La patience, Lyon et la suite

2016 a commencé.

Alors qu’une partie d’entre vous digère encore ses excès des semaines passées et que d’autres sont occupés à stranguler leurs collègues qui n’hésitent pas à faire des rimes merveilleuses avec « 2016, année de… » suivi d’une légèreté digne d’un camionneur bourré, votre serviteur, lui, ne chôme pas. Puisque les vacances, c’est connu, c’est complètement has-been, et que du coup, la reprise aussi. Nous commencerons donc l’année tranquillement avec quelques annonces :

Déjà, le prochain article va venir, pas d’inquiétude, mais il faut lui laisser un peu de temps. Et puis bon, hein, bossez un peu pour la reprise, au lieu de glander sur des blogs, ah mais ! On vous connaît, sacripants.

Ensuite, il me faut m’adresser aux fiers Lyonnais. Puisqu’ayant été privés de dédicace lorsque leur tour était venu, une nouvelle date a été arrêtée. Et ça tombe bien, elle arrive vite ! Du coup, ce post est un excellent prétexte pour la sortir, hop. Ce sera donc le samedi 23 janvier 2016 à 16 heures à la librairie Decitre, centre Confluence, rez-de-chaussée (et non à la gare Part-Dieu, hein, je le dis parce que je sais que certains vont se planter et reprendre le précédent lieu).

Et il y aura une aventure belge (et d’autres, d’ailleurs), aussi, mais j’y reviendrai, point trop n’en faut, votre digestion, tout ça.

Bon, je n’avais pas du boulot, moi ?

28 réponses à “La patience, Lyon et la suite

  1. « Une aventure belge »!? J’aurais aimé que cet article comporte quelques lignes de plus pour le coup

  2. Et les estrangers alors ?? Jolines, vaya xenófobos los franceses :(( Bouhhhh !! (bon, alors, le Bouhh ici est l’onomatopée du pleur, pasque bon, je ne voudrais pas que ce soit mal interpreté. Suis allegique aux pelles et assez claustrophobe…)

    • Deux options : soit il faudra attendre qu’on me traduise en Estrangie, soit il faudra m’inviter pour les vacances (ou me trouver de riches larrons prêts à employer mes sombres services, la corruption, ça marche magnifiquement bien sur moi).

  3. « Une aventure belge » ?! L’OC en Belgique ?! Sachez, cher Odieux, que vous venez d’illuminer la journée d’une étudiante déprimée par ses examens !

    • Et voilà, on se donne du mal pour les déprimer, et vous foutez en l’air tout le boulot! Gâche-métier!

  4. Je n’ai pas l’intention de venir mais il me semble que l’heure n’a pas été précisée. Je sais que vos fans viendront camper la veille devant le magasin tels de vulgaires fans de Star Wars à une avant première, mais tout de même cette information pourrait être utile.

  5. Concernant les jeux de mots avec 2016, on est plutôt tranquille cette année, nombreux fauteurs de trouble sont passés de vie à trépas il y a 3 ans pour cette même raison d’ailleurs.
    D’autres se sont suicidés l’année suivante ne trouvant pas de rime adaptée.

  6. j’aimerais bien me suicider , si la mort n’était pas si longue ; aller voir de l’autre côté s’il y a de quoi en faire un monde ….
    je croyais que c’était un club , ici ! pas une toile d’araignée !
    allez ! ciao … bzzzzzzzz

  7. Attention aux aventures belges. Depuis la partouze entre policières et militaires, c’est devenu tendu en Belgique.

  8. Bonne année à tous et à toutes, surtout à toi ma jolie Emilie,
    et concernant les jeux de mots, le Sieur Boulet a frappé fort en invitant sur son blog un Grand Ancien:

    http://www.bouletcorp.com/

    Sûrement la plus indicible de ses notes.
    En attendant la vôtre, cher camarade O.C.

  9. Ah bin quand même j’ai failli trouver le temps long en attendant les bons vœux de sa seigneurie Odieux! Une séance dédicace outre-Quiévrain? Ayyention à certaines boissons locales, même certains Belges ne s’y aventurent pas…

  10. Mr Connard, cette séance est-elle réservée uniquement aux dédicaces, ou peut-on venir simplement dans le but de vous voir et de vous poser des questions ? Merci de votre réponse.

  11. Et puisque je n’ai rien d’autre à fait, je glande sur le blog en attendant impatiemment la suite des aventures ! Vivement les prochaines bouses hollywoodiennes pour que sa seigneurie O.C nous vende du rêve une fois de plus.

  12. Bonjour cher Connard,

    Auriez-vous prévu, dans votre agenda de ministre de traiter, autrement que par un immense mépris, la bouse Tarantinesque ?
    Je serais de vous lire sur ce monument de présomption et de maniérisme !
    Bien à vous,

    • Le dernier Tarantino est un chef d’œuvre, bourré d’humour, de sous-textes analytiques sur le système judiciaire américain et une réflexion intelligente et sincère sur la justice personnelle.
      Que tu n’es pas l’intelligence de lire entre les lignes, soit. Mais n’insulte pas une œuvre que tu n’es pas en âge d’appréhender.
      Je mets d’ailleurs dans le même sac la plupart des critiques professionnelles qui n’ont rien compris comme d’habitude, trop aveuglées par leur culture pour déceler le renouveau d’un art.
      Que le connard vienne attaquer le film, je me ferai un plaisir de démonter ses arguments techniques par ce qu’est l’essence même du cinéma : l’émotion.

      • Et quel âge faut il avoir pour appréhender la différence entre les verbes être et avoir? Tss mon pauvre Gloubi, j’attendais mieux de votre illustre personne. Vous vous tirez des balles dans le pied maintenant, en imitant l’écriture d’un adolescent sur facebook? Et puis ça manque d’insultes aussi… Serait ce encore un usurpateur?

  13. Cher monsieur Connard.

    Ce fut un vrai plaisir d’enfin vous rencontrer après tant d’années à vous suivre jusque dans les caves les plus humides (la prochaine fois je prendrai des boules quies, les cris d’enfant m’irritent).
    Je ne tenais qu’à vous remercier pour votre « aimable » dédicace, vous qui avez si bien cerné le metier de webdesigner sans autre artifice.

    Au plaisir de vous lire rapidement (en plus du bouquin, j’entends).

    La bise à Diego.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s