L’excitation du réveillon

Ah, les heures qui précèdent le nouvel an !

Alors que ces dames réfléchissent sur leur tenue du soir, hésitant entre robe de soirée ou tenue plus adaptée à la danse, et que ces messieurs hésitent entre chemise et chemise avant de finalement s’arrêter sur la seule qui est repassée, chacun pense à ce qui l’attend ce soir : nourriture en quantité, boisson à volonté, et bien évidemment, une séance de textos d’environ une heure et demie à minuit qui viendra comme chaque année mettre en avant le fait que finalement, les seuls avec qui l’on aura pas échangé à minuit seront ceux présents dans la même pièce que vous.

Pourtant, j’ignore si c’est ce changement d’année, le fait que les blagues sur la fin du monde ne soient plus là pour les occuper sur Facebook ou tout simplement la lune, mais il semblerait que nos amis les geeks, eux, ne soient pas restés en reste : en effet, ces trois derniers jours, ma boîte mail a été envahie de malandrins venant défendre Le Hobbit, avec, à plusieurs reprise, le terme « incriticable » présent dans leur argumentaire.

Aussi, et puisqu’aujourd’hui, vous avez autre chose à faire que lire un pavé (si ce n’est pas le cas, trouvez vous une saine activité comme par exemple répertorier tous ceux qui prétendent sur Twitter être à une super soirée mais trouvent encore le temps d’envoyer 3 messages à la minute), je me contenterai donc d’illustrer cette curieuse incohérence avec une simple image.

Fonctionne aussi si vous expliquez que Star Wars, c'est quand même bourré de trucs foireux, ou qu'Harry Potter se vautre toutes les 3 pages

N’hésitez pas à changer le livre saint dans le premier cadre en fonction de vos besoins et interlocuteurs, en le remplaçant par exemple par la Bible ou 50 Shades of Grey. Ho, et vous pouvez cliquer si vos yeux se plissent trop.

D’ici là, n’oubliez pas : jamais plus d’un demi-GHB dans le champagne.

103 réponses à “L’excitation du réveillon

  1. Pourtant grand fan de Tolkien et ayant apprecié le film dans la mesure ou c’est un film, je vous souhaiterais une excelente année odieux connard, et que les geeks coincés aillent se faire voir.

  2. Bonsoir,
    Je n’ai pas regardé Le Hobbit, et je ne veux pas le regarder. J’ai trop souffert en regardant la trilogie, et puis, t’façon, des hobbits avec du gel dans les cheveux, voire des nains avec du maquillage pour un meilleur ombrage du visage, ça n’existe pas (je me permets cette critique à partir du trailer).
    Bonne et joyeuse année à tous !
    (Et vive les geeks.)
    S.D.

  3. Des « geeks » interdisant de critiquer le film « Le Hobbit » ? Ce sont des abrutis alors… C’est malheureux mais il y en a dans toutes les communautés.
    Aussi, il ne faut pas être doté d’un QI exceptionnel pour comprendre que si Jackson va nous pondre une trilogie à partir de 320 pages de roman, les films ne vont pas être très respectueux de la source. En même temps, là où il y a du fric à se faire, il n’y a pas de gêne, n’est ce pas ? Et comme dans le SdA et les répliques extraordinaires d’Orlando Bloom, je suis sûr qu’on aura de quoi rire également dans cette nouvelle trilogie. Déjà, des nains aux faux-airs « L’Oréal », ça me secoue les zygomatiques jusqu’à la tétanisation crispée mais c’est juste moi.

  4. En plus, les Hobbits, ça a du poil aux pattes !
    Bonne année 2013 (on se sent toujours obligé de donner la date, curieux hein?)
    Et surtout au plaisir de vous lire, Ô, (o)dieux connard !

  5. Bonsoir.
    Il faut arrêter de critiquer le film sur le Hobbit.
    D’une, parce que c’est mignon, un Hobbit. Enfin, si on considère que ce qui est petit est meugnon. Et si on regarde pas ses pieds.
    De deux, parce que c’est comme ça que j’ai appelé mon (tout petit) sapin de Nowël cette année, et que j’aime pas qu’on parle mal de mes protégés.
    De trois, parce que c’est l’un des rares films avec de la baston que j’ai pu mettre en sourdine pour bouquiner tranquillement mon livre qui me brûlait les doigts (ben pour un livre de sorcières-qui-aiment-des-vampires sous couvert d’évolution fantastico-darwinienne, ça paraît normal. Oui, j’ai une poussée hormonale en ce moment, j’assume.)

    PS : rhum coco citronné, GHB annoncé. Bonne année !

  6. Excellente année à vous, Odieux. J’ai vu le Hobbit et j’irai voir les prochains mais la critique est quand même justifiée, alors arrêtez de chouiner les geeks intégristes. Longue vie au GHB et aux spoils. Que vos jours soient longs et vos nuits plaisantes.

  7. Eh oui, même chez les geeks, il y a des intégristes !! (on appelle ça des puristes, et ça, il y en a partout…).
    Étant geek moi-même, j’ai décidé de me désolidariser de certains cercles dont les propos faisaient parfois preuve d’une intolérance totale – je ne peux donc qu’approuver ton petit article, cher Odieux, qui est ô combien justifié et mérité.
    Néanmoins, je me dois de préciser que j’ai aimé les romans (les 4) et que j’ai AUSSI aimé les films (les 4). Mais après tout, chacun ses goûts, n’est-ce pas ? ;)

    • Un « puriste » de Tolkien ne peut cautionner le bouzin du Hobbit.

      Je suis un fan de Tolkien depuis ma maintenant lointaine adolescence: autant sur la première trilogie, il y avait beaucoup à dire (et à rire), mais il y avait aussi des éléments qui permettaient d’y trouver son compte par rapport à l’oeuvre littéraire…… autant cette trilogie à venir ne ressemble à rien!

      Qu’on ne vienne pas me dire que les éléments intégrés sont là pour donner une idée plus large de l’oeuvre de Tolkien…….. les éléments rapportés sont exclusivement là pour tenter de combler le vide sidéral créé pour faire du cash avec trois films, là où il ne devrait y en avoir qu’un.

      Un « véritable » fan de cet univers ne peut gober bêtement ces films là….. où alors le niveau d’exigence des lecteurs de Tolkien est véritablement en déclin.

      Enfin bref, je ne comprends pas que des personnes se prétendant fan inconditionnel de l’univers de Tolkien puissent montrer pareillement les crocs pour défendre un « machin » pareil.

      Personnellement, je conseillerais à Jackson de lire le dernier OUI OUI, il y a de quoi faire au moins deux trilogies rien que sur l’art de démarrer son taxi le matin.

  8. Si les films indisposent, les livres sont encore pires. Qu’ils y ait des gens pour considérer Tolkien comme de la « littérature » alors que j’ai tant souffert à me taper les trois tomes de ce que l’Univers entier considère comme un « classique » donne raison au vieil adage de ma grand-mère qui disait que ce n’est pas parce qu’ils sont les plus nombreux qu’ils ont raison. Bananier ! Bonne santé !

    • Tout dépend si vous les avez lus en français ou en anglais: la traduction française du Seigneur des Anneaux est affreusement mauvaise. En anglais, ça reste long à lire mais Tolkien a un style très plaisant.

      • Hahaha, c’est je pense l’argument le plus mauvais et le plus stupide possible que l’on pourrait fournir pour un livre comme celui-là. Vous savez cet argument marche pour les films mais pas pour les livres d’une part ( sauf les livres comiques où l’on pourrait être dans l’incapacité de traduire des jeux de mots, mais sinon je ne vois pas pourquoi une version anglaise pourrait être meilleur dans un livre -_- ).
        D’autre part, on parle du seigneur des anneaux, imaginez vous seulement un instant le nombre de traductions françaises qu’il y a eu selon les éditions etc… dire qu’elles sont toutes mauvaises relèverait alors de la stupidité, même plus de la mauvaise foi à ce niveau.

    • Et ce n’est pas non plus parce que vous n’avez pas aimé que ce n’est pas un classique, mon cher !

      • Il se trouve que certains grands classiques sont de mon goût, comme « Chantons sous la pluie », « Mélancholia » ou encore « Moonrise Kingdom ». Mais ça n’a rien à voir, évidemment puisque les films que je cite ne font pas partie de la « grande » littérature…

      • Ce que je veux dire, c’est qu’il faut que vous concédiez que c’est peut-être vous qui avez tort, et ne pas rester bloque sur « j’aime pas, donc c’est pas un classique »

    • J’admets avoir moi aussi eu beaucoup de mal à finir les livres de Tolkien (et pourtant j’en ai lu quelques uns). J’aime l’univers des Terres du Milieu, j’ai plus de mal avec le style de son auteur, quand bien même cela forme un tout.
      Pat a raison : ce n’est pas parce que l’univers entier prétend que c’est un chef d’oeuvre inattaquable qu’on doit se sentir forcé d’adhérer aussi.

      • J’ai tenu environ 10 pages. Après avoir lu 5 paragraphes entiers sur la couleur et la solidité de poils de pied des Hobbits, j’ai renoncé, quelque soit le bien qu’on m’ait dit de cette œuvre …

      • « Comment bien brosser votre Hobbit dans le sens du poil (de ses pieds) », par Tolkien.

        Promis Jackson, tu auras droit à tes 5 films : un par paragraphe.

    • Ah comme tu n’aimes pas le style de Tolkien, Tolkien ce n’est pas de la littérature ? Ah d’accord. Intéressant quelqu’un qui fait ce qu’il critique.
      Et au passage, Flaubert avait le même style, avec des histoires moins intéressantes. Je suis fan de Tolkien mais je déteste Flaubert, ça me fait chier (j’ai lu laborieusement « Un coeur simple » et j’ai essayé de lire Mme Bovary » sans pouvoir le terminer) . Mais c’est pas pour autant que je vais contredire tous les profs de français qui disent que c’est un des plus grands auteurs français avec comme seul argument « j’aime pas ».
      Pour info : En France, Flaubert étudier dans les collèges et lycées. Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, Tolkien est étudié à l’Université (d’ailleurs un cours « Tolkien » vient d’être créé dans une fac américaine).
      Mais si toi tu dis que ce n’est pas de la littérature cela doit être vrai…

      PS : Bonne Année Odieux Connard !

      • Bin oui : la différence entre la littérature et e qui n’en est pas, c’est qu’en littérature, il y a du SENS (le gars qu’a écrit a voulu dire des trucs, qui sont écrits si petits entre les lignes qu’on les voit pas !), contrairement à la bouse dont on vous inonde et qui elle, n’a aucune consistance, même pas dans sa forme.

      • J’imagine que du coup, tout les adhérent du Parnasse sont de vulgaires bouseux sans sens littéraire. Mazette, moi qui appréciais pourtant Baudelaire, comme j’étais dans l’illusion…

      • Attention à l’argument « c’est fait aux Etats-Unis »… Je rappelle que dans ces deux pays cités (RU et USA donc) ils étudient aussi Harry Potter à la fac avec des approches littéraires ou sociales alors que, soyons sérieux, les pistes de lectures, réécritures et autres symboles de voyage initiatique sont extrêmement faciles à voir et le style littéraire, particulièrement dans les derniers tomes, peut se montrer bien fragile.
        On trouve aussi des cours d’elfique (avec examens et tout) et même, à Berkley, un cours sur la philosophie des auteurs des Simpsons…

      • Oui je ne suis pas dans ces universités je ne sais pas comment c’est mais elles sont quand même réputées, bien plus que les françaises malheureusement. Pour ce qui est de Harry Potter c’est vrai que je ne vois pas trop ce qu’on peut y étudier mais Les Simpson, contrairement à son image auprès de certains, est une mine de satires philosophiques, culturelles et sociales et regorge de références. C’est sur que ça fait moins sérieux que d’étudier Balzac ou Platon mais ça ne me choque pas plus que ça ^^

      • Je ne suis vraiment pas du tout d’accord avec vous, la version abrégée et peut-être divertissante, mais le seigneur des anneaux, n’est en aucun cas un bon livre. C’est un pavé immonde, mal écrit je suis désolé mais il n’y a pas d’autres mots, c’est franchement très mal écrit,, sans aucune ellipse ( c’est vraiment passionnant de lire 20 pages qui expliquent que frodon vient de parcourir 3 kilomètres dans la forêt et qu’il ne s’est strictement rien passé, mais au bout de 200 pages, c’est rapidement ennuyeux ). Ce qui est en revanche vrai, c’est qu’il est le fruit d’un travail immense, et que Tolkien était un génie pour avoir imaginer un univers complet, donner vie a tant de personnages avec des histoires complexes et approfondies, et avoir même créer une ( ou deux je ne sais plus ) langues, avec même conjugaison, constructions de phrases logiques etc … ça c’est incroyable.
        Donc que ce soit un classique, certes, que le type soit un génie, surement, mais ce n’est pas de la littérature effectivement.
        Enfin je comprends que vous n’aimiez pas Flaubert ( je n’en suis pas fan non plus ) mais le style de Flaubert n’a rien a voir avec celui de Tolkien, la vous êtes de mauvaise foi ( on reste dans le thème de ce site au moins comme ça )

      • Oui Plonk-h j’admet un peu de mauvaise fois pour Flaubert mais c’est parce ça me fait penser à son style qui consiste uniquement (et il l’a dit lui-même) à faire de belles phrases. Mais moi, même si je concède que c’est difficile à lire et que c’est très long, j’adore le lire. Surtout la partie où Frodo et Sam traverse le Mordor et détruisent l’anneau qui est la partie que j’ai lue la plus vite alors bon.

        PS : Il a inventé puisque deux.langues mais il n’y en a que 2 qui sont assez complètes pour être utilisées sans rajout, ce qui est déjà exceptionnel.

    • Ce n’est pas à une seule personne de décider ce qu’est un classique, pour la bonne raison que l’appellation de « classique » n’est pas une question qualitative.
      Un classique, c’est une œuvre relativement ancienne, qui a la masse d’information nécessaire pour qu’on puisse faire des études dessus, et qui inspire d’autres auteurs par la suite. Je pense qu’on peut considérer dès lors que Le Seigneur des Anneaux est un classique.
      Pour autant, ça ne signifie pas qu’un classique est forcément un bon bouquin. Proust, Flaubert et Balzac ont pourri ma scolarité, et toutes mes années de fac de lettres. Je trouve cet étalage de verbiage sans rien derrière insupportable. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Et certains ont trouvé beaucoup à dire. Et d’autres ont été inspirés. Donc ça en fait des classiques, quand bien même leur qualité est discutables.
      De la même manière, on ne peut pas en vouloir à quelqu’un de ne pas aimer le seigneur des anneaux. Chacun est libre. Il serait sans doute plutôt temps de foutre la paix aux gens sur leurs goûts artistiques.

      • Bien dit Meraziel ! Un des rares commentaires de ces deux dernières semaines avec lequel je suis 100% d’accord. Même si pour moi il y a un minimum d’aspect qualitatif quand même. Mais bon après la qualité c’est sujet à débat aussi.

      • Foutre la paix aux gens sur leurs goûts artistiques est une connerie, très cher Meraziel. C’est la fin du débat qu vous réclamez là. La fin de la discussion, de la provocation.
        Car si l’on « fout la paix aux gens sur leurs goûts artistiques », on cesse de les bousculer. On cesse de leur demander de réfléchir, et de défendre avec des arguments constructifs ce qu’ils aiment.

        Ce que vous proposez (et là je vais faire de grands raccourcis parce que sinon je suis partie pour un mémoire de 200 pages au bas mot), mène tout bonnement au nivellement par le bas, à la culture de masse et à la paupérisation intellectuelle.
        Ah, et si chacun est libre, en effet, il a le devoir de savoir défendre cette liberté…

      • à Dame Cha :
        Je ne suis pas contre une bonne discussion, autour d’une bière, avec des gens sympas, au sujet d’un livre que nous avons tous lu. Avec des arguments réfléchis, dans le respect de l’autre et de ses opinions, même si dans le même temps on doit défendre son point de vue. Un partage en somme, plutôt qu’une foire d’empoigne.
        Le problème c’est que trop souvent les personnes qui lisent beaucoup ont tendance à se prendre pour des prophètes qui doivent apporter la bonne parole. Essayez d’expliquer à un enseignant-chercheur en Lettres que vous aimez la science-fiction et la fantasy, qu’en plus vous y trouvez du sens et une inspiration, et que pour vous c’est réellement de la littérature. Il va se foutre de vous. Du moins c’est l’expérience que j’en ai eu.

        Par « foutre la paix », j’entends surtout ne pas faire de prosélytisme et ne pas vouloir à tout prix imposer son opinion. C’est se demander pourquoi quelqu’un aime Justin Bieber ou Marc Levy plutôt que le cataloguer crétin d’office. Et pouvoir accepter que cette personne y trouve ce qu’elle cherche, et que ça lui suffit bien.

        Je ne suis pas musicien, je n’ai pas le sens du rythme, c’est pas mon truc. Si je discute avec un accro à un style de musique et que je passe pour un type mainstream qui n’écoute que de la soupe, c’est son problème. Tant que la musique m’inspire pour écrire, c’est cool. Et je pense qu’on devrait laisser les gens avoir cet état d’esprit. Ou alors leur proposer quelque chose qui serait meilleur, mais dans ce cas, sans les pousser au cul ou les traiter d’abrutis.

  9. Oui ben revenons à bien plus important !!

    Un demi GHB c’est pour seule coupe ou la bouteille entière !?

    Si ça marche pas il me restera les marrons (glacés)…

  10. Bien le bonjour/soir

    Incriticable ? Certains auraient-ils oublié qu’une critique peut être positive ?
    Enfin bon, pour ma part je suis un grand fan (parmi tant d’autres…) de JRR Tolkien. Le Film de Peter Jackson est très bon malgré quelques scènes un peut trop « hollywoodiennes » (Exemple : Thorin Oakenshield qui « remercie » Bilbon après avoir été sauvé ou encore les regards de 10 sec multiplié par 50 entre l’orc et Throrin tout au long du film). Sinon je trouve bien stupide les geeks qui n’argumentent qu’avec le livre sur les genoux, sans constater l’œuvre en elle même. Je ne suis pas stupide le fait de faire 3 partie est une machine à fric, le film a bien des Hic.

    Restez vous même Monsieur sa vous va bien, mais faites attention, votre dernière critique sur Bilbo était moins drôle, beaucoup moins argumentée et contenais des informations erronées à force d’exagérer de trop et plus que d’habitude. On dirait que la colère vous a poussé à taper une si longue critique…

    Je vais arrêtez de faire mon donneur de leçon de 18 ans, et je vous souhaite bonne chance dans votre entreprise : sauver notre ridicule société sans goût.

    • Je suis d’accord avec Le Ventru : la critique sur le Hobbit était moins drôle que d’habitude. Je m’étais bien plus bidonné sur John Carter et Prometheus.
      Serait-ce un signe que le Hobbit était moins mauvais que l’Odieux voulait bien nous le faire croire ? ;)

      • Disons qu’à part les chutes de 400 mètres, au contraire des autres films spoilés, le Hobbit reste globalement un « bon » film, indépendamment des considérations de transposition de bouquin. L’attaquer est un brin plus dur, donc nécessite d’aller plus loin dans la mauvaise foi.
        On peut supposer que les lecteurs de ce blog ont une distance critique suffisante pour s’amuser de voir Odieux, parfois, patiner (Galadriel qui se téléporte, c’est un peu gros, c’est une ficelle classique pour montrer le trouble de Gandalf). ‘Fin bref, oui, le film est moins mauvais, mais on peut toujours attaquer les incohérences (qui sont, bien sûr, indépendante de la fiction), car il en reste.
        Pour le reste, je crois qu’Odieux ne veut rien faire croire à personne, juste enfoncer des bâtons dans des plaies et tourner un peu en souriant.

      • J’ai pas compris comment répondre à Decalenop. Enfin bon.
        C’est toujours la même question qui reviens : Qui est L’OC ?
        Avant de mourir de mon futur cancer, j’aimerais le découvrir…

  11. Bonsoir O.C

    Je lis vos billets depuis près d’un an. Mais je dois admettre que je n’ai pas lu celui sur le Hobbit parce que je ne souhaitais pas que vous gâchiez mon plaisir lorsque je le regarderai.

    Rien n’oblige les fans de ce film à lire vos articles, ils connaissent votre humour et l’acidité de vos remarques.

    Parfois, lorsque l’on connaît d’avance le contenu d’une critique, il n’est pas nécessaire de la lire. Surtout lorsque l’on sait que ne nous plaira pas.

    Je vous souhaite une excellente année 2013.

    Cordialement

    • Hello,
      pour avoir eu la même réaction en voyant le titre du spoiler, cela marche très bien de se retenir de lire, puis aller voir le film, puis lire le spoiler.
      Bonne soirée!

  12. je passe une soirée pas si pire.
    j’ai pas mon portable, le canapé est plutôt confortable, la musique est cool.
    combien de ghb dans ma tisane si je veux que le voisin envisage de me violer?
    :)

  13. je n’aimais déjà pas les pro-tolkiens pendant ma période JdR parceque je trouvais que les hobbits étaient un peu les Ewoks de la littérature, mais là…(non en fait je ne sais pas, mais bonne année quand même, merci pour tout l’Odieux)

  14. Bon réveillon et pour de 2013 tout plein de spolieurs de films…
    genre un mariage entre les hobbites de ch’val et Twilight dont le rôle principal serait tenu de haute main par notre grand ami Nicolas Cage !

  15. C’est vrai à la fin !! Tout* doit rester critiquable, rien n’est jamais parfait, Monsieur OC est là pour nous le prouver et nous l’en remercions. Bonne année à vous OC et aux tolkiennistes extrémistes, je dis le mot de Cambronne !!

    * tout sauf Star Wars… ah! on me dit dans l’oreillette que c’est déjà fait :D

  16. À part ça, bonne année 2013 !
    Je souhaite que votre mérite et votre talent soient récompensés par un compte en banque bien rempli et un franc succès auprès de ces dames… Car c’est tout ce qui compte, au fond.

  17. Monsieur connard, outre les voeux de bonne annee, que j’aurais mauvaise grace a vous refuser tant vous etes globalement bon et l’agrement vigoureux a propos des sales faux geeks qui ne souffrent pas la critique (le pal a ete invente aussi pour ces gens la, mais pas que) sachez que je tenais a manifester ma vive deception quant a ce billet que je me suis retenu de lire plus tot parceque je pensait que le temps me manquerait pour en apprecier la pleine substance.
    En fait, vous cedez vous aussi a la facilite, ce billet est aussi vide qu’un film hollywoodien.

    Je suis tres decu par votre attitude.

  18. On trouve même des gens pour défendre que Ken le survivant est une grande œuvre de qualité trahis par le doublage français, alors plus rien ne m’étonne…

    • A vrai dire la version française a au moins le mérite d’être drôle. C’est un peu comme la voix des méchants dans Nicky Larson… pour une fois la VF a peut être plus d’intérêt que la VO… Hokuto de cuisine et Nanto de vison mouah ah ah ca me fait toujours rire 20 ans après…

    • Ça c’est 99% de la communauté otaku, toujours à chialer que leurs œuvres auto-proclamées saintes et géniales ont été dénaturées par un très mauvais doublage français et à cracher sur ce dernier, alors que vu la qualité des machins à la base, c’est plus que correct… Tendre naïveté aussi, qui pousse à croire qu’on va débaucher Edgar Givry pour doubler des animes de « One Piece »…

      Du coup les rares qui parlent (vraiment) japonais font des sous-titres bourrés de fautes et parfois incompréhensibles, ou alors se précipitent sur la VOST en anglais, si par miracle ils se débrouillent mieux dans la langue de Secoue-Poire.

  19. Le monde est hanté de tristes cons qui considèrent que le rire n’est qu’une arme. Ils ne savent pas à côté de quoi ils passent. Heureusement notre univers recèle aussi de nombreuses sources d’émerveillement et de surprise, la preuve: il existe des gens qui n’aiment pas Ken le Survivant. La vie est formidable.

    Une excellente année à tous.

  20. Sachez, monsieur connard, que étant moi-même une fan du Hobbit et de la trilogie du Seigneur des Anneaux, j’ai été la premiere a rire de votre Spoil et d’être d’accord avec vous pour les incoherances du film. Ne mettez pas tout les « geek » dans le meme panier. Je vous souhaite une bonne année

  21. Rien n’est incritiquable. Par définition, quelque chose qu’on ne peut critiquer est quelque chose qui n’a aucun défaut, de parfait. Et nous savons tous que la perfection n’est pas de ce monde. Que les gens aiment le film, c’est leur droit le plus entier, mais ça me fera toujours rire de voir que dès qu’on à le malheur d’égratigner un peu une oeuvre, tous ses fans chargent en hurlant, comme s’ils en étaient les auteurs.

  22. M. Connard,

    Je ne vais pas vous souhaiter une bonne année, puisque je n’ai absolument aucun moyen de savoir si cette foutue année sera bonne ou non.
    Cela dit, j’ai une question, qui me trotte dans l’esprit depuis un moment : pourquoi un homme qui joue du « Coldplay » au piano, qui reçoit moult lettres d’amour enflammées et demandes en mariage, qui peut remplir son coffre en une soirée, a t il besoin de GHB ?
    Autant je comprends l’intérêt de la pelle (invention bi-classée arme contondante/outil de terrassement), mais le GHB ?

  23. J’ai bien aimé le bouquin, je vais sûrement apprécier le film, et que des gens n’aiment ni l’un ni l’autre ne me dérange absolument pas (les goûts et les couleurs, bali balo, touti quanti, etc… bref chacun son truc ;), je peux même très bien le concevoir sans que ça m’empêche de dormir.

    Mais prendre tant de temps et d’énergie à défendre son précieux en mailant un odieux connard auto-proclamé, bref beaucoup de bruit pour rien en fait, alors là, ça me dépasse^^

    Bon sinon, bonne année à tous, y compris à notre bon camarade O.C.!
    Salutations distinguées
    R de Rien

  24. Je pige pas ce genre de réactions.
    Personnellement, je suis fan de starwars (mais alors un vrai fan pur et dur) et je me suis presque pissé dessus de rire en lisant les spoilers de notre cher OC sur la nouvelle trilogie! Il démolissait copieusement les films mais tout ce qu’il écrit est vrai! Je devais bien l’admettre! Et c’est pour ça que c’était à mourir de rire!
    J’aime aussi beaucoup tolkien mais je comprends vraiment qu’on puisse descendre en flamme les films de Peter Jackson!
    J’ai particulièrement mal digéré le côté faire-valoir comique de Gimli, le Legolas surfeur, la Galadriel tout droit échappée d’un star trek ou encore les innombrables gros plans sur le visage larmoyant de l’acteur jouant Frodon!
    Je ne sais plus son nom mais je ne supporte plus sa tronche!!! Rhaaaaaa!

    Bref je n’ai pas vu Le Hobbit mais j’irai le voir pour que la lecture du spoiler soit encore plus savoureuse!

  25. Bon, personnellement, j’ai aimé les livres, aimé les films, et aimé le spoil de M. OC. Finalement, je dois être unique :-D

    Aimé, ça veut pas dire que je n’ai rien à dire sur le film. Je suis colère des longueurs qui m’ont fait soupirer, au début ou pendant les combats, contre le mercantilisme sauce hollywood. Je suis affligé du traitement de Radagast.

    Mais la scène des énigmes entre Bilbon et Gollum est une pure merveille.

    Sans doute aussi parce-que le jeu des acteurs a complètement rencontré ce que je m’étais imaginé à la lecture.

    Continuez de nous faire rire M. OC.

    Et arrêtez avec le GHB. Le charme fait aussi bien et est beaucoup moins cher !

    • Non tu n’es pas unique, j’ai également aimé les trois et j’ai vu pas mal de commentaires qui disaient la même chose. Donc au même titre que OC, qui semble mettre touts les geeks dans le même panier, ne généralise pas.

      • Geek le bon vieux terme qui veux plus rien dire. Depuis que c’est devenu à la mode d’en être un, la moitié de la terre en est un, donc les mettre tous dans le même panier, c’est absurde, mais pas plus que de se considérer comme « geek ».

      • En effet moi-même j’avoue ne pas être un vrai geek mais à force d’entendre dire que j’en suis un j’ai fini par l’accepter alors que je détestais cette appellation, mais je n’ai jamais compris en quoi aimer (entre autres) la SF et l’heroic fantasy faisait de quelqu’un un geek.
        Mais si on va par là il y à très très peu de vrais geeks. Donc je dis « ne pas mettre tous les geeks dans le panier » parce que OC et surtout les « commentateurs » appellent geeks tous ceux qui sont passionnés par Tolkien.

  26. Je dois avouer ma surprise à la lecture de ce billet… Je ne sais pas quels geeks vous fréquentez, mais tous ceux que je connais (moi y compris) ont abondamment critiqué le film.

    Ceci dit, nous sommes quasiment tous des lecteurs réguliers de ce blog, ce qui implique aussi d’aimer la critique pour la critique.

    N’allez pas croire que des mails enflammés sont représentatifs !

  27. Juste un souhait pour 2013. Pourrions nous avoir nous l’exquis plaisir de pouvoir lire ce courrier ? J’avoue que l’article est un trailer terriblement efficace et qu’il donne envie de dévorer ces proses.

  28. Je dois avouer que moi, bien qu’ayant bien aimé ce fameux spoileur, l’avantage de l’avoir pris au second degré, j’ai relevé des incohérences dans l’analyse de monsieur l’Odieux, que ne je rapporterai pas ici, sauf si foule de femelles me supplie avec cheveux détachés trainant sur le sol et robes déchirées.

  29. Vous n’avez pas rencontré des geeks, vous avez rencontré des idéologues, et comme tous les idéologues, les deux trucs dont ils se tapent le plus sont la cohérence et l’ouverture d’esprit.

    Ce qui inclut le 3ème degré et la mauvaise foi, bien entendu, d’ailleurs les rares critiques au premier degré adressées à Tolkien sont déjà à pisser de rire (comme cette femme qui l’accusait de racisme car les haradrim ressemblaient à des Orientaux ou je-ne-sais-plus quoi…)

  30. Bonne année à toutes et tous (enfin surtout à toutes, les autres si vous vouliez mourir, ça m’en laisserait plus pour moi).

    Etant fan des bouquins (que ce soit les 4 + le Silmarillion), je ne comprends toujours pas comment on peut défendre ces films en disant « Ouais, ils sont trop bien, comment j’ai trop l’impression de voir le livre en vrai, avec des images et tout », alors que bon, c’est quand même pas super super ces trucs au gros barbu.

    Je ne comprends pas l’agressivité des « geeks », qui sont pour moi plutôt des pré-pubères en mal de baston vidéo-ludique, alors que justement, il faut savoir accepter le fait que d’autres n’aiment pas ce que NOUS nous aimons.

    Perso, on m’a souvent dit qu’Isaac Asimov était l’un, voir, LE plus grand écrivain de littérature fantastique, mais pour moi, c’est surtout un bon moyen de m’endormir au bout de 5 minutes de lectures. Après, que des gens aiment, c’est normal, il en faut pour tous les goûts.

    Comme un comparse plus haut, je suis un grand fan de l’univers Star-Wars et je me suis bidonné en lisant les Spoils qui sont tout à fait représentatif de ce que Lucas à fait avec les 3 premiers épisodes (donc les épisodes 1, 2 et 3, puisque les autres, c’était pas lui et heureusement).

    Sur ce, cher OC, pleins de bonnes choses pour cette nouvelle année et n’oubliez pas de changer régulièrement les paillasses de votre cave, parce que bon, au bout d’un moment, ça va se sentir la paille pas propre.

    Bael.

    • Bien parlé. Je suis un grand fan d’Asimov (j’adore le cycle de Fondation), mais que ça rebute ou endorme certains, ça ne me gêne pas.
      Après tout, j’ai le même « problème » avec Stephen King: j’aime bien les adaptations télé/ciné, mais à lire, ben non ça ne m’a jamais branché des masses.
      Et je trouve ce blog très sain pour cultiver le second degré et la dérision (« pourquoi tant de sérieux? »^^).

  31. Haaa au fait, j’oubliait un truc, si une femme pouvait tomber devant ma porte, de préférence inconsciente, ça m’arrangerait, mon fournisseur de GHB est partit en villégiature à « La Santé ».

    D’avance, merci mesdames.

    PS : oui, j’aime les commentaires qui servent à rien, mais étant moi-même un fieffé connard …

    Bael.

    • La pelle est un investissement rentable, beaucoup plus éco responsable que le GHB, puisqu’elle peut être utilisée de nombreuses fois.

      Sinon, je souhaite un bon rétablissement à votre fournisseur … et une bonne Santé (ho ho ho !).

  32. Oui et sûrement mieux que mon ancien outil, à savoir, une pioche, qui, même si il permet de faire de joli trou dans le sol, rendait l’objet un peut trop expéditif et salissant pour une simple « prise du sommeil ».

    Bael.

  33. C’est d’un cocktail de Xanax, Tranxène et Lexomil dont j’aurais bien eu besoin au réveillon étant en présence (et non en compagnie… faut pas déconner non plus !) de toute ma moche famille : moche maman, moche papa et moche frère… le GHB ne m’aurait donc servi à rien …
    Ceci dit… bonne année quand même !

  34. Je suis une fan du bouquin, et j’ai bien aimé le film (oui, notez la nuance). J’ai moins aimé votre spoiler que d’habitude, parce que je l’ai trouvé plus bêtement descriptif que d’habitude, moins drôle, alors que généralement vous tapez juste. J’aurais quand même voulu vous dire dans les commentaires du billet en question que même si j’ai failli mourir d’une crise d’épilepsie devant vos gifs animés (PLUS JAMAIS), j’ai bien ri devant Galadriel la salade niçoise (et j’avoue que je ne fais plus gaffe maintenant aux gens qui parlent en se tournant le dos, ni aux couchers de soleil à répétition, donc merci de l’avoir relevé, je regarderai mieux la prochaine fois). Mais je n’ai rien osé dire, tant l’ambiance qui régnait dans les commentaires était charmante. Comme quoi, j’ai peur des trolls. Mais s’ils vont jusqu’à vous agresser par mail, je me dis qu’effectivement on ne risquait pas de débattre dans la bonne humeur et la convivialité, donc j’ai bien fait de m’abstenir.

  35. Ne faites pas attention au FanDumb, OC, ils nous font rire dans les commentaires.

    Bonne année, tout ça.

  36. En fait les termes de « littérature » (dans le sens « c’est de la (grande) littérature ») et de « classique » sont à bannir selon moi, à moins que le but recherché soit d’opposer systématiquement les gens pour qu’ils se foutent sur la gueule, et de mépriser les moins « cultivés ». Il faudrait peut-être penser à dire plus souvent « J’aime ceci ou cela parce que ci ou parce que ça. Et toi qu’est-ce que tu aimes/préfères et pourquoi ? » et moins souvent balancer son avis comme une vérité absolue puis considérer, selon l’avis général, que le livre/film/autre est une œuvre géniale incomprise, ou un « classique » de merde qui ne mérite pas son titre.

    Il n’y a qu’à voir 95% (attention j’ai pas compté, c’est peut-être 95,29%) des discussions de ce genre sur le net ou IRL : quand ça se frite pas quasi-méchamment, ça envoie des opinions en précisant bien qu’il ne s’agit que d’un avis personnel ( « C’est de la grosse chiasse mais ça n’engage que moi … » Mon cul, oui, dites le, vous le pensez : « C’est de la grosse chiasse et puis c’est tout. » ). Il me parait logique qu’une œuvre, aussi célèbre soit-elle, ne plaise pas à tout le monde. Il me parait moins logique que ça puisse devenir un sujet de dispute.

    Moi-même je suis assez fan du travail de Tolkien, j’ai beaucoup apprécié tous les films (à prendre comme des œuvres de fiction et tout ce qui va avec, pas des documentaires ni des œuvres réaliste à la Émile Zola) et l’engouement général qui règne depuis des années pour les livres et, essentiellement, les films, n’y est pas pour rien : il y a certains ouvrages qui sortent du lot comme ça, et « tout le monde » (en fait non haha) aime, oui, c’est vrai.
    Cela dit, je vomis sur Balzac, Zola, Flaubert (je vois même plus bien qui c’est) et plein d’autres références absolues de la culture littéraire française, et je sais pourquoi (comprendre qu’il ne s’agit pas d’un reste de dégoût inspiré par les cours de français ni d’ignorance profonde). De même je crains de mourir d’ennui au bout d’une minute de Mickael Jackson, mais je peux écouter Didier Super pendant deux heures sans m’en lasser …

    Cela dit, il m’arrive souvent de parler musique, cinéma ou littérature avec des gens qui ne partagent pas mes goûts, voire qui ne connaissent même pas tel ou tel auteur que j’adore pourtant.
    Qu’on avance seulement un argument valable pour montrer que le SdA vaut mieux/moins bien que la Curée, et que le film le Hobbit est moins digne d’intérêt que ce film, là, que personne connait mais que certains d’entre vous trouvent bien quand même.

    Enfin, écoutez vous un peu et menez des vraies discussions, pas des simulacres d’échanges qui ne servent qu’à montrer à quel point on déteste ceux qui pensent autrement. Comme (presque) dit précédemment, j’ai adoré le Hobbit, et je suis pressé de regarder les deux suivants, mais j’ai également passé un excellent moment en lisant la critique de l’Odieux Connard, parce que c’était bien fait et plutôt fondé, même si ont aurait pu écrire quelque chose d’aussi fondé et bien fait qui aurait dit le contraire.

    PS : Si la trilogie est une trilogie, c’est que M. Jackson souhaitait ajouter à ses films des éléments du Silmarillion, écrit par Tolkien comme une sorte de bouquin d’histoire de la Terre du Milieu (ça place du background etc…). Ceci parce que (selon un de mes amis qui suit tout ça de très près) Jackson voulait justement boucler avec cette trilogie son travail sur les livres de Tolkien. Il ne s’agit donc pas de remplissage, mais d’une condensation de matériel. Voilou.

  37. Cher Odieux,
    Tout d’abord, passons par l’incontournable souhait de bonne année, que j’espère prolifique quant à la quantité de vos billets.
    Deuxièmement, j’aurais voulu vous demander, où avez vous trouvez des images de geek?

  38. Cher Odieux,
    J’appuierais votre argumentaire avec les deux bras s’ils n’étaient pas occuper à taper ce message sur le clavier.
    Merci, pour ce message clair pour les générations de geeks à venir, on va pouvoir les dresser tout ces freluquets avec des images marquantes comme ça.
    Merci.

  39. Je n’ai jamais réussi à comprendre pourquoi Tolkien est si célèbre !
    Il n’a été connu en France que tardivement, puisque Bilbo parait en 1970 et la trilogie un peu plus tard.
    En termes d’heroic fantasy ça n’avait rien de vraiment original (au moment de la traduction, pas au moment de la publication), d’autres auteurs avaient fait mieux. et puis perso, je supporte mal cet espèce de racisme primaire que j’y trouve (même si cette interprétation est discutée).
    Allez, bonne année…

  40. Euh… votre argumentaire pour dire que « Fan du Hobbit » = geek? Parce que si c’est juste des préjugés sur les amateurs de fantastiques, je vais devoir vous renvoyer à un de vos excellent article précédents sur la définition du geek…

    Et ceci mis à part, mon cher Odieux, je vous souhaite avec retard une excellent année 2013.

  41. Bien le bonjour à vous, et bonne année en retard.
    Tiens d’ailleurs, jusqu’à quand est-il socialement acceptable de souhaiter la bonne année en retard? Février? Mars? Décembre?

    On peut certes ne pas qualifier tout fan du Hobbit de geek, mais la plupart des geeks d’heroic fantasy apprécie Tolkien. Et le geek étant un FBDM (Fan-Boy De Merde, un peu d’anglicisme bien placé pour être expert), il apprécie les produits dérivés Tolkien. Que ce soit un recueil, un film ou une figurine japonaise de méca-Légolas taille réelle (et là le produit pourra plaire à d’autres catégorie de geek).

    Parce que bon, geek à la base,c’est quelqu’un de pasionné à l’extrême. Et comme les passions sont multiples, les types de geeks le sont tout autant. Cette démonstration, pour le moins coruscante, pourrait même se permettre d’être péremptoire. Ca c’est pour le professeur Rollin.

    PS : Meraziel, comme dans Valouf?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s