Une nuit à coucher dehors

La Nuit Debout s’étend.

Véritable révolution populaire et démocratique pour les uns, rassemblement de punks à chiens et de joueurs de djembé en mal de 8-6 pour les autres, l’événement fait parler de lui un peu partout, et prolifère chaque semaine un peu plus. Que l’on soit d’accord ou non avec les idées et méthodes de la foule, n’en reste pas moins cette grande question : la Nuit Debout en son état actuel peut-elle changer l’humble royaume de France, voire au passage, le monde ?

Étudions la question suivante : et si la Nuit Debout avait existé en 1789, que ce serait-il passé ? Cliquez donc sur l’image.

Extrait

J’insiste : cliquez donc !

Et puisque je sens déjà venir les débats nombreux sur « Faut-il brûler Nuit Debout ? » ou « Faut-il ne toucher à rien c’est super ?« , rappelons qu’il existe entre les deux un certains nombre de nuances. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le sujet, dont certaines un peu sales, d’ailleurs.

Je devrais appeler ça 50 nuances de Nuit.

182 réponses à “Une nuit à coucher dehors

    • Ah non à l’assemblée nationale il y en a aucun qu’écoute et beaucoup plus qui coupent la parole, ou balancent des insultes et railleries à tout va.
      Pis les rangs de Nuit Debout sont moins clairsemés aussi, les mecs viennent alors qu’ils sont pas payés pour, à l’assemblée c’est le contraire.
      Ca fait quand même quelques différences.

  1. Salut l’odieux,

    J’ai retrouvé ton livre dans un musée…. déjà. Faut le faire tout d’même

    T

  2. Ahahah ! Merci ! Maintenant, pour être un peu sérieux, tout ça remonte au moins aux premiers forums sociaux, à l’altermondialisme et au zapatisme (c’est un peu ce qui est arrivé à Marcos alors que lui était dans le plan lutte armée toussa…). Il n’empêche que vive Nuit debout (si ça survit aux grandes vacances) !

    • Ahahah! Et même re-ahahah! Zapatisme et nuit debout le parallèle n’est pas évident : guérilleros en guenille contre petit bourgeois… Et pis « Marcos », « lui », « était » le « sous-commandant » d’une structure politique avec des objectifs déterminés et une stratégie brillante. Genre les zapatistes se sont dit « pourvu qu’on passe les grandes vacances ».

      • Ben pourtant, les deux mouvements sont apparentés, comme t’aurais dû le savoir si t’avais lu « L’homme inutile » de Pierre-Noël Giraud. Rompez, scrogneugneu !!!

      • @unillustreconnard y a pas de bouton répondre sur ton message du coup je te dit ce que j’en pense ici. Désolé de ne pas lire les croutons mao qui théorisent « finance de marché comme intrinsèquement instable et ses crises comme inévitables mais imprévisibles » au risque d’enfoncer des portes ouvertes et soutiennent « que nous ne rencontrons aucune contrainte du côté de l’épuisement des ressources dites épuisables, pétrole compris » alors que les guerres et conflits autour de ces gisements sont courants, que les variations du cour des hydrocarbures déstabilise actuellement l’économie mondiale, alors que les sables bitumineux et les gazes de schiste en Amérique du nord qui participent du phénomène de raréfaction ont ravagés des régions immenses… Alors peut être que sont wiki a été rédigé par un clown mais la citation qui suit sort du site de son éditeur : « les « damnés de la terre » aujourd’hui, ce sont les hommes inutiles : non pas ceux qui sont surexploités et dont la force de travail est sous-payée, mais ceux qui ne trouvent pas à l’employer ou si peu, ceux qui – chômeurs, travailleurs précaires, paysans sans terre – sont réduits à survivre de l’assistance publique ou familiale et n’ont aucun moyen d’améliorer leur sort ». Fort drôle de tenter de dire que l’ouvrier chinois, le mineur congolais ou la femme de ménage sri lankaise sont privilégiés par rapports aux « vrais damnés de la terre » qui sont « réduits » à vivre oisifs en touchant le chômage.
        En vrais c’est un économiste protectionniste chauvin et bourgeois, certe plutôt proche de nuit debout et de ses idées creuses.
        Pour finir sache que je ne romps pas et que tu n’es personne pour me dire ce que j’aurais dû savoir si j’avais lu.

  3. C’est étonnant. Mon engagement de gauchiste démago-bobo m’empêche d’apprécier cette belle satire qui, il est vrai, est plutôt bien jouée.
    En fait je crois que c’est la Bastille qui me gêne, êtes vous plus anar que ça mon cher Odieux ? Genre il faudrait que Nuit Debout passe direct à l’action plutôt que de discuter ?

    Après c’est vrai que c’est le bordel, on dirait les parodies des guignols sur EELV dans le bon temps : écologie et scrabble !

  4. C’est vrai que les AG sont un peu lourde, que les idées défendu sont des fois contradictoires (salaire à vie et pleine emploi ) et que il y a un refus de certains moyens qui ont fait leur preuve, mais je ne pense pas vu qu’on puisse tous jeté. Ce qu’au demeurant je n’affirme pas que vous le pensez.
    Ruffin et d’autres essaye d’ailleurs d amené le mouvement vers plus d’action concrète (il semble qu’il galère effectivement ).

  5. Excellent cher Odieux, j’en suis encore plié de rire. Ayant été a une de ces fameuses nuit debout, j’ai pu voir a quel point c’etait rellement une assemblée du peuple, pas tous d’accord, et parfois ne sachant meme pas de quoi ils parlent. Je noterai quand meme qu’il y avait de la construction et que, n’en deplaisent a ceux qui cherchent a empecher ces reunions, ils ne derange pas en cassant les choses. Ils font du bruit mais c’est pas un peu le but ?

    • @Killian Nocida-Porta « ils ne dérangent pas » > il faut voir, sur les AGs diffusés sur youtube, on voit que des femmes prennent la parole pour évoquer des attouchements, voire tentatives de viol si on les prend aux mots, à la nuit tombée.

    • Ils dérangent un peu quand même au moins les commerçants qui sont en train de s’étouffer car leurs clients ne peuvent/veulent plus venir sur la place de la République à cause du bordel ambiant. Mais bon on s’en fout, c’est des sales capitalistes de toutes façons…

      Donc non seulement il ne ressort rien de toutes leurs élucubrations, puisque de toutes façons même entre eux ils ne sont pas d’accord, et en plus ils sont violents (oui pas tous, je sais), bousillent l’économie locale, agressent les gens qui essayent de s’intéresser à ce qu’ils ont à dire (en même temps c’est normal, on est ouvert d’esprit, mais que avec les gens qui pensent comme nous, hein, comme sur internet, faut pas déconner non plus).

      Oui je sais, je dois être un fasciste de merde… Mais à un moment donné, il faudrait soit passer vraiment à l’action, soit arrêter de faire ch… le monde.

      • « Ils »… cette masse abjecte, imprécisément définie, à la fois menaçante (« bousillent l’économie ») et insignifiante (« il ne ressort rien de toutes leurs élucubrations »); qui en fait simultanément trop, et pas assez!

        Je me demande juste si tu t’enfumes tout seul ou si tes déblatérations émanent d’une (crypto?)motivation ultérieure…

      • Bon OK je me trompe peut être, alors il en est sorti quoi de concret pour l’instant? A part du negatif, les médias n’en parlent pas vraiment (sûrement un complot du gouvernement, je n’en doute pas).

        Pour la situation économique, demande leur avis aux commerçants locaux, ils me contrediront sûrement…

        Par contre j’ai pas vraiment de motivation dans cette histoire puisque pas concerné directement, donc dis moi quelle est la tienne dans ce message?

      • J’ai mes propres réserves (certaines virulentes!) par rapport à la « Nuit Debout »… d’ailleurs je recommande cette analyse précise (et, de ce fait, longue, mais à mon opinion, intéressante) du sujet: http://www.lesenrages.antifa-net.fr/ruffin-et-lordon-une-nuit-a-dormir-debout/

        Cependant je n’ai que peu de patience pour les critiques ainsi que les crypto-fascistes dont le mode d’opération consiste souvent en 1) le confusionnisme 2) clamer haut et fort son non-fascisme 3) la double-pensée selon laquelle « l’ennemi » serait à la fois dangereusement menaçant et abjectement faible. Heureux d’apprendre que tu n’en fais pas partie.

      • Mouarf me faire traiter de crypto fasciste à cause d’une référence au Grand Détournement, c’est un peu léger comme analyse. Mais peu importe. J’ai bien ri. Attention aux raccourcis quand même, bien que je reconnaisse en faire aussi dans certains cas.

        Sinon merci pour le lien, il a l’air intéressant en effet (je n’ai fait que survoler mais je m’y replongerai plus tard). Bien que je n’y voie pas encore ce qu’il est vraiment ressorti de positif ou qui fera évoluer les choses de tout ce ramdam…

        Par contre j’ai l’impression que tu me prends pour un militant anti-nuit debout. Pas vraiment, en fait. J’ai juste fait remarquer à Killian que oui, ils dérangeaient quand même au moins les riverains et les commerçants du quartier (dont je ne fais pas partie, donc à vrai dire je me sens peu concerné) et qu’ils n’agissaient pas beaucoup.

        Donc si ils n’ont pas l’intention de faire évoluer la situation autant arrêter, point. En fait ils me font penser au Front Judéen du Peuple (ou Front Populaire de Judée, rha je ne sais plus) dans la Vie de Brian: quand il faut agir, ils font une réunion pour savoir comment, et finalement ne font jamais rien… Bref, je les trouve plus ridicules que dangereux pour l’instant. Mais ça changera peut être. En tout cas, je ne les vois pas comme un « ennemi » (ne t’en déplaise) ni comme des faibles (mais juste un peu inutiles et nuisibles, pour l’instant).

        Tu peux me traiter de vieux con réac si tu veux, au point où j’en suis… Mais j’ai le droit de m’exprimer, c’est le but non?

      • L’un des intérêts de la Nuit Debout ça serait à mes yeux qu’il y a une légère repolitisation qui en découle, et de façon concrète. Bien sûr, il faudra que ça se traduise par des avancées sinon ce sera dommage, mais là déjà il y a des personnes qui n’étaient pas militantes qui vont s’y balader, prendre le pouls du mouvement et participer. Il y a une expérience concrète, parfois chaotique, de l’organisation et donc les personnes voient en quoi ça n’est pas évident de discuter tou-te-s ensembles avec des milieux et des priorités différentes. Ca remet un peu de contact, de social, et ça sort d’internet, c’est le bazar et c’est pas plus mal.

        Tout récemment j’ai discuté avec une amie qui fait partie d’une épicerie auto-gérée. Elle me disait être tombée de haut en se rendant compte que les autres membres, pour la plupart des habitué-e-s de l’alternatif et de la vie en collectif, n’arrivent pas à gérer un minimum une réunion au niveau des prises de parole. Ce n’est qu’un exemple et tous les membres n’étaient pas comme cela, mais je voulais juste relever que travailler à plusieurs est toujours quelque chose de complexe. Si les députés et les élus autres galèrent autant à faire quoi que ce soit (quand ielles ont envie de quelque chose) alors qu’ils se connaissent tou-te-s depuis 30 ans, on peut peut-être laisser un peu de temps à ce mouvement de prendre son rythme.

  6. Le « potager de la république ».

    En fait, si je comprends bien, l’impérieuse marche de l’histoire dialectique hégélienne trouve aujourd’hui sa synthèse dans un débat enflammé sur le plantage de carottes.
    République ! Admire l’action-citoyenne-paritaire-tolérante-humaine de tes fils !

      • De la brioche ? trop long à faire pousser. en plus il faut des fours, ce qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire et tutti quanti…

      • Pour renchérir jusqu’à dépassage, Des brioches! Espèces de pédonécrophile nazi! (ya pas d’raccourcis, c’est une illusion provoquée par la chaleur)

  7. Mouais, je connait pas trop nuit debout mais ça serait plus drôle si c’était vraiment pertinent. Vu que la prise de la bastille a été récupéré par la bourgeoisie justement parce que le peuple ne réfléchissait pas, c’est un peu con de lui reprocher ça aujourd’hui.

    • Je te rejoins là dessus, pour la prise de la Bastille on (les bourgeois) a filé des armes au peuple pour qu’il attaque la noblesse, et puis après on les a rachetées (on n’est pas des bêtes).

  8. Excellent article !
    En fait, dans la Nuit Debout, chacun peut trouver quelque chose qui l’intéresse. Je suis à celle de Lille et on a moins de possibilités qu’à Paris, mais il y a des débats très intéressants (et d’autres moins).
    Par contre je ne suis pas allée voir du côté de la commission action, mais c’est vrai que ça manque un peu de ce côté là…

    • la bédé est drole et bien vu. néanmoins dans la vraie vie ceux qui veulent aller prendre la bastille (ou le macdo) vont le faire, ceux qui veulent faire un potager bio en palette avec de l’engrais humain vont le faire, ceux qui veulent causer democratie liquide et astrophysique le font, et ceux qui veulent faire une pièce de théatre LGBTQQIA+ dansée en langue des signes le font aussi…
      c’est pas vraiment un mouvement avec une unité forte, c’est un point de raliement d’où peuvent partir plein de choses

  9. Excellent article !
    Je ne fréquente pas la nuit debout de Paris mais celle de Lille, on est vachement moins nombreux. Mais je pense que chacun peut trouver ou lancer des idées qui l’intéressent dans les nuits debout, en fonction des commissions auxquelles on souhaite participer. Il y a des débats très intéressants, d’autres moins.
    Par contre il est vrai que toutes les commissions manquent de coordination (c’est le rôle des AG, mais ça tourne souvent en rond) et je ne suis pas allée voir du côté de la commission action mais ça semble pas bouger beaucoup de ce côté pour le moment…

      • La vache dont on se sert du steak pour faire le sandwich ne hurle plus quand celui-ci est fait, vu qu’elle est morte bien avant.
        Du reste, il me semble qu’on tue les bêtes en un coup, vite, autant que possible; on ne les bats pas pendants des heures jusqu’à l’agonie.

      • avant peut-être, maintenant on prolonge leurs souffrances… ç’a été prouvé avec des vidéos filmées dans des abattoirs

      • Atombrecher je vous conseille vivement cette video pour rafraichir votre vision de l’abattage:

      • Oui, les abattoirs, c’est toujours un peu dégueulasse, et oui, il y a souvent moyen de faire mieux au niveau des pratiques.
        Un truc qu’il serait intéressant de savoir, c’est si la vidéo en question est statistiquement significative, ou si c’est un montage des images les plus horribles afin de tourner l’opinion d’une certaine façon. Une étude d’un organisme officiel, indépendant, pas spécialement végétalien, ce serait bien, si ça existe.
        Concernant les pauvres bêtes que l’on égorge et qui gigotent, est-ce un abattoir de base qui fait mal son boulot, ou est-ce un abattage kasher/halal? Parce que, s’il me souvient, il y a deux grosses religions qui exigent que leurs animaux soient égorgés vifs. Niveau cruauté, ça se pose un peu.

      • connaissant bien la question de l’abattage, je peux avancer quelques remarques :
        1. oui il y a moyen de mieux faire à certains endroits. les faits dans les vidéos diffusées sont inacceptables et commis par des personnes incompétentes ou non consciencieuses du travail bien fait.
        2. si le travail est bien fait, la bête ne souffre pas (étourdissement préalable à la jugulation = faire perdre connaissance avant de vider le sang. mort par manque de sang durant un état d’inconscience). L’étourdissement peut être fait de plusieurs manière, suis pas là pour donner un cours… :D
        3. si le travail est mal fait : ça prend plus de temps, c’est pas rentable, la conservation de la viande est mauvaise, … bref c’est contreproductif. Donc à éviter si on veut que ça « tourne »

      • Ah ba oui, t’as raison Atombrecher, si ya des religions cruelles qui imposent d’égorger des animaux, oulala, tout de suite c’est légitime de faire de l’abattage de masse hein…
        Tu penses pas plutôt que tu t’en branle parceque la seule image de l’animal en question présente dans ton esprit c’est un steak?

      • « tout de suite c’est légitime de faire de l’abattage »
        Je ne suis pas certain que l’on se soit bien compris. Je résume: Manger de la viande, c’est normale. Eviter et limiter les souffrances des animaux que l’on tue et que l’on mange, c’est un Devoir. Les religions, c’est à éviter, surtout si ça impose de faire inutilement souffrir des animaux.
        J’espère que c’est plus clair.
        XoXo

    • Marre-toi, marre-toi, le jour où ils viendront nous attaquer et qu’on se rendra compte que Goldorak est inopérant pour cause de restrictions budgétaires on aura l’air bien cons. Je guette la Lune rouge… :-/

  10. Mes seuls soucis avec ces rassemblements, c’est la casse et la saleté sinon que les gens (de tout horizons et âge) se rassemblent pour rêver je ne vois pas en quoi c’est gênant et la description d’OC ne doit pas être loin de la réalité. Comme dit plus haut, avec les grandes vacances voir l’arrivée des beaux jours il y aura de moins en moins de monde. Peut être que ces rassemblements seront interdits en raison des affrontements avec les forces de l’ordre et le vandalisme.

    • Ils vivent leur vie : certains vont bosser, d’autres étudier, d’autres encore retournent chez eux pour chercher du travail

  11. une poignée de lumpenproletarier lâchés sur des places haussmanniennes aux heures les plus froides du printemps et de l’idéologie, tentent de renouveler le monde part des concepts acquis à l’aulne de la télévision mourante et bienfaitrice. ruffin, chouard, lordon et rabbi sont leurs prophètes… et contre eux il n’admettent aucune prise de tête. heureux, sur les coudes, ils avancent, traînant leur médiocrité dans le rance. je regrette vraiment de leur avoir appris à cuisiner une soupe pop’ , ces rats d’ orléanais la fond à prix libre.

  12. Je propose un « Jour Couché » contre la « Nuit Debout ».
    Mais je sais pas pourquoi, ‘faut que j’en discute avec moi-même en AG.

  13. Pingback: Une nuit à coucher dehors | Le blog d’un odieux connard » Contre-Regards·

    • Si, si, on dirait bien.
      L’odieux va chercher dans une banque d’image où il a plein de gravures… Ce ne serait pas étonnant que celles de l’île au trésor de Stevenson se soient retrouvées dedans.

  14. Nuit debout ? Mais que font ils donc la journée ces gens qui « débattent » (un bon vieux petit LOL est ici bien placé !) toute la nuit ?
    Toute la nuit ils sont contre la loi travail, et la journée ils dorment. Ils ne sont donc pas trop concernés. Dans le fond, la loi travail je ne sais même pas de quoi elle parle, pas trop le temps de m’y intéresser.

    Une bande de fumeur de pétards anarchistes qui vivent aux crochets de la société, des « antifa » plus fascistes que les fascistes (où sont d’ailleurs les fascistes ? Je n’en ai jamais vu !)
    D’ailleurs pour leur prochain débat je propose « on est toujours pour le partage des richesses quand on ne fait que recevoir ».
    A tous ceux qui me jugeront peut être un peu « extrême » sachez que je me suis contenu.

    • La grande question c’est tu te contient dans quoi ? Un sac poubelle poubelle, un bidet ou une benne à ordure ?

      • Une affaire de sémantique dérange l’homme le plus classe du monde ?

      • J’vais être plus clair que l’ami Georges : t’es ce qu’on appelle un gros con. Peu de gens peuvent se vanter de l’afficher aussi clairement en un seul message, t’es même presque le seul sur la page jusqu’ici, bravo.

      • Pas d’accord = insultes ?
        C’en est presque un compliment venant de la part d’un nazi de la pensée.
        Apres « on est toujours pour le partage quand on ne fait que recevoir » voici un nouveau débat :
        « on est toujours pour la liberté d’expression quand l’autre pense comme nous »

      • Ce n’est pas « pas d’accord = insultes ». C’est « grosse chiure de message autosatisfait et méprisant = insultes ». N’inverse pas les rôles.
        NB : je déteste les antifas tout autant que les raclures comme toi. Je déteste les gens fats et stigmatisants. Je déteste les éviers du débat, je déteste l’incapacité à voir plus loin que le bout de son nez. Je déteste les gros cons. CQFD.

      • Des fascistes, tu n’en as jamais vu ?
        Et bien je te propose de passer devant un de ces fameux miroirs et de regarder dedans, tu en verras un beau spécimen !
        Parce qu’un facho, ce n’est pas juste quelqu’un qui n’est pas d’accord ou qui veut imposer ses idées aux autres (sinon, celui qui a décrété qu’on doit s’arrêter au feu rouge et qu’on peut passer au feu vert serait un facho)
        La condition SINE QUA NON, c’est que ces idées soient basées sur la discrimination arbitraire et l’inégalité de droit.
        Tu considères que les gens à nuit debout sont tous de grosses feignasses doublés de drogués: tu n’es pas « extrême », juste extrême droite.
        Ce qu’on appelle aussi populairement un FachoNaze ou un fhaineuneu !!!

      • Pour moi, un fasciste, c’est plutôt un idéaliste actuel, et, en termes pratiques, un super-étatiste à la Giovanni Gentile.

        Mais comme je suis tolérant (Mot d’ordre.), j’accepte l’idée de vos fantasmes sur les discriminations arbitraires, l’inégalité de Droit (Kézako ? Alieni juris ? Apparemment, non…), les « gros cons », les gens fats et stigmatisants, l’extrême-droite et les « fachonazes » (Mention spéciale.). On se distrait comme on peut.
        Reconnaissons un chose: ce sont de jolis mots. Ils sonnent très bien.
        Entre nous, j’ai tout de même un petit peu de mal à comprendre quelles réalités, outre poncifs, ils désignent effectivement. C’est peut-être important, non ?

        Petit pavé dans la flaque (flak ? Godwin ?).

      • Plus nazi que ça tu meurs. Et ça prône l’ouverture d’esprit !
        Comme disais coluche « quand on voit ce qu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend ben on a raison de penser ce qu’on pense »

      • Robert, le point Godwin est atteint (si je ne m’abuse) lorsqu’un interlocuteur fait référence aux nazis ou à la shoah alors que le débat ne s’y prêtait pas au départ.
        « Une bande de fumeur de pétards anarchistes qui vivent aux crochets de la société, des « antifa » plus fascistes que les fascistes (où sont d’ailleurs les fascistes ? Je n’en ai jamais vu !) »: je n’ai fait que répondre à cet « individu », ce n’est pas moi qui ai mis le sujet sur le tapis.
        Et pour répondre au kézako: la discrimination arbitraire et l’inégalité de droits (pardon, j’ai oublié le s), c’est lorsque l’on dénie à un individu l’égalité par rapport aux autres en raison de son appartenance religieuse, ethnique ou sexuelle. Je ne dois pas être le seul à penser ça puisque c’est d’ailleurs puni par la loi, enfin en théorie.
        Parce qu’en pratique, lorsque des milliers de gens ont défilé avec leurs petits panneaux bleus et roses pour expliquer que les gays et lesbiennes ne devaient surtout pas avoir les mêmes droits que les gens « normaux », je ne me souviens pas avoir vu beaucoup de condamnations.
        Dernier point: « Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons.” Martin Luther King. Et tout comme lui, je considère que la défense de la tolérance passe nécessairement par le combat contre l’intolérance.
        Mais peut-être que des gens comme lui ou Gandhi sont des nazis !!!!!!!!
        P.S: je n’ai pas assez le melon pour me comparer à eux, je partage simplement leur idéologie et leur opinion sur les discriminations.

      • Metzger, tu aimes Coluche ?
        Alors en voici d’un autre sketch: « Si j’étais toi, j’essaierais le gaz ! »
        « Des fois, dans la vie, quand on hésite, on dit qu’il faut se jeter à l’eau. Ben toi, si tu sais pas nager, fous-toi à l’eau !!! »

      • Archaïquement, c’est le reproche qu’on faisait déjà à Dworkin: la reconnaissance d’un Droit n’est que positive. Comment condamne moralement l’irrespect d’un Droit positif ?
        L’égalité de Droit est par nature positive. Toute recherche morale est jusnaturaliste, et ne peut aller en ce sens.
        Egalité, tant beau mot que folle égérie de la modernité.

    • « On est toujours pour le partage des richesses quand on ne fait que recevoir ».
      Tu veux qu’on recause du Panama ou ça va aller?

      • Je ne suis pas là pour débattre, j’ai exposé mon point de vue. Je vois juste que comme d’habitude un certain nombre de personnes s’auto-enflamme
        Quant au Panama je ne vois pas trop en quoi il est en lien avec nuit debout.

      • Ça a autant de rapport avec la choucroute que ta phrase en avait. C’est à elle que réagit, pas à Nuit Debout. D’où le fait que je commence par la citer.
        Faut vraiment que j’explicite ? Tu prétends que ce sont les gens qui reçoivent du fric des autres qui sont pour le partage des richesses. J’argumente donc (ce qui est déjà une erreur en soi, je sais) en recourant à l’exemple de l’évasion fiscale, au Panama notamment. Où on voit qu’un tas de gens qui se font beaucoup de fric sans forcément le gagner à la sueur de leur front (mais comme eux sont à l’autre bout de l’échelle sociale, j’imagine qu’il est malvenu de les traiter de profiteurs) font au contraire tout pour éviter le partage des richesses sous sa forme la plus élémentaire, à savoir l’impôt. C’est plus clair ?

      • « que je réagis « . Faut que j’arrête de poster de mon téléphone.

      • Ils sont aussi pour le partage puisqu’ils en profitent, je ne vois pas en quoi j’ai cautionné ça

    • Jamais vu de fasciste? Tu dois avoir de la merde dans les yeux ou être un ermite dans ta cabane au fond des bois. La deuxième solution étant la moins probable vu que tu postes sur la toile… Il est donc temps de faire un tour chez Lotus!

    • Comme cela a déjà été répondu, certains repartent étudier, d’autres bosser et d’autres rechercher du travail. Il y en a peut-être aussi qui se reposent. Après tout, on ne reproche pas aux non-participants de la Nuit Debout de faire la grasse mat’ le dimanche ?
      Ben intéresses-y toi, que veux-tu qu’on te dise ? La loi « travail » est pourrie jusqu’à la moelle et pourri encore plus le principe du « je demande un bras parce que je vais devoir négocier, et finalement avoir le majeur comme prévu ».
      Les fumeurs de pétard y’en a peu, c’est juste que ça sent très fort. J’ai plus été dérangée par quelqu’un qui fumait sa clope juste devant moi et le vent qui me ramenait tout dans les narines.
      Si le mouvement est principalement jeune, c’est parce qu’il est plus facile en étant étudiant-e de venir régulièrement à ces rendez-vous. Il est aussi évident que les personnes sur qui cet loi aura le plus d’impact visible et direct dans les 10-20 ans à venir se mobilisent le plus. Cependant il y avait aussi beaucoup de personnes de plus de 50 ans (et les retraités!) et bien sûr tout le panel entre. Il n’y a donc pas que des « je reçois », loin de là, contrairement à ce que votre petit esprit étroit et méprisant décide d’interpréter.

    • Si là, tu t’es contenu, je comprends que t’ai jamais vu de fascite dans le sens où, à part si ils venaient te faire coucou avec un brassard nazi, t’aurais ptêt du mal à les reconnaitre ;)
      Sinon, c’est drôle de faire des généralisations, fumeurs de pétards anarchistes et cie mais faudrait sans doute que tu t’y interesse à la loi du travail, ça te concerne apparement

  15. Aucune idée d’à quoi ça ressemble faut d’être allée voir, mais bon, ça va être comme les 99%, les indignés ou autres manifs qui ressemblent plus à des promenades en groupe : au bout d’un moment, les participants vont se lasser et voilà. Côté gouvernement, depuis un moment, ce genre d’événement c’est OSEF, occupons-nous plutôt de donner la légion d’honneur en cachette au prince d’Arabie Saoudite dans l’espoir que le gadget le convainque d’acheter nos armes (il m’a bien fait rire, ce coup-là). Surtout s’il faut parlementer des heures pour planter des choux et décider si le pique-nique sera végane.

    • Forcément, si tout le monde se décourageait comme vous rien qu’en étant assis derrière son ordi, ça n’irait pas loin. A voir.
      Faut arrêter avec le délire vegan, c’est sensé décrédibiliser le mouvement ? Le pique-nique c’est chacun sa bouffe, chacun se démerde, ou alors soupe populaire. Et à la soupe, y’a certainement un ou deux plats véganes…. pourquoi ? Plus facile à conserver et moins cher. Ah bah oui. Faudrait pas non plus que le quart des participants chopent la tourista avec une viande mal conservée.

      • Je ne me décourage pas, je n’ai jamais eu le moindre espoir pour ce genre de manif. Désolée, mais quand ça se résume à parlementer et/ou chanter des slogans devant des flics blasés, ben, ouais, le gouvernement va s’en battre l’œil sévèrement. Excusez-moi mais quand les gouvernements ont reculé (ici ou ailleurs) c’était suite à des grognes bien plus manifestes et généralisées. Non pas que je souhaite une révolution armée, mais autre chose que des piques-niques gentillets, ouais, ça se pourrait.

        Quant aux repas véganes ou non, sincèrement, je m’en fous. En général, tout ce que je demande à un repas, c’est de me remplir le ventre, de préférence en étant savoureux. Je ne cherche à discréditer personne mais à souligner que s’inquiéter du contenu de ce qu’on mange et en débattre des heures alors qu’on veut des changements politiques, ben c’est pas hyper pertinent. C’est tout.

      • blablabla moins cher et plus sain:

        c’est vrai que l’ecoli dans les pousses de soja allemande ct top….
        Accessoirement, il y a bien plus d’intoxication alimentaire avec des legumes mal lavees qu’avec de la viande.
        Pour la simple et bone raison qu’avec la viande…ben on fait gaffe….

        quand a moins cher….va bouffer de l’herbe dans la montagne…ou bouffer un mouton hein.
        Bah oui, la viande, ca peut se faire a des endroit ou tu pourrais rien faire pousser pour bouffer.

        Cretin.

      • Alors, Stéphane, j’insiste mais mon propos c’est qu’on s’en tape de ce qu’ils mangent. Viande, pas viande, végane, blablabla, pour le coup je rejoins céki sur ce point : chacun amène son truc, ou va à la soupe populaire visiblement, où certains plats sont sans viande, et puis alors ? Ce qui me dérange, c’est justement d’en parler longuement quand on cherche à débattre de politique plus générale. Plus largement, c’est cette propension à multiplier les sujets de débats annexes qui me gêne, et qui me pousse à ne rien attendre de ce mouvement. Du coup, si l’objectif c’est « modifier les décisions politiques actuelles et surtout économiquement » (je suis d’accord pour dire qu’elles sont mauvaises), aller dire que les abattoirs c’est vilain, regardez ma vidéo qui le prouve, c’est tout aussi con que d’aller cracher sur le soja. Ou parler des heures du statut des trans. Attention : je ne nie pas l’existence de la transphobie. Simplement, pour être efficace, il ne faut pas s’éparpiller. Défendre les droits des femmes, des gays, des personnes trans est certes tout à fait légitime, mais ce serait plus efficace de le faire au sein d’associations féministes, LGBT, gay-friendly, pro-transgenres, bref au combat bien défini, non ? Plutôt qu’un grand bordel sur tout et rien ?

  16. Waw. Je dois être une grosse naïve ou alors beaucoup d’entre vous ont viré vieux cons avec l’âge, non? J’admets que je vois ça de loin, ne vivant pas en France, et que je suis mal informée sur la question (mais certains qui critiquent ici n’ont pas l’air de l’être plus). C’est peut-être pas efficace, il y a peut-être des dérives, mais moi, que des jeunes rêvent encore à un monde meilleur et aient envie de le dire haut et fort au lieu de se contenter de se plaindre dans le métro avant d’aller voter toujours pour les mêmes débiles (voire de s’abstenir ou pire, de voter extrême-droite), ben ça m’émeut. C’est peut-être parce que je bosse avec des jeunes et que j’en vois tellement que la société a déjà bien muselés dans un petit confort précaire et/ou que la politique a déjà blasés en leur faisant croire que ça ne sert à rien de se battre parce que rien ne changera jamais. Du coup, quand j’en vois qui se bougent le cul, et il y en a,j’applaudis.

    Le Français est peut-être le plus gros râleur de la planète, mais quand qqun essaie, maladroitement peut-être mais soit, de faire bouger les choses, ça l’emmerde.
    Vous êtes 100% satisfaits de la société française telle qu’elle est? Si pas, vous faites quoi pour la changer, vous, exactement?

    • La croissance étant en berne, je la relance modestement en me substantant à la 8-6 susnommée.

      • Oui mais cela fera gagner des sous au médecins et infirmièresL L’argent circule, donc c’est rebon pour l’économie, à défaut d’être bon pour mon foie.

    • Je pense effectivement que j’ai viré vieux con le jour où j’ai vu ma 1ere fiche de paie et que je me demandais pourquoi je m’étais levé tous ces jours là pour toucher ça ! Rêver à un monde meilleur on le fait tous mais pas pour les mêmes raisons après obliger le monde à le savoir…pourquoi pas ? Ils se bougent le cul ? Non pas du tout, rester au même endroit et y apporter des nuisances (car il faut l’admettre, regardez l’état des lieux et entendez les commerçants) ne changent strictement rien au monde, à la société donc non ils ne sont pas une force qui change les choses. Juste ce qu’ils paraissent être : des gens incapables de fédérer le mouvement qu’ils ont mis en marche mais qui les dépasse aujourd’hui.

      • « Je pense effectivement que j’ai viré vieux con le jour où j’ai vu ma 1ere fiche de paie et que je me demandais pourquoi je m’étais levé tous ces jours là pour toucher ça !  » Et donc, comme tous les vieux aigris, tu souhaites maintenant que ça arrive aux plus jeunes que toi. T’es pas content, mais ça ne te convient pas que d’autres n’acceptent pas d’entrer dans le système.
        Ils sont pas capables de fédérer. OK. Bien que ce soit juger rapidement un mouvement fort jeune, mais bon. Faut rien écouter de ce qu’ils disent pour autant? C’est peut-être un mouvement naïf, mais c’est des jeunes, putain. Vous avez oublié comment c’était?

      • Diantre, je m’emporte, je m’emporte, et voilà que je me mets à tutoyer les gens maintenant. Tsk.

      • Allya, jeune effrontée, les vieux cons ont aussi le droit s’exprimer ;)
        et que certains jeunes idéalistes noctambules comprennent bien que la liberté d’expression n’est pas à géométrie variable.

        Bon je vous laisse, il se fait tard et la gentille infirmière à moustache ne va pas tarder à venir me border.

      • « Allya, jeune effrontée, les vieux cons ont aussi le droit s’exprimer ;) »

        Loin de moi l’idée d’empêcher quiconque de s’exprimer, je ne faisais que contre-argumenter. Je m’énerve pas, j’explique :p
        Et hélas, je crains d’avoir quitté la tranche d’âge à laquelle on peut appliquer le qualificatif de « jeune ». Snif.

    • les nuisances de la place de la République : ça me rappelle l’article d’aujourd’hui dans Métro ou Quelques minutes qui était un reportage de fonds sur la brigade de nettoyage de la Place.
      Il ne s’agit pas d’un complot effectivement, mais plutôt d’une tactique habituelle dans les gouvernements : demander à une certaine presse de ne pas donner trop d’importance à ce qu’ils considèrent comme une petite récréation du misérable peuple ; faudrait pas trop que ça s’ébruite parce que oui à une gouvernance européenne mais non à une révolution européenne.

      « Misérable peuple! » : c’est un peu un trait de caractères qui se dégage des commentateurs de ce blog. Une écriture cynique attire un public cynique et si l’écriture l’est au second degré, le commentateur peut éventuellement l’être aussi, mais pas sûr.

      La liberté d’expression n’est pas à géométrie variable, il faut respecter ceux qui prennent la parole et proclame la mort à ces chiens d’islamistes ou tout autre connerie que l’on entend en permanence ; ça me vrille les nerfs comme ces formules-là « faut que je voye », « faut que je soye », c’est horrible, je comprends ce que la personne dit mais je trouve ça abominable, douloureux même. Le panneau « liberté d’expression » n’exclut pas que le propos est con et qu’il ne sert à rien de l’entendre ; quand ma fille parle de pipi caca à table, je lui demande de se taire, éventuellement je me fâche, il n’y a pas là de liberté d’expression à respecter, il y a juste à arrêter de dire des conneries aussi.

      complot c’est le mot que les attachés de communication du gouvernement – la presse – ont trouvé pour discréditer tout phénomène d’organisation tacite. Le Macron banquier de chez Rothschild et le Macron se positionnant comme le type faisant le jeu des banquiers (ben! tiens ça me rappelle Pompidou, ha ben non, je dois pas), ça n’a aucune signification? faire la guerre au moyen-orient pour massacrer les Djiadistes et imposer la démocratie et par ailleurs n’en avoir rien à scouer de la Corée du Nord pourtant autant peuplée de militaires que de paysans mourant de faim, ne fait pas sens ? moins de trois mille décés dans les tours jumelles (en pleine semaine à la rentrée de septembre) et le chaos total au Moyen-Orient depuis lors, n’est pas signifiant. Ben si personne se voile, mais pour faire rigoler dans un commentaire on va dire Complot-crypto-reptilien-maconique-illuminati fomenté par des gôcho-bobo-hypsters et hop! plus rien, plus de sens, plus de crimes organisés, plus d’accords tacites, plus de dommage collatéraux pour servir certains intérêts, toutes ces idées Ridicules. D’ailleurs le mot géopolitique n’a jamais fait référence à un échiquier pour les militaires, les pouvoirs, les économistes, non! ça désigne juste une infographie où l’on voit les tendances politiques des nations, des régions, voilà.

      bref, les nuits debouts du coup ça serait selon vous du vent dans la brise. le peuple est beaucoup trop bovin pour se révolter! hahahaha (rire gras)! donnez lui Juillet et Août pour se disperser et vite! vite! que bouygues ou vivendi organisent des match de foot ainsi la Place de la République redeviendra ce qu’elle était, calme, paisible, tranquille, à peine dérangée par le pipi du chien à sa mémé.

      pfffffffffffffffffffff

      • Dès le mois de juin ça devrait être bon, il y a l’Euro de football. Faut pas déconner, il y a des priorités quand même.

      • Dans tous votre pavez, je n’ai relevé qu’une chose : Pourquoi n’intervenons nous pas en Corée ? Pour deux raisons.
        La première s’appelle l’arme nucléaire.
        La deuxième commence par chi et finit par ne.

      • Chicane ? Ils ont mis une chicane à la frontière, et les chars Leclerc ont le bas de caisse qui racle, du coup l’armée veux pas y aller. C’est vraiment des gros fourbes ces Coréens.

      • Mais si on peut se plaindre, car on peut se réfugier derrière le fameux « Mais moi j’ai pas voté pour eux! » (pas besoin de préciser qu’on n’a pas voté). Comme ça on n’est jamais responsable de rien. C’est très pratique (et dans l’air du temps…)!

      • Vous êtes complètement à côté de la plaque.
        L’abstention est le contraire du dédain, de l’irresponsabilité et de la paresse.
        Le pouvoir, qu’il soit dictatorial, démocratique ou tiré au sort est totalement illégitime.
        Le pouvoir, c’est l’usage de la force. La force est le langage de la barbarie. Or la civilisation est caractérisée par le prédominance de la persuasion sur la force.

        La démocratie est une superstition.

        Voter, c’est criminel.

        Sans oublier qu’ayant voté ou pas, les impôts et les taxes que l’on paie donnent droit à chacun de se plaindre du service extrêmement piètre qui est fourni en échange. Lorsqu’un commerçant ne te donne pas ce pour quoi tu as payé, tu te plains et c’est bien normal. Il n’y a pas de raison que ce soit différent lorsque le gouvernement, la mairie, la préfecture etc. est le fournisseur.

      • « Le pouvoir, c’est l’usage de la force. La force est le langage de la barbarie. Or la civilisation est caractérisée par le prédominance de la persuasion sur la force. »
        Une voiture bon marché c’est rare. Ce qui est rare est cher. Donc une voiture bon marché c’est cher.

        Merci pour votre pub abondante répété ad nauseam dans une dizaine de commentaires, un seul ne suffisait pas. Et merci de nous expliquer que l’inaction c’est courageux et ça va changer les choses avec une réthorique bon marché (qui est donc chère).

      • Coucou Zer, mais alors, comment différencier le pékin qui s’en branle et le mec comme toi qui a tellement de conscience politique qu’il ne vote pas ? Indice : ça commence par « vote » et ça finit par « blanc ».

    • Ah non. J’ai 23 ans et suis tout à fait disposée à me battre pour les causes qui m’importent (contre les discriminations de tous poils et les décisions économiques qui pénalisent la plupart des citoyens, par exemple – loi El Khomri, je crie ton nom). Quand c’est fait efficacement, justement. Protester contre une décision précise ? Aider les personnes discriminées, en donnant une petite somme d’argent, en commentant sous leurs témoignages en ligne pour montrer mon soutien ? Râler après les scénarios indignes sur ce blog ? Oui, oui, et oui. Blablater en boucle sur on ne sait trop quoi avec la conséquence prévisible que rien, parce que les participants voudront aussi aller à la plage cet été, non. On peut être jeune ET idéaliste ET vouloir être efficace. Je regrette. Les posts moqueurs d’un seul site Internet ont fait mille fois plus contre le harcèlement de rue, par exemple, qu’un débat interminable de Nuit Debout. Et je ne parle pas de l’Odieux Connard (encore que) mais de Paye ta Schneck, ou le Projet Crocodile. Pourquoi ? Leurs auteurs avaient une cause définie à défendre avec une stratégie tout aussi définie. Sans bonne stratégie, on ne défend rien. Pour ma part, j’ai acheté la BD Projet Crocodile, mis des « j’aime » sous le site Paye ta Schneck, et surtout partagé leurs articles. De même pour des tas d’autres gens défendant d’autres causes qui m’importent. Mais Nuit Debout, c’est du vent.

      • Oais enfin le projet crocodile, c’est: « tous les hommes sont des prédateurs sexuels sauf s’ils viennent t’aider ». N’ayant eu l’occasion de sauver héroiquement personne au long de mes années (je vis pas dans le bon comics), je suis un crocodile. Merci pour cette discrimination si parfaitement fondée: projet « paranoia et insulte gratuite de masse à 50% de l’humanité » aurait été un titre plus approprié.

  17. « Que l’on soit d’accord ou non avec les idées et méthodes de la foule »

    La « Foule » ?????

    Je sais bien que «Le pluriel ne vaut rien à l’homme et sitôt qu’on. Est plus de quatre on est une bande» (de quoi ?)

    Mais de là à parler de « foule », il y a une marge, non ?

  18. Cher Julien,

    Vous m’avez surpris : un superbe diaporama, comme vous nous en régalez souvent, avec guère plus de 5 vignettes cette fois ?!
    Je n’ose croire qu’il faille y voir un rapport avec la profondeur et la richesse de cette expérience démocratique ? Ah, si ?

    Avec tout mon odieux respect,
    Un carolomacérien qui ne vous hait point.

    • Bondla c’que je kiffe les appellations d’habitants, ça claque, le nom est la seconde difference que l’on fait entre les individus, juste après le sexe (question de priorités), ce que l’homme veut avant tout, y compris dans l’unité (appellation d’un groupe de gens de gens) c’est la différence, et pour les traditionnalistes la différence est aussi ce que l’on cherche dans le sexe d’ailleurs, à moins de chercher quelque chose de…différent.
      M’en fiche que des idiots, naïfs, fachos…prennent la parole, parce qu’ils disent autre chose que moi, et m’aide à construire une opinion personnelle et donc différente.
      L’idiotie n’est pas dire des aneries, c’est les répeter.

  19. Je propose comme thème de la prochaine AG :
     » Expliquer le principe du Blog de l’Odieux Connard à ceux qui le prennent au premier degré, y compris
    dans les commentaires ».

    Et surtout on laisse entrer tout le monde.

      • C’est wordpress qui fait ça. Faut pas lui en vouloir, c’est un petit rebelle qui refuse les conventions crypto-fascistes de notre vieux monde de cons.

    • Ahhhhhhhhhhhh! tu veux dire que ton commentaire précédent c’était de l’ironie…
      Alors du coup c’est à moi de te préciser un truc: l’ironie ça doit être fait de façon compréhensible par tes interlocuteurs. Soit avec un ton particulier (ce qui est difficilement possible à l’écrit), soit avec des hyperboles très exagérées, soit en ayant des interlocuteurs qui nous connaissent et savent quand on fait de l’ironie, etc.
      Donc du coup sur ce coup la, tu t’es très clairement fait dessus. J’imagine que tu te contient dans une couche du coup.
      Sinon l’ironie pour l’ironie, c’est ok, mais quand c’est drôle c’est mieux.
      Voila voila, tu devrais t’inspirer de grands maitres de l’ironie comme Desproges, pour essayer de comprendre les subtilités du truc. Mais pas la peine de rejeter sur ton public tes échecs de communication: si personne ne comprend que tu fait du second degré c’est que tu t’es raté tout bien comme il faut, pas que les autres sont tous des abrutis.

  20. Un article signé Roger André-Petit semble montrer qu’il y a une véritable logique pas du tout dans le genre discussion open et sympathique non violence….. Un certain économiste, M. LORDON, expose et semble être écouter sur la philosophie et le véritable objectif de ce mouvement. Je cautionne pas l’ensemble de cet article, mais il semble que ce soit moins le bronx qu’il n’y paraît, que des choses réellement objectives sont attendues par ceux qui chapeautent ce mouvement.

    • Je suis moyennement d’accord… J’aime beaucoup Frédéric Lordon, je le trouve clair et sensé, et plutôt ouvert au débat. Je conseille à tous de lire ses livres, de regarder ses diverses interventions à la télévision. Vraiment. Mais son opinion sur Nuit Debout…c’est un peu un vœu pieux. Les débats sont pollués par des gens qui digressent sans fin. Je trouve ça vraiment dommage, d’ailleurs. Intriguée par cet article, j’y suis allée, et c’est globalement le bordel. Chacun vient prêcher pour sa paroisse, c’est mal organisé et même si j’ai beaucoup de sympathie pour les organisateurs, ils gèrent très mal l’afflux de gens – de bonne volonté, hein, c’est pas le problème.

  21. J’ai discuté de l’épisode « Finkie » avec un membre de Nuit Debout. Il me disait que ses thèses étaient immondes, d’où son éviction. De là j’ai dit admettons. Mais alors, dans ce cas, puisque ses idées sont nauséabondes, elles devraient êtres faciles à démonter par l’argumentation. Et, miracle, Nuit Debout est composée de débatteurs, le tout filmé par d’innombrables smartphones ! L’occasion rêvée de démonter enfin le grisonnant personnage.

    Ben non. Pour mon interlocuteur, tous ceux qui ont ce genre d’idées sont perdus. Là encore admettons. J’ai essayé de pousser le raisonnement jusqu’au bout. Comment ferez-vous aux élections, alors qu’on risque fort d’avoir un Juppé-LePen au second tour et que vous ne tentez pas de les raisonner ?

    « De toute façon, la solution ne viendra pas de la majorité. Ce seront des petits groupes comme nous qui changeront les choses, et qu’on accusera sans doute de terrorisme ».

    Voilà, on y vient à la Bastille. On se demande au final pourquoi ils se perdent en discussions et en AG.

    Finalement, leur souci, ça risque d’être la police et l’armée, constituée à plus de 50-60% d’électeurs du FN. Une bien triste fin, s’ils veulent recourir à la force.

    • Concernant Finkelkrault, le problème n’est même pas la selon moi. Le gars a parfaitement le droit de venir place de la République, qui n’appartient pas a Nuit Debout.

    • Eh oui Holy 31, le mot nauséabond, c’est nation. 27 reich en europe çà aura de la gueule et çà vient …..contre toutes ces minorités stipendiés pour les fragmenter, lgbt, no border, drugs, communautarismes, trucs sans frontières, etc, etc tout çà sous le regard bienveillant du CRIF qui les commanditent.

  22. Ainsi l’homme se dressa, de tout son corps, de toute sa hauteur, et il observa.

    Jusqu’ici, son corps reposait, inerte, ses doigts cliquetant dans le vide, jouant une partition imaginaire aux sons discordants, le visage las, les yeux vitreux. Sa bouche entrouverte laissait de temps à autre échapper un grognement attendu, un de ces grognements heureux mais ennuyé, qui à présent fatigué de lui-même ne se fait plus entendre que comme un écho de plus en plus maigre . Il y avait quelque chose de poussiéreux dans cette stature craquelée , quelque chose de vieux et d’ancien et d’abandonné, quelque chose qui aurait autrefois eu une certaine vigueur, et qui a présent se tenait là, immobile, inconsistant, un mauvais rêve s’effaçant loin dans une nuit déjà morte .

    Mais il s’était redressé! Ses membres s’étaient dépliés, un à un, ses muscles tendus, et alors, son corps, son corps indécis avait finalement fait le geste, et il était là, debout, revenu à la vie, tout brillant du sang qui battait dans ses joues ravies, avec la respiration brûlante de la victoire tendrement arrachée ! Et il regardait, ô Dieu qu’il regardait ! Avec des yeux à la voracité inégalable, tendus vers le spectacle qu’ils devinaient enfin, ce spectacle qu’ils avaient tant attendus et qu’ils pouvaient enfin contempler . Et ses oreilles écoutaient les sons qui leurs parvenaient avec appétit et joie . Et tout son corps sentait tout autour de lui, cherchant ce qu’il avait pressentit, cherchant ce qui l’avait éveillé dans sa mission bienveillante, cherchant avec heur et bonté pour répandre sa lumière magnifique. Et il y avait là quelque chose du mouvement pur, du mouvement parfait, l’élévation interrompue du progrès.

    Et il trouva. Là, tout là-bas! C’était là-bas, il s’en apercevait maintenant! Le crime avait lieu ! L’horreur se propageait ! Diable! Mais l’homme n’éprouvait aucune crainte. N’écoutant que son courage, son poing juste se serra, et il aborda alors l’expression la plus résolue et la plus vaillante que l’on eût jamais vue.

    Et, sa bouche, sa bouche enfin revigorée, et alors, tout ceci, tout ce qu’il avait vu, ces choses incroyables, et tout ce qu’il avait fait pour regarder ; ses efforts, enfin, cela était passé dans son âme et son esprit, et alors, enfin, les mots délicats, fruits des réflexions incroyables qui lui étaient parvenues en quelques secondes , naquirent au bord de ses lèvres héroïques :

    – Qu’ouïes-je ? Que vois-je? transexuels qui font des trucs genre vivre? Des femmes qui veulent pas se faire agresser? Et en plus ils veulent se rassembler pour discuter sans MOI? Alors que MOI j’ai ENVIE de discuter avec eux ? Putain mais quels nazis elle est où la liberté ???? Ma liberté d’EXPRESSION ! Ah! Oh! Uh ! Hm !

    Le choc de l’injustice transperça son pauvre corps frémissant! Oh! Le voilà offensé, tiraillé par la la rage et la haine qui l’habitent à présent, tant le coup porté à été dur. Quelle offense en effet ! Des larmes frénétiques coulèrent alors de son visage héroïque et se rassemblèrent à ses pieds où elles se mélangèrent avec les peaux sèches qui avaient l’audace de s’y attarder. Après quoi, il s’en détourna, drapé dans sa fureur, non sans avoir lâché un dernier cri indigné.

    Et c’est ainsi, de ce bouillon chaleureux laissé là, que naquit ce merveilleux article. L’on raconte que depuis, il veille sur les vaillants Charlie, et autres Jean-Marie, sur les cœurs desquels il fera toujours briller sa chaleureuse lueur pleine de justice et de courage.

  23. Nuit Debout est le pire de ce qui peut se faute en temps que rassemblement de gauche. Au début, il voulait rassembler le maximum de personnes de leur bords politique (le mouvement n’a jamais prévu de rassembler des hommes de tout bords, ce qui en toute objectivité n’est pas un mal pour garder un minimum de cohérences). Maintenant qu’ils sont assez nombreux et qu’ils ont l’attention des médias, il cherche a s’organiser pour devenir une véritable force de nuisance. Comme l’a si bien dit Frédéric Lordon, le mouvement ne cherche pas a discuter mais au contraire a s’imposer en déclenchant , n’ayons pas peur des mots une révolution. On peut se demander: de quel droit ces gens, qui en toute objectivité ne représente pas la majorité des français , se permettent ils de vouloir changer la société par la force ?

    Cette légitimité, il la trouve dans la.pensée marxiste. Selon Marx, il n’existe guère, avec bien sur toutes les nuances qui peuvent exister, que deux modes de pensée: celui de la bourgeoisie (appelé aujourd’hui néolibéralisme) et celui qui lui est opposé (qui se différencie selon la nuance: communisme, trotskyste.. ). Si vos opinions sont majoritairement axés vers le premier mode de pensée, vous étés soit un membre de la bourgeoisie, soit vendu a elle, soit manipulé par elle et vous n’avez donc aucune légitimité a parler: au mieux on peut espérer vous faire basculer du côté lumineux de la Force. En aucun cas il n’est possible que, en ayant compare les idées des deux camps, vous ayez été plus en accord avec les idées plutôt de droite sans que personne ne vous ait manipule. Du cote des idées opposés a la première catégorie, vous avez des idées qui, de l’opinion de ceux qui les ont, sont bien plus légitimes, car elles sont celles des opprimés. Et dans le cas des personnes qui ont ces idées mais qui ne sont pas opprimés, ce sont carrément de véritables héros qui ont réussi a dépasser les déterminismes sociaux de leurs classes d’origine pour rejoindre la cause légitime du peuple. Les gens de gauche n’ont donc pas a discuter avec les autres car seuls leurs idées sont légitimes.

    A noté qu’il existe une troisième catégorie d’idées: celle qui ne vont pas vraiment dans le sens du grand capital mais qui est en contradiction flagrante avec les idées des opprimés (donc les idées de gauche- suivez un peu). Cette catégorie sera pudiquement appelé « nauséabonde ».

    • En résumé tu nous dit:
      Je présuppose que les gens de nuit debout pensent comme ça:
      Gens pas de nuit debout = bourgeois = méchants pour nuit debout
      Ce qui te permet d’amener ta conclusion:
      Gens de nuit debout = Marxiste = vrais méchants pour le monde

      T’as pas l’impression d’être aussi manichéen et débile que les moulins à vents que t’as créé dans ton présupposé ?

      Sachant qu’en plus c’est simpliste, réducteur et basé sur ton illumination intérieure(y’a la lumière à tous les étages?), on peux dire: politiquement incorrect peut-être, intellectuellement biaisé c’est sûr.

    • « En aucun cas il n’est possible que, en ayant compare les idées des deux camps, vous ayez été plus en accord avec les idées plutôt de droite sans que personne ne vous ait manipule. »
      Si si, il y a la possibilité d’être vendu. Tu le dis dans la phrase précédente, suis un peu….

    • Heu… Non.
      L’analyse de Marx est une analyse de dialectique des classes. C’est une pensée de l’analyse dialectique de l’Histoire dans le suites d’Hegel… Mais avec un matérialisme qui supplante l’idéalisme. Mode oblige.
      Bref, rien à voir avec une appréciation connotative de la pensée. Elle viendra ensuite.

    • Ouais. Alors, Le Marsouin, en fait ce que beaucoup – dont ce vénéré Connard, dont moi – critiquent chez Nuit Debout, c’est que c’est le bordel, notamment au niveau des opinions des participants. Jean-Germaine vient dire qu’il faut être végane quand Louise-Christophe râle parce que les transgenres sont mal représentés. Je caricature mais pas tant que ça. Du coup d’où vous en tirez un mouvement marxiste ? De gauche d’accord, la gauche c’est vaste (regardez au gouvernement, c’est la gauche de droite), mais marxiste et uni ? Hm.

  24. Odieux, j’ai bien ri. Mais quand même, quand on pense que vous auriez persiflé de la même façons sur les clubs révolutionnaires… ça donne de l’espoir !

  25. Cher Odieux,
    disez-moi, seriez-vous adepte de la flèche verticale ? On tire et on voit où ça retombe.
    Et là ça tombe comme à Stalingrad…
    Joli coup !

    • *dites

      Désolé. je sais n’être pas nécessairement le mieux placé pour cela, mais c’est plus fort que moi.

      • *trou d’uc
        Ta suffisance est assez incroyable, et même pas comique. Enfin, je trouve.

      • Je sais que c’est très agaçant, excuse-moi…
        C’est l’odieuse récurrence de cette faute qui me vrille le cerveau. Cas désespéré.

      • Robert, triple andouille, AAA (mais me permettrez-vous de vous appeler Robert ?)
        Voui z’avez raison, mais c’était fait z’exceprès…
        J’ai bien aimé votre néologisme-mot-valise « verbillage ».
        Belle trouvaille.
        Migoel.

  26. Et dire qu’il serait si simple « d’arranger » le monde hyper rapidement…… Suffit juste d’une chose, faire appliquer les lois….. Trop de gens ont l’impression que tout va mal alors que notre législation (certes trop lourdingue dans certains domaines) permet déjà de résoudre pas mal de choses….. le seul problème réside dans la volonté et parfois la possibilmité de la faire appliquer…… Imaginer un monde où tout le monde paierait ce qu’il doit, respecte les règles du jeu communes…. ça couperait l’herbe à tellement de ressentiments et à sa cohorte de conneries que cela charrie derrière soi.
    Si tout le monde a le sentiment qu’il ne se fait pas carotter par les puissants et ceux qui sont censés faire appliquer les règles du jeu, tu peux te dire que tu n’es pas le dindon de la farce…. et ça, ça change beaucoup de choses à tout point de vue dans la société.

    Un gogo qui pense qu’on est vraiment pas mal dans notre pays, malgré tout.

  27. Excellent. Merci à Les Moutons Enragés pour la découverte.
    Quant à la ND… au début je trouvais ça magnifique, et puis… Sylvain Baron qui se fait virer, certains orga et Lordon qui prônent de virer ceux qui ne sont pas de gauche, la commission « Accueil et Sérénité »…
    Bref. Ils doivent bien se marrer là haut. Si c’était pas le cas, ça ferait longtemps qu’on aurait invoqué l’Etat d’Urgence et viré ces rebelles aux oeillères ( dsl… ça mfait chier de dire ça mais bon… ça mfait même penser à l’épisode de South Park : Crève Hippie Crève… ).
    A bas le Capitalisme !!! Mais virons ceux qui offrent des critiques pertinentes de ce système. Faut pas déconner avec les fachos qui veulent sortir de l’UE.

    • Amen. Je l’aime bien Lordon, mais ça, ça m’a fait grincer des dents. Si les gens de gauche avaient tous pris la peine de démonter patiemment les arguments du FN et associés, on n’aurait pas une Marine pressentie au deuxième tour des prochaines présidentielles. Pourtant, pour avoir testé, discuter avec des pro-FN n’est pas si casse-gueule. Beaucoup en ont juste ras-le-bol d’un peu tout et sont crédules face au JT de TF1. C’est pas des monstres. Et je parle en tant que fille d’immigrée, de gauche (la vraie gauche, pas le PS). Vraiment, à part si vous êtes en face d’un type l’air mauvais, crâne rasé, croix gammée tatouée sur le torse et batte de base-ball à la main : discutez. Sans mélanger végane, droits des trans et revenu universel.

      • Ah enfin la vraie gauche….faut être fille d’immigré(e) pour encore croire au cinéma marxiste. Les 1ers se servent des derniers, ce n’est pas dit comme çà dans la bible mais les bibliothèques sont remplis à ras le bol de leur pilpoul.
        Renseignez vous sur ce dernier mot !
        GPS: venez à l’UPR, pépère.

  28. Tout ce qui est rare n’est pas cher, tout ce qui est cher n’est pas rare. Évitons les sophismes de lycéen tombant à plat dans un bruit mouillé.

    En ce qui concerne l’explication, tout est sur le site, je n’oserai redonner ad nauseam le lien.
    Et si lire autre chose que des blogs ne vous fait pas peur, je vous suggère Gustave de Molinari et Frédéric Bastiat.
    Si par miracle vous lisez l’anglais, alors il faut absolument lire Lysander Spooner, Murray Rothbard et Henri Hazlitt.

    En attendant, bon vote et bonnes élections ! Car bien entendu, voter, c’est agir… Hilarant.
    J’ai pas le temps, j’ai une entreprise à faire tourner. Entreprendre, c’est agir.

    « Vote blanc »
    Sûrement pas. Voter blanc, c’est rendre légitime la notion d’élection, i.e. de force publique. Le vote blanc signale simplement que les candidats du jour ne conviennent pas.
    C’est la notion complète d’élections, de démocratie, de pouvoir (celui du monopole de l’initiation de la force sur un territoire donné) qui est récusé par l’abstention.
    Zérocratie !

  29. Cher Odieux vous avez fait plus fort que Captain America Civil War! Vous avez réussi à scinder en deux vos adorateurs zélés: ceux qui trouvent que nuit debout c’est de la bouse et ceux qui se demandent s’il faut vraiment avoir un avis sur nuit debout pour faire dans le coup. Bravo!

    • Oui…merci patron ! Ce n’était qu’un vieux film de gauchiasse de + en + rageur qui se le joue en boucle !

  30. Aujourd’hui, petit tag qui m’a bien fait rire, au sein de ma ville rose :

    « Ni loi, ni travail »

  31. Pingback: Si la nuit debout avait existé en 1789 … – Le blog d'André·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s