The Associal Network

Point de long billet en ce jour ; et ce pour une simple & bonne raison (outre que je profite de mon week-end) : nous n’aborderons aujourd’hui, non pas un film, mais bien un trailer de film, ce qui est diablement plus court.

Pourquoi un simple trailer me direz-vous avec raison ? Sont-ce les soldes aussi sur mes articles ? Nenni, nenni, mais voyez vous, je suis dernièrement tombé sur l’annonce de l’arrivée d’une nouvelle perle :

The Social Network

Film qui, pour être bref  devrait conter la folle histoire de Mark Zuckerberg, l’homme qui créa Facebook, et des aventures qui s’ensuivirent.

Comment une idée aussi perverse a t-elle pu germer dans l’esprit de qui que ce soit ? Pour ma part, j’ai tendance à pencher pour la théorie suivante : David, réalisateur à la petite semaine, est bien embêté : il voudrait bien faire un blockbuster, mais ça tombe mal puisque pour ce faire, il aurait bien besoin d’une licence qui draine au moins un bon petit public histoire d’amortir ses frais. Il avait bien pensé aux geeks fans de comics, mais hélas, tous les licences sont déjà prises ; « Même Green Lantern ? » se dit il ; « Même Green Lantern« , lui répond l’internet, qui, tout comme lui, ne comprend même pas comment on peut acheter la licence d’un héros aussi pourri.

David part donc pleurer dans sa chambre ; et comme il se doit, il va d’abord en informer la moitié de la planète en mettant son statut Facebook à jour ; c’est là que lui vient une idée de génie : et s’il faisait un film sur Facebook, justement ? Ouaiiiis, même que ça drainerait les fans de ce truc, qu’en plus, on peut d’ores et déjà chiffrer vu qu’ils y sont inscrits ! Sauf que… sauf que zut, lui, il voulait faire un film de super-héros, pas une simple histoire façon « Traque sur internet » utilisant Facebook comme site central de l’intrigue. Crotte.

C’est alors que germe une idée maléfique dans l’esprit de David : non, il ne va pas faire un film sur Facebook, mais plutôt sur le créateur de Facebook. Il ressort donc de sous son lit le pitch de Spiderman : « Peter Parker, jeune étudiant pas toujours aidé par la vie, est un jour mordu par une araignée. Il obtient de celle-ci des pouvoirs fabuleux, et passe de freluquet à surhomme, devenant ainsi le fantasme de tous les geeks. Il apprendra par la suite qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. », et le retouche quelque peu pour obtenir « Mark Zuckerberg, jeune étudiant pas toujours aidé par la vie (son patronyme en est la preuve), est mordu d’internet. Il obtient de celui-ci des pouvoirs fabuleux en créant Facebook, et passe de freluquet à millionnaire, devenant ainsi le fantasme de tous les geeks. Il apprendra par la suite qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. ».

Vendez du rêve aux geeks ! S'ils ont de quoi se payer un Ipad, ils ont de quoi se payer un ciné.

Notre réalisateur pleure de bonheur devant la perfection de la copie qu’il vient de rédiger : un héros, une évolution, du pouvoir, de l’argent… et même une licence qui va drainer tous les simplets du voisinage ! Fabuleux se dit il ; ne reste plus qu’à faire, non pas le film mais d’ores et déjà, une bande-annonce pour que la chose tourne en attendant l’arrivée de la merveille dans les salles obscures. Car pour faire une bande-annonce, pas besoin de film, et je le prouve.

Alors, les enfants, c’est ici que vous me demandez de manière bien légitime : « Mais comment faire une bonne bande-annonce, alors ? » ; et bien jeunes gens, sortis des bandes-annonces de 70% des films (100% en cas de film français) c’est-à-dire mettant à la queue-leu-leu tous les moments « cultes » et les répliques « d’anthologie » du film (en France, ça signifie si c’est une comédie « les moments où les gens crient« ) qui font qu’en 2:30, on a pu constater que le « meilleur » du film était déjà mauvais, on peut se rabattre sur les autres bandes-annonces, celles des blockbusters.

Or, comment procéder ? Rien de plus facile, en suivant les cinq commandements adaptés :

I. Des fondus et des plans noirs, partout tu mettras. Ex : Avatar (fondus au noir dans la première moitié, plans noirs dans la seconde) ou District 9 (là, c’est l’inverse)

II. Dans tous tes plans noirs, des trucs cools, philosophiques, existentiels tu écriras. Ex : 2012

III. Tous ces plans noirs, avec des effets sonores tu les synchroniseras. Ex : Inception

IV. Entre les plans noirs, des séquences de une ou deux phrases « chocs »  tu caseras, en lien avec les images ou non. Ex : Harry Potter et les Reliques de la Mort

V. Tout ça bout à bout tu mettras, et une bande-annonce tu obtiendras. Oh, éventuellement, des images du films tu peux mettre, mais obligé tu n’es pas.

Le résultat est donc là, mesdames et messieurs, le trailer du film « The Social Network« 

Notez que tout y est, même les effets sonores exacts d’Inception. Le tout façon grand film plein de suspens ; personnellement, ça m’a rendu follement impatient : imaginez tout ce que l’on peut faire en racontant les aventures du démiurge Facebookien ; « Attention, Mark, derrière toi, quelqu’un a commenté ton statut ! » « Ho, j’ai été poké… tu diras… à ma femme que… désormais elle… peut… hoo…repasser en relation… « célibataire«  » ; et autres séquences cultes où Mark crée le groupe « Je suit trés en colaire, mon associet m’a trahi !« . Je crois que les bribes de dialogues entendus dans la bande-annonce devraient vous suffire ; car que vous maîtrisiez ou non la langue de Shakespeare, rien que l’intonation et le style trahit une certaine exagération héroïque d’un mec qui bon, a juste créé un site web à succès (par exemple, « Prophet », on doit objectivement appeler ça une über-exagération).

Enfin bon. Au moins maintenant, vous savez comment faire une vraie bande-annonce.

Et moi, je vais pouvoir m’en retourner à mes activités ; comme par exemple, essayer de me frayer un chemin au travers de toutes ces collégiennes de 13 à 38 ans (mais toujours au collège dans leur tête) afin de trouver une place d’où je pourrai contempler Twilight 3. Tiens, attendez, je regarde la bande-annonce.

Ah bin ça marche aussi, en fait.

26 réponses à “The Associal Network

  1. « « Mark Zuckerberg, jeune étudiant pas toujours aidé par la vie (son patronyme en est la preuve »

    Au contraire, son patronyme est la preuve qu’il ne peut que réussir quoi qu’il entreprenne, parce qu’il a le soutiens du complot juif international.

    Bon, faut vraiment que je me calme avec l’anti-sémitisme. Quelqu’un aurait-il la gentillesse de me proposer un succédané de bouc émissaire universel pour me sevrer de cette drogue ?

    Typhon

      • Non seulement les francs-maçons sont de tels guignols que c’est pas crédible, mais en plus, ils sont trop associés aux juifs dans les histoires de complot pour être une réelle alternative.

        Typhon

    • Les extra-terrestres?!
      Ils ont vachement la côte au niveau complot et aucune loi ne les protège, donc il y a possibilité d’y aller franco.

      • Ouais, c’est pas mal, mais ça pose quelque problèmes. D’une part, c’est difficile de s’en prendre à des gens dont on n’est pas sûr de l’existence, d’autre part, à supposer qu’il y ait vraiment des extra-terrestres qui ont les moyens technologiques de s’immiscer dans les affaires humaines, ce n’est pas forcément une bonne idée de les provoquer.

        C’est une bonne idée, ceci dit.

        Typhon

    • Sinon, il est possible de se rabattre sur les témoins de Jéhovah ou les illuminati…
      Mais ils posent sans doute les mêmes problèmes que les francs-maçons…

      • Les Illuminatis sont excellent. Ils offrent tous les avantages des francs-maçons sans les inconvénients puisqu’on ne sait rien d’eux que ce que Dan Brown et sa clique ont inventé.

    • Et bien je te propose les créationistes, y’a moyen de se marrer là.

      Et pis y’a pas grand risque je pense, ils ne doivent pas utiliser d’ordinateur vu que ce n’est pas Dieu qui les as construit.

  2. Ouah c’est beau, après Loft Story voila où on va chercher les héros modernes, les inventeurs de gadget qui marchent… Il aurait mieux valu faire la même chose sur les créateurs de l’internet, c’est geeky mais au moins ça aurait été instructif.

    Sinon n’ayant vu aucun des Twilight mais ayant adoré vos spoliers, j’attend avec impatience que vous alliez vous joindre à la cohorte des collégiennes pour nous faire partager le numéro 3 ! Essayez de ne pas mourir caramélisé sous tout le sirupeux du film, au moins pas avant fini d’écrire le compte-rendu, ça frusterait tellement de vos fans.

  3. Au moins, les trailer de blockbuster façon Avatar, Distric 9 ou Inception me donne envie d’aller voir le film. Pas comme ce … truc.

    Remarquez, en général les bandes-annonces raconte tout, donc le film est soit décevant (District 9) soit une version longue de la b-a (Avatar). Avec une bande-annonce qui ne montre rien, c’est qu’il n’y a rien à voir… Ce qui nous donne un gros indice quant à la qualité finale du film.

    • Ben là sachant de quoi ça va parler en effet, la curiosité seule pousse à voir le film, en se demandant comment on peut faire un film de plus d’une heure là dessus… fin j’ai quand même bien aimé District 9, jtrouve ça plutôt original comme film (ok typhon va venir me dire en quoi c’est copié sur tel ou tel film :p )

      • Je n’ai pas vu District 9, donc je ne me permettrais pas.
        Ceci dit, je pense que si je me mettais à fouiller…

        Typhon

  4. Miam, il donne envie ce trailer !

    En revanche, celui de Twilight 3,moyen moins
    ‘Tention ! J’assume totalement mon côté collégienne de + de 30 ans, mais peux pas encadrer Bella et ses mimiques de poisson mort et les murmures du vamp me fatiguent l’oreille. Même les déclarations d’amour du loup garou (  » je me battrai pour toi jusqu’à ce que tu crèves ! ») me laissent sèche.

  5. Le scénario m’a l’air … grandiose ! c’est vrai quoi , LE héros des temps moderne , que ferait-on sans notifications et autres pokes dans la vie ? ça promet en effet des enchainements d’actions révolutionnaires , ou pas d’ailleurs . J’aime le tons de la voix off , ça sonne comme le héros qui sauva le monde du néant en bravant tempètes et monstres légendaires . Le film se résumera peut être a 1H pendant lequels nous verrons notre héros , le cul bien positionné sur sa chaise , entre 2 paquets de chips et un coca en train de tapoter plein de code html a la matrix devant son écran , même que des fois ça buguera !

    pour twilight 3 prépares toi a du lourd , je sort de la sèance , des barres au rdv . Si j’y vais a chaque sortie c’est bien parce que j’en finis pliée sous mon siège , c’est toujours aussi niais et romantiquement pathétique , toujours aussi drole quoi \o/

    • Ahahah ouais un film sur un geek devenu millionnaire quoi…il est devant son écran et il tapote des trucs tout ça… Nan, nan, ça a l’air bien hein. Hmmm…
      A quand un film sur la vie de Bill Gates, tiens?!

  6. Hum…ça parle de bande-annonce là… Alors yen à UNE qu’il faut absolument voir, c’est celle de H2G2 ! Bon, le film est bien, très marrant, mais bon, il vole pas des masse haut au premier abord…et je m’en suis arrêté là, (mais il parait qu’il est plus profond que ça, en creusant un peu…), mais la bande-annonce, elle vaut bien tout le film à elle seule (bien sûr, fait connaitre un peu l’histoire du film). Je l’ai vu après le film, ben j’ai re-regardé le film.

    • H2G2 c’est excellent , enfin le livre, l’adaptation est plus ou moins réussie, après il faut apprécier l’humour anglais

  7. Je suis très étonné de voir que vous n’avez pas parlé d’un des acteurs majeurs du film: Justin Timberlake … Avec une carrière comme la sienne, le film ne peut qu’être très bon. Quel manque de précision de votre part, je suis déçu …

  8. D’après les trailers, il se trouverait qu’en effet, le film risque d’être trop hollywoodanisé mais le sujet était vraiment bon, Facebook est quand même un phénomène qui a engendré d’énormes dérives, des refontes des lois et des procès dans plusieurs pays, et sa création entre trahison et coup de maître méritait qu’on en fasse une fiction-docu

  9. Concernant le trailer, le deuxième est assez superbe. Malin, efficace. C’est étrangement le film qui m’attire le plus cette année.
    Et c’est en très grande partie dû au scénariste, Aaron Sorkin, scénariste et créateur de West Wing et Studio 60, scénariste de Charlie Wilson. Un scénariste politique, mais intelligent, ayant pour habitude de ne pas parler à travers ses personnages et surtout de laisser la parole libre et intelligente à chaque personnage.
    Le connaissant, j’attends de son traitement de la success story Zuckenberg une histoire poil à gratter et prenante, avec des enjeux économiques et politiques bien mis à jour.
    Et Fincher est loin d’être un réalisateur manche, je reste admiratif de Zodiac, un film puissant sur l’obession.

    Bon, et puis, foutez la paix au Juifs, préférez les roux et les chinois.

  10. Perso, je serai assez interessé par un biopic sur Bill Gates (Microsoft), Steves Jobs(Apple) ou Robert Altman (GNU). Je vous conseil d’ailleurs la biographie de ce dernier (telechargeable gratuitement sur internet). Ces types sont des vrais « malades » (surtout Jobs et Altman) et on apprendrait beaucoup je pense sur un sujet (l’informatique grand publique) qui constitue la revolution majeure de ces dernières décenies. Je dis ça, je dis rien.

  11. le mec qui a programmé « copains d’avant » , site qui possédait toutes les fonctionnalités de facebook peut s’en mordre les doigts . Si il avait habité aux US , il aurait sûrement trouvé quelques millions de dollars pour lancer son truc et être le mark zuckerberg français …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s