au boulot, propose leur des trucs qui leur donnent plus d’espoir que Dieudonné et ses fantasmes de festin de barbaque juive. Et si tu n’es pas capable d’éveiller la conscience du vilain prolo con facho raciste nazi, alors arrête de l’emmerder, de lui faire la morale, tu ne peux pas reprocher à son intelligence misérable de crever la dalle alors que tu es incapable de lui donner à manger.

    L’intelligence du prolo c’est un mort-la-faim. Ce mort-la-faim n’a pas besoin qu’on le juge et qu’on lui fasse honte de sa misère, il a besoin de nourriture.

    A titre d’exemple voilà un monsieur qui, à défaut d’avoir trouvé la clé du succès, a ouvert des portes qui méritent attention: http://www.youtube.com/watch?v=9MCU7ALAq0Q

    • Vous avez une critique intéressante, l’envolée hilarante, et une référence qui mérite le temps passé.

      C’est juste que ça va pas être possible.
      D’une part, ça demande aux citoyens de faire leur devoir de citoyen et de forcer les politiques à mettre tout en place, et ça va coûter des sous. Il vaut mieux les donner à des paysans bretons, pour produire du lisier, des algues étouffantes et de la viande de merde pas cher, par exemple.
      D’autre part, des pauvres qui se cultivent, qui développent une culture et un esprit critique, ce sont des gens qui achètent moins de saloperies diverses, et c’est pas bon du tout pour ceux qui les vendent. Les gens qui vendent des saloperies sont souvent à la tête de conglomérats industriels, connaissent parfois personnellement plusieurs personnalités politiques, et, de fil en aiguille, c’est pas tellement de la corruption si on attend la fin du mandat pour te refiler un salaire de consultant…
      Et puis c’est pas très intéressant non plus pour les gens qui veulent se faire élire/réélire facilement, et devront donner des vrais arguments, prendre des vrais mesures, et se soumettre à leurs devoirs.
      Donc les pauvres resteront pauvres, incultes, ignorants, et consommeront ce qu’on voudra bien leur faire acheter.

      Allez, la tournée de Sales Majestés, c’est pour moi:

      • Je suis assez d’accord avec vous deux, même si le problème me semble un peu mal posé car encore une fois le jugement est fait à priori. hors je connais énormément de personnes qui aiment JJ est beaucoup ne sont pas des sale de con de raciste nazi nourri à la réal-tv. et c’est un peu ça le problème. c’est que c’est plus facile de discréditer sans écouter que de réellement trouver les failles d’un raisonnent et donc le démonter de façon durable. C’est par exemple ce qui se passe fréquemment sur les forums, dès que quelqu’un à une argumentation un peu coriace on croise les doigts pour pouvoir le démonter sur la forme (orthographe/grammaire/expression écrite/syntaxe) c’est tellement plus important…

      • « je connais énormément de personnes qui aiment JJ est beaucoup ne sont pas des sale de con de raciste nazi nourri à la réal-tv »
        Bien que je me méfie des arguments par l’anecdote, j’admets tout à fait que le public de Dieudonné ou toute autre personne dans le même cas n’est pas forcément une caricature de débile profond.

        « c’est plus facile de discréditer sans écouter que de réellement trouver les failles d’un raisonnent et donc le démonter de façon durable »
        Oui, hélas. Après, il y a aussi les gens avec qui il est impossible de discuter, parce qu’ils ont décidé qu’ils avaient raison, et que ceux qui ne sont d’accord ont forcément tort (voir: extrémiste, religion, théorie du complot).

        « (orthographe/grammaire/expression écrite/syntaxe) »
        => * « et beaucoup ne sont pas des sales cons, racistes, nazis, nourris à la télé-réalité ».
        BESCHR-HEIL!

      • J’en reviens à ce que je disais : est ce que le fait que j’ai oublié les s (qui est certes une faute grossière) t’as empêché de comprendre mon propos? Est ce que ce que j’ai écrit en devient, de fait, complètement débile et ne peut être pris avec sérieux parce qu’il y a quelques fautes ? Non justement, mais c’est tellement plus facile…

        Quand à la fameuse démonstration par l’anecdote, pour le coup tu n’y es pas du tout ; Comme ça devient le sport national de dire que les auditeurs de JJ sont de gros abrutis incultes, incapable de lire un article de plus de 3 mots, et surtout, incapable de comprendre quoi que ce soit à quoi que ce soit. Une démonstration en bonne et dû forme est faite un montrant UN SEUL contre exemple, « tous » devient faux si « un » ne l’est pas. ce qui ne veut absolument pas dire, non plus, « tous ne le sont pas ».

        En suite l’erreur qui est communément faite est de croire que l’on discute pour convaincre. D’une part, comme tu l’as dit à juste titre, une personne convaincu ne se laissera pas facilement re-convaincre par d’autres. Mais surtout le but de la discussion est de comprendre ce que dit l’autre pour en trouver les éventuelles erreurs et faire évoluer la position de tous le monde. Il est quand même extrêmement rare qu’une personne ait absolument raison sur tout et que l’autre ait absolument tort sur tout!

        Dans tous les cas le but du débat de ce type est avant tout proposer aux autres personnes une alternatives crédible à la première pensée. Parce que tous ces « cons » qui suivent JJ comme des moutons à un moment il les a convaincu lui alors pourquoi pas le contraire?

      • En ce qui concerne les fautes, il ne manquait pas seulement plusieurs s, mais aussi des virgules, il y avait confusion entre « est » et « et », ainsi qu’un vilain franglicisme du plus mauvais effet.
        Ce passage en particulier était hideux. Néanmoins, je ne l’ai mentionné qu’en dernier, et surtout, en réaction à l’argument « les fautes, c’est pas grave, et les pointer, c’est uniquement un argument rhétorique ». Il y a, dans ces commentaires, l’intervention de quelqu’un écrivant avec ses pieds: impossible de passer le premier paragraphe tant ça arrache les yeux. Ce qu’il a à dire est perdu à jamais.

        J’insiste sur ce point: Je suis globalement d’accord avec vous (voir « Bien que A, j’admets tout à fait B).
        Même s’il est très difficile de convaincre un convaincu, rien n’empêche d’essayer. Et si, à l’issue d’un débat fructueux, dans lequel chacun a pu exprimer ses idées, tant que comprendre les autres points de vue, l’une des parties révise son jugement, pour le rapprocher d’une autre, ce n’est pas perdu pour tout le monde.

  66. Très bon Odieux Nazi, c’est aussi ce que je pense en d’autres termes.

    Odieux Connard : tant d’intelligence et de culture mise au service d’une toute petite formule ! Ce n’est pas assez, il faut aller plus loin Odieux Connard, et trouver des solutions concrètes (car il y en a). Ou alors ne vous aventurez pas sur ce genre de terrain. Avez-vous conscience que la méthode que vous utilisez dans cette frise est exactement la même que celle sur laquelle vous essayer de nous faire gausser ?

    Mais je suis sûr que vous êtes en train d’écrire la deuxième partie, qui nous montrera que vous n’êtes pas dupe au fond.

    • C’est pas une tâche aisée en même temps ce terrain.là.

      La théorie du complot juif c’est une vieille superstition populaire, au même titre que l’astrologie.

      Ca sert à rien de démontrer aux gens qui croient aux horoscopes que c’est du bidon; Ils savent que c’est bidon mais ils ont quand même envie d’y croire parce que ça leur donne de l’espoir.

      Donc déjà, c’est pas en argumentant sur un terrain rationnel que tu vas contrecarrer des superstitions irrationnelles.

      Faut comprendre la vraie raison qui les pousse à croire à ces conneries.

      Les antisémites en fait, leur croyance au complot juif sert d’excuse à leur désir de buter les juifs pour leur piquer leurs supposés lingots d’or (et assouvir quelque désir sadique au passage),

      L’antisémitisme n’est pas différent du fantasme de la racaille de base qui rêve de braquer une banque.

      Chez les marxistes ils disent que l’antisémitisme c’est la lutte des classes du crétin, parce que c’est pas les juifs qu’il faut tuer, c’est les riches qu’il faut tuer.

      Tu prends n’importe quel texte de propagande nazi ou néonazi qui dégueule de la haine sur les juifs, tu remplaces « juifs » par « bourgeois » et ô miracle ça se transforme en parfait cours de catéchisme pour militant d’extrême-gauche tendance action directe. (tu peux aussi t’amuser à remplacer « juifs » par le nom d’un cartel mexicain et tu obtiens la propagande du cartel concurrent)

      Bon bref. Voilà le problème mieux posé.

      Dans les périodes de progrès social les pauvres sont dans une perspective d’enrichissement par le progrès donc leurs désirs de braquage sont amoindris, par contre en période de crise, surprise, l’antisémitisme ressort du placard.

      On ne peut combattre ça qu’en remettant en place une perspective de progrès social, comme à l’époque du front populaire, sauf que cette fois-ci on va devoir se démerder sans la classe politique et s’organiser nous-mêmes. L’éducation populaire est UNE solution mais il y’en a d’autres, à nous de chercher.

      • J’ai été trop gauchiste bien-pensant dans ma conclusion di post précédent.

        Non merde je devais être bourré pour avoir tiré ces déductions de bisounours là, on dirait un jeune niaiseux de 20 pijes qui croit encore en l’homme.

        Nan la vérité est plus simple et moins compliqué. Les gens qui veulent nous faire la peau on va essayer de leur faire la leur aussi, basta. Bisous.

  67. Très intéressant. Je trouve tout de même qu’on en entend des vertes et des pas mures, ici et là. Cette histoire aura eu le mérite de faire discuter les gens. Ceux qui écrivent n’ont pas l’air de vouloir s’entendre, mais les autres, je suis sur que ça les fait réfléchir : j’espère pour le meilleur.

  68. Belle tentative !

    En l’occurrence, jean-jacques ne s’exprime pas à un dîner entre pote, mais sur scène. Je suis pas comédien, mais j’en connais pas mal qui ont l’air attaché à ce principe. Attention donc à ne pas dire n’importe quoi, même sous les traits de dessins rigolo.

    Jean Jean – depuis le début de son lynchage médiatique – demande à ses détracteurs, de venir en débattre avec lui, de se rencontrer, d’en discuter, pour confronter les idées. Et oui, jean jean est ouvert au débat, n’en déplaise au cons. Étrangement, peu ont eu ce courage.

    Si il se retrouve comme un con devant sa camera, c’est effectivement parce que le chevalier blanc a décidé de le combattre en l’ignorant et c’est ce qu’il est le premier à dénigrer.

    Cette jolie bd, comme a peu prés tout ce qui se dit que Dieud.. jean jean, le compare avec une facilité déconcertante au III Reich, à Hitler. Dommage, sans ce détails, il y avait presque un fond intéressant.

    Vous vous êtes laissé tomber dans ce trou béant qu’on creuse depuis bientôt 10ans. « Ce n’est qu’un exemple! » me direz vous. Oui mais voila, à force de comparer Jean Jean à ces méchants garçons le bras tendu en l’air, on nous enfonce tout doucement une quenelle dans le fion. Délicatement, on arrive à nous faire croire que la comparaison est justifiable.

    Et c’est une connerie sans nom.

    Parce que à son époque, je ne connais pas beaucoup de Juifs qui le soutenait, ce fameux Adolphe. Vous oui ?

    A contrario, des Juifs pas trop con qui soutiennent jean jean, il y en a à la pelle. Certainement pas ceux qui vomissent leur haine sur nos plateaux télé, surement pas BHL, encore moins Klarsfeld ( qui fait carrément un appel au trouble à l’ordre publique dans notre pays. Tout le monde trouve ça normal. WTF ).

    Non, d’autres juifs, qu’on entend un peu moins.

    Et puis d’autres rabin orthodoxe habitant Israel qui se réclament farouchement anti-sioniste

    Ou encore Shulamit Aloni ex ministre israélienne qui cause de la réalité du lobby sioniste en Europe et aux US

    Finalement cette BD, c’est le pouvoir de l’esthétisme qui nous fait baisser la garde contre la diffamation, le mensonge.

    Joli procédé, j’ai même ri par endroit. Mais la mayo ne prend toujours pas !

    Bonne année, odieux connard.

    • Je sais que Dieudonné est pas sincèrement antisémite, il est pas assez con pour ça, il a pas de problème avec les juifs, et odieux connard a raison quand il ridicule ses détracteurs.

      Par contre je sais aussi que Dieudo joue sur la tradition antisémite des fafs et des bougnoules pour remplir ses salles, il se fait du fric sur le dos de ces blaireaux et donc c’est un sale con.

      • Bon je veux pas trop charger Dieudonné, je pense qu’au niveau artistique il est béton et que c’est vraiment un bon comique qui sait nous faire exploser de rire, mais en coulisses là ses conneries en politique c’est vraiment de la merdechiasse, l’artiste a pas su rester à sa place, trop tenté par le marketing de la youtrophagie, et là bé il me fait chier.

    • Tu as tout a fait raison.
      C’est marrant quand même quand on pense à cette citation : « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité. » (Adolf Hitler)

      « La quenelle est un salut nazi inversé, La quenelle est un salut nazi inversé, La quenelle est un salut nazi inversé, La quenelle est un salut nazi inversé, … »

  69. Très bonne démo, reste à la mettre sur Youtube, pour qu’elle ait la portée des conneries de Jean-Jacques..

  70. Bonjour à tous

    J’ai laissé passer un peu de temps histoire de voir si ça valait la peine d’écrire, de tâter le troll comme on dit, et je suis assez agréablement surpris. D’un coté on a les pros-Jean-Jacques qui argumentent, de l’autre on a les anti-Jean-Jacques qui argumentent. Et au milieu on a des cons des deux cotés, mais pas trop, ça passe.

    Je me permets d’ajouter ma petite pierre, vous me classerez dans l’un de ces trois groupes à votre aise.

    Ma petite pierre courte (je suis au taf) est celle-ci :

    En France, on peut taper sur les musulmans. Par exemple, mais il y en a d’autres : Charlie Hebdo et ses caricatures. Toute la presse soutien, il y a procès, un jugement, -> liberté d’expression.

    On peut taper sur les catholiques. Par exemple, mais il y en a d’autres : les femens, Dépôt de plainte, plaintes jugées non recevables, liberté d’expression, toute la presse soutien. Même pas de procès (seins nus dans une église, simulacre d’avortement à poil + foi de boeuf + elle urine sur l’autel devant le public, enfant compris, pas de soucis).

    On peut taper sur les noirs. Par exemple, mais il y en a d’autres : Pascal Bernheim dit de Dieudo que s’il n’est pas assez futé, c’est parce que « c’est un nègre ». Procès, jugement, liberté d’expression. Jean-Jacques lui-même a fait des sketchs récents sur les pygmées. Sketch bien corsé. Pas de scandale, pas un procès, pas une remarque de la licra sur ce sketch.

    Tout ça c’est jugé, et les jugements, c’est à chaque fois « il a le droit c’est de la liberté d’expression ». Et médiatiquement, ça passe tout seul, ou c’est même soutenu.

    Mais on ne peut pas se moquer d’Israël ou des Juifs. Jamais. Il est très difficile même de critiquer Israël. Des Juifs qui critiquent Israël sont même tancés par le Crif… d’antisémitisme, si si… (Par exemple mais il y en a d’autres : Richard Falk)

    Les noirs, les cathos, les musulmans on peut, Israël et les Juifs, non.
    Comment dirait Desproges, étonnant non :)

    PS : J’ai cité Desproges à dessein. Donc avant que vous ne rebondissiez dessus, pour ceux qui donnent encore Desproges comme preuve qu’on peut se moquer des Juifs « intelligemment » : Jakubowicz, président de la Licra, dit que [La question se poserait d’aller en justice si Desproges sortait son sketch aujourd’hui] et « ça [le sketch] ne passerait pas ».

    • Le A de LICRA signifie antisémitisme, donc pourquoi seraient ils concernés par ce qui concerne les autres religions ? Ça ne signifie pas anti-islamophobie ! Il y a clairement des privilèges accordés à cette communauté (pourtant la Révolution devait les abolir et instaurer l’égalité), mais surtout ces privilèges s’accentuent d’après ta citation. Erreur donc, la brigade des gentils ne se contente pas de répéter les mêmes erreurs encore et encore, elle les répète en pire ^^
      PS: si tu veux tâter du troll, j’ai rarement été dans un lieu où ça pullule comme ici, notre habitat naturel, donc méfie toi !

      • L’antisémitisme, c’est le racisme appliqué aux juifs en tant qu’ethnie. La critique de la religion juive serait de antijudaisme, qui n’est pas plus répréhensible que la critique de l’islam.
        La shoah était dirigée contre le peuple juif, il y a des chrétiens et athées qui sont morts dans les chambres à gaz.

      • Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme

        Si antisémite désigne le racisme envers les juifs, la haine (pas la critique yoda, la haine) contre les juifs en tant qu’ethnie, donc soit ils cherchaient un mot totalement « random » en A pour faire un acronyme prononçable, soit cette ligue est contre le racisme, mais SURTOUT le racisme envers les juifs. Une discrimination de la part de la LICRA, un sacré paradoxe ^^

      • C’est bien ce que sous entendais :p. En fait ils devraient s’appeler LICA ce serait moins hypocrite…

      • @Mouha : Yus et David parlaient de critiquer Israel, et @David vous a demandé de citer les sketchs qu’on trouve facilement selon vous « Et puis des comiques non juifs se moquant sur le sujet on en trouve facilement: Bigard, Robin, Palmade, Kavanagh ».

        En attendant donc, vous ne citez toujours pas ces fameux sketchs… Deuxième pâté, deuxième raté.

      • Pierre D.
        Je ne pense pas que notre hôte souhaitait une telle avalanche de débats dans les commentaires de ce billet.
        En substance je disais : « (MOI) je n’ai pas évoqué Israêl », cf le reste dans ma réponse (la bonne) je reprenais dans le post original PAS cette partie.
        Maintenant; je répond pour la forme -je me suis refréné car j’avais une longue liste d’arguments- pensant que ce n’est pas l’endroit approprié, et la forme réponse argumentées -> contre arguments depuis la réponse> n’a jamais fait ces preuves. Ca s’inscrit en directe ligne d’un Schopenhauer Stratagèmes 16 et 17 ( http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Art_d%E2%80%99avoir_toujours_raison/Stratag%C3%A8me_XVII ).

        PS : je n’ai pas commis un « pâté » -ce n’est pas cacher- mais plutôt un « pavé » (de Saumon ) : bien mieux si vous vouliez reprendre mon interlocuteur.
        Et au fait : vous avez répondu au mauvais endroit ;o)

    • Cela pourrait passer… « sauf que ». Sauf qu’actuellement des sketches se moquant à loisir des Musulmans et/ou Arabes j’en connais pas tant que ça, j’ai beau chercher… je vois pas. Attention je ne dis pas qu’il n’y en à pas. Par contre des auteurs de skecthes se moquant des Juifs je peux en citer : Gad Elmaleh, Timsit, Seimoun mais ok on peut rétorquer : « eux il peuvent se le permettre »; c’est possible mais j’aimerai que ce soit pareil pour les autres communautés déjà.
      Et puis des comiques non juifs se moquant sur le sujet on en trouve facilement: Bigard, Robin (pourtant franchement tendancieux), Palmade,Kavanagh les inconnus ne s’en sont pas privés alors qu »ils n’ont jamais fait leur bar-mitzah. Pourtant aucun n’a été inquiété : la surmédiatisation l’aurait démontré n’est ce pas ?.
      Tu évoque Charlie Hebdo: en regardant le reportage sur cet événement tu constatera qu’ils ont été menacés directement par les choqués des dictatures. Pourtant le rédacteur en chef précise bien qu’il se sont largement moqués des papes, chrétiens …et des juifs en pagaille sans avoir de problème.

      Laissons donc Desproges là où il est : mort. Il n’est pas possible de le citer là ou l’on parle de Jean Jacques, c’est vraiment pas possible: de la culture, de la recherche , finesse et texte quand il « tapait » sur tous , Ses sketches sur les « Arabes » vraiment , vous pensez qu’il les ressortirait maintenant ?

      • Désolé, mais je n’ai pas vu beaucoup de faits dans ton pavé. Les Juifs qui se moquent des Juifs… comme dirait mon neveu de 3 ans, ça compte pas. Et le reste… Bigard se moque d’Israel? Quand? Où? Gad Elmaleh a critiqué Israel? Quand? Où? Kavanagh? Critiquer Israel? Quand? Où? Désolé, j’ai bien cherché sur le net… rien trouvé. Raté. Et alors Charlie Hebdo caricature les juifs… Non là non. Désolé. Une Une de CH sur les juifs et Israel, j’en ai pas vu depuis… 15 ans? Des Une du même CH qui se moquent des catho, islam etc etc… je les compte plus. Bref, argumenter ok, mais avec des faits… sérieux.

      • David :

        Je suis embarrassé. Non vraiment !
        D’un côté vous parlez de « pavé » que je comprends comme « long » et d’un autre côté vous demandez que j’étaye mes propos, euh que faut-il que je fasse avec ça?
        De toutes façons c’est simple, c’est en Français dans le texte : je disais déjà que les premiers comiques (Timsit, Elmale, etc) « eux il peuvent se le permettre »
        dommage que vous ayez raté ça, comme vous êtes passé à côté du fait que je n’évoquait à aucun moment Israël car c’est un pays, mais plutôt les juifs : car c’est
        une race d’où je comparais aux Musulmans, pas à l’Algérie ou la Turquie.. Et c’est là que le bas blesse (ou que le blase baisse aussi) : M vieuxboulet puisqu’il en est tant question vise surtout les juifs, le sionisme. Et comme ça vous tient à coeu, un petit exemple
        : « Moi, tu vois, quand je l’entends parler, Patrick Cohen, j’me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage ». Allez encore 2 c’est ma tournée:
        «Je n’irai pas dans une émission de Drucker avec Bruel. Je préfère être éboueur, c’est plus propre à tous les niveaux.»
        Il fait également mine d’uriner sur le mur implanté sur scène, dit : «merde, j’ai pissé sur le mur des Lamentations ».
        etc…. ad nauséam.

        Pour le reste relisez moi, sinon demandez conseil à votre neveu, en passant, argumentez également. « Preach what you teach »: J’ai eut beau vous relire je n’ai vu aucun argumentaire.

      • hum… les juifs = une race?!
        « d’où je comparais aux Musulmans »… ah? les musulmans = une race ?!?
        En gros, si je vous suis: les catholiques: une race; les protestants: une race également, les bouddhistes: une race…
        Et puis quoi encore?!? les Cht’is: une race ? les fans de Nicolas Cage: une race ? (bon okay, là, mauvais exemple…)

        Pour ma part, lorsque l’on admet que l’humanité n’est pas une race en soit (d’où le terme « la race humaine ») mais est subdivisée en plusieures races, c’est que l’on est …. *roulement de tambour*…un raciste

  71. Excellent !
    Sur le coup, j’ai adhéré à 200%, puis je me suis souvenu que, mais bon, dans la vraie vie, le con n’aurait pas forcément subi les moqueries des copains de Mme Ingals, même dans un monde « normal » : il y a aussi les autres cons qui sont tout simplement d’accord avec lui (ou qui se laissent convaincre). Donc ce n’est pas si simple.
    Mais c’était tout de même excellent. :)

  72. Tout le monde se focalise sur une personne. Or, le héros de cette bande-dessinée s’appelle Jean-Jacques. Et à rapidement survoler le blog, vous devriez vous rendre compte qu’il y a au moins un Jean-Jacques par article. Et que Jean-Jacques c’est Monsieur tout le monde (point de machisme ici, Madame tout le monde c’est Jeanne-Jacques).

    Et dans ces commentaires, nous trouvons de tout : ceux qui souhaitent lancer un réel débat, les trolls, les personnes qui tutoient à tort et à travers, les « je ne tolère pas ton intolérance vis-à-vis de cette personne qui est victime d’intolérance, et donc au nom de la liberté d’expression, ton avis c’est du caca », les name-droppeurs (j’ose l’anglicisme), les personnes frustrées par un ancien article qui en profitent pour lâcher leur rage sur l’hôte de ces lieux au vu de la haine déjà développée, les gentils, les méchants, …

    Pour tous ceux pour qui il s’agit d’une première visite, je vous conseille de lire la FAQ. Vous découvrirez donc que ceci est un site bourré de mauvaise foi et qu’il n’y a pas que des analyses ou critiques de films (qui en fait n’en sont pas, mais ce sont des spoilers où les incohérences sont accentuées dans le but de souligner le trait de caractère susmentionné).

    Mais, pour en revenir à cet article, j’imagine l’Odieux Connard riant des moults annotations postées ici en s’allumant un cigare et un buvant une gorgée de brandy. Il était évident que celui-ci allait déclencher une rage certaine et engendrer des commentaires longs (pour montrer son intelligence), voire sous forme de liste (pour montrer la justesse de son argumentation) et nombreux. Cher Odieux, combien de commentaires espériez-vous ? (J’assume mon état de groupie)

    Enfin, imaginez : et si Jean-Jacques n’était autre que Laurent Louis ? (Les belges qui sont sur ce blogs devraient comprendre, les autres, je vous invite à rechercher ce personnage sur le moteur de recherche de votre choix).

    Bonne année à tous!

  73. Bonne année Monsieur l’OC je ne sais pas s’il faut vous souhaiter une année prolifique ou du succès, certains diront que c’est la même chose, vos détracteurs diront le contraire…
    C’est drolement compliqué les opinions, rholala, je ne sais pas s’il est bien prudent d’en avoir, je m’en garde bien en général.
    Bon, j’ai bien aimé votre petite BD là, les mots à côté des images donnent l’impression qu’ils parlent c’est très amusant, c’est comme dans Astérix, à l’époque où la Gaule sentait bon la France (il y avait déjà pas mal de mecs en jupettes sous leur lorica mais bon…). Euh j’ai dit une connerie ?
    Bon, je suis d’accord avec les gentils hein, surtout si ce sont eux qui parlent le plus fort.
    Cheers,
    Shades

  74. Merci de lutter contre la paresse intellectuelle!
    Et justement parce que je suis d’accord avec les gentils(?), je n’en peux plus de leur panurgisme et leur prêt à penser.

    Mon frère, ex militant Ps et CFDT m’a raconté une réunion électorale PS au cours de laquelle un habitant d’un quartier sensible (il y a donc aussi des quartiers insensibles?) a posé une question sur la sécurité.
    Et là, bazooka et lance-flammes- pour détruire le démon?
    « Ah bon maintenant tu reprends le discours de Marine?  »

    C’est toujours les mêmes vieilles recettes: culpabilisation et disqualification de celui qui pose les mauvaises questions.
    C’était une spécialité du PCF mais je constate que le PS a repris le flambeau!
    Merci d’être un empêcheur de ronronner en boucle!

  75. Fonctionne aussi avec les conspirationnistes, les archéomaniaques, les adeptes des pseudo-sciences, ceux qui colportent des légendes urbaines, etc.
    Mais pas aussi efficace qu’un bon coup de pelle (on n’oublie pas le côté multi-usages les enfants : le plat pour taper, la tranche pour couper. Très efficace également en cas d’attaque zombie et pour enfourner les pizzas).

  76. Ça me rappelle un truc, possiblement de Gandhi mais je suis pas sûre sure :

    « D’abord ils vous ignorent, puis se moquent de vous, puis vous combattent et alors vous gagnez ».

    Si on prend le truc à l’envers (pour peu qu’on y croie) on voit que pour éviter la victoire, il vaut mieux passer du combat à la moquerie puis à l’ignorance.

    Mais aussi je me souviens d’un truc que disait Chomsky…

    Ah ben tiens, justement. Si vous ne connaissez pas Chomsky – qui est un gars quand même hors du commun – faudrait, ça a rapport avec le sujet, vous renseigner pourquoi un type comme lui est sur la liste noire dans ce pays – c’est simplement hallucinant – mais bref.

    Donc Chomsky disait que le problème, c’est que les médias (donc là il parlait des USA), pour garantir la pluralité, donne égalité de temps de parole.

    Or, si on vient et qu’on dit quelque chose avec lequel tout le monde est d’accord en 30 secondes, bon ben le message est passé.

    Maintenant le type du bord opposé arrive et là il te sort un truc incroyable. En 30 secondes. Oui mais le problème, c’est qu’il lui faut 30 minutes pour expliquer correctement. Comme il ne les a pas, il a un choix pourri : soit en 30 secondes il dit un truc divergent mais très modéré – donc ça passe inaperçu. soit en 30 secondes il dit un truc hyper divergent mais là sans explications, on se dit « il est fou lui » et ça passe inaperçu aussi.

    Hé ben ce que dit Chomsky, c’est que cette concision, c’est une forme particulièrement invisible de censure.

    Si les idées, disons « dominantes », étaient les meilleures, il faudrait passer notre temps à écouter des idées dissidentes, pour s’en assurer. D’ailleurs, en général, les scientifiques, quand ils ont une nouvelle théorie, la publient pour qu’elle soit contredite. C’est une partie très importante de la recherche de la vérité.

    Mais comme les idées dominantes sont (là c’est mon avis) bidonnées, il y a une chose qu’elle craignent plus que tout : c’est la contradiction. Dans les dictatures, c’est pour ça qu’on emprisonne et/ou qu’on psychiatrise les opposants. Chez nous, on lui colle une étiquette d’extrémiste, de fasciste, de communiste, etc. C’est plus light et puis comme ça on peut dire : bah tu vois on t’empêches pas de parler…

  77. J’aimerais revoir l’affaire sous un angle plus objectif et pus simple.

    L’ex productrice de Dieudonné (une juive, héhé) a balancé que ses provoc antisémites sont des basiques stratagèmes marketing pour faire le buzz dans la presse. D’ailleurs il s’est embrouillé avec Soral parce qu’il a déposé la quenelle comme marque à l’inpi, et oui.

    Vala, vous êtes tous baisés, héhé, QUENELLE !!!

  78. Dites donc l’Odieu Connard?!
    ça ne vous emmerde pas d’autoriser rue89, l’un des n-ième relais de jean-jacqueries en tout genre, à phagocyter votre œuvre, sans qu’ils aient de retour la moindre rétrospection sur leurs responsabilités indéniables dans l’immonde machine à nawak actuelle?
    Je vous savais pourtant en dehors de la cette lamentable course à l’audience qui est en fin de compte l’accélérateur du moteur à nawak.

  79. en même temps y a le triple de commentaires par rapport aux autres articles, donc bon voilà faut pas chercher plus loin.

    • = La faute aux masses ?
      Mouai…. c’est le même argument qui permet à Nabila de continuer à faire ses idioties, à Hanouna d’être ce qu’il est, et autres médias de continuer à nous bassiner avec tout types de futilités quotidiennes.

      Pour parer dieudonné, peut être aurait-il mieux fallu l’accompagner dans sa tournée d’une expo cadavérique montrant, dans ses files d’attente, la réalité de ce qu’ont été les évènements en question.
      Confronter ses spectateurs à l’atrocité des faits pour lesquelles ils viennent se poiler.

      • « qui permet à Nabila de continuer à faire ses idioties » -> ouais, enlever ses faux boobs est une totale idiotie…. je suis en deuil…

  80. Superbe post.
    Félicitations, on a besoin de discours de ce type pour nous sortir du bourbier.
    Je me permet d’apporter moi aussi ma modeste pierre à l’édifice, sous la forme d’une parodie de dieudonné et soral.
    De grosses pétouilles.

  81. C’est amusant. Mais pourquoi donc personne ne pense à réfuter les « conneries » de Jean-Jacques ? C’est vraiment très mystérieux ! Et cela oblige à faire vraiment beaucoup de circonvolutions et un jpg de 3 mètres de haut pour tenter de l’expliquer.
    Ah mais tiens ! Et si Jean-Jacques disait vrai ?! Non ! C’est impensable ! Et puis cela donnerait sens à la réalité en plus. Personne ne pourrait le réfuter en restant crédible, ses adversaires s’enfermeraient dans leurs propres contradictions, devraient le censurer au nom de la défense de la démocratie, la presse n’aurait plus qu’à miser sur l’hypnose des masses en répétant plusieurs fois par jour « Jean-Jacques est antisémite ! Jean-Jacques est antisémite ! Répète après moi : Jean-Jacques est antisémite ! » etc
    Non, Jean-Jacques ne peut donc pas dire vrai, c’est impossible puisque l’analyse deviendrait alors cohérente.
    C’est beaucoup moins absurde de penser que Jean-Jacques est un con, que ses amis sont donc des cons, et que ses adversaires sont encore plus cons, mais que moi qui seul ai tout compris je ne l’ai toujours pas réfuté.

    • Écoute, tu es gentil, mais là on vient de faire plus de 300 commentaires construits et argumentés essayant d’avoir une vision globale et objective du problème.

      La connerie de la presse n’excuse pas la bêtise de Jean-Jacques, qui attise un peu plus la haine à chacune de ses apparitions.
      Pour faire toujours plus le buzz et amasser toujours de fric pour ensuite le blanchir au Cameroun, il n’hésite pas pour cela à décrédibiliser le fond louable et juste de sa cause de départ, et à transformer une critique du sionisme et de ses conséquences sur la société en un show consistant à se lier au personnes les plus détestables possibles, ou en un concours idiot de « qui est-ce qui postera la quenelle la plus choquante sur facebook ? ».

      Venir ici et râler parce que la BD est en format jpg et elle a une forme allongée, ça ne va pas te rendre plus crédible.

      • Non mais ça l’oblige à lire. De toute façon ses arguments puent, car il conçoit la vie en noir-blanc, mensonge-vérité etc, digne d’un Jean-Jacques ce petit Gregory ( humour involontaire )

      • Ouais, blanc-noir, mensonge-vérité, arguments puants ou pas puants, c’est vrai que c’est moche de penser comme ça.
        « De tout façon ses arguments puent »… Putain v’la le niveau de la réfutation…

      • @Gregory la réfutation de pépélepoisson ne volait pas bien haut, mais il faut comprendre qu’on a vu défiler bien des trolls fanboys à 100% de Dieudonné, alors beaucoup ne se risquent pas à entrer dans un hypothétique dialogue de sourds.

        Mais ci-dessus, je te conseille les commentaires avisés de moi-même, la pieuvre, Salkon, Nicolas Cage, Holy64, un Odieux Nazi, … et plus généralement tout ce qui fait plus de 10 lignes et qui est orthographié correctement.

    • Soit. En même temps, le problème avec les théories du complot et ceux qui les soutiennent, c’est que ça relève plus du cas psychiatrique que de l’argumentaire. Comme voulez vous prouver à quelqu’un que quelque chose n’existe pas, alors que lui même est persuadé que ça existe, mais que c’est caché par d’horribles comploteurs ?

      Exemple : je prétends que les chats dominent en secret le monde (tout le monde le sait, en plus !). On va me dire : as tu des preuves ? Mais non : je ne peux pas, ils sont partout, ils contrôlent les médias !!! Ils tentent de cacher la vérité, d’ailleurs c’est bien la preuve, personne me croit, c’est bien que c’est vrai !

      Essayez de me convaincre que je suis parano, psychopathe, ou tout simplement con.

      • Mais ces gens-là, mon bon monsieur, ces gens-là sont partout!
        Ils ont les doigts griffus et le nez triangulaire!
        Et ils passent une vingtaine d’heure à dormir chaque jour, au lieu de travailler comme d’honnêtes français!
        C’est pas avec des feignasses pareilles qu’on va combler le trou de la sécu!
        La seule chose qui les intéresse, c’est le meilleur endroit pour faire la sieste, et le bruit du frigo qui s’ouvre. Montrez-moi une sinécure, je vous montrerai un chat qui dort, qui baise ou qui mange, aux frais des vrais travailleurs!

      • Pendant qu’on crache sur les juifs, les musulmans, les templiers, les bobos ou les reptiliens les chats prennent discrètement le pouvoir. Lentement mais surement. Et un jour on bouffera tous des,croquettes.

  82. Tout ce que l’auteur trouve à opposer à la proposition « Jean-Jacques dit la vérité. » c’est l’absurdité totale. C’est à dire la connerie généralisée : Jean-Jacques serait un con qui dit des conneries devant ses amis cons combattu par des adversaires encore plus cons.
    Si l’opposé de Jean-Jacques est l’absurde et l’opposé de l’absurde est le vrai, alors…

  83. Dieudo a réussi à réconcilier la culture réac des dupont-lajoie avec celle des maghrébins.

    Beaucoup de gens croient qu’être réac c’est être de droite, mais c’est pas vrai il y’a plein de réacs qui votent à gauche. Etre réac ça n’est pas une opinion politique, ça n’a rien à voir avec la politique, oubliez la ligne gauche-droite et regardez la ligne passé-futur.

    Quand on est réac c’est qu’on a reçu une éducation qui est en retard sur l’évolution des mentalités. Ca n’est pas drôle. C’est une souffrance, l’éducation réac est horriblement étouffante, ça vous laisse le choix entre deux alternatives: être en guerre contre le monde, ou bien être en guerre contre sa propre famille. On vous laisse pas d’autre possibilité, et pour de basiques raisons de survie vous êtes plus ou moins obligé de choisir la première alternative: être un gros réac comme papa et maman et s’inventer des histoires pour trouver ça cool d’avoir vu toute velleité d’épanouissement brimée par cette éducation castratrice et obscurantiste cramponnée au passé.

    Après il y’a deux façons d’être réac. Une mauvaise et une bonne.

    La mauvaise, c’est d’empêcher les gens d’évoluer.

    La bonne, c’est de leur laisser le temps au lieu de cracher à la gueule de ces pauvres gens qui n’ont pas eu le privilège de jouir d’une éducation moderne.

  84. D’accoutumée amusé par vos articles, je suis aujourd’hui déçu par un fond qui, à mon sens, laisse à désirer.
    Certes, il n’est plus à montrer que le traitement médiatique de certaines affaires touche au burlesque, mais je doute que cela suffise à résumer la question.
    En l’occurence, Jean Jacques est un con. Soit. Mais est-il représentatif de tous ceux que l’on regroupe communément sous la dénomination de « réac »?
    Aujourd’hui, j’en appelle à l’ouverture. Attention, pas à la tolérance, comme on le dit si souvent, mais à l’ouverture! Pour rappel, si la tolérance se résume à l’acceptation de la cohabitation avec une personne d’opinion divergente, l’ouverture revient à la compréhension de cette opinion; au fait de saisir le cheminement intellectuel qui mène à la création de cette opinion.
    Tenez, un exemple. [GODWIN]En 1933, l’Allemagne était le pays le mieux éduqué d’Europe. Sitôt que l’on considère cela, on se rend compte que dire que le national-socialisme est une « pure connerie » est sans doute une vision assez réductrice. Est-ce en méprisant cette doctrine car elle mène à des applications pratiques que nous rejetons avec vigueur que nous pouvons lutter face à elle?
    Non. Imaginez un peu le ridicule de la situation: expliquer à un nazi que vous n’êtes pas d’accord avec lui car il tue de juifs: des Hommes disposant d’une dignité et d’une nature qui imposent le respect. Il vous répondra exactement sur le même registre en vous disant que vous allez contre l’ordre naturel des choses impliquant une suprématie de la race aryenne.
    C’est de ce genre de dialogues de sourds que l’on rencontre beaucoup trop.
    Il ne faut pas juger une doctrine sur les conséquences qu’elle implique, mais sur sa logique interne. Il faut étudier le nazisme, le comprendre dans son pangermanisme, dans sa mystique, dans son esthétisme, dans son paganisme, et peut-être aussi dans son utilitarisme.[/GODWIN]
    Les gens intelligents ici auront compris que je ne défend absolument pas le nazisme, mais que je considère que le comprendre est absolument indispensable: il en est de même pour absolument toutes les autres doctrines…

    Ainsi, parmi les « réacs », il y a des cons, comme partout ailleurs.
    Mais parmi eux, il y a aussi des gens qui considère le passé; qui considèrent les pensées qui y ont motivé les décisions; qui prennent à coeur que de saisir la logique, conscient du fait que nos parents n’étaient pas tellement plus cons que nous. D’ailleurs, Maurras disait quelque chose du genre: « Ce n’est pas parce qu’une opinion cesse d’être partagée qu’elle devient moins vraie. ».
    Ceux-là ne sont pas les « obscurantistes (Très joli mot, qui présente la particularité de posséder toutes les voyelles françaises.) » attachés à un passé qu’ils sachent révolu; ce ne sont pas de pauvres malades à soigner (C’est une grande erreur que de penser que son adversaire est un malade si on ne le comprend pas.)… Qu’il est plaisant de se rassembler et casser du sucre sur le dos de ceux que l’on peut affubler des réflexions les plus infantiles.
    Cessez d’affirmer que ces gens là vont à l’encontre de « l’évolution naturelle » de la société: ils en ont une vision qui peut être moins manichéenne… Cessez de juger une doctrine en fonction des mesures qu’elle implique! Jugez-là sur sa logique: ne vous limitez pas, lorsque vous considérez les « extrêmes » aux « antifaskins ».
    Paul Valéry (certainement connu pour être un gros con) disait: « Le monde ne vaut que par les extrêmes et ne dure que par les moyens.Il ne vaut que par les ultras et ne dure que par les modérés. »

    Tenez, j’ai cité Maurras, et les plus abjects risquent de me traiter de vieux con… Ainsi, Marx (Qui a aussi une logique à comprendre.) disait donc: « Celui qui ne connait pas l’Histoire est condamné à la revivre. ».

    Dans cet article, Odieux, vous appelez à ne pas censurer bêtement, et plutôt à discuter.
    Mais à travers la figure unique de Jean-Jacques… Vous donnez l’impression de balayer d’un revers de main une réalité infiniment plus complexe.Vous fermez la porte à la compréhension d’autres logiques; vous méprisez…
    Et vos faites exactement l’inverse.

      • Pavé certes, mais parfait! (hors mis peut-être « obscurantistes » à qui il manque le « y » pour contenir toutes les voyelles de l’alphabet français ;) )

      • J’aime bien les pavés. Autant de bœuf que de lettres, quand ils sont assez pertinents. Là c’est le cas.

        Reconstruire le raisonnement de quelqu’un qui n’est pas d’accord avec vous est un excellent moyen de saisir la base de sa réflexion, à savoir son hypothèse de base. C’est souvent là qu’est le problème.

        Typiquement, dans le cas que vous évoquez, l’hypothèse de base est : aryens supérieurs ; les autres, caca. Détruisez l’hypothèse de base, le reste s’effondre.

        Bon, après, ça suffit quand même souvent pas assez pour faire taire Jean Jacques … Par contre, ça peut convaincre d’autres personnes de ne pas le suivre.

      • certes, l’hypothèse de base est très importante, mais à mon sens, elle n’est pas pour autant suffisante.Résumer ainsi l’hypothèse qui mène au national socialisme est assez réducteur: et justement, peut nuire à sa compréhension.
        Il faut considérer que pour ces gens là, un aryen (Et parmi les aryens, un germain.) est d’une nature supérieure qui, outre le fait qu’il soit institué de droits différentes, est également institué d’une mission différente: rétablir la domination naturelle d’une race existant pour dominer. Certes, ici on semble flirter avec l’utilitarisme pangermaniste…
        Mais il faut également prendre en compte autre chose, dans le nazisme, et qui s’articule autours de la notion de « victoire finale ». Comme tu dois le savoir, « victoire finale » est, pour ces gens là, la victoire qui mènera à la restitution finale de l’ordre.Jusqu’en avril 1945, le national socialisme perdure, alors que dans tous les esprits (Même dans celui du führer dès après l’échec de l’offensive Steiner!), la croyance en la victoire finale a disparu. Pourquoi? Pourquoi s’obstiner alors que tout semble perdu?
        Par cohérence, simplement. S’il semble que l’aryen doit restituer l’ordre naturel, il apparait alors qu’il doive plutôt « tout mettre en oeuvre pour le restaurer ». Même si l’objectif est devenu inatteignable, la mission perdure. Pourquoi? Il faut pour comprendre, se plonger dans le néo-paganisme germain. Pour eux, Dieu n’existe pas, mais l’ordre naturel existe… Lutter pour l’ordre naturel, c’est affermir sa condition humaine (Rappelons que pour ces gens-là, la condition humaine n’est pas uniquement intrinsèque: elle résulte également de la fonction de la personne dans la société.), c’est accéder à un statut encore supérieur.

        Pourquoi tout cela? Pour bien dire que si l’hypothèse de base est importante, elle n’est pas tout. Il faut savoir remettre en cause certaines notions, telles que la « nature humaine », et bien d’autres…
        Il faut savoir juger une doctrine selon des critères différents aux nôtres: dire que quelqu’un a tort parce qu’il affirme une supériorité de la race qui entraîne une domination de cette race est de faire une erreur encore plus grosse que la sienne! Le juger car nous ne sommes même pas capables d’expliquer pourquoi (Hormis par des raisons utilitaires.) certaines races ne seraient pas supérieures à d’autres.

        Bon bon bon… Pour rappeler, et sachant que je peux prêter à confusion, je ne défend pas le nazisme. J’appuie juste l’idée que nous avons trop tendance à juger les doctrines sur leurs résultats, sans trop chercher à comprendre les motivations, les méthodes de réflexion les plus profondes, qui peuvent parfois surprendre, mais qui la plupart du temps, nous incitent à remettre en cause nos critères de jugement.
        Bref, le rationalisme n’a de raison de vivre que sous le règne de la dialectique.

        Ah, sinon, j’aime aussi le pavé de rumsteck. Mais j’aime moins le pavé dans mon pare-brise.

    • Encore une fois tout à fait d’accord. On dit souvent que la violence et l’arme des faibles. Mais le dénigrement, dans une réflexion, est pour moi la vrai faiblesse, essayer de trouver des moyens détournés pour camoufler le renoncement au raisonnement est un pur aveu d’échec.

  85. Le soucis qui avait motivé cette BD était visionnaire. Bravo.

    Je pense à un tweet récent.  » … Quand on pense qu’il suffit de tendre un micro a Dieudonné pour combattre ses idées. »

    Je n’en pense rien dans un sens ou dans l’autre.
    Je devrais me taire, mais tant pis.
    Je suis perdu depuis trop longtemps dans un monde délirant où on serait enfin nu(e)s, libres de tout addons, des sapins majestueux bordant un lac, une rivière lointaine bruissant doucement parmi des rochers, une existence échappant aux nerfs, un loot grotesque au coin d’un mur, des gens avec une intelligence artificielle réelle voir une personnalité. un scintillement.. Une épée jetée par la Dame du Lac..
    Ops, on dirait un mauvais Roger Zelazny. Pardon.

    Mais je n’aime pas ce que j’ai entendu de sa part (pas Corwin mais Dieudonné) quand il s’est exprimé sur certains médias dans le monde, du genre

    « Islam. Oui. Nous avons des valeurs positives, et nous souhaiterions aider les gens et leur apporter quelque chose ( jusque là je suis 100% d’accord, c’est très bien !!! )
    Mais ces valeurs positives se réaliseront pas tant qu’on ne va pas contrecarrer le grand complot international des Ingalls ainsi que leur ami qui enfonce le même poteau depuis 3 ans; Ils font tout pour nous écarter et nous empêcher tout ça, ah que oui. »

    En extrapolant méchamment  » Nous sommes les gens bien, mais les autres, tout c’est de leur faute, et on va construire notre vision de l’existence dessus = Les autres on les hais, comme ça on se réalise, oué »

    Ah. Dans quelle mesure j’exagère.

    Mais
    ce petit travers à mon avis un rien universel, combien le pensent un peu et choisissent une structure de pensée proche, parce que c’est intégré tout autour d’eux. l Parce qu’ils s’auto convainquent. Ah là là.

    Ne restez pas dans le négatif. Discutez avec des gens ayant une opinion différente de la votre. Prenez des risques, recherchez la nouveauté, choisissez l’imprévu même au quotidien, discutez avec de nouvelles personnes, je sais pas moi, variez votre alimentation, achetez des croissants, remettez vous en cause, faites du scooter si jamais l’occasion se présente, soyez fou. Il n’y a que comme ça que l’on peut réussir et que tout ira mieux.

    ( Pardon pour ce style que je ne recommande à personne, il n’y a guère ici que le maître des lieux qui le maîtrise vraiment, mais suis trop déprimé pour écrire tel quel. Ce n’est -pas- de l’humour. Quand je fais de l’humour, personne n’a pu s’en rendre compte )

  86. Cher Monsieur Connard !

    que de plaisir, d’excellentes galéjades à vous lire et de voir que jusqu’au bout du tableau, vous ne vous égarez pas en réduisant le mer….. la bouillasse actuelle au simple tableau manichéen du chevalier-blanc-qu’il-faut-suivre-parceque-évidemment-qu’il-est-le-gentil qui tape sur le cu-cul du méchant Jean-Jacques.

    Toutefois, une chose me tarabuste. Il m’est arrivé parfois d’entrer dans un « débat » avec des gens de la trempe de Jean-Jacques. On ne parlait pas forcément du complot lagomorphico-sioniste, il suffit d’entrer sur un sujet ayant attrait aux convictions profondes des gens, du type politique ou religion pour voir les tempêtes commencer dans les cerveaux.

    Et là intervient la petite nuance : si Jean-Jacques était aussi bien constitué dans son cerveau que Philippe-François, ce dernier, à défaut de le convaincre dans l’instant, pourrait aisément lui clouer le bec avec quelques arguments bien placés, voire!! le faire réfléchir (houlaaaaa) sur son argumentaire daubé des fesses.

    Seulement voilà, comme vous l’avez dit, Jean-Jacques est un con. Au point même qu’il n’a plus conscience de l’être. La raison à cela est, selon moi, que Jean-Jacques a été formé par par Dark Duck, l’empereur du complot des canards de la Force obscure qui veulent dominer le monde (faudrait d’ailleurs les dénoncer ces salauds de canards!!). Ou alors, Jean-Jacques est un conspirationniste parano qui n’est pas capable d’assumer ces échecs de manière quasi pathologique, mais j’aime moins cette explication.

    Aussi, Jean-Jacques prends comme postulat que lui seul a les capacités de voir le système de l’extérieur et donc de le dénoncer comme étant un vaste complot intersidéral. Quiconque osera ne serait-ce qu’émettre une opinion qui ne rejoint pas la sienne se verra aussitôt affublé du titre d’ennemi et de valet du système et donc traité comme tel! Et réussir à convaincre Jean-Jacques de l’existence du vide procède de l’exploit réthorique

    Aussi, Mme Ingles aura beau avoir cuisiné de succulentes asperges (on n’a pas idée…), celles-ci risquent fort de terminer explosées dans la face de Jean-Jacques et de Philippe-François, voire ailleurs mais là nous entrons dans un domaine qui ne nous regarde pas.

    C’est pourquoi, à mon sens, la meilleure arme contre Jean-Jacques reste l’Education, la vraie. L’Histoire la plus complète possible, enseignée correctement à la population. C’est pour moi la façon la plus efficace d’éviter que des gens mal informés et crédules viennent le soutenir et lui amener des pierres pour son palais. Pas de gens pas de pierre, pas de pierre pas de palais, pas de palais…pas de palais. Parce que sans connaissance historique ni esprit critique, on se trouve devant une caméra à qualifier « d’humoriste » quelqu’un qui fait honneur à Faurisson…..abyssalement affligeant. Et quand il sera enfin seul à vociférer dans le noir, je lui refermerai sa tombe sur lui en y gravant « ci-gît Jean-Jacques, chienlit de l’Histoire »

    Sur ce je vous laisse, j’aperçois un canard éclaireur ramper dans ma direction subtilement déguisé en potiron.

    • Petite mise en abîme :

      Et si JJ présentait de solides arguments validant sa thèse conspirationniste ? Ne seriez-vous pas obstiné de la même manière que l’image dont vous vous faites de votre interlocuteur ?

      N’y voyez aucune attaque personnelle. Ceci dit, j’ai trop souvent vu sur Internet des gens tenir le même discours que vous et qui finissaient par se retrouver dans le rôle du fanatique qui ne veut rien entendre face au supposé complotiste avançant des arguments ou des preuves (ou ce qu’il croyait en être, mais sa démarche restait saine).

      L’exemple qui me vient en tête est celui du WTC7 (autant mettre les pieds dans le plat). Je suppose qu’il y a une bonne raison à sa chute. Toutefois, les partisans de la théorie officielle n’ayant parfois – par manque de connaissances sur le dossier – rien à rétorquer aux doutes de certaines personnes, il se retrouvaient à dénigrer, voire insulter leurs contradicteurs.

      Tout ça pour dire que les cons fanatiques on en trouve des deux côtés. Du côté du complot et du côté de l’officiel.

      • Si les arguments d’un complotiste sont valides, c’est qu’il les appuis par des preuves tangibles.
        A partir de là, c’est difficile de le traiter de complotiste.
        Quand un défenseur d’une idée farfelue commencera à mettre sur la table des preuves de ce qu’il avance, elles seront examinées objectivement, et si elles sont valables, elles seront prises en compte, sans présumer de l’opinion que l’on a de l’idée en question.

        Pour le reste, hélas…

      • Ce que tu dis en prenant l’exemple des complotistes du 11/09 omet un petit détail, tout petit détail, qui constitue la base de la tactique comploplo : l’hypercritique.
        En gros, c’est le jeu à la con du « oui mais pourquoi ». On pose la première question, par exemple « comment expliquer la chute du WTC7 ? », un non-comploplo arrivera avec une thèse simple,étayée concise et donc nécessairement insuffisamment détaillée (voulant répondre rapidement, on ne peut répondre exhaustivement. Ici « il y a eu un incendie suite à des projections des deux tours qui a duré des heures et fragilisé la structure porteuse qui a fini par lâcher »). du coup, on appuie sur un manque de l’explication. Et là, la personne en face va donner plus de détails. On va bien trouver un truc qui manque, et on continue, et on continue, et on continue. En s’attachant toujours à des détails plus infimes (pour avoir pratiqué le complotiste 11/09 sur d’autres forum, ça peut aller TRES loin dans l’insignifiant, j’en ai vu finir par demander l’explication de la forme de tous les débris des effondrements). Et là, le non-comploplo soit il ne sait pas, soit il n’a pas que ça à foutre soit tout simplement il ne peut pas répondre (dans mon exemple précédent, personne ne peut prévoir la forme de tous les débris, quelque soit sa qualité de physicien).
        Et là l’hypercritique sort le joker qui donne des envie de meurtre « ahahah, puisque vous en savez pas répondre à CA, c’est que toute la théorie officielle est bidon et que donc ma théorie du complot namoiquejaime est juste ». Je ne te ferais pas l’affront de t’expliquer en quoi cette conclusion débile est (a minima) un double sophisme de concours.
        En général, dès que quelqu’un se dirige vers une procédure de ce type, il est temps d’arrêter la discussion. On est face à un troll. Et un gros.
        Donc oui, face à un Jean-Jacques, l’Education la plus complète possible. Mais si Jean-Jacques dégaine l’arme fatale de l’hypercritique, alors il faut l’exposer au grand jour. Mais cela implique encore plus d’éducation pour expliquer ce qu’est un sophisme, comme le détecter, et pourquoi certains des plus graves devraient être passibles de la peine de mort. C’est compliqué. Sinon on peut tenter de retourner le sophisme hypercritique contre son auteur, en le forçant à creuser de plus en plus SA théorie, au lieu de le laisser attaquer la théorie « officielle » sans jamais dévoiler son propre jeu. Bien souvent, en laissant les cons creuser le vide qui leur sert de pensée, ils y trouvent leur tombeau argumentaire.

        Pour en revenir au Jean-Jacques amateur de spécialités lyonnaises, au lieu de le laisser parler, il suffit de lui faire creuser sa pensée, pour voir si ce n’est qu’une façade de petit provocateur minable dépassé par son propre personnage , ou, dans le cas contraire, pour en extraire toute la puanteur et le laisser dissoudre sa pseudo-victimisation dans son fiel.

        Et longue vie au Connard, bénie soit son odieuseté.

  87. Bon, je lis pas tout j’ai pas le temps pour ces conneries mais vous seriez pas en train de faire pareille que tous ces connards, bande de connards ?

  88. Un grand merci, je commencais à desespérer de ne pas trouver ce point de vue.

    Car après tout le principalement problème de la connerie, c’est qu’elle est contagieuse…

    Dommage qu’il manque l’aspect politique et ses arrières pensées, et ses calculs…

  89. La source du problème – selon moi – c’est que les politiques qui veulent dénoncer le JJ sont eux-même des fieffés racistes. Oui, ils appellent ça le « patriotisme » ! Donc leurs explications sont à peu près aussi crédibles que celles des fameux humoristes qui nous expliquent les bons et les mauvais chasseurs.

    Oui, parce que dire d’un côté on est pas racistes, non pas du tout. Et pis de l’autre, justifier l’existence des frontières, des drapeaux, des discours à la con sur la grandeur du pays, de pourquoi les « étrangers » ils pourraient pas voter, sur les roms, le bruit, les odeurs, etc. ça oblige à des contorsions idéologiques et des coupages de cheveux en quatre assez distrayants, certes. Mais pas hyper convaincantes.

    Et quand il ne s’agit pas du racisme ordinaire, il s’agit du racisme de l’intelligence (ou de l’intelligence mesurée comme capacité à utiliser le système scolaire à son profit) – vous savez, ces principes qui expliquent qu’en fait, si tu es pas doué, c’est pas grave, tu feras un boulot dont personne ne veut, tu seras juste payé moins cher et tu vivras moins longtemps. Oh pardon, c’est juste l’offre et la demande.

    Ou alors le bon vieux sexisme… ou l’homophobie…

    Je justifie pas une connerie par d’autres conneries. Je dis même pas que la vérité dépend de celui qui l’énonce, non. Je dis que ces politiciens professionnels sont simplement incapables d’argumenter parce qu’il leur faudrait remettre en cause des choses auxquelles ils ne veulent pas trop toucher, et notamment leurs statuts d’aristocrates.

    Donc, ne reste plus que les fameux cris d’orfraie. Mais vous en conviendrez, c’est que moyennent efficace à part si vous êtes déjà convaincus.

    • Bon je n’ai pas encore fini, mais déjà, quand on fait une BD (même si ce n’est qu’un plagiat), l’intérêt est d’illustrer son propos pour éviter d’écrire un pavé, et là on se retrouve avec des gros textes entre chaque dessin, textes mal orthographiés avec beaucoup de mots inutilement compliqués, des phrases qui ont tendance à partir dans le hors-sujet, et l’auteur a du compacter l’image avec Paint parce que c’est assez illisible et incompréhensible.

      Bref, tout est fait pour qu’arrivé à la fin, le mec lambda et un peu fainéant se dise « oh bin j’ai pas tout lu ni tout compris alors ça doit être supérieurement intelligent, et donc probablement vrai ».

      • Ok j’ai fini, et ça n’a aucun autre intérêt que de véhiculer les idées de Dieudonné. Je vous recommande d’éviter de cliquer sur ce lien parce que c’est ce qu’il cherche, il veut profiter du buzz inhabituel de cet article de l’Odieux Connard en plagiant la BD et le logo.

        Je vous résume dans une écriture lisible :
        – l’Odieux Connard serait un Odieux Connard (encore un qui n’a pas comprit que c’était un personnage, tout comme Diego ou cette étudiante suédoise).
        – cette BD ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes, et l’Odieux serait inutile et ne ferait que répéter ce que disent les médias.
        – Rue89 (et les médias en général, ne nous gênons pas pour faire des généralités aléatoires) profitent du fait que les français possèdent une opinion pour en écrire des articles !
        – l’Odieux est en fait un vendu à la solde des médias juifs, et son contenu 100% consensuel ne tape sur personne, et est beaucoup trop objectif.
        – quand on débat entre nous sur l’internet et les réseaux sociaux, on est en fait en train de répandre la propagande gouvernementale de l’élite juive et des médias. Les masses se contrôlent elles même donc le gouvernement et le lobby juif n’ont plus besoin de les contrôler (je ne vois en quoi c’est un mal mais bon).
        – l’Odieux est un troll qui bosse pour le gouvernement (?!!??? jusqu’à présent, j’ai juste remarqué qu’il essayait de rester neutre et objectif).
        – Dieudonné dérange car ces propos sont justes.
        – les politiques sont tous des fascistes qui luttent contre la liberté d’expression.
        – ça ne sert à rien de faire taire Dieudonné, parce que l’antisémitisme et la haine raciale, ça n’existe pas : en France, personne ne causerait de tort à un juif, on n’a jamais vu d’agressions antisémites (Merah, une légende urbaine probablement).
        – il y a des « preuves » qu’on nous ment sur les « chambres » à gaz et les « camps » de concentration. « C’est étayé ».
        – il y « a un impératif moral à avoir tort ».
        – l’Odieux Connard ne fait que « lécher des boules » avec un contenu « consensuel sur les nanards hollywoodiens » (déjà non, personnellement je suis rarement d’accord avec l’OC).
        – je note une utilisation abusive de CQFD injustifiés.
        – l’Odieux n’est pas d’accord avec les pro-Dieudo, il aurait donc mieux fait de ne pas donner son opinion.
        – les juifs sont (attention c’est très fort) de grands fans des spectacles de Dieudonné, donc Dieudo n’est pas antisémite.
        – la conclusion de l’OC est que tout cela est de la faute de la classe politique bien-pensante qui ne change pas de stratégie, mais « [cette BD de l’OC] n’explique pas pourquoi l’extrême-droite semble monter en France « , donc l’extrême-droite convainc les gens avec ses excellents arguments. (Ah?)
        – la France financerait des « films pro-sodomie à la maternelle ».
        – l’Odieux n’est « pas foutu de comprendre [un truc qui n’a rien à voir avec la choucroute] donc il ferait de se taire (rappelez-vous les « arguments » anti-censure un peu plus haut).
        – les médias sont contrôlés par les juifs, qui sont des connards on devrait les virer en détruisant le système.

        Bref, rien qui ne vaille votre attention, il ressert la même chose que l’OC mais avec des idées négationnistes et pro-Dieudo, en insultant ceux qui donnent une opinion (qui n’aille pas dans le sens d’un système fourbe manipulé par les juifs omniprésents) et notamment les blogueurs (surtout le maître de ces lieux, il n’a pas dû lire la rubrique « Avertissement »).

      • oups !
        « pas foutu de comprendre [un truc qui n’a rien à voir avec la choucroute] » donc il ferait MIEUX de se taire »

      • Pour résumer : « EVDPV » n’est pas d’accord avec OC. Pas sur la méthode pour faire taire Jean-Jacques, mais qu’on veuille empêcher JJ de dénoncer « la bête immonde de la pédalerie accélérée », « l’oligarchie juive » tout en défendant le négationisme et le fascisme. et la virilité. c’est beau comme du Soral.

      • Sans vouloir véhiculer les idées de JJ, quelque chose me gène dans ta réponse (pas celle-ci celle un peu plus bas).

        « ça ne sert à rien de faire taire Dieudonné, parce que l’antisémitisme et la haine raciale, ça n’existe pas : en France, personne ne causerait de tort à un juif, on n’a jamais vu d’agressions antisémites (Merah, une légende urbaine probablement). »

        Agression antisémite et Merah. Là tu vois pour moi ça ne colle pas et ça m’agace parce que, comme tu pourras le vérifier très facilement, Merah à fait 3 attentats, 2 contre des militaires et des musulmans (voir des militaires musulmans) et un à la sortie d’une école juive. Du coup hop c’est uniquement un crime antisémite. d’ailleurs les journaux en avaient très peu parlé lors des deux premiers attentats, des militaires, musulman de surcroit, on s’en fout! On a tiré devant une école juive, là c’est pas la même. Je ne suis pas en train de minimiser cet acte, mais bon, pourquoi donc apporter une attention particulière au 3 eme et non au deux premiers. Tout Français devrait être horrifié qu’on s’en prenne à ses soldats (sans faire d’apologie de la guerre) ils sont un symbole d’une nation et s’attaquer à eux c’est s’attaquer à la nation elle même. Mais en dehors de ça, ils sont avant tout, et au même titre que les personnes mortes dans le 3eme attentats, des êtres humains. Alors pourquoi diable le fait que des juifs aient été tués est plus important que d’autres personnes ? ce qui me dérange ici (comme avec l’affaire de JJ) c’est que dès qu’il s’agit des juifs il y a un traitement particulier. je ne me souvient pas que l’on ait fait autant de tapage et interdit de s’exprimer Brice Hortefeux après ses propos sur les auvergnats. Non en france on a le droit d’exprimer des opinions nauséabondes sauf quand ça concerne les juifs… Et ça, ça me dérange. Pour moi ont devrait avoir le même traitement pour tout le monde.

        Mais voilà (et là je sens que je vais passer pour un conspirationiste dans pas longtemps), En France le lobby juif est extrêmement important. Ha, je vous entends déjà il a dit « lobby » ça veut dire qu’il mets tous les juifs dans le même sac. qu’il pense que chaque juif a le numéro directe de hollande pour lui faire la leçon… blablabla… NON, ça veut dire qu’il y a des associations représentant une communauté, en l’occurrence, la communauté juive, et que ces associations sont extrêmement puissante. Pour ceux qui ont des doutes, c’est pas moi qui le dit c’est François Hollande lors des 70 ans du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), Où il a reçu comme il se doit à l’Elysée cette association (en ferait t’il de même pour une autre association religieuse, heu pardon laïc, c’est encore lui qui le dit). Donc lors de ce discourt pour célébrer les 70 ans de cette association, il ne s’est pas contenter de faire une blague douteuse sur l’Algérie (ça aussi on à le droit) Il à dit clairement que le président du crif Dit ce qu’il veut et que quand il parle, on l’écoute :

        http://www.elysee.fr/videos/discours-a-l-occasion-du-70eme-anniversaire-du-conseil-representatif-des-institutions-juives-de-france-crif/?input-search=crif&input-type2=&input-date1=&input-date2=&input-theme=#inner-content

        à 3min27

        « Le CRIF s’est imposé comme une composante de la société française et comme une voix écoutée et respectée.

        Le CRIF, c’est une institution originale. Ce n’est pas l’Etat qui a encouragé, ni décidé la naissance du CRIF. Ce sont les Juifs qui se sont organisés eux-mêmes, qui ont choisi leurs représentants. C’est ce qui explique sans doute la liberté qui a toujours été la vôtre, encore aujourd’hui Monsieur le Président, car quand vous avez des choses à dire, vous les dites et vous les dites librement, franchement, sincèrement, et nous vous écoutons. »

        à 8min00

        « d’être au diner du CRIF. C’est toujours un grand moment, où l’opposition rêve d’être à la table centrale, et où la majorité sait que c’est forcément pour un temps précaire. Alors que vous, vous êtes permanents dans l’institution. »

        Si après ça on me dit qu’il n’y a pas un lobby puissant, je sais pas ce qu’il vous faut !!

        Mais après tout, je suis un sale conspirationniste donc un négationniste donc un antisémite, c’est encore pas moi qui le dit c’est Patrick Cohen cet éminent journaliste

        à 2min40

         » le complotisme ça fini généralement par le n… [négationnisme] » il y fait référence un peu plus tôt en expliquant que les personnes au « cerveau malade » qui doutent de la version officielle du 11 septembre, du fait qu’on ait marché sur la lune ou des chambres à gaz, ne devraient pas être invités. à 1 min 27…

        Bonne nuit…

      • Je donnais Merah comme contre-exemple (malgré les 100aines d’agressions antisémites chaque année) parce qu’un seul contre-exemple suffit à casser ses généralisations sur l’antisémitisme et la haine raciale qui n’existent pas : en France, personne ne causerait de tort à un juif IRL ? Merah avait buté 2 musulmans (et 1 antillais qu’il croyait être un arabe) parce qu’ils auraient « trahi » la cause palestinienne en s’engageant dans une armée « soumise » aux sionistes, puis il s’attaque à l’école juive. Pour moi ça compte comme exemple.
        Je pense que des meurtres d’enfants civils innocents sont effectivement plus choquant que des militaires adultes et conscients des risques de leur métier, morts dans l’exercice de leur fonction.

        Concernant le comportement idiot de nos dirigeants envers la CRIF, je plussoie pleinement. L’hypocrisie des JT qui n’ont jamais évoqué les insultes de Patrick Cohen, ça m’énerve aussi, mais tout ça n’excuse pas les propos haineux et infondés de la BD de ce mec.
        « en france on a le droit d’exprimer des opinions nauséabondes sauf quand ça concerne les juifs… Et ça, ça me dérange. » Moi aussi heureusement qu’il y a internet où l’égalité face à la liberté d’expression semble exister, mais Hortefeux était un mauvais exemple puisqu’il était ministre et ami du président.

        L’OC aurait du mettre un lien vers l’article où il exprime son opposition à la loi Gayssot. https://odieuxconnard.wordpress.com/2012/02/29/histoire-den-parler/

      • Juste petite précision, mon commentaire était à dissocier totalement de la BD en lien qui je trouve sans aucun intérêt, si ce n’est celui de discréditer le propos qu’elle prétend défendre. Le débat ne peut avoir lieu qui si il se produit dans l’écoute et la tentative de compréhension de l’autre, pas dans le « vociférage » et l’invective.

      • RRRomain t’es dur là, il y a JCVD en fond d’écran sur l’article quand même! C’est forcément quelqu’un qui a du goût sois tolérant! En plus il croit que tu es l’OC, à ta place je me sentirais presque flatté. Mais si ça se trouve il dénigre l’OC pour lui faire de la publicité et que les gens aillent voir son site, donc c’est un de ses partisans qui soutient le lobby juif. En fait avec tout ça on n’est jamais certain de savoir qui appartient à quel camp. Sauf les gens d’ici qui sont tous des cons, mais on le savait déjà.

      • Ce que la pieuvre dénonce ici, c’est une justice à deux vitesses. Il n’est pas antisémite que de dire que les grands médias (Sans faire de généralité, prenons les grandes chaines de radio: Europe I. RTL; les grandes chaines audiovisuelles: TF1, le groupe france télévision, le groupe M6, le groupe ARTE; qui sont les premiers informateurs de nombreux français.) véhiculent une image et une protection du judaïsme sans commune mesure avec celles des autres religions.
        Prenons des exemples succincts et concrets, mais représentatifs.
        Impossible de trouver une semaine dans l’année sans qu’on nous passe à la télé un documentaire sur la shoah. D’accord, mais l’Histoire ne se limite pas à ça. Si les gens s’intéressent tellement aux génocides tacitement organisés par les allemands pendant leurs soirées télé, pourquoi absolument personne ne connait le génocide des héréros en Namibie, quand plus de 80% d’une population fut réduite à néant? Et encore, je tiens à préciser que cet exemple n’est qu’infime parmi la multitude.
        Je ne pars pas dans le « trip » du complot, ou du négationnisme. Je dis juste qu’il est inégalement fait insistance sur certains faits, et au détriment d’une information complète.

        Je ne pense pas que les associations, telles que le Crif, soient investies de puissances propre. A mon sens, il faut considérer la capacité de pression de certains lobby au travers de la capacité de pression de certaines familles qui appartiennent à ces lobby.
        Car oui, et désoler de le dire, mais certaines familles juives sont ancestralement puissante… Pour la petite histoire, cette capacité politique est issue du treizième siècle. En effet, il faut considérer la doctrine de saint Thomas d’Aquin: l’argent est un moyen. Il est fait pour faciliter les échange uniquement. Ainsi, il est malhonnête de prêter à quelqu’un en demande d’argent, et en lui demandant de rembourser plus à l’avenir (Bref, un crédit.), car cela reviendrai à se faire de l’argent grâce à de l’argent. ce qu’il en résulte? L’interdiction aux chrétiens de devenir banquiers; et même après que la doctrine de d’Aquin ait été révisée, la durable répulsion des catholiques (Sauf des protestants, plus tard, mais c’est une autre histoire.) à la fonction banquière.
        Vous pensez bien qu’à l’époque, d’Aquin passe au dessus de l’épaule des juifs, qui investissent donc et se développent durablement pour certains d’entre eux en tant que banquier, et financiers.

        Le treizième siècle… Cela parait bien loin, mais c’est très proche, pour ce qui est de la formation d’une identité culturelle; d’une identité culturelle d’un groupe social (Traditionnellement pas des plus enclins à se mélanger aux autres, protégeant son unité.) qui a perduré dans ses contours généraux jusqu’ici.
        Et avec le système actuel, la finance peut se tailler une part conséquente quant à la pression sur le pouvoir.

        NON, cette pression n’est pas absolue, elle est limitée, mais tout de même présente.
        NON, cette thèse n’est pas conspirationniste.
        Elle est juste la prise en compte, posément dosée, d’éléments historiques, et de leurs conséquences logiques.

      • Si tu disais ça sur une scène, tu serais attaqué de toute part parce que les juifs qui ont de l’argent, c’est un « cliché antisémite », bla bla bla « idées haineuses » bla bla bla et tu serais banni des médias et unanimement critiqué. C’est beau la liberté d’expression.

      • C’est une autre question qui se pose aussi ici. Faut-il interdire de dire ce que j’ai dit au motif que, même si cela est vrai, cela pourra être mal interprété et légitimer peut-être chez certains certaines actions…? A mon sens, non. Car brimer une réalité, c’est la traiter comme si elle était un mensonge.
        Et on ne crée pas le monde tel que l’on veut.
        Un auteur dont le nom m’échappe, et que j’affectionne bien peu disait quelque chose du genre: « Le législateur modèle la société comme l’argile dans les mains du potier. ». Non, on ne crée pas un monde de toute pièces selon ses humeurs et ses passions. Si on s’y risque, on est rattrapé par la réalité… C’est de la réalité que doit venir la loi.
        Et nier une réalité, c’est faire preuve d’un idéalisme qui vous renverra, comme l’a dit un autre moins appréciable à un Kerenski démuni, dans les poubelles de l’histoire (Rassure-toi, je ne suis pas marxiste-léniniste!).

      • Oui voilà ! on en revient on même point. La mise à pied de JJ sous prétexte que ses idées ne plaisent pas aux autres. D’ailleurs c’est assez drôle de voir les médias généralistes et leur conception de la liberté d’expression. Ce weekend, la Clique sur C+, avant de parler de JJ : « Beaucoup de gens parlent aujourd’hui de la polémique « JJ » ici il faut savoir que c’est un espace de liberté où les gens peuvent s’exprimer librement. Cette émission c’est pas un tribunal. On est pas là pour juger ou pour demander des comptes à tout le monde… » Donc l’invité estttt …

        Suspense!!!

        Eli Semoun!

        Ha merde! On a le droit de s’exprimer librement si on est de l’avis général alors !?! pas mal comme concept!

        Du coup un petit rappel de ce qu’est la liberté d’expression : http://bit.ly/1cTbjQO

      • Tiens concernant un truc sur la liberté d’expression, un truc qui m’a fait hurler tout seul dans ma voiture: l’autre soir je rentre du boulot, j’écoute Fogiel vers 19h30 sur RTL avec ses invités qui débattent sur l’affaire Dieudonné. Un des intervenants (Claude Askolovitch je crois) dit en gros dans la même phrase « le problème de la liberté d’expression ne se pose pas pour lui, car il l’a quoi qu’il arrive grâce à internet ou si on l’invite dans une émission de télévision. Mais de toutes façons MO Fogiel ne l’invitera pas et même si il le fait moi je boycotterai ». Bref il arrive à se contredire dans la même phrase (oui pour la liberté d’expression mais chez toi ou au troquet du coin seulement, mais surtout pas dans les grands médias, si j’ai bien compris). Mais bon le pire de tout ça, c’est qu’AUCUN des abrutis assis à la même table n’a remarqué cette incohérence (même pas ceux qui étaient contre l’interdiction du spectacle) et ils sont supposés être des débatteurs un peu au dessus de la moyenne? Je me pose des questions parfois.

  90. Argument imparable. C’est bien un repaire de sophistes ici. Merci de le démontrer.

    Les pavés c’est peut-être à cause de la différence qu’il y a entre les sophismes pétri de mauvaise-foi et le nécessaire développement que demande une réelle pensée ?

    Un peu comme la différence entre un Twiight et un Pasolini. Le premier c’est fait pour bien se regarder même si c’est de la merde creuse. Le second c’est plus ardu, le son est pourri et les costumes sont moches, mais le jour où on a fait l’effort on en revient plus en arrière parce qu’on a goûté au vrai cinéma.

    Mais c’est sûr que c’est dur de lutter avec un produit savamment étudié pour plaire tout en étant de la merde. C’est aussi pour ça que les gens vont au McDo ou regardent la télé…

    Enfin bref.

    Mais j’avoue que c’est moche et qu’il y a des fautes.

    Après l’argument comme quoi c’était fait exprès pour paraître intelligent ça m’a quand même tué. Prouvable par A+B. Très très fort. Jamais je ne serais à votre niveau les mecs. Vous êtes vraiment trop balèzes en foutage de gueule. Y’a que quand on a strictement rien à foutre d’essayer de chercher le vrai et qu’on préfère juste essayer d’avoir raison qu’on peut y arriver je pense. C’est un état d’esprit. Je ne sais pas faire mais je respecte. C’est un talent de savoir mentir après tout.

    • Merde, je suis aussi nul en postage de commentaires désolé. C’est sans doute parce que j’ai des goûts de chiotte en matière d’odieux plagiat.

      Venant d’un mec qui défend un mec qui utilise les dessins des autres pour faire son travail (ce que je ne critique pas hein, je critique le raisonnement) c’est pas un peu fort ?

      • Télescopage de commentaires… Du coup c’est illisible. Comme ce travail merdique torché qui veut profiter du buzz bien mérité d’OC. Euh, en fait Odieux Connard c’est toi c’est ça ?

      • J’en conviens, ce système de commentaires est parfois compliqué, mais non je ne suis pas l’Odieux Connard ^^ il n’intervient plus dans les commentaires depuis bien longtemps (ou bien incognito mais je ne verrais pas l’utilité).
        Que ce buzz soit mérité ou non, ce n’est pas le problème : tu n’as pas compris que la raison d’être de ce blog n’est pas de nous faire ingérer une idéologie quelconque (j’imagine que tu as lu 1 ou 2 article de 2013 ou jeté un œil à la page Facebook, et ton opinion était faite).
        Le but premier de ce blog est l’humour, et si cet humour peut nous faire réfléchir, tant mieux.

    • Calme-toi et arrête d’insulter tout le monde aléatoirement, si tu veux que tes idées soient véhiculées, commence par les présenter correctement et poliment, c’est plutôt un conseil constructif.
      J’avais commencé par critiquer la forme de la BD parce que je n’avais pas fini de lire, maintenant j’ai fini je critique le fond ça te va ?

      • Tu vois des gens qui t’insultent de partout visiblement.
        Alors que non, je me posais réellement la question.

  91. Cher Odieux Connard. Je suis presque à 100% d’accord avec ton analyse à un détail près. C’est que les anti-fa, depuis bien longtemps, débattent avec les pro-dieudo sur les réseaux sociaux avec des arguments, des éléments de preuves et des analyses sources. Et pourtant rien n’y fait. Peut-être le problème vient-il plutôt du fait que Jean-Jacques n’est ni un con ni un génie mais qu’il a trouvé un moyen de jouer sur deux tableaux et qu’il est pris à son propre piège, obligé de continuellement conserver l’ambiguité de ce qu’il dit dans le personnage qu’il s’impose lui-même?

  92. Rhaaaa, pinaise, le prochain post sera tombé que je n’aurai pas encore fini de lire les commentaires ici bas.
    Pas grave si l’Odieux nous fait un beau spoil d’Angélique…

  93. D’ailleurs, en réponse aux affirmation de JJ comme quoi par ex:
     » Il y a trop de Noirs et d’Arabes dans l’équipe de France de foot », je vous donne une idée de réponse :
     » Il parait que papa Le Pen a déjà mangé des merguez « 

  94. Merci, Monsieur l’Odieux Connard. Une fois de plus, vous démontrez que quel que soit votre niveau de connardise, la connerie n’est certainement pas votre lot. J’ajoute même que votre publication est salutaire, et demeure à ce jour le truc le plus pertinent que j’ai lu sur le sujet à ce jour (sans déconner).

    Vraiment, votre exposé est marrant, synthétique, lucide et éclairé. Cela fait un paquet de connards concurrents qui méritent radicalement moins leur carte de presse que vous qui n’es détenez pas (a priori). Je sais, je vous lèche éhontément, mais je tenais vraiment à soulignez le fait que, réellement, vous avez pondu le truc le plus intelligent qu’une publication suivie ait pu pondre. Félicitations, et merci.

  95. Pingback: [Friday LoveList] Turquoise noire › Blog › Marie Guillaumet·

  96. Joli billet, sacré travail ! Et il fait débattre.

    J’y vais aussi de mon commentaire.

    Il y a un problème : Faire dire à Jean-Jacques « tout ça c’est la faute des juifs » de manière sérieuse au début, c’est l’erreur commune. Tu cherches a rentrer dans le moule en admettant ceci ?

    Du coup tu construis un fort joli billet sur une erreur… Le raisonnement est bon, mais le départ étant erroné, le résultat l’est aussi.

    Je suis une personne d’un bon sens et d’un esprit critique proche du tiens. Et ce n’est pas du tout ma vision de Jean-Jacques. Je suis donc étonné de te voir tenir cette position pour le coup, car il ne me semble pas être dans le tord avec le recul historique et les connaissances que j’ai sur le personnage. Je suis déçu de toi.

  97. Pingback: Faut-il censurer les propos racistes ? | Philosophie, médias et société·

  98. Pingback: 2014-075 – L’intelligence, un outil qu’il est bien contre la bêtise | Un jour Une idée·

  99. Cher Monsieur Connard,
    Je vous écris pour vous dire qu’en effet ce qu’on a fait jusqu’à maintenant n’a pas marché, et que ça vaut la peine de réfléchir à autre chose..une autre stratégie.
    Et aussi parce que j’aime bien écrire des gros mots alors que la délicatesse de mes traits, la féminité de ma silhouette, mon vocabulaire habituellement soutenu, ma pensée élevée, ma culture classique, tout en moi, laisse à penser que je n’écris jamais de gros mots…Au revoir Mr CONNARD, je vous aime.
    D.
    Et en plus vous êtes un spécialiste du bricolage, avec des dessins partout et des bulles…pffff. qu’est ce que c’est joli alors…
    La prochaine fois, me permettrez vous de vous appelez par votre petit nom? Odieux…
    Pour une première rencontre, je suis sous le charme. Et je quitte Eolas dont le filet de sifflet n’alimente plus ni fantasme, ni cervelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s