Le petit mot de Noël

Puisque partout sur internet fleurissent de doux messages pour fêter Noël à tout un chacun, permettez moi de contribuer à mon tour à cette ambiance festive et chaleureuse avec une citation adaptée à l’évènement :

« Quoi de mieux pour un merveilleux Noël qu’un bon feu de cheminée ?« 

Josef Mengele, Auschwitz, 25 décembre 1944

Ces enfants en ont trop vu : le Père Noël cherche un objet contondant pour les faire taire pour de bon

Voilà voilà, joyeux Noël, donc.

19 réponses à “Le petit mot de Noël

  1. Tss.

    Déjà, c’était pas la peine de préciser « Auschwitz », n’importe quel mec ayant un minimum de culture (ou écoutant du Slayer) saura que Josef Mengele était un médecin nazi qui faisait des expériences sur les êtres humains. Donc, ceux qui ne le savent pas sont des cons, et non des connards, et par conséquent, ne lisent pas ce blog.

    Ensuite … moi j’aurais plutôt dit « je vous souhaite de joyeuses fêtes bien alcoolisées et de franches accolades en voiture avec les sapins de Noël ! Et bons étouffements avec votre foie gras ! »

    • Croyez bien mon cher que tout cela n’est que pour mieux faire ressortir l’esprit de Noël qu’est celui de partage :

      Un innocent n’ayant pas eu histoire en terminale S faisant une banale recherche sur Noël pourra ainsi élargir sa culture à peu de frais.

      Quant à votre proposition de joyeuses fêtes, elle est plus que valable, mais j’hésitais : si je me lançais sur les excès des fêtes, je n’aurais su m’arrêter. Tout simplement.

  2. « 25 décembre 1944 »: ces nazis, quels incurables optimistes!
    (Ce père Noël est bien nigaud: il a pourtant à portée de main bûches à profusion et solides chenets pour parvenir à ses fins)

    • Le Père Noël peut briser la nuque de ces enfants à mains nues, mais des années de tournées l’ont rendu un peu gâteux.

  3. Une lettre recommandée, avec accusé réception, de la part de Pepsico pour demander la suppression de ce billet honteusement sponsorisé et bien évidemment non déclaré.

    • Ils n’ont qu’à trouver des enfants qui laissent une bouteille de Pepsi au Père Noël, ce n’est tout de même pas ma faute.

      Je règle ça avec mon avocat et avec Diego.

  4. C’est un peu de mauvais gout mais bon…

    Une question pour ce cher Mr Connard qui n’a rien à voir avec le sujet mais dont j’ai besoin…: Que pensez vous du désinteressement des jeunes pour la politique ?

    Merci de votre aide si precieuse cher maitre…

  5. En fait, les p’tits Lutins de ce père noël, c’étaient les travailleurs des camps Allemands. Et à la fermeture de ces derniers, ce bon vieux Staline a proposé ses goulags pour aider ce bon vieux père noël.

    Ah, Staline a vraiment fait une belle connerie ce jour. Eh oui, les Américains étaient heureux avec tous ces cadeaux pas chers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s