Le petit mot de Noël 2021

En cette période de fêtes et autres traditions, il est temps de poster le petit mot de Noël.

Un Noël 2021 un peu moins nul que celui de 2020, mais toujours bien en dessous du Noël 2019, aussi appelé « le dernier Noël avant les emmerdes ». Rassurons-nous cependant, et rappelons que dans l’histoire, il y eut bien des 25 décembre plus pourraves que les nôtres.

Prenons quelques exemples.

Le 25 décembre 1.

Cette année-là, il faut bien le dire, la soirée était pourrie. D’abord, il n’y en avait qu’une, ensuite, elle avait lieu dans une étable mal chauffée, et enfin, c’est vous qui deviez apporter les cadeaux. Par contre, et ça, ça n’a pas changé, tout le monde devait être en adoration devant le petit dernier. Le réveillon assis dans la paille, non merci.

Le 25 décembre 354.

Alors que le pape Libère organise une soirée action ou vérité ? chez lui, la situation dégénère lorsqu’un convive tente de le piéger en lui demandant « Vérité : quel jour est né Jésus ?« . Le pape séchant sur la réponse (le service d’état civil de Bethléem était un peu laxiste), il répond « Aujourd’hui. Et chui l’pape alors j’ai raison ! Qu’esse tu vas faire ? Hein, qu’esse tu vas faire ?« . Tout le monde soupire, hurle au mauvais joueur, veut lui donner un gage parce que là, c’est dégueulasse, il gruge, mais au bout de huit excommunications, tout le monde finit par se calmer. La soirée est considérée comme ratée, mais la date de naissance de Jésus, officialisée le 25 décembre. Le pape Libère n’est cependant pas invité l’année suivante pour la compétition internationale de jeu de la bouteille.

Le 25 décembre 820

Vous trouvez votre réveillon épuisant car on ne peut pas s’isoler cinq minutes sans être emmerdé ? Pensez à l’empereur byzantin Léon V. Lui a voulu s’isoler un instant dans une chapelle. Sauf que celle-ci était déjà pleine de gens exerçant l’honorable profession d’assassin. C’est donc en plusieurs morceaux que Léon V quitte ladite chapelle, sans repasser par la table des festivités (et heureusement, c’eût été dégoûtant).

Le 25 décembre 1582

Le changement de calendrier aux Pays-Bas espagnols pour s’aligner sur le calendrier grégorien fait que les honnêtes gens vont se coucher le 14 décembre au soir, et paf, le lendemain matin, on est le 25 décembre. Ayant perdu 10 jours, là, comme ça, pouf, les habitants réalisent qu’ils n’ont pas eu le temps d’acheter les derniers cadeaux, ce qui provoque des engueulades partout. Les enfants, eux, pleurent à chaudes larmes en découvrant qu’ils viennent de se faire enfler de la moitié du calendrier de l’Avent.

Le 25 décembre 1920

Ivres à la suite d’un réveillon trop arrosé, des militants de gauche fondent accidentellement le Parti communiste.

Le 25 décembre 1991

Mikhaïl Gorbatchev démissionne et met ainsi fin à l’Union Soviétique. Comme il le dira « C’était rigolo, mais la plaisanterie a assez duré ». Par solidarité avec les gens n’ayant toujours pas compris qu’il s’agissait d’une blague, des militants de gauche créeront plus tard Anne Hidalgo, afin que le Parti Communiste se sente moins seul sous la barre des 5%.

Alors vous voyez, ça pourrait être bien pire.

Le sapin de Noël tel que vu par un convive après 23 heures.

Ne vous reste donc à vous souhaiter qu’un bon réveillon, sans trop de bastons, à part si c’est pour claquer le museau d’Enzo-Mattenzo, qui franchement, le mérite, nous le savons vous et moi.

72 réponses à “Le petit mot de Noël 2021

  1. Merci, Joyeux Noël à tous les lecteurs du blog!

    Un grand merci à l’odieux connard qui m’a fait prendre conscience que d’autres que moi étaient dégoûtés, et je m’en sens moins seul.

  2. Hé oui hélas, on en vient même à regretter les Noëls d’avant avec trop de monde, les petits cousins surexcités, les grands-parents qui vous posent des questions gênantes devant tout le monde et les oncles et tantes avec leurs blagues moisies… De toute façon les grands-parents étant morts du covid, ça ne sera jamais plus comme avant

  3. Au risque de peut-être dire une bêtise, le 25 décembre An 1, il n’était plus sur la paille, mais l’OPHLM de Bethléem avait eu une année complète pour reloger la dite famille… Mais comme de toute manière, on n’est même pas sûr du début… Donc bonne fêtes à tous ceux qui pourront passer ce réveillon en famille, et aussi à tous ceux qui bosseront… ;-)

  4. Joyeux Noël à vous aussi, et meilleure année ! Puisse ce blog nous apporter encore moult sujets de rire et de réflexion.

  5. Bonjour Cher Odieux.
    Je profite de ce blog pour te remercier.
    Merci de me donner de la joie en osant écrire les choses « interdites ».
    Je travaille dans une enoooooorme multinationale et désormais il est interdit de souhaiter Joyeux Noël. Je reçois donc des mails très corporate comme « bonne période de fête » ou autres âneries.
    Ils appellent ça « the new normal » et il n’y a que les lgbtxzy++++ qui comptent aux yeux des richissimes actionnaires.
    Il y aurait matière pour le blog.
    Encore un grand merci pour ce blog et les moments de rigolade et réflexion.
    Joyeux Noël à toi et aux lecteurs. Oui, je n’utilise pas le « langage » inclusif …

    • C’est pas « interdit’, c’est juste idiot. Si on vous demande de ne plus citer une fête d’origine plus ou moins chrétienne, c’est plutôt parce que les gens qui ont d’autres croyances, voir ceux qui n’en ont pas du tout, en ont eu marre qu’on leur colle du petit Jésus.

      Ou alors, c’est les radins qui espèrent ne pas avoir à acheter de cadeaux.

      Nous, les lgbtqxyz#&;2, on est plus théorie du genre, petit garçon pansexuel en robe et petite fille plombier à moustache. Pour que tout le monde coucher plus ou moins avec tout le monde et qu’on puisse organiser une partouze mondiale. Et vous y participerez, inutile de lutter. Si on a réussi à mettre un PD et une trans à l’Elysée, c’est pas vous qui allez nous faire échouer.

    • Je suis d’accord qu’il n’y a rien à voir avec la sexualité, seulement avec la religion, mais dire « joyeux Noël » aujourd’hui est devenu très neutre (limite si ça n’évoque pas davantage le coca cola que la naissance de Jésus-Christ).
      D’ailleurs, je suis persuadée que la demande d’éviter le mot Noël n’est en rien une demande de ceux qui ont une autre religion que le christianisme. On leur fait porter le chapeau alors qu’ils s’en foutent (voire fêtent joyeusement Noël avec le Père Noël on ne peut plus laïque).
      Après, « joyeuses fêtes » c’est plus rapide que « joyeux Noël et bonne année » et ça n’a rien de choquant.

    • Ah oui, le fameux lobby LGBTQIR+++ qui empêche tout. Tellement de censure qu’on va le dire sur le blog de l’Odieux Connard pendant qu’on regarde CNews et qu’on lit des articles du Figaro et de Valeurs Actuelles en suivant la campagne de Zemmour.
      Ces LGBTQIR+++, décidément ils règnent sur la France du « New Normal ».
      Rhalàlà, et ces actionnaires qui s’intéressent aux minorités sexuelles plutôt qu’au pognon qu’ils pourraient perdre… Le pouvoir n’est pas issu de Bezos mais des trans depuis le début !
      Et en plus refusant de pratiquer des accords non-académiques, alors là, vous êtes un ponte ! Un roi, un calife ! Je dirais même… un Dieu !
      Heureusement que des résistants comme vous existent. On se sentirait moins chez nous sinon.

      • J’ai écrit une pensée à mon cher Odieux et je vois que j’ai déclenché les anti-quelquechose.
        Je ne suis pas croyant et du piti Jisoù je m’en pamponne, mais j’ai l’âge d’avoir pu dire Joyeux Noël sans froisser les nouveaux penseurs, que, au passage, j’emm »°?#e avec grâce.
        Je ne souhaitais pas ouvrir un débat, juste remercier Monsieur Odieux et lui souhaiter que du bien.
        Vos crises de bile vous pouvez vous les garder.
        Votre réponse est à l’opposé de mes idéaux, vous avez tout faux mais vous jugez les inconnus.
        Je regrette d’avoir posté une pensée libre, je vais l’effacer et vous laisser vous divertir.

      • https://www.lci.fr/politique/la-commission-europeenne-a-t-elle-interdit-l-utilisation-du-mot-noel-comme-le-dit-marine-le-pen-2203697.html

        Il n’est interdit nulle part de souhaiter joyeux Noël. Il y a un simple manuel émise par une sous-instance européenne qui suggère de remplacer Joyeux Noël par Joyeuses fêtes… et aucune multinationale ne l’applique, pas même les fonctionnaires de l’UE, ce qui démontre que l’assertion de Monsieur est un simple mensonge, comme les trolls en écrivent des milliers chaque jour sur internet.

      • On peut envisager que certaines entreprises aient des consignes internes pour leurs employés, mais le sujet en lui même reste un troll de toute façon. D’ailleurs, la plupart des personnes qui ne fêtent pas cette journée souhaitent sincèrement un joyeux Noël aux autres depuis des années de la même manière que tout le monde peut souhaiter un joyeux Yom Kippour, Aïd, ou Vesak à ses amis.
        Mais le « Père fétard » ça me fait quand même rigoler, je l’imagine comme un croisement Dionysos – Père Noël.

    • On m’a fait le coup au boulot, j’ai répondu: « Ah oui, milles excuses, bonne fête de la Nativité de Notre Seigneur ». Je regrette de ne pas avoir plutôt parlé du Sauveur des Hommes, voire de l’Agneau de Dieu ou autre. C’était tellement bon les mines déconfites face à moi, en tout cas.
      Bon, moi je suis chrétien, alors c’est de la triche (ben oui, moi, si on me fait des misères pour cette raison, je gagne des points avec le vrai patron, là-haut), mais ce qui est marrant c’est que ceux qui ont osé rigoler de la blague c’étaient tous les vieux briscards issus de la cégète…un peu comme si ils en avaient marre eux aussi des délires contemporains.

      • Vous allez être le roi de la fête de la paroisse avec cette anecdote ! Par contre, à prendre du plaisir à l’inconfort de vos collègues, je doute que vous ayez accumulé beaucoup de points fidélité sur votre carte Paradis.

        Dieu reconnaîtra les siens, paraît il.

      • Beniot9888, question de point de vue. Du miens, puisque vous ne l’envisagez pas, on cherche à m’imposer mon effacement. Bien sûr, je pourrais ne rien faire. Mais le mal n’a besoin que de ça pour prospérer.
        Par ailleurs, témoigner est le premier devoir d’un Chrétien.
        J’ajouterais que je trouverais tout aussi infâme de prétendre effacer l’Aïd ou Kippour. Mais dans le premier cas on en fait la publicité, dans le second on cultive certains réflexes de discretion longtemps salvateurs.

      • Jarnac : Noël, pour les chrétiens, célèbre la naissance de l’enfant Jésus doux et humble dans une étable. Pas vraiment une occasion pour provoquer ses collègues.
        Niveau témoignage chrétien, rien ne vaut les actes inspirés par l’amour et la charité. La provocation gratuite n’a rien de constructif comme témoignage.
        Le mot Noël n’est plus réservé aux chrétiens, il fait partie de notre Histoire et je trouve ça un peu idiot de vouloir le prohiber, mais ce n’est pas non plus très grave. Bien moins grave que les personnes qui dorment dehors, ou bien les étrangers qu’on refuse d’accueillir, par exemple.

      • Et joyeux solstice d’hiver, comme on disait avant que quelqu’un invente votre dieu !

      • Mince de flûte, je reviens de la messe, je couche les mignons et pas moyens d’être tranquille! La rançon du succès, sans doute…
        Bon.
        La naissance de Jésus, doux et humble dans une étable, est en soi une provocation depuis deux millénaires pour les gens, collègues ou non, dont les valeurs sont essentiellement matérielles, et même désormais matérialistes. C’est et était une provocation voulue, face au règne d’Hérode et à l’occupation romaine en l’occurrence, mais pour ce qui a suivi également. C’est même une déclaration de guerre, n’ayons pas peur des mots: « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. » (Mat. 10.34). Après, ce n’est pas une guerre comme nous l’entendons habituellement, avec des bombes, des balles et des commissaires politiques. C’est une guerre où l’on sauve ou perd des âmes. Comme disait Staline: « Le Vatican? Combien de division? » Aucune, mais St Jean-Paul II a eu la peau de son URSS.
        Cette incompréhension, moderne et occidentale, me laisse de toute façon extrêmement sceptique quant à ce que l’on considère désormais comme un témoignage chrétien correct. Ne lisez pas St Augustin, ou même St Paul, vous seriez horrifiés!
        Quant au mot « noël », c’était une expression de joie festive médiévale, du temps où nos ancêtres étaient tous chrétiens. Donc d’origine profane mais peu à peu réservé à une fête religieuse.
        A noter que c’était justement l’Eglise qui s’occupait de ceux qui dormaient dehors et qui accueillait souvent les étrangers. Un peu comme l’abbé Pierre lors de l’hiver 1954. On a fait mieux depuis? On juge des résultats.

        Note pour Beniot9888: la Nativité est une fête chrétienne, fêtée le 25 décembre chez les Catholiques (avec un décalage chez les Orthodoxes qui ont conservé le calendrier julien), en réalité la date nous importe relativement peu, c’est le souvenir et la commémoration qui comptent. Le solstice d’hiver, lui, est aux alentours du 21 décembre dans l’hémisphère nord. De nombreuses cultures et religions fêtaient cette date. Les Aztèques et les Mayas par exemple. Le sacrifice différait quelque peu de notre eucharistie ceci dit. Tapez  » tzompantli » sur le net. Moins loin géographiquement, on a retrouvé des puits votifs gaulois, contenant des sacrifiés aux divinités chtoniennes ou les très accueillants piliers de Roquepertuse. Plus proche historiquement, les Scandinaves et les Baltes avant leurs christianisation savaient bien s’amuser eux aussi lors de leurs fêtes religieuses. D’ailleurs les saturnales et Lupercales romaines feraient un drôle d’effet aujourd’hui. Ce n’était pas forcément avant Abraham (vous noterez que je ne vous conspue pas pour votre « invente votre dieu ») mais je ne suis pas nostalgique. Et vous? Etrange lumière.

        En tout état de cause, inutile de prendre la mouche, ou alors il vous faudra admettre que vous êtes facilement provoqués :)

        Allez, joyeux noël à tous!

      • A mes yeux, la naissance de Jésus dans une étable n’est pas une provocation pour les matérialistes, mais un bel exemple tout en silence. Comment la naissance d’un bébé pourrait être une provocation ?
        Saint Augustin, j’ai pas lu. Saint Paul, faut remettre dans le contexte de l’époque et de sa mission. Jésus, lui, n’a t’il pas dit « aimez vos ennemis » et « j’étais un étranger, vous m’avez accueilli » ?

        Comme nul ne peut prouver l’existence de Dieu ni son inexistence, l’athéisme est une croyance et Beniot9888 fait preuve de prosélytisme provocateur. Pas de quoi se vexer, il fait comme bien des croyants au final, je trouve donc ça plutôt rigolo qu’il se comporte exactement comme ceux qu’il dénigre.

        Joyeux Noël à tous ceux qui souhaitent faire de cette journée une fête, et paix sur Terre aux Hommes de bonne volonté :)

      • Meve, on est d’accord, sauf sur le côté provocateur de la naissance. Je m’explique:

        Aujourd’hui on se concentre sur l’image d’un petit bébé mignon né de parents pauvres n’ayant pas trouvé de place à l’auberge à l’issue dun voyage éreintant imposé par ce qui était déjà une bureaucratie. C’est une vision tout à fait juste de la chose, mais ce n’est pas la seule chose à retenir.
        Il faut aussi se rappeler que c’est la naissance du Messie attendu par le peuple d’Israël pour le libérer du joug étranger païen (avant les Romains il y avait eu les Diadoques héritiers d’Alexandre et Babylone). On attend donc un grand seigneur, maître d’armées invincibles, un nouveau Josué, un guerrier capable de faire à nouveau tomber les murailles de Jéricho et de parler de haut aux empereurs de Rome comme au Roi des Rois perses. Or c’est un nouveau né sans défense, couché dans une mangeoire faute de mieux, entouré de bestiaux et de bergers qui arrive. Quoi? C’est là le Seigneur des Seigneurs, le Roi des Rois, celui qui doit briser les portes de l’Hadès et juger les Nations? Dieu fait Homme? Dans un temps où l’on rend un culte à Jules césar divinisé, où Octave reçoit le titre d’Auguste, après tous ces lignées de rois d’Orient et d’Europe d’ascendances prétendument divines, ces pharaons dieux vivants? C’est là que réside la provocation. Ils ne sont rien, leurs grandeurs ne sont rien, Dieu est tout, il s’est fait homme et même le plus faible et le plus misérable de tous.
        Dans les Ecritures on insiste longuement dessus, non seulement avec les apparitions d’anges et de Puissances chantant ses louanges, mais encore avec les fameux rois mages, venus lui rendre hommage dans sa misère pour lui offrir la myrrhe, l’or et l’encens (réservés au culte divin ou au culte royal divinisé).

        Bon, c’est une question de contexte, j’imagine. Mais aujourd’hui il faudrait imaginer l’accueil que l’on ferait du Christ (encore une fois du messie, l’annoncé, attendu depuis des siècles, le maître de toute chose venu renouveler l’Alliance) s’il était né au sein d’un couple vivant dans la rue, dans des cartons, se chauffant au dessus de bouches de métros et mangeant au resto du cœur, mais qui viendrait pour jeter à bas les Etats, les Nations Unies et l’ensemble des religions établies.

        Voilà, j’essaie de remettre dans le contexte de l’époque, pour faire comprendre la provocation. Le message chrétien est extrême et provocateur d’ailleurs, on ne fait pas plus égalitariste en fin de compte. Si on le croit consensuel et d’une bourgeoise sécurité, c’est qu’il a été victime de son succès, il a fini par faire consensus même au sommet des sociétés. Ce n’est plus le cas et nous revenons aux origines. Origines qui n’étaient pas particulièrement douces, roses et politiquement correctes.

        Ce qui m’amène à ce que vous dites sur St Paul. Je le relis régulièrement et plus je le fais, plus je le trouve intemporel. Son épître aux Romains en particulier pourrait nous être adressé à nous directement, Occidentaux du XXIème siècle. C’est ce que l’Eglise (des origines, donc aujourd’hui toutes les Eglises chrétiennes) a très bien compris. Ses épîtres sont dans la Bible, elles ne sont pas optionnelles, que l’on soit croyant ou que l’on cherche seulement à comprendre le Christianisme. Quant à l’interprétation et la remise en situation (l’exégèse), c’est une discipline extrêmement ardue et plus on se penche sur la question, plus on comprend la difficulté de la chose. C’est pour cela qu’on la laisse aux théologiens, qui commencent à travailler après un bac +9 et ne publient qu’avec des cheveux blancs.

        Voilà, aucune raison de se disputer en tout cas, car comme vous dites très bien:
        Joyeux Noël à tous ceux qui souhaitent faire de cette journée une fête, et paix sur Terre aux Hommes de bonne volonté :)

        P.S.: on est vraiment sur le blog de l’Odieux Connard, là? :)

      • Jarnac > Je n’ai pas les billes théologiques pour faire une réponse élaborée, mais je vous ai lu avec plaisir, merci.
        Et effectivement, ça dénote un peu sur le blog de l’odieux, vivement le prochain spoiler plein de mauvaise foi ;)

      • les juifs attendent toujours la venue du messie . naturellement , il sera juif .
        en réalité , il est venu . incognito .
        né dans la communauté falasha , et en dépit d’études assez pointues , il n’a trouvé qu’un job modeste de préposé à l’entretien , à Tel Aviv . il procédait à l’enlèvement des ordures ménagères . sa place était à l’arrière du camion . un matin , le chauffeur , tout fiérot de ses origines ashkénazes , s’est dit :
        –  » il commence à me chauffer , lui , à prêcher dans le désert ! il se prend pour qui ?  »
        …. et de donner un bon coup de freins qui a fait basculer le malheureux messie dans la benne !
        là dessus , le chauffeur , sans état d’âme particulier , a actionné le broyeur .
        horrible , non ? Dieu va finir par se lasser et tourner définitivement le dos à ses créatures .
        TOUTES ses créatures .

    • Bah je suis pas communiste, et pourtant je fête le 1er Mai … J’ai pas fait 14-18, et pourtant je fête le 11 Novembre. Donc bon, l’important c’est de consommer avant tout.

      PS : désolé Jarnac et cie, j’ai pas eu le courage de lire vos pavés … votre discussion a l’air assez complète, mais là je ne suis pas intellectuellement en état de tout digérer, pas après tout ce que j’ai déjà dévoré.

      • Et on fête le 14 juillet même si aujourd’hui on serait quasi tous horrifiés de la mort de tous les pauvres types emportés par la colère de la foule ce jour là et dont la tête s’est retrouvée au bout d’une pique.
        J’aurais préféré que la fête nationale soit liée à l’avènement de la déclaration des droits de l’Homme, m’enfin on ne va pas refaire l’Histoire.

      • Maeve, vous pouvez célébrer la prise de Jérusalem par les croisés. Ou la fête de la Fédération, qui est plus d’union nationale que les émeutes parisiennes.

      • Ploplo > La suggestion de la fête de la Fédération me plaît bien ;) merci de l’idée

      • Ploplo: La prise de Jérusalem le 15 juillet 1099, pas bête, déjà c’est juste le lendemain, et puis ça aurait un côté pan-européen. Je ne suis néanmoins pas tout à fait certain que cette date face consensus :)

      • @meve : pour le coup, le 14 Juillet c’est bien la fête de la fédération de 1790 que l’on célèbre. Même si le lieu commun a établi que c’était la prise de la Bastille … (la confusion ayant été volontairement entretenue pour des raisons politiques)

      • À l’école, on m’a toujours parlé uniquement de la prise de la Bastille. Grâce à vous, sur l’article Wikipedia du 14 juillet, j’ai trouvé ça :  » France : fête nationale instituée officiellement en souvenir de deux événements supra, la prise de la Bastille de 1789 puis la fête de la Fédération de 1790 (qui elle-même commémorait la prise de la Bastille en tentant de la transcender plus pacifiquement vers une tentative de (ré)conciliation des antagonismes du royaume). Si les deux dates ont longtemps fait débat (la prise de la Bastille était jugée trop violente par les uns et la fête de la Fédération trop royaliste pour d’autres), l’article de loi voté sous la IIIè République laisse libre appréciation à chacun : « La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle ».

        J’ai appris quelque chose d’intéressant grâce à votre commentaire et celui de Ploplo, merci.

  6. Joyeux Noël à tous les lecteurs et lectrices (soyons fous et inclusifs) et que l’odieux nous offre en 2022 les fous rires dont il a le secret !

  7. Pas d’Enzo-Machin dans ma famille, donc tout devrait bien se passer ;) Joyeux Noël cher odieux, ainsi qu’a tous vos lecteurs!

  8. Odieux Noel Connard!

    (et un sincére et immense merci pour ces 1001 barres de rires offertes, balayant sans mal la morosité actuelle; MERCI!)

  9. Fan de Dr Who? Le recensement du gouverneur Quirinius se passait en l’an 6, juste après la déposition du roi Herod Archelaus. Ce qui fait que si on lit l’évangile de Luc, la scène de la nativité se passe 5 ans après elle même.

    Voila, j’espère avoir gâché le repas de Noel de plusieurs personnes. Au repas n’oubliez pas d’aborder aussi les sujet qui fâchent tels que « quand est-ce que tu va avoir des enfants », politique, héritage, élections, la 4eme Croisade contre Constantinople.

  10. Un grand merci à vous, en espérant que Diego vous offre le repas de Noël que vous méritez. Vivement 2022 et vos analyses.

  11. Le 25 décembre 2021

    Suite à l’absence de passe-sanitaire , le père Noël qui ne souhaite pas se faire vacciner charge la mère Noël de la mission.

    Malheureusement celle-ci ne peut présenter qu’un certificat de vaccination au Spoutnik V –comme le couple réside au pôle nord côté russe, c’était vachement plus simple. Elle est refoulée au frontière de l’Union Européenne et USA ce vaccin n’y étant toujours pas reconnu.

    Les gouvernements occidentaux rejettent immédiatement la faute sur le dictateur russe et son régime. Ils promettent des sanctions comme la Russie n’en a jamais vues ainsi qu’un masque aux couleurs de Noël pour chacun des enfants des pays occidentaux à titre de soutien psychologique.

    Malheureusement ceux-ci sont fabriqués en Chine et n’arriveront qu’à Pâques. Plus tard des traces de Déconnium Occidentalis seront découvertes dans les cargaisons et les masques refusés.

    En Occident Noël 2021 fut donc déclaré « blanc » –bien qu’il n’y eut pas de neige à cause du réchauffement climatique– ce qui provoqua de sérieux affrontements wokistes.

  12. C’est pas « interdit’, c’est juste idiot. Si on vous demande de ne plus citer une fête d’origine plus ou moins chrétienne, c’est plutôt parce que les gens qui ont d’autres croyances, voir ceux qui n’en ont pas du tout, en ont eu marre qu’on leur colle du petit Jésus.

    Ou alors, c’est les radins qui espèrent ne pas avoir à acheter de cadeaux.

    Nous, les lgbtqxyz#&;2, on est plus théorie du genre, petit garçon pansexuel en robe et petite fille plombier à moustache. Pour que tout le monde coucher plus ou moins avec tout le monde et qu’on puisse organiser une partouze mondiale. Et vous y participerez, inutile de lutter. Si on a réussi à mettre un homo et une trans à l’Elysée, c’est pas vous qui allez nous faire échouer.

    • « Et vous y participerez, inutile de lutter. » Alors non, même gentiment invité, inutile de l’espérer. Pour ce qui est de lutter, également inutile et pour deux raisons:
      La première c’est qu’il nous suffit visiblement d’attendre que vous fassiez le boulot tout seul (mais c’est discutable, je l’admets), la seconde est que vous avez vous-même fait venir en masse des hommes et des femmes définitivement cisgenres et catégoriquement fidèles à des traditions et religions dont le charme exotique ne devraient pas faire oublier qu’elles prévoient pour vous un avenir à la fois proche et définitif.
      Comprenez bien que je le déplore mais, n’ayant plus les moyens de vous porter secours, vous devrez vous contenter de nos prières.
      Songez un court instant à votre proportion dans la population occidentale, puis la proportion des Occidentaux au sein de la population mondiale et enfin au tendance de la démographie planétaire. Le modèle d’avenir est plus à rechercher aux alentours du Nigeria ou de la Chine. Et là-bas, les LGBT(…) ne sont pas vraiment considérés avec bienveillance…

      • Beniot9888 c’est vrai, vous n’avez fait venir personne. Plus précisément, donc, ce même esprit de tolérance et de liberté nous a conduit à faire venir nombre de gens qui ne partage pas cet idéal. J’ai regardé dernièrement un petit quelque chose sur le surréaliste chef d’Etat de la Tchétchénie. Je ne crois pas que vous l’apprécieriez et je le comprends. Mais de nombreux ressortissant de son beau pays viennent faire France avec nous, et tous ne rêvent pas de participer à la Gay Pride. En tout cas pas en dansant…

      • « plus on est de fous, plus on rit ! »
        alors qu’en réalité:
        plus on est de fous, moins y a de riz

  13. Merci à la Covid : je n’ai pas à passer Noël et nouvel an .. Oups, pardon, « les fêtes de fin d’année » (quelqu’un pour me flageller d’avoir user du mot Noël !?) avec la belle famille. Comme quoi on peut trouver du bien dans le mal.

  14. Joyeux Noël cher Odieux. La chère et tendre et moi-même ayant choppé la cochonnerie qui traine dehors en ce moment, ça sera entre moi et mon chat cette fin d’année. Cette salle bête ayant judicieusement décidé de ne plus me réveiller la nuit, j’ai renoncé derechef à la jeter par la fenêtre – on va se faire ça cozy tout les deux, je ne vous racontes pas.

    Un joyeux Noël à vous et à vos lecteurs dans tout les cas, et prenez soin de vous les pépères.

  15. Adepte des réveillons en solo où en lieu et place du mousseux et de l’émission Disney sur la 6 règnent les 33 tours des Smiths, Sparks et la vodka-pamplemousse frais, je ne peux que compatir avec les parents de tous les Kilian-Lorenzo et autres Marie-Kimberley. Fallait y penser à deux fois avant d’abuser du mousseux ces soirs là … Joyeux Noël cher Odieux, et courage pour le spoil de Spider-Man No Way Home. Nous avons bien besoin de rire en ces temps confus.

  16. Choyeux ce que vous voulez, toutes z’et toutes. Vivent fort les gents assez libres pour exister sans étiquette et pleins de vœux de meilleur pour la suite… Il paraît qu’il y avait une comète au firmament, ces derniers jours; mais pas moyen de l’apercevoir. Si c’est un présage funeste, j’aurais bien quelques idées précises sur les points de chutes possibles qui raviraient la plupart d’entre nous… Peut-être qu’en se concentrant très fort, ça pourrait le faire ;)

  17. De passage ici pour faire le plein de méchanceté après tant d’insupportable bienveillance saisonnière, d’autant plus qu’il faut remettre le couvert le 25 comme si le réveillon ne suffisait pas, je tenais à tous vous remercier, tous y compris ceux qui commentent avec moi les articles du maître de ces lieux : je suis servi.

    Joyeux Noël donc à l’auteur de ce blog, dans lequel l’esprit de la maison, c’est le mauvais.
    Joyeux Noël à Diego parce que malgré ses maladresses, il le mérite.
    Joyeux Noël aux stagiaires, parce que ça sera peut-être leur dernier.
    Joyeux Noël à Enzo-Mattenzo, car dans d’autres familles et en d’autres époques, il eût été discrètement évincé de la généalogie familiale (pas physiquement voyons, restons civilisés, seulement administrativement. Au pire il restait la Salpêtrière…)
    Joyeux Noël à Roudoudou, mon héros fictif préféré dont j’aurais tendance à applaudir chacune des apparitions comme on le faisait avec les comédiens vedettes des comédies de boulevard.

    Et enfin, de manière un peu particulière, joyeux Noël à ALVALG dont j’ai arrêté de compter les années de non-publication.

    Également et avec pas mal de retard : חנוכה שמח

  18. « …au bout de huit excommunications, tout le monde finit par se calmer. »
    L’église catholique se comporte donc comme un parti communiste?

    • Au départ, je crois que les apôtres vendaient leurs biens et versaient l’argent au pot commun pour que les ressources soient partagées équitablement. Du coup, on pourrait répondre en partie oui ;)

    • Ma mère, d’obédience communiste fort prononcée, m’a dit un jour : « Le marxisme, c’est Jésus sans le divin. ».

      • Il y a de l’idée, je trouve. Mais ça ne marche que si tout le monde est volontaire et que personne ne cherche à en profiter au dépend du bien commun (d’où le divin qui aide, quand il commande d’aimer l’autre comme soi-même).
        A l’échelle du village schtroumpf tout se passe presque toujours bien. À l’échelle d’un pays, c’est une autre affaire.

  19. pour les funérailles de ma mère , j’ai demandé au diacre ( il n’y a plus de prêtres , le grand séminaire est fermé ) de demander à l’assemblée de se lever et de réciter comme un seul homme le credo . j’aime énormément le credo , il mêle habilement ma foi ( ben oui je crois en la Sainte Eglise , à ses stars enjuponnées , à son organisation copiée par feue l’URSS ) et ma mauvaise foi .
    le sacré et la lie que nous avons tous ( plus ou moins ) en nous . ce foutu sens de la dérision , par manque d’oeillères .
    je songe à mon film favori : le parrain . ça ne rate jamais . je suis à fond dans le truc .en particulier vers la fin : la communion des saints , la rémission des péchés , la résurrection de la chair , la vie éternelle ….
    donc , Michael Corleone tient dans ses bras son neveu , son filleul . quand le prêtre lui demande : renonces-tu à Satan ? ( images d’une tuerie ordonnée par ledit Michael ) j’y renonce …
    à ses oeuvres ? ( second massacre ) j’y renonce .
    à ses pompes ? ( re -bain de sang . une fois de plus c’était lassant ) j’y renonce .
    oh le gros mytho …..
    à ce moment , j’ai dit ( en pensée ) à ma mère :
    – ça te parle , hein , Gabrielle ?
    et j’ai su que c’était oui .
    une complicité dans le réalisme .
    la foi est piétinée tous les jours .
    avec une hystérie remarquable dans la période des fêtes , ses dorures , son cortège de bouffe indigeste et de cadeaux souvent revendus le lendemain quand ils ne finissent pas à la poubelle !

    • Mais quelle peste cette Yersinia! Pointer ainsi du doigt les incohérences entre foi affichée et vie mondaine, quelle cruauté!
      Un brin anachronique tout de même, car on a trouvé la solution depuis quelques siècles: on ne prétend plus du tout renoncer à Satan, ses oeuvres et ses pompes, bien au contraire! On affiche renoncer à l’Eglise, à son Christ et ses lois. La foi est certes piétinée tous les jours mais ce n’est pas nouveau. La grande conquête du progrès moderne est d’avoir permis d’assumer parfaitement de faire des sept péchés capitaux son alpha et son oméga personnel. On y gagne en sincérité ce qu’on y perd par ailleurs, c’est déjà ça…

      • Renoncer à Satan et ses oeuvres, c’est sensé, mais que viennent faire ses godasses là dedans ?

      • vous êtes deux complotistes de mauvaise foi .
        vous allez me faire le plaisir de réciter le rosaire ! et avec ferveur !
        sinon …..
        lors du réveillon du 31 décembre , vous aurez droit au gratin de pâtes ( compte tenu de l’augmentation des prix , les pompes de Satan ont rétréci ) mais serez privés de dessert !
        pas de fraises tagada pour vous …..
        si vous êtes sages , vous aurez le privilège d’écouter le dernier discours du premier ministre .
        et pis c’est tout .

      • Le discours du premier ministre, comme vous êtes cruelle ! S’il faut choisir entre lourd et Lourdes, je préfère encore le rosaire.
        Le gratin de pâtes ça me convient parfaitement, et les fraises tagada ne me manqueront pas, mais m’autorisez-vous à déguster 2 ou 3 clémentines ?

      • @meve : en 1917, les poilus dans leurs tranchées, ont eu le droit au réveillon du nouvel An à deux oranges (en + d’une tranche de jambon et d’une bouteille de champ’ pour 4 casqués). Donc allez y.

        (et oui, c’est véridique)

      • des clémentines ? certes .
        mais si elles viennent de Corse , il faudra manger aussi les feuilles .
        si ça pique le gosier , vous offrirez vos souffrances au Seigneur .

      • Z’êtes décidément cruelle, Yercinia. Si je suis condamné à écouter le discours du premier sinistre, je ne sentirais même pas passer les feuilles des clémentines corses!

      • @Kwiskas : finalement, et « sous toutes réserves », on peut dire que nos poilus de 1917 furent mieux partagés que ceux Allemands à Stalingrad pour le réveillon 1942 : eux durent se contenter :

        -de sapins de Noël, encombrant les avions de ravitaillement déjà peu adaptés pour faire du drift par -20°c sur les champs de neige criblés de trous d’obus vendus comme des « aéroports » (et de plus non comestibles).

        -de « sorbets » tout à fait involontaires, goût « viande », « légumes », ou « pain » au choix (il n’y avait déjà pas assez d’essence pour les chars, et à peine pour faire rentrer à bon port les avions qui ne s’étaient pas crashés à l’approche. Donc va-t’en demander un réchaud pour dégeler du pain et des conserves pleins d’eau, ayant séjourné pendant des jours/semaines par les -20°C en question). Et encore, ça c’était quand le « glacier » arrivait par air, c’est à dire…rarement.

        -enfin, nos poilus, en 1917, en étant très optimiste n’avaient pas la radio. Ca devait leur éviter de subir EN PLUS les rodomontades complètement perchées et les discours infantilisants des « grands dirigeants éclairés et omniscients ».

      • Chère Yersinia, une pensée pour vous m’est venue en mangeant des pâtes carbo ce soir, je vous souhaite donc une belle année 2022 et beaucoup de clémentines sans feuilles !

      • @ Meve : carbonisées ? carbonara je l’espère ….
        heureuse année à vous aussi ( et aux vôtres ) , ainsi qu’à tous les mécréants ( ce terme englobant les femmes ) qui hantent ce blog .
        bonne année à O Dieu : qu’il y aille doucement sur le Brandy . même si les daubes qu’il visionne lui font saigner les yeux , ce n’est point une excuse pour se beurrer . et mollo avec les stagiaires : elles ont des têtes à claques , mais les coups de pelle , c’est trop .
        on va finir par vous apporter des clémentines ( corses , les espagnoles ont été vérolées par l’Opus Dei ) dans votre nouvelle résidence !

  20. Joyeux Noël cher OC.
    « Death to 2021 » est disponible sur N….x,il y a un historien qui râle tout le temps et qui donne son avis sur tout…un avatar? Vous avez été conseiller technique ?

  21. Dans la liste des Noëls pourris, on peut ajouter celui dans les Ardennes de l’année 1944. Entre bombardements, répression anti résistance et hiver rigoureux, il fut plutôt charmant pour les habitants du coin et leurs « invités » du moment.

    (le 31 fut également plutôt chargé, avec une attaque massive de la Luftwaffe, qui s’apparenta presque à une mission suicide)

    • @ Kwiskas
      Pour la mission suicide de l’opération Bodenplatte, veuillez retirer le « presque ».
      Faire voler des avions chargés de bombes au ras du sol selon le même axe que les V1 (oui, je m’épargne le titre complet des « armes de représailles » par facilités), un axe copieusement garni par les alliés de moults armements anti-aériens, n’avait rien d’une promenade de santé.
      Etre un pilote Allemands en 44, c’était choisir entre servir de cible à 1contre 7 dans un avion obsolète (Me 109 F), ne pas pouvoir atteindre le plafond opérationnel des adversaires ( Fw 190 A et F) ou un suicide déguisé dans les rêves humides des industriels: Me 163 Komet (toute une histoire, ou une quasi bombe à retradement) ou le moins pire Me 262 (mais sévèrement pas au point).
      Vie de merde, assurément.

  22. Joyeux Noël à vous même M. Odieux, ainsi qu’à tous et toutes ici ! Et vous avez raison, le réveillon 2021 fut un peu meilleur que le précédent : on a pu embêter les neveux à écouter des chants de Noël (non je blague ils ont eu l’air d’aimer…il n’y a plus de jeunesse !).

    Je vois par contre que les bagarres arrosées du réveillon se prolongent ici au-delà du 24 !

    @Don Pedro : Oui je comprends…rien de tel qu’un bon prétexte sanitaire pour nous aider à accepter notre côté asocial xd

  23. Salut et joyeux Noël également.
    Comme je sais que vous avez été sage, j’espère que vous avez eu une jolie pelle à l’effigie de Nicolas Cage, du mobilier plus jeune pour remplacer les « meubles » qui ont servi d’engrais dans les forêts qu’arpente Diego et une jolie boite de munitions « Full metal jacket » pour le Mauser.
    Pour ma part je vous avais commandé des globes oculaires de remplacement afin d’endurer 2022 d’un point de vue cinématographique, j’espère que vous les avez eu.
    (Sinon, les commentaires deviennent vraiment très sérieuX et la tribune de gens super sérieuX…Je ne sais pas si c’est de l’humour au énième degré ou de la sincérité vrai du fond du cœur du clavier, en tout cas, c’est de toute beauté à lire en mangeant du popcorn)
    Bonne continuation pour la suite et encore merci d’être là !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.