Annonce : Le Petit Théâtre des Opérations sort en bande-dessinée

Ça y est : la bête est là.

Souvenez-vous : en 2018 sortait Le Petit Théâtre des Opérations en livre. Les libraires, après avoir été dévalisés jusqu’au dernier exemplaire, durent annoncer à leur aimable clientèle qu’ils devraient faire autre chose de leur vie, comme lire du Proust ou regarder des épisodes de Trotro, en attendant qu’une nouvelle œuvre ne se présente. Aussi, séchez vos larmes ! Et entendez ces sept trompettes qui annoncent le retour du Petit Théâtre des Opérations ce 3 mars 2021 sous une forme plus belle, plus colorée, plus dessinée :

Par la grâce de monsieur le chien, ce livre est beau. Non parce que si j’avais dessiné, on n’aurait rien pigé.

 

« Y a quoi dedans ? » me direz-vous.

Eh bien, comme nous sommes sympathiques, le sommaire est sur la couverture. Vous retrouverez donc des histoires déjà vues en vidéo (comme ce qu’il se passe lorsque l’on lâche des Bretons sur l’ennemi), mais aussi de l’inédit, et ce y compris par rapport à ce que le livre de 2018 contenait, parce que bon, hein, voilà, quitte à vous prendre tout votre pognon pour se rouler dedans, autant vous donner des choses en retour. Et ici, on ne se limite pas à la Première Guerre mondiale, non madame. Bref, si vous avez des questions sur le contenu, la couverture saura vous renseigner.

Ne vous reste plus qu’à aller voir votre libraire et à lui lancer votre argent au museau en vous exclamant « Tiens, gueux ! Pour ton échoppe ! » avant de vous enfuir avec la bédé.

Vérifiez quand même que le compte y est : le libraire moyen peut abattre son fuyard à trente mètre d’un lancer de Marc Levy bien placé, aussi ne prenez pas de risques.

Bien évidemment, votre serviteur et son fidèle comparse monsieur le chien seraient heureux de partir en tournée pour fêter ça, et permettre à le chien de trimer aux crayons pendant que je donne conférence, mais bon, hein, vous le savez, ce n’est pas simple. Mais si vous, libraire qui me lisez, vous avez moyen d’organiser tout cela dans de bonnes conditions, n’hésitez pas, je suis toujours ravi de sortir le chien.

Et pour ceux que ça n’intéresse pas ?

Eh bien, vu l’envolée des prix de l’ouvrage précédent sur le marché de la revente, j’ai envie de dire : filez-moi des sous quand même. La bédé, c’est le prochain Bitcoin. Ahem. Oui je… d’accord. Je voulais juste votre pognon.

Bref, Le Petit Théâtre des Opérations, c’est chez Fluide Glacial, c’est de la bande-dessinée, et ça sort ce 3 mars 2021, donc comme le disait Mad Jack Churchill : Commandoooo !

27 réponses à “Annonce : Le Petit Théâtre des Opérations sort en bande-dessinée

  1. Bonne nouvelle, une nouvelle video.
    Mauvaise nouvelle, c’est juste une annonce.
    Bonne nouvelle, c’est pour une nouvelle oeuvre de l’Odieux.
    Vu mon domicile, ca va etre difficile de le trouver chez le libraire du coin, donc j’espere que vous me pardonnerez si je la commande en ligne.

  2. Bigre, la chose semble belle et bonne! Ma cabane actuelle étant situé au Canada, cher Odieux, j’espère qu’à l’instar d’Un Faux Graphiste j’y pourrai me procurer vos oeuvres. En espérant que votre prose légère daigne traverser les frontières.

    • Oh, ravissement : citer à la fois Odieux et Un Faux Graphiste…
      Que voici un homme de goût !

  3. J’ai eu le plaisir d’échanger 3 bons quarts d’heure avec un de vos sosies, un certain Julien H. qui squattait joyeusement un salon à Versailles sans sa cravate rouge. Si je n’étais pas reparti avec 3 bouquins dédicacés, le bougre m’aurait certainement gardé prisonnier. J’en ai encore des suées.

  4. Offert, car j’ai un ami rempli de bon goût. Dévoré dans la foulé. Les crises de rires à répétition vont rendre la digestion impossible.
    Odieux, je regarde vos vidéos en boucle, je pourrais citer vos intervention par coeur.
    Mais là, c’est encore un octave au dessus en terme de plaisir malsain.
    Et en plus, il y a de l’inédit.
    Je régurgiste, et je le redévore.
    Tant pis pour le goût: ce coup là je le poivre!

  5. S’il n’y a pas la musique de les vidéos dans la bande dessinée, c’est tout pourri, j’achète pas !

    • Ne vous inquiétez pas, Christophe, la BD est conçue avec les plus hautes technologies, et diffuse une musique en parfaite harmonie avec les capacités intellectuelles du lecteur. Depuis que je l’ai achetée, elle m’accompagne dans tous mes déplacements, fournissant une bande-son qui fait se mettre au garde-à-vous tous les manants et gueux autour de moi alors qu’ils se rendent compte de l’esprit supérieur qui les honore en respirant le même air.

      • Je confirme, c’est high tech, j’entends la musique dès la première page et madame à mes cotés occupée à d’autres passionnantes activitées l’entend aussi ( et pête un cable me demandant de baisser le volume…. pffff) …
        De surcroit dès la première page de la Bd, on réalise qu’il va falloir continuer avec une loupe à scruter les images, quel est le message caché? un trésor (Sydney Fox vient à mon secours par pitié….), une conspiration ??? que sais je …

  6. Enfin, une bonne nouvelle!
    J’en profite pour dire que lire les commentaires de vos articles, cher Odieux, est (presque) aussi délicieux que lesdits articles, tant pour la forme que pour le fond. Ah, si en plus vous faisiez du théâtre (et non, je ne fais pas référence à celui des Opérations!), vous auriez là de quoi régaler un public survolté, avec des dialogues absolument succulents. (c’est moi, ou mes comparaisons laissent croire que j’ai faim?…)
    En tout cas, je vais bien évidemment dévorer cette BD (mais après un croissant, finalement…)

  7. Fichtre, un crossover Odieux Connard / Monsieur le Chien, ça c’est du casting qui fait rêver…

    • Ouais, je dirais même que c’est un combo totalement « OP, plz nerf ».
      C’est à peu près aussi injuste que si, à Stonne, le char de Billotte avait été appuyé par de l’infanterie mécanisée, de l’artillerie automotrice ou même – soyons fous – de l’aviation d’assaut.
      « Bon ben vu qu’on a nettoyé le village en 2 heures et qu’on savait pas quoi faire ensuite, on a décidé de pousser jusqu’à Bulson, puis à Sedan, et du coup on a rejeté les Allemands dans la Meuse. Alors, je vous laisse vous occuper de Rommel qui s’est retrouvé coupé de ses arrières comme une grosse buse. Moi, faut que j’aille nettoyer toute la chair à saucisses que j’ai de coincée dans mes chenilles. Allez, tchao. »

  8. Allez-vous parler de la bataille de Stalingrad ? J ai revu le film éponyme de Jean-Jacques (!) Annaud qui en gros raconte une partie de cache-cache entre deux snipers qui connaissent chacun l’adresse de l’autre…au delà de la propagande, qu ‘en fût-il des snipers russes ?

    • (pre scriptum : bravo si vous avez le courage de lire ma réponse en entier …)
      Alors pour « Enemy at the Gates » (le film), c’est un film que j’apprécie perso, bon mélange entre film spectacle et historique (même si y’a quelques erreurs et clichés dedans). Disons qu’il faut pas le prendre au pied de la lettre. Par contre, pour le duel des tireurs d’élite, on a aucune preuve solide qui le confirme au niveau historique, et encore moins de chances qu’il se soit déroulé ainsi.
      Contrairement aux idées reçues, les snipers ne « chassent » pas seuls : ils sont toujours par binome, l’un au fusil de précision, l’autre étant l’observateur : le rôle du deuxième étant d’analyser l’environnement pour repérer les cibles ou les menaces en approche, voire faire office de défense rapprochée en cas de rencontre inopinée. Le tireur peut alors se concentrer uniquement sur le feu, sans se soucier de savoir si une pelle ne va pas lui arriver sur le coin de la tête (les joueurs de Day of Defeat comprendront). Et de ce que j’ai lu qq part (à prendre avec des pincettes), les russes avaient mis au point une technique dite de « chasse par 6 », où 3 binômes se couvraient mutuellement, rendant le tout nettement + efficace.
      Pour le véritable rôle des tireurs embusqués dans la bataille et la guerre : je suis loin de bien connaitre le sujet, mais il est sûr que la propagande russe a nettement exagéré … Même si des scores de 100 ou 200 ennemis abattus sont tout à fait plausibles. Dans un contexte de guérilla urbaine, leur rôle est important, en créant un sentiment de peur latente et donc une baisse de moral chez l’ennemi. Mais le même résultat peut être obtenu par des missions d’infiltration d’unités franches (opérant en petits groupes), très utilisées par les soviétiques à Stalingrad. Au niveau d’un grand mouvement, leur rôle devient encore moindre. Ils peuvent certes abattre des personnels clés (comme des officiers), mais quand des milliers d’Hommes sont impliqués cela n’a qu’un impact limité.
      En fait, la victoire de Stalingrad est avant tout due à un coup de génie stratégique de l’état major soviétique. Ils ont à peu près fait à l’Axe la même que ces derniers avaient fait aux Alliés en Mai 1940 : attirer les meilleures troupes ennemies dans un piège (la ville elle même), les user dans des combats d’attrition (ce qu’on voit dans le film), puis attaquer avec des troupes mobiles les points les plus vulnérables, encercler l’ensemble et attendre la reddition suite à épuisement du ravitaillement. Sauf que là où les troupes franco-anglaises étaient prisonnières dans Dunkerque à la fin du printemps (ce qui est déjà cruelle), les troupes de la 6e armée allemande se retrouvent dans une ville en ruines, en plein hiver russe. Et même si ce gros vantard de Göring prétend pouvoir les ravitailler par les airs, dans les faits ils n’y arriveront jamais. Il suffit alors de laisser Hans et ses copains crever de faim et de froid, puis les achever quand ils sont bien mûrs. Les snipers ont été utiles dans la première partie de la bataille (dans la ville, pour épuiser les allemands), mais de façon anecdotique dans le mouvement d’encerclement qui a été la vraie cause de la victoire de Stalingrad. Sans cette manoeuvre, les centaines de milliers de morts dans la ville n’auraient servi quasiment à rien …
      En bref, les snipers sont utiles dans des escarmouches, mais pas bien au delà. Au niveau stratégique, ce sont les grands mouvements de troupes, et surtout l’effort économique, qui priment. De fait, on peut se demander si le rôle de propagande de Vassili Zaïtsev n’a pas été encore + important que ses capacités de tireur (même si ces dernières sont indéniables). En permettant de maintenir le moral d’unités entières, et surtout en leur faisant croire qu’elles avaient un autre rôle que mourir en attendant que les chars prennent les Allemands à revers … Oui, la guerre c’est cynique.

      • J’ai tout lu, merci pour les éclaircissements. Pour le film, le Stalingrad de Joseph Wilsmaier est quand-même bien mieux, mais dur à trouver !
        Amicalement,
        Pat

      • Attention, on dit tireurs d’élite, pas snipers (chasseurs de bécasse).
        C’est un abus de langage même si aujourd’hui tout le monde accepte d’utiliser ce terme.

  9. J’ai tout lu, merci pour les éclaircissements. Pour le film, le Stalingrad de Joseph Wilsmaier est quand-même bien mieux, mais dur à trouver !
    Amicalement
    Pat

  10. Ouais… mais moi j’attends toujours la fin d' »Au service de sa majesté » hein. Et puis les BD c’est pas comme les vidéos, ça ne permet pas d’avoir l’attention de 35 lycéens d’un coup et la paix pendant plus de 2mn dans une classe.

  11. j’ai reçut le miens je n’ai qu’un chose à dire à quand le suivant ? c’est de la bombe 😉

  12. Merci pour cette superbe BD ! Une séance de dédicace commune avec El Perro est-elle envisageable un jour lointain, après la pandémie de stupidités gouvernementales ?

    • Désolé pour vous : la pandémie de stupidités gouvernementales n’étant que l’énième mutation d’un virus qui existe depuis que, dans l’Histoire, quelqu’un a dit « écoutez moi, j’ai une super idée, faites comme je vous dis ». En France, le rythme étant maintenant bien connu : une nouvelle mutation survenant environ tous les 5 ans (parfois 10, si une souche particulièrement résistante a réussi à survivre au traitement électoral).

  13. Acheté. Dévoré. Moi qui bizarrement ne connaissait rien de Fluide Glacial alors que pourtant un fan acharné des Dingodossiers et des Cinémastocs, j’ai presque cru découvrir de nouveaux épisodes. Ca mérite un autre tome.

  14. Très bien, lu immédiatement après réception mais j’ai l’impression que plus on avant dans la BD, plus les histoires sont expéditives, peut être par manque d’informations historiques ou bien parce que j’ai l’habitude de les écouter au geek fearies je ne sais pas.

    Dixmude, vraiment excellente :)

    Vivement un Tome 2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.