L’Odieux Connard en tournée – La Rochelle, Aix-en-Provence, Paris², Clermont-Ferrand

Les jours raccourcissent petit à petit, rongés par la nuit avec un appétit qui ne sera satisfait que dans bien des semaines.

L’obscurité gagne vos vies, mais, ha ! Réjouissez-vous, car même dans la nuit la plus obscure, il reste un peu de lumière. Dans le cas présent, incarnée par moi-même, en toute humilité bien sûr, puisque je suis à nouveau sur les routes pour aller remonter le moral de mon lectorat aux lourds soupirs en lui proposant de signer des livres plein d’âneries. Mais alors, où me croiser et quand, parce que ça va bien de dire du rien depuis deux minutes ? Faisons le point.

Pour commencer, je serai ce samedi 05 novembre 2016 à La Rochelle, et plus exactement au Cultura de Puilboreau,  de 16h à 17h. J’y accomplirai donc mon devoir en vous rencontrant, vous lecteurs, et en faisant même semblant d’être sympa simplement pour l’aspect commercial de la chose et continuer à payer ma piscine de coke. Cela fait, je disparaîtrai dans un grand nuage de fumée, ce qui ne manquera pas de déclencher le système anti-incendie. J’irai donc errer pour la soirée du côté du vieux port en essayant de faire croire que si je suis trempé, c’est à cause de mes trop longues contemplations de l’océan, et pas du tout parce que j’ai fui sous les arroseurs automatiques déchaînés d’un magasin.

Pour ceux qui ne sauraient situer, c’est ici :

Cela fait, je reviendrai le jeudi 17 novembre 2016 du côté de Paris, puisqu’après une intervention à la Sorbonne Nouvelle pour parler d’À la Vie, à la guerre (notez comme cela sonne sérieux), je me rendrai non loin, et plus exactement à la librairie Palimpseste de 19h à 20h30. L’occasion de croiser les lecteurs qui n’avaient pas pu venir lors de mes dernières aventures parisiennes, et de leur demander des explications en prenant mon plus bel accent allemand. Ou bien de répondre aux étudiantes de la Sorbonne venues me dire que je parle si bien de la Première Guerre mondiale, du moins, jusqu’à ce que je leur imite Albert Roche grognon.

Et cela se situe ici :

Puis, je me rendrai dans le sud lointain le vendredi 18 novembre 2016, où Aix-en-Provence m’accueillera. Bien installé au sein de la librairie Goulard, je commencerai mon office à partir de 18h. L’occasion, comme toujours, de mettre mon plus beau chapeau colonial et d’essayer une fois de plus de civiliser ces terres arides au langage mystérieux. Si, votre langage est mystérieux. Tatata, on arrête tout de suite : vous n’êtes pas objectifs. Alors que moi, si, et toujours en plus. Hem. Qu’est-ce que je disais ? Ah, oui.

Cela se passera ici :

Je repasserai alors par Paris, mais le dimanche 20 novembre cette fois, en faisant étape près de l‘aéroport Charles de Gaulle pour me rendre chez les braves camarades du Furet du Nord, cette fois-ci du Centre Commercial Aeroville, à partir de 15h. L’occasion de croiser les peuples mystérieux du Nord-Est parisien qui n’osaient plus se rendre dans la capitale et attendaient que je franchisse ses murs. Ou alors, l’occasion d’arnaquer des touristes, par exemple en organisant des parties de bonneteau jusqu’à ce que les libraires ne repèrent mon petit jeu et ne me chassent en me jetant des livres de Jeremstar au visage.

Mais où est-ce ? Vite, une carte.

Blessé (entre autres par des coins d’ouvrages dans le museau), je me retirerai du côté de Clermont-Ferrand, où la librairie Les Volcans m’accueillera le samedi 26 novembre 2016 à partir de 17h. L’occasion pour moi de discuter de sujets divers et variés, comme comment ça va, vous faites quoi dans la vie, ah oui d’accord, et sinon, vous n’avez pas trop peur dans la région ? Non parce que moi j’ai lu dans un supplément Shadowrun que vous étiez mal barrés et… quoi ? Oui, je signe, ça va, ça va. Cela fait, je retournerai dans mes terres retirées pour compter les froides heures de l’automne, et… raaah, mais arrêtez de me couper, bon sang !

L’aventure se déroulera là :

Et voilà pour mes aventures du mois de novembre.

Du moins, pour le monde réel. Car pour le blog, j’ai évidemment des articles à écrire, que diable.

Non parce que c’est pas pour dire, mais j’ai vu Dr Strange.

16 réponses à “L’Odieux Connard en tournée – La Rochelle, Aix-en-Provence, Paris², Clermont-Ferrand

  1. Je crois qu’on dit « Palimpseste »
    « Un palimpseste est un parchemin manuscrit dont on a effacé la première écriture afin d’écrire un nouveau texte. Dans la critique littéraire moderne (cf. Genette, Palimpsestes, 1982), ce terme désigne la transtextualité, c’est-à-dire tout ce qui met un texte en relation avec d’autres textes. »
    Voilà, pas la peine de dire merci.
    Un pénible crétin et néanmoins admirateur assidu

  2. « Non parce que c’est pas pour dire, mais j’ai vu Dr Strange. »

    Ah, super, en voilà du suspense. J’en salive d’avance. Merci d’avance O.C.

  3. L’Odieux Connard en vadrouille ! Chic !
    C’est bien beau mais vous évitez l’Est !! serait-ce notre accent ? ou nos coutumes d’accueil ? la température ? ou alors c’est parce que c’est trop vert ??
    Vivement le spoil de Dr Strange, ça compensera….un peu.

    • L’Est, ça pue tellement le fromage qu’on croirait une chatte à ciel ouvert, et y’a trop de consanguins. Et oui, le froid sec ça fait sévèrement remonter les bourses.

  4. Dr Strange vu hier, et honnêtement, vu que le film est certes sympa mais absolument pas original et inoubliable (un Marvel classique donc), j’ai bien peur que le spoil’ de notre bon camarade O.C. soit juste un copié collé de ses articles marvelliens précédents.

    Sur ce, je vous souhaite une bonne vadrouille chez les plou… les sans-de… les gens du peuple!

  5. Ah la référence au supplément « France » de Shadowrun… La marque d’un homme de goûts, ce jeu est un des meilleurs de l’histoire obscure du JDR.
    Ne traitez donc pas avec ce dragon.

  6. UNE heure à la Rochelle..???

    Bon certes le Cultura de Puilboreau c’est pas forcement le top du top (bien qu’il convient de noter la présence d’un Leroy Merlin juste à coté, pourvu d’un excellent rayon de pelles diverses et variées, on n’est pas des sauvages) menfin c’est peu…

    On essaiera donc de trouver un créneau entre 16h12 et 16h17 ^^
    A demain l’odieux

  7. Mouais, c’est pas encore ce coup-ci qu’on arrivera à se serrer la main du coté de Grenoble !

    Bonne tournée à vous néanmoins, cher Odieux !

    Et vivement le spoil du docteur étrange…

    Sylvain

  8. J’en reviens pas, cher Monsieur Connard… moi qui commençais à me demander très sérieusement si vous faisiez tout pour éviter le Massif Central. :-P Je me ferai un plaisir de papoter avec vous si j’en ai l’occasion, et j’essaierai bien d’amener ma mère-grand, car figurez-vous que je l’ai convertie à vos odieuseries en lui offrant vos livres. Mission accomplie ! Par contre, je ne sais pas si j’arriverai à patienter pendant trois semaines.

    • Pour patienter, vous pouvez toujours harceler ce cher Odieux Connard pendant 3 semaines… il faut juste obtenir son adresse, afin de planter une tente au pied de son manoir. Cela doit bien se trouver, en soudoyant Diego par exemple (en lui promettant une nouvelle pelle pour Noël ou une stagiaire bien fraiche, encore vivante du moins), non?

  9. N’ayant pu être présente lors de votre venue sur Grenoble, je joins ma voix à celle de mon compatriote dans l’espoir d’avoir une nouvelle occasion de vous y croiser. Je profite de l’occasion pour vous remercier pour vos articles, qui sont une source indéniable de bonne humeur.

  10. J’y crois pas ! Je viens de lire ça ! Le 26 Novembre ! A 18h30 ! Et je suis à 50 bornes de Clermont ! Et je viens de preter ma bagnooooole !! RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.

    Palsembleu.
    Vous ne perdez rien pour attendre…

    (Et il y a vraiment un truc sur l’Auvergne dans les suppléments Shadowrun ? genre avec les Euro-guerres, et tout ? Un dragon radin et raciste qui cumule des mandats et vient augmenter nos impots ? Nan passqu’on a déjà Wauquiez pas loin, hein, alors niveau catastrophe on est déjà servis, merci.)

  11. Très cher Odieux,
    Suite à notre rencontre à Clermont-Ferrand, les enfants de mon compagnon nous harcèlent de questions telles que « C’est quoi un prolétaire ? », « Et un plug ? », ou encore « Connard, c’est son vrai nom? ».
    Nous avons donc été obligés de les emmener voir « Les animaux fantastiques » afin de leur laver le cerveau. Ce film a parfaitement rempli son office, fort heureusement pour nous, bien que je paie cette tranquillité au prix fort (J’ai perdu cinq dixièmes à chaque œil).
    J’ai donc effectivement hâte de lire votre prose sur ce chef-d’œuvre qui mérite toute votre attention.
    J’espère vous revoir prochainement en Terre du Milieu, l’Auvergne c’est beau, mangez-en.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s