Anonymous AKA

J’ai, depuis quelques temps, la joie d’observer autour de moi de plus en plus de supporters du mouvement Anonymous.

Anonymes comme leur nom l’indique, masqués et indignés (comme à peu près 97% des gens pour un oui ou pour un non en ce moment), ces derniers n’hésitent pas à se constituer en force libre de l’internet, allant et venant de site en site dans leurs frêles esquifs numériques, attaquant le puissant, volant le riche et débusquant le criminel pour faire régner un ordre plus juste sur les mers agitées de l’internet. Brigands extraordinaires, de ceux qui suscitent l’admiration des masses de par leur capacité à faire les coups les plus audacieux avec panache tels Arsène Lupin, Robin Hood ou Patrick Balkany, ils disparaissent dans les limbes de l’internet après leur forfait sans demander leur reste, laissant garçons et filles rêver un jour de les rejoindre pour, à leur tour, lutter contre l’oppression 2.0  à grands coups de clics dans la gueule.

Pas de nom, pas de visage : à l’image du sous-commandant Marcos, la pipe en moins (c’est bien dommage, car comme le disait ma bonne amie Carla « La pipe, ça vous pose son homme« ), ils n’agissent pas pour se mettre en avant, mais bien uniquement pour faire avancer la cause « hacktiviste« . En voilà, un noble combat mes amis !

Pourtant, allez savoir pourquoi : ce mouvement ressemble curieusement à un vaste foutage de gueule.

Lecteurs, lectrices, je sais que vous êtes nombreuses et nombreux à soutenir la cause de ces valeureux combattants du net ; peut-être même, allez savoir, que certains d’entre vous ont la joie d’en faire partie, et n’hésitent pas à participer à quelques audacieux piratages visant à freiner les tentatives du Grand Capital de contrôler internet pour y freiner le partage de la culture, comme l’expliquaient, il y a peu, divers créateurs de web-vidéos réunis pour s’insurger contre ACTA, un projet de loi tout pourri pour internet (comme quantité de projets de loi sur le sujet, ce qui est assez mystérieux, à croire que c’est au concours de la loi qui ressemblera le plus à une copie de droit de Jean Sarkozy). Mais pourtant, il n’en demeure pas moins qu’il y a un truc à peu près aussi cohérent qu’un scénario de Luc Besson là-dessous

"Zyva bâtard, on défend la liberté d'expression, et si t'es pas d'accord, on va te bouillave ta gueule"

Ainsi, si un groupe de types se réunit, en Hongrie par exemple, pour faire justice soi-même, on appelle ça « une milice » et on parle de « grave dérive« . Si aux Etats-Unis, des types décident de patrouiller dans leur quartier pour « faire régner leurs droits« , on parle là encore de « milice » et de « grave dérive » (on peut aussi utiliser d’autres éléments de langage du genre « bruit des bottes« , « heures les plus sombres de notre histoire« , etc). Maintenant, si un groupe de types patrouille sur internet en décidant de faire la justice soi-même, on parle d' »hacktivistes » et de « combattants de la liberté« . Parce que sur internet, ça va, y a pas mort d’homme, merde, c’est normal tout ça, vous savez. Et puis les pirates, d’abord, ce sont tous des gens gentils. Depuis quand il faudrait essayer de jouer dans les règles et de respecter les droits de tout le monde ? Hein ? C’est pour les faibles, ça !

Pirater, c’est plus cool ! Et puis tiens, on va porter des masques sortis de V comme Vendetta (même si on jurera que c’est pour l’origine historique dudit masque), parce que c’est justement un film cool de rebelle cool avec Natalie Portman cool. Il y a 10 ans, Anonymous aurait sûrement utilisé des savonnettes comme masques, parce que la vraie rébellion était incarnée par Fight Club. Mais pour le coup, avoir des manifestations sponsorisées par Monsavon, c’eut été un peu plus compliqué pour niquer le système.

Alors, on me dira « Non mais ho, c’est quoi ces préjugés de merde ? Anonymous ils luttent contre les méchants ! Ils ont même dénoncé des pédophiles !« 

Ah, mais ouais : les pédophiles, comme ça touche les enfants, c’est le boulot des bons citoyens de s’en occuper, surtout pas des forces de l’ordre malheureux ! D’ailleurs, si on a inventé les procédures de police, c’est juste pour emmerder le bon peuple. Du coup, Anonymous a eu l’idée géniale de s’attaquer à un réseau informatique de pédophiles et de balancer tous les identifiants, histoire de :

  1.  Les livrer à la vindicte populaire, parce qu’ils ne méritaient pas mieux façon « Moi, je suis contre la peine de mort, à part pour les violeurs et les pédophiles« 
  2. Faire que tout flic occupé à surveiller le réseau pour attraper ce beau monde à ce moment là a eu la joie de se voir fiché comme pédophile
  3. Faire que tout pédophile qui traînait dans le coin a eu l’opportunité de voir qu’il était repéré par des amateurs, et a donc pu se barrer et prendre les mesures qui s’imposaient

Et donc, de faire échouer à peu près toute tentative de faire un truc efficace. Les bougres s’en sont donc non seulement vantés, mais en plus, ont été applaudis pour ça par leurs supporters.

« Bravo les gars, ce que vous venez de faire, ça revenait à peu près à repérer une réunion de criminels dans une grange et à rentrer dedans en tirant en l’air pour disperser tout le monde. Encore une mission réussie.« 

Idem, l’une des actions phares de nos amis d’Anonymous fut une bataille rangée contre les scientologues, suite à une sombre histoire de retrait d’internet d’une vidéo de Tom Cruise (alors que moi, je suis prêt à payer pour que l’on fasse pareil avec ses films), sur laquelle les scientologues avaient les droits, et qui avait été publiée sans leur autorisation (ils demandaient donc son retrait des sites l’ayant publié). Du coup, la guerre a été déclarée, et les Anonymous n’ont pas hésite à s’opposer aux scientologues en faisant par exemple planter leurs sites. A l’occasion, ils firent aussi le coup contre le Vatican, parce que là encore, ils n’étaient pas d’accord avec eux. Ah, les enfoirés !

Planter les sites d’autrui au nom du « combat contre la censure » et la « liberté d’expression« , c’est vraiment beau. Chapeau, les Anonymous (et pourtant, je n’ai pas vraiment d’amitié pour les scientologues).

Avant V comme Vendetta, on était Anonymous avec d'autres films cultes

Evidemment, l’une des techniques de défense du groupe consiste à dire « C’est pas nous, c’est des gens qui se revendiquent de nous« , ce qui est très pratique lorsque l’on est pas structuré. Parfois, un Anonymous ajoute « C’est un mec de chez nous qui a joué les loups solitaires« , mais on lui tape derrière la tête très vite en faisant les gros yeux parce que merde, si on distribue des techniques de piratage aux gens et après qu’ils s’en servent, c’est pas notre faute. Cela permet aussi de faire des revendications à géométrie variable, afin de s’assurer le soutien constant du public.

Par exemple, l’an dernier Anonymous s’en est supposément pris au Playstation Network. Ce qui a donné la stratégie de communication suivante :

« PSN : Ho non ! On a planté ! Et quelqu’un a eu accès aux informations privées des joueurs !
Anonymous : Hahaha, ça vous apprendre à récupérer des données utilisateurs sans autorisation ! Pour la peine, nous avons volé les données de vos utilisateurs sans autorisation !
PSN : Heu… attendez, mais c’est con ? 
Anonymous : Oui bon, on a fait pareil que vous mais en pire puisque personne ne peut savoir ce qu’on fait de ce qu’on a récupéré, sauf que nous, on l’a fait parce que… heu… on est gentils ?
PSN : Okay. Bon, le public, c’est Anonymous qui a tout planté le système.
Le public : BOUUUUUUUUUH ! Nos jeux ! BOUUUUUH Anonymous !
Anonymous : Ho merde, on va être impopulaires ! Ho ho ho, non mais en fait, on va dire que c’est pas nous, qu’on a rien à voir avec tout ça, parce qu’on a pas d’organisation et que ça doit être quelqu’un utilisant notre nom. Voilà. Allez, reprenons et répétez après nous : nous sommes les gentils. »

0

Et quelques mois plus tard…

« PSN : Bon, on a trouvé un des piratins qui nous a attaqué, on va lui faire un procès. 
Anonymous : BOUUUUUUUUH !
PSN : Je croyais que vous n’aviez rien à voir avec ça ? Vous n’auriez pas dit ça JUSTE pour continuer d’avoir la sympathie du public alors que vous avez fait n’importe quoi, par hasard ?
Anonymous : PAS DU TOUT ! Pour la peine, et au nom de la liberté d’expression et au nom du refus de la censure, on va planter vos sites. Ca vous apprendra à ne pas être d’accord avec nous. »

0

Et malgré tout, ces milliers de gens de par le monde continuent de mettre un beau masque de Guy Fawkes persuadés qu’il s’agit là du symbole de la liberté libre et pure, quand bien même c’est en fait un peu l’opposé de ce principe. C’est beau.

Evidemment, on me rétorquera qu’Anonymous n’a pas hésité à se mobiliser à plusieurs reprises pour lutter contre des choses aussi vilaines qu’Hadopi ou la fermeture de Mégaupload au nom du partage de la culture (piratage de moult sites, dont l’Elysée), en participant à la mise en place d’une vaste mobilisation contre ces scandales honteux. Ce qui reste d’ailleurs l’un des grands mystères d’internet : si un projet de loi pourri est proposé pour limiter le téléchargement illégal, on se dresse et on s’insurge au nom de la libre circulation de la culture, par contre, quand il s’agit de la libre circulation des gens ou des richesses, on s’en branle un peu. On s’insurge contre ce qu’on peut, merde.

Héroïque, comme dans "J'ai cliqué sur un lien sur Twitter, tremble monde libre"

Alors, vraiment, si vous aussi, vous aimez le principe d’empêcher l’expression de ceux qui ne sont pas d’accord avec vous et de censurer les censeurs car la loi du talion a toujours été une réponse de qualité, et si en sus, vous pensez que c’est aux citoyens de faire la justice en tant que juge et partie, alors je vous en prie, n’hésitez pas à vous sentir fiers et rebelles comme une lycéenne avec Che Guevara sur son sac parce que c’est « la révolution » en affichant votre soutien aux Anonymous et leurs doctrines de qualité. Surtout que c’est grave à la mode.

Sinon, pour les autres, vous pouvez m’aider à participer à mon grand projet « Passons pour les sauveurs du monde à peu de frais« , en demandant à HBO de distribuer la prochaine saison de Game of Thrones uniquement sur des galettes de riz qui seront balancées dans les zones de grande famine.

Allez savoir pourquoi, mais je parie que soudainement, les Anonymous sentiront le vent de la justice gonfler leurs voiles, et qu’ils mobiliseront tout le net s’il le faut pour que l’on nourrisse ces pauvres jusqu’à ce qu’enfin, ils arrêtent de manger les galettes gravées pour qu’elles puissent être récupérées et lues en paix.

Ah, le combat pour la justice et la liberté. C’est simple comme la défense de ses petits intérêts, en fait.

176 réponses à “Anonymous AKA

  1. Je ne pense pas qu’il y est véritablement de mouvement Anonymous « d’origine », un noyeau en quelque sorte, et si oui, ils sont loin, très loin, de participer à toute cette agitation.
    Non anonymous aujourd’hui c’est n’importe quel pekin qui fout un masque et qui fait une vidéo youtube en annoncant (au choix) La fin du monde/La fin d’internet/La fin de Youtube/Twitter/ etc…
    Et qui bien souvent ne pige pas un traître mot de notion informatique.

    Bref, c’est du vent. Si véritable groupe « anonymous » il y a dans le monde, ils sont anonymes, justement.

    • J’aurai tendance à opter pour la même analyse, il y a ceux qui apparaissent, avec le masque en jouant les agitateurs (et ayant des pages FB… sisi, c’est TREEEEEEES logique pour un groupe de hackers) , et probablement un groupe de gens un peu plus réfléchis s’appelant ou non anonymous d’ailleurs, qui pour le coup, doivent avoir les moyens de rester anonymes justement.

  2. Petite déception à la lecture de cet article, qui reste extrêmement bien écrit comme tout article de ce blog, mais le point de vue pris ne me semble peut-être pas des plus judicieux.. Je reconnais les incohérences dans le raisonnement des Anonymous, et les problèmes que ça apporte, mais je ne sais pas trop pourquoi il me reste une certaine sympathie à leur égard.

    L’action contre les pédophiles était en effet totalement conne mais en ce qui concerne la lutte contre ACTA par exemple (et SOPA/PIPA avant cela, ainsi que CISPA désormais) me semble justifiée et nécessaire.. Les Anonymous restent un excellent moyen de diffuser un message rapidement, à une grande communauté de personnes sur internet, et je pense que c’est assez indispensable de nos jours quand on voit à quel point certains ne se tiennent pas informés..

    Sans Anonymous, SOPA et PIPA seraient très certainement passées et ACTA ne serait pas en grosse remise en cause à l’heure actuelle. Je pense donc qu’ils sont nécessaires à cette protestation sur le web (qui revient finalement aux manifs dans la rue, et à signaler aux gouvernements que quelque chose fait chier le peuple [encore]), malgré tous les mauvais côtés qu’on peut leur trouver.

    • Donc si j’ai bien compris, tu dis que c’est necessaire qu’une poignée de bonhomme fasse planter des site internet, parceque le con de citoyen lambda est pas foutu de manifester pour faire pression sur des politique qu’il a lui meme élu ? (ou maintient au pouvoir passivement)

      c’est pas un peu pisse froid comme delire ?

      • Pas forcement, ca peut aussi etre que le citoyen lambda ne sera pas forcement au courant, et que faire tomber le site d’universal, c’est beaucoup plus visible que de faire une manif à 1500…

      • Le truc avec ACTA par exemple c’est que trèèèès peu de personnes étaient au courant avant que les Anonymous (je parle ici des personnes tenant par exemple des comptes twitters importants comme YourAnonNews) s’en chargent, et ils permettent de mettre au courant la population de quelque chose qui, sans eux, se serait fait dans le plus grand silence. Pour ACTA encore une fois par exemple, la loi a été étudiée en « secret », sans qu’aucune mention ne soit faite au public. Diffuser l’info est un des rôles majeurs des Anonymous, à mon sens..

        Le but principal n’est pas de faire planter des sites internets mais de révéler ce qui est caché, de montrer sa colère, et de s’unir (ce que le mouvement Anonymous permet, par sa présence un peu partout) dans un même but. Ça passe donc par les attaques ddos parce que c’est le moyen le plus simple de se servir de la masse en faisant quelque chose qui se voit.

      • « des politique qu’il a lui meme élu »
        A non! Nous n’avons pas le chois!
        Nous sommes obliger de voté Lepen pour vous faire prendre conscience, et vous sortir dans les rues…
        Nous sommes dans la pédophilie et snuff d’état, savez-vous de quoi nous parlons?
        De vôtre première phrase « des politique qu’il a lui meme élu »…Des ifs Franc-maçon-pédo-sectaire.
        Ne rien faire, vous rend coupable.

      • Luc Huittrente, je profite de ma liberté d’expression pour insinuer que vous êtes un gros con dysorthographique.

  3. Argh l’orthographe !!! Non, non, non vous allez vous faire lyncher par vos lecteurs amoureux de la langue française !
    Cela dit, Odieux Connard, je vous propose mes services de relectrice avec joie ;)

  4. Krimlin a raison, les vrais Anon du début, ils sont sur 4chan et leur idéal n’a toujours été que de se marrer, à l’occasion en faisant la morale à des gamines dépravées ou en balançant le FBI sur le dos d’un tortureur de chats, et éventuellement en tentant de conserver leur Internet comme il était. En tout cas, c’était comme ça que la majorité voyions la chose.
    Mais quand on observe les gamins qui se prennent pour des héros avec leur masque mais qui sont si stéréotypiques et hipsterisant avec leurs objets apple et des actions illogiques comme vous mentionniez pour faire parler d’eux (alors que le principe est l’inverse) et tout le bazar, alors permettez-moi de vous signaler que les vrais Anons 1.0 s’esclaffent et trouvent ces Anonymous 2.0 absolument ridicules.

    Croyez-moi ou non, mais telle est la réalité; j’ai pensé utile de vous la signaler, avec pour fin une meilleure compréhension du phénomène par vous-même, OC…

    En espérant que vous y verrez plus clair.

    • Exemple amusant de la mode: étant étudiante, j’ai eu hier un examen d’anglais; une rédaction sur le mouvement Anonymous en se basant sur une étude de « documents de spécialistes » sur la chose. Désagréable sensation que celle que j’eus alors; tout comme disserter sur votre propre autobiographie en vous basant sur le travail d’autres gens.
      Je ne sais pas pourquoi je raconte tout ça, mais je suppute que vous être curieux, en plus d’odieux… ;)

      • Ho Dieux que ton nom soit…
        Le commun des mortel n’est pas obligatoirement aller à l’école, ou si peut.Il n’en est pas moins intelligent, s’il pense par lui même.Votre instruction ne vous servira à rien si vous n’ouvrez pas les yeux.
        Des gens instruits nous en rencontrons toute notre vie dans tous nos problèmes, nous aurions bien des solutions…
        Trouvez des solutions avec votre instruction, car nous avec notre intelligence, ils nous prennent pour des fous!
        Et arrêter de croire que nous nous cachons derrière des masques il y a INDECT.

  5. Toujours amusant a lire, mais bon… un peu creux, tout le monde ne fait que defendre ses petits interets (pour peu qu’il defende quelque chose), alors argumenter que ces derniers ne se battent pas pour la faim dans le monde ou je ne sais quelle autre cause… Qui se bat pour sauver le monde, franchement.

    Et comme on est chez l’odieux connard, on a bien sur droit a une bonne caricature du mouvement. Anonymous se prend probablement un brin au serieux, mais c’est un mouvement de protestation et comme tous les mouvements de ce genre (qu’ils envahissent les rues en criant, ou arpentent le net a coup de clics agressifs et revolutionnaires) il comporte son lot (plutot important) d’imbeciles, ce qui ne signifie pas que leurs protestations soient injustifiees ( en tout cas pas toutes).

  6. Merci. Merci de mettre des mots sur l’agacement profond que m’inspire ce non-mouvement. J’apprécie particulièrement leur logique de « Quoi le gouvernement veux brider le méchant internet parce qu’il ne le comprend pas et que ça lui fait peur? Pour bien lui montrer, on va hacker ses sites! »
    Oui, bravo, parfait.
    (notons que ce sont aussi souvent les mêmes individus militant pour le partage des données (soit leurs séries favorites) qui chougnent dès qu’ils voient un rage comic traduit ou partagé sur facebook)

    • La différence entre le partage des données (qui comporte aussi bien des séries que divers logiciels professionnels de création de contenu) et le partage de rage comics est que le partage de rage comics a une sorte d’appropriation et de revendication de l’objet, passant le nom de l’auteur réel à la trappe. Normal que les auteurs originaux l’aient un peu en grippe. Notons que tous les posts de rage comics indiquant (et félicitant même) le nom de l’auteur original ne se sont jamais fait taper sur les doigts/ Tandis que le partage de données, aucun relayeur n’a l’air de crier « Regardez, c’est MOI qui l’ai fait ! », un film piraté partagé, tout le monde pourra apprécier le talent du réalisateur et associer son nom à qualité.
      Bref, il s’agit plus donc d’une question de reconnaissance et de revendication que de propriété intellectuelle volée. Pas contre le partage, mais contre la falsification ou la disparition de l’origine.
      (Et quant à la traduction, question d’esthétique et d’originalité.)

    • je pense que tu ne sait pas de quoi tu parles…on parle pas ici de partage de donnees mais plutot de sauvegardes des tiennes…Quand un ou plusieurs gouvernements editent des lois permettant un libre acces a tes donnees personelles n est ce pas liberticide?surtout quand elles sont motivées par la defense d interet commerciaux?

  7. Je vais répondre en hyperliens, parce que j’ai la flemme et aussi pour me la péter un peu. Alors y a cet excellent essai sur Anonymous, écrit par Gabriella Coleman et traduit par mes soins : https://owni.fr/2011/12/12/anonymous-lulz-laction-collective-wikileaks-hackers/
    Et sinon, y a ce truc que j’ai écrit suite à cet évènement ( https://owni.fr/2012/02/25/operation-com-anonymous/ ) auquel j’ai participé en coulisse : https://owni.fr/2012/02/25/operation-com-anonymous/ – et dans lequel je donne mon point de vue sur Anonymous.

    Voilà, bisous.

  8. Ce qui est pervers, avec Anonymous, c’est que c’est un mouvement qui n’a absolument aucune autorité centralisée.
    De ce fait, tout le monde, absolument tout le monde peut s’en réclamer. Pour agir au nom d’anonymous, il suffit de réunir des gens et de faire une action de groupe anonyme. C’est tout. Anonymous n’a pas d’idéologie ou de plan structuré, c’est juste une réunion de tout les gens qui ont trop de temps libres et le passent sur Internet.

    Bref, nous les oldfags, comme on dit sur 4chan, ça nous fait doucement rigoler.

    Typhon

    • Certes, c’est un groupe décentralisé, sans hiérarchie établie, informel et sans structure.
      Mais sans idéologie, vraiment ?

      Pour rebondir sur le commentaire d’Elodie (n°9) quand un groupe affirme « NOUS sommes anonymous, il n’y a pas de JE », c’est-à-dire institue la prédominance du collectif sur l’individuel, cela relève d’une très dangereuse idéologie.
      Je ne vous fais pas un dessin.

      • J’aimerais bien un dessin toutefois. En quoi le collectif face à l’individuel est-il dangereux ? Est-ce une référence aux régimes communistes ? Si oui, les Anonymous n’ont fort heureusement pas l’air d’avancer une tête de proue en l’idéalisant et en lui construisant une figure de tout-puissant, contrairement aux régimes communistes autoritaires d’aujourd’hui et d’autrefois. Tel que je l’interprète, il s’agit plutôt de solidarité face à l’individualité.

      • En quoi le collectif face à l’individuel est-il dangereux ?
        Demandez donc aux rescapés des Khmers rouges.

        Je n’insinue pas que les Anonymous sont des tyrans communistes en puissance (il faut savoir faire la part des choses) mais quand un groupe répète à l’envie des slogans tels que « nous sommes légion », « nous sommes le peuple », « nous ne sommes qu’une idée », « nous sommes votre idée », « nous sommes vous », « nous ne pardonnons pas », « nous n’oublions pas », « redoutez-nous », tout en évacuant le JE j’ai tendance à prendre mes distances.

      • «La foule […] est malentendante, pour ne pas dire sourde, et malcomprenante, pour ne pas dire sotte» (Pierre Desproges)

      • Ah bah oui, on va sortir les bons vieux clichés sur le collectif… On parle de Mao aussi, le dangereux communiste qui a fait des millions de morts ?

        Alors une bonne fois pour toutes : le vrai communisme n’a jamais été réellement mis en place, ça n’en était que des « dérivés » qui ont viré dans le totalitarisme.

        Sinon, renseignez vous avant de critiquer en bloc tout ce qui se rapporte au collectif : http://video.google.com/videoplay?docid=-6236239516470072435 par exemple. Rien de parfait mais c’est déjà loin des stéréotypes qu’on nous vend pour continuer à nous faire peur avec le grand méchant « communisme »…

      • Ho là là.

        Ces commentaires sont dramatiques.
        Je passerai vite sur « le vrai communisme » ; la vérité, comme l’objectivité ou la justice, n’existe pas : il n’y a que des interprétations. Le communisme ne doit pas prétendre apporter la vérité, c’est l’affaire des religions. Ces religions nous prouvent par l’expérience, et ce depuis des dizaines de milliers d’années, qu’aucune vérité ne régit le monde.

        « We, the people » n’est pas un chant communiste : quant à la prédominance du collectif sur l’individuel, c’est un concept dont des millions d’années de vie organisée en meutes, en hordes, en familles, en tribus, en clans, en sociétés, démontrent la pertinence. L’individu qui se fond dans un collectif pour se protéger, pour progresser, c’est ce qui sépare les règnes animal, végétal (et même certains champignons) de la paramécie.
        L’unique problème du collectif, c’est quand il est organisé pour servir exclusivement un individu, ou un groupe d’individus.

        Et là, seulement pour cette raison, on est en droit de se demander ce qui arrivera lorsqu’un JeanMoulun.zéro se mettra en tête d’unir sous son commandement tous les Anonymous.

    • Boh si, à la base, on faisait ça pour le lulz, pour autant que ça puisse être une idéologie. Maintenant c’est complètement parti en testicules, puisqu’on est même arrivé à faire croire que le masque de Guy Fawkes est le symbole de « ce mouvement contestataire pirate qu’est Anonymous ».

      Wéwé, le masque d’Epic Fail Guy, wé. Et puis les amalgames et les généralités c’est plus facile à comprendre en général, et surtout on se fait de meilleures, pardon, des opinions plus facilement.

      Ce qui compte vraiment, c’est que les oldfags rigolent.

      • le votre est bien un black hat ceci dit je n’en ai pas moins de respect mais il faut que les gens se reveille et qu’ils decident d’eux meme de ne pas etre moutons ou autruches et s’interesserr à ce qu’iol se passe autour d’eux pour pouvoir temperer les ardeurs de ceux qui sont au pouvoir et pronnet la tansparence ce en quoi certains groupes activistes sont à leur place pour dire ce qui est cache aux peuples sans pour cela porter atteinte aux secrets d’etats qui ne peuvent stres révélés

  9. Deux articles à chier de suite, fichtre, vite un Nicolas Cage OC devient tout pâlichon. En plus de ne pas avoir compris que le film Battleship ne se prenait pas au sérieux il commence à divaguer sur les Anonymous. Retourne donc troll Naruto, c’est bien mieux.

    • En même temps mec, c’est l’Odieux Connard, il n’a aucune justification à donner concernant les sujets de ses railleries, si ça t’a pas encore compris…

  10. C’est tout simple, des pirates yen à partout, à savoir maintenant que les blackhat sont ceux qui vous font chier, des gens sans scrupules qui utilisent tout et n’importe quoi pour piraté détruire, faire de l’argent, et autres.
    Et donc sa fout le bordel des qu’un de ceux la vienne se revendiquer de chez anonymous a la moindre de ses magouilles. Des gens avec le savoir yen à plein, des gens qui s’en servent à bonne escient c’est plus rare … pour cause je fait que des audits, des « tests » de piratage quand on me le demande, mais je sais bien que parmi ceux qui ont le même savoir que moi d’autre se tape des barres en pwnant le serv d’un quelconque péon de l’internet …

    Pour autant il ne faut pas diabolisé ce mouvement, qui sur l’idée de base n’est pas mauvaise, leur seul tord est d’être totalement ouverts et de ne pas surveiller la masse de leurs sympathisants.

  11. Guy fawkes. Un catholique extrémiste qui voulait faire sauter le parlement qui contrenait des impies de protestants. Super exemple. Comme si maintenant on faisait des masques de Ben Laden pour signifier qu’on est un rebelle.

    • J’allais le dire.
      Mais comme l’a écrit Odieux ci-dessus, Guy Fawkes « ze rebel » est un pseudo-alibi culturel. Ce qu’ils portent, en vrai, c’est le masque de Hugo Weaving. Celui qui faisait l’autorité tyranique dans Matrix, tiens, d’ailleurs.

      • je pense pas que le masque soit un hommage a guy fawkes, mais a la bd d’alan moore….

    • @magnussoren : « La série de bandes dessinées V pour Vendetta écrite par Alan Moore et David Lloyd s’inspira du visage de Guy Fawkes pour créer le masque de V. »

      Rien à voir, en effet.

      • Je ne suis pas entièrement d’accord à ton commentaire Bullomaniak. Certes il voulait faire péter le Parlement et il était bel et bien catholique. Mais il avait des raisons (de notre point de vue actuel plus que contestables) : le régime alors en place, protestant, menait une politique de répression vis-à-vis des Anglais catholiques, n’hésitant pas à les torturer et les tuer s’ils n’abjuraient pas leur foi… Ce n’est certes pas une raison pour tout faire péter (sinon nous serions déjà tous morts) mais il y avait de quoi être furax… :)

    • le masque est une chose,la preuve en est que ce n’est pas ta foto sur ton avatar et pas la mienne non plus sur le mien,la substance du commentaire en est une autre et les gens devraient faire la différence entre un mensonge ,la vérité,une idée,de la propagande,de la désinformation,et l’embrouille sinon « je pense » qu’ils n’ont rien à faire dan ces débats,je contate que beaucoup de personnes passent leur temps entre l’ordinateur et la console de jeu est-ce là une preuve de maturité?

  12. L’odieux connard tombe du piédestal sur lequel je l’avais placé. Sur la forme, encore une fois c’est très bon, et assez drôle parfois. Très bien écrit en tout cas.
    Mais sur le fond, pour plusieurs raisons, je trouve cet article très faible. D’abord, oui il y avait un noyau Anonymous qui défendait déjà la libre expression sur Internet. Le combat continue et vous soulignez un problème vrai, mais que vous attribuez injustement aux Anonymous de manière volontaire.

    Oui, les Anonymous peuvent voir un de leur membre agir en leur nom sans être tous d’accord, et non ce n’est pas une manière de se dédouaner en disant « bouuuuuuh c’est pas nous », mais une limite de leur fonctionnement. C’est un peu facile de voir les choses comme vous les voyez.

    Autre chose, vous comparez les Anonymous aux timbrés qui forment un groupe pour surveiller les rues ou aux real superheroes américains (ou autre, d’ailleurs). Les Anonymous n’usent pas de violence à proprement parler, et luttent pour la cause seule de liberté d’expression, quand les « vigilentes » américains prônent sans le vouloir des valeurs ultra-républicaines. Politiquement, idéologiquement, c’est incomparable.

    Enfin, concernant la liste de pédophiles, je suis d’accord avec vous, cela n’a rien à voir avec leurs agissements habituels et c’est très bas et manque de réflexion de la part de ceux qui ont fait ça, au nom d’Anonymous (car je ne suis pas certain que le noyau ou les plus combattants aient apprécié cela).

    Le groupe Anonymous est intéressant à analyser, leur cause me semble intéressante aussi bien qu’il soit un peu surestimés (attaque dos … bon, voilà quoi.), la critique et le débat sont nécessaire mais la votre est un poil stéréotypée.

    • On en touchera un mot à tous ceux qui ont vu leurs nom / prénoms / adresse / N° de sécu and so on déballés sur la place publique « pour la déconne » ou autres raisons fumeuses.

      bah oui, c’est ça aussi Anonymous.
      Et pour le coup c’est nettement mois reluisant que de pirater le site d’une quelconque organisation.

  13. Une critique très intéressante des anonymous seulement cela nécessite quelques ajustements.
    Aujourd’hui le « mouvement » anonymous n’est pas uniquement constitué d’ados boutonneux et pré-pubères qui pratique l’onanisme intellectuel en plantant un réseau parce que « nous sommes légion ». Il existe aussi les dérives pratiques: Occupy Wallstreet, les op contre la Syrie, la Lybie, l’Égypte.
    Ce groupe est un paradoxe. En effet de sa défense de la liberté (op printemps arabe) de sa lutte pour la sécurité (Lutzsec, antisec), son pouvoir de donner la voix à ceux qui n’en ont (Telecomix, il travaille de concert), est apparu le mouvement des abrutis. Une armée de geek boutonneux ne connaissant pas même un quart des valeurs qui ont mené les anons à ces actions. Du Lutz des débuts, à la lutte pour le hacker (entendons ici hacker au sens réel du terme, celui qui bidouille) comme Geotz, le mouvement a fini par devenir populaire malgré lui.
    Le masque de Guy Fawkes est apparu durant l’op contre la scientologie car comme le rappelle bullomaniak, il s’agissait d’un « catholique extrémiste qui voulait faire sauter le parlement qui contrenait des impies de protestants ».

    AUCUN des groupes anons n’a cédé de données privées ou redistribué celles-ci sans masqué les données utiles. Leurs méthodes sont … particulières mais pas tout à fait absurdes.
    Prenons l’exemple de Sony. Sony a décidé de faire des coupes sombres dans son budget sécurité mettant en danger les données de nombreuses personnes. C’est pour ça qu’à eu lieu la deuxième attaque anons sur le site (je crois même que cela a été revendiqué par Lutzsec). Anon travaille aussi de concert avec wikileaks. Leur volonté originelle est celle de la transparence et de la protection de liberté fondamentale où ils peuvent agir. J’ai lu plus haut l’exemple ACTA, PIPA, SOPA… ils essayent de lutter contre et en ça il faut au moins leur reconnaître cette volonté. De même en Syrie où des anons interviennent directement sur le terrain.
    Pour citer Spinoza, Monsieur Connard, quand une loi est inique, il faut détruire la loi.
    Avec l’expression de mes sentiments distingués et dans l’attente d’une réponse.
    dhuyp

    PS: oui aujourd’hui c’est devenu un melting pot immonde de noobs boutonneux et braillard qui ont des orgasmes à provoquer des ddos.

    • Je voudrais continuer ce propos par l’action qu’Anons avait mené contre la mafia mexicaine, réputée pour être une des plus violente.

      Le document avait été repris par le Zapping, pour montrer que cette Mafia a tenté des actions contre des supposés Anons qui utilisaient Twitter/Facebook et autres pour dénoncer l’implication de la politique/justice dans la mafia. Pendaisons, décapitations et autres avait entaché le pays quelques temps.

      Les Anons avaient alors piraté des téléphones de membre de la mafia et avaient pu dresser une liste de membre, plus ou moins impliquée politiquement. Ils en étaient arrivés à pouvoir identifier les divers membres de la police lié à cette mafia.
      En menace, Anons avait éxigé la fin de la répression.

      Dans ce genre d’action, il reste quand même une question: quid de la liste, qui aurait permis de faire un grand ménage dans la société ? Un peu comme les années mafia sicilienne ?

      Donc oui dans un sens plus de violence, mais dans l’autre, pas vraiment de justice…

  14. Bonjour,

    Je pensais lire plusieurs éloges sur ce billet pensant être parmi les rares à ne pas avoir le même sentiment que vous. Je m’étonne agréablement des réactions des lecteurs sur le peu d’intérêt dans le fond de l’article (sur la forme il y a aussi des corrections à apporter, mais bon). Autant je suis demandeur de vos critiques sur les films, ou encore sur des faits divers comme sur le « Mademoiselle »; autant ici je pense que vous avez fait erreur de jugement. Il faut relativiser, c’est votre espace d’expression si je ne suis pas d’accord je passe mon chemin; En même temps comme il es t possible de commenter, ben … je commente!.
    Personnellement, il est effectivement reprochable qu’une partie de la population s’autorise à agir contre les pédophiles et les scientologues; la démocratie en prends un coup, même si j’avouerai que ça ne me dérange pas tant que ça, d’autant plus que comme le dit un lecteur, ce sont certains qui veulent se faire remarquer autant que les hackers qui piratent la Nasa ou le NSA. Ces derniers n’ont pourtant pas de masque (de Guy Fawkes et non pas de V pour Vendetta, j’insiste) . Ceux-la ne sont pas plus considérés comme des héros. Bref, vite un bon navet (j’ai confiance il va venir vite) que l’on retrouve notre O’Connard tant apprécié.

  15. J’ai du mal à comprendre les arguments des uns et des autres en faveur des Anonymous : si vous voulez les défendre, apportez des exemples précis, développés, prouvant qu’ils peuvent être utiles. Pour ma part, je félicite Monsieur Connard à grands cris, car je n’en peux plus d’entendre les éloges de ce groupuscule immature qui se croit au-dessus des lois. Et en plus, en se positionnant contre les lois comme ACTA, que proposent-ils en retour, si ce n’est l’us et l’abus des téléchargements illégaux qui ruinent l’industrie cinématographique? Je ne veux pas relancer le débat sur cette question, ce serait bien trop long; mais depuis la disparition de Megaupload, les entrées au cinéma et les ventes de disques ont augmenté à nouveau : ce ne sont pas les spoilers de Monsieur O.C. qui diront le contraire!

    • J’en ai fait.
      Et non pour les chiffres, la fermeture de mégaupload n’a rien changé. Le dernier rapport d’Hadopi l’affirme lui-meme (ce qui en un certain sens est dérisoire). Il existe d’autres solutions pour rémunérer que de vendre un dvd 20€ dont à peu près 5 vont finalement au producteur/acteur.

    • Bonjour,
      cf mes deux commentaires plus haut pour les exemples précis et concrets, ainsi que d’autres commentaires que j’ai vraiment trouvé très judicieux (mais dont j’ai la flemme d’aller retrouver les pseudos).. Je ne vais donc pas redévelopper ici mes arguments en faveur d’Anonymous, mais plutot réagir sur la dernière partie de votre message.

      La hausse des revenus de l’industrie cinématographique/musicale n’a pas vraiment à voir avec la fermeture de Megaupload, le téléchargement illégal étant encore LARGEMENT faisable (bien que je ne le pratique pas, c’est très mal!). Mais bref ne relançons pas le débat il est vrai, ce n’est pas le but de ce post !

    • En voila un qui ne sait pas lire. Les exemples sont la, et, par ailleurs, tu n’avances pas specialement d’argument pour etre contre les Anonymous. Pour ma part je trouve qu’il y a du bon, du mauvais et du franchement ridicule dans le mouvement et on a bien le droit d’etre pour ou contre, mais je trouve vraiment stupide et contradictoire de reclamer les arguments des « pour » quand toi-meme ne developpe rien sur ta position.
      Est-ce parce que tu la consideres comme allant de soi? La seule position raisonnable et en ce sens n’ayant pas besoin d’argumentaire pour tenir?
      Enfin bref pour ce qui est de se considerer comme « au dessus des lois », je pense qu’il ont bien conscience que ce n’est pas le cas, sinon ils ne seraient justement pas Anonymous, apres on sait tous les derives que l’anonymat permet, mais ceux qui se croient effectivement au dessus des lois n’ont pas specialement besoin de se cacher derriere un masque et certains ont (ou on eu) leur place au gouvernement.
      J’ajouterai meme que ce sont ceux qui font les lois qui sont au dessus finalement et que le pire c’est qu’ils decident qui est hors la loi et qui ne l’est pas. Pour prendre un exemple, la stupide taxe sur la copie privee (je ne sais plus si elle est toujours d’actualite) augmentait donc le prix des support de stockage et on n’avait pas le choix de s’y soustraire, meme si ces supports de stockage n’etaient pas destines a conserver lesdites copies. De la meme maniere une loi a rendu les femmes portant le voile hors-la-loi… Un jour elles ne l’etaient pas et le lendemain subitement les voila hors-la-loi. Je ne suis pas la pour un debat sur le port du voile, mais sur le fait que dans une certaine mesure c’est la loi definissant le delit, c’est la loi qui creer les delinquants et dans le mesure ou la loi est sensee s’appliquer a la population il est normal de s’y opposer quand ces lois sont stupide/inappropriees/liberticides ou je ne sais quoi. Ce faisant, et surtout quand les recours legaux sont inefficaces voire inexistants, devenir hors la loi devient souvent un pre-requis a l’acte de desobeissance.

  16. L’organisation Anonymous n’existe pas, c’est juste un gars qui fait « Hey il a une connasse qui a balancé un chat dans une poubelle, aidez-moi à lui faire sa fête ! »
    Pas une organisation, juste un avatar contrôlé par n’importe qui.

    L’exemple sur le PSN est un peu foireux puisque qu’il y avait lulzsec qui a émergé dans le tas.

  17. Aaaaaah, enfin. Enfin quelqu’un qui exprime une opinion opposée aux Anonymous, les « sauveurs du web ». Personnellement, je rejoins le commentaire de Elena : les Anonymous, c’est sur 4chan, et en particulier sur /b. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, je vous conseille de ne pas aller voir et de me croire sur parole : s’il y a probablement un système de compte sur 4chan, la majorité des gens traînant sur ce site n’en créent pas et sont donc désignés sous le nom d’Anonymous (incroyable n’est-ce pas ?). Et là, le principe même d’être anonyme permet tout et n’importe quoi.
    Les Anonymous, même si certains ont de nobles motivations, m’apparaissent comme un gang d’ados prépubères qui veulent se sentir puissant et rebelles. Et même si certains ont de réelles compétences en informatique ou en piratage, une immense majorité se contente de dire « Olol, on est trop des rebelz ».
    Par contre, je ne suis pas totalement d’accord avec Al : ACTA a de vrais défauts qui n’arrangent pas grand monde. Cette loi a de telles zones d’ombres que faire une vidéo débile avec une musique propriétaire risque d’être interdit. Les articles de l’Odieux Connard, dans lesquels il utilise des images dont il n’a pas forcément les droits, pourraient être interdits. Les Anonymous posent de bonnes questions, mais ils n’ont pas forcément de bonnes réponses… (ça me rappelle quelqu’un, mais pas moyen de dire qui).

    Et pour Typhon : Newfags can’t triforce.

  18. Euh, contre Sony il y avait un déclencheur… Sony a retiré une fonction (ce qui était illégal), GeoHot a hacké pour remettre la fonction, et Sony l’a poursuivi en justice…

  19. « Pour la peine, et au nom de la liberté d’expression et au nom du refus de la censure, on va planter vos sites. Ca vous apprendra à ne pas être d’accord avec nous »
    Si on suit cette logique, risque-t on d’etre privé d’OC d’ici quelque temps ?

  20. Encore un article bien décevant, du genre de ceux qui confondent féministes extrémistes et vrais féministes, mais bon, un de plus ou un de moins, c’est pas un drame. Je ne viens quasiment que pour lire les critiques de films, qui elles, ont au moins l’avantage de ne pas être dégoulinantes de mauvaise foi.
    Défendre la liberté d’expression contre les autres lois en vigueur ? Non monsieur, non. Le mouvement Anonymous (les vrais, pas les wannabes) demande juste de VRAIES mesures, pas des espèces de merdes qui, sous prétexte de défense des petits enfants innocents et de terrorisme (il a bon dos, le terrorisme), tente de surveiller internet en permanence. Concrètement, ce que les gens intelligents du mouvement veulent, c’est une adaptation du marché du dvd/de la musique aux technologies actuelles, une licence globale, et arrêter d’être pris pour des cons avec des films à 2o€. Se faire fliquer en permanence ? Non, merci. C’est pas parce que des terroristes existent qu’on met des caméras chez les gens.
    Ensuite, je suis sincèrement désolée, mais concernant le site pédophile, même si les moyens mis en place (dénonciation publique donc) ont été assez moyens, l’action était nécessaire. Ils sont chous, les petits flics qui matent les chats skyrock pour trouver des pédophiles, des terroristes, mais les activités illégales du net se passent sur TOR. Personne ne va faire un skyblog « youhou moi c’est Kévin, 19 ans, terroriste, balance des coms’ ! », non.
    Bref, une analyse particulièrement légère, très décevante…

    • Je pense qu’il y a ici un gros malentendu. Les articles d’OC (hormis les critiques de films) traitent de sujets qui marquent l’actualité et dont il dénonce le ridicule. L’attaque n’est à mon sens pas dirigée directement contre l’idée qui se cache derrière (je ne vois pas du tout OC complètement misogyne), mais plutôt contre l’espèce de caricature qui est faite par les médias d’une part, et un tas de fans de l’autre.
      Y a féminisme et féminisme, et je pense que ceux/celles qui militent pour de la merde (Mme/Mlle, est-ce bien utile ?) desservent un peu les autres qui essaient d’obtenir une égalité de salaire par exemple (parce que ça, c’est quand même une revendication tout à fait fondée).
      De même, y a geek et geek, puisque maintenant des gens s’amusent à s’annoncer geek en société en leur balançant des gadgets apple sous le nez…
      Bref, le vrai problème pour le grand public, c’est qu’il n’y a qu’un seul nom, Anonymous, avec lequel n’importe qui fait n’importe quoi. OC critique la partie n’importe quoi.
      Je pense que les gens qui ont une idéologie sensée et qui cherchent faire valoir des idées comme la liberté d’expression, le droit à la vie privée, la défense de l’individu contre les gros groupes, etc. ne se verront pas arrêter par quelques articles qui leur bavent un peu dessus en passant.
      C’est pas pour ça qu’ils vont pas faire des actions complètement connes, mais à mon sens, les activités contre les ACTA & cie étaient tout à fait nécessaires.

      • « Y a féminisme et féminisme, et je pense que ceux/celles qui militent pour de la merde (Mme/Mlle, est-ce bien utile ?) desservent un peu les autres qui essaient d’obtenir une égalité de salaire par exemple (parce que ça, c’est quand même une revendication tout à fait fondée). »

        Malheureusement pour votre argument foireux : ce sont les mêmes.

        Mais c’est toujours marrant ceux qui se croient investis d’une mission sacrée visant à décider ce qui est une lutte légitime et fondée ou pas.

      • Chier, j’comprends jamais rien avec les commentaires…
        Je voulais juste répondre à Emy : d’où vient cette généralité : « ce sont les mêmes » ? ‘tain, j’enrage. Avec ce genre de propos, de telles affirmations, tu pourrais faire de moi une féministe mysogine !!! Va manifester devant les centres IVG qui ferment, les plannings familiaux qui n’ont presque plus de moyens avec ton pin’s sur fond rose ! Et on verra si on est toutes les mêmes, si on mène toutes et tous les mêmes combats ! Si tenter d’instaurer une hiérarchie dans les luttes vu la m… que c’est en ce moment c’est complètement con !

      • @Emy : Si ce sont les mêmes, je pense qu’elles se desservent elles-mêmes. C’est rendre grotesque une lutte parfaitement fondée.
        C’en est d’autant plus bête, quand on a raison sur le fond, et qu’on s’affiche trop extrémiste sur la forme, personne ne vous écoute plus.
        Je ne comprends pas cette histoire de mission sacrée. En tout cas, j’affirme que Mme/Mlle, c’est une question de convention sociale, les écarts de salaires & cie, c’est factuel. A mon avis, rager sur des combats Mme/Mlle, c’est juste perdre du temps et de l’énergie, quand il y a en même temps des questions qui influencent vraiment la vie des gens.

        Même si tout le monde se mettait du jour au lendemain au Mme exclusivement, rien n’indique que le monde serait moins misogyne. Au mieux, il sera juste un peu plus hypocrite. (Bref, voilà bien une réaction féminine (prendre au second degré, pitié !))

      • Certes, si l’on devait choisir entre l’égalité salariale ou la suppression du « Mlle », on choisirait l’égalité salariale. Sauf que… On ne nous demande pas de choisir ;-)
        Ce n’est pas l’un OU l’autre. Je pense que celles qui luttent sur la question du Mme/Mlle luttent aussi pour l’égalité salariale.

        Cette polémique a causé beaucoup de sarcasmes : pourquoi tant de bruit pour un mot, un petit mot insignifiant ? Mais les mots ne sont jamais, jamais insignifiants. Le langage n’est pas une chose anodine : il contribue à forger la pensée… et le monde. Il ne se contente pas de REFLÉTER une réalité (par exemple, autrefois, la différence de statut entre une femme mariée liée à son mari, et une femme non mariée « à prendre »), mais il PRODUIT aussi cette réalité, car on pense, on perçoit le monde à travers le filtre du langage. On conçoit les choses grâce aux mots dont nous disposons. Donc, oui, la distinction entre « Madame » et « Mademoiselle » fait perdurer dans l’esprit des gens la distinction entre « femme mariée » et « jeune fille à prendre ».
        Bon, évidemment, je ne dis pas qu’il faut surveiller les propos de tout le monde pour censurer ou sanctionner l’emploi du « Mademoiselle »… Mais il me semble que l’objectif du mouvement était simplement de faire disparaître ce mot des documents administratifs, ce qui a été fait, si je ne m’abuse. Hé bien, quoi ? Après tout, je ne vois pas en quoi ça intéresse la fac, ou le patron, ou la sécu, ou qui sais-je encore de savoir si on est mariées ou pas… On leur demande ça, aux hommes ? Même si cela paraît être un détail, c’est quand même étrange !

        Et sinon, la « hiérarchie des combats » n’est pas, à mon avis, un argument convainquant. Il faudrait donc mener un « combat » sur un point précis jusqu’à ce qu’il soit totalement et entièrement réglé (haha) pour en commencer un autre ? Serait-il impossible d’en mener plusieurs à la fois (d’autant plus que là, les luttes pour l’égalité salariale et pour le changement des mentalités, ça se recoupe quand même) ? En général, l’argument de la hiérarchie des combats, c’est une diversion. C’est comme dire : « Heuu, tu m’embêtes là, va voir ailleurs si j’y suis, je suis sûr(e) que tu as des choses plus importantes à faire ».

        Sur OC et la misogynie… Je ne sais pas trop quoi en penser, parce qu’il raille quand même de manière récurrente les féministes ou même les femmes tout court. Bien sûr, je sais qu’il y a beaucoup d’ironie et d’exagération là-dedans (je préfère le préciser, hein… Je crois disposer quand même de quelques neurones ;)). N’empêche, quand on fait de l’humour, il y a parfois un fond de sincérité, et le fait de choisir toujours les mêmes cibles, c’est peut-être révélateur. Si c’est le cas, OC, je trouve bien dommage que tu aies ce genre de préjugés, toi qui par ailleurs ne sembles pas stupide du tout et aimes dénoncer chez les autres certains raisonnements simplistes.

        Haha ! En fait, du coup, mon commentaire n’a rien à voir avec l’article. Mais je suis un peu sensible à ces histoires de misogynie, même si je fais un effort pour ne pas être trop parano. D’où ma réponse aux commentaires précédents. À ma décharge, je reconnais aussi les discriminations qui visent les hommes, ce qui prouve que je ne suis pas une de ces « vilaines » féministes qui de toute façon, c’est bien connu, veulent castrer tous les représentants de la gent masculine ;-)

    • Vous dites également que les spoilers de films « ont au moins l’avantage de ne pas être dégoulinantes de mauvaise foi ».

      Or, le travail de l’OC est basé même sur le droit d’employer la mauvaise foi et le cynisme.

  21. Honnêtement Anonymous j’étais à fond pour, jusqu’à ce qu’ils piratent le site du Vatican au nom des « crimes historiques de l’Eglise »… Là j’ai compris que c’était plus ou moins de la fumisterie. Pour certains du moins: ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier, mais comme l’Odieux le souligne, dans un mouvement aussi désorganisé on ne peut jamais savoir qui fait quoi et qui pense quoi quitte, à ce que certains subissent pour les conneries des autres; en fait leur principale force est leur principale faiblesse.

    Je sais pas au nom de quoi ces mecs se sont improvisés juges de l’Histoire, confortablement installés dans leur fauteuil devant leur écran au XXIème siècle, du haut de leur grand mur de prétention, mais bref…

    Après c’est vrai qu’ils offrent un contre-pouvoir appréciable au système, voire nécessaire. Même s’ils sont contestables et que leurs actions manquent parfois de finesse (comme celle des listes de pédophiles), ils font plus sur Internet que les pseudos-Indignés dans la réalité lorsqu’ils croient mettre l’anarchie en brandissant une dizaine de pancartes sur une grand-place. D’autant que sur Internet (un espace libre et ouvert en théorie) ça ne tient qu’à un fil: la fermeture de Mégaupload pour renforcer le flicage l’a prouvé, avec l’argument « bouh pirater pas bien », que le bon peuple gobe comme d’habitude… D’un coup, tous les beaux idéaux de partage ont été balayés.
    Ils ont aussi raison à propos de la dictature des majors et des labels qui doit prendre fin, d’autant qu’on vit à l’heure d’Internet, heure où les artistes pourraient être payés directement par le consommateur après avoir fait leur pub via ce même média. Même chose pour PIPA, ACTA… Tout le monde l’ouvre, mais personne n’agit, sauf eux.

    Ça aurait pu rester un délire 4chan, mais il n’en a rien été, donc faut faire avec.
    Bref les Anonymous, en attendant de trouver mieux, je prends.

    • Si tous le beau monde en colère ou luttant pour la « liberté » derrière son écran descendait dans la rue avec des pancartes (et sans le déguisement du pleutre), ça aurait une autre gueule que des twitts ou des attaques de sites…

      • Bientôt la révolution ! Mais pas demain, parce que demain, y’a le nouvel Ipad qui sort…

        Les gens sont tellement enguimauvés dans leur petit confort technologique et leur vie bien rangée qu’ils ont incapables de la moindre action. Et comme les rares qui s’en foutent ne trouvent personne pour les suivre…
        En 1789 y’a fallu attendre le seuil critique de la faim pour que le bon peuple se remue la couenne. En résumé, tant qu’on sera pas au 36ème dessous social et alimentaire, les actions numériques auront toujours plus d’impact que les petites pancartes de ceux qui se prétendent « Indignés » pour passer l’aprém.

  22. Hmmm… Navré de vous le dire, Mr Connard, mais cet article ne va pas vous attirer que des amis. Bon, ce n’est bien sur pas le but. Mais bon.

    Comme vous l’avez dit, n’importe quel pimpin peut acheter le masque de Fawkes pour se revendiquer Anonymous et protester avec ses camarades Simplet et Léguman contre l’augmentation du prix du Popcorn. C’est là un des problèmes majeur du mouvement. Cela dit, les vrais anonymous sont ceux qui défendent la liberté sur internet tout en faisant bien attention à ne pas porter préjudice à l’utilisateur lambda, ainsi il va mesurer ses actions pour n’attaquer que le problème. Il faut différencier les « vrais » Anonymous, qui respectent leurs idéaux de liberté sur internet des clampins qui font ça parce que « ouaich on est trop de belleres, ziva tavu ».

    • Distinguer le « vrai » et le « faux » anonymous (un peu comme le « vrai travail ») on ne sort du célèbre gag des inconnus sur le bon et le mauvais chasseur…

  23. « Ah, mais ouais : les pédophiles, comme ça touche les enfants, c’est le boulot des bons citoyens de s’en occuper, surtout pas des forces de l’ordre malheureux ! D’ailleurs, si on a inventé les procédures de police, c’est juste pour emmerder le bon peuple. »

    Les anonymes-en-mousse ne m’intéressent guère. Mais la phrase ci-dessus m’interpelle : depuis quand les forces de l’ordre et par extension, la justice, sont-elles appliquées à punir les pédophiles ? Non, je ne veux pas faire de généralités hein, mais ça c’est quoi http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/04/25/24098153.html http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/04/15/24018495.html http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/04/19/24052529.html http://fr.sott.net/articles/show/7761-Pedophilie-institutionnalisee-Zembla-Les-Dossiers-X http://fr.sott.net/articles/show/7796-Manipulations-Reseaux-pedophiles-et-Services-secrets http://fr.sott.net/articles/show/7797-Affaire-Dutroux-il-y-aurait-une-K7-du-meurtre-des-fillettes

    • Oh, la vieille théorie du complot.

      Laurent Louis sort de là! (les Belges fréquentant ce site me comprendront)

      • Oh, le vieux poncif se voulant decredibilisant.

        Comme ils sont adorables ces bien pensants…

  24. Bon, ce post va peut-etre paraitre redondant, vu que ça a déja été dit par tillgray, Anon, Ambre de Fontenay et d’autres… mais deux choses :

    -Être Hacktiviste, c’est pas pas faire des vidéos dans ce genre [url=http://www.youtube.com/watch?v=ah0F2C4i7xY]la[/url] … C’est plus un état d’esprit, comprenant entre autres le refus des violations de la vie privée. c’est la la la principale action des Anons avec la lutte contre la scientologie.

    -On peut dire que Anonymous est devenu un peu mainstream depuis quelques temps. Or ça a amené plein de gens ne comprenant pas tous les objectifs, et surtout a créé une belle cacophonie. Mais les causes défendues (refus du fichage, de la surveillance et surtout sensibilisation du grand public a ce qui se trame au niveau lois) restent justes même si a titre personel je n’approuve pas la plupart des méthodes…

  25. Flemme de lire tous les commentaires, mais à l’origine Anonymous c’est juste un groupe de mecs qui voulaient s’amuser en faisant les cons, comme des jeunes foufous. Ensuite y a eu les histoires de la scientologie, c’est là que le mouvement s’est « structuré » (sans structure réelle), et jusqu’à aujourd’hui.
    Sinon euh c’est un peu du troll de comparer un bloquage de sites Internet à des milices, mais bon. xD

  26. Ce qui est bien quand Mr. Connard écrit, c’est que ça suscite des tas de réactions. Un vrai bonheur.

    Je me souviens avoir entendu une collègue me dire qu’Anonymous, « c’est trop bien ». Intéressé, j’ai demandé à cette active membre de Greenpeace (je ne croyais pas que ça existait en vrai avant de la connaître) ce qu’elle en savait. « Oh ben tout, mon copain m’a expliqué ! Il est programmeur ! Ce sont des gens qui défendent nos libertés sur le net et qui sont anonymes, c’est vachement bien, ils font une manifestation ce week-end, y’a leur page facebook et tout ! » Encore plus intéressé, j’ai voulu savoir si, au moins, elle connaissait l’origine de ce « mouvement ». « Beeeen… internet ? »

    Anonymous, c’est tout le monde sur 4chan. Y compris ceux qui postent des images hentai/ furry/ pédophiles/ gores et de poneys.
    A une époque, lorsqu’un sujet arrivait à outrer beaucoup de monde (un chat dans une poubelle, un espagnol torturant un chiot…), ce « beaucoup de monde » arrivait à se mobiliser un minimum pour faire sa justice. Et ensuite ils reprenaient leurs threads de photos de Ben Laden mort.
    Aujourd’hui, tous ceux qui veulent défendre la veuve et l’opprimé se revendiquent d’Anonymous. Parce que voter et travailler pour ne pas être dans le groupe des pauvres, c’est tellement moins hype que de mettre un masque et se revendiquer hacker et Robin des Bois. C’est, comme le dit Mr. Connard, une mode.

    C’est tellement plus simple de dénoncer l’injuste sans être reconnu, en faisant partie de la masse. Un peu comme crier « Aux chiottes l’arbitre » depuis une tribune de 5000 personnes. Qui saura que c’est moi ?
    Personnellement j’appelle ça de la couardise.

    • Un des rares commentaires pertinents.
      Comme il est délectable de voir tant de lecteurs habituels se sentir outrés par les propos d’Odieux Connard : « c’est décevant », « c’est nul », « t’as rien compris », « je préfère tes spoils », « dis donc t’es de mauvaise foi ».

      Bizarrement, la mauvaise foi du maître de ces lieux tout le monde l’apprécie quant il s’agit de dézinguer des films de merde mais on s’en offusque quand il s’agit de faire voler en éclat la légitimité de ces nerds du dimanche.

      Et comme si les « vrais » Anonymous étaient plus légitimes que leurs clones pré-pubères.
      La belle affaire…

      C’est tout simplement la fausse bonne solution au problème du contrôle d’Internet.

    • De la couardise… Ou de la prudence. Quand on conteste le jugement de l’arbitre, au moins on n’est pas fichés dans une catégorie socialo-politique « d’anarcho-punk », « d’agitateur de gauche », et autres appellations prenant volontairement une forme « qui fait peur ». En tout cas pour ceux dont les revendications sont sérieusement engagées. Mieux vaut donc se dissimuler dans la masse que d’avoir son nom et son adresse inscrits dans un quelconque fichier de « criminel potentiel ».

      Quant au détournement du travail pour le déguisement, sachez que des adultes professionnellement intégrés se revendiquent d’Anonymous, l’un n’empêchant pas l’autre. L’émission de Zemmour et Naulleau (« haute qualité intellectuelle », m’enfin…) en avait d’ailleurs invité deux qui tenaient à garder l’anonymat face à la caméra (masque…) et qui expliquaient pourquoi ils en faisaient partie.

  27. Le net c une sorte de place publique et les manifestations s operent de maniere differente c tout. Pr moi anonymous a un interet pedagogique sur l apprehension d internet et son pouvoir. Apres on est d accord que la psychologie des foules s applique aussi sur la toile…

  28. M’enfin, comme dit tant et plus déjà, mais j’ai envie d’en rajouter, Anonymous, c’est pas une organisation, puis ce que tout le monde peut s’en revendiquer.

    C’est une idée, en somme. Une autre, tient.

    Nous sommes humain(ymous), bon, parfois con, mais nous sommes ce que nous faisons de nous même.

  29. A tout les râleurs, quel parti du mot « connard » n’avez vous pas compris, chacun son avis (et je suis d’ailleurs d’un toute autre position en ce qui concerne Anonymous, mais si j’avais voulu la donner, j’aurais fait un blog :/)
    comme il le dit lui même si tout ce que l’odieux connard écrivait était composé d’arguments pesé et réfléchi ce site s’appellerait “Le blog d’un type formidablement objectif“.

    Par contre je ne poste que très rarement de commentaire mais je les lit bien souvent tous et pour faire dans l’originalité plutôt que de lécher les bottes de notre cher odieux (qui le mérite pourtant) je rend hommage au toujours très intéressants commentaires de Typhon (c’est limite une étape obligé après avoir lu un article.)

    J’ai aucune excuse pour les surement nombreuses fautes d’orthographe démerdez vous avec ça ^^

  30. Nous recevons à l’instant un appel de Laurent Ruquier :
    « Ainsi va le buzz pour ces connards rapidement détestés de la toile : même l’âne honni mousse ».

  31. “Pour la peine, et au nom de la liberté d’expression et au nom du refus de la censure, on va planter vos sites. Ça vous apprendra à ne pas être d’accord avec nous”
    Ouais. Enfin, ça vise davantage à faire un coup d’éclat pour attirer l’attention sur telle ou telle pratique douteuse qu’à véritablement censurer. Ce sont des attaque ddos, pas la suppression d’une page web d’un serveur. Comme le dit Noob Man, c’est un peu troller que de comparer les Anons à une milice. Les attaques ddos contre des sites ciblés reviennent à taguer un mur à la peinture rouge.
    « On s’insurge contre ce qu’on peut, merde. » Exactement.

  32. Un trou de balle avec un masque de Guy Fawkes qui se déclare anonymous, c’est un peu comme un hipster avec un ipad qui se prend pour un geek : c’est navrant.

  33. Anonymous c’est le peuple, et le peuple c’est des tocards. Par contre, défacer des sites de multinationales qui font quelques saloperies (genre atteinte aux droits de l’Homme, vente de technologies à des systèmes totalitaires, etc, etc.), histoire d’afficher un peu la boîte / l’état, sans rien détruire ni porter atteinte aux gentils utilisateurs… Why not.

  34. owi, pikachuuuuuu!
    Mais pokemon ne contient pas cette scène qui, je le pense, illustre parfaitement ce qu’est anonymous.
    A savoir le moment où tout les pékins de la ville sortent avec un masque de guyfawkes pour glander en affolant les autorités pendant que le vrai rebelz fait des trucs de rebelz.
    De l’héroïsme à peu de frais : LOIC.

    Ceux qui revendiquent les origines historiques du masque sont par contre soit des québecquois anarchistes(ou simplement amateurs d’explosifs), soit des assassins d’obédience espagnole.

    Ceux qui se rappellent ce qu’est internet savent qu’anonymous est avant tout un meme.

    Sinon, je suis déçu par cet article qui ne rappelle pas l’épisode d’un anonOPS anglais qui a publié la liste des ips irc parcequ’on lui refusait les droits modérateur sur le canal modérateur.
    Le kevin a vu son identité et des photos moralement compromettantes révélées.
    Rappelons que les anonOPS sont censés constituer le noyau dur.

  35. Vous n’avez rien compris, absolument rien compris.

    C’est l’Odieux Connard lui-même qui est l’instigateur du complot des Anonymous. Retranché dans sa forteresse gardée par des hordes de lolcat, il attend son heure, pendant que les Illuminati et les Francs-Maçons préparent la 4ème guerre mondiale.

    Une fois celle-ci déclenchée, l’Odieux Connard libérera ses hordes de lolcats sur le monde, forçant les gens à suivre sa doctrine et à se faire aspirer le cerveau par les narines tandis que des disciples de Cthulhu remplaceront les cervelles par de la guimauve estampillée Xenu.

    Alors, dans la bataille finale, Nicolas Cage apparaîtra sur sa moto et mettra le feu à la planète.

  36. Anonymous… Ils seraient capables de faire un putch et de s’éloigner après, en accusant le premier venu et en militant pour le rétablissement de la peine de mort pour les auteurs de putchs.

    Sur internet, il y a d’autres moyens que le piratage de sites. On peut aider plus simplement, plus efficacement, ne serait-ce qu’en tant qu’écrivain public.

    Anonymous est un collectif populiste et extrêmement con. Mais surtout, il fait beaucoup de mal aux gens qui eux s’efforcent d’être utiles aux autres sur internet (recherche et computation d’information, rédaction de documents gratuitement, traçage de mails, sécurisation de sites webs, démarches administratives…), car ils leur volent la vedette et parfois même bloquent leur activité.

  37. Cher Odieux, vous me semblez fatigué aujourd’hui car cet article fait un tel amalgame qu’on dirait un reportage de tf1. [Il me semble avoir remarqué que la validité de vos propos est proportionnel à la longueur de vos article est celui-la me semble être l’un des plus court]
    Il est de bon ton, comme il est répété dans certains commentaires, de différencier l’origine de l’effet de mode qu’il est devenu.

    L’anonymous à iPhone est un être si ridicule, fashion victim comme on en trouve plein. Jetons lui des cailloux, il est facilement repérable en plus avec son masque blanc. Il décrédibilise tout un système de pensé.

    Vos remarques envers ACTA vous placent en porte à faux, c’est la un point essentiel. Il faut, a un moment, que quelqu’un dénoncent ces faits pour qu’ils entrent dans le débat politique. Il y a des luttes plus essentielles que le net il est vrai, il y a tellement de lutte à faire dans tout les domaines de nos jours, mais il ne faut rien lâcher nul part pour autant.

    J’aimerai étudier juste un exemple: megaUpload. Tout le monde sera d’accord pour dire que c’était la plaque tournante du téléchargement illégale.

    Voyons son origine: ce genre de système, il en existe plein, c’est du stockage en ligne, c’est très pratique (la mode est au cloud en plus, on va pas critiquer un système qui déporte le stockage de fichier). Sa dérive a débuté suite à Hadopi que je ne remercierai jamais assez. S’il n’avait pas été la, on en serait encore à sur trainer sur emule alors qu’après, on avait son film directement, en extra qualité, en 2min chrono et on se retrouvait pas avec un pron en voulant télécharger blanche neige pour ses gosses. Preuve s’il en est que les lois informatiques sont faites par des gens qui n’y connaissent rien.

    Sa fermeture: qui n’a inquiété aucun pirate, laissez décanter, une nouvelle solution arrivera sous peu. Les site de référencement reviennent d’ailleurs, des solutions de stockage en ligne existent toujours à la pelle, c’est légal le stockage en ligne rappelons le. Bref, rien ne change, juste un creux de qq semaines.
    Comme vous avez aimé le faire dans votre post, comparons cette fermeture sur le net avec un équivalent dans le réel.
    J’ai un voiture, l’usage normal veux que je m’en serve pour me déplacer en respectant le code de la route. Avec je peux faire de la contrebande de cigarette depuis l’étranger, écraser des gens et partir en délit de fuite. Solution évidente: fermons les concessions peugeot de ma région. Non seulement ça ne sert à rien car d’autre marques vendent encore des voitures. Moi, je peux toujours écraser des gens. Les commerciaux peugeot sont au chômage. L’entrepreneur d’à coté qui avait commandé un Partner tout neuf payé d’avance sera dans la merde et ne sera pas remboursé de son achat. Mais moi je suis tranquille.
    On dit que le boss de megaUpload était de connivence… j’en sais rien moi. Mais quand le patron d’un banque détourne de l’argent, abuse des aides de l’état… (j’invente, je sais bien que ces gens la son des gentils qui ne ferait jamais ça). Ben le mec est arrêté (j’invente aussi la, on va prendre un gentil trader qui fait ce qu’on lui demande pour prendre dans la gueule a sa place), mais je ne crois pas qu’on ferme la banque.

    Dernier point, j’aime les dvd, le choix de la langue au visionnage, les bonus etc. mais j’ai la flemme de devoir les commander ou de me déplacer. Y a la vod, mais j’aime voir et revoir les films qui me plaisent. J’essaie de temps en temps le téléchargement légal pour voir et la pas de choix, pas de bonus, choix de la langue à l’achat, c’est 2 fois plus cher qu’un dvd (alors qu’il n’y a même pas de support à payer), je suis obligé d’installer un player maison ou au mieux d’utiliser windows média player en étant connecté au net (quid de la panne de télécom). Je fais quoi pour rester dans le légal si j’ai linux sur ma machine (voir même mac?)?.

    Je ne veux pas revenir à l’age de pierre parce que les major n’ont pas la volonté d’évoluer avec le monde.

    La liberté du net est un débat trop facilement et trop souvent trollé par la classe politique et les lobbies pour se passer de gens comme les anonymous (même les anonymous à iPhone, mais les gens sont con, pour preuve les résultats du premier tour).

  38. tu vas avoir des gros problèmes, dans les prochaines heures le site pourrait passer de « odieux connard » « vieux con »

  39. On reste un sujet bankable, on génère toujours autant de visites, quel que soit le support ou l’opinion de l’auteur, c’est cool :)

  40. Je crois que beaucoup de monde ce méprend sur le sujet et qu’il y a beaucoup d’amalgames et de confusion. A votre place Odieux je n’aurais pas tenter le diable de de vous jeter à corps perdu dans un article sur ce sujet si vaste et flou. Ça me désole un peu de lire cet article (même si je suis parfois d’accord sur certains de vos points de vues). Il est vrai que certains on clairement abusé de ce « mouvement » (je le met bien entre guillemets hein ? pour pas provoquer de nouveau débat là dessus) pour commettre de crapuleux bénéfices… Mais n’est-ce pas ce que font aussi ces gens qui profitent des lois et du gouvernement pour s’en mettre pleins les poches sur le dos des autres ? (comme des artistes par exemple ?)
    Oui parce qu’il y en a des gens qui profitent du système pour nous soutirer de l’argent et ce juste devant notre nez. D’ailleurs ils ont pleins de petites lois pour dire : « C’est parfaitement légale. »
    Encore une fois je ne veux pas faire d’amalgame ou me tromper dans un sujet qui est plus vaste que ce que je pourrais prétendre connaitre, mais bordel quand on voit les distributeurs (commerçants, grandes surfaces et j’en passe) se mettre plus de 50% du prix d’un produit dans la poche… Mais comment voulez-vous acceptez ça ? Comment peut-on dire qu’après : « les lois c’est bien, faut toujours respecter la loi, les pirates c’est que des méchants. » Je cris au viole ! Arrêtez d’être des moutons et réveillez-vous un peu. Je vous demande pas d’aller hacker un site ou de manifester dans la rue mais merde faut pas abuser non plus… N’acceptez pas tout ce que les puissants du monde vous propose. Si la loi vous obligez à vous torcher le cul avec un cactus vous le feriez vous ? (Bon j’avoue là l’exemple est un peu pourave…)
    S’il y a des gens qui lutte contre ACTA etc… c’est pour une bonne raison. C’est pas seulement personnel (bien qu’il est vrai que certains gros connard ne pense surement qu’à leur gueule) c’est pour empêcher les autorités de contrôler toute votre vie. Franchement vous aimeriez qu’on fouille dans vos conversations intimes avec une amie (voir plus si affinité) sans aucune raison valable ?
    Alors oui Anonymous a déconné pour les pédophiles, mais le FBI c’est franchement pas mieux… Au lieu de s’occuper des téléchargements illégaux ils feraient mieux de s’occuper des pédophiles et autres monstres qui se baladent en toute impunité sur internet. Y a quand même plus grave que ça. Je dis pas qu’il faut laisser tomber la lutte contre le piratage mais au moins le faire intelligemment. Et ACTA au passage c’est pas une loi contre le piratage. Les lois contre le piratage existent déjà. J’vous conseille de vous renseigner sur ce que ça prévoit de faire en suite on reparlera des mecs qui chouigne parce qu’ils ont plus megaupload pour télécharger Games of Throne.
    D’ailleurs pour ma part j’avoue avoir une ou deux fois téléchargé un film pour le regarder… Et l’avoir acheté par la suite parce qu’il m’avait plu. Alors oui il y en a qui en profite pour pas avoir à payer le film ou une entrée de cinéma (perso je préfère le bon écran de ces salles à 10€ la séance pour avoir une bonne qualité de son et d’image plutot que de télécharger un film rippé sur un DVD ou même filmé dans une salle ce qui est à mon gout profondément dégueulasse) mais y aussi des gens comme moi qui grace à ça ont eut envie de payer pour voir le film et l’acheter en DVD.
    Alors oui je suis pour la lutte du piratage mais faut pas confondre piratage et partage.
    Je suis donc très mitigé sur votre point de vu cher Odieux (je trouve simplement aberrant de faire autant d’amalgame et de mauvaise foi mais bon ce ne serait plus vous sinon) et je n’ai peut-être pas bien saisi toutes les nuances de vos propos mais je suis heureux qu’il y ait une différence de point de vue car rien ne vaut la diversité. Alimenter un débat par l’opposition de plusieurs idéaux c’est le faire exister. Aussi les curieux s’informeront bien du sujet à débattre.

    C’est tout de même toujours un plaisir de vous lire Odieux Connard. Continuez à nous offrir ces divertissants articles dont vous connaissez la recette.

  41. Tous ces commentaires pro-Anonymous montrent à quel point l’idéologie fasciste a de beaux jours devant elles.
    Les milices fascistes sont de retour, comme a dit l’Odieux Connard…

    • Peu de commentaires sont pro-anonymous.
      On ne peut être contre ACTA sans se rapprocher des valeurs des Anonymous car on ne peut être contre ACTA si personne ne nous en parle.
      Pour annoncer un problème sur le chemin, vous pouvez vous balader dans une foule compact avec une pancarte sur le torse. Ou poser une barrière au milieu de la route et quand les gens s’arrête pour voir ce qui se passe, profiter de leur attention pour leur dire que plus loin il y a une falaise.

    • non mais qu-ce qu’il faut pas lire… ideologie fasciste. Non mais franchement. Donc la lutte contre une autorite est du fascisme? A la limite je comprend qu’on prenne ca pour des delinquants pseudo revolutionnaires.

      Mais bon puisque le cliche bien lourd est a l’honneur : je suis etonne de voir le nombre de gens qui sont partie integrante de cette pensee unique dont ont si peur les theoriciens du complot.

      C’est incroyable d’etre a ce point depourvu de raisonnement.

      Si on te suit, la France repose sur le fascisme en fait, puisqu’elle s’est batie a partir de la revolution qui selon le pouvoir de l’epoque pouvait bien etre consideree comme une milice violente arpentant les rues (ce qui n’est pas tout a fait faux, mais c’est un autre debat)

      En 68 aussi, je suppose que les mqnifestations violentes etaient l’expression d’une ideologie fasciste…

  42. Le mouvement « Anonymous » provient de l’imageboard 4chan.org. C’est simple, tout le monde peut poster de façon anonyme et le pseudo de base de chacun est « Anonymous », faut pas chercher plus loin. À la base ce sont juste des otakus qui aiment les chats et soucieux de pouvoir mater leur pornos et série en téléchargement libre. Je trouve dommage que cela soit devenu une mode, tout comme les meme. M’enfin, tant pis.

  43. Première fois que je commente un article, alors soyez indulgent s’il-vous-plaît. :o)

    Tout d’abords, je fais confiance à notre Odieux Connard qu’il se soit suffisamment informé sur le sujet qu’il traite pour, du moins, argumenter son point de vue efficacement et intelligemment. Il nous l’a toujours démontré dans le passé.

    Cependant, ce que plusieurs (surtout les détracteurs de l’article) semble oublié c’est que ce blog est purement subjectif. Il exprime SON opinion du moment sur un sujet. Alors les commentaires du genre; » Tu deviens mauvais. Je te respectais mais plus maintenant. Bouh!! Méchant Odieux Connard!! » démontre une chose. Vous ne valez pas mieux que les quelques clampins qui viennent déféquer dans les commentaires après qu’Odieux Connard ait explosé Twilight parce que c’est trop leur film préféré. Bref, les articles sont bons juste quand le maître des lieu pense comme vous. Bizarrement, moi qui ai une opinion semblable à celle d’Odieux Connard sur Anonymous trouve que l’article se vaut autant que tout les autres qu’il a produit. Bref, amusons-nous avec le second degré et l’humour noir et gras, oui oui oui, mais pas quand ça nous choque, non non non.

    Ensuite, Odieux Connard dans son billet n’a pas attaqué le fond, les causes qui peuvent être revendiqué par le mouvement. Je suis même prêt à parier que la liberté d’expression, les principes démocratiques et les droits humains sont des choses qui lui tienne à cœur et qu’il s’implique dans ceux-ci d’une façon ou d’une autre. C’est d’ailleurs pour ces raisons que l’auteur (ainsi que moi-même et d’autres j’en suis sûr) trouve ce mouvement profondément répréhensible dans SA FORME (certaine idée méritent d’être entendus et débattus sur la place publique). Car les méthodes d’agissement du mouvement d’Anonymous bafouent en fait tout les grands principes démocratiques. Dénoncer la liberté d’expression en brimant celle de ceux qui s’opposent, voilà une charmante idée. Et non, ne sortez pas la « fine » distinction entre « les vrais Anonymous » et les faux. Franchement…… comment peut-on même tenter une telle distinction quand le groupe lui-même ne se définit pas, ouvrant leurs portes à tous. Dans un groupe qui ne se définie pas lui-même, seul le fait de se déclarer en tant que membre de celui-ci fait de vous un membre à part entière, point final. Sinon, on fait comme tout groupe cohérent et on se définie clairement. Même Al-Quaïda, qui n’est pas toute-à-fait l’exemple le plus probant de la démocratie l’a compris.

    Autre point qui démontre que ce groupe est une caricature de la démocratie, c’est justement leur côté anonyme. Soyons sérieux deux minutes, lorsqu’on se dit amoureux des droits et libertés et fervent adorateur de la franche démocratie, le minimum est de se tenir sur la place publique, à visage découvert et assumer ses convictions. On se voile la face par sécurité? Si vos convictions ne dépassent pas votre crainte pour votre sécurité, c’est que vous devriez peut-être reconsidérer votre foi en la cause et vous demandez, ne serait-ce un instant, si votre lutte ne cacherai pas des intentions purement intéressées et que dans le fond, vous le savez que vous êtes un vilain canaillou. Corrigez moi si je me trompe, mais aucun mouvement de révolution démocratique qui ont été couronné de succès par le passé avait comme figure une ou plusieurs personnes masquées. C’est un non-sens tellement flagrant….. Si l’hypocrisie pouvait tuer, ce serait un génocide d’hipster en manque de sensation forte gratuite.

    Certain m’accuseront peut-être de désir d’acoquinement charnel avec notre Odieux Connard, mais sa comparaison avec les milices du sud des États-Unies est très appropriée. Parce qu’au fond, qu’est-ce qu’une milice? C’est un soulèvement populaire et populiste, guidée par un raisonnement des plus manichéen qui décide de faire valoir son point de vue et son idée de la bonne justice par des actions qui briment plus ou moins les droits d’autrui d’une façon bien souvent arbitraire. Bah, bien tiens, c’est exactement la même chose pour les méthodes d’Anonymous. La seule et unique différence réside dans les moyens. Pour des péquenauds qui lutte pour une cause qui se passe dans les rues, bien on agit avec des battes de baseball, des Colts et des bâton de golf. Pour une lutte menée par des gens plus ou moins doués en informatique dans un espace virtuel, bien on pirate des sites et on fouille dans la légitime vie privée des gens sans leur consentement. Blanc bonnet, bonnet blanc. Dans les deux cas; Vive la liberté d’expression! Vive les droits et libertés! Vive le droit à la vie privée!!

    Bref, le fond du message de certain Anonymous, oui, pourquoi pas? La forme? Carrément pas!

    • « Corrigez moi si je me trompe, mais aucun mouvement de révolution démocratique qui ont été couronné de succès par le passé avait comme figure une ou plusieurs personnes masquées. » Et le sous commandant Marcos ?

      • Parce qu’un seul exemple ne suffit pas a demontrer que l’assertion est fausse?

      • Nin, kl ; sinon il n’existerait aucune règle, vu que les exceptions sont légion et il me semble bien que toute règle en possède au moins une.

      • Des exemples, il en existe beaucoup, de nos jours pouvoir lutter à visage découvert est souvent synonyme d’un arrêt de mort, après savoir si les dit mouvements sont « démocratique » la on rentre dans un autre débat, où je n’ai clairement pas les connaissances et la rhétorique pour affirmer quoi que se soit.

        Mais je conteste cette affirmation : « mais aucun mouvement de révolution démocratique qui ont été couronné de succès par le passé avait comme figure une ou plusieurs personnes masquées. » il existe des combats un peu partout dans le monde, où des gens combatte soi disant pour la liberté/démocratie/ect, sous couvert d’anonymat et sans « leader » charismatique »

        Ps : désoler d’avance pour les fautes j’ai la gueule de bois.

      • Ouah, Emy, le premier exemple de grammar nazi qui applique les règles de grammaire à ce qui n’est pas de la grammaire.

      • C’est bien beau cette reference (un brin inutile) a l’exception qui confirme la regle, mais definir qu’une regle est car l’exception existe, c’est completement stupide. En suivant ce raisonnement, on pourrait presque affirmer que l’assertion « tout le monde meurt » est fausse car on ne trouve pas d’exception pour confirmer la regle…

    • Et juste pour repondre au debut de ton commentaire… Oui, je ne suis pas d’accord avec cet article, mais neanmoins j’ai aime le lire et, non, je ne cesserai pas de le lire parce que je trouve toujours ca aussi interessant. Mais que dire d’une personne qui ne poste jamais sauf pour reagir a des commentaire qui la derange? on est dans la meme demarche que les fan de Twilight qui vienne defendre leur bouse preferee… sans vouloir comparer ce site a twlight, je met juste en avant la contradiction dans les commentaire de certains.

  44. cet article (et 83% des commentaires) sont la preuve, s’il en fallait encore, que s’il suffit de gentiment rester passif devant l’odieux visuel simpliste pour pouvoir le critiquer assez justement, il en va tout autrement des choses politiques qui nécessitent beaucoup plus de réflexion et de recherche.

    parler d’anonymous sans jamais employer le mot libertaire, chercher de la démocratie dans ce mouvement par essence anarchiste, et parler de V comme Vendetta comme d’un film (coucou ignares : c’était une Bd, l’adaptation cinématographique qu’on vous en a faite ne correspond en rien à l’original, à part ça tout va bien)…

    vous arrivez à me faire sourire mais c’est à vos dépends.
    ^^

  45. Bonjour

    La mise en relief des hiatus les plus évident du mouvement sont là. Manque deux ou trois truc qui me semblent pourtant importants dans l’analyse du mouvement.

    – son symbole
    – sa devise
    – son manque de référence politique
    – son inconstance et manque de proportionnalité des peines
    – et d’autres points, mais cela prendrait la place d’un autre papier

    Sur le symbole, il aurait été judicieux de noter que la référence Fawkes, un intégriste religieux qui a eu recours à la violence pour combattre une autre intolérance religieuse est assez révélateur. Lapsus ou acte manqué ? ou plus simplement inculture historique (je penche pour la seconde hypothèse, voir le troisième point)

    Sa devise, qui est une incitation à la haine. Le mot est fort ? Pas plus que le « nous n’oublions pas, nous ne pardonnons pas »… qui s’achève par une menace non voilée « attendez-vous à croiser notre chemin » (expect us ne peut être traduit que par une telle périphrase). Il faut avoir du courage pour comprendre le sens des mots « pardon » et « rédemption ».

    Le manque de référence politique -au sens platonicien du terme- qui aurait pu faire comprendre dès le début qu’un mouvement qui se réclame du peuple et nie toute soumission au moindre chef ou au moindre maitre, c’est précisément ce qui a entravé le développement de la pensée anarchiste. Inutilité d’un mode de fonctionnement qui est voué à l’échec par débordement interne, par absence de « ligne du parti ». Il y aura toujours des « ultras », des Casério qui feront passer le mouvement pour un vecteur de pure violence, quelle que soit la sincérité de ses revendications

    Manque de proportionnalité des « peines » : condamner et attaquer avec la même violence/force/action tantôt des ministres espagnols en train de voter leur hadopi et un dictateur africain sanguinaire, puis quelques jours plus tard un journal qui a écrit des choses déplaisantes envers les anonymous, tout çà n’est pas très crédible. Anonymous, mon semblable, mon beau-frère (oui, c’est très beauf d’avancer masquer), si tu as le courage de tes opinions, continue ta lutte armée contre la montée des puissances théocratiques dans les pays arabes que tu affirmes avoir libéré.

    Enfin, c’que j’en dit et rien…

  46. trop de comm pour tout lire…
    trop de « écoutez moi, je suis fin, intelligent et j’ai une analyse supra pointu parceque MOI j’ai une profondeur historique blablabla »…

    pkoi n’y a t il aucune référence aux soulèvement arabes, où anonymous, justement, ont assuré un soutien logistique en terme de connexions internets pour les dissidents… ? pkoi ?..
    alors oui, c’est trivial pour nous, occidentaux bien au chaud, mais dans le contexte de blackouts nationnaux sur les télécommunication qui regnaient, c’était couillu de le faire… et …. ils l’ont fait.

    après,.. des contradictions … tout le monde s’en trimballe mes chers connards ;)

    un large fossé sépare celui qui acte de celui qui commente…

    ps : le pire c’est que je ne suis même pas un pro-anon, mais simplement, ca me fait sourire de voir tous les positionnement hipsters à la con que ca génère. et de vous voir vous féliciter de vos points de vue, ca n’a pas de prix.. pr tt le reste il y a blablabla…

  47. Peu importe ce que l’on en pense, n’empêche que le bougre de Connard à réussit à créer débat et polémique.
    Voulue, pas voulue? On ne le saura jamais, ça reste du calibre d’un Odieux Connard. ;)

    • Bah on peut prendre n importe quel sujet polemique (religion,politique etc) celle ci se fera d elle mm…Apres raconter de la daube desinformatrice est ce bien constructif??…Et d apres la majorite de ce que j ai pu lire la polemique ici semble plutot s orienter sur les capacites et les connaissances de l auteur sur le sujet et son traitement…Ouah…Aduler l idiotie c est bien reflechir par soi mm c est mieux…

  48. Et bien je decouvre ici ce… »truc » par ce pamphlet et j avoue que je le zapperais aussi sec cette reponse postée…Je n’est pas plus que ca d affinité avec anonytruc mais ce que viens de lire n’est autrement qu une elucubration d’un beauf ayant un semblant de verve litteraire…Comme quoi le bien parlé et le bien penser ne sont pas forcement synonymous…
    Autant je peut etre d accord sur les actions faites a l encontre des pedophiles(le plus judicieux a mon sens aurait ete de transmettre les infos aux autorites) car je ne suis pas partisant de la justice populaire…Mais quand un ou plusieurs gouvernements editent des lois liberticides permettant a n importe quelle autorite d avoir acces aux donnees personelles d un utilisateur sous un pretexte de flicage ou la defense d interet commerciaux je pense qd mm que l action a du bon.Elle permet notamment d appuyer l action d associations qui negocient avec les legislateurs pour amender ou meme abroger un projet de loi.Car l odieux connard serait bien degouté de savoir qu on a eu acces a ses donnees personelles comme ca sans prevenir rien…Donc non il ne sagit pas uniquement que de telechargement illegal mais bien de garder sa liberté tout simplement…Malgré je doit l admettre certaines derives…Mais apres tout faut admettre que le monde change et que les moyens de contestations doivent changer egalement.Le mandat Sarkosien nous a bien prouvé que defiler dans la rue n est plus efficace et qu il faut trouver autre chose pour forcer les autorites a nous entendre et preserver notre liberté car l informatique est un formidable outil de flicage.
    En conclusion je dirais que l auteur de ce truc devrait savoir de quoi il parle avant de l ouvrir…Et ca malheureusement ce n’est tjs pas un crime…

    • Comme pas mal d’autres posteurs, vous faites l’erreur de confondre le fond et la forme dans cette article. Que les Anonymous soient ou non un mouvement légitime est absolument sans importance, et ce que peut bien en penser véritablement l’Odieux, également. Pour ma part, j’estime ne pas avoir assez d’informations pour pour me faire un avis.

      Toujours est-il que l’Odieux tape. Il tape sur des films, sur des sites, sur des phénomènes médiatiques… peu importe. Il tape qui plus est avec une mauvaise fois claire et avouée, le but n’étant pas de nous apprendre la vie mais de nous faire rire et, éventuellement, de nous faire réfléchir au problème évoqué, ce que pas mal de personnes ont d’ailleurs fait dans les commentaires.

      Vous aviez donc tout à fait raison d’affirmer que le « bien parler » supplante dans cet article le « bien penser »… il est fait pour ça! Ce n’est qu’un pur exercice de style dont la fluidité et l’humour peuvent-être appréciés quelque soit l’opinion du lecteur.

      L’argumentation du Connard est assurément pleine de défauts et de failles (ce qui ne prouve néanmoins pas forcément que les Anonymous aient raison) mais tant que vous appréciez la qualité littéraire de ce texte, vous ne pouvez le critiquer. De même qu’il serait absurde de critiquer un roman fantastique pour ses éventuelles incohérences…

      Aussi, l’Odieux est il un beauf? Je l’ignore. Mais il est en tout cas impossible d’en juger en ne lisant que ce qu’il laisse à lire sur ce blog. Une sombre histoire de « ne pas juger un livre à sa couverture » ou un truc du genre…

      En y repensant, je pourrais copier/coller cette réponse sous tout un tas d’autre commentaires, y compris ceux jugeant que l’auteur est un génie pour avoir aussi bien décelé toutes les failles d’Anonymous, ce n’est PAS ce qu’il a fait. Il a juste été odieux et c’est pour ça qu’on le lit.

      • Je dois avouer que mon premier commentaire à été écrit sur le coup de l’émotion. En lisant ton commentaire ci-haut, je dois dire qu’il me recadre bien sur la façon d’aborder l’article et je crois que d’autre aussi devrait en prendre de la graine.

        Bref, merci pour cette prise de recul. Après tout, depuis quand doit-on être sérieux sur un blog humoristique? ;)

    • Et moi je dis que ce commentaire était très certainement bourré de qualités mais que j’ai lâché l’affaire à la deuxième ligne car entre l’orthographe et l’absence des accents, ça m’a brûlé la cornée.

      C’est fou ce que ce « mouvement » peut générer comme polémique quand même, et c’est fou comment les gens s’enflamment pour essayer de faire changer d’avis un gars dont la vocation est de tomber dans le cynisme à outrance pour caricaturer justement ce genre de polémique. La mauvaise foi, c’est son credo. Et à propos Vendetta, pourquoi ne pas aller plutôt hacker le site du Figaro, qui eux, semblent accorder de la crédibilité à un type comme Mickael V.? Ah pardon, oui, la liberté d’expression…

  49. La différence entre les Anonymous et les milices US ne me semble pas si énorme: les uns risquent leurs peaux pour faire le boulot que la police ne peut/ne veut pas faire, pour rendre leur environnement meilleur (là encore il y a une idée de la liberté que les Européens ont du mal à comprendre) avec certes des dérives; les autres, ne prenant aucun risque, ou en prenant involontairement lorsque c’est le cas, s’infiltrent dans la vie privée d’autres personnes au nom de motifs apparemment nobles mais toujours très consensuels.
    La notion de défense de la liberté me semble assez floue dans leurs agissements. Un peu le « faites ce que je dis mais pas ce que je fais » en somme…

    • Ce n’est pas le rôle d’une personne ordinaire de prendre une arme avec pour ferme intention de zigouiller quiconque menacerait sa famille/ses amis/je ne sais quoi. Outre que le fait de laisser un tel pouvoir entre les mains de personnes non-formées et agissant sous le coup de leurs émotions comporte de nombreux risques de dérives souvent pire que les risques encourues sans, cette pratique pose également un problème éthique bien plus profond.

      En effet, le simple fait de tenir une arme implique l’idée de tuer son prochain, ce qui, rien qu’en soit est une souillure abominable pour un individu. C’est pourquoi, dans les états civilisés, une catégorie de la population, spécialement formée est la seule autorisée à se servir d’armes et à user de violence sur autrui. Cette violence n’est rendue supportable que par le fait que ces « forces de l’ordre » n’agissent pas en tant qu’individus mais en tant que représentants de la justice (tout cela dans l’idéal bien sûr, il y a de nombreuses dérives, nous en avons encore eu une récemment…) ils ne sont donc pas directement affectés par la violence qu’ils infligent.

      Si vous ne comprenez pas bien la différence que ça fait, essayez de vous représenter deux scénarios :
      1) Un policier en uniforme vous aborde dans la rue, vous fait savoir que vous êtes en état d’arrestation car étant soupçonné d’un quelconque délit et vous demande de vous laisser passer des menottes et de l’accompagner au commissariat.
      2) Un inconnu que vous croisez dans la rue se jette sur vous et tente de vous menotter de force.

      Dans le premier cas vous allez sans doute protester, clamer votre innocence, mais vous finirez par suivre l’agent. D’abord parce qu’il représente l’autorité avec son uniforme et son badge et que vous ne pouvez lui désobéir. Ensuite, parce que le fait que tout se passe de façon codifiée et que l’on vous prévienne de ce qui vous attend vous rassure en vous faisant vous dire que le droit sera respecté et que vous serez rapidement relâché. Dans le deuxième cas en revanche, la personne qui vous approche n’a absolument aucune figure d’autorité, il n’y a aucune procédure et l’approche est excessivement rude. Nul doute que vous vous débattrez de t1outes vos forces pour échapper à ce fou.

      Ça c’était la différence du point de vu de celui qui subit ces milices, pour les membres eux même la différence est de l’ordre de 1) Vous accomplissez votre travail quotidien au sein d’une fabrique de bocaux de cornichons à 2) Vous écrasez le visage de votre voisin par terre jusqu’à ce qu’il s’effondre inconscient. Une différence notable, non? Dans un cas le policier fait le travail pour lequel il est entrainé et payé, suivant les méthodes les plus efficaces, dans le deuxième le milicien utilise sa force pour faire régner « l’ordre » par la crainte et éventuellement la violence. S’en prenant à des gens qui ne diffèrent a priori en rien de lui dans un environnement qui ne s’y prête absolument pas.

      Dans un tel état le milicien soit finit par s’effondrer sous cette pression, soit intègre cet violence qu’il considère alors comme normal et devient un Rambo… un dangereux psychopathe. Donc, non, les milices, quel qu’elles soient, où qu’elle soient sont indéfendables. Ce n’est pas à un citoyen d’en brandir une arme pour menacer un autre. C’est le rôle du Léviathan, l’état qui, seul, peut utiliser la terreur et la violence pour assurer la cohésion sociale.

      • J’avoue que la fin de ton commentaire me choque un peu « le role du Leviathan, l’etat qui, seul, peut utiliser la terreur et la violence pour assurer la cohesion sociale. » Mais la cohesion sociale de qui s’il faut en arriver la pour l’assurer? C’est justement lorsqu’un etat peut en arriver que le peuple a le devoir se dresser face a lui, que ce soit sous la forme de milice ou je ne sais quoi. Supposer que l’etat seul a le pouvoir de diriger le pays est une idee que je trouve intolerable et eloignee de toute notion de democratie. Enfin pour en revenir a ce que tes propos, si l’etat a besoin de faire usage de la la terreur et de la violence pour assurer la cohesion sociale c’est qu’il devrait simplement renoncer a sa position…
        Mais ce n’est que mon avis.

      • En fait, une des bases des sciences politiques repose justement sur le fait que l’Etat est seul à pouvoir user de violence dans la société. Référence originale de Weber en allemand :
        « Politik als Beruf », Weber, 1992, pp. 158-159 : « Staat ist diejenige menschliche Gemeinschaft, welche innerhalb eines bestimmten Gebiets […] das Monopol légitimer Gewaltsamkeit fur sich (mit Erfolg) anspricht. Denn das der Gegenwart Spezifische ist: dass man alien anderen Verbânden oder Einzelpersonen das Recht zur physischen Gewaltsamkeit nur so weit zuschreibt, als der Staat von ihrer Seite zulâsst: es gilt als alleinige Quelle des « Rechts » auf Gewaltsamkeit. »

        Cette vision est tout de même acceptée pas un tas de gens, et elle n’est pas aussi méchante qu’on voudrait le croire au premier abord. Si quelqu’un d’autre que l’Etat use de violence dans la société, il devient plus difficile de garantir les droits de chacun. La violence exercée par l’Etat est sous le contrôle de l’Etat, donc bien moins sujette aux dérives (bien qu’elle n’en soit pas exempte) que des milices de gens non formés et sans morale.

    • Purée mais les gens arrettez d amalgamer ce qui n a rien a voir.Comment peut on comparer des mecs qui ont des flingues qui tuent des gens s entrainant a la guerre etc et du hack informatique.Hey le cerveau ca sert pas qu a assurer les fonctions vitales!!!!

      • Justement, quand on utilise son cerveau pour autre chose que les fonctions vitales, on se rend bien compte que dans le fond les 2 sont pareils.

        Bien entendue, les milices se manifestent au travers d’actes de violence physique, tandis que le mouvement traité ici au travers d’actes de perturbations (illégal, hein, on s’entend tous là-dessus) dans l’internet. Oui, les conséquences des agissement du deuxième groupe sont moins grave de conséquence, je te l’accordes, mais le rapprochement entre les 2 est tout-à-fait approprié. C’est une milice de l’internet! :)

      • @Nogen
        Ce genre d’amalgame n’est justement pas anodin, il sert a orienter l’argumentation. Je peux par exemple amalgamer le mouvement anonymous avec des revolutionnaires epris de liberte et se battant contre elle-ci, l’anonymat etant les action illegales etant leurs epee et l’anonymat (masque) leur bouclier… etrangement c’est comparable a des revolutionnaire comme cites plus haut ou des resistants qui se battent caches et sont des hors la loi selon le pouvoir en place.
        Tout de suite cet amalgame donne une tout autre vision du mouvement et le milicien fasciste se transforme en espece de Jean Moulin du web, le risque d’etre torture par la gestapo en moins.

  50. la masque d’anonymous n’est pas en référence a Fawkes mais a v comme vendetta d’alan moore..

    • Non, ce masque est utilisé en référence au personnage d’Epic Fail Guy, qui le porte, et qui incarne à lui seul l’échec et la stupidité des scientologues; c’est à l’occasion des premiers trollings de la scientologie que ce masque fut porté. Il a été choisi car Guy Fawkes incarne l’échec: celui de son attentat lors de la conspiration des poudres, qui résulta je crois par son écartèlement.

      • @magnussoren
        *ahem*
        Le meme d’epic fail guy est apparu dans la même période et au même endroit que celui d’Anonymous.
        1981 est une date lointaine remontant à avant la naissance de la plupart des anon.
        Que dit la logique euclidienne?

  51. Ce qui me fait le plus rire, c’est que les droits du masque de V comme Vendetta appartiennent à … Warner Bros. Ça c’est du combat contre les grands groupes !
    Et même s’ils prétendent que ça vient de Guy Fawkes… c’est quand même un mec qui est connu pour avoir *raté* son attentat ! Ça prouverait qu’ils sont lucides sur leurs destinés en tout cas !

  52. En quoi un groupuscule est-il plus légitime pour dire le droit que des représentants élus démocratiquements ?
    Leurs protestations contre ces lois sont peut-être juste, mais de par l’anonymat de leur action, comment peut-on mesurer le taux d’adhésion à cette action (contrairement aux manif’, pétitions, etc. Bref, les moyens légaux) ?
    Ne sont-ils pas des tyrans (absence totale de contre-pouvoir et arbitraire de leurs actions) technocratiques (rare sont ceux maitrisant comme eux l’informatique) autoproclamés démocrates ?

    • Venant d’un sociologue la réponse est : vous voyez juste Aymeric.

      D’autant plus qu’Anonymous ne propose pas une révolte globale, comme l’ont fait les bourgeois et le Tiers Etat, il n’y a pas si longtemps, mais des combats décentralisés qui épuisent le ressentiment populaire par des petites victoires vaines et sans prolongement dans le futur lointain.

      Bref, Anonymous, à son origine, était probablement une bonne blague entre copains de 4Chan, qui est devenue ensuite une mode incontrôlable et incontrôlée.

      Ce qu’il faut retenir de ce mouvement, c’est qu’il est liberticide, au même titre que les lois qu’ils combattent (car il s’agit bien de « ils », Anonymous est composé de « il » et de « elle » au pluriel ; « Nous sommes les 99% » étant la chose la plus liberticide qui existe puisque ne proposant pas de dire: « Non, Anonymous, vous êtes des guignols, je ne veux pas faire parti de votre club de loisir ») car préparant leurs attaques sur le même niveau que leurs opposants et pérennisant ainsi ce conflit sans l’ouvrir vers d’autres perspectives ou le clore définitivement. On ne fait pas la guerre à quelque chose que l’on déteste en utilisant ces armes, j’invite celui ou celle qui croit le contraire à lire « Tentative d’assassinat du bourgeois qui est en moi » de Yann Kerninon qui, par analogie, pourra vous apporter quelques lumières sur le sujet de la révolte.

      Par ailleurs, pour les apprentis révolutionnaires, je vous invite à lire ceci : « Eloge du conflit » de Miguel Benasayag, histoire de comprendre ce qu’est un conflit et une révolte et ne pas tomber dans le piège de la lutte sans fin, celle des multi-pôles , ou pour être plus clair, de l’évanouissement progressif de la volonté de se révolter par le foisonnement des micros luttes (ACTA, Kony, etc.) et l’impression d’avoir ainsi changer la donne en les accomplissant.

      Merci Odieux Connard, d’offrir votre non-soutien à ces crétins au service du système.

      • Étant un étudiant en sociologie, j’apprécie d’autant plus votre accréditation ! (sanction par les paires, blablabla…,Bourdieu, blablabla…)

        De ce qui est de la révolte des Anonymous – bien que très ancrée dans un paradigme liberté absolue voltairien ou pour reprendre Aleister Crowley « fait ce que tu veux sera le tout de ta Loi » (oui, je suis conscient que c’est un méchant luciférien, mais le citer donne mon avis sur cette conception de la liberté auquel je préfère, en bon chauvin, l’article 4 de la Déclaration de 1789) – je trouve néanmoins qu’elle correspond assez aux différentes révoltes.
        Si on prend le principe Identité-Opposition-Totalité d’Alain Touraine, on s’y retrouve avec « nous les hackers (identité) insoumis à la loi des oligarchiques (opposition), allons libérer le monde et faire avenir le librisme (totalité) ».

        Quant à la reprise des instruments de leur opposant pour les combattre, c’est une chose assez courante. Les radicaux musulmans font de même et le justifient théologiquement (KEPEL Gilles, « Al-Qaida dans le texte », je-sais-plus-quelle-année-chez-je-sais-plus-quel-éditeur). On en conviendra, si « le capitalisme nous vendra même la corde avec laquelle nous allons le pendre », le tabouret s’est dérobé sous les pieds de l’auteur (Enfin, quelques décennies après sa mort). Néanmoins, l’analogie s’arrête là, car pour ces deux mouvements « révolutionnaires », l’utilisation des instruments de l’ennemi doit être temporaire, quand est-il pour eux ?
        De plus, la démocratie française ne s’est-elle pas implantée (je sais, double négation : AU BUCHER SOPHISTE) en utilisant l’arme de son ennemi : le pouvoir absolu et inconstatable (interdiction des corps intermédiaires, Terreur, etc.) ?

        Peut-on réellement parler d’une idéologie – au sens premier et non politique de « système d’idées, de croyances, de doctrines propres à une époque, à une société ou à un groupe social » – d’un corps inconstitué ?

      • C’est un peu le problème de base justement non? Le fait que chacun s’enterre chez soi et fasse l’autruche, au lieu de véritablement lancer un vrai mouvement de révolte…

        Comment voulez-vous faire avancer les choses, précisément ? En demandant à une société égoïste et lâche de s’armer d’un seul coup pour renverser un système qui n’est vraisemblablement plus très au point, ou commencer par instruire les gens sur ce qui se passe réellement devant leur porte et leur faire prendre conscience que, oui, ils feraient bien de commencer à s’indigner pour de « petites » choses mais qui ont déjà leur importance en soi ?

        Le problème du système, c’est qu’il y a 2% des individus qui sont au courant de ce qui se passe réellement dans leur pays, et que le reste n’est que mouton qui vit tranquillement sa petite vie, et dans quel but ? Travailler pour enrichir encore et toujours ceux qui sont à la tête du système, et qui les dirigent…

        Je suis tout à fait d’accord sur ce que dit Odieux Connard, sauf qu’il ne traite que de la moitié du mouvement d’Anonymous : le pire : leurs actions « coup de poing ».

        Et je suis d’accord sur le fait que les actions menées sont stériles… A moins que… Peut être pas tant que ça, finalement, parce qu’elles amènent certaines personnes à commencer à réfléchir un peu ! C’est déjà une victoire en soi, la prise de conscience.

        Et si au lieu de nous abreuver de belles paroles vous nous disiez comment vous vous y prendriez pour mener une révolution ? C’est un peu facile de ne jouer qu’avec des mots, on ne risque pas de faire d’erreurs si on ne tente jamais rien non plus…

      • C’est toute la question de savoir quand faut-il arrêter de penser et entrer en action ?

        J’aime assez cette phrase de Marx – et aussi pour vous énerver un peu ^^ – « les philosophes n’ont jusqu’ici qu’interprété le monde, il s’agit maintenant de le transformer. » Pourtant, Marx n’a pas agit, mais il a fait une grande révolution en écrivant seulement et en permettant à une myriade d’indignés d’avoir un projet révolutionnaire. Là est tout le problème des 99% et des Anonymous, quel est leur projet ?

        On n’entend que leur protestation, leur « indignation », mais rien de substitution. À moins que ce ne soit le projet de Hessel, qui n’a rien de révolutionnaire étant donné qu’il ne propose que de réaffirmer la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (c’est pas comme si une ONG s’en occupait déjà).

        La question est de fait, est-ce vraiment une révolution – « changement brusque et violent dans la structure politique et sociale d’un État » – que l’on souhaite ou juste une réaffirmation des principes l’ayant formés (droits de l’Homme) ?

        Une autre critique que vous portez et qui avait déjà été vue par Tocqueville (fin XIXe !) est la déviance de l’individu individualiste (reclus sur sa sphère privée et se désintéressant des affaires publiques).
        Mais est-ce à l’État d’y trouver une solution (comme le concept de nation l’eut été en son temps. Là dessus, regardez comme il mal vu de se dire « nationaliste » et de porter le drapeau français -> abjecte frontiste) ?

        Les grandes causes peuvent être une solution car elles sont porteuses d’une identité collective, mais Anonymous, de part l’expertise qu’il requiert (il faut être vraiment doué en informatique pour faire partie de ce groupe informe), ne peut pas être porteur d’un rassemblement identitaire .

        J’aime assez cette chanson de no one is innocent « révolution.com ». Le problème de la protestation virtuelle, c’est qu’elle n’est pas comptabilisable : on ne peut pas mesurer le degré d’adhésion à l’action des Anonymous contrairement à une grève, manifestation ou pétition (trois éléments intégrés aux démocraties occidentales, les utiliser n’a donc rien de révolutionnaire).

        Et qui vous a dit qu’on souhaitait une révolution ?

      • « Mais est-ce à l’État d’y trouver une solution » > Quand bien même ce serait à l’Etat de le faire, ses dirigeants sont tellement ancrés dans un système qui leur profite qu’il est impensable qu’ils essaient de changer quoi que soit ! ^^

        « mais Anonymous, de part l’expertise qu’il requiert (il faut être vraiment doué en informatique pour faire partie de ce groupe informe) » > non, justement, et c’est bien là le problème ! N’importe quel quidam qui trouve un site « Anon » et qui va voir la page « tutoriels et logiciels » peut en 3 clics trouver le kit du parfait petit hacker pour effectuer des attaques DDOS (qui consiste en la surcharge d’un serveur pour le faire tomber), et ce sur n’importe quelle cible !

        Là est le véritable problème sur la communication d’Anonymous : tout le monde à le droit d’en faire partie et de s’en revendiquer, tout le monde a accès à leurs méthodes, n’importe quel imbécile peut décider d’effectuer une action en leur nom ! Mais le souci c’est que dès qu’un crétin lance une attaque de ce genre contre un organisme non « dangereux » aux yeux du reste du groupe, celui-ci dément toute implication dans l’affaire… Bah si, pourtant, c’est Anonymous qui a donné les armes, l’idiot s’est revendiqué Anonymous, c’est crétin de démentir…

        Pourtant, au vu de ce que je viens de dire, je trouve quand même étonnant qu’aussi peu de problèmes aient émergés sur la toile… Tout le monde a accès aux armes, tout le monde a accès au manuel d’utilisation… Et pourtant les attaques sont assez rares, au final… Il y a certes des petits cons qui les utilisent pour des futilités personnelles, mais on entend rarement parler de sites qui sont coupés à cause d’une attaque non prévue par Anonymous…

        Le week end dernier, des attaques massives ont été lancées contre plusieurs serveurs privés (donc pirates, illégaux) de World of Warcraft, par les mêmes méthodes que celles utilisées par Anonymous… Des attaques coordonnées, qui se sont effectuées au même moment, et ont pénalisé de nombreux joueurs qui ne veulent pas payer l’abonnement obligatoire sur les serveurs officiels… Et pourtant, aucune revendication, rien.

        Peut-on vraiment continuer à dire que l’ensemble du groupe Anonymous n’engage des combats que pour défendre le droit au piratage sur Internet ? Cela me parait un gros abus d’association d’idées… Certes comme dit plus haut, il s’agit d’une action sans lendemain, stérile, qui dès le week end terminé fut résolu… Mais on peut comparer ça à une grève ou une manifestation… Concrètement, dans la société, quand des employés font grève une journée et vont manifester, si il n’y a pas de reconduction l’action aura été stérile… Le problème des attaques c’est qu’elles ne sont pas reconduites, cela n’embête personnes plus d’un jour ou deux (à part l’affaire du PSN de Sony qui a duré des lustres, et là on a vu les conséquences, et dans plus de partis que simplements joueurs (consommateurs) et Sony… Tous les petits studios de développement indépendants ont perdu gros dans ce blackout de près d’un mois… Certaines entreprises ont du mettre la clé sous la porte faute de vente de leurs jeux qui ne s’effectue qu’en ligne…

        Il y a chez les Anonymous des idéaux qui peuvent être bons, mais qui dans la pratique font du tord à des personnes à qui ils n’ont jamais pensé… Dommages collatéraux ? C’est à la limite de l’atrocité pour certains qui se sont retrouvés sans emplois du jour au lendemain à cause d’anonymes…

        Le souci restera toujours le même : certaines idées sont bonnes, d’autres sont mauvaises, mais le problème majeur vient du fait qu’une « organisation » justement non organisée, ça ne peut que faire des erreurs. Prétendre que tout le monde est égal et peut rejoindre le groupe, sans leader, sans véritable « chefs » pour prendre des décisions et stopper les autres, mènera toujours à des actions stupides et pas assez réfléchies.

  53. Mention spéciale pour la troisième photo, le mec veut être anonyme avec son masque et porte un tee shirt à manches courtes avec des tatouages sur les bras. La DCRI a pas dû exploser son quota d’heures supplémentaires pour l’identifier.
    Mention aussi pour les champions dans l’article d’OWNI en lien plus haut, avec l’usurpation d’identité des Anonymous. L’usurpation d’identité des anonymes je pense qu’on tient là un concept novateur d’un niveau de Total Crétinerie très respectable.

  54. Je suis assez d’accord avec ce qu’il y a d’écrit dans l’article, à ceci prêt que le mouvement Anonymous est un peu basé sur des principes de bisounours : « donnons à tous le moyen de faire des conneries sur Internet, et n’assumons pas le fait que quelqu’un les fasse en notre nom, alors qu’on a dit que tout le monde à le droit de se faire des conneries en notre nom ! » La force d’Anonymous, selon eux, c’est que tout le monde peut y entrer. Même les plus gros abrutis… Et s’en dégagent de toute responsabilité derrière.

    Seulement voilà, quand on voit le bordel dans lequel on vit actuellement (crises financières, pays en ruines, j’en passe et des meilleures) on se demande si le seul moyen pour que le monde change n’est pas justement qu’une grosse révolution éclate. Je parle d’une vraie révolution, dans la rue, à la dure, genre prise de la Bastille, avec refonte complète du système. Il n’y a que comme ça que l’on évitera d’aller dans le mur.

    Seulement personne n’est prêt, et comme il est si bien écrit dans l’article, chacun ne pense qu’à « la défense de ses petits intérêts ». La société est devenue une machine égoiste, hypocrite et complètement débilisée par toutes les conneries qu’on peut lui raconter.

    Et là, le seul moyen de commencer à remédier à cela, c’est la diffusion de l’information. Les actions entreprises par certains Anonymous ont été de pures conneries, cela est très bien mis en valeur dans l’article. Mais qu’en est-il de tout le reste ? Qu’en est-il du combat de fond, qui vise à instruire et à ouvrir les yeux des citoyens lambdas qui pour une raison miraculeuse auront délaissé leur Secret Story quotidien pour lire un texte de loi complètement fumé qui leur interdirait de partager une recette de cuisine à la con trouvée sur un livre avec ses proches? Parce que c’est ça, fondamentalement, ACTA, pour ne citer que cette loi.

    Pour moi, l’article n’a soulevé qu’un seul des points importants d’Anonymous. Le point le plus négatif. On sent derrière la rédaction de cet article une personne qui ne sait pas ce que c’est de vivre avec 400 euros par mois et qui cherche un taf depuis 3 ans sans succès pour des raisons de plus en plus connes fournies par des DRH bien au chaud dans leurs fauteuils. La liberté, on aimerait bien en avoir un peu. L’instruction des gens, c’est sacrément important. L’action de fond d’Anonymous, est clairement ce qui est arrivée de mieux sur le net depuis sa création.

    Je dis ça, j’en fais même pas partie. Je n’ai jamais suivi la moindre action « d’attaque » avec leurs logiciels qui, certes, ne sont qu’un moyen d’emmerder le monde, au final. Mais pour ce qui est de relayer l’information, et de faire prendre conscience aux gens que le pays dans lequel ils vivent est certes assez sécurisant, mais totalement faux cul et dirigiste, j’ai toujours été là.

    Ecrire un article « coup de gueule », c’est bien. Ne montrer qu’une seule facette d’un mouvement pour le discrédibiliser, c’est prendre les gens pour des cons. Bien vu, la majorité des gens sont des moutons, ça devrait passer sans problème…

    • Un très bon résumé mais là où je ne vous suis pas, c’est quand vous dites qu’Anonymous permet aux gens de se rendre compte de leur société… Mais vous savez, chacun possède un cerveau, chacun est libre de quitter Secret Story comme vous dites pour voir ce qui se passe et agir en conséquence. Après, ceux qui préfèrent, la lobotomie intellectuelle, tant pis pour eux, bien fait même.
      Anonymous lutte contre un système devenu complètement pourri, avec la part d’arbitraire et parfois de ridicule qui va avec (mais dans tout mouvement il y a des dérives, c’est obligé) en revanche, recueillir les brebis égarées, je pense pas que ce soit leur trip. La preuve, il y a des gens totalement aliénés par le système qui se revendiquent d’eux, et qui utilisent leur légitimité pour faire leur petite guéguerre: l’affaire du piratage de la réacosphère l’a prouvé (chuis pas un lepéniste en mission hein, je les défends pas, mais j’ai quand même trouvé ça particulièrement pathétique).

  55. « Ah, le combat pour la justice et la liberté. C’est simple comme la défense de ses petits intérêts, en fait. »

    Une prophétie millénaire? Je partage votre désarroi, Odieux Connard. Vous devriez, je pense, organiser une marche contestataire. Seul. Avec un brin de muguet à la boutonnière, et, à la main, une pancarte où il serait écrit : « Je ne veux rien ».

    Prenez garde; des gens pourraient vous suivre!

  56. Si vous aviez écrit un article pertinent et très bien informé, nous n’aurions pas eu tout ces commentaires et ces informations !
    Merci beaucoup d’avoir eu le toupet d’écrire un article sur les Anonymous alors que vous les connaissiez si peu.
    Les commentaires sont une vrais petite mine d’or !

    Comme quoi, il faut outrer quelqu’un pour le rencontrer réellement !

  57. Je ne suis pas un proche ou un sympathisant de ce mouvement de parasites collés à un d’ordi, mais force est de constater que dans certains coins du monde ces types sont loin d’être que des rebelles en bois. Au Mexique ils ont réussi a faire plier un cartel, chose que le gouvernement foire depuis 2006 et sa « grand’guerre » contre les narcos.

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/11/05/au-mexique-anonymous-fait-flechir-un-cartel-de-la-drogue_1599427_3222.html

  58. Article très bien écrit, humour de merde comme d’habitude et puis les Anonymous ils se battent pour les gens qui ont un blog comme moi mais je les déteste, super toussa toussa…

  59. ANONYMOUS QUEL EST MA VIE?
    De mon expérience de la vie j’ai due regarder le monde différemment, doit-je arrêter?

    00-05 Enfance très perturber.
    06-12 Familles d’accueil. (Ofelina puis DASS)
    13-15 Adolescence dans la rue (Sans famille).
    16-23 Obligation Bandit…
    24-30 Animateur vendeur de rêves.
    31-40 Activiste pour un monde meilleur.
    40-43 Activiste pour nos valeurs démocratiques.
    44-46 Activiste bloguer contre la pédocriminalité d’état.
    47-49 Activiste bloguer contre le Snuff Movie.
    Mon avenir : No Futur! & Vous! (Je vous crois).

    J’ai donc 49 ans, une famille de trois enfants (1 à moi), un chien et c’est tout!
    Pas de maison, pas de voiture, pas de travail, pas d’avenir…
    En rapport de mes activités d’activiste je ne connais personne, par contre tout le monde me connais, est vous surement.
    Je fait sortir des affaires dans la presse internationale, Anonymement bien sur. L’Arche de Zoé, Jack Lang, INDEC…

    J’ai due porter un masque toute ma vie, car c’est un carnaval, donc Je ne porte pas de masque Anonymous, mais celui de la comédie de l’Arte…

    Il est vrais que si j’arrêter, que je déménage et me fait tout petit, en fermant ma gueule…Je pourrais prétendre à une « meilleur vie »…Mais si je ne le fait pas, qui vas le faire?, Vous!?

    • Personnellement, je trouve ca magnifique l’ « animateur vendeur de rêves », l’ « activiste pour un monde meilleur », l’ « activiste pour nos valeurs démocratiques », bref, le gentil démocrates révolté se vanter trois commentaires plus haut d’avoir voté Le Pen…

  60. Merci pour cet article monsieur Connard. Il rappelle des choses que l’on devrait lire plus souvent.

  61. Les commentaires sont franchement intéressants. J’espère que l’Odieux les a parcouru pour confronter son opinion.

  62. Les mecs se revendiquant d’Anonymous sont principalement des ados qui se cherchent une identite, enfin ceux qui portent des masques Guy Fawkes.

    A la base, les _anonymes_ piratent et foutent la merde « for the lulz », et seulement pour ca. Toute tentative de rationaliser ca en « mouvement pour le bien la liberte etc » entre en contradiction avec l’hypothese de base. Et de ce fait, enleve la possibilite de decrire ces personnes comme un groupe, organise ou non.

    Si vous voulez vous amuser, allez sur un repaire d’anonymes, lancez une idee a la con, et suivant le nombre de personnes partantes pour vous soutenir/suivre, ca se fera.
    Les mecs qui ont pirate Sony ou foutu le bordel dans les sites pedophiles ne l’ont pas fait pour une « bonne cause » (ce ne sont pas des chevaliers blancs), ils l’ont fait 1) parce qu’ils le pouvaient 2) parce que ca les amusait.
    J’imagine que dans tous les commentaires que je n’ai pas lu quelqu’un a du en parler de la meme maniere.

    Bref, ce qui est cool la dedans, c’est que quelle que soit l’image que ces ados-en-manque-de-sensations-Anonymous renvoient, ils permettent aux vrais _anonymes_ de faire ce qu’ils veulent a cote, en douce. Et on blamera les visibles, les gamins.

  63. Je n’ai pas lu tout l’article ni les commentaires, mais j’ai l’impression qu’un petit cours d’histoire numérique par un geek s’impose :

    Le « mouvement » Anonymous connait sa racine sur un forum bien connu des pratiquants anglophones du net : 4Chan.

    4Chan et un site dit d’imageboards, c’est à dire que les threads (ou boards) de discutions se font par une succession de commentaires, comme dans la plus par des forum, mais ici pouvant comprendre une image. Chaque utilisateur étant libre de répondre à un message en particulier, avec une image ou non, ou de juste poster sur le thread.
    Ceci a l’image des forums japonnais.

    Mais un thread en particulier a disons connu un franc succès : Le « random », ou plus connu sous le symble /b/.

    Cette petite « bulle » du net, a pour particularité : L’anonymat, et un partage totale sans modération. Tout le monde met de tout et de n’importe quoi. On va d’image pedo-pornagraphique ou gore, au débat politique, en passant par des blagues a se tordre de rire. Chaqu’un étant libre de mettre ce qu’il souhaite, on trouve souvent le pire, mais si cache quelques fois le meilleur.

    Mais pour assurer cet anonymat, les messages sont supprimer au fur a mesure, et chaque personne s’appelle de base Anonymous, si bien qu’il est dur de reconnaître avec qui on parle, et enfaîte on parle plus « aux autres » que a une personne en particulier.

    Mais il s’avéra, que ce groupe de personne s’est retrouvé des fois à partager les mêmes idées, d’ailleurs bonnes ou mauvaises, puisque sous couvert d’anonymat, les pulsions se libère souvent. Et étant généralement bons en informatique, il ne fallu pas longtemps pour que certains groupes d’inconnus se décident a faire quelques « coups » ensemble. Je pense que une des réactions la plus connu, a été suite à la fameuse vidéo du chat se faisant battre par son maître. Les anonymous, c’est à dire quelques milliers de geeks anglophones n’ayant aucun moyens de se distinguer entre eux, on communément décidés de le retrouver et le faire payer. En quelques semaines, le coupable s’est retrouver avec plusieurs milliers de pizzas commandées pour lui, son ordinateur piraté, des courriers de menaces en pagaille, sa vie est devenu un enfer, si bien qu’il a du changer d’identité et être mis sous protection. Et je ne parlerais même pas des nombreux hack, « for the lol » de sites gouvernementaux américains, ou du ruinage complet de certains concours internet, ou même encore le partie pris dans certains sujets de plus grandes importances, car ils étaient plus moins « intéressés ». Mais a la base anonymous n’est qu’un délire des participants s’étant bien marré, qui ont commencé a faire des vidéos clin d’oeil sur youtube avec le fameux masque de Guy Fawkes.

    Bref, le mouvement est né. Et c’est pour cela que j’appelle ça un mouvement, et non une organisation. Etre anonymous c’est avant tous défendre la liberté a son stade le plus total, et l’anonymat. Vous voulez devenir anonymous, Qu’a cela ne tienne, va traîner sur le /b. Mais se prétendre Anonymous n’as absolument aucun sens, puisque à l’instant même ou on s’identifie comme « un » anonymous, on ne l’est fatalement plus.

    Et les pseudo organisations d’anonymous que l’on peut voir a la télé ou dans les rues, me font juste rire. Le principe même d’organisation est l’exact opposé d’être un anonymous. Comment peut on être organisé, si on ne peut pas reconnaître les membres, qu’ils n’y a aucune hiérarchie, et que chaque membre est libre de suivre les règles qui lui chante… Ça n’a aucun sens.
    Seul les ignorants du net se laisse duper, mais dur d’avoir les vieux de la vielle qui connaissent le sens d' »anonymous ».

    Voila, j’espère avoir aider certains a comprendre ce que sont les anonymous, désolé d’avance pour mon écriture et ma syntaxe. J’ai préféré ne rien linker pour éviter tous problèmes, mais google est votre ami.

  64. Pas tout à fait d’accord avec cet article. Je pense qu’ Anonymous n’est pas un groupe (donc du coup il ne peut pas être structuré et évidemment il ne possède pas de noyaux ou d’idéologie), ce sont pour moi des symboles mis à la disposition de quiconque veut dénoncer une injustice ou une dérive. Je les trouve plutôt courageux au mexique notamment. Pour moi le plus inquiétant en ce moment c’est la disparition de la photo de Catherine Bell dans l’article sur la scientologie. Si je me souviens bien , c’était une photo intéressante.

  65. Comme j’adore ce site, je vais juste me contenter d’oublier cet article décevant à propos de ce mouvement, incitant plus à ne rien faire du tout pour le citoyen lambda qu’à ouvrir les yeux. Pitié plus jamais…

  66. C’est vrai que ce n’est pas drôle, et très peu pertinent. J’ai l’impression que l’Odieux n’a fait aucune recherche avant de l’écrire..

  67. Certains commentaires sont d’autant plus drôles qu’il s’agît de gens qui n’ont pas assisté à la croissance du mouvement et qui, en général, défendent Anonymous sans avoir vraiment vu de quoi il s’agissait. Allez sur les canaux IRC des anons voir à quoi ce beau monde ressemble : pour la plupart des ados (certains très jeunes) et des adultes qui demandent quelle est l’OP (« opération ») en cours, histoire de faire cracher LOIC sans trop savoir où, mais on s’en fout puisque c’est for great justice. Et je parle en connaissance de cause puisque j’ai participé à quelques opérations.

    Ce qu’on peut reprocher à l’OC est de réduire Anonymous à ce qu’il est devenu aujourd’hui. Le groupe a été utile a plusieurs reprises (cf l’article donné plus haut sur le cartel au Mexique) et peut continuer à l’être. Mais ça n’a pu être fait que grâce à un hacker qui s’est emparé de fichiers compromettants ; peut-être faudrait-il rappeler que les Anonymous ne sont PAS des hackers, voulant permettre à quiconque de les rejoindre ils prônent justement le fait qu’il ne faut pas forcément être doué en sécurité info pour faire du cyber-activisme ou des manifestations.

    Quant à la personne ayant dit que le groupe est utile pour informer (sur SOPA, ACTA, …), c’est vrai, mais les gens devraient être de toute façon mieux au courant des lois en formation, il y a un trop grand désintérêt pour la politique dans la pratique.

    tl;dr
    Anonymous part d’une idée louable mais l’OC résume bien ici ce qui ne va pas dans ce groupe.

    Et à Pikachu qui a dit « incitant plus à ne rien faire du tout pour le citoyen lambda qu’à ouvrir les yeux. », je veux pas parler pour un autre, mais je doute fort que l’OC soit pour la passivité des gens. Critiquer Anonymous, c’est se résoudre à se taire et fermer les yeux ? On met le doigt sur un autre problème qui est la tendance du groupe à forcer l’individu à assimiler Anonymous comme une cause nécessaire et forcément bienveillante : « répétez après nous : nous sommes les gentils. » dit l’OC, et c’est fort bien trouvé (comme quoi ceux qui critiquent la forme devraient peut-être prendre un peu de recul). Au risque de passer pour un maniaque du complot, il faudrait peut-être vous demander qui anime tout ça, qui déclenche les OP, et comment un mouvement d’une pareille « ampleur » (wé ça a besoin de guillemets) peut rester à l’abri des tentatives de détournements extrêmistes : le fait est que les leaders du groupe (parce que oui, penser qu’il n’y a pas de leader c’est vraiment se voiler la face) sont pas à 100% animés par des intentions purement altruistes.

    Remarques/réponses bienvenues, dans le calme bien sûr :)
    @ OC : merci de l’article, je redécouvre ce blog après un long oubli, comment j’ai pu !

  68. Pingback: Les bidouilleurs anonymes | Forum de Lyon·

  69. trop con l’intervention pour la fille du Canada, on condamne on regarde ensuite, j’espere que c’est vrai sinon bonjour le désastre pour la personne.

    Fred pas anonyme

  70. moi je resterait quelqu’un qui soutiendra les anonymous malgré ce torchon
    la justice couvre les pédophile donc les anonymous ont raison de les faire chier
    tant que au Vatican c’est le refuge du fascisme et de la pédophilie donc vive les anonymous

  71. Non, je ne suis pas d’accord, les Anonymous sont pour tout les porteurs de leur masque un symbole du changement. C’est beau de critiqué de dire ce qu’y n’est pas bon. Mais es-tu capable d’affirmer ce qui pour toi est bon? Je n’en suis pas sur. S’il n’y a pas de structure c’est pour éviter qu’elle sois détruite. Et oui s’il n’y a rien on ne détruit rien.

    Une conclusion bien sinistre, pour discours hautain. Il ont aidé, et pris partis. Certains ce sont fait arrêter. Aujourd’hui la justice dans certain domaine n’est pas assez puissante. Quand Google décide avec c’est Google view car de voler des données personnelles. Il le fait. Les amendes ne seront pour lui que quelques minutes d’activité. Et si Anonymous fait crashé ses serveurs? Ce serras justice.

    « Ils font justice eux-même » peut-être… Mais il l’a font.

  72. « Le mouvement Anonymous est-il la solution pour défendre nos libertés sur internet ? »quel qu’un pourrai m’aider je suis bloquer sur cette question

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s