Le petit mot de Noël 2022

L’heure est venue de poster le petit mot de Noël.

Car les traditions, c’est important. Le sapin, le repas, la grève de la SNCF : il y a des choses incontournables sans lesquelles Noël ne serait pas la même fête. Aussi, et comme toujours, bon courage face à l’épreuve du réveillon, et n’oubliez pas, si au moment du troisième plat vous sentez que vous risquez une mort imminente par indigestion, quelques diversions simples existent :

La boule de fumée ninja. Si vous ne savez pas où la ranger, vous pouvez la peindre et l’accrocher au sapin. Au moment de vous échapper, ou simplement parce que tatie vient de mentionner pour la cinquième fois son « concours de pulls moches », vous n’aurez qu’à la saisir et la lancer en poussant un cri suraigu. Bon, après, il faut courir quand même, sinon vous allez vous retrouver entouré de gens qui toussent, grognent, et disposent de couteaux à huîtres.

La baston générale. Si vous voulez créer une formidable diversion et laisser les convives se battre entre eux pendant que vous vous éclipsez, il suffit de prononcer ces deux mots magiques : « Emmanuel » puis « Macron ». Écartez-vous rapidement dans les secondes qui vont suivre : la pièce risque d’exploser. Si vous êtes à une tablée de gens de gauche, vous pouvez aussi poser la question « Qui est le plus à gauche dans cette pièce ? » : une formidable bagarre s’ensuivra automatiquement. Attention, ça ne marche pas à une tablée de gens de droite, parce que la plus à droite, c’est mamie, et vous n’avez pas envie de la lancer sur les colonies.

La légion étrangère. Si vous souhaitez échapper à Noël, aux prochaines fêtes, à votre ex et à peu près à tout, la légion se propose de vous y aider. En plus, pour tout contrat signé, un képi est offert. Existe aussi avec les sous-mariniers. Je ne dis pas « les marins », parce que ceux du Charles de Gaulle viennent de recevoir un Emmanuel Macron héliporté pour Noël, ce qui A) nous renvoie au point précédent, B) prouve qu’ils ont été très vilains cette année.

Bien sûr, vous pourriez aussi vous lever, dire que vous n’avez plus faim et que de manière générale, ces repas sont souvent pesants. Ce serait honnête et courageux.

Mais bon, vous voulez vos cadeaux.

Le saviez-vous ? Un emballage peut tout changer ! Par exemple, si vous cachez un corps dans un sac à sapin, personne ne trouvera suspect de vous voir le traîner jusqu’au coffre de votre voiture dans les jours suivant Noël.

Ne me reste donc qu’à vous souhaiter un bon réveillon, et de trouver de merveilleux cadeaux dans vos pantoufles. Comme par exemple, mes oeuvres. Ou du charbon, voire un ouvrage de Guillaume Musso si vous avez commandé autre chose. Non mais.

33 réponses à “Le petit mot de Noël 2022

  1. Merci pour ces précieux conseils qui sont les bienvenus en effet, comme tous les ans, en cette période de fin d’année.

    Juste une remarque : sauf erreur de ma part, vous avez omis cette année le problème des enfants (surtout ceux des autres) lors de ces réveillons de fin d’année, surtout lors de celui de Noël…
    Est ce volontaire de votre part ? Auriez vous changé d’opinion à leur sujet ? Non, je ne peux pas le concevoir moi même en l’écrivant. Rassurez moi !

  2. Merci pour cette aimable pensée mon cher Odieux. Je ne doute pas de ce que Diego aura religieusement glissé dans vos pantoufles.
    Puissiez vous passer un agréable réveillon chez les centristes.

    Je note l’utilité du sac à sapin.
    Mais une question me taraude :
    cela fonctionne t-il si je dois sortir discrètement le cadavre d’un collègue que j’aurais accidentellement tabassé à mort en plein mois de Mai ?

    • Et où trouve-t-on ces fameux sacs à sapins dont vous parlez? Outre Atlantique, les « sacs à sapins » sont des filets de plastique qui ne cachent pas grand chose et doivent être coupés avec des ciseaux pour libérer le sapin à l’intérieur, ce qui les rend inutilisables par la suite. Pour les corps, nous devons nous contenter de « poches de hockey ».

    • Noël en famille juste avec les enfants, ça simplifie les choses. Le repas n’est pas long puisqu’ils sont pressés d’avoir leurs cadeaux! A leur âge, la politique ne les intéresse pas. Et même si la messe est plus longue que d’habitude, ça justifie de se coucher après minuit, donc ce n’est pas un problème.

      Joyeux Noël monsieur gentil (avant Noël, vous vous serez confessé). Ou joyeux anniversaire « d’on ne veut pas dire qui pour ne froisser personne sauf les chrétiens mais ça compte pas » du moment qui symbolise le début de « l’ere commune » (pour essayer de promouvoir le vivrensemble avec ceux qui ne se reconnaissent justement pas dans ladite ère)…

    • En terme d’épidémie, vous pouvez choisir entre grippe, bronchiolite et COVID, mais il faut que vous fassiez l’original…

  3. Noël en famille juste avec les enfants, ça simplifie les choses. Le repas n’est pas long puisqu’ils sont pressés d’avoir leurs cadeaux! A leur âge, la politique ne les intéresse pas. Et même si la messe est plus longue que d’habitude, ça justifie de se coucher après minuit, donc ce n’est pas un problème.

    Joyeux Noël monsieur gentil (avant Noël, vous vous serez confessé). Ou joyeux anniversaire « d’on ne veut pas dire qui pour ne froisser personne sauf les chrétiens mais ça compte pas » du moment qui symbolise le début de « l’ere commune » (pour essayer de promouvoir le vivrensemble avec ceux qui ne se reconnaissent justement pas dans ladite ère)…

  4. Même si les marins ne se sont pas bien comportés cette année, leur envoyer EM est disproportionné et même relève des procédés contraires à la convention de Genève quant aux armes prohibées.

    • En quoi les marins ne se sont-ils pas bien comportés cette année en particulier ? Plus important: depuis quand les Marins seraient-ils tenus de se bien comporter ? Encore plus important: qui est juge des marins ? Les marins n’ont qu’un juge et il est dans le ciel.
      D’un ancien marin. Amicalement.

      • J’ai compris le message de darkside4 comme « même dans l’hypothèse où les marins se seraient mal comportés, envoyer EM est vraiment trop cruel ».
        Ce que je ne peux qu’approuver, même si ça manque de charité chrétienne, Macron étant bien l’une des dernières personnes avec qui j’aurais envie de célébrer Noël.

      • Meve a très bien saisi ma pensée (merci à lui) que j’avais mal exprimée et qui l’aurait été mieux par la formulation: « Même si les marins ne s’étaient pas bien comportés cette année.. etc. » Le « même si » veut dire qu’en fait ils se se sont pas mal comportés… ce qui rend pire encore de leur infliger cela. Et sinon je serais même d’accord avec les deux ajouts: « Plus important », et « Plus important encore »!
        D’un frangin d’un ancien de la Royale! Et amicalement vraiment!

      • J’avais espéré un exemplaire dédicacé d’ALVALG. Vous allez me dire qu’il n’est pas encore sorti. Hé bien justement, ça aurait été un vrai miracle de Noël comme on les voit dans toutes les mièvreries qu’on nous sert à cette époque de l’année.
        Tout n’est pas perdu, on a encore les étrennes qui arrivent.

    • Votre « même si » ne comporte pas de problème d’expression.
      Il fait une supposition, et ne dit rien de ce qui c’est réellement passé.
      Le langage courant oriente souvent vers la supposition de Jarnac, mais ce n’est qu’une question d’habitude…

      Je peux dire « Même si je n’ai pas été sage, je mérite un cadeau de Noël. », alors que j’ai été sage…

      • Oui, effectivement, la lecture courante orientait bien vers la supposition de Jarnac.
        L’emploi des temps aurait levé toute ambiguïté: « Même s’ils n’avaient pas été sages, ils n’auraient pas mérité un tel traitement » = Dans la pensée du locuteur ils ont bien été sages…
        Ou alors j’aurais pu me risquer à un subjonctif: « Eussent-ils été très méchants, qu’ils n’auraient pas pour autant mérité etc… »
        Mais là ça devient risqué…
        Une bonne soirée à vous! et merci!

  5. Tradition respectée : lecture du petit mot de noël et je passe au rouge.
    Sans famille autour : j’ai déjà usé de mon joker sac à sapin l’an passé.
    Je vous embrasse cher Odieux mais de loin, je ne veux pas me ramasser un coup de pelle.

  6. Il est 23h48, c’est le 24 décembre de l’an de Grâce 2022 et comme je suis un abject anticonformiste je vous souhaite à tous et sans exception d’aucune sorte de joyeuses fêtes de la Nativité de Notre Seigneur le Christ Jésus. Ce qui n’implique pas que vous soyez croyant, notez bien, mais qui implique que moi je le sois.
    Evidemment, je ne me lancerais pas là-dedans si notre Odieux Connard ne nous avait pas provoqué sur le sujet. Personne ne considèrera objectivement ces lieux comme étant propices au prosélytisme, mais devant cette provocation éhontée je me lance. Voilà, c’est fait (le témoignage est un devoir, j’ai témoigné, Jesus hominum salvatore, hosanna in excelcis Deo).
    Sinon ma belle-mère est couchée dans le canapé du salon, les gamins sont (à peu près) couchés, mon chat (justement nommé Socrate, la personne la plus sensée de ma maison moi compris) est condamné à dormir dans le couloir (à cause du chihuahua de la belle-mère, oui, authentique), avec ma femme on a tué sans pitié une bouteille de Blaye et une autre de Rivesaltes, honnis soit qui mal y pense.
    Et comme ce n’est toujours que du bonheur ( que je hais cette expression à la con!!!), je remets ça demain avec mon côté de la famille…vivement après-demain, que la poussière, le sang et les shrapnels soient retombés.
    Je t’enverrais tout ça à Bethléem, là tout de suite…entre les chars Merkava et les gamins palestiniens, ça calmerait tout le monde.

    • Eh ben on aura un autre point commun: : joyeuse fête de la Nativité (et je le mets en rentrant de la messe de minuit… qui était à minuit… )

      • Ici notre messe de minuit était à18h00…
        Ceci dit, bon calcul, salle comble, plus de places assises et des dizaines de personnes ont suivi debout. Avec le grand écran (pour faire suivre les chants) et les applaudissements à la fin, un franc succès que nous envieraient les producteurs de cinéma s’ils passaient nos portes de temps à autre !
        D’ailleurs vu le prix de l’entrée et le salaire des acteurs, Hollywood est dans les choux!

  7. Doux et heureux Noël à tous, sans esprit de revendication, simplement en vous souhaitant d’y trouver de l’espérance. Si ce n’est pas dans la Foi chrétienne, je vous souhaite de la trouver dans la joie d’être en famille ou même dans le retour progressif de la lumière.
    Être chrétien est une joie et une espérance plutôt qu’une identité à défendre. Si Jésus est né vulnérable dans la paille, ce n’est pas pour que ceux qui veulent le suivre déclarent une guerre de santons deux mille ans plus tard.
    Et pour 2023, je nous souhaite à tous beaucoup de Petits Théâtres des Opérations à lire et à visionner.

  8. Autre petite astuce pour le corps dans le sac à sapin : pensez à l’enterrer dans une forêt de conifères. Cela nourrira les sapins, qui grandiront beaux et robustes pour ensuite être coupés et décorer nos masures, lors d’un prochain Noël. La boucle sera ainsi bouclée !

  9. Joyeux Noël à tous, une petite pensée pour Roudoudou passant une nouvelle fois les fêtes sous un pont après un nième licenciement

  10. Mamie, c’est moi. je passe Michel Sardoux à longueur de repas. je tape qui je veux avec ma canne. accessoirement, pour les plus petits, je pince ou j’embrase.

    • Recyclage, recyclage…merci Simone de nous montrer la voie !

      (bon, par contre, prévoir de faire quelque chose d’utile avec les mini-bûches enfantines : par exemple utiliser la combustion pour le chauffage de la maison. Ou éventuellement les cendres comme engrais…)

  11. Joyeux Noël à toi aussi ! 😉
    Même si encore cette année, la mascarade du gros bonhomme rouge ultra capitaliste et esclavagistes (les lutins) a continué de faire le bonheur de beaucoup de personnes qui ne peuvent plus passer pour des enfants innocents… Ni enfants, ni innocents d’ailleurs ! 😅🐈‍⬛
    Bon j’arrête, car si je continue, je vais spoilers ton blog… ✊🏼😘

    • Ca alors !

      Ne me remerciez pas, tout le plaisir est pour moi. N’hésitez pas à m’appeler en cas de besoin, je ne suis jamais loin de vous, sauf si l’architecte avait un problème d’égo à compenser.

  12. Et dire qu’on nous avait promis la « sobriété heureuse » pour cette fin d’année et ensuite les siècles des siècles, pff !!!

    (bon ok l’utilisation des corps pour nourrir les sapins est un pas dans la bonne direction, merci @Un passant).

    Allez soyons optimistes : à tous et à toutes ici, Monsieur OC et son fidèle Diego inclus, bon oubli de cette année (même si ça veut dire un foie légèrement surchargé), et bonne pas-encore-conscience de l’année prochaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.