Les indispensables de la rentrée des classes

La rentrée est un fabuleux marronnier médiatique ; comment donc pourrais-je, homme de facilité que je suis, y résister ?

Car si comme chaque année nous avons eu le droit à moult reportages sur la question du poids du sac ou de savoir si l’allocation rentrée devait servir ou non à acheter une Nintendo Switch (la réponse étant non, même avec de l’argent issu d’autres sources, d’ailleurs), il est grand temps de faire le point avec chacun pour savoir si votre cartable est prêt pour la rentrée. Voyons donc ensemble quels sont les objets indispensables à emmener cette année pour être sûr de gagner en efficacité.

La pétition pré-remplie contre l’épreuve trop dure au bac

Pourquoi vous ennuyer à passer le bac d’abord et vous indigner ensuite alors que vous pouvez gagner du temps en emportant avec vous cette pétition pré-remplie qui vous permettra de vous insurger contre ces monstres qui osent mettre des épreuves plus difficiles que d’autres lors d’examens ? Mettez-la de suite dans votre cartable, c’est une valeur sûre : je ne me souviens pas de la dernière année où elle n’a pas servi.

Si vous avez un doute, rajoutez des fautes d’orthographe pour plus de crédibilité.

La pancarte de soutien avec une manifestation qui n’a rien à voir

Damnation ! Monsieur Grosjean a prévu une interrogation et vous n’avez pas révisé ? Il fait super beau dehors et rester en cours de Français à lire Émile Zoulou ou chépakoi, c’est chiant ? Pas d’inquiétude, nous sommes en France, et il y a donc forcément une manifestation ou une grève en cours. Si vous ne savez pas où chercher, regardez du côté de la SNCF ou de la RATP, vous devriez trouver tout ce qu’il vous faut. De là, à vous d’organiser une manifestation, voire de bloquer votre lycée en manifestation avec la cause de votre choix. Là encore, pourquoi vous ennuyer à chercher un slogan ou une raison valable quand l’on sait que ça finira invariablement par « Solidarité avec… » ? Prenez donc avec vous cette pancarte pré-remplie là aussi, vous gagnerez un temps fou.

Pensez à coller tout autour des autocollants de syndicats lycéens, voire faites un joli coloriage, histoire de.

Pour le reste, n’oubliez pas les règles de base :

  • Crier « Machin, t’es foutu, la jeunesse est dans la rue« 
  • Quand ça se voit que vous vous répétez, scander « Machin, serre les fesses, on arrive à toute vitesse« 
  • Alterner
  • Oublier toute solidarité avec qui que ce soit dès que les vacances arrivent, voire s’il pleut un peu fort

Si on se moque de vous sur ce dernier point, n’oubliez pas de rappeler que Jean-Luc Mélenchon non plus ne sacrifie pas ses vacances pour la révolution, alors si lui ne le fait pas, hein, bon, hé, ho.

Le mot pour éviter le redoublement

Parents, vous craignez que votre enfant, qui ne sait ni lire, ni écrire et encore moins compter à 14 ans ne doive redoubler son CP (il a eu une maternelle difficile) ? Pas d’inquiétude, vous aussi, vous pouvez glisser dans le cartable de votre chérubin un mot pour éviter ce genre de désagréments. Vous n’allez quand même pas vous déplacer pour discuter avec les enseignants eux-mêmes, que diable ! Car n’oubliez pas ce principe basique : plus un enfant fait chier, moins on voit ses parents. La rumeur raconte que c’est pareil à la maison, mais qui suis-je pour juger ?

Vous pouvez même cumuler avec le document précédent : par une exemple, organiser une manifestation en solidarité avec Zoa contre son redoublement.

Les plus attentifs d’entre vous auront noté qu’il n’y a de la place que pour trois lettres pour le prénom de l’enfant. Mais nous savons tous que l’enfant s’appelle Téo, Léa, Noé ou Loa. De toute manière, si son prénom comprenait plus de trois lettres, il ne redoublerait pas. Avez-vous déjà vu un Jean-Eudes de la Proutinière redoubler ? Hé bien alors.

Le guide complet de la réforme éducative

Car que serait une année sans sa réforme scolaire ? Pour vous éviter d’avoir à suivre l’actualité et réagir sans stress auxdites réformes, voici deux guides à conserver soigneusement.

Par contre, ne rêvez pas : la réforme essaie toujours de casser un truc qui marche. Faut pas déconner.

J’ai oublié le passage où ça débat sec en salle des profs ou à la cantine, mais toujours entre les mêmes pendant que les autres font semblant de ne rien entendre en se demandant qui est la petite raclure qui a encore fini tout le café.

Attention tout de même, la période des réformes est aussi la période des chaleurs des pédagogues, que l’on peut apercevoir courant dans les couloirs en criant des idées de réformes pour impressionner d’éventuels partenaires sexuels. Bien sûr, les pédagogues, nieront, et vous diront qu’ils font un métier très sérieux et qu’ils sont des experts quant à ce qui intéresse les enfants, qu’ils connaissent très bien, une fois, ils en ont vu un de loin dans la rue en rentrant du bureau. Ils savent que les enfants adorent apprendre, et d’ailleurs, tenez, ils peuvent même vous citer des noms de petits élèves avec qui ils travaillent souvent, comme Pikachu ou Ronflex. Quand vous leur apprenez que ce qu’ils ont dans la main n’est pas une liste d’appel qu’ils pensaient avoir réussi à chourrer dans le bureau d’un instituteur distrait, mais une liste des pokémons confisquée, ils ont tendance à exploser dans un bruit sale. Soyez prudents et mettez une blouse avant de leur parler.

Et bien sûr, amis enseignants, n’oubliez pas votre canon scié.

Après la mode du fusil d’assaut, la petite touche « in » à glisser dans son cartable pour briller à la rentrée 2017-2018, c’est bien évidemment le canon scié. Il se cale très bien entre deux livres de cours, est relativement maniable et peut même se fixer sous votre bureau pour le dégainer plus rapidement, par exemple si vous enseignez dans le 9-3 et vous voulez vraiment du calme pendant plus de 4 secondes. Grâce à sa dispersion des plombs, il permet de toucher sa cible, même sans viser, en faisant un outil fort pratique pour les enseignants débutants (en fin de carrière, nombre d’enseignants ont atteint le même niveau qu’un tireur d’élite de la légion étrangère ; si ce n’est pas le cas de toute façon, ils se font dévorer par leurs élèves et on ne retrouve que leurs os blanchis dans leur casier). Alors bien sûr, on me dira que du coup, on touche aussi les voisins de sa cible, mais comme on dit : « Il ne discutait pas tout seul« , alors bon, c’est un peu mérité. Si vous avez le temps, mettez du papier journal sur le mur, vous pourriez éclabousser votre carte jaunie des fleuves de France.

Et c’est toujours plus facile à trouver qu’un cahier brouillon souple petit format petit carreau 96 pages, comme le demande Madame Michu.

Et enfin, amis enseignants, un dernier rappel : n’oubliez pas de demander à vos élèves d’amener tous leurs livres de cours dans leurs cartables, même – et surtout ! – si vous ne vous en servez pas.

Pour l’instant, personne n’a encore compris que ça ne servait qu’à épuiser ces petits êtres dans le but d’avoir enfin un peu de calme.

Le complot se poursuit.

98 réponses à “Les indispensables de la rentrée des classes

  1. Petite faute: « Machin, t’es foutu, la jeunesse et dans la rue ». Même si ce sont des jeunes cons, ils ne font pas de faute à l’oral, il me semble

    • Ah ! Si ils en font, combien de gens à l’oral ne font pas la différence entre un « et » et un « est ».
      Et encore là on ne parle que des jeunes (dont je fais partie puisque j’ai seulement 22 ans), mais le nombre de personnes dont les fautes non seulement à l’écrit mais à l’oral sont selon moi assez inacceptables est vraiment élevé.

      Mais là je suis d’accord, je pense que l’odieux connard a fait une petite faute de frappe sur cette phrase.

  2. Monsieur Connard,sous les rires, on sent que vous avez écrit ces lignes avec votre sang. Après tant d’années, des cicatrices encore à vif…et du sel sur les plaies tous les 3-5 septembre de chaque puta.n d’année…Vous êtes manifestement un adepte du grand Robert Wolders qui déclara: « On dit que la douleur s’efface avec le temps. C’est faux ».
    ( Bon ce n’est ni un philosophe ni un historien, juste un gars qui avait perdu sa femme, une certaine Audrey Hepburn)
    Quel dommage que vous ne puissiez écrire avec un autre sang…celui d’un ex-boutonneux par exemple , particulièrement insupportable , issu d’un passé douloureux…

  3. « De toute manière, si son prénom comprenait plus de trois lettres, il ne redoublerait pas. Avez-vous déjà vu un Jean-Eudes de la Proutinière redoubler ? Hé bien alors. » Contre-exemple avec le célèbre Kevin. 5 lettres, et au moins 1 redoublement par lettre.

  4. critiquer ces petits êtres exquis ! le soleil de leurs géniteurs ! d’innocentes créatures du Seigneur !
    non mais franchement …

  5. –  » Obi Wan Kenobi ! vous êtes mon seul espoir !  »
    Ccccrrr …… Camarades … bzzzz … la grèèèèèève !!! blurp ….Vélorution … hips …. burp ….Ré… aga aga aga … volution !!!!
    –  » Obi Wan Kenobi ! vous êtes mon seul espoir !  »
    besoin …manifs pshhhhh…..Kkrr …justifier …. aga aga … mon modeste …rhhhhh … salaire …
    –  » vieux con !  »
    pfrrrrrtttt ….Mmmmppffff !!!! COUIC .

  6. Je termine en hâte l’assemblage de ma cotte de mailles. C’est discret sous les vêtements contrairement au gilet pare-balles, et ça peut servir. On tourne toujours le dos à quelqu’un.

  7. Bonsoir,
    En tant qu’odieux connard proclamé, vous espérez ainsi esquiver les insultes, mais j’ajoute aujourd’hui pour vous la mention spéciale « dégueulasse ».
    Dégueulasse, pour avoir mis dans le même sac « surdoué, hyperactif et autiste », pour avoir ignoré que les parents d’enfants autistes aimeraient tellement que le système éducatif puisse ralentir parfois et permettre un ou plusieurs redoublements, pour avoir imaginé que le diagnostic d’autisme était une sorte de tricherie pour passer à la classe supérieure. C’est vraiment très con.
    Votre amertume face au « système » devrait pouvoir trouver d’autres ennemis que ces enfants totalement différents, les « autistes », qui ont de merveilleuses qualités, dont la sincérité, l’innocence, la naïveté, la créativité, l’inventivité, la loyauté, et bien d’autres.
    Je suis fan de vos spoilers mais là je suis fâchée (tout rouge).

    • Bonjour, je me présente, autiste asperger identifié (par au moins deux psychologue et un centre spécialisé en autisme).
      Je suis d’accord avec vous sur le point soulevé, mais je le nuance : je pense, au vu d’articles antérieurs, que l’Odieux Connard tape, non pas sur les autistes Asperger, mais sur les (trop) nombreux parents de… comment dire… branleurs intellectuels qui après deux minutes sur un site de « médecine », ont identifié leur progéniture comme « asperger » et donc, s’en serve comme excuse pour tout et n’importe quoi
      De ma propre expérience, de celles de membres de famille tout aussi asperger que moi, de celles de connaissances à moi et de celles de leurs propres connaissances, être Asperger ne signifie pas « avoir des difficultés à l’école ». Certes, cela peut jouer, mais pas sur 100% des individus, loin de là.
      Et autant le nombre d’Asperger augmente car on arrive mieux à les diagnostiquer, autant il n’augmente pas au point d’avoir plus d’asperger que d’élèves neurotypiques dans une classe (je ne l’ai pas vu moi même, cela m’a été rapporté par un ami à moi, lui-même asperger, concernant sa classe.)
      Donc, oui, aménagez les cours, s’il vous plaît, mais non, ne vous servez pas de l’Autisme comme excuse pour pseudo-justifier la connerie latente de votre rejeton

    • Avant de vous indigner, assurez-vous d’avoir compris l’article, ça vous évitera de passer pour une c….
      Au cas où vous n’auriez pas saisi, ce qui semble probable, vous n’avez effectivement pas compris sur qui et quoi « tape » l’auteur.

    • Ne pas confondre des parents qui improvisent un diagnostic au détour d’un article pour expliquer les mauvaises notes de leur gamin chéri,

      avec une situation préoccupante en France :
      http://www.europe1.fr/societe/justice-pour-rachel-petition-pour-quune-mere-retrouve-ses-enfants-autistes-places-3388664
      http://www.francetvinfo.fr/societe/education/enfants-autistes-retires-a-leurs-parents-une-mere-fustige-la-meconnaissance-des-services-sociaux_1037969.html
      http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/03/27/24788-autisme-lincroyable-retard-francais

      @Cathy
      Connaissant les articles précédents de l’OC, je sais que cet article ne visait pas les parents ayant un enfant autiste mais les parents qui suivent un effet de mode (on est passé de la mode des surdoués à celle du syndrome d’Asperger ) sans pour autant avoir effectués la moindre démarche auprès du corps médical.

    • ayant pris maints renseignements sur Google au sujet des Asperger , j’ai appris que non , ce ne sont pas des maraichers , et quelques détails …
      désireuse de vérifier si je faisais partie de cette élite , j’ai regardé ma chienne dans les yeux , longuement . la gueuse s’est roulée sur le dos en agitant les pattes en tous sens et on aurait dit qu’elle baillait comme une carpe !
      un fou-rire canin .
      c’est pas marrant , pourtant , la normalitude !

  8. Merci Odieux… C’est divin ^^
    Un article drôle et laissant transparaître votre longue expérience d’enseignant et du système qui l’entrave… euh l’entoure.

    Pour Cath… oulah… trouvez le frein et stoppez le train !!! La référence aux enfants « excusés » pour tout un tas de causes (dont souvent un soi-disant autisme) n’est là que pour évoquer les « gremlins » qui hantent les cabinets de psy alors que leur seul souci est un manque criminel d’éducation de la part de leurs géniteurs.
    Par ailleurs, si vous n’avez pas saisi que ce forum est fondé sur du cynisme et de l’humour noir, allez donc sur Doctissimo où vous pourrez lire des posts étayés par des faits « scientfiqies » sur l’autisme et autres perturbations psychologiques.

    • Alors :
      1/ l’autisme n’est pas une « perturbation psychologique ». Renseignez-vous, je ne vais pas infliger un cours aux lecteurs de ce blog léger, léger, léger.
      2/ en tant que mère d’un enfant autiste, je n’ai jamais souhaité qu’il soit « excusé » mais au contraire qu’il puisse avoir du temps, qu’il puisse redoubler, ce qui est actuellement « interdit », ou en tous cas difficile à obtenir. Donc tout l’inverse de ce que l’humour noir de notre cher (je suis fan, hein, en général) odieux connard suspectait.
      3/ le « manque criminel d’éducation », ça peut arriver, mais ce n’est pas ça qui crée les « gremlins », si je comprends ce terme comme synonyme de « autiste » et autres « perturbations ».
      4/ Bon, sur les faits « scientfiqies », je ne dirai rien, parce que je suis magnanime. ;-)

      • Si vous êtes mère d’un enfant autiste, j’en suis navré pour vous car c’est une situation souvent difficile à gérer dans notre société.
        En revanche, vous n’avez pas compris ce que j’ai écrit…
        Étant très proche d’une psychothérapeute, je peux vous certifier que nombre d’enfants souvent « diagnostiqués » par leurs parents comme surdoués, hyperactifs ou autres (dont l’autisme parfois mais c’est plus rare) sont juste des gosses à qui on n’a jamais appris à dire bonjour, merci ou bien juste à se tenir tranquille 5mn (les fameux gremlins, et non les autistes ou autres).
        Dans les cas où c’est avéré, je ne me permettrai pas de douter de la nécessité d’étudier des dossiers scolaires pour prendre la décision la plus adaptée… même si le système scolaire traditionnel n’est pas adapté pour savoir gérer des enfants aitiste.

        Quand je fais référence à des « perturbations psychologiques », c’est simplement un terme générique car bien que l’autisme (dont les causes neurologiques sont encore mal connues) puisse se révéler chez l’enfant à divers degrés d’intensité, il n’en reste pas moins que leurs interactions sociales en sont perturbées (perceptions des autres, de l’environnement, etc…). Ils sont néanmoins souvent exceptionnellement intelligents et très performants dans certains domaines précis. Neurobiologiste de formation, je n’ai pas besoin de me renseigner a ce sujet…

        Pour ce qui est des fautes de frappes, mon index est moins performant que mes 10 doigts réunis, désolé ;o)

    • Et sinon, vous pourriez peut être comprendre que quand on est directement concerné par un sujet sensible c’est un peu plus difficile de le prendre avec recul, cynisme et second degré que quand on n’en a rien à faire? Et du coup avoir un poil plus de bienveillance pour Cath?

      Accessoirement, quand on est parent d’enfant asperger, cette mode des enfants asperger est proprement insupportable. Déjà parce que du coup il faut 2 ans pour obtenir un diagnostic. Et ensuite parce qu’effectivement, déjà les instits ne sont pas du tout formés, mais en plus bon nombre pensent reellement qu’on veut juste dédouaner notre enfant de ses « mauvais » comportements ou de ses difficultés. Enfin parce que, même si on l’aime parfaitement comme il est, on ne rêverait que d’une chose, c’est que notre enfant soit « normal ».

      • Merci de votre soutien. Je dois avouer que je ne rêve pas du tout que mon enfant soit « normal », mais simplement que sa différence soit mieux comprise et acceptée. A ce titre, j’ai remarqué que sa présence dans le système scolaire enrichit aussi ses camarades, qui se sont toujours montré très bienveillants et compréhensifs (beaucoup plus d’ailleurs que la plupart des profs). Je pense que, lorsqu’ils seront adultes, il n’auront pas le même regard que les générations précédentes, et peut-être qu’ainsi, petit à petit, la compréhension entre neurotypiques et autistes s’améliorera.

      • Désolé d’avoir généralisé alors.
        Je suis père d’un garçon diagnostiqué asperger depuis 6 mois (après 2 ans de démarches, pas 10 minutes sur doctissimo, je précise pour les petits malins). Et quand je sais qu’il passe ses récréations seul à rêver à ses futures inventions, j’aimerai, moi, qu’il soit un garcon comme les autres qui joue au foot avec une bande de copains.

      • Dois-je comprendre que l’Odieux Connard devrait s’abstenir de faire des posts sur son blog qui pourraient heurter la sensibilité de gens directement ou indirectement concernés par son cynisme ?
        Le sujet aurait-il été abordé durant un congrès sur l’autisme devant des personnes qu’il aurait tournées en ridicule ?
        Non, mille fois non, il s’agit d’un texte humoristique sur un blog qui annonce clairement la couleur.
        Vous prenez mon « manque » de bienveillance pour un défaut d’empathie alors qu’il s’agit juste d’un recadrage sur la nature profonde du blog. Je suis un farouche défenseur de l’humour le plus féroce et comme bon nombre de mes amis (parfois handicapés), je préfère rire de tout plutôt que de m’apitoyer sur mon sort. Chaque individu porte ses propres souffrances et il serait fort inconvenant de considérer que les siennes soient plus importantes que celles d’un autre.
        Je lis un texte qui me fait rire, je profite du moment.
        Je lis un texte qui me choque, je le tourne à la dérision et je passe à autre chose… ce que je vais faire sur le champ d’ailleurs.

      • >j’aimerai, moi, qu’il soit un garcon comme les autres qui joue au foot avec une bande de copains.

        Un blaireau quoi…

      • Entre un blaireau joueur de foot qui gueule ‘a ma moi le ballon a moi le ballon’ et un asperger, je choisis l’asperger…l’est moins con.
        Le foot et les sport en « equipe » (grosse foutaise d’ailleurs, bizaremment, ce sont tjs les ‘attaquants’ les mieux consideres/payes/populaires pour les guenons) ca rend con, c’est pour les cons. Parfait pour occuper le meutes de chimpanzes qu’ils sont pendant que ceux ayant un cerveau fonctionnel font autre chose, mais c’est tout.

      • Mais qu’est-ce que vous venez nous parler de footballeurs les mieux payés?
        Je vous parle d’un gamin qui sache jouer avec les autres, au foot, aux billes ou à n’importe quoi.

        Entre deux interlocuteurs, je choisis celui sait écouter (lire dans notre cas) et qui sait un peu de quoi il parle.

      • il semblerait que Stephane soit allé faire un tour au zoo , ce week end ! il a passé un long moment devant l’enclos des singes …
        fascinant jeu de miroir .

      • C’est toi le poncif stupide.

        Croire que dans la vie soit on tape dans un ballon soit on est intelligent, ça dépasse l’entendement.

      • >Croire que dans la vie soit on tape dans un ballon soit on est intelligent, ça dépasse l’entendement.

        L’intersection entre les deux ensembles étant tellement proche du vide, c’est de croire le contraire qui est stupide.

      • Mince, non seulement t’es con comme un planche mais en plus tu sais pas taper dans un ballon Stephane. Tu franchis encore un degré dans l’aigritude. Ca serait une religion (l’aigritude), que tu serais pas loin d’en être le chef.
        Fait gaffe, vu ton point de vue sur les religions t’en viendrait à être logiquement obligé de t’auto-supprimer (j’ai rien dit si la logique t’étouffais, on serait débarrassé de toi depuis fort longtemps)

      • Quand on commence une phrase par si..et qu’on parle de logique en en tirant une conclusion, il y en a qu’une seule qui s’impose: t’es con.

      • Vu que j’ai pas commencé de phrase par si …. j’en reconclu que t’es con et que tu devrais te supprimer, et j’ajoute que t’as la berlue. Au plaisir de te te redéfoncer !

      • Le ridicule ne tuant pas ne t’en prives pas tu m’amuses

        tu n’as pas commencé par si..voyons donc, je te cite.
         » Ca serait une religion (l’aigritude), que tu serais pas loin d’en être le chef. »

        Alors le conditionnel, ca se traduit comme ca hein ‘si c’etait une religion’…

        C’est gentil de creuser aussi profond, mais pense a ceux qui doivent reboucher mon con…

      • On appelle ça une métaphore Stephane. Je ne fait pas réellement l’hypothèse que l’aigritude est une religion (faut vraiment que je t’explique ça ?). Pourtant tu devrait savoir ce que c’est à mon plus grand étonnement t’as réussi à en caser une sur un autre commentaire.

  9. besoin de renseignements sur les Asperger ? adressez-vous à Stephane ! ( j’en entends deux ou trois qui rigolent là bas ! c’est mal . )
    enquêtant sur les SJW , de fil en aiguille , j’en suis arrivée à la « marche des fiertés non binaires  » ( sur wiki , hein ! )
    et je commence à avoir un peu mal à la tête .
    alors , les galériens , lundi dès potron-minet , FAITES MARNER CETTE BANDE DE PETITS BRANLEURS !!!!
    vous leur rendrez service .

  10. Et Christian Grey, on n’en parle plus? Tsss, Une fiche de lecture qui dure un an! Il serait temps de la terminer, je connais des professeurs de français qui ont moins de patience que les lecteurs de ce blog…

    • Ne soyons pas trop exigeants avec OC, c’est tout de même grâce à lui que cet immonde torchon litière… euh, « littéraire »… peut nous faire au moins nous plier en deux ^^
      Je lis ce blog depuis plus d’un an et je me bidonne dans les transports parisiens en lisant les articles (je sais, la règle sur Paris est de faire la gueule mais bon…).

      • Vous etes assez cons pour lire une partie du bouquin en tout cas…L’OC a du faire un pari avec des potes comme quoi il ferait lire ce bousin quasi en entier a des blaireaux qui le remercieront en prime.

        .

  11. dans  » réformer l’éducation nationale , le guide du syndicaliste  » vous avez omis un point hyper-important :
    – faire brûler des pneumatiques usagés devant l’entreprise ( ici l’école , le collège , le lycée ) .
    ça permet de repérer le piquet de grève à des kilomètres tout en empoisonnant le voisinage .

  12. Les indispensables de la rentrée des classes..pour les parents
    Que vous ayez des enfants normés ou moins ( j’ai les deux merci, pas taper!!) prenez du temps pour rencontrer les enseignants et leur expliquer que vous aussi vous vous cognez vos gosse très régulièrement, que vous les connaissez bien et que ce serait sympa/cool/indispensable de travailler ensemble à les faire grandir et accessoirement à nous faire moins chier!
    Si votre (vos) enfant(s) a un enseignant particulièrement rétif, passée la première rencontre stérile prévoyez un taser/batte ou empruntez un Mauser à Diégo, évitez toutes paroles superflues et agissez..
    Si votre(vos) enfant(s) arrive la gueule enfarinée avec une pétition pré-remplie pour demander l’éviction voire l’injection létale pour Mme Machin qui est « une vraie connaisse qui peut pas me blairer c’est pour ça qu’elle fait rien que me mettre des cartons » Soulevez lentement une paupière, pas deux sous peine d’avoir l’air d’un con sous acide, regardez fixement votre rejeton dans les yeux, cela devrait le calmer sinon menacez le de le débaptiser et de lui faire redoubler quatre fois sa 6 ème rétroactivement si il a 17 ans!
    Bonne rentrée à tous

  13. Le poids des cartables est peut-être une question récurrente mais elle me parait importante. Perso je porte encore les séquelles de ma scolarité (lordose).

    • N’avez-vous donc pas compris que le poids des cartables est un complot mondial de la secte des osthéopathes-chiropracteurs-marabouts-rebouteux destiné à maintenir un fort nombre de clients ?

  14. Ha au fait, cher Odieux, dans la page d’accueil de votre succulent blog, le lien vers « archives » ne fonctionne plus. Moi qui adore lire et relire vos spoilers, je suis obligé de cliquer sur « FAQ » par exemple et là le lien vers « archives » fonctionne.

    • Trois jours plus tard…
      L’Odieux ne lit pas nos commentaires, ou bien il s’en balance, ou il est trop nul en informatique pour cette petite correction, ou bien il est très occupé en période de rentrée.

      • Ca fait un bout de temps que c’est le cas. Petite astuce: utiliser les menus déroulants « Catégories » ou l’onglet de recherche (à droite, sous le fil d’actualité) qui eux fonctionnent bien, pour retrouver les archives.

  15. Monsieur Connard, bonjour.
    D’abord, sachez que ma grand-mère paternelle s’appelait Cosnard. Ça crée tout de suite un lien fort. Ensuite, étant donné que je viens de me farcir la rentrée vue de l’intérieur, je n’ai qu’un mot à dire: ahahahahahah! Ça fait du bien de vous lire, rogntudjuuuuuu!

  16. Drôle de génération que vous fabriquons là. L’autre semaine, sur FB une étudiante de Fac de lettres s’inquiétait de l’épaisseur des romans classiques qu’elle aurait à lire (ah oui, un livre de plus de 200 pages c’est mortel).
    Les auxiliaires de vie scolaire (AVS) fleurissent dans les classes mais le niveau est toujours plus bas. Je n’ai pas souvenirs d’enfants à problèmes autistes/hyperactifs etc. à mon époque, ces problèmes étaient inconnus, il y avait quelques enfants dissipés c’est tout.
    On écoutait et on apprenait (c’était avant la méthode globale il faut dire), même dans des classes de 40 élèves, les profs étaient respectés et si j’avais une punition à l’école, j’en avais une 2ème à la maison, et je n’en suis pas morte.
    Le poids des cartables est toujours un vrai problème et les profs ne sont visiblement pas capables d’anticiper d’un cours sur l’autre pour dire si le livre sera utile.

    • De toute mon enfance non plus, il n’était jamais question d’autisme ni d’hyperactivité. Je ne connais ces deux mots que depuis une vingtaine d’années…
      Je crois, et c’est confirmé par l’un des deux cas que je connais désormais dans mon entourage, que la pollution aux perturbateurs endocriniens y est pour quelque chose (vient d’une famille qui habite « à la campagne », c’est à dire au milieu de champs de céréales très régulièrement traités…). Le deuxième cas serait plus dû au divorce des parents complété par une éducation permissive.

      • Putain 5 ans que j’essaie désespérément de comprendre les troubles attentionnels de ma file!! J’habite à la campagne et je suis divorcée VOILA!! Merci à vous pour ces explications, je m’en vais de ce pas l’expliquer à tout le staff éducatif et médical qui entoure ma gamine…

      • Le problème a été soigneusement mis de côté préalablement. C’était pas mieux avant, c’est pas mieux maintenant, mais on a au moins une conscience du problème qui émerge. Quant à la solution elle est encore très loin. Car trop coûteuse. En notre temps de capitalisme boursier über alles. Donc rustine à base d’auxiliaire non formés et mal payés.

    • On se demande comment une génération si bien éduquée que la votre a pu se mettre en tête d’éduquer si mal la suivante…

    • Je pense (et je suis même certaine) qu’à votre époque les enfants autistes étaient considérés comme des débiles, et n’étaient tout simplement pas scolarisés, ou bien comme des malades mentaux (cf Betteilhem) et atterrissaient régulièrement dans des asiles. Sandrine Bonnaire a d’ailleurs fait un excellent documentaire sur l’histoire de sa soeur autiste (https://fr.wikipedia.org/wiki/Elle_s%27appelle_Sabine).

    • de mon temps , madame Jeanne , l’exception c’était l’enfant trop turbulent . le petit enquiquineur qui passait son temps à glander et amuser la galerie( et moi-même ) avec ses bons mots ! j’ai , un jour , escaladé vitesse grand V le bureau pour échapper à la meute de lézards ( une semaine de patientes recherches , quand même ! ça force l’admiration ) que l’un de ces petits voyous venait de déverser sur l’estrade ! et en appelant ma mère en plus !
      celui qui sonne à toutes les portes ( en cachette ) et réveille tous les riverains quand tu conduis ton troupeau à la salle des sports , de bon matin , le samedi .
      celui qui invite systématiquement tout le groupe ( à tes frais bien sûr ) au salon de thé lors des sorties , marchés de Noël , ou autre !
      celui qui entraîne ses copains et copines dans le vieux lit à baldaquin tout mité du musée , rideaux fermés , et qui te colle la honte devant le gardien qui vient demander en fronçant les sourcils , d’où viennent toutes ces plumes ?
      celui grâce à qui les voyages scolaires ressemblaient ( presque ) à la prise de Mossoul .
      et tu bichais quand il daignait travailler !
      bref , celui que tu adores ! tes meilleurs souvenirs de boulot …
      aujourd’hui c’est exactement le contraire ! un môme calme , poli , bosseur , respectueux et tout … tu te prends la tête à deux mains et tu te demandes :
      mais qu’est ce qu’il a , ce gosse ? c’est pas normal ! il couve une maladie ? est-il correctement traité à la maison ? mange-t-il à sa faim ? il a un grand frère , une grande sœur ? il pourrait être battu ! ils ont quelle dégaine , les parents ? et le voisinage ?
      vérifier à la sortie de l’école si des petits voyous ne le terrorisent pas !
      penser à regarder , dès qu’on ira à la piscine , s’il ne porte pas de marques de sévices !
      à signaler au psy , alerter les services idoines !
      enfant à problèmes !!!!!!!
      ben peut-être ….

  17. Ma déception est grande, nulle part il n’est indiqué l’importance des TPs d’éducation sexuelle pendant lesquels les enseignant.e.s peuvent faire tous les attouchements et pénétrations aux enfants afin de les préparer à leur futur métier, l’employé.e-prostitué.e.

    • un point pour vous : il y a du grand art dans votre avatar !
      vous vous amusez , innocent(e) ! hélas , ON ne tolère plus la plaisanterie , à l’heure des mamans ! le Politikement Korrect sévit ! la délation fleurit !
      prenez garde : la flicaille rôde …

  18. Oh mais dis donc,
    une note spéciale rentrée pour la rentrée,
    mais c’est très bien vu, ça!
    Quelle aimable attention de votre part,
    sieur Connard!

    • Oui bientôt il fera des articles sur la neige qui tombe en hiver (quelle surprise!) ou les gens qui vont se baigner au début de l’été parce que pfoulala il fait trop chaud. Un vrai journaliste!

  19. mazette !!!! jolie compétition …
    des mômes têtes à claques mieux nourris qu’élevés ! la belle affaire … quand on voit la stupidité de leurs parents énamourés de leur propre connerie , TOUS béats à l’idée d’avoir tricoté non la huitième merveille du monde ! noooon ! la Première !!!!
    UNE solution : évitez tous ces connards ( et connasses ) en devenir ou accomplis !
    ces Einstein en herbe et leurs géniteurs instruits par Wiki et Doctissimo n’ont NI ENVIE NI BESOIN de partager vos connaissances ! ne jouez pas les Don Quichotte , déblatérez vos cours en évitant adroitement les projectiles et ne faites pas d’heures sup’ !
    ou mieux : changez de métier ! par exemple , bossez dans le tourisme , dans une ile paradisiaque …
    prenez le maquis ! c’est pas fastoche , mais il est possible de s’abstraire un chouïa .
    … et réfléchissez avant de passer en mode procréation . ( oui je sais , ça fait quatre solutions )
    tout le monde je suppose , subit un jour ou l’autre une ou des catastrophe(s) majeure(s) : s’attendrir sur soi-même , en vouloir à la terre entière pour cause de vie hors de la normalité promise , réclamer un traitement spécial … c’est stérile ! ( et si ridicule que ça ressemble à une provocation )
    … j’ajoute donc celles et ceux qui font semblant de s’apitoyer …
    TOUS CANDIDATS AU TITRE !!!!!!!!
    VIVRE c’est déjà un cadeau ! et la vie , si on la prend pour ce qu’elle est ( une vaste blague plutôt brève ) peut être belle , jusqu’à y compris dans sa cruauté .
    pas vrai , les amateurs( trices ) de 11ème degré ?

      • oui ben ça va !
        je venais de rater ma vinaigrette !
        ça arrive même aux meilleur(e)s …
        n’empêche : gueuler un bon coup , ça fait un bien fou ! et j’avais ces petits salopards sous la main !
        tout ça c’est la faute à Ô Dieu . maintenant , tout baigne dans les huiles …
        ZZZZZzzzzzzzzzzzz

      • chuuut !!!!!!
        Yersinia venait juste de rater son premier soufflé au fromage quand Irma est passée en catégorie 5 …

  20. Pour l’histoire des réforme, vouloir une réforme (quand on est prof, syndicaliste ou parent d’élève) ce sera probablement pas en accord avec ce que va proposé un ministre du gouvernement ultra-libéral en place, donc en effet, ce sera la grève contre la réforme avec la demande d’une réforme à la fin, mais juste pas la même.

    Bien à vous

    • Pour les réformes, je me rappelle une planche de la bande dessinée « les profs ». On y voit les profs, inquiets, se préparer à regarder l’interview du tout nouveau ministre de l’éducation nationale. Ils prédisent que celui ci va proposer une nouvelle réforme, que c’est pas cool, qu’ils ne les écoutent pas, malgré tous les problèmes qu’ils ont … L’interview commence, première question : alors, une réforme de grande ampleur à prévoir ? Pas du tout, réponds le ministre ! Et là, les profs de se lever comme un seul homme : scandaleux, pas cool, on ne les écoute pas, malgré tous les problèmes qu’ils ont …

      Par ailleurs, vous sous entendez que les profs sont forcément anti libéraux. Ce qui veut dire :
      – soit vous généralisez, suite à d’odieux préjugés sur cette profession (préjugés largement dus au fait que ceux que vous évoquez sont les plus bruyants, donc ceux qu’on remarque le plus)
      – soit vous avez raison, donc pourquoi le gouvernement s’emmerderait à faire plaisir à des gens qui, de toute façon, vont par nature le détester ?

      • Les profs sont surtout, comme toutes les professions profitant encore de privilèges d’un autre âge, férocement conservateurs.
        Peu leur importe que le monde s’écroule autour d’eux, pourvu qu’ils gardent leurs avantages.
        Le tout sous couvert d’une hypocrisie inouïe, puisqu’ils prétendent sans cesse vouloir tout réformer, mais seulement tant que les réformes ne les touchent pas.

      • Tellement privilégiés ces profs bac+5 qui gagnent 1800 euros par mois, qu’on a un crise des vocations. Ca sent tellement les privilèges quand personne ne veux faire le job.
        Dans son prochain commentaire, Violator va nous expliquer que les éboueurs sont des fils à papa et que les actionnaires ont bien du mérite de supporter l’économie en souffrant comme ils le font actuellement: pauvres riches !

      • Oh punaise alors toi si t’es pas prof…
        1800€ pour bosser 30h (et encore) par semaine dont la moitié en salle des profs à brasser de l’air en buvant des cafés , 1800€ sans avoir aucun objectif à satisfaire, aucune pression d’aucune sorte que ce soit, 1800€ avec l’intégralité des vacances scolaires, 1800€ sans jamais sortir du confort de l’école de toute sa vie et sans jamais affronter le vrai monde du travail… Ben au bout d’un moment il faut sortir la tête de ta poubelle et voir à quoi ça ressemble un peu la vraie vie mon pote. Tu n’oserais plus te plaindre que le salaire d’un prof n’est « que » de 1800€…
        Allez retourne à ta fête de l’huma bouffer des merguez et déblatérer entre gauchos syndicalistes primaires sur votre métier si dur et si mal payé…

      • >Ca sent tellement les privilèges quand personne ne veux faire le job.

        Non personne ne veut faire ce job jeune….bizarrement passé la quarantaine les vocations sont plus nombreuses (bah oui le monde du travail privé vous jette a ce moment la).
        Et puis bon, la crise des vocations c’est uniquement dans les matières ou on gagne plus dans le privé parce que celles ci sont de vrais competences.

        Qu’un prof de math soit payé autant qu’un prof d’histoire, ça a toujours été de la stupidité.

      • J’ai même pas besoin de répondre tellement tu dit d’la merde. C’est simple, t’as cas parler dans un sacs et tes fantasmes de vieux qui rêvent d’être éboueur viendront le ramasser.

      • Et cher violator, c’est 1800 pour 30 heures payés (pas le chiffre officiel mais c’est celui que t’avance, tellement t’es précis et sérieux), pas 30 heures effectuées. Dans les 30 heures on ne compte pas la préparation de cours(qui double facilement la durée), ni les réunions. Ce qui est pratique sinon on monterait largement au dessus de 35. Toute les heures supp. obligatoires c’est officiellement du bénévolat.
        Encore une fois, si le job est un tel rêve, à bac +5, pourquoi personne ne postule ? Les gens à bac +5 sont pas plus cons que les autres, j’aurai tendance à dire: au contraire, à défaut d’être intelligent, ils sont éduqué(contrairemejt à toi)s. S’ils ont un moyen pérenne de se la couler douce ils vont en profiter.
        Et pourtant ils n’en profitent pas. Du coup job de rêve? Dans tes tes rêves peut-être.Dans la réalité: crise des vocations.(les gens qui ne raisonnent pas qu’en terme d’efforts et d’argent , cherche pas à comprendre, ça va te fatiguer pour rien, t’es pas équipé pour)

      • Alors déjà je n’ai jamais dit que c’est un travail de rêve, j’ai dit que c’est un travail de planqué ultra-conservateur et surtout ultra-confortable.
        Ensuite l’argument totalement éculé de la préparation des cours et des copies à corriger, ça ne prend plus avec personne depuis longtemps.
        Pour finir, une chose est sûre, t’es pas prof de français ! T’as du mal avec les accords de genre, le singulier/pluriel c’est hasardeux, tu confonds le futur simple de l’indicatif avec le conditionnel… Ça c’est pour la forme. Pour le style, je vois bien que tu essaies d’être caustique dans ta conclusion mais franchement arrête, tu n’y arrives pas. C’est le bordel dans ta tête et ça transpire dans tes « raisonnements ». Ce n’est pas structuré, on ne comprend rien (et pas parce que « je ne suis pas équipé » hein, parce que tu ne sais pas écrire) et surtout c’est constamment à côté de la plaque à chaque fois que tu tentes d’être drôle. Du coup tu fais de la peine.
        Sincèrement, arrête.

      • >Dans les 30 heures on ne compte pas la préparation de cour

        La préparation de cours vieux alibi de profs stupides et mal organises.
        Les programmes sont nationaux et identiques, seuls les débiles ne se regroupent pas pour ne pas avoir a faire les préparations chacun dans son coin….(et puis bon cela ne concerne que les matières qui ont un programme qui change…on m’expliquera ce qui change en mathématique, science physique etc…)

      • Vous avez parfaitement raison, un cour en classe entière ça ne s’organise pas, ça ce fait au talent comme ça sur le moment. Ah! la on sent la puissance intellectuelles de mes détracteurs !! (vous allez voir qu’il vont se véner que jl’es ai traités de tracteurs)

      • Arnold, faudrait apprendre a lire avant de chercher a te rendre intelligent.
        Entre faire une préparation de cours de A a Z et en apprendre une qui a fait ses preuves y a de la marge hein…

        Mais bon Arnold, c’est un bon ptit prof, il fait tout dans son coin tout seul, c’est tellement plus intelligent…
        Arnold, si nous sommes des tracteurs, toi t’es un bon boeuf :)

        Question efficacité, y a pas photo entre l’un et l’autre.

      • Mais du coup ça fait combien d’heure un prof ? Et ça met combien de temps à « apprendre(une préparation) une qui a fait ses preuves » ? Ca passe combien de temps en réunion? En rendez-vous avec les parents d’élèves ? En conseil de classe ? En trucs auxquels je pense pas, la, comme ça au débotté ? (Violstradamus et sa boule de cristal se sont bien plantés sur mon métier, pas la peine de prendre ses prédictions pour parole d’évangile).
        T’as l’air d’être vachement sûr que ces planqués disposant de privilèges d’un autre âge ne foutent rien, alors donne moi le détail qu’on voit à quel point c’est proche des 35h, ça m’intéresse.
        Et du coup profites-en aussi pour me dire pourquoi on a du mal à embaucher des gens si le taf est une telle planque pour privilégié ?
        J’ai pas eu de réponse à part: « Alors déjà je n’ai jamais dit que c’est un travail de rêve, j’ai dit que c’est un travail de planqué ultra-conservateur et surtout ultra-confortable. » Tout le monde doit se dire : « Quelles conditions de travail horrible, un travail de planqué ultra-confortable, non merci, je passe mon chemin. »Ca c’est le zéro absolu de la cohérence.
        Si y’a une réponse avec juste un tout petit degré de cohérence que vous pouvez apporter, je suis preneur également.

      • Premièrement, t’es peut-être pas prof et je ne sais pas quel est ton métier (qu’est-ce que j’en ai à foutre de ta vie pleine de trous…) mais une chose est sûre, c’est pas violent.
        Deuxièmement, c’est toi qui le dis que l’éducation nationale a du mal à recruter, donc ton laïus sur mon manque de cohérence, tu peux le plier bien finement et te le carer dans le cul.
        Troisièmement, la liste de tes lacunes en francais s’allonge, tu ne maitrises pas l’impératif sinon tu saurais que « profite-en » ne prend pas de « s » (niveau CM1).
        Pour finir, je vais te donner un argument à la portée de ta compréhension puisque tu y tiens : je dis que c’est un travail de planqué ultra-confortable parce que la grande majorité des gens qui souhaitent y accéder ont des motivations peu glorieuses, c’est-à-dire les vacances scolaires, l’assurance de finir tôt et à l’heure tous les jours, celle de ne jamais être contredis (c’est connu que les profs sont persuadés de détenir la vérité), ne jamais sortir du monde de l’ecole de leur vie et donc de ne jamais avoir la moindre idée de ce que peut être la pression du monde du travail, le vrai.
        Voilà. T’en as pas marre que je te casse en huit? (C’est une question rhétorique, surtout ne réponds pas).

      • « Premièrement, t’es peut-être pas prof et je ne sais pas quel est ton métier (qu’est-ce que j’en ai à foutre de ta vie pleine de trous…) mais une chose est sûre, c’est pas violent. »

        Mon boulot n’est pas violent, c’est un boulot dans le civil ou personne n’est maltraité. Tu dit qu’on s’en fout, je suis assez d’accord. Du coup pourquoi amener le sujet ?

        « Deuxièmement, c’est toi qui le dis que l’éducation nationale a du mal à recruter, donc ton laïus sur mon manque de cohérence, tu peux le plier bien finement et te le carer dans le cul. »

        J’en déduit que tu veux des sources, tiens je te pose celle-la dans le fondement (mon laïus tu peux l’mettre en bouche il est tout chaud et goutû maintenant):
        http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/05/24/l-education-nationale-peine-toujours-a-recruter_4925433_4401467.html

        « Troisièmement, la liste de tes lacunes en francais s’allonge, tu ne maitrises pas l’impératif sinon tu saurais que « profite-en » ne prend pas de « s » (niveau CM1). »

        Cacher un manque d’arguments et l’absence de faits par des attaques personnelles irrelevantes ne fait pas disparaitre les manques ni l’absence.

        « Pour finir, je vais te donner un argument à la portée de ta compréhension puisque tu y tiens : je dis que c’est un travail de planqué ultra-confortable parce que la grande majorité des gens qui souhaitent y accéder ont des motivations peu glorieuses, c’est-à-dire les vacances scolaires, l’assurance de finir tôt et à l’heure tous les jours, celle de ne jamais être contredis (c’est connu que les profs sont persuadés de détenir la vérité), ne jamais sortir du monde de l’ecole de leur vie et donc de ne jamais avoir la moindre idée de ce que peut être la pression du monde du travail, le vrai
        Voilà. T’en as pas marre que je te casse en huit? (C’est une question rhétorique, surtout ne réponds pas). »

        Gros clichés, absence de fait et d’argument. Puis on en revient aux attaques gratuites(et faibles). Pas la peine de me répondre, j’ai fait le tour de tes commentaires, ils sont tous du même tonneau: stériles et ennuyeux (et plein des fautes également, t’as oublié l’accent à école, la cédille à français et carrer prends deux r)

      • Heh arnold, revois la tienne de grammaire déjà, avant de prétendre donner des conseils..guignol…

         » c’est un boulot dans le civil ou personne » où
        « J’en déduit  » déduis
        « absence de fait et d’argument » faits et arguments
        « et plein des fautes  » de

        Sérieux, tu sais écrire en vrai ? les grammars nazis sont toujours aussi minables des qu’ils écrivent plus de 2 lignes…

      • Bienvenue dans la 5eme dimension. Y’a comme un écho, mais déformé. On dirait qu’un être quasi-sentient et profondément malveillant hante ces lieux. Je me casse de là, c’est trop bizarre.

  21. il faut en avoir un grain pour prendre soin des enfants des autres quand c’est déjà si dur de s’occuper des siens .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s