Rencontre avec un Connard

Non, ceci n’est pas un article. Une simple annonce, tout au plus.

Comme vous le savez sûrement, ce vieux cochon de Wandrille (une sorte d’éditeur influent impliqué dans de nombreux trafics) préside le Club Bling-Bling, une sorte de club aryen de l’élite permettant à ses membres de se prononcer sur celui ou celle qui remportera le fabuleux prix du Truc d’Or lors du Festival Lyon BD (oui, je touche mon poids en coke à chaque fois que je fais un lien). Et comme le dit jury ne fonctionne que par copinage, piston, arnaques, menaces de mort et kidnappings, c’est tout naturellement que j’ai été invité à y participer.

Aussi, gens de passage lors de l’évènement, vous pourrez me croiser me promenant durant ces deux jours et siégeant fièrement à l’assemblée Bling-bling pour la remise du prix. J’aurai un gros badge pour être plus facilement identifiable, marqué d’un très subtil « Odieux Connard« . Sinon, vous pouvez aussi chercher un type en train de se battre avec la sécurité suite à une sombre histoire de raid viking sur la buvette impliquant pillage de boisson et viol des hôtesses, ou plus prosaïquement brisant les vertèbres de ces quelques adolescents qui ne manqueront pas de circuler en ces lieux équipés d’un téléphone crachant bien fort un son de piètre qualité à tous les sens du terme.

Vikings fuyant sur le Rhône après avoir incendié la buvette du festival de BD de Lyon au motif que celle-ci ne comportait même pas de brandy

Si jamais vous veniez donc à me croiser, n’hésitez donc pas à m’interpeller pour constater par vous même à quel point je suis un odieux connard.

Et puisque je lis ce qu’il se dit sur le groupe Facebook dédié à ma gloire éternelle, je me permets de répondre à certains commentaires  de filous s’opposant à ma venue sur ce festival au prétexte que celui-ci ralentirait ma productivité en conséquence: ne vous inquiétez pas, j’ai d’ores et déjà avancé un gros brouillon du spoiler de l’Agence Tous Risques afin qu’il apparaisse devant vos mirettes dans les délais habituels du blog.

Bon et modeste comme je suis, je me trouve être un peu le Raymond Domenech des blogs.

13 réponses à “Rencontre avec un Connard

  1. Soyez assuré de notre total soutien concernant votre périple dans le milieu lyonnais, camarade Connard, et inutile de porter un badge pour dévoiler aux yeux de tous votre « odieusitude »: la cravate rouge devrait suffire. Quoique…

    Ajouter à votre panoplie deux faux sourcils bien gros et bien noirs devrait conforter votre auto-proclamation de « Domenech des blogs ». Ainsi certains d’entre nous pourront dire:

    « Oui, il existe. Nous l’avons vu! »

    Bien sûr la police et la science nierons, comme toujours.
    Mais nous, nous savons, et un jour l’odieuse connerie régnera sur le monde!!!
    (hein?! c’est déjà le cas? Ha!).

  2. Cette nouvelle m’a troublé,
    je voulais bien-sûr écrire « nieront ».

    Salutations distinguées!

  3. Odieux Connard, je pense que vous êtes à un stade où non seulement vous vendez du rêve (pas cher) à la tonne, mais si en plus vous le faites en personne je prédis quelques morts de plaisir ! (Finchérisation, pour la référence)

  4. L’agence tous risques ? Et Prince of Persia, alors ? Pour une fois que j’allais voir un film au ciné, c’est avec une impatience sans cesse renouvelée que j’attendais sa descente en ces lieux. Devoir acheter dans un avenir lointain un autre billet de cinéma afin de profiter ici d’une lecture que je pourrai comparer à mon expérience passée serait insoutenable !

  5. Comptez vous un de ces jours venir prêcher l’Odieuse parole en Belgique ? bougies et photo (oui oui, fallait réfléchir 2 fois avant de l’envoyer à Grazia) n’attendent qu’un objet de culte pour prendre vie, un article signé fera l’affaire.

  6. Je me disais justement cet après midi que j’étais bien triste de ne pouvoir me rendre à Lyon pour ce festival.
    L’annonce de votre présence là-bas rajoute à ma peine…

    • Le problème est que devant cette « chose » les yeux de Monsieur Connard fondraient dans leurs orbites et il ne pourrait alors plus jamais voir de film… Ce qui, il faut l’avouer, serait fâcheux.

  7. Selon mes sources, le film de « l’Agence Tous Risques » se déroule selon le même « plan sans accrocs » que TOUS les épisodes de la série… Il est donc INSPOÏLABLE puisque tous ceux qui, comme moi, on kiffé devant la série au point de la rejouer dans la cour de récréation savent DÉJÀ tout ce qui va se passer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s