Sweet tweets are made of shit

« Les réseaux sociaux, c’est l’avenir.« 

Une main sur le micro et l’autre sur son ordinateur portable siglé d’une pomme bien connue l’orateur laisse s’écouler quelques secondes pour tenter d’observer les réactions de la salle suite à ce qui est, selon lui, l’une des plus géniales maximes introductives que l’on puisse concevoir pour attirer l’attention de son public. Devant l’absence totale de mouvement et l’écho d’un toussotement dans les derniers rangs, il tente de reprendre son discours en se passant la main dans les cheveux pour se donner un air faussement détendu.

« Aujourd’hui, en vous proposant de vous équiper de votre propre réseau social nous…« 

Il s’interrompt en constatant qu’il aurait mieux fait d’éviter de toucher ses cheveux : la quantité de gel effet « saut du lit » qu’il en a ressorti lui laisse supposer que ce matin, il a dû quelque peu forcer, et se retrouve à hésiter quant à l’endroit sur lequel il va bien pouvoir s’essuyer. Il n’y a pas que son air détendu qui est faux : sa coiffure supposément anarchique est en fait un complexe assemblement voulu pour donner cet effet, travaillée quelques minutes chaque matin pour obtenir le meilleur effet « dans le vent » ; son mauvais rasage est soigneusement entretenu pour que sa pilosité suive au mieux la mode ; il en va de même de ses lunettes, ajouts rectangulaires noirs et épais qui n’ont aucun effet sur la vue mais sont les accessoires indispensables de l’année.

Les grands tweets de l'Histoire : 4br4h4m_L1nc0ln - va tro passé 1 bonne soaré o T-atre LOL XPTDR

Il se reprend aussitôt et poursuit son propos comme si de rien n’était, et fait disparaître sa main gluante sous la table. L’essuiera t-il sur son jean troué hors de prix ? Sur son t-shirt aux revendications marxistes acheté dans une grande enseigne ? La réponse ne viendra jamais, puisque profitant qu’un de ses associés prenne la suite de  la démonstration, il sort rapidement de la salle pour aller nettoyer son appendice dégoulinant.

« Twitter et Facebook sont aujourd’hui des outils d’information essentiels…« 

Twitter. Si vous aviez un téléphone portable qui envoie un SMS d’une simple touche à tout votre répertoire, l’utiliseriez vous de manière constante et répétée pour signaler les évènements les plus anodins de votre vie, comme « Je reviens du footing » ou « J’ai commandé une pizza au chèvre, j’ai super faim » ? Probablement pas : au sixième SMS (s’ils sont patients), vos amis commenceraient à vous répondre par quelques messages expliquant leur manque de passion pour votre vie, impliquant diverses grossièretés et menaces, dont certaines mettant en scène un ours, plusieurs litres de miel, un déguisement de saumon et bien sûr votre mère. Faire ce genre de choses vous parait absurde ? Apparemment, pas pour les utilisateurs de Twitter, pour qui informer leurs amis et tout l’internet de la consistance de leur dernier étron en 140 caractères (soit environ un SMS) est le top du top du bon goût. Et on peut faire la même chose avec son statut Facebook, si c’est pas formidable.

« Les réseaux sociaux sont devenus des armes politiques majeures ; Barack Obama, prix Nobel de la paix, les a défendu devant la Chine pour que les opposants…« 

A son sourire, on sent que cet orateur là (qui n’est qu’une copie du précédent ; dans l’informatique, le copier/coller doit marcher partout) vient de donner ce qui semble à ses yeux un argument majeur. Il a raison : Barack Obama, le défenseur de la veuve et de l’orphelin, à peine débarqué en Chine n’a pas hésité une seule seconde à se battre pour que triomphent les Droits de l’Homme : il a demandé à ce que les opposants au régime aient le droit à Twitter. C’est vrai qu’ils ne devaient attendre que ça ; en 140 caractères, chinois de surcroit, on peut en dire des choses ! Bon, on ne peut pas mettre ou suivre de liens, le régime les censurant, mais ce n’est pas comme s’il y avait quelque chose de mieux que Twitter à lire ; sinon, on imagine que c’est ce quelque chose qu’un prix Nobel aurait défendu. Du coup, amis chinois, à vous la joie des « Je mange du riz, c’est bon pour mon gros intestin« , « Aujourd’hui, toute ma famille vient d’être exécutée et j’ai reçu la facture des balles : VDM » et autres tweets tout à fait fascinants.Vivement la visite de Barack Obama en Corée du Nord pour défendre le droit à Facebook, pour qu’enfin les nord-coréens puissent adhérer au groupe « Pour ce qui trouve que la prof de matts et nul« .

"J'invite tous les français à me rejoindre dans mon groupe "Adolf tu fais iech' rend la France sale tepu, fais pas ton feuj""

« Twitter a avant tout été créé pour informer le monde de l’actualité, et aujourd’hui, c’est un outil majeur pour le journalisme et les médias en général, qui…« 

Ah oui ? Alors comme ça, on aurait créé Twitter dans le but d’informer le monde de l’actualité ? Petit négationniste, va, lis plutôt ce que l’on trouve sur Twitter dans la rubrique « à propos« 

D’où est venue l’idée de Twitter ?

0

Jack Dorsey s’était intéresé (ndla : Twitter, royaume de l’orthographe) au fait de pouvoir savoir ce que faisaient ses amis. Plus précisément, il se demandait si l’opportunité existait de créer quelquechose (ndla : Tiens, même les messages officiels manquent d’espace ?) de fascinant autour du concept du message d’absence. Quand il suggéra l’idée à ses collègues, il fut décidé qu’un prototype serait construit.

Je traduis : Jack, un amateur de Secret Story qui s’étonnait de sa solitude (jamais il ne s’était dit que ses goûts audiovisuels pouvaient avoir un lien avec cette dernière) se retrouvait régulièrement seul devant son logiciel de messagerie préféré. Mais, lorsque ses contacts étaient « absents« , Jack était « fasciné » (je le cite) à l’idée de savoir ce qu’il pouvait bien se passer chez D4rk_L0rd ou Pipinoutedu38 ; c’est vrai, comment pouvait on vivre sans savoir s’ils faisaient le ménage, se grattaient leurs croûtes ou noyaient des  chatons ? Jack créa donc Twitter pour être tenu au courant de tout cela : car oui, l’actualité mondiale, Jack, il n’en avait pas grand chose à carrer. Par contre, savoir que Pénélope avait eu du mal à mettre son soutif ce matin, ça lui paraissait essentiel.

« Les réseaux sociaux sont par ailleurs des lieux de réflexion, d’argumentation, d’information, où circulent de nombreux liens concernant les sujets de votre choix…« 

Des lieux de réflexion ? Palsembleu, sur Vega du Centaure, peut-être ; mais sur Facebook, c’est un poil plus compliqué. Quant à l’argumentation (souvent vaguement liée à la réflexion), débattre de fond en 140 caractères sur Twitter, c’est que de fond, il n’y en a guère. D’ailleurs, des tweets profonds, on en cherche encore. D’information, c’est vrai : de nombreux sites utilisent ces réseaux pour faire des articles entiers ; l’équivalent du micro-trottoir, consistant à piocher des avis de ci de là pour en faire des articles où, finalement, l’auteur peut écrire tout et son contraire, puisqu’il n’a qu’à sélectionner ce qui va dans son sens. Et puis, ce n’est pas comme si internet était un nid à pipeauteurs, où l’on trouve par exemple des hordes de gros barbus se faisant passer pour des jeunes filles romantiques adorant jouer aux jeux de rôles en ligne, ça non. C’est vrai que pour avoir de l’information de qualité, le micro-trottoir d’anonymes, on a jamais fait mieux. Quant à l’utilisation de liens, c’est il faut admettre que c’est pratique : on tape des mots clés, et l’on tombe sur des hordes de tweets, certains avec liens, qui permettent donc d’avoir un peu de fond sur un sujet donné. Sinon il y a un gros réseau qu’on appelle internet, qui a déjà ses moteurs de recherche, et qui en sus, permet d’éviter de passer par des sélections subjectives d’internautes. Mais c’est tout à fait secondaire.

Valéry est désormais dans une relation "c'est compliqué" avec Lady Diana

« Les partis politiques eux-même s’équipent actuellement de réseaux sociaux pour pouvoir s’organiser et convaincre…« 

Mais c’est vrai ça : quoi de mieux que faire son propre réseau social entre personnes du même camp ? Comme ça, elles pourront se convaincre entre elles de voter pour leur propre couleur. Pourquoi utiliser les réseaux déjà existants, où l’on trouve les non-convaincus, qui par définition, vont rarement s’inscrire sur les réseaux politisés ? Réponse d’un patron d’une boîte spécialisé dans le domaine qui vient de gagner beaucoup de sous en vendant un réseau social à un célèbre parti politique « Oui, mais au moins, sur son propre réseau social, on peut faire des groupes privés ; ce qui est impossible sur Facebook » ; heureusement que c’est un professionnel, sinon, on aurait pu penser qu’il mentait comme un arracheur de dents pour vendre un gadget à un parti politique n’en ayant pas réellement l’utilité. Mais je m’égare, revenons-en à notre sujet.

« Par ailleurs, les réseaux sociaux sont des outils très appréciés des internautes qui… »

Mais pourquoi les internautes aiment ils ces trucs ? Voyons voir si Twitter a la réponse…

Pourquoi tant de personnes semblent aimer Twitter ?

0

La simplicité a joué rôle capital dans le succès de Twitter. Les gens ont soif de communiquer et Twitter rend cela possible. Twitter pose une seule question, « Quoi de neuf ? ». Les réponses doivent faire moins de 140 caractères et peuvent-être envoyées par SMS, messagerie instantanée ou par le Web.

D’accord, ça a du succès car Twitter s’intéresse aux gens en leur posant la plus célèbre des questions, celle que vous posez à vos amis quand vous les croisez et à laquelle ils répondent « Bwof, rien« , en haussant les épaules et en relançant d’un « et toi ? » ; mais alors que vous n’arrivez pas à les faire parler, ils se répandent sur Twitter ; si Klaus Barbie avait eu un accès à ce réseau social, nul doute que Jean Moulin aurait lui aussi tout raconté. Bon, par ailleurs, notez que ce propos plombe un peu Barack Obama, dont nous parlions plus haut, puisque du coup, tout ce qu’il demande aux opposants chinois c’est « What’s up ? » ; c’est profond. Comme un tweet.

La démonstration arrive cependant sur sa fin, et les compères présentant les réseaux sociaux, leurs utilisations et l’intérêt qu’il y a à disposer soi-même de son propre outil se mettent alors à sourire tant qu’ils peuvent en se congratulant mutuellement sur leurs performances respectives. Les membres du public, eux, commencent à se disperser en discutant de leurs convictions plus ou moins profondes vis-à-vis des outils présentés. Le premier orateur, celui qui s’était couvert de gel revient finalement dans la salle, l’air soulagé et la main propre, un Iphone dans cette dernière. Notant cet objet et pariant sur la bêtise crasse du jeune homme, je rentre promptement sur l’ordinateur devant moi le nom du malandrin dans Twitter. J’obtiens ce sur quoi j’avais misé, publié quelques minutes auparavant : un bref propos sur sa mésaventure capillaire commençant par « Aujourd’hui » et finissant par « VDM« .

En fait, je ne sais toujours pas si c’est bien les réseaux sociaux, mais en tout cas, ça me donne toujours envie d’investir massivement dans les réseaux ferroviaires. La Pologne est si mal desservie.

36 réponses à “Sweet tweets are made of shit

  1. J’apprécie votre plume si méchante… MAIS je suis obligée de constater que vous n’êtes pas crédible sur un point : l’orthographe!
    En effet, vous critiquez, critiquez (« Jack Dorsey s’était intéresé (ndla : Twitter, royaume de l’orthographe) ») … mais souvent, sur le site, je dois relire plusieurs fois une phrase avant de comprendre qu’il y manque un mot, qu’il y en a un en trop et/ou qu’il y a des fautes!!
    Oh, je suppose que c’est dû à la précipitation, mais n’empêche, ça fait tâaache.
    Voilà, ne le prenez pas mal quand même, bonne continuation!

    • En effet, vous avez tout à fait raison ; certains lecteurs soulignant parfois mes trop nombreuses erreurs, éparpillées ici ou là, auquel cas j’édite promptement mes écrits pour les corriger. Aussi, je ne prends pas mal votre remarque, bien au contraire ; quand la faute blesse vos petits yeux, n’hésitez pas à la signaler, que je l’éradique sur le champ (en particulier lorsque cela cela gêne la compréhension).

      Pourtant, bien que je reconnaisse cet état de fait et que je n’invoque aucune excuse pour amoindrir ma faute, mon hypocrisie naturelle me pousse à reprocher à autrui mes propres torts. On est connard ou on ne l’est pas.

  2. Personnellement, j’ose avouer que je suis une fan de facebook. Je ne sais pas, ça m’attire terriblement de pouvoir découvrir mes amis (ceux à qui j’ai parlé deux fois ; pour demander l’heure, et pour demander où sont les toilettes) à travers leurs photos de soirées arrosées, leurs statuts « trop chiant le tram aujourd’hui c’était bondé xD héhé », leur situation amoureuse « mariée avec ma meilleur amie ♥ », les tests « quel scatophile es-tu ? »… C’est véritablement révélateur de la personnalité, je trouve ça fascinant. Non, rien avoir avec du voyeurisme malsain.

    • Personnellement, je monte des dossiers avec ; c’est toujours utile un jour ou l’autre.

      La dénonciation, c’est bon.

      • (Oups, je voulais dire « rien à voir »)
        Oh bof, ce n’est pas un mal que je prends plaisir à causer, c’est vraiment trop long d’attendre d’avoir l’occasion de frapper.

  3. Le sujet me laisse de marbre: connais pas. J’en entends parler, certes, mais c’est comme les OVNI ou Giscard dit d’Estaing: personne ne m’a jamais apporté la preuve que ça existait.
    Je ne m’emmerde déjà pas avec une vie sociale en vrai, je ne vais pas m’en infliger une virtuelle!

    • Et pourtant, tout est lié :

      Du 27 mai 1974 au 21 mai 1981, la France entière a été kidnappée par un OVNI ; pour cacher cet odieux forfait, les visiteurs, après avoir redéposé l’ensemble des citoyens de notre beau pays leur ont effacé la mémoire avant de remplacer le tout par de faux souvenirs impliquant, entre autre, un certain Valéry Giscard d’Estaing.

      Vous n’aviez donc pas tort du tout.

  4. Excellent, comme toujours ! Ceci dit, il est toujours possible de concilier l’information et la vie sociale virtuelle, n’est ce pas ?
    Il s’agit plus ou moins d’une actualité « people » dont les gens raffolent (ne généralisons pas tout de même) en somme !
    Enfin, vous m’avez bien fait rire, comme à l’accoutumée !
    En l’attente d’un prochain odieux commentaire,  » @+  » et « bonaprème » !

    • Merci bien ; effectivement, vous avez raison, pour beaucoup, les réseaux sociaux sont des moyens efficaces de tenir autrui au courant de ce qu’il se passe chez soi, pour se donner l’illusion que cela l’intéresse (autrui, donc).

      Oui, ça permet de transformer un site en titanesque Public ou Closer ; je ne suis pas sûr que ce soit une bonne nouvelle.

  5. Moi, j’ai une remarque à faire!!
    N’est-ce pas le moyen qu’à trouver l’homme pour faire croire aux autres qu’il existe vraiment!! Et que sa vie n’est pas banale?

    Enfin message de Diane Spencer, trésorière de VGE For Ever. « The princess of Wales loved old bald man »!!

    • Mais la vie de l’Homme EST banale, puisque trop souvent passée sur les réseaux en question !

      Alors que s’il passer le même temps à jouer du violon ou à dresser des tigres, là il aurait des choses à raconter.

  6. Personnellement, je me contrefous de la vie des autres, en revanche, j’estime que tous les êtres humains, et spécialement les chinois ou les présidents noirs américains, ont le droit de savoir que, ce matin, mon scooter n’a pas démaré (pas Lol) et que, ce soir, je vais manger de la polenta (Lol) et que, si j’arrive à faire boire Agathe, je pourrais lui caler ma buche (MDR).

    Les gens ont le droit de s’intéresser à moi et de me trouver passionnant, et ça, c’est qui sinon Touiteur et et Faich’book qui le propose ?

    Vous souhaitant une bonne année, tout en sachant que vous faire un commentaire est le plus beau des cadeaux, je vous dis bonsoir, je dois lancer mon nouveau concept de site communautaire LOLouPAS qui permet d’actualiser en direct si je suis LOL ou pas (d’où le nom : LOLouPAS = Lol ou pas).

    Ce concept est déposé à IDduNet.com si tu essaie de le faire, je te fais un procès et on te coupe la couille pour emballer le million que tu me devras.

    • Vous avez déjà un blog, mon bon, où vous pouvez conter à volonté les aventures rocambolesques vous impliquant ainsi que votre amie Agathe, une bûche, des militants de Greenpeace et une équipe de la police scientifique.

      Par ailleurs, le plus navrant est que je suis certain que « LOLouPAS » marcherait. Et j’ajoute que si on me coupe une couille pour rembourser un million d’indemnités suite à un procès quelconque, il va falloir que vous vous prépariez à me rendre pas mal de monnaie, petit porcelet.

  7. N’oublions pas également que facebook garde vos données, toutes vos données après fermeture de votre compte. (au cas où vous voudriez le réactiver).
    J’en ai fais l’expérience en bonne (mauvaise) ménagère de base de moins de 50 ans.
    En même temps, si pour une fois j’avais écouté mon geek me disant « facebook n’est pas ton amis »…
    Facebook n’est d’autant pas mon copain, que des amis peuvent à tout moment publier les plus belles photos de beuveries et autres, même si je n’ai pas de compte…
    Conclusion : oublions la vie sociale tout court.

    • Ou frappons nos amis à coups de barre à mine lorsqu’ils s’amusent à publier des photos de « Jojo avec son slip sur la tête, lol ».

  8. on peut etre facebookien et ne pas loler a tt bout de champs…
    Je connais d’ailleurs quelqu’un qui y va assez souvent…qui vous ressemble beaucoup moralement et qui ne lol pas!!!il fait meme des messages tres intelligent et plein d’odieuseries…

    • Il se sert probablement de ce site pour consulter les photos de jeunes filles oubliant de régler leurs paramètres de confidentialité.

  9. Ironie du sortje suis tombée sur ce blog grâce à … un tweet !!!
    haha !!
    j’adore mais je ne suis pas d’accord (pour ça que j’adore surement ?)
    Comme plein de ge(ek)ns j’ai essayé twitter il y a un an et n’y trouvant pas plus d’intérêt je n’y suis pas retournée.

    J’y trouve néanmoins depuis peu un intérêt à titre professionnel (laissant Facebook pour le privé).

    Rien à dire en 140 caractères, simplement : allez voir ça, ça m’a intéressé. Ou : j’ai mis à jour mon site web avec tel type d’infos. Et les personnes qui vous suivent vous connaissant un peu vont y jeter un oeil. Bref, twitter est un fabuleux outil de veille qui permet de gagner du temps si l’on sait s’en servir.

    • Vous voudriez dire qu’en plus il faut savoir s’en servir ? C’est décidément hors de ma portée. Je vais retourner bidouiller ma TSF.

  10. Bon ben je suis d’acord sur ce point, mais tu est loin d’etre credible, car au fond qu’est-ce qui est le pire…
    Il n’y a que les administrateur qui controle le contenu, hors quand il y en a trop et qu’il change trop rapidement… on ne verifie plus. mais le pire dans tout ca, c’est que c’est la meme chose, face-de-bouc, netlog, bloggee, skyblog, wordpress… Ah merde j’aurait dit une connerie, et bien oui, ce blog se trouve sur un serveur ingerable… et meme pire, si quelqu’un veut planter son petit champignon au millieu du champ de serveur, ben t’a perdu tout tes photos, tes critiques et tes amis.

    Si vous vouler faire votre site avec votre contenu, faite le chez vous, c’est mieux.

  11. Des centaines de vos fans s’indignent de vous voir basculer dans « la médiocrité 2.0 », pourtant démonté par vos soins lors de vos longues soirées d’hiver, admirant, la pupille luisante, votre dernier viet décédé de dure labeur crépiter dans les flammes de votre cheminée.

    La dénonciation, c’est bon.

    • Je continue de considérer Tweeter comme un vulgaire gadget adulé sans raison aucune.

      Mais j’adore jouer avec du caca.

  12. Quelle vulgarité ce DJ De Gaulle ! Manquer de respect à notre Führer, quel goujat !

    Étrange, ce narcissisme contemporain où chaque personne est persuadée que sa vie a un quelconque intérêt.
    Ces prétendus « réseaux sociaux » y sont certainement pour quelque chose : ma vie est insignifiante et je le montre au monde entier !

    J’attends votre convoi, ô dieu Connard, je commence la construction des camps.

  13. C’est marrant, il est maintenant possible de partager cet article sur twitter :)

    (Foouuuu, comment les gens évoluent! Et t’écris mieux maintenant aussi. Même si mon commentaire va se perdre dans les fins fonds de rien du tout puisque personne n’est venu aussi loin depuis trois ans)

  14. Si …. moi :)
    Site très intéressant que je viens de découvrir, du coup je prend plaisir a lire tout les articles ^^.

    • Je viens de voir que l’ironie de la situation a déjà été évoquée, je m’excuse pour ce commentaire redondant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s