Jésus revient, mais pas à tout le monde

L’ambiance est particulièrement lourde autour de la table, presque palpable.

Concentré sur ses couverts qui s’entrechoquent alors qu’il triture ses carottes râpées, il sent un frisson le parcourir lorsque la voix de son père résonne :

« Jésus, écoute…
– …
– Ça me fait plaisir de t’avoir à table, hein, tu le sais ?
– Oui papa…
– Mais bon, c’est important à ton âge d’avoir son indépendance, tu ne crois pas ?
– Si papa…
– Alors bon, ça fait 2 000 ans que tu es hébergé ici, il serait peut-être temps que tu retournes sur Te…
– Non, j’veux pas ! »
0

Jésus se relève d’un bond et renverse le saladier de céleri rémoulade en jetant un regard noir à son père. Il s’apprête à s’enfuir vers sa chambre  pour grommeler en écoutant du Rihanna, lorsque soudain, la voix paternelle se fait à nouveau entendre :

« Jésus, on a déjà tout arrangé avec Gabriel.
– J’veux pas ! C’est trop nul la Terre ! Ils me comprennent pas !
– Écoute, tu as promis à tes fidèles que tu reviendrais, il est temps que tu mûrisses et que tu tiennes tes promesses. Allez, prépare tes affaires. Prophète, c’est ton métier, alors au turbin galopin !
– Troooop nul ! »

0

Dans un geste de colère et de frustration, Jésus claque la porte de sa chambre du Paradis ; la chose est futile, puisque Dieu son père est omniscient et omnipotent, mais la symbolique est là. Allongé sur sa couette Tokio Hotel, il grogne quelque peu avant de commencer à réfléchir à la dure mission qui l’attend. Il n’y échappera pas : son père n’est pas du genre à revenir sur sa parole.

En +33, les t-shirts à l'effigie de Jésus étaient de piètre qualité

—————————————

Nombreux sont les croyants à attendre le retour de Jésus sur Terre ; pour sûr, ce serait un évènement majeur, probablement au moins pour France 3 Régions, mais très honnêtement, s’il retentait une escapade aussi dantesque que la dernière, aurait-il ses chances dans notre monde moderne et blasé ? Les chrétiens l’accueilleraient ils correctement ? Pourrait il utiliser ses pouvoirs divins pour nous convaincre  ?

Rendons-nous à Roubaix pour répondre à toutes ces questions qui, pour sûr, vous fascinent. Car oui, Jésus renaitra en France ; il n’allait pas  renaitre en Chine non plus, car comme chacun sait : pour qu’un prophète soit pleinement efficace, mieux vaut qu’il ne soit pas bridé. Mais recentrons notre sujet, voulez-vous ?

————————————–

Roubaix, 21h32, un dimanche soir.

« Marie…« 

Du haut de ses 17 ans, Marie lève brièvement les yeux du dernier tome de Twilight, fronçant un sourcil à la recherche de son invisible interlocuteur. Ne notant la présence d’aucune autre personne dans la chambre, et ses parents étant devant Joséphine Ange-Gardien, elle en déduit qu’elle a rêvé et se replonge dans sa lecture.

« Marie…« 

Cette fois, elle l’a bien entendu. Elle pose son livre sur sa table de nuit et se lève afin de balayer toute sa chambre du regard ; qu’est-ce ? Percevant soudain un mouvement, elle lève les yeux et aperçoit au travers de son vasistas une silhouette lumineuse et ailée le visage empli de grâce si ce n’était cette grosse joue collée contre le carreau que son interlocuteur remue comme un flan alors qu’il tente d’articuler :

« Marie, ouvre moi ! »

Marie hésite un peu puis se décide à faire basculer la fenêtre, qui laisse alors rentrer le chatoyant inconnu. Elle a confiance, car comme elle le sait, les trucs qui brillent sont souvent des vampires. Elle va peut-être devenir comme Bella ? Trop cool ! Quand je vais raconter ça aux copines au lycée, elles vont être ver….

« Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi. » Dit l’homme ailé en la regardant d’un sourire bienveillant, malgré sa joue salie par le contact prolongé avec le carreau.

« Heiiiiiiiin ? Qu’esse tu dis ?
– Je.. heu… Marie ?
– Ouais ? T’es qui ? T’es un pote d’Edward ?
– Je… non, non je suis l’Ange Gabriel, envoyé divin.
– De quoi ?
– Bon je… Marie, je vais te la faire simple : voilà, Dieu a décidé que tu allais porter son fils ; tu l’appelleras Jésus, et il portera la parole divine partout dans le monde. D’accord ?
– Bin je sais pas, passque avec mon copain Joseph, on a pas encore couché tu vois, et que c’est pas pour dire M’sieur Gabriel mais en fait ça m’arrange pas trop passque tu vois j’aurais bien voulu finir d’abord mes études avant d’avoir un gosse, genre. Ça vous dirait pas de repasser genre dans 5-10 ans ? »

0

Ange Gabriel expliquant à Marie que pour ses études, c'était mort

Gabriel est un peu perplexe. Il y a 2000 ans, c’était quand même vachement plus simple. Mais soit, il va utiliser le plan B.

« Bon, écoute Marie, t’es gentille mais c’est comme ça. Tu vas tomber enceinte, hop, paf pouf, sans rien faire, c’est miraculeux.
– Miraquoi ?
– Magique. Tu accoucheras le 25 décembre, hop, pour Noël. C’est pas un beau cadeau ça ?
– Ouais enfin ça va me pourrir les fêtes vos conneries. Ah et mais au fait il va dire quoi Joseph ?
– On a une équipe en train de lui expliquer la situation. »

0

A quelques kilomètres de là, sous un abribus de Roubaix, Joseph Maronnier, étudiant en BTS menuiserie-charpenterie,  rencontrait une équipe de charmants messieurs ailés et brillants qui lui expliquaient avec attention et doigté que sa petite amie Marie allait tomber enceinte et porter le fils du Seigneur. Lorsqu’il rétorqua « C’est qui que j’lui pète sa gueule ? », les gentils messieurs s’occupèrent de le calmer en le maravant à coups de battes de base-ball taillées dans le bois de la Sainte-Croix. Joseph accepta donc, outre la perte définitive de 6 de ses dents, la venue d’un enfant dans son jeune couple.

Le 25 décembre de cette année là, Marie accoucha donc de celui qu’elle devait appeler Jésus de Nazareth, comme le voulait l’ange Gabriel. Hélas, un officier d’état civil s’en mêla, et refusant le nom, il fut décidé que le nouveau-né s’appellerait Jean-Jacques de Roubaix.

Le journal du jour signala par ailleurs de curieux évènements : un bœuf et un âne auraient tenté de forcer les portes de l’hôpital local, et les paysans locaux racontèrent avoir vu des lumières étranges au-dessus de leurs champs qui braillaient « Voici venu votre sauveur » ; dans le doute, plusieurs d’entre eux ont tiré au gros sel, tant passé une certaine heure, tout ce qui traine dans un champ ne mérite qu’un bon coup de fusil. Eric Besson, lui, annonça l’arrestation et l’expulsion de trois types basanés chargés de contrebande du coté de Maubeuge. Une bien sombre histoire.

Marie fut rapidement envoyée en maison de repos par ses parents désespérés après son accouchement, puisqu’elle prétendait qu’un vampire ailé prénommé Gaby l’avait faite tomber enceinte ; quant à Joseph, il élève brièvement l’enfant seul : celui-ci rampe puis marche très tôt, mais dans les deux cas, uniquement sur l’eau, ce qui pose quelques problèmes. Heureusement, les précipitations dans le Nord étant équivalente à 1/4 du Lac Léman chaque jour, il faut un long moment avant que l’on s’aperçoive de cette spécificité du bambin.  Joseph, animé par un esprit scientifique hors-du-commun, lance alors une fabuleuse étude intitulée « A partir de quel taux d’alcool mon fils cesse t-il de marcher sur un liquide au motif qu’il n’y a plus assez d’eau dedans ? » ; c’est alors qu’il rédige son rapport d’expérience sur le fait que Jean-Jacques ai failli couler dans une cuve à vodka que les services sociaux interviennent et lui retirent le chérubin. C’est donc en foyer que notre prophète passera les années suivantes.

Passage méconnu de sa vie "Jésus pêche au gros"

Cette période est relativement inintéressante, tant Jean-Jacques se révèle être un garçon sans histoires : élève intelligent, il suit les cours mais grommèle généralement pendant les leçons de science. En français, il s’avère aussi relativement mal noté tant ses tournures de phrases sont souvent inutilement surchargées (contrairement à l’auteur de ce blog qui est lui connu pour la simplicité de sa plume et son esprit de synthèse) ; il abuse par ailleurs des métaphores, et reste relativement incompris des jeunes de son âge.  Aussi rapidement est il attiré par les mouvances gothiques, mais est sauvé par une mystérieuse équipe de personnes déguisées en anges arborant des battes de base-ball en bois ancien, qui le convainquent de revenir dans le droit chemin.

Il fait un peu de catéchisme, mais arrête vite : il passe son temps à tout rapporter à lui-même.

A 18 ans, Jean-Jacques décroche son bac littéraire avec mention bien ; il est particulièrement doué en philosophie, et ce n’est qu’après de longs adieux avec ses camarades autour d’un fameux repas qu’il part pour la capitale, car il est grand temps d’informer le monde de son retour : Il est Jésus-Christ, revenu pour sauver les hommes, et éventuellement deux ou trois femmes s’il vise mal, et il est temps de le suivre sur la voie du Seigneur.

Jean-Jacques décide donc de prendre contact avec ses agents locaux, les chrétiens, pour qu’ils lui filent un coup de main et l’aident à porter sa divine parole, comme ils le font si bien depuis 2 000 ans. Rendez-vous est donc pris devant Notre Dame de Paris où, entre deux cars de touristes japonais, Jean-Jacques tente d’aborder des passants afin de savoir s’ils ne seraient pas chrétiens et ne pourraient pas lui filer un coup de main puisque bon, il est Jésus.

Sans rire, vous êtes dans la rue, et là un mec vous aborde et vous dit « Je suis Jésus », vous :

A – Fuyez en courant

B – Lui répondez  « et moi Judas : casse-toi ou j’appelle les flics de la légion romaine »

C – Vous prosternez

D – Avez toujours une bombe lacrymogène dans votre sac : c’est le moment de la baptiser.

Si vous avez répondu C, bravo, votre naïveté vous sauvera en cas de jugement dernier. Éventuellement, vous pouvez lui demander des preuves, du genre, vas-y, fais un miracle pour voir ; mettons qu’il en fasse un, et que, soyons fous, vous preniez le miracle en photo (exemple de miracle typique : être tout nu avec juste un drap comme slip – ça s’appelle un perizonium d’ailleurs, vous vous coucherez moins bête – et pouvoir se déhancher sans perdre cet improbable cache-sexe ; non mais c’est vrai, avez vous déjà bien regardé une représentation de Jésus ? Il a un élastique dans son ancêtre de slip ou quoi ?). Maintenant, mettons que Jean-Jacques vous dise « Voilà, tu as eu ton miracle, maintenant, va propager cette photo pour que tout le monde sache que je suis de retour !« 

Et bien vous pouvez être sûr que partout où vous la mettrez, et particulièrement sur internet, vous aurez le droit à :

« Fake » « Grave, fake », « LOL », « MDR le gar ki spren pour Jésu », « Mouais je le connais ce fake il tournait déjà il y a 3 mois » (alors que votre photo n’a que deux jours), « Moi j’vois surtout la meuf en jaune derrière sur la photo ! » « Elle est trop moche la meuf en jaune, regarde, elle a un grain de beauté sur la cuisse, trop laid, 1/10 et parce que je suis gentil » (sur internet, les critères de sélection sont terribles).

Aaah, internet ; ici, Darkl0rd-Sama : "Scarlett Johansson est un boudin, je lui mets 2/10 par charité"

C’est donc concrètement, un bien bel échec. Misère ! Voici que Jésus ne convainc plus personne, même avec des miracles ; au mieux, il aura une place dans « Les 100 plus grands prestidigitateurs« , pile entre Gérard Majax et Sylvain Mirouf. Le monde moderne est sans pitié.

Jean-Jacques, constatant que personne ne croit qu’il est Jésus, et fuyant les régulières ambulances et estafettes de police qui tentent de l’embarquer lui et sa tête de barbu, se décide alors à prêcher à nouveau. Une nouvelle fois, il va tenter de convaincre les chrétiens, grâce à ses paroles, qu’il est leur leader, bien au-dessus d’un vulgaire Benoit XVI. Jean-Jacques commence donc par son prêche le plus célèbre : l’abolition de la propriété privée (un truc que mystérieusement, l’Eglise a dû zapper en relisant ses textes).

Mettons : vous êtes chrétien, vous allez à la messe tous les dimanches pour prier très fort le Seigneur qu’il vous envoie à nouveau son Sauveur. En sortant, un jeune barbu ouvre grand les bras et vous dit « Mettons en commun nos biens mes frères, pour que tous, riches comme pauvres, puissent en profiter« , vous :

A – l’ignorez, comme tous ces clodos qui trainent

B – le traitez de sale communiste ; en bon chrétien, vous votez Philippe de Villiers

C – lui jetez une merguez (vous en avez toujours une sur vous) en ajoutant « Tiens, étron de Staline, ça te rappellera la fête de l’Huma !« 

D – vous jetez au sol en criant « Jésus, c’est toi ! Tu es revenu ! »

Une fois encore, ceux qui auront répondu « D » m’inquiètent sérieusement : n’importe quel punk à chien peut les rouler pour leur extirper quelque argent et se payer sa 8-6. Et de nos jours, distinguer un Jésus d’un punk à chien est particulièrement compliqué. Au chien, peut-être, mais c’est bien tout.

Éventuellement, on peut donc supposer que légitimement, c’est le Parti Communiste Français qui le récupérera, tant son discours lui semblera bienvenu. Excepté les passages sur « Mon père, c’est Dieu« , mais bon, ils tolèrent les gens qui disent n’importe quoi (certains d’entre eux répètent régulièrement « le PCF, c’est l’avenir« , alors on est plus à ça près).

Au bout de quelques années à prêcher dans le désert pour ainsi dire, Jean-Jacques sera donc épuisé ; ses miracles seront sans cesse remis en question, quoiqu’il fasse (« Ouah, c’était truqué » – « Ouais, l’aveugle était de mèche ! Trop naze« ), personne n’écoutera ses propos et il devra donc s’en remettre à son plus fameux tour : la multiplication des pains.

Je vous cite l’évangile selon Saint Matthéo, qui raconte ce célèbre épisode de la vie de Jean-Jacques de Roubaix :

1 – Alors qu’il était dans un gymnase sur les bords de la Seine, Jean-Jacques vit un pauvre venir à lui parmi la foule
2 – « Sa race, c’que j’ai faim bordel de merde », dit le désoeuvré
3 – Pris de compassion, Jean-Jacques dit alors « Je vais voir ce que je peux faire. »
4 – Il prit alors 5 pains et 2 poissons, et rendit les grâces ; puis la nourriture fut distribuée
5 – Et la foule de centaines de pauvres fut rassasiée, tant il y avait à manger. Il y avait des restes suffisant pour remplir 12 paniettes
6 – « Merci », dit la foule assemblée avant de lâcher un claironnant mais nauséabond pet en signe de digestion
7 – « De rien », dit Jean-Jacques.
8 – Le lendemain, la corporation des boulangers fit un procès à Jean-Jacques pour concurrence déloyale,
9 – et les marins-pêcheurs vinrent lui casser la gueule pour des raisons proches.

0

Une cène presque parfaite : les meilleurs moments

Jean-Jacques de Roubaix finit donc seul, n’ayant réussi à convaincre en tout et pour tout que douze adolescents en quête d’identité de le suivre. A la veille de son procès pour concurrence déloyale, il fait un fort grand repas avec eux, comme il sait si bien les faire. Hélas, ses invités fans d' »Un Diner Presque Parfait » se montrent impitoyables, particulièrement Jules Da Silva, dit « JuDaS » qui résume : « 3/10 pour l’ambiance, il ne parlait que de lui« , « 1/10 pour le repas, on a eu que du pain et de le vinasse qu’en plus il tentait de faire passer pour du cannibalisme« , « et 4/10 pour la décoration de table : on aurait dit un suaire« . C’est donc seul que Jean-Jacques se présentera face à ses accusateurs le lendemain, et sera conspué par la foule qui lui jettera des miches de pain et des croissants dans une improbable parodie de lapidation boulangère.

Jean-Jacques de Roubaix disparut le surlendemain de sa condamnation ; ses disciples disent que des anges annoncèrent son retour prochain, mais que dans l’immédiat, il était retourné dans le royaume du Seigneur, afin d’éviter une seconde crucifixion qui aurait fait de lui une excellente enseigne pour Bricorama.

—————————————————

Le Paradis, un vendredi à 16h13.

Une porte grince.

« Bah ? Jésus ? Tu rentres déjà ? On t’attendait pas avant quelques dizaines d’années !
– Ouais… c’est nul la Terre. J’y comprends rien, c’est trop compliqué.
– Oui, j’ai suivi ça de loin.
– T’es omniscient, je sais que tu ne peux pas suivre de loin.
– Oui bon, d’accord j’ai tout vu. D’ailleurs je…
– Oui ?
– Tu sais la petite Marie-Madelinho…
– Oui ? Ma copine de Boulogne ?
– En fait, elle… heu… disons… s’appelait Pascal.
– La Terre, c’est vraiment trop compliqué ! Je veux plus y retourner !
– Allez, soit tranquille ; va te laver les mains, on va manger. On en reparle dans 1 000 ou 2 000 ans. »
0

Amis croyants, si un jour Jésus revient, vous risquez de ne même pas le remarquer. Mais bon, les croyances, c’est comme les fantasmes : pour que ça dure, il ne faut surtout pas que ça se réalise.

105 réponses à “Jésus revient, mais pas à tout le monde

  1. J’aurai juste un petit point à souligner. Ayant vécu à Roubaix pendant un an (et c’est vraiment long), une jeune fllle de 17 ans là-bas est soit dans la catégorie « pauvre », a déjà un gosse et le 2ème en route, car il ne faut pas traîner pour toucher les allocs (il en faut 3 des enfants pour ça), soit dans la catégorie « riche » ou « bourge » et là, le pauvre Gabriel aurait eu difficilement accès la chambre de la fille, dans sa résidence ultra sécurisée… (Mais bon, c’est un ange, il a peut-être plus de facilités de ce côté là…)

    • Hum, ça sent le vécu tout ça. Et toi, tu étais dans quelle catégorie ? Je veux dire, tu as contribué à toucher les allocs ou tu as escaladé sans grande réussites les murs des manoirs ?

    • je suis l’Etre que vous nommez Jésus en occident , décidement , vous pouvez arrèter d’etre frustré de ne pas avoir vécu il y a 2000 ans , et de passer votre chagrin en humour noir , toutefois , je suis jésus , et je défis quiquonque sur ce blog de me prouver le contraire , aussi , si vous faite le choix d’etre vulgaire et méchant pour me répondre , je vous préviens que vous en subirez les consèquences dans les 7 jours qui suivrons , je vous ferez signe , et marque sur votre corps ou sur celui de vos bien aimés dans les 7 jours qui suivront , cela pourra etre assez douloureux et soudain , vous êtes prévenue….bisou et bonne partie.!!
      Jésus.

  2. Cher Connard,

    Vous êtes vraiment odieux ! Mais c’est pour ça qu’on vous aime !

    Petite remarque (puisqu’elles sont les bienvenues): les guillemets sont à l’envers à certains endroits tout le long de l’article (à moins que ce soit la « griffe du connard » ?

    • Non, ; j’ai beau me battre avec mon interface, il me les colle régulièrement à l’envers. C’est rageant.

      • vous etes odieux, et votre ordinateur vous le rend bien… y’a une justice pour les connards… quand meme!!^^

      • Oui, WordPress n’est pas très respectueux de la typographie française quand il s’agit des guillemets. En fait, le plus simple est de bannir les guillemets simples («  » ») au profit de  » «  » et  » »  » dès l’édition de l’article. Sur un Mac, cela se fait via option+7 et shift+option+7. Sinon, tu peux passer en mode d’édition HTML et écrire «  et  ».

      • Ah ! Merci. Je testerai ça dans le prochain article. Enfin, si j’y pense ; mais merci.

  3. Jésus…

    y a quelques années une fille avait prétendu s’etre fait agressée dans le metro pour éviter d’avoir à assumer sa coupe de cheveux loupée.

    y a 2000 ans marie s’est dit enceinte de dieu pour cacher un adultere a la con… Jesus a dù donner le change toute sa vie, mais avec une maman comme ça il a vite appris les ficelles et est devenu un fameux prestidigitateur.

    Pour ma part, si je croise un mec qui me dit « je suis jésus, et je reviens » je lui fous mon poing dans la gueule pour le bordel qu’il a foutu depuis 2000 ans

    sale con

    • Le bordel foutu depuis 2000 ans: m’enfin bon, c’est pas le seul prophète à foutre le bordel…

      Et puis, ils disent pas tous de s’aimer les uns les autres.

  4. Le pire étant que, d’après l’Apocalypse de Jean, la plupart des humains vénèreront la bête et le faux prophète.

    Mais c’est pas la peine de s’inquiéter pour distinguer le faux prophète du vrai, vu que d’après la même apocalypse, 144 000 personnes seulement seront sauvées, 12 000 pour chaque tribu d’Israël.

    Sachant que ça prend en compte l’ensemble de tout les êtres humains ayant jamais vécus, vos chances statistiques de voir la nouvelle Jérusalem sont complètement insignifiantes.

    Sentez vous libres de violer les commandements divins, donc.

    Typhon

    • « Sentez vous libres de violer les commandements divins, donc. »

      Boarf, au point ou j’en suis…

    • L’Apocalypse ne dit à aucun moment que seulement 144 000 personnes seront sauvées. C’est un tout petit peu délirant, là.
      Vous nous avez habitués à plus de pertinence, Typhon.

      • De mémoire : « Je vis les 144.000 justes qui seraient sauvés, 12.000 pour chacune des 12 tribus d’Israël »
        A la décharge de ce brave gens il y avait pas 1 million d’humain sur terre quand il a écrit ça, 144.000 (outre la symbolique du 12*12.000) était un chiffre pharamineux.

      • L’Apocalypse parle de 144 000 élus issus des douze tribus d’Israël au verset 4 du chapitre 7 et, au verset 9, mentionne « une foule immense,que nul ne pouvait dénombrer,une foule de toutes nations, races, peuples et langues. » Parfois, faut lire la phrase d’après…

        Sans compter que le chiffre est symbolique et veut juste dire « un nombre très important et parfaitement parfait ».

    • A ce stade de pourcentage, je vais plutôt me porter volontaire pour tenter de devenir un Space Marine.

      Sven, c’est carrément plus crédible.

  5. Cher Odieux,

    Merci,l’ensemble est détonnant et a le mérite d’actualiser l’évangile pour représenter la révolution incroyable qu’il constitue et permettre de sonder son coeur, ses réactions éventuelles s’il revenait.

    Mais une chose, cher connard, en rencontrant Jesus, les pèlerins d’Emaüs le reconnurent et touchés par la grâce se dirent l’un à l’autre  » Nos coeurs n’étaient ils pas tout brûlants »? A vous lire, les pèlerins d’Emaüs se précipiteraient, aujorud’hui, sur un défibrilateur ou iraient consulter un cardiologue du XVIème.Mais cette sensation que la grâce procure est intemporelle et prodigieuse transcende les âmes et se libère du matériel, du contextuel. La grâce antique ou moderne, peut seule sauver de la faillite spirituelle. J’eusse aimé que ce fut la conclusion de votre article.

    • C’eut été trop demander au Connard, faut pas pousser mémé non plus.

      Pour en revenir à l’article, c’est juste et bien écrit, quoiqu’assez peu original. Mais en cette période estivale, cher auteur, votre blog reste l’un de mes dérivatifs à l’ennui favori. Ne changez rien, restez Odieux.

  6. Amusant. Et pas si faux.

    Ceci dit, il y a quand même une faute que je n’ai pu m’empêcher de relever, après le premier dialogue, donc bon :

    « Jésus se relève d’un bond. »

    Voilà, voilà…

  7. C’est excellent!

    Comme d’habitude, je vous transmets le message de St Jean S de Neuilly/Seine: « Conseil à Dieu, envoyer Gabriel autre part que Roubaix (non parce que ça craint!) Vaut mieux des quartiers bien fréquentés, car sinon ses parents et lui risquent la déstitution de nationalité. Ils devront errer dans un quelconque désert, puis Jean-Jacques devra ouvrir en deux la méditerranée pour revenir en France… Et avec le trafic maritime qu’il y a sur cette mer, cela risquerait de créer une crise économique! C’est bon on vient d’en avoir une; cela serait dangereux pour mon père! »

    • « Gaby, oh! Gaby… »

      Je préfère Bashung à l’Evangile,
      c’est grave, docteur?

      « un truc que mystérieusement, l’Eglise a dû zapper en relisant ses textes »

      En tant que catho (mais pas de mon plein gré: baptisé après 7 jours d’existence c’est pas honnête comme procédé^^), et fan d’Histoire, j’ai très vite compris que l’Eglise avait zappé un tas de choses et qu’elle a toujours été plus politique que spirituelle.
      Quant à ce bon article, je plussoie fortement: un monde cartésien et blasé offre très peu de place à la venue d’un nouveau Messie, ce qui n’est pas plus mal vu que cette « initiative » pleine de bons sentiments (au départ) est devenue rapidement une source d’embrouilles qui perdure encore de nos jours.

      Bon allez, je vous laisse, Wanda m’attend.
      Et que la Force soit avec vous
      (ma religion préférée :p ).

    • Jesus le chante très bien, en duo avec Lazarre : « C’est la chute finale, levons nous et demain… »

  8. C’est le lundi Joséphine Ange Gardien.
    Je mets donc 4/10 à cause de cette approximation historique.

    • Haha! J’ai eu la même réaction! Je suis plus clémente, je mets 5… Car il faut admettre que ne pas connaitre la grille des programmes de TF1 ne doit en aucun cas trop pénaliser la personne fautive ^^

  9. « A partir de quel taux d’alcool mon fils cesse t-il de marcher sur un liquide au motif qu’il n’y a plus assez d’eau dedans ? »
    Toujours aux éditions du Front Éditorial ?

    Son message « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé. » devint la nouvelle devise de la gente sodomite.

  10. @ Gastiflex : Bah peut etre qu’ils ont pas pu le voir tout de suite et qu’ils l’ont enregistré pour le voir quand ils ont le temps (on ne peut pas savoir ce qu’il se passe dans la tête des télespectateurs de Joséphine ange gardien).
    Faut pas juger comme ça sans réflechir sinon ni Jésus, ni Han Solo ne reviendront jamais sur terre.
    Merci pour cet article, aussi bon que les autres ! Mais pour quoi cette obsession de Twilight ?

      • Bon sang mais c’est bien sûr ! Merci pour cette piqûre de rappel.

    • tournures de phrases moins bien travaillées, on voit tout de suite que celui-ci essaie à grand peine de plagier l’OC (dans le style).

      • Ce qui montre un talent de divination impressionnant car il a tenté de plagié OC plus d’un an avant que celui-ci ne crée son blog !
        (Et encore, il avait un autre blog avant celui là, et un des deux auteurs de ce blog s’occupe aussi de http://www.bonpourtonpoil.ch qui est souvent dans le même style depuis bien plus longtemps !)

      • Il paraît que de nos jours il faut soigner son branding et engager un community manager, j’ai demandé au Petit de se renseigner sur le sujet mais ça commence à faire longtemps qu’il est parti, je me demande s’il va revenir…

      • Et puis, bon, il devrait revenir dans un coin où il n’a quasiment affaire qu’à deux sortes de croyants : ceux qui l’ont renié définitivement, en disant qu’il ne racontait que des bobards (les descendants spirituels de ceux qui avaient demandé son arrestation) et ceux qui ont déjà compris, apprécié et intégré son message, mais pour qui il n’est qu’un prophète parmi d’autres, et surtout pas le plus important. Alors autant venir voir ceux qui n’ont jamais entendu parler de lui, il aura certainement plus de succès.

  11. Bonjour, cher Odieux Connard!

    C’est la première fois que je commente votre blog. Cependant je le lis régulièrement, et ce depuis quelques mois :)
    Tout d’abord je souhaitais vous féliciter. Vos articles sont toujours très drôles, et m’ont valu plusieurs fous rires en cours (je suis à la fac de droit).
    Ensuite, et vous me pardonnerez ma pinaillerie, je voulais vous rappeler que si Jésus est né le 25 décembre et qu’il n’a redoublé aucune classe, alors il a eu son bac a 17 ans.
    Voilà, après, je ne sais pas si vous aviez considéré qu’il avait redoublé.
    Sur ce, je vous salue! et vous souhaite de continuer ce blog encore très longtemps, pour le bonheur de tous vos lecteurs.

    Elizabeth

    • puisqu’on pinaille, il aurait eu son bac à 17 ans et demi. Presque 18, surtout s’il doit passer l’oral.

  12. Jules Da Silva, dit « JuDaS » : GG !
    Sinon en attendant le retour du divin notre cher Odieux Connard pourrait vendre sont scénario pour qu’ensuite nous puissons jouir d’une adaptation cinématographique ? ( vampire suck n’auras qu’a bien se tenir ça raflerait a tout les coup la première place au box office cette histoire ) . Et en cas je me propose gentiment comme manageuse ( allez quoi , je peux faire des t-shirt franchement de bien meilleure qualité ! )

    …. et si J-C il revenait sous la forme d’un âne qui parle avec sa célèbre couche sans élastique ? hein ?? après je dis ça …

    • « Jesus II strikes back : il revient, et il est pas content »
      Avec Dolph Lungren dans le rôle de Jésus et Nicolas Cage dans celui de la Batte de baseball.

  13. eventuellement… supposons qu’il soit quand meme reconnu…

    imaginez alors un autre probleme d’envergure… les autres religions… il se rendrons compte qu’ils se sont trompés… et on peut compter sur les juifs pour lui refaire le coup de la croix comme en 33… ils sont si joueurs…

    aaaaah… ces religieux

    • Sans oublier que Jésus est juif (si, si) et qu’il n’a jamais renié sa religion, donc s’il ramène ses nike/adidas/convers parmi nous, ça va être encore un beau bordel inter-religieux.

      De toute façon si Jésus revient, faut pas se prendre la tête. Déjà on lui paie l’apéro, c’est la moindre des courtoisies, et on cause de tout et de rien autour d’un paquet de chips, histoire d’avoir une version claire et nette de son message.

  14. On voit le background d’ingénieur de M. OC : « à partir de quel degré d’alcool JJ ne peut-il plus marcher sur l’eau ? » – qui relève plus de Centrale (Lille pour l’occasion) que du BTS tant l’idée est débile derrière une façade sérieuse.

    Et si Jésus s’était noyé dans la vodka, on aurait pu dire « c’est la science qui a tué Jésus ! »

    J’ai tellement bien fait de m’abonner à ce blog…

  15. j’ai bien ri, malgré le côté rebattu du thème, depuis la blague idiote au roman « sérieux ». A ce propos, avez-vous lu « En terre étrangère  » de Robert Heinlein (SF) ? Le personnage central n’est pas Jésus, quoique… Je vous recommande la fin, une gourmandise !

  16. Monsieur Connard,

    Merci pour cette version revisitée de la vie de brian, ici la vie de Jean-Jacques cependant vous semblez avez oublié le passage où il crée une communauté dans le texas vers waco je crois.

    cordialement

  17. Bonne verbe littéraire… mais, sincèrement, je n’aime pas ! Je trouve cela insultant pour les chrétiens comme pour les musulmans.

    Il est de mode aujourd’hui de se moquer de tout… moquez vous tant que vous pouvez puisque RIEN ne vous le prive (sous prétexte de liberté) mais aimeriez-vous que l’on se moque de vous et de vos proches ainsi, sans aucun respect ?

    Oui … !

    Je crois que vous êtes tellement stupide que oui !

    Pitoyable de bêtise en fin de compte sur les 1,5 milliards de chrétiens et les 1,2 milliards de musulmans.

    • La liberté n’est pas un prétexte, et la « stupidité » anti-cléricale est préférable à la stupidité religieuse car elle est au moins est sans danger (au pire elle titille certaines susceptibilités).

      Salutations distinguées,
      un catho raisonnable ;)

      • « elle au moins est sans danger ».

        Dsl, missa oublié le 15ème commandement:
        « avant de poster, tu te reliras »

    • « Il est de mode aujourd’hui de se moquer de tout… »
      Faux. On ne peut plus comparer un myopathe avec une crevette, par exemple. Et les blagues sur les Auvergnats sont de moins en moins bien perçues. Mettre un chapeau rigolo sur un prophète musulman nuit gravement à la santé. Heureusement qu’il nous reste les blagues machistes, homophobes, racistes, antisémites, etc… Non? on peut plus non plus? Donc il nous reste les Belges, le cinéma américain et la religion. Pour l’instant.

      « Pitoyable de bêtise en fin de compte sur les 1,5 milliards de chrétiens et les 1,2 milliards de musulmans. »
      Même en faisant front unitaire (ce qui ne risque pas d’arriver demain), 2.7 milliards sur 6.5 de population mondiale, vous êtes en minorité, les gars, va falloir vous adapter!

      • « Donc il nous reste les Belges, le cinéma américain et la religion »

        Plus le cinéma français et les blondes^^

      • Il y a un cinéma Français??? Et personne ne m’a rien dit???

        (Et Odieux ne le spoile jamais?)

      • Revoyez le spoil d’Adèle (bon, c’est pas du cinéma français, c’est vrai, c’est du Besson…)

    • Si vous vous sentez insulté, c’est vous qui êtes stupide. Le second degré n’est pourtant pas très difficile à détecter. Le concept de « tabou » est subjectif, ne vous en déplaise. Allez vous indigner ailleurs, je vous en prie.

      • D’ailleurs je cherche l’insulte aux religieux là dedans, je ne la trouve guère… (ne l’étant pas moi même , un message virulent contre les croyants m’est peut-être passé sous le nez)
        Pour ce qui est du cinéma français : Adèle Blanc-sec c’est considéré comme du cinéma français ou pas? (même en élargissant)

    • Ah le respect !

      Quel beau mot, quelle belle notion… qui n’a rien à faire sur le blog d’Odieux Connard, ne vous en déplaise Sir S. OULD IMAN.

      Soyez déjà satisfait que l’on vous tolère et allez pleurer sur un autre site avant que l’on vous crucifie (ou qu’on vous lapide, au choix).

  18. C’est bien foutu, comme toujours.

    La seule chose dans ce texte qui me pose problème, c’est que si l’on se fie à la doctrine catholique, quand Jésus revient, c’est pas pour rejouer son incursion d’il y a deux mille ans, mais pour juger les vivants et les morts . Le retour du fils de Dieu sur terre est annonciateur de la fin des temps et du jugement dernier quoi. Tout ça pour dire que ce texte ne parlera pas trop aux croyants ha ha.

    • M’enfin, n’avez vous pas lu « de bon présages » (Good omens) de Gaiman et Pratchett ?

      Finalement on le sait que l’apocalipse aura pas lieu à ce moment là; c’est juste pour apprendre aux anges et démons qui est le chef.

      • J’ai lu bcp de Pratchett, mais pas celui là, ça m’intéresse d’ailleurs, c’est hors annales du disque-monde?

      • c’est écrit en duo avec Gaiman, donc hors annales, même si il y a certains points communs.

      • De bons présages est une parodie éhontée (et jubilatoire) de la série des « Damien : la malédiction », se passe dans notre monde (enfin, au Royaume Unis, pas vraiment notre monde non plus), pas grand chose à voir avec le Disque-Monde sauf peut-être la Mort (et l’humour!!!). J’attends toujours une adaptation par Terry Gilliam (qui a racheté les droits depuis fort longtemps déjà).

  19. Merci ô O/dieux C.

    Hum, à propos, il y a d’autres solutions que celles que vous proposez: Moi si je rencontrais un type (ou une nana) qui me dise « je suis Jésus », je lui paierai un verre ou une salade gourmande pour l’écouter pour qu’il/elle m’explique tout ça, et sortirais mon dictaphone. ;)

    • Bonjour, je m’appelle Jésus, et je prendrais la salade « gésiers confits/magrets fumés » avec un Lalande Pomerol 86, s’il te plait. =)

  20. OC,

    Grâce à certaines phrases de votre article, j’ai bien rigolé. Vous avez les mots justes et des expressions bien trouvées.

    J’ai cependant quelques objections :

    D’abord, je rejoins le commentaire 27 : lorsque Jésus va revenir, il ne va pas s’amuser à essayer de convaincre quiconque. Il sera déjà trop tard pour le reconnaître comme son Sauveur. D’ailleurs, il ne reviendra pas dans un corps d’homme. Votre article n’est donc pas assez documenté à mon goût.

    Ensuite, je ne comprends pas très bien le choix du titre. On peut trouver le calembourg drôle, mais je ne vois pas le rapport avec le contenu de l’article. Si je ne m’abuse, vous voulez montrer que si Jésus était revenu de nos jours (à supposer qu’il veuille faire un remake de sa première venue), seuls quelques débiles lui accorderaient du crédit. « Si la première venue de Jésus s’était déroulée de nos jours » aurait été certainement moins divertissant mais plus approprié que « On ne peut pas plaire à tout le monde », moyennant quelques changements dans l’article.

    Je ne crois pas non plus que l’abolition de la propriété privée fasse partie des enseignements de Jésus, ni même de la tradition catholique. Où êtes-vous allé chercher un truc pareil ? La générosité, oui. La charité, oui. Le communisme, non.

    La question qui se cache derrière mes remarques est en fait : « Est-ce que vous avez décidé de privilégier le style au contenu ? ».

    « Dieu est humour. »
    Dieu n’est pas moqueur, en tous cas.

    Bisous.

    • Le « communisme » en question se trouve au début des Actes, avec la mise en commun des biens, mais autrement, Jésus a prêché la charité et le renoncement aux richesses de ce monde oui.

      • Je sais bien : Actes 4v32. Aux commencements de l’Église, certains mettaient tout mis en commun et tant mieux pour eux. Mais Jésus n’a jamais demandé ça.

  21. Certains s’insurgent des mauvais traitements infligés au céleri-rémoulade dans vos récents articles…

  22. Hannn!!! Il y a méprise!!!

    Joséphine Ange Gardien passe le Lundi soir, et non le Dimanche soir!

    Omnubilante!!!

  23. Waow!
    J’avais très peur d’être un peu déçue après l’apothéose de cette grandiose page Facebook qui me fait toujours autant rire…
    Hé bien, non.
    Chapeau!

  24. « En français, il s’avère aussi relativement mal noté tant ses tournures de phrases sont souvent inutilement surchargées […]; il abuse par ailleurs des métaphores »
    Jésus parle par hyperbole je tiens à préciser.
    Sinon excellent article ;).

      • Héhéhé, tout dépend de quel point de vue en fait.

        Parabole :
        Récit allégorique qui renferme une idée morale.

        Hyperbole :
        Figure de style qui consiste à augmenter ou à diminuer excessivement la vérité des choses.

  25. Eh bien cher monsieur Connard, voilà que grâce à votre texte excellent ! comme toujours, je ris toute seule au bureau…et il y a de l’écho…Voilà, voilà, merci pour cet affichage et surtout pour le rire.

    Quel talent !

  26. A la télévision, un soir, sur une chaîne du service public qu’on appelle ainsi par comparaison avec les toilettes du même nom, Jean-Jacques à le cafard. Il était venu délivrer un vibrant message d’amour ainsi que les clés de l’illumination et de la révélation de soi pour pas un rond malgré les œillades répétées des éditions Atlas, mais il ne peut pas en placer une au milieu de chroniqueurs autosatisfait qui delivrent leur bêtise avec l’air de penser que c’est de l’or en barre pour le petit peuple. Comme pour l’achever, l’un d’eux, un efféminé peroxydé lui adresse un ultime « compliment » : « j’aime beaucoup ce que vous faites et j’avais rien lu d’aussi émouvant depuis le dernier livre de Marc Levy.
    Ce soir, Jean-Jacques va se faire le coup du cafard qui disparaît dans un verre de Rom en hommage à un autre prestidigitateur célèbre.

  27. Une partisane de Twilight pucelle? Mais vous croyez au Saint esprit, Odieux connard !

    Voyez dans nos campagnes luxuriantes, ces fans de chiens puants et vampires gomina -qui bénissent d’ailleurs l’apparition du shampooing anti-chute. Marie est souvent une ménagère épanouie, entre 16 et 40 ans. Elle ne manque pas de clamer que sa portée de loupiots fait son bonheur ainsi que Robert, son mari, et Jacob le saint-Bernard. Le fameux tourniquet trois-pièces.

    Pourtant les chiffres sont là : natalité en hausse.

    « Lève toi ! », ordonna Jésus en toisant son calbute. Au pays du coq et de la braguette, Twilight agit sur la libido comme paroles d’évangiles. Le prophète parle d’effet torse-poil, en termes savants (inversement proportionnel aux campagnes Condom ). Et vous osez remettre en cause le miracle de cette saga céleste ! ( NB, beaucoup d’écureuils-volant dans l’état de Washington. Quels sales copieurs, ces Cullen).

    Forêts humides, membres caverneux. Oui, ce scénario en 4 versets relève du grand mystère. Mais ses nouveaux disciples vous le jurent sur le saint ouvrage : les voies du corps érectile sont impénétrables.

    A l’éternel ! sujet sans fin. Qu’on le mange avec les doigts, le menton plein de gras juteux, et il vous met en appétit.

  28. M’appelant Marie, lisant Twilight, ayant 17 ans (enfin presque…bon disons ‘ayant eu’) et étant vierge (enfin presque) je me sens directement visée par ce billet. Comme je découvre tout juste ce blog, je crois qu’il va falloir que j’aille lire d’autres posts afin de m’assurer qu’on ne parle pas de moi ailleurs.

  29. je te Rassure tout de suite , ils ne parle pas de toi , ma mère s’appelait Colette Marie-thérèse et était de l’ile d’Oleron..bisou.
    Jésus.

  30. Etant chrétien, il y a des passages drôles. Néanmoins, je crois que l’incroyance est… l’ignorance.

  31. Whaou ! C’est juste excellent ! J’ai vraiment adoré, très sympa, ça m’a redonné la pêche pour la fin de week end ! :)

  32. Fake !
    À Roubaix, c’est impossible de trouver un couple formé de Marie et Joseph. Donc la Sainte-Vierge s’appellera désormais Brenda, et le père adoptif du Christ, c’est Steeve.
    Et l’officier d’état civil penchera plus Kilian ou Dylan que Jean-Jacques. Non mais qu’est-ce que c’est que cette chronique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s