Léger décalage

Bons lecteurs, braves lectrices,

Je me permets de publier ce bref billet afin de vous avertir que le prochain article devrait avoir quelques jours de retard : en effet, tel un fieffé galopin un jour de foire, me voici trépignant d’impatience à l’idée de la sortie imminente du prochain film qui fera rêver femmes et enfants :

Les Trois Mousquetaires – 3D

Evidemment, le taquin s’exclamera : « Fainéant ! Voici ; cette semaine, vous auriez ainsi pu produire deux articles au lieu d’un, profitant de cette belle occasion pour traiter d’un côté de cinéma, puis de l’autre du sujet de votre choix, mais voici que las ! Vous vous contentez du minimum syndical ! » (même si je sais que le lecteur lambda dira plutôt « Fait iéch’, qu’esse qu’euj’ vais lire au boulot ?« , mais bon, hein, laissez-moi faire mes suppositions en paix), peu avant que je n’envoie mon ami Alim, étrangleur ottoman de son état, s’occuper de ce gourgandin qui se permet de réclamer des choses, alors que, hein, dis donc, j’suis pas à ton service. Il y a vraiment des lecteurs qui se permettent de ces choses, je vous jure, c’est tout bonnement scandaleux.

Bref, dans tous les cas, je voulais souligner que si je reportais toute mon énergie sur un prochain article que j’espère produire avant la fin de la semaine, c’est tout simplement parce que ce film risque de nécessiter un effort surhumain pour être visionné. Pour ceux qui en douteraient, permettez-moi de vous soumettre le synopsis :

L’impétueux jeune d’Artagnan et ses trois légendaires compagnons, Athos, Porthos et Aramis vont devoir s’unir et combattre tous ensemble un mystérieux agent double, Mylady de Winter et son employeur crapuleux, le cardinal Richelieu, afin de les empêcher de s’emparer du trône français et d’éviter que l’Europe toute entière sombre dans la guerre.
Nouvelle adaptation en 3-D du roman « Les Trois mousquetaires » d’Alexandre Dumas…

Je sens que cette dernière phrase à elle seule, déjà, soulève moult sourcils derrière les écrans : il est donc évident que je ne saurais ainsi laisser votre pilosité faciale en suspension sans l’achever comme il se doit. Voici… la bande-annonce !

Permettez que je liste, tout de même, ce que contient ce film :

– Des ninjas. On se souvient qu’Alexandre Dumas avait une véritable et sincère passion pour ces mystérieux personnages, qui au XVIIe siècle, triomphaient en Europe, puisque c’était le siècle des collants. Louis XIII posait des pièges à ninjas partout dans son palais avec de gros sushis pour attirer ces créatures nocturnes dans d’immenses tapettes

– Des gens qui regardent la ville de haut, perchés depuis un toit, drapés dans leur cape. C’est de là que vient la célèbre posture des super-héros, puisque sous l’ancien régime, nombre d’entre eux faisaient régner l’ordre dans Paris. On se souvient de Mousquet Furieux, le duelliste qui inspira le Punisher, ou encore de l‘Homme-Mulot, un riche courtisan du nom de Brice de Saint Wayne autrefois effrayé par les rongeurs qui, ayant surmonté sa peur après la mort de ses parents, tués par la petite vérole, devint justicier à la cour de Louis XIV (il faisait donc justice sur Versailles et une lieue alentour, son Mulot-Carrosse ne lui permettant pas d’aller plus loin s’il voulait rentrer à temps)

– Des gens qui font wiki-wiki-wa avec leurs épées

– Des bateaux volants. Autre classique du XVIIe siècle, puisque l’on se souvient que la mer était alors considérée comme « Pour les ringards » . C’est aussi de cette époque que date RyanAir et l’aéroport du Bourget.

– Milady de Winter la yamakazi, puisqu’un bon film d’époque se doit d’avoir sa fille à cheval/qui combat à l’épée/féministe avant l’heure pour ne pas être considéré comme sexiste. J’espère que pour les mêmes raisons de satisfaction des peuplades opprimées, ils auront fait d’Athos un mousquetaire de Tijuana, et qu’aidé de Porthos N’Gomma et D’Ara Mis Fun Teng, ils combattront les méchants.

– Des ralentis dans tous les sens. Mais si, vous savez, comme dans 300, le film où on a l’impression que quelqu’un a collé Michael J Fox devant un gros bouton rouge « ralenti« 

– Milla Jovovich : quitte à me répéter, pourquoi s’enquiquiner à tourner des films en trois dimensions si c’est pour travailler avec des femmes en deux ?

– Des canons à répétitions (et je ne parle pas des canons du cinéma américain, même si ça marche aussi)

– Des pièges à ninjas, comme annoncé au début, qu’esquive à merveille Milady de Yamakazi au ralenti histoire de combiner tous les trucs du film d’un coup des fois que quelqu’un n’ait pas compris jusqu’où les limites du n’importe quoi étaient repoussées

– Des lance-flammes à manivelle (sans la manivelle, les gens n’auraient pas trouvé ça crédible)

– Des gens qui se battent trois plombes à l’épée, sautant de plate-forme improbable en lieu impossible en utilisant ou non des cordages qui passaient par là (je pense qu’Orlando Bloom a ramené avec lui l’équipe de Pirates des Caraïbes)

– Des explosions dans tous les sens (non parce que sinon, on ne comprend pas forcément qu’il y a de l’action)

Voilà.

François Ravaillac - 3D, bientôt dans vos salles

Maintenant, je crois que vous comprenez aisément pourquoi je vais avoir besoin de temps pour rassembler les forces nécessaires à l’assaut de pareil monument cinématographique.

A dans quelques jours, donc. En attendant, n’hésitez pas à montrer la bande-annonce à vos amis n’ayant encore jamais expérimenté le concept de transformation instantanée en fontaine à vomi. Un classique des bonnes blagues de tout open-space qui se respecte.

147 réponses à “Léger décalage

  1. Putain ils n’ont donc aucun respect ?
    Le père Dumas doit tellement faire des vrilles dans sa tombe que son mausolée doit s’enflammer.

  2. Ce qui m’a achevé c’est l’inversion complète du schéma du Roman, ne serait-ce que dans la bande-annonce : De d’Artagnan défiant involontairement les trois meilleurs amis du monde qui se trouvent rappliquer de concours à l’heure du duel, on passe à « You’re the Three Musketeers ? I’ve heard of you » (non, je ne vais pas regarder la BA en version française, j’ai déjà assez souffert, pitié). Et du siège de la Rochelle on passe à l’apocalypse nucléaire, c’est pas mal non plus.

    Mais damné soyez-vous Odieux Connard, je comptais pour une fois m’abandonner à faire quelques entrechats sur votre terrain en critiquant ce film : http://laysandco.blogspot.com/2011/07/watchmen-mousquetaires-et-adaptations.html

    Toutefois cela devient ténu, je suis contraint de céder ma place au maître de céans.

  3. Merveilleux. De toute façon, ça fait un moment que je pense que Vingt Ans après est meilleur que Les Trois Mousquetaires.

    Mais puisque j’en suis là, je peux en profiter pour dénoncer une ânerie que j’ai lue à de multiples reprises, et qui en est devenue un cliché : le coup des trois mousquetaires-qui-en-fait-étaient-quatre. J’ignore pourquoi cette connerie a atteint une telle popularité, mais la vérité doit être rétablie : les trois mousquetaires sont bien trois. Ce sont Athos, Porthos, et Aramis.
    D’Artagnan n’est pas mousquetaire pendant l’action du roman, il ne le devient qu’à la fin.

    Remarquons au passage que Les Trois Mousquetaires, c’est un peu le blockbuster hollywoodien de l’époque. Un roman de cape et d’épée repompé sur un ouvrage plus vieux qui lui-même n’avait pas grand rapport avec le véritable d’Artagnan (qui a quand même arrêté Fouquet, entre autre).

    Typhon

  4. Grande fan de Dumas devant l’Éternel, je me disais justement que les « Trois Mousquetaires » n’avait jamais été correctement adapté au cinéma. Je paris que ce sera chose faite, enfin!

    • Je m’inscris en faux : la version de 1973 (Richard Lester, avec Michael York, Faye Dunaway et Raquel Welch), pour peu intéressante qu’elle soit, raconte fidèlement, et en deux parties (« Les trois mousquetaires » et « on l’appelait Milady ») l’oeuvre de Dumas.

      On a notamment (chose que j’ai jamais revu dans une autre adaptation américaine) : l’adultère de Constance (présentée généralement comme la fille de Bonacieux au lieu de sa femme), les différentes conquêtes de d’Artagnan (présenté généralement comme un romantique complètement fidèle) et le meurtre de Milady (puisqu’il faut appeler les choses par leur nom.

      • Ah non, on ne peut pas laisser dire ça: s’agissant d’une Anglaise, il ne saurait y avoir meurtre. C’est de l’éradication, c’est tout.

      • C’est cette adaptation qui est de mauvais goût! Les mousquetaires ressemblent à des Power Rangers, d’Artagnan sautille partout et Milady est ridicule. Y a que Vincent Price qui a la classe, mais là, je suis totalement subjective.

      • Sûrement parce que ce film n’est pas apparu depuis longtemps sur nos écrans.

    • C’est vrai que visuellement c’est superbe. Mais c’est pas parce que le Steampunk est en plein boom qu’il faut en coller partout… Et puis Dumas à la sauce steampunk, ça a déjà été fait, suffit de lire « Les Lames du Cardinal » de Pevel. Là, au moins, c’est de la qualité.

      • J’adore le steampunk, et je le trouve joli dans ce genre… mais c’était sarcastique ;). Comme toi je suis de l’avis de dire que le steampunk n’a pas grand chose à faire là dedans

      • C’est plus du steampunk (basé sur de la technologie pseudo fin 19ème). C’est du horsepunk ou à la rigueur du cape’n’swordpunk.

  5. C’est malin. Je vais trépigner jusqu’à la publication de cet article. J’ai tour à tour lu ce bref billet, puis visionné cette superbe bande annonce et je suis conquis d’avance.

    Les trois mousquetaires façon Wild Wild West, il fallait oser. Et comme disait Audiard, certains osent tout.

    Je file trépigner. C’est ce que je fais de mieux.

  6.  »Il y a des choses dans ce monde qui méritent qu’on se batte pour elle »

    …Ok, nous sommes bien dans un film Américain.Si le reste est à la hauteur de la BA je crains pour votre santé mental Odieux. Je comprends pas par contre que mes profs d’histoire m’est jamais parlé des ninjas,…

    • Après une vérification, le film est anglo-germano-français. Ne blâmons pas toujours les mêmes. Nous autres européens apprenons vite et bien, surtout lorsqu’il s’agit de faire les choses mal…

  7. Comme me faisait remarquer ma moitié , bientôt va sortir Tintin aussi… Et c’est là qu’on constate qu’il y a des gens pour défendre l’esprit d’Hergé , par contre Dumas on peut le laisser se retourner , voire faire des acrobaties dans sa tombe , le pauvre!
    Vive la culture!

    • Normal : personne ne touche encore de droits d’auteur pour l’oeuvre de Dumas. Alors que Moulinsart fait vivre encore qq héritiers…

    • Nous le faisons aussi, mais comme notre machine à produire des films a des budgets moindres, on en fait moins souvent. les 3 mousquetaires tout comme tintin ont eu leurs adaptations cinématographiques françaises (ou franco-qqch).
      Peut-être avons-nous aussi une étique disant : on a fait une adaptation potable de ça y’a 40 ans ? Inutile d’en refaire une autre : on ferait moins bien…

  8. Aaaaaah ouiiiiii… En effet…
    J’ai du mal à penser comment on peut en toute âme et conscience se dire « Diantre ! Fichtre ! Vite, il me faut financer le projet de ce film à hauteur de plusieurs millions de dollars ! » sans avoir une once de culpabilité quant à la validation d’une telle bouse.
    La planète des singes à bien marqué son époque. Nicolas Cage, prend ta retraite, nous n’avons plus besoin de tes service pour avoir des bouses intergalactiques.

  9. Heureusement que d’Artagnan embrasse Constance, belle femme d’un blond platine une demi seconde avant la fin de la bande annonce, pour que les filles sachent qu’il y aura une romance dedans !

  10. Mordious. Mes yeux saignent. Je ne me souviens pas avoir jamais été aussi navré devant une bande-annonce.

    Mais dites-nous, monsieur Connard : est-ce que de dépecer ce, hmm, ce film, ne vous donne pas l’impression de tourlousiner un invalide ?

  11. Oula… c’est… dans le genre n’importe quoi (qui est vraiment devenu un genre à part entière) ça a l’air pas mal en tout cas. Mais les poussières d’Alexandre Dumas font tourbillon dans sa tombe, ça c’est sûr. Le pauvre.
    Des ninjas dans les Trois Mousquetaires… je ne sais pas à quoi il carbure le type qui a trouvé ça, mais il ferait mieux d’arrêter.
    Enfin, j’irai le voir (ne serait-ce que pour Orlando Bloom, quoi je l’aime bien en costume d’époque, celui qui se moque je le tape!) mais en 2D. Merci bien, la 3D conversion (parce que j’imagine que ce sera de la conversion) je me suis fait arnaquer une fois pas deux!
    Bref, j’attends vos articles avec (im)patience, cher odieux connard.

  12. Ho mon dieu. Maintenant que j’ai vu cette bande-annonce, j’ai presque hâte de voir ça, et plus encore de lire la critique que vous en tirerez, cher Odieux. Je trépigne d’impatience.

  13. Vous n’auriez pas une idée de super-scénario-de-la-mort-qui-tue-la-mouche-qui-vole concernant ce film à tout hasard ? je suis sûr que vous taperiez dans le mille…

  14. Ils l’auraient appelé Wild Wild Occident, ils auraient pas bafoué la mémoire d’un homme, et ca aurait été un film dans le plus pur style steampunk super !

  15. Alors je ne sais pas en VO (j’ai la flemme de la regarder) mais le Dartagnan de 15 ans avec une belle voix de basse (mûre), c’est la cerise sur le gâteau !

  16. Le steampunk c’est juste à la base une évolution différente de la société suite à la découverte d’une nouvelle forme d’énergie ou l’utilisation continue des anciennes. Donc, ça peut se passer sous Louis XII, même si la forme la plus connue du steampunk est le remplacement de l’électricité par la vapeur (donc sous l’époque victorienne)

    • Non ça ne peut pas vraiment passer. Comme l’a dit Lays plus haut, insérer des éléments steampunk avant la révolution industrielle est une contradiction.
      Tout récit basé sur une histoire alternative à celle du monde réel est une uchronie qui, dans ce cas là, peut fonctionner pour n’importe quelle période et donc avant le XIXème siècle.

      • Si on va par là, c’est du mannerpunk, certes, mais c’est quand même une subdivision du steampunk. Et ce n’est pas une uchronie puisque visiblement il n’y a pas de point de divergence dans l’Histoire. Cela dit, difficile de juger sur la seule bande-annoce ;)

      • Je ne connaissais pas le mannerpunk mais visiblement cela semble davantage coller au film que le steampunk.
        Merci pour cette découverte.

        En revanche, on est bien dans une histoire parallèle à l’histoire réelle.

  17. J’ai pleuré des larmes de sang juste en voyant la Milady avec sa superbe robe d’époque faire la yamakazi. Et le coups des ninjas, et de l’escalier qui s’ouvre dans le sol, non vraiment là… Je vais plutôt garder mes sous pour voir Tintin.

  18. Ma chère et tendre m’avait déjà gratifié de ce… cette… ce monument qu’est cette BA.
    Comment l’exprimer… les bras m’en sont tombés.
    J’ai tout de suite eu une pensée émue pour ce pauvre Dumas qui devait entamer un véritable syndrome chinois à force de faire des tours dans sa tombe.
    Puis, pleurant du sang, j’ai dû émettre un vague « Mais… pourquoi? » dans un râle d’agonie.
    Et oui, pourquoi prendre en otage Dumas et ses mousquetaires dans ce synopsis moisi à la sauce Hollywood? Je sais que les 3 mousquetaires sont dans le domaine public, mais quand même? Ils pouvaient pas juste faire un film steampunk censé se dérouler à cette période sans trucider Dumas? Les scénaristes manquent-ils à ce point d’imagination qu’ils en soient réduits à pomper les noms de personnages de grandes œuvres littéraires? Milla Jojo… Jovop… Trucmuche peut-elle avoir du relief dans un film en 3D? Ce film va-t-il relancer l’intérêt pour les films de ninja moisis, faisant ainsi le bonheur des chroniqueurs de Nanarland? Est-ce que au moins il y a Cthulhu à la fin comme boss de fin de niveau, histoire que ça ne ressemble vraiment à rien? Bref, tant de questions sans véritable réponse… j’espère que votre article y répondra cher Odieux…

    • Aaaah, le nouveau film de Paul W.S. Anderson…
      Ce mec a une filmo digne du bébé éprouvette né du croisement de Jon Favreau (1er au panthéon 2011 du film le plus pourri, avec son histoire de martiens chercheurs d’or se nourrissant de cow-boys) et de Zack Snyder (qui devrait se contenter de faire des adaptations de BD, plutôt que de tenter des scénarios originaux écris avec l’aide de la classe de CE1 de Mme Pignolette, professeur dans une école maternelle pour enfants déficients à Beauvais) et qui aurait grandi dans une cave (en autriche?) forcé par son tortionnaire à visionner en boucle la totalité des films de Rolland Emmerich (oh oui, sans doute en autriche…).

      Le seul truc qui m’étonne avec Paulo, c’est que ce ne soit pas lui qui soit à l’origine du magnifique « Dragon Ball Evolution », qui aurait fait son petit effet au milieu des quatre « Resident Evil », « Alien Vs Predators », « Death Race », et autres « Event Horizon », « Soldier » (avec Kurt Russell, culte…) , sans oublier l’inoubliable « Mortal Kombat ».

      Sans oublier que vu ses prestations d’actrices mémorables, elle doit savoir en faire des trucs de fou au pieu la Jovovich pour qu’il continue à nous la coller à toutes les sauces !!

      En tout cas, j’irai le voir dès ce vendredi, histoire d’apprécier d’autant plus votre article, cher OC (car autant vos spoilers sont sympas en tant que tel, autant le plaisir est décuplé quand on a effectivement vu le film), et surtout à cause de la critique cinéma de ce monument national de magazine qu’est « Marianne » (moi, le mardi soir, quand je veux voir les critiques des sorties du lendemain, hop, je me précipite acheter « Marianne », et comme ça, pas de risque d’erreur…) qui nous dit, et je cite:

      « Le jeune Paul W.S. Anderson [se] montre bien plus fidèle à l’esprit de papa Dumas que bien d’autres avant lui. (…) Une bonne surprise. »

      Volià, je pense qu’après ça, tout est dit…

  19. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts très fort pour que ce vieux Paul WC Anderson, dont le génie n’est plus à prouver, saura mettre en œuvre les moyens pour redorer une valeur qui a, jadis, fait saliver la France entière : le fameux PANACHE GASCON.
    Espérons aussi, qu’il prenra le temps de faire un clin d’oeil aux ferus d’histoire en rendant hommage au 5ème mousqueton, Albert !

  20. « On peut violer l’Histoire, pourvu qu’on lui fasse de beaux enfants » disait Alexandre Dumas… Mais là, c’est viol en réunion et barbaries à tous les niveaux…

  21. « Il y a des choses qui méritent qu’on se batte pour elles… »
    Le bon goût, par exemple.
    Ceci dit, les mousquetaires en fin de compte, c’étaient ni plus ni moins que les samuraï du Roy, alors qu’ils affrontent des ninjas, pour moi, ça fait sens.
    *Pas taper !*

  22. Le film en lui-même pourrait être sympatoche (niveau visuel, pis j’aime bien les films de cape et d’épées), mais
    – se battre avec une robe pareille ? Physiquement impossible : les jambes s’emmêlent dedans
    – Orlando Bloom a une coiffure très étrange, là…

    Dommage que des acteurs se compromettent là-dedans, et horrible que ce film se réclame comme étant lié à une œuvre littéraire, ça me fout en rogne.

  23. Bonté gracieuse !

    C’est avec un oeil dubitatif que j’ai commencé à regarder la bande-annonce. Des coups dans tous les sens, un film d’action transposé assez peu finement au XVIIè siècle, soit.

    Il s’est écarquillé, en compagnie de son binôme, vers la 45è seconde de la bande-annonce… des dirigeables à cette époque ? Et Buckingham un allié du Cardinal ? Miséricorde. Les auteurs ont-ils seulement lu le roman ?

    Je trouve toujours dommage qu’un film qui trahisse autant un livre en conserve le titre… n’aurait il pas été plus honnête de lui en donner un tout nouveau, tout beau, assorti de la mention « (très) librement inspiré de … » ?

  24. Le mot est juste: consternation (pour le steampunk, les Ninjas, Milady qu’est championne en arts martiaux… et d’Artagnan qui a 12 ans 1/2 au lieu d’être une tête brûlée de Gascon… bref…)
    Mais le pire à mes yeux: avoir réussi à rendre Orlando moche ET ridicule. Impardonnable.
    Franchement. Trop de bouse tue la bouse… même plus envie de rire, là…

  25. Cher odieux,
    Vous auriez quand même pu prévenir du danger qu’il y avait à regarder la bande annonce (genre à déconseiller aux plus de 100 de QI).
    Là, j’ai perdu au moins 9 points de san !

  26. On m’aurait dit que c’était over nineu saousand, j’aurais pas regardé mais maintenant que je sais ce qu’il en est, je sais que c’est un film de Paul W.S. Anderson, grand réalisateur venant d’Albion la perfide, avec un palmarès étonnant: Alien versus Predator, Resident Evil, Death Race,…
    Une mine d’or pour ce cher O.C.

  27. Merde alors, encore une adaptation qui fout en l’air tout un concept génial, merci les branleurs de scénaristes. Putain, les trois mousquetaires quand même; à la limite qu’ils massacrent des trucs américains avec des adaptations foireuses (qui sont déjà à la base plus ou moins bidon, faut pas déconner hein, bonjour transformers trololo), qu’ils produisent des films totalement incohérents avec des concepts à la con sauce ET versus Clint Eastwood et autres Super 8, ça, ok, les scénaristes méritent juste la mort pour avoir pu pondre de telles erreurs de la nature, mais CA !

    Les trois mousquetaires quoi, le truc qui a bercé mon enfance! J’estime qu’ils doivent se faire marteler le rectum à coup de tronçonneuse pour ça.

    Voilà, merci de m’avoir permis (ou pas) de m’exprimer.

  28. En cas d’hémorragie oculaire après visionnage de ce chef-d’oeuvre, je connais un bon ophtalmo. Vous payez trop de votre personne, cher OC. La qualité des blockbusters tendant toujours plus vers le bas (3D oblige?) j’ai bien peur qu’à la longue, les séquelles ne soient plus sérieuses.
    Bon ben…
    Bon visionnage néanmoins. La BA déjà me donne des hallus. J’ai cru voir Darth Vader dès les premières secondes….

  29. Il paraît que Hollywood prépare un film tiré d’après la bible.
    A deux-trois détail-près :
    – Jésus est un Shérif bouddhiste
    – Il se fait fusiller à la fin

    • Howi, énorme, la Bible 3D version yamakasi steampunk avec Noé dans son zeppelin et les douze apôtres en ninjas. Ca, c’est l’idée du siècle ! Qu’est-ce qu’on attend pour le tourner ?

      • Je suis sure que si vous envoyiez le scénario à Hollywood, vous vous feriez certainement, pardonnez l’expression, des couilles en or. Ce scénario brillantissime ne ferait pas tâche au milieu de toutes les sorties actuelles ! Et puis, vous pourriez profiter du buzz que créeraient les catholiques autour du film et vous en mettre encore plus pleins les fouilles! Maintenant, choisir le réalisateur… Il manque des explosions, je propose donc J.J Abrams!

  30. « – Milla Jovovich : quitte à me répéter, pourquoi s’enquiquiner à tourner des films en trois dimensions si c’est pour travailler avec des femmes en deux ? »

    Odieux !!

  31. Je suis effondrée devant la BA mais pliée de rire à vous lire !
    j’attends le compte rendu en trépignant d’impatience !

  32. J’ai envie. Oui, là j’ai envie de voir ce film, avant même de lire la prose de notre bon camarade. Car nous atteignons là le sommet du nawak, et pourtant, ça a l’air très sympa, et en plus on pourra vraiment dire: « les incohérences on s’en fout » sans être de mauvaise foi.
    Merci Mr Anderson ;)

    • Pendant deux secondes, je me suis dis « tiens, c’est réalisé par Wes Anderson? Bon ben ça sera peut-être pas si mal alors? »
      ça ne m’étonnerait pas qu’ils mettent son nom en gros sur l’affiche pour tromper le client.

  33. Je crois que notre cher O.C. a oublié de relever un lien qui transparait dans sa pré-critique : le fait d’avoir à l’écran à la fois des bateaux, des canons, et Orlando Bloom. Aussi pensai-je que ce n’est pas Orlando qui a ramené avec lui l’équipe de Pirates des Caraïbes. C’est le réalisateur, par contrat avec les studios Disney, qui était obligé de faire un nouveau « Pirates des Caraïbes », avec Orlando Bloom.

    Les cinq principaux éléments du contrat étant respectés (Bloom, bateaux, canons à répétition, duels à l’épée, explosions), le réalisateur a pu faire valoir qu’un changement de décor était possible. Et pas cher, puisque libres de droit.

    Et je félicite l’Odieux Connard d’avoir eu l’idée de faire plancher ses lecteurs sur la prochaine critique des « Trois Mousquetaires », pour éviter d’avoir à chercher des idées lui-même.

  34. « Louis XIII » et « Immenses tapettes » dans la même phrase, c’est beau, c’est grand. Respect.

  35. C’est honteux ! J’attendais l’article sur les 3 mousquetaires depuis la dernière parution. Et voila que je tombe sur ce teaser. Quelle frustration !

    PS : pouvez vous dire à Alim de sortir de ma chambre ?

    S’il vous plait ?

  36. j’ai saigné des yeux lors du passage de la bande annonce au ciné, mon mari a frôlé l’arrêt cardiaque dans le même temps.
    Il serait d’utilité publique d’interdire la diffusion de ce genre de daube!!

  37. Si Dumas disait qu’on pouvait violer l’histoire pour lui donner de beaux enfants, ce film va manifestement violer Dumas pour aboutir à un immonde bâtard…

  38. J’en ai tellement pas cru ce que je voyais que j’ai regardé 2 fois la bande annonce… suis-je masochiste?
    Cela dis HEUREUSEMENT qu’il y a des fil… des bouses comme ça pour avoir le délicat plaisir de connaitre la prose de notre odieux connard sur cet immondice (se qui au final sera le seul intérêt de ce truc… au plaisir de vous lire cher odieux connard!

    • Les fautes d’orthographe n’étant, dans ce commentaire, dues qu’à mon manque de maîtrise de la langue de Molière et de Dumas lorsque je suis saoul: convenez qu’il faut bien se bourrer la gueule en tant que bon françois lorsque l’on visionne ce genre de cauchemar cinématographique et viol de notre patrimoine culturel….

  39. Oh non, je sens que je vais encore entendre l’argument foireux du « mais non c’est un bon film, il met en scène un personnage féminin hors du commun. Tu ne te rends pas compte, pour l’époque c’est révolutionnaire » , de Adèle-Blanc-sec.
    Ou comment passer en deux secondes dans une dimension sans logique aucune ou les films d’époque sont tournés à la dite époque (je suis circonspecte).

  40. Du coup, j’hésite à aller le voir pour mieux profiter de votre article (j’hésiterais d’ailleurs moins si le cinéma coûtait moins cher). Le problème, c’est que ça veut dire que je dois obliger une malheureuse victime à m’accompagner pour me tenir compagnie et ricaner de concert (sinon c’est moins drôle) et je crains hélas de ne trouver personne à induire en tentation : mon entourage est fou, mais moins que moi.

  41. Je vous en prie, par pitié, il existe d’autres moyens, ne vous infligez pas cela.
    « Ce que ne vous tue pas vous rend plus fort » pensez vous, mais aucun impotent, au raisonnement amputé suite à pareille lobotomie, ne pourrait souscrire à cette fallacieuse affirmation.

    En plus vous pourriez doubler la fréquentation des salles rien que par votre présence.

    Kalza, « vous qui prétendez que plus pire n’existe pas en langue française, rassurez vous, outre Atlantique, ils savent tout de même le traduire ».

  42. Quand j’ai vu cette bande annonce au cinéma j’ai cru que mes yeux allaient entrer en combustion spontané. Enfin je me suis dit que je préfèrerais me tailler les veines que d’assister à cette bouse cinématographique qui ose nous présenter un D’Artagnan qui doit avoir 15 ans et une Milady de Winter experte en arts martiaux… Ce dernier point m’a arraché un cri de douleur, j’ai toujours beaucoup aimé ce personnage froid et manipulateur (cela ressort assez peu dans la BA).
    Tout ça pour vous remercier Monsieur Connard car je ne regarderai jamais ce « film » mais au moins je pourrai le critiquer sans vergogne.
    Une pensée pour Alexandre Dumas qui rejoint le club des auteurs bafoués et souillés par Hollywood (le dernier membre à le rejoindre étant Pierre Boulle)

    • Je tiens à me corriger, vu le nombre de film… bouses qui ont été tirées de La Planète Des Singes Pierre Boulle est dans ce club depuis longtemps.

  43. Il ne manque plus que deux ou trois extraterrestres improbables et on aura fait le tour… Mon cher OC je vous souhaite bien du courage pour aller voir cette merde (en 3D s’il vous plaît). Espérons juste que vous ne finirez pas dans les faits divers pour homicide envers le jeune éphèbe qui osera trouver ce navet pourri tout simplement génial…

  44. La bande annonce me causa une paralyse faciale durant au moins 34 secondes. Mon dieu, c’est un viol ! pire que pour m’sieur Sherlock ! Mais bon, le con as toujours raison car il est nombreux.

  45. Des mois que j’attends ce film. Ca promet deux bons moments de rigolade : pendant le film tout d’abord et après en lisant le spoil de l’odieux connard ^_^

    Par contre il faut arrêter de crier au scandale pour des « lance-flammes » à l’époque. Que ce soit dans Assassin’s Creed ou ici il s’agit je pense de feu grégeois puisque sur un bateau (wikipedia est votre ami) et la manivelle actionne la pompe. Bon autant dans Assassin’s Creed c’est fidèle historiquement et géographiquement autant là c’est pas le lieu et plus le moment (utilisé jusqu’au XIVe siècle tout de même). C’est donc bien un anachronisme mais dans le sens inverse de ce que pensent les gens…

  46. Il est vrai que ça fait mal au coeur de voir une telle oeuvre souillée de la sorte, on se rapproche du viol cinématographique…

    Cependant, cher Monsieur Connard, constatant l’impatience dont vous faites preuve quand a la critique de ce film, j’espère que vous ne ferez pas l’erreur de tomber dans la critique gratuite, je m’explique: le Film est une adaptation cinématographique américaine a gros budget type, avec des « boum », des « I love you »et des grandes phrases trèèès inspirées (hum) …en gros les dents vont crisser, les yeux vont saigner parfois, c’est a prévoir.

    Mais le fond de vos critique reste les incohérences et malgré un haut niveau dans ce domaine, les Blockbusters américain ne sont pas sytématiquement incohérents… N’aillant pas trop d’espoir pour celui ci je me permet d’évoquer la possibilité que… de manière interne a son univers…plus que tiré par les cheveux… le film soit cohérent néanmoins d’un point de vu scénaristique pour peu qu’on admette qu’on puisse voir nos trois mousquetaires et D’Artagnan ferrailler sur des bateaux volants aux milieu de guerriers ninjas.

    Voyant votre enthousiasme Il serait dommage de vous voir vous rabattre sur une critique type « des bateaux qui volent ! des ninjas ! Yamakazi Milady ! » … en bref, cet article ( bel article ) en version longue, axé uniquement sur les incohérences liées a l’adaptation et non a l’adaptation en temps que produit indépendant.

    voilà, malgré le dégout viscéral que m’inspire cette adaptation et toute l’admiration que j’ai pour votre travail sur ce blog, j’espère que l’enthousiasme ne prendra pas le pas sur votre marque de fabrique.

    après vous pouvez toujours être de mauvaise foi… ça ne vous rendrais que plus odieux ^^

    un admirateur reconnaissant, bonne odieuse continuation !

    • J’insiste, le film est anglo-germano-français. Je vous jure ! On suit le modèle chinois en Europe. Contrefaçon,mais de Blockbuster américain, c’était pas encore fait, maintenant si! Bon, j’admets que c’est fort ressemblant et si je n’avais pas été voir la fiche du film sur internet, je n’aurais jamais douté!

      • oups, toutes mes excuses pour cette maladresse, j’ai moi même lu ça sur une encyclopédie en ligne controversée (wiki est votre ami ), mais dans mon inconscient ce film fait tellement grosse prod’ américaine que le mot américain est sorti tout seul.

        a ceux qui lisent ces lignes, vous êtes prié de remplacer « blockbuster américain » par « blockbuster anglo-germano-français » et « adaptation cinématographique américaine » par « adaptation cinématographique anglo-germano-française »

  47. Je ne sais pas combien de fois j’ai pu répéter « Oh mon dieu ! » en visionnant cette bande annonce avec mes yeux tout écarquillés d’effroi, mais… moult ! Et pourtant je ne suis pas croyante. Cela étant, et pour paraphraser Brassens, le simple fait que ce film ait vu le jour est peut-être bien la preuve de l’inexistence de Dieu.

    J’avais été atterrée de constater que le pacte des loups était un grand n’importe quoi qu’ils avaient même réussi à truffer d’arts martiaux, il semblerait qu’ils aient réservé le même sort peu enviable aux trois mousquetaires qu’à la bête du Gevaudan (et ils ont même poussé le bouchon encore plus loin… des bateaux volants ? Fichtre ! Milady qui plonge du haut d’un toit la tête la première pour aller affronter des gens au sol ? Vous m’en direz tant…). C’en est tellement ridicule que ça en devient presque fascinant. En tout cas, je ne suis pas étonnée que vous ayez préféré sécher « Identité secrète » pour vous préserver pour ce film, il est vrai qu’il valait mieux prendre de l’élan.

    « Milla Jovovich : quitte à me répéter, pourquoi s’enquiquiner à tourner des films en trois dimensions si c’est pour travailler avec des femmes en deux ? » Alors ça c’est mesquin ! (et tellement vrai)

  48. Oui, on parle beaucoup de cette « chose » en ce moment, et comme d’habitude lorsqu’un bobo pond ce genre d’excentricité, on crie au génie en vantant son « audace et son imagination » qui « recréent un univers unique » en faisant coexister des ninjas sous la France de Louis XII et une Superwoman au fleuret… Les gens possédant encore un minimum d’intelligence eux, crieront au « grand n’importe quoi à tous les niveaux pour s’en mettre plein les fouilles avec un public pas trop exigeant ».

    Comme quoi tout est relatif. Mais j’attends le spoiler, ça risque d’être jouissif…

    P.S: « une adaptation du roman d’Alexandre Dumas ». Pitié, quitte à accoucher de bouses qui misent tout sur les incohérences érigées au rang de génie créatif, laissez les grands écrivains tranquilles; c’est pas comme si le public habituel de ce genre de film se souciait du crédit qu’un réalisateur peut se donner.

  49. On peut quand même se demander : mais pourquoi ne pas pondre un scénario original, au lieu de déformer un roman au point qu’il n’y ait plus qu’une ressemblance lointaine et distordue ? Le seul truc que ça va leur apporter, c’est que les fans de l’œuvre originale vont se faire des nuits blanches, des migraines et des « nervous breakdown »; alors que ceux qui s’en fichent, bin, ils s’en fichent. Si à la fin le film ne ressemble plus du tout au livre d’origine (à part les noms des personnages), à quoi bon ?

    Alors que si le film ne se réclame d’aucune histoire déjà existante (et même si les scénaristes s’inspirent de manière lointaine des 3 mousquetaires par exemple), on va pouvoir y aller voir l’esprit clair et neuf, et malgré les invraisemblances probables on pourrait y passer une bonne soirée, sans être désespéré par une quelconque désécration artistique, pour rester poli.

    • Codicille : dans un sens, cette bande-annonce m’a rappelé celle des Schtroumpfs. Les personnages portent le même nom, mais pour le reste…. Disons simplement que l’ophtalmo de nolive24 risque de se retrouver rapidement submergé de travail.

  50. Perso je me suis abaissée à aller voir les Twilight rien que pour les massacrer sur mon blog et je m’apprête (psychologiquement) à voir la suite… juste pour le plaisir de dire que c’est une daube et de détruire cette merde point par point.

    J’adore. Je suis un peu connasse moi aussi ^^

  51. Si on prend le terme « adaptation » au sens strict bah chacun est libre. Mais bon là… En voyant la bande annonce, je me suis dit c’est soit du Uwe Boll ou une production Besson…

    Je ne suis pas sectaire et j’aurais dit pourquoi pas mais entre les ninja et la glissade en crinoline (notez quand même que dans ce cas d’être en 2D aide à passer sous les pièges dignes d’un temple aztec), j’avoue, j’ai de la peine.

    A la rigueur à réserver pour un après-midi où je n’aurais vraiment rien à faire et qu’il pleuvra des hallebardes avec une température tellement basse que l’idée de sortir ne m’effleurera même pas…

    Sinon j’attends avec impatience la mise à mort !

  52. Je tombe sur votre article complètement par hasard, je crois que je n’ai jamais rien lu d’aussi drôle sur cette bande-annonce, alors que je suis sur le coup depuis trois mois (et que j’essaie de faire des blagues aussi, mais là je laisse tomber). Merci, merci, merci.

  53. Mon premier message sur ce blog pour remercier notre cher OC de son dévouement admirable et sans limite à la noble cause du spoilage de navet.

    Après avoir vu la bande-annonce de Tintin, j’étais dubitatif en voyant le Capitaine Haddock jouer du lance-roquette, mais là, quand je vois ce qui se s’annonce pour Les Trois Mousquetaires 3D … Je suis simplement atterré, et je salue d’autant plus le courage et l’abnégation de l’auteur de ce billet.

  54. Mon enfance vient d’être gang bangée, c’est aussi simple.
    Je me suis caché les yeux tellement la consternation était formidable.

  55. J’espere que Chuck Norris joue Louis XII

     » Je mets les pieds ou je veux Richelieu et c’est souvent dans la gueule »

    Xa le fait non ^^

  56. J’espère que Chuck Norris joue Louis XIII

     » Je mets les pieds ou je veux Richelieu et c’est souvent dans la gueule »

    Ca le fait non ^^

  57. C’est vrai que c’est visuellement énorme. Mais personne ne parle de ce qu’on entend ? Entre les réparties à deux balles (« Nous sommes des guerriers. C’est tout ce que nous sommes. »), les leçons de morale bien grasses du jeune premier qui en remontre à ses aînés, et sûrement une flopée de dialogues plats, on peut s’attendre à ce que rien ne nous soit épargné de ce côté-là non plus.

  58. Mais, mais alors, ça ressemblais à ça le XVIIe siècle ? Bon ben je m’en vais de ce pas redéfinir les termes de ma thèse, j’avais naïvement oublié d’inclure une section sur l’explosion des voies de communications aériennes..
    Sérieusement, le cinéma serait moins cher, j’irais volontiers voir cette bouse pour rire bien fort, et j’attends avec impatience le papier du maître des lieux.

  59. Ah vi, j’avais fait ce scénar sur un jeu de rôle… me rappelle plus le nom.
    A la fin, on avait rasé Versaille et anéanti ce qui restait de famille royale en essayant d’assassiner un valet qui m’avait répondu en début de partie.

  60. C’est curieux que personne n’ait encore parlé de l’Homme au masque de fer, avec 2 Caprio pour le prix d’un.

    • Avant je trouvais « l’Homme au masque de fer » à chier contre les murs, si vous me passez l’improbabilité gravitationnelle. Athos constamment les nerfs à vifs, à hurler rire, de tristesse ou de colère(définition de « flegmatique » ?), Raoul qui meurt au bout de trente secondes, les gens qui appellent constamment les trois mousquetaires par les noms d’emprunt sous lesquels ils se sont enrôlés (Pas de « comte de la Fère », « Baron du Vallon de Bracieux de Pierrefonds » ou d’ « Evêque de Vannes », allez on les appelle Athos, Porthos et Aramis sinon personne va comprendre), d’Artagnan qui LANCE SON ÉPÉE et touche un type en plein coeur(les prémisses des ninjas), le même d’Artagnan qui se tape Anne d’Autriche, et puis tiens, c’est lui le père de Louis XIV et Philippe. Bref.
      Mais désormais, confronté au contraste de cette seule bande annonce, j’ai rétrospectivement l’impression que chaque ligne des quelques magistrales 2000 pages du Vicomte de Bragelonne se sont retrouvées sublimées dans le film.

      Chose curieuse que le contraste.

  61. Wow… Ce film promet sérieusement! Je pense que je vais de ce pas parler à ma prof’ d’histoire et la sermonner au sujet des quelques oublis et erreurs qu’elle a fait lors de notre cours sur le XVII. Et tant que j’y serais, je parlerais à ma professeur de français de l’impact qu’à la présence de Milady de Winter (en tant qu’assassin surentraîné combattant de toit en toit et esquivant des boulets en dansant le limbo bien entendu) sur la place des femmes dans la société du XVII. Et pourquoi pas, faire une charmante parenthèse avec les deux professeurs au sujet des ninjas, preuve incontestable de l’ouverture d’esprit de Dumas à d’autres cultures. Puis enfin, je pense que je partirais, sans oublier de leur conseiller d’aller voir ce chef d’oeuvre d’adaptation qui permet de « wesh ta vu, pa lire le quin-bou gro! »

  62. Euh… C’est moi ou d’artagnan fait des moulinets avec deux épées sur des bruitages de chiottes à la fin ? Après la série de dialogue, hum, fouillé ?

  63. Aaaah, le nouveau film de Paul W.S. Anderson…
    Ce mec a une filmo digne du bébé éprouvette né du croisement de Jon Favreau (1er au panthéon 2011 du film le plus pourri, avec son histoire de martiens chercheurs d’or se nourrissant de cow-boys) et de Zack Snyder (qui devrait se contenter de faire des adaptations de BD, plutôt que de tenter des scénarios originaux écris avec l’aide de la classe de CE1 de Mme Pignolette, professeur dans une école maternelle pour enfants déficients à Beauvais) et qui aurait grandi dans une cave (en autriche?) forcé par son tortionnaire à visionner en boucle la totalité des films de Rolland Emmerich (oh oui, sans doute en autriche…).

    Le seul truc qui m’étonne avec Paulo, c’est que ce ne soit pas lui qui soit à l’origine du magnifique « Dragon Ball Evolution », qui aurait fait son petit effet au milieu des quatre « Resident Evil », « Alien Vs Predators », « Death Race », et autres « Event Horizon », « Soldier » (avec Kurt Russell, culte…) , sans oublier l’inoubliable « Mortal Kombat ».

    Sans oublier que vu ses prestations d’actrices mémorables, elle doit savoir en faire des trucs de fou au pieu la Jovovich pour qu’il continue à nous la coller à toutes les sauces !!

    En tout cas, j’irai le voir dès ce vendredi, histoire d’apprécier d’autant plus votre article, cher OC (car autant vos spoilers sont sympas en tant que tel, autant le plaisir est décuplé quand on a effectivement vu le film), et surtout à cause de la critique cinéma de ce monument national de magazine qu’est « Marianne » (moi, le mardi soir, quand je veux voir les critiques des sorties du lendemain, hop, je me précipite acheter « Marianne », et comme ça, pas de risque d’erreur…) qui nous dit, et je cite:

    « Le jeune Paul W.S. Anderson [se] montre bien plus fidèle à l’esprit de papa Dumas que bien d’autres avant lui. (…) Une bonne surprise. »

    Volià, je pense qu’après ça, tout est dit…

  64. « et surtout à cause de la critique cinéma de ce monument national de magazine qu’est « Marianne » (moi, le mardi soir, quand je veux voir les critiques des sorties du lendemain, hop, je me précipite acheter « Marianne », et comme ça, pas de risque d’erreur…) qui nous dit, et je cite:

    « Le jeune Paul W.S. Anderson [se] montre bien plus fidèle à l’esprit de papa Dumas que bien d’autres avant lui. (…) Une bonne surprise. » »

    Effectivement j’ai aussi vu cette « article » de Marianne… je me demande vraiment si la personne qui a écrit sa la fait au premier degré…sinon sa doit être la drogue, beaucoup de drogue.
    Je me demande aussi si elle l’a écrit avant de voir ne serait que la bande annonce…

  65. C’est magnifique! Je vois la bande annonce, je me dis « oh quelle belle daube! ». Tout de suite après me vient l’idée d’aller voir si l’odieux connard va en sortir au moins quelque chose de marrant. Et boum! J’ai ri. Merci

  66. Je l’ai vu. C’est absolument ignoble, mais qu’est-ce qu’on rigole.

    Spoiler avant l’heure: Louis XIII avait apparemment fait construire Versailles à Paris. A la place du Louvre.

    • C’est quoi cette histoire de Versailles ? Louis XIII, Richelieu etc sont sensés vivre à Versailles ? Sur la bande-annonce on dirait pas (mais j’ai pas vu le film) mais bon, ça ferait qu’une erreur historique de plus.

      rappel de cours d’histoire :
      – de Charles V à Louis XIV, la résidence royale c’est le palais du Louvre. Le palais de Louis XIII, c’est le Louvre (L’actuel musée, sans sa pyramide)
      – Louis XIV transforme Versailles (pavillon de chasse au milieu des marécages sous Louis XIII) en un palais délirant et y emménage après des années de travaux, à la toute fin du XVIIe.

  67. Non là franchement le coup des ninjas et du bateau volant c’est trop. Arrêtez le massacre ! Ces scénaristes et producteurs n’ont-ils donc aucun respect pour les vrais œuvres de vrais artistes ? N’ont-ils donc aucun scrupule de pondre un étron pareil ?

    J’attends avec impatience le prochaine articule pour jubiler au rythme de sa lecture.

  68. J’ai vu moi aussi, partant du principe qu’un film qui s’annonce aussi hallucinant et en total décalage avec l’oeuvre ne peut pas se prendre au sérieux.

    J’avais raison, dans une certaine mesure, et pour être honnête j’ai passé un bon moment (oui, on peut l’accommoder à toutes les sauces ce fameux « bon moment »).
    L’univers est tellement outrancier qu’il en devient presque intéressant (comprenez : on se demande ce qu’ils vont bien pouvoir nous infliger de plus). En vérité, ce qui m’a choqué, ce n’est pas le monde présenté, ses anachronismes et son mol surf sur la vague japonisante, mais la banale platitude du scénario, les répliques qui tombent à plat, l’humour gras calibré pour le citoyen lambda (celui qui vous raconte sa blague deux fois parce que vous ne riez pas, et qui vous l’explique ensuite parce qu’il croit que vous n’avez pas compris), voire même les incohérences bêtes au sein même de la vaste incohérence que représente l’histoire. Moins grand public et plus intransigeant, ce film aurait pu être franchement bon, passé le choc.

    En tout cas je donnerais cher pour avoir assisté à l’une de leurs réunions conceptuelles, ça a dû être épique.

  69. Cher monsieur Connard,
    en tant que l’un de vos admirateurs les plus fidèles je ne saurais me résoudre à vous voir vous compromettre avec enthousiasme, à vous observer avec déception renier toutes vos convictions concernant le spoil de ces chefs d’oeuvre du cinéma.
    C’est pour cette raison je quitte la sécurité de l’anonymat du lecteur lambda pour vous enjoindre à poursuivre dans le sacro-saint « Ici, nous critiquons des films et non pas des livres ! », principe déjà présent lors des spoils d’Harry Potter, de Twilight…
    Je ne me risquerais pas à encourir les foudres de Votre Connardise (le titre honorifique allant avec le fonction), s’il ne me semblait qu’il y ait un risque qu’un jeune malotru ne vous apostrophe sauvagement d’un « Vas-y comment t’es trop pas juste avec Harry et Edward, les trois mousquetaires aussi tu dois pas parler de le livre !!! »(ici ce serait plutôt une malotrue) avant de finir gisant dans un fossé ET un ruisseau, folie permise par la séparation de son corps selon un plan perpendiculaire à sa colonne vertébrale

    Avec tout le respect qui vous est dû,

    Coryphée

  70. il a l’air très bien ce film. j’écris des critiques dans ton genre donc je sais à quel point mon commentaire est inutile, mais je tiens quand même à pointer du doigt l’hypocrisie franchouillarde, parce que j’ai rien d’autre à faire de mes 10 prochaines minutes.

    Un réalisateur francais ferait ce film, tout le monde, surtout Télérama, hurlerait au génie, à l’inventivité, à l’audace. Mais là c’est ricain, donc c’est forcément de la merde.

    Les americains ont tendance à dénaturer tout à leur sauce, mais ça veut pas dire que tout est mauvais quand ils le font. C’est juste une différente façon de raconter la même histoire. Dumas disait qu’on peut violer l’Histoire à condition de lui faire de beaux petits. En quoi son oeuvre devrait-elle être sacro-sainte, alors, si lui-même prenait sciemment des libertés au service de son propos et de l’aventure ?

    Moi tout ce que je vois c’est un film qui a l’air jouissif, avec des bateaux volants au design pseudo-historique, des courses-poursuites sur les toits, du panache, de l’héroïsme et de l’aventure. Si c’est pas votre trip, ça arrive. Mais rager sans fin sur le fait que c’est pas un film historique ou qui respecte au mot près l’oeuvre de base, c’est comme reprocher à un truc comme Kaamelott d’utiliser des expressions modernes.

    Derp.

    • Mais Alexandre Astier n’a jamais prétendu être l’héritier de … qui a écrit l’histoire d’Arthur et tout ça, au fait ? ‘Fin bref, le problème est surtout qu’ils nous présentent ce film comme étant basée sur le livre de Dumas alors qu’a priori ça n’a strictement rien à voir.
      Ne serait-ce ça, je suis d’accord que le film a l’air assez sympa à regarder (mise à part la tronche d’Orlando Bloom, le pauvre… et les grosses incohérences que je sens venir gros comme une maison, aussi).

    • Le cinéma français est en train de sombrer, tout le monde le dit, même Télérama. Ceci dit, on a atteint de tels records de platitude que le moindre grain de folie serait le bienvenu.

      La différence entre Astier et Anderson, c’est que le premier a du talent. Il a transformé le genre figé et ampoulé du roman de chevalerie en montrant la banalité des personnages, avec des scènes et des caractères qui n’ont rien d’épiques, le tout avec des dialogues à la Audiard très savoureux. Anderson, à part contenter les boutonneux qui crient au génie dès qu’il y a du slow motion et des explosions en 3D (pck cé zouli lol), il n’apporte pas grand-chose artistiquement.

      Pourtant les bonnes adaptations de romans, c’est pas ça qui manque…

      • La production cinématographique française n’est pas en train de tomber. Elle a déjà le squelette brisé, si vous voyez ce que je veux dire (parce qu’il n’y a rien à voir).

      • Tiens, quelqu’un m’a écoutée! Merci Juncoril ! Et puis, je tiens à faire une remarque. Vous dite que le film est mauvais etc etc… Vous n’avez jamais vu Batman et Robin (et en VF siouplait). Faites donc, vous relativiserez fort vite!

  71. Dans votre spoil de la bande-annonce, vous oubliez une image qui m’a bien fait glousser : c’est la parade hitlérienne dans la cour de Versailles. Non pas que le défilé de ces messieurs en bottes et aux uniformes ambrés me gêne ; après tout, les historiens s’accordent aujourd’hui pour dire que Louis-Hectore Von Hitler, auteur du célèbre Mein Kombat en 1613, était une grande source d’inspiration pour Richelieu. Non, ce qui me choque, c’est que les bouffeurs de Big Mac aient osé faire se dérouler ‘l’intrigue’ (oui je sais…) à Versailles, alors que ce palais ne deviendra le siège du pouvoir que sous Louis XIV, soit 50 ans après l’action du roman. Bafouer ainsi la culture française me donne envie de molester une taupe à coups de tuteur. Ce que je m’en vais faire sur le champs… Soit dit en passant, j’attends ce spoil avec impatience !

  72. J’en vois qui ricane sur Milla et la 3D, néanmoins, à défaut d’avoir de la profondeur pulmonaire, cette demoiselle a de forts jolies gambettes (et elle chante bien aussi) comme auront pu le constater ceux qui ont vu ce…euh… film.

  73. Je l’ai vu gratuitement hier. Le pire film de l’année avec en guest le vieux pervers à deux places de toi qui sent la pomme pourrie et qui couine dès que Milla Jovovich fait un truc de pute ( dès que Milla Jovovich est à l’écran toi ). Vous méritez un bon repos après cette horreur, cher Connard, allez voir Drive et The Artist.

  74. J’ai vu le film hier soir. Au début, j’étais tout simplement morte de rire! Non, parce qu’il y a déjà un ninja au début… Enfin, je vais pas non plus tout spoiler, ça gâcherait tout le plaisir de M. Connard, et par la même occasion ceux des lecteurs, et pour finir, le mien.
    … Non, cherchez pas.
    Bref, tout ça pour dire que le film était plus amusant qu’autre chose, surtout avec Milady qui joue les agents secrets et s’amuse à faire un strip-tease…
    Mince, j’ai spoilé une petite partie. Je me tais.

    A propos, l’acteur qui joue d’Artagnan est aussi celui qui a tenu le rôle principal dans Percy Jackson. Je vous laisse ainsi deviner le niveau de l’adaptation… Quel dommage aussi qu’Orlando Bloom ait accepté de signer pareil contrat! On aurait pu aisément le remplacer.
    Et le mot de la fin: c’est normal qu’à cette époque on utilise aussi les anglicismes? Ou bien c’est pour que ça soit à la portée du premier lobotomisé venu?

  75. Premier commentaire par ici… ça fait un petit moment que je vous lis cher Odieux et je vous avoue que je trépigne d’impatience à l’idée de découvrir votre prochaine critique! J’espérais que vous iriez voir cette adaptation « fidèle » du roman de Dumas. Je ne peux être que ravie que mon vœu soit exaucé.

    Vivement le prochain post!

  76. il faudrait faire aussi une critique de « identité secrète »: il vaut son pesant d’or ce film:
    -histoire incroyable
    -acteur de talent
    -réalisateur de talent
    -personnages complétement hors-normes, très loin des stéréotypes du cinéma habituel
    -aucune incohérence dans le scénario
    du grand art!!

  77. petite précision concernant ce film consternant de platitude malgré la 3D.
    Les bateaux volants s’ils n’ont pas totalement existé sous Louis XIV, ont tout de même été un enjeu stratégique que notre roi soleil a bien pris au sérieux pour en ordonner plusieurs études. Fisaco total mais bon… s’il avait réussi… le monde en aurait pris une toute autre figure.

    Pour ce qui est du film, j’avoue qu’il est consternant d’ennui, avec des personnages insipides et que même l’action n’atteint pas la plus mauvaise des adaptations cinématographiques.

    Dommage pour nos chères têtes blondes qui pourrait en effet passer à côté du cadeau de Dumas. Mais au fait… seraient-elles vraiment prêtes à lire notre Alexandre vénéré. Plus trop certain.

    C’est peut-être cela qui est le plus à déplorer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s