Bientôt.

Chers lecteurs, chères lectrices, chers bots qui proposent des prêts bancaires à des taux très intéressants.

Le maître des lieux vous prie de bien vouloir l’excuser puisque le sacripant est quelque peu occupé ces derniers jours par de folles aventures impliquant comme vous l’imaginez action, émotion, rebondissements, amour orgies et bien évidemment, cigares. Cependant, il ne vous oublie pas et révise d’ores et déjà ses classiques pour aller voir Pompéi, dont l’affiche nous annonce curieusement d’elle-même qu’il s’agit là de, je cite « La plus grande catastrophe de l’histoire« .

Probablement un élan d’honnêteté ou l’infiltration à coups de fouet et de revolver d’un archéologue chez l’infographiste en charge de la question.

On se retrouve donc si tout va bien fort rapidement.

D’ici là, n’oubliez pas de vous détendre avec la partie de Risk en cours, où un joueur essaie de prendre la Crimée pour avoir des renforts en bonus à chaque tour pendant que les autres essaient encore de trouver le Kamchatka sur la carte.

N’oublions pas qu’il existe moult variantes à Risk : dans la nôtre, le joueur français a le droit de dire « C’est paaas bien ! » à chaque tour et d’envoyer BHL quand tout est fini.

J’en profite au passage pour répondre à plusieurs questions qu’il va falloir que j’ajoute à la F.A.Q (disponible en haut, pour rappel) :

Mais pourquoi vous ne spoilez que des daubes ?

Peut-être parce que c’est ce qui sort ? Et puis encore une fois : chacun ses perversions. Certains aiment le Time’s Up ou FAUVE, moi, j’aime voir des réalisateurs se vautrer. Mais je vous rappelle quand même que nous vivons une époque où Avatar est encensé, Drive provoque des frissons et La Planète des Singes : Origines a créé un débat pré-oscars. Le problème ne vient pas d’ici, je suis désolé.

On pourrait avoir un menu pour éviter de se taper tout le blog page par page ?

J’y pense très fort puisque je suis complètement d’accord, mais je suis un gros fainéant.

C’est moi ou on dirait que vous êtes plusieurs ?

Pas que je sache. Mais on me pose aussi la question en vrai peu avant de se faire dégager de mon lit, alors je vous pardonne, allez.

Vous critiquez souvent les mêmes défauts dans les films, non ?

Peut-être parce qu’on les trouve, allez, au hasard, à chaque fois ? Mais comme le disait l’autre, la pédagogie est l’art de la répétition. D’où le fait qu’il faille toujours gifler les enfants par paire (de claques, pas d’enfants sinon c’est vite le bordel).

Cela étant dit, et si vous avez d’autres questions récurrentes, n’hésitez pas.

Sur ce, on se retrouve bien vite pour un récit plein de Jon Snow, de lave et bien évidemment, de respect de l’Histoire.

54 réponses à “Bientôt.

  1. Hé, l’Odieux, quand t’attaques-tu au cas Fauve (que t’égratignes fort justement en passant) ?
    Certes, c’est pas un film, mais y’a largement assez de médiocrité et d’escroquerie (pire que Woodkid!) pour spoiler sur plein plein de lignes!
    Bisous, sur la gauche de ton choix.

    • Bonne initiative, mais dans la description on lit :
      « ce blog qui répertorie toutes les incohérences […] sous forme de spoils, […], en tout cas moins chronophages [que les films]. »

      Et bien moi je dit : pas sur ! autant les films spoilés se regardent en acceléré, autant un spoil par odieux, ça se savoure !

  2. J’avoue être moi-même alléché par Pompei. J’imagine déjà Pline l’Ancien surfant sur une nuée ardente grâce à un morceau de marbre, et se sacrifiant héroïquement pour apporter une demoiselle avenante sur le dernier bateau quittant le rivage.

    • Bateau qui finira de toute façon au fond de l’eau parce qu’on échappe pas à un putain de volcan en éruption.

      Sauf que, Hollywood oblige je suppose qu’il y aura des survivants dans le film.
      Ça me donne une idée d’ailleurs, je pardonnerai tous les défauts du film sans exception et sans aller le voir si aucun personnage ne survit.

      • @Arnaud Epinette: je vais peut-être (sûrement?) m’en mordre les doigts mais on verra, je suis quelqu’un de très tolérant avec les mauvais films (pour exemple j’ai regardé hier « avalanche sharks », une histoire de requins de montagne qui nagent dans la neige).

      • C’est surtout que je doutes que même si personne ne survit, vous arriviez a pardonner les autres défauts du film tant ils sont nombreux :)
        Même l’interet principal du film (le Vesuve qui explose) passe au second plan avec l’histoire ininteressante racontée

      • Arnaud, vous parlez du Vésuve qui explose comme principal intérêt du film. Étant entendu que nous avons une éruption de type « nuée ardente », au vu de la vitesse de propagation, le film aurait duré 10 minutes, le temps de montrer les cendres qui dévalent du volcan, et l’agonie de la population sous plusieurs angles, toujours tragiques et fatals.
        Du coup, l’intérêt de ce film dont on connaît déjà la fin me semble aussi important que le funeste « Titanic », dont le grand moment de bravoure fut le rebond sonore, et incongru au milieu des violons, d’un mannequin sur une des hélices. Ici, pas d’hélices, donc de moment de délices à attendre.

  3. Cher Odieux, vous êtes inimitable, le « chers bots qui proposent des prêts bancaires à des taux très intéressants » justifie à lui seul l’existence de cet article.

  4. Aujourd’hui on vient d’apprendre que des murs de Pompei se sont effondrés et que le site a été fermé au public. Une conséquence du film à venir tu penses ?

  5. Vous devriez essayer d’intercepter tous les scenarii avant qu’ils ne fassent tourner la caméra, les lire, les corriger -ou les jeter pour les plus (très) mauvais-, puis les redonner (en échange de quelques sévices, euh, services). Ceux qui ont été jetés serviront de composte, c’est bien aussi. C’est même mieux. Ce serait comme donner une arme à un terroriste.
    Bon après, avec l’industrie de la daube (sans parler de nourriture) qui s’avère de plus en plus productive, ça peut demander du temps et être vite indigeste. Mais faites-le pour vos fidèles, ô Dieu Connard!

  6. Personnellement je pensais que votre manque d’assiduité dans vos articles était lié (rayer la/les mentions inutiles)
    1) par la fatigue de vos bras dû aux coups de fouets donnés à vos stagiaires
    2) A vos vacances en slip moulant (40 ou 60 carats déjà ?)
    3) un burn out (ou petite dépression pour l’OD) à l’approche des Oscars et autres invention diabolique d’Hollywood.
    4) A une vie familiale trépidante (reconnaître la paternité de toutes ces petites choses post-mortem ça doit être d’un compliqué)
    5) Un dépôt de bilan de vos fournisseurs de cigares et brandy (mais là nous parlons de la fin du monde pour les hommes de goût).

    Mais il n’en n’est rien me voila rassurez puisque vous vous attelez à « La plus grande catastrophe de l’histoire » à la mémoire de ces hommes Mario Bonnard et Sergio Leone.

    Salutation et respect OC

  7. Cher Odieux.

    À l’évocation de la plus grande catastrophe de l’histoire de l’humanité, je vous aime.

    Affectueusement

  8. Je suis allé voir Pompei, et secretement j’esperais qu’OC se le fasse !!!
    Non pas que le film soit particulierement debile ou incoherent, c’est juste mauvais et ultra-cliché en fait ….
    Mais je laisserai le soin a notre hote de le detailler plus longuement dans un de ses magnifiques articles

    • Vitrifions Pompéi, vite!
      En même temps, cela permettra de montrer à Poutine que nos bombes ne sont pas rouillées… et qu’on a des couilles à l’Elysée et qu’on sait s’en servir (de la bombe malotrus, de la bombe)

  9. Mais c’est agréable parfois de se retaper le blog page par page, on se laisse vite reprendre par certains articles !

    Par contre, c’est chronophage, je l’admets.

  10. N’empêche que le brandy, c’est pas bon…

    Et pourtant j’ai une grande tolérance envers les trucs qui donnent mal à la tête le lendemain (oui bah chacun sa spécialité hein)

  11. « Certains aiment le Time’s Up ou FAUVE »
    Encore, Time’s Up, lors d’une soirée où tout le monde est bourré, ça passe. Au mieux, y’a une baston et c’est rigolo.
    Mais FAUVE, même complètement torché, ça peut honnêtement pas passer, y’a aucun avantage. À part, peut-être, faire de la place pour les bouteilles suivantes en gerbant un peu plus.

  12. J’attends avec impatience un article sur FAUVE ! Il serait temps que quelqu’un s’occupe de piquer l’animal et je ne vois que l’OC pour en finir avec l’affreux fauv… chaton !

      • Je suis aussi allé voir ça sur youtube, à force d’en entendre parler ma curiosité était piquée. Me suis tapé tout l’album et pour faire sobre j’ai pas accroché. En revanche les échanges du forum youtube entre pro et contres valent le déplacement et peut-être une chronique de l’OC.

        J’ai été tenté de penser que les jeunes de maintenant écoutent vraiment de la m…. démago puis j’ai pensé à ma propre époque, aux succès de Florent Pagny avec « N’importe quoi », Bruel avec « Cassez-la voix » ou « Alors regarde ». J’ai pensé aux passages du Cercle des Poètes disparus recyclés par Apple dans ses pubs…
        Bref, il faut bien que jeunesse se passe.

        En revanche il faut maintenant que je me renseigne sur ce Woodkid que j’ai vu évoqué plus haut.

  13. …mouais…. le coté esclave avec un regard de labrador et un brushing improbable, bof bof…
    Si Kit Harington est aussi crédible dans ce film que dans Game of Thrones, y’a que le volcan qui va péter le feu.

  14. N’ayant pas vu, ni trouvé volonté à voir Pompei, j’avais envie de partager une remarque d’un ami archéologue (qui pousse le vice jusqu’à porter un chapeau usé! et qui se marie samedi, le fou) lors de la première seconde de la bande annonce :
     » Mais il ne peut pas y avoir de cratère sur le volcan, puisqu’il n’a pas encore explosé! » Du grand art.

    Je vous recommande le jeu vidéo Europa Universalis 4, du très bon studio Paradox, pour plus de profondeur dans la géopolitique actuelle, les forums spécialisés s’en donnent d’ailleurs à cœur joie!

    • J’adore ce genre de détails, c’est tellement énorme, mais personne n’y pense (sauf les experts bien entendu). Ça me fait un peu le même effet quand je vois des médecins dans une série rentrer en costard dans les blocs opératoires au milieu d’une opération (ou pas d’ailleurs) en sortant leurs répliques grandiloquentes sans se soucier une seule seconde des 15 fautes d’asepsie qu’ils viennent de commettre.

    • Le Vésuve avait déjà connu des éruptions par le passé je crois, donc la présence du cratère peut s’expliquer. Après je ne suis pas géologue, ni archéologue, ni historien, et je ne connais pas les différents types d’éruptions et comment ils peuvent endommager le volcan, donc…

      Par contre, la bande-annonce tente bien de présenter Pompéi comme : « le joyau de notre empire » ce qui est complètement faux, Pompéi était juste une petite ville de province.

      • Mea Culpa :

        Pomici di base (« ponce basique ») – Sarno : il y a 17 000 à 18 300 ans, 6 sur l’échelle VEI, probablement la plus violente des éruptions qui a vu la formation de la caldeira du Somma. Elle a été suivie par une période de bien moindre activité, avec des éruptions effusives.

  15. Cher Odieux,

    Même si votre spoil de Pompéi sera très probablement un très grand moment de bonheur pour nous, je vous en prRrRrRrRrie, faites-nous un spoil de la suite-qui-se-passe-avant-parce-qu’après-c’était-pas-possib’ de 300 !!! De ce que j’en sais on devrait atteindre un niveau olypien sur le bouzomètre avec ça !!!

    Bisous de ma femme parce que je doute que les miens vous intéressent…

      • Il n’y a pas plus historique que Jurassic Park.

        Je suis allé voir la bande annonce de Noé par curiosité, j’adore tous les oscars à la fin, ça fait un peu « oscar du meilleur oscar » je trouve.^^

      • @nozamus : C’est assez ironique parce que Noé n’aura certainement pas le moindre Oscar vue la période de l’année à laquelle il sort, c’est comme si le film tentait de se rattraper avec les récompenses des acteurs.
        Par contre, contrairement au «  » » » » » » » » » » » » »scénario » » » » » » » » » » » » » » (pas assez de guillemets) les images sont très belles.

  16. J’aimerais d’ailleurs faire remarquer à propos de Pompéi qu’au tout début, ils nous gratifient d´un texte de Pline le Jeune, et plutôt bien traduit, ce qui fait toujours plaisir.
    Le véritable problème, c’est que véritablement 5 lignes plus haut dans le texte on retrouve le véritable déroulement de la catastrophe, à savoir une nuit subite (on y voit vachement bien pour un nuage de cendres ambiant cachant le soleil), mais nullement des bombes incendiaires, ni de Tsunami… Sérieusement, un ras-de-marée? Pour faire plus cliché il ne manque qu’une histoire de gladiateurs badass au possible et tellement d’abdominaux qu’on se croirait dans 300… Oh wait!

  17. Avec Pompei, il y a de quoi faire! Ce film est la parodie de je ne sais quoi ! On a été plusieurs à avoir eu envie de rire quand le tragique est présent et puis les acteurs.. KIT dans GOT, rien à dire mais là, c’était du pipi de chat

  18. Ouaaais, vous allez pouvoir vous moquer de Kit Harington, pire acteur depuis Kirsten Stewart ^^

  19. Cher Odieux,
    Peut-être à ajouter à la FAQ, ceci : « Mais pourquoi les photos (mais pas leurs légendes) disparaissent-elles de certains anciens posts ? »
    Cordialement.

  20. Suivant depuis peu ce site, je voudrais demander au centre qui l’a créé:
    Faut-il dire Cher Odieux ou Cher Connard?

  21. Cher Odieux,

    J’espère que vous chroniquerez bientôt l’innénarable « Vampire Academy », ce serait Noël avant l’heure…

    Odieusement,

  22. Cher Odieux, maintenant que vous nous avez promis le spoil de Pompei tout en nous abandonnant, le désespoir le plus total m’étreint à l’idée de devoir patienter. Je m’en vais me couvrir la tête de cendre (ce sera approprié en plus), déchirer ma tunique et pousser des lamentations d’ici votre retour. J’ai hâte, j’ai tellement hâte de lire ça!

  23. un mot en trop dans la phrase « Je ne donne pas mon nom à ceux avec qui vont tenter de me tuer »
    sinon j’en profite pour te dire que j’adore ton style !

  24. Je trouve la réponse concernant les daubes un peu facile. Je reste sur ma faim.

    Quand-même, il y a daube et daube. Il faut quand-même expliquer pourquoi la critique sur Pompéi ne m’a arraché que quelques sourires, là où celles sur Drive ou TDKR m’ont vraiment donné l’impression de rendre justice au pauvre spectateur floué que je suis.

    1/ La daube « honnête » :
    Personne n’a dit qu’Avengers, The Expandables ou Twilight sont de grands films profonds, sombres, intelligents et qui remettent en question notre façon d’aborder le cinéma. Personne n’a dit «Il y a un avant et un après Pacific Rim», pas même les producteurs. Voilà, on est face à de la bonne daube des familles qui se laisse regarder les jours fériés sans rien demander d’autre. Critiquer cette daube-là, c’est tirer sur les ambulances, c’est faire bailler les lecteurs, c’est donc naze.

    2/ La daube « malhonnête » :
    Celle-ci vous demande de la trouver formidable. On tape dans le The Dark Knight Rises ; Drive ; Spring Breakers ; Inception ; Inglourious Basterds, etc. Aucune différence objective avec la daube honnête, si ce n’est que l’immense majorité des critiques ainsi qu’une très large partie du public se sont extasiés devant. Pas « extasiés » du genre «Whaou j’ai passé un super moment !», non, plutôt « extasiés » du genre «Cette œuvre majeure a changé ma vie pour toujours, Nolan je t’aime à l’infini !». C’est le genre de daube que «si t’aimes pas c’est passque tu fais ton blasé qu’à toujours quekchose à redire sur des trucs que t’auras jamais l’talent d’faire, ‘spèce de jaloux frustré». Critiquer cette daube-là, c’est se battre à un contre dix, c’est faire pleurer les fans, c’est donc fun.

    Le problème est le ratio : neuf critiques de l’Odieux sur dix s’en prennent aux daubes honnêtes. Il pousse la manie jusqu’à ressortir des vieilles daubes honnêtes comme Rock pour leur faire la peau. Tout de même, en termes de daubes malhonnêtes des années 90-2000 encensées par la critiques et le public, il y a pourtant de quoi faire : Fight Club, Matrix, Léon, American History X, Old Boy, Black Swan, Kill Bill, Donnie Darko, Requiem for a Dream, Dikkenek, La Liste de Schindler, Toute La Filmo De Vincent Cassel, etc.
    C’est sur ça qu’il faut tirer ! Mais pour ça, il faut accepter le risque d’être considéré par beaucoup de lecteurs comme un odieux connard, et je comprends que ce soit une position difficile à assu… ? Attendez…

  25. Bonjour,

    Et pourquoi que les bouses américaines? Il y a un vivier dans la comédie francophone de film complètement nuls. Quelques noms connus, un vague scénario sur un coin de nappe, trois/quatres sketchs et on vend ça en mode « non mais c’est marrant, léger, pas prise de tête ».

    Supercondriaque (la bouse de l’année), le grand méchant loup, les profs, etc. La liste est longue et pour l’instant soigneusement épargné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s