Stanley Hollis – Succès et échecs critiques

Parfois, on enchaîne les conneries.

Cela arrive à tout le monde : renverser son café, oublier ses clés, produire Jurassic World 1, 2 et 3… il y a des jours comme cela où l’on se dit que l’on aurait mieux fait de rester au lit.

C’est plus embêtant lorsque cela vous arrive au beau milieu d’une guerre, le premier jour d’une opération critique. Et pourtant, c’est ce qui est arrivé un certain 6 juin 1944 à Stanley Hollis, sympathique britannique qui a décidé d’enchaîner les maladresses. Cependant, et en bon ambassadeur de l’humour absurde britannique, Stanley en a profité pour enchaîner après chaque connerie un exploit improbable. Avant de refaire une connerie dans la foulée parce que hein, c’était un jour comme ça.

Voici donc l’histoire du seul type à avoir décroché la Victoria Cross le jour J, et ce, alors que ce n’était pas exactement son jour. Bon visionnage.

Et la prochaine fois que vous aurez une journée de merde, dites-vous que vous êtes peut-être à deux doigts de devenir un héros national.

10 réponses à “Stanley Hollis – Succès et échecs critiques

  1. Quand je visionne cet épisode, j’ai l’impression de me revoir quand je jouais à Arma III, en mode coopération (pour les vieux qui connaissent). Ou lors de parties d’airsoft.
    Quand on est maladroit…Pour être poli.

    A la différence que, lui, a réalisé de véritables exploits.
    Chapeau.

  2. Ah ah :D
    Le coup de la plaque sur la cabane… si quelqu’un qui habite le coin pouvait le prendre en photo et partager, j’aimerais bien la lire :)

  3. Tout l’art de la narration et de taire le reste sur la plaque : « son courage et son initiative ont empêché l’ennemi de contenir la progression aux moments critiques ». On ne parlera donc pas des moments qui n’étaient pas critiques.

    Pour ce qui est de l’aspect JDR à la sauce de l’humour anglais, c’est ce qui se passe lorsque la Dame affronte le Destin alors que pendant ce temps-là sur la plage, certains soldats refusèrent d’entendre la voix sépulcrale qui disait « CE N’EST VRAIMENT PLUS POSSIBLE DE TRAVAILLER SÉRIEUSEMENT NULLE PART ».

  4. En fait non seulement le gars a survécu au D-Day, mais aussi à la libération de l’Europe et même au retour à la vie civile. Alors qu’il était militaire engagé depuis la déclaration de guerre, et qu’il a eu deux enfants. Je dis chapeau…

    « Et la prochaine fois que vous aurez une journée de merde, dites-vous que vous êtes peut-être à deux doigts de devenir un héros national. »
    Merci de nous remonter le moral M. Odieux (un moment de faiblesse peut-être xd) mais c’est le problème avec les manches dans mon genre : nous sommes souvent « à deux doigts de ». Le problème c’est qu’être à deux doigts de, ne signifie pas mettre la main sur le bol de sangria.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.