Guerre & PACS

Je vais être bref : la guerre, c’est cool.

Non pas à cause de l’imagerie hollywoodienne qui en découle, non. Certes, nombreux sont ceux qui se laissent enivrer par ces virils combats où les douilles volent au ralenti, où des visages crasseux aux dents malgré tout blanches comme le linge dans un matin d’été échangent des hurlements puissants pour instruire les autres de leur sacrifice à venir alors que les balles sifflent tout autour d’eux, mais au-delà de cette mine à mauvais films testostéronés, certains faits laissent entendre que l’aspect cool est en fait tout bonnement vrai. Ho, vous trouverez bien quelques hippies et autres babanarchistes pour tenter de vous convaincre du contraire, mais s’ils savaient, ils auraient déjà attrapé un M-16, une grenade ainsi que le premier avion pour le Vietnam afin de retourner livrer dans les rizières une guerre qui sent fort le napalm, l’agent orange (si vous ne connaissez pas, recherchez « Tang« ) et le patchouli.

Alors qu’à côté de ça, l’amour… pfou. Quel truc chiant !

Au début, je ne dis pas, c’est sûrement sympa (personnellement, je n’en sais rien, j’ai troqué mon coeur contre une boîte de cigares il y a bien longtemps) : il y a une sorte d’effet de nouveauté, de découverte, d’aventure qui démarre… et puis, tout s’estompe : ce qui faisait la fraîcheur d’hier devient le sujet des critiques d’aujourd’hui, quant à l’aventure, elle se résume désormais à raconter l’incroyable épisode de la pièce de caddie qui avait roulé sous le canapé avant de partir chez Auchan (raconté plusieurs fois à chaque fois qu’un ami passe à la maison). Aventure épique permettant d’ailleurs de réaliser au moins deux films français tant elle est rocambolesque. C’est dire.

Ainsi, ces derniers jours, c’est malgré tout l’amour qui semble au coeur des débats du bon Royaume de France. Car une importante question se pose : faut-il autoriser les péd.. les tarl… les gays à se marier entre eux ?

Sujet d’importance s’il en est, tant tout le monde a un avis dessus. Et le partage généralement avec bonheur, même si icelui dépasse rarement la taille – et la pertinence – d’un tweet. Aussi, ces derniers jours, les médias ont donc croulé sous les sujets sur le mariage gay : bon alors s’il est autorisé, est-ce que les champs Elysées vont ruisseler de sang d’agneau bouillonnant ? Et les lesbiennes alors, peuvent-elles avoir le droit de procréer ? Et surtout : qu’est-ce qu’on fait de Mylène Farmer ?

Du coup, entre les journaux, les réseaux sociaux, les émissions et autres, impossible d’échapper au débat, débat qui n’a de cesse d’agiter le petit monde politique national, de faire remuer l’assemblée, descendre dans la rue des centaines de milliers de personnes et exiger un référendum parce que nom d’un petit bonhomme, il y a des choses sur lesquelles le peuple a le droit de s’exprimer ! Comme par exemple de savoir si, oui ou non, les gays ont eux aussi le droit de divorcer en se battant pour avoir la garde du chien (car une rumeur voudrait que les gays soient des cons comme les autres, mais passons) !

Rappelons que plus que d’un papa ou d’une maman, les enfants ont surtout besoin de coups de pied au cul.

Dans le même temps, et pendant que ce passionnant sujet faisait rage, la France envoyait avions, missiles et soldats bourrer la gueule de malandrins de l’autre côté de la Méditerranée. Un sujet tellement peu important que non seulement on en parle entre deux portes (entre deux interview de Frigide Barjot ou SOS Tout-Petits, vous pouvez avoir un bref point sur les chiffres de la guerre que l’Elysée communique), mais en plus, la quasi-totalité de la classe politique s’est unie dessus parce qu’il y a des choses sur lesquelles on ne peut que tous être d’accord, au point de ne même pas évoquer le sujet au parlement. Ici, pas question de débat, de référendum ou d’happening quelconque : tout le monde est d’accord.

Parce que la guerre, c’est comme ça : c’est tellement cool et évident que l’on ne voit pas comment on pourrait seulement en discuter. Alors que l’amour, bon.

Mais visiblement, ça ne choque pas grand monde, y compris chez les plus grands pacifistes autoproclamés. C’est fort.

Attention tout de même à ne pas lire ce qui n’a pas été écrit : il ne s’agit pas d’émettre un jugement sur la légitimité de ladite guerre, mais quand même, je ne sais pas vous, mais aller coller des balles sur la gueule d’autres gens, ça parait vaguement intéressant comme sujet, non ? Du genre : on pourrait au moins s’y intéresser un minimum ? Mais non : mieux vaut réfléchir à ce qu’il se passe sous les couettes plutôt que sous les bombes, c’est quand même vachement plus sain. Et sûr.

Gay, sache-le : serais-tu terroriste qu’on s’intéresserait drôlement moins à ton cas. Mais puisque tu as choisi la zigounette plutôt que la kalachnikov, préféré l’huile de massage au pain de plastic, sache que le parlement, la rue et les médias se déchireront sur ton sujet. C’est ainsi : tu représentes probablement un danger plus grand, un écart moins humain.

Vous pouvez chercher un petit moment dans vos journaux préférés : l’histoire du Mali, de son pouvoir, de ses dérives, liens financiers, groupes rebelles… vous ne trouverez pas grand chose. Par contre, un reportage de quatre pages sur un couple gay qui aurait réussi à élever un enfant sans que celui-ci ne se transforme en Landru (mon Dieu ! C’est impossible !), ça vous pourrez en trouver pléthore ! A croire que le slip est plus vendeur que le turban (j’attends avec impatience le premier groupe terroriste qui portera fièrement le slip comme couvre-chef pour attirer l’attention des médias, nul doute qu’il aura un certain panache).

Ainsi va l’actuelle notion de débat : on passera plus de temps à réfléchir sur l’union d’adultes consentants que sur l’éclatage de gueules de personnes qui ne le sont guère. Ce qui ne veut pas dire qu’un sujet doit en chasser un autre, bien au contraire.

D’ailleurs, j’en profite : puisque seul ce débat sur le mariage gay semble intéresser le quidam comme le président de parti politique, parlons-en !

Je me répète, mais dans la notion de débat, il y a une notion particulièrement complexe qui est celle de « débat ». A savoir qu’il serait possible, lors de certains alignements planétaires, de discuter avec des gens qui ne partageraient pas votre avis. Si. Et pas seulement pour imposer son opinion, mais pour aussi écouter celle d’autrui ! Mais c’est vrai que ce n’est pas facile, j’en conviens. Il est toujours beaucoup plus simple de commenter à 152 une photo sur internet pour hurler son opinion avec des gens la partageant : ça donne instantanément un grand sens de la démocratie.

En même temps, je dis ça, mais si on s’attardait sur ce qu’il se passe sous ma couette, je pense que ce serait carrément La Haye qui s’en mêlerait.

Ce qui signifie par exemple arrêter la guerre de tranchée consistant à considérer l’autre camp comme un conglomérat de sombres rabouins (ouvrez Le Point ou Facebook pour vous convaincre de l’existence massive de pareils arguments, vous verrez, c’est facile, seule la charte change). Généralement en se convaincant que l’ensemble des gens contre sont de foutus conservateurs passéistes intégristes empêcheurs de tourner en rond et de droite, et bien évidemment fachos et homophobes. Si un interlocuteur émet des réserves, fussent-elles modérées ou non, face à votre opinion, cela n’en fait pas automatiquement un illustre enculé. Et la légende raconte qu’il est beaucoup plus difficile de convaincre quelqu’un en l’insultant qu’en discutant. Et de même qu’il n’y a aucune faiblesse à faire évoluer sa propre opinion, bien au contraire. Il en va de même pour ceux qui considèrent que l’ensemble des gens contre sont prêts à piétiner une institution traditionnelle et le bien des enfants simplement pour faire plaisir à une part de la population qui a choisi son orientation sexuelle alors qu’elle se démerde, sacrebleu. Là encore, ça ne fait guère avancer le schmilblik, voire pire encore, ça permet à chacun de creuser sa tranchée « Tu m’as traité de gros con obtus ? C’est toi le gros con obtus ! » (+ miroir magique + c’est toi l’chat pas l’droit d’retoucher son père et autres arguments cultes qui laissent rêveurs). Ce n’est pas parce que l’on pense que sa cause est juste qu’elle fait automatiquement de vous quelqu’un d’intelligent : nous sommes tous le gros con obtus d’en face de quelqu’un. Et ça, visiblement, ce n’est pas encore bien passé : le nombre de larrons montés sur rails qui vous expliquent que bien sûr qu’ils sont ouverts contrairement au camp d’en face puisqu’ils ont RAISON, EUX, ça devient assez déraisonnable.

Résultat : 90% des commentateurs s’enferrent à pourrir le débat, résultant dans un clivage constant sur une question où, en toute logique, débattre du bonheur d’autrui devrait se faire dans une relative bonne humeur et intelligence avec, pour objectif, c’est fou : le bonheur d’autrui.

J’en déduis donc, une fois encore, que la guerre, c’est cool.

Ou alors, il va falloir m’expliquer comment jusqu’aux pacifistes autoproclamés, personne n’estime important de parler du sujet quand, dans le même temps, ces derniers ont si peu d’estime pour l’amour qu’ils ne prennent même pas le temps d’en parler intelligemment mais l’invoquent tout de même à cor et à cri.

Et qu’il revient aux connards de sourciller.

Tout se perd.

141 réponses à “Guerre & PACS

  1. « quant à l’aventure, elle se résume désormais à raconter l’incroyable épisode de la pièce de caddie qui avait roulé sous le canapé avec de partir chez Auchan (raconté plusieurs fois à chaque fois qu’un ami passe à la maison). »

    Ce ne serait pas « avant de partir chez Auchan »?
    Ceci dit, je retourne à ma lecture

      • Et on dit « de toute façon » (au singulier) ou « de toutes LES façons » (si vous voulez le mettre au pluriel). Après, d’aucuns diraient qu’on peut le dire « de touteS façonS », mais en bonne langue de molière, on préférera le singulier. Faudrait lancer un référendum sur la question ^_^ !

        En passant, excellent article, « Un odieux connard », comme d’habitude !

  2. Me voilà première…
    « savoir si, oui ou non, les gays ont eu aussi le droit de divorcer » ==> ne serait-ce pas plutôt « eux aussi » ? coquille ?
    « l’ensemble des gens contre sont prêts à piétiner une institution traditionnelle et le bien des enfants » n’est-ce pas là ce que l’on dit sur les gens en faveur du mariage homosexuel ? Non que je sois experte des arguments de l’un ou l’autre camp…
    Article très pertinent cependant, il est vrai que le mariage homosexuel déchaîne bien plus les passions que la guerre…

  3. « Rappelons que plus que d’un papa ou d’une maman, les enfants ont surtout besoin de coups de pied au cul. »

    Ah, comme je suis d’accord.

    Je rajouterai à votre brillante démonstration qu’un vrai débat d’opinion ne résume pas à deux côtés, l’un « pour » et l’autre « contre ». Il y a souvent des multitudes de positions intermédiaires négligées par les journalistes, qui sont des sots.

    Typhon

    • Pas faux. Mais je me demande aussi pourquoi les points de vue intelligents n’intéressent pas beaucoup de lecteurs / auditeurs (hormis ceux d’Odieux Connard, of course!) ? Les articles un peu équilibrés ou posés ne sont jamais à la Une! Des fois que ça ferait réfléchir et se remettre en question! Faut croire que finalement, c’est moins fatiguant de dire blanc /noir que de nommer 50 nuances de gris ;-)

      • Ben peut-être parce qu’un article équilibré, justement, ce n’est pas un entre-deux, mais une alternative… Un avis gris, ce serait un avis empruntant des idées aux avis blancs et aux avis noirs. Le bordel, quoi.

      • Je vous conseille vraiment l’émission « Répliques » sur France Culture, y’a eu un débat sur cette question vraiment intelligent et mesuré. Il n’est pas à la Une par contre, malheureusement.

    • Pour rejoindre Mr Connard et Mr Typhon, comme disait Freud à propos de l’éducation des enfants : « Peut importe la façon dont vous vous y prendrez, vous vous y prendrez mal ».

    • Ah ouais, mais là c’est la question : pour ou contre ? Si tu réponds autre chose t’es hors sujet. Et nan, tu choisis pas les questions.

  4. Un article qui traduit aujourd’hui toute ma déception dans le média de l’information. Que dis-je de la « média » tout court serai mieux.
    Il y a d’autre chose autrement plus importante et grave qui se passe pour la France en ce moment que ce projet de loi.

    Mon cher odieux, je suis bien content que vous ayez lâche votre coeur contre une boite à cigare, ça doit être pour ça que vos articles sont aussi digne d’intérêt .

    Reprenez donc un cigare !

    • Houlà nan mais attendez, faut être un peu compréhensif envers les journalistes!

      Envoyer des journalistes en zone de guerre, interroger des experts, réfléchir… pffou lala c’est du travail tout ça! y’a pas le temps, et ça coûte cher! Alors que y’a qu’à aller à une conférence de presse du gvt pour avoir un article…

      Et pareil sur le mariage gay: c’est quand même à la fois plus simple, moins cher et plus vendeur de faire un micro-trottoir en cherchant les plus excités des deux camps, que de creuser et développer le sujet pour faire avancer le débat.

      C’est un simple calcul coût-bénéfice.

      Bon, certes, certains esprits chagrins grognent* qu’avec un tel raisonnement, c’est plus des journalistes qu’on a en face, mais des vendeurs de papiers-pub; et que c’est très grave car ça veut dire que les médias (ou la média, j’aime bien) ne jouent plus leur rôle, fondamental pour la démocratie.

      Permettez-moi de me gausser: si cela était vrai, il y aurait à chaque rentrée un mercato des journalistes entre médias soit-disant différents; et les-dits médias seraient tous concentrés entre quelques mains de businessmen (et pourquoi pas carrément des marchands de canons ou de Rafales, tant qu’on y est et pour boucler la boucle sur la guerre!!).

      Et ces entreprises, n’assurant plus leur rôle d’information et réflexion, verraient leurs ventes baisser, seraient en difficulté et embaucheraient un marketeur qui exposerait des calculs coûts/bénéfices renforçant encore plus le problème…

      Vous voyez bien: tout cela serait tellement ridicule, que c’en est impossible.

      * »grogner »: expression journalistique indiquant que telle mesure du gvt rencontre une opposition, mais que celle-ci ne peut pas être réfléchie, c’est de la ronchonnade d’aigris. En général, utilisée pour les syndicats et les mouvements sociaux.

  5. Merci M. l’Odieux, je suis complètement d’accord avec vous. Bien qu’ayant une opinion très tranchée sur la question du mariage, je suis sidérée de la proportion qu’on lui consacre dans les médias comparativement à d’autres sujets (comme vous l’illustrez si bien), et j’avoue que, après essai, je peine à convaincre de ma position en traitant mes « opposants » de gros connards. C’est curieux.
    Ça vaut dans les deux « camps », d’ailleurs.

  6. C’est clairement dommage que les médias consacrent énormément de temps à un sujet et passent sous silence un autre, qui est plus grave étant donné que la vie de personnes est en jeu.

    Outre la loi de l’information au km (plus c’est proche, plus cela nous intéresse – c’est par exemple pour ça que, lorsqu’il y a des crash d’avions, on commence par signaler des victimes du pays où l’information est diffusée), pour ou contre le mariage gay, tout le monde a un avis. Alors que l’intervention française au Mali, il faut au minimum lire une page wikipedia pour comprendre.

    Néanmoins, la dérive dans le débat susmentionné réside dans le fait qu’il est arrivé très rarement que la population descende dans la rue contre un droit, alors que généralement ces mêmes personnes qui manifestent ne sont pas concernée par ce droit. Ils agissent au nom de la « tradition ». Il serait plus simple finalement de demander l’avis aux personnes qui sont concernées. Analogiquement, c’est comme si je disais à quelqu’un « Je t’oblige à prendre du boeuf, c’est meilleur que le porc, je l’ai décidé », alors que je suis végétarienne.

    En attendant, ce qui est tout aussi triste, c’est que ça ne changera rien pour les Syriens, qui continuent à se prendre des obus dans l’indifférence générale. Pour ne citer que cet exemple. Car la liste est longue …

    • Néanmoins, la dérive dans le débat susmentionné réside dans le fait qu’il est arrivé très rarement que la population descende dans la rue contre un droit, alors que généralement ces mêmes personnes qui manifestent ne sont pas concernée par ce droit. Ils agissent au nom de la « tradition ». Il serait plus simple finalement de demander l’avis aux personnes qui sont concernées.

      Complétements d’accord, je ne vois pas pourquoi les gens non Homosexuel se sentent concerné par cette question (ou alors on va avoir un coming out massif en France dès adoption de la loi ?)

      • pardon, le début est du post du dessus, je ne maitrise pas encore ces trucs de réponses ^^.

      • Les véritables concernés sont les enfants qui , eux , sont totalement absents du débat !

      • Attention, le débat actuel porte sur le mariage davantage que sur l’adoption… Donc la question des enfants n’est pas encore celle qu’on devrait mettre en avant. Il s’agit là d’un habile détournement du débat. A mon humble avis.

      • Ah, non, c’est l’inverse : le seul droit ouvert par le mariage auquel les couples homosexuels n’ont pas deja acces, c’est l’adoption.

      • JeanR : Je pense simplement que les enfants s’en contrefichent, voila surtout pourquoi ils sont absents aux débats.Personnellement ce débat ne m’intéresse pas le moins du monde, je ne suis ni pour, ni contre, « je m’en fous », je me fous de tout comme dirais si judicieusement Desproges.
        Cependant, je pense que les enfants ont justes besoins de parents qui les éduquent convenablement, après que ce soit deux pères, deux mères, ou un père et une mère, je vous posent la question : » qu’est-ce qu’on s’en fous honnêtement ». Mais comme de toutes façons je viens d’écrire un message qui ne dit rien qui ne puisse intéresser qui que ce soit ici, il ne me suffirait plus que de lire ma dernière quittance de gaz, pour conclure ce commentaire : http://www.youtube.com/watch?v=Z83q3Ijj_cY&list=HL1358327022 (référence, référence, non honnêtement mon message, n’est pas très intéressant regardez cette vidéo, ça expliquera bien mieux ma pensée, surtout a partir du milieux de la vidéo)

      • « pourquoi les gens non Homosexuel se sentent concerné par cette question ». C’est vrai ça, Monsieur Lincoln ! Pourquoi les gens non Noirs se sentent concernés par l’esclavage des Noirs ?

    • Hmm petite précision les gens :

      La démocratie, c’est pas chacun pour sa gueule, mais c’est plutôt une réflexion pour savoir si un droit / devoir / […] est bon ou néfaste pour la société. En d’autres termes, on réfléchit non pas au niveau de l’individu, mais de la population, que cela nous concerne oui ou non.

      Parce que sinon, hein, après vous aurez les gens qui aiment les petits n’enfants qui vous demanderont de vous mêler de vos affaires, parce que bon, ça vous concerne pas quand même, zut à la fin.

      • La différence entre la pédophilie et l’homosexualité, c’est qu’il existe des pédophile hétérosexuels, et que les gosses ne peuvent donner consentement.
        Il aurait été utile de préciser dans le commentaire original que l’on parle d’adultes responsables qui font leur vie comme ils l’entendent, et que les limites actuelles de la loi enfreignent leurs droits humains.

      • heu Atombrecher, dans ton commentaire tu fais un parallèle entre homosexualité et pédophilie, en expliquant pourquoi c’est pas comparable (alors que j’espère bien que tout le monde en est convaincu, putain…) alors que dans le message de holy, elle(il) utilisait juste un exemple pour expliquer que les lois ne regardent pas seulement ceux qu’elles concernent.
        en effet, cette loi m’interesse et me regarde même si je suis hétéro, de même que les loi sur la pédophilie me regardent, et aussi celles sur les taxes aux grandes fortune alors que je suis au SMIC, etc.

      • Cher Holy-sans-manger, vous oubliez dans votre brillante démonstration par l’exemple les « gens qui aiment bien assassiner les vieilles dames » et qui pourraient profiter de cette porte largement ouverte pour aller manifester leurs justes revendications gérontophiles-de-l’épée.

        Mais cet argument pernicieux que vous brandissez sous couvert de l’opposer au droit au mariage pour les homosexuels n’est-il pas en fait, sous son déguisement de beaufitude imbécile (L’Odieux l’a dit, il faut insulter l’opposant), un très habile plaidoyer POUR ce mariage et l’égalité des droits ?

        Car si l’adoption (! hihi) de cette loi décomplexe les plus répréhensibles de nos concitoyens au point qu’ils décident de descendre dans la rue pour afficher leurs préférences pédophiliques ou meurtrières, ne sera-t-il pas dès lors très facile de les recenser et de les mettre sous clé (ou sous surveillance, dans un premier temps) ?

        C’est une fameuse idée, et rien que pour ça, il faut que cette loi soit votée, merci à vous !

    • Et bien si les gens non homosexuels peuvent etre concernés par cela…
      Ce n’est pas une histoire de « moi je m en fiche ca me fait rien » mais plutot de se demander qu’arrivera-t-il à l’enfant dans une famille homosexuelle, et la certaines personnes, sans etre homophobes, peuvent se demander s’il n’est pas possible que les enfants en soient impactés (je ne veux pas dire par la que les homosexuels seraient de mauvais parents, mais je veux plutot parler du fait qu’il y a avec un enfant des interactions differentes avec sa mere et son pere (au niveau hormonal par exemple). Je ne suis pas assez calé en medecine pour vous dire s’il y a quelque chose, si c’est nefaste, mais pour l instant il ne me semble pas que l’on aie fait d’études sur une longue durée, et lorsque l’on ne sait pas, on attend, il vaudrait mieux observer les resultats dans d’autres pays (a moins que cela aie deja été fait?)

      Je n’ai rien contre le marriage gay, mais avant d’autoriser l adoption, il faudrait observer les resultats ailleurs, et apres plusieurs dizaines d’années d’observation, on pourra repondre a cette question.

      J’espere que ce que j’ai dit est comprehensible ^^

      • J’ajoute que l’adoption par un couple gay est difficilement un mal (mieux vaut 2 parents homosexuels que pas de parents), meme si elle pourrait etre mal vecue par l’enfant, mais surtout que j’ai entendu parler de la PMA (procreation medicalement assistée), et que c’est surtout ce point qui me derange, sinon je ne vois pas de raison d’etre opposé a cette loi.

      • La pma n’est pas (encore) d’actualite, mais ca posera effectivement un probleme quand la medecine le permettra (et ca ne doit pas etre bien compique, mis a part les problemes d’ethique).
        2 femmes melangeant leurs genes ne peuvent engendrer qu’une femme, 2 hommes melangeant leurs genes peuvent engendrer des femmes, des hommes, et des chimeres dotees de 2 chromosomes Y…

        Outre le fait que ca va poser des soucis de demographie a long terme, et de survie de l’espece a encore plus long terme, je suis curieux de savoir si une telle chimere est viable :D

      • Le mariage et l’adoption pour les homosexuels sont déjà entrés en vigueur dans quelques pays et notamment chez vos voisins belges. Depuis 2003, les homosexuels peuvent se marier et depuis 2006, ils peuvent adopter.

        Nous sommes en 2013 et aucune preuve n’a été mise à jour quant à l’aspect néfaste de la chose. Et, pour tout vous dire, en Belgique, on trouve ce débat bizarre, dans la mesure où quand la loi est passée, il y a eu quelques râleurs, mais finalement, tout le monde s’en fout. C’est pour nous tout à fait normal.

        Et pour que les belges trouvent quelque chose bizarre faut y aller … Vous savez comment est notre pays et il est tout sauf logique (ce qui en soit est presque une fierté!).

      • @atombrecher d’accord je lirai ca plus tard, et je disais ca pour montrer que l’on pouvait etre contre la loi sans etre homophobe, et que cela concernait plus que les homosexuels (merci pour le lien).

        @ethan non une chimere YY est impossible, il faut au moins un chromosome X, car le chromosome X contient certains genes essentiels a la survie de l’individu. neanmoins je ne pense pas que cela soit un bien grand obstacle, le plus grand etant de trouver une « mere porteuse », car il suffit de n’implanter que les embryons viables

      • Ce qui impacte les gamins d’homosexuels, ce sont les discours et les sous entendus selon lesquels leurs parents sont des gens qu’on doit soumettre à « plusieurs dizaines d’années d’observation », des tordus, des pas-comme-nous, des méfie-toi-on-sait-jamais.

      • Dans quel monde croyez-vous vivre ? Ca fait des dizaines d’années que d’autres pays ont légalisé le mariage des homos, donc des etudes on en a.
        Ca fait des dizaines d’années que des homos (même non mariés) elevent des enfants, donc des etudes on en a.
        Toutes ces etudes disent la même chose : que leurs parents soient homos ou de même sexe, les enfants s’en contrefoutent.

        Et comme les homos n’ont pas attendu le droit à l’adoption ou au mariage pour se mettre ensemble et faire des enfants (je le redis parce que ca semble echapper à certains), l’adoption ne va pas donner des tas d’enfants à des couples homos (il n’y a plus assez d’enfants adoptables, même à l’international, même pour les couples hétéros mariés) mais juste permettre de remettre d’equerre des situations ubuesques (en cas de deces, de separation ou tout simplement d’absence temporaire du parent biologique)

  7. Bon, allez, juste un petit commentaire supplémentaire pour dire que les journalistes qui ne font plus leur boulot, c’est pas nouveau. Et les gens qui sont certains que ça ne vaut pas la peine d’écouter l’autre camp parce que de toute façon il ont raison et les autres tord, non plus (je gage qu’une bonne part des futurs commentaires tendra à confirmer cela).
    Enfin, il y aura quand même un coté positif dans tout ce b****l: votre très excellent article, mon cher Odieux!

    • Bon, allez, juste une petite réponse pour me faire l’avocat du diable. Vois-tu, Francesca, je trouve qu’ il est fort facile de taper sur les journalistes qui « ne font pas leur boulot ».
      Ça fait très conversation de café où on est tous d’accord pour dire que « De toute façon, les médias nous manipulent! Ils font que cacher la vérité, c’est des vilains méchants pas beaux ». Je suis entièrement d’accord pour dire que la guerre au Mali est un sujet autrement plus grave et important que tous ces débats stériles sur le mariage gay. MAIS, car il y a toujours un mais, il ne faut pas oublier une chose : pour vivre, un média a besoin de son lectorat/auditeur/audimat.
      Dans ce genre d’affaires, le coupable est bien souvent celui qui critique. Car au fond, il s’en balance que des gens s’entretuent à l’autre bout de la planète, il ne se sent pas concerné. C’est une situation bien trop compliquée pour qu’il prenne part au débat. Par contre, sur le mariage gay, on touche a quelque chose de plus proche. Il peut en parler avec ses collègues, ses amis, à coup de « moi, j’en connais un. Il est très gentil, hein, mais c’est l’exception. » Il pourra utiliser des arguments pré-mâchés qu’il aura entendu de la bouche de soi-disant « experts » et qui lui donneront l’impression d’être intelligent. Alors que pour parler d’une guerre, un vrai conflit, on entre dans des matières aussi obscures que la géopolitique, cette matière absconse que personne ne connaît. Mieux vaut continuer à s’exprimer sur un sujet pas trop compliqué pour briller en société.
      Les médias, eux, ne font que suivre la tendance. La notion de journalisme totalement libre et indépendant n’existe malheureusement plus totalement : il faut vendre le journal, et donc, parler aux gens de ce qui leur plait. Dans le détail, le travail des journalistes n’est pas mauvais, puisque la plupart d’entre eux tentent de ne pas être partisans (excepté les éditos et les journaux engagés, cela va de soi). Ils font valoir les différents avis en se basant sur plusieurs témoignages et intervenants. Ils relatent les faits.
      Encore une fois, l’argument des « mauvais médias » est trop simple, trop pratique. S’il fait taper sur quelqu’un, tapons plutôt du côté de ceux qui s’enlisent dans la confrontation bornée plutôt que de faire avancer les choses.

      • L’excuse capitaliste du « je donne aux gens ce qu’ils demandent » est au moins aussi simpliste que celui des « mauvais médias ». Cet argument est tellement beau qu’il permet à un mac de faire de son bizness une activité respectable ou encore à un dealer de demander la béatification. Les gens qui font/distribuent du caca et qui en vivent sont nombreux, mais ils serai bon qu’ils assument leur choix de vie et cessent de demander un respect qu’il ne méritent pas.

      • C’est une excuse capitaliste, je te l’accorde. Mais en quoi cela veut-il dire que l’argument ne tient pas? Les journaux sont aujourd’hui devenus des entreprises. Des boîtes qui veulent vendre, tout simplement. Je ne voulais pas dire, par mon précédent commentaire, que cela en faisait une activité « respectable ». Au même titre que des marchands d’armes, ou que les macs/dealers pour reprendre ton exemple, ils vendent. Et s’ils vendent, c’est qu’il y a de la demande. Et tout comme eux, les journaux s’en prennent plein la poire par le grand public alors qu’il est très souvent demandeur de ce genre de service.
        Pourquoi ne mériteraient-ils pas le respect, après tout? Ils ne font que du business. Ce n’est pas très romantique, comme idée, c’est sûr. Mais ils tiennent leur rôle. Si les médias sont tellement mauvais, pourquoi les gens achètent ils les journaux? Pourquoi regardent-ils le JT? Ils peuvent très bien choisir leur média, lire des blogs complètement indépendants, pour s’informer. Et ils ne le font pas. Reprocher aux médias la moindre chose concernant le traitement de l’actu, c’est hypocrite et simple. Selon moi, en tout cas.

      • Et pour reprendre ton propos selon lequel les gens font ou distribuent du caca, comme tu dis, c’est le même problème. Tout le monde est censé avoir une notion du bien et du mal. Ces personnes ne s’enrichissent absolument pas sur le dos des autres, personne ne force le consommateur à acheter. Celui-ci est, normalement, assez intelligent pour savoir ce qu’il veut. Un fumeur sait qu’il s’abîme la santé. Et les anti-tabac ne se gênent pas pour nous le rappeler, que c’est nous les responsables. Pourquoi est-ce différent dans ce cas?

      • Je ne dit pas que le vendeur/producteur de caca au sens large est responsable de la dépendance des gens à des produits néfastes, que ce soit de la pseudo-info sensationnelle de la drogue néfaste ou non, etc.
        Je dit justement que le vendeur/producteur de caca est conscient de faire du caca, d’où un défaut moral de sa part qu’il travesti par une excuse comme quoi les gens sont demandeurs.
        Mais demander à ce que l’on respecte la vente/production de caca en tant que métier honnête et qu’on arrête de râler après icelui, c’est un peu comme vouloir le beurre, l’argent du beurre, le cul de la crémière et le sourire du crémier.

      • Je comprends le point de vue. Je ne le partage pas, mais je le comprends. Je trouve cependant toujours dommage que la presse soit considérée comme étant responsable de tous les maux.

      • Vois-tu, For Blood’s sake (je vais te tutoyer puisque tu te permets de faire pareil), il est très facile de lire dans une réponse ce qu’on a envie d’y lire. Ai-je dis qu’il n’y avait plus de bon journaliste? Ai-je parlé du mariage gay? Tout cela sont des arguments apportés par toi pour étayer le point de vue que tu avais envie de donner. Alors je vais quand même reformuler ma phrase pour éviter de choquer ta sensibilité (visiblement fort aiguisée) quand à la question: « juste un petit commentaire supplémentaire pour dire que des journalistes qui ne font plus leur boulot, c’est pas nouveau, heureusement ils ne sont pas tous dans ce cas »

        Et oui, malheureusement, trop souvent (heureusement pas toujours), je suis heurtée par le sensationnalisme des reportage. Par les choses dont on ne parle pas, d’une part. Par les choses dont on se sent obligé de parler alors qu’on a rien à en dire, d’autre part. Et enfin surtout, par les choses dont on parle en les déformant, en les pliant à une opinion ou à un avis particulier alors qu’on est censé rapporter les choses avec neutralité. Et cela en général sous le prétexte de « décoder » l’information (merveilleux mot, fort à la mode).
        Maintenant je suis d’accord sur un point: c’est l’absence d’esprit critique d’une partie de la populace qui permet cette situation.

        Et avant qu’on me prête des propos que je n’ai pas tenus, je tiens à faire remarqué que dans rien de ce que j’ai dit plus haut je n’ai parlé de mariage gay, ni de la guerre au Mali.

  8. Ces derniers temps, sur les réseaux sociaux, le côté de la haine c’était vraiment les deux partie. Effarant.

    Cependant, il est parfois intéressant de renverser les rôles et de remplacer le terme mariage gay par « mariage polygame » voire même par « mariage incestueux » (entre adultes consentants bien entendu), pour voir immédiatement les gens si soucieux de l’égalité des droits devenir des réactionnaires assez…. intransigeants.

    • oui, clairement.

      Essayons aussi de remplacer « pirater un cd » par « braquer une banque » ou « massacrer des gens à la hache »… je crois que le débat changerait aussi.

      Comparez ce qui est comparable. Ce n’est pas parce que le mot mariage se trouve dans les trois situations qu’elles se valent.

      Mettre l’homosexualité et l’inceste sur un pied d’égalité, vous êtes sérieux?

      • bien sûr.
        Je ne parle pas du viol, mais des gens d’une même famille qui s’aiment. Aussi curieux que ça puisse paraître, ça existe.

        Je ne parle pas non plus de personnes de 50 ans se tapant leur fille de 15 ans, ça existe (il y a eu un procès d’ailleurs il y a peu, c’était intéressant car les filles défendaient leur père… et que l’inceste n’étant pas un délit tant qu’il n’y a pas viol, le père était condamné pour détournement de mineur).

        Je ne ne vois pas ce qu’il y a de mal dans le fait de leur donner le droit au mariage s’ils s’aiment. Déjà ça ne change rien dans ma vie. De plus les condamner à la clandestinité ne les empêchera pas de coucher ensemble (le procès en question, au moins une fille avait fait un enfant avec son père et ils vivaient heureux)

        Il reste le problème de la consanguinité…

        Mais déjà le mariage n’implique pas forcément reproduction (ni d’ailleurs de possibilité de reproduction, si ce sont deux frères… ou une personne stérile).
        Ensuite, sur une génération, la consanguinité qui n’est qu’un risque un peu plus élevé que des gènes récessifs se rencontrent, n’est pas si risquée. Sur plusieurs générations, si bien sûr… Mais c’est déjà le cas avec des cousins… Et oh surprise, c’est autorisé en France.

        De plus légaliser le mariage incestueux permettrait aux médecins de savoir d’où vient l’enfant et ainsi avoir une surveillance adaptée lors de la grossesse.

        Enfin il y a déjà des cas de mariages incestueux possibles entre demi-frères et/ou demi-soeurs. Par exemple lors des dons de sperme ou d’ovules….

        Au contraire, si jamais un jour l’un de mes parents se remarie avec quelqu’un qui a des enfants et que je veux me marier avec l’un de ces enfants, je n’aurais pas le droit pour des question « d’incestes », c’est parfaitement ridicule.

        À part « bouh l’inceste c’est mal », je ne vois pas pourquoi leur interdire le mariage. Et ça ne vaut pas mieux que les « arguments » des gens descendus dans la rue dimanche.

        Qu’on décourage la reproduction, soit, passe encore…. Mais sinon

      • Et lesquels des beaux arguments pour défendre le droit au mariage gay s’effondre tout à coup quand on passe au mariage incestueux, exactement ? Et les mariages gays incestueux, c’est comme braquer une banque en écoutant un CD piraté ?

    • En dehors de tout débat sur le fond du sujet, j’ai du mal à comprendre en quoi il est « intéressant » de remplacer le terme « gay » par « polygame » ou « incestueux » …

      • parce que tous les arguments pro mariage gay peuvent être utilisés par ces termes (et ça rendrait « mariage pour tous » parfaitement juste).

        Et parce que beaucoup de pro mariages gays* se mettent à utiliser les mêmes arguements que les anti mariages gays…. « ce n’est pas la même chose » « ils ne le demandent pas ».
        Des gens si soucieux du bonheur des gens deviennent d’un coup incapables de donner les mêmes droits à d’autres communauté (certes probablement bien plus réduites, surtout pour l’inceste).

        *et je vous arrête tout de suite, je suis pour, il n’y a aucun argument logique valable, autre que religieux. Mais la France n’ayant pas de religion d’état…

      • Euh… l’inceste, ça pose de petits problèmes génétiques, quand même… Hygiène publique, donc.

      • Black Bird : je le redis (voir un de mes commentaires plus haut). Non seulement ce n’est pas forcément vrai (deux frères par exemple ou deux demi frères/demi soeurs d’une famille recomposés/stérilité), pas forcément grave sur une génération…

        Et mariage ou pas, ce n’est pas ça qui les empêchera de faire des gamins. Que celui qui arrive vierge à son mariage lève la main….

    • Nan car « mariage polygame » n’est pas égalité de droits, puisque seul l’homme a le droit d’épouser plusieurs femmes. Le mariage incestueux quant à lui peut être autorisé dans des circonstances exceptionnelles, voir article 164 du Code civil.

      En outre, le mariage incestueux a été interdit uniquement en vue d’éviter la consanguinité, donc préserver l’équilibre génétique des individus et donc la survie de l’espèce humaine (c’est pour cette seule raison qu’il est aussi évité par les animaux eux-même). Or le mariage gay ne menace pas l’équilibre génétique des individus, et donc la survie de l’espèce, puisque d’une part les gays ne peuvent pas faire d’enfant entre eux et d’autre part, même si il ne pouvait, il n’y a pas consanguinité (je signale à ce titre que les chercheurs ont réussi à créer une 3ème souris a partir de deux ovules de souris … mon dieu, c’est la fin des mâââles !)

      Quant à la polygamie et la polyandrie (là on est égalitaire), il est certes plus discutable. Pourquoi l’interdire ? La seule raison qui me vient à l’esprit est que l’être humain, tout du moins occidental, éprouve de manière naturelle et presque instinctive, de l’amour pour une seule personne. Bien sur les gens aimant deux personnes en même temps existent, mais en général, ils le disent eux même, ils ne les aiment pas de la même façon (il y a d’ailleurs tjs eu des « favorites » dans les harem). L’être humain est naturellement et éducativement jaloux voire possessif. Or dans le cadre d’une relation a plusieurs, le sexe qui se retrouve être plusieurs peut se sentir lésé, blessé, et il est très difficile d’établir son juste consentement. Voilà pourquoi le mariage a plusieurs me semble être « touchy » contrairement au mariage gay qui n’inclus pas cette notion de jalousie ou de partage obligé. Je précise de plus que la polyandrie n’existe quasiment pas, on voit le plus souvent de la polygamie, qui est clairement l’expression d’un machisme et d’une domination masculine (figure du harem), où on peut se demander si les femmes ont un quelconque consentement dans l’histoire, dans le sens ou elles sont considérées comme groupe et non comme individus.

      Quand on a autorisé en 1944 aux femmes de voter, on a aussi vu un tas de cons dire « et demain on autorisera les bébés de 3 mois à voter, puis les chiens, les arbres et les cailloux, au nom de l’égalité hein » … Heureusement les arbres n’ont tjs pas le droit de vote donc tout va bien.

      • « En outre, le mariage incestueux a été interdit uniquement en vue d’éviter la consanguinité »

        bien sûr. Mais depuis on a découplé le mariage de la reproduction. Plus d’un enfant sur deux nait hors mariage.

        Notons quand même que niveau problème génétique, quelqu’un qui a une maladie génétique qui s’exprime (ou qui est porteuse saine sur le chromosome X) a énormément de risque de la transmettre à ses enfants, doit-on, au nom de la santé, leur interdire de se reproduire ? (ça sonne un peu comme un troll, mais la question reste la même, si on fait des enfants, doit-on limiter les risques de maladie génétique ?)

        Quand je parle de polygamie, c’est au sens général du terme. Sergio Coronado a parlé du contrat à n+1 partenaires, rien de religieux là dedans, je ne peux que le suivre. Il ne faut pas favoriser le mariage où un (souvent l’homme) domine le ou les autres (souvent femmes) que ce soit dans le cadre de la monogamie ou la polygamie, ça je pense que personne (à part des intégristes) ne me contredira, du moins je l’espère.

        En revanche « être humain est naturellement et éducativement jaloux voire possessif ». Et il y a 20 ans on disait « qu’un enfant doit avoir un père et une mère » (enfin les médecins le disaient). Aujourd’hui… On voit qui sont les derniers à dire ça.
        De toute façon quelqu’un de jaloux et de possessif ne sera pas concerné par le mariage à plus de deux donc le problème ne se posera pas.

      • La polygamie désigne la situation dans laquelle une personne dispose au même moment de plusieurs conjoints. Pour une femme ayant plusieurs maris on parle également de polyandrie, et pour un homme ayant plusieurs femmes, de polygynie.

      • Les animaux n’évitent pas la consanguinité. Mettez n’importe quel femelle avec ses fils, elle se reproduira (et pareil pour un mâle avec ses filles). Par contre l’espèce évite la consanguinité par divers mécanismes (comme chasser les jeunes mâles du groupe, mammifères) ou une fécondation en masse par regroupement des individus dans un lieu (les poissons). Désolé, mais il y avait trop d’intention dans votre post.
        Je suis assez d’accord par contre sur le fait que la consanguinité n’est pas forcément négative pour l’individu mais qu’elle fragilise l’espèce FACE AU CHANGEMENT en appauvrissant son réservoir génétique. Prenons le cas d’une consanguinité poussée, où les individus sont issus de seulement 2 parents: les individus des générations suivantes auront plus de probabilité de présenter une tare, mais cette tare aura de forte chance d’être tellement marquée qu’elle ne permettra pas la reproduction de ces individus. Par opposition, les individus sains le seront parce que cette tare aura été éliminée de leur patrimoine. Bref toute variabilité est éliminée, mais si la seule pression de sélection est le patrimoine génétique, aucun soucis.
        Partant de là, on peut considérer que l’homme moderne n’est plus vraiment soumis à son environnement (voir plus du tout dans nos société occidentales), l’environnement ne joue donc plus comme facteur de sélection, i.e. la consanguinité n’est plus vraiment gênante pour l’espèce puisque le seule facteur de sélection est le patrimoine génétique. Bref, même la consanguinité est un argument douteux

    • Ahahaha, toujours cette irresistible nécessité d’avoir le dernier mot.
      Quite à venir défequer sa médiocrité jusque dans les quelques rares oasis numériques de franchise et d’odieuse objectivité – Qualité qui semble de fait en voie d’extinction parmis le genre humain. Merci d’aller exhiber votre imbecilité crasse ailleurs. Vos arguments nuisent à votre cause, vous lui seriez plus utile en gardant le silence.

      • en tout cas je persiste et signe : homosexualité, polygamie (ou polyandrie) et inceste sont trois débats bien distincts.

        Ce qui me fait peur, c’est que vous mèlez beaucoup de concepts ensemble. Des gens qui s’aiment, soit mais prétendre qu’une femme peut être vraiment heureuse d’entretenir une relation « amoureuse » avec son père… ça décoiffe (à vrai dire ça me retourne l’estomac). Il n’y a bien-sûr aucun ascendant, aucune domination malsaine à chercher ;O)

        Passons sur le vide juridique…

        Et des enfants d’une famille recomposée ne sont pas frères et soeur… Pas de problème de consanguinité là-dedans.

      • Rassurez-vous Chris je répondais à Olivier dont les invraisemblables amalgames en disent long sur ses capacités de discernement.
        D’autant plus lorsqu’il met tout son neurone pour tenter de convaincre sur un sujet passablement futile n’inspirant que de la bêtise et des phrases hors de propos.

        Le sujet de cet article étant précisément de rappeler que ça n’a pas d’intérêt. Qu’on s’en fou pas mal. Que les médias se gavent en filmant les brêles des 2 camps. Qu’il y a 2013 années d’évolution des mœurs depuis la naissance de Jésus, et qu’ils changerons encore d’ici son hypothétique retour sur terre.

        Mais comme d’habitude, le troupeau préfère regarder et débattre de « l’amour est dans le pré » que du « dessous des cartes ».

      • « Le sujet de cet article étant précisément de rappeler que ça n’a pas d’intérêt. »
        Le sujet de cet article (à relire mon petit Takk t’as raté l’essentiel) est la faction des bienpensant qui refusent le débat car ils on raison donc l’autre est un gros con, alors qu’en fait c’est eux les gros con (moi j’ai le droit j’ai le syndrome de tourette cul bitte chatte).

      • Euh, cet article ne dénonce-t-il pas justement les personnes qui croient tout savoir et méprisent ceux qui n’ont pas les mêmes idées qu’eux ? @Takk vous faites un bon exemple (quoiqu’il y a bien pire), en rabaissant gratuitement l’autre par l’affirmation que son intelligence est limitée.

        J’ai plutôt compris ceci. L’OC reproche surtout au sujet d’avoir été rabâché dans une bouillie médiatique ridicule et qu’on n’y entend que des arguments simplistes, réducteurs et méprisants. Le sujet ayant un intérêt en lui-même, est devenu nul. Le pire étant que ça a créé un bruit de fond qui pour le coup couvre un événement d’une importance majeure. Evénement qui, pour couronner le tout, se déroule sans que l’on sollicite notre avis.

      • Mouai, j’ai été un peu sec.
        Mais voyez Chris comment Olivier n’a pas compris l’ombre de vos sarcasmes ni de l’appel à la comparaison crédible que vous lui faites pourtant sympathiquement. Pour le coup j’ai effectivement un peu de mal à respecter l’intellect, navré mais c’est désolant, particulièrement en ces lieux.

        Je ne charge pourtant ni le pour ni le contre du mariage, libre à chacun d’avoir ses raisons et opinion.
        Ce qui m’embrase c’est les affabulations opportunes et hors contexte type «polygamie – inceste» qui rendent si risible la situation. Le débat, s’il en est, est complètement stérile à cause de ce genre d’énoncés puériles dans les 2 camps.

    • Que dans les « unions incestueuses » il n’y ait pas tout le temps de problème de consanguinité, d’accord. Mais si c’est illégal c’est aussi parce qu’il y a le problème de la pression/domination familiale de l’un des « partenaires » sur l’autre, et du coup l’autre pourrait être manipulé pour accepter des relations sexuelles etc. Diantre. Comparer ça au mariage gay…

      • Le mariage présentant un risque zéro de domination d’un partenaire sur l’autre.

  9. Je me fends exceptionnellement d’un commentaire pour souligner la pertinence de cet article qui prouve une bonne fois pour toutes qu’il n’est pas nécessaire d’être con pour être un connard. Au-delà des sujets d’actualité que sont l’amour ou la guerre, c’est un portrait édifiant des médias qui est dressé, à l’aune de l’ère sociale : fini le temps du « je pense, donc je suis », voici l’époque du « je commente, donc je suis ».

  10. Excellent article, comme toujours, qui pointe l’absurdité du mondé médiatique d’aujourd’hui.
    Une remarque toutefois : « Tu m’as traité de gros con obtu ? C’est toi le gros con obtu ! » : l’adjectif « obtus » prend toujours un « s », même au singulier.

  11. il est plus facile de tuer du taliban (qui est l’ennemi commun) que de laisser la possibilité à deux personnes du même sexe de s’unir (ce qui pour l’instant est chez nous illégal), donc finalement, les réactions sont assez proportionnelles à l’habitude que l’on en a (mais pas à leur importance malheureusement)

  12. Le sujet étant le seul qui rassemble efficacement l’opposition, ils appuient dessus à fond.
    Regrettable que ça prenne autant de place dans les médias. M’enfin il faut bien vendre du papier et donc parler de ce qui clive les gens, pour les passionner plus, vendre plus de papier…

    • Perso, je suis plus intéressé par savoir si nos soldats vont réussir à empêcher que 15 millions de personnes ne se fassent couper les bras/la tête/lapider/brûler à l’acide que de savoir si « père » et « mère » vont rester présents dans le livret de famille …

      Mais hélas, vous avez tout à fait raison.

      • Ils ne vont pas la bas pour ca, me semble-t-il.
        Cherchez donc d’ou vient l’uranium qui vous permet de troller sur internet, et vous trouverez pourquoi la France est partie peter la geule aux rebelles maliens.

      • Mais non voyons !

        C’est pour contrer les Chinois du FBI qui ont croisé des Aliens avec des démons afin de faire une super armée pour lutter contre les Profonds !

      • Pff n’importe quoi tout le monde sait que si l’on va la bas c’est dû au complot judéo-maçonnique(et autre truc sionistes, illuminatis, etc) pour prendre le contrôle du monde.

  13. Monsieur Connard, je frétille à l’idée de vous coincer sur votre irréprochable orthographe: Obtus prend un S, comme obus.
    Et ne vous questionnez pas sur le Mali, il ne s’agit que du 3eme producteur d’or d’Afrique, un simple voisin immédiat du Maghreb, au lourd passé colonial. Quelques tirs bien ciblés sur les enturbannés, et hop, fin de l’histoire et triomphe du Bien. Comme en Syrie !
    Comment? Pas la Syrie? on m’aurait menti?

    • Sauf que là on parle d’islamistes financés par l’Arabie Saoudite qui attaque un des quelques pays africains pratiquant la démocratie. Et pas d’une rébellion interne au pays. Il est du devoir de l’ONU de répondre à ce genre de menace.

      La critique, c’est pas automatique.

      • Sans oublier les gisements de fer, uranium, etc… Le Mali à un sous-sol des plus riches. Vous vous méprenez, la France ne va pas là-bas pour libérer le peuple malien du joug des méchants terroristes. Ces terroristes que nous avons nous même armés, voir même formés aux techniques de guérilla soit dit en passant. Je vous rappelle que ce qui s’est passé en Lybie était une rébellion interne au pays, alors pourquoi sommes nous intervenus?

      • Peut-être que les deux aspects, politique et économique, poussent à l’intervention.
        En tout cas, à l’Extérieur comme à l’Intérieur, on froisse du fanatique religieux, et j’en suis absolument ravi!

        « Je vous rappelle que ce qui s’est passé en Lybie était une rébellion interne au pays, alors pourquoi sommes nous intervenus? »
        Pour se redorer le blason libertaire après avoir proposé aux dictatures maghrébines des services de répression juste avant le Printemps?

      • Ce qu’il y a de bien, avec ce genre de sujets, c’est qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous expliquer que :
        – si on intervient, c’est pour des raisons économiques
        – si on intervient, c’est pour cacher des erreurs passées de nos services secrets
        – si on intervient, c’est notre faute indirectement
        – si on intervient, c’est pour se mêler de choses qui nous regardent pas parce que c’est interne/ce sont juste des résistants à un régime affreux/on n’a qu’à envoyer un SMS à « WAR WINNER » pour voter pour notre camp plutôt que d’envoyer nos soldats
        – on est que des vilains post coloniaux/impérialistes/vils caca boudin

        Plusieurs options pouvant se combiner bien sûr.

        Pour aller un peu dans le sens de l’O.C. : on peut discuter d’une intervention armée, c’est même salutaire tant il s’agit toujours de choses importantes.
        Mais des personnes noient le débat avec des avis méga tranchés.

        Le Mali a un sous sol bien garni ? Le Niger nous fournit de l’uranium ? Soit, y’a sans doute un lien. Est ce le seul ?
        Si oui, dans ce cas, merci de m’expliquer pourquoi l’Espagne n’attaque pas l’Argentine, suite à la nationalisation forcée des installations pétrolières d’une compagnie espagnole, merci.

      • Peut être parce que toute la phénoménale puissance de l’invicible armée espagnole, est risible, et se ferai péter les dents par les argentins.

  14. Ce qui m’a incroyablement choqué, c’est la volonté de « débat au parlement sans vote » (sis Ayrault) pour l’intervention militaire. Entre les « lois votées sans débats » et « les débats sans votes », je suis un peu perdue sur l’utilité de nos assemblées, là, tout de suite.

  15. Il est étonnant que vous n’abordiez pas l’argument selon lequel le positionnement de l’opinion publique relèverait de l’adage – défendu en son temps par un boys band à la virilité orange autant qu’indiscutable – « nous c’est nous et vous c’est vous ».

    En effet, serait-il oiseaux de soutenir que si la guerre avait lieu dans nos villes z’et campagnes, elle nous intéresserait bien plus que le mariage pour tous au fin fond du Mali ?

    En la matière d’ailleurs, il ne me semble pas avoir constaté une levée de boucliers tricolores, un lâché de bigotes ou de porteurs d’arc en ciels lorsque la Belgique a autorisé ces unions…

  16. Je zappe tellement de truc en ce moment que j’en suis venue à croire qu’on faisait la guerre pour les Homo Maliens persécutés par les intégrismes dis donc.
    Merci de me clarifier les choses.

    • Les chars d’assaut de Civitas ont été arrêtés sur le front des « Parents 1 et 2 », d’après les informations, suite à un bombardement du Code Civil.

  17. Personnellement je trouve que tout ce ramdam (ou « buzz » dans la langue de Shakespeare) sur le mariage des tant… lop… personnes de même sexe a eut une énorme effet positif que vous n’avez pas relevé mon cher Connard. En effet depuis quelques jours nous n’entendons pratiquement plus parler de cette merveilleuse série qu’est « Gégé en Mordovie » (qui risque de détrôner rapidement la série des Martine s’il continue sur sa lancée !).

  18. Mais alors les français veulent un référendum pour décider qui peut se marier avec qui mais ne cherchent pas à en avoir pour décider si leur armée doit attaquer le Mali ? Bizarre.

  19. Les petits Africains qui se font dézinguer la gueule à l’autre bout du monde ont toujours été moins intéressant, pour certains médias, que les problèmes sociaux des p’tits Occidentaux.
    Très bon article, Ô dieu connard, comme toujours.

  20. « En même temps, je dis ça, mais si on s’attardait sur ce qu’il se passe sous ma couette, je pense que ce serait carrément La Haye qui s’en mêlerait. »

    La Haye ou Lahaie ?

  21. Le sujet s’épuise Mr Connard, plus on en parle…. moins on parle d’autres choses. Ca tourne, ça tourne, ça tourne…. ce qui nous empêche de penser au fait que :
    1) bah oui on est encore en guerre,
    2) bah oui on est toujours en crise économique,
    3) bah mince alors, encore un septuagénaire mort à cause de petits merdeux (dont les parents étaient peut-être trop occupés à manifester, pour le pour ou le contre, je ne sais),
    4) mais que fait Flamby pendant ce temps,
    5) Liberté, égalité, fraternité…..pub mensongère,
    6) Reviens Gérard, tes conneries n’occupent plus assez la populace
    ……

  22. heureusement les journaleux viennent de découvrir qu’en hiver, il peut neiger, ça va nous faire une pause pour quelques jours. Vivement la canicule !

  23. Rhalalala très cher Odieux taper sur de pauvres grattes papier que l’on a muselés (quelle presse Française peut se payer le luxe d’un billet d’avion de nos jours ?) ne vous permettra pas d’avoir plus d’information sur les cours des ressources d’or Malienne.
    Par contre je vous conseil d’investir sur le Franc CFA plutôt que sur l’indice euro il y a fort à parier que l’intervention de nos forces armées nous permettes un retour sur investissement rapide.
    N’est- ce pas là un centre de conversation plus intéressante que sur la détérioration de nos valeurs familiale, (interdiction les punitions corporel, à l’école et maintenant à la maison mais dans quel pays vis t’on ?) mais bon pointer du doigt un fait de société qui va rentrer dans nos moeurs en moins de 5 ans pour laisser dans l’ignorance la populace sur un profit substantiel de notre pays n’est pas pour me déplaire. C’est un peu comme le tiercé je préfère être le seul gagnant avec le bon tuyau.
    Donc à l’avenir fait comme notre presse attendez un peu avant de crier au loup ça nous permettra de tondre les moutons non ?
    Sincèrement

    • Le cours du franc CFA est indexé sur celui de l’euro. Il faut se renseigner avant de donner des conseils !

      • Merci SALVOR pour cette précision bien utile pour les néophytes cependant, aujourd’hui le 16/01/13 si je vends 1 euros j’ai o.0015 franc CFA à travers le marché des changes de Paris, avec l’euro comme étalon bien entendu.
        Si les action militaire renforce le pouvoir économique (ou la confiance dans l’économie Malienne) il y a fort à parier que j’ai plus à gagner à changer quelques euros en Franc CFA qu’en dollars pour faire une plus valu.
        Mais je m’écarte un peu du débat principal à cause de votre intervention et cela me contrarie ça me fait penser au travail. Bien à vous Salvor.

  24. Pour le coup, Libération s’intéresse plus à la guerre au Mali, en long et en large, qu’aux histoires de mariage depuis lundi. Bon, on peut les soupçonner d’être vénères du succés de la manif de dimanche…

  25. Monsieur l’Odieux Connard,

    J’ai le déplaisir de vous annoncer que votre article m’a fait souffrir atrocement. Il est malheureusement pertinent, reflétant de biens tristes mécanismes de société.
    Je suis affligé quand je lis votre article…… et le baume au coeur de voir vos lecteurs conscients de ce que vous rapportez excellemment, n’a qu’un effet par trop éphémère.
    Je ne suis peut-être qu’un vieux crétin, mais j’ai l’impression que les gens sont de moins en moins exigeants, cultivés, portés vers un certain niveau de réflexion, voir d’excellence………… et pourtant que dans le même temps, beaucoup se croient plus savants sur tout, tout simplement parce qu’ils pensent qu’avoir fait des études et savoir écrire sur un forum, justifie leur « expertise » (j’imagine que d’une certaine manière, mon intervention ici bas, tient du même mécanisme, quelle ironie!). Pire, ce phénomène touche aussi les journalistes, les experts, les « polémistes », les médias n’étant que le reflet de la société et de ce qu’elle attend.

    J’aimerais bien faire le compte ici bas de ceux qui pensent sincèrement que se « bagarrer » pour ses convictions ne veut pas dire qu’elles sont meilleures ou pire que celles d’autrui. Chacun a son vécu, son histoire, ses traditions.

    Je suis un gaucho de base personnellement, et la plupart du temps, mes meilleurs discussions, je les tiens avec des gens de droite, d’extrême droite. Pourquoi? Parce qu’il voit le monde autrement, voir franchement autrement, mais ça ne les rend pas plus con que moi, et au contraire cela me fait réfléchir sur mes propres opinions……. Bref, ça enrichit tout simplement.

    Finalement, ce que décrit Monsieur l’Odieux Connard et qui m’attriste tant, c’est ce spectacle d’une société de plus en plus crétine…… et à quelques exceptions près, qui ne se rend pas compte qu’elle s’appauvrit de jour en jour.

    Merci Odieux Connard….. et va chier, j’avais pas envie de me coltiner à cette réalité là aujourd’hui.^^

  26. Les journalistes, les journalistes…
    Ils ne sont que le reflet de la société :
    On s’intéresse d’abord et avant tout à ce qu’il se passe sous les draps de la/du petit(e) stagiaire et du/de la patron(ne).
    Comme l’a dit si justement Leslie Bangs plus haut, c’est la loi de l’information au km (plus c’est proche, plus on est conster… concerné).
    Si en plus on parle de cul, Amen !

    En plus le Mali ne fait pas polémique vu que tout le monde à l’air d’accord. Creuser, susciter l’intérêt des gens… Du boulot tout ça, et en plus les gens n’en n’ont même pas envie !

    J’en profite pour remercier notre hôte pour son article, j’ai bien fait de passer.

  27. Pour lire attentivement les commentaires des article d’un site « participatif », j’en suis venu à penser que la plupart du temps nous confondons débat et combat.

  28. Ce soir, j’ai rempli la fiche d’identification dentaire d’un de mes jeunes patients. Un piou-piou qui part au Mali. Au cas il ne resterait que ses dents pour l’identifier.
    J’avais bien remarqué fin Décembre que beaucoup de militaires consultaient pour le rituel certificat de bonne santé dentaire avant de partir en opération.
    Je ne pensais pas au Mali.
    Je ne pensais pas que mon pays défendrait celui là, vu comment il laisse le conflit durer en Syrie.
    Maintenant, il y a de nouveaux des barrières devant l’école de ma gosse, des militaires armés dans la gare, le métro, et il me faudra peut être examiner les restes de la mâchoire calcinée d’un gamin de 24 ans.
    Ne faisons pas d’angélisme.
    Oui, la France aide militairement un pays riche d’or et de matière premières encore sous exploitées (le Mali, c’est 80% de gens qui vivent de l’agriculture, hein …) à ne pas sombrer dans la charia (vous savez, la loi qui dit qu’il faut couper publiquement la main des voleurs, que les filles héritent de la moitié de la part de leur frère etc…).
    Et elle a bien raison et je suis contente qu’elle le fasse. Et, plus important encore, les Maliens aussi!

  29. « Généralement en se convaincant que l’ensemble des gens contre sont de foutus conservateurs passéistes […]. Si un interlocuteur émet des réserves, fussent-elles modérées ou non, face à votre opinion, cela n’en fait pas automatiquement un illustre enculé. »

    En même temps, la logique coïtale et copulatoire ne voudrait-elle pas que la majeure proportion des enculés se trouve dans le camp pro-gay, justement ? ;)

  30. Merci Connard pour cette remise en perspective et ce rappel de la complexe notion de débat.

    Toutefois…

    « Un sujet tellement peu important que non seulement on en parle entre deux portes (entre deux interview de Frigide Barjot ou SOS Tout-Petits, vous pouvez avoir un bref point sur les chiffres de la guerre que l’Elysée communique), mais en plus, la quasi-totalité de la classe politique s’est unie dessus parce qu’il y a des choses sur lesquelles on ne peut que tous être d’accord, au point de ne même pas évoquer le sujet au parlement. »

    Si, justement, le sujet sera évoqué demain mercredi au parlement, conformément à ce qu’avait annoncé le Président de la République vendredi, je crois, et ce qui est prévu par la Constitution.
    Voir par exemple : http://www.leparisien.fr/international/en-direct-mali-le-drian-assure-que-la-situation-evolue-favorablement-14-01-2013-2480151.php

    Il me semble également qu’une typo introduit un contresens dans la phrase : « Il en va de même pour ceux qui considèrent que l’ensemble des gens contre sont prêts à piétiner une institution traditionnelle et le bien des enfants simplement pour faire plaisir à une part de la population qui a choisi son orientation sexuelle alors qu’elle se démerde, sacrebleu. »
    En effet, elle paraît beaucoup plus compréhensible et cohérente en remplçant « contre » par « pour » puisque ce sont bien les partisans du mariage gay qui sont parfois ainsi accusés.
    Nous devrions donc lire : « Il en va de même pour ceux qui considèrent que l’ensemble des gens pour sont prêts à piétiner une institution traditionnelle et le bien des enfants simplement pour faire plaisir à une part de la population qui a choisi son orientation sexuelle alors qu’elle se démerde, sacrebleu. »

    Cela dit, je renouvelle mes remerciements pour cet article, et l’ensemble de votre oeuvre de salubrité publique intellectuelle, et vous prie d’agréer mes odieuses salutations.

  31. « Vous pouvez chercher un petit moment dans vos journaux préférés : l’histoire du Mali, de son pouvoir, de ses dérives, liens financiers, groupes rebelles… vous ne trouverez pas grand chose. »

    Un seul conseil: abonnez-vous au Monde Diplomatique!
    Un article sur le Mali en « une » du site: http://www.monde-diplomatique.fr/

  32. Cher Odieux, quel dommage de finir ce bel article sur une faute d’orthographe. Dans le dernier paragraphe : à « corPS et à cri ». (avec ou sans S à cri ?). A moins que vous n’évoquiez le cor de chasse, outil commun d’un sniper du coeur homo.

      • Si on ne connait pas l’origine de l’expression, intuitivement, on peut trouver un sens à la forme erronée… Comme réclamer à la fois vocalement et par ses gestes. ça n’aurait rien de choquant, et ça ne manquerait pas de poésie, d’où le détournement de l’expression dans de nombreux commentaires de performances artistiques…
        J’aurais tendance à être plus clément sur une telle faute que sur ça/sa ou é/er.
        Mais je dois être trop laxiste…

  33. Oubliez les commentaires crétins, méchants, et sans intérêt. Quand on n’a rien à dire si ce n’est relever de vagues fautes de français ou d’orthographe, on s’abstient. Votre sujet est très pertinent et extrêmement bien développé: continuez!

    • Mais, c’est à dire que l’Odieux passant son temps à taper sur le kikoolol et autres bêtes immondes sortant de la Nautografe (autre nom de la Géhenne), que ses articles en plus d’être forts intéressants sont forts bien écrits, ayez l’obligeance de considérer ces remarques comme des odes à sa gloire et non pas comme des critiques.

  34. Je vous trouve dur : aujourd’hui on ne parle plus que des combats au Mali.
    En tentant de faire palpiter avec des nouvelles exclusives issues des communiqués de presse. Ce qui est fort ardu, au demeurant.

  35. Oups, fail :( Je recommence: Tout à fait d’accord avec vous, notamment sur la question du débat homosexuel qui n’a plus lieu d’être, après 6 mois de guerres de tranchées (j’avais écris ça y’a peu de temps ici http://wp.me/p1nOHi-6Z).

    Quant à la question du Mali, ben pour une fois que tout le monde est à peu près d’accord, c’est aussi reposant. Même si troller et débattre, c’est amusant, je ne crois pas que les gens soient prêts à recommencer à avoir le type de débat qu’avait amené le mariage homo. Les gens en ont marre, à mon avis c’est le moment pour Hollande de faire des trucs s’il en a envie, tellement personne n’a envie de bouger ne serait-ce que le petit doigt (à part ceux du 13 janvier).

    Bon article en tout cas, merci !

  36. Je me permet de rajouter ceci, parce que je n’aime pas la maniére dont certaine phrases sont tournée.
    On ne « choisit » pas d’être homo.
    On l’est, ou pas et on y peut rien

    • L’identité sexuelle n’est pas si absolue pour tout le monde. Pour certaines personnes, c’est une question d’affinités et de goûts.

  37. Concernant le Mali, je m’inscris (un peu) en faux. Certes, il en est bien moins question que la législation autour du mariage, mais dans un journal régional, et deuxième journal de France, Sud Ouest, nombre de Unes et de doubles pages se font depuis quelques jours à ce propos. Mais le propos de fond reste pertinent, cela n’empêche pas que tous les quidams s’en branlent copieux.
    Quant à l’échange entre les deux camps, j’ai arrêté le débat, à titre personnel. Je suis plus ou moins pour ce mariage (à ceci près qu’il faudrait faire sauter le mariage dans son ensemble, mais bon, on a les avancées qu’on peut s’offrir), j’ai raison, et je ne tiens pas à laisser l’autre s’exprimer. Je ne considère pas que les opposants sont tous des gros cons, sur toute une foule, j’ai réussi à en isoler deux ou trois qui ne sont pas idiots, mais discuter, ça va bien cinq minutes, la dictature, ça a du bon.

  38. Merci OC, pour ce très bel article (comme toujours)!

    J’ai toujours plaisir à lire également les commentaires et apprécier à quel points ils sont souvent en phase avec vous. Une fois n’est pas coutume, la quasi-totalité (sauf un qui s’est raté) de vos lecteurs est en parfaite adéquation et considère comme vous qu’un débat est un échange basé sur l’écoute et la compréhension, et que l’autre camp peut avoir une opinion différente (si elle est réfléchie et raisonnable) sans être pour autant le dernier des abrutis. Cela fait chaud au coeur d’être entre gens de bonne compagnie, cultivés, qui se renseignent avant de parler d’un sujet et surtout ouverts d’esprit!

    Par contre cher OC, peut-être auriez-vous dû écrire ce billet ou du moins le publier avant le précédent traitant des « players »! En effet, vos lecteurs ayant commenté ce dernier ne sont apparemment pas les mêmes que ceux qui réagissent à celui-ci et ne sont malheureusement pas aussi empreints de l’amour du prochain et épris d’échange fraternel. Votre article aurait certainement pu les tempérer et permettre une discussion ?

    Pêle-mêle, les réactions tout à fait mesurées et éclairées au sujet des personnes théorisant la séduction, (lecteurs compris):
    -« un site écrit par et pour des gens qui utilisent leur organe procréateur pour penser, ils n’ont même pas la capacité intellectuelle de prendre du recul par rapport à ce qu’ils écrivent. […] Bande d’attardés »
    -« j’aimerais vraiment qu’un de ces gusses vienne se défendre ici. (oui je sais on devrais les laisser dans leur merde mais rire au dépend de quelqu’un peut parfois être marrant) »
    -« ils osent parler d’amour, quand en fait, c’est des gros pervers! »
    -« blaireau sans cervelle »
    -« les pires déchets humains. »
    -« sinon je confirme, 83% du temps ils sont en état de mort cérébrale »

    Je précise évidemment que la plupart des commentaires parlent bel et bien de ces « imbéciles » qui lisent les articles de ces sites en y trouvant un intérêt et s’éloignent donc bien du commentaire de l’article traité.

    Autant, j’ai tout à fait conscience que votre odieuse démarche de connard exige de pousser votre mauvaise foi sur un sujet et que cet article y prêtait volontiers le flan mais peut-être serait-il bon, soit de faire un avertissement  » ma mauvaise foi est dirigée envers ce que je traite en particulier dans l’article et non pas sur la totalité du domaine/secteur etc et vous avez le droit (le devoir?) de vous renseigner si vous souhaitez généraliser ma lecture » ou bien un lien direct vers cet article traitant de ce que devrait être un débat et des avis divergents?

    Merci OC, moi et dudulle, on vous adule

    Muxus

    PS: les commentaires, c’est pas comme les toilettes à la turque, vous avez le droit de vous appuyer sur quelque chose avant de pondre un truc :)

  39. Bonsoir cher OC,

    Après avoir lu et relu le passage « Il en va de même pour ceux qui considèrent que l’ensemble des gens contre sont prêts à piétiner une institution traditionnelle… », je crois être en mesure d’affirmer qu’il y a bien une coquille et que dans votre article il n’y en a que pour le contre ; serait-ce pour rééquilibrer le débat face au parti pris des politiquement corrects, évidemment pour ?

    Rendons à César et à Julie290 ce qui leur appartiennent, mais je voulais appuyer plus visiblement :)

    Et je vous rejoins pour dire qu’il faudrait n’avoir rien contre l’autre, et tout ne serait qu’amour.

  40. Non, tout le monde n’a pas dit son avis !!! Moi par exemple, ni sur facebook ni ailleurs je l’ai dit. Parce qu’il n’engage que moi et si on se bat contre la xénophobie ou le racisme, alors pourquoi se permettrait on de juger quelqu’un sur son avis sur la question ????

    Ainsi demain je vais aller faire des courses (oui c’est ma vie, tout le monde s’en moque mais moi ça me plait) avec une amie. Nos avis sont divergents, pourtant nous allons passer une agréable journée à rigoler. Elle ira se battre pour sa cause, moi non.

    J’en mène une autre, cause oublier. Car la guerre n’est pas la seule à souffrir dans cette prise en otage de la scène médiatique !!! Oui on a tout oublié à coté, et cet article est plus que pertinent !!!!!

    Bouchons nous les yeux et les oreilles : la liberté des médias existent donc ils peuvent parler de sujets aussi futiles qu’ils le souhaitent en nous occultant el reste. Liberté vous avez dit ????

  41. What if i told you… qu’il n’y a pas qu’un seul média en France? et que pendant que vous hurlez à la mort de la culture audiovisuelle informative, Arte et LCP restent à tenter de faire de VRAIS reportages uniquement vus par les rares qui les regardent?

    Troller sur internet, c’est chouette.
    Mais là dessus, on peut directement remédier au problème. Perte d’audimat = Mauvaise ligne.
    Gain d’audimat chez les chaines qui nous proposent autre chose que de la daube = plus de bonnes émissions de ce genre.

    Sinon, histoire d’intervenir rapidement sur le sujet LGBT vs Civtas round 97,

    Sur le fond, un enfant n’ayant pas un schéma parental idéal (monoparental, absence de figure paternelle / maternelle etc) n’aura pas les mêmes chances qu’un enfant ayant vécu dans une famille avec deux parents. Ce droit ne concerne qu’une petite majorité parmi une minorité.

    Modifier le code civil pour une réforme encore beaucoup trop hasardeuse ne me semble pas ce qu’on puisse faire de meilleur. D’ailleurs en passant, que les couples lesbiennes puissent bénéficier d’une fécondation, soit. Mais pour les couples gays?

    Déjà l’adoption avec deux parents de sexe différent pose de nombreux problèmes pour l’enfant à l’adolescence mais quand les parents sont de même sexe, cela en devient vraiment hasardeux.

    Je ne dis pas que tous ces enfants deviendront des tueurs en série (ou pire, joueront aux jeux vidéos), je dis juste que le schéma éducatif n’est pas le meilleur pour eux et qu’il n’y a donc plus d’égalité entre eux.

    Par contre, je soutiens des deux mains (hum) l’alignement fiscal du PAX et du mariage.

    • Enfin quelqu’un qui dit les mots que je rêve d’entendre depuis le début de ce « débat » : alignement fiscal du Pacs et du mariage.
      Merci Pride, me voilà libérée !
      Et puis oui, l’adoption, tout ça, tout ça… Mais bon voilà, aujourd’hui, moi aussi, grâce à Pride, je quitte le débat.
      Ps : J’en profite pour saluer bien bas notre hôte dont je ne rate aucun article.

    • Tu sais combien de firmes détiennent la majorité des organes d’information (chaïnes, magazines, etc) ? Peu, très peu. Quand tu vois qu’un quart d’un journal auto-proclamé anti-système comme « Marianne » est détenu par un membre de Carlyle Group, une société de gestion d’actifs plus capitaliste que la politique économique des néons-cons États-Uniens, tu te poses des questions sur la réelle liberté éditoriale et surtout la sincérité qui se trouve dans les médias.

      Plus une chaîne a de succès, plus elle risque de se faire absorber là-dedans, de n’avoir pas d’autre choix que de se faire racheter par des requins du genre Dassault. Donc finalement, c’est une bonne chose que de telles chaînes restent peu regardées.

      Dans une société normale, une chaîne comme TF1 aurait naturellement les audiences d’Arte, et Arte les audiences de TF1, mais bon, on n’en est plus là…

  42. C’est tout l’art de créer de la non-information, du faux débat, comme l’histoire de notre Gégé parti danser le kazatchok pour ne plus payer d’impôts…
    S’intéresser à la couleur du caca du dernier chihuahua de Paris Hilton, c’est un moyen de tenir le public éloigné des enjeux réels de la société, public souvent trop peu éduqué et trop paresseux pour préférer parler de vrais problèmes. Les premiers peuvent ne pas en foutre une en continuant leurs affaires, les seconds sont contents car ils ont reçu leur quota de médiocrité. Ce serait se priver du plaisir de s’engueuler à propos du zizi et de faire des blagues prout-prout dans les deux « camps », vous pensez, alors non.

    N’empêche, pauvres terroristes: obligés d’être gays pour qu’on parle d’eux. Si c’est pas de la discrimination ça !

  43. Franchement, franchement, quoi.

    La réforme du mariage pouvait passer comme une lettre à la poste dès les 1ers jours de mandats. Mais ils ne l’ont pas fait : cette polémique qui déchire la population est voulue et orchestrée. Et quand je dis « déchire », ça n’a rien d’exagéré, il y a actuellement une recrudescence de jeunes mis à la porte par leur parents (de merde) pour avoir avoué être de la jaquette au cours d’un repas.

    J’ai vu un de ces jeunes assommé que ses parents, si progressistes, soient de tels salopards. J’ai vue des parents homosexuels effondrés tout comme un de leurs enfants, en âge de comprendre ce qu’on dit de ses parents.

    La société se déchire pour de bon, et c’est calculé pour détourner l’attention. Hollande a trop de saloperies à faire passer, avec son air de pas y toucher.

  44. Je suis bien contente que cette loi soit passée.
    Car franchement je ne vois vraiment pas où se situe le problème pour un enfant élevé par deux papas ou deux mamans. Lorsque l’on sait à quel point une procédure d’adoption est longue et fastidieuse, on peut être assuré à 200% qu’un couple quel qu’il soit faisant les démarches jusqu’au bout feront des parents aimant qui feront tout leur possible pour le bien de leur(s) enfant(s).
    Surtout quand on pense au nombre d’enfants de couples hétérosexuels qui sont maltraités ou ont une enfance délporable car les parents n’avaient pas les moyens voire l’envie de les élever… Mais on ne peut interdire à personne de tomber enceinte.

  45. quand on voit le nombre de couples heteros-idiots qui déglinguent leurs mômes , on se demande s’il n’aurait pas été sage de leur faire subir un examen avant de les laisser se reproduire !
    un couple homo ne peut pas faire pire .
    alors pourquoi cette hystérie ? la transmission du nom ? les remarques débiles que l’enfant endurera de la part de ses petits camarades ?
    les membres de ces ligues de vertu ne piquent pas une crise quand ils croisent dans la rue un couple hetero flanqué de ses rejetons . ils ne se demandent pas si ces braves gens se sont envoyés en l’air , comment , tout ça !
    alors pourquoi le font-ils dans le cas d’un couple homo ?
    parce que l’homosexualité leur fait horreur .
    à moins qu’elle leur fasse envie .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s