Je cause Molière

Comme nombre d’entre vous le savent déjà, dans certaines régions du doux royaume de France, certains hommes politiques ont eu une brillante idée pour mettre un terme à la décadence de notre civilisation où, raconte-t-on, certains ne parleraient que peu le Français. Aussi proposent-ils d’obliger l’emploi du Français sur les chantiers publics.

Pourquoi sur les chantiers publics ?

La réponse ci-dessous. Cliquez donc !

Cliquez ici. Oui, sur l’image. Celle-ci. Non, pas une autre. Ah, je sais, c’est pas facile.

136 réponses à “Je cause Molière

  1. Oh un article reçu le dimanche! C’est mieux qu’une rencontre avec un curé irlandais à la fin de la messe.

  2. Oh mon doux Odieux Connard comme c’est agréable de faire rayonner ma journée par votre intellect si « perfect » !

  3. L article est amusant, comme d’habitude. Néanmoins il faut préciser que c’est une chose d’utiliser des anglicismes pour se la péter, s’en est une autre de pas être capable de pouvoir aligner deux mots dans la langue du pays dans lequel tu travailles. Et j’en sais quelque chose pour y être confronté souvent dans mon boulot. C’est une vraie problématique.

    • Tu travaille où et dans quel domaine?
      Je ne doute pas de la véracité de tes propos mais j’aimerais savoir où est-ce qu’on peut trouver ce genre de situation.

      • Lui je sais pas, mais dans la sécurité par exemple, tu en trouve facilement des gars qui parlent à peine la langue.

      • Maniax a raison, tu peux ajouter la propreté, le batiment, et dans une moindre mesure la restauration.
        Je travaille dans le monde merveilleux des liquidations judiciaires. Tu prends le cas d’un autoentrepreneur /EURL polonais, qui ne parle pas français. Il bosse en sous-traitance pour un maitre d’œuvre qui parle le français et le polonais. Il galère pour s’inscrire au RCS, il comprend à moitié la paperasse administrative (URSSAF, RSI, …), donc il ne fait pas les déclarations comme prévues, et ne paye pas comme il faut. Assignation de l’URSSAF, du RSI en paiement, mais comme le mec ne pige que dalle à leurs lettres à la con, il fait le mort (puis il a un boulot crevant, il n’a ptet pas envie de se mettre dans les papiers le soir…). Il se retrouve devant le tribunal de commerce qui prononce, in fine, la liquidation judiciaire (puisque dans la plupart des cas, il aura au moins oublié que l’assurance décennale est obligatoire, et va trouver un assureur quand tu es en redressement judiciaire). Le mec, il vient à la convocation du liquidateur, car il a enfin pensé à ouvrir les courriers qu’il reçoit et a en demander la traduction à un ami/femme. Le passif n’est en général pas assez important pour une sanction, donc le mec rouvre une structure dans la foulée, et continue, en faisant les mêmes conneries.
        Tu peux reprendre +/- le même schéma pour les autres activités que je cite, et ca concerne en général : Europe de l’Est, Turc, Portugais. ( de nationalité, ou d’origine).

        Donc là, la maitrise du Français serait utile. (l’autre jour, j’ai eu un portugais, qui parlait Français avec un accent belge, et bien croyez moi, c’est sport)

      • Je ne sais pas dans quels domaine cette personne travail, en revanche je peux vous dire qu’en sciences et chez tous ceux issus de sciences po et compagnie, se faire comprendre en français, exclusivement, relève de l’exploit.

  4. Faux arrêtait de critiqué ! Nomého. San dékoné. (C’est bien ici qu’il fallait l’écrire ? J’ai juste ?)

  5. Tiens ça me rappelle une blagounette un peu concon:
    Un gars bien de chez nous passe le long de la rivière, il voit un touriste d’outre-manche qui se noie et qui crie ‘help! help!’ alors le gars lui dit: « Au lieu d’apprendre l’anglais, t’aurais mieux fait d’apprendre à nager! ».

    Sinon, je ne suis pas contre l’idée de défendre la langue de Momo, mais avant d’attaquer le chantier (ah ah ah), il me paraît plus judicieux de commencer par l’école.

    • … il me semble que les gens qui ont du mal, sur les chantiers, à parler la langue du pays, ont grandi à l’étranger. Notez bien que si, pour les chantiers, au lieu d’employer au black (tiens, encore un anglicisme) et/ou en intérim des immigrés pas forcément avec papiers pour les payer moins cher pour rogner sur les coûts de construction, ils embauchaient ces gens dans des conditions plus dignes, ceux-ci auraient peut-être plus de temps et d’argent à prendre des cours de français municipaux, au lieu de courir le job (2e) à la journée.

      • Ben si vous n’aimez pas <> (et ce n’est pas moi qui vous le reprocherai), vous pouvez toujours dire <>.

        J’ai du mal à savoir où je dois mettre une émoticône (et laquelle).

  6. MERCI de honnir publiquement l’ignoble « ça fait sens » !!! Je suis cerné de gens qui ne reconnaîtraient pas un anglicisme (ou américanisme) même si les mots leur étaient rotés au visage dans des effluves de Coca.

    • Insulter les gens qui disent « ça fait sens » je ne comprends pas vraiment pourquoi ca fait tellement longtemps que je l’entends idem pour « j’ai été à londres » c’est particulièrement horrible à entendre mais tout le monde le dit et les journalistes de tv le disent depuis au moins 25 ans. Donc faut-il vraiment reprendre ? J’en doute. Ca fait vieux con je trouve.

    • D’ailleurs on devrait parler Gaulois plutôt que Français, car les langues parlées par les peuples ont toujours été immuables à travers le temps et l’histoire. Tout ces « anglicismes » récents ne sont dues qu’a la politique désastreuses de nos pseudo intellos gauchisant/libéraux/fascisant (rayer les mentions inutiles), et ne sauraient être retenus. Le gaulois doit rester une langue pure.

      • Il y a une différence entre l’évolution naturelle de la langue (sujet vaste et débat jamais tranché), et quelque chose qui se rapproche plus de l’infection.
        On peut discuter de l’opportunité d’adopter des termes anglais correspondant à des notions émergentes; mais quand le terme, ou la tournure, existe déjà en bon français, alors employer à la place une traduction mot à mot de l’équivalent anglais n’est pour moi rien d’autre qu’une faute de français. Accompagnée, plus souvent qu’à son tour, de ce jargon « corporate » (héhé) dont l’Odieux se moque ici.

        « Ca fait sens » n’est pas si ancien, c’est juste la tournure employée par des gens qui ont tellement vu « it makes sense » qu’ils ne savent plus le dire autrement. (Avide consommateur de séries, et travaillant souvent sur des textes en anglais, je ne suis pas épargné par ce type de problèmes.)
        C’est la même tendance qui conduit les gens à parler d' »habilités » (ou d »habiletés », à peine mieux) pour dire « capacités », parce que le mot « abilities » est le premier et/ou le seul à leur venir à l’esprit.

        Et je ne parlerai même pas des scientifiques qui vous diront qu’il y a beaucoup d' »évidences » (comprendre : de preuves) de quelque chose …

        On n’est pas là dans du pinaillage, on est face à des barbarismes purs et simples.

      • Ouaip, sauf que la nuance entre l’influence et l' »infection » comme tu dis n’est pas tranchée non plus. ‘Ça fait sens’ me choque pas, c’est une tournure francisée qui se comprend facilement. Dire ‘slide’ au lieu de ‘diapo’, c’est l’exact opposé et donc de la merde. Entre les deux, on a l’assimilation par la langue d’Enora Malagré d’un terme anglais francisé mais qui a déjà un sens dans la langue de destination, comme ‘supporter’ devenu pour moultes illettrés un synonyme de ‘soutenir’. Établir une frontière absolue et immuable entre l’évolution naturelle d’une langue et sa ‘pollution’ ne se fait pas si aisément.

      • Je suis peut être un gros ignorant, mais en quoi supporter n’est pas un synonyme de soutenir ?

      • Prenons un exemple simple. Si je peux dire que je supporte Stephane sur ce site, par contre jamais je ne le soutiendrai. Pas la même chose…

      • Dans leur définition première les 2 veulent dire exactement la même chose : servir de base à quelque chose pour la maintenir debout, supporter a ensuite acquis un sens second pour transmettre une idée de tolérance mais toutes les utilisations qu’on peut en faire pour l’assimiler à l’idée de soutenir me semble correct, aussi je vois pas quelle utilisation abusive on fait de supporter (c’est l’inverse qui pose problème par contre, utiliser soutenir à la place de supporter) mais en tout cas, supporter est dans toutes les situations un synonyme de soutenir, même si l’inverse n’est pas vrai.

      • « Supporter » peut signifier « soutenir » au sens mécanique : par exemple, les piliers soutiennent/supportent la voûte d’un bâtiment.

        Mais utiliser « supporter » au sens de ‘soutenir, encourager » est un anglicisme. Qui crée d’ailleurs des quiproquos, puisque « supporter » au sens figuré veut dire « tolérer, endurer » … pas vraiment le même enthousiasme donc. ;)

      • De manière amusante, l’inverse est en revanche corrrect : « soutenir » peut dans certains cas signifier « supporter/tolérer » : on parle de soutenir un siège, ou de quelque chose d’insoutenable.

  7. Je bosse dans le bâtiment et c’ est très souvent le cas, par contre je serais curieux de savoir si de » bons français  » seraient capables d’ aller poser du sol ou de peindre pour la misère que paient les bailleurs sociaux , qui baissent sans cesse leurs prix alors que le coût de la vie et des matériaux augmentent .
    Les collectivité qui lancent les appels d’offres jouent un jeu dangereux car en demandant de baisser systématiquement tous les prix lors des consultations, elles ouvrent la porte aux dérives qu’ elles veulent combattre. Je le vis tous les jiues , mon entreprise est obligée de sous-traiter en permanence en raison des prix , et il est très compliqué de trouver des gens compétents et qui parlent la langue pour ce prix , nous passons à temps incroyable à contrôler leurs papiers alors que nous préférerions bien sûr travailler avec des sédentaires qui parlent français, c’ est une situation vraiment ubuesque et ça ne peut pas continuer comme ça , j’espère juste que l’État assumera ses responsabilités dans ce scandale quand ca éclatera , ces prix très bas adossés à tous les contrôles et les normes qu’on nous imposent sont un vrai pousse au crime.
    Ils favorisent clairement avec ce processus de baisse des prix acharnées les fraudes et les abus tout en mettant des oeillères pour faire semblant de ne rien voir.
    Je ne demande qu’à travailler avec des entreprises qui parlent correctement le français mais pour les prix qui sont donnés notamment dans ma branche c’est impossible et pour Bouygues et Brezillon c’est pareil malgré la taille de ces entreprise, il faut rechercher du côté de la sous-traitance qu’ elles font pour trouver le problème comme nous .
    Nous vivons une période d’hypocrisie sans fin .

    • Je peux confirmer tout ce que vous avez dit ici, travaillant indirectement avec des entreprises du bâtiment. Principalement votre deuxième paragraphe.

      « Nous vivons une période d’hypocrisie sans fin » : tout est dit dans votre conclusion.
      Vos propos sont malheureusement vrais dans de bien trop nombreux domaines : en politique, en économie, dans la société en générale.

      • L’hypocrisie est un vice à la mode, et les vices à la mode passent pour vertue…

        Molière

    • >Je bosse dans le bâtiment et c’ est très souvent le cas, par contre je serais curieux de savoir si de » bons français » seraient capables d’ aller poser du sol ou de peindre pour la misère que paient les bailleurs sociaux , qui baissent sans cesse leurs prix alors que le coût de la vie et des matériaux augmentent .

      Comme si on savait pas que l’immigration et le ‘detachemetn’ ne servait pas a faire de la casse sociale…
      A une epoque les jaunes, c’etait des belges quand les mineurs francais faisait greve.
      Les membres associations de defense de l’immigration devrait etre jugee pour haute trahison envers le peuple francais.

    • À titre personnel, je me demande surtout si les bons français en question seraient capables d’aligner plus de dix mots français sans caser un anglicisme ^^

      (Et ma famille est amie de longue date avec un entrepreneur du bâtiment, donc je compatis pleinement. Faudrait voir ce que l’on peut faire aussi pour aider lesdits travailleurs qui ont du mal à causer correctement la France, histoire qu’ils puissent être d’une quelconque utilité si, d’aventure, il fallait témoigner à charge contre le gouvernement, même dans la rue).

  8. Sinon y’a aussi la version, véridique, « il me faudrait le CR du SP d’hier, et à propos des AR, voyez avec la MDPH, on fera une ESS où il pourrait y avoir le RF, le CO, la CPE (et bien sûr après, vous me ferez un CR, et on en parlera au moment des PG ou du SP », et j’en oublie tant et tant = ma chef de service dans un service médicosocial, ou comment essayer d’avoir l’air pro, ou être économe de sa salive quand c’est à l’oral, ou de ses mouvements quand c’est dans un mail… Et sinon, faus arrétait de critiquée hein

  9. Décevant, consensuel, sans originalité… Oui ce n’est pas classique mais ces termes correspondent fort bien à cet article insipide de l’OC.

  10. Quand on parle du français, la langue, pas de majuscule.

    D’une amoureuse du français à un autre.

  11. Rappelons aussi que la « clause Molière » adoptée par la région Île-de-France fait partie d’un texte plus large sur les TPE, le bien nommé « Small Business Act »…

  12. Après il y a quand même un critère important : maîtriser une langue commune c’est primordial pour la compréhension et la communication, et pour avoir énormément bossé sur des chantiers, ou dans le domaine agricole, lors de boulots d’intérim j’en ai vu arriver des conneries parce que les gens ne s’étaient pas bien compris. Ce sont des métiers éprouvant, où les erreurs pardonnent pas, évidemment il faut pas avoir un niveau bac + 8 en français, mais je pense qu’être capable de comprendre toutes les consignes et toutes les situations de son métier c’est quand même important, surtout dans un métier où une erreur peut entraîner de graves retombées.

    • Ne doutons pas de la nécessité que tous les travailleurs de France, et a fortiori que tous les français, dussent parler la langue pour faire au mieux.

      Mais en l’occurrence, c’était une dénonciation de l’hypocrisie de ceux qui <> à <> cette situation problématique dans laquelle vous vous trouvez, pas de nier ledit problème.

  13. Je suis un peu déçu, vous n’avez même pas remarqué que dans l’article du monde il parle pour cette idée d’un small business act… J

    Romain alias Nyarlathotep

  14. Oh my… Vous voulez pas l’adapter à la Belgique siouplaît ? Vous savez ce pays merveilleux où on a des textes de lois pour savoir quelle langue on a le droit de parler pour aller à la commune (mairie) ou sur les chantiers…

  15. Il faut arrêter de critiquer… Et agir, entrer en résistance. Moi qui suis loin d’être un « lettré » (enfin tout dépend qui on a en face de soi), je ne supporte plus ce langage « branchouille » de crétin à roulettes qui se croit à la mode. A chaque fois que j’entends un »chewing-word », je demande systématiquement la signification. Dans 99% des cas, la personne en face est complètement déstabilisée. Rien de tel pour rabattre le caquet. Vous passez à la limite pour un type qui sort d’un autre siècle, mais qu’importe.

  16. Y z’ont replié la tente comme à Dunkerque en 40 et y z’osent nous emmerder avec leur charabia ? aux Schnell Catherine , les envahisseurs !!!!!
    c’est qu’est ce que je dis toujours .

  17. Décidément, cela a toujours était un bordel innommable sur les chantiers : déjà à Babel …

  18. Un bel exemple : les jeunes cadres sortis d’école, plein d’élan, qui se lancent dans des discutions assorties d’expressions anglophones, comme pour valider leurs niveaux respectifs de maîtrise du « lean management ». Et de préférence devant le chef de service, ça fait mieux.
    Le plus marrant dans cette affaire, c’est quand comme moi vous êtes bilingue français-anglais (soit dit en passant, le premier est ma langue natale).
    Quelle est l’utilité de faire un mélange des deux? Se faire mousser? Bizarrement les Anglais n’ont pas recours à ce genre de subterfuges pour voiler la vacuité de leur expérience.

    • En effet les anglais n’ont pas besoin d’anglicisme pour se faire mousser en salle de réunion parisienne.

    • Ben c’est surtout que malgré cette mode, le niveau moyen d’anglais en France est quand-même très mauvais par rapport à nos voisins européens. Du coup, la « maîtrise » de la langue de Shakespeare, même ténue, est un luxe chez nous, et est devenue une sorte de fierté chez nous alors qu’ailleurs c’est normal.

      • Voulez-vous qu’on aille voir en europe de l’est, en Italie ou dans la péninsule ibérique, pour voir si vos propos se confirment ? (Quant au niveau européen en anglais)

      • Pour le coup, je suis allé dans deux des trois plusieurs fois, et j’ai pu le vérifier (même si dans certains pays de l’Europe de l’Est, ça parle aussi pas mal l’allemand, mais c’est surtout les vieux). Mais merci quand-même pour l’invitation.

    • Oh faut pas croire les américains adorent glisser un ou deux mots français plus ou moins bien prononcés dans la discussion pour montrer que, t’as vu, elle est grosse mon éducation. C’est pas du dialecte de manager mais c’est tout autant tragiquement moyenne classe.

  19. Ceux qui critiquent l’idée de cette clause ne sont probablement pas confrontés aux problématiques qui découlent de tout ça.. Quand on vit dans un pays sur moyen ou long terme, qu’on y travaille ou pas, ça me semble LOGIQUE et EVIDENT de parler la langue. Je ne dis pas qu’on a à maîtriser toutes les règles et nuances mais on doit connaître les bases qui permettent de vivre en société, de comprendre et se faire comprendre. On parle du secteur des chantiers car cela semble être un cas particulier mais j’élargis à la société française. C’est affolant le nombre de personnes qui ne parlent pas français, à savoir le minimum pour se faire comprendre.
    Pour la précision, je travaille comme infirmier en hôpital et parfois à domicile, et c’est problématique car cette absence de compréhension mutuelle avec certaines patients peut avoir des conséquences dangereuses quand cela concerne des allergies, des prises de médicaments en cours, etc.
    Alors bon, j’ai élargi le sujet et j’ai légèrement dévié puisque l’on parle d’accès à l’éducation, d’intégration, etc. Mais voilà, je ne trouve pas cela absurde comme clause. Ce qui est absurde c’est juste de balancer cette clause comme si c’était une évidence sans chercher à réfléchir du pourquoi et du comment.

    • Ce n’est pas la clause qui est critiquée, c’est le fait qu’elle n’est même pas respectée dans le premier endroit où elle le devrait, dans les bureaux de ceux qui l’ont proposée

    • Quand on a pas une vie privilégiée, se retrouver dans un pays étranger dont on ne parle pas la langue officielle et où on doit pourtant travailler tellement pour nourrir la famille qu’on a pas le temps de prendre des cours du soir c’est affreusement commun. C’est bien de ressasser l’idéal d’assimilation complète comme on le chérit tant en République Française, mais ça devrait pas t’empêcher de réfléchir non plus.

  20. Le patriotisme… Encore une idiotie inventée par les humains !

    « kan on travail den 1 péi y fo savouar parlé la lang »
    Imagines, tu es un immigré fuyant la guerre dans ton pays d’origine, tu arrives dans un pays qui est censé t’accueillir mais qui te traites comme une sous-merde et qui te files un job pourri, du genre ouvrier.
    Tu te fatigues tous les jours pour nourrir ta famille qui habite dans un bidonville pourri, voir un appart de 1 mètre carré si tu as de la chance, et un jour, un fonctionnaire bien nourri, bien habillé, bien logé, vient t’annoncer que tu dois en plus apprendre une langue et que sinon tu es un problème pour les autres et pour la société.
    Tu réagis comment, monsieur la patriote ?

    • Pour commencer, tu confonds réfugié et immigré.
      Un polonais ou un portugais, je ne crois pas qu’il y ait péril en la demeure dans son pays. Et quand tu as la nationalité française, c’est de parler le français…non?
      Et tu crois qu’il n’y a « qu’eux » qui ont des job pourris? qui habitent dans des cabanes?
      Et d’après toi, du coup, le français, ca va te servir à quoi dans ce cas? Peut-être chercher un nouveau boulot, un nouvel appart, demander les aides pour habiter dans un endroit décent.

      • Je me suis mal exprimé . Je ne suis pas contre l’apprentissage de quelques notions de français pour améliorer la communication, mais je trouve que la manière dont c’est fait est vraiment à chier.
        L’impression que j’en ait c’est ça :
        « Les ouvriers DOIVENT parler français, notre langue est sacrée, il faut la préserver ! Protégeons la langue de Molière ! Bon, je vous laisse, mon manager vient d’appeler, à demain pour le debrief ! Amenez de quoi se faire un petit brunch ! »

      • Un Français qui part aux Etats-Unis ou en Angleterre par exemple pour y travailler car il a de meilleures conditions qu’en France est donc un réfugié selon Stephane? No comment…

      • Salkon > Non, un immigré. Stephane dit : « Réfugié = immigré », on peut au moins lui accorder ça.
        Un réfugié est un immigré par définition, mais un immigré n’est pas forcément un réfugié. C’est comme les jacuzzi…

      • Oui mais pour lui ça a l’air d’être la même chose puisque la distinction entre les deux relèverait de la morale, si je comprends sa logique. Mais je peux me tromper.

      • Dans ce cas-là pour se faire comprendre on écrit : réfugié => immigré / immigré =/=> réfugié. Ou alors on fait une phrase si on ne sait pas ce que les symboles mathématiques impliquent. Le français clair c’est maintenant ! La poutre, la paille, tout ça.

        Vu les taux de chômage au Portugal (j’y vais régulièrement), il y a une forme de péril là-bas, même si il est différent de la guerre, mais je chipote. Clairement, le français devrait être enseigné largement et pour le minimum vital (i.e. dont administratif) à toute personne le demandant. Ah mais comme dit plus haut, vu le dumping (ha) social auxquels servent ces immigrés ne parlant pas français, ils n’ont pas de temps pour apprendre le français. Pour cela il faudrait imposer des conditions de travail plus humaines.

        Pour ce qui est des demandes d’aides et autres, je suis quasi certaine que tout français ou française d’origine avant ses 30 ans aura souhaité pouvoir mettre un grand coup de fusil à pompe dans les dossiers/ordis d’un service social (CAF, CROUS, sécu compris) afin de retrouver les humains qui se trouvent ensevelis dessous. Alors quand on ne connaît rien à l’administration du pays, peu la langue et qu’on n’a pas la nationalité qu’il faut… Il en faut du courage et de la volonté.

  21. à sophia antipolis (par exemple) on embauche tout plein d’ingénieurs à qui on demande juste de savoir parler couramment… l’anglais. dans certaines boites, les français maîtrisant mal la langue de shakespeare n’ont aucune chance d’y être embauchés.
    bref, certains vivent là depuis des années sans savoir parler un traître mot de français. ils ont des potes anglais, des magasins anglais…
    je sais pas pourquoi, mais ça m’étonnerait qu’on les emmerde, eux.

  22. Je suis assez surpris que personne n’ait abordé le sujet du fameux « digital », qu’un sacré paquet de commerciaux essaient de caser à chaque tournure de phrase… Il y a 2 semaines, j’ai vu un article intitulé « la femme digitale », ça m’a beaucoup fait rire !

    • Il y a eu une sorte de salon pour cela : la Journée de la Femme Digitale. Ou comment apprendre à se faire des faux-ongles sur des imprimantes 3D, avec un stand de maquillage par une marque de luxe, méditation… bref. C’était sensé être un rendez-vous pour se faire du réseau.
      Un exemple d’article positif sur cette journée et qui montre à mes yeux tout ce qui ne va pas dans cette organisation… https://www.francecopywriter.fr/bilan-journee-femme-digitale-2015/
      Apparemment, et heureusement les conférences et les « speed dating » sont bien mieux.
      Bien entendu, les programmes sont des mots-dièse en anglais sinon ça ne fait pas assez digital ^^ #Apprendre c’est moche, #Learn c’est in.

  23. il y a ceux qui ne parlent pas la langue du pays ou ils vivent ( et triment ) …
    et ceux qui parlent la langue de bois , ou qui ont la langue fourchue : les medias , courroie de transmission des politiques , eux-mêmes à plat-ventre devant le FRIC . ( in God we trust )
    sans remonter jusqu’à l’aveuglement US dans les jours qui ont précédé le 7 décembre 1941 , et sans aborder les problèmes vestimentaires et familiaux des parlementaires français …
    ….que dire des sondages ? ( Hillary Clinton est sûre de l’emporter ! elle a quasiment ses charentaises à la Maison Blanche .) dans ta tronche , oui !!!!!
    et du reste ?
    l’armée irakienne , 4ème armée du monde ……….
    l’Union européenne évitera à jamais toute guerre sur le continent . ben voyons ….
    le général Franco est mort . c’est pas vrai ! il est allé tout seul au cimetière !
    les 45 corps découverts à Racak , au Kosovo ( par un américain qui cherchait des champignons et qui se trouvait être gratte-marbre à Langley , Virginie ) décès suspects d’albanais , attribués aux vilains serbes ( qui ont la manie d’élever des bébés tigres dans leur char d’assaut garé en double file et qui- horreur suprême – refusent le tri sélectif des ordures ) offrant à Bill Clinton et à L’OTAN le prétexte pour faire imploser une nation européenne .
    les couveuses débranchées à Koweit City à cause d’ un soldat irakien qui avait mis un doigt dans la prise électrique , juste pour voir …
    les hésitations fatales de Dick Cheney ( grand humaniste bien connu ) à faire descendre les Boeing meurtriers du 11 septembre , car  » il y avait des citoyens américains à bord  » .
    les douches de sang de Saddam .
    sa piscine pleine d’acide ou il faisait dissoudre les corps de ses ennemis .
    ainsi que les centaines de km de bunkers sous Bagdad , dans lesquels il pouvait circuler avec sa Ferrari , à la saison des pluies .
    le sourire radieux d’Elise Lucet annonçant l’entrée des talibans ( ces si mignons étudiants en théologie ) à Kaboul .
    les libérations démocratiques de la Géorgie et de l’ Ukraine , avec foules en délire agitant des bannières étoilées .
    les dictateurs massacreurs de leurs peuples reçus en grande pompe un peu avant d’être dégagés .
    les grottes de Tora Bora ou Ben Laden vivait en autarcie avec ses chèvres .
    la contestable ( et contestée ) aventure de l’avion de ligne qui aurait volé en rase-mottes sur Washington avant d’entrer au Pentagone par un trou de souris .
    et cette sombre crétine , sur une chaîne d’infos , quelques jours après les tueries du vendredi 13 , à Paris  » la place de la République est noire de monde ! beaucoup de parisiens se sont déplacés ! beaucoup de français aussi …  » QUOI ? les français , ils venaient de la banlieue ou c’était des ploucs de la France profonde ? ils les avaient garés ou , leurs Porsche Cayenne ou leurs tracteurs , dans cette ville cosmopolite ? grrrrrrr …
    enfin , Donald Trump , affirmant , la bouche en cœur , que Mélania ne pète jamais !
    j’y crois pas à ça non plus .

  24. >les dictateurs massacreurs de leurs peuples

    Je vois mal un dictateur aller dans la rue descendre des centaines de personnes a lui tout seul avec ses petite mimimines…..
    Le vrai et seul responsable, c’est celui qui tient le fusil.

    • @Stéphane : tu ne le sais peut-être pas, mais tu viens de résumer en une ligne, « Gilles » de Drieu La Rochelle ; l’engagement idéologique explicite en moins, je suis prêt à te le concéder.

      • Ce n’est qu’une evidence.
        Pas de guerre sans soldats.
        Ce sont donc bien les soldats les responsables…et leur cretenerie d’obeir a un pseudo chef.
        D’autant plus qu’il y a une solution simple pour les supprimer ces chefs: Ils viennent de vous mettre une arme dans la main…suffit de le buter a ce moment la…
        Quitte a tuer quelqu’un….autant viser les bonnes personnes…

      • Oui enfin si on te menace de tuer/violer/torturer ta femme et tes enfants (et toi aussi par la même occasion) si tu désobéis, tu y réfléchis peut-être à deux fois avant de faire le malin. La tartelette aux fraises des belles idées a tendance à se faire écraser par le lourd parpaing de la réalité…

      • Salkon, toujours aussi neuneu…

        >Oui enfin si on te menace

        On vient de te mettre une arme dans la main, et tu viens de tuer celui qui te menace….il reste qui ?
        Donc je confirme les cons dans ton genre, qui seraient pret a tuer ceux qui les defende….

      • Du coup tout ce qu’il nous faut pour que Steuphane tue son sergent instructeur avant de se faire abattre comme un chien galeux, c’est une ch’tite guerre de rien de tout ?
        Je propose qu’on envahisse l’Allemagne dès que possible.

      • @stéphane : c’est vrai qu’il te suffit de tuer LA personne qui t’as mis l’arme dans la main pour que le reste de ta famille soit hors de danger !
        Euh, désolé de te l’apprendre, mais tu sais, en général, ce n’est pas une seule personne mais un nombre important de personnes qui sont derrière ça. je ne sais pas moi, mais par exemple, genre un gouvernement, une cellule (sous marine),etc.
        Donc, à moins de croire que la vie c’est comme dans les vieux films genre « Commando » où un mec seul peut se farcir la terre entière à lui tout seul, ce que tu viens de dire est totalement absurde… Faut arrêter les séries et les films de super héros de la mort et regarder comment cela se passe dans la vie, la vraie.

      • Merci Bertrand pour la réponse ça m’évite de m’y coller. Mais me faire traiter de neuneu par quelqu’un pas foutu de comprendre par lui-même ce que tu viens d’expliquer, c’est comment dire… un plaisir sans pareil.

      •  » D’autant plus qu’il y a une solution simple pour les supprimer ces chefs: Ils viennent de vous mettre une arme dans la main…suffit de le buter a ce moment la…
        Quitte a tuer quelqu’un….autant viser les bonnes personnes… »

        Certes, mais je présume une certaine méconnaissance de l’organisation militaire :
        – celui qui te remet l’arme n’est jamais « le chef »
        – quand chaque soldat aura visé la « bonne personne », en fait ils auront tout simplement décimé les services logistiques & armurerie
        – puis, il faudra réitérer le « carton » sur les professionnels et les engagés idéologiquement acquis aux « chefs » : là, je ne saurais dire qui sera décimé.
        – quant au « chef », il continuera à donner ses ordres. En effet dans un chaos naissant, à l’instar des mutineries de 1917.

        Aucune guerre, pas d’humains tuant d’autres humains etc, etc … nous ne pouvons qu’y souscrire ; le niveau de décision est politique/gouvernemental. Ces gens là remettent plus souvent des décorations ou des prébendes que des armes à leur vis à vis.
        Reste donc une diatribe, cher Stéphane, qui me parait vécue avec intensité, mais un peu courte. Je vous sens dans la récrimination ces temps-ci, avec ce je-ne-sais-quoi de discrètement véhément. Pour tout vous avouer, j’ai pensé un instant que OC s’amusait avec ce pseudo à chauffer les commentateurs !
        Desproges pourrait-il vous apaiser :
        « L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui ! »
        Une saillie qui, bien réfléchie par le « soldat », pourrait lui éviter d’avoir à viser un pauvre bougre … mais sûrement pas un « chef ».
        Persiste, pour ma part, à la lecture de vos commentaires une interrogation : est-ce un processus révolutionnaire que vous appeler à demi-mot ? Dans ce cas, veuillez bien remarquer ceci : l’expérience historique montre que le plus souvent ceux qui le déclenchent ne sont pas ceux qui le terminent.
        Comme-qui-dirait que le viseur change souvent de camp …

      • Et vla 5 personne rejouit de se retrouer dans leur connerie qui expliquent que non c’est pas posssiiible…il y a jamais de chef a tuer..(bah deja si, si tous les instructeurs etaient trucider, y aurait plus d’instructeurs de base…suivant !

        Et puis bon vous faites confiance a des gars qui vous menacent d’etre gentil si vous faites ce qu’ils disent…seriously ? Quel super degre de connerie….

        c’est un peu conne faire confiance a un maitre chanteur pour qu’il arrete de demander du pognon….

        Mais quelle bande de belle larbins…(enfin, je m’attendais pas a ce que vous l’admettiez hein)

        Que l’on ne s’etonne pas de trouver des connards pour aller en guerre, rien que la vous voyez j’en ai debusque une belle brochette.

      • Du coup personne est chaud ? Pensez-y! une ch’tite guerre de rien du tout est un bien faible inconvénient par rapport à l’immense bénéfice pour l’humanité qu’est la mort stupide et stupide (et aussi stupide) de Steuphane.
        On peux même discuter sur le pays à envahir, c’est pas obligatoirement l’Allemagne.
        Moi je trouvais ça cool l’Allemagne, y’avait une petite revanche à prendre et c’est rempli de moult bières et de jeunes teutonnes à la poitrine opulente. Mais je comprends que le climat puisse rebuter.
        On pourrait se faire, je sais pas moi, Monaco: il y fait beau, ça sera une guerre plus tranquiloute,limite club med. Y’aura aussi des tas de femmes vénales et de l’alcool de qualité. L’inconvénient c’est qu’on pourra pas tous squatter en même temps, c’est un peu petit comme pays.
        Sinon je dirai le Cambodge: climat tropical, ancien protectorat français donc on connait déjà le coin, c’est des anciens khmers rouge donc ils peuvent pas dire qu’on est méchant, le risque c’est qu’on mette les pieds dans une guerre style vietnam. Ca et le décalage horaire pour y aller en avion, c’est un peu dommage.
        Bref, c’est ouvert à la discussion.

      • Moi je vote pour l’Angleterre. Après tout ils ne veulent plus être avec nous donc c’est qu’ils sont contre nous, non? D’ailleurs on s’est plus souvent battu contre eux que contre les allemands. Et on pourra éradiquer leur cuisine par la même occasion, ce sera pas du luxe. Par contre il faudra voler leur humour, bien meilleur que le notre.

        Ah et sinon pour Stephane, comme tu nous ressers toujours le même « argument » (qui se résume à « vous êtes tous des crétins qui ne comprenez rien »), au moins essaie de faire un petit effort sur l’orthographe. Je connais des élèves en primaire qui font moins de fautes que toi. Sur facebook ça passe peut-être, mais ici on a un minimum requis pour être un tant soit peu crédible. Mais bon, n’est pas Gloubi qui veut.
        Et au fait si tu n’as toujours pas compris, Chuck Norris c’est un acteur, hein. Il est peut être très fort en vrai, mais pas autant que dans ses films. Désolé d’avoir brisé tes rêves, mais quand tu auras 15 ou 16 ans tu comprendras peut être…

      • Stéphane, vos invectives pugnaces m’ont convaincu : faisons la guerre à tous ceux qui font la guerre ; les crétins qui font la guerre n’auront que ce qu’ils méritent … Je sollicite votre inénarrable clairvoyance & votre charisme indicible pour être un « chef ».

      • Bon j’ai pas tout lu, (parce que vous partez souvent dans des débats qui terminent souvent à côté de la plaque, faut avouer. ou en concours d’orthographe) mais j’avoue que pour une fois je suis partiellement d’accord avec Stéphane. Si y avait pas de gens assez cons pour « obéir aux ordres » et tuer (ou fabriquer des bombes, cela marche aussi), y aurait pas de guerres. Et les grands dictateurs pourrait rien faire tout seuls. Parce que cela inclue aussi logiquement les gens qu’on t’envoie après pour te péter la gueule une fois que tu as désobéi. Bref. C’est plus la passivité des gens qui se rendent pas compte de leur propre pouvoir qui mène aux problèmes, plutôt que des gros vilains méchant pas gentils du tout.
        Bisous,
        Les bisounours vaincront ! (mais dans longtemps)

      • Je suis d’accord avec ça, mais le problème avec les belles idées c’est les gens qui doivent les appliquer. C’est comme le communisme, sur le papier ça peut paraître pas mal, mais la nature humaine étant ce qu’elle est, faut être naïf pour croire que ça peut marcher. Dans quelques milliers d’années peut être, quand l’humanité aura un peu évolué? Mais à l’heure actuelle et vu le nombre de crapules qui marchent sur la planète, c’est limite suicidaire de penser comme ça. Ou alors il faut n’avoir rien à perdre. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

      • « Je suis d’accord avec ça, mais le problème avec les belles idées c’est les gens qui doivent les appliquer. C’est comme le communisme, sur le papier ça peut paraître pas mal, mais la nature humaine étant ce qu’elle est »

        Tout à fait. Salkon a tout dit ici.

        Et je dirai même que s’il n’y avait pas des « idiots », comme dit Stéphane, c’est juste une question de survie. Je m’explique…

        Par exemple, tout simplement, prenons le cas de quelqu’un que la nature ne a pas attribué d’un physique de dieu afin de survivre parmi les autres et son environnement. Que va-t-il-faire ? Il cherchera la protection (pour lui et ses proches) d’un plus puissant. Ce dernier lui demandera des actes ou des dédommagements en échange, et ce même sans être un tyran.
        Il lui demandera au moins un minimum de loyauté envers lui. Il ne va pas protéger en son sien un mec qui chercherai à le tuer. Logique…CQFD.

        Cette personne est-elle pourtant « idiote », comme dit Stephane ? Je ne le pense pas. C’est la vie : survivre ou crever comme une merde.
        Ce n’est pas pour rien que c’est comme cela depuis la nuit des temps.

        Des fois, il faut regarder les choses en face et arrêter de fantasmer…

      • je serais assez pour envahir la Pologne ! la France n’a jamais été en guerre avec la Pologne !
        effet de surprise garanti .
        et malgré la dispersion de nos troupes un peu partout dans le monde , dans nos gares , galeries commerciales , aéroports etc etc
        préparation militaire : Wagner à fond et en boucle pour la troupe , et hop !

    • Et le voilà ! Mais qu’il est beau mon Stephane, qu’il est beau.
      En revanche, tu es meilleur en raciste qu’en Bisounours.

      • Bonjour cher junevil cretin.
        D’une je suis pas raciste, mais xenophobe. Apprends a faire la difference.
        De deux, me prendre pour un bisounours est franchement a cote de la plaque…
        Comme tous les demeures qui m’ont repondu d’ailleurs. C’est le fait que vous soyez des demeures et bien obeissants qui fait que les dictateurs trouvent toujours des larbins pour faire leur boulot.
        Les poilus qui se sont faits fusilles pour avoir refuser d’obeir aux ordres etaient a peine plus intelligents.
        Ils se sont LAISSES fusilles, au lieu de se rebeller jusqu’au bout.
        Car ils croyaient encore que le probleme, c’etait les conditions de la guerre, et non pas qu’on les obligeait a la faire…
        je ne crois absolument que la situation puisse changer (suffit de voir les reponses des debiles mentaux m’ayant repondu), mais je vous mets juste devant le fait accomplis: les cons comme vous sont le probleme.

      • Jusqu’ici je croyais que vous étiez simplement un petit plaisantin, un farceur des plus bénins… Je vous avouerai que je commence à avoir des doutes.

        Pour ce qui est de la guerre, on va prendre deux extrêmes : celui qui ne veut pas la faire, mais qui a une armée et celui qui veut la faire… Et qui a une armée. Celui qui ne veut pas la faire et qui n’a pas d’armée s’est déjà fait poutré, c’est pour ça que je ne l’ai pas pris.

        Pour le premier, les soldats ne sont encore coupables de rien.
        Et si un autre pays attaque le leur… Ben, ils n’auront pas trop le choix : c’est se battre ou laisser l’autre pays marcher sur sa maison.

        Pour le second, deux types de personne le suivront. Les fanatiques (eux sont coupables, mais bon, ça, personne n’en doute) et ceux qui sont forcés.
        Parmis les gens qui sont forcés de faire la guerre, un calcul s’opérera : <>
        La personne qui opère ce calcul ignore deux paramètres : 1) combien de fanatiques l’entourent 2)combien de non-fanatiques auront trop peur des fanatiques pour ne pas leur obéir et tirer sur celui qui se rebellera
        Ainsi, la prudence exige (en l’absence d’un minimum de garanties quant au deuxième paramètre, à tout le moins) que le non-fanatique continue à obéir.
        Et c’est bête, mais la sélection naturelle à privilégié l’instinc de survie aux idéaux, donc comment vous dire que l’eprit humain est plus apte à privilégier la survie que la non-surcie (et comment le leur reprocher, ou attribuer cela à de la bêtise, alors que c’est la stratégie qui a le mieux marché jusqu’ici ?). Sans parler que, même i l’évolution n’a pas privilégié les idéaux, les êtres humains en ont. Et plus ils vont contre, plus ils auront besoin de se justifier. Et, là encore, la voie privilégiée par l’évolution ne fut pas celle de la rationalité, raison pour laquelle ces hommes tomberont plutôt dans la rationalisation. Et donc continueront.

        (NB : quand je parle de fanatiques, je parle de ceux qui sont convaincus qu’il faille faire la guerre, il peut très bien s’agit d’un choix tout à fait libre. Par exemple, je me place volontier dans cette catégorie : je ne souhaite pas faire la guerre, mais j’estime que c’est un recours comme un autre et donc n’hésiterai pas à prendre les armes si la situation l’exigeai. Et pas nécessairement pour l’état, je le précise).

        Enfin, dire que c’est le seul soldat qui est coupable…. Comment vous dire ça… Ni Staline, ni Hitler n’ont tué de juifs de leurs propres mains ([voix d’avertissement dans leq pubs pour l’alcool] Attention, marche aussi avec les homosexuels et le opposants politiques, ne pas utiliser avec des gens de moins de 18 de QI [/]), pourtant je ne pense pas que qui que ce soit aurait dans l’idée d’en faire des innocents pour leur massacres (ou même dans l’idée de ne pas leur attribuer).

      • stephane ( t’auras pas de majuscule , vilain ! ) tu OSES insulter la Mémoire des fusillés de 1917 ? personne dans ta famille ne t’a rencardé ? ( la 1ère guerre mondiale n’étant pas au programme du CE1 ) ou ils étaient tous embusqués , tes aïeux ?
        honte à toi , ingrat !!!
        j’emploie à dessein le mot Mémoire , réservée à la suite d’un tour de table ( entre ceux qui ne donnent JAMAIS le fusil aux appelés ) aux victimes de la shoah . les autres ayant droit tout au plus à des souvenirs .

      • Alexandre cher Bisounours en chef, ne pas faire sodat trouffion ne veut pas dire arreter de faire de la recherche sur les armes de guerres, on a la bombe nucleaire..(tiens je suis sur qu’il y a encore des cretins ici qui pensent que c’est l’Europe qui fait la paix…..et non pas que n’importe quel pays attaquant celle ci se ferait rayer de la carte….
        C vaut aussi dire ne rien faire uand un envahisseur potentie arrive.
        Aucun…Aucune occupation n’a jamais fonctionne, le rapport du nombre fait que de toute facon la population locale assechera le nombre de soldats adverse, simplement en les tuant un a un.
        Encore faut t’il assumer les represailes..mais meme a 1 pour 100….aucune armee ne tiendra sauf eradication totale de la population envhie….

        Mais bon avec les sans couilles que vous etes tous…la meileure chose a faire quand on a un cerveau c’est se barrer…ou de s’allier directement au vainqueur…de otute facon vous meritez pas qu’on vous defende.

    • Ben voilà tout s’eclaire dans ma tete d’abrutti. C.est de la faute des soldats s il y a la guerre, c est de la faute des mangeurs de viandes s il y a des abattoirs ignobles, c est de la faute des chomeurs s ils sont au chomage, c est de la faute des internautes s il y a un rechauffement planétaire, c est de la faute des gens qui vivent en europe qui ne payent pas assez d’impots et ne se serrent pas assez la ceinture si notre pays est endetté, c’est de la faute des boir s’il y a des racistes. Bref ! C’est de la faute des gens si c’est un peu la merde en ce bas monde. C’est tellement plus clair !

      • Bah voila Jerome ta tete d’abruti a compris…ce sont les abrutis comme toi qui sont responsable..et pas ton voisin…..
        La deuxieme etape, c’est que tu te decide a assumer ta resposabiite la dedans…pauvre tache.

  25. Et pourquoi pas faire comme chez les footballistes? Tout le monde baragouine trois mots d’anglais et ça fonctionne très bien. Et si ça fonctionne pour eux, ça doit fonctionner pour tout qui ne s’est pas enfoncé un tournevis entier dans une narine (et encore).

    • Peut-être que ce genre de méthodes ne fonctionne qu’avec les gens qui n’ont pas de cerveau ?
      Remarquez, ça se tient : les footbolleux parlent anglais, les politiques parlent anglais, les chefs d’entreprise parlent anglais…

      • Z…. tout un programme ! Athènes , Alger , une junte , un juge .
        vous avez du taf qui vous tend les bras : votre ami Georges Abitboll l’Ancien a dans l’idée d’envahir l’Allemagne .
        enchristez-le , nom de Dieu !!!!

  26. Rien à voir, mais un petit sketch qui je trouve rejoint assez bien la démarche d’OC : La tolérance pour tous

  27. Hahaha Je me suis senti au boulot l’espace de quelques minutes…

    Attendez, je suis au boulot… Hmmmm qu’est-ce que je fous ici…

  28. Ce qui me fait marrer moi, c’est que les ouvriers sur le chantier à côté c’est plus le platt que le turc qu’ils parlent… Faut bien communiquer entre roumains, polonais, turcs, algériens et… français? Mir redde platt. Et là le correcteur d’orthographe cafouille.

    • Imagine les pauvres gars qui arrivent en Lorraine et qui croient être arrivés en France… Après le syndrome de Paris, le syndrome d’Hayange.

      • ( je ne sais pas ce qui me retient de lui nettoyer la bouche avec du savon noir et une brosse de chiendent , à celui-ci … )

  29. Dans le comble sur tout ça ce midi j’ai eu l’occasion d’entendre un « journaliste » parlant des affaires autour de fillon : certaines sont borderline comme on dit en bon français.
    Je pense que ça complète votre BD à merveille.

  30. Pourquoi que sur les chantiers sérieux ? Dans mon service : ma chef ne parle que japonais, mon collègue uniquement allemand et moi français. On met près de 2 ans a traiter un dossier grâce à des dessins et des gestes mais pour le moment personne ne se plaint… Est ce parce que sur les chantiers on leur demande de parler comme Racine ou Corneille ? Il faudrait aussi obliger les participants des émissions de tv réalité à « causer la France » car des fois je préférais être sourd plutôt que d’entendre les horreurs qu’ils débitent :-)

    • Quand on veut garder son audition intacte, on ne regarde pas la télé réalité.
      Faites attention, après vous allez finir par trouver Hanouna drôle ou pire encore, vous allez penser que Eric Zemmour est intelligent !

  31. … des compagnies de rats semblent naître sous vos yeux . ils font la queue en files pressées , les plus gros sautant par-dessus les autres …
    agressifs , ils montrent les dents en couinant et on voit luire leurs yeux rouges .
    leurs petits cris perçants et leur excitation doivent bien avoir une cause ?

      • vantardises !
        quand on voit le manège des journalistes qui ne savent plus vers quel croupion orienter leur langue …
        les cadors affolés se rallier au petit nouveau ( pas pour garder une place autour de la gamelle ! nooon : pour faire barrage au FN , le danger planétaire , pire que Daech ou le réchauffement climatique . )
        sans parler de la nouvelle star nulle en géographie , est ouest gauche droite même combat , l’ombre chinoise qui s’estompe , le medef réorientant le projecteur vers un vieux de la vieille .
        là on a des rats !
        à côté d’eux , les rats les plus noirs ne sont que de gentils souriceaux .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s