L’Odieux Connard en tournée – Paris, édition 2018

Les beaux jours reviennent, et après avoir passé l’hiver dans le confortable abri qu’est mon bureau, un verre de brandy à la main (ou peut-être plus : l’hiver a été long), il est grand temps de ressortir.

Et il se trouve que la librairie parisienne À Livr’Ouvert, qui a dû user de moult pistons pour parvenir à me convaincre malgré la présence d’une apostrophe dans son nom, m’a invité ce samedi 14 avril 2018, de 15 heures à 18 heures 30.

Ainsi, pour ceux qui parviendront à se frayer un chemin jusqu’au lieu dit, et ce malgré des transports paralysés, ce sera l’occasion de faire signer des trucs, de discuter de machins, et probablement de tenter de me rendre fou en me parlant de cinéma (je vous connais, canaillous). Et puisque l’on a un peu de temps, il y a de bonnes chances que l’on parvienne aussi à me faire raconter des anecdotes historiques plus ou moins mystérieuses. Je suis comme ça.

Alors vous me direz « Et où est-ce donc, ô mon Doux Seigneur, que mes rétines se régalent de votre vue et mes oreilles de vos paroles ?« 

La réponse ci-dessous.

La légende raconte par ailleurs qu’il y aura peut-être des trucs grignoter en fin de dédicace. Ou bien est-ce la page de la librairie ? Dans tous les cas, ça ne change rien, car vous n’êtes pas de vulgaires pique-assiettes, n’est-ce pas ? Hmmm ? Hein ? Je n’entends pas, arrêtez de parler la bouche pleine. Ah, voilà.

Bref : peuple de région parisienne, on s’y retrouve.

Peuple des autres régions… hé bien, que font vos libraires ?

11 réponses à “L’Odieux Connard en tournée – Paris, édition 2018

  1. J’ai proposé à monsieur Bezos d’organiser une rencontre dans un de ses entrepôts, enfin, librairies. Il m’a répondu: « Quoi? Un Odieux Connard? Ça me parle! Comme with him! ».

  2. Damned je ne suis pas là ce week-end.
    C trop dom@ge tavu ?
    Ten fé dotre des bouquineri ou koi ?

  3. Monsaigneur l’Odieux Connard voudrait Nous faire croire qu’Il se rend à Paris à la rencontre de Ses lecteurs :
    certes …
    cependant Nous savons , étant Nous-même sans cesse à la recherche de chair fraîche , qu’Il compte recruter de nouvelles stagiaires !
    qu’Il ordonne à Son fidèle diego de rabattre icelles par groupes entiers : ces donzelles sont si écervelées , si facilement effarouchées et si rapidement hors d’usage …
    bonne chance !
    Nous Vous laissons : c’est l’heure de Notre bain .

  4. Je ne connaissais pas l’existence de cette bourgade. Je viendrai vous voir quand vous passerez dans un endroit plus civilisé.

  5. Aaaaarghhh pourquoi j’ai pas lu cet article plus tôt c’était à deux pas de chez moooaaaa…. Bouhouhou! Schnirfff!

  6. Bon, grand connnard, il est temps de s’activer un brin, de ne pas tant se pavaner au devant de la plèbe et de se remettre à l’ouvrage, on se relâche un peu ces derniers temps: du sploiler, du vrai, de l’indécente mauvaise fois comme aux plus grands moments, toujours assurer les bases, sinon les puristes se lassent: à quand le prochain étron brulânt manipulé finement par vos doigts faiseurs de miracles?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s