Deux années au compteur

Aujourd’hui : rien.

En effet, comme chaque année à la même époque, je me permets de laisser de côté cinéma, société, et autres sujets pour me tourner vers ce blog, qui en ce beau jour du 26 juin, célèbre ses 2 ans d’existence.

C’est donc le moment idéal pour caler mes deux pieds sur mon bureau, m’allumer un bon cigare et trouver une paire de bretelles dans le seul but de tirer dessus avec les pouces dans un rictus d’autosatisfaction parfait. Il convient ainsi de profiter de cette excellente occasion pour traiter d’un sujet encore plus égocentrique que d’habitude : ce blog ; tournons-nous vers l’année écoulée, et regardons avec joie le chemin parcouru.

Pour commencer, parlons du rythme de publication de cette année qui a quelque peu ralenti : d’un article tous les 4 à 5 jours, nous sommes passés à une publication tous les 5 à 7 jours, puisque la légende raconte que le propriétaire des lieux aurait aussi quelques activités annexes fort chronophages dans le monde réel (travail, vie sociale, achats d’outils de jardinage, etc). Au total, nous comptons, celui-ci compris, 140 articles disponibles céans, ce qui fait pas mal de lectures aux nouveaux arrivants, qui iront pourrir leurs globes oculaires sur les petits caractères des archives afin de retrouver si, oui ou non, Robin des Bois a été spoilé.

Mais parlons de vous, visiteurs. Si je salue bien évidemment le bon goût qui vous amène ici-même, chaque mois un peu plus nombreux, il est à noter que c’est la rubrique « Spoiler dans la bonne humeur » qui semble rester la plus attractive. Particulièrement les billets traitant de Twilight, ce qui me laisse dubitatif quant au bon goût précédemment évoqué, mais bon : je vais vous laisser le bénéfice du doute, dans ma grande bonté. Cette année en tout cas, l’article qui remporte la palme du plus vaste succès reste la page Facebook d’Adolf Hitler, qui a permis aux petits et aux grands de réviser leur histoire dans la plus grande tradition du ludisme pédagogique. Rappelons cependant qu’encore aujourd’hui, certains postent des messages : « Facebook l’a effacée ? C’est dégueulasse ! En plus il a dû falloir créer trop de comptes pour la faire ! Il en reste pas un ? » (véridique), ce qui me laisse un peu dubitatif. Mais passons.

Coulisses des sélections "Meet M. Odieux" saison 2010-2011 (et après certains oseront encore dire que ce blog est misogyne)

Bien sûr, d’autres choses font poindre le doute en moi, tels les mots clés employés pour tomber sur ce site. Sans faire de liste exhaustive, je me permets de vous indiquer quelques trucs tapés ce jour-même sous divers moteurs de recherche pour arriver en ces lieux :

– « j’ai décalé la signature de ma mère et mon prof a remarqué quelque chose de louche comment m’en sortir??« 

J’imagine que tu as décalqué plus que décalé, galopin, même si je note que tu mets deux points d’interrogation quand tu poses une question urgente à Monsieur Google pour lui faire comprendre tant ton désarroi que l’urgence de la situation. Pris la main dans le sac, je tenais à t’informer que tu n’avais aucune chance d’échapper au courroux enseignant : on te retrouvera demain le visage ensanglanté sur le bord d’un trottoir, à proximité de l’arrêt de bus du lycée Christian Clavier de Maubeuge. Ce lundi, donc, quelqu’un atterrira sur ce blog en tapant : « J’ai décalé la gueule d’un élève menteur à coups de batte et sa mère a remarqué quelque chose de louche : comment m’en sortir ??« .

– « film pas de pitie pas de blsses que des mor ninja assassin »

Moi aussi, je suis très déçu quand les ninjas assassins laissent des survivants. Ce serait comme un film sur la plomberie où il resterait des fuites à la fin, toute la profession s’indignerait. Or, personne ne veut se mettre les ninjas assassins à dos en les faisant passer pour de mauvais artisans : vous avez raison, il nous faut plus de films mettant en avant la méticulosité de leur travail.

« suce ma bite, conard. tu comprends comme une bete.« 

C’est-à-dire que comme ça, au pied levé, c’est un peu cavalier, on ne se connait pas encore très bien tous les deux. On pourrait commencer par un restaurant par exemple ; je connais une petite gargote fort sympathique où nous pourrons tous les deux parler de nos passions autour d’un tartare de boeuf accompagné d’un bon vin. Là, après le dessert, alors que vous commanderez un café gourmand, je vous informerai que je paierai l’addition en appuyant d’un fort significatif clin d’oeil mon propos. C’est au moment où nous ressortirons du restaurant, plus instruits que jamais l’un sur l’autre que je vous abattrai de sang-froid d’une balle dans la nuque au fond d’une ruelle aux relents d’urine, afin de vous faire part de mon désarroi, avant de fouiller dans votre portefeuille pour me rembourser des dépenses du soir et faire croire à un braquage ayant mal tourné. Je profiterai bien sûr des informations que j’aurai accumulées durant le repas pour aussi rendre visite à votre famille et à quelques-uns de vos amis les plus proches, afin de bien appuyer la force de ma légitime indignation.

– « michael jackson ouvre ses cadeaux pour noel »

Et comme Michael disait chaque année aux enfants en ôtant son pyjama Mickey : « Plaisir d’offrir, joie de recevoir« .

Bref, il y en a encore moult autres (un certain nombre impliquant des gens s’imbriquant les uns dans les autres, c’est fou), mais arrêtons-nous là.

Venons-en plutôt à d’autres sujets, qu’il est toujours bon de rappeler :

Ce blog, c’est aussi un Twitter et un Facebook, puisqu’aujourd’hui, comme chacun sait, si vous n’êtes pas sur les réseaux sociaux, on vous jette des cailloux dans la rue, les enfants se moquent de vous et les mères de famille vous montrent du doigt en pouffant. Ces bidules servent essentiellement à indiquer la parution de nouveaux articles, à échanger deux ou trois mots avec les fourbes lecteurs utilisant ces médias, et à draguer discrètement des geekettes à l’aide de subtils « @Melind3tte95E – Vous êtes douée pour les bons mots : j’aimerais tant vous rencontrer #clindoeil #drague #ghb #pelle #forêtderambouillet« . Les réseaux sociaux sont décidément formidables.

A noter qu’un lecteur, dans sa grande bonté (merci à lui), a mis au point une petite application pour Android gratuite qui permet aux gougnafiers que vous êtes de pouvoir accéder aisément à ce site depuis votre formidable smartphone (ou ordiphone, si je suis lu par des membres de l’Académie Française pointilleux) ; ainsi, le jour où vous souhaiterez draguer Sylvie de la compta, vous pourrez énoncer moult bonnes raisons pour lesquelles on peut qualifier les chats d’étrons duveteux d’un simple coup d’oeil sur votre écran tactile, ce qui l’amènera à vous gifler, tant elle adore ces petites créatures piailleuses et fainéantes. Réalisant ainsi qu’il ne s’agissait pas d’une fille pour vous, vous irez plutôt conquérir Adeline, des ressources humaines, qui est quand même objectivement vachement mieux. Mesdemoiselles, ça marche aussi pour vous bien sûr : plus jamais vous ne resterez muette lorsque Ludovic du service contentieux s’exclamera à la cantine « Avatar, quel film formidable ! » ; enfin vous pourrez lui chier dans les bottes pour vous venger de ce qu’il vous a fait sur le dossier McDougall (c’était vraiment dégueulasse de sa part, je suis bien d’accord avec vous).

"Hmm grâce à cette application, je vais pouvoir être d'encore plus mauvaise foi !"

Tant qu’à remercier mes lecteurs de leurs efforts, j’en profite pour saluer les chasseurs de coquilles, qui jour et nuit, n’hésitent pas à me faire remarquer que j’ai mis un S de trop à « un pokémons » ou que j’ai mis des majuscules à « Francis Huster« , alors que tout le monde sait que c’est un nom commun désignant un mauvais acteur.

Terminons avec la F.A.Q, qui je le rappelle, est disponible tout en haut de ce site, et qui permet de répondre à pas mal de questions qui reviennent régulièrement, telles que « Vous prenez des notes au cinéma ? » ; « Ça vous prend combien de temps d’écrire un article ? » ou « Je vous aime, puis-je vous épouser ?« . Pour le reste, comme toujours, et parce que j’oublie moult questions qu’il faudrait que je finisse par glisser dans la FAQ, il reste bien évidemment les commentaires (sur cet article, je vais essayer d’être plus présent) ou le traditionnel « contacter l’auteur« .

Voilà ; je crois avoir abordé l’essentiel. Ne me reste donc qu’à vous quitter pour m’en retourner à des activités forts classiques en ce beau dimanche de juin : cocktails au soleil, dégustations diverses et participation à des enterrements de vies de jeunes filles.

L’été est décidément une saison formidable.

159 réponses à “Deux années au compteur

  1. « il est à noter que c’est la rubrique « Spoiler dans la bonne humeur » qui semble rester la plus attractive. »

    En ce qui me concerne, si je passe moins sur ce blog que naguère, c’est en grande partie du à la prédominance de cette rubrique, parce qu’autant, un peu de temps en temps, c’est marrant, autant, je trouve que c’est devenu un peu trop systématique (Aussi, je ne vais pas voir les blockbusters en question, étant donné mon snobisme et mon asociabilité, mais c’est un autre problème).

    Celà étant dit, longue vie au blog d’un Odieux Connard.

    Typhon

    • Sur la question des spoilers il y a vraiment deux écoles. Mais dans tous les cas, mon cher, lorsque vous passez sur ce blog, on le remarque généralement.

    • +1 mon cher Typhon.

      À la longue, ça lasse, mais je ne suis pas non plus un adepte du cinéma.

      Enfin, parfois un peu, car la salle noir permet de faire de ces choses… mais je pense que je n’ai rien à vous apprendre.

      Ce qui me fait répéter un conseil déjà prodigué: pourquoi ne vous attaqueriez vous pas à un classique, à quelque chose que les cinéphile sont sensé aimer, du genre un Hitchcock ou un Chaplin.

      Sinon, bien sur, joyeux anniversaire !

      • Moi qui ne peux guère aller au cinéma depuis quelques temps et suis frustrée de tous ces films nanardesques, je prends grand plaisir à lire ces spoilers. C’était une coutume avec ma soeur (se raconter les mauvais films que l’une ou l’autre avions été voir), malheureusement tombée en désuétude parce qu’elle est confrontée au même problème : faire des enfants nuit terriblement à la liberté de loisir cinématographique. Et le peu de fois qu’on peut s’y rendre, on privilégie des choses de meilleure qualité (ce qui n’est certes pas un mal). Mais il reste la frustration de ne pas connaître les histoires saugrenues et bourrées d’illogismes que les scénaristes persistent à pondre pour les blockbusters. Sans compter les films comme Twillight que je n’irais pas voir même en pleine crise de manque de films à gros budget tellement c’est ennuyeux à en ronger les sièges pendant la projection (on m’a convaincu sournoisement de voir le premier – le cadavre de celui qui tenta de m’emmener voir le deuxième opus contribue à la bonne santé de mes plantes en pot), mais dont j’aime connaître l’histoire en version résumée.

        Cela dit, j’apprécie tout autant les autres billets de ce blog et je trouverais bien dommage que les spoilers prennent le pas sur le reste. Et si je les apprécie au plus haut point, ce n’est pas par leur biais que j’ai découvert ce blog.

      • +1. Comme les films sont répétitifs, vos articles le sont aussi (et bim !). Je ne lis plus qu’à moitié les articles de spoilage…
        Quid des collections pour filles ? Genre, les bouquins sur les poneys ou les vidéos amateur sur le maquillage par des gamiens de 14 ans (il en tourne en ce moment une sur Youtube, je sais que vous la trouverez sans problème) ?

        Avec tout mon amour et mes pensées meurtrières quand je croise des adolescents, je vous souhaite un très joyeux anniversaire.

  2. Que ce blog et son auteur puissent vivre éternellement, afin de pourrir les moult daubes cinématographiques à venir !

    • Je ne sais pas si je dois dire merci à une éternité de daubes. Hmmm, j’hésite.

  3. Ne jugez pas trop vite notre mauvais goût, ô Odieux. C’est par votre blog que l’on se rend compte que nous sommes légion à souffrir tous ensemble au même moment dans une salle sombre devant Twilight. Un grand moment d’osmose! Et dire qu’il va falloir attendre novembre pour le spoil de « Breaking Dawn »!
    Oh, et si ça peut vous rassurer, on est déjà tombé chez moi en tapant « vidéo de sexe d’animaux porno » (avec fautes d’orthographes en sus). J’admets avoir eu un moment de doute.

  4. Joyeux anniversaire au blog :)
    Merci pour ces 140 articles qui sont un vrai régal a lire et nous font travailler les abdos !
    En espérant que ca continue comme ca !

  5. Bah bon Anniversaire qd même !!

    Longue vie à vous et à votre site.
    Offrez nous encore moult articles de votre cru pour l’année à venir, je les lirai tous !!

    • « Offrez-nous » ? On dirait de l’impératif. Je vais devoir froncer les sourcils très fort.

  6. Deux ans déja?

    Pitain. Se blog, c’est vraiment nul, et sa fait que critiquer.
    Franchement, je croyais ça aurait duré moins longtemp.

    • Moi aussi, en lisant ce commentaire, je pensais que ma vie aurait duré moins longtemps. Mais finalement, mes yeux ont survécu à ce massacre orthographique.

  7. Cher Odieux sachez que quand on veux rattraper 2 ans de blog, une notes tous les 5 à 7 jours c’est déjà pas mal. J’ai découvert ce blog il y a un moment et j’ai nonchalamment décidé d’en lire la totalité, je suis désormais au moi de Juin 2010. Il me reste donc encore du pain sur la planche.

    Sinon, si vous aimez les recherches google étranges, je me permet de vous présenter ce site (que vous connaissez peut être déjà) :
    http://devenirunninjagratuitement.tumblr.com/

    Sur ce bonne fin de journée, et longue vie à l’odieuse connasserie.

  8.  » vous avez raisons, il nous faut plus de films mettant en avant la méticulosité de leur travail.  »

    Malgré ces deux ans d’ancienneté dans le milieu, vous pourriez vous relire cher Odieux !

  9. De rien, et joyeux anniversaire odieux blog.

    Tout le monde sait que sans vos lecteurs vous n’êtes rien du tout, vous faites très bien de nous remercier.

    Mais si je devais donner mon avis sur le blog (ce dont je ne suis pas obligé, mais que je vais quand même faire), je dirai que tous les sujets autres que Spoilers sont, à mon goût, inintéressants.
    Enfin, plus précisément, tout ce qui est société. Étant donné que je ne suis pas réellement (voire pas du tout) l’actualité, un bon nombre de ce qui y est dit ne m’atteint ou ne m’est pas compréhensible, ou ne m’intéresse pas (comme déjà dit).

    Donc, pour conclure en bon chasseur de coquilles que je suis, je vous signale une faute juste là :
    « les enfants de moquent de vous »

    J’attends votre paye dans les jours à venir, mon travail mérite redevance (j’ai relu au moins cinq fois votre article, je la mérite vraiment plus que toute autre personne).

    • Il est vrai que je ne suis pas sûr que suivre l’actualité via le blog soit un moyen très objectif de s’informer.

      • Mais c’est toujours mieux que rien, j’ai d’ailleurs appris grâce à votre blog ce que voulait dire « DSK » et ce que ce DSK en question avait fait ; qu’un « Onu-femme » avait été crée ; et moult autres choses toutes aussi intéressantes.

        Suivre l’actualité sans avoir à se taper une masse énorme de conneries, c’est un plaisir que vous m’apportez à, quasiment, chacun de vos articles. Au moins, grâce à vous, je ne suis pas largué en société (enfin sauf au début).
        Après, que cette actualité soit intéressante ou non, vous ne pouvez rien y faire malheureusement.

  10. Bravo monsieur,
    nous n’aurons jamais assez de bons mots pour vous remercier de ce que vous faites pour nous.
    J’espère cependant que ce blog vous rend un peu de ce que vous nous donnez.
    Par curiosité : votre verve et votre critique s’appliquent-ils également dans d’autres domaines (culinaires par exemple)?…

    Longue vie à notre seigneur et maître

  11. Si je me souviens bien je suis arrivé sur ce blog en tapant « je suis un connard »… Après avoir lu tous vos articles je me suis rendu compte que j’étais bien présomptueux…
    Joyeux anniversaire!

  12. Joyeux anniversaire, mon cher connard (si l’on peut dire).

    Merci pour tous ces articles délicieusement odieux et, il faut le dire, fichtrement travaillés.

    En guise de gage de mon estime, permettez moi dr vous offrir les services de Borrris, mon homme de main. Zélé, discret et efficace, je ne doute pas qu’il vous sera utile dans vos activités futures…

    • Fort bien : si Gunthar se fait attraper lors d’une mission strangulation, je vous appellerai.

  13. Joyeux anniversaire!

    Ayant découvert ce blog en 2010 (via un ami de bon goût), c’est avec plaisir que je découvre chaque nouvel article!

    Toutefois, je vois que vous vous moquez légèrement de Maubeuge: natif de cette ville, je suis contre cela. S’en moquer légèrement, ce n’est pas suffisant, il faut y aller avec plus de hargne voyons, surtout qu’il y a matière pour cela!

    Au plaisir de lire vos prochains articles (et pourquoi pas l’un d’entre eux sur Maubeuge d’ailleurs, il y a assez de faits divers pour trouver l’inspiration)!

    • Attendez : vous avez internet à Maubeuge ? Les loups n’ont pas rongé les « fils magiques » ?

      • Malheureusement je ne peux vous répondre, j’ai du quitter la ville lorsque les villageois ont compris que je savais lire.

        C’était cela ou le bûcher.

      • Je ne connais pas Maubeuge mais j’ai ri.
        Je trouve utile de le signaler.

  14. La mauvaise foi est un art, vous le prouvez à chaque nouvel article. Et vous bilez pas, 140 sujets en deux ans, ça fait plus d’un par semaine : très bonne moyenne !

    Continuez* comme ça, on en redemande !

    *L’impératif est ici utilisé à titre d’encouragement, hein.

  15. Je dois être béni des dieux, mon anniversaire étant le même que celui de ce blog ( malheureusement, celui de Dany Boon et de Garou aussi… comme quoi, dieu a un sens de l’humour particulier ).

  16. Nous avons tous au moins un ami de bon goût qui nous a conseillé, non sans y ajouter le légendaire couteau sous la gorge, d’aller « lire ça, et au pas de course ! ». Et à notre tour, nous avons usé du couteau.

    Une chose est sûre, nous possédons tous deux cette merveilleuse modestie et cette humilité qui nous font détester de la moitié de la population, en particulier de ces terroristes de l’orthographe que j’ai maltraités récemment sur mon blog (ça me démangeait trop…), et qui – ô comble de la connardise ! – se font traîner ici par les cheveux après une requête des plus… discutables. Si c’est pas une belle vengeance, ça !

    Ce blog est un joujou extra (oui, qui fait crac-boum-hue, s’tu veux…). Rien que pour ça, Joyeux Anniversaire, Connard !

  17. « Putain, deux ans? » comme dira l’autre.
    On se rend pas compte comme ça, mais le temps file hein… et combien de pelles usagées durant cette période?

    Dans les recherches à la noix ayant conduit sur mon modeste blog, j’ai eu (textuellement) : « blog infermier blonde sexi » (oui, les fautes sont d’origine) et « faire l’amour avec un herisson ».

    En tous cas, continuez cher Connard, vos articles égayent toujours ma journée !

  18. Un peu d’amour dans ce blog de brutes, bon anniversaire cher OC.

    Sinon j’ai vu que vous vous efforcez sur cet article à répondre aux commentaires, n’en faîtes pas trop, on pourrait presque croire que vous aimez vos lecteurs. C’est inconcevable.

    • Une fois l’an, je bluffe en le faisant croire. Alors que chacun sait que je m’aime trop pour avoir encore de la place pour autrui.

  19. Joyeux anniversaire O.Connard !

    Même si j’admire le zèle de vos disciples, je tiens à souligner que la version mobile de votre site est d’aussi bonne qualité que l’application (oui WordPress fait bien les choses).

    • Cela dit, je pense tout de même que qu’importe l’application, il faut tout de même un certain écran pour que ce soit un minimum confortable.

  20. Cher camarade Odieux,
    à mon tour d’exprimer tout le bien que je pense de vous en vous souhaitant:

    Et encore merci au forum de Nanarland qui au détour d’un simple lien dans un topic sur un probable mauvais film (tellement mauvais que je n’en me souviens plus) m’a permis de vous connaître il y a un an et demi.

    Que le mauvais (et bien aiguisé) esprit bénisse ce blog, sanctuaire de la mauvaise foi et source et de saines et amusantes lectures.

    Sincères salutations et très bonne continuation,
    R de Rien

  21. Puissiez-vous encore de nombreuses années nous délecter de votre inénarrable prose, cher Odieux.
    Bon, c’est pas le tout mais on attend le prochain article, alors au boulot !

      • Oh non pitié, ça me rappelle ma prof de philosophie qui a passé l’année à nous expliquer comment elle avait éduqué ses boys en Afrique et les avait sensibilisé à la philo…!!! (véridique)(et on s’étonne aujourd’hui de manquer de profs dans cette discipline, en fait, ils ont tous été trucidés de nos mains années après années)
        Je retire, Monsieur Odieux, toutes mes confuses, Monsieur Odieux, faites comme bon vous semblera.

  22. Je voulais faire un truc marrant à base de « Sale connard, tu crèveras comme un vieux connard » mais bon ça faisait deux fois connard et en plus ce n’était pas drôle.

    Alors bon anniversaire et merci ;)

  23. Tout d’abord bonjour cher monsieur O.C. =)
    Ensuite et bien tout simplement un très bon anniversaire à votre blog !
    J’ai découvert ce blog via une connaissance il y a moult mois et je n’ai pas pu décrocher !
    Ce blog est un petit paradis du rire tranchant dans le vif des boulets & autres daubes en tout genre, et j’aime ça ! xD Du fait de la grande partie de vérité de vos propos (oouuiiiii, malheureusement je suis humain et durant certains de vos arguments il m’est arrivé de ne pas adhéré mais pas de quoi fouette un chat … ou tout autre animal ) et de l’ironie et sarcasmes qui s’en accompagnent :) (… si tel n’est pas le cas merci de me le signaler afin de mieux surveiller mes propos afin de ne pas finir comme bon nombre de personnes ayant connus vos outils de jardinage )

    Donc pour résumer : continuer comme ça ! …. s’il vous plait *hahem*, bien entendu :p
    NB: concernant la rubrique « Spoiler dans la bonne humeur », je tiens à dire que c’est grâce à celle ci que je suis ici, et qu’elle m’amuse toujours autant.

    • Le désaccord devrait être interdit sur ce blog. Et l’esprit critique aussi. Raaah, je déteste les esprits critiques.

  24. Le 26 Juin , c’était mon anniversaire . Coïncidence ? Je ne crois pas .
    Monsieur Odieux , laissez – moi vous dire que je n’imagine plus ma vie sans vous .

  25. Je suis tombé sur ce blog par hasard en effectuant une recherche sur la prélogie Star Wars. Il faut dire que la toile est assez pauvre en informations sur le sujet…

    Bon anniversaire et merci pour tout.

    PS : Plutôt que de s’acharner continuellement sur les blockbusters hollywoodiens actuels pourquoi ne pas s’attaquer de temps en temps à un classique du cinéma ?

    • Excellente question, qui revient régulièrement et qui aurait sa place dans la F.A.Q : la réponse est assez simple : l’occasion fait le larron.

      Je vais souvent au cinéma, donc j’ai souvent l’occasion de me taper de bon gros blockbusters qui, ma foi, sont pour moi un petit plaisir malsain, au même titre que pour d’autre, cela peut être la lapidation de lapins. En sortant de la salle, j’ai donc parfois l’envie de faire un spoil, ne reste plus qu’à trouver le temps.

      Alors que je n’ai pas vraiment d’occasions de me faire des soirées « classiques ». Surtout que là encore, tout dépend de ce qu’on appelle « classiques » : certains y mettent Avatar ou Titanic. D’autres, Citizen Kane. Et puis encore faut-il que le dit classique me donne envie de le voir.

      Tout simplement.

    • *insérer ici une réplique formidable, classe, hilarante, mais surtout modeste* #manque_d’inspiration

  26. Aujourd’hui est un jour spécial.
    Je n’y tiens plus, je dois me confesser :

    j’aime les Yorkshires.

    …Sur ce, je vous souhaite un bien odieux blogiversaire.
    May Cynicism Be With You.

    • Je vous envoie quelqu’un vous aider à régler ce petit problème de goût. Par le feu.

  27. Cher Odieux Connard,

    amateur d’excellents films au scénario connerieproof, idolâtre de Nicolas CAGE, à la force capillomorphique indétrônable, déclencheur de zygomatiques sur fond de pertinentes réflexions -magasines féminins, pseudo-tests… La Führer page Facebroute-…

    Votre prose flatte nos rétines, soulagées de voir que des gens savent dire des choses parfois.

    Étant donné la situation actuelle, Il y a de quoi alimenter cet odieusement excellent blog pendant moult années encore…

    Puissiez-vous conserver votre force de frappe des décennies durant… Cela dit, vu l’évolution qu’on est en train de suivre, un renouvellement d’ordre nucléaire ne serait pas à exclure…

    Bonne anniversaire, et longue vie à Odieux Connard (mais pas trop non plus, vous avez aussi une vie à mener, entre les pisseuses Justin BIEBERON Edwardique et les politiques au cognitif atrophié… Bonne chance).

    Fort cordialement

    • Oui, je tiens particulièrement à remercier le reste du monde de me fournir régulièrement des exemples de bêtises crasse.

  28. Cher Monsieur Connard,

    Bientôt un an que je vous lis sans jamais intervenir, mais je vais rombre cette habitude pour vous souhaiter un joyeux anniversaire bloguesque et vous dire :

    1) Merci d’exister,
    2) J’ai pas de deux.

    A vous lire,

    FiatCosy

    • C’est toujours le premier commentaire le plus difficile. Ce n’est pas sale, n’ayez pas honte.

  29. Cher Odieux,

    J’avoue que j’ai longuement hésité avant de vous laisser un commentaire, sans doute par intimidation…
    Vous faites honneur a votre blog qui est très divertissant, et qui, certainement, est devenu une référence pour beaucoup de gens, dont moi. Vous dites que vous avez un plaisir malsain à raconter un film, et n’avez-vous jamais eu envie de joindre l’utile à l’agréable, dans votre métier par exemple, être critique ? Vu votre succès indéniable sur le net, je pense (naivement, peut être, mais j’ose le penser) que vous auriez pu vous tourner vers un métier de la sorte. Je note également une magnifique expression écrite devenue malheureusement très rare aujourd’hui, et je me demande si vous n’avez jamais eu envie d’écrire un livre, par exemple.
    Ou alors, l’Odieux Connard n’est qu’un personnage qui fait partie de vous-même, mais que nous n’avons la chance de trouver que sur le net, et qui dans la vie réelle demeure totalement refoulé ?

    Je vous souhaite une longue vie.
    Heibi

    • Hop, bonne série de questions :

      Critique, je n’ai pas encore trouvé avec qui coucher pour le devenir.

      Quant à un livre, c’est une idée qui traîne, mais qui pour l’instant, n’a pas été mise à exécution.

      Et non, l’Odieux Connard n’est pas présent que sur le net, rassurez-vous.

  30. Joyeux anniversaire, Mister C !
    Vous ne faites pas vos deux ans.
    Ma modeste participation du jour : « des informations que j’aurai accumuléES » ;-)

    • Voilà qui est corrigé. Pour les années, méfions-nous : c’est comme compter en âge chien.

      • Diantre! 14 ans alors? Quel âge merdique! L’acné, la rébellion contre l’autorité, la surconsommation de biactole, les premiers coïts mal maîtrisés avec Marie-Jennifer de la 4°D dans les toilettes du bahut… je ne sais pas pourquoi, mais j’ai soudain une furieuse envie de vous décaler la tronche. Mon passé de prof certainement…

        Aïe! non, pas la pelle, pas la pelle!

  31. Je vous souhaite un joyeux anniversaire (et m’aperçois avec effroi que j’ai un jour de retard. Je vous offre un gâteau pour me faire pardonner ? (sans bougies, c’est pénible les bougies, ça met de la cire partout et on a une tête d’andouille à souffler vainement dessus.))

    Et sinon, de savoir que l’anniversaire de ce blog est seulement trois jours avant le mien… je me sens un peu plus proche du Maître. (Avec un léger reproche toutefois : vous pourriez bien signaler sur ce blog les sélections pour Meet M. Odieux, je pense que nous serions plusieurs qui aimerions participer) (profitez-en, c’est open parenthèses aujourd’hui).

    • Je sais. L’an prochain, on fera un casting dans toute la France et une émission sur M6 avec des juges qui pleurent.

  32. service contentieux, dossier Macdougall… Monsieur Connard seriez-vous un lecteur de Larcenet ? en tout cas bon enniversaire et bonne continuation !

    • Ah, autant le service contentieux n’a rien à voir, autant MacDougall, effectivement, ça a dû être glissé par mon subconscient. Ça fait quelques temps que je n’en ai pas lu un, d’ailleurs.

  33. Bon anniversaire !

    Par contre, lapin compris le coup de l’appli. Ça marche très bien avec accès par le navigateur (et j’ai le plus petit écran de la galaxie Androïd)… odieux frimeur !

    • Cela permet surtout au blog de s’élargir vers de potentiels nouveaux lecteurs qui sinon n’aurait pas connu le blog!
      Même si je dois avouer que la version web fait aussi bien (voir mieux) au niveau du contenu.
      Pour ma défense je ne la connaissait pas avant de créer l’application !

  34. Alala que de compliments. Qui aurait cru qu’un tel connard puisse avoir autant de succès. Joyeux anniversaire OC! Encore 137 articles à lire et je serai à jour.

  35. Hmm… Quelqu’un qui aime se farcir un bon tartare, un bon vin, et une tête pleine d’eau dans la même soirée ne peut pas être foncièrement mauvais !

    Je suis certain que sous ces airs bourrus, voir revêches, se cache en fait un cœur d’or, amoureux du 7ème art et de ses plus beaux représentants (tels que FH ou NC…). Un amoureux, également, de la belle jeunesse et de la fraicheur de ses expressions et de ses préoccupations, voire même de ce charmant 3ème âge, qu’un heureux hasard nous fait croiser au détour d’une caisse de supermarché, en regrettant la dernière canicule…

    Bref, un « gentilhomme » qui, tirant sur sa bouffarde, disserte gentillement sur les vicissitudes de notre époque.

    Cordialement,

    H.

  36. Personnellement, j’apprécie le chocolat.

    Joyeux anniversaire, cher Odieux, vous suivant depuis votre premier article j’ai pu observer la plaisante évolution de vos écrits. Et même si elle n’est pas toujours pour me plaire, j’ai toujours autant de plaisir à vous lire. Quoiqu’il en soit, il m’arrive fréquemment de diriger mes lecteurs et connaissances vers votre prose

    Voilà, bonne continuation.

    • C’est ce que j’appelle un vieux de la vieille : toutes mes félicitations. Vous faites donc officiellement partie des 19 premiers visiteurs du premier mois.

  37. Que le brandy continue à couler à flots. Découvert ce site avec la chronique d’Havathard, et j’ai été contaminé immédiatement par cette verve acerbe teintée d’acide sulfurique. Bonne continuation Mr Connard.

  38. Je vous souhaite un Joyeux Anniversaire cher Connard, ainsi qu’une très longue vie à Nicolas Cage, sans qui ce blog perdrait indubitablement une grande part de sa saveur.

    Puisse-t-il tourner un maximum de films dont il a le secret, afin que nous nous délections de votre prose !

  39. ..et sinon, Mr OC, si ce n’est pas trop indiscret, quel est votre âge, à vous? (ou alors si vous êtes pudique, vous pouvez aussi m’envoyer une photo de vos dents, j’arriverai à déduire ;o))

    Bon anniversaire, petit blog bien épicé comme j’aime! j’en reprendrai bien encore une part… :o)

  40. arrete de te la péter ! fais péter !
    et répond pas, tu ne passerais que pour un obscur prosélyte

    tomi, qui lit, mais n’écrit que lorsqu’il est pété

    chau, et vive la vie ! (ceci était un message d’utilité publique subventionné par « sois toi même et seulement toi » du ministère de l’intérieur et de la délation)

  41. et typhon est un connard (message d’autant d’utilité que le précédent, néanmoins nécessaire puisqu’oublié)

    • Il n’y a qu’un Connard en ces lieux, et il est Odieux. Pour ma part, je me contente d’être antipathique, ce qui vaut mieux que d’être un pathétique imbécile tel que toi.

      Typhon

  42. Très heureux anniversaire de blog cher Odieux ! J’espère que vous poindrez encore longtemps le bout de vous, ce serait une calamité de ne plus pouvoir vous lire.

  43. Bon anniversaire à ce blog, découvert grâce à une amie aux goûts sûrs et aiguisés !

    J’espère sincèrement pouvoir longtemps encore lire votre prose.

    Pour ce qui est de la rubrique qui spoile, j’ai plaisir à la lire, quand j’ai vu le film en question ou que j’ai déterminé en voyant l’affiche que je n’irai pas dépenser mon argent pour cette merde.

    Donc très souvent !

    Merci et à très vite.

  44. Ahhhhhh. Cher connard, étant donné que mon téléphone n’a pas publié le précédent message -que j’avais mis vingt-sept minutes à écrire avec ce clavier de merde- et que je vous admire, je fairais deux choses pour vous:
    -1) Je vous conseillerais de regarder la Série des Hannibals, pour vous montrer votre évolution future et également Bienvenue chez les ch’tits, pour accélérer ladite évolution,
    -2) Je vous demanderais d’également regarder Jean, il n’a pas entièrement brulé et hurle dans les rues « CONNNNARRRDDD!!! » . Il ne connait pas votre nom mais il agit à l’instinc, l’enfoiré.

    Ensuite, je vais tenter de ruiner la santé mentale de toute personne étant allée plus loin que le CM2. Attention, je…je vais y arriver…. MAINTENANT! Mé PK JE TROUV PA LE FILM OU YA KE Dé MOR é PA DE BLESE PA DE PITIé NINJA ASSASSINS??!!

    Ah merde, même en si étant préparé, écrire avec tant de fautes me fais saigner les yeux.
    Bon, au revoir, Damien, et ton garde du corps ne pourra pas te sauver cette fois!
    Ps) Moi j’aime bien le bandeau, mais je verrait plus « quand on sors, c’est sam qui vous rentre. »
    Ps2) Je ne fairais pas la blague pourrie en rapport avec cette console
    Ps3) Je ne vous souhaite pas bon anniversaire, il est trop tard.
    Ps4) Je ne vous vouvoirez plus, et j’utiliserait l’impératif dès la fin de cette phrase.
    Ps5)Continue!

    Quid98, fidèle adérent de connard.

    • Qui vous dit que je ne tape pas déjà mes articles depuis une prison avec du verre à la place des barreaux et que je ne consomme pas cigares et brandy au travers d’un masque ?

  45. Bravo pour votre lucidité caustique, c’est toujours un régal de vous lire.
    Par contre, je vais jouer les rabats-joie en vous signalant une immonde coquille dans l’application Android (dont j’ignorais l’existence jusqu’à présent), à savoir qu’il est écrit « acceuil » au lieu d’ « accueil »…

  46. Joyeux anniversaire!

    Par contre, si je puis me permettre, est-ce que quelqu’un pourrait avoir la gentillesse de m’expliquer ce que veut dire le caractère # dans #clindoeil #drague #ghb #pelle #forêtderambouillet? Je vois cette manière d’écrire revenir souvent.

    • Si je ne me trompe, « # » sert à insérer des mots clés. Par exemple, si je dis « Hmmmm, j’adore le jambon », il est de bon ton de rajouter #christineboutin.

      • Ah merci Typhon et monsieur connard. Pas mal de choses me paraissent plus claires maintenant. Ce serait peut-être bien qu’il y ait un lexique des nouvelles figures de style liées aux nouvelles technologies, quelque part sur internet. ça serait utile et ça pourrait même être intéressant.

  47. Bien le bonsoir OC!

    Superbe blog, qui serait bien triste sans le second degré qui accompagne votre légendaire mauvaise foi.

    Bon, j’aurais bien développé un peu plus, mais il se fait tard et de toute façon pour ce qui est des éloges, vous vous en chargerez vous-même.

    Sur ce, odieux anniversaire.

    P.S.: Je suis sure que vous êtes quelqu’un de bien au fond =D Si, si.

    • Ne vous inquiétez pas pour les éloges, en effet ; inquiétez -vous plutôt pour vos certitudes.

  48. Monsieur O.C.,
    Je saisis l’occasion de cet article un peu particulier pour commenter, une fois n’est pas coutume. Je suis une lectrice assidue de votre blog, et c’est toujours un plaisir de profiter de votre mauvaise foi.
    Et ne baissez pas les bras, un jour vous les aurez, ces guillemets récalcitrants !

    • La bataille fait rage, croyez le bien, et les petites guillemets capturées sont torturées pour donner leurs camarades restées dans le maquis 2.0.

  49. Monsieur OC, vos diatribes hebdomadaire sont d’un raffinement rarement égalé sur la toile. Je crois que votre style portait autrefois un nom, la langue d’OC.
    Et sur ce lamentable jeu de mots, je ne peux que vous souhaiter une bonne continuité.
    Attention par contre, le visionnage de trop d’étron cinématographique peut avoir des atteintes à long terme sur la perception du bien et du mal et le sens critique (des idées saugrenues pourraient alors surgir de votre esprit, comme offrir le prix Nobel de littérature à Michael Bay).

  50. Cher blog,

    Joyeux anniversaire !

    J’ai découvert ce blog il y a quelques mois et le lis depuis avec le plus grand intérêt, mais une chose m’intrigue :
    pourquoi vos articles sont-ils si remplis de référence à l’Allemagne, essentiellement son aspect panzerdivision ?

    Félicitations encore et j’espère que vous continuerez à écrire avec la même constance et finesse que lesdites Panzerdivisionen.

    • Parce que c’est une référence de bon goût qui parle au petit coeur de chacun. Tout simplement.

  51. Joyeux anniversaire!!! Avec, certe, quelques jours de retard, mais de cruels examens m’ont empêchée d’accéder à votre blog plus tôt.
    Merci pour tous ces magnifiques articles! On m’a menacée de mort pour que je vienne vous lire, et maintenant, c’est mon tour de menacer les pauvres inconscients.
    Longue vie à ce blog (et à vous aussi, bien évidement).

    • Vraiment, une bonne menace de mort, c’est autrement plus classe que le bouche à oreille.

  52. Le célèbre dossier Mcdougall de Larcenet <3
    La petite référence qui fait plaisir :)

    Monsieur Odieux, vous êtes odieux, mais doté de bonnes références !

  53. Cher Odieux,

    Je vous avais demandé en mariage, mais vos fans m’ont parlé GHB, pelle, bois de Vincennes au clair de lune, et ma foi le scénario m’a peu enthousiasmée.
    SI toutefois un amical café vous tente, je sais être d’agréable compagnie.

    Quoi qu’il en soit j’admire votre talent d’écriture et de caricature, et si vos spoilers me font passer de bons moments je ne me délecte jamais tant qu’en dégustant vos critiques sociétales.

    Alors juste, merci.

  54. cher monsieur Connard

    lecteur de votre blog depuis peu je ne peut que dire qu’il est une saine lecture qui devrait être remboursée par la sécurité sociale tant elle me permet d’éviter la déprime, prouvant que je ne suis pas le seul a utiliser l’humour noir devant une société si …comique, du coup.

    bien que rattaché a une génération dont vous parlez régulièrement pour vanter son amour de la réflexion, sa haine envers la futilité et sa capacité a employer la langue française avec bon gout ( les ados actuels )par mon âge ( 20 ans ) qui m’amène parfois a rougir devant un comportement montré du doigt avec ironie et humour dont j’ai pu faire preuve ( je commence a me demander ce que mes T-shirt Ché Guévara font a coté de mes jeans Rivaldi … ), je ne peux que vous souhaiter et espérer une bonne continuation, et tout mon soutien moral dans la peine que doit représenter la difficulté a se procurer du GHB de nos jours dans une société qui n’a de cesse de freiner les bons vivants dans leurs envie de loisirs nocturnes.

    (… mon seul regret étant que je ne peux plus décemment regarder la seconde trilogie star wars sans avoir recours a un visionnage du genre  » je regarde pour le coté humoristique involontaire » en compagnie de mes amis qui ne le serons pas longtemps si ils continuent de crier au chef d’oeuvre… )

    longue vie a ce blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s