Les résultats du concours.

Pour ceux qui auraient loupé la chose, le 12 août dernier était lancé le concours « Bosse, feignasse, et gagne un livre dédicacé« .

Pour rappel, les règles officielles étaient les suivantes :

  • Il fallait produire une image résumant l’esprit du blog.
  • Cinq candidatures retenues par mes soins gagnaient un exemplaire d’un certain livre dédicacé (le mien, c’est fou ça)
  • Les autres candidatures recevaient mon respect, ce que nombre de malheureux n’ont jamais obtenu
  • Les non-candidats recevaient la visite de commandos de marine pour leur apprendre à ignorer ma personne

Les règles officieuses étaient :

  • Je suis complètement corruptible, mais quand même moins que la FIFA (je reste humain)
  • Je suis terriblement subjectif, et en plus, de mauvaise foi pour ceux qui auraient oublié, inutile de vous plaindre

Mais il n’empêche : il est temps de présenter les œuvres des gagnants, et ce sans ordre spécifique. Égalité républicaine, tout ça. Ou un truc du genre ? Bref !

Du sieur Jonatan, une splendide représentation de mon salon et de mes longues soirées au coin du feu en compagnie d’un cigare et d’un alcool de bon aloi.

concours oc [1600x1200]

De dame Lucile, une oeuvre basée autour de l’accessoire mythique du maître des lieux : sa cravate rouge. Et son sourire de pervers-psychopathe.

fascinant, continuez

Candidature en équipe : Aline et Yoann. Pourquoi s’enquiquiner à faire du dessin et autres quand il suffit de quelques legos pour résumer la folle ambiance de mon salon ?

Legodieux

De dame Sarielle, un guide complet sur mes techniques à faire passer Art de Séduire pour une bande de rigol… ah, attendez, on me dit que c’est déjà le cas.

Comment réussir son rendez-vous.

Du Sieur Ben, enfin, un hommage au cinéma noir au sein duquel on peut apercevoir le célèbre Spoil-Signal, aussi appelé « pollution lumineuse » par les mécréants.

Ballade champetre2

Voilà pour les vainqueurs ! Qui devraient donc recevoir leur récompense prochainement.

J’entends déjà la foule des mécontents (non parce que mine de rien, vous avez été fort nombreux à enfoncer les portes de ma boîte mail) s’insurger que leurs œuvres ne soient pas ici. Calmez vos ardeurs et posez vos mousquets, car de mon côté, j’ai pris grand soin de chaque classieuse image, et chacune d’entre elle a désormais sa place dans les collections à mon honneur au sein de mon repaire. Par ailleurs, si certains ou certaines n’ayant pas eu leur place ici veulent m’envoyer un petit message pour m’y autoriser, je me ferai une joie de publier d’autres candidatures, ici ou là, sur le Facebook ou le Twitter de ce blog pour rappeler une chose essentielle : mon lectorat a du talent.

J’en profite pour avertir tout de suite : avec la reprise de la tournée des dédicaces, il y aura quelques posts consacrés à ces futurs rendez-vous sur le blog, entre deux articles plus conséquents. Mais histoire que vous ayez déjà un petit aperçu, outre Paris qui arrive très vite, je passerai à Lille, à Nancy, à Bordeaux, au Carré Sénart, et même à Genève, où j’irai partager des jacuzzi de biftons avec les peuplades locales.

Plus de détails prochainement, donc.

Mais avant de me dire « Haaan, et vous passez quand chez moi ? » n’oubliez pas cette règle : c’est à vos libraires qu’il faut poser la question.

Car comme le dit le proverbe : « Le mal ne peut entrer que s’il y est invité ».

Sur ce, code vert, Diego : dis aux commandos de marine de lancer les moteurs.

160 réponses à “Les résultats du concours.

      • En fait je crois que c’est le tien que je préfère artistiquement parlant. Ce n’est peut être pas le plus pertinent en effet par rapport aux consignes, mais c’est une vraie prise de risque de se concentrer sur un seul objet (en plus du sourire qui est très réussi… joli coup de crayon, chapeau!). J’aime bien le dernier aussi.

  1. 1er commentaire! Quel honneur! Le premier dessin est magnifique. Je me délecte de ces articles en attendant votre venue à Paris cher Odieux. Sur ce je vous dit à bientôt.

  2. Mon cher ami, je me permets de vous signaler que l’emploi du terme « conséquent » dans votre phrase (« J’en profite pour avertir tout de suite : avec la reprise de la tournée des dédicaces, il y aura quelques posts consacrés à ces futurs rendez-vous sur le blog, entre deux articles plus conséquents. « ) est le fait d’un usage abusif. j’en veux pour preuve cet article de l’Académie Française : http://www.academie-francaise.fr/consequent
    Si je me permets cette remarque, c’est parce que je connais votre attachement à la langue (sans mauvais jeu de mots) et qu’il est toujours un plaisir de vous lire.

      • Le taux de plaisir que nous en avons est plus conséquent effectivement, car plus les articles sont longs, plus ils sont délectables, mais l’on ne peut dire qu’ils soient conséquent en eux-mêmes. Vous soulevez un point intéressant, mais qui ne souffre pas la syntaxe et l’orthographe.

      • J’en conviens. Cela dit, il est fréquent qu’un terme finisse par dériver de sa définition originale au bout d’un laps de temps important pour en acquérir une seconde, par la volonté populaire. Et dans ces cas, il n’est pas rare que l’Académie elle-même l’accepte officiellement, si le terme est ainsi utilisé depuis longtemps et de manière, oserai-je dire, conséquente ?

        Je sais qu’il y a plein d’exemples, mais là, pauvre de moi, impossible d’en trouver un seul… Je vais me remettre au travail, et peut-être que ça me reviendra…

  3. Le dernier est extraordinaire !
    Que de créativité. J’espère que vous pourrez en publier sur la page, cher Odieux, il doit y avoir de sacrées perles !

  4. Cher Connard, quand on veut se donner les moyens de donner l’illusion de savoir écrire français, il serait de bon goût de respecter la graphie traditionnelle ou tout du moins celle qui est la plus appropriée.

    Contrairement à Inglorious Bitch, je suis plus que perplexe devant la médiocrité de vos critiques se bornant à compter le nombre de cailloux présent d’un plan à l’autre, OUI, je sais, c’est un exercice passionnant et oh combien utile pour juger un film avec votre pathétique et ridicule habitude d’utiliser le terme « Spoiler » (et ça veut parler français ??)

    J’aime votre capacité à vous substituer au réalisateur, A SAVOIR, comment et pourquoi fonctionne son univers … Félicitations.

    Je reste assez interloqué devant votre manque flagrant de culture au niveau de certaines de vos saillies qui en deviennent pathétiques, un peu de culture ou de recherche serait utile.

    Bien entendu, tout cela est inatteignable par la bande d’abrutis qui se revendiquent de votre « univers ».

    Je ne vois pas en quoi vos écrits seraient si intéressants, à part, certes, une certaine manie à reproduire ceux de Maître EOLAS, avec vos dialogues aussi ridicules qu’inutiles.

    Pour conclure, j’espère que vous trouverez un poste un de ces jours dans le cinéma où vous allez pouvoir compter le nombre de lances qui tuent une voiture d’un plan à l’autre, le nombre de cailloux et toutes les autres merdes qui vous intéressent tant.

    J’ai des tas de potes qui adorent ce que vous faites, cela reste pourtant de la diarrhée et ils croient connaître le cinéma en vous lisant !

    Bisous

    PS : Je suis impatient de lire certaines de vos critiques sur le cinéma Japonais, Indonésien ou Coréen ou peut être que cela vous est inatteignable ?

    PPS : Regarder les films en VO permet d’avoir moins l’air ridicule, petit conseil ;), mais personne ne le sait ici, ils ont beaucoup trop de culture !

    • Cher Aznjul,
      La dérision, vous en avez entendu parler ? Le second degré ? Pour quelqu’un qui crie devant l’apparente suffisance de l’auteur, vous posez en expert du cinéma, avec votre PS sur le cinéma japonais et votre PSS sur les VO. Je pense que vous n’avez pas compris l’esprit de ce blog, mais alors pas du tout. Et si vous pensez que l’auteur n’est qu’un inculte, allez faire un tour dans les archives, vous y trouverez des posts qui ne concernent pas le cinéma mais la politique, et qui dénote d’une culture qui force le respect.
      Mais me vient une question : Pourquoi un commentaire aussi long pour dire combien vous êtes navré du niveau culturel des billets ? Seriez-vous également atteint de diarrhée ? Il existe de bons traitements pour cela, ne paniquez pas. également, sachez que le ridicule ne tue pas. (Malheureusement)
      Je fais partie des abruti(e)s de cet univers, j’ai même participé au concours, gagné aussi, avec les 4 autres personnes qui ont produit des compositions à tomber. Je me suis beaucoup amusé à le faire d’ailleurs. Personne ne vous demande d’apprécier ce blog, par contre, j’aimerais ne pas être insultée, à moins que vous y trouviez un intérêt… Culturel peut-être ? C’est vrai que depuis votre commentaire, on voit les choses en face. Merci de nous avoir ouvert les yeux sur notre misère intellectuelle.
      fort peu amicalement,
      Une abrutie.

    • J’enjoins le psychopathe qui force des personnes à venir lire ce blog contre leur gré (en leur collant un couteau sous la gorge, j’imagine) à cesser tout de suite! Enfin, vous voyez bien qu’elles n’aiment pas ça! Quel plaisir pervers vous pousse à les obliger à revenir?

      Enfin, quand je dis « des » personnes, un gros doute m’étreint.

    • Un p’tit brandy à la maison Anzjul ? Allez quoi faut se détendre un peu… J’ai sûrement pas assez de culture pour toi mais j’aime faire plein d’autres trucs super tu verras ;) Et si venir à la maison te semble un peu précipité et déconseillé par « artdeseduire. com », connais tu un cinéma asiatique où je pourrais avoir l’immense chance de me cultiver un peu en ta compagnie en piochant dans un cornet de pop-corn calé entre tes cuisses ? Moi mon film préféré c’est « L’odeur de la Papaye verte » et toi ?

      • Du pop-corn en regardant « L’odeur de la papaye verte » ? Mais ? Mais enfin ? Que ! Je m’offusque !

      • Que voulez vous chère Leina, il faut se mettre au niveau de sa proie. Comme disait ma tendre grand-mère, « si on attrapait les thons avec de la coquille Saint Jacques, les jeunes boutonneux se soigneraient en mangeant des moules ». Mais si vous étiez tentée par l’aventure, pour vous ce serait un merveilleux Bo bun de luxe après l’extase cela va de soi, bien à vous.

    • Il y a encore sérieusement des gens qui s’offusquent de ce blog ? Vous êtes en retard cher Aznmachin, ça fait des années qu’Allociné et Canal+ utilisent ce blog pour leurs étoiles… faut sortir un peu ! Oh et puis vous me faites marrer avec votre « culture », vous ne vous êtes pas trop mouillé pour nous faire sortir de la grotte… L’humanitaire c’est pas votre truc apparemment… Mettez vous un bon coup de pelle dans la gueule, ça m’évitera d’avoir à me déplacer !

    • Puisqu’il vous a paru nécessaire d’utiliser mon commentaire pour répandre votre fiel, notamment à propos de la graphie de l’Odieux Connard, je vous signalerais que votre syntaxe est assez mauvaise. Vous devez vous ennuyer fermement, profitez-en donc pour l’améliorer.

      • On intellect ne m’a pas permis de comprendre la logique des touches « répondre ». J’ai dû me planter, pardonnez moi. Ma syntaxe va très bien au passage, mon agnosie se porte bien, je suis mon traitement correctement. Et je vous remercie de votre sollicitude ;)

      • Je parlais à Aznjul, pardon pour la confusion, je pense que c’est mon intellect à moi qui a du mal avec la touche « répondre ». J’en suis confuse.

    • Comment insulter l’humour, ses propres potes, l’auteur du blog, ses lecteurs et le monde en un seul commentaire. Mes sincères félicitations à vous, cher aznjul, qui arrivez à atteindre la profondeur d’un commentaire Youtube moyen, et ce avec un sérieux à couper le souffle.
      Maintenant je me pose une question, juste comme ça : Si on aime pas un lieu, pourquoi y aller ? J’ai moi-même en horreur nombre de sites, je ne vais pas aller répandre ma bile dans les commentaires juste pour le plaisir d’être lu… (Ah, le doux anonymat de l’internet… Je le respecte tant qu’on ne s’en sert pas pour rabaisser autrui sans raison)

      PS: désolé de ce commentaire, fort peu utile puisque d’autres se sont chargé avant moi de démontrer l’absurdité de ce texte fleuve… Mais j’avais besoin de faire sortir mes propres mots.

    • Je lis « cinéma japonais » …

      DIANTRE ! Mais oui bien sûr !

      Odieux ! Comme j’aimerais avoir un spoilage en règle du film « live action » Shingeki no Kyojin !

      • Euh … ?
        Gantz c’est vieux, le scénario n’a rien de choquant et les effets spéciaux sont corrects.
        Shingeki no Kyojin fait l’exact inverse en plus d’être totalement d’actualité

    • Non, mais alors là, non. Autant Gloubi était intéressant au début, autant ce troll-là n’a ni subtilité ni savoir-faire. Malheureusement, et comme la réussite pour eux se fait par le nombre de réponses s’ensuivant, celui-là arrive à un certain succès. Sans doute a-t-il suivi son homologue ici, pensant que le coin serait un bon exutoire.
      Mais il faut que cela cesse, et nous devons simplement arrêter de répondre à ces tentatives désespérées de ces gens en demande d’attention et pensant avoir un poids quelconque sur leur petit monde 2.0…

      Enfin bon, faut admettre, ça devait arriver, le succès sur le web apporte forcément son lot de trolls, tout comme le succès au cinéma apporte son lot de fans psychopathes.

    • Cher aznjul, quand on veut donner l’illusion d’une certaine érudition grammaticale, on ne commence pas avec une phrase aussi lourde qui ne veut rien dire. Respecter la graphie n’est pas vouloir se donner les moyens de donner l’illusion de savoir écrire (diarrhée de verbes), mais éventuellement, donner l’illusion ou, à l’extrême limite, se donner les moyens de donner l’illusion.
      Bref vos deux propositions n’ont aucun lien logique et vos répétitions de terme ou de forme verbales ne peuvent être considérées que comme des fautes de style; un étalage rendu artificiellement complexe pour en imposer.

      Il y a plus de prétention dans votre simple commentaire que dans l’ensemble de l’œuvre d’OC, et encore: cette dernière a quand même l’avantage de nous faire rire, elle.

      Pour la VO, sachez que la très grande majorité des entrées d’un film comme ceux présentés se font en VF à travers l’ensemble du territoire et qu’OC « spoile » donc ce que la majorité de ses lecteurs va avoir dans sa salle, y compris noms et dialogues.

      Mais sinon un bon troll à marier avec goulbi: on offrira des aiguilles à tricoter.

    • Encore un de ces banals narcissiques qui s’essaie à une pathétique petite saillie, prétextant une supériorité culturelle pour exposer sa stupidité de la plus minable façon. S’il suffisait de se penser représentant en Culture, VRP de la constellation Gutenberg, lit de Procuste de la langue pétrifiée et tête de gondole d’une érudition aux ordres, pour atteindre les hauteurs les plus vertigineuses de l’intelligence, cela se saurait… Non… Juste un con ordinaire.

  5. Feignasse attend avec impatience le commando de marine dans sa plus belle parure de lingerie… Je savais, cher odieux, que vous nous réserveriez quelque chose d’exceptionnel à la hauteur de votre générosité légendaire si nous savions vous prouver notre aptitude à la glande, aussi n’ai- je volontairement point participer à votre concours malgré mon talent sans borne. Non, non, ne pleurez pas voyons, ressaisissez vous, on vous regarde! Vous vous en remettrez, un peu de courage, allons, allons! Dans quelques corps, quelques chatons et quelques litres de Brandy vous n’y penserez plus qu’une fois par minutes. Non, non allez, séchez ces rivières qui brouillent vos si beaux yeux ! Je ne sais pas moi tenez, Diego est encore là, (profitez en avant qu’il n’accepte la grosse valise de billets frais qu’un de mes agents est entrain de lui livrer pour le convaincre gentiment de venir travailler avec moi), et sortez un peu pour enterrer quelques blogueuses modes « chignons et saucisses », ça vous détendra un peu mais consolez-vous que diable! Ça assombri ma peau divine et mon corps sublime de vous voir vous effondrer ainsi! Allez quoi, il y a tout de même ces dessins et photos qui ne sont pas si mal, même si j’aurais fait bien mieux hein cela va de soit, mais essayez de les regarder encore un peu, vous ne pleurerez peut être plus pendant une minute ou deux. Oups, mais je dois vous laisser, j’entends qu’on défonce enfin la porte de mon immeuble: « J’arrriiiiiiiiiiiive »! Tiens Diego est avec eux, seul, une valise à la main et la même rolex que mon agent au poignet… Miam, un amuse gueule avant le grand festin ;)

    • Pauvre naïve….

      Vous croyez qu’Odieux Connard s’est acquis la loyauté de ce cher Diego par un simple chèque? C’est bien mal estimé la perfidie du maître des lieux.

      Pour acquérir une telle loyauté malgré les….. « accroc »…. à la morale et certaine déviance d’OC, il faut jouer sur des cordes plus sensible. Chantage au sujet de honteux secrets que Diego ne voudrait pour rien au monde qu’ils fassent surface au grand jour, membre de la famille garder secrètement en lieux « sûr » au bon soin d’OC, etc.

      Les bases d’une bonne loyauté au delà l’insipide attrait de la fortune, en sommes. L’OC s’est bien assuré que Diego lui soit loyale au-delà de l’argent et ce, pour par un rond.

      • Cher Yannick, sachez que je n’aime pas trop votre ton de commentaire, cependant assez bien stylé, mais si vous êtes bien monté ça peut s’arranger. Je vais faire vérifier la véracité de votre identité par l’un de mes agents, pourquoi pas Diego puisqu’il travaille bien pour moi à présent. C’est bien sous estimé la taille de mon cerveau, (qui égale celle de mes seins et de mon pouvoir) que de me traiter ainsi de « naïve ». Sachez que mon ancien agent, paix à son âme, enquêtait sur Diego et OC depuis bien des mois et avait tout à fait de quoi négocier’ Je suis simplement intraitable sur l’argent, j’aime montrer à mes futurs employés qu’ils seront bien entretenus si il ne font pas d’histoire. Diego a donc choisi ! Ce brave serviteur méritait un salaire et une maîtresse généreuse qui lui a promis de ne pas tuer sa famille (kidnapée désormais dans un hôtel de luxe), et que si il était sage, je lui révélerai le pays et la ville de cette généreuse détention, en lui délivrant une lettre de cette mystérieuse destination à chacune de ses dizaines anniversaires. Diego en plus, adore les rebus, que voulez vous, mes agents sont très bien renseignés et savent convaincre. Ainsi, c’est dominée par Diego dans ma position phare et selon mon scénario préféré, que je vous laisse ici, cher Yannick Martin, en espérant pouvoir vous rencontrer très bientôt. Sachez que nous prendrons bien soin de votre famille le moment venu, et que vous serai contacté pour connaître nos conditions de libération dans lesquelles figureront entre autres, ne plus traiter de « naïve » une super nana ;)

      • Bonjour, chère super nana.

        Ne soyez guère surprise de voir de nouveaux commentaires fleurir à la suite du votre, vos attributs proclamés risquent fort d’attirer bien d’autres représentants de la gente masculine de ce côté-ci, j’en suis sûr.
        Pour ma part, n’y voyez point de motivation aussi basse que concupiscente. Je souhaite depuis longtemps offrir à ma famille un voyage des plus exotiques et des plus lointains, dont mes critères de sélection concernant le lieu seraient une dangerosité faisant honneur au darwinisme et l’absence de billet retour.

        Aussi souhaiterai-je profiter de vos services en ce domaine, moyennant, si l’argent n’est, comme j’ai pu le déduire, aucunement un sujet de stress pour vous, tout autre rétribution de votre choix. Et si cette rétribution implique de joindre l’agréable à l’utile, nul doute que nos attributs respectifs (ainsi que nos esprits, non pas tordus mais aiguisés par une perversité sans borne) sauront se comprendre et éprouver leur compatibilité.

        Dans l’espoir que vous ne soyez pas une super nana au même titre que les départements le sont dorénavant, j’attends votre réponse positive et vous envoie par avance les coordonnées des membres de ma famille qui sauront au mieux profiter de cette escapade.

  6. J’aime beaucoup celui de Dame Lucile, un trait maîtrisé, simple et impactant, et ce sourire… félicitation à tous les heureux gagnants !

    • Dame ou Seigneur, recevez cette bourse. Elle contient mes remerciements, mon amour propre et ma bénédiction ainsi qu’un bébé panda roux. *s’en va dandinante*

  7. diantre j’ai totalement oublié ce concours … en même temps j’aurais gagné donc bon
    du coup j’attends impatiemment les commandos de marine pour tester ma nouvelle hache

  8. Merci d’avoir sélectionné notre composition en Legos, on va faire nos crâneurs à mort ! Même au boulot tiens ! On peut pas avoir un tee-shirt avec votre logo aussi ??? Allerrrrr….
    On a failli faire un dessin mais comme on a jamais dépassé le niveau maternelle, on a bien fait de s’abstenir… D’ailleurs, j’applaudis à deux mains le dessin de sieur Ben, l’ambiance est géniale, on pose à peine ses yeux dessus qu’on glisse dedans pour frissonner à cause du temps couvert. Et par cette chaleur, c’est plutôt agréable !

  9. Ce qui est sympa, c’est que ce sont 5 styles très différents. Chapeau bas!
    Je me doutais que ça allait être du haut niveau…
    Je dirais bien que j’attends aussi votre commando, mais comme vous n’êtes toujours pas venu réclamer mon fric / ma fille / votre statue en marbre pour « 50 nuances », je pense que j’ai le temps…

  10. Mince je vois pas mes lego… Il va falloir que je les rendent â mon fils. Bon en même temps l’autres composition en lego se défend bien aussi. Bravo à tous bande d’incultes !!! 😈

  11. Bon… Le premier est vraiment d’enfer.
    Désolée de n’avoir pas pu participer, je n’ai pas le talent, l’envie, le temps, l’inspiration pour fournir un léchage de botte subtile, mais j’admire le travail de ceux qui en ont pris la peine.
    Sur ce, j’attends le commando de pied ferme, j’ai une bonne tasse de chocolat chaud à leur offrir.

  12. Quand je pense que je n’ai pas participé par manque de temps…
    Je me dis que j’ai bien fait, car vu le niveau, je n’aurais eu aucune chance… :S

    Le dernier a ma préférence. Noir. Cynique. Parfait.

  13. « je me ferai une joie de publier d’autres candidatures, ici ou là, sur le Facebook ou le Twitter de ce blog pour rappeler une chose essentielle : mon lectorat a du talent. »

    première fois que l’odieux connard est pris en flagrant délit de démagogie.

  14. « Du Sieur Ben, enfin, un hommage au cinéma noir au sein duquel on peut apercevoir le célèbre Spoil-Signal, aussi appelé « pollution lumineuse » par les mécréants. »
    J’aurai plutôt dit une « pollution nocturne », puisqu’il fait nuit… (sinon à quoi allumer les phares de la voiture ? :))

    • Non non, la pollution lumineuse ce sont les sources de lumières artificielles dans la nuit. Bien connue des Photographe.

      La pollution nocturne en revanche c’est le fait d’éjaculer dans son sommeil , nous somme donc plutôt loin du sujet x)

  15. Merci l’OC! Comme convenu, votre caisse de cigares cubains vous sera livrée dès réception du livre dédicacé!

  16. Bon j’en fais quoi des commandos? non parce qu’il sont bien mignon mais j’ai aucune envie de copuler là…

  17. Alors personnellement j’ai un faible pour la seconde proposition. Si si. Pour le reste, je suis ravie que les kommandos (avec un k si je veux) ne viennent pas chez moi: ça ferai du vilain et j’ai besoin d’incognito. Donc bravo aux participants! (Accessoirement, quelques erreurs de frappe se sont insidieusement glissées dans ce texte et me font mal aux yeux: saurez-vous les retrouver?) Bizzz sur la fesse gauche. Toujours la gauche. Mais le vraie hein!

  18. La vomissure de ce blog atteint dans ce billet son paroxysme. On a ici un mégalo total, offrant à sa secte d’idiots finis un concours dégueulasse pour satisfaire son égo de demeuré. On aurait pu croire que pour les débiles ayant choisi d’y répondre, le prix serait à la hauteur de leur dur labeur. Mais non ! Le gros con leur dédicace son torchon sur lequel ils se sont certainement masturbé déjà dix fois dans leurs chiottes conçues par des blogueuses mode.
    La vacuité de cette mascarade mérite sa place au panthéon de l’abrutissement humain.

    • Heu… 100 fois en fait pour moi, et je ne crois pas que mon agent José > 1m90, 110 kilos, qui a entre autre construit mes chiottes, (entre deux trois passes hein, normal quoi) soit une blogueuse mode… Ou alors il cache drôlement bien son jeu le cochon ;) José vient par ici ! Par contre il est super susceptible et je m’en vais me masturber très fort en imaginant votre gueule après l’avoir rencontré (oui, même sans vous avoir jamais vu je peux faire cet exercice, quiconque a déjà mangé des pâtes bolo dans sa vie le pourrait). Il est en route pour chez vous et vous allez enfin avoir une bonne raison de gueuler, mais surtout, vous allez enfin avoir besoin d’une bonne blogueuse mode pour gérer le maquillage jour après jour. Une blogueuse mode avec beaucoup de talent donc, voilà ce que vous devez trouver, pas le choix’ Cela vous occupera assez fort je pense, pour renoncer définitivement à venir étaler ici votre fiel’ Bonne chance Gloubi… Mmmmmh, que la vie est douce lorsqu’on aide l’agneau égaré… :)

      • Pardon pour cette intervention, mais je ne puis m’empêcher de remarquer une faute dans votre texte : une blogueuse mode avec du talent. Il me semble que c’est une oxymore.

      • Cela va de soi cher Lapalisse, il y a d’ailleurs d’autres fautes, d’orthographe par exemple, dans le sus cité commentaire, fautes que j’aime laisser ça et là dans mes textes pour exciter le troll gramticavore. Mais à ma grande surprise, malgré la contagions trolliste qui a malheureusement atteint ce blog, il n’en traine pas trop par ici. En ce qui concerne l’oxymore que vous évoquer, certes, certes donc, mais rappelons nous que je répondais ici à Goulbi, lequel manque parfois de compréhension et d’analyse. Peut être que « Goulbi » est lui même bl(a)gueuse mode allez savoir, leur monde psychologique est parfois si surprenant… Il faut donc parfois savoir se mettre au niveau du plus démuni cérébralement et risquer le pléonasme ou l’oxymore… À propos de votre famille, je vous en délesterai avec grand plaisir, mais il y a cependant avant toute chose, ce que la basse peuplade de mes nombreux domaines appel (en rugissant de plaisir rien qu’en y repensant): « L’entretien d’embauche ». Comprenez bien que si Diego représentait un Graal à mes yeux, puisqu’il s’agissait de troubler OC, son cœur, sa bouteille de Brandy et d’ébranler sa pelle en espérant peut être une fois ou deux pouvoir remplacer le sac de sport rempli de chatons que lui apporte Diego au cinéma et, blottie sur son épaule, le laisser déchirer ma robe plutôt que de massacrer l’accoudoir d’un pitoyable fauteuil UGC (vous noterez là aussi l’oxymore), afin de confondre une mère et sa multiple progéniture entre mes jambes magnifiques, sachez qu’en ce qui vous concerne, vous êtes pour l’instant totalement insignifiant à mes yeux, ainsi d’ailleurs que l’est votre famille entière … Mais je veux bien faire un effort pour vous car j’aime également votre style épistolaire, ce qui laisse à espérer, croyez en mon expérience, une intéressante capacité sexuelle. Cependant il est toujours bon de vérifier par soi même. L’une de mes agent(e)s (entendez bien que je suis très ouverte en matière de recrutement), vous contactera donc pour vérifier votre aptitude à pouvoir postuler et pourquoi pas à pouvoir intégrer après quelques périodes d’essai et d’étapes clés bien entendu, une de mes nombreuses équipes soumises à mes désirs. Cependant, étant souvent comme en ce moment même, très occupée à jouer la fille de l’air dans de nombreux jet privés, il est possible que votre dossier soit traité dans quelques temps jusqu’à maintenant indéfinis. Mais gardez patience cher Lapalisse, car comme je dis souvent aux maitres et servants qui se languissent de me posséder, « La patience, rappelez vous, est la clé d’un bel orgasme ». Bien à vous.

      • Faudrait quand même pas trop rentré dans vos personnages de « dandy du mal ». C’est drôle une fois, mais la blague est fait, là.

        La prolifération de petit émule d’Odieux Connard dans la section des commentaires commence à la rendre particulièrement lourde à lire.

      • Tiens, le Yaya qui revient à son cheval de bataille initial. Si ça ne t’amuses pas, n’en dégoûte pas les autres.

      • T’as de la mémoire, mon gars.

        Non, mais c’était juste pour dire à Super Nana, puisqu’elle semble vouloir rentrer dans votre club très select.

        En tout cas, promis, j’vous emmerde plus avec ça. (Enfin… pas promis promis….)

      • Pour le coup Georges je suis plutôt d’accord avec Yannick, ça peut être rigolo à petites doses mais là ça devient lourd…

      • Laissez, laissez Georges Abitboll, tout le monde n’a pas forcément assez de goût ou d’appétit pour les grands détournements ;) Ça me convient ne vous inquiétez pas. Ma participation ici a de toute façon volé trop de temps à des réalisations aussi délicieuses que concrètes, et je m’en vais m’éclipser vers de plus doux horizons. Entre nous, ils n’ont pas l’air bien mûrs de toute façon ces deux là, et il faut les comprendre, il y en a qui vont très loin dans la soutenance de leur pseudo… Regardez moi par exemple… ;)

      • Je n’ai rien contre le principe mais quand ça vire au one woman show un peu mal écrit, bof… Si c’est votre dada faites du GN ou ouvrez votre propre blog, promis je passerai vous dire bonjour!

      • Le GN est bien sûr mon truc, comment me connaissez vous si bien en si peu de temps Salkon, j’en suis toute retournée … Merci car vous venez de changer ma vie et… je…. je jouis d’émotion… Votre style à vous est si… Parfait ! € côté de vous, le plus grand des écrivains peut aller étudier l’art de la syntaxe, oh diable Tolstoï, nous avons Salkon ! Merci. Sincèrement… Moi qui venait ici dans le seul but d’éviter les faibles modérateurs des autres sites, je me heurte enfin à vous et ô surprise, me voilà transformée, enfin sur le droit chemin et prête à renoncer au sexe et aux délire de prose… Je… Je… ô Salkon… je crois que… non cessez Salkon… C’est trop de sécheresse pour mon corps que de vous lire, désolée, cessez de m’écrire je vous en conjure’ Joséééééé s’il te plait mon ange? Y’a encore un fan de blogueuses par ici, lâche la seule fille du commando et mets toi en route, pitié’

      • Ce n’est pas que je n’aime pas ce que vous faites, mais à fortes doses c’est indigeste et c’est dommage. Mais ce n’est que mon point de vue, rien de plus. Et merci de ne pas me prêter des intentions que je n’ai pas (l’écriture par exemple, contrairement à vous, et surtout les blogs de mode, là c’est vraiment un coup bas… et pas la peine de m’envoyer José, je ne voudrais pas l’humilier :D)

      • Merci pour votre considération, mais je me dois (car l’homme se doit, et la femme se doite) de rectifier. Je ne cherche pas d’emplois, encore moins à temps plein. Si je ne suis pas insensible à vos qualités en matière de tourisme forcé, ainsi qu’à vos très vantées qualités dans le domaine de la chair (comme le disait mon père, « ne laisse pas ta bouche écrire des chèques que tes fesses ne pourront pas encaisser », et oui, c’était un fin poète, et encore j’ai un peu édulcoré), mes intentions ne vont pas plus loin que ces éventuels échanges ponctuels de bons procédés. La monogamie m’est totalement allergène, de plus je ne tiens pas à intégrer une équipe constituée presque exclusivement d’hommes, c’est très peu divertissant à tous les points de vue.
        D’ailleurs, si je peux me permettre cet avis (et si je ne peux pas, c’est trop tard à l’heure où vous lisez ces lignes), ne compter dans vos rangs qu’une seule femme est une erreur. Le genre féminin possède des talents que l’autre n’a pas, et qui, dans un métier comme celui-là, apporte bien des avantages.
        J’aurai bien quelques noms à vous soumettre, mais tant qu’elle ne sont pas sevrées, je me refuse à vous les confier.
        Encore un fois, la patience….

      • Cher Lapalisse, ne me remerciait pas voyons, rappelez vous que vous devez ma considération grâce à votre plume habile, une de mes nombreuses madeleines de Proust. Cependant vous vous méprenez, il y a énormément de femmes dans les domaines de ma cité car comme je le précisais, je suis très ouverte en matière de recrutement… Toutefois je prends note de votre désistement, j’ai déjà tant à faire. Recontactez-moi cependant si votre père devenait avec l’âge un peu gâteux, j’aime également son style, un peu brut et certes très épuré, mais si il peu allonger ce qu’il faut, ne vous inquiétez pas pour moi en ce qui concerne l’encaissement ;) Sachez de plus que dans mes maisons de retraite les courbatures ne sont dû qu’à des positions diurnes ou nocturnes un peu ambitieuses et que mes patients on le poil vif et l’œil brillant. Mais je dois vous laisser, un bateau arrive au loin, je crois qu’ OC vient enfin de trouver notre fil d’Ariane …

      • Cher Lapalisse, ce matin après une nuit des plus odieuse et délicieuse, alors que OC, ayant enfin payé le prix pour récupérer Diego repartait en siflotant « I just met the woman I love », célèbre standard de Jazz, je repansais à votre méprise depuis ma suite la plus hautement penchée, en regardant s’éprendre tendrement un groupe de superbes femmes dans le grand jardin sud est, et j’ai fini par comprendre ce qui vous avez induit en erreur… Mais, ce n’est hélas pourtant pas encore ma responsabilité d’établir la parité dans les commandos de marine, et ceux-ci ont donc pour l’instant des effectifs féminins à la hauteur du nombre de neurones fonctionnant normalement chez le plus doué des trolls (oxymore, quand tu nous tiens!)… Et oui que voulez vous, mon cher Lapalisse, rien est tout à fait parfait dans ce bas monde.

  19. J’adore le double effet kiss cool de ce blog, article+commentaires, un combo qui égaye agréablement ma fin de soirée, mais trêve de bla bla:

    félicitations aux gagnants (mon préféré est la dernière, c’est tellement vous cher O.C.), et bisous aux commandos!

    Bonne nuitée, camarades!
    R. de Rien

    • Le combo est certes appréciable.. hélas, je trouve le niveau des trolls un peu mou. J’aurais espéré plus de rigueur, la mauvais foi mieux déguisée. Le fait pour ces petits velus de verser dans le vulgaire me conforte quant à l’idée que je me fais d’eux… c’est à dire.. rien :)
      ..et merci pour votre critique!

  20. je suis furieuse! on est déjà le 2 et je n’ai toujours pas vu le bout d’un marine. Moi qui comptais sur ce châtiment pour alonger mon expérience nymphomane!

  21. Que voulez-vous tout ce perde ma bonne dame..
    J’avoue être également dans l’expectative idôlatoire quand à la venue d’un commando (j’avais acheté un nouveau slip kangourou exprès ! Avec le pompon dessus…) chez moi, frais et ragaillardi !

    Il va falloir que les femelles et mâles déçu des commentaires copulent ensemble pour raviver cela. (d’ailleurs, si copulation il y a, vous me mettrez un petit blanc et un tigré de coté, c’est pour le zoo d’Amnéville, ils cherchent une nouvelle attraction)

    Encore bravo aux nominés, les 5 œuvres sont de très bon goût, dans des styles variés (le sourire de Dame Lucile est époustouflant !).

      • Point de flatteries ici-bas voyons, un simple bon gout pour les belles choses nous font reconnaître l’élégance et la grâce qui sied à votre œuvre.

        (*se pâme devant celle qui sait si bien mettre en valeur ses esquisses*)

  22. Ehhhhh merde, il y a déjà des trolls sur ce site. Il y a un ou deux mois ça ne se voyait pas trop, mais là… J’avais espéré pouvoir postuler à ce titre en cette rentrée scolaire. Ca pose son troll pouvoir dire : je suis le troll officiel de l’Odieux Connard. Ca a de la qualité. Ben non, je ne pourrai pas. Snifff. Pourtant j’ai de la mauvaise foi. Je peux défendre tout et son contraire. Et meme avec le fote qui fon tro bi1 avec, lol, mdr et compagnie. Bon ben… Je repars à la recherche d’un site à la hauteur de mon trollage.

  23. Les 5 œuvres sont vraiment très bons.

    Cependant, j’ai un petit faible pour celui de Dame Lucile. Le sourire est juste parfait. Petite mention spéciale aussi à celui de Dame Sarielle. J’ai trouvé les petites strips très drôle. Ça m’a beaucoup rappelé Ultimex.

    J’aurais bien aimé en voir plus.

  24. Sérieusement, vous commencez tous à me les briser avec votre expression « troll ». C’est votre réponse à tout dès que vous ne savez pas quoi dire ? Troll, troll troll. Mais troll mon cul, putain !

    J’imagine bien le débat entre Goethe et la salle de classe remplie de suppôts du gros con.
    « Les pauvres gens ne soupçonnent jamais le diable quand même il les tiendrait à la gorge…” dirait Goethe en voyant ce blog.
    Et les débiles du premier rang qui répondraient « heh, t’es un troll, toi ! Qui t’a laissé sortir, lol. Heh, t’es con, tu comprends rien, hihi. Attends, on s’abaisse à ton niveau pour t’faire comprendre, hin hin hin ! Regarde, y’a mon ami José avec sa grosse bite qui va t’défoncer ton p’tit frisé parce que je suis un super conne qui sait s’entourer de super cons. Tu m’fais marrer, troll ! »
    Non mais sérieusement. On est à l’académie des cons ici ? Y’en a-t-il un (ou une si on considère que les pouffes du coin savent porter des talons) qui sorte du lot ou va-t-il falloir je sorte le balai pour nettoyer tout ça ?

    Qu’est-ce que ça veut dire ça ? Putain, qu’est-ce qu’on s’ennuie chez les cons, bordel. Pas une répartie originale, pas une tournure de phrase bien sentie. Que des sentences à rallonge, copiées sur le style de l’auteur qui n’en a de toute façon, aucun, de style, avec sa cravate rouge de banquier.

    C’est d’ailleurs ça ce blog : des notaires qui croient penser comme des poètes.
    Bande d’ignares, vous seriez bien incapables de comprendre Paul-Valéry.
    Décrassez-vous de toute votre culture populaire de merde, de toutes vos références inutiles, de tout votre humour de bobos de gauche ou de provincial de droite et écrivez quelque chose de neuf, de vrai, avec vos tripes, putain, pas avec le pois chiche qui vous sert de cerveau.

    « Cette foule hagarde ! Elle annonce : Nous sommes la triste opacité de nos spectres futurs.”

    • C’est bien la première fois que je laisse un commentaire sur ce site.
      Tout ça pour dire que vous êtes un individu plus odieux que le maître de ces lieux. Vous salissez mon plaisir de me retrouver sur ce blog depuis quelque temps.
      Vous vous relisez des fois de temps en temps, vous permettant ainsi de comprendre le ridicule dans lequel vous vous enfoncez ? Et si vous faîtes ça juste pour vous foutre de nos gueules, un conseil : consultez !

      • J’aime toujours les commentaires qui commencent par « c’est la première fois que je laisse un commentaire ».
        Sous entendu, je daigne descendre de mon piedestal pour venir vous causer à vous, la plèbe… On s’attend donc à un discours d’ordre divin.
        Et comme souvent, et c’est votre cas, on se retrouve avec un ramassis idiot qui se résume à un poli « vous êtes bête, vous ».
        Votre pseudo étant « un lecteur », contentez-vous de lire. Laissez l’écriture à ceux qui la maîtrisent. C’est à dire moi, sur ce blog.

      • Je peux faire moins divin et plus plebeien à la manière d’un certain Nicolas S…..y lors d’un certain salon de l’agriculture. Mais ça me fatigue déjà et je viens ici pour me détendre avant tout. Sachez donc que dorénavant, j’esquiverai systématiquement vos commentaires.
        Pondez moi une de ces belles réparties dont vous avez le secret si ça vous chante.
        Cordialement.

    • Non, non, je pense qu’on vous dit troll surtout parce que vous n’amenez rien de constructif dans vos messages. Ils sont hargneux, haineux et très auto-masturbatoire. Après, je veux bien entendre en quoi vous vous voyez sur ce site si vous n’êtes pas un troll et donc n’êtes pas là uniquement pour faire lever des yeux au ciels et faire lâcher des soupirs de consternations dans les chaumières. D’ailleurs, si vous pouviez prendre un peu de votre temps pour m’insulter en m’expliquant quel satisfaction vous retirez à faire ces pavés d’insultes, ça m’intéresserais. Sincèrement.

    • 2/10 pour le trollage… vous pouvez essayer de vous exprimer sans les insultes? juste pour voir? :)
      « On est à l’académie des cons ici ? » > pourquoi? vous cherchez un emploi?
      Votre diarrhée verbale totalement décousue a tout de même eu le mérite de me faire sourire, l’espace d’un instant. Un sourire dédaigneux, cela va de soi.

    • Chair Gloubi,

      Non je ne me suis pas trompée, c’est bien ‘chair’ que je voulais écrire tant il semblerait que vous ayez un problème avec celle-ci, et c’est bien dommage d’ailleurs cela vous détendrez… Je suis quant à moi relativement novice sur ce site et puis vous assurer, avec toute la meilleure foi possible, que les articles d’OC me font souvent pleurer de rire (alors oui, je le confesse, pas toujours avec un flot diluvien mais je suis néanmoins admiratrice tant de la forme que du fond), ce qui n’est finalement pas une si vilaine chose puisque le rire est le propre de l’Homme et que, vous comme moi, et les autres d’ailleurs, avons bien des raisons parfois de pas avoir envie de rire tant la vie peut parfois nous apporter des merdes incommensurables (pardonnez mon langage mais il est vrai que certains problèmes relèvent vraiment de l’étron), et donc je ne crois pas avoir à rougir de prendre du plaisir zygomatique ici-bas. Et comme pourrait vous le signaler fort à propos un certain Hank : « Hey bandes pines… si ce blog vous gonfle allez picoler un whiskey ailleurs ! ».

      Pour ce qui est du concours, je félicite vivement les gagnants car en effet chacun à relevé le défi avec un talent que je jalouse.

      Et pour OC, les chenilles toujours nichées au creux de mon ventre se tortillent de joie et d’impatience à l’idée de pouvoir vous apercevoir lors de votre prochaine venue à Nancy…

    • « Le prétentieux surestime sa propre importance » , pardon, ça ne sort pas de mes tripes mais bien de celles d’Aristote.

  25. « -coin! » Voilà au moins quelqu’un qui assure ici les nocturnes. Vous m’intriguez coin-coin, je… bref seriez vous prêt à voyager un peu ?

  26. Bonjour à tous les lecteurs de l’Odieux Connard ! Bonjour Gloubi ! Et même peut-être bonjour à vous aussi Odieux Connard, sait-on jamais, des fois qu’il vous prendrait l’envie de descendre aussi profondément dans la fosse des commentaires (au propre comme au figuré).

    Déjà pour fixer les idées de tout le monde, l’Odieux Connard ET Gloubi (je prends ces deux-là en exemple) sont protégés tous les deux par l’article 19 de la déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté d’expression à chacun. Toute tentative de faire taire l’un ou l’autre est donc vouée à se terminer en échec cuisant, alors que les deux se comportent en fieffés connards. La différence majeure entre eux c’est que l’Odieux Connard se comporte comme tel sur son blog, à lui et à personne d’autre, et des gens aiment visiblement ce qu’il fait, alors que Gloubi viens sur le blog du premier pour l’insulter lui et ses lecteurs de façon virulente et ouvertement. Oui l’insulter. Gloubi n’est pas Goethe en train de faire une critique superbe et d’apprendre l’intelligence aux foules contrairement à ce qu’il pense. Non. Il ne fait qu’utiliser une quantité impressionnante de « putain » et de « vous êtes des cons », donc il insulte et rien d’autre.

    Vous saisissez la nuance ? Si quelqu’un n’aime pas ce que fait l’Odieux Connard : rien de plus simple, il lui suffit d’appuyer simultanément sur CTRl+F4 et d’ignorer toutes ses futures publications par la suite. En revanche Gloubi viens sur un blog pour insulter l’auteur et sa communauté de lecteurs. Par A + B, l’Odieux Connard est donc un critique ultra odieux et à la limite un connard (c’est marrant, j’ai l’impression que c’est dans son nom…) et Gloubi est un troll.

    Une fois que tout le monde aura compris ça, est-ce qu’il vous serait possible de ne plus répondre à Gloubi ni à aznjul, ni à aucun troll venant ici. « Don’t feed the troll » comme on dit, ça fait des tonnes de commentaires pour que dalle. Surtout en sachant que Gloubi brasse du vent parce qu’il ne peut pas empêcher l’Odieux Connard d’écrire, et vous aussi, vous faites du rien parce que vous ne pouvez pas empêcher les trolls d’écrire.

    Merci à tous pour ces 5 minutes d’attention, merci à l’Odieux Connard pour ses billets que je trouve, personnellement, très drôle, et enfin merci à la communauté des lecteurs qui n’hésite pas à s’investir pour l’auteur. Je ne répondrai à aucun troll, mais je les lirai quand même parce qu’un troll, si on choisit de l’ignorer, c’est rigolo ! Bisous !

      • A croire que c’est le blog de l’odieux Gloubi maintenant. On parle plus de lui dans les comms, que des articles de M. Connard. Monde de merde.

    • Je m’étais juré de ne plus intervenir sur ce sujet (avant même la parution de votre post d’ailleurs), mais il me semble que vous venez de mettre le doigt sur un paradoxe : pour respecter la liberté d’expression d’un troll, quel qu’il soit, nous devrions brider la nôtre. Je suis gêné aux entournures, voyez vous. D’autant plus que vous avez tout à fait raison. Lorsque le troll devient trop conséquent, la seule chose à faire est … de ne rien faire ! Alors, que « faire » ? S’écraser ?
      Ne vous méprenez pas sur mes intentions, je ne cherche pas à vous provoquer. En d’autres termes, faire du troll à mon tour. Je veux juste savoir si ma réflexion est pertinente et, promis cette fois, je la ferme.
      Très cordialement.

      • Vous pouvez écrire et parler autant que vous voulez, ce que veut dire Rom ici (enfin ce que je comprend) c’est que ça n’a absolument aucun intérêt. En effet, si Gloubi est sérieux ça m’étonnerais fort qu’il change d’avis en lisant votre réponse, et si il troll (ce qui, je pense, est le cas) il n’attend qu’une seule chose, c’est qu’on lui réponde. Le troll n’a pas d’autre aspirations que d’emmerder le bon peuple (voir cet excellent article d’OC à ce propos https://unodieuxconnard.com/2010/02/16/le-troll-cet-animal-facetieux/) lui répondre c’est jouer son jeu.

        « Lorsque le troll devient trop conséquent, la seule chose à faire est … de ne rien faire! » Tout à fait, et ce n’est pas « s’écraser » que d’ignorer une provocation…

        Ceci dit, il faut dire que le troll en question ici a tout à fait réussi son coup.

  27. Waow superbe tout ça, bravo !

    Ha? j’entends qu’on frappe fortement à ma porte….qui ça peut bien être à cette heure-ci…

  28. Belles réalisations, je suis admirative ! Et même si je les aime toutes, j’ai un faible pour la quatrième qui m’a bien fait rigoler.

  29. En tout cas félicitations aux gagnants j’aime bien leurs réalisations, et sans doute OC pourra nous poster un lien vers les autres œuvres?

  30. Superbes oeuvres. Si on a pas eu le temps de participer, on peut quand même vous envoyer un truc, sans rien espérer gagner ?

  31. Force est de constater que même à votre insu, vous êtes un Odieux Connard… La joie de savoir que je pourrai vous vénérer à Carré Sennart fut aussi brève qu’intense. Je trouve que faire une séance de dédicaces le samedi après midi manque totalement d’originalité… surtout que des gens (disons au hasard, moi) travaille… Seul un peu de whisky japonais pourra me réconforter.
    Oh, et bravo à vos talentueux lecteurs, je trouve leurs représentations de votre personne excellente, digne de vous je dirai même !

  32. Soyons clairs, je ne suis pas un « troll ». J’écris ce que je pense, il n’y a pas de deuxième ou troisième degré. N’essayez pas de faire un remake du S01E02 de Black Mirror. Quoi que je vous verrais bien tous en tant qu’ignoble jury de télé-réalité. Je me contrefous qu’on commente ce que je dis. Tout ce que je demande, ce sont des commentaires constructifs et non d’énièmes pavés débiles embourbés dans quarante couches d’ironie et de second degré, écrits par des idiots voulant se donner le style de l’auteur du blog.

    Quand je lis les billets du site, un seul mot me vient à l’esprit : dégueuli. Voilà. C’est sec, net, brutal, direct. Et ça a bien plus d’impact que n’importe quelle tentative d’humour de dandy. Quand Renaud chante Mistral Gagnant, il « entend ton rire comme on entend la mer » et ça suffit pour comprendre le sentiment amoureux ; quand Steinbeck écrit Des Souris et des Hommes, il utilise des mots simples, des phrases courtes et on pleure à la dernière page ; quand Victor Hugo se rend sur la tombe de sa fille dans ses poèmes, il y va sans détour. Bref, c’est du vrai, du concret.

    Au mieux je vous faire peur, au pire je vous impressionne. Mais au moins, je fais remuer vos petits culs trop satisfaits.

    Une autre chose qui m’agace de plus en plus. Je lis souvent « les critiques du connard ». Non, il ne critique pas. Comme il le dit si bien dans sa FAQ (qui devrait s’appeler FAC, soit Foire A la Connerie tellement elle est ridicule), il s’impose la contrainte de spoiler et non critiquer. C’est son choix, je le respecte (encore que). L’exercice est débile, laborieux, lourd, comme une gigantesque paraphrase vomitive du film. Mais n’est en rien une critique ; il n’en a pas le talent de toute façon.

    Pour finir, je remercie Rom pour son commentaire. Le seul qui m’a arraché un sourire quand il parle de « fosse des commentaires » qui est l’expression parfaite du purin dans lequel vous débattez. J’aime aussi son style d’écriture direct. Je suis par contre en total désaccord avec le reste.

      • Quand on tombe sur une émission que l’on trouve bien, on se dit « bon, ok, c’est sympa, ils parlent comme moi, je regarderai ça demain ».

        Quand on tombe sur une émission caca (genre Un Dîner presque parfait), on est fasciné, on scotche, on se demande jusqu’à quel niveau de bassesse ils vont tomber.

      • Non, je crois que tu te méprends sur ta comparaison : l’émission télévisuelle tu la subis, tu n’y prends pas part comme ici, tu n’appelles pas en direct pour dire ce que tu en penses…
        Si tu veux faire une comparaison plus « sérieuse », c’est comme si tu allais au concert d’un artiste que tu détestes, que tu te forçais à l’écouter jusqu’au bout et qu’au final tu vomissais ton dédain sur cet artiste et son public, sauf que là il y a fort à parier qu’il y aurait des conséquences physiques.

    • Alors là, non, c’est plus possible. Tu insulte les gens qui passent par ici, soit, c’est ton job de troll, mais mêler Hugo à tout ça, non. Là, ça suffit. Tu dis vouloir des réponses constructives à tes posts, mais que peut-on construire sur du vomi ? Ta maison peut-être, et ce dans l’espoir qu’elle te tombe sur la gueule. Je m’étais dis que je ne nourrirais pas le troll, Mais merde. Voilà. Tu nous gonfle. Tu es pédant, sentencieux, tu fais déballage de tes pseudos références ( ah vraiment, là, tu me met à genoux avec un extrait de mistral gavant ! Mon petit coeur se serre… tout autant que ma main sur le manche de ma pelle que je te collerais bien au travers de la figure.) Mais tire-toi si tu supporte pas ce qu’écrit OC, personne te force à rester, t’es au courant ? Va sur doctissimo, tu pourras hurler ta haine et ton dédain dans une sous section obscure sur les narcissiques, crée même ton propre fil de discussion si tu veux, mais tire-toi, j’en peux plus. et si t’es si fort, pourquoi tu ouvriras pas ton blog, juste pour voir ? Je viendrais t’y casser les c… volontiers.
      Et si tu pouvais laisser la poésie de Hugo en dehors de tout ça, ça m’arrangerait. Car j’adapterais une phrase de Wilde à ton cas « Je vous interdis de parler de Hugo et de vous dans la même phrase : c’est une faute de goût »
      c’était assez constructif ?

      • Le sentiment amoureux c’est quand tu fais qu’une bouchée de la première partie et que ton mec te dit que t’as encore 10 cms à avaler.

      • ….
        Tu sais, quand on se sert de citation, il faut les maitriser. Dans « mistral gagnant », Renaud parle a sa fille… Et je doute fortement qu’il lui demande « d’avaler les 10cm restant » comme tu dit. Donc soit tu cite et tu maitrise, soit tu argumente sans citation. Ta critique sera moins solide, mais ça évitera de te ridiculiser. Dans la vie il faut faire des choix ;)

        A propos, sache que ton pseudo m’empêche de te prendre au sérieux étant donné que je lis tes commentaire avec la voix du capitain gloumi de la saga audio « adoprixtoxis ».
        A bon entendeur….

      • Tiens moi je pense au Gloubi Boulga de Casimir, de quand j’étais petite. La crédibilité n’est pas plus grande pour autant.

    • « Tout ce que je demande, ce sont des commentaires constructifs et non d’énièmes pavés débiles embourbés dans quarante couches d’ironie et de second degré, écrits par des idiots voulant se donner le style de l’auteur du blog. »

      Là je crois que tu cherches midi à 14 heures. Quand on te demande des arguments et/ou pourquoi tu viens sur ce blog si tu n’aimes pas ce que tu y trouves, c’est au premier degré. Sincèrement. Beaucoup ici ne comprennent pas cette attitude (enfin moi en tout cas je comprends pas). Si tu es tellement intelligent c’est à toi de te mettre à notre niveau puisque forcément nous on peut pas se mettre au tien… Mais si tu peux pas comprendre ça c’est que tu n’es peut être pas si intelligent.

      Enfin à mon avis tu te compliques un peu là vie… Je dis ça pour ton bien, tu stresserais moins en allant voir ailleurs. Donc si tu n’es pas un troll, prouve le ou pose toi des questions et prends du recul sur ce que tu dis, car sinon c’est inquiétant.

  33. Aaah mais c’était pour ça du coup, les marines devant ma porte, ce matin ! J’ai dû leur dire que la personne qu’ils cherchaient habitait en face.

    Plus jamais, plus jamais, je ne serai embêtée pour de soi-disant odeurs de chats.

    J’ai pas pu participer m’sieur, ma copie avait mangé mon chien. Je crois que mes oeuvres préférées sont celle en Lego (avec la tête pas contente de Diego) et celle de Ben. Quelle atmosphère !

  34. Moi y a un truc que je pige pas dans les commentaires (et je dis ça au premier degré justement) : si vous estimez que Gloubi est un troll… Pourquoi vous continuez à lui répondre ? On dit bien « don’t feed the troll’ non ? Du coup je suis toute perplexe…
    Dédicace à Paris le 12 : pile le week-end où je suis à Nantes. Le destin veut que je ne puisse venir à aucune dédicace…
    Et à quand une prochaine séance cinéma avec vos lecteurs ?

    • Parce que, très chère, la vie est aussi faite de petits plaisirs coupables et de contradictions plus ou moins assumées.

      Quant à votre idée d’aller s’enfermer à plusieurs avec notre camarade à la cravate rouge dans une salle obscure, je la trouve bien étrange.

      • Y a moins de risques quand c’est à plusieurs… Je ne m’enfermerais pas seule avec Monsieur Connard, je craindrais trop pelle, GHB ou autre entourloupe.

  35. Y avait du level, j’ai bien fait de pas participer. Et c’est pas des tarlouzes de commandos de marine qui vont me faire peur.

  36. Alors s’il faut être direct et un peu vulgaire pour se hisser au niveau de Gloubi, allons-y…
    J’ai toujours eu en horreur les ceusses qui croient devoir descendre de leur piédestal pour insulter la plèbe.
    « Au mieux, je vous fais peur » ?
    Heu… Peur de quoi, de qui ? De quelques phrases mal jetées ? De celui qui les jette, pensant ainsi clouer le bec à tout le monde ?
    « Au pire, je vous impressionne » ?
    Ah ? Impressionné par quoi, par qui ? Par un style qui se veut direct mais qui n’est que violent et frustré ? Par un malotrou un peu hautain qui chie sa prose autant qu’il nous emmerde ?

    Chez moi, on dirait de vous que vous vous touchez grave, mon pauvre !

    Alors oui, certains commentaires sont pesants.
    D’autres se veulent drôles sans y parvenir vraiment et d’autres, enfin, sont maladroits.
    Et alors ?
    Que leur vaut votre ire ?
    Vous avez des ambitions contrariées par eux ?
    Notre hôte vous aurait-il éconduit et vous en auriez conçu une sorte de rancune tenace et violente ?

    Que vous conseiller, mon bon… Branlez-vous une bonne fois, passez à autre chose, et si vous n’y parvenez pas, prenez un second pseudo, vous pourrez entamer une thérapie en vous répondant. Promis, on vous laissera une place.

    Ah, et un dernier conseil, pour que nous soyons tous dans la confidence, prenez un pseudo compréhensible, genre boulga.

  37. elle a du bon , la paresse d’Odieux ! c’est l’occasion de lire ses anciens billets ainsi que tous les commentaires . étrange , cet esprit de meute ! en quoi les intervenants hostiles dérangent-ils ? j’ai du mal à comprendre , surtout s’ils sont drôles , comme Gloubi . il est grossier et hargneux , mais bon et si on retire les commentaires qui le contrent , il ne reste plus que des gouzis gouzis entre gens du même club !
    on se croirait à un meeting du PS ( changez le sigle si vous êtes de l’autre bord )
    alors c’est donc ça , un troll ? un étranger …
    enfin … en apparence .

    • En fait il se trouve qu’on est nombreux à apprécier les commentaires de Gloubi et Co, au même titre que l’Odieux apprécie les nanars : tellement consternants qu’ils en deviennent drôles

  38. Pingback: Fascinant, continuez – Le Charboncle·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s