Identifier une radicalisation à temps

Des gens se radicaliseraient sur internet.

Voici le sujet de bien des discussions depuis plusieurs semaines, car un climat d’inquiétude s’est installé un peu partout. Terminée, l’époque bénie où des parents naïfs laissaient leur adolescent s’enfermer dans sa chambre pour aller sur internet en paix. Eux qui pensaient qu’il s’adonnait à des activités aussi innocentes que taper « Bogdanov Hardcore + Sheep » sur Youporn commencent désormais à se méfier : et s’il se radicalisait en allant sur des sites où l’on peut lire n’importe quoi, comme par exemple la section commentaires du Monde.fr ?

Ce pourquoi la France a décidé de réagir. Et a donc mis en place une infographie permettant d’identifier les signes d’une radicalisation djihadiste en cours. Infographie que je partage avec vous puisque je suis comme ça, la main sur le cœur. D’autrui généralement, surtout si le cœur est bien couvert, mais là n’est pas la question, et observons :

frankrijk-waarschuwt-potentile-jihadisten-je-zult-eenzaam-sterven-743-body-image-1422555180

Ça marche aussi si vous devenez moine, notez.

 

 

 

Vous avez tout suivi ? Reconnu un camarade dans ces images (quand bien même, vous ce qui vous avait mis la puce à l’oreille, c’est « Il se promène avec un AK-47« ) ?

Bien. Hé bien comme sur ce site, on n’aime pas trop la discrimination, rappelons que tous ces comportements, s’ils signalent bien une radicalisation, peuvent aussi indiquer d’autres formes de plongée dans un extrémisme de mauvais goût. Ce pourquoi nous allons étudier la chose au travers d’un QCM parfaitement scientifique :

EN QUOI VOS AMIS SONT-ILS EN TRAIN DE SE RADICALISER ?

Répondez à ces quelques questions honnêtement et découvrons ensemble comment les choses sont en train d’évoluer dans votre entourage. Avant de les dénoncer, comme de bien entendu (je prends 20% de commission sur les récompenses pour mon aide).

Amis

I. Vos amis deviennent de plus en plus distants, c’est vraiment suspect. Mais comment donc Houston ?

1 – Ils vous expliquent qu’ils n’ont guère plus le temps de vous voir, mais ne donnent aucune explication rationnelle. Lorsque vous les avez au téléphone, leur gorge est toujours serrée comme si on allait les surprendre à tout instant. Ils sont les fantômes de ceux qu’ils étaient autrefois, et chacune de leurs apparitions tient désormais plus de la légende que du simple fait. Ils vous cachent quelque chose, c’est sûr.

2 – Ils ont trouvé un nouveau cercle d’amis et il n’y en a plus que pour eux. Ils vous expliquent vous ne pourriez pas comprendre, ni venir, ce ne serait pas « safe« . Ou alors si, mais vous devriez vous taire. Cela vous étonne un peu tout de même. Vous pensez à une secte et décidez d’en parler à Tom Cruise pour avoir son avis. Hélas, il est sur le tournage de son prochain film « À un moment je fais de la moto et j’ai un masque en latex« , le biopic résumant l’ensemble de sa carrière.

3 – Ils sont toujours à votre disposition, mais uniquement par Teamspeak ou Steam. Voilà qui est fort peu banal.

4 – Ils ne sont jamais chez eux. D’ailleurs, la dernière fois que vous êtes allés chez eux, l’appartement était reloué. Mais où sont-ils donc passés ? Lorsque vous les avez croisés à Monoprix, ils vous ont traité de « bourgeois » avant de s’en aller. Vous et votre SMIC les avez regardé s’éloigner d’un drôle d’œil.

Famille

II. Vos amis rejettent des membres de leur famille.

1 – La fille de l’un d’entre eux vous a appelé en larmes. Il n’est plus le même homme. Il ne l’aperçoit même plus. D’ailleurs, il n’a plus couché avec depuis bien 3 semaines. Vous répondez qu’il va être grand temps de déménager de Roubaix, ça les a rendu bizarres, avant de raccrocher et d’aller vous passer les oreilles sous l’eau.

2 – Tous les membres masculins de leurs familles sont considérés comme suspects. Lorsqu’ils en parlent ils font de petits mouvements de tête et rajoutent « Tu sais comme ils sont… » ou ont des propos comme « Je n’ai rien contre les hommes blancs cis hétérosexuels, mais…« 

3 – Leurs parents ne les ont plus vus depuis des mois. Ils ont bien essayé de monter dans leur chambre leur parler, mais la porte a été condamnée par une matière qui, d’après les premières analyses, serait un mélange de Chocapics et de Biactol.

4 – Vous les avez encore croisés à Monoprix. Ils étaient un peu pompettes et vous ont expliqué que leurs parents étaient des enfoirés et qu’ils avaient trouvé une nouvelle famille. Ils ont affectueusement tapoté le museau d’un chien bâtard à leur côté pour ponctuer cette dernière phrase.

PainIII. Vos amis ne mangent plus les mêmes choses qu’auparavant.

1 – Ils ont décliné un kebab. Un kebab, sérieusement ! Vous vous étiez dit que ça leur ferait ouvrir leur porte lorsque vous êtes venu avec deux de ces mets raffinés devant la demeure de l’un d’eux, mais il a refusé de vous laisser entrer et ordonné de partir. En vous éloignant, vous avez vu quelque chose dépasser de sa poubelle : un emballage d’asperges bio ! Vous êtes rentré chez vous, avez longuement pleuré sous la douche (en mangeant les deux kebabs, il ne faut pas gâcher), et vous êtes demandé ce qui arrivait à vos proches.

2 – La dernière fois que vous êtes parvenu à aller au restaurant avec vos amis, ils vous ont emmené dans un coin où un type barbu à lunettes vous a servi deux burgers. Lorsque vous avez demandé où était passée la viande et ce que c’était que cette merde au soja entre deux cornichons, il vous a traité de « carniste » avant d’aller s’enfermer aux toilettes. Vous n’étiez pas sûr qu’il soit vraiment en colère : vu ce qu’il mange, niveau fibres, vous aussi vous passeriez votre temps aux toilettes.

3 – D’après les déchets retrouvés près de la chambre de vos amis, ils ne se nourriraient plus que de Pim’s et de Cola. Vous ne vous inquiétez pas trop jusqu’à ce que vous fassiez pivoter la bouteille de soda dans votre main et découvriez qu’il s’agit de River Cola. Seigneur ! Comment ont-t-ils pu tomber aussi bas ?

4 – Vos amis sont désormais en colocation. Vous êtes passé les voir par surprise, et lorsque vous avez aperçu le frigo entrouvert, il n’y avait plus que des 8-6. Des centaines de 8-6. Si vous êtes belge, vous vous êtes probablement mis à convulser devant ce sacrilège.

Prof

IV. Vos amis ne vont plus à l’école.

1 – C’est plutôt une bonne nouvelle, la police leur ayant dit de ne plus en approcher suite à la question II.

2 – En cours de Français, ils se sont levés et ont quitté la salle en traitant le professeur de « fasciste » lorsqu’il a parlé des accords. Ils vous ont appelé plus tard en vous ordonnant de brûler le Bescherelle ce « livre impur qui ne prend même pas en compte votre genre. » Vous leur avez répondu qu’en même temps, c’est un bouquin, donc il passe peu de temps à se préoccuper à ce qu’autrui ressent dans son slip. Depuis, ils ont disparu. Leur dernier message est mystérieux : « Il-le-s faut que les étudiant-e-s comprennent que les professeur-e-s les manipulent« . Vous supposez que la touche « tiret » de leur smartphone doit merder.

3 – D’abord, ils séchaient la dernière heure de cours. Puis, les deux dernières heures. Puis l’après-midi. Et puis enfin, ils ont tout bonnement disparu. Peu de gens l’ont remarqué, cela dit.

4 – « Parce que les études, c’est pour te mettre des trucs dans la tête, moi je veux pas, je suis libre. » ont-t-ils philosophé tour à tour lorsque vous les avez croisés en train de faire du diabolo devant Aldi.

Musique

V. Vos amis ont changé leur rapport à la musique.

1 – Ils auraient été aperçus dans les premiers rangs à un concert de Bruno Mars. Pire, une amie à la FNAC vous a dit qu’elle avait vu passer leurs noms dans un registre de réservations pour un concert de Christophe Maé. Vous avez commencé à parler d’euthanasie.

2 – Ils écoutent en boucle le générique de The Legend of Korra.

3 – Ils n’écoutent plus de musique, sinon il n’entendent plus les instructions du Clan Leader.

4 – Ils écoutent du Ska, du Reggae et tout un tas de trucs que l’on utilise rarement en fond dans les publicités pour du shampooing.

Cinema

VI. Vos amis ont un vrai problème avec le cinéma.

1 – Ils vont voir des comédies françaises. Et ils rient, même devant celles où il y a Kad Merad.

2 – Ils sont pour la défense des artistes, de tous les artistes, à part pour ceux qui font les films, séries et jeux qui leur plaisent et qui devraient les écouter avant de produire quoi que ce soit, parce que si les gens sont libres de produire ce qu’ils veulent, où va le monde ? Ils lisent donc Le cinéma est politique, le fameux site qui arrive à se plaindre que dans Le Roi Lion, on y parle de roi et de lions (véridique : quel talent !), ou ces merveilleux blogs où l’on explique tranquillement que Game of Thrones, bon, il y a des femmes, bon, il y a des gays, mais pas assez et puis en plus il n’y a pas de trans donc c’est de la discrimination et donc une vilaine série patriarcale (véridique aussi).

3 – Leurs films, ils les téléchargent, mais uniquement pour dénoncer l’industrie, pas du tout parce que c’est rapide, gratuit, et qu’ils peuvent mettre pause sur le décolleté de Scarlett Johansson ou Michael Fassbender torse nu. Voire les deux en même temps pour les plus ouverts et polyvalents.

4 – Vous les avez croisés devant le cinéma. Ils faisaient des bolas. Vous, vous sortiez du Septième Fils, et finalement, vous auriez mieux fait de regarder quelqu’un faire des bolas.

Sport

VII. Vos amis arrêtent le sport

1 – Ils ne viennent même plus aux matchs de foot, eux qui étaient les premiers à lancer les holas, à crier aussi fort qu’ils le pouvaient et à enseigner à votre petit groupe de nouvelles insultes aussi tolérantes qu’élégantes. À ce qu’il parait qu’ils ne savent même plus qui mène en ligue 1. Bon sang !

2 – Parce que faire du sport à côté de gens de l’autre sexe n’est pas safe et met mal à l’aise tout en encourageant le culte de la beauté, invention du patriarcat. Ils proposent des salles de sports distinctes pour chaque sexe, et des moyens de transports différenciés pour s’y rendre sans harcèlement.

3 – Du sport ? Attendez, ils avaient commencé ?

4 – Le taux de cannabis dans leurs urines est considéré comme suffisant pour la fumer en pot, il a donc été convenu qu’ils n’étaient plus les bienvenus pour les compétitions.

Vetemetns

VIII. Vos amis changent leurs habitudes vestimentaires

1- Les vêtements sont propres, repassés, les chaussures sont neuves et certaines rumeurs parlent même de parfum ou de passage chez le coiffeur. Oubliée, la faluche qu’ils portaient fièrement jusqu’alors et gagnée à la force du foie. Terminée, les achats chez Jennyfer. Ils ressembleraient presque à de grandes personnes, c’est inquiétant.

2 – Chaussures, veste, pantalons… tout est désormais acheté dans une petite boutique parisienne qui certifie que tout est fabriqué sans souffrances animales. Ils n’hésitent pas à vous montrer leurs dernière sandales intégralement fabriquées dans une ferme bio du Pérou. Vos amie, elles, cachent leurs corps pour éviter le « regard lubrique des mâles blancs hétéros-cis » qui visiblement incarnent le quatrième Reich par leur seule existence.

3 – Les commandes Amazon s’entassent devant leurs portes. On n’y trouve moult t-shirts : memes internet, logos Batman ou blagues geeks, tout y passe sauf le bon goût. Vous notez avec effroi que s’il y a là de quoi habiller tout un bataillon d’infanterie, il n’y a pas un seul pantalon ou slip. Au moment même où cette réalisation glace votre sang, vous découvrez devant la porte une lettre du syndicat des producteurs de roquefort qui s’apprêtent à poursuivre vos amis en justice pour concurrence déloyale.

4 – Pantalons larges, vieux habits, casquette militaire et le tout en treillis si possible, c’est donc intégralement vêtus d’une tenue d’engagé de 1963 que vos amis tiennent désormais leurs propos antimilitaristes. Vous pensez que l’ironie de la chose risque de distordre l’espace-temps lui-même.

Reseaux

IX. Vos amis fréquentent des sites extrémistes.

1 – Ils sont sur Doctissimo. Doctissimo, bon dieu ! Y a-t-il plus extrémiste ? Le site où si vous avez le nez qui coule, on vous diagnostique deux cancers, la dengue et même la myxomatose dans les dix minutes avant de proposer l’amputation du bras droit. Ils ont désormais une signature automatique qui rappelle depuis combien de temps leur vie est vide, le tout avec des oiseaux qui clignotent et des bébés moches. Vous avez appelé le prêtre. Pour l’exorcisme. Et l’extrême-onction dans la foulée.

2 – Ils ont ouvert des Tumblr dans lequel on trouve des gifs animés précédés de la mention « Quand tu…« , soit l’une des preuves que leurs cerveaux sont en train de s’éteindre. Ils se sont désormais abonnés à Le Cinéma est politique au lieu de juste y aller de temps à autres, et passent leur temps à relayer sur Facebook et Twitter des articles dont le fond est « Indignons-nous ». Ils se présentent comme démocrates et ouverts à la discussion et au débat, mais vireront de leurs amis toute personne qui n’ira pas dans leur sens. Ils ouvrent plusieurs comptes Twitter thématiques et militants qu’ils abandonnent l’un après l’autre, au même titre que les Tumblr qu’ils ouvrent en rafale.

3 – 4Chan. Voulez-vous vraiment que je rajoute autre chose ?

4 – Ils fréquentent le site de Notre-Dame-des-Landes où ils militent des heures durant pour savoir si sur le panneau qu’a fait Gérard, on peut mettre une croix pour représenter la mort d’un militant ou si c’est un signe chrétien, et auquel cas par quoi le remplacer et… après un débat de 19 heures sur la symbolique religieuse, ils décideront finalement que Gérard n’aura pas de panneau et qu’à la place ils vont écrire une pièce de théâtre sur l’immigration qu’ils joueront à la MJC la plus proche.

Résultats.

Vous avez reconnu parmi les signes évoqués par le gouvernement bon nombre qui vous rappellent vos amis ? Découvrons comment ils se radicalisent !

Vous avez obtenu un maximum de 1 : ils se mettent en couple

Forme de radicalisation aussi banale que dangereuse, celle-ci nie l’individu pour lui proposer une place dans une entité plus grande où ils seront d’abord deux, puis plus dès que les conneries auront sérieusement commencé. Peu à peu, vous perdez vos amis de vue et les messages échangés s’espacent jusqu’à ce que vous ne receviez plus d’eux qu’un message envoyé à tous leurs contacts pour le nouvel an. Concession après concession, ils ne sont plus que l’ombre d’eux-même et lorsque vous les croisez, ils vous montrent les plans de la maison qu’ils font construire tout en vous racontant des histoires déprimantes de notaire et de conseiller-de-chez-Saint-Maclou-qui-s’est-trompé-sur-la-peinture-pour-la-chambre-du-petit-hahaha.

Ils sombrent peu à peu dans le terrorisme social et tentent de vous intégrer dans leur secte en vous relançant à coups de « Et toi, c’est pour quand ? » « Tu sais, moi, depuis que j’ai eu Enzo, je me sens enfin adulte. » « Tu devrais acheter, c’est important d’être propriétaire, en plus ils font construire de petits pavillons très sympas près de la rocade.« . Ils font pression jour après jour en tentant de vous faire suivre leur dogme aveugle qui veut que celui qui sacrifie son individualité pour la cause soit récompensé par une maisonnette, une C3 et un labrador.

Leur radicalisation vous terrifie. Qu’est-il arrivé ? Sont-ils morts à l’intérieur ? Est-ce parce qu’ils ont épousé cette personne qui vous fait terriblement penser à un Genestealer ?

Il est grand temps de les dénoncer. C’est pour leur bien.

Vous avez obtenu un maximum de 2 : ils sombrent dans le radicalisme über-féministe 2.0

Vous vous pensiez féministe ? Vos amis vous expliquent que non, mécréants ! Tenez par exemple, l’autre jour vous vous êtes tapés le pied contre le bord du lit et avez hurlé « Putain !« . C’est bien la preuve de votre vision passéiste et sexiste d’une société ou la prostitution subie est méprisée. Les numéros 1 & 2 dans les numéros de sécurité sociale ? C’est sexiste. Ne pas prendre en compte le sexe des gens dans vos rapports avec eux ? C’est interdit par la cause ! Et attention à ce que vous regardez, lisez ou ce qui vous fait rire : vos amis vous expliqueront ce que vous pouvez faire ou non, le tout en ponctuant de mots en -iste et en -phobe leurs phrases. Ce qui marchera aussi avec le über-veganisme radical, cousin proche du combat, dans lequel par exemple si vous mangez de la viande, vous n’êtes pas omnivore mais carniste : ça fait plus méchant et donc permet de faire culpabiliser.

Grâce à vos amis qui se radicalisent et qui tombent dans le n’importe quoi, vous qui pensiez mener votre combat normalement vous retrouvez emmerdés à chaque soirée où lorsque vous vous déclarez féministe, vous devez d’abord ramer 30 minutes pour dire que non, vous n’êtes pas d’accord avec les FEMEN, non, vous ne pensez pas que toutes les filles qui se font appeler Mademoiselle sont des salopes et que non, vous ne pensez pas que La Reine des Neiges devrait être modifié en « La présidente de la motion hivernale » pour retirer la puante propagande royaliste de chez Disney.

Et après tout ça, là vous pourrez commencer à avancer vos idées.

Mais vos amis vous demanderont quand même de les admirer pour tout ce qu’ils font pour la cause, et qui la fait forcément avancer, pas vrai ? Après tout, tant qu’on agit au nom de la cause, on ne peut pas la décrédibiliser, non ?

C’est le moment de leur parler du Parti Socialiste.

Vous avez obtenu un maximum de 3 : ils sont en train de devenir de gros nerds.

Ils étaient jeunes et beaux, ils avaient l’avenir devant eux. Et puis voilà : un soir, un mystérieux étranger s’est présenté à leur porte et leur a proposé de télécharger League of Legends. Depuis, plus personne ne les a revus. Ils passent leur temps à combattre sur les mêmes cartes en accusant l’équipe de tous leurs torts, avant de se retrouver sur des forums où ils échangent entre eux dans un langage qui perturbe les services de renseignement eux-même. Si une guerre éclate, plus besoin d’indiens navajos pour coder les communications, nous aurons bien plus efficace.

Ainsi, « Le Quartier Général demande un tir de barrage sur l’avenue en face de nous. Ensuite, il faudra avancer, des hélicoptères viendront vous aider dans cette tâche » deviendra : »QG appelle arty, envoie l’AoE sur la mid lane. Ensuite tu pushes, j’envoie le carry en support. »

Il est probablement trop tard pour les sauver, aussi pouvez-vous tout au mieux les tuer.

Pour ce faire, ouvrez leurs fenêtres : ils ne supportent pas la lumière du jour.

Vous avez obtenu un maximum de 4 : ils ont pris la voie du punk à chien.

Pourquoi se radicaliser en djihadiste et aller mourir à l’autre bout du monde quand on peut se radicaliser en babanarchiste et profiter du meilleur des mondes entre baba-cool et et anarchisme ? Désormais, vous savez que vous pourrez toujours retrouver vos amis devant votre supérette préférée et discuter courtoisement avec eux autour d’une bière au goût d’à peu près tout sauf de bière. Dans une douce odeur de pétard, vous pourrez débattre des problèmes de ce monde, qui pourraient tous être résolus d’après vos amis si tout le monde choisissait la voie du punk à chien. Oui mais alors, qui produirait la 8-6 ? C’est cette question dont ils cherchent la réponse, véritable quête spirituelle dont ils entraperçoivent parfois l’issue lors d’un trip de ganja. Mais comme à ce moment là, ils voient les mots et entendent les couleurs, ils se réveillent simplement pour dire « La solution, c’est jaune. » ce qui est moyennement pratique pour retrouver la voie.

Impliqué dans le milieu anar’ pacifiste (le punk à chien n’aime pas vraiment les gens qui portent des battes, puisque baba-cool on vous a dit), il connait par cœur le programme des animations culturelles de tous les squats, faisant de lui un croisement ultime entre un fixeur et Jack Lang. Vous voulez voir un film roumain underground ? Il sait dans quel terrain vague on le projette. Un débat sur la déconstruction de la police ? Il sait qui y participe. Vous a-t-il vu traîner le cadavre de cette étudiante hier à 02:36 ? Oui, mais il ne dira rien car il sait que sinon, lui aussi verra sa tombe anonyme servir de siège lors de la prochaine diffusion de film roumain underground.

Attention : si vos amis ont de l’argent, ils ne se transformeront pas en punks à chien, mais en hispters.

C’est pareil, sauf que lui a les moyens d’être vegan.

Voilà, vous savez tout !

Vous pouvez donc retourner consulter en paix des sites non-radicaux et reprendre vos recherches innocentes.

Bogdanov Hardcore + Sheep, hein ? Coquinous.

275 réponses à “Identifier une radicalisation à temps

  1. Plutôt que « carniste » certains emploient même le terme de « nécrophage » ou de « sale mangeur de cadavres ». C’est une population qui doit être exterminée à temps.

  2. ahah, bien vu. Par contre, les yeux m’ont piqué à la fin du « maximum de 1 »: « Qu’est-ce qu’il est arrivé ? » -> « Qu’est-il est arrivé ? »

    • Je pense que vous n’avez pas compris c’est volontaire, et ce, pour traduire la confusion qui règne dans le cerveau du pauvre célibataire lorsqu’il réalise que le temps des beuveries viriles n’est plus. Qu’une créature féminine (communément appellée « bobonne ») retiendra l’ancien compagnon des folles soirées à coup de « ah non mon chérie, on a dit que ce week-end on allait chez ma mère ».

      • Y’a le même penchant chez certains hommes. Fini les beuveries viriles entre copines… Le copain veut aller chez ses parents !

  3. Tant que je n’en aurai pas vu de mes propres yeux, je resterai persuadée que les vegans et les über-féministes sont des légendes, comme Big-foot et Nessie. Je n’arrive pas à croire que ce genre de personnes existe.

    Article fort sympathique, par ailleurs (je ne pensais pas que le pain était un aliment impur)

    • Croyez moi je vous souhaite de ne pas rencontrer de Uber Féministe. J’en connais une et… Oulah. La réflexion se limite a dire que l’homme est mauvais, d’ailleurs en allant jusqu’à dire qu’au fond ce qu’elle veut c’est pas l’égalité mais la suprématie de la femme. Brrr.

      • Oh ? Effectivement, je ne suis pas sûre de vouloir voir ça. Rien que de l’imaginer, ça fait froid dans le dos.

      • Pour les comprendre, il suffit de remplacer « hétéro », « blanc » ou « cis » par « juif, et « PoC » ou « LGBT(QIA) » par « aryen ».

        Et tout s’éclaire.

      • Remplacer des mots par aryen et juif ? Mais ça a l’air d’être une méthode tout à fait censée et pas du tout foireuse !

        Voyons voir. « Les [juifs] disposent de privilèges dont les [aryens] ne disposent pas. » « Des policiers [juifs] cibleraient plus souvent des civils [aryens]. » « Les [juifs] ont plus de mal à comprendre les problèmes des [aryens] car ils ne les vivent pas. »

        Omayyad tout s’éclaire.

        Mais, finalement, je ne sais pas pourquoi on fait tout un plat des crimes de guerre nazis.

        En effet, quand on remplace « nazi » par « Bisounours » et « juif » par « lapin » (et « tziganes, homosexuels, résistants », eh ben osef en fait), on obtient des phrases comme :
        « Les Bisounours auraient tué jusqu’à 6 millions de lapins. »
        « Si les lapins ont souvent été ciblés pour diverses raisons un peu partout dans le monde, l’extermination des lapins par les Bisounours terrifie par son industrialisation. »
        On constate bien que je n’ai fait que changer des mots dans des phrases : elles ont donc le même taux de vérité intrinsèque. Or, comme les Bisounours n’auraient jamais pu commettre des atrocités pareilles sur les lapins, il faut en déduire que les crimes de guerre nazis n’ont pas pu avoir lieu.

        La logiiiiiiique.

    • Passez le pop-corn. C’est une question de temps avant que l’un d’eux rameute la communauté francophone du peuple élu-e-s, végétalien et dysorthographique (soit une bonne vingtaine de personnes).

      • Ce billet est bourré d’amalgames : Je suis vegan ET mysogine phallocrate. J’exige une sensure de cet article calomnieux sous peine d’alerter le forum « Vegan&Tunning ».

    • Voici le commentaire d’intro d’une page Facebook tenue par l’un d’entre eux.
      C’est un monde magnifique que je vous fais miroiter ici.

      Attention , c’est parti :
      «  »
      Pourquoi Facebook existe?
      Pour que les petits mâles blancs hétéros cisgenres puissent se moquer des femmes, des personnes racisées, des MOGAI (marginalized orientations, gender alignments adn intersex), des personnes en situation de handicap, des personnes transgenres, des pauvres, des neuro-atypiques sans se faire casser les dents.

      Groupe d’humour corrosif à l’encontre des catégories dominantes.
      Notre objectif est de renverser la vapeur de la moquerie en ciblant les catégories de personnes qui ne le sont jamais ailleurs, c’est-à-dire les catégories de personnes dominantes dans la société : les hommes, les cisgenres, les blanc-he-s, les hétérosexuel-le-s, les valides, les riches, les goys, etc.
      Nous pratiquons un humour sans filtre et sans retenue, un humour qui frappe de plein fouet et de préférence là où ça fait mal.
      Nous assumons cette position.
      Alors, c’est désagréable d’être du mauvais côté de l’humour?
      Un des intérêts de ce groupe est aussi de fournir des armes à certaines personnes quand elles sont confrontées à de l’humour dominant en leur permettant de rendre la monnaie de leur pièce aux « humoristes » et de faire réfléchir ces derniers sur la structure de leur humour.
      Nous voulons que ce groupe soit un espace safe, sans hiérarchisation des oppressions,
      n’hésitez donc pas à signaler ou demander de modifier ou effacer une blague quand elle est en partie ou totalement discutable (c’est à dire si elle contient une charge sexiste/ raciste/ antisémite/homophobe/transphobe/putophobe/validiste/ etc, etc, etc). «  » »

      • Je pensais que ce genre de connerie était réservé aux USA mais non…
        J’espère que cela n’atteindra pas les mêmes proportions qu’aux USA sinon on est mal partit.

      • Ah mais c’est déjà là.
        Bien aidé par Tumblr et études femin…euh de « genre ». qui n’ont d’études que le nom.

  4. Ah, les über-féministes, ces femmes qui croient bien faire mais qui font en réalité reculer leur propre cause… Merci pour cet article cher OC !

    • Voir également les blog de justice sociale anglo-saxon sur Tumblr.
      Où l’on peut lire que la société occidentale à pour but d’opprimer les minorité et les femmes aux profits de l’homme blanc cis hétéro.
      Que les gens naissent avec des privilèges.
      Que porter des dreadlock si on est blanc c’est raciste parce que c’est de l’appropriation culturelle.
      Que homme ou femme n’a rien a voir avec la notion de male/femelle et que le genre est un spectre regroupant les « métagender, pangender, agender,etc » (je n’invente rien).
      Qu’avoir plusieurs personnalité dans sa tête c’est normal.
      Que croire qu’on est une licorne coincé dans un corps humain est normal
      Qu’il y a des gens prétendant être les trois cas cité précédemment en même temps.
      Qu’être morbidement obèse n’a aucune conséquence sur la santé.
      Que l’on devrait mettre « trigger warning » pour tout et n’importe quoi (terme utilisé à l’origine pour les personnes souffrant de PTSD) pour éviter que les gens ne soit pas offensé.

      Le plus comique dans tout cela c’est que tu remarque que ce sont en majorité. des blanc de classe moyenne supérieure américain qui tiennent se genre de blog et que si tu lis leurs discours attentivement, tu remarques que leurs vision de l’égalité et de la lutte contre le racisme/sexist est ségrégationiste, raciste et sexiste.

  5. VIII-3 : « On n’y trouve moult t-shirts »

    > petite erreur : « On y trouve » (avec liaison phonique)

    Bon travail ;)

  6. Pour ceux qui doutent encore de l’existence des vegans un poil relou je vous invite a regarder (un peu mais pas trop) vegactu. Je me demande parfois qui troll qui.

    • Mmmmouiii…C’est…C’est vrai que c’est pas très fin. Enfin, c’est la Voix du Nord vegan, quoi. Une bonne dose de phrases choc avec parfois un coulis de niaiserie pour relever le tout. Mais bon, ça reste modeste : je préfère ça à l’élitisme pédants d’autres sites sur le même sujet. (qui me donne envie de manger des cœurs de chatons grillés, parfois…)

  7. Cher Odieux,
    Je suis un joueur de League of Legends, mais je ne crains pas la lumière du jour.
    Dois-je m’inquiéter ?

  8. Je suis désolé j’ai pas compris le 1 du I : il violait sa fille avant d’être en couple ?

  9. Sauf qu’omnivore et carniste ne sont pas synonymes. Omnivore fait référence au mode d’alimentation physiologique des animaux qui peuvent vivre en utilisant n’importe quel type de nourriture (et non l’homme n’est pas un omnivore, ni un herbivore d’ailleurs comme aiment a le dire bon nombre de vegans qu’ont ne voit pourtant pas brouter d’herbe). L’homme, physiologiquement, est frugivore. Et carniste ne designe pas un type d’alimentation mais l’idéologie selon laquelle l’homme doit manger de la viande, que c’est « normal, naturel, nécessaire », ce qui est manifestement faux sinon il n’y aurait pas de végétariens sur terre vu qu’ils seraient tous morts.

    • Physiologiquement l’homme est frugivore, bierivore, chipsivore saucissonivore, etcaetera, je vais pas tous les faire, on a pas le temps. Ce que l’on regroupe de façon très pratique sous l’appellation « omnivore ».Ce qui à son tour évite d’écrire des pavés d’insanités coupés en 4 pire que des cheveux pour dire « moi j’ai mieux compris que les autres par ce que mon cerveau est mieux lavée que les autres ».

      • « mon cerveau est mieux lavé que les autres » génial, je garde c’est magnifique :)

      • ouais, tout pareil… ça va devenir une de mes répliques favorite. Merci Georges!

      • Mais de rien, c’est les petites phrases, qui, en politique, distinguent le vrai démocrate du fasciste de merde.

      • Vous faites le malin pour éviter de voir ce qui est écrit. Il n’y a pas de pavé d’insanité à dire que physiologiquement, les dents, longueur d’intestin, etc., nous font frugivores. Vous êtes ridicule.

        Les hindous et bouddhistes sont végétariens, il n’y en a pas qu’en Inde, ils existent, peut-être à hauteur d’un milliard de par le monde. En conclusion, qu’on soit omni ou pas, « on n’est pas obligés de manger de la viande ».

        Voilà de quoi vous éviter d’écrire des idioties.

      • Attendez, j’appelle mes cousins chimpanzés. Ces cons sont en train de bouffer des termites et des antilopes alors qu’ils sont, comme nous, frugivores. Saloperies d’enfoirés contre-nature qui ne respectent pas le crédo végétarien.

    • Non, l’homme est bel et bien omnivore, même si physiologiquement ses caractéristiques sont effectivement proches des frugivores (proches, pas identiques). La paléontologie nous apprend que le régime des hommes d’il y a 2,5 millions d’années pouvait se composer :
      – d’insectes : sauterelles, grillons, chenilles, larves…
      – d’œufs d’oiseaux et de tortue
      – de petits animaux : escargots, grenouilles, reptiles…
      – de petits et grands gibiers : faisans, cailles, lièvre, bison, renne…
      – d’oléagineux (des noix, noix de cajou, des amandes…)
      – de fruits de mers et de poissons
      – de fruits, de légumes, de baies, des épices et de fleurs sauvages.
      Le régime pouvait varier beaucoup en fonction des lieux et des époques et, pour cause : la caractéristique essentielle du régime alimentaire humain et de la physiologie qui va avec, c’est l’adaptabilité.

    • Et vous oubliez de préciser que les végétariens en question souffrent de multiples carences alimentaires. De plus, c’est en commençant à manger de la viande que l’homme a évolué.

      • « végétariens en question souffrent de multiples carences alimentaires »
        Développez, qu’on rigole.

        « De plus, c’est en commençant à manger de la viande que l’homme a évolué. »
        Non, c’est aussi (et surtout) en cuisant ses aliments. Quand bien même, ça ne justifie pas le fait de manger de la viande aujourd’hui.

      • Je préfère avoir des carences parce que je suis végétarien que parce que je suis trop paresseux pour faire la cuisine de façon un tant soit peu équilibrée. Oh, attends, en fait je combine les deux \o/.

      • Pourquoi l’homme a évolué fait l’objet de plusieurs hypothèses (éventuellement complémentaires), station debout, relation sociales complexes, chasse mais surtout cuisson des aliments (donc carnés ou pas) qui est une hypothèse bien en vue en ce moment.

        A part la B12, les carences sont un mythe et le régime lacto/carné peut en induire plus certainement.

        Ne soyez pas péremptoire comme ça.

    • « L’homme, physiologiquement, est frugivore. »

      Haha, non. Pas depuis les australopithèques.

      « l’idéologie selon laquelle l’homme doit manger de la viande, que c’est « normal, naturel, nécessaire », ce qui est manifestement faux sinon il n’y aurait pas de végétariens sur terre vu qu’ils seraient tous morts. »

      Ah mais ils en meurent. Lentement, hélas. Vers 50 ou 60 ans d’une crise cardiaque, d’un cancer ou d’une pneumonie, généralement. Surtout s’ils sont connus, mais là c’est l’humour de la Providence qui s’exprime. Le saviez-tu ? L’écrasante majorité (~80%) des « végés » sont en fait de ex-végés qui ont arrêté parce que ça les rendait malades.

      Il y a une bonne raison pour laquelle il n’existe et n’a jamais existé aucune culture primitive humaine végétarienne: ceux qui ont essayé sont systématiquement morts de malnutrition. Et ça vaut aussi pour les « modernes », tout civilisés qu’ils croient être. Eux aussi se condamnent à l’extinction en se privant de produits animaux. Je le sais, je fais du conseil en nutrition. Pas plus tard que la semaine dernière il y en a un qui m’a demandé de l’aide pour ses pertes de mémoire et sa fatigue permanente. Je demande d’emblée « T’es végé ? » réponse évidente: « Oui depuis 15 ans ». Bullseye, il manquait d’acides gras essentiels, de D3, de B12, de cholestérol et de fer. Il avait fait un IRM pour ça !

      • Pourquoi tant de haine Jesrad?? Que t’on fait les « végés »? ^^
        Je suis personnellement végétarien depuis que je suis né (mes parents le sont aussi comme vous pouvez vous en douter), je fait du sport depuis longtemps, ne souffre pas de carences, ni de maladies particulières, et j’ai la chance de tomber très peu souvent malade. Je ne sais pas d’où sont sorties ces statistiques mais je te conseillerais de les revoir, parce qu’au cas où tu ne l’aurais pas remarqué tu es limite en train de menacer de mort tout les « végés » et de plus de les mettre dans le même sac (végétariens, végétaliens, etc..). Un « végé » t’as t’il attaqué dans la rue armé d’un fruit ou d’un légume façon Monty Python? – « Je le sais, je fait du conseil en nutrition » (quel argument ;) tu sais aussi qu’en Inde les végétariens…? Non en fait ils doivent tous être morts de malnutrition.. Enfin, bref, juste une dernière précision, devenir « végé » ne se fait bien sûr pas à l’improviste, à mon avis ton patient a dû mal gérer ses besoins..

      • « Pourquoi tant de haine […] ton patient a dû mal gérer ses besoins.. »
        La réponse est dans la question. Plutôt que de manger sainement, ducon fait le plein de carences, en souffre, et gaspille des ressources publiques pour être soigné.
        :)

        « Je ne sais pas d’où sont sorties ces statistiques mais je te conseillerais de les revoir »
        HA HA! C’te barre! Le passant qui dit au professionnel comment faire son métier, ça ne manque pas de sel (par contre ça manque de protéines facilement assimilables et de certains oligo-éléments que les végétaux n’apportent pas).

      • Est-ce une mauvaise chose si les « végé » s’éteignent d’eux-même ? Au moins y’aura plus personne pour me dire que manger de la viande c’est maaaaal ! Est-ce que vous force à manger de la viande moi ? Non, ben occupez vous de vos de vos assiettes et laissez manger mon steak de cheval !

      • anonyme, il ne te menace pas de mort, il t’explique que tu vas mourir plus jeune. On y est pour rien. Et le coup des indiens ne veut rien dire, leur niveau de vie n’est pas des plus enviables.

        Après si pour toi manger de la merde accompagnée de « compléments » et passer son temps à couler des bronzes de la taille du Queen Mary, c’est un mode de vie naturel, libre à toi de continuer. Après tout ça fait plus de viande pour les gens normaux.

      • @jesrad Aahaha, si vous saviez le nombre de fois où j’ai entendu cette question : « mais vous avez des carences alors ? ». Les carences ne sont pas le propres d’un régime alimentaire, mais sont liées à une alimentation équilibrée. Une personne qui mangera de la viande, mais un régime uniquement basé sur des kebabs, aura des carences. Pourtant cette personne mange de la viande.

        J’en profite également pour casser un autre mythe : tous les végétariens ne sont pas des fou-furieux qui ne mangent que bio et font attention à leur santé tout le temps. Il existe des végétariens qui pratiquent les chips et la cigarette également, mais qui ne mangent pas de viande parce qu’ils n’ont pas envie de manger des animaux. Tout simplement.

      • Tu déplaces le débat cocotte. Personne ne dit que bouffer des kebabs est mieux que bouffer que de la salade, mais il est indéniable que une alimentation strictement végétarienne n’est pas équilibrée. Soit tu triches et tu prends des compléments, soit il y a de la viande dans ton alimentation sans que tu t’en rendes compte.

      • @aargh
        Il ne s’agit pas de déplacer le débat, mais de trouver des exemples aussi absurdes que ceux qu’on peut lire ici. C’est très manichéen : manger de la viande, c’est super, les végétariens sont des bouffeurs de graines en sursis.

        Il s’agit ici également de tordre le coup aux clichés : non les végétariens n’ont pas forcément des carences, non les végétariens ne sont pas forcément des bobos, non les végétariens n’interdisent pas la viande à leurs convives et ne prennent pas pour cible toutes les personnes qui mangent de la viande.

        Mais pour répondre à ta question, je ne triche pas, je ne prends pas de compléments et, depuis le temps, je sais dénicher la viande dans les ingrédients. Et, non, à partir du moment où les éléments qui sont réellement nécessaire à une bonne santé sont puisés dans ce qui existe et là où il faut, il ne faut pas absolument manger de la viande.

        Je rappelle qu’il y a quelques temps on pensait que le lait était vital pour le calcium ou que le gluten était aussi important. Or, de plus en plus d’intolérances au lactose et au gluten arrivent.

        Je ne sais pas comment ça s’est transformé en végétarien-bashing ces commentaires, mais ne croyez pas tout ce que vous voyez à la télé : la pub Aoste, c’est un bon gros cliché ! :)

      • Non mais c’est vrai manger des steaks de burger de soja cultivé au Brésil sur les cendres de la forêt équatoriale comme 99% des vegans c’est trop bon pour la nature !

      • @Leslie : « Je rappelle qu’il y a quelques temps on pensait que le lait était vital pour le calcium ou que le gluten était aussi important. »
        En tant que malade cœliaque, je m’insurge. Le gluten, tu peux en bouffer sans problème, le corps humain l’assimile très bien, aucun problème là-dessus.

        Mais à cause de ce que tu dis, de la « mode sans gluten », je me fais foudroyer du regard quand au restaurant, je demande s’ils lient leur sauce ou non, et avec quoi. Sinon, anémie sévère, risque de cancer. Joie, volupté, ai-je mentionné les crises d’épilepsie et les malaises ?

        J’ai des envies de meurtre parce que depuis plus de 15ans (diagnostic quand j’étais en 4ème), je n’ai touché ni a un croissant, ni à une pizza, ni à du pâté en croûte. Entre autres.
        J’enrage quand je vois écrites des idioties pareilles. Et pour la peine je reprendrai deux fois des lardons ce soir, juste pour t’emmerder, toi.

      • @Leslie

        >non les végétariens n’ont pas forcément des carences, non les végétariens ne sont pas forcément des bobos, non les végétariens n’interdisent pas la viande à leurs convives et ne prennent pas pour cible toutes les personnes qui mangent de la viande
        Je ne sais pas à qui tu t’adresses vu que personne n’a dit ça.

        >non, à partir du moment où les éléments qui sont réellement nécessaire à une bonne santé sont puisés dans ce qui existe et là où il faut, il ne faut pas absolument manger de la viande
        Ben, en fait, si. Demande à n’importe quel nutri.

      • « Ah mais ils en meurent. Lentement, hélas. Vers 50 ou 60 ans d’une crise cardiaque, d’un cancer ou d’une pneumonie, généralement. »

        Ah, mais tout le monde meurt. Lentement souvent, d’une crise cardiaque, d’un cancer, d’une pneumonie… C’est juste que pour les végétariens, ça arrive plus tard.
        http://ajcn.nutrition.org/content/78/3/526S.long

        Quant à l’absence de culture primitive humaine végétarienne… Faut voir ce qu’on veut dire par primitif. En tout cas, ça fait un moment que l’hindouisme ça existe, et les hindous ne mangent pas de viande.

      • @Anonyme (2 février 2015 à 17:16)
        Je pense que vous avez mal lu ma réponse. Ce que je suggérais c’est qu’il y a quelques années, on ne soupçonnait pas le lactose ou le gluten comme pouvant être un facteur problématique pour le corps humain. Or, la science évolue et cela a permis d’identifier de nouvelles intolérances et maladies. Je compatis, car j’imagine, comme je l’ai déjà entendu, que de devoir vivre sans gluten est réellement pénible au quotidien notamment au restaurant. Je ne comprend donc pas votre agressivité, j’ai d’ailleurs trouvé ça un peu triste le « je t’emmerde », ainsi que le tutoiement mais passons, surtout que je n’ai pas parlé de mode. J’espère d’ailleurs que vos lardons étaient délicieux.

        Dans les années 70, 80, on suggérait de manger de la viande tous les jours pour le facteur santé. Or, les études à l’heure actuelle ont tendance à prouver le contraire et on tente, à coup de publicités, de réduire la quantité de viande consommée (notamment la viande rouge).

        @sfcgdvi
        Je souligne tous ces clichés parce que les donneurs de leçons sont légion dans ces commentaires. Serait-il impensable que des végétariens n’aient pas de carence ?

        Je ne pense avoir vu aucun végétarien déclarer sa suprématie ici. Mes réponses ne sont là que pour tordre le cou aux idées reçues quant au végétarisme. Il est pratiqué ici en Europe pour diverses raisons (l’effet de mode peut en être une, mais imaginer tous les végétariens comme des vegans-hipsters est une fausse idée), mais comme mentionné à plusieurs reprises, les hindous pratiquent le végétarisme depuis bien longtemps et je ne pense pas que ça soit leur plus grande cause de mortalité. Imaginez deux minutes que les végétariens peuvent peut-être en avoir marre qu’on leur donne des leçons : au bout d’un moment, lorsqu’on entend à tort à travers ‘vous avez tort, je sais mieux que vous’, ça en devient lassant.

        Nous pouvons être en désaccord. Je comprend les personnes qui mangent de la viande. J’ai juste choisi de ne pas en manger et je le vis bien. Comme la plupart des végétariens. Alors, ne tentez pas de me faire croire que j’ai tort en imposant moults arguments, je crois en autre chose.

      • @babarjohn: l’hindouisme… Tu parles de cette religion où l’on doit suivre des régimes différents selon sa caste? Ne sont végétariens que ceux appartenant aux castes supérieurs car considérés comme purs. Les castes moyennes mangent du poulet entre autre et les castes inférieures, considérées comme impures, ont le droit de manger de tout (mais comme le plus souvent il s’agit de ceux qu’on laisse mourir dans la rue, je ne suis pas sûr qu’ils mangent grand chose…)De plus, les végétariens ou castes. Supérieures vont parfois jusqu’à ne pas manger de betteraves et de tomates car leur couleur rappelle celle du sang (certaiks brahmanes suivent ce précepte). Et les repas inter castes, ça n’existe pas non plus là bas. Alors prendre l’hindouisme comme exemple à suivre… Merci bien, mais non. En tout cas, les hindous mangent ben de la viande, hormis la vache qui est sacrée et certaines castes bien spécifiques come expliqué plus haut.

      • Jesrad> Si tu fais du conseil en nutrition, je plains tes clients!
        Aucune connaissance en histoire et ethnologie, puisque les peuples végétariens sont légions à toute époque, c’est seulement depuis la 2e guerre mondiale le mythe selon lequel il faut de la viande à tous les repas, pendant les siècles précédents les gens voyaient bien que la culture de légumes et légumineuses est bien plus économique et diversifiée que l’élevage! Et pour les cultures qui vivent très bien en étant végétariennes, on peut citer les américains Adventistes du 7e jour, qui sont « seulement » 17 millions et vivent en moyenne 10 ans de plus que le reste des américains.
        Et côté nutrition, sans commentaire, les sportifs de haut niveau végétaliens sont de plus en plus nombreux, et je parle même pas des nombreuses associations nationales de diététiciens et nutritionnistes, dans le monde entier, qui reconnaissent officiellement que le végétalisme peut sans aucun problème apporter tous les nutriments nécessaires. Mais t’as surement raison, c’est probablement des abrutis, tout le monde sait qu’on ne trouve du fer et des protéines que dans la viande!

        Shion> C’est pas parce que les hindouistes de basses castes ont le droit de manger de tout qu’ils le font: la viande reste chère, la majorité des indiens n’en mangent donc pas ou très peu.

      • @Nwhart
        T’es gentil tu retournes sous ton caillou STP.
        « les peuples végétariens sont légions à toute époque »
        Non. Les archéologues retrouvent toujours des ossements animaux avec des marques de découpe.

        « c’est seulement depuis la 2e guerre mondiale le mythe selon lequel il faut de la viande à tous les repas »
        Foutaise intégrale. Il paraîtrait même que nos ancêtres du paléolithique ont éteint la mégafaune rien qu’en la bouffant.

        « les américains Adventistes du 7e jour, qui sont « seulement » 17 millions et vivent en moyenne 10 ans de plus que le reste des américains »
        Mais les adventistes vivent 2 ans de moins en moyenen que les Mormons, qui ont la même hygiène de vie (pas de tabac ni d’alcool, de l’exercice physique régulier, etc.) mais qui mangent de la viande. Il faut toujours comparer ce qui est comparable. C’est valable aussi pour babarjohn d’ailleurs.

        « les sportifs de haut niveau végétaliens sont de plus en plus nombreux »
        Ah oui, de plus en plus nombreux comme… comme euh… Novak Djokovic ? Ah non il est paléo. Désolé je suis allé voir sur greatveganathletes.com j’ai reconnu aucun nom. On m’avait bien donné il y a quelques temps un nom de champion d’Ironman, mais quand j’ai vérifié c’était en fait un ex-végé depuis des années.

      • Je tiens à préciser une chose: je n’ai rien contre le végétarianisme, c’est votre corps et votre bouffe, ça ne regarde que vous et je défends totalement la liberté de choisir ce qu’on mange selon ses règles propres.

        Simplement je constate qu’une grande majorité de ceux qui s’y mettent le font de travers ou s’infligent par pure ignorance des carences évitables. Typiquement en vitamines B12, K2 et D3, mais aussi régulièrement en fer, en lysine, en sélénium, en zinc, en vitamine A même ça arrive (mais ça reste rare heureusement), et leur alimentation manque à peu près toujours d’acides gras saturés qui aident à économiser les acides gras essentiels et booster son métabolisme des lipides et sa flexibilité métabolique (très utile en effort d’endurance). Ils perdent aussi pas mal des bénéfices nets de la carnosine et la carnitine, utiles pour les efforts rapides et lutter contre les dommages de l’oxydation.

        Si c’est votre trip soyez végé, mais au moins faites-le bien.

      • « « les peuples végétariens sont légions à toute époque »
        Non. Les archéologues retrouvent toujours des ossements animaux avec des marques de découpe. »
        Ah oui, au temps pour moi, j’aurais du préciser « depuis que l’homme a commencé à se sédentariser », et qu’il peut donc choisir un minimum son alimentation. Les grecs ne mangeaient pratiquement pas de viande (c’était pour eux réservé aux barbares), idem pour les européens du bas moyen age (la viande était trop rare), pour ne citer qu’eux.

        « « c’est seulement depuis la 2e guerre mondiale le mythe selon lequel il faut de la viande à tous les repas »
        Foutaise intégrale. Il paraîtrait même que nos ancêtres du paléolithique ont éteint la mégafaune rien qu’en la bouffant. »
        Aucun rapport avec ce que je dis. Je parle pas de ce que nos ancêtres mangeaient, mais des mythes sur nos besoins alimentaires propagés depuis la 2e guerre mondiale avec l’essor de la diététique et qui, comme c’est bizarre, sont très liés aux lobbys agro alimentaires, par exemple y’a qu’en France, grand producteur de lait, qu’on entend qu’il faut trois produits laitiers par jour, dans le reste du monde on en recommande qu’un seul voir moins. Même chose pour la viande, c’est seulement après la guerre qu’on nous a dit qu’il en fallait deux fois par jour, recommandation qui diminue d’ailleurs progressivement depuis plusieurs années, puisque même les grosses organisations mondiales qui sont loin d’être des communistes-écolo-végan comme l’ONU ou le FAO recommandent d’arrêter ou au moins diminuer drastiquement les produits animaux si on veut pas courir à une véritable catastrophe environnementale dans les décennies qui viennent.

        « « les américains Adventistes du 7e jour, qui sont « seulement » 17 millions et vivent en moyenne 10 ans de plus que le reste des américains »
        Mais les adventistes vivent 2 ans de moins en moyenen que les Mormons, qui ont la même hygiène de vie (pas de tabac ni d’alcool, de l’exercice physique régulier, etc.) mais qui mangent de la viande. Il faut toujours comparer ce qui est comparable. C’est valable aussi pour babarjohn d’ailleurs. »
        T’as raison, compare sois disant ce qui est comparable, et contourne habilement la critique: je me fous de savoir si on peut avoir une bonne espérance de vie (et donc logiquement une bonne santé) en mangeant de la viande, je montre simplement qu’on peut l’avoir aussi en étant végétarien.

        « « les sportifs de haut niveau végétaliens sont de plus en plus nombreux »
        Ah oui, de plus en plus nombreux comme… comme euh… Novak Djokovic ? Ah non il est paléo. Désolé je suis allé voir sur greatveganathletes.com j’ai reconnu aucun nom. On m’avait bien donné il y a quelques temps un nom de champion d’Ironman, mais quand j’ai vérifié c’était en fait un ex-végé depuis des années. »
        T’en connais aucun, donc ils comptent pas? Elle est bonne celle là :D! Bah fais un effort et lis leurs descriptions, tu verras qu’il y a plusieurs champions nationaux ou mondiaux. M’enfin en même temps avec ce niveau d’argument je crois que tu prouves définitivement ta mauvaise foi!

        Donc je te laisse continuer à conseiller une alimentation qui est de plus en plus reconnue comme non indispensable (mais oui, tu me diras surement que les études de grandes universités américaines qui prouvent cela sont financées par le lobby vegan, tout comme les associations nationales de diététique américaine ou canadienne), et qui en plus n’est pas viable écologiquement pour les 9 milliards de personnes qu’on sera bientôt sur terre. Et bien sûr, on se fout des souffrances des animaux, comme les noirs il y a à peine plus d’un siècle, ils sont inférieurs et ils sont pas comme nous, alors c’est pas grave :)

        PS: je parie qu’OC rigole bien en voyant les débats qu’il lance souvent!

      • Jesrad n’est pas géné aux entournures…

        80% pouf pouf le chiffre au doigt mouillé et complètement faux de toutes façons.

        Expert en nutrition? Son site est documenté mais très expérimental et rien ne pousse à croire que la viande soit obligatoire. En tous cas un régime végétaRIEN reste tout à fait valide.

      • Ah Ah Ah
        Oh put… les glands
        nous faire une gue-guerre carniste vs végan ici sur le site de notre maitre a tous l’odieux C.
        Si ça c’est pas de la radicalisation…
        Vous voulez quoi ?
        Lui donner raison ?
        alors qu’il a toujours raisons !!!
        chacun mange ce qu’il veut et Dieux reconnaitra les siens.
        Merde c’est pas la bonne formule…

        Merci maitre Odieux de m’avoir fait rire depuis de longue année.
        Et comme il est de bon ton ici d’atteindre le point Goodwin en une phrase
        Hitler était végétarien, c’est bien le preuve que les végans c’est le mal…

        Pour le reste, je suis omnivore
        je mange des végétaux et de la viandes
        je fais des beaux cacas et je vous emm… (à comprendre en mode phonétique) bande de radicalisés…

    • > L’homme, physiologiquement, est frugivore.

      Ha ha ha ha ha ! :’-D

      L’essentiel de la différenciation entre l’humain et les chimpanzés vient du fait que les humains ont peu à peu développé leurs talents de chasseurs. Notre biologie tout entière (quand on n’est pas une larve dans un canapé, bien sûr) est spécialement adaptée pour courir pendant des heures après de grosses bêtes avant de leur balancer un truc pointu dans le gras.

      • Les chimpanzés et les bonobos aussi chassent et mangent de la viande. Ils ont des techniques de chasse en groupe bien rôdées, et certains chimpanzés utilisent aussi des lances primitives.

      • La réputation de hippie des bonobos n’est que ça: une réputation. Ouais en capitivité, avec la bouffe gratuite, les soins offerts et les partenaires sexuels mis à disposition par Dieu-le-Zoo, c’est le paradis socialiste. Mais dans la nature, à l’état naturel, ils font la guerre et s’entretuent comme les chimpanzés et les humains.

    • Revois tes cours de bio, l’Homme est omnivore, quelque soit tes croyances ou tes choix, la science se contrefout de la morale, la science est froide, la science est impartiale, you don’t mess with science ;-)

      • Mais les esprits scientifiques peuvent faire preuve de croyance et de biais de raisonnements…

  10. « babanarchiste »

    Savoureux.

    « Attention : si vos amis ont de l’argent, ils ne se transformeront pas en punks à chien, mais en hispters. C’est pareil, sauf que lui a les moyens d’être vegan. »

    Meilleure définition de hipster à ce jour, concision et limpidité, merci elle va resservir.

    Quant au portrait du féministe 2.0, vous aussi en avez clairement un-e dans l’entourage pour qu’il soit si juste.

    • je me permets de répondre à un autre de vos commentaire (honteusement) sur ce fil, puisque les autres ont l’air compliqués à gérer à partir d’une certaine surcharge.

      À propos du véganisme, il y a principalement trois raison de s’y mettre : pour la santé, l’éthique et -enfin- Parce que c’est plus « Naturel ». (hippie-style)
      Le 3ème argument est le plus mauvais. Dans la nature, rien n’est « naturel » : Ça marche ou ça marche pas, point.
      Mais…Ironiquement, c’est le point qu’utilisent le plus les sceptiques du régime végétalien : Car c’est 1.Naturel, 2.Normal, 3.Obligatoire de manger de la viande pour vivre.
      Ces 3 arguments ci-dessus sont complètements cons. ils n’ont plus aucun sens dans notre vie moderne. Comme on est capable de suppléer n’importe quelle carence avec des chtites pilules, le débat sur le végétalisme n’est plus du tout médical : Il devient essentiellement ÉTHIQUE.

      Sur l’éthique, je n’ai rien à dire. Franchement, chacun se fait son idée, je m’en fous.
      Par contre, sur le plan médical, vous avez indiqué une avalanche de carences dont les rares papiers actuels sur pubmed parlent peu : C’est précieux pour moi, et j’en prends bonne note, car les constatations cliniques devancent évidemment toujours les publications. Et le véganisme est à l’étude en ce moment, donc on ne saura si c’est bon ou non que dans quelques années

      Néanmoins, j’ai l’impression que vous donnez beaucoup d’arguments « naturels » dans les commentaires, en parlant de singe, des ancêtres, des sportifs, de tel fait ou tel autre qui m’ont l’air partiales. Bref, vous utilisez le mauvais type d’argument. Le même que j’utilisais quand je me foutais de la gueule de mon pote vegan.
      Sauf que, depuis, je me suis un peu intéressé au sujet. Les faits, les motivations. (et pas seulement ceux des bobo-écolos qui veulent sauver les cochenilles). Je me suis documenté. Et, petit à petit, comme un mec qui a toujours cru en l’authenticité scientifique de Freud et à qui l’on dit que ce mec n’était qu’un charlatan, j’ai lentement changé d’avis. J’ai remis la chose en question, et après une période ou j’étais un peu dubitatif, j’ai reconnu (au moins) l’honnêteté scientifique et éthique de la démarche.

      J’ai l’impression que vous êtes toujours dans la position pré-à priori. Non?

      • Tout ce que vous dites se contredit en une seule phrase :

        LA – VIANDE – C’EST – BON !

        Bouffez des pillules et des steacks de soja si ça vous chante, je continuerai à savourer des côtes des boeuf !

        Au moins, dans ma côte de boeuf, je sais ce qu’il y a dedans ! Du y’a bon de la bonne fibre musculaire et du y’a bon sang très goûteux !

        Personne ne vous empêche de bouffer des graines, et ne me répondez pas « Je ne mange pas de graines » ou je vous envoie Caradoc !
        Arrêtez d’essayer de convaincre tout le monde que votre style de vie est parfaitement sain. Vous préférez avaler des pilules avec je ne sais quoi à l’intérieur… ca me semble très sain en effet.

        Et concernant le point le plus important, si nous ne les mangeons pas, ce sont les vaches qui nous mangeront et domineront le monde !

        Meat & Love !

      • Réponse à magnus l’intolérant (zarb, on peut pas lui répondre directement)

        Sauf votre respect, c’est complètement con, ce que vous dites.
        J’ai déjà dit que, pour ce qui est de l’éthique, je m’en fous, chacun son avis : Le plaisir de manger de la viande fait partie de cet éthique. J’ajouterai ceci, spécialement concernant votre propos :
        Dire «la viande c’est bon, point. Mangez-en.» comme argument d’autorité, c’est aussi idiot que dire «Les Nike Air c’est des super godasses, point. Achetez-en» à des opposants contre le travail des enfants dans les usines Pakistanaises.

        Moi, j’aime la viande. J’adore le fromage. J’ai même pas de problème avec le fait de tuer des animaux pour ça….Et je projette de devenir complètement vegan d’ici quelques temps.
        Pourquoi? Hébin je te laisse te renseigner, mon magnus. Ou t’en foutre, au choix.

      • (Je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression de m’être piégé tout seul….Moi et ma grande gueule…)
        (du popcorn?)

      • Amusant de comparer le travail des enfants des Pakistanais et manger de la viande.
        Zoophilie quand tu nous tiens, j’ai moi même beaucoup aimé un écureuil. Quand on parle de souffrance des animaux…

        J’ai adoré le « sauf votre respect, c’est complètement con, ce que vous dites. »
        C’est truculent cette manière de préparer l’arrivée du suppositoire : « Je ne voudrais pas vous visser un ampoule dans le cul, mais… »

        Soit dit en passant, quand vous souhaitez présenter votre raisonnement, il est mieux de mettre des liens qui mènent à des sites sérieux où autre, plutôt que de simplement écrire « Pourquoi? Hébin je te laisse te renseigner, mon magnus. Ou t’en foutre, au choix. »

        J’apprècie tout particulièrement d’être devenu votre propriété d’ailleurs, insigne honneur que vous me faites la !

      • @Magnus : …Okay, Ipon rhétorique, vous l’emportez : Je préfère me visser l’ampoule susmentionnée plutôt que vous tenir tête ici.
        Z’êtes balèse, tout de même….

  11. Je suis féministe (pas vegan parce que j’aime trop la viande) et franchement, je ne sais pas où vous avez trouvé le coup du « se cacher le corps pour éviter les regards lubriques… ». C’est tout le contraire en fait.
    Le truc, partagé par toutes/tous les féministes (parce que oui on peut être un homme féministe… tant qu’on reconnaît une égalité) c’est plutôt le dialogue. Et je n’ai jamais entendu un-e vegan hurler au carnisme (pourtant je suis inscrite sur un site féministe et pro-vegan).
    Et puis, s’acheter des habits, chaussures, cosmétiques, ingrédients… bio, estampillés « commerce équitable » et « sans souffrances animales », franchement, où est le mal ? Et qu’on ne vienne pas dire que c’est forcément plus cher, depuis des années il y a de plus en plus de commerces bio et les prix ont tendance à rejoindre ceux des produits « normaux ».

    • D’abord il parle pas de féministe mais d’uber-féministes … les extrémistes du genre. Et puis, non, y a rien de mal à acheter ça. Je pense qu’il veut surtout soulever le fait que certains achète ça plus pour l’image de gens « biens » que ça donne d’eux que pour ce que c’est vraiment, auquel cas ils sont ridicules à vouloir le montrer à tout prix. Et puis, oui, c’est peut être moins cher, mais moi je m’en tape et j’achète les vêtements pour d’autres critères. Donc si une paire de bottes en peau de bébé phoque me plait, je l’achèterais, pas pour son prix (sauf si c’est très très excessif), pas pour le fait qu’elle vient d’un animal qui a souffert, mais juste parce que ça me fera plaisir. Je tiens quand même à préciser qu’on trouve peu de paires de bottes en bébé phoque sur le marché du prêt à porter et que c’est assez moche et nul dans le genre, donc non, en général je porte pas ça. Prennez ça comme une exagération à but légèrement humoristique. J’anticipe la réflexion.

      • L’image de gens «biens», à moins de fréquenter des gens vegans eux même, bah… non, en fait, ça va plutôt attirer les moqueries.

      • Donc, on peut faire passer un plaisir égoïste avant la souffrance d’un autre être ? Même d’un être humain, ou vous posez une limite quand même ?

      • ça traite les gens d’égoïstes et ça ne comprend pas pourquoi les vegeta*iens ne sont pas beaucoup appréciés…
        Un indice: agresser d’emblé les gens et critiquer de manière virulente leurs choix en arguant que la voie qu’on a choisi et la seule à être valable ne favorise pas l’ouverture d’esprit… ^^’

      • Les vegans me font rire.

        Prochaine étape, on va dans la savane et on explique aux lions, guépards, crocodiles, hyènes, lycaon etc etc qu’il ne faut pas faire souffrir les animaux.

        Que c’est mal de manger de la viande, après tout, il n’ont qu’à manger d’excellents steacks de soja !

        Le problèmes des vegans, des militants anti-tabac, des militants anti-alcool, des associations de protection du racisme (lutter contre la discrimination avec de la discrimination : Parfait) et autres extrêmistes, c’est qu’ils sont tous persuadés de mieux savoir ce qui est bien pour la société que les gens que ça concerne. (ah ben comme les Djihadistes en fait)

        La totalité de nos plus proches parents (non, pas les roux, ils ne sont pas humains) à savoir les singes mangent de la viande, des fruits, des insectes et des graines/racines.

        Il faut quand même savoir que même si ces animaux sont bêtes au point de balancer leurs féces sur le passant, c’est après des millions d’années d’évolution qu’ils en sont arrivés à être omnivores.

        Au bout d’un moment, c’est peut être une question de besoins physiologiques liés au fonctionnement de nos organes qu’une question de morale…

        Et au bout d’un moment, même si nous avons l’habitude d’être pistés sur tout ce que nous faisons, nous sommes dans un pays libre, merde !
        Si je veux bouffer une côte de boeuf d’un kilo au barbecue tout seul, ce n’est pas une bande de Brigitte Bardot squelettiques et anémiques qui m’en empêcheront ! (les nains ça aime la viande !)

        Le pire avec ces tarés, c’est qu’ils finissent par créer des lobbys et ont un poid…

        Les gens peuvent être trans, vegan, gay, roux ou latino, je m’en moque.
        Mais qu’ils laissent vivre les autres avec leurs propres choix… C’est fou à quel point ceux qui prônent la tolérance sont en fait les pires intolérants du monde…

      • Oh! Punaise! Magnus l’INTOLERANT qui critique les gens … intolérants…
        (c’est pas le première fois que je fais une remarques sur votre pseudo ;) )
        Nan, mais arrêtez de vous pourrir entre vegans et bouffeurs de barbaques, hein? Vous allez finir par vous aimer les uns-les-autres, bordel de merde?! (Jésus II, le Retour)
        Jetez juste un coup d’oeil à ce que mangeaient nos grands-parents… En majorité, de la viande 1-2x par semaine maximum. Là, on sort des 30 glorieuses où les pubars et autres gros barjos nous ont dit qu’il fallasse qu’on mangeâtes de la barbaque tous les jours… juste histoire de faire grossir leur porte-fric.
        Et puis, ne mélangez pas tout, hein… y a végétarien (ça mange des oeufs et d’autres trucs qui contiennent de la prot’ animale) et végétaliens (<- les mangeurs de "p'tites graines"). Et puis, ensuite faut distinguer le simple péquin qui décide de ne plus manger d'la viande dans son coin, de celui qui fait ch*** les autres avec ça…

      • Je n’ai jamais vu un homme distribuer des pains aussi vite !

        Très cher Gnu, je suis également intolérant à l’intolérance…

        Ca me pose de nombreux problèmes dans la vie, ça me déprime tellement que…

        Ah ben non en fait, fausse alerte !

      • Vils gnous !

        Hmmm me direz-vous, pour préserver la pureté de la race, la consanguinité est de mise…

        Je me suis toujours dit que le gnous avait ce regard inexpressif et strabique qui caractérise certains de mes voisins (devinez dans quel département j’habite, je suis sur que vous n’oserez pas le dire petit communiste intolérant !).

        La consanguinité étant dangereuse pour les animaux, le lion est, d’une part, un défenseur de la liberté et un combattant de l’oppression, et d’autre part un régulateur du comportement sexuel dépravé du gnou perfide et sournois !

        Vive le lion !

      • Le département dont on ne doit pas prononcer le nom ? Celui dont le nom même est une négation !? C’est facile: c’est le nord-pas-de-calais. On craint plus rien à le dire depuis qu’un p’tit con à fait joujou avec sa baguette magique et exhibe sa cicatrice un peu partout.

      • Le Nord-Pas-de-Calais est une région, pas un département enfin…

        Je met ça sur le compte de la fatigue, parce que c’est vous !

        En tout cas, je suis heureux que vous me compreniez, j’en ai marre de tous ces jeunes enfants qui séduisent leurs oncles, tantes etc…

    • Lol à l’ouverture au dialogue des féministes 3ème vague. Je me suis toujours demandé, c’est difficile d’ignorer la réalité pour servir ses propres arguments? Non parce que pour refuser de la voir il faut absolument avoir coupé tous les capteurs.

      • J’aimerais bien savoir ce que vous appelez la réalité et je ne vois pas ce qu’il y a de risible quand on dit que les féministes (les vraies pas les harpies qui veulent la suprématie de la femme et l’extinction des hommes) sont pour le dialogue ?

      • C’est marrant, à l’époque de la 2ème vague les défenseurs du patriarcat disaient à peu près la même chose…

    • Ça doit être bien de vivre dans un monde de bisounours, mais un jour ou l’autre il faudra rejoindre l’horrible réalité.

      • Donc selon vous, il existe UNE vraie réalité, et par conséquent les féministes ouvert-e-s que je rencontre sont uniquement des illusions ?
        Vous savez que c’est juste la première idée qu’on réfute en philosophie ?

      • Mais arrêtez avec ce foutu – ! Faite de la résistance, continuez à le mettre entre parenthèse le « e » final ! A ceux qui hurleront à la discrimination disant que c’est mettre la femme en parenthèse etc. grand bien vous fasse de le penser, en qui me concerne, je vois ça pour ce que c’est, une simple convention d’écriture.

    • >Et puis, s’acheter des habits, chaussures, cosmétiques, ingrédients… bio, estampillés « commerce équitable » et « sans souffrances animales », franchement, où est le mal ?
      C’est céder à une industrie du label qui fait augmenter artificiellement les prix, comme le logo Apple. Et les cosmétiques sans souffrances animales, ça n’existe pas. Ils sont forcément testés.

      • Il faut faire le tri, aussi. Et puis ça n’avance à rien de concret de critiquer toutes les propositions sans rien faire ni proposer en retour.

      • Ils sont testés, je crois, sur des humains, attention, le mot peut choquer, « volontaire ». Après, ça peut faire les mêmes dérives que l’industrie pharmaceutiques, qui rémunèrent les tests, et donc les pauvres se voient contraint de tester des médocs potentiellement dangereux pour se payer à manger…

  12. Manque cette radicalisation étrange, monsieur Connard, à votre test : ceux qui corrigent la syntaxe (et laissent passer les photes qui foisonnent et que je ne relèverai pas par pur snobisme).

  13. Encore une fois, louons notre valeureux camarade O.C. de nous faire passer un bon moment grâce à sa sympathique prose, tout en méditant sur la justesse de certains de ses propos (enfin méditer oui mais pas trop, sinon après on écrit des commentaires-pavés, voire des blogs entiers, en se prenant trop au sérieux, brr…).

  14. je pourrais savoir pourquoi d’un article satirique sur les gesticulations involontairement grotesques de notre présipauté contre le djihadisme on en est venu à avoir ces combats-débats sur les végétariens à poils (de carotte) durs ?
    non parce qu’à ce rythme on va attirer la horde de tarés anti gluten hein.
    … Göttes zum Teuffel qu’ais-je fait ?

    • On parlait de radicalisation idéologique et de déni de réalité.
      On est tout à fait dans le ton.

      « Nan mais d’abord, heuuu, on n’a pas besoin d’manger d’la viande, on s’en passe très bien, et si t’es pas d’accord t’es pas gentil! »

      • S’il n’y a que du propergol, c’est d’un ennui…
        Je vais frotter deux briques d’uranium sous-critiques, je reviens.

      • « de déni de réalité. »
        Ouaip, mais d’un autre côté, qui nie la réalité? Les mangeurs de barbaque ou les picoreurs de p’tite graines ?
        Vous avez 4 heures, je ramasses les copies après et je le rappel, cette épreuve compte double au score « troll »!

  15. je lis les commentaires et je vois beaucoup des personnes se référer à l’Odieux Connard par O.C. Il m’a fallu une demi-heure pour comprendre qu’il s’agissait des initiales. J’étais resté sur le point IX, 3 évoquant 4chan et je me disais « mais non, c’est pas OC, c’est OP normalement ». Je suppose que je me suis radicalisé.
    PS : pour le commentaire précédent, c’est pas « brr » mais « brb ».
    J’arrête.

  16. « Ils écoutent en boucle le générique de The Legend of Korra ».
    Petite erreur de votre part, Odieux? Il y a bien un générique … mais ce n’est pas un générique musical, à écouter en boucle. C’est un générique parlé. Non parce que si quelqu’un l’écoute en boucle, toute la journée, ce n’est pas qu’il a des goûts de merde: ça relève de la psychiatrie.

  17. les pictogrammes sont un peu basiques mais expriment plutôt bien ce qu’ils veulent dire, même si la version faite par OC est assez pertinente.

    le seul qui me pose vraiment question, c’est celui du changement d’alimentation. Sérieux, qui a pu avoir l’idée de mettre du pain ? Il y a vraiment des gens qui arrêtent de manger du pain pour une autre raison qu’une intolérance physiologique ?

    • Justement l’image du pain ne concerne personne (enfin je ne pense pas) et donc ne froissera personne, vu que ce n’est pas relié à une religion (si on ne prend pas en compte le pain de messe). Ça aurait peut-être été mal vu de mettre un cochon, une bouteille de vin ou un autre aliment « symbole » relié à une interdiction religieuse…

      • Donc, si je comprends bien, ils font tout pour insulter… en gros tout le monde… et surtout notre intelligence… mais ils seraient ennuyes si on les reperait a cibler un group en particulier? Surtout avec une URL comme « stop-djihadisme.gouv.fr »?

      • Avec une adresse comme « stop-djihadisme.gouv.fr », tu n’as pas deja un peu l’impression qu’ils relient le sujet a une religion precise?

      • @Occultine.
        donc, on tombe encore dans une démagogie de mauvaise foi.
        ils auraient pu mettre du porc, c’est l’interdit alimentaire le plus répandu dans les religions.
        mais ç’est vrai, ça aurait pu froisser les chrétiens qui se seraient senti exclus. En même temps, ils n’ont pas d’interdit alimentaire…

      • je crois me rappeler vaguement d’une obscure religion méconnue qui impose un pain très spécial (pas « dans la gueule ») , un truc à propos d’enzymes ou d’azyme… allez savoir ^^

      • « En même temps, ils n’ont pas d’interdit alimentaire »
        Dis plutôt que personne ne les respectent mais ils en ont, notamment ne pas manger de viande le vendredi, le jeune pendant le carême,…

      • @Empty
        le pain azyme n’est pas imposé pour la messe. il est requis d’avoir du pain sans levain. mais si c’est impossible, on fera sans (ou avec).
        @tass_
        ne pas manger de viande le vendredi ou le jeune ne sont pas des interdits alimentaires. Un interdit alimentaire, c’est que tu ne manges pas d’un certain aliment ad vitam. ce n’est donc pas tout à fait la même chose.

      • Le cannibalisme est interdit dans la religion catholique. Donc pour mettre tout le monde ou presque d’accord, il aurait pu remplacer la baguette par un bébé.

        Accessoirement, un interdit alimentaire, c’est d’interdire de manger un aliment (oui, je sais, c’est fou) : ne pas manger de la viande le vendredi ou le carême, c’est totalement dedans.

      • Il est demandé de se priver de viande, dans l’idée de faire cet acte d’ascèce dans un but spirituel. le jeune a ce sens, et ce dans différentes religions.

        l’interdit, c’est que tu n’as pas le droit d’en manger, point barre , pour des raisons habituellement d’impureté de l’aliment.

        il ne faut pas confondre prescription alimentaire et interdit alimentaire.

    • Ne vous y fiez pas ! D’après le ministère de l’intérieur, il s’agirait d’un sandwich au jambon camouflé en pain ! XD

    • N’étant pas Français, moi j’ai tout de suite pris le picto pour une jolie caricature, genre « il manque plus que le béret et la Tour Eiffel en arrière-plan… ». Et puis je pense que y a des partis politique chez vous qui prendraient ça pour une bonne nouvelle que les djihadistes arrête de manger le pain de Français…

  18. C’est la deuxième fois que vous mentionnez la critique selon laquelle GoT est cis-centrique, sans donner de source. Bien sûr, Brienne veut juste être un chevalier et non être un homme, et Cersei ne souhaite être un homme que pour avoir les mêmes droits que les autres dans cette société patriarchale, donc on peut considérer que ça ne compte pas. Mais dans le cinquième livre, le personnage de Sweets est hermaphrodite : je ne vois pas comment on peut faire moins cissexuel. Donc je me demande de quand date l’article en question, pour savoir s’il est juste stupide et de mauvaise foi, ou s’il a été écrit par quelqu’un qui ne connaît rien au sujet.

    • En fait je pense que la thèse soutenue par l’OC et tous les gens normaux est qu’on s’en fout des trans. Ils constituent une portion infime de la population, on ne va pas commencer à représenter tout le monde juste pour ne pas heurter les sensibilités de quelques uns. T’as le droit de pas aimer GoT ceci dit. Et de ne pas le regarder. Et de ne pas faire chier ceux qui aiment.

    • Attention le personnage de Sweets dont tu parles et tout les pensées de Cersei sont dans A Song Of Ice And Fire (ou le Trône De Fer en français) pas dans GOT. Donc même si on est d’accord que l’article mentionné est stupide on ne peut pas lui reprocher ce qui n’existe pas dans la série.

      • En même temps un nivers médiéval patriarcal… comme c’est étrange ! Et si peu commun…

    • AAAAAHHHH… Je ne comprenais pas ce délire, j’entendais parler sans discontinuer de cisgenre et je ne comprennais pas ce qu’étais cette nouvelle invention…

      En fait, ce sont des personnes qui ont un vagin et qui savent qu’elles sont des femmes et des personnes qui ont un pénis et savent que ce sont des mâles…

      Hmmm, je suis le seul à trouver qu’en ce moment beaucoup de débats sont stériles, stupides et sans intérêt ?

      Donc, si je comprends bien, il y a des gens qui « luttent » pour que dans tous les films/livres/séries/émissions il y ait une part de transexuels ??

      Pfoulala, je trouvais déjà la discrimination positive à outrance insupportable, mais la ça devient n’importe quoi…

      Moi dans ma tête, je regrette de ne pas être un chat et je voudrais en être un. Game of Thrones est donc Cisracial si je comprends bien le fonctionnement de la société actuelle ?

      Je veux qu’il y ait des gens qui se prennent pour des animaux dans Game of Thrones, et ne me dites pas que c’est impossible !
      Ils l’ont fait dans les 12 travaux d’Astérix !
      « Par osiris et par Apis, tu es un sanglier ! »

      • Il faut être honnête, la dysphorie ça existe pour de vrai. Par contre je ne suis pas sûr qu’elle concerne autant de personnes que tous ceux qui viennent nous faire chier avec notre cis-privilège. C’est comme si les mucovisidiques (ou pire, des gens qui parlent « en leur nom ») se plaignaient du poumon-privilège des personnages de GoT, c’est ridicule et ça dessert le bien-être de gens qui souffrent vraiment.

      • Ouais, et puis tous les accros du BDSM?! On y pense à eux , hein?!? Parce-que dans Game of Throne… euh… nan… faites comme si j’avais rien dis.

      • Hmmmm BDSM…

        Rien de tel qu’une bonne raquette cloutée sur les fesses pour commencer la journée du bon pied !

        Elles adorent ça ! Enfin j’imagine, parce que le baillon ne me permet pas de faire le distingo entre cris de plaisir et de douleur… Quel dommage…

      • Il parait, ma douce et tendre me dit sans arrêt qu’elle préférerait jouir que souffrir…

        Pas ma faute si ça se termine pareil, ça peut arriver de se tromper !

    • Faut aller sur Tumblr et taper des truc style #patriarchy #transphobia #GoT #privilege #white privilege #rape culture dans la barre de recherche

  19. « Mais comment donc Houston ? » , putain ça faisait longtemps !
    Ca doit faire de toi un truc bizarre comme un nerd à chien ou à enfants, c’est selon.

  20. « La réponse, c’est jaune ! »

    Ohlala j’ai ri !

    Ca me rappelle de grandes soirées à la fac avec des amis…
    C’est tellement bon d’entendre leurs « grandes idées qu’il faut absolument noter parce que sinon on les aura oublié demain » !

    Pour résoudre la crise alimentaire en Afrique, il faudrait, je cite, « cultiver des éléphants, parcequ’il y a beaucoup à manger dessus ! »

    Ahhhhh la fac !
    Nostalgie quand tu nous tiens !

    • Cultiver des éléphants, faut reconnaître que c’est une super idée. Du genre que ma fille de 5 ans aurait pu trouver toute seule (Je savais qu’elle était surdouée bien entendu mais je ne pensais pas qu’elle avait déjà le niveau pour aller à la fac. Allez je l’inscris au bac pour l’année prochaine…)

      • En tant que punk à chien je proteste ! La ganja même avalée par kilos ne provoque pas d’hallucinations ni de confusion sensorielle (OC doit confondre avec les acides qu’il a pris jeune).
        Par contre ça peut faire dire pas mal de conneries oui xD

      • Cher Salkon, sachez (de thé) qu’en plus, l’éléphant est une plante qui pousse hors-sols.
        Elle grandit donc aussi bien pas dans le sable que pas dans la vase ou pas dans la terre.

        Un avantage merveilleux digne des cultures de Minecraft vanilla.

        Le bac dites vous ? Oui, j’en ai passé un une fois.
        Ce n’est pas ce truc qu’on vous donne pour respecter les quotas ?

        Comme les 6% de handicapés dans les entreprises Françaises. Tiens, l’analogie est étrangement juste quand on voit les hurluberlus qui peuvent sortir des lycées…

        Par contre Tass, lors d’une soirée très arrosée où l’on m’a proposé de fumer l’herbe des philosophes, je me suis tout me même retrouvé tout habillé dans une baignoire à faire du canoë avec 3 amis.
        En plus, nous avions mis en route la douche et on avait bouché la bonde…
        Nous étions donc des aventuriers dans la forêt amazonienne (où les éléphants peuvent également pousser, car plante hors sol, CQFD), et notre canoë prennait l’eau.
        Nous avons écopé pendant une demi-heure, un de mes compagnons d’infortune a sauté de l’embarcation sur le revêtement de sol bleu foncé et s’est mis à nager la brasse.
        Pour éviter les requins, il a escaladé le mont blanc. A savoir le cumulus du troisième lurron qui nous avait invité…
        Le cumulus a cédé et il y a eu une petite fuite sur l’entrée d’eau. J’ai eu un fou rire et je ne me rappelle plus trop ce qui s’est produit entre ce moment et l’étreinte de morphée.

        Le réveil a été très difficile pour notre hôte le « lendemain » matin.

        Par expérience, je vous certifie que l’alcool mélangé au canabis déforme ce que vous voyez ou entendez.

        En y repensant, c’est fou ce qu’on peut faire en étant jeune…

  21. Moquer les synesthètes qui entendent les couleurs, comme c’est petit ! :D
    Vous êtes odieux !
    Mais tellement drôle !
    (Merci pour cette analyse de la dernière campagne de la bande de bras cassés, ça m’aura bien fait rigoler. :) Campagne qui m’a déchainé des bars de rires la première fois que je l’ai vu, j’ai même failli remplir un formulaire pour me dénoncer moi-même, mais je me suis trop radicalisé dans la procrastination, ça m’a gonflé j’ai laissé tomber :D ! )

  22. Bof, 4chan c’est mainstream depuis 2010… L’époque où tu ne pouvais pas laisser un onglet ouvert à cause du gore et du porno pédophile est révolue depuis longtemps, maintenant les gosses ouvrent /b/ devant tout le monde et les boards « respectables » du genre /g/ ou /tg/ sont très connus. Il n’y a que /pol/ qui fait encore peur.

    • Il y avait du porno pédophile sur 4Chan ? C’est inquiétant sur un site aussi influent. (Enfin, la seule fois où j’y suis allé, je n’avais rien compris, mais yak’ta mère pour croire k’cest d’leau…)

      • Oui, en 2006. La réputation du site a 5 à 10 ans de retard sur le site lui-même, comme toujours lorsque les médias traditionnels essaient de parler d’un phénomène sur internet.

      • oui bah j’ai mes périodes 4chan hein !
        avant c’était du flood de poney, maintenant ils ont leur hara ! dingue.

  23. Bizarrement, les seul-e-s à se plaindre de leur description dans les commentaires sont les féministes et les végétariens. Certaines choses sont invariables :D

    Super article, c’est encore mieux que les spoils !

    • Les punks à chiens sont au Lidl, les Hipsters sur Instagram, les nerds sur LoL. Quant aux gens mariés, leur SMIC est trop vital pour acheter la dernière figurine Spider-Man à Enzo, du coup, ils n’oseront venir lire cet article qu’à partir de 18h. :p

      • « les nerds sur LoL »
        Pas en permanence.
        Et pour information, il suffit de régler les volumes sonores pour pouvoir écouter de la musique (\m/) tout en communiquant.

      • Je suis un marié, mais je triche: je me connecte au boulot. Par contre pour la figurine ce sera plutôt Barbapapa ou Hello Kitty. Je sais ma vie est pourrie, pardonnez moi d’en parler ici. Promis je ne le ferai plus.

    • Je suis végé, et j’ai bien ri. J’aime bien me moquer des mes « semblables » (certains sont hardcore, ils faut dire)

      Ils faut par ailleurs noter que certaines personnes, féministes ou végétariennes, peuvent se sentir offusquer des généralités qui sont dites sur eux : ça reviendrait au même de décrire les musulmans paisibles et respectueux comme des fous de Dieu prêts à guerroyer (pour reprendre un truc qui est décidément à la mode). Il faut faire preuve de nuance ;)

      • Comme l’a dit LesChatsC’estCool un peu plus haut, c’est quand même bizarre que ce soit surtout les féministes et les vegans qui se plaignent. Pas les nerds ou les gens mariés, pourtant certainement en grand nombre par ici (surtout les nerds, je pense, donc ont ils plus d’autodérision? Leur description n’est pourtant pas très flatteuse…)

      • @salkon: Les gens mariés ne sont pas particulièrement une catégorie dominée. Quand aux nerds, euh c’est difficile d’imaginer que ce blog soit anti-nerds… C’est assez clair que c’est une moquerie qui vient de l’intérieur plutôt que de l’extérieur. Et aujourd’hui, les nerds ne sont plus franchement une catégorie dominée non plus (c’était sans doute différent il y a 30 ans).

      • Je regrette, mais, si le constat est bon, la conclusion n’excuse rien. En effet, le féminisme et le végétarisme partagent avec certaines religions une inclination particulièrement marquée à regrouper des gens qui ont le mauvais goût de, non seulement, voir de l’idéologie partout, mais surtout, de se prendre beaucoup trop au sérieux. En fait, de prendre tout beaucoup trop au sérieux. C’est insupportable.

      • Subbak, les nerds ça existait pas il y a 30 ans. Et si vous pensez que les nerds ne sont pas une catégorie dominée, je vous suggère de visiter /r9k/ ou /pol/ (qui a déjà été mentionné donc c’est pas grave si j’en reparle) et de leur expliquer qu’ils sont privilégiés, je suis persuadé qu’ils vont vous adorer.

    • Les végés répondent parce que les premiers commentaires attaquaient féministes et végans… Commentateurs enfilant les préjugés entre deux couches de mauvaise foi.
      C’est le problème avec le sujet fémisniste, végé, raciste. Si tu réponds pas, tu laisses passer des énormités, si tu réponds, t’as pas d’humour, t’es intolérant, t’as tort… Vous devriez lire le tmblr « projet crocodile » pour voir un autre aspect des choses et le déni dont font preuve ceux et celles qui n’ont pas réfléchi à la question (le tmblr « je connais un violeur » ça risque encore d’être taxé de délire mytho féministe).

      Après s’être posé en féministe pourfendeur de kamal/l’artdeséduire, l’OC a fait un article facile qui flatte le groupe dans le sens du poil. Groupe qui ne se prive pas de répondre présent par des « t’as trop raison » alors qu’ils ne connaissent probablement ni une féministe ni un végan, encore moins militant (voir la confusion végé/végan et les cliché débiles sur les carences toussa).

      Et ouais être un mec ne garantis pas une vie facile, mais ça mets en place dominante par défaut, donc en position de ne pas se poser certaines questions. Le féminisme combat ça y compris à coup de cis et de -, ça parait dérisoire et risible mais ça fait partie du combat. En en tant que féministe ou végan, on est habitué au déni des crocos : « oh mais vous avez déjà l’égalité », « la parité c’est des conneries », « c’est naturel de tuer les animaux », « vous avez pas d’humour / c’était pour rigoler », etc., etc., etc.

      Et c’est un mec qui dit ça (tout comme l’auteur des Crocodiles (et je ne suis pas l’auteur)).

      Reprenons :
      Donc 1/ OC fait un article avec un cliché négatif féministe/végan
      2/ Des commentateurs en rajoutent une louche sur les clichés
      3/ les végés/féministes répondent aux commentateurs
      4/ un commentateur passe pour dire « vous avez-vu, y’a que les féministes/végés qui s’emportent et qui se sentent de suite visés ».

      GG

      • Oui le magnifique projet crocodile! Ou les hommes sont par défaut des crocodiles: des prédateurs froids et dénués de morale, qui ne parviennent au statut d’être humain que transitoirement; S’ils interviennent dans un cas de harcèlement ouvert et flagrant sous leurs yeux, avec une victime qui ne se défend pas (situation plus qu’extrêmement rare, qui ne permettra a un homme d’être humain qu’un jour sur un million au bas mot).
        Un très beau projet, pas du tout discriminatoire, ni insultant.

  24. Y’a aussi le point 5/ ils viennent d’avoir un enfant, le point 6/ ils viennent de perdre un être cher, le point 7/ ils ont eu une promotion au travail…

  25. Je vais un peu casser l’ambiance, mais votre test m’a fait remarquer quelques personnes… Qui rentre bien dans les critères: changement d’alimentation, fermeture aux autres,… Ce sont des gens, ô horreur, que fait la police et le gign!!! Oui des gens presque normaux qui s’exclus ! Ils ont perdu leur travail, le rmi ne suffit plus pour manger correctement et n’ose pas revoir les anciennes relations.
    C’est vraiment con ces pictogrammes

  26. Cher Odieux, votre saillie sur « Game of Thrones, bon, il y a des femmes, bon, il y a des gays, mais pas assez et puis en plus il n’y a pas de trans donc c’est de la discrimination et donc une vilaine série patriarcale (véridique aussi). », j’en ai constaté la véracité. Remplacez « Game of thrones. » par le titre de n’importe quel long-métrage de Disney -ou tout autre flim, en fait- et… Sacrebleu, aucune critique progenre-e-s ne l’épargnera…

  27. Bonjour Monsieur Odieux,
    Excellent billet comme d’habitude (lustrage obligatoire du grand prophete que vous êtes).
    Vous utilisez a quelques reprises la locution « heteros-cis » : je percois qu’il s’agit d’une lutte « des genres », mais j’avoue ne pas connaître les arcanes secretes de cette nouvelle tendance.
    Pourriez-vous a l’occasion d’un futur billet nous éclairer avec l’humour et la delicatesse qui vous caractérisent, sur cette théorie dite des « genres  » (a moins que ce ne soit déja fait et que j’ai raté le coche).
    En vous remerciant, bien a vous.

    • Genre : tout ce qui n’est pas biologique et qui distingue les hommes et les femmes dans une société. Très simplement, le truc qui permet dans la rue d’attribuer un sexe aux gens, enfants inclus, alors même qu’ils ne sont pas à poil. C’est un outil de sociologue mais qu’on utilise tous les jours sans le savoir. Exemple pour dire à une personne dans l’avion : « Votre fils me gonfle à taper dans mon siège » alors que vous n’avez vu ni sa carte d’identité, ni entendu son nom, ni vu son sexe.
      Hétéro(sexuel) : j’imagine que jusque là vous aviez suivi.
      Cis : ça, ça commence à être non seulement du jargon, mais en plus du jargon raccourci. C’est pour cisgenre. En gros, une personne qui se perçoit du genre qui correspond au sexe attribué à la naissance (oui, attribué, parce que biologiquement, il y a plusieurs sexes et ils ne correspondent pas toujours entre eux). Une personne pourvue d’une vulve (d’un pénis) donc déclarée comme fille (garçon) à la maternité et qui se considère comme une femme (un homme) est cisgenre.
      Hétéro cis, c’est en gros la majorité de la population et ça n’a rien à voir avec une lutte. Si avec ça vous n’arrivez pas à briller dans les cocktails !

    • C’est une tendance surtout lié a la langue anglaise qui désigne par le mot « genre » homme et femme au lieu de « sexe » qui désigne male et femelle. Le problème est que certaines personne se sont mis à crier sur les toits (surtout dans le monde anglo-saxon) que sex et gender n’avait rien à voir avec l’appareil génital et que le genre n’était qu’une construction social. En gros il considère que la notion même d’homme ou femme est sociologique alors qu’en France c’est plus l’idée que l’on se fait de l’homme ou de la femme que l’on considère comme sociologique (place dans la société, répartition des tache, etc)

  28. De toutes façons, les végétariens ils estiment que les Inuits étaient indignes de vivre vu que leur seule nourriture en hiver c’était le beauf musqué, la baleine et le phoque.

    (bon ceci dit en France, on a plus moyen d’avoir une alimentation équilibrée qu’en Arctique…)

  29. Ahah, c’est toujours tellement rigolo quand un homme blanc hétéro cisgenre prétend que le privilège des hommes blancs hétéros cisgenres n’existe pas, et que celles et ceux qui cherchent à le combattre font en réalité du mal à leur cause (à laquelle il ne participe absolument pas). Mais oui, vous voyez, c’est drôle parce que ça représente exactement l’attitude du patriarcat. Ahaha, qu’est-ce que je rigole !

    Ah mais non, dîtes vous, je fais erreur, l’auteur parle des méchantes féministes, genre Dvorkin, celles qui sont tellement radicales qu’elles ne supportent pas la compagnie des hommes… Alors je ne sais pas pour vous, mais personnellement personne ne m’a jamais parlé de Dvorkin ou équivalent quand je dis que je suis féministe. Les « radfems » sont, en-dehors de quelques contextes très précis, inexistantes dans le débat.
    Mais voilà, le truc c’est que vouloir faire évoluer la langue française, ou parler des problèmes de la représentation des femmes dans Game of Thrones, c’est quelque chose de complètement légitime, qui ne cherche pas à faire une société dans hommes, juste à lutter contre le privilège de la classe dominante. Un peu comme s’abstienir de faire des blagues du genre « et là, c’est drôle parce que j’ai tué une étudiante après l’avoir violée ». Mais comme c’est difficile d’attaquer des positions qui relèvent à ce point du bon sens, bah à la place on brûle un bel homme de paille à côté en en faisant des « über-féministes ».

    • Je suis tout à fait d’accord. Il FAUT faire une pétition contre la représentation des femmes dans le trône de fer. Elles sont présentées comme des personnages humains tous aussi fous, retors et emplis de failles que leurs homologues masculins. C’est un scandale!!

    • Relis bien ce que dit le monsieur; il dit que quand il s’implique il se fait rembarrer par des über, parce qu’il a des coucougnètes qui pendouillent la ou il faut pas. Soit exactement ce que tu lui reproche (tout en lui reprochant également de pas s’impliquer). La conclusion est donc logique: avec ton attitude et ta logique de merde on n’avance pas. :)

    • « des blagues du genre « et là, c’est drôle parce que j’ai tué une étudiante après l’avoir violée » »
      On pourrait avoir le début de la blague ? Je l’ai jamais entendu celle là et elle a l’air tordante !

    • Oh, et aussi, tant qu’on parle des privilèges des hommes, est-ce que le fait de représenter la majorité de la population des prisons, des emplois les plus misérables et des personnes sans domicile fixe en fait partie ?

      • Les emplois les plus misérables, ce sont les femmes. Mais si tu tiens à garder trois exemples, tu peux remplacer par « ceux qui subissent le plus d’agressions physiques non sexuelles dans la rue ».

      • Bah tiens, la proportion homme/femme chez les éboueurs c’est quoi ? et sur les chantiers ?
        Ou alors je peux arriver à 5 en rajoutant : ceux qui ont le plus de probabilités de se suicider, et ceux qui ont l’espérance de vie la plus faible

    • Faire évoluer la langue en mettant des é-e-s à toutes les sauces, c’est vrai que c’est pas du tout radical.

    • Rendez-vous compte quand même, qu’en moins de dix lignes, vous avez dit vouloir contrôler l’évolution de la langue française, la parité sexuelle dans les histoires et la bienséance dans l’humour. Mais bon, ma structure intellectuelle doit être la représentation exacte de l’attitude du patriarcat. Voilà sans doute pourquoi je ne peux pas comprendre vos positions qui relèvent à ce point du bon sens :D

    • Je suis sûr que faire évoluer la langue française va être très utile pour arrêter les viols ou arrêter l’excision dans les pays sous-développés. Quant à Game of Thrones, quel scandale ! Il y a autant de personnages féminins que de personnages masculins et elles se comportent exactement de la même façon (retorses, vicieuses, crades, etc.) c’est forcément du sexisme ! Chacun sait que prendre en compte le sexe de quelqu’un dans tous ses comportements et dans toutes les situations, c’est de l’anti-sexisme. À moins que ce ne soit une attaque contre les prémices de la série ? Comment, il existe une fiction se déroulant dans un univers médiéval où les hommes et les femmes n’ont pas adopté des rôles du 21e siècle ? À la censure !

      Non, vraiment je ne comprends pas où vous voulez en venir. Si vous développiez un peu au lieu de montrer votre mépris universel et de parler d’homme de paille et de « naaaan mais t’as rien compris », on comprendrait peut-être un peu mieux.

      • C’est marrant de passer de « parler des problèmes de la représentation des femmes dans Game of Thrones » (le message initial) à « À la censure ».

      • C’est marrant de lire deux paragraphes et de n’en retenir qu’un phrase qui n’est là que pour un effet stylistique…

    • Mon Dieu, depuis qu’elles ont le droit de vote, elles sont intenables !

      Pour info, sans être féministe parce que ce qui se termine -iste est souvent synonyme d’étron, j’ai beaucoup de respect pour les femmes et je pense que c’est en se comportant avec elles comme on se comporte avec les hommes qu’on fait avancer les choses. Pas en légiférant à outrance ou en détruisant la langue Française.

      Cela étant dit

      Les féministes sont amusantes.
      Dans la natures, la majorité des espèces oppriment violemment les femelles.
      En même temps, elles cherchent la merde. Elles sont plus petites, moins musclées en sont génétiquement programmées pour être soumises. Parfait, tout est normal.

      Bon, il se trouve que nous sommes plus intelligents que les autres mamifères.
      Après tout, n’avons nous pas Mickael Vendetta (aie, ça fait mal de mettre des majuscules), Stevie Boulay et la ferme célébrité ?

      De ce fait, la femme est restée à sa place pendant plus où moins 2 millions d’années (si on se base sur l’apparition des premières espèces Homo) ou 12000 ans si on se base sur l’apparition des premières sociétés sédentaires.
      Elle s’occupait des marmots et autres tâches ingrates pendant que les braves couillus s’en allaient à la chasse.

      Et soudain, au cours du siècle dernier, les femmes se sont mise à travailler, ont obtenu le droit de vote dans la majorité des pays (intéressants je veux dire hein, ne parlons pas du tiers monde, j’ai l’estomac vide), peuvent divorcer, s’habiller librement, se présenter aux élections etc etc etc… Bref, elles ont autant de droits et de devoirs que les hommes ! Mon dieu misère…

      Dans mon propos insultant se cache une vérité simple.

      Nous avons rattrapé sur une bonne centaine d’année des milliers, voire des millions d’années de réel clivage entre hommes et femmes.
      Alors foutez un peu la paix au patrimoine (la langue Française ne vous a rien fait, OK ?), et réalisez votre idiotie.

      Vous pensez craiement mener des combats actuellement ??
      Augmenter le salaire moyen des femmes des 10 à 20% d’écarts avec la moyenne des hommes à niveau de poste équivalent ?
      Changer les mots de la langue Française ?

      Quel courage ! Quel don de soi !
      Rien à voir avec des combats futiles comme le droit de vote ou le droit à l’avortement…

      C’est d’une pitié…

      Une autre chose qui est un peu connexe, arrêtez de nier les différences physiologiques entre hommes et femmes.

      Oui, dans certaines entreprises il n’y a pas respect de la proportion homme/femme. Le rêve de toute femme étant certainement de charier des brouettes de béton toute la journée.
      Elles ne sont empêchées de le faire que parce qu’elle ne le veulent pas ou qu’elle ne peuvent pas physiquement tenir ce poste.
      Je ne fais pas de généralités, certaines femmes exercent ce genre de métiers et le font aussi bien que les hommes.

      Dernière remarque, ne vous étonnez pas mesdames et mesdemoiselles, que nous vous parlions crûment et qu’on ne vous courtise plus. Qu’on ne vous protège plus non plus d’ailleurs.

      Egalité des sexe rime aussi avec mort de la galanterie ! Non mais !

      Prochaine agression dans la rue, ma dulcinée a intérêt à s’interposer et botter les fesses du malandrin, malgré son maitre 50 (peu comprendrons) et ses 50 kilos, nous sommes égaux. Pourquoi ce serait à moi de tout risquer ?

      • « Prochaine agression dans la rue, ma dulcinée a intérêt à s’interposer et botter les fesses du malandrin, malgré son maitre 50 (peu comprendrons) et ses 50 kilos, nous sommes égaux. Pourquoi ce serait à moi de tout risquer ? »
        Si tu fais 1m20 avec une insuffisance cardiaque, ce serait effectivement à elle de te défendre. Ou si le malandrin est un colosse armé, de te balancer comme appât pendant qu’elle se tape un sprint. Au choix.

      • berzingh;

        Ce que tu dis va exactement dans le sens de ce que dit Magus au sujet de la galanterie. La galanterie était une expression direct du consensus social, accepté autant des femmes que des hommes à l’époque, que la femme étant plus faible, plus démunie, l’homme devait bien en faire un peu plus pour elle, les pauvres.

        Ouvrir la porte de la voiture, parce que dans les années 50, les portières pesait une tonne. Payer les sortie (resto, cinéma, etc), parce que l’homme travaillait et avait le fric, alors que la femme restait à la maison. Comment pouvait-elle avoir de l’argent pour ces frivolités? L’homme aussi avait le devoir de courtiser la belle créature. Normal, puisque le rôle de la femme était d’être avenante et d’attendre paisiblement qu’un mâle daigne s’enticher d’elle et ainsi de suite.

        Bref, la galanterie était la conséquence direct de cet ordre social établi. Une expression plutôt agréable et positive, sommes toute. Maintenant, cela fait quelque décennie qu’on martèle que la femme est l’égal à l’homme en tout point, qu’elle est aussi forte, qu’elle à tous les même droits et privilèges.

        Personnellement, je suis heureux que ma fille grandisse dans un tel monde. Cependant, il en faut pas s’étonner que les garçons qui ont grandi dans cette mouvance, non seulement ne pratique pas la galanterie, mais ne puisse même pas comprendre un tel concept. Si on t’inculque que tous et chacun sont égaux, droits les uns les autres et qu’aucun sexe n’a de privilège par rapport à l’autre, alors naturellement l’idée de pratiquer la galanterie ne se forme même pas dans ton esprit et peut encore moins trouver un sens, puisque cela va à l’encontre des valeurs que l’on t’a enseigné. Pourquoi Théo, jeune homme tout content de pouvoir aller là où il le veut avec sa copine dans sa toute première auto, ouvrirait la porte à celle-ci? Est-elle malade? Va-t-elle lui ouvrir la porte de temps-à-autre à lui aussi? Après tout, c’est vrai que ça l’air bien et il le mérite bien autant qu’elle.

        Bref, la galanterie était une expression « positive » de la dominance des hommes et ne peut de toute évidence pas exister dans un monde qui met les 2 sexes sur le même pied d’égalité.

        Je préfère un monde où les 2 genres ont les mêmes chances, mais mesdemoiselles, lorsqu’on augmente en statut, on perd du coup quelques petites compensations. C’est la vie! :)

      • Bah Bruce Lee faisait à peine plus d’1m50 il me semble, mais je lui aurais pas cherché des noises… (il a battu Chuck Norris quand même…)

      • J’ai trouvé un site génial les enfants : http://la-bonne-taille.blog-machine.info/ . Qui permet de découvrir la taille des célebrités. On y apprend notament que Bruce Lee mesurait 1m67. Soit La même taille que Thatcher, Barbelivien, Demis Roussos, Valérie Treierweiler et bien d’autres. Ma culture générale vent de faire un grand bon en avant.

      • Si je mesure 1m20 ??? Magnus est mon avatar car il se trouve qu’en effet, je suis un homme de petite taille ! Vous êtes insensible et insultante !

        Sacré cabotin que je suis, en fait je suis normal. Enfin de taille norm… Non, normal tout court (ha ha ha) suffit.

        Et je préfère dire nain. Homme de petite taille, je suis en train d’imaginer une version du hobbit ou du seigneur des anneaux politiquement correcte… Pfiou !

        Remplacer tous les mots Nains et Hobbits, par « Personne de petite taille souffrant d’un embonpoint certain » et « Personne de petite taille à la pilosité désordonnée », Peter Jackson nous aurait fait une version longue de 9 heures…

        Servir d’appât à un colosse armé ?

        Laissez moi entrer dans les expendables pour que j’apprenne à réagir intelligemment et rapidement (un de ces adverbe ne s’applique pas, lequel ?).

        Il se trouve que ma douce préfère qu’on l’appelle mademoiselle, que je lui tienne la porte, que je l’invite au restaurant même si nous avons tous deux un salaire, et apprécie qu’on respecte la langue Française.
        Pour la remercier de ce bon goût, je dois malheureusement me résoudre à risquer mon intégrité physique en cas d’altercation… Il se trouve que le nain aime se battre donc tout va bien !

        Salkon, personne ne peut battre Chuck Norris, il se trouve qu’il a été prouvé sur conspiration.com.free.fr que Bruce Lee a supplié Chuck Norris de le laisser gagner, et Chuck a évidemment refusé, car personne ne peut battre Chuck Norris.
        La mafia chinoise a donc enlevé les parents de Chuck avant le tournage de la scéne en question, menaçant de les tuer si Chuck n’obtempérait pas.
        Chuck a donc perdu devant l’écran. Mais je vous rappelle que Bruce Lee est mort depuis… Conspiration inside !

        Georges, pour Demis Roussos, ils l’ont mesuré dans le mauvais sens donc ca ne compte pas !

    • « privilège des hommes blancs hétéros cisgenres n’existe pas »
      Le concept de privilège à peut-être eu un sens à un moment mais il ne sert maintenant qu’a dire « Ta gueule tu est un homme blanc, ton opinion ne compte pas » sans compter son absence totale de crédibilité lorsque qu’une nana qui roule en BMW et paye ses études grâce à l’argent de ses parent qui gagne 200 000 dollars/ans à l’université US sort à quelqu’un qui doit bosser pour payer ces études qu’il est privilégié par rapport à elle.

      « Mais oui, vous voyez, c’est drôle parce que ça représente exactement l’attitude du patriarcat »
      Les femmes ont les même droit que les hommes, sort de ton univers où la société occidentale est la société la plus sexiste/raciste de la planète et va au Moyen-Orient qu’on rigole 5 min quand tu viendras leur parler du droit des femmes.

      « Mais voilà, le truc c’est que vouloir faire évoluer la langue française »
      La langue évolue par elle même, descendez de votre podium de la supériorité morale ce n’est pas vous qui la ferez évoluez et encore moins si cela consiste à mettre des (e) partout.

      « parler des problèmes de la représentation des femmes dans Game of Thrones »
      Rassure moi tu es assez intelligent pour comprendre que :
      – c’est une fiction
      – c’est une société médiévale qui s’inspire des sociétés médiévales d’Europe occidentale et oh surprise ! ces société étaient patriarcales, les femmes ne pouvaient pas exercer de position élevée sauf cas particulier et étaient cantonné au rôle d’épouse.
      – Que représenter quelque chose ne signifie pas que tu l’approuve ou que tu en fait la promotion même si cette logique semble présente chez pas mal de gens.

      « Un peu comme s’abstenir de faire des blagues du genre « et là, c’est drôle parce que j’ai tué une étudiante après l’avoir violée  »
      Il y a une grande entre faire une blague de mauvais gout et commettre le dit crime pour de vrai mais ce concept semble t’échapper.
      Je ne parle même pas de l’appel au politiquement correct aseptisé partagé par les défenseur de ce types d’opinions .

      Toutes vos idée et vos concept tordus soit disant égalitaire transforme juste le proverbe « les droits des un s’arrêtent là où commence ceux des autres » en « les droits des un s’arrête là où les sentiments des autres commence ».

  30. « Les moyens d’être vegan » ? Je sais bien que nous ne sommes pas ici dans le temple de la bonne foi, mais je ne pense pas que les pâtes ou les lentilles fassent partie des aliments les plus dispendieux qui soient.

    • Si on veut une alimentation vegan variée et un minimum goûteuse, il faut se procurer des aliments qu’on ne trouve pas dans n’importe quelle supérette.
      Sans compter qu’il est moins coûteux de se payer des cordons bleus tout faits que d’acheter des topinambours, des grenades ou du quinoa. Même si c’est meilleur, à la fois sur le plan nutritionnel et sur le plan du goût…

      • Le quinoa local et donc éthique est cher, c’est vrai. En revanche, je n’ai jamais mangé de grenade ailleurs qu’en Guadeloupe, et mes souvenirs de topinambours remontent aux conserves au vinaigre que faisait mon grand-père.
        Si votre définition du bon goût et de la nutrition consiste à faire l’apologie de bouillie de volaille reconstituée fourrée au fromage industrielle, je ne sais pas ce que je peux faire pour vous. Mais je réitère mon exemple des lentilles et des pâtes (de blé), deux aliments de l’humanité depuis l’émergence de l’agriculture, dont le prix pour un produit « standard » (gamme U, Leclerc…) doit tourner de 80 centimes à 1.50 euro au kilogramme. Bien en deçà du moins cher des cordons bleus surgelés de la pire marque discount, je pense.

      • Et moi, si vous ne savez pas lire correctement un commentaire, je ne vois pas non plus ce que je peux faire de vous. Expliquez-moi juste à quel moment j’ai fait l’apologie que vous me reprochez: ça m’intéresserait de voir comment on peut déformer mes propos…
        Excusez-moi de ne jamais être allée en Guadeloupe. En revanche j’ai goûté à des avocats, des mangues, des bananes et des noix de coco cueilli(e)s directement sur les arbres en Martinique. Voilà, moi aussi je peux me vanter. Oh et encore mieux: toujours en Martinique, on m’a fait goûter du boudin créole de première fraîcheur: le cochon avait été tué le matin même. Pôôô biiiiiieeeeeen!!
        Quant aux topinambours, goûtez-les frais, vous verrez la différence… Ou pas en fait. Je profiterais bien de mes légumes de vieux de mon jardin toute seule. Et avec grand plaisir.

        Mais bon, puisque le summum de l’éthique et de la gastronomie semble consister selon vous à ne manger que des pâtes et des lentilles, qui suis-je pour vous en empêcher? Je ne suis plus étudiante, je peux me permettre une alimentation plus variée et équilibrée que des pâtes natures à chaque repas (et sans cochonnerie industrielle toute préparée, c’est dingue hein?)

      • « Sans compter qu’il est moins coûteux de se payer des cordons bleus tout faits que d’acheter des topinambours, des grenades ou du quinoa. Même si c’est meilleur, à la fois sur le plan nutritionnel et sur le plan du goût… »
        Je suis désolé mais ces phrases se comprennent très bien dans les deux sens.
        Je suis né en Guadeloupe et y ai vécu douze ans ; mais j’ai fait quelques séjours en Martinique également, vous êtes donc pardonnée ! Je vous souhaite de bons légumes, moi je n’ai pas la chance d’avoir de jardin.
        Et je n’ai jamais parlé de summum de la gastronomie, simplement de nourriture abordable pour la base d’une alimentation. Les légumes sont ce qui me coûte le plus cher ; car non, je ne mange pas que des pâtes et des lentilles. Très peu souvent pour les pâtes en fait. Au contraire de mes colocataires qui les agrémentent avec goût, en alternant steak hachés surgelés, boîtes de thon et lardons discount. Oh et puis un bocal de haricots verts de temps en temps, parce que quand même, hein ! Mais qui suis-je pour imaginer que mon alimentation est plus variée et équilibrée que la leur ?

      • (20 ans après mais qu’importe. J’ai une vie tout de même. Enfin, vite fait quoi. Je réponds peut-être dans le vent, mais tant pis)
        Mais c’est tellement mieux de comprendre le sens qui nous arrange, histoire de se dira « han, je vaux tellement mieux que ces gros nuls qui bouffent de la merde ».
        J’avoue, j’ai de la chance d’avoir un jardin (vivre dans une région paumée offre tout de même quelques avantages). Mais ça ne me rend pas auto-suffisante pour autant, et je me rends bien compte du coût des fruits et légumes (de saison. Je ne regarde même pas les autres)
        Vos colloc’ ont une alimentation de merde ? Et bien il vous suffit de faire comme tout le monde face à quelque chose qui vous dépasse : vous la fermez et vous respectez. Ca n’est pas plus compliqué !! S’ils ne savent pas manger équilibré, tant pis pour eux. Ce n’est pas à vous de faire leur éducation alimentaire, et ce même s’il y a clairement eu un loupé de côté-là. Mais ça n’est pas non plus une raison pour vous sentir tellement méprisant et supérieur. Vous n’avez qu’une alimentation différente de la majorité, vous n’avez pas découvert le vaccin contre le SIDA…
        En tout cas, c’est remarquable de votre part de décréter que vos colocataires sont les dignes représentants de l’intégralité des omnivores. Je ne vous le reproche pas : personnellement, je pense pouvoir représenter à moi toute seule l’intégralité des personnes de rhésus B-…
        Parce que si on commence à donner des exemples d’alimentations variées et équilibrées, je peux facilement vous trouver des exemples chez les végétariens qui m’entourent : ça va de celui qui à midi mange invariablement à la pause son sachet de chip, son soda et (oh miracle) sa clémentine ou sa banane selon la saison, à celle qui, bien que végétarienne, n’aime ni les fruits ni les légumes et qui considère que son yaourt saveur fraise du matin (sans morceau de fruit donc) suffit à ses besoins en fibre, en passant par celui qui ne mange que des pommes-de-terre. Tous ces exemples sont véridiques ! (et flippants…) et pourtant je n’oserais jamais dire qu’ils sont les dignes représentants de l’alimentation de tous les végétariens, de la même manière que cet autre collègue qui ramène tous les jours à midi des knaki balls et un pot de crème (pour les tremper dedans…) n’a rien à voir avec ce que moi ou ma famille mangeons. Je pourrais aussi facilement citer toutes les personnes que je connais qui, bien qu’omnivores se contentent juste de ces fameuses pâtes natures par pure paresse.
        Donc c’est facile de dénoncer quelque chose en montrant uniquement les mauvais exemples que l’on connait. N’importe qui avec un minimum de mauvaise foi peut le faire.
        Il n’empêche que ce que j’ai dit en tout premier lieu est vrai : les légumes sont bien plus chers que les cordons bleus (ou n’importe quelle saloperie que vous voulez) tout faits. Et en plus il faut prendre du temps pour les éplucher et les préparer. Et un steack haché premier prix calera plus facilement un estomac que la même quantité de salade (rapport à la fructose contenue dans la verdure, toussa toussa, j’ai pas vraiment écouté quand ma scientifique de sœur me l’a expliquée). Donc, oui, pour la plupart des gens, le veganisme est synonyme de moyens financiers conséquents. Et leur parler de pâtes et de lentilles premiers prix ne les convaincra pas du tout. Ce n’est pas pour rien que les couches les plus défavorisées de la population ont la plus mauvaise alimentation.

        Mais je rejoins totalement ce qui a été dit précédemment : l’article cogne sur un grand nombre de personnes, et seuls les végéta*iens et les ultra-féministes l’ont ouvert. Les autres ont juste rigolé. Je mange très peu de viande, suis en couple et considère que l’égalité homme-femme est une évidence, et pourtant je ne me suis pas sentie heurtée dans mes convictions, c’est fou non ?

  31. En parlant du cinemaestpolitique, y’a du nouveau: même quand un réalisateur vient leur dire que leur analyse de son film est à côté de la plaque, on lui répond qu’on a bien mieux compris ce film que lui.
    Affligeant…
    Au moins, on lui répond de manière moins hautaine qu’un anonyme lambda…

  32. Personnellement, j’attends toujours qu’un vegan m’explique le meurtre des salades et des tubercules (voir certaines variétés d’acacias si vous voulez des preuves que les plantes tiennent aussi à la vie) et qu’une über-féministe m’indique en quoi les femmes sont meilleurs que les hommes (voir la vie des hyènes pour avoir une idée du bonheur du matriarcat). Pour le reste, moi je dis, vive les bonobos ! Ils ont tout compris…

    Bon, je vous laisse, je dois récupérer mon colis de T-shirt ! (j’en ai obtenu un super rare de Serpentard!)

    • Bravo, vous venez de gagner un point carotte !

      http://insolente0veggie.over-blog.com/article-25612549.html

      Les acacias, comme les autres plantes n’ont pas de système nerveux centralisé même s’ils ont un système de défense.
      On ne parle pas de supériorité de la femme mais d’égalité des individus (avec tous les corolaires comme la fin du harcèlement par exemple).
      Chez les bonobos ce sont les femelles qui sont bourrées de testostérone/violentes.

      Vous n’attendez pas qu’on vous explique, vous trouvez des arguments fallacieux pour étayer votre vision des choses.

      • -Chez les bononos, les mâles pèsent 45 kilos et les femelles 30.Le fonctionnement est « matriarcal » mais les femelles ne sont pas violentes. Les 2 sexes sont pacifiques.

        -L’homme est aussi proche du chimpanzé commun que du Bonobo.
        -En ce qui concerne les féministes, il y a une chose que je trouve étrange…
        Il y a selon les féministes radicales, la volonté de lutter contre la virilité de l’homme (le « viriarcat »).
        Pourtant, les femmes préfèrent les hommes virils.
        D’ailleurs, comment expliquer le succès de livres comme Twilight, ou 50 nuances de Grey??
        Ecrit par des femmes, vendus à 100000000 d’exemplaires (en majorité à des femmes) et n’étant pas de la « grande litterature »?
        Peut-être parce que la virilité des personnages masculins plaît aux femmes, ou en tout cas à beaucoup de femmes?
        -Après, il faut voir une chose, sur le harcèlement par exemple.
        Il y a des femmes qui se plaignent que des hommes sont assistants quand ils draguent…
        Ce qui est bizarre, c’est si ces hommes insistent et que les femmes ça ne leur plaît pas, pourquoi le font-ils, puisque ça ne marchera pas de toute façon? Parce qu’ils sont stupides ou parce que peut-être que certaines femmes trouvent séduisants les hommes qui insistent?

  33. C’est bien, tu as appris un certain nombre de mots rares des vocabulaires antispéciste, féministe, intersectionnel et d’autres militantismes. Tu les emploie n’importe comment, et tu n’as absolument pas cherché à comprendre ce qu’ils signifiaient, dans quel contexte on les emploie, à quoi ça se réfère et pourquoi ils sont utiles, mais tu sais déjà les écrire et tu sais qu’ils existent. C’est déjà plus que le français moyen, c’est très positif.

    • Intersectionnel ? Y’a des gens qui militent pour l’égalité entre les ronds points et les carrefours ? Tout le monde sait que les ronds points c’est mieux. Les Mythbusters l’ont même prouvé scientifiquement.

    • C’est bien, tu as appris à lire les mots, maintenant, découvre le principe de l’humour et de l’ironie. Ca t’évitera peut-être le ridicule la prochaine fois…
      Savais-tu, par exemple, que tous les nerds de sont pas des gros lard enfermé dans leur chambre et ne vivant qu’en t-shirt ? Il parait même, mais attention, ce n’est encore qu’une légende, qu’il y aurait des femme nerds ! (ou alors c’est le FBI…)

      • Oui, mais la plupart le sont, et il suffit que la plupart le soit !

    • Quand vous donnerez une preuve tangible que nous vivons dans un patriarcat , c’est à dire où les mâles ont légitimement tous les pouvoirs (et pas qu’ils sont plus nombreux que les femmes ici ou là) , que le sexisme est systémique et institutionnalisé ( tout ça pour pas avouer que les hommes en sont victimes eux aussi) , que nous vivons dans une culture du viol comme en Californie ou la présomption d’innocence pour ce crime va passer à la trappe , ou que les video de Sarkeesian sont des modèles indémontables de profondeur et d’objectivité, on vous écourtera plus sérieusement.

      Là on sera bien avancés.

      • Le patriarcat est un système dans lequel les hommes ont légalement tous les pouvoirs et que ceux-cii se passent de mâle en mâle.
        C’est aussi , à plus petite échelle une famille avec un père de famille tout puissant qui fait son petit chef.

        MAIS Pas que c’est un endroit dominé numériquement par des hommes .

        Le nombre de ressortissant de sexe mâle n’a rien à voir dans l’applications et la teneur des idées.
        Auquel cas la seul division sociale et idéologique reposerait sur le sexe des individus.

        Il y aurait des avis féminins s’opposants aux avis masculins ou des partis masculins s’opposant aux partis féminins.
        En réalité on a des hommes et des femmes qui partagent les mêmes avis/partis/idées/valeurs…

  34. J’ai l’impression que tu sais pas trop de quoi tu parles quand tu évoques l’herbe. Mais à part ça, une mauvaise foi toujours plus appréciable :)

  35. J’ai mis un temps à comprendre que l’image de base avec les pictogrammes n’était pas une caricature maison. oO’ La seule explication : les personnes qui l’ont pondue sont dans la catégorie 4 en matière de consommation de substances récréatives. Pour le chien, je ne jurerais pas.

  36. Mon Dieu, OC, qu’avez-vous fait?

    Vous avez créer une antre d’extrémiste à partir d’un billet qui explique que l’extrémiste peut se cacher dans tout.

    J’hésite entre être bercé par l’admiration de votre fourberie ou la connerie qui émane de la très grande majorité des commentaires. Dans le doute, je vais prendre les deux.

    En tout cas, votre billet était très drôle. Vivement le prochain. ;)

    • L’autre qui débarque une semaine après et qui se croit au dessus de la masse.
      J’te ferait dire que quand on a un nom qu’est un prénom, c’est qu’on est un psychopathe, comme Emile Louis ou Guy Georges. Alors poupougne, hein!

      • Je dois avouer que « très grande majorité » était excessif. Disons que « beaucoup » est mieux.

        Après, je ne pensais pas que les commentateurs ici étaient syndiqués. Il y a donc une liste d’ancienneté? Plus on a de l’ancienneté, plus on a le droit de dire ce que l’on pense? Hé ben, coudons.

      • Un syndicat fort permet une libre commentation vis a vis de l’odieux patronnat.
        Et t’as oublié de t’acquitter de la cotisation mon p’ti Yannick. C’est pas bien du tout ça mon p’tit Yanick. Nan . Pas bien.

  37. Je ne sais pas si les humains sont frugi ou omnivores mais les Genestealers sont, pour leur part, genovores, arg. Par contre je ne sais pas si ils sont cisgenre…

  38. C’est quand Eve a croqué la pomme que nous avons été chassés du paradis. Deux preuves irréfutables que :
    1- les emmerdes viennent des femmes
    2- l’Homme n’est pas fructivore.

    Ca vaut toutes les études scientifiques.

  39. Végétariens, adeptes de la théorie du patriarcat… tous les mêmes, des parasites, stupides dans le meilleur des cas, fanatisés pour les plus extrêmes. L’homme est omnivore. Dans omnivore, y a le mot latin omnis qui veut dire « tout », ce qui inclut que manger de la viande est tout aussi nécessaire sinon plus que les fruits et légumes. Arrêtez d’essayer de justifier vos théories contre nature par des arguments éthiques, ça n’a aucun sens. Allez dire à un anthropologue que l’homme est fructivore, il vous rira au nez ! Les canines, c’est fait pour manger des bananes peut être ? Et les tribus cannibales, elles se sont perdues en route elle aussi ? Retournez manger votre pelouse en silence et foutez la paix aux autres, ce sera très appréciable.
    Idem pour les fous furieux de la parité et autres, c’est bien les causes nobles, encore faut il qu’elles soit nécessaires. Ça fait un bail que les femmes sont les égales des hommes maintenant en France, alors arrêtez votre délire du patriarcat et la culture du viol, ça frise le ridicule. Quoique vous me direz ça ne tue pas.

    • Vous apprendrez qu’omnivore ne signifie pas « est obligé de manger de tout sous peine de mourir dans d’atroces souffrances », mais « est capable de digérer les animaux et les végétaux ». Or il n’existe aucun aliment présent en quantité suffisante et assimilable exclusivement dans la viande (non petit troll, pas le fer. Ni un quelconque acide aminé essentiel. Ni la vitamine K ou la vitamine A. Essayez encore, vous n’y arriverez pas. Il pourrait encore y avoir la vitamine B12, mais les animaux d’élevage sont eux-mêmes supplémentés en B12, donc vous aussi).
      Vous apprendrez également que de nombreux animaux frugivores, voire herbivores, ont des canines. Ces dernières sont en effet très utiles pour mâcher de nombreux aliments non carnés.
      Ce serait bien de s’instruire avant de parler.

      • Mais oui bien sûr ! Il faut un sacré aplomb pour affirmer ce que vous venez de dire et contredire toute l’évolution. Je n’ai jamais dit qu’on mourrait faute de viande, mais omnivore signifie que le corps humain a besoin de tout, y compris de viande ne vous en deplaise. Je vous apprends d’ailleurs que je ne mange quasiment pas de fruits et légumes et beaucoup de viande, et je suis en parfaite santé, avec un système immunitaire à toute épreuve. Comme quoi, faut croire que vos plantes vertes ne sont pas nécessaires non plus.
        Quant à la question de l’instruction… J’espère pour vous que vous avez une formation en nutrition :) Quoiqu’il en soit, vos arguments sont creux et vous ne devriez pas vous étonner qu’on ait de vous une image de bien pensants donneurs de leçons et pleurnichards. La race humaine ne survivrait pas longtemps avec une majorité de gens tels que vous.

  40. J’aurais tendance à dire que M. ou Mme ou Mademoiselle ou autre Abitboll (ah la magie de l’anonymat du net!) nous fait un bel exemple de discrimination anti jeunots du blog :-) « Comment Hipster défendait le droit de commenter plus vite que son ombre avant que ce ne soit cool, alors vos gueules » pour plagier ici un auteur bien connu…
    Ah, et je rêve d’un panneau « attention second degré » dans le code de la route. Et sur internet. Et dans la vraie vie aussi tiens.

      • T’as dû te trouver particulièrement drôle avec ta théorie des 2 prénoms pour la ressortir une semaine plus tard?

        T’es un peu trop dans le trip « Comme je suis aussi odieux que l’auteur de ce blog, on doit être trop pote. Vivement qu’on se rencontre, on sera comme 2 larrons en foire qui se sont vue depuis longtemps et on boira du brandy en délirant sur Diego. ».

        Le personnage, c’est une façon de donner du relief aux billets du blog, ainsi qu’une bonne dose d’humour. Pas le peine de singer le personnage de l’Odieux Connard ici, dans les commentaires.

      • Ca s’appelle du comique de répétition mon bon Yannou. Quand à ce que je pense et ce que je ne doit pas faire, je m’en tape le cocotier sur les babouches, pour être parfaitement clair.

  41. Bon sang, ce ramassis de conneries sur le végétarisme et le végétalisme, c’est affolant ! Personne ne vous empêche de manger de la viande, vous faites comme vous voulez, mais renseignez-vous avant d’écrire n’importe quoi. Les régimes sans chair animale et sans produits d’origine animale sont meilleurs pour la santé, et les végétariens/taliens vivent plus longtemps que les omnis. Le végétarisme n’induit aucune carence particulière ; en ce qui concerne le végétalisme, il faut simplement faire attention à la B12.

  42. Allons allons. Il existe deux types de personnes qui ne mangent pas de viande:
    ceux qui n’aiment pas le goût de toutes les viandes (rare)
    ceux par idéologie.

    Ceux par principe vont vous parler de respect de la nature, de l’animal… c’est donc un comportement moral.

    ce faisant ils placent leur interlocuteur omnivore, sciemment ou non, dans le rôle de la personne immorale ou non éthique, car elle ne respecte pas les animaux, ou la planète, a contrario.

    les vaches qu’on aime, on les mange quand même.

    Donc la dialogue est forcément difficile. Et personnellement (ma femme a été végétarienne), si être végétarien est discret c’est possible, la plupart qu’on rencontre (et surtout sur le net!!!) sont prosélytes. forcément puisqu’ils sont persuadés être du bon côté de l’éthique et de la morale.
    Suffit de dire qu’on aime pas la viande, moi ça me va. Le reste, faut accepté d’être challengé, sur ses concepts quand le simple plat dans une assiette devient une affaire morale. Défense de se plaindre.

  43. Oh, c’est tellement vrai bon sang… Je dois avoir une majorité d’extrémistes féministes dans mon entourage, vu qu’il n’y a encore pas bien longtemps, je me suis fait traiter à plusieurs reprises de soumise (ou du moins ça a été sous-entendu). En fait non, j’ai eu les deux avis contraires : quelqu’un qui me disait que j’étais « endoctrinée par cette société polluée par le féminisme » alors même que nous débattions sur si oui ou non les Miss France devaient avoir un cerveau pour être éligibles (elle soutenait que le fait d’être une bombasse était déjà bien suffisant, nom de nom, une intello pour incarner la France, quelle idée !), et une de mes meilleures amies qui me sous-entendait que parce que je ne voyais pas d’un bon œil les pét… jeunes filles qui se promènent seins nus dans la rue en poussant des hurlements peu gracieux et en se jetant sur des voitures d’hommes politiques, je n’étais par conséquent pas féministe.
    Si vous appelez CELA du féminisme, quelque chose ne tourne pas rond, visiblement. Encore l’autre jour, j’allais jeter un œil au site des FEMEN, parce que mine de rien je crache sur elles sans considérer leurs arguments. En fait, non seulement j’ai saigné des yeux, mais en plus j’ai jugé que c’était du vent, donc j’ai fait une bonne action pour rien.

    Excellent article en tout cas, j’aime toujours votre verbe (votre verve ?).

  44. Cher Odieux, en plus du plaisir de ma lecture, j’ai noté quelques fautes qui vous ont échappé.

    Partie VIII. 1 > Terminée devrait être accordé au masculin (pardon les féministes)
    Partie VIIi. 2 > Vos amie sans s final
    Partie VIII. 3 > On n’y trouve, sans n’ devant y (ne soyez pas négatif !)

    Tant d’acharnement sur la partie VIII n’était certainement pas mérité, mais un mal nécessaire !

  45. Ah, le végétarisme – et les querelles, ici même, de ceux qui disent qu’il « faut manger de la viande » (parce qu’omnivore inclut carnivore », et des autres qui disent qu’on peut « s’en passer »…! Ce que je ne comprends absolument pas, c’est pourquoi on ne laisse pas la Nature régler les choses toute seule. Dans l’hypothèse où manger de la viande serait en fait mauvais pour la santé, à terme les viandards vont choper des maladies diverses (ce qui est déjà le cas), et basculer vers l’extinction (étant donné que l’évolution fera basculer l’avantage du côté des non-carnivores). Si on a l’idée que l’élevage massif d’animaux provoque des catastrophes sanitaires ou écologiques, alors les végétariens peuvent se réjouir: leur thèses vont être imminemment confirmées par les faits, et l’humanité subira une purge salutaire, ce qui est dans l’ordre de la Nature. Les gens montent sur leurs grands chevaux, mais, à échelle large, le seul indicateur valide, c’est l’augmentation de la population humaine (et de la durée de vie): quand on verra que ça commence à baisser un grand coup, ce sera un signe net de l’impasse du « carnisme » à l’occidentale. Pour le moment, ça monte, ou ça se maintient. Mais, sous prétexte qu’aux USA ou ailleurs, et sous peu dans l’ex-« Tiers Monde », ça regorge(ra) de gros, de crises cardiaques et de cancers, tout d’un coup les gens s’énervent – tout le monde fait comme si l’objectif était d’avoir une population humaine en parfaite santé ET/DONC sans cesse croissante, ce qui est idiot, non? Bref, les anti-viande devraient plutôt avoir confiance: si leur cause est vraie, elle triomphera, par disparition des adversaires – à condition qu’ils continuent comme ça. Quant aux carnistes, ils devraient plutôt avoir intérêt à promouvoir le végétarisme, notamment chez les pauvres (le vrai problème, c’est quand la Chine ou l’Afrique veulent manger aussi du steak!) pour pouvoir, eux, se garder les bonnes viandes raisonnablement produites – qui leur donneront une vie peut-être plus brève, mais fort agréable. Etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s