Adventure time

Chers lecteurs,

Le patron étant occupé par diverses aventures au sud de la Loire, point d’article cette semaine.

Retour du bougre la semaine prochaine, et d’ici là, soyez sages et faites attention à ne vous brûler les rétines ni avec le soleil, ni avec un mauvais film.

Laissez ça aux professionnels.

37 réponses à “Adventure time

  1. Il faut aller en Vendée mon cher. Boire pour oublier ne m’a jamais semblé aussi nécessaire pour quelqu’un. Tout ces films… Vous avez beau être courageux, m’étonnerais que vous soyiez immortel !

    Ok, on a pas de Brandy, mais là c’est une question de survie.
    Et on a de très bonne recettes de GHB artisanal, Paumé comme on l’est… il a bien fallut improviser !

    Bonnes vacances en tout les cas !

  2. Et moi qui actualisais chaque jour mes mails et le site dans l’espoir de vous lire …
    Et bien, amusez vous bien, cher Odieux Connard !

  3. Nous tenterons de trouver de bons films…
    Puissiez vous passer de bonnes vacances : de votre coté, pas trop de faits divers, hein ?

  4. Mauvais film????
    Mais je croyais qu’on était sur un site où l’on faisait du spoil humoristique, pas de critique avec distributions de « c’est nul et ceux qui regarde sont des gogols ». Mince, il faut faire une petite modif de la FAQ non?

    Bon, je fais un brin de mauvaise foi…….

    Bonnes vacances l’odieux connard!!!

  5. Tiens d’ailleurs puisque tu pars en vacances, tu aurais le temps de faire une petite dissertation non?
    Le sujet sera le suivant: « La présence d’incohérences graves (faisant parfois insulte à l’intelligence humaine, admettons-le) dans un film constitue-t-il un facteur nécessaire et suffisant pour déclarer un film comme étant mauvais? »

    Re bonnes vacances…..

  6. C’est odieux, ce c*nnard ne vient jamais se balader du côté de Dublin…
    Mon cher OC si la folle idée vous vient de venir tâter le terrain faites-moi signe.

  7. On a un matelas gonflable a Auckland, si vous voulez. En plus, je suis jolie, c’est ma maman (et ma mamie aussi) qui me l’a dit.

    • J’ai naïvement cru que les incohérences allaient s’arrêter au bout de 20 minutes !!! Grossière erreur…
      Le cinéma, me semble-t-il, ne s’est jamais porté plus mal…

  8. Si seulement des lunettes pouvaient nous permettre de se protéger aussi facilement des mauvais films que du soleil…
    Mais c’est l’effet inverse : les seules lunettes qu’on peut mettre au cinéma, c’est les lunettes 3D… et on sait tous ici ce que ça veut dire…

  9. Petit rappel:il est interdit de spoiler le spoiler.Sinon vous devrez regarder l’intégrale Percy Jackson.Je sais,y a que 2 films.Mais c’est tellement nul que ça en vaut six

  10. Bon, ça commence à bien faire, y a des cris qui sortent de la cave et je suis tentée par un film, au secours !

  11. Zeus ! Du fait de vos vacances, cher Odieux Connard je suis aller voir ‘Insaisissable’ avant votre compte rendu que vous ferez (peut -être…) et je comprend tout le « laissez ça au professionnel ».

    Passez de bonnes vacances mon cher je pars de ce pas voir ‘Kick Ass 2′… ah… misère et solitude…

    En tout cas merci pour Grille-Pain vs Godzilla et Glouton l’immortel. Beaucoup de pleurs sauvé pour ma part !

  12. Cher Connard, j’espère que vous ferez un compte rendu d’Elyseum, qui est vraiment un nanar intersidéral (à quelques scènes prêt).

  13. Les vacances servent aussi à se poser, voir à réfléchir….. et c’est vrai qu’en lisant quelques spoils (qui m’ont bien fait rire) ainsi que leurs commentaires, je me suis laissé dire qu’il y avait une jolie imposture ou tout du moins une incompatibilité entre ce que l’OC nous dit qu’il fait, et ce qu’il fait réellement.

    En effet, l’OC nous indique en FAQ qu’il ne critique pas….. il spoile…….. Tout en ajoutant qu’il raconte le film de manière ultra-négative………. « parce qu’il le mérite ». hum hum mouais…

    Peut-être effectivement le mérite-t-il, mais on rentre ainsi dans une dimension critique et non plus une dimension de spoil au vitriol d’un film mou du genou en terme de scénario.

    Quand, on dit qu’un film est mauvais, une bouse ou autre formule du même accabit, on ne fait pas que spoiler. ….c’est un jugement de valeur qui tend à critiquer sur la base de ce qu’on y a vu!

    Tous ici dans nos vies de spectateurs, on a apprécié des films……… et je suis persuadé qu’un grand nombre d’entre eux étaient moisis scénaristiquement parlant. Qu’ils aient une quelconque prétention ou non, les films sont souvent frappés d’un effet tunnel qui fait que chaque fois qu’on se place hors contexte, on constate de cruelles lacunes. C’est le jeu et l’OC use de cela avec brio pour nous divertir et nous faire rire moi le premier.

    Mais c’est le jugement de valeur qui est derrière qui me gène. Scénario bancal = mauvais film, je ne suis pas d’accord. Mon film préféré, c’est Mission de Roland Joffé. La musique, le contexte historique, l’idée de la rédemption, du pardon, de la foi, me touche au coeur à chaque fois, c’est ainsi. Pourtant, c’est bourré d’incohérences et il y a mille et une manières de spoiler ce film. Ce film est-il une bouse parce qu’incohérent en bien des points? Je ne le crois pas même si je suis partial.

    Et ce jugement de valeur est d’autant plus dommage qu’il se fonde parfois sur une mauvaise foi assumée (normal c’est le jeu) mais aussi sur des erreurs patentes de l’OC. Il lui arrive à de nombreuses reprises de zapper un élément qui pourrait lever une incohérence (et je ne parle pas de théorie sortie du cerveau d’un fanboy pour défendre le film qu’il a aimé, je parle de factuel dans le film)….. Et il lui arrive aussi d’intervenir dans des commentaires pour affirmer qu’il a bel et bien raison…. et là ce n’est plus de la mauvaise fois, c’est la volonté de tordre un argument en se basant sur un seul visionnage sans prise de note sans admettre qu’on a pu passer à côté de quelque chose.

    Bref j’adore les articles de société et je ris bien des spoils, mais je trouve dommage, je le répète, qu’il y ait des jugements de valeur sur les films………. surtout que cela engendre pour nombre d’intervenants ce sentiment de « nous on ne va pas voir n’importe quel film », sous-entendu « on est pas des boeufs, nous on pète mais dans de la soie meudâââme »…….. Bon, en même temps si cela permet à certains d’augmenter leur estime de soi en sentant supérieur à la masse, on pourra se réjouir de la vocation sociale de ce blog.

    Bref, que l’OC nous revienne en forme avec des tas de spoils de films ……. bons ou mauvais on s’en balance en fait non?

  14. Cher OC,

    Quelle ne fut pas ma surprise en lisant sur le site du ministère des affaires étrangères le message suivant : « La fréquence des cas conduit à signaler également que, dans les quartiers nocturnes de Tokyo (Roppongi, Kabukicho, Ikebukuro…), certains bars ou cabarets à hôtesses et rabatteurs sont susceptibles de droguer leurs clients au moyen de GHB, un psychotrope dépresseur détourné de ses fins thérapeutiques »

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/japon-12268/

    Je ne savais pas que partir « au sud de la Loire » signifiait partir au Japon…

    Bonnes vacances !

  15. Je marchai plusieurs kilomètres. Il n’y avait ni collines, ni forêts. Le vent lui-même n’existait pas. Je suivais une voie sombre qui semblait conduire aux niveaux inférieurs. J’entendais le roulement des vagues au loin. Au bout de ce chemin, il y avait les sirènes, j’en étais sûr. J’étais la marée descendante et j’allais les reprendre. Je devenais moi-même une vague, j’entrais dans la lave comme si c’était de l’eau, je glissais à l’intérieur de la Terre. Le long de ce chemin, des petits démons à la langue fourchue surgissaient en hurlant et en se dandinant. Ils formaient une haie grotesque et virevoltante qui n’était guère faite pour m’impressionner. Cependant, en entendant leurs cris, je fus pris d’une violente douleur au crâne. J’avais l’impression qu’on jetait des pierres contre mes tempes. Elles me faisaient mal, très mal. Elles me tordaient la peau et vrillaient mes nerfs. Soudain, je vis le paysage s’élargir derrière les démons : des damnés empalaient, violaient, assassinaient des enfants, des animaux, des vieillards ; tous déchiquetés, dévorés, pendus ! Le rire de Satan résonnait toujours, mêlé à des bruits de planètes qu’on croque et qu’on vomit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s