Thor II : le script des ténèbres

Pour comprendre le spoiler qui suit, il convient de rappeler les précédentes aventures de Thor.

En effet, celui-ci, fort popul… fort présent au cinéma, est déjà apparu non pas dans un, mais dans deux films ! Rien de moins. Et comme les choses sont bien faites, les deux ont été spoilés. Cela dit, je vous connais bande de gros fainéants, aussi vais-je me contenter de vous donner des résumés des épisodes précédents. Terrible, ça.

Allons-y donc :

Thor I : Asgard, planète des… Asgardiens. Une race bienveillante, bien qu’un peu con-con, qui protège 9 mondes, dont la Terre. Thor, fils du roi Odin, est un gros prétentieux digne d’un épisode de Sweet 16 (« Haaan, tu m’as offert un drakkar mais il est pas de la couleur que je voulais, je te haiiis pôpa !« ). Son père, pour lui apprendre la vie, l’envoie donc sur Terre sous la forme d’un simple humain. Et Thor ne pourra revenir que lorsqu’il s’en sera montré digne, ce qui lui permettra aussi de pouvoir à nouveau soulever son marteau magique. Au même moment, Loki, frère de Thor débarque en disant « Hahaha, je vais trouver une ruse pour me débarrasser de Thor !« . Ce qui est consternant, puisqu’en fait, c’est déjà fait. Pendant que les spectateurs se demandent qui a confié l’écriture du scénario à une classe de SEGPA, Loki envoie plein de monstres combattre Thor, qui peut donc prouver sa valeur, récupérer son marteau, et donc revenir sur Asgard. Oui, Loki aurait mis des pantoufles et fait des mots croisés aux toilettes, il gagnait, mais comme il avait un plan, il a perdu. Thor revient de son exil plus humble, plus posé, mais aussi plus amoureux de Jane Foster, une humaine qui lit un peu trop Science & Vie.

Avengers : La Terre dispose d’une organisation la protégeant de plein de trucs : le S.H.I.E.L.D commandé par un type qui combat tous les dangers, fut-ce des serpents dans l’avion. Celle-ci décide d’unir tout ce qui porte cape & collants pour lutter contre le mal, et réunit ainsi Captain America, Thor, Iron Man, Hulk, Scarlett Johansson et toute l’équipe de Robin des Bois, la comédie musicale. Ça tombe bien puisque Loki est de retour avec un plan encore meilleur : aider des aliens à conquérir la Terre. Le patriotisme de Captain America, le courage de Thor, le génie d’Iron Man, la force de Hulk, la combinaison moulante de Scarlett Johansson et bien évidemment les prestations scéniques de M  Pokora ont tôt fait de le mettre en déroute, non sans que le public n’ait remarqué que chaque étape du plan de Loki était en fait un gros condensé d’absurdités et d’incohérences. Les aliens vaincus, Thor peut retourner sur Asgard.

Prêt pour un nouveau volume des aventures du dieu de la foudre ?

Alors spoilons, mes bons !

______________________________

L’affiche : c’est bon, on a des projectiles en feu qui tombent du ciel, tout va bien. Et je reste un grand fan de Thor, le dieu au marteau en plastique mou.

Tout commence, non pas de nos jours, mais au commencement de l’univers, alors qu’une voix off nous explique comment tout cela s’est passé mais avec des connaissances scientifiques dignes d’un frère Bogdanoff. En effet, à en croire notre narrateur, au commencent, il n’y avait que les ténèbres, ce qui était chouette pour les moches, mais rendait la plupart des événements sportifs assez chaotiques. Mais des ténèbres naquirent (ne me demandez pas comment, je ne sais pas comment les ténèbres se reproduisent, probablement qu’elles se sont juste réveillées pompettes un matin sans savoir ce qu’elles avaient fait la veille, et hop) les elfes noirs, des créatures quelque part entre Legolas, Mouss Diouf et Eric Zemmour. Tout allait pour le mieux pour eux, jusqu’à ce que la lumière apparaisse dans l’univers, et qu’elle n’engendre elle aussi de nouvelles races, comme par exemple, les Asgardiens (les habitants d’Asgard pour ceux qui n’auraient pas suivi). Sauf que Malekith, le chef des elfes noirs, trouva que la lumière, tout ça, c’était un peu nul. Il se décida donc à utiliser l’Éther, une force mystérieuse, pour annihiler toute lumière et botter le cucul de toutes les gentilles races. Ah non mais Malekith, il est comme ça, il faut pas trop le chauffer.

Sauf que pas de bol pour Malekith : alors qu’il avait réussi à stocker l’Éther dans une sorte de gros monolithe qu’il gardait au chaud sur Choupi IV, leur planète mère, voilà-t-y pas que les Asgardiens menés par Bor, père d’Odin, débarquèrent pour meuler de l’elfe avant qu’il ne puisse mettre son plan à exécution ! Malgré l’ardeur au combat des elfes noirs et leurs super combattants, les Grügrü (il suffit qu’un elfe noir brise une pierre magique dans sa main et pouf, il se transforme en Grügrü, un gros elfe bodybuildé, c’est assez étonnant, je dois l’admettre), tous se font matraquer la margoulette et Malekith est obligé de s’enfuir avec le dernier vaisseau contenant les ultimes membres de sa race ainsi que son livre d’armée (comprenne qui pourra).

Sur Choupi IV, c’est la grosse fête, on a gagné, ouaiiiiis, sortez l’hydromel et les cookies ! Bor, qui a de son côté mis la main sur l’Éther, est bien embêté : ce truc est impossible à détruire tant il est puissant. Voilà qui est frustrant ! Il se tourne donc vers son bras droit, Bob.

« Bob, mon bon, je suis bien embêté, parce que l’Éther est imp…
– Oui, oui, on sait.
– Bon, tant mieux. Du coup je me disais : « si on l’enterrait dans un coin super secret ?
– Ce serait pas plus malin de le mettre dans notre gros coffre-fort super gardé ?
– Non. Va l’enterrer, te dis-je.
– Bon bin okay, hein, c’est vous l’chef chef. »

0

Guidé par son instinct de fox terrier, Bob va donc enterrer l’Éther comme on le lui a demandé. Mais guidé par son intelligence, elle aussi de fox terrier, il n’a pas dû tout comprendre parce que du coup il enterre que dalle et se contente de cacher le tout dans une quelconque grotte, parce que c’est moins fatiguant (mais d’après la voix off, il a très bien fait son travail, elle ne doit pas regarder le même film que moi). C’est bon, les elfes, l’Éther, les fox terriers, vous êtes prêts pour la suite ?

Alors bondissons dans le temps, hop.

De nos jours, sur Asgard, la planète kitsch qui ressemble à une pub Dior sous-budgétée, Loki, dieu de la rabouinerie, est escorté par des gardes jusqu’à la salle du trône où l’attend son père, Odin. Et le roi des dieux est un peu bougon, parce que bon, Loki a fait n’importe quoi dans Thor I, puis dans Avengers, et en plus la ramène encore alors que vu la qualité des films, hein, bon. Aussi, il est temps qu’il soit puni : il est ainsi condamné à la prison histoire de réfléchir à ce qu’il a fait, ce sacripant. Loki fait son petit caprice façon « J’m’en fous t’es pas mon pèèèère ! » ou « Et pis d’abord t’as toujours préféré Thor alors qu’il est con comme une porte, bouhouhou !« . Mais pas de chichi : au trou le galopin. Là-bas, il aura tout le loisir d’y pleurer sur son lit, d’écouter du Kyo voire de se faire un piercing au nombril. Quel rebelle.

Et Thor dans tout ça ? Et bien ce dernier est occupé sur l’un des 9 mondes sur lesquels veille Asgard (ce qui fait peu à l’échelle de l’univers, vous en conviendrez) à mouliner des méchants à coups de marteau magique. Les méchants du cru sont bien vite vaincus et leurs prisonniers emmenés sur Asgard. Thor peut donc rentrer à la maison pour entendre son père lui dire qu’il est trop super et qu’un jour, il fera un excellent roi, pas comme cette petite pute de Loki. Mais Odin a beau être borgne, il n’en est pas aveugle pour autant :

« Au fait mon petit Totor… 
– Papa, j’aime pas quand tu m’appelles comme ça, ça fait con.
– Oui hé bien justement, puisque… non attends, j’allais être un peu direct. Ecoute Totor, tu es grand, tu as de la barbe et un marteau magique maintenant. Ça serait bien que tu penses à… tu vois ?
– A passer le bac ?
– Moui… non. En fait, je pensais plutôt à te trouver une petite copine ! Parce qu’on est chez les vikings, l’homosexualité est punie de mort chez nous, alors qu’on soit clairs tout de suite, hein. Si tu as un truc à me dire, c’est maintenant.
– Mais heu !
– En attendant, je note que la petite Sif te tourne autour… elle ne te plaît pas ? Ou est-ce que tu penses encore à cette vile humaine de Jane Foster ?
– Mais je l’aime bien, Jane Foster…
– Mais enfin mon p’tit Totor ! C’est Nathalie Portman, c’est tellement 2005 de triper dessus ! En plus c’est une humaine, c’est comme les hamsters : on s’y attache vite mais ça vit pas longtemps. Alors oublie ses bajoues et va voir Sif.
– Grmblblblbl…. »

0

Thor est donc bougon, mais amoureux quand même. Il va donc en discuter avec Heimdall, le gardien (et viking black) du Bifrost qui peut voir tout l’univers, mais celui-ci a beau répéter « Vous m’emmerdez, Thor, j’essaie de bosser là« , Thor s’accroche. Thor continue. Thor est relou. Thor emmerde son monde, bref, Thor chie (voilà, c’était le point « jeu de mot pourri » que vous guettiez honteusement, on peut passer à la suite).

Séquence émotion : Odin explique à Thor comment on fait les bébés. « Alors tu vois, le papa mets son drakkar dans le monastère franc de la maman, et ensuite… »

Pendant que nos deux larrons papotent, allons plutôt voir sur Terre ce qu’il se passe.

Car Jane Foster va bien, merci pour elle. Thor n’étant plus revenu la voir depuis les événements du premier film, soit deux ans, elle a décidé de recommencer à draguer (depuis deux ans qu’elle se réserve en bonne gentille héroïne, m’est avis qu’elle frôle quotidiennement la combustion spontanée), et est donc en plein rencard à Londres avec un des acteurs de The IT Crowd. Pendant que celui-ci lui parle de sujets comme le rien ou encore le néant, il sent bien que la belle n’est pas très concentrée et soupire encore à son ex viking de l’espace. Mais c’est alors qu’au beau milieu du rendez-vous débarque justement Darcy, l’assistante de Jane, avec un mystérieux appareil à la main : elle vient de détecter des signaux étranges, les mêmes que ceux ayant été captés juste avant la première apparition de Thor ! Allez Jane, il faut bouger : ton vœu de chasteté touche à sa fin !

Pas une minute à perdre : Jane laisse donc son rencard en plan pour filer avec son assistante droit vers l’origine des signaux, à savoir une vieille usine londonienne (mais où des gens stockent encore des camions tout neuf, ne me demandez pas pourquoi), où des enfants  ont eux aussi senti qu’il y avait un truc bizarre. En effet, sur place, des containers de plusieurs tonnes se sont mystérieusement empilés, probablement lors d’une partie de Jenga galactique, mais ce n’est pas tout ! Un camion s’est aussi mis à flotter en l’air, et désormais, même les enfants peuvent le pousser en tous sens sans rencontrer aucune résistance. Jane se dit qu’avec ça, elle pourrait enfin réussir un créneau, mais le clou du spectacle est bien mieux encore :

Il s’agit…d’une porte dimensionnelle !

Invisible, mais bien présente, il suffit d’y jeter un objet pour qu’il disparaisse et réapparaisse via une autre porte située ailleurs dans la bâtisse. Bon, des fois, ça ne réapparaît pas, mais bon, c’est rigolo quand même.

« Haaan, je vais y jeter les clés de la bagnole ! » s’exclame donc Richard, l’assistant de l’assistante de Jane, et accessoirement Jar Jar Binks de location.

Evidemment, donc, les clés ne reparaissent pas. Qu’est-ce qu’on se marre. J’ai dû demander à mes voisines de me tenir les côtes tellement je riais. Ensuite, je leur ai demandé de tirer très fort en espérant mourir, mais ça n’a pas marché. Il faudra que je ruse plus fort la prochaine fois.

Bref. Jane, elle, décide de se séparer du reste du groupe pour explorer la bâtisse à la recherche d’autres portails. Mais ce faisant, évidemment, elle en passe un par accident… et se retrouve au fin fond d’une grotte, avec à côté d’elle, ho bin ça alors, un gros monolithe ! Et en s’approchant, elle voit un liquide écarlate s’agiter en son sein (le sein du monolithe, hein, soyons raisonnables) : l’Éther ! Sauf que sitôt qu’elle est assez proche, le liquide jaillit et fond sur elle en tentant de l’envahir…

… et Jane se réveille dans un coin de l’usine désaffectée, se disant que ouf, tout cela n’était qu’un mauvais rêve ! Elle sort donc du bâtiment, et est très étonnée de trouver celui-ci cerné par la police : Darcy lui explique que c’est parce que tout le monde la cherche, Jane a en effet disparu pas moins de 5 heures ! Darcy, après avoir téléphoné pour annuler l’Alerte Enlèvement et le plan épervier, note alors d’autres choses étranges :

  • D’abord, la pluie londonienne qui s’abat en ce moment même semble ne pas tomber sur Jane, ni dans un cercle de 3 mètres autour d’elle, ce qui est peu banal, j’en conviens.
  • Ensuite, tombe soudain du ciel un mec tout blond à cape rouge et marteau magique : THOR !

Il pleut vraiment n’importe quoi de nos jours. Des retrouvailles émues sont cependant de mise.

« Thor ! Ho, Thor, pourquoi ne reviens-tu que maintenant ? Tu m’as tellement manqué ! Je pensais à toi à chaque fois que j’écoutais Sabine Paturel, tu sais « T’es pas d’accord, t’as Thor, c’est tant pis, mois je mords ! »
– Heu… certes ? Ecoute, j’étais en mission pour pacifier les 9 royaumes sur lesquels Asgard veille, ça me prenait du temps. Mais t’inquiète, j’ai demandé à Heimdall de veiller sur toi.
– Ecoute Thor, c’est gentil, mais savoir qu’un gros black me regarde quand je suis sous ma douche ou que je fais caca, c’est moyennement romantique en fait. Mais d’ailleurs, pourquoi être revenu aujourd’hui spécialement ?
– Heimdall t’avait perdu. Tu as disparu l’espace de quelques heures, ce qui est impossible, tant rien ne peut se soustraire à son regard ! 
– Non mais c’est bon, c’est géré. J’ai traversé un portail magique, me suis retrouvée face à un gros caillou, et ensuite j’ai été attaquée par une sorte de liquide fan de hentai. Mais ça va.
– Non attends… je sens qu’il y a un problème. »

0

Et oui, il y en a bien un : car non seulement la pluie ne tombe pas sur notre amie, mais en plus, lorsqu’un policier vient la voir en lui demandant ce que c’est que ce bordel de disparaître sans prévenir et d’affoler tout le monde, et ce que fait ici un cosplayeur peu talentueux, celui-ci lui touche le bras… et un éclair écarlate propulse le bougre 10 mètres en arrière !

« C’est pas banal. » s’exclame donc Thor qui bien que peu au fait de l’anatomie humaine, est relativement au courant qu’on y trouve peu de bobine de Tesla.  « Bon, on va étudier ça : Heimdall, active le Bifrost !« . Et dans un formidable spectacle son et lumière, Thor et Jane disparaissent instantanément à la surprise générale, pour mieux aller atterrir… sur Asgard !

Mais allons voir ce qu’il se passe ailleurs dans l’univers.

Car au fin fond d’un champ d’astéroïdes, un vaisseau qui était resté en sommeil depuis plusieurs millénaires se rallume doucement et réveille ses occupants : Malekith et les derniers elfes noirs ! Aussitôt, ces derniers semblent être au courant de tout le script. On va donc supposer que leur vaisseau les a mis au courant, probablement de sa douce voix digne d’un épisode d’Ulysse 31.

« Zzzz…
– Maître Malekith, mes senseurs détectent l’Éther. Celui-ci vient d’être activé par la présence de quelqu’un.
– Zzz… hein ? Ordinateur ! Dis-m’en plus !
– Il semblerait que l’Éther se soit abrité dans un hôte humain. Nom : Foster. Prénom : Jane. Race : humaine. Profession : docteur en astrophysique.
– Sacrebleu. Ordinateur, réveille tout l’équipage, nous allons la chercher. Dis-moi où elle se trouve.
– Mes senseurs détectent sa présence sur Asgard. Ainsi que sur plusieurs DVD de la trilogie Star Wars. Maître Malékith, puis-je vous proposer de lui bouyave la tête ?
– C’est exactement mon plan, ordinateur. Vite ! Cap sur Asgard ! »

0

5 000 ans de sommeil et même pas un brossage de dents. Pas besoin de vous armer les mecs, ça devrait être vite plié.

Et le vaisseau, qui dispose d’un système de camouflage lui permettant de devenir invisible, file donc vers la planète de ses ennemis jurés. Mais à son bord, Malekith a déjà un plan. Ho non, pas un plan, on sait tous que c’est toujours pourri ! Bon, allez, je ne suis pas chien : laissons-lui une chance. On vous écoute les enfants.

« Hmm… ce qui serait bien, ce serait d’affaiblir les défenses d’Asgard. Ah bin tiens, je sais comment. Michel ! Ho, Michel !
– Maître ?
– Michel mon petit, je sais que ton activité de comptable au sein du vaisseau te pèse un peu, que dirais-tu de lâcher Excel pour un peu d’aventure, hein ?
– Ho oui Maître !
– Bon alors voilà le plan : on va te déposer sur un des mondes sur lesquels veille Asgard. Tu y fous un peu la zone, ils viennent te chercher, tu te rends. Là, ils te mettent au trou. 
– Heu… oui ?
– C’est là que mon plan est génial ! Nous allons cacher sur toi une pierre magique qui te permettra de te transformer en Grügrü et d’ainsi semer le chaos au cœur même de leur forteresse !
– Je… je sais pas, c’est un film tous publics… « dissimuler un caillou enchanté dans mon cul » ne fait pas vraiment partie des choses tolérées, non ?
– T’inquiète Michel, j’y ai pensé, on va pas faire comme dans les autres films de prison. Regarde, d’abord, je vais te planter cette dague dans le bidou.
– Mais AÏEUH !
– Puis cacher le caillou dans la plaie, hop. Maintenant, va Michel, va semer le désordre car sous forme de Grügrü, aucun arme d’Asgard ne peut te faire de mal !
– Hein ? Mais dans l’intro du film, on voyait clairement des Grügrü se faire démonter, non ?
– Ha ? Heu… hohoho… hem, Michel, mon petit, on va oublier : allez, va te faire capturer puis semer le chaos sur Asgard !

0

Revenons à Asgard, donc. Où Jane a été emmenée par Thor dans une salle où moult médecins locaux analysent ce qu’il se passe dans son corps. Asgard découvre ainsi, entre deux restes de burritos, un étrange liquide : l’Éther ! Celui-ci est à l’origine des mystérieux phénomènes autour de Jane, et tente de protéger son hôte. D’où le fait que ça balance des éclairs quand on la touche (sauf quand Thor lui fait des bisous, l’Éther est vraiment sympa) ! Par contre, mauvaise nouvelle : ça pompe aussi son énergie vitale. Du coup, bah, elle va mourir. C’est ballot.

Odin, qui a appris que son fils avait ramené sur Asgard une humaine shootée à l’éther, débarque avec une pelle et un sac poubelle dans la salle, mais comprenant qu’il s’agit de l’Éther avec un grand E, lâche tout son matériel et décide de raconter l’histoire de l’Éther à son fils et sa copine. Il conclut celle-ci à peu près ainsi :

« Et c’est ainsi que mon père, Bor, colla une branlée aux elfes noirs et récupéra l’Éther pour le planquer, mais visiblement, pas bien. Fin.
– Mais alors, il n’y a pas le risque que les elfes noirs reviennent ?
– Meuh non. Ils sont tous morts.
– Mais on a jamais retrouvé leur chef, ni son vaisseau, ni son état-major, ni une partie de ses hommes, non ?
– Oui, mais hohoho, aucun rapport. Ils ont sûrement refait leur vie en Amérique du sud et sont morts d’une overdose de coke dans leur hacienda.
– Ah bon, bin okay alors. »

0

Le plan est donc le suivant : glander sur Asgard, et attendre que quelqu’un trouve un remède miracle pour sauver la petite Jane. Sauf qu’après quelques temps à aller causer avec ce qu’elle espère être sa belle famille, Jane voit les événements prendre une étrange tournure. Finies les vacances !

Tout d’abord, du côté des prisons. En effet, Michel l’elfe noir, qui s’était habilement camouflé dans une armure complète pour ne pas que l’on découvre que non, tous les elfes noirs n’avaient pas disparus, s’est fait capturer et enfermer. Non, personne n’a pensé à lui retirer son armure ou à le fouiller. Du coup, Michel se dit que cette histoire de caillou planqué dans une plaie, bah ça servait à rien. Bon, tant pis : il prend son caillou magique, l’écrase dans sa main, et instantanément, se transforme en Grügrü ! Ses compagnons de cellule qui pensaient avoir l’avantage dans les douches sont bien embêtés.

Michel le Grügrü pète donc la barrière enchantée qui l’empêche de sortir de sa cellule, éclate les gardes, puis libère les autres prisonniers, sauf Loki, qui a quand même une tête d’Asgardien (il peut en changer à volonté, mais n’y pense pas, chapeau Loki).  C’est donc la grosse émeute de prisonniers qui démarre !

Toute la forteresse d’Asgard résonne donc du son des alarmes, et les gardes se précipitent vers les prisons pour tenter de rétablir un peu l’ordre, hein, ho, c’est quoi ce bordel, vous allez vous calmer tout de suite, ça suffit ! Sauf qu’au même moment, Heimdall, qui était occupé à mater toutes les baignoires de l’univers, entend soudain un son étrange à côté du Bifrost : sortant de celui-ci, ses supers yeux détectent un énorme vaisseau avançant en mode furtif : les elfes noirs !

Ni une, ni deux, il saute du pont menant au Bifrost vers le vaisseau… et l’endommage à coups… de poignard !

Si. Il poignarde le vaisseau.

Mais dans le dos, alors il a des bonus je suppose.

Le vaisseau devient donc visible, et lâche donc alors une nuée de vaisseaux plus petits qui se mettent à semer la zone dans Asgard ! Odin comprend donc que l’émeute des prisons n’est pas une coïncidence. Et voyant que c’est un vaisseau elfe noir qui attaque, il comprend qu’ils viennent pour l’Éther. Il demande donc à Jane de suivre sa femme, Frigga, pour aller se cacher dans une salle en haut du palais. Pendant ce temps, lui va aller calmer les prisonniers en personne (c’est vrai, autant aller là où c’est le moins dangereux, bien joué mec). Quant au vaisseaux qui attaquent, il ordonne que l’on sorte les chasseurs (des petits bateaux volants kikinous avec des mitrailleuses) et les batteries de DCA. Mais bon, ils ne touchent pas grand chose, il faut bien le reconnaître. Visiblement, visée et hydromel ne font pas bon ménage, sacrés Asgardiens !

Michel le Grügrü fait lui tranquillement son chemin dans le palais, dont il pète promptement les défenses. permettant à l’un des petits vaisseaux elfes noirs de rentrer. Et quand je dis rentrer, c’est rentrer hein : il défonce l’entrée, les colonnes de la salle du trône et s’arrête dedans mais va bien, merci. Et alors que la garde du palais se met en position pour accueillir d’éventuels envahisseurs, en jaillit… Malekith !

« Bonjour les gueux !« 

« Haaan l’autre il utilise un fusil ! Comment c’est d’la triche ! »

Et coup de bol pour Malekith : les Asgardiens sont aussi cons que prévu. A savoir qu’alors que les elfes, qui ont pourtant pioncé durant plusieurs millénaires, attaquent au fusil laser et à la grenade, les Asgardiens, qui leur avaient déjà collé une pile par le passé et ont en plus logiquement plusieurs milliers d’années d’avance technologique… ripostent à l’épée et au bouclier. La prochaine fois, je suppose qu’ils leur tendront une embuscade avec de la mie de pain.

Ho. Tiens, je vais utiliser le chloroforme sur moi-même voir si ça me permet de passer cette scène.

En tout cas, autant vous dire que les Asgardiens se prennent une branlée. Malekith a même des grenades qui font de petits trous noirs temporaires, permettant de faire bobo aux gardes, mais aussi de détruire le trône d’Odin, histoire de se la raconter un peu. Cela fait, Malekith se fraye un chemin jusqu’à l’une des plus hautes salles du palais d’Asgard, où son pif magique lui a permis de détecter que se planquait une fille pleine d’Éther. En tout cas, je suppose que c’est son pif magique, parce que sinon il n’y a aucune explication. Que l’on ne vienne pas me dire que je suis de mauvaise foi : j’essaie de sauver le film comme je peux, voyez ? Tsss.

Mais sur place, surprise : Frigga, une épée à la main (raah, mais mets lui un coup de blaster et n’en parlons plus !) protège Jane. Il faut donc que Malekith demande à Michel (qui l’a rejoint) d’aller distribuer des mandales pour que la bougresse se calme un peu et laisse libre champs à Malekith pour approche de Jane… qui à sa grande surprise, disparaît :  ce n’était qu’un hologramme !

Ah oui ? Alors expliquez-moi comment il a été guidé jusqu’à cet hologramme, puisque lui, c’est l’Éther qui le guidait ? Bon bon bon. Je veux bien essayer de sauver le film en inventant des trucs, mais si même là on s’auto-pourrit, ça va devenir compliqué quand même. Je vais reprendre un peu de chloroforme, tenez, hop.

Toujours est-il qu’un peu bougon, Malekith et son copain Michel, se tournent donc vers Frigga « Mais enfin, tu es bête ou bien ? S’il y avait une salle super secrète où cacher la fille pour que même mon nez magique ne la sente pas et la confonde avec un vulgaire hologramme, pourquoi tu t’es pas planquée avec, hein ? Allez, meurs, tiens. »

Et crac, donc : au revoir Frigga.

Thor, qui arrive sur ces entrefaites, est donc très grognon : en bon dieu des éclairs, il en envoie un gros sur Malekith, lui arrachant la moitié du museau. Malekith se replie donc en urgence aidé par Michel, et regagne son vaisseau mère sans encombre, probablement récupéré par un autre vaisseau plus petit, ou un simple trou dans le script, allez savoir. Cela fait, le vaisseau-mère redevient invisible… et c’est tout.

Non, pas de « Trouvez-moi ce vaisseau et abattez-le !« , pas de tirs de DCA massifs sur l’appareil pendant qu’il disparaissait (voire avant, mais là, je suis ambitieux), pas de recherches… non, tout ça, c’est nul.

On va plutôt aller se boire une mousse.

Non non : je ne rigole pas, les mecs viennent de se faire massacrer, savent que le vaisseau ennemi n’est pas reparti (alors qu’ils n’ont aucun moyen de le savoir, mais passons, ils le savent) et que les elfes noirs peuvent surgir à tout instant, mais ils laissent tomber pour le moment. A la place, ils organisent de grandes funérailles pour Frigga et les guerriers tombés, et une grande foule se masse pour rendre un dernier hommage à tout ce petit monde.

Personnellement, j’aurais été un vaisseau elfe noir venu là pour tout détruire, je serais sorti trente secondes de mon invisibilité pour tirer dans le tas, mais il faut le reconnaître : je suis joueur.

Bref, les funérailles se passent, et enfin, Thor se décide à aller voir son papounet pour discuter de la suite des hostilités, puisqu’il convient de venger maman Frigga. Odin, en vieux sage, a cependant déjà tout prévu. Et attention, ça parle grosse stratégies. Encore une fois : pourquoi est-ce que dans aucun film, aucun personnage ne semble pouvoir monter un plan crédible ? Je vous laisse constater par vous-même la chose, en plus des incohérences :

« Père, père ! Malekith a tué mère, il doit payer !
– Totor mon lapin, il faut te calmer. Si les elfes noirs reviennent, on va leur botter le cul cette fois-ci, et pour de bon.
– On va enfin penser à utiliser des fusils et mitrailleuses ? Technologies que l’on maîtrise vu qu’il y en a sur nos vaisseaux ?
– Non, faut pas déconner, on doit rester une peuplade kitschounette. On va juste les attendre, mais cette fois-ci, tous nos guerriers sont prêts. 10 000 lances contre une poignée d’elfes noirs.  Quel dommage que l’on ne puisse pas voir leur vaisseau ! Même Heimdall ne le peut !
– On parle bien du Heimdall qui peut tellement bien le voir que tout à l’heure, il l’a attaqué au poignard ?
– Heu oui heu… hé bien… il… roh, m’emmerde pas Totor. C’est comme ça, voilà, il peut plus, pouf, comme ça ça nous empêche de terminer le film en 2 minutes chrono. Bref, disais-je : « Quel dommage que l’on ne puisse pas voir leur vaisseau ! »
– Oui, si seulement nous avions accès à un de leurs vaisseaux pour étudier un peu comment ça fonctionne… 
– Monchieur Odinch ?
– Une seconde Thor. Oui Beatriz ? Pourquoi nous dérangez-vous ?
– Oui, ch’était pour vous demandèche… qu’èche que che fais avec lé vaisseau elfe noir crashé dans la salle dou trône ? Jé pache lé balai quand même ?
– Mais je ne sais pas moi, raaahlala ! Le petit personnel ! Bon, on en était où mon p’tit Totor ?
– On disait qu’on était dég’ de pas avoir accès à un de leur vaisseaux pour étudier leur technologie.
– Ah oui, c’est ça. »

0

Mais pendant que certains spectateurs essaient d’invoquer le dieu de la foudre dans la salle pour qu’il les libère de leur supplice d’un éclair salvateur, voici que le ton monte entre les deux Asgardiens.

En parlant d’éclair : ça, c’est Malekith après s’être mangé la foudre de Thor dans la gueule. Notez que sa couleur de peau varie en fonction des scènes, de tout blanc à bien rose. Sachez qu’il en ira de même avec ses yeux. Encore une fois : combien de millions au budget, rappelez-moi ?

« Alors c’est ça, père ? Votre plan, c’est d’attendre ?
– Bin en même temps, s’ils reviennent, on a de quoi les démonter. Et sans l’Éther, ils ne peuvent pas faire grand chose. Alors oui.
– Mais ils ont tué maman !
– Oui, j’ai remarqué. Pas de pieds froids dans le lit cette nuit, j’ai tout de suite vu la différence.
– Moi, j’ai un plan.
– Allons Totor, tu sais bien que tu es con.
– Mais si, écoutez : je prends Jane avec moi puisque c’est elle qu’ils veulent !
– Oui.
– Ensuite je vais sur une planète super loin !
– Oui.
– Là ils arrivent pour la chercher !
– Oui.
– Et là… on se bat !
– Attends, je résume : ton plan, c’est plutôt que de les attendre chez nous avec 10 000 hommes, aller les attendre en terrain hostile avec toi tout seul ? Comme ça ils n’auront que toi à tuer pour avoir l’Éther ?
– C’est ça ! Alors ? Alors ? C’est oui ?
– … mais qu’est-ce que j’ai fait au bon moi pour mériter une buse pareille ? »

0

Odin explique donc à Thor qu’il ne suivra pas son plan, trop risqué (stupide se dit donc ainsi en asgardien, très bien, je le note), et que Thor a pour ordre de rester sur Asgard pour attendre l’assaut des elfes. Mais vous connaissez le héros moyen : si vous lui interdisez quelque chose, il le fait dans les dix minutes. Du coup, Thor va trouver tous ses amis, à savoir la brigade des Jean-Jacques + Sif & Heimdall et leur explique son plan. Tous le trouvent super, ce qui expliquent pourquoi ils sont ses amis : je pense qu’ils se sont rencontrés à la COTOREP viking. Heimdall insiste à nouveau sur le fait qu’il ne peut pas voir le vaisseau elfe noir, histoire de bien réappuyer une incohérence, et qu’il ne peut pas donner accès à la troupe au Bifrost sans l’accord d’Odin. Il leur faut donc trouver une autre issue. Pas de problème : les Jean-Jacques vont faire diversion pendant que Thor va chercher la seule personne qui puisse l’aider à quitter Asgard : Loki ! Car celui-ci connait tous les passages super secrets. Rapidement, les deux concluent une trêve.

« Bon, Loki, je sais que tu vas me trahir.
– C’est bien.
– Mais je te propose d’aller buter ceux qui ont tué maman. Tu en es ?
– Ça roule. »

0

C’est ce que j’appelle une affaire rondement menée.

S’ensuit une séquence durant laquelle Loki hurle au spectateur « Je peux changer d’apparence quand je veux, houhouuuu tu as vu ? » histoire que l’on comprenne subtilement que, hmmm, ça pourrait resservir par la suite. Notez-le, hein. Puis, tous deux, aidés par l’habile diversion des Jean-Jacques & co, vont gagner le vaisseau elfe noir crashé dans la salle du trône (ils s’en souviennent soudainement, heureusement que Beatriz n’a pas balayé). Qui, non, n’a aucun problème pour redécoller, surtout en sachant que Thor le pilote sans problème aucun alors que c’est la première fois de la vie qu’il y fout les pieds. On dirait du Independance Day, autant vous dire que ça fleure bon la quaité (mais si, souvenez-vous de Will Smith déclarant qu’il peut piloter une soucoupe « Parce qu’il en a déjà vu une en action » ; j’ai déjà vu un Airbus A 380 et pourtant je ne recommande pas qu’on me le confie). S’ensuit une course poursuite entre Thor et les chasseurs ridicules d’Asgard, et après diverses pirouettes, Thor s’éjecte avec Loki et parvient à récupérer un petit chasseur, pile du bon diamètre pour entrer dans le passage secret au fin fond d’une montagne d’Asgard que connaissait Loki.

Passage qui mène, c’est fou cette énième coïncidence, sur Choupi IV, planète d’origine des elfes noirs où il n’y a plus que cendres. Tant de chance, c’est… moui, nul en fait. Passons à la suite.

Thor, qui a emmené Jane avec eux comme prévu, propose donc à son frère un plan pour tendre une embuscade aux elfes noirs lorsqu’ils arriveront à leur poursuite.

« Alors en fait, mon plan, tu vas voir, c’est super.
– Je n’en doute pas.
– Alors en fait, quand ils arrivent, tu fais semblant de me trahir et de leur donner la fille.
– Ça m’échappe un peu, mais, vas-y, continue.
– Hé bien là, on les surprend, et on les attaque au corps à corps ! Ahahaha, ils seront bien feintés !
– Serais-tu en train de m’expliquer, alors que ta spécialité ce sont les éclairs et le lancer de marteau, et moi la magie, que nous devrions renoncer à les attaquer à distance, notre force, et par surprise, le tout en mettant Jane en danger juste parce que… heu… rien ?
– EXACTEMENT !
– Et tu te souviens qu’ils ont avec eux Michel, alias Bourpif Malin ? Qu’il vaudrait peut-être mieux ne pas trop affronter au corps à corps vu qu’il est subitement devenu invincible alors que c’était pas le cas dans l’intro ?
– OUI !
– Bon bin écoute, on fait comme t’as dit. Vraiment. C’est super. Et quelqu’un a écrit cette scène. Je suis bluffé. »

0

Et le plan est donc mis en route sitôt le premier elfe noir en vue. Et comme convenu, nos héros simulent de se chamailler, puis de donner la fille, puis comment à mettre des mandales aux margoulins, hop.

D’ailleurs, plan pourri oblige, celui-ci tourne mal étonnamment mal : Michel le Grügrü prend vite l’avantage sur les Asgardiens, permettant à Malekith de s’emparer de Jane. La bonne nouvelle, c’est qu’il fait sortir l’Éther d’elle puis la repose au sol. La mauvaise, c’est que lui-même absorbe l’Éther et devient donc surpuissant. Cela fait, il regagne son vaisseau en laissant Michel s’occuper de Thor et Loki, puis s’en va. Le combat se poursuit donc sur la surface de la planète jusqu’à ce que Loki parvienne à détourner l’attention du vilain (« Hey ! Savais-tu que Darcy était jouée par Kat Dennings ?« ) le temps que Thor lui colle sur le museau l’une des fameuses grenades à trou noir des elfes. Du coup, invincible ou pas, il meurt quand même en faisant un bruit comme wouuuuiiiishprouuuufruleuleuleuleublork. Thor peut donc se précipiter vers Loki qui a été mortellement blessé dans l’affaire pour lancer une séquence d’une rare originalité.

« Loki !
– Thor…
– Loki, accroche-toi ! J’vais te ramener au pays !
– Non, Thor… c’est trop tard pour moi…
– Dis pas de conneries, on va te rafistoler ! »

0

Etc.

Sauf que Loki meurt, effectivement. Et Thor abandonne donc son cadavre. Puisque oui, Thor a oublié que Loki était un vieux renard rusé et que du coup, feinter la mort pour ne pas avoir à retourner dans sa prison sur Asgard paraît être une bonne tactique. Personnellement, j’aurais été Thor (mais je ne fus qu’Odieux), j’aurais pris le temps d’être à la fois sûr & taquin. Par exemple, en me disant que bon, quitte à avoir perdu Loki, seule personne à connaître les passages pour aller d’une planète à l’autre sans le Bifrost, autant prendre le temps de l’enterrer. Comme ça, si en plus il n’était pas mort et feintait juste, il aurait été bien embêté. « Arrête de me mettre de la terre sur la gueule, c’est bon, okay, je faisais semblant, mais ne m’enterre pas vivant d’accord ?« 

Mais non : à la place, Thor fait des bisous à Jane, puis va se promener avec elle, au pif, sur la planète. Bon plan aussi, remarque.

« Juste comme ça : tu voudrais pas arrêter de faire des plans ? On serait plus efficace sans. »

Et ça tombe bien, parce qu’en se promenant au pif, qui reste la plus grande ressource de nos héros, ceux-ci rentrent dans une grotte au hasard… où Jane a du réseau téléphonique ! Elle ne doit pas être chez SFR. Elle peut donc aussitôt retourner envoyer des MMS à toutes ses copines avec des photos des pectoraux de Thor et des commentaires comme « Sisi tavu <3 :3 :3 :3« . En plus (parce que non, ça ne suffisait pas !) par terre se trouvent quantité d’objets terriens… comme une certaine paire de clés de voiture : c’est le portail qui mène à l’usine désaffectée de Londres ! Allez, un, deux, trois : HO BIN CA ALORS, QUELLE CHANCE !

Voyons voir, où ai-je mis mon brandy. Voilà. Ma coke ? Voilà. Bon, allez, on s’accroche.

Nos héros franchissent donc le portail, les clés à la main, et se retrouvent donc à Londres avec une voiture à disposition. Ils foncent aussitôt chez Darcy et Richard, principalement parce que ce sont les seuls pinpins que Jane connaisse. Sur place se trouve aussi Erik Solveig, célèbre scientifique avec lequel tout ce petit monde a travaillé par le passé, et expert en astrophysique. L’occasion de faire le point, car Erik a trouvé, probablement sous le paillasson, toutes les clés de l’intrigue (pouffez moins fort s’il vous plait, ça va finir par s’entendre) :

  • Les portails qui se forment un peu partout, c’est à cause de « l’alignement », un phénomène qui n’arrive que tous les 5 000 ans
  • L’espace d’un moment, tout va être perturbé : des mondes vont communiquer entre eux, et même la gravité risque de partir en sucette
  • Ça tombe bien, les mondes en question sont les 9 mondes protégés des Asgardiens
  • Et évidemment, c’est le seul moment où il serait possible d’utiliser l’Éther pour détruire tous les mondes des races de la lumière d’un coup

Heureusement, Erik, à qui il restait un peu de temps après toutes ces découvertes, a aussi bricolé à partir de piquets de tente Quechua, d’ampèremètres volés dans un collège de Moulins et de piles LR6 des piquets capables en théorie de pourrir d’éventuelles anomalies. Ou d’en déclencher, c’est selon.

Hooo et puis ça tombe bien aussi, parce que malgré tout ça, il a AUSSI fait un autre truc, à savoir calculer l’endroit où il faudrait être pour être pile poil dans l’alignement… et ça tombe bien, c’est AUSSI à Londres ! Non vraiment, que de coups de bol ! Le seul moteur de l’intrigue depuis un moment maintenant : c’est beau, autant de talent. En tout cas, pas une minute à perdre : il faut aller installer les piquets magiques sur le site de la convergence pour éviter que tout cela ne dégénère !

Sauf que… à peine nos héros ont-ils placé lesdits piquets qu’arrive du ciel le vaisseau de Malekith ! Les londoniens sont donc un peu effrayés, surtout lorsqu’ils constatent que l’engin ne prend même pas la peine de rouler à gauche. Ces aliens ne respectent décidément rien ! L’appareil s’arrête au bord de la Tamise, pile au point de convergence, et commence à larguer Malekith et son armée. Vite, il faut les arrêter !

________________________________

Pendant ce temps, sur Asgard.

« Tiens ?
– Oui, Heimdall ?
– Les elfes noirs viennent de débarquer sur Terre. Ils sont au point de convergence des mondes et vont tous nous éradiquer.
– Ah.
– Odin… je me disais… c’est pas le moment où on devrait envoyer notre armée ?
– Mmmm… si. Mais on va plutôt rien faire.
– Je… puis-je demander pourquoi, ô Odin ? Parce que nous avons les moyens de téléporter une armée entière, là, tout de suite. Et de gagner à coup sûr.
– Oui mais le film s’appelle « Thor », pas « Asgard saves the day ». Déjà dans le premier volet, on ne foutait rien. Et je ne parle même pas des Avengers. On est juste un décor mec. Laid, le décor, soit dit en passant.
– Bon. Bin je me contente de regarder alors.
– Voilà. »

0

________________________________

Sur Terre, donc, c’est une sorte de grande séance de Portal qui commence lorsque Thor arrive marteau à la main : on se bat, on traverse un portail, on ressort par un autre, puis on en traverse un nouveau… bref, du spectacle à vil prix mes bons amis. Thor peut donc affronter ses ennemis jurés dans quantités de situations rocambolesques, pendant que le spectateur attentif constate que le film a le syndrôme des Avengers, à savoir : il faut moins de 17 secondes pour vider une ville. Passés les premiers plans où l’on voit quelques civils courir, la capitale est aussitôt entièrement déserte, on peut donc s’y maraver sans problème.  Ho, il y a bien l’armée anglaise qui envoie deux avions,  histoire de dire qu’elle n’apprécie que moyennement les invasions aliens, mais les bougres passent un portail par accident, traversent douze dimensions… bref. Ils se font un épisode de Sliders à peu de frais, le professeur Arturo en moins.

Jane, elle, utilise les piquets de son copain Erik pour créer des anomalies qui téléportent des escouades d’elfes noirs entières vers des mondes hostiles. Courses poursuites, mitraillages, blagounettes (bin oui)… tout y passe. Jusqu’à ce que Malekith tente évidemment de déchaîner l’Éther au moment opportun, et que se croyant invincible, il sous-estime les anomalies créées par les piquets de l’ami Erik, qui permettent de générer des portails et donc de téléporter un objet, par exemple droit dans sa face. Ce qui est donc fait. Le dernier piquet est enfoncé par Thor dans le bonhomme directement à coups de marteaux, histoire de bien faire comprendre qu’il n’est pas content, et qu’il est pour l’ouverture des magasins de bricolage le dimanche.

Malekith vaincu, l’armée elfe noire en déroute, leur vaisseau se met mystérieux à imploser (non, ne cherchez pas pourquoi), et donc tout le monde peut se faire des bisous. Victoire ! L’alignement des mondes passe, les anomalies se résorbent, bref, tout va pour le mieux.

Oui, le vaisseau percute le sol. Exprès. Et alors qu’il peut voler. Là encore, ne demandez pas pourquoi : les elfes aiment juste pourrir leur propre matériel, comme ça, pour voir.

De retour sur Asgard, Thor est donc reçu par Odin qui le félicite.

« Bien joué, Thor. Tu leur as mis leur misère, aux elfes noirs.
– Merci père.
– Et puis les neufs mondes t’ont vu te battre pour eux : je pense que tu ferais un excellent roi.
– Non, père. Vous êtes meilleur que moi. Je préfère continuer à me battre contre les méchants. Ça demande pas trop de réflexion, ça me va. Et puis comme ça je peux retourner sur Terre faire des bisous à Jane Foster.
– Alors parfait ! Continue comme ça, c’est super. Allez, maintenant, va, je suis fier de toi ! »

0

Thor s’en va donc, et alors qu’il tourne le dos, il ne voit pas… qu’Odin change d’apparence : ce n’est pas lui, c’était Loki ! Qui a survécu et remplacé papa !

« Ce qui expliquerait pourquoi il n’est pas venu en aide à Thor sur Terre« , dira le lecteur capricieux « Oui, c’est vrai : après tout, si Malekith réussissait, Loki mourrait avec les autres, il n’avait donc aucune raison d’aider, pas vrai ?« 

Ah bin oui tiens. Tout est donc bien nul, je suis rassuré.

Et sur ce rebondissement digne d’une cave à Roquefort…

… FIN !

Ah si, il y a évidemment une séquence post-générique (encore une fois : je déteste ça) : où l’on voit « le collectionneur« , alias « Benicio Del Toro a besoin de payer ses impôts« , personnage au charisme de palourde, recevoir chez lui les Asgardiens qui lui demandent de bien vouloir garder l’ether, désormais stocké dans une pierre, chez lui.  Le garçon accepte, puis sitôt ses invités partis, ricane « Mouhohohoho, encore 5 pierres de l’infini et j’aurai la grosse wiiiin !« 

RE-FIN, et évacuation de gens morts de désespoir dans la salle.

______________________________

Ce qui est scandaleux, c’est que ça doit pas être compliqué de faire un bon film avec un dieu de la foudre.

Je veux dire, par exemple : regardez Raiden, dans Mortal Kombat il… heu… attendez.

Ho.

Au temps pour moi.

93 réponses à “Thor II : le script des ténèbres

  1. Il y a encore une autre scène supplémentaire, a la toute fin du générique de crédit déroulant : Jane est pensive dans la cuisine, l’orage gronde, Bifrost dans le ciel londonnien et Thor revient pour rouler un patin à Jane…
    « Thor reviendra »
    Fin (pour de bon cette fois)

  2. Entre Michel les Grügrü, Totor et Jean Jacques les pinpins, je crois qu’on a de quoi pondre un joli livre pour enfants! Mon passae préféré, c’est celui où Loki approuve sans réserve le plan tout pourri de Thor. Du grand art. Moralité, quand t’es dans la merde, rajoutes-en!

  3. C’est toujours un bonheur malsain de vous voir démonter les points chauds de l’actualité et autres blockbusters :). Quand bien même on ne partagerait pas votre avis, le sadisme de la satire reste un plaisir dont on peut difficilement se passer. Merci !

  4. Malekith rappelle follement…son alias Asdrübal Vecteur.

    Mais attention, Odieux, à spoiler la mythologie, c’est risquer sa santé ( Galilée, Socrate, Al-Hazred).

    • Je pense plutot que pour le coup l’Odieux faisait reference a Warhammer 40 000, les elfes noirs menes par Malekith qui apres avoir cree Slaneesh de leur desirs pervers s’envfuient avec ce qui reste d eleur race dans un vaisseau monde…
      Odieux doit etre un sacre geek a ses moment perdus.

      Mais l’apparition de cette reference bien kitch est geniale!
      (j’adore warhammer, mais faut admettre qu’arriver a le coller dans une critique de cinema c’est fort! Et ce n’est pas la premiere fois en plus…)

      • Faux! Malekith est le roi sorcier elfe noir très méchant (et incestueux comme tout bon enfoiré) de warhammer, Slaanesh est créé par les eldars qui eux sont dans warhammer 40k.
        Revoyez vos classiques bon sang! (sinon oui, il faut être sacrément atteint et peu fréquentable pour connaitre des trucs pareils et y voir la référence)

      • euh… faut vraiment être atteint ?
        m**de. blood & nuggets !
        oh et asdrubaël vecht c’est le malekith de 40k, au passage.
        a peine moins incestueux.
        ps : les bouquins 40k sont excellents (simples et efficaces)

      • Petite confusion: Malekith est le roi-sorcier des Elfes-Noirs de Warhammer Fantasy, pas de Warhammer 40000.

        Dans 40k, ce sont les Eldars Noir et ils sont dirigé par Asdrubael-Vect.

        Quant à Slaneesh, sa création est liée à l’univers de 40k, donc aux Eldars et Eldars Noir, pas aux Elfes.

        Et oui, Odieuxconnard, fait sans doute référence à ce que les joueurs appellent « Livre d’Armée » qui regroupe les rêgles spécifiques d’une faction.

      • Bande d’hérétiques! Tenez vous à carreaux si vous ne voulez pas subir les foudres du Grand Maître Kaldor Draïgo:

      • Ah mince je pensais que Slaanesh était l’oeuvre des Elfes Noirs, ma mémoire est rouillée. Bref tout ça me rappelle de bons souvenirs et me donne envie de réinstaller Dawn Of War Soulstorm pour botter le cul des Eldars et compagnie à coup de Prédators et Terminators^^

      • Malekith, c’est pas un personnage de Suburban Knight, le 2ème film de TheGuyWithTheGlasses ?

      • Ca me rassure de pas être le seul à noter la références aux Codex XD Et oui, le Sieur Odieux est figuriniste, rôliste et autres mots en -iste, c’est indéniable !!

      • Et dire que tout ça y a 20 ans se résumais pour moi au plaisir de peindre des figurines… On est bien peu de choses !

    • On le saura surement avec Thor 3: Ragnarok (d’après Mathilde de FanZone^^), et on peut penser que le grand méchant sera donc Surtur, le démon du feu, et en espérant que le nouveau roi d’Asgard équipe enfin ses fantassins avec des armes de combat à distance (de la DCA, des vaisseaux volants avec canons, mais que des gardes avec seulement des épées et des boucliers, tss tss :p ).

      • à la limite (et en faisant preuve de beaucoup de mauvaise foi), on peut justifier la regression technologique des asgardiens par le fait qu’ils n’aient jamais rencontré d’ennemi surpassant les elfes noirs et se sont donc reposés sur leur lauriers.

  5. Je comprends pourquoi Jazel avait disparu de chez les nains. Il faisait de la figuration pour Thor…
    Et pis, à force de mettre 90% du budget dans les effets spéciaux, 9% dans la promo, il ne reste plus grand chose pour payer les scénaristes qui, du coup, afin d’être sûrs de pas se faire réembaucher, doivent pondre le truc le plus pourri possible et ainsi retourner piger dans leurs séries phares ( kenny power, true blood et j’en passe ).
    D’ailleurs, il n’y aurait pas eu un scénariste de X-Files, parce que la matière noire qui attaque…
    Odin n’est pas mort, on va le retrouver enterré avec son épouse.
    J’ajouterai une précision importante, les Elfes Noirs ne sont pas forcément tous mauvais

    • hum en fait pour le(s) scenariste(s), vu qu’ils ont l’idée géniale maintenant de balancer combien de millions l’écriture du scenar et des dialogues leur a coûté, je pense que nous avons affaire à la généralisation du syndrome « désir d’avenir » . une horreur venue du poitoux, si ça ne vous évoque rien.

  6. Je me dois de défendre le seul black asgardien : il ne voit pas les vaisseaux, mais il a de bonnes oreilles autant que de bons yeux et la ferraille volante, elle fait zonzonzonzonzon. Voilà !

  7. Puisqu’il est beaucoup question de chance dans ce script, je suis déçu de ne pas voir figurer dans cette critique ce jeu de mots désopilant : « Get Loki ».

      • Le Thor Tue, génial ! :)
        Si tu aimes « Get Loki », écoute çette reprise, vu leur accent, ils sont du nord de l’angleterre, on entend vraiment « Get Loki »http://www.youtube.com/watch?v=ZD2XsZ4npiY

  8. Comme le dirait Mc Khaine (la célèbre divinité de Malekith) : Le génie scénaristique, c’est ceux qui en paient le plus qui en ont le moins.

  9. Ah mais ça suffit les jeux de mots ! Qui est le rigoLo ki invente ces blagues toutes plus Thordantes les unes que les autres.
    Un très bon spoil, et je vous recommande chaudement Snowpiercer, dont le seul synopsis fait se froid dans le dos.

    • rhooo… il est preeeeesque pas si mauvais.
      ce « subtil » mélange entre adèle blanc-sec, les révoltés du bounty et ce petit je ne sais quoi de « sharknado-le jour d’après »…

  10. On notera aussi la scène déjà mythique du calcul du point de convergence des mondes:
    « – Pour savoir où c’est sur Terre, il suffit de faire confiance aux anciennes civilisations qui l’ont vu et ont construit des monuments pour indiquer l’endroit: pyramides égyptiennes et mayas, etc. »
    Il attrape donc une carte de l’Angleterre, trace trois traits entre certains « sites » au hasard et pointe du doigt un endroit random:
    « – Voilà, c’est là ! »

    • Quelle chance que ça se passe sur terre, d’ailleurs ! Ca arrivait sur pluton, on était baisés!

  11. Je comprends mieux pourquoi les acteurs sont heureux de tourner ces daubes dans des grandes salles vides à fond bleu, ça leur évite d’avoir trop la honte qui a commencé en lisant le script ( allégée par le chèque en dernière page …)

  12. Nous avons un joueur de Warhammer en la personne de notre cher Rédacteur ! Nulle doute qu’il joue elfes noirs d’ailleurs… Merci pour votre spoil, et j’espère un jour vous écraser avec mon armée de Khemri :)

  13. Bonjour a quoi font référence les deux dernière ligne ?
    « Je veux dire, par exemple : regardez Raiden, dans Mortal Kombat il… heu… attendez.
    Ho.
    Au temps pour moi. »

    Sinon le clin d’oeil au livre d’armé c’était énorme.

    Merci encore pour ce spoil.

    • Les deux phrases font sûrement références aux deux grands films Mortal Kombat(certifiés aussi bien que Street Fighter le film)et aux séries où Raiden est une sorte de génie qui pense surtout à se faire un relooking en plein milieu d’une fin du monde et qui, comme Thor, a des plans ne tenant pas cinq minutes face à des CE1.

  14. Fais le sur le Snowpiercer, là ça vaudra vraiment le coup. On sent que c’est forcé pour Thor 2 qui n’est pas si mauvais que ça, alors que le synopsis et le film Snowpiercer et ce même si c’est évidemment métaphorique contient son lot d’incohérences comme tu les aimes tant Odieux gros Connard :)

  15. Je suis trop fière de moi, j’ai repéré l’allusion à Marguerite Steinheil, aka « la pompe funèbre » :)

  16. Ha ! Décidément, vivement un vrai Space Opéra comme savait en faire Dino de Laurentiis, avec des héroïnes surréalistes de beauté vénéneuses et des guerriers virils en slips de cuir ! Par Ming, quelle nostalgie !!

    • Ahh Barbarelllaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!
      Jane Fonda en ’68 c’est quand même ze ultimate lovely pinup, revoyez le générique de début, replacé dans le contexte, c’est un monument d’inconvenance ingénue !
      La VF est encore meilleure car c’est Jane qui se double en français et ça fait ressortir son adorable accent américain, absolument craquant.

      Après bien sûr Ornella Muti, c’est l’équivalent latin, mais Queen en fond sonore ça gâche quand même pas mal (même s’ils ont fait pire avec Moroder sur Metropolis version ’84 !

  17. ça devient un peu lassant les spoils de films de super héros, tu voudrais pas essayer d’autres vraies bouses du genre ‘Les seigneurs’, ‘La vie d’Adèle’ les 15 dernières palmes d’or, un almodovar ou un lars von trier ?

  18. Vous êtes fatigués ?

    personne pour remarquer que Malenkith vénère Ikhéah, la déesse suédoise des pièces détachées. Ce thor du épuiser tout l’auditoire de notre cher OC…

    sinon y parait que Gravity c’est pas mal grave comme scénar, malgré la 3D.

  19. Bon c’est juste pour pointer une petite erreur (et troller aussi en fait) :
    – Mes senseurs détectent sa présence sur Asgard. Ainsi que sur plusieurs DVD de la trilogie Star Wars

    Il s’agirait plutôt de la pré-logie Star Wars. La trilogie faisant dans ce cas référence aux épisodes IV, V, VI.
    Sinon il aurait été possible de parler de la Saga Star Wars (la Sexologie Star Wars étant réservée à d’autres types de films).

    Mais sinon on s’en fout je sais….

  20. Qu’importe la mauvaise foi du maître des lieux, notre odieux mais néanmoins sympathique camarade ;) , Thor 2 vu il y a a peu et bien apprécié, à mes yeux meilleur que le précédent avec enfin un Asgard peuplé, et une Frigga badass (Renée Russo, faut pas lui baver sur les rouleaux^^).

    Mais je partage l’avis de Kinder, le spoil du même type de films devient lassant. Soyez fou et sortez donc des sentiers battus, camarade O.C. !

    Salutations distingués,
    R de Rien

  21. c’est drôle, depuis que j’ai vu ce film j’imagine l’odieux connard avec la tête de Loki. Bizarre…

  22. « j’ai déjà vu un Airbus A 380 et pourtant je ne recommande pas qu’on me le confie) » : si tu es nul c est ton probleme j ai deja vu un train et je saurai le conduire.

    Elle est figolotte cette critique. Elle me donne envie de voir le film juste pour rigoler devant le film.

  23. « – Et comment avez-vous vaincu les elfes noirs ?
    -Nous les avons tous exterminés »
    J’aime beaucoup l’aspect génocidaire du film aussi… Sacré Odin !

  24. Ce que tout le monde a laissé passer, c’est que quand les petits enfants lancent des bouteilles dans un « portail », c’est du haut d’une cage d’escalier, et les-dites bouteilles reparaissent plus haut dans la même cage d’escalier. En trouvant les bouteille et les clefs dans la grotte, Nathalie aurait du logiquement se matérialiser au 5 ème étage au milieu de la cage d’escalier. Ce qui aurait été assez drôle.

  25. Tout de même… les elfes noirs avec leur masque, leur cagoule et leurs ch’tiotes n’oreilles pointues ils ressemblent bigrement à des Teletubbies, maléfiques Teletubbies, mais Teletubbies quand même (quoique ces créatures ne sont-elle pas finalement l’incarnation du malsain intersidéral ?)

  26. Tout comme pour le spoil de Batman j’ai l’impression de ressentir une certaine sympathie vis à vis du film de la part d’Odieux. Le propos est moins acerbe, plus centré sur l’humour. En tout cas, ç’est comme ça que j’aime un bon spoil.
    Entre nous Thor c’est un navet, mais c’est rigolo. Limite nanar.

  27. Et encore, il faut le voir avec les doubleurs français (je fus obligée :'( ) pour rigoler encore plus: je suppose que la prod a du se dire que prendre un mec avec un cheveu sur la langue pour doubler Odin c’était le must de la classe pour le super dieu suprême :D

  28. Han je suis en train de lire et je note que tu oublies un « wtf »

    Lors du passage où le vaisseau Elf Noir « défonce le palais » après être passer « tout juste » au travers du bouclier, là où tout les autre se sont cracher comme des merdes dessus en essayant de passer.

    Il en sort Malekith  » !

    Ha ? Il à du bol, pil dans le bon vaisseau ! Et à peu de chose prêt BAM plus de Malekith.

    Sans parler du peu qu’il faut pour défoncé un gros vaisseau (couteau) et un petit (collision = explosion désintégration), là il défonce le palais mais pas une égratignure.

    Que Malekith profite de l’ouverture d’un de ses vaisseau pour débarquer ok, mais mais qu’il débarque lui même du seul vaisseau qui à percé ça fait un peu gros. »

  29. Le premier volet était médiocre, je ne verrai pas le second.
    J’ai beaucoup aimé la référence à Wbattle. ^^ D’ailleurs sais-tu si le Malékith GW est une ref à celui du comics? Après tout les Nécrons sont aussi un hommage à une vieille bande dessinée…

  30. Hello les gens !

    A noter que, lors de la séance de fin (la première) on apprend que l’Ether est l’une des six pierres de l’Infini, tout comme le Teseract (l’artefact brillant de Captain America et du premier Avenger). Or, dans le premier Thor (je vous laisse chercher sur youtube, c’est facile à trouver !) on voit le Gant de l’Infini. Enfin, le méchant ultime de Avengers est Thanos.

    Or, Thanos + Gant de l’Infini + 6 pierres de l’Infini = http://www.marvel-world.com/encyclopedie-1521-fiche-defi-de-thanos-le-evenements.html

    C’est un des comics les plus populaires, formant un gigantesque cross-over Marvel.
    Ca ne fera pas un bon film pour autant mais on peut toujours espérer.

  31. Ah ben je connaissais pas le blog, mais c’est ce qui s’appelle du spoiler. Et de l’imagination ! Ça fait voir le film carrément différemment ! Dommage, je l’aimais bien mon p’tit viking en cape rouge… Pas autant que son bouc de faux frère mais quand même… ;-)

  32. Mon bon odieux connard, je vous implore de faire un bon gros spoiler bête et méchant sur Cartel, certainement un des pires films de l’histoire de la cinématographie dont le scénario se résume à… bah enfait, ne se résume pas puisqu’il n’existe pas. J’en serais toute boulversifiée de joie!

  33. J’ai vu ce film et je ne l’ai pas trouvé vraiment accrocheur. J’ai nettement préféré Iron Man, que j’ai vu en streaming pour mon mobile sur http://m.playvod.com. Sinon, ce spoiler m’a vraiment beaucoup fait rire, tout comme les jeux de mots des commentateurs. :)

  34. Ahahaha jolie référence à Warhammer, je n’arrive pas à décider si je trouve ça étonnant ou pas ;)

  35. Séquence émotion : Odin explique à Thor comment on fait les bébés. « Alors tu vois, le papa mets son drakkar dans le monastère franc de la maman, et ensuite… »

    J’en ai pleuré de rire ! :D

  36. Je suis sûr que le dernier Thor: Dark World donnerait une bonne critique. J’ai rarement vu un film aussi ridicule… ^^

  37. Ton blog est à mourir de rire!!!!!J adore!
    Les blog anglais de fan sont aussi marrant jeté y un coup d oeil!
    Et continue comme ça!

  38. Après avoir vu ( en retard ) Thor 2, j’ai adoré votre critique ;) Cela dit je ne peux m’empêcher de penser que certaines réflexions de Loki ( au moment où son frère et lui s’enfuient dans le vaisseau ) auraient pu se retrouver sous la plume de OC :D

  39. Ben voilà, le livre d’armée des Arsgardiens devait être plus récent, pour ça que le méchant a perdu. Mais pas d’inquiétude, dans deux ans maximum il pourra avoir un nouveau LA tout neuf, et pour la modique somme d’un rein et demi, gagner à son tour. La nature est bien faite =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s