Neuf années au compteur

Ce 26 juin, le blog a fêté son neuvième anniversaire.

Comme chaque année, c’est donc l’occasion de faire le point : le blog abrite désormais pas moins de 436 articles, soit suffisamment de mauvaise foi et de haine de ce bas-monde pour faire perdre foi en l’humanité à vos collègues les plus optimistes. Bien sûr, il y a le risque qu’ils perdent la vue avant la foi au vu de la longueur des articles, mais ce blog n’étant pas rédigé en écriture inclusive, il est accessible à tous, même aux aveugles, personne ne pourra donc y échapper.

Hmmm. Laissez-moi savourer un instant toute l’ironie de vivre dans un monde où le blog d’un misanthrope complet est plus accessible que ceux des gens défendant l’inclusivité. C’est bon comme le cri d’un chaton au moment de le tirer au trébuchet.

Mais, reprenons.

Cette année, il faut souligner que le blog a accompli quelques exploits notables. Ainsi, grâce au Petit Théâtre des Opérations, il a été présenté dans des musées très sérieux, dans des casernes, des écoles, et même sur les bureaux de généraux ou sur la page officielle du Ministère des Armées. Oui, Un Odieux Connard sur la page d’un ministère, je ne sais pas vous, mais personnellement, je trouve que ça a du cachet.

 

Et justement, cela a inspiré des illustrateurs de talent, ici Charl’ Wolf et MaX Lion (respectivement au dessin et aux couleurs), qui ont produit de formidable Adrian Carton de Wiart, un garçon à qui il manquait des bouts, sauf dans le slip, et qui le faisait savoir à tout ce qui parlait le germain. Si vous ne voyez pas de quoi je veux parler, vous devriez venir me voir en conférence.

Adrian Carton3.jpg

Oui, j’aime qu’on illustre mes âneries. Je suis aisément corruptible.

Voilà qui est dit.

J’en profite pour évoquer quelques sujets revenus cette année.

Vous venez quand dans ma ville ? 

Pour ça, il me faut une bonne raison. Non parce que je ne vais pas venir pour vous, quand même, relisez le titre de ce blog. Il me faut donc un prétexte purement capitaliste. Comme venir dédicacer des livres. Ça tombe bien, on parlera sorties prochainement (oui Diego, je sais, j’installe le suspens avec talent).

Vous avez un Patreon ? Tipeee ? Autre ?

À ma grande surprise, cette question revient depuis quelques années plus régulièrement que je ne l’aurais imaginé ce qui veut dire que vous aimez me donner des sous, peut-être dans l’espoir que je vous fasse un lap-dance ou que sais-je, en tous les cas, vous m’inquiétez un peu.

Il n’y a ni Patreon, ni Tipeee pour le blog pour la simple et bonne raison que toucher des sous signifierait en dépendre, et donc prendre moins de libertés au moment de faire caca sur tel ou tel sujet de société. J’aime ma liberté de froisser.

Par contre, pour Le Petit Théâtre des Opérations, et juste pour cela, ce serait éventuellement possible, mais bon, hein, rien ne presse. Gardez vos sous en attendant, payez-vous un brandy ou que sais-je.

Vous les faites où vos conférences ?

Aux Geek Faëries, surtout, et là où on m’invite. La réflexion est en cours de faire une petite conférence sur Paris, dans un endroit où on puisse s’entendre. Et pourquoi pas boire un verre après. Rien n’est arrêté non plus. Je réfléchis, Diego note, puis nous courons tous les deux après une stagiaire qui a creusé un tunnel, alors on n’avance pas très vite. Blâmez les évadées.

On s’en fout, on veut les sujets de recherche débiles de l’année !

Très bien. On y va. Quels mots clés ont mené à mon humble blog cette année ? Piochons quelques exemples, et commençons avec un tout frais de ce matin.

le plus beau le plus long film de quadruples anal en streaming

Ne me demandez pas comment ces mots clés amènent ici, je vous avoue que là, tout de suite, je fronce les sourcils très fort. Mais au fond de moi, j’espère que « le plus beau le plus long film de quadruple anal » mène automatiquement au spoiler de Prométhéus.

audioconnard

Si un jour je deviens DJ, ce sera mon pseudo.

attention elle entre dans ton cul

Je crois que c’est le nom de la sex-tape de Mimie Mathy.

comment disparetre comme ninja

Demandez à Benoît Hamon. Un an qu’il se cache. Il est fort.

j’attends des excuses d’un connard

Ce plan me paraît mal débuter.

e cris un corriuer du cocur

Vous connaissez les SMS envoyés à votre ex après un verre de trop ? Voilà ce qu’il se passe au godet suivant.

ca te dis d aller revoir avengers

Non. Il y a vraiment des gens qui sont si seuls qu’ils proposent à Google de sortir ?

que signifie apoca arrive

De façon expressive ?

blog trompette

Ici mon ami, tu ne trouveras hélas que du pipeau.

je fais du sex live avec un homme est ce que l’histoire peut devenir serieuse

Allons Usul, sois raisonnable.

valerian mul

Vous vouliez dire « Valerian nul » ?

bullet journal et comptabilite

Vu le temps qu’on y passe, je pense que ça peut passer en immobilisation.

Mouais, l’humour de comptable, c’est drôle comme l’URSSAF, en fait.

histoires rigolotes sur le calecon

Soit cet homme cherche des blagues de slip, soit chaque matin, il se réveille avec un calembour différent écrit sur son calebute. Une sorte de Martin Matin, mais qui a besoin de laver ses draps plus souvent.

Et une dernière pour la route ?

pour quelle raison molière maîtrise-t-il si bien le langage judiciaire?

Et pour celle-ci, vous avez deux heures.

En attendant, et pour rappel pour suivre ce blog une année de plus : la page Facebook est ICI, le compte Twitter, ,  la FAQ qui vous fera gagner du temps, est PAR ICI, quant à vos communications diverses, demandes particulières et envois de CV avec lettres couvertes de traces de rouge à lèvres, c’est toujours PAR LÀ. Un fieffé lecteur a même remis une application sur le store Android : merci à lui ! Et c’est PAR ICI. Enfin, la chaîne Youtube est ici : Le Petit théâtre des opérations.

Enfin, et comme toujours, je serai plus présent dans les commentaires de cet article et essaierai de répondre à tout le monde. Pas forcément dans la minute, soyez patients, mais en tout cas, je ferai chauffer mon pauvre clavier malmené.

D’ici là : je déclare la dixième année d’existence du blog ouverte.

220 réponses à “Neuf années au compteur

  1. Là, j’aurais une réponse à vieux commentaire:

    Étrange, vous aviez dit que vous ne faisiez pas les comédies (les Gardiens de la Galaxie) ! Hors ce film (Thor 3) n’est qu’une comédie. Je veux maintenant un spoil des Gardiens, espèce d’odieux connard. Où est-il ?

    Bon, après je ne sais pas si je dois dire merci de faire une transgression à vos propres règles.
    En tout cas merci pour toutes ces années de lecture/rires et 2.5 bouquins.

    • La série des Thor n’était pas supposée être une comédie. Du coup, pour le dernier, je l’ai traité comme les opus précédents. Mais oui, c’était calqué sur les Gardiens de la Galaxie.

      Par contre, il devient impossible de tout spoiler : rien qu’entre Marvel et Star Wars, puisqu’ils ne peuvent me faire taire sur la qualité, ils préfèrent me faire crouler sous la quantité. Damnation !

      • Comment!? « il devient impossible de tout spoiler » eh bin, vous n’êtes pas très fiable.
        Merci quand même.

        Ps: saviez-vous que le 26 juin est la journée internationale des Nations unies de soutien aux victimes de la torture ?

      • Pourtant, il fut une époque ou vous crouliez sous les films de Nicolas Cage. Courage, Marvel et Star Wars ne seront pas éternels !

  2. Odieux, Odieux Connard… Tous les matins en te levant…
    Odieux, Odieux Connard… Y’a un film de merde qui t’attend…

  3. « le plus beau le plus long film de quadruples anal en streaming »

    On sait que tu as envie de le présenter, celui-là. On le sait. Depuis le temps que tu fourres à sec les réalisateurs hollywoodiens, tu dois bien avoir une piste ou deux !

    Sinon, longue vie au petit théâtre des opérations. C’est juste génial, c’est une autre vision de l’histoire, c’est du rocambolesque, j’adore. En plus, même sans le son (de Véronique nique nique) je peux suivre. C’est accessible aux SOURDS aussi. Ironie ?

    • Je pense que je vais bientôt pouvoir demander une subvention gouvernementale pour l’inclusivité de mes productions. J’imagine que le jour où cela arrivera, des gens seront pris de combustion spontanée sur Twitter.

      • Ah ah « TOTAL FLARE » bientôt sur vos écrans ! Avec mise en scène de la Terre façon film hollywoodien, travelling, vue des fenêtres de l’extérieur avec flash et tout !

  4. Oh super, j’avais justement quelques sujets dont je voulais vous faire part !
    Bon déjà joyeux anniversaire, je vous lis depuis 2011 et vous m’avez déjà dessiné (mal) sur le bras à Lille lors d’une dédicace … comment ça, aucun rapport ?

    Bref, mes sujets de préoccupation :
    – C’est moi ou vous avez omis de spoiler le dernier film 50 Shades ? Comptez-vous rattraper ça prochainement ?

    – Un ami m’a fait part d’un article qui trouverait sa place sur ce blog dans la rubrique « oh le beau site » : https://lesglorieuses.fr/appropriation/. Il est question d’appropriation de la culture d’autrui via … les gifs sur internet. Des gens qui expliquent qu’au nom de la tolérance, chacun doit bien rester dans la case qui lui est attribuée, bref : un monument d’honnêteté intellectuelle, comme vous vous en doutez. Je ne fais que suggérer (puisque j’adore cette rubrique).

    C’est tout ! Encore merci pour vos écrits et bien entendu si vous ressortez un ouvrage .. j’irai vite me le procurer, pour me le faire griffer.

    • Alors ! Pour le dernier 50 Shades, son heure viendra. Comme l’an dernier il y a eu le spoil du livre, il fallait laisser une pause (déjà, pour moi, ensuite, pour vous). On arrive dans la période officielle pour finir ce qui a été commencé.

      Quant à votre site, si on parle d’appropriation culturelle, c’est forcément de la qualité. Il faudra qu’on en cause bientôt.

      • c’est vrai que ca manque les articles « oh le beau site » c’est une friandise des plus exquises

      • Oh non, pas 50 shades, c’est pas du jeu!
        C’est comme faire la course a pied contre un cul de jatte tétraplégique :) Bon, bien sur, vous allez quand même le faire, et je vais évidement le lire. Mais en ayant honte :)
        En tout cas. Merci pour ces 9 années, en espérant 99 autres!

    • Mon cher Arthur,

      Ma curiosité et mon masochisme m’ont poussé à lire votre aimable suggestion.
      Je vous remercie pour ce grand moment de logique et de cohérence que vous qualifiez à raison de monument d’honnêteté intellectuelle.

      une question :
      mon cerveau coule par mes oreilles depuis la lecture de cet article. Est ce normal ?

    • C’est vrai que ton article a du potentiel pour ce site, avec sa magnifique écriture inclusive, c’est de toutes beautés.

  5. Merci pour ces 9 années, et merci pour les 90 qui viennent.

    Un grand bravo pour le Petit Théâtre, dont mon frère, ancien militaire, a mémorisé toutes les vidéos avec une précision et un souci du détail confondants.

    Peut-être un petit mot sur les projets et ambition pour l’année qui vient ?

    • On devrait y parler de livre du Petit Théâtre des Opérations. Et pourquoi pas de conférence dans les tavernes, c’est à réfléchir !

  6. Déjà 9 années à pester contre le monde !
    À ce rythme, plus que quelques années avant que certaines des étudiantes finissant dans votre jardin (où en forêt de Rambouillet) ne soient plus jeunes que ce blog.
    En tout cas bon courage dans votre lutte contre Hollywood et les nombreux autres cas méritant un sujet de « Société ».
    Au plaisir de vous relire.

    • Ho, vous savez, quand des gens me disent « Je vous lis depuis que je suis au collège ! », je sens mes yeux doucement se mouvoir pour fixer l’horizon, alors que les sanglots longs des violons de l’automne, tout ça tout ça.

  7. Des articles, des romans, des vidéos, des conférences, (enregistrés et donc vous pouvez prendre la licence Audioconnard) Il manque un Film vous y pensez ? Un GRAND MERCI pour tout ces instants Mister, et permettez moi de ne pas oublier les stagiaires et Diego qui font du super boulot. Enfin, quand sortirez vous la franchise et les goodies Avec OC dessus (cigare, cravate, ou T-shirt ,brandy, pelle, ou kit de suicide en salle noir) ?

    • Fut un temps nous avions fait des badges. Ils furent tous distribués. Il va effectivement falloir que je pense à du merchandising. Non parce que tout le monde sait que les films viennent après le merchandising. Laissez-moi un instant pour repenser que je vis dans un monde où le film « Emojis » est une réalité, où qu’il y a eu un blockbuster sur le « Touché-Coulé ». Hmmm. Ce monde.

  8. Aucune statistique sur le nombre de stagiaires « usées » en 10 ans ? Combien de pelles et combien d’hectolitres de brandy pour en arriver là ? On veut savoir.

    • Slack modéré est-il slacké toléré ? Ce sera au bac de l’an prochain. Avant l’inévitable pétition pour sujet trop dur.

  9. Ah, Odieux, vous êtes formidable, 9 ans déjà. Un petit reproche toutefois : vous soulevez l’hilarité à des moments inopportuns, comme lorsque je tente de rendormir mon petit dernier au milieu de la nuit, et pour passer le temps je (re)lis des spoils, et il se trouve toujours un malencontreux calembour, une référence inattendue, une comparaison édifiante, une intervention du Caporal Roudoudou, bref, un élément si poilant que je me secoue de rire, je tente de ne pas réveiller le petit, ça ne marche, je bloque le rire, ça me fait éternuer, tout le monde est réveillé, je dois passer une heure de plus pour le rendormir, donc je relis un autre spoil, et le cycle infernal recommence. Vous êtes diabolique. Merci.

      • Le boudoir trempé dans la gnôle. C’est plus naturel, plus facile à se procurer, et peu onéreux.

      • C’est fait. (nan mais j’ai pas que ça à faire à la maison non plus …)

  10. Je n’ai qu’un mot à vous dire après cette introduction, et il se passera aisément de réponse: merci!

  11. Bon anniversaire au blog. Bravo pour vos fabuleux écrits et pour le Petit Théâtre des Opérations toujours instructif, intéressant et formidablement bien conçu. Merci à vous d’être… ce que vous êtes.
    Bon anniversaire également à ALVALG. Antoine me manque..

  12. Bon, cette fois ci j’aurai peut être une réponse : à quand le spoil sur le f… l’immondice (excusez moi j’ai failli dire que c’est un film) Cinquante Nuances plus clair ? Je fus tellement tordu de rire devant les spoils de cette série que je l’attends avec impatience…
    Et sinon, comptez vous continuer dans la catégorie « Lire ensemble » ? Si oui, j’ai une excellente proposition : n’importe quel polar suédois peut faire l’affaire. (il y a réellement des pépites dans les personnages, tous aussi clichés et stéréotypés les uns que les autres)
    Cordialement
    Un.e odieux.se connard.sse

    • 50 Shades arrive. Il fallait bien une année de pause après les horreurs des films et du livre. Pour le prochain L’ire ensemble, j’ai des pistes, mais rien n’est décidé.

    • Avec « Ministère des armées » et « Odieux » dans le moteur de Facebook, on obtient bien des choses.

      • En effet, j’ai obtenu un porno impliquant des chatons, un pangolin et des militaires. Mission accomplie, Google !

  13. 9 ans, déjà ! *presse le bouton de sa boîte « Ça alors ! » pour montrer sa stupéfaction* Un excellent anniversaire au site alors !

    Par ailleurs, j’anticipe une question qu’une vidéo prochaine d’un youtuber breton ainsi que des mouvances radicales récentes risque d’amener : l’utilisation de Diego et de stagiaires est-elle pro-vegan ?

    Bon courage pour la suite de vos récits, et au plaisir de partager de nouvelles carafes de Calvados !

    • Oui et non : ma cravache-à-Diego est en cuir. Du coup, ce blog n’est pas vegano-compatible. Quel dommage.

  14. Vous parlerez un jour des héros de guerre qui ont sauvé des gens, plutôt que des bouchers primés ?
    Ou ça ne rentre pas dans la ligne éditoriale du blog ?

    • J’ai cru comprendre que la guerre était un truc assez sale où des tas de gens mourraient et que seule une victoire ou un armistice mettant fin aux combats permet d’épargner des vies.
      Dans ce contexte, le héro de guerre s’appelle Leo Major, qui a libéré seul la ville de Zwolle au pays bas en une nuit, lui évitant un bombardement intensif le lendemain.

    • On parle de gens qui ont réussi à faire la guerre sans tuer un type, ça compte ? Après, oui, Le Petit Théâtre des Opérations parle de Théâtres d’Opérations, et de temps de guerre. Donc oui, souvent, il y a des morts.

      • Ça compte oui. En plus en y repensant, il est probable que quelques uns des prisonniers d’Albert Roche devaient être contents de ne plus risquer de rencontrer un obus.
        Sinon je pensais à des noms comme : Florence Nightingale, Baptiste Deschamps, Walther Wenck, Witold Pilecki, etc.

        Et aux oubliés des commemorations, soldats du génie, infirmières du front, renseignements, logistique, sans qui les maladies et la faim seraient restées le plus grand ennemi des armées.

  15. Odieux connard, je tiens à souligner que votre hargne envers le monde hollywoodien commence à contaminer certains de vos collègues, la preuve étant les dernières critiques du joueur du grenier (notamment celle sur le 2e Jurassic World). Et rien que ça … c’est beau.
    Par contre, ce qui est moins beau, c’est que je vais devoir remettre ça sur le tapis. J’en suis navré, j’ai conscience d’être insistant, relou même, mais bon, vu le titre de votre blog, vous pourrez difficilement porter plainte auprès d’un comité d’éthique. Et donc : quand est ce que nous aurons le droit à la magnifique collaboration entre le personnage cité ci dessus et vous même, en tant que Feldmarschall, dans la simulation de « Steel division » ?
    En plus je profite honteusement du fait que vous vérifiez davantage les commentaires sur les sujets des « spéciaux anniversaires » pour vous harceler, c’est scandaleux ma bonne dame. Bon, dernière année que je le fais, promis.
    Si vous le faites, je promets de brûler le bar à hipsters qui se trouve pas loin de chez moi.

    • Aucune date n’a été arrêtée. Mais des rumeurs disent que nous pourrions enfiler nos bottes et attraper nos fusils prochainement. Mais ce ne sont que des rumeurs.

  16. Depuis que je lis ce blog, je comprends que bosser en Haute Marne après avoir habité le Pays d’Othe est synonyme de Karma de Merde (Car oui, avant de connaitre ce blog, j’arrivais à me voiler la face).

    Du coup, bon Anniversaire mais je ne vous salue point !!

  17. Bon anniversaire au blog (sans mauvaise foi de ma part) !!

    Merci pour les articles passés et surtout pour les articles à venir.
    En espérant qu’ils seront toujours aussi plein de mauvaise foi, de bons verres de Brandy, de merveilleux coups de pelles, de stagiaires mal traitées (elles ne servent qu’à cela de toute manière), de bonnes dénonciations d’aberrations sociales, de ratés cinématographiques (pour rester poli) et… Et bien cela fait déjà bien de quoi s’occuper pour l’année à venir à mon avis.

    Bon courage et bon amusement.

    • Ma foi, j’y travaille. Et je ne manque en effet pas de ressources vu l’état du monde. Merci à lui d’être si médiocre.

  18. On ne voit pas le temps passer quand on est en bonne compagnie. Pour ces 9 ans, j’avais une jolie image d’un pot de chambre en faïence, mais on ne peut pas mettre de photos… On dira qu c’est l’intention qui compte.
    Merci pour ces nombreux fou-rires en tout cas !

    • Je vous prierai de garder votre fétichisme des pots pour vous, enfin. On n’est pas sur un obscur canal Reddit, ici.

  19. Après neuf années c’est encore le blog que je suis le plus. Le fait que ce soit le seul ne change à rien à la performance. Merci pour ces heures de lecture. *clap clap*
    Ps : Darkest Hour sur l’échelle Dunkirk, c’était quand même vachement bien, non ?

  20. OHHH M…. flûte. J’ai découvert ce site en congé maternité et maintenant mon fils ne rate aucun petit théâtre des opérations. Le coup de vieux en pleine tronche.

    • Et j’ai oublié comment mettre un pseudo… double coup de vieux. Mer… Zut (faut que je me surveille, sinon en plus je ne serai même plus une vraie fille féminine, déjà qu’on peut pas faire de ronds sur les i ici…)

      • Usant de mes grands pouvoirs, j’ai modifié la chose. Et pris mon coup de vieux aussi. Mais je l’assume : je fais un excellent vieux con, alors que j’étais un jeune tout à fait médiocre.

  21. Neuf ans déjà ??? Comme le temps passe vite quand on s’amuse !
    Merci pour tous ces fous rires aux larmes, passés et à venir ; longue vie à l’Odieux Connard !

    • Il faudrait calculer le temps de lecture pour les uns et d’écriture pour l’autre sur ces 9 années. Combien de jours de vos vies volés ?

  22. Bonsoir cher odieux connard (et Diego)
    Concernant les conférences des Geek Faëries (celles des années précédentes étaient franchement passionnantes),pensez-vous les rapatrier sur votre chaîne YouTube?
    Petite suggestion en passant renforcez la sécurité de votre cave je me suis échappée bien trop facilement cette fois-ci…

    • Ma foi, elles sont très bien sur la chaîne des Geek Faëries, non ? Les « rapatrier » n’apporterait pas grand chose, je pense.

      Bon, Diego, tu retrouves la dame s’il-te-plaît.

  23. Bonsoir (vu l’heure, il faut que je m’adapte) M. Odieux
    Longue vie à la 10eme année (bah, 1 an, me repondrez-vous) et à toutes les futures qui se profilent !
    Merci de rendre mes trajets en train des plus jouissifs ( et de me faire passer pour un être étrange au yeux des autres voyageurs) et surtout plus courts (j’ai jamais le temps de lire les critiques en entier !!)
    Vivement le prochain ouvrage, que je puisse quémander une dédicace qui se mariera à la perfection avec celles déjà acquises pour les 3 premiers (je ne recule devant rien )
    À très bientôt, de chaque côté d’un écran !

      • Comptez sur la SNCF pour vous donner le maximum de temps de lecture dans les transports. Ces gens sont si serviables.

  24. Hello cher OD !
    9 ans que je vous lis avec assiduité, découverte du blog avec « Jihad Joe » en 2009. En plus des spoils j’ai a-do-ré vos pages FaceBook diverses et variées et j’espère bien en revoir prochainement.
    Une larme aussi sur l’abandon d’ALVALG qui était un chef-d’œuvre.
    Bref, que du bon, j’attends cette dixième année de prose avec grande impatience.

    • 2009 ? Il va falloir que je distribue des médailles aux vétérans les plus anciens.

  25. Bonjour cher OC,

    Voilà maintenant deux ans que je traîne sur ce blog lors de mes longues nuits d’insomnie. Et enfin je me motive un peu pour y laisser un petit commentaire, mieux vaut tard que jamais.

    Heureuse de voir que vous repartez pour une dixième année avec des beaux projets. J’ai hâte de voir ce que cette nouvelle année va nous apporter en films hollywoodiens merdiques !

    Bonne continuation et la bise à Diego, pauvre bougre, il bosse comme un chien à couvrir vos traces et il ne reçoit rien en retour !

    • Il reçoit la joie de lire la satisfaction sur mon visage. Peut-on donner un prix à cela ? J’en doute;

      • Je suis à peu près certain que ça coûte le prix d’une pelle+féministe twitter.

        Ou d’un sac de chaton.

  26. Quoi ? Neuf ans… Seulement… 😂
    Je suis extrêmement déçue que « touchons le cul du chat » ne soit pas remonté par notre ami Google.
    Encore une année de plus alors à lire de longs, très longs articles 🤣.

  27. Bonsoir, cher Odieux Connard
    Je profite bien honteusement de cet article pour vous suggérer, pour le prochain L’ire ensemble, quelques unes des merveilles qu’on refile aux ados alors qu’elles sont plus mal écrites qu’une rédaction de sixième.
    Respectivement « Le cas Jack Spark » de Victor Dixen, un livre fantastique qui réussit l’exploit d’insulter la moitié de la population mondiale à chaque chapitre (c’est donc une intolérable concurrence à vos activités), et « La Couleur de l’âme des anges » de Sophie Audoin-Mamikonian (qui est censé être pour adulte parce qu’il y a des histoires de fesses, mais l’intrigue est bien au niveau de la rédaction précédemment citée).
    Cela étant dit, je vous félicite comme il se doit pour ces 9 années et ces délicieux articles.

    • Je ne connais pas ces deux ouvrages. J’espère ne pas perdre toute ma santé mentale en les ouvrant. Je note, je note.

  28. joyeux anniversaire! Merci pour tout. Vous mettez des papillons dans ma cervelle et des vibrations dans mes neurones. La geek quarantenaire historienne en moi soupire d’aise à chaque lecture. Longue vie au blog

      • Ne vous inquiétez pas messire, ce sont sûrement des Hylesia metabus
        (ou papillon cendre), vivant en Guyane et très urticants.

  29. Merci pour toute cette hargne haineuse dont vous inondez les breuvages fades que l’on nous sert depuis bien trop longtemps! Et j’espère voir encore beaucoup de petits théâtres, il doit y avoir encore énormément de sujets méconnus à traiter !

    • La liste de ceux à traiter est longue, alors si l’on ajoute ceux à découvrir…

  30. Allez vous répondre négativement à ma question ?
    Je sais que vous allez vous en tirer, je veux juste voir comment.

    • Le sage dit « peut-être ». C’est ce que l’on appelle « l’esquive normande », dans le jargon.

  31. Cher Odieux,
    Merci pour ces merveilleuses 9 années de mauvaise foi!
    Ces derniers temps, n’avez-vous pas quelque peu négligé la rubrique « Oh, le beau site », qui recèle pourtant la plupart des pépites de ce site (à mon sens)?
    On en veut d’autres!
    Signé: une lectrice qui vous veut du bien

  32. J’aurais voulu dire quelque chose de spirituel, d’amusant, ou d’intéressant, mais comme ma créativité semble avoir deserté mon cerveau pour la soirée (si, si, je vous jure, j’en ai d’habitude) je vais juste souhaiter un faste (parce que bon, joyeux, c’est vite dit, rappelons que Taxi 5 est toujours au cinéma) anniversaire à ce blog, qui m’a fait bien rire, surtout au bureau (parce que les job d’étudiant, c’est parfois peu fourni question boulot).
    En espérant en avoir pour au moins 9 autres années ! Merci Monsieur !

      • Vous avez vu Kick Boxer Retaliation (avec christophe lambert) ? y’a du matériau là-dedans,

  33. Cher Odieux Connard,
    Félicitation pour ces neufs années de blog. Vraiment pas mal. J’étais arrivé ici avec l’article sur les spam bot de rue. Comme quoi.
    Voilà, je le confesse : parfois -souvent en réalité- je suis en désaccord avec vous, mais j’adore néanmoins votre prose et votre humour, ce qui fait que je vous lis toujours avec autant d’intérêt. Et puis bon… si je devais être d’accord avec les gens que je lis, je ne lirais que mes écrits…
    Ma question est la suivante : vu que vous affichez avec cynisme votre mauvaise foi, est-ce que ça vous amuse de voir des gens totalement d’accord avec vous au premier degrés dans les commentaires ?
    Je pense que moi ça me ferait rire en vrai.
    Et sinon, y’a t’il déjà eu des gens qui vous ont envoyé des scénarios pour que vous les corrigiez ? J’imagine que certains ont dû penser pouvoir vous coller…

    • Ma foi, plusieurs sujets ici, je les reprends donc un par un :
      – C’est très bien, d’être en désaccord avec moi. Si tout le monde était d’accord, il n’y aurait pas de débat, et sans débat, point de progression.
      – Parfois, je vois effectivement du premier degré qui fait peur, souvent sur des interprétations étranges. Chose amusante, j’ai des gens de l’extrême-gauche à l’extrême-droite en passant par toutes les nuances au milieu qui me lisent. Ce qui donne parfois des conversations intéressantes lors des dédicaces.
      – Oui, j’ai reçu des scénarios. Oui, certains ont pensé me coller. Oui, il y a eu des gens qui ont été très vexés.

  34. Tout d’abord Bon anniversaire ! Je lis chaque article de ce blog avec une grande attention dès qu’ils sortent (comme ça on a l’impression que je bosse, mais chut !) et c’est un plaisir sans cesse renouvelé !
    J’allais poser une question sur Alvalg mais j’ai déjà vu la réponse dans les autres commentaires.
    N’en reste donc qu’une : un conseil pour un bon brandy ?

    Odieusement votre
    K

    • Aucun conseil, seulement de savoir le savourer au bon moment. De préférence, en contemplant par la fenêtre ce monde qui brûle. Ça rajoute de la saveur.

  35. Bonjour monsieur Connard,

    Bon anniversaire à votre blog que je parcours maintenant depuis un temps certains (bien que discrètement je le concède, ceci étant mon premier commentaire).
    Je vais éviter une énième redites des compliments ci-dessus (tout à fait mérités au passage) et changer un peu en vous remerciant pour le respect avec lequel vous traitez votre lectorat,malgré votre personnage sympathiquement misanthrope et hautain. Respect qui passe par un contenu de qualité et une volonté réelle de continuer ce blog uniquement par plaisir (absence de pubs par exemple, malgré les sirènes du profit qui chantent sur votre épaule… Oui oui, ne niez pas). Pour tout cela, je vous remercie !
    Sinon, je ne sais pas si vous le faites déjà, mais si vos songez à organiser vos conférences historiques hors événements particulier, type Geek Faeries, je viendrai avec plaisir vous écouter.
    Pour peu qu’elles se situent à une distance raisonnable de Paris, bien entendu, mon estime pour vous a ses limites (que je situe quelque part autour de Melun, à vue de nez).

    Bonne continuation à vous !

    • Moi ? Respecter mon lectorat ? Je… ne… attention, hein, ne m’accusez pas de choses étranges ! Sinon, effectivement, j’ouvrirai un goulag à Melun. Ou simplement, j’ouvrirai Melun. Moui, voilà, c’est plus cruel.

  36. 9 ans, ça appelle un petit cours de numérologie tout ça.
    « Le 9 est le symbole de l’idéal, du savoir, du spirituel, de l’altruisme, du dévouement, de sensibilité, compassion, générosité mais aussi du repli, manque de sociabilité, timidité, austérité.

    Signification ésotérique du 9 : l’esprit divin

    Le 9 possède une grande compassion et un idéalisme profond. Il est un utopiste et passerait sa vie à essayer de réaliser certains aspects de son rêve utopique, sacrifiant l’argent, son temps et énergie pour un monde meilleur. C’est en donnant qu’il trouvera beaucoup de satisfaction. Le 9 a une large perspective sur la vie. Il a tendance à voir la grande image, plutôt que les moindres détails.
    Il est naturellement attiré par des gens de tout horizon qui peuvent s’insérer dans ses plans supérieurs, et qui prennent le relais des domaines auxquels il trouve peu d’intérêt. Le 9 a rarement des préjugés et de ce fait accepte rarement les préjugés des autres. Au lieu de cela, il évalue les gens sur la base de ce qu’ils peuvent faire pour une plus grande cause. Le 9 est imaginatif et créatif, en particulier pour révéler les potentiels dans son environnement. Les vocations qui nécessitent un sacrifice de soi, ou qui ont un impact social évident, sont communs au 9.
    Le 9 est souvent déçu par les réalités de la vie: les insuffisances des autres ou de lui-même. D’une certaine manière, il ne veut pas accepter les imperfections du monde. Plutôt que d’être satisfait de ses efforts, ou de ceux des autres, il ne relâche jamais ses efforts qu’il pense nécessaire pour réaliser de grandes créations. Il est souvent insatisfait des résultats qui sont rarement à la hauteur de ses grandes espérances. En bref, il lui manque de profiter de la vie plus pleinement, et d’accepter ses limites naturelles et celles des autres.
    Le 9 a un enthousiasme contrôlé. Une des clés de sa personnalité est la nécessité du sacrifice.
    L’argent vient à lui par des chemins mystérieux ou inattendus: l’héritage, la bienveillance de quelqu’un, à un investissement ou de la chance. Inversement, si il poursuit son rêve, il est susceptible de se retrouver les mains vides. La route de l’accomplissement pour le 9 est le partage et le sacrifice pour un objectif plus large, sans rien attendre en retour. Sa vie repose sur l’axiome que plus vous donnez, plus sera votre récompense.
    Le 9 est de nature romantique, mais son amour est assez impersonnel. Il a tendance tendance à être axé sur ses rêves.
    Quand il n’est pas pas en harmonie avec sa vraie nature, il peut connaitre d’importants sauts d’humeur, ou devenir distant et retiré. Il peut devenir timide, incertain, et ingrat, ou blâmer les autres ou le monde pour ses problèmes . Il a un don pour examiner sa vie de manière objective et prendre une certaine distance. Le 9 doit rester honnête avec lui-même. Il doit rester attentifs à ses défauts, ainsi que ses points forts, pour développer un équilibre. Il sera ainsi capable d’aimer et de mieux se comprendre.

    Plus généralement, 9 est le nombre qui termine tout ce qui a été commencé par les chiffres dont il est saisi. Le 9 représente l’intuition très développée et la spiritualité. le 9 représente également le sommet du développement spirituel humain. »

    Je crois que cela décrit parfaitement bien ce blog. Maintenant, ce blog se confond-il avec son contributeur n°1 ? Miss Terre et bulle de gomme.

    • Pour L’ire ensemble, un bon vieux « Le Rouge et le Noir » de Stendhal c’est idéal. C’est dans la veine de « 50 nuances de voluptés adulescentes ».

      Que cet anniversaire soit bon ! Que le prochain soit savoureux !

      (je crois que j’avais atteint une sorte de limite de caractères, c’est un scandale !)

      • Comparer 50 shades et Stendhal, sérieusement? C’est un troll là, non?

      • Je m’associe à Salkon (si vous le permettez, bien entendu).
        Cela ne peut être qu’un gros troll spécial anniversaire, de la provocation.

      • Ceci dit, ça pourrait être amusant de chercher les points communs (avec une bonne dose de mauvaise foi).
        Bon ben tant que je suis de passage: bon anniversaire, odieux blog.

      • C’est la même bouse, mais avec un esprit XIXème tout aussi « subversif » et puéril. Equivalent au marquis de Sade un peu plus tôt. Le roman « psychologique » ou quand la bouse s’invite dans la littérature. C’est du même plan, et ce n’est pas du troll.
        Ce n’est pas parce que c’est estampillé Stendhal ou Balzac et que ça savait écrire correctement que ce n’était pas de la bouse.
        Parce que ça se trouve, fin XXIème ou début XXIIème E.L. James c’est de la grande littérature qui a marqué son temps. Just sayin’

      • C’est le côté subversif qui te dérange? Si on va par là, la comparaison entre les deux est plus qu’hasardeuse, parce que faut pas oublier tout le reste à prendre en compte (le niveau d’écriture, entre autres comme tu l’as dit aussi, ce qui est peut-être le plus important parce que bon après, si on veut être de mauvaise foi on peut trouver des défauts et un manque d’intérêt à toutes les histoires qu’on veut), mais on peut parler aussi de la cohérence des personnages. Parce que dans le rouge et le noir l’histoire est plausible, le comportement des personnages aussi, dans une grande mesure (on doit pouvoir pinailler mais rien ne m’a choqué à ce niveau là quand je l’ai lu).
        Et puis si on va par là tu peux aussi t’amuser à comparer Jul et Mozart (ben oui ils étaient trop provocateurs et ils faisaient de la musique donc c’est pareil, en fait) ou Vincent Delerm et Chopin (ils font de la musique triste, s’trop pareil aussi) ou encore pour rester dans la littérature Marc Levy et Balzac.
        Ce n’est pas le sujet qui compte mais la façon dont il est traité, médiocrement pour 50 shades, ce n’est plus à démontrer, surtout ici.
        Bon allez je vais arrêter de nourrir, j’ai plus trop le temps, mais tu as compris l’idée je pense.

      • Le jus de pamplemousse rose accompagné d’une banane, c’est tonique, c’est comme sucer son canard au bistrot avant d’aller au turbin.

  37. Cher Odieux, merci encore pour ces années de rigolades et de démontage des films d’Hollywood !
    M’en voulez-vous d’avoir écris en commentaire que votre niveau baisse ? Et les derniers spoilers n’ont pas le mordant d’avant. Et surtout les introductions au spoilers étaient aussi drôles que le spoiler, ce qui n’est plus le cas.
    Qui aime bien châtie bien, sans rancune ? Attendez on frappe à la porte, qui ça ? Diego ? Vous vendez des pelles ? Non mer…

  38. Coucou Odieux ;)
    Merci pour ces spoils qui aident à passer une bonne journée au boulot ;)
    Question cependant : Quand on va sur l’historique des spoilers, la liste n’est pas complète car elle doit avoir une « taille maximale » ou autre, empêchant de revoir les anciens spoilers ;) C’est qqc qu’il est prévu de corriger ?
    Très bon début de 10ème année à toi

    • Diablerie ! Hmmm, il va falloir que je m’y penche, mais à l’occasion, je le crains. J’ai quelques petites choses à régler avant celle-ci. Mais, bonne remarque.

  39. Joyeux anniversaire de blog, monsieur Connard ! Je serai ravie si vous passiez à Dijon, j’ai deux tomes très colorés à faire dédicacer !

    Bien à vous,

    Darth Reader

    PS : Ceci est une question existentielle de la plus haute importance : Je sais que vous aimez assassiner les stagiaires à coup de pelles, mais que pensez-vous du parpaing ?

    • J’attends une invitation de libraires bourguignons.

      Le parpaing, je le préfère sur les chats, car il a le bon goût de recouvrir tout l’animal sans avoir à y revenir.

      • J’espère que les libraires de Dijon vont se décider, alors !

        Personnellement, je pensais plus aux mioches en bas âge qui braillent dans les transports en commun. Les chats ont le mérite d’être mignons et de faire peur aux superstitieux !

  40. Cher Monsieur Connard,

    Je vous souhaite un très joyeux anniversaire et en profite pour vous remercier à genoux pour ces 9 années délicieuses!
    Continuez donc à nous divertir de la sorte, je me sens un peu trop optimiste ces dernier temps, et il est grand temps de prendre les mesures qui s’imposent.
    Sur un autre sujet, je sais votre emploi du temps particulièrement chargé, mais je rêve de vous voir spoiler Le roi Arthur: la légende d’Excalibur, tant ce film se veut une allégorie du Graal scatophile.
    Il aurait à coup sûr une place de choix sur votre Wall of Shame.
    A-t-on une chance de le voir ici un jour?

    Sincèrement,

    Un adepte de la Pelle.

    • Il est dans ma Liste. Celle avec un grand L, et que je n’ose consulter que trop rarement, tant le cinéma foisonne déjà de daubes.

      • Oh mais mon bon Monsieur, il ne s’agit nullement d’une daube ordinaire, détrompez-vous malheureux! Nous avons ici affaire à une bouse Légendaire, peut-être bien la plus puissante de toutes, capable de faire passer Prometheus pour un poignant chef d’oeuvre du 7ème art que vous vous surprendrez à regretter.
        Nul doute que le professeur d’histoire en vous (mettons-nous d’accord pour dire que la légende arthurienne en fait quand même en peu partie) saura apprécier le regard nouveau, fièrement posé sur cet illustre personnage!
        Voyez-le au plus vite, c’est un diamant de 500 carats, et vous me remercierez (enfin, façon de parler).

  41. Cher Odieux, je vous adore, …mais attention, vous cédez doucement au virus du « du coup ». Le « du coup a envahi les conversations de 95% des phrases du péquin moyen. Il se glisse insidieusement dans un certain nombre de vos posts. S’il vous plait, mon héros, résistez…..

    • Du coup et sa variante pour le coup ont envahi conversations certes mais tout de même moins que l’insupportable juste qui lui est employé à toutes les sauces et qui donne des envies de meurtre..

  42. Joyeux anniversaire, mon cher Odieux ! Merci pour toutes les tranches de fous rires que vous m’avez permis d’avoir. Vivement que je sois enfin bibliothécaire et que je puisse vous inviter là où je travaillerai. Mais je dois d’abord terminer ma licence.
    PS : Est-il vrai que dans le civil, vous êtes prof d’histoire-géo ? Si oui, j’aurais adoré vous avoir comme prof ! Mes profs d’histoires faisaient toujours partie de mes profs préférés, mais vous, vous auriez été sans hésitation au sommet de la liste.

    • Je le fus. Et puis un jour, un mendiant à moitié fou m’a conté qu’il existait un monde où tout n’était pas rythmé par les vacances scolaires. J’ai donc pris mon heaume, mon cheval, et je suis parti. Plus sérieusement, vous n’auriez pas voulu m’avoir comme enseignant. Vraiment.

  43. Cher Odieux, je voudrais savoir où il est possible de se procurer un Diego de bonne facture. Pourriez vous m’indiquer de quel pensionnat vous l’avez enlevé ? À défaut, puis-je vous confier mon neveu pour dressage ? Merci pour tout

    • Un pensionnat ? Allons ! Le vrai serviteur se chasse, se capture et se dresse, enfin ! Quant à votre neveu… allons, soyons sérieux. Si vous voulez me le confier, c’est que vous n’en voulez plus. Allez plutôt à la rivière la plus proche.

  44. Cher Odieux, auriez-vous déjà entendu parler du mystère planant autour d’une série de livres publié depuis 2006, celle des « aventures du jeune Jack Sparrow » ?

    https://livre.fnac.com/a11064920/Pirates-des-Caraibes-Les-aventures-du-jeune-Jack-Sparrow-Tome-3-Pirates-des-Caraibes-les-aventures-du-jeune-Jack-Sparrow-03-La-chasse-au-pirate-Walt-Disney

    Lorsque l’on analyse la fiche technique, l’on remarque que l’auteur serait un certain Walt Disney, pourtant mort depuis 1966.

    Ainsi donc, de deux choses l’une. Soit ces écrits datent bel et bien du siècle dernier, mais face à l’œuvre achevé, M. Disney fut envahi par un tel sentiment de honte qu’il décida d’abandonner sa carrière d’écrivain pour devenir cinéaste. Sans doute pensait-il que dans un tel métier il aurait l’avantage de ne plus être solitaire, ainsi il y aurait forcément quelqu’un pour l’avertir si par mégarde ses histoires eussent été vérolés d’incohérences. Souhaitant oublier à jamais son errance passée, il ne put malheureusement pas se résoudre à détruire son manuscrit. À moins que l’objet irradiait déjà d’une telle aura maléfique que cela fut tout bonnement impossible. Quoi qu’il en soit, il dû se résoudre à l’enfouir dans un lieu secret espérant de toute son âme que jamais, jamais, cela ne refasse surface. Malheureusement, 40 ans après sa mort, ses pires craintes se réalisèrent…

    Soit l’auteur véritable a rédigé cela au 21ème siècle. Devant l’acte accomplit, la chose fut considérée comme si… odieuse… qu’il disparu subitement et son nom fut effacé de l’Histoire.

    Cher maître des lieux, auriez-vous un avis sur le sujet ?

  45. Bientôt le droit de s’assoir à la place du mort (9 ans ou 10 ans, on ne sait plus).
    Merci pour ces moments de transgression des transports parisiens où faire la gueule est autant une règle qu’un moyen sûr pour éloigner les « si vous pli une pice missiou ».
    De par la qualité du cinéma actuel et l’enthousiasme que certains étrons peuvent malgré tout susciter, je pense que votre blog devient une nécessité républicaine pour préserver un tant soit peu la tradition française de tout critiquer.
    Le petit théâtre des opérations permet aussi de façon légère et imagée de rappeler qu’Hollywood ne fait pas de films historiques (désolé pour ce retour sur « Dunkerque » qui a pris « une direction »… et pas la bonne), longue vie à lui… le théâtre, pas Hollywood.
    Dommage de n’avoir pu me rendre aux Geek Faeries cette année qui pourtant avait lieu à Vachementloin-sur-Loire… vivement l’édition 2019 en espérant qu’elle se déroule à Odieuxconnard-sur-Seine (nom de ville ou lieu-dit à étudier).
    Après tant d’éloges, une question me brûle les lèvres :
    Avez-vous pu trouver un éditeur pour le jeu « Les pédophiles de Thiercelieux » ?

  46. Bien le bonjour mon cher, je suis depuis (trop) peu votre blogue dont la prose m’encourage à écrire un commentaire me faisant passé pour quelqu’un de lettré (en alignant des lettres au hasard, il existe une probabilité non nulle sur laquelle je compte que cela fasse une phrase grammaticalement correcte).

    Je me demandais si vous comptiez un jour faire un spoil sur ce film totalement invraisemblable qu’est l’histoire de l’humanité en faisant par exemple intervenir ce compétent caporal Roudoudou afin d’expliquer aux français de 1940 (enfin à Gamelin ce sera déjà bien) que les chars peuvent en effet passer les Ardennes pour peu qu’un taquin germain s’en donne la peine.

    Quoi qu’il en soit je souhaite à Diego, votre pelle et vous même un joyeux anniversaire, en espérant que le prochain millésime de ce blog sera d’aussi bon (ou mauvais peut être, je ne sais) goût que le précédent.

    Bien cordialement

    • Le caporal Roudoudou est bien trop compétent pour se trouver dans le même bureau que le général Gamelin. En plus, il se serait fait virer, comme chacun sait. Soyons réalistes.

  47. Bravo pour cette année de plus, encore plein d’autres avec un bon Brandy et le reste de la caisse…
    Je crois vous avoir découvert avec le spoil de Man of Steel… 2013 déjà … (bon je ne suis pas le plus vieux briscard de la bande).
    Toujours aussi poilant, aussi plein de mauvaise foi comme on n’en fait plus!
    Merci aussi pour les nouveaux formats du TdO (oui l’acronyme est odieux) et de l’Ire ensemble.

    Bref une bise à la pelle et un coup de polish pour Diego (ou l’inverse ?)

    • On parle beaucoup trop de Diego par ici. Il va finir par croire qu’il a une vraie réputation. Je vais aller le brimer pour lui rappeler sa place, tenez.

  48. Bonjour cher Odieux,

    Je me faisais récemment la réflexion que l’Odieux Cinematic Universe stagnait quelque peu : vous en êtes toujours à creuser en forêt de Rambouillet, le brandy et le cigare ne sont pas supplantés, Roudoudou n’a étrangement jamais le temps de développer son personnage, et surtout, nous n’avons toujours pas d’origin story de Diego.

    D’où ma question, quand allez-vous mettre un coup de pied dans l’OCU ?

    • L’OCU attend de trouver preneur. Je prévois 22 films, dont « Diego – The Beginnig » « Diego- Rises » « Diego Vs Odieux Connard » « Diego Reboot », « Stagiaires – Assemble ! » « Stagiaire 2 – Assembleagain ! », « Diego and the mysterious licenciement », « Diego and the Prud’Hommes » et bien sûr « Diego – 2nd Reboot ».

      • C’est l’URSS qui est morte.

        Sinon, pourquoi devrions-nous fêter l’odieux anniversaire de l’odieux blog d’un odieux connard, et pourquoi pas lire ses articles tant qu’on y est ?!

  49. Un nouveau livre ? Je suis intriguée.
    En tout cas, j’en profite pour signaler que les spoils, en plus d’être drôles, m’ont permis à de multiples occasions de m’intégrer à des conversations à propos de films que j’avais eu la flemme de voir, donc merci pour ça !
    Joyeux anniversaire et longue vie au blog, et tout ça !

    • J’approuve, l’association des jeunes parents privés de davantage de cinéma que de vie en société vous remercie de ce travail qui nous permet à peu de frais de participer aux conversations mondaines. Quel dommage que vous ne spoiliez pas les bons films.

  50. Cher Pr. Odieux, pouvons nous vous demander d’aborder certains sujets spécifiques lors de vos futurs cours durant le module Petit théâtre des opérations ? À titre personnel, j’aimerais en savoir plus sur l’évènement qui eu un tel impact sur le peuple français en ce juillet 1914 qu’il fit les gros titres de bien des journaux et éclipsa par son ampleur les autres nouvelles bien plus futiles. Cette affaire qui bouleversa la France, mais surtout, marqua cruellement l’Histoire.

    Cher Pr. Odieux, pourriez-vous nous raconter l’Histoire de l’affaire Caillaux ?

    • En conférence, pourquoi pas, ça pourrait être une idée. En ce temps-là, les bastons dans la presse étaient un poil plus violente que « Haaaan, il a tweeetééé ! ». Ah, si Mme Caillaux avait eu son hashtag…

  51. Grand bonjour à vous, Mister Histoires d’O, je vous lis depuis le début, même si je ne me suis inscrite qu’un peu plus tard, et je constate vraiment une gradation constante dans la qualité de vos textes et – comment dirais-je ? – dans l’OCéitude de votre humour. Vous êtes infâme, ne changez surtout pas :)

  52. Bien le bonjour !
    Je vous lis depuis des années, et bien que je me sois mis à poster quelques commentaires ces derniers mois, je me rends compte avec horreur que je ne vous ai jamais remercier pour votre œuvre et les rires qu’elle a pu provoquer.
    Donc : merci !
    Il faut dire qu’un des trucs qui m’a aidé à tout de suite accrocher à vos articles sont les références régulières à mes chères Ardennes natales. Je ne sais pas si vous y avez vécu vous aussi, mais j’ai quand même l’impression que l’humour noir y est très répandu (cf Jérémy Ferrari). Si la misère est un terreau fertile pour l’humour, je n’ose imaginer l’ampleur du talent humoristique dont on se prive depuis des décennies en ignorant la scène comique nord-coréenne. Si les velléités d’ouverture qui ont semblé transparaitre ces derniers mois finissent par se concrétiser, on peut s’attendre à un déferlement massif de grosses barres de rire dans nos gueules.
    Et quitte à se coltiner la culture coréenne, je préfère des humoristes ou des dictateurs nord-coréens à la k-pop du Sud…

    • Et prière d’oublier l’énorme faute à « remercié ».
      C’est pas ma faute, j’avais le soleil dans l’œil et mon père ne m’a jamais dit qu’il m’aimait.

    • Ah, si la misère est le terreau de l’humour, alors les Ardennes sont probablement le Wakanda des blagues. D’où les tentatives régulières d’invasions par nos amis Allemands qui trop sérieux, venaient y chercher le secret d’une bonne détente.

  53. Bonsoir cher Odieux
    J’en profite également pour demander s’il serait possible d’avoir un peu plus d’histoires du côté teuton pour le petit théâtre des opérations……je me dis que si ça a duré 4 ans, c’est qu’il devait exister quelques phénomènes également de l’autre côté des tranchées

    Bien à vous 😉

    • J’ai ce qu’il faut en réserve. Et on a déjà parlé du capitaine Tilling, d’ailleurs. Mais il y en aura d’autres !

  54. Rah, encore une pique sur l’écriture inclusive, espèce de… de…

    Oh. Je crois que je me suis encore fait avoir.

    • En tout cas, j’espère que vous continuerez à nous inonder de haine et de mauvaise fois pendant encore de nombreuses années, Monsieur Connard ! Et qui sait, peut-être un jour que ALVALG sera fini… *s’enfuis avant l’arrivée de Diego*

    • C’est juste que ça m’ennuie d’écrire le blog d’un.e odieu.se.s.x conna.sse.rd.s. Tiens ? Mes yeux saignent ? Ça alors.

  55. Joyeux anniversaire, et à de nombreuses années de déconnade encore, inch’Allah !

    Sinon, encore une pique à l’endroit d’Usul ? Est-ce que j’ai raté un épisode qui justifierait l’accumulation (je traîne peu mes guêtres sur les réseaux sociaux, pour tout dire…) ou bien c’est juste pour le plaisir de taper sur une cible facile ?

    • J’ai toujours un kit de trébuchet dans le coffre (lorsqu’il n’est pas déjà occupé), on ne sait jamais quand on devra reprendre Antioche.

  56. Mortecouille!
    Me voilà tel le lapin blanc: en retard pour vous le souhaiter bon et joyeux.
    Déjà 9 ans, et pas près de s’arrêter vu que tout qui s’annonce comme spoilers potentiels, plus les modes inutiles, les politiques et évidemment le net, source inépuisable pour nourrir votre blog.
    Et longue vie également à votre Petit Théâtre!

    • Effectivement : je remercie ce monde d’être une telle mine de médiocrité. J’ai de la ressource pour bien plus d’une vie.

  57. Le blog, les critiques, les illustrations, c’est une chose, mais alors le Petit Théâtre des Opérations ! C’est surkiffant, c’est à 9 sur l’échelle du jouissif :) Je les partage avec mes deux frères dès que les vidéos sont publiées, ces petits morceaux d’Histoire sont à chaque fois aussi surprenant que marrants, vivement le prochain ! Et longue vie à l’Odieuseté !

    • Ça tombe bien, j’écris ce message tout en étant en train de bosser sur le prochain. Et il y aura des Allemands (« Haaaa ! » comme dirait mon scandaleux public).

  58. Et si vous vous offriez le plaisir ambigu de spoiler un film que vous avez vraiment aimé ? Ou, pour changer un peu de genre, quitter les films d’action pour aborder les autres genres du cinéma (je suis sûr que le dernier biopic sur Churchill avait du potentiel…) ?

    • Varier de genre, oui. Spoiler un film que j’ai aimé… tout le monde essaie de deviner ce que j’ai aimé ou non à chaque fois. Mais tout le monde sait aussi que je n’aime rien.

      • Dans ce cas un film que tout le monde aime serait l’occasion de laisser parler votre verve. Ne serait-ce pas plus amusant, parce que plus difficile, de descendre en flammes un authentique chef d’œuvre ?
        (à vaincre sans péril on triomphe sans boire)

  59. Cher Odieux,

    Nous conterez-vous à nouveau la magie du règne animal comme vous l’avez fait pour le dauphin, le yorkshire et le chat si j’ai bonne mémoire ? Je ne sais pas si Jurassic World ça compte.

    Gros bisous.

    Succès Déverrouillé : « Odieuse Décade ». Vous avez sévi plus de 9 ans sur les internets.

  60. 9 ans est ce que comme les enfants, votre site va devenir espiègle et tête à claques?

    sinon est-ce que vous comptez faire un « spoil de gros » pour Casa de Papel? (qui chante encore Bella Ciao que je le flingue??)

    dans la série « ho le beau site », peut être se tourner vers quelques chaînes youtube à parodier ou disséquer.

    merci pour tous ces contenus et bonne continuation!

    • Point de séries ! Car pour les spoiler proprement, il faudrait tout regarder (sinon je vais entendre « Nan mais ça c’est expliqué plus taaaard ! »), ce qui représenterait des semaines entières rien qu’à spoiler une seule saison.

  61. Bonjour,
    Le passage sur Usul m’a fait éclater de rire !
    Je suis très content de pouvoir vous suivre encore une année ! À quand des videos pratiques comme les « 10 bonnes techniques pour se débarrasser d’un cadavre » ? Avez-vous des projets de videos avec d’autres youtubeurs (pas forcément Usul) ?

    • Pas de gros projet vidéo annoncé. Peut-être un peu de jeu vidéo avec des Youtubeurs – comme ce fut déjà le cas avec Nota Bene – mais rien d’officiel.

      • Si je comprend bien votre commentaire, il y a eu une collaboration entre l’Odieux Connard et Nota Bene et j’ai manqué cela, honte à moi.
        Quelqu’un pourrait m’indiquer où rattraper mon retard?
        PS: Continuez vos articles Mr Connard, bizarrement souligner à quel point le monde est médiocre aide à mieux le supporter et bien sur joyeux anniversaire au blog, qui est a mis chemin de la majorité

  62. Grâce à cet article je viens de découvrir votre rubrique « FAQ ».
    Et je vous remercie pour la réponse à la question:  » Pourquoi toutes vos critiques de films sont elles super négatives ? Vous n’aimez rien ? »
    La réplique finale, m’a bien enjaillé!!

    Bref, faites ce que vous pouvez pour continuer à me faire rire, sachez que j’apprécie ;)

  63. Cher Odieux,
    Je n’ai jamais laissé de commentaire, mais je vous lis souvent. À mon corps défendant, il faut que je vous dise: vous êtes ma mauvaise conscience permanente. Au quotidien je fais de gros effort pour être gentil et consensuel, mais quand je vous lis, j’éprouve la même gène affreuse que devant certaines Punchline de Papacito: je ne peux pas m’empêcher de trouver ça jubilatoire. Vous êtes ma mauvaise conscience permanente, sachez-le. Ahhh si je ne vous avais point connu, la vie eut été tellement plus simple…

    Avec tout mon respect et mes voeux de longues vie à vous et au blog. Bien cordialement.

  64. Cher Odieux, ce commentaire vous laissera probablement indifférent, mais sachez que mes deux canidés apprécient beaucoup la musique du Petit Théâtre des Opérations : chaque fois que j’en lance un, elles viennent écouter à côté du PC.

    • Je dresse secrètement les canidés pour donner la chasse à mes pauvres ennemis le jour J. Si on passe la musique à l’envers, on peut clairement entendre « Waf wif wouf », ce qui est un message subliminal des plus évidents.

  65. Bon ca fait sans doute assez longtemps que je rôde dans les parages pour venir souhaiter un anniversaire particulièrement désagréable, et avec du retard en prime. J’ai sans doute loupé les deux premiers mois du blog mais guère plus, puisqu’à la fin de cet été-là la demoiselle de bon goût qui m’a dirigé ici avait pris un chemin différent (et non, pas celui de l’humus de Rambouillet, je manquais encore d’instruction à l’époque).
    Bref, puisque je ne vous ferai pas l’affront de vous dire merci pour ces moments, permettez-moi au moins de vous dire merde.
    Bien à vous, un connard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.