Le côté lumineux de la force

Ce qui est chouette avec les faits divers, c’est que cela engendre toujours quantité de réactions.

Or, les réactions sont probablement ce qu’il y a de mieux : c’est en effet là que s’exprime à peu près tout sauf les discours raisonnés, puisque le raisonnement nécessitant du temps et de la réflexion, c’est bien là une chose trouvant rarement sa place dans un reportage d’1mn30 dans un quelconque journal télévisé, entre un reportage sur les prix de l’essence sur la route des vacances et un autre sur pour ou contre le top-less (un sujet majeur, j’en conviens). On a donc le droit à ce qui se fait de mieux en terme de débat public : la réaction foireuse, celle pleine de pathos qui fait appel aux tripes et pas au cerveau : un seul des deux se déclenche au moins une fois par jour (sauf forte constipation).

Ainsi, il y a quelques temps encore, je continuais de m’émerveiller en constatant dans divers médias que le traitement de l’affaire Méric n’était pas terminé, et que continuaient donc de s’échanger les plus beaux arguments de la Terre. Pour celles et ceux qui n’auraient pas le bon goût de vivre sous les cieux enchanteurs du royaume de France, l’affaire Méric se résume ainsi : il y a quelques semaines un type d’extrême-droite n’aimant pas beaucoup les gens de l’extrême gauche a tué dans une rixe un type d’extrême-gauche n’aimant pas beaucoup les gens d’extrême-droite.  La conclusion fut donc la suivante : non seulement se taper sur la gueule et s’entretuer, c’est mal (jusqu’ici, l’analyse était déjà assez poussée), mais en plus, ça serait bien de dissoudre… les groupes d’extrême-droite.

D’accord. Et ce qui fut donc dit fut donc décidé.

C’est donc ici bon lecteur que votre serviteur sourcille. Non pas suite à un amour immodéré pour l’extrême-droite (même si chacun connait ma passion pour le char Tigre, toujours utile au péage en ces temps de vacances pour aider le type devant vous à se dépêcher de ramasser le ticket qu’il n’aura pas manqué de faire tomber, le gredin), mais simplement parce qu’il parait assez intéressant de noter que dans le cas présent, ce qui a posé problème n’est pas l’idéologie d’un camp (la gauche ou la droite) mais ses méthodes (à savoir l’extrémisme, qui est à la réflexion ce que Jean-Pierre Pernaut est au journalisme). Et ça tombe bien, de leur propre aveu, les deux camps ont recours aux même, et évoquent sans trop de problèmes le fait d’en venir aux mains, à la batte ou à tout autre objet contondant tel qu’une Twingo. Si ça vous intéresse, pas mal de journaux ont fait des portraits de membres d’un camp ou de l’autre, et tous deux revendiquent assez fièrement le fait de faire des « descentes » ou de distribuer des torgnoles à tire-larigot. Un hobby que je serais bien malvenu de critiquer cela dit, moi-même le pratiquant mais essentiellement sur les enfants (ils ripostent plus difficilement ou au mieux, vous giflent le genou en retour avant que ce dernier ne vienne les aider à perdre leurs dents de lait, mais je m’égare).

images

« Bon, et là on y va, on leur pète la gueule et on fait taire leurs idées ! Putain dire que ces cons pensent qu’ils ont raison !
- Ahaha, c’est clair ! Quand je pense qu’ils veulent nous péter la gueule pour faire taire nos idées alors qu’on a raison, faut vraiment être con. »

Ainsi donc, quantité de groupes d’extrême-droite viennent d’être officiellement dissous, ce qui ne les empêchera probablement pas de se reformer sous d’autres noms plus discrets, comme par exemple l’Association Historique des Amis des Chorales Bavaroises de 1933.

Du coup, prenons les faits :

  • Des extrémistes se battent entre eux. Que ce soit pour savoir si Marx ou Adolf avait la plus belle pilosité faciale est sûrement fascinant, mais bizarrement, le problème est que s’ils n’avaient pas été extrémistes mais vaguement ouverts, ils auraient peut-être pu en discuter. Un détail, sûrement.
  • Suite à un Blitzkrieg no jutsu mal bloqué par un Lenin’s Dragon Skin, le militant d’extrême gauche tombe et meurt
  • D’ailleurs, oui, on a le droit à ce genre de blagues : n’oubliez pas les enfants, le premier des respects dû aux morts est d’en parler comme s’ils étaient vivants. Sinon, c’est un peu hypocrite, et comme même les candidates de télé-réalité connaissent ce mot, bon
  • Conséquence de la mort, tout le monde s’indigne et on décide d’interdire divers groupes d’extrême-droite
  • On sait très bien que ça ne sert à rien puisqu’ils vont se reformer ailleurs, mais on les punit symboliquement, pourquoi pas
  • L’autre camp impliqué dans la baston, lui, organise par contre des défilés en mémoire de leur camarade tombé et de ses idées
  • Le recul étant une notion un peu chiante, on écrit même des articles sur des lycéennes qui décident d’en parler dans toutes leurs copies au bac en comparant feu le militant d’extrême-gauche avec Stéphane Hessel ou Nelson Mandela, sans que personne ne fasse remarquer qu’ils étaient tous deux des diplomates n’ayant eu recours à la violence que lorsqu’ils ne pouvaient plus faire autrement et condamnant fermement l’extrémisme et l’irrespect des autres opinions, probablement un détail assez méconnu puisque ne représentant que l’ensemble de leur carrière

Parfois, le soir, en écrasant mon cigare sur le dos courbé de Diego pour avoir osé proposer de mettre du coca dans mon whisky, je me demande si lors de la prochaine rixe, si cette fois-ci c’est un type d’extrême droite qui meurt, on les laissera défiler dans les rues en hurlant leurs slogans magiques tout en disant à l’extrême-gauche qu’on ne veut plus la voir, la vilaine. J’imagine déjà ce spectacle avec bonheur, tant j’ai une certaine bienveillance pour les skinheads : au moins, eux vont jusqu’au bout en essayant par tous les moyens de ressembler à des glands. Mais je diverge une fois encore, si je puis me permettre. Enfin, je me comprends.

Bref, disais-je : j’ai une véritable admiration pour celles et ceux, qui, dans une baston entre extrême-gauche et extrême-droite, n’arrivent pas trouver dans ces deux appellations le mot commun qui pose vaguement problème. C’est vrai que c’est pas facile, pfou. Je crois que ça ferait une bonne énigme pour le Journal de Mickey (certains s’étant arrêtés à cette phrase avant d’aller lire la suite, on parle bien de méthodes, pas d’idéologie, c’est aussi marqué au début de l’article, en fait).

Jeu : essayez de savoir si ces gens sont fascistes ou antifascistes. Histoire de savoir s’il faut les interdire ou les applaudir.

Ainsi, on tolérerait l’utilisation arbitraire de la force par un camp et non par l’autre, puisque tous deux reconnaissent bien volontiers l’utiliser l’un contre l’autre au nom de leurs idéaux, ce qui laisserait entendre qu’il y aurait un côté lumineux de celle-ci et que donc, celui-ci ne poserait pas de problème. Après tout, c’est bien normal de péter la gueule de quelqu’un à partir du moment où il véhicule des idées différentes des vôtres, aussi nauséabondes soient-elles. Nan passque tu vois, moi, ch’uis un défenseur de la liberté, s’pour ça que j’laisse pas les autres s’essprimer, t’vois. Un raisonnement tout à fait intéressant, puisque vous pouvez faire le test : mettez n’importe quel extrémiste amateur de claques à côté d’un Choco-BN, au bout de 10 minutes d’entretien, c’est curieusement le Choco-BN qui a l’air le plus malin. Pour un peu vous le verriez fumer la pipe d’un air méprisant. Même si lui aussi commence à fondre devant la masse de non-sens et d’absurdités historiques débitées à la minute. Que l’on parle de politique, de religion ou d’autre chose, d’ailleurs.

Mangez le BN quand même ensuite, ce serait ballot de gâcher. Laissez juste la pipe de côté.

En tout cas visiblement, là encore, malgré les centaines de personnes invitées à débattre de l’affaire, le mot extrémisme n’a jamais posé problème. D’ailleurs, lorsqu’une paire de petits malins a dit « Hep ! Et pourquoi dans cette affaire, on ne dissout pas l’extrême-gauche aussi ? »  notre premier ministre a eu le bon goût « d’appeler à la retenue« . Hmmm, « retenue » comme dans « faire preuve d’extrémisme serait mauvais » ? C’est moi ou il y avait un énorme contresens dans ce raisonnement ? C’est intéressant. Quand on aime les mauvais scripts, du moins.

Cependant, allez, mettons que la décision soit parfaitement pertinente. Prenons les faits, un truc d’ailleurs pas très intéressant.

Car en effet, si tout le monde couine à la montée de l’extrême-droite en France et en Europe voire au-delà, chacun estime que hohoho, non, il n’est pas responsable. Sûrement que tout cela est la faute de farfadets nazis qui viennent la nuit déposer des exemplaires de Mein Kampf sous les oreillers. Sacrés farfadets, quels taquins.

Non parce que, pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, depuis 40 ans, du moins en France, l’extrême-droite a une seule stratégie : se poser en victime. Et depuis 40 ans, elle progresse. Avec d’ailleurs, dans la plupart de ses discours, des références à des affaires de justice où le Front National, là encore, explique être du côté des victimes de l’injustice. Hmmm, un peu comme si on essayait d’attirer à soi :

  • les bonnes gens, en se disant du côté des opprimés (même votre voisin a un paladin de niveau 2 qui sommeille en lui)
  • les théoriciens du complot, en disant que l’on est opprimé soi-même

Du coup, comment combat-on l’extrême-droite ? Ho bin tiens, si on leur donnait plein de prétextes pour crier à l’injustice ? Et au complot ? Et au pouvoir qui tente de les museler et pas les autres ? Ou tiens, si on utilisait exactement les méthodes qu’on leur reproche en se disant antifacho ? Comme le disait Winston Churchill, qui s’y connaissait probablement bien moins en fascisme qu’une lycéenne passant son bac : « les fascistes de demain seront les antifascistes » (on me souffle que c’est un hoax dans les commentaires, je m’en remettrai donc à son perroquet, qui parlait aussi de fascisme et bien d’autres mots en f) . Mais c’est probablement notre passion commune pour le cigare et les aventures du Bismarck qui trouble ma pensée.

Et puis bon, c’est un personnage historique assez obscur, personne n’en a entendu parler et il disait sûrement ça pour déconner.

Du coup, je ne dis pas que dissoudre les groupes des deux camps aurait été plus efficace : leurs membres ne vont pas subitement disparaître ou se dire qu’ils vont se mettre au macramé et à l’amour de la nature, mais qu’au moins, quitte à punir, autant être juste et vaguement sérieux, a minima ça ne donne pas de biscotte. Sinon, c’est non seulement incohérent, mais en plus contre-productif. Mais bon, hein, si en plus il faut s’intéresser à ce que l’on fait, merde alors !

Conjugaison

Pour les plus jeunes, un extrait du tableau de conjugaison du verbe « convaincre » qui à ce qu’il parait, est vaguement plus efficace que le verbe « Tabasser comme un blaireau bas du front ». En fait, c’est même comme ça qu’une idéologie progresse, flûte alors.

Bref, la démocratie, finalement, ça a l’air d’être un truc vachement compliqué, puisque visiblement même ses défenseurs n’ont pas bien pigé les règles.

C’est vachement plus simple avec des gentils et des méchants quand même.

Alors qu’en fait, la première loi est simple : tout le monde a le droit d’être un gros con.

Sinon, une bonne partie de l’humanité vivrait dans l’illégalité.

485 réponses à “Le côté lumineux de la force

  1. Cher M. Connard, vous omettez là dedans le point central de l’argumentation des uns et des autres : il y aurait des violences plus légitimes que d’autres. Quelqu’un (je ne dirais pas qui, même s’il pourrait, ou pas, s’agir d’une haute personnalité de mon lieu dit) me citait même en exemple la violence de l’URSS durant la guerre, arguant « qu’il fallait bien cette violence là pour venir à bout du Mal ». L’idée étant bien sur qu’il y aurait un camp qui aurait de facto raison sur un autre. Faire le lien avec l’enseignement de l’histoire nous martelant (a juste titre si l’on raisonne à l’échelle des chars Tigre) que si l’URSS n’avait pas été là, on marcherait encore au pas de l’oie (oh, une rime pauvre).

    CQFD. Taper ne sert à rien, sauf quand on frappe assez fort.

    • La tyrannie de l’URSS a fait bien plus de dégât que l’impérialisme américain et européen :-)

      Ça vaut le coup de frapper plus fort quand l’autre a l’orgueil d’être plus con ou plus Méchant que soi.

      • Les anarchistes, ça a toujours été des amis intimes des staliniens, c’est pour ça qu’il ne faut pas leur faire confiance aujourd’hui. D’ailleurs les nazis ont été les victimes injustes de l’alliance de l’URSS bureaucratique et de la juiverie américaine. C’est un scandale. Je pense que les antifas cherchent à déstabiliser l’occident pour mieux préparer l’invasion du vieux continent par la corée du Nord en empêchant les skinheads de ratoner. Ca me semble évident, c’est mon pote dédé qui me l’a dit.

        En fait c’est assez facile de se mettre à niveau des commentaires par ici. C’est même franchement amusant…

      • @ogro : Les anards et les staliniens, grands copain depuis les réunions de câlins gratuits en ukraine sous la makhnovtchina… :D

    • « L’idée étant bien sur qu’il y aurait un camp qui aurait de facto raison sur un autre. »
      Et comment sait-on que c’est l’autre qui a tort? Est-ce qu’on prend cinq minutes pour y réfléchir et en discuter, si possible avec des gens d’en face, ou est qu’on part de ce principe et qu’on va leur mettre des manches de pioche en travers de la gueule?
      C’est ici le point qui blesse.

  2. Cher Monsieur Connard,

    J’ai partagé ce post sur mon mur facebook, j’espère que cela ne vous dérange pas. D’habitude je mets des trailers de « Riddick », des paysages de Norvège, et des photos de chats rigolos, du coup je ne sais pas s’il me fallait d’abord vous demander une autorisation (vu que je ne demande pas à Mr Diesel, au chats, ou même au Norvégiens).
    Du reste, merci pour cette clairvoyante analyse.

    June

  3. Toujours fan de ton style, Odieux, mais pas d’accord sur ta comparaison extrême gauche / extrême droite. J’ai beau être contre l’emploi de la violence, je trouve qu’il y a une différence entre choisir de l’employer comme moyen contre l’oppression et choisir de l’employer comme moyen d’oppression. Non, vraiment, pour moi ça ne se compare pas.

    • Pourtant si. La haine de l’autre est toujours fasciste comportementalement.
      Vouloir imposer sa vision à l’autre par la force, c’est la nature intrinsèque du fascisme.

    • Ben et pourtant, ça reste toujours des pauvres qui se tapent entre eux, tu supprime la politique de leurs petites têtes et tu te retrouve avec les mêmes sortes de type aimant la bière et supporter leurs clubs de foot…

      Ils doivent bien rigoler les mecs en haut de la « pyramide », c’est eux le vrai danger, l’extrême gauche et l’extrême droite c’est leur jouet préféré pour mieux nous diviser.

      • J’aime la bière, supporte un club de foot et ne peux être qualifié de riche, je suis donc une bête dangereuse à 2 neurones tout juste bonne à envoyer des tatanes sans réfléchir? C’est moi ou ça sent l’ultra suffisance (le Bescherelle en moins)?

      • Complètement, que vous devriez avoir honte de poster un commentaire avec seulement deux neurones! Parce que la personne qui lit ce blog à le bon goût d’être bien plus intelligente que la moyenne, vu qu’elle lit une personne qui utilise des mots savants, et même parfois des arguments!

        Du coup, elle à complètement le droit de faire des raccourcis et des généralisations en s’appropriant les idées de Mr Odieux.

      • Hardkorrigan ce que tu dis dans ton dernier paragraphe est tellement vrai, il suffit de voir ce que s’est passé avec le mariage pour les personnes de même sexe.

      • Techniquement, il ne devrait pas y avoir d’exception!
        Même si les propos sont dérangeants.
        C’est, techniquement, « l’inconvénient » de la démocratie.

    • Je ne suis pas d’accord: extrême gauche comme extrême droite ont fait usage de violence pour lutter contre une oppression (fatalement pas la même)….. et ce sont maintenu au pouvoir par l’oppression……
      Pour compléter, je dirais que lorsque des crétins se fritent la tronche parce qu’ils n’ont pas les mêmes idées (ont-ils des idées bien définies d’ailleurs???), on est loin d’une réflexion sur les idéaux de chaque camp et les moyens de les atteindre, mais plus proche de l’expression la plus bestiale et physique d’un débat de polémiste sur i-télé (vous savez, ces débats de haut vol qui se résume à un « c’que dit l’autre c’est caca! »).
      Bref, des crétins sans cervelle qu’ on devrait mettre dans une arène pour mater leur baston, au moins il y aurait un intérêt sportif.

      • Exact, d’ailleurs, les casseurs de gueules sont beaucoup plus nombreux à gauche qu’a droite, vu qu’officiellement la gauche c’est les gentils. On en profite pour étaler ses pulsions sadiques pour une « bonne cause ».

      • Pour keulagarath,
        j’aimerais bien qu’il m’explique comment il arrive à la conclusion que « les casseurs de gueules sont beaucoup plus nombreux à gauche qu’à droite ».
        Les ratonnades, c’est quand même bien typé droite, le groupe Occident, qui aimait casser du gaucho, c’est pas franchement des centristes non plus, et j’en passe et des meilleurs.
        A la droite extrême, c’est une habitude de casser la gueule à tous ceux étant différent de soi, parceque, ben, ils sont différents.
        A la gauche extrême, c’est souvent (mais pas toujours) juste une réaction de défense.
        Définitivement, ce n’est pas comparable dans les buts, à défaut des moyens.

      • Dans les croisades et pour la colonisation, les causes officielles étaient justes aussi.. Et il est certain qu’ils sont plus nombreux a gauche car il est beaucoup plus simple d’incarner « la liberté » et toussa que les méchant pas beau vilain de droite.

      • @ Keulgarath

        Grand dieu, j’adore les phrases sentencieuses comme cela ! « les casseurs de gueules sont beaucoup plus nombreux à gauche qu’a droite » ! Moi, le Bon Roi Dadidou, se réjouit de pouvoir compter parmi ses fidèles sujets des gens tels que vous, qui assènent leurs convictions comme autant de vérités, s’appuyant sur des chiffres d’une validité scientifique établie (ou pas) !

        Vous êtes fort distrayant, cher ami ! Distrayez moi encore un peu, je vous prie ! Auriez vous une autre conviction absolue ne souffrant d’aucune contestion ni d’aucun argument ? Je suis tout chose devant votre facétieuse faconde, mon cher !

      • Je ne fais que contrecarrer d’autres convictions tout autant non légitimes, voir plus, que les miennes !

      • J’adore les gens qui se croient intelligents parcequ’ils pensent maitriser le langage soutenu, en utilisant des mots qui n’ont absolument rien a voir avec le débat, d’autant plus que la science n’y a pas sa place. Là, à part « regardez moi je suis interressant » et l’insulte a peine déguisé, il n’y a rien dans ton post. Tu m’en vois navré.

      • Phacochère dithyrambique et plénipotentiaire de la résurgence au quand-a-soi de la néandertalité phagocytaire.

      • @Keulgarath
        Bah oui, mon péché, c’est l’orgueil ! Normal, je suis Roi, après tout ! Quel Roi médiocre ferais-je si je n’étais pas bouffi de moi-même, n’est-il pas, mon bon Waddle Dee ?

        n’empêche, j’adore également votre subtile technique de la diversion : « Regardez, je suis un gentil perturbateur qui empêche de penser en rond, et on me marginalise, ce qui prouve que je détiens la vérité ». Vous touchez au divin en vous posant ainsi en gentille victime, mon fidèle sujet ! Je songe d’ailleurs vous faire ministre de ma propagande !

        Mais bon, en tout cas, continuez de vous gardez de mettre des arguments derrière ce que vous avancez comme des vérités. Je suis (lady) gaga de voir que, bah on sait toujours pas d’où vous sortez cette phrase « les casseurs de gueule sont plus nombreux à gauche qu’à droite ». Ou bien vous êtes comme votre bon Roi, Omniscient, auquel cas je devrais vous faire éliminer, car vous pourriez en vouloir à ma noble couronne, fieffé fripon de Waddle Dee…

      • Faux, tu est pacersaddicted, donc maintenant que je t’ai grillé, tu peux enlever ton costume de guignol, pour que l’on puisse te mettre au fers, comme dans toute bonne « démocratie ». Victime toi même.

      • Mais euh, voyons sale petit canaillou doublé d’un vil sapajou, n’as tu donc pas honte de répondre toujours à côté ? Tes détournements de conversation feraient de toi un sacré galopin à fort électorat dans ce que tu nommes une… Démocratie (que le concept est saugrenue… Le pouvoir au peuple, grand Dieu, que c’est cocasse ! Heureusement que mes Bons Waddle Dee m’ont comme roi, à n’en pas douter !). Je crains que tu ne veuilles point me répondre, comme si j’avais eu l’outrecuidance (hey ho ! Dis donc, je suis Roi, nom d’une pipe, si je ne peux point outrecuire comme un ouf malade, où va le Royaume de Dreamland ?) de soulever un point défaillant dans votre raisonnement. Genre, que de balancer : « y’a plus de skin à gauche qu’à droite, c’est connu (par qui ? par quoi ? Par où ? Para ?) », bah c’est du pipeau ! Parfaitement, sapajou au teint blême et à la soyeuse chevelure de jais, du pipeau !

        Diantre… Mais… Grand Dieu, ma couronne, mon nom, ma schizophrénie a encore frappée. Je suis démasqué ! Vous ne m’aurez jamais, bande de crapules ! Le Bon Roi s’enfuit comme un prince !

        BLAM ! SMOKE BOMB !

        Vous ne m’attraperez jamaaaaaais !

      • Haha, tu exploites la faiblesse d’UN de mes arguments par de la réthorique, pas de raison que je n’en fasse pas de même.
        D’ailleurs tu remarqueras que de dire que ce que je dis est du pipeau, c’est un peu comme comme si tu disais qu’il y en a un pareil nombre de skin des deux côté. C’est tout autant invérifiable. Du pipeau ! Je me base simplement sur du bon sens basé sur mon argument fort exellent qu’il se fait plus facile de nos jour de défendre les valeurs gauchistes (que je qualifierai même de pensée dominante, voire « officielle » de la morale), que d’incarner les vilains méchant de droite qui suintent la haine tout droit sortie d’Auschwitz. Après, ne te méprends pas, je ne cautionne aucun des 2, je trouve que justement que l’un ne vaut pas mieux que l’autre (même si je pointe surtout du doigt, l’hypocrisie du concept antifascisme par la chasse au skin, qui est justement quelque chose de très fasciste, au même titre que la chasse au sorcières, rien de moins. Maintenant retourne dans ta chambre capitonnée le gueux, et rends moi ma couronne, je t’ai assez laissé joué avec, vil brequin !

      • Mais, diantre, sale petit sapajou, ôte tes mains de ma Royale Personne, ou je te châtie, galopin ! Je suis le Bon Roi Dadidou, alors un peu de respect, nom d’une pipe !

        Moi ? Je dis qu’il y a autant de faf que d’anti-faf ? Mais morbleu, point du tout ! En sus de raconter des balivernes, vous m’inventez des réparties parfaitement imaginaires ! Je dis simplement que vous balancez vos convictions comme des vérités, sans vous appuyer sur rien d’autres que vos… Convictions justement, et que pour moi, ce que vous dites, c’est du pipeau, point barre !

        Après, vos histoires de pensée dominante ou de tout le reste, peu m’importe ! Je suis le Roi de Dreamland, l’illustre Souverain Dadidou, Brandisseur du Gros Marteau et ennemi intime de ce bâtard de ses morts de Kirby; il peut y avoir des skins de tout bord dans votre contrée, cela m’indiffère, je règne sur les Waddle Dee, moi ! Et la pensée dominante et unique, c’est celle que je dicte à mes Waddle Dee, qu’il en soit ainsi ! Et je vais vous l’exposer : « Kirby c’est une crapule, un sagouin, et il faut lui tataner la mouille ». Le reste, ce sont vos problèmes de simples terriens.

        Après, vous pouvez avoir raison, comme vous pouvez avoir tord, tant que vous ne m’aurez pas prouvé de manière certaine et autre que par une bien bancale rhétorique à base de (popopopop) « bon sens » (non mais sans blague…) que vous détenez la vérité, et bien le Grand et Rayonnant Roi ne te croira point ! Comme dit le diction : « Je suis comme Saint-Thomas, sauf que je suis Roi » !

        Allez, il suffit, je vais de ce pas féliciter cette grognasse de Kate, après tout, elle sera Reine un jour cette quiche… Que la famille royale britannique est ennuyeuse…

    • Ya pas de bon chasseur de skin, un skin c’est un skin. C’est de la merde, comme dirait Jean pierre Coffe

    • J’ai eu l’heur dans ma jeunesse de côtoyer ce genre d’individus, étant dans une mouvance d’amateurs de bière (pas chère pour en avoir plus) et de musique ayant un certain manque de respectabilité auprès du grand public. Bien que n’étant proche d’aucune des extrémités dont il est sujet, étant moi-même extrême-centriste tendance jmenfoutiste, j’ai malheureusement pu constater que si l’on n’est pas d’une minorité visible, les terminaisons dextres sont moins intolérantes que les senestres. Ce qui n’est pas un jugement sur leurs orientations, tant il m’est difficile de parler d’idées, mais sur leur comportement face à ceux qui ne sont ni hostiles ni politisés.

  4. Merci pour cet article!

    Coïncidence, j’ai entendu le même genre d’idées après avoir parlé à des « Anti-Fa » (= gentils, à l’inverse des « Faf »= méchants, un peu comme des factions de jeu de rôle, en plus con) , fiers d’aller se battre mais criant à l’injustice quand c’est eux qui se font « battre ».

    Une thèse sur « l’atrophie cérébrale, avant et après choc par objet contondant dans les milieux *intellectuels* Français » est prévue?

    • En arriver à mettre sur le plan l’antifascisme et le fascisme, c’est quand même d’une absolue sottise. L’histoire a, me semble-t-il, montré qu’un des deux camps est bien plus violent, plus intolérant et plus dangereux que l’autre. Mais enfin bon, comme dirait Didier Super « les fascistes c’est comme les arabes et les drogués. Y en a des biens » (d’ailleurs Hitler était végétarien)

      • Staline est-il généralement classé dans la catégorie des anti-fachistes ?

      • @ NicolasC Bien sûr que non, si vous révisez un rien votre histoire, il a même été l’allié d’Hitler. Sans rire, vous considérez que si on est antifasciste, on est obligatoirement un stal ?

      • C’est bien ce qu’il me semblait, mais je voulais juste être certain de bien saisir votre point de vue (j’ai déjà entendu certains le ranger dans la catégorie anti, d’ou ma question)

  5. Il est bon de citer ce brave Winston qui, tout fasciste qu’il était, avait perçu ce que le fascisme sera après lui.

    « La fin justifie les moyens », adage de tout fasciste qui se respecte.

    Avec désir !

    • Camus disait que ce que justifie la fin ce sont les moyens. C’est a dire la volonté humaine de révolte. Mais nous sortons du contexte. C’etait juste histoire de replacer une citation que je n’aime pas dans un contexte plus universel ;)

      • Vous utilisez un mot d’importance capitale dans ce genre de discussions, le mot « universel ».
        Il est issu de l’humanisme. L’humanisme a cree trois ideologies dominantes qui parfois se ressemblent : l’universalisme, le liberalisme et le socialisme. Ces trois ideologies ont fait des petits, respectivement : le fascisme, l’anarchisme et le communisme, ideologies qui se recoupent aussi parfois.

        C’est important car cela permet de comprendre a quel point les universalistes de la tolerance, de l’egalite,… sont proches comportementalement (ideologiquement non) des universalistes de l’intolerance,…
        Et l’adage de Machiavel va en ce sens universaliste, je peux utiliser les memes methodes que l’autre du moment que mon ideologie est bonne. Et les deux camps pensent la meme chose.

        Ce que disait Camus ressemble plus a du fatalisme, autre type de comportement. Que c’est grace aux moyens dont on dispose que l’on justifie notre existence. Vision profondement deterministe.

        Sortir du contexte, c’est savoir se laisser aller ;-)

      • Oui, j’entends bien (enfin, je lis, mais vous comprenez), cher Georges, mais sur le plan des idées?

      • Les deux sont des absolutismes. Pas besoin de liens, juste d’etudier les comportements qu’induisent ces ideologies.

      • Après quelques instants le nez dans une encyclopédie, je retiens trois articles:
        - « Universalism », qui se réfère à une position essentiellement religieuse, proposant qu’un dogme a une portée mondiale, sans considération de variable personnelle ( https://en.wikipedia.org/wiki/Universalism )
        - « Moral Universalism », qui fait référence au fait que certaines positions éthiques sont valable pour tous, sans considération de variable personnelle ( https://en.wikipedia.org/wiki/Moral_universalism )
        - « Universality », qui, si j’ai bien lu, regroupe les deux précédents ( https://en.wikipedia.org/wiki/Universality_%28philosophy%29 ).
        Aucun ne fait explicitement référence au fascisme. De plus, à l’article « Fascism », il est précisé « Fascists criticised egalitarianism as preserving the weak », « those programs were neither egalitarian nor universal », ce qui me semble absolument contraire aux idées universalistes.

        Je pense donc qu’il est faux de dire que le fascisme descend de l’universalisme.

  6. J’adore, comme toujours… Petite erreur paragraphe 5 ici: . « Et ça tombe bien, de leur propre aveu, les deux camps ont recours aux même, et évoquent sans trop de problèmes le fait d’en venir aux mains ». en effet, « aux même » prend un « s ».

  7. Ouais, enfin, on oublie surtout que l’extrême gauche se bat pour la liberté et l’égalité de tous, et que l’extrême droite c’est l’inverse.

    Et ça serait pas mal de prendre ça comme postulat de départ plutôt que « tout le monde il est violent, tout le monde il est méchant », réflexion digne d’un JT du 13H.

    • Pas de tous visiblement. Uniquement de ceux qui pensent comme l’extrême gauche. vachement exclusive cette vision de la liberté et de l’égalité pour tous.

      Heureusement, il y a des gens qui prônent l’éducation pour sortir des extrémismes des gauches et des droites.

      • Vous êtes bien mal informé. Je rejoins Mitch Pallavas, ça vaut bien l’opinion de Pujadas. L’antifascisme n’est pas un extrémisme, d’une part ; d’autre part, ayant apparemment plus de mal avec la bien-pensance caramélisée que la plupart des lecteurs de ce blog, je ne pense pas que ces deux formes de violence soient comparables.
        En plus, c’est fatigant ces imbéciles fous de démocratie qui pensent qu’il ne faut pas répondre aux propos haineux et violents. Comme ci-dessus, nan, passque voyez, on est en démocratie, il faut laisser tous les zautres s’essprimer, sinon c’est esstrémisste (et bien entendu, c’est pas gentil, pauvres petits ratonneurs). Simpliste et nécessairement idiot. C’est marrant, on dirait votre définition de l’extrémisme.

      • Mitch, vous ne cernez pas l’ironie de mon propos faisant reference au propos precedent. Vous sur-interprete.

        Quant a Rosa, vous dites des choses avec lesquelles je suis d’accord’ d’autres non.
        Toute violence est comparable a partir du moment ou on ne les hierarchise pas, ce qui est mon cas. Rien a voir avec la democratie et la liberte d’opinion.
        Les antifa ne repondent pas a une violence par defense, mais par opposition, ce qui nettement different. Ils sont ou les flics et les antifa lors des ratonnades de ceux qui ont besoin d’etre defendus ? Pas dans la rue en tput cas.
        Aggression et opposition sont parfaitement comparables, il s’agit de comportements haineux.

      • Un citoyen ne doit pas avoir à se servir de violence, car, par définition, l’Etat en a le monopole. Il est admis de se défendre, en l’absence de gendarme et de policier, mais il est attendu que l’on en recherche la compagnie avec la plus grande célérité en cas de danger, et il est attendu la plus grande mesure dans la destruction.
        Se servir de la violence à des fins politiques, agresser, est indéfendable, qui que l’on soit, quoi que l’on soutienne. C’est en partie parce que le fascisme s’est établi en réduisant tout dissident au silence, en régnant par la terreur, qu’il est détestable. Utiliser ces méthodes, c’est se compromettre et perdre toute légitimité.

    • lol, comme si ça existait des gens de basse classe qui se battent contre la liberté et contre l’égalité…. Je veux bien qu’un humain soit con, mais il y a des limites..

      • droit de vote pour les femmes? droit a l’avortement? droit de vote aux étrangers?
        on se bat toujours pour avoir plus de liberté, quitte a la piquer aux autres…

      • Bah les gens qui votent FN pour mettre « les noirs et les arabes dehors » par exemple. Plein de prolétaires, et moi j’appelle ça se battre contre l’égalité.

      • ya des cons partout. et le fn n’a pas pour vocation de les mettre dehors, mais de fermer le robinet de l’immigration incontrolée, nuance…

      • Hmm… Si il veut les mettre dehors, mais l’UMP a voulu faire pareil aussi ( coucou les quotas ! )
        Le but ici n’est pas de dire que l’extrême gauche est « aussi pire » que celle de droite mais rappeler qu’ils sont pas de gentils bisounours innocents juste parce qu’il y a eu un mort.

      • je veux bien que tu sois con mais c’est toi qui jauge hein ;)
        il y a eu quelques mouvements de foule suite a ces libertés que l’état a donnée a des groupes qui étaient moins libre que d’autres.
        il n’y a pas eu de mort a chaque fois mais il y a toujours eu des personnes, nombreuses, pour s’opposer a ce que d’autre personnes bénéficie de plus de liberté

      • La liberté n’est pas toujours ce qu’on croit. C’est peut être pas moi le plus con cette pour cette fois, mais merci quand même !

      • « lol, comme si ça existait des gens de basse classe qui se battent contre la liberté et contre l’égalité…. Je veux bien qu’un humain soit con, mais il y a des limites.. »

        Y’a deux possibilités, soit t’es un provocateur, soit t’es un crétin fini.
        J’ai du mal à penser que tu le fais exprès, j’opterais donc pour la seconde.

    • Extrême vs. Extrême, comment vous dire…

      Quant à l’égalité de tous, ça n’a pas marché chez les cocos non plus, il y a peut-être une raison? Ou alors c’est que l’être humain est vraiment bien plus têtu que la mule, qui elle, a compris que l’égalité pour tous dans sa prairie, c’est un peu l’équivalent du pays des Bisounours. Enfin, ce n’est que mon avis…

      • Ouais, après, si tu ne veux pas te battre pour un « monde plus juste », pourquoi pas, je pense pas qu’un mec « d’extrême gauche » vienne un jour te faire chier pour ça.

        Mais les batailles sociales ont fait changer des choses, (genre mandela, très à la mode en ce moment), mais aussi à petite échelle, des petites actions qui aident ceux qui en ont besoin (des bouffes populaires type Food not bombs, des squats un peu partout, …).

        On est surement une bande d’utopistes (voir de gros hippies sans le sarouel), mais au moins on se sent bien en essayant de bouger les choses avec nos moyens.

      • Mitch, penseriez-vous donc que l’action charitable de Mere Teresa a eu un impact positif sur la societe indienne et la conscience collective de la misere la bas ?

      • Ouvrir des mouroirs pour que les pauvres y souffrent et y agonisent dans des conditions indignes, tout en faisant disparaître des sommes colossales, je n’appelle pas ça une « action charitable », ni un « impact positif ».

    • Il y a quelques années, j’ai vu sur un forum des anti fa se vanter d’avoir été à 3 contre 1. Le crime du fasciste ? Avoir distribué des tracts pour l’UMP. Un cas particulier ? Probablement. Mais le principe même est embêtant.

      Ceux d’extrême droite diront que les « fafs » sont là pour la liberté des honnêtes citoyens respectueux de la nation et qu’ils combattent les méchants qui pourrissent la vie. Ils sont donc les « gentils ».
      Les anti fa diront que non, ils sont là pour la liberté de tous les opprimés et que ceux qui prônes la haine doivent être tabasser pour que la leçon entre dans leurs crânes d’arriérés mentaux. Et donc que les « gentils » ce sont eux.

      Et, de mon humble point de vue, ils sont pareils, ils ont décidé d’une cible et taperont dessus. Et ça ne fera pas d’eux des « gentils ».

      • C’est la ou les opinions divergent (à mon grand regret) dans la mouvance anarcho/extrême gauche/communiste/ trucs du genre…

        Skins et bones ont souvent le crâne rempli d’eau, mais il faut bien comprendre que ce n’est qu’une petite partie du mouvement.

        La plupart des endroits cool (squats, espaces autogérés) sont radicaux, mais pacifiques (en gros, tant qu’ils viennent pas nous faire chier, ça va, par contre si ils se pointent, ça va chier).

        Et en général ça se passe bien.
        (malgré quelques descentes occasionnelles de fafs, mais ça c’est une autre histoire, remplie de cas particuliers).

        Enfin tout ça pour dire que c’est un sujet super vaste, et que résumer ça à deux bandes de rasés qui se battent, c’est pas top.

      • @Mitch Pallavas

        Quel grand pacifisme, c’est sur, « par contre si ils se pointent, ça va chier »
        C’est un peu comme dire « moi je suis végétarien, mais si je vois de la viande je la mange ».
        Après que vous ayez décidé de défendre l’extrême gauche est assez clair, l’intérêt de l’article était de signaler que user de la violence contre ceux qui l’utilisent ne fait pas de toi un gentil…
        Après la nécessité ou non de repousser les extrêmes se débat, j’en conviens, mais il est pourtant simple à comprendre que taper sur un con ne va pas le rendre plus intelligent, cela tend même à le radicaliser.

      • « Quel grand pacifisme, c’est sur, « par contre si ils se pointent, ça va chier » »

        est ce possible d’être aussi con ?
        Quand une dizaine de nazis font une descente dans un bar gays à coup de battes. Tu fais quoi gros nigaud ? Tu vas te mettre à table, tu leur sers un demi et tu leur dis « les gars, venez donc, nous allons évoquer ensemble, tranquillement les pour et les contre de l’homosexualité dans notre société » ?
        Le pacifisme, c’est une chouette idée. Le problème c’est que si des gens prennent des armes pour se défendre, c’est parce que certaines personnes s’organisent avec la ferme intention de tuer et blesser.
        Vous pensez qu’on est dans un monde sympathoche et tout… C’est faux, je vous assure que l’extrème majorité des antifas préfèreraient être au bar à boire un verre et à discuter qu’à se battre contre des bandes de nazis…
        Vraiment ce qu’on lit ici, c’est désespérant d’inculture, d’amalgames et de raccourcis foireux…

    • C’est bien connu que l’URSS était l’une des plus grande démocraties participatives que la Terre ait porté…

      • Alors que toi, tu ne confonds évidemment pas l’extrême droite et les fascistes, n’est-ce pas ?

      • Disons plutôt que je parle de la situation actuelle (extrême droite, groupuscules néo-nazes et tout le toutim), et que toi tu me parles d’une situation qui n’a, à mon avis, rien à voir, et terminée depuis 20 ans. (enfin, en théorie).

        Grand classique de discréditation de « l’extrême gauche » en montrant les communistes qui ont gouverné, ça devient un poil lourd.

        Et encore une fois, les communistes ne sont pas représentatifs de la totalité de « l’extrême gauche ». Cherche plutôt du côté de l’anarchie et des endroits autogérés pour voir ce que le mouvement peut faire de bien !

      • « Cherche plutôt du côté de l’anarchie et des endroits autogérés pour voir ce que le mouvement peut faire de bien ! »
        Je croirais volontiers en l’Anarchie… si seulement j’avais encore un peu de foi dans le genre humain
        Sinon pour ce qui est des « communistes fascistes », comment dire… le fascisme c’est un truc bien précis et extremement bien documenté, ce serait bien de pas l’utiliser à toutes les sauces

    • Mais oui, tout à fait, comme nous l’ont si bien démontré l’oncle Joseph entre 1934 et 1953 et ses successeurs jusqu’à aujourd’hui. J’imagine les bienfaits de l’égalité et de la liberté au sein du Goulag. A moins bien sûr que la réelle liberté ne soit à chercher dans les jardins de la famille Kim à Pyongyang ?

      • Ah désolé ! Je n’avais pas saisi la subtile différence entre extrême gauche et communistes fascistes… Peut-être la même qu’entre extrême droite et nazis fascistes finalement. A moins que se ne soit l’inverse… Et réciproquement.

      • Peut être que si vous ne voyez pas la différence entre les soldats de Pyongyang et les militants antifas, faudrait virer la poutre que vous avez dans l’oeil…
        Après ne soyons pas dupe, vous n’êtes pas si bête, c’est simplement une bonne occas’ de rajouter à la confusion que d’accumuler les bêtises de la sorte.

    • Ouais ouais, il y a un vague postulat de base qui dit ça: « liberté et égalité de tous ». Il paraît que Ségéla a essayé de reprendre le slogan. A partir du moment où on veut « imposer » une vision du bonheur à tous, on ne respecte plus les libertés de chacun…….
      Excuse moi, mais ta réflexion tient plus d’une première page de la pravda dans les années 60.
      Enfin, je dis ça comme j’aurais dit exactement la même chose si tu avais essayé de nous dire que l’extrême droite, c’est quand même drolement plus cool comme mouvement.

    • « Ouais, enfin, on oublie surtout que l’extrême gauche se bat pour la liberté et l’égalité de tous, et que l’extrême droite c’est l’inverse.  »
      Si tu te bats pour la liberté et l’égalité de tous et que dans tes actions tu fais l’inverse, en plus de faire comme le camp opposé, t’es ridicule… m’enfin = )

      • Je t’invite à regarder les récentes campagnes d’affichages du FN, bloc identitaire, JNR, et Jeunesse Nationaliste, et à comparer avec celles de « l’extrême gauche ».

        (et en gros si t’as la flemme, d’un côté tu as « les immigrés dehors, on est chez nous ! », de l’autre du as « Des papiers pour tous ! »)

        Je te laisse deviner qui se bat pour l’égalité.
        Je te laisse deviner quel « camp » s’est réjoui de l’expulsion manu militari des camps de roms à Marseille, (entre autres)
        Et je te laisse deviner qui essaye de défendre les gens qui n’ont rien pour se défendre, qui fuient des guerres civiles, et trucs du genre.

      • Mitch : C’est facile de prendre deux exemples. Moi aussi je peux le faire : d’un côté tu as « Vive le roi ! » (authentique celui-là ! près de mon bahut.), de l’autre du as « Enfoarräy de [capitalistes, fachos, banquiers : Rayer les mentions inutiles] dehors ! »

    • malheureusement il y a des choses qu’il faut rabacher sans relache…
      un peu comme la définition de « laïcité » a nos politiques démagogues

  8. Article intéressant et (toujours) très drôle ! J’aime particulièrement votre conclusion.
    Attention, cependant, les propos que vous attribuez à Sir Winston Chruchill sont fallacieux, ce dernier ne les ayant jamais proférés ( http://standuptohate.blogspot.co.uk/p/winston-churchill-and-anti-fascist.html mais aussi http://www.andycarrington.co.uk/#/did-churchill-really-say-this/4559924494 )
    Elle a été largement étendue sur les réseaux sociaux, mais si même la Winston Churchill Society la nie, c’est qu’il y a vraisemblablement tromperie sur la marchandise.
    Comme le disait Voltaire : « L’exemple de Roosevelt nous a montré que tout le monde disait n’importe quoi sur Internet. »

    • Non.
      La véritable citation est d’Abraham Lincoln: « The trouble with quotes on the Internet is that you can never know if they are genuine. »

  9. Monsieur Connard c’est avec une certaine admiration que je suis vos travaux dans les domaines que vous mentionnez dans votre blog cependant je dois avouer avoir longuement attendu votre petit mot sur cette fine affaire. Rassurez-vous cependant, j’avais décidé avant de militer pour la dissolution des extrêmes, vous pourrez trouver d’excellente réduction sur la soude si vous prenez en camion-citerne.

  10. Et encore, on ne parle même pas du décalage entre les conclusions hâtives énoncées par Valls et répétée par la crotte de nez qu’est Besancenot, et les resultats de l’enquête (qui n’est bien sur pas passée à la téloche)

  11. Ouf je suis rassuré de voir qu’il n’y a pas que moi que cette histoire avait « choqué » (ou plutôt désespéré quant à l’intelligence des médias). Tout ça est d’autant plus débile que c’est apparemment les mecs d’extrême gauche qui ont ouvert les hostilités lors de la rixe, donc eux qui auraient du être sanctionnés, non? Ou y a un truc que j’ai pas compris… (En fait si on se jette contre un mur et qu’on se tue, on peut incriminer le mur à ce que je vois…) Ah oui le coté lumineux de la connerie, ça doit être ça. Merci OC…

      • Après le problème c’est qu’il y a deux sons de cloche et on ne sait toujours pas où est la vérité. Mais sinon je suis parfaitement d’accord avec vous.

      • Le truc que t’as pas compris c’est que tu cite Liberation comme s’ils avaient la verite sur l’affaire alors que ces journalistes de merde prennent le point de vue de clement et non une etude objective des faits. alors la prochaine fois garde ton lien pour toi

  12. Du grand Connard comme je les aime !
    Attention cependant, il semblerait que l’ami Churchill n’ait jamais dit « les fascistes de demain seront les antifascistes », mais que cette citation ait été inventée par des margoulins extrémistes pour discréditer ceux de la crèmerie d’en face. Comme quoi ils peuvent être un peu plus subtils que simplement se tabasser à mort !

    • Effectivement, c’est rare mais cela arrive. Pour plus d’informations (anciennes certes), je vous conseille la lecture du livre « Les provocations policières  » de Bernard Thomas qui traite également des quelques explosions nazillones de années 60-début 70 (donc bien avant Action directe par exemple) contre des symboles de droite pour liguer les gens à leurs cotés.
      Je vais même un peu jouer mon troll : suite à des d’attentats (11 septembre, métro Saint-Michel….) de quel coté se range la population? Un eskimau (la glace) au premier qui répond correctement

  13. Ce n’est pourtant pas compliqué de faire la différence: lorsque l’antifa enfonce gaiement sa batte de base-ball dans l’oeil de son adversaire pour récupérer de l’autre côté le peu de cervelle disponible, c’est un brave combattant de sa liberté qui sauve les bébés phoques. Alors que lorsque le skinhead enfonce gaiement sa batte de base-ball dans l’oeil de son adversaire pour récupérer de l’autre côté le peu de cervelle disponible, c’est un infâme suppôt de Satan qui prône l’apocalypse.

    Et qui vous dit que pendant ce certes court instant, le brave combattant de la liberté ne susurre pas à l’oreille de son inbterlocuteur agonisant quelques mots doux pour tenter de le convaincre du bien-fondé de sa vision des choses ?

    • sérieusement, t’es quand même pas assez bête pour ne pas faire de différence entre un mec qui va défoncer quelqu’un pour ses origines ou sa sexualité, et un mec qui va défoncer un mec qui veut défoncer des gens pour leurs origines ou leur sexualité, ou parce qu’il est syndiqué ?
      Tout se vaut ? C’est tout pareil ?
      Sérieusement ?
      Un nazi qui se fait taper se fait taper parce qu’il veut massacrer tout le monde. Le pedigree des JNR est éloquent par exemple. Cherchez la bio des gars, c’est folklo.
      Un antifa qui va taper un nazi le fait parce que ce mec est un danger.
      Sans nazi, lorsque y’a 15 ans ils avaient débarrassé le plancher, y’avait pas d’agression.
      Pourquoi les antifas reviennent, c’est parce que depuis quelques temps les fafs déboulent, en force, et confiant que l’athmosphère du pays, et ce qu’on trouve en europe, leur donne des ailes.
      Y’a pas de différence ?
      Vous passeriez une soirée dans un concert antiraciste et dans une soirée de neonazis de la même manière ? Avec le même élan, tiens allons boire une bière ce soir pour nous détendre ?
      La violence utilisée par les antifas est une violence qui arrive en réponse à la violence des nazis. Vous pouvez tout à fait penser que la violence c’est mal. C’est un peu pour cette raison que des gens veulent foutre les skins nazis, les militants natios radicaux dehors.

      Parce que laissez les faire, et ils iront incendier des foyers, des hopitaux qui pratiquent l’avortement, des bars gays, avec le plaisir.

      Mais non, tout ça c’est de l’hystérie, faf, antifaf, c’est la même racaille. C’est un raisonnement simpliste qui s’appuie sur une inculture crasse et une méconnaissance totale de la réalité.

      Les commentaires qu’on lit ici donne une idée du niveau général. C’est pas grave, tout le monde peut pas tout savoir sur tout et j’en veux pas aux gens d’être pas au fait du renouveau des groupes fafs en france. Mais le truc, c’est qu’aboyer avec le troupeau les mêmes âneries qu’on trouve sur les sites du figaro ou de RTL… Lorsqu’on passe son temps à faire le gars qui est au dessus de tout ça… C’est un peu pathétique.

      • Le niveau d’analyse d’Odieux est exactement le même que beaucoup de journaux, qu’il critique en début d’article. Avec les même erreurs qu’eux et le même point de vue que beaucoup d’entre eux ( BFM, RTL, LCI, Le soir, Le Point , …)

        L’argument sur lequel se base leurs raisonnement est absurde. Je ne vais pas refaire la démonstration des « problèmes » du fascisme (on est vraiment tombé bien bas…) elle a déjà été faite dans plusieurs commentaires dont celui-ci.
        L’antifascisme ne concerne pas seulement l’extrême gauche, tout républicain se doit d’être profondément antifasciste et se battre pour qu’il ne s’installe pas.

        Parmi les nombreuses erreurs de l’article une n’a pas été relevée : Ce n’est pas la diplomatie qui a mené Nelson Mandela la où il est, mais la violence et le terrorisme. Les méthodes de lutte non violente ne donnant rien contre le régime en place il a agis différemment (en mettant des bombes dans des cafés, …) et il est resté en prison parce qu’il refusait de renonçait a la violence. http://www.monde-diplomatique.fr/2010/07/GRESH/19390

        Il existe bien des façons de lutter contre l’extrême droite, à condition de n’en négliger aucune.

        C’est beaucoup plus marrant quand Odieux raconte n’importe quoi sur des films, il faut espérer que sa culture et son analyse politique ne sont pas aussi limitées qu’il ne le laisse paraître dans ses articles.

      • Violence d’opposition et violence d’agression sont deux faces d’un meme de.

        Heraclite d’Ephese soulignait une chose loin d’etre idiote :
        « Les Hommes eveilles n’ont qu’un monde, les gens endormis ont chacun leur monde ; c’est ce qui fait naitre la politique, l’opposition, la haine. »

  14. La citation de Churchill est un hoax, je m’étonne de la retrouvée chez vous Connard. On lui préférera une célèbre citation de Pasolini (au moins la 1ère phrase sur les deux qu’elle comporte) qui savait de quoi il parlait lui contrairement à pas mal de commentateurs de cette actualité.

  15. bravo, on arrive à lire les mêmes conneries ici que celles qu’on entend sur RMC, RTL, Europe 1 ou le Figaro. Les extrèmes se rejoignent tout ça. Plutôt que de passer 2 heures à écrire sur un sujet qu’on maitrise pas. Du tout. Pas du tout. Pourquoi ne pas fermer sa gueule et ouvrir un livre ?

    Parce que lorsqu’en guise de conclusion on en vient à tomber les pieds les premiers dans un hoax aussi grossier que celui de Churchill que les fafs font circuler (bravo les sources), on se dit que c’est pas « Odieux Connard », mais « Truffe Pénible ».
    Je repasserai quand j’aurai le temps, je te ferai un petit topo si tu veux, avec des liens, dse photos des documents pour t’expliquer ce que sont que les mecs de IIIème voie, et ce que sont les militants antiracistes. Vu que t’as du mal, au nom de l’ignorance et de la volonté misérable d’être « politiquement incorrect » (permettant toutes les âneries de notre époque) , à pondre quelque chose d’un quelconque intérêt…

    Fermes ta gueule, Pénible Truffe…

    • Merci de si magistralement ouvrir le débat. Et de placer ainsi l’ouverture et la volonté d’échanger au premier plan.
      Nul doute que ce petit topo sera apprécié comme il se doit, au vu du traitement objectif et du recul dont vous faites visiblement, et remarquablement, preuve.

      • Du traitement objectif ? Tu rigoles j’espère ?
        Tu trouves qu’on est pas assez objectifs avec la bande à Ayoub ? On devrait un peu plus les laisser s’exprimer ?
        Perso les amalgames foireux du style « les extrèmes se rejoignent »… C’est consternant, fatiguant. J’ouvre pas de débat, un type utilise son blog pour raconter un paquet de conneries sur un sujet qu’il ne maitrise absolument pas. Résultat il donne du grain à moudre à tous les crétins qui ont un avis sur tout et qui ouvrent plus souvent leur gueule que des bouquins.

        Ce genre de texte est non seulement dégueulasse. Insultant. Mais en plus il est horripilent par son côté « rebelle », « penseur libre », « politiquement incorrect » qu’il essaye de se donner alors qu’il fait, dit et réflechi exactement comme Pernaud.

      • Après ouverture du Bescherelle (dont votre orthographe témoigne, mais ça ne suffit pas pour se donner un air d’intellectuel), il serait peut-être temps d’éteindre la télé ; le journal de France 2 ne vous fait pas de bien.

        Je cherche encore ce qui est politiquement incorrect dans l’article, et dans ses lecteurs satisfaits : la peur de ce qu’on appelle des extrêmes ? vu et revu ; l’équivalence entre progressistes et fascistes, au nom d’un Etat aujourd’hui disloqué, et dont certains épisodes sordides n’ont rien à voir avec les revendications anticapitalistes actuelles ? gros poncif ; la dénonciation de la violence, gentille et naïve, pour ne pas dire d’une mauvaise foi nauséabonde ? on se croirait chez une blogueuse mode ; la sacralisation de ce qu’on appelle le dialogue, même quand celui-ci est étouffé et impossible ? on croirait l’éducation civique au collège.

        Quant au recul, lui aussi pathétiquement canonisé, on dirait que vous regardez la situation de tellement loin que vous n’y comprenez plus rien. Le recul à avoir porterait davantage sur votre capacité à récapituler les discours médiatiques en cinq phrases que sur une situation qui vous échappe.
        Et si vraiment ça vous intéresse, d’avoir des idées construites, tentez de croiser un groupe de gentils fachos avec qui il vaudrait mieux discuter (pour les convaincre qu’aller sagement voter pour Marine c’est quand même mieux que de faire des ratonnades). Si vous êtes assez bête pour rester près d’eux, revenez discuter (calmement, et, j’ai failli oublier, démocratiquement) de la ressemblance des « extrêmes » – qui ne sont jamais que des idées plus ou moins séduisantes qui s’éloignent de la pensée dominante.

    • Merci, en ce seul commentaire, d’illustrer a peu près exactement le sujet du billet.
      La suite de vos interventions sont attendues avec impatience si ce n’est trépignements.

      Dommage cependant que l’OC se soit fait prendre dans le Churchill hoax et se soit abaissé à un sophisme d’argument d’autorité. Le billet aurait été bien plus percutant sans cette grave faiblesse.

      • Bien, si tu ne vois que cette faiblesse… Sais tu ce que c’est que l’EG, les groupes antifas ? Le Scalp, l’Action Antifasciste ou les vieux Ras l’ Front ?
        Sais tu qui ils combattent ?
        Comment ?

        Pour qu’il y ait débat, faudrait aller au delà de la suite de clichés et de poncifs de cet article.
        Le problème là, c’est que les gens ne savent pas de quoi ils parlent et font les malins en balançant les banalités du style « extreme gauche et extreme droite » ce sont deux « extrêmes », donc c’est la même chose.
        On peut tout à fait raisonner ainsi. Bien sûr,
        Mais dans ce cas là, on évite de se moquer des Jenyfer de 17 ans, ou des gens qui n’ouvrent pas de Bescherelles…
        On va sur le forum de TF1 ou d’RTL et on échange ses arguments. Vu qu’en pas longtemps on retrouve les mêmes commentaires ici et là bas…

      • « On va sur le forum de TF1 ou d’RTL et on échange ses arguments. Vu qu’en pas longtemps on retrouve les mêmes commentaires ici et là bas… »

        Si les arguments sont aussi poussés qu’ici, ça ne doit pas faire bouger grand chose.
        Et plutôt que de trépigner, de t’exciter et de prendre tout le monde pour des cons, tu ne nous en sortirais pas, des arguments ? Je ne demande qu’à être convaincu.
        Mais encore un billet comme ça et je prends ma carte au FN…

      • Ben prends la ta carte au FN, s’il te suffit de si peu pour te donner des excuses pour pouvoir t’assumer…
        bien sûr c’est une plaisanterie, m’enfin bon, vous voulez des arguments pour expliquer quoi ? Qu’est ce que c’est que l’extrème droite radicale et comment elle fonctionne ? Pourquoi il faut s’en protéger ?

      • L’extrème droite radicale, comment elle fonctionne et comment m’en protéger, non, pas vraiment. Enfin je ne pense pas que beaucoup de personnes en aient besoin.

        Mais si l’andouille pouvait répondre à ses propres questions plutôt que d’espérer qu’on ira se renseigner nous-mêmes, ce serait un premier pas. Non seulement vers notre illumination, mais aussi vers un débat sensé et argumenté.

        Les fameuses questions : « Sais tu ce que c’est que l’EG, les groupes antifas ? Le Scalp, l’Action Antifasciste ou les vieux Ras l’ Front ?
        Sais tu qui ils combattent ?
        Comment ? »

        Souligner l’ignorance de son interlocuteur sert uniquement à le prendre de haut et à le placer d’avantage sur la défensive. Je suis partisant de l’argumentation à coup d’arguments, si possible logiques.

      • Oui, ben c’est un peu facile aussi de demander à ce que tout tombe toujours cuit dans le bec, y’a un texte posté un peu plus loin qui essaye un peu d’expliquer tout ça. M’enfin tu crois qu’en un commentaire de blog je vais pouvoir t’expliquer les tenants et aboutissants d’une situation aussi complexe, qui plonge ses racines à la fin des années 60 ?

        Vous voulez du prêt à consommer de suite, des idées prêtes à l’emploi. C’est exactement le sens de ce blog, du fast food intellectuel. On voit ce que ça donne…

        Donc non, les questions que je te pose, tu trouveras les réponses, si elles t’intéressent, dans des articles de fond, des livres…

        Je comprend tout à fait que tu aies autre chose à foutre que de t’y intéresser. Ca me choque pas. Ce qui me choque c’est les gens qui parlent et pérorent et jugent des choses qu’ils ne connaissent pas !

        Meric c’est une truffe illétrée, il faisait science po
        La video prouve que, non elle prouve rien
        Les antifas feraient mieux d’écrire des articles, ils en écrivent par centaines
        La violence est la même, les extrèmes se rejoignent, la preuve, on parle dans les deux cas d’extremes : AU SECOURS !

        Lorsqu’on ne sait pas de quoi il retourne, fermer sa gueule, c’est pas une honte.

      • « c’est un peu facile aussi de demander »
        Ce n’est pas à nous de nous convaincre du bien-fondé de tes idées après que tu les ai balancé en vrac. Il t’appartient d’expliquer, d’argumenter, et de défendre ton point de vue.
        C’est un peu facile d’arriver comme une fleur et d’exiger que tout le monde s’ébaubisse de ce que tu raconte.

    • Néanmoins il a raison. Au nom de la « liberté » et de la « démocratie » on va taper sur les autres à coups de battes.
      C’est beau.
      La victimisation du groupe du mort est juste écoeurante, comme si juste parce qu’il y avait un mort ils n’avaient du coup plus aucun tort ( et surtout pas celui d’avoir provoqué les autres. ) Nan mais c’est chouette, t’as l’air d’avoir un bel esprit critique.

    • « Fermes ta gueule, Pénible Truffe » : merci, tout est dit. La démocratie, ça n’est pas pour tout le monde. Les extrémistes de gauche se battent pour la liberté aux autres de penser comme eux. Sinon, ce sont des méchants qu’il faut combattre, avec batte de base-ball de préférence.

      Vous ne vous rendez même pas compte d’à quel point votre réaction à la violence tout à fait fasciste donne merveilleusement raison à cet article ?

      • Vous ne combattez pas les adversaires de votre mode de vie, vous ?
        On peut reformuler:

        Vous ne combattriez pas quelqu’un qui vous nie tout droit à l’existence, sous prétexte de votre couleur/religion/avis ?

        Dans cette histoire, il ne faut pas oublier qu’il y a une groupe A, qui tire son existence du rejet systématique des bases de notre société moderne (non qu’elle soit parfaite, mais bon, on y vit pas trop mal non plus) et un groupe Anti-A, qui cesserait d’exister si les gens du groupe A acceptaient le jeu démocratique. A ce petit jeu, il y en a un qui pourrait sembler un peu moins atteint que l’autre.

        Mais transposons, d’une pichenette aussi grandiloquente qu’abusive, la situation à la géopolitique:

        Vous êtes un pays nommé « connardie ». Or, votre voisin, nommé « stupiderie », vous agresse, vous et vos autres voisins, perpétuellement. Et pas vocalement, mais à coup de chars, de missiles et de bombes à eau lourde. Renonceriez vous au droit de vous défendre sous prétexte de devenir aussi mauvais que la nation des « stupides » ou bien mettriez vous vos belles idées de côté pour lui tataner la gueule à grand renforts de petits morceaux d’aciers projetés très forts ?

      • Retirez le « civile » et vous avez un bel exposé de la réalité.

        Et comme dans toute réalité, il n’y a pas un bon et un mauvais côté, puisque les absolus n’existent pas (même pas l’absolu de la non violence, puisqu’il meurt généralement sous les coups de son bourreau) mais il y a souvent le côté qui correspond à des valeurs X et un autre qui n’y correspond pas.

        En passant, la démocratie française ne reconnaît absolument pas le droit à ses adversaire d’exister. Ainsi, un parti politique qui n’accepte pas le concept de démocratie ou de république, de parlement ou de représentation n’a pas, techniquement, droit de citer. La constitution aborde un peu le sujet, histoire d’éviter un autre 30 janvier.

        Résultat des courses : si le groupe penses qu’il y a des gens moins français que d’autres, que la république doit être abatue, que l’égalité, c’est has been, et bien le groupe n’a pas le droit d’exister, dans la démocratie française.

      • un parti politique est sensé fonctionner avec les règles de la démocratie en vigueur dans le pays ou il cherche a se faire élire (jusqu’à ce qu’il puisse les changer après son élection)… je vois pas le problème… demande aux égyptiens ils ont leur petite idée sur la question…

      • Pas forcément, puisque la violence de l’un peut être considérée comme légitime, puisqu’elle défend le bien public là où l’autre ne cherche qu’à le détruire (ou le critiquer stérilement).

        Il faut remettre les choses à leur place. Je n’ai pas entendu parler (mais personne n’a la science infuse) de maisons de membres du FN incendiées par des milices anti fascistes. Je crois me souvenir qu’on a vécu des moments assez difficiles dans ce beau pays à un moment où certains foyers de populations immigrées avaient une fâcheuse tendance à brûler comme du phosphore.

        Les groupes d’extrême gauche qui appellent à casser du fasciste (donc une opinion choisie, ne l’oublions pas) se voient comme des défenseurs extrême (un peu comme Tony Hawk avec le skate) de la démocratie ( sans rentrer dans les détails des groupes anar et tutiquanti). Les groupes nazillons se voient comme des défenseurs…. ben en fait, difficile à analyser. On dira des défenseurs de la France Eternelle.

        En somme, non, ce ne sont pas des choses similaires, car si on a affaire dans les 2 cas à de la violence, ce sont deux violences différentes. Une violence de défense (ou vue comme telle) et une violence d’agression (quoiqu’ils se voient parfois aussi comme des défenseurs de la veule et de l’orphelin, mais que dans certains cas).

        Ahhh, la question de la violence légitime… tout un programme.

      • désolé si je ne developpe pas tellement plus, mais je n’aime pas trop l’enculage de mouche. Si demain je viens chez toi et que je t’agresse en clamant haut et fort que c’est au nom de la liberté en ressortant un vieux dossier (en imaginant que j’en connaisse un) où tu as été un vilain garçon, alors ça y est, je suis swag. C’est un peu n’importe quoi.

      • Si vous venez chez moi m’agressez, c’est vous qui êtes en tord, puisque vous êtes chez moi.
        Mais si vous répondez à une agression que j’ai commise sur vous ou que je cherche à commettre sur vous, je suis heureux de vous annoncer que la loi vous autorise à m’en mettre plein la gueule, sous réserve de certaines notions obscures de proportion et de non acharnement.

        C’est exactement comme cela qu’est conçue la réponse « radicale » des groupes anti fascistes.

        Derrière cette triste histoire, où je retiens surtout qu’un gosse, con ou pas con, est mort, on cherche à rabaisser deux utilisations de la violence qui n’ont rien a voir.

        Or, pour rester dans un rapport de cour de récré « faut savoir qui a commencé ».

      • D’accord, ben si on part là dessus, l’enquête à démontré (par des caméra de surveillance et d’un témoignage d’un agent de sécurité ayant été présent au début des faits) que ce ne sont pas les vilains nazi qui ont cherché la bagarre. C’est les redskin qui font rien qu’a les embeter !

      • Vous avez les conclusions de l’enquête ? Chapeau, il faudra en faire profiter tout le monde, parce que je crois que même Matignon les attends.

      • Article 122-5

        N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitimedéfense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte.

        N’est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l’exécution d’un crime ou d’un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu’un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l’infraction.
        Article 122-6

        Est présumé avoir agi en état de légitimedéfense celui qui accomplit l’acte :

        1° Pour repousser, de nuit, l’entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité ;

        2° Pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence

        Termes et textes consultables directement sur le site de qualité « légifrance »…

    • Sans vouloir être dans l’opposition de principes à tes propos, j’aimerais voir où tu lis que les extrêmes se rejoignent dans le sujet.
      L’intervention d’OC souligne les incohérences dans la manière de « traiter » le cas de l’extrême gauche et de l’extrême droite quand elles s’expriment par la violence.
      Tu as parfaitement le droit de penser que tu es dans le camp des bons! Il a parfaitement le droit de penser qu’il y a des crétins dans les deux camps sans pour autant dire que c’est la même chose!……
      Et au final, les pouvoirs publics et médiatiques pour faire preuve de plus de retenue et de cohérence dans leur réaction.
      Au-delà de ta réaction exacerbée, je crois que nous n’avons pas lu le billet de la même manière.

      • Ah ben oué, fais le malin, c’est bizarre, généralement les fans du bloc identitaire sont pas trop potes avec Ayoub… M’enfin bon, vous semblez apprécier au delà de votre camp non ? Avec « Resistance blanche » en lien sur votre site, on doit pas trop vous forcer pour que vous trouviez le Batskin sympa…

      • Il y a belle lurette que je ne fais plus le malin ni ne suis membre d’un fan-club,
        quant à Enrico, oui ça fait sérieux comme führer,
        d’où pour reprendre le sujet du jour, déconseiller aux jeunes gens de rejoindre des groupes pour ne pas y être fichés notamment par le chef qui travaille pour la police !

    • Eh andouille à complètement raison sur le fond.
      L’odieux ayant l’habitude de troller pour générer du clic (c’est même son fond de commerce), j’espère que son article ne reflète pas sa pensée.

  16. Ca aurait pu être drôle, comme billet.
    Mais:
    - Le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit. Ce qui fait la différence entre les 2 types de crétins dont on parle là.
    - la citation de Chrchuill est un fake. Ca fait tache dans la démonstration.

    Au final les renvoyer dos à dos (ou crane rasé contre crane rasé) n’avance à rien. Comme leur pratique de la baston. Donc, poursuivons le syllogisme avec la même subtilité : vous aussi êtes comme eux.

  17. Ce post ne fait que confirmer ce que je soupçonne depuis quelques temps déjà… Alors, cher Odieux, si je me souviens bien, pour les demandes en mariage, c’est : CV, mensurations et photos… Je m’y attèle immédiatement.

  18. Pardon, mais…

    « Et ça tombe bien, *de leur propre aveu*, les deux camps ont recours aux même, et évoquent sans trop de problèmes le fait d’en venir aux mains, à la batte ou à tout autre objet contondant tel qu’une Twingo. »

    J’avais compris le contraire concernant les anti fascistes, qu’ils prônaient la lutte… verbale. Et je ne parle pas d’insultes, voyons :-)

    Quelles sont vos sources ?

  19. Tout à fait d’accord à propos de tes deux conclusions à savoir:
    - Ce sont de bons abrutis
    - Soyons juste même si ce n’est que symbolique.

    Et n’oublions pas que l’adoration d’Adolf comme tu le dis n’est qu’une idée reçue puisque les premiers résistants contre le régimes nazi étaient les juifs et les membres de l’extrême droite là ou l’extrême gauche a nié la réalité et appelé à la cooperation jusqu’au moment des rafles et des trains à destination des camps.

    Mais comme à gauche ils sont gentils et qu’ils disent que des trucs vrais, on a décidé de croire que c’était l’extrême droite les collabos. C’est beaucoup plus simple après tout.

    • « nié la réalité et appelé à la cooperation jusqu’au moment des rafles et des trains à destination des camps. »
      Jusqu’à la fin subite du pacte Germano-Soviétique, pour être exact.
      Ça fait un peu mal au cul, mais les premiers résistants communistes, au tout début de la Seconde Guerre Mondiale, ils étaient occupés à saboter la machine de guerre française, pour que les allemands puissent gagner.

  20. salut connard,

    j’interviens car tu abordes mon sujet préféré du moment – l’extrême-droite.

    Je pense qu’il faut d’abord bien distinguer les groupuscules radicaux comme Troisième Voie du Front National. Les groupuscules fascisants veulent voir tomber la démocratie, le FN essaie de louvoyer dans le système pour arriver à une sorte de contre-pouvoir.

    Parlons d’abord de l’extrême-droite radicale.

    Les néo-fascistes comme Serge Ayoub sont des anti-démocrates. Ils croient au Fascisme et à ce que ça entend en terme de non-liberté d’expression, de racisme théorisé et de violence. La démocratie a-t-elle alors le droit de se défendre contre ces ennemis déclarés ? Peut-elle plier la liberté d’expression pour combattre ceux qui hypocritement s’en réclament ?

    La réponse n’est pas si évidente. On a tendance à sortir bien vite la citation faussement attribuée à Voltaire : «  je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire ».

    Or l’histoire nous apprend une chose : les fascismes européens ont obtenu le pouvoir dans un contexte de nullité politique totale des « modérés » (pour simplifier : ceux qui jouaient le jeu démocratique, qui croyaient à l’action par le vote), ainsi qu’un combat inefficace de la part des « extrémistes ».

    De ce point de vue, je trouve plutôt logique que la démocratie, qui n’est après tout qu’un système politique qui se veut pérenne, détruise ses ennemis déclarés. Même si on sait bien que derrière les décisions du PS se cachent des calculs politiciens de stratégie électoraliste, en soit, ce n’est pas forcément illogique de voir ces petits partis dissolus.

    Pourquoi alors ne pas interdire l’extrême-gauche radicale ? Je ne suis pas un spécialiste de ces groupuscules là, mais je crois comprendre que ce sont avant tout des groupes antifascistes. Leur but, leur raison d’être, est de détruire le fascisme. Ils utilisent la violence, c’est vrai, mais l’énorme différence est qu’ils l’utilisent contre ceux qui veulent mettre à genoux le système démocratique.

    Alors certes, ce n’est pas si simple : les antifas sont souvent sympathisants anarchistes, communistes ou révolutionnaires divers gauche. Plutôt ennemis de la démocratie oligarque dans laquelle nous vivons donc. Mais la société dont ils rêvent n’est fondamentalement pas si éloignée du grand rêve démocratique, qui donne le pouvoir au peuple (et non pas aux chefs, comme le fascisme). Là aussi, cette différence fondamentale peut expliquer pourquoi la démocratie ne voit pas forcément comme un ennemi les groupuscules de gauche radicale.

    Je comprends ton point de vue : celui de dire que le « deux poids-deux mesures » apporte de l’eau au moulin du FN (au cours suivant on parlera de dieudonné et soral…). C’est vrai, sauf que même s’ils prônent tous les deux l’action violente et qu’ils ont tous les deux le crâne rasé, les « poids » ne sont justement pas de même mesure.

    • En clair, tu nous expliques ici que si les groupuscules d’extrème-droite sont dissous et que ceux d’extrème-gauche sont « protégés », c’est uniquement pour des raisons politiques. Et donc nullement pour leurs actions.

      Une fois de plus, voilà qui amène de l’eau au moulin de l’extrème-droite qui se dit persécutée.

      J’ose cependant espérer que tu te trompes.

      • En clair, ce qu’il nous explique ici c’est que si les groupuscules d’extrême droite sont dissous et ceux d’extrême gauche sont « protégés », c’est parce qu’ils n’ont pas les mêmes idéaux. L’extrême droite veut la fin de la démocratie, l’extrême gauche veut une autre démocratie.
        Les calculs politiciens n’arrivent qu’en second.

  21. Visiblement certains pensent que mettre des bottes et prendre des battes pour aller agresser des immigrés, attaquer des kebabs, des bars gays, des gens dans la rue à cause de leur orientation sexuelle ou de leur couleur de peau, c’est la même chose que d’essayer de foutre ces mecs dehors.

    Visiblement c’est la même chose que d’aller à un concert antiraciste, que d’aller voir un groupe neo nazi à un festoche Blood & Honnor.

    Après, ce billet est bien de son époque celle où on voit Dieudo fait la ramasse de Batskin, la promotion de néo nazis négationniste celle qui voit Soral faire un carton chez les simples d’esprit…

    • C’est pas la même chose c’est juste aussi peu défendable.
      Y a une différence.
      C’est comme ceux qui vont casser la gueule d’un mec sous prétexte qu’il est homophobe à 5 sur 1. C’est nul, ça sert à rien.

    • Eh, andouille ! Vilain petit troll, nous t’avons reconnu !

      Crois-tu vraiment que lorsqu’un extrême gauche appelle ses potes pour aller taper des skins qu’il croise à une vente privée Fred Perry (l’anticapitalisme en force!), qu’ils agressent en supériorité numérique des mecs d’extrême droite aussi cons qu’eux, il a raison ?

      Ce n’est que parce que ce chenapan se prend un coup de trop dans la margoulette et qu’il ne se relève pas que l’on parle de sa grandeur et de son côté patriote alors qu’en fait, il ne s’agissait que d’un sombre con anti fa qui s’amusait à chasser des skins.

      Il ne valait pas mieux que celui qui l’a mis au sol, la situation aurait aussi bien pu être inversé suite à cet affrontement.

      • Ne pas confondre idée et méthode mon cher Raphael.
        Un chasseur de skin ne vaut pas mieux qu’un skin. Les deux usant de la violence pour valider leur idéologie.

        Ce sont l’équivalent des hooligans, ni plus, ni moins.

        Comme je l’ai lu plus haut, c’est comme si je partais avec ma batte chasser tous ceux qui sont (ou que je soupçonne d’être) des homophobes.

      • AxR : C’est là que je ne suis pas d’accord avec vous, ou en tout cas que je trouve que vous passez trop rapidement sur un sujet qui doit pourtant être nuancé et discuté : la violence comme outil de défense démocratique.

        Je n’ai pas de réponse toute faite à ce sujet, mais je ne me contente pas du tout de la posture simpliste qui est de dire « tout le monde se tape, tout le monde est bête ».

      • « défense démocratique  » oO
        En allant à plusieurs chercher des noises à un groupe, certes aux idées discutables vous appelez ça de la défense démocratique ?
        Leur taper dessus de votre initiative, de la défense ?
        De deux choses l’une : achetez un dico ou allez vivre en Chine, votre conception de la démocratie y sera mieux appréciée.

      • Regarde l’issue de l’enquete (qui n’est pas passé a la télé) et tu verras bien que le plus bête et le plus en tord n’est pas celui que l’on croit.

      • « la violence comme outil de défense démocratique ». entre citoyen? c’est faire justice soit même…

      • Yokh et jash : je ne parlais plus de l’incident, mais des raisons mêmes d’existence des groupes radicaux. Je vous invite aussi à lire mon post numero 30 avant de beugler dans le vent.

  22. Merci cher connard d’avoir traité ce sujet. Depuis le temps que je me dis que la gestion, tant politique que médiatique, de cette affaire est plus que navrante.
    On ne connaîtra pas le fin mot de l’histoire, mais je pense qu’on aura bien tous sentis le malaise de la presse quand l’analyse de la vidéosurveillance mettait en doute la candeur de la victime.

    • l’analyse de la video par RTL, que mêmes les flics ont dit que c’était n’importe quoi. On ne verrait que les chaussures etc…
      Et quand bien même… vous savez qui sont les mecs de IIIème voie ? des JNR ?
      Des types comme Kerhuel, condamné à 20 ans de taule pour avoir fait boire avec deux de ses potes (batskin a été relaxé de cette histoire in extremis) une bouteille d’essence à un type et l’avoir jeté à la mer. Parce qu’il était Noir.
      Dès que j’ai deux minutes, pas de soucis, si vous ne savez pas ce que c’est que l’extrème droite radicale française, je vais vous expliquer. C’est un peu triste d’avoir à le faire… Mais bon…

      • Le but n’est, encore une fois ( vous avez du mal hein ? ) pas de défendre le groupe d’extrême droite mais de ne pas oublier les torts de ceux d’extrême gauche, comme l’ont fait nombre de médias.

      • Mais non ça n’est pas triste d’avoir à le faire, c’est indispensable car ces informations ne sont pas assez relayées.
        Si votre façon d’agir est de dire « vous êtes des imbeciles, vous ne savez pas, je vais aller casser du skin au lieu de vous expliquer », vous croyez que vous faites avancer les choses ?

        Si Meric et ses amis avaient pris une demi heure pour écrire ne serait-ce qu’un billet de blog, argumenté et documenté, je suis persuadé que ça aurait eu une portée plus grande qu’une baston.

        Si vous n’expliquez pas aux gens, comment voulez-vous qu’ils comprennent ? Comment voulez-vous qu’ils fassent la différence entre deux groupes violents ?

      • nicolas C, vous m’avez pas l’air bien bien au courant. Vous voulez des sites d’informations ?

        Un petit texte sur Soral :

        http://lahorde.samizdat.net/2013/07/09/alain-soral-un-poseur-un-imposteur/

        Un petit texte sur la bio de Batskin :

        http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article499

        De la littérature, il s’en produit des tonnes chaque années, des blogs, des sites d’informations par dizaines etc etc etc…
        Le problème c’est pas les explications, qui ne manquent pas, c’est que les gens ouvrent leurs bouches et commentent des choses qui les échappent complètement. Peu font l’effort, comme aurait du faire l’auteur de ce blog, d’aller chercher les infos, de se cultiver et ensuite donner un avis qui vaudrait autre chose qu’une réflexion de crétin, accoudé au comptoir de son bar PMU…

        « pas de défendre le groupe d’extrême droite mais de ne pas oublier les torts de ceux d’extrême gauche, comme l’ont fait nombre de médias. »

        Lorsqu’un antiraciste et un neonazi s’affrontent, il est très important de mettre en avant les torts de l’antiracisme, sa volonté d’injustement baillonner l’expression des neonazis qui gueulent « croire combattre obéir »…
        C’est vrai, c’est tellement important…
        Mais vous en faites pas, la presse dans son ensemble, la radio, la TV a su donner la parole à des types comme l’auteur de ce blog et rappeler la vieille chanson « les extrèmes se rejoignent regardez ils ont les mêmes chaussures »… Niveau ZERO.
        Et après on se fout de la gueule de Jenyfer 17 ans. Misérable

      • Tu t’égosilles à nous démontrer que ces gens ne sont absolument pas recommandables, ce qui est un fait relativement peu contestable pour la grande majorité des gens ici. Ce n’est, encore une fois, pas un souci d’idée, mais de moyen. On ne tabasse pas son voisin pour lui imposer sa vision des choses, point barre. Même sur le pire des fachos. Ton idéologie a beau être plus en vogue et majoritaire que la sienne, rien ne justifie une quelconque violence à son égard.

      • « On ne tabasse pas son voisin pour lui imposer sa vision des choses, point barre. Même sur le pire des fachos. Ton idéologie a beau être plus en vogue et majoritaire que la sienne, rien ne justifie une quelconque violence à son égard. »

        Vous vivez dans le monde des bisounours. Il ne s’agit pas d’aller frapper les gens qui ne pensent pas comme vous, il s’agit de mettre la pression sur des dangers publics, il s’agit d’imposer un rapport de force pour éviter que des ailes ne leur pousse et qu’ils se répandent dans la rue multiplier les agressions.

    • « Si Meric et ses amis avaient pris une demi heure pour écrire ne serait-ce qu’un billet de blog, argumenté et documenté, je suis persuadé que ça aurait eu une portée plus grande qu’une baston. »

      Franchement, comment dire un truc pareil ? T’as pas eu l’idée d’utiliser google 30 secondes avant de parler ?
      Des blogs, des sites, il en existe des centaines. Tapez Reflex, La Horde…
      Des magazines, fanzines, bouquins, des maisons d’éditions etc etc etc…
      Quelle inculture crasse,

      • Comment ? Quelqu’un qui ose ne pas fréquenter les mêmes blogs que toi ?
        En effet, quel inculte…

      • « Kyp »
        « Comment ? Quelqu’un qui ose ne pas fréquenter les mêmes blogs que toi ?
        En effet, quel inculte… »

        Ben lorsqu’on dit « ces gens là sont un peu cons, ils n’écrivent rien », alors qu’ils écrivent, et beaucoup.
        Qu’est ce que tu veux répondre à part « va donc te renseigner au lieu de dire des bêtises »…
        Encore une fois, l’inculture totale du sujet me dérange pas, il existe plein de sujets que je maitrise pas, plein de sujets dont j’ai rien à foutre… Mais je vais pas siffler des airs de flute dans une discussion sur un sujet que je ne connais pas, ou alors au bar, comme tout le monde. Et si quelqu’un passe et me dit « grosse truffe, tu n’y connais rien », il n’aura peut être pas tort.
        Là il faudrait quoi, laisser s’accumuler les contrevérités, les approximations, les amalgames qui s’empilent déjà partout, faisant le jeu des fafs qui sont bien contents que les « rebelles » de 2013 répettent : « oui les antifafs attention c’est dse crétins aussi », après des années où l’antiracisme et les trucs comme les bérus ou ras le front avaient le vent en poupe et étaient « à la mode »…

      • Ben moi ce qui me gêne c’est de donner des leçons à des gens le cul dans son fauteuil sans savoir du tout de qui on parle. Ca, je trouve ça un peu plus gênant.
        Effectivement, quand on pense que ça serait bien que le mouvement antifasciste écrive des articles, c’est être vraiment inculte.

      • Mais oui si Méric avait écrit un billet de blog, c’est sur que tous les fachos auraient été complétement convaincus et auraient filé dare dare s’abonner à Marianne et voter pour Bayrou. D’ailleurs je ne doute pas un instant que le présent billet de l’Odieux aura cet effet. Finalement ce n’est plus le blog d’un odieux connard mais le blog d’un naïf Bisounours.

      • Au moment de valider mon commentaire, je me suis dit que je devrais l’éditer parce qu’un crétin risquait de me tomber dessus sans réfléchir .. bingo !
        Je dis bien qu’il aurait pu prendre une demi heure, au lieu d’une baston, ce qui ne veut pas dire que je considère qu’il n’a jamais pris le temps d’écrire quoi que ce soit, mais que ce jour là, à ce moment précis, son combat contre les nazis aurait été plus productif en essayant d’informer les gens plutôt que d’aller se battre dans la rue.
        Bien entendu, pour comprendre cela, il fallait peut-être prendre 5 secondes pour réfléchir et lire mon commentaire en entier.

        Comment mon commentaire commence-t-il ? En disant qu’il ne faut avoir de cesse de dénoncer les crimes des néonazis. Je supposais que ça pouvait donner une idée du camp dans lequel je me range.
        Mais la subtilité ne semble pas faire partie de l’arsenal de ce genre de personnes, et au lieu de reconnaître un allié (au moins sur le plan des idées), on préfère insulter gratuitement.
        Avec un minimum de raison, on aurait pu me dire : « camarade, tu es dans l’erreur, saches que nous écrivons aussi ».

        Enfin, ce comportement est bien le reflet du niveau de Méric et ses amis : haine, violence et QI d’huitre. Argumenter ? Même avec quelqu’un de son camp ? Franchement à quoi ça sert? Insultons directement les gens ça sera plus utile !

        Inculture crasse ? Pour ne pas avoir lu les écrits d’un jeune illuminé de 18 ans sur un sombre blog inconnu du fin fond du net … quelle blague.
        C’est toujours amusant de se faire traiter d’inculte et d’idiot par quelqu’un pas capable de voir plus loin que le bout de son nez (ta réaction le prouve), et surtout qui n’a pas la moindre idée d’à qui il s’adresse.

        Enfin bref, voilà qui me conforte dans l’idée que je me faisais de Méric et ses amis : une bande de crétins violents et intolérants.

        Au prochain qui se fera casser la gueule je dirai simplement ceci : « Bien fait »

      • Nicolas C. vous pouvez agiter les bras… Mais lorsque vous dites

        « Si Meric et ses amis avaient pris une demi heure pour écrire ne serait-ce qu’un billet de blog, argumenté et documenté, je suis persuadé que ça aurait eu une portée plus grande qu’une baston. » »

        Ca ne veut pas dire « ils auraient mieux fait d’aller à la pêche ce jour là…
        Ca veut bien dire ce que ça veu dire…

        « Au prochain qui se fera casser la gueule je dirai simplement ceci : « Bien fait » »

        Oué, en gros faut pas vous poussez beaucoup pour que vous vous lâchiez et que vous racontiez des conneries…
        Inculture crasse… C’est bien ça.

        Et le jour où des mecs qui attaqueront un bar à coups de marteaux (comme c’est arrivé récemment à Rennes je crois) se feront jeter à coups de pieds dans le cul, j’irai voir les gars et je leur dirais, « tsss tsss… Tu sais pas que la plume est plus fort que la force ? » Tu n’es vraiment pas gentil, t’iras me copie 100 notes de blog.
        Inculte, et idiot en plus de ça.

    • Profites en, mes insultes sont gratuites, mes conseils également. Essayes de te renseigner avant de parler de choses dont tu ignores tout. Ca t’évitera de dire des énormités du style « si ils avaient pris 5 minutes pour écrire un article »…
      Vu la production en textes de ces groupes…
      Donc je te retourne l’insulte, j’en choisirai simplement une autre…
      « Idiot », c’est amplement suffisant.

  23. Dissoudre ces groupes ne résoudra aucun problème, c’est certain, mais leur dissolution est plus symbolique, une manière de rappeler (et il en est besoin) que l’existence de ce genre de groupes ne devrait pas être possible.
    Je tenais aussi à exprimer mon désaccord avec l’auteur. Les groupes extrémistes ne se battent pas qu’entre eux, malheureusement. Et si j’ai déjà entendu des faits divers parlant de groupes d’extrême-droite ayant agressé, des personnes d’origine étrangère, des homosexuels (Wilfried et Olivier en sont les tristes preuves) ou des journalistes, je n’en ai pas entendu parler de la part de groupes d’antifa (qui, comme leur nom l’indique, cassent du fasciste). Il ne faut pas faire un amalgame facile.

    • Ah non justement Wilfried et Olivier ne sont des preuves de rien du tout vu que, selon l’enquête de la police judiciaire parisienne, ceux ci auraient été agresser par des mecs de cités (qui eux ne ce sont jamais encombré de motifs politiques pour en découdre, ils en deviendraient presque respectable si on les compare à ces crétins qui se cachent derrière des idéologies politiques pour taper leur prochain).

      • Woups, j’aurais du vérifier cela alors. Enfin, il faudrait être de mauvaise foi pour affirmer que ça détruit le sens de mon commentaire ; il suffit de se rappeler de ce bar gay saccagé à Lille par un groupe d’extrême-droite (information vérifiée, cette fois).

  24. Vôtre discours est certes plaisant, bien tourné, parfois limite dans ses doubles sens. Mais là n’est pas le problème majeur. Ce qui me choque, voyez-vous, c’est cette comparaison entre les extrèmes. Elle est très à la mode, ces temps-ci. Pourtant, en écoutant tranquillement les deux versions, j’entends sur le gauche des paroles en corrélation étroite avec les trois mots sacrés inscrits sur mon drapeau tandis que de l’autre bord, on se torche allégrement le derrière avec…

  25. C’est marrant, j’ai cru à un moment qu’on parlait de Pacific Rim, car ils ont le crâne rasé dans les deux camps que je sache.
    Coluche a dit aussi :  » Les vieux, faudrait les tuer à la naissance.  »
    Je lance un appel aux lecteurs qui ont des parents retraités. Dites leur d’en profiter, ils ne risquent pas de revoir un Président de gauche de leur vivant.

  26. C’est un détail formel, mais il me semble que la syntaxe de la phrase suivante n’est pas correcte : « Parfois, le soir, en écrasant mon cigare sur le dos courbé de Diego pour avoir osé proposer de mettre du coca dans mon whisky, je me demande si (…) »

  27. Des arguments piochés ici et là chez divers odieux connards du web, au moins, on sait pourquoi on est venus. Je tiens à préciser une chose : Les Antifas (extrême-gauche dans cet article) ont une réaction non pas violente, à la base, mais radicale. La violence découle du fascisme (l’extrême-droite, je précise car l’hôte comme ses laquais ont l’air aussi bien renseignés sur les deux camps qu’ils critiquent avec dédain que ma grand-mère à propos de la dubstep californienne new-age), qui applique cette violence sur toutes sortes de minorités (on ne les listera pas ici, ouvrir votre fenêtre suffira. Non, pas la télé, la fenêtre j’ai dis !). C’est donc en défense de ces minorités opprimées par les idéaux fascistes et ses violences que les antifas se placent. La volonté d’égalité pour tous de la part des antifas est un fait. Ah, non, autant pour moi, pas pour tous, dis-donc ! Les méchants antifas excluent les nazis et leurs idéaux de notre chère société. Après tout, on en a vraiment besoin hein… Bref, trouver anormal qu’on bâillonne (et je ne parle pas de jambon) les idées fascistes, c’est se placer contre les lois interdisant l’incitation à la haine, et donc se placer côte à côte avec l’extrême-droite négationniste et autres grand-penseurs que vous mettez ici à pied d’égalité avec des antifas qui veulent pouvoir protéger leurs potes rebeux et leur cousin homo d’une probable agression à la batte.

    Je ne vais pas m’étaler plus longuement : Cherchez d’où vient le problème, cherchez d’où vient la haine, et qui est la défense face à cette dernière. Des gros bras qui cherchent la baston, il y en a partout, mais entre nous, mieux vaut taper des gens qui en tapent d’autres, que des gens de qui la seule erreur a été de naître en-dehors de certains critères.

    N.B : Les violences physiques de cette agression ont été données par les boneheads en premier. Les antifas n’ayant lancé que quelques vannes à l’encontre des T-Shirts typés « White Power » des pauvres « patriotes opprimés ». Que RTL en retourne à ses commentaires de Secret Story.

    Point culture : L’institut Winston Churchill lui-même a dénigré le fait que Churchill ait dit la phrase que l’O.C cite en fin d’article. Cette phrase viendrait en fait… d’un fasciste américain s’annonçant revenir sous le couvert d’une appellation d’anti-fasciste.

    • Vous justifiez l’agression d’à peu près n’importe qui, avec vos propos. Les skinheads, c’est 500 têtes de pipe à tout casser en France. Tu parles d’une menace. Est-ce qu’ils ont agressé les antifa ? Non. Ce sont les antifa qui se montent une illusion complète, qui s’imaginent être dans un combat grandiloquent du Bien contre le Mal avec une menace tentaculaire à combattre coûte que coûte. Et des types comme vous qui les croient aveuglément.

      Sauf que dans la réalité, les skinheads c’est une infime minorité. Dans la réalité, il y a eu considérablement plus d’attentats commis par l’extrême gauche que l’extrême droite. Dans la réalité, ces deux groupes violents s’imaginent tout deux lutter contre une menace nationale qui n’existe pas.

      Et à justifier les délires fascistes de l’extrême gauche, vous introduisez un déséquilibre entre ces deux groupes qui ne fera que faire monter les uns et les autres. Les premiers qui s’estimeront légitimés pour leur violence, les seconds qui s’estimeront victimes et pourront rameuter plus de monde de leur côté.

      La seule solution c’est de se reposer une une notion que tout le monde semble oublier et qui est pourtant la base de la démocratie : l’Etat de Droit. Le règles sont les mêmes pour tout le monde, on n’agresse pas les gens pour leurs idées, et POINT BARRE.

      • Tu veux la liste des agressions fascistes de ces 10 dernières années ?
        T’as pas remarqué que les idées d’ED sont arrivées sur le devant de la scène facilité par la crise sociale
        T’as pas remarqué ce qu’il se passe en Europe ? En Hongrie ? En Italie ? En Grèce ? En Russie ?
        Parler de skinheads neonazis comme étant la cible privilégiée des antifas est une absurdité sans nom. Si les skins neonazes sont revenus sur le devant de la scène et s’activent c’est un fait. Mais aujourd’hui le militant d’extrème droite radicale type, c’est loin d’être un skinhead à l’ancienne.
        Le chiffre 500 neusks, vous le sortez d’où ?
        La réalité du terrain est nettement plus craignos que ça. Le sursaut des neo nazes est visible un peu partout en France, des locals s’ouvrent, des concerts rassemblant des militants de toute l’Europe on lieu en France, chose qui n’arrivait jamais y’a 15 ans…
        Les JNR, JN, BI se multiplient, dans des endroits jadis où ils n’avaient aucune activité subissent leurs exactions…
        On n’agresse pas les gens pour leurs idées. Tout à fait, par contre l’autodéfense contre des types qui attaquent des gens pour des raisons d’origines ou sexuelles, on fait quoi ? Vous considérez vraiment que les idées néo nazies des groupes comme IIIème voix doivent être discutées autour d’un petit café ? Vous croyez vraiment que c’est comme ça que ça se passe ?
        Vous croyez que des gens s’organisent en groupe d’autodéfense pour le plaisir ?

      • Je vous conseil cette excellent reportage de Arte sur les crimes de l’extrême droite.

      • Eh, un message pour le tétard déguisé en fan d’Immortal et qui se croit en train de gambader dans les forêts suèdoises…

        « Mascarade » : Ah bon ? T’as pas mieux ? Tu veux pas répondre en moins d’un mot tant que tu y es ?

        « LDJ » ah, tu veux parler des juifs. C’est marrant cette propension qu’ont un sacré paquet de connards qui lorsqu’on pointe la nuisance de l’extrème droite radicale et de ses membres actifs, de ramener continuellement l’argument « oui mais les juifs », « oui mais les antifas sont a la solde des juifs » etc etc
        Donc quoi la LDJ ? Tu peux aussi parler du BETAR… Les antifas et les ligues juives d’extrème droite sont trop copains tu sais, mais tellement qu’elles défilent main dans la main dans une avalanche de bisous !
        On est pas en Allemagne et on parle pas des antideutschs…
        Tes insinuations fielleuses sont totalement hors sujets.

      • …et faut vraiment être à court d’argument pour :
        -m’insulter
        -me taxer d’antisémitisme.

  28. Cher Mr Connard et autres individus susceptible de lire le récit (Oh combien fascinant) que je m’appète à rédiger…

    J’ai lu votre… article, grâce à un procédé simplissime d’alphabétisation scolaire. J’ai malheureusement attrapé la maladie de la lecture. (Maladie que bons nombres d’êtres humains français ou non, semble heureusement pour eux, totalement dépourvus) Heureux les simples d’esprits.
    Mais je vous rassure, je me soigne volontiers en anéantissant toutes traces de réflexions personnelles et de jugement propre grâce à notre si merveilleux et efficace « establishment médiatique », n’étant également plus croyant, mon illettrisme et ma consanguinité sont eux aussi mis à rude épreuve. Bien sur je n’éprouve aucun mépris ou sentiment négatif à l’égard des religieux de toutes confessions, après tout, violer, mutiler et endoctriner des enfants après avoir lapidé des femmes est un actes purement divin que je respect avec la plus grande, humanité. Toute fois, n’était toujours pas parvenu au même niveau intellectuelle que mes « adorables et nombreux congénères béotiens et américanisés », je me permet de vous rappeler que malgré toute la bonne volonté du monde connus, notre espèce ne peut en aucune façon se sentir libre et épanouis dans un monde battit sur la paix et l’amour de son prochain. Malgré notre étonnante capacité à exprimer nos pensées, émotions, rêves et encore biens d’autres choses qui nous éloignent d’avantages de l’éventuelle primate d’où nous descendons, nous restons et resterons et ceux jusqu’à la nuit des temps (j’aime ce petit côté poète) un redoutable prédateur-meurtrier, comme le rat.* (Le rat étant le seul animal lui aussi capable de tuer ça propre espèce)*
    Nous avons beau nous voiler la face en prétextant être du bon ou mauvais côté de la vis, meilleurs que les autres, plus justes, plus saint d’esprit ou simplement plus propres par nos idéologies divers, Nous sommes malgré toutes notre éternelle complexité… La créature la plus méprisable et farouchement individualiste que notre univers semble pour l’instant connaître. Nous avons toujours raison car nous avons toujours tors !!!
    Alors que ce soit un petit pédéraste d’extrême gauche ou un belle enculé d’extrême droite qui se fait tuer lors d’une bagarre… Sincèrement et avec tout le respect que je peux avoir pour un individus capable d’écrire sans trop de fautes (voire aucunes) et provoquer mon hilarité un brin cynique…
    Qu’est ce cela peux bien nous foutre ! ! ! ! ! !
    Nous sommes 7 milliard de trop sur cet Terre
    Nous dévorons la moindre parcelle de paradis sur lequel nous vivons et nous devrions encore une fois débattre sur les mouvements politiques occultes et leurs comportements extrémistes ? ? ?
    Ces personnes sont simplement humaines.
    Gauche, droite, centre, apolitique ect ect tous dans le même panier à métastase.
    Ne pouvant changer le monde ailleurs que dans mes rêves les plus fou, je vais, comme certains d’entre nous, retourner dans ma spacieuse et confortable « antres des rêves utopiques » pour dégénérés instables dans mon genre…
    A.H – A.L

    • 2 choses.

      Cela me choque énormément que tu fasses l’amalgame illettrés/simple d’esprit. Ta condescendance à l’égard des cultures orales m’effraie.

      En effet, reste bien au chaud sur ton canapé convaincu de ton inutilité apprise.

  29. Simple et efficace. Comme vos spoiler que l’on chérit tant. Comme le spoiler d’un mauvais film plein de ces incohérences que vous détruisez avec ce même humour lucide et féroce. Un seul mot : merci !

  30. Cher Odieux connard, quand on ne connaît rien à la politique, vaut ptètre mieux éviter d’en parler…
    Parce que répéter tous les lieux communs des beaufs les plus cons, et répéter inlassablement ce que répète l’idéologie dominante, ça n’est pas très subversif, ni même drôle. Et si l’odieux connard se complaît à répéter les mêmes choses que la fange populaire, il n’est plus vraiment le même odieux connard élitiste qui prend les autres de haut quand il parle culture.

    Avec toujours, dans le domaine de la manipulation grossière et médiocre cette idée saugrenue qu’un démocrate, défendant les valeurs de justice sociale, d’égalité et de solidarité vaut exactement la même chose qu’un néo-nazi défendant l’inverse… (plus c’est gros mieux ça passe…)

    Ce truc qui voudrait que « les extrêmes se valent » est probablement un vers de la chanson de l’été 2013 tant on l’a entendu depuis la mort de C. Méric.
    Or non : le projet des uns est compatible avec les visées d’émancipation proposées par les valeurs républicaines, et l’autre pas du tout…

    p.s : un peu de socio-histoire des mouvements sociaux t’apprendrait aussi que 90% des policiers et gendarmes votent à droite et à l’extrême-droite. Que les néo-fascistes (oui, c’est le nom qu’on leur donne dans la discipline qu’est la science politique) ont commencé à tabasser des militants de gauche (fin 70, début 80). Que la police ne prenait pas les plaintes. Voire qu’elle soutenait, aidait, défendait les néo-fascistes dans leurs entreprises de démolition et d’agressions physiques. Les mouvements antifascistes se sont donc constitués après, en réaction, pour protéger les lieux où les militants de gauche aiment à se rassembler, faire la fête, etc., et pour repousser la menace fasciste. Pourquoi ont-ils continué à exister ? Eh bien parce que la police et la gendarmerie ne se sont pas vraiment gauchisées ces 30 dernières années et qu’elles continuent de cautionner les actes délictueux ou criminels commis par les néo-fascistes…

    • « la socio histoire des mouvements sociaux. »

      Merci. Au dela du propos fort juste, la sonorité de cette phrase m’a rappelée des années fastes en université, quand on pariait sur les collègues capables de répéter 10 fois un mot dans une phrase :)

      • Rappelez vous simplement l’ecole que fréquentait Mr Meric, « science po ». Je pense (je m’y autorise) que ses amis fréquentent assidument le web a la recherche de site parlant de cette affaire pour transmettre la bonne parole…

      • Mais naaaaan il a pas dit fascisme, il a dit néo-fascisme.
        ça change tout non ? Non ? Vraiment pas ? Ah bon…
        *Yohk’ qui part en guerre contre les expressions pseudo-intello qui permettent le pire crime qui soit : les sophismes à répétition.*

    • « ……..
      ……….
      Eh mais je connais ce mot ! !
      Vite, un commentaire, je vais pouvoir avoir raison ! « 

  31. Bonsoir Monsieur OC, n’étant ni pour, ni contre, les extrêmes (bien au contraire) se fut un plaisir de vous lire, un sourire en coin.

    • genre le racisme, t’es pas pour, t’es pas contre, les types qui vont attaquer les hopitaux qui pratiquent l’avortement, t’es pas pour t’es pas contre, les mecs qui mettent à sac des magasins « immigrés » t’es pas pour t’es pas contre, les types qui défoncent des gays dans la rue, t’es pas pour, t’es pas contre…
      Facile…

    • oué dire le racisme c’est mal, et penser que l’antiracisme c’est bien, c’est teeeeellement manichéen…

  32. Je crois que j’ai décroché à la comparaison Marx/Hitler. Ça aurait été Staline/Hitler, je veux bien, mais Marx ? Il a massacré des gens Marx ? (a supposé qu’on parle bien de Karl et non pas de Groucho)

  33. Je suis sidéré de lire les réactions justifiant les méthodes de ces groupes ‘antifascistes’.
    L’état n’est-il pas censé avoir le monopole de la violence légitime? Dans nos états de droit (bon an mal an !), on ne se fait pas justice soi-même, et encore moins au nom d’une idée.
    Le fait que l’idéologie sous-jacente à gauche serait plus noble que les imbécilités proférées à l’extrème-droite ne saurait justifier de tels actes. Que je sache, l’oncle Joseph et tonton Mao, dont l’idéologie de référence est quand même plus sympa que Mein Kampf, gagnent haut la main devant papi Adolf au concours du trucidage de concitoyens.
    Ce ne sont pas les rationalisations douteuses de quelques verbeux, qui se gargarisent de ‘sciences politiques’, qui vont me convaincre qu’ils sauvent la démocratie tous les jours en arrachant quelques affiches et tabassant quelques chauves au nom du Greater Good

    • Vous exprimez exactement mon sentiment, cher Moi.

      La réthorique des antifafs et fafs fait très « super-héros » de comics : cassons la gueule des villains! Pour autant, au bout de plusieurs décennies, Batman ou superman ne sont toujours pas parvenu à faire abjurer à Lex Luthor ou au Joker leurs pratiques antisociales/antipatriotiques. Le antifafs arrivent au même bilan.

      Les extrêmes ne se rejoignent pas forcément en terme d’identité (même si l’on assiste à l’émergence de mouvements rouge-bruns), mais force est de constater qu’ils se rejoignent dans les méthodes de « lutte ».

      • Ah. Et quelles sont les méthodes de lutte des antifas ? et quelles sont celles de groupes néonazis ?
        Je suis curieux d’en savoir plus sur ce sujet, étant donné que dans un cas comme dans l’autre, elles sont multiples et dépendent des groupes et des individus.
        Il y a surtout du coté faf, un culte de la violence, du chef, de l’armée qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Ou alors dans des formes de folklore anecdotiques. Les fachos, on les trouve plus dans la police et dans l’armée que dans les biocoops. La fascination de la violence et son utilisation a été « théorisé » par Ayoub lui même.
        On trouve pas trop ça du côté des antiracistes… Et comme par hasard, on trouve peu de gauchistes et d’antifas dans les rangs des paras. Comment expliquer ce fait troublant ?!

      • En terme de méthodes de lutte, je suis curieux d’en apprendre plus moi aussi… puisque apparemment, ça relève plus de la castagne au sortir d’une soirée shopping que de l’enseignement verteux des foules.

        Les références à la violence sont suffisamment explicites sur les sites antifas pour que j’ai quelques doutes sur le fait que ce soit une exclusivité du cher Ayoub. Et que dire de l’esprit grégaire et communautariste de gens qui s’habillent avec des marques qui constituent de fait une identification à une organisation ? Quant au rapport à l’armée, je me permets de vous rappeler que les antifas sont une organisation malgré tout hiérarchisée. Lénine et Trotski aussi ont construit leur organisation, puis l’armée rouge, en opposition avec l’armée tsariste, et, si l’un n’était que secrétaire général du parti communiste, il exercait de fait un pouvoir absolu.

        Ce que je veux dire par là, c’est que les meilleures intentions du monde, nature humaine aidant, finissent souvent dans l’ornière de la hiérarchie, de la violence, de l’intolérance et du culte du chef. L’enfer est pavé de bonnes intentions !

        En dernier lieu, vous parlez de la tendance très droitière dans la police. Je n’ai pas de chiffres (ni vous probablement), mais je pense que c’est effectivement vrai. A cela je réponds par l’oeuf ou la poule: sont-ce les fanatiques des armes et de la violence qui rejoignent la police, ou sont-ce leurs conditions de travail quotidiennes ( et j’ai de nombreux exemples en tête) qui poussent les esprits incapables de recul à devenir, au choix, raciste, FN, néo-nazis….
        Je pense que les deux phénomènes se cotoient.

      • « Quant au rapport à l’armée, je me permets de vous rappeler que les antifas sont une organisation malgré tout hiérarchisée.  »

        Genre, chef, sous chef, ordres et tout ? Vous avez vu ça où ? Je veux dire vous parlez de quelle milice, de quelle organisation ?

        « Et que dire de l’esprit grégaire et communautariste de gens qui s’habillent avec des marques qui constituent de fait une identification à une organisation ? »

        Vous voulez dire « que dire des skins qui s’habillent en fred perry et mettent des bretelles, des punks qui ont des crêtes, des babos qui mettent du vert jaune rouge, des rappeurs qui s’habillent en survêtement ou des patrons qui mettent des cravates » ?

        Sinon les modes d’action de l’extrème droite sont multiples, et ça dépend de qui on parle. Entre les skins de base qui s’entrainent au paramilitaire et s’organisent pour faire des descentes, les JI qui organisent des randonnées travail famille patrie, les modes d’action sont souvent différents. Les fafs pratiquent pas trop le syndicalisme, par contre ils pratiquent l’intimidation, attaques de concerts, attaques de gens dans la rue, de bar (gay, immigrés, de gauche…), ratonnade de SDF, collages divers et organisation de concerts (souvent clando vu que la promotion des idées neonazies et l’appel à la haine racial sont condamnés). Depuis quelques années, c’est nettement plus large que dans les années 80 où t’avais des groupes de politicards nervis comme le PNFE ou le GUD… Aujourd’hui ça va du skin de province qui a accroché un drapeau dans sa chambre et occupe le terrain de son village et pratique agressions et intimidations à des comiques qui font la promotion des idées négationnistes sur scène. Aujourd’hui de nombreuses personnes rejoignent les idées de Dieudo ou de Soral (amis avec Batskin et qui a financé son bar) sans qu’ils ne se reconnaissent du tout dans l’image d’épinal « gros skin nazi » qu’on peut avoir de l’ED. Pourtant les idées filtrent.
        Tout n’est pas à combattre de la même manière.

        Ainsi, les militants antifas ne se réduisent souvent pas à « militants antifas », la plupart sont autonomes, syndicalistes, militants communistes libertaires, anarchistes. Ils évoluent dans une frange culturelle qui va bien au delà de l’image « soldat de pyongyang style gros bras armé d’une batte ». La lutte principale de l’antifascisme, c’est l’information, l’article sur Soral, ou Batskin, qui sont sortis chez La Horde et Reflex, permettent aux gens de pouvoir expliquer concrètement qui sont ces gens qui changent souvent de crèmerie et de discours. Il y a aussi la création d’espace de luttes, ça va de la lutte écolo (THT, Aéroport de Nantes…) à la lutte syndicaliste dans les usines et les boites. C’est l’organisation de concerts, faire vivre une culture alternative faisant la promotion, en gros, des idées de partage, d’égalité où toutes les luttes convergent et sont discutées. Féminisme, écologie, sans papiers, c’est le gros foutoir où tout le monde, amené par ce qui le préoccupe peut échanger avec les autres.

        Alors bien sûr, ces idées progressistes qui sont développées et dont les militants cherchent à faire la promotion s’opposent totalement au programme disons « global » (parce qu’entre les cathos intégristes, les propaiens, les antiarabes donc projuifs, les antijuifs donc proarabes etc etc des tensions peuvent exister) de l’extrème droite française.
        Le truc, c’est que l’antiracisme et la promotion des idées de gauches ont pignon sur rue. Des festivals « antiracistes » s’organisent au grand jour et réunissent des milliers de personnes. C’est sympa.
        L’action des fafs est nettement plus ciblée, étant donné qu’ils sont considérés comme parias et que peu de gens forment les troupes de choc de ces orgas. N’ayant pas la bienveillance du grand public (encore que les évenements récents tendent à prouver que c’est plus aussi simple et qu’aujourd’hui c’est bien plus rebelle et in d’être bien à droite que de défendre les idées progressistes babos de papa) elles évoluent en douce et frappent ici et là, pour intimider les gens. Comme ces fafs qui sont allés attaqués les gens qui rendaient hommage au type que des fafs avaient jeté à la seine. Dans un cas comme ça, 15 types énervés font un carton sur 50 qui sont pas préparés.
        L’antifascisme radical c’est ça : se préparer à répondre à la violence lorsqu’elle survient. C’est aussi lutter dans la rue pour ne pas les laisser s’imposer. Les pays où le rapport de force est en faveur de ces groupes neo nazis, comme certains endroits en italie, en serbie, en russie, en hongrie etc etc c’est catastrophique. Franchement catastrophique. Certaines personnes n’ont pas envie que ça se passe comme ça…

  34. Bon bon bon.
    Je suis rarement en désaccord avec Monsieur Connard. Très rarement même.
    Mais là, si.
    Etant moi-même un de ces extrémistes (le pseudonyme devrait aider à déterminer parmi lesquels), moins physique qu’intellectuel (au sens premier, ne nous tirons pas trop sur la nouille), renvoyer dos à dos les deux camps me chagrine un tantinet. Si je suis le premier à prendre les antifa pour des huîtres politiques, et des produits d’avortement en matière de culture idéologique, le fait est qu’ils se revendiquent violents parce « ça fait chasseur du Mal, gentil contre méchants », justement, avec un petit côté « Che » qui va bien, sauf que dans la réalité des faits, les actes de bravoure se comptent sur les doigts d’une main d’un estropié. Qui plus est, leur violence est plus réactionnelle à celle de l’extrême-droite, qui est en revanche systémique et fondamentale. Par exemple, les fameux « chasseurs de skins » des années 80 à Paris, se sont organisés en réaction au boneheads qui venaient sciemment emmerder les non-blancs. Après, leur discours était basique au possible, bisounours gentillet avec un cran d’arrêt, et je doute que leurs actions aient vraiment servi.
    Je suis d’accord pour dire « un des leurs est mort, c’est triste, tragique, mais c’est le jeu de ce genre d’oppositions », mais je suis en revanche contre l’idée de dissoudre les groupes d’antifas, comme ceux de « fa », d’ailleurs. En revanche, envoyer ces derniers en taule pour « mauvaise pensée », cela ne me dérange pas, la démocratie n’est pas vraiment une idée marxiste, pas plus que la tolérance pour l’adversité politique (et oui les doux rêveurs de la révolution gentillette, lisez un peu avant de vous dire « communistes », vous seriez probablement horrifiés). Hélas, disant cela, j’apporte sûrement de l’eau au moulin de ce que je condamne. Mais dans la mesure où les antifas sont bien trop incultes pour penser ce que j’avance, et se tiennent au contraire au gentil discours de « être gentil, c’est bien », donc de purs démocrates, violents car forcés par les circonstances, plutôt que violents de fait tels qu’ils le devraient, les dissoudre et les arrêter n’a que peu d’intérêt, alors que réprimer de manière disproportionnée l’extrême-droite peut être utile pour éviter un modèle social dangereux pour tous, pas seulement les étrangers (à mon avis, peu de croates de souche gardent un souvenir exalté d’Ante Pavelic, ou d’espagnols de Franco.).

  35. Magistral. Un de vos meilleurs textes ( et je les ai tous lus…). Merci, je me sens moins seul avec mes idées de liberté d’expression pour tous.
    Mes hommages à madame.

  36. Mouai j’avoue que la je suis décu, j’aurais attendu un minimum de recul supplémentaire, tu ne devrais pas t’attaquer à des sujets de sociétés parce que l’humour desproges, je fais des appartés sales pour essayer de faire oublier au lecteur ce qu’ll était en train de lire ca marche plus. Ca ne sert qu’a diluer la pauvreté de ton raisonement, tu ne dis vraiment rien. Tu essaye de rebondir sur un sujet d’actualité, mais tu ne dis rien. Ce n’est pas drôle, ca n’ouvre aucune reflexion. je suis juste éffrayé par le néant que tu à peu produire en écrivant autant de mot. Tu n’est pas un connard tu est un idiot utile bienpensant. Continue à faire ce que tu sait faire, parler de chatons et spoiler des films.

    • Je trouve aussi qu’il n’apporte pas grand chose a ce qui a deja ete dit ailleurs, mais ca n’en est pas moins vrai. Et il a bien le droit d’exprimer son opinion, quand bien meme d’autres ont exprime la meme sur divers tons.
      Ensuite, si tu ne trouves aucun element de reflexion dans cet article… soit tu as deja ton opinion et tu n’as pas change d’avis apres cette lecture (de la a dire qu’il est vide, c’est un peu gros); soit tu es juste incapable de comprendre le fond d’un article quand la forme n’est pas aussi serieuse qu’un sermon du pape. (auquel cas, c’est toi qui est en tort: contente-toi de lire des articles sur des chatons et des films. Ou va regarder TF1.)

      En bref, ton commentaire apporte bien moins que l’article.

  37. Euh… Winston Churchill cité ici, c’est bien le même qui avait écrit que « le fascisme de Mussolini rendait un service au monde entier » à l’occasion de la grève générale de 1926 en Angleterre ? Pas certain de la pertinence du bonhomme du coup…

    Sinon, j’ai bien ri.

    • En effet, il l’a dit, parce qu’il était viscéralement opposé au communisme stalinien. N’empêche qu’au moment où Hitler a exigé la Tchécoslovaquie, c’est lui qui s’est opposé le plus violemment aux accords de Munich. Puis, quand Hitler et Mussolini lui ont proposé d’arrêter honorablement la guerre après la défaite de la France, c’est encore lui qui a rejeté l’offre et promis de lutter jusqu’à la victoire, même si l’Angleterre devait se battre seule.

      Staline s’était fait le champion militant de l’antifascisme avant guerre, et il s’est allié sans vergogne avec Hitler en 1939. Churchill a eu des discours indulgents envers le fascisme jusqu’au milieu des années 30, mais il a été l’adversaire le plus déterminé de Hitler au moment du choix.

      Comme quoi, ceux qui défendent vraiment la démocratie ne sont pas forcément ceux qui se battent dans la rue, mettent des écharpes et crient No Pasaran.

  38. Pour le jeux, tout le reste étant superflu et à peine digne d’intérêt je ne m’y attarderais point, ce sont deux ducky boy ou red warrior ( ma mémoire me faisant défaut sur cette précision) soit des antifas.

    Bien à vous, merci de transmettre le lot via les coordonnés jointes.

  39. Je vous propose un petit témoignage perso, qui je l’espère pourra vous faire voir la situation sous un autre angle. Ca n’a pas plus de valeur que n’importe quel post sur le net, c’est juste une bribe de vécu:

    Le truc à avoir en tête, c’est qu’il y a un point commun entre les divers groupes : on aime la castagne, on aime l’adrénaline avant, on aime l’attente… le discours politique c’est du vent, qu’on ose se l’avouer ou pas, c’est pas en tabassant un pauvre militant de base genre colleur d’affiche qu’on lutte contre le fascisme, et c’est pas en cognant le militant d’en face qu’on empêche l’immigration. A mon avis (qui se limite à ce que j’ai vécu à une période, et à ce que j’ai pu voir dans les milieux politisés, mais aussi dans les clubs de sport, et chez des supporters), il y a une envie plus ou moins avouée d’en arriver à une prise de risque physique. Vous me direz que personne n’a envie d’en mourir. Ok, c’est vrai, et je ne pense pas que beaucoup de militant, au delà des envolées lyriques, soit sincèrement prêt à mourir pour ses idées. Mais prendre le risque de se faire casser la margoulette, ça représente un ration danger/plaisir, plus que satisfaisant. Bon pour conclure, j’aimerai juste faire comprendre le postulat qui détermine l’appartenance à ce genre de bande : on peut aimer se bastonner, à un point ou gagner ou perdre n’a pas réellement d’importance.C’est juste de l’excitation en barre, qu’on habille d’idéologie, par pudeur, par endoctrinement, par morale…

  40. Les extrêmes, c’est le mal : il y a pas à chercher plus loin !

    Saviez-vous que Spinoza était considéré comme un « extrémiste » à son époque ? Ca donne à réfléchir, non ?

      • Allez-y, c’est gratuit. Mais en fait, avec tous les mecs bien qui ont été mis à l’Index à l’époque, on peut le faire à beaucoup de sauces.

  41. Je pense que tout ceci est de la faute du « Gnôme Voleur de Slips »c’est à dire de Nicolas Sarkozy qui s’est donné comme objectif de dépouiller tout citoyen jusqu’à son dernier slip avant de quitter la scène politique.
    Du coup,les extrémistes se sentent tout petits,tous miteux à côté et se mettent sur la gueule pour se faire remarquer…

  42. Bonsoir à tous!
    Tout d’abord, c’est toujours un plaisir de vous lire cher Connard. Puis je vais faire comme tout le monde içi, et donner mon avis:
    Je vais faire une petite analogie de la situation en enlevant la composante politique. Prenons 2 personnes A et B. A est supporter de l’OM et B supporter du PSG. A et B ne s’apprécient donc pas, du fait que leurs intérêts divergent. Mais leurs inimités respectives se résument à quelques chambrages biens sentis voire des fois à de passionnants (et passionnés) débats autour de la machine à café. A et B sont donc à mon sens des gens (bien que férus de foot) normaux.
    Si maintenant A décide avec ses copains d’aller tataner B (qui avait prévu de faire pareil) du fait qu’il ne porte pas le même maillot que lui , et bien à mon avis A et B sont deux gros cons, et le football n’a plus grand chose à faire là-dedans!
    Pour ceux qui ont un peu de mal avec les analogies, je vous laisse remplacer PSG/OM par (selon vos goûts) extrême droite/extrême gauche, et le football par la politique.
    Pour finir, il m’est venu, devant l’abondance des commentaires en réaction à cet article une citation:
     » Ce qui est chouette avec les faits divers, c’est que cela engendre toujours quantité de réactions. »
    Mais je ne me souviens de qui elle est… probablement Churchill!

    • Ce commentaire laisse entendre que le racisme c’est une équipe, et l’antiracisme, une autre. J’espère que vous avouerez que c’est quand même un peu plus compliqué que ça non ?
      Des gens qui veulent empêcher des nazis d’aller massacrer des gays ou des immigrés, c’est la même chose que des mecs qui ratonnent ?
      Sérieusement ? C’est ça votre analyse de la situation ?

      • Je ne juge ni les racistes ni les anti-racistes, bien que j’ai mon avis sur la question. Ce que je dit, c’est que les gens qui s’organise dans le but d’être violent, quelques soient leurs orientations politiques, religieuses ou sexuelles, sont nuisibles à la société.
        « Des gens qui veulent empêcher des nazis d’aller massacrer des gays ou des immigrés, c’est la même chose que des mecs qui ratonnent ? »
        Les skins sortaient d’une vente privée, ils étaient pas entrain d’annexer les Sudètes! La rixe a eu lieu parce que chacun des deux groupes s’étaient préparés à cette éventualité.
        Enfin le sujet de l’article de l’hôte de ces lieux ne traite pas d’opinions politiques, mais plus des méthodes utilisées par ceux-ci.

    • « Mais je ne me souviens de qui elle est… probablement Churchill! »
      Voir la citation suivante:
      « Le problème avec les citations sur Internet: on ne peut jamais vraiment savoir si elles sont authentiques » (Abraham Lincoln… ou pas)

    • petit film d’animation*

      et au fait, super article ! amusant, juste, pas prétentieux et jamais pompeux.

      Vous avez bien mérité une jeune Thailandaise et une bouteille de mon meilleur scotch, vieux fourbe !

  43. C’est bien plus casse-gueule de parler d’un sujet de société que de descendre un film. Merci OC d’avoir osé traiter de ce fait divers hautement polémique.

    Ce qui me dérange dans cette société c’est qu’il est impossible d’exprimer des réserves sur une situation donnée sans être mis immédiatement hors-jeu par l’argument ultime qui consiste à être qualifié d’un mot en -phobe.
    Ainsi par exemple, les anti-mariage gay sont tous homophobes et donc des méchants. La moindre critique envers l’islam à la télé est taxée d’homophobie, l’auteur des propos vu comme un affreux raciste réactionnaire « rappelant les heures les plus sombres » etc… Quand un fasciste tue un antifa, on condamne tout de suite, en faisant fi des beaux principes tels que présomption d’innocence, enquête en cours etc… ; quand M. Mohammed Merah tue des enfants juifs, « ne stigmatisons pas » !

    Je pense pour ma part qu’après l’affaire Merah, le soldat tué à Londres au nom d’Allah, mais aussi le vaudeville à l’UMP pour savoir qui a gagné ou encore l’affaire Cahusac, tout ce petit monde a bien été content de pouvoir taper sur l’extrême droite afin de conserver ses sièges à l’Assemblée… J’en veux pour preuve la révélation par des médias embarassés que Meric avait peut être été l’agresseur du facho, mais seulement le lundi suivant une élection partielle à Villeneuve-sur-Lot, une fois le candidat UMP élu, alors que la vidéo était connue de la police depuis le début, vidéo dont l’existence n’a pas été rendue publique « pour ne pas échauffer les esprits » selon le chef de la police (sûrement faisant parti de ces 10% de flics ne votant pas droite ou extrême droite).

    Pour moi les médias manipulent l’opinion publique et jouent un jeu dangereux, à monter les citoyens les uns contre les autres. D’une part on présente les minorités visibles comme des islamo-racailles dans Complément d’enquête (que fait la Licra et SOS racisme vis a vis de ces pseudo-reportages orientés putain ?), d’autres part on met au ban de la société celui qui émet des réserves sur la place de la religion dans la société.

    Tout n’est pas blanc ou noir, il y a des gens bien et des connards dans chaques groupes, mais dans une réelle démocratie, chacun a le droit de s’exprimer sans être traité d’un mot en -phobe. Ça c’est l’argument facile pour clore le débat. Le Point Godwin IRL.

    Et puis comme on dit par chez moi, « même une pendule arrêtée donne l’heure exacte 2 fois par jour » : un connard peut avoir parfois raison, un mec bien peut parfois avoir tort, qui peut se targuer de le savoir ?

    • J’aimerai bien que tu m’expliques ce que tu veux dire en disant « y’a des connards partout », parce qu’il y ait des crétins dans les milieux antifas, j’en conviens. Qu’il y ait autre chose que des connards dans les milieux neo nazis… Là j’ai du mal à suivre…

      • Loin de moi l’idée de défendre l’indéfendable, évidemment que les thèses néo-nazis sont proférées par des connards, sans exceptions. Leur pensée est à gerber. Je suis désolé si j’ai laissé croire autre chose.

        Cependant je voulais dire que je pense que toute personne quelle qu’elle soit ne se résume pas à ses opinions. Chaque personne a une histoire, un vécu, un contexte qui a fait qu’il s’est engagé dans une voie, considérée comme bonne ou mauvaise. Un bébé ne nait pas néo-nazi, il le devient. Faut-il se rabaisser au niveau des néo-nazi et les agresser ou tenter de comprendre (ce qui n’est pas excuser !) comment ils en sont arrivés là et essayer de les ramener vers le bon chemin ?

        Ok c’est pas simple mais la violence ne résoudra rien, et si il n’y a rien à faire, si la société les considère comme dangereux elle doit les mettre hors d’état de nuire de façon légale. Laisser une partie de la population s’en charger c’est ouvrir la boîte de Pandore : chacun peut décréter untel comme raciste, néo-nazi, et justifier un lynchage « pour le bien ». C’est à la justice de s’en charger, pas aux anti-fa ou aux médias qui n’ont pas la légitimité pour prendre une telle décision.

        Pour conclure, tenter de comprendre ce n’est pas excuser, c’est essayer de s’attaquer à l’origine du mal pour ne pas avoir à se rabaisser à leur niveau. Par exemple, certains sont sûrement des faibles, ils suivent uniquement pour faire partie d’un groupe car ils n’ont pas eu d’autre vision, et ceux-là peuvent être sauvés. Mais après tout je ne prétend pas non plus détenir la vérité. Ce n’est que mon opinion.

  44. Arf, déjà 165 commentaires. Pas grave, j’ai envie d’en rajouter une couche.
    Je suis d’accord avec vous pour dire que le groupe dont faisait partie C. Méric, venu attendre les fachos pour en découdre est sans doute finalement aussi con que ceux qu’ils étaient venus combattre. Cela dit, il me semble que dans l’extrême droite on retrouve toujours un radicalisme antidémocratique, une volonté de faire taire ceux qui ne sont pas d’accord. On retrouve ce radicalisme dans cette action des antifas qui voulaient juste casser du facho.
    Par contre l’extrême gauche me paraît nettement plus difficile a définir. En france on dirait que tout ce qui est a gauche du PS & EELV se trouve dans l’extrême gauche. Qui n’est pas toujours si extrême. En tous cas, qui n’a pas la volonté de détruire tout ceux qui ne sont pas d’accord.

    Pour finir, la décision du gouvernement d’interdire ces groupuscules d’etrême droite est contre productive :les membres de ces groupes seront plus remontés que jamais et moins faciles a surveiller que dans un groupuscule officiel bien identifié, et aussi… digne de l’extrême droite puisqu’on tente de baillonner par la force certains citoyens. Même si ceux ci veulent la mort de la démocratie. Car si une démocratie appartient aux citoyens, cela inclut le droit de la détruire.

      • « Pas de Liberté aux ennemis de la Liberté, bâtard ! »_Dr. Zoidberg (ou un mec de la RF je sais plus)

        Plus sérieusement, c’est à la Justice de trancher et non pas par rapport à l’idéologie des 2 groupes mais par rapport aux faits.
        J’avoue cependant que vous m’avez déçu cher OC en sous entendant que les 2 extrêmes se valent, et sinon continuez vos articles sociétaux ça change des spoils ^_^

  45. Quand je vois que monsieur Odieux à le même point de vue que moi sur les extrémistes, ça me fait me sentir tout chaud dans mes sous-vêtements.
    Et aussi un peu moins original.
    Mais c’est pas grave. Le seul message à faire passer aux gens pour les aider à « combattre l’oppresseur » c’est « bonjours, vos synapses sont bouchées par les ersatz d’idées politiques que vous aviez à 15 ans ».
    Après, libre à eux d’en faire ce qu’ils veulent.

    • quand tu dis « a le même point de vue », tu veux dire celui qu’on retrouve partout, sur les blogs du figaro, de RTL, de RMC etc etc etc…
      Je te rassure, t’es absolument pas tout seul, et totalement pas original…
      c’est tristement banal…

      • Mais oui. Le monde est méchant, il veut pas comprendre qu’en fait c’est pas compliqué d’avoir raison.

  46. « Non parce que, pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, depuis 40 ans, du moins en France, l’extrême-droite a une seule stratégie : se poser en victime.  »

    consternante analyse.

    • consternante certes, mais néanmoins vraie :)

      Suffit d’entendre Marine Lepen 2s pour s’en apercevoir ;)
      Son père était un gros con mais au moins il jouait quasiment franc jeu !!
      La communication change mais l’idéologie d’extrême droite reste globalement la même.

  47. Bon, j’ai vu pas mal de commentaires utilisant skinhead comme synonyme de “gros con d’extrême-droite”, alors j’ai décidé de poster une vidéo de celui qu’on a surnommé Boss Skinhead (et Godfather of Ska, excusez du peu), à savoir Laurel Aitken :

    Voila, après cet intermède musical anglo-jamaïcain, vous pouvez reprendre une activité normale.

    • Bonehead =/= de skinhead
      mais bon le mal est fait depuis longtemps dans les médias qui considèrent ce dernier comme synonyme de néo nazi, c’est dire leur niveau de connaissance sur le sujet..

  48. Les skins sont ultra minoritaires de toute manières par rapport à nos pseudos rebelles agents du système les antifa… et leurs amis racialiste juif : la LDJ (classé terroriste et interdite aux states et en Israël, autorisé voire subventionné par chez nous)
    Ces skin-heads sont chassés comme du gibier par de courageux anti-skin bien plus nombreux….

    Ce qui est ‘drôle’ avec cette affaire c’est le jugement final qui risque d’en décevoir plus d’un. À moins d’une efficacité des pressions politiques.
    Esteban et ses amis ont tout fait pour éviter l’altercation… Clément Méric et ses petits camarades, tout le contraire.
    Tout les éléments sérieux, témoignages, vidéos incriminent les gentils gauchistes…
    Au final ce n’est qu’une rixe entre jeunes gens peu éduqués affectionnant la même marque de fringue à la con…

    • Les antifas à la solde d’Israel… C’est donc pour ça que le Betar les attaque régulièrement car les accusant d’être pro-Pal.
      Les demeurés apprentis feufas ont trouvé une belle tribune ici, voila la conséquence d’articles pourris comme celui ci… Bravo.

    • les éléments sérieux ? Comme cette vidéo où on ne voit rien ?
      Des jeunes gens peu éduqués ? Comme un type qui a sa mention au bac et est à science po ?

  49. D’habitude j’aime bien, mais là ça le fait pas.
    On ne peut pas renvoyer dos à dos fafs et antifas. Ce n’est pas un problème d’idéologie ou de gentils contre méchants. La différence fondamentale c’est que les antifas n’attaquent que des gens qui en envie d’en découdre, alors que les fafs s’attaquent à des gens qui n’en ont pas envie. Quand je me promène dans la rue je sais que je n’ai rien à craindre des antifas, par contre ce n’est pas la même chose avec Batskin et ses amis.
    Du coup, les antifas sont acceptables car leurs activités restent cantonnées à ceux que ce petit jeu amuse. Pas les fafs.

    • Il me semble que dans le billet, les deux camps sont renvoyés dos à dos sur le plan des méthodes uniquement, pas des idées. Puisque celles d’extrême droite sont bien qualifiées de « nauséabondes ».
      C’est tout de même une différence de taille.

      • Mais je ne parle pas des idées. Je parle de l’impact de leurs activités dans la société.
        Les fafs s’attaquent à des gens qui ne cherchent pas l’affrontement physique, voire qui le fuient. Les antifas ne s’attaquent qu’à ceux qui cherchent l’affrontement physique. L’affrontement physique n’est pas insupportable en soi (même si je pense que c’est crétin, inutile et dangereux). S’en prendre à ceux qui refusent l’affrontement physique est insupportable.
        Ça ne me gène pas que des boxeurs se frappent sur un ring. Ça me gène quand un boxeur s’en prend aux spectateurs.. ou à de simples passants.

  50. J’ai bien envie de créer un nouveau point, comme le point Godwin. On l’appelerait le point Copé, du nom du président élu à la « one again » de l’UMP. Tout texte utilisant finalement un argument de Copé attendrait le point éponyme, et se verrait aussitot mis en quarantaine, le temps que l’auteur prenne le temps de tourner 7 fois son clavier entre ses mains.

    Ca aurait du vous mettre la puce à l’oreille, cher Odieux, que le nageur de chez Takiedine utilise si souvent cet argument, celui de deux extrêmes face à face.

  51. Cher connard,

    Je suis globalement d’accord avec ton article, tu fais clairement la distinction idéologies/méthodes, c’est appréciable.

    Tu déclares néanmoins que c’est le mot « extrême » qui pose problème. Je pense qu’il aurait fallut s’arrêter juste aux méthodes violentes. Il ne faut pas faire l’amalgame entre les groupuscules antifa et l’extrême gauche (au même titre que l’amalgame nazis/FN).

    Je pense que le front de gauche, le NPA (qui sont des partis on ne peut plus pacifique ! ) ont vraiment de très bonnes choses à apporter à la démocratie, qui est encore imparfaite, en accord avec les valeurs républicaines.

    L’extrême gauche se bat pour donner plus de droits aux minorités, pour qu’il n’y ai d’ailleurs plus de minorités, mais simplement des citoyens, des êtres humains.
    L’extrême droite propose un discours attisant la haine, elle sera un vecteur de stigmatisation et d’isolation des minorités.

    Il y a quand même que la droite pour proposer des manifestations visant à enlever des droits (avec en tête de cortège… des enfants, vive la manipulation de l’opinion public…)

    • Quand vous parlez de manipulation de l’opinion public, si cela vous fait réellement peur, je vous invite à regarder de plus près les grands mouvements écologistes (« non au nucléaire », OGM, tout ça…) qui rameutent le plus de monde au sein de l’extrême gauche (non, pas les verts !!). De plus en plus de personnes adhèrent à ces idées , bien peu cherchent à se documenter avant.
      Beaucoup se mettent alors à manifester, à « agir » pour une cause qu’ils ne comprennent pas, et c’est ce que je trouve dangereux dans le système qui veux que « plus on est, mieux c’est ». On monte des armées d’opinions à partir de rien. Pour l’instant on s’arrête à la propagande écolo, qui ne présente que peux de probabilité d’aboutir à un holocauste nucléaire ou à un génocide dans la décennie, tout en étant basée sur des idées qui ont bon fond. C’est pas bien méchant. Mais si toutes ces personnes commencent à user du même esprit critique pour d’autres causes, je vous laisse deviner comment cela pourrait dégénérer.

      • Hmmm de la propagande pour protéger la planète ou de la propagande pour rabaisser les minorités…
        Je ne mettrai quand même pas ça dans le même panier ^

      • Après le danger représenté par les antiracistes, le danger de l’écologie !
        On est chez Zemmour ici ?

      • Comme je l’ai dit ces mouvements ont bon fond. Cela me choque juste de voir des gens y adhérer sans aucune recherche, juste parce que l’on leur a dit que c’est bien. Et puis « protéger la planète » en débitant des conneries comme « les réacteurs à fusion (véridique) c’est le mal ! faut les remplacer par des éoliennes, c’est évident », c’est plutôt comique.
        Adhérer à un mouvement « pour rabaisser les minorités » demande à peu près autant de réflexion qu’adhérer aveuglément à des idées écologistes.
        M’enfin je pensais être assez clair quand même :

         » la propagande écolo, qui ne présente que peux de probabilité d’aboutir à un holocauste nucléaire ou à un génocide dans la décennie, tout en étant basée sur des idées qui ont bon fond. C’est pas bien méchant »

        Mais si vous voulez vous jeter sur n’importe quoi juste histoire de répondre, éclatez vous

      • voir des gens discuter politique, donner leur avis sur un fait précis alors qu’ils ne savent pas ce que c’est que l’extrème droite, n’ont jamais entendu parler des Hammerskins, Blood&Honnor, BI, IIIeme voix, JNR, JN, PNFE etc etc
        et ne sont pas capables de faire la différence entre FDG, Ras le front, SCALP, Duckys, Reds etc etc…
        pour au final déblatérer les mêmes conneries qu’on lit partout, de RMC au Point, de RTL à Europe 1 en pensant avoir une pensée « pertinente », c’est misérable.
        A vouloir faire le malin on ne produit que de la confusion…
        La mise au même niveau de l’antiracisme et du racisme comme deux extrèmes comparables à deux équipes de foot est la meilleure chose qui puisse arriver aux fachos. Bravo « OC »…

      • C’est bon, arrêtez de réciter vos flyers, si on a « jamais entendu parler » de tout ces cons, c’est qu’il y a une raison

      • Mais je reproche à personne de pas avoir entendu parler de tous les groupes de l’extrème droite radicale. Ou de ne pas savoir ce que c’est que l’antifascisme…
        Je reproche aux gens qui n’ont jamais entendu parler de tout ça de venir, avec le ton docte de celui qui sait, donner son point de vue.
        Qui repose sur rien de plus intéressant qu’un mix de clichés, d’erreurs factuelles grossières et de raisonnements foireux.
        C’est ce que je reproche à cet article, écrit par les pieds par un type qui tombe dans le premier hoax venu pondu par un faf.

        J’arrêterai de réciter des flyers comme tu dis, le jour où l’auteur de ce blog, et son troupeau de fans bêlant ouvriront un livre sur le sujet.
        Désolé de faire dans le slogan et le raisonnement simple, je m’adresse à des gens dans les commentaires d’un blog « comique ». Vu le niveau des arguments et de ces commentaires, ça m’a l’air déjà un chouia trop ambitieux…

      • Venez pas nous parler de ce qui est « trop ambitieux ». De la part d’un utopiste c’est mal venu

      • et pourquoi donc ?
        En quoi l’utopie ne serait elle pas l’ambition dans ce qu’elle a de plus élégant ?
        Et pourquoi donc je serai utopiste au fait ?!

    • Jusqu’à preuve du contraire l’extrême droite est une minorité….

      Du coup l’affirmation « L’extrême gauche se bat pour donner plus de droits aux minorités » est fausse en fait elle est :

      « L’extrême gauche se bat pour donner CERTAINS droits à CERTAINES minorités minorités « .

      Oui les idées de l’extrême droite sont pas terribles, mais leur droit à la Liberté d’expression on en fait quoi ? Il est moins un Droit que d’autre Droits parce que leurs idées attisent la haine? Mais dans ce cas le discours du NPA qui attise la haine envers les Banquiers et les riches (qui sont une minorité) on en fait quoi ?

      S’il vous plait arrêtez avec l’idée que seule la méchante extrême droite appelle a la haine de l’autre, et que les gentils extrêmes de gauche ils sont pour l’égalité et tout…. ==
      A la fin (Et ce que dit ici OD) leurs méthodes sont les mêmes. On s’en tape des intentions.TOUT les groupes politiques appellent implicitement à la haine du groupe en face c’est comme cela que se forme l’identité d’un groupe.

      Si je pense et je suis convaincu que telle minorité ne vaut pas une autre, mais que je suis parfaitement non-violent que fait-tu ?

      • Et toi tu fais pas la différence entre combattre une fonction de pouvoir, et combattre une couleur de peau et une orientation sexuelle ?

      • Fonction de pouvoir ?

        J’avoue que je ne comprends pas….
        Je dis juste qu’ils y aura toujours des gens avec des idées qu’on ne partagera pas. Que RIEN ne justifie la violence envers une minorité quelque soit ses croyances ou caractéristiques, car si on commence à définir celles qui sont bien ou mal on fait la même choses que l’on reprocha à ces extrémistes.

      • Donc tu penses qu’on ne peut absolument pas définir le bien ou le mal ???
        Donc le racisme ça peut être une bonne chose ?
        Le viol aussi ? Les génocides ? Explique moi :)

      • Tidur merci d’être un bon Troll bien gras…

        OU ais-je dis que le racisme pouvait être une bonne chose ? Nulle-part.
        J’ai dit qu’il y aurait toujours des gens pour défendre tout les points de vue et on ne peut pas « casser la gueule » a tout les gens qui pensent différemment.
        Je voudrais pouvoir vivre dans ton monde ou il y a des gentils qui ne font que des choses gentilles avec des bonnes intentions et des méchants qui ne font que des choses méchantes avec des mauvaises intentions. Malheureusement on peut faire les meilleures choses du monde avec les pires idées (cf. Abolition de l’esclavage au U.S. pour de sombre raisons politiques par Lincoln) et commettre les plus grands crimes pour les plus idéaux (l’égalité et les camps de rééducation sont là pour nous le rappeler).

        Oui certains ont des Idées nulles. Mais en leurs cassant la gueule ont fait la même chose. Tabasser qqun car il est raciste ou car il est Noir le résultat est le même.

      • Un troll ? Où ça ? C’est juste une tentative de décrédibiliser ce que je dis alors que j’ai juste repris tes propos =)
        « si on commence à définir celles (croyances) qui sont bien ou mal on fait la même choses que l’on reprocha à ces extrémistes »

        Je maintiens ce que je dis, oui il y a certaines choses que l’on peut définir comme mal.

        Petit exemple :
        Tuer c’est mal (même dieu le dit) => le FN est pour la peine de mort => le FN c’est mal.

        ps : Personnellement je suis totalement contre toute forme de violence envers qui que ce soit. Je suis d’accord avec toi sur ce point.

      • « Tabasser qqun car il est raciste ou car il est Noir le résultat est le même. »

        Non.
        Pourquoi on tape un Noir, parce qu’on aime pas les Noirs
        Pourquoi on tape un raciste, parce qu’on aime pas les racistes.

        Je préfère un monde où les racistes ne peuvent pas passer à l’action en allant ratoner, qu’un monde où les Noirs ont peur de sortir de chez eux de peur d’être ratonés…

      • C’est même encore plus simple: être noir n’est pas un choix et ne relève d’aucune volonté de dominer ou de supprimer qui que ce soit ou quoi que ce soit. Etre raciste relève d’un choix (ou d’un manque réel de recul sur les mécanismes des brassages ethniques).

        Taper quelqu’un à cause de sa nature n’a donc rien à voir avec le fait de taper quelqu’un à cause de ses tentatives de taper des gens à cause de leur nature.

        Après, ça peut faire un peu « robin de bois ». Mais d’autres avant nous ont largement théorisé les concepts de guerre juste, de violence juste et même de devoir d’ingérence.

      • L’utopie c’est la lumière qui nous éblouit avant qu’on tombe de la falaise.
        Sinon je faisait allusion à « l’auteur de ce blog, et son troupeau de fans bêlant ouvriront un livre sur le sujet. ». un peu auto dérision ne fait pas de mal.

    • L’utopie c’est la lumière qui nous éblouit avant qu’on tombe de la falaise.
      Sinon je faisait allusion à « l’auteur de ce blog, et son troupeau de fans bêlant ouvriront un livre sur le sujet. ». un peu auto dérision ne fait pas de mal.

      • oui d’accord, on peut raconter n’importe quoi et balancer des mots comme ça, effectivement, ça évite de parler du sujet. De toutes façons, moi le débat j’ai rien contre, mais sur quelles bases ?…

      • c’était une réponse au message d’au dessus, pas mis dans la bonne case dsl

  52. Chère connard,

    Je suis un assidu lecteur de vos billets, mais aujourd’hui je suis tout déçu et tout colère de lire votre article.
    A voir comment les choses évoluent, l’extrême droite est en phase de devenir vrai problème pour l’Europe. C’est un fléau de part ça violence et d’autre part par ça capacité a ne pas s’attaquer au vrais problème.
    En mettant dos a dos les extrêmes, vous banalisez l’extrême droite, et la vous jouez dangereusement avec le feu (un peu comme l’UMP depuis 2007).

    N’oubliez pas que malgré le ton humoristique de vos articles, les mots pèse quand même, et tout le monde n’a pas la finesse pour discerner le second degré.

    Quant au crimes de l’extrême droites, je vous conseil a tous cette excellent reportage de Arte paru après le massacre d’Utoya

    • Décrétons que le FN et tous les groupuscules d’extrême-droite sont des partis anti-démocratiques, ils seront dissout et les problèmes seront réglés ! Le FN disparu, le racisme et les idées nauséabondes s’évaporeront !

      • « Le FN disparu, le racisme et les idées nauséabondes s’évaporeront ! »

        c’est un doux rêve en effet, mais c’est pas pour demain :/

      • En faite je parle pas du FN. Ont a quand même cette chance en France d’avoir une extrême droite politique plutôt relax, comparé a d’autres pays européen (la Hongrie, l’Italie, la Grece…). Clairement le FN n’est qu’une boite familiale qui sert a enrichir la fortune déjà conséquente du clan « LePen », hier ultra-libéral, aujourd’hui presque communiste, le discours du FN est au final juste populiste, mais il n’ont pas réellement d’ambition de gouvernance (ni même les moyens). Rien que le fait qu’un partie politique soit tenu pendant quasi 30 ans par la mm personne, pour ensuite être « donné » a sa fille, devrait suffire a totalement discrédité le FN. La survie du FN dépend directement des médias qui surfent sur cette image sulfureuse pour simplement faire vendre.

        J’insiste juste sur le fait que des groupes bien plus violent et plus organisé que le FN sont et train de prendre beaucoup d’importance en Europe, et qu’ils risquent de devenir des problèmes majeurs dans les années a venir si la situation continue a se dégradé.
        Bref, il y a aujourd’hui plus de probabilité d’un péril brun que d’un péril rouge.
        Je trouve donc que rendre l’extrême droite « normal » voir carrément sympa, même si c’est pour déconner, c’est un peu (beaucoup) jouer avec le feu. (Et c’est aussi en quoi j’ai particulièrement détesté les 5 ans de Sarkozy, ou encore la dernière sortie d’Estrosi.)

  53. Très cher Odieux connard, j’ai bien aimé ton dernier article (aïe je vais me faire taper sur la gueule) car j’estime que toute violence ne peut se justifier (aïe je m’en prends encore sur la gueule par d’autres)……
    Cependant, il y a un problème maintenant!!! Il y a plein de fous furieux qui viennent se taper dessus virtuellement à coup de réactions méga intelligentes sur ton site……. Du coup, ça prend une tournure plutôt triste tout ça……..
    Punaise, c’est pas gagné tout ça!!!!

    • C’est triste de débattre ? hmm

      On devrait supprimer la fonction « commentaire » alors, tu ne crois pas ? =)

      • « débattre » ? laisse moi rire, t’es juste là pour troller en répondant à moitié à des commentaires que tu ne comprends pas

      • Si tu avais pris le temps de lire mon commentaire tout a l’heure avant d’y répondre, tu aurais compris que je ne mettais pas les verts et les nazis dans le même panier. Mais vu ton désir apparent de te jeter sur toutes les occasions de relever un prétendu manque de logique (et on ajoute à ça le traditionnel smiley pour avoir l’air open), je ne vois pas vraiment en quoi tu te différencie du troll de base.

  54. Aller, j’y vais de mon commentaire tout de même pour tous ceux qui disent qu’extrême gauche et extrême droite, c’est pas pareil…. que les uns c’est un bel idéal tandis que les autres sont rien que des dangers publiques……

    Ben, les études sociologiques montrent que les forces d’extrêmes droites qui sont de plus en plus importantes manifestement, le sont par le basculement important de gens qui avant, étaient souvent à l’extrême gauche. Ca s’explique facilement: avant le patron était le salaud qu’il fallait écharper, le gouvernement était son complice, il fallait l’écharper aussi….. et il y avait une certaine proximité physique entre les travailleurs et les décideurs. Maintenant, le pouvoir est plus difficilement idendifiable (actionnaire, financier, administration loitaine avec l’Europe….) …… du coup il faut un nouveau bouc émissaire : étranger, personnes aux moeurs différentes…….

    Alors c’est sûr, les purs et durs de chaque camp ont des idéologies différentes, et j’avouerai sans peine ma préférence pour le camp de gauche. Cependant, le gros des troupes maintenant du camp de droite ont été à gauche il fût un temps….. ils ne sont pas dans une idéologie, ils sont dans l’expression d’une colère et d’une frustration…… ce qui ne favorise pas une réflexion sereine avouons-le.

    Bref, il n’y a pas beaucoup de point commun dans les idéologie de départ, mais les extrêmes se rejoignent cependant sur cette propension à une violence qui se justifierait.

  55. Au delà du fait de savoir si les extrêmes se rejoignent ou pas, sans doute faut-il s’en tenir aux faits: une bagarre a dégénéré et s’est soldé par la mort d’un jeune homme sans doute fragilisé par sa récente maladie. Maintenant prendre ce drame comme symbole d’une irrésistible montée brune me semble ridicule. A ce ridicule s’ajoute l’indécence des politiques qui poussent des cris d’orfraie sur la République en danger, tentant ainsi de se redonner une légitimité bien entamée par leur inaction sur les vrais problèmes.

    • « Maintenant prendre ce drame comme symbole d’une irrésistible montée brune me semble ridicule. »

      Tout à fait. Les faits qui montrent la progression de l’extrème droite sont là :

      Progression des partis d’Extrème droite en Europe, en Grèce avec les nazis d’aube dorée, en Italie où les nazis gèrent de plus en plus de lieux, et organisent des milices, en Hongrie où ils sont au pouvoir, en Russie où les nazis assassinent à tour de bras, militants antiracistes et immigrés…
      Progression des idées du FN à l’UMP
      Progression et normalisation du FN
      Progression des groupes qui prenent la place « radicale » laissée vacante par le FN
      Progression des BI un peu partout en France, des JN de Gabriac, reformation des JNR, 3ème voix etc sur la base du solidarisme
      Progression des confusionnistes conspis paranos (Soral, qui a ouvert le bar/salle de conf de Batskin, Dieudonné, qui font la retape pour les négationnistes comme Faurisson, qui magouillent avec Chatillon, ex GUD etc etc)
      Multiplications des agressions racistes ou homophobes (Lyon, Tours, Rennes, Paris, en Alsace, Moselle, Nice et la région Paca etc etc)
      Après les « antifas » semblent un peu mieux connaitre le terrain et la réalité politique que vous. Ils savent très bien que le plus préoccupant est la progression des idées de merde à l’UMP (estrosi et toute sa clique) que les exactions violentes d’une poignée de salopards.
      Ca n’empêche que cette poignée de salopards, on ne peut pas les laisser agresser les gens les bras croisés.
      Le recours à la police, c’est une chose, mais bien souvent, c’est aux gens de se défendre… C’est la réalité du terrain.
      Des gens qui s’investissent pour défendre les gens des exactions d’une poignée de malades qui brâment « white power », « les homos au bucher » et autres conneries.
      Vos amalgames foireux qui sous entendent que tout ça c’est la même engeance sont aussi insultant que consternants dans la limite intellectuelle et politique qu’ils étalent.

      • Petit jeu tout bête: Remplacer les remarques que tu fait sur les « Skins » par des remarques sur une autre minorité:

        « Après les « #Skins » » semblent un peu mieux connaitre le terrain et la réalité politique que vous. Ils savent très bien que le plus préoccupant est la progression des idées de merde # au PS, que les exactions violentes d’une poignée de salopards.
        Ça n’empêche que cette poignée de #salopards (#Mettre a la place de salopards n’importe quelles catégories d’immigrés par ex.), on ne peut pas les laisser agresser les gens les bras croisés.
        Le recours à la police, c’est une chose, mais bien souvent, c’est aux gens de se défendre… C’est la réalité du terrain.
        Des gens qui s’investissent pour défendre les gens des exactions d’une poignée de malades qui brâment « # Allah akbar », « # Les femmes avec une Burqua » et autres conneries.
        Vos amalgames foireux qui sous entendent que tout ça c’est la même engeance sont aussi insultant que consternants dans la limite intellectuelle et politique qu’ils étalent. »

        Voila, tu as un splendide discours de n’importe quel groupe d’extrême droite pour justifier son action.

        Tu te trouve une minorité néfaste (insérer tout les clichés: Fafs, Islamistes, Capitalistes ou n’importe quoi en fait) à un idéal vague: Démocratie, Liberté. Et tu leur casse la gueule en te justifiant grâce aux actions violentes de certains. Et avec les meilleures intention du monde à chaque fois.

      • C’est incroyable d’avoir autant de mauvaise foi… Au point d’aller jusqu’à soutenir les skins…

        Faut arrêter de dire que les skins sont une pauvre minorité, ils ont des idées qui sont objectivement merdiques humainement.

        Après ça traite les gens de trolls

      • Vous pouvez penser que tous les discours se valent. Que celui de l’extrème gauche est le même que celui de l’extrème droite, qu’est ce que j’y peux.
        Si vous ne voyez pas la différence entre un mec qui va faire boire un litre d’essence à un comorien pour ensuite le jeter à la mer, comme l’ancien pote de Batskin, qui a pris 20 ans… Et un mec qui en a marre de voir des agressions racistes et qui décide que la prochaine fois qu’il croise un faf, il va lui appliquer son programme dans sa gueule…

        Après si tu veux m’expliquer que les fafs c’est une chose, mais qu’il y a également des musulmans intégristes qui agressent les gens pour des motifs religieux, racistes ou politiques, oué, si tu veux. Je t’écoute…

        Mais le sujet me semble pas vraiment là, le sujet c’est « les extrèmes sont tous pareils, parce qu’ils ont recours à la violence ».
        La violence d’un mec qui veut bruler les pédés, et la violence d’une patate qu’il se prendrait pour avoir voulu mettre cette idée en pratique ça serait, d’après l’illustre intellectuel responsable de ce blog verbeux, la même. Pourquoi ? Parce que la violence c’est caca, et qu’entre gens de bonne compagnie, on discute.
        Il a pas capté que si, dans le fond, je ne peux qu’être d’accord avec cette idée, oui, ça serait plus sympa, effectivement. Par contre t’as des gens, tu peux pas discuter, ils veulent pas. Ils tapent.
        Alors soit tu fermes ta gueule, tu files et t’espères qu’ils en tapent d’autre (si t’es blanc, pas pédé et politiquement nulle part, c’est plus facile), soit tu colles ton poing dans la gueule du mec qui vient t’agresser, ou qui va agresser quelqu’un, et qui a fait de l’agression son moyen de coercition politique.
        Comment discuter avec des psychopathes ? Parce que la plupart du temps, c’est de ça qu’on parle !
        Des mecs qui vénérent la violence politique et qui l’appliquent, au delà du fantasme ou du folklore. Des mecs qui regardent le passé et se disent, oui, les nazis, c’était vraiment bien, et je vais m’entrainer pour finir le travail !

      • Tu viens de souligner le problème:

        Je cite « Alors soit tu fermes ta gueule, tu files et t’espères qu’ils en tapent d’autre (si t’es blanc, pas pédé et politiquement nulle part, c’est plus facile), soit tu colles ton poing dans la gueule du mec qui vient t’agresser, «  »#ou qui va agresser quelqu’un# » », et qui a fait de l’agression son moyen de coercition politique. »

        Comment reconnais-tu quelqu’un qui va en agresser une autre ? Il a un bombers noir, des rangos et le crâne rasé ?

        S’il a agressé quelqu’un c’est du domaine de la justice et de l’état de droit, s’il na agressé personne tu fait le même chose qu’eux: détruire un mecs pour rien, sans preuves ni-procès sur des prégugés.

        Oui le démocratie c’est moche, des gens ont des idées de merde et ont le droit de vivre.

      • Le problème est que le défunt Méric et son groupe n’était pas en train de voler au secours d’une minorité. Mais simplement en train de se bastonner pour s’être rendu au même magasin de fringues en soldes.

        Du coup, les manifestations pour Méric « tombé au champ d’honneur » et la dissolution des groupes de fafs concernés paraissent disproportionnés. Je veux dire, ces groupes auraient été dissous après des violences ou des crimes prémédités, j’aurais compris. Mais pour une simple bagarre de rue qui tourne au drame, je trouve cela pathétique.

        Les arguments de Troupe, Tidur, Eh andouille et arrête les conneries, selon lesquelles les antifaf sont les remparts de la démocratie tombent donc pour moi franchement à plat.

        On peut se demander quel aurait été le traitement médiatique si le défunt avait été faf et non antifaf. Ce qui est le sujet de l’article d’OC, et non de savoir quel groupe a raison.

      • J’ai lu plus haut un truc dans le genre « je suis effaré qu’on puisse défendre les méthodes violentes dans un discours aussi manichéen », et ce que je lis ici s’y rapporte.
        Tout ce qu’on peut conclure de ces propos, c’est un attentisme inquiétant. Qu’une agression soit du recours de la justice ; certes. Et en attendant ? Ce n’est pas la démocratie qui est moche. La liberté d’expression s’arrête là ou commence l’incitation à la violence (c’est dans la loi). Hors c’est une règle tellement générale et la communication des néonazis est tellement ambigüe et fallacieuse qu’il n’est possible de condamner cette horde de décérébrés que pour des actes de violence.

        Ce qui est moche, c’est qu’il y ait autant de monde qui joue les grands intellos en défendant la liberté d’expression de personnes qui réduisent matériellement et effectivement la liberté des autres. Que l’Etat détienne le monopole de la violence légitime, c’est une notion de droit et de politique ; mais puisque vous en êtes à dénoncer un certain manichéisme (moins crasseux que le vôtre, qui simplifie à l’extrême en dessinant violence = mal, non violence = bien sans chercher ni à comprendre les faits, ni à lire les nuances entre les discours), on ne parle plus de ça.

        Je me retrouve dans les militants d’ »extrême » gauche (pas si extrême et d’ailleurs, absolument pas violente) et je suis sidérée par l’apathique approbation de ce que dit cet article.
        Qu’une attaque verbale ait fini par la mort d’un garçon, vous répondez presque que l’antifa l’avait cherché. Vous comparez des méthodes qui en fait diffèrent. Les militants de TV, des JNR et des JI se trimbalent aisément avec des poings américains et des armes diverses. C’est très peu le cas (je veux bien reconnaître qu’il y a des petits cons partout et que certains antifas doivent en posséder) des militants antifascistes. Dans la méthode, le ciblage compte également. Qu’on tabasse des gens pour ce qu’ils sont, ça vous semble être la même chose que de provoquer/insulter/chasser des gens qui tabassent les gens pour ce qu’ils sont. Vous êtes bien mal informés si vous pensez que les antifas ne craignent pas les représailles – qui sont extrêmement violentes. Ils ne frappent pas au hasard et pour le plaisir, ni les passants ni les groupes de fafs.
        Ceci étant je me sentirai toujours mieux aux côtés d’un antifa qui casse la gueule d’un connard qui casse la gueule aux Arabes et aux cocos qu’aux côtés d’un soit-disant pacifiste attentiste qui, au nom de la liberté d’expression, préférera attendre que la police arrive pour enquêter sur le cadavre d’un homo (qui l’aurait sûrement bien cherché, lui aussi ?).

  56. Un mec meurt dans une bagarre, ça devient un problème politique. Ok, ils avaient des idéologies, tant pis, tant mieux. Les hommes n’ont pas besoin d’un parti politique pour se taper sur la gueule, ça marche aussi avec une équipe de foot, une femme, un kinder bueno…

      • C’est vrai :)
        Mais la raison qui pousse un groupe de personne à se battre avec un autre dépasse souvent les « simples » considérations idéologiques.

  57. J’ai l’impression que personne ici n’a compris qu’Esteban a tué Méric involontairement et par légitime défense, ce qu’atteste la vidéo qui les montre se battre. Si vous voulez parler de justice, étonnez-vous plutôt que le Syndicat de la Magistrature ait appelé à manifester contre la mort de Méric. Où se trouve le fascisme? Au moins c’est bien que vous commenciez à vous poser la question.

    • « Où se trouve le fascisme?  »
      Dans ton cul.

      La video, tu l’as pas vu. Ce qui s’est passé, tu le sais pas.
      T’as aucun élément pour dire quoique ce soit…

  58. Article d’une nullité telle qu’il pourrait être publié dans le Point.
    Je conseille à son auteur d’éviter de parler de sujets politiques ou sociaux car il ne fait qu’étaler son ignorance crasse. Qu’il s’en tienne à spoiler les films ça reste plutôt drôle.

  59. « au moins, eux vont jusqu’au bout en essayant par tous les moyens de ressembler à des glands. Mais je diverge une fois encore, si je puis me permettre. Enfin, je me comprends. »

    Joli !

  60. Excusez moi si je dérange. Bien que fondamentalement d’accord avec le fait qu’un des 2 bords en question est plus respectable que l’autre au niveau de l’intention (Je vous donne un indice: il vire du même côté que mon sexe turgescent), je me permets de résumer le problème d’un manière bien plus simple mais qui reste valable à mon sens. Je me permets donc de vous rappeler qu’en France il est interdit par la loi de se faire justice soi-même. point barre. Et c’est exactement de ça qu’il est question ici. Un groupe A rencontre un groupe B, a priori et pour ce qu’on sait le l’enquête pour l’instant, il semble que l’un ait agressé l’autre sans raison LEGALEMENT valable (cf loi de légitime défense) et que l’autre a riposté et entraîné la mort de l’assaillant accidentelle. Qu’il y ait eu un mort est malheureux mais ça arrive. Alors bien sur libre à vous de discuter sur « est ce qu’on doit donner un statut légal (ou en d’autres termes autoriser) à un groupe qui est anti démocratique par essence? » ou bien « qui qui c’est qui a commencé? (on voit ce que ça donne en Israël et Palestine depuis des plombes: ça n’avance pas d’un pouce) ». NÉANMOINS je trouve aberrant de lire que les anti-fa sont en état de légitimité quand ils agressent des types qu’ils ne lui ont rien fait sur le moment. J’ai entendu mot pour mot le même argument par une racaille dans un reportage qui expliquait qu’il avait une légitimité sociale à voler, cambrioler ou dealer pour gagner de l’argent parce qu’il était parti dans la vie avec trop de handicaps. Si on part sur des raisonnements pareils on peut tout légitimer.

  61. Mon Connard, il me manque en préambule ta définition de ce que sont l’extreme gauche et l’extreme droite. Comme ca, je serai libre de m’extasier si tel ou tel décède, en fonction du groupe que je trouve le moins nuisible…

  62. Je m’adresse ici principalement aux défenseurs acharnés des antifascistes sur la base de  » oui, mais eux, ils tapent pour des trucs gentils ».
    Pardonnez moi, mais ne vous embrouilleriez vous pas vous même dans votre vision du fascisme ?
    Parceque l’oppression, le pouvoir de l’extrème droite sur la politique actuelle, les rues laissés aux mains des blaireaux nationalisto-racistes-homophobes libres de faire tout ce qu’ils veulent… Je ne les voit pas trop, en fait. J’avais plutôt l’impression que quand un type disait publiquement des choses se rapprochant de l’argumentaire bas du front des crânes rasés, ou commettaient des actes correspondant à l’idéologie d’extrème droite, ils étaient au mieux largement condamnés, au « pire » poursuivis judiciairement. Bref, je ne vois pas vraiment où se place la notion de résistance, d’insoumission, ou de défense de qui que ce soit. Si les groupes antifascistes se contentaient de prêter serment de protéger les personnes victime des extrèmistes de droite dès qu’ils en ont l’occasion, là, ça partirait d’un bon sentiment. En l’occurence, se contenter de supposer que donner des beignes à des imbéciles empêchera qu’ils fassent du mal aux gens, voir les détournera de leur façon de penser, c’est juste de la violence gratuite, en se donnant le bon rôle face à des ennemis tellement indéfendables que vous estimez que ça justifie tout ( un peu comme les deux derniers Tarantino, en fait ^^ ).
    La justification de la violence citoyenne est exactement la même d’un côté comme de l’autre : la police n’en fait pas assez, la loi n’est pas assez sévère, je vais moi même punir ces méchants skinhead/arabes à casquettes. Que ce soit au nom de beaux idéaux ou non, le résultat est toujours un défouloir de haine inutile.
    Le danger est réel, mais pour l’instant, est sous contrôle judiciaire. Quand Marine le Pen sera au pouvoir et que le tabassage d’immigrés et d’homosexuels sera une pratique courante, vous pourrez vous posez en défenseurs. D’ici là, vous pouvez vous contenter de désapprouver et d’argumenter contre les idées d’extrème droite, ce qui est plutôt logique, utile, et aura déjà plus de chance de convaincre que des coups de battes, tout en donnant plus de crédibilité.
    Peace. Du moins, j’espère.

    Joli article, au passage, Odieux. Chaque fois que vos spoiler laissent à désirer, vous vous rattrapez avec un très bon article politique.

    • Excellent, posé et bien argumenté. J’ai essayé de dire un peu la même chose plus tôt, mais assez maladroitement

      • Donc l’idée c’est de se faire casser la gueule, puis d’aller porter plainte ? Ou de boire un litre d’essence, d’être balancé à l’eau, et après de… ah ben non là t’es mort…

      • Tiens, vraie question de curieux : a l’heure des médias participatifs, existe t’il un recensement des actes d’agressions commis par des groupes nazillons sur des populations, actes qui nécessiteraient la riposte de groupes de défense ?

        J’entends aujourd’hui, et pas il y a 30 ans.

        Ca permettrait d’y voir plus clair.

      • Non, l’idée s’est une frappe préventive, c’est la justice sauvage, le lynchage des nuisible.

      • Oué, enfin en lisant ton commentaire, ce qui me fait plus flipper que le lynchage des nazis, c’est le lynchage et la justice sauvage sur l’orthographe et la grammaire de notre pays !

    • Je suis d’accord avec vous mais je voudrais apporter mon avis sur un point: Pour moi, il n’est pas possible que L’extrême droite arrive au pouvoir. Au vu du comportement de la population à son égard j’entends: Elle semble se faire manipuler par les partis les moins marginaux dans le seul but d’inspirer la peur en laissant trainer le fantôme du nazisme et compagnie.Ses sympathisants sont systématiquement montrés comme des gros cons rétrogrades et au final deviennent ces gens qu’on regarde de loin en se remerciant intérieurement d’être plus intelligent qu’eux.
      On a beau dire ce qu’on veut, l’extrême droite n’a pas monté une armée de casseurs de minorités justifiant une telle réaction vis a vis des don Quichotte d’extrême gauche. On n’entend que rarement parler de ligues d’extrême droite allant taper sur tout ce qui bouge. Si un fait divers aussi bête que deux idiots qui s’entretuent arrive à être placé au devant de la scène pendant si longtemps, c’est bien que le reste ne doit pas être bien folichon.
      Malheureusement tous ces gens qui se sentent obligés d’étaler tous les noms de mouvement d’extrême droite dès qu’on sous entend qu’il se battent contre du vent ne semble pas vouloir le savoir ^^

      • J’ajouterai que Staline était un « gentil idéaliste » en 1917 (bolchevik, c’était pas un plan de carrière avant la révolution d’octobre, c’était plutôt un aller simple pour la Sibérie), prêt à risquer à risquer sa peau pour ses idéaux.
        En 1924, 7 ans après c’était un dictateur sans pitié appliquant les méthodes de ses mentors Trotski et Lénine avec une redoutable efficacité. Pol Pot a suivi le même chemin.
        L’enfer est pavé de bonnes intentions.

      • « Pour moi, il n’est pas possible que L’extrême droite arrive au pouvoir. »

        C’est un peu court… La France est donc si éloignée de la situation en Italie, en Grèce, en Hongrie ?
        Le déplacement des idées du FN vers l’UMP, la droite populaire tout ça ?
        Non ?
        C’est tellement impensable…

        Pareil, on entend jamais parler des ligues de nazis qui partent attaquer des gens, comme à Lyon, ou à Tours, qui controlent des salles comme à Lille, ou Lyon, qui organisent des festivals avec 2000 neonazis européens comme dans le Sud… Non, on en entend jamais parler, de toutes façons je regarde ailleurs.

        « Malheureusement tous ces gens qui se sentent obligés d’étaler tous les noms de mouvement d’extrême droite dès qu’on sous entend qu’il se battent contre du vent ne semble pas vouloir le savoir ^^ »

        Ne doivent pas savoir quoi ? Que les JNR se soient reformés, que Gabriac exclu du FN monte son asso, que les BI s’étalent un peu partout ? Que le GUD s’est reformé ?
        Que contrairement aux années 90 les mouvements neo nazis commencent à avoir des salles et des lieux pour se réunir régulièrement, qu’ils discutent avec beaucoup de gens, que la nébuleuse Soral/Lepen/Seba/Ayoub/Gabriac/Vardon commence à avoir ses fans un peu partout ?
        Qu’une andouille comme Dieudonné se répend sur les réseaux sociaux et rend l’antisémitisme et le négationnisme « tendance » ?

        Au lieu de pérorer sur un sujet qui vous échappe un peu, prenez 2 minutes et allez voir, justement, les articles qui parlent de ce sujet, qui présentent la situation, vous verrez peut être que vous fantasmez pas mal sur la situation. Que les antifas n’ont pas pour but de sauver la planète et que ce sujet concerne de nombreuses personnes, de tous milieux et pour de nombreuses raisons différentes. Qu’on est très loin de ce que vous pouvez imaginer et extrapoler à partir d’un article lu sur le Point.fr….

    • J’ai l’impression que vous interprétez mal de nombreux messages qui ne vont pas dans le sens de l’Odieux Connard : pour la plupart, ils ne justifient pas les actions violentes de l’extrême-gauche en condamnant celles de l’extrême-droite, ils disent simplement que les groupes d’extrême-droite sont plus condamnables car ils s’attaquent aux citoyens non violents (homos, étrangers, etc.). Il n’est pas idiot de faire une hiérarchie.

  63. Bon, ça a déjà été dit, mais il faut quand même le marteler.
    Des gens, pour une raison ou une autre décident d’aller casser la gueule des connards d’en face et se constituent donc en groupe de combat. Bien.
    Etant donné que nous sommes dans un état de droit, que la base de la société est d’avoir délégué le monopole de la violence à l’état, etc. nous pouvons conclure que les deux camps ne respectent pas les règles issues de la volonté populaire. Nous sommes à la place en présence de milices qui veulent se substituer à l’Etat, veulent faire juste à la place du peuple, au mépris de la loi pour ce qu’ils estiment être juste.

    Quitte à rendre la justice par soi même, au moins Charles Bronson avait une chouette moustache, et pas des fringues dégueulasses de teufeur.

    Enfin, pour avoir été extrêmement proche de ce bon vieux Ras L’Front à l’époque, je dois rappeler , que l’ouverture d’esprit de ces gens si farouchement dévoué à la démocratie les faisait quand même rejeter tout ce qui était à droite du PS dans le camps des fachistoïdes. C’est beau l’ouverture, mais faut pas déconner.

  64. Cher Monsieur Odieux connard vous dites distribuer des torgnoles à tire-larigot essentiellement sur les enfants cependant vous n’êtes pas sans savoir qu’au corps-à-corps qu’ils ont des bonus en jets d’esquive et en attaque sournoise.

  65. Les couineuses qui hurlent au scandale et pensent que la démocratie est en danger lorsque des skins neo nazis se font démouler…
    Sérieux, qu’est ce que vous en avez à foutre ?
    Vous apprenez que ces gens existent lorsqu’on en parle à RTL ou sur un blog du Point. Sinon ça vous passe bien au dessus de la tête.

      • Api, arrête de troller ces débiles s’il te plait, ils sont déjà suffisamment drôles comme ça, tu gâche le truc :3

    • les gens que ça intéresse devraient comprendre qu’avant de réflechir, c’est bien d’avoir des données concrètes, tangibles, autre que des fantasmes et des clichés de pochtrons de PMU…

  66. Je lis… et pour une fois, je suis en désaccord avec vous, cher rédacteur. J’aurais été à 100% d’accord avec toute votre comparaison droite/gauche, mais la comparaison extrême-droite/extrême-gauche est IMPOSSIBLE, droite et gauche, franchement, c’est ridicule… encore aujourd’hui, je me demande pour ces deux termes existent, tant les différences sont minces au final… on me dira, « ouais mais au départ c’est pas pareil », mais à l’arrivée, c’est la même chose… comparez Hortefeu/Géant et Walls, lesquels sont de gauches ou de droite, ça se confond…

    Mais les deux extrêmes, franchement, on ne trouve de ressemlances que dans les méthodes appliquées. Je me revendique moi-même d’extrême-gauche, mais, c’est par étapes que ça s’est fait, je me suis pas réveillé en me disant : « Tiens, et si j’étais d’extrême-gauche cette année ? ». J’ai commencé avec l’UMP (oui oui), puis vers une tendance socialiste, et ça se termine en communisme extrême. Mais ça, c’était après une auto-analyse de nature psychanalytique… et pas sur un coup de tête.

    Bref, maintenant, comparaison… l’extrême-gauche, au final, prote bien son nom : c’est les idées de gauche, égalité, solidarité, camaraderie, et tout le tuttim… mais, en employant des méthodes extrêmes… l’extrême-droite, c’est pas une UMP intégriste, les gars ils défendent pas des idées de droite à l’extrême, ils soutiennent des idées qui sont bien à eux, et qu’on ne trouve pas ailleurs… bien que j’ai déjà repéré, et foutu dehors à grands coups de pompes dans le derch’ quelques racistes communistes ( si si, je vous jure ça existe… j’y croyais pas, mais, voyez… ). L’extrême-droite, c’est, oui, du fascisme… fascio, faisceau en latin, une seule idée, une seule… entité, et, comme par hasard, blanche… un faisceau lumineux sera représenté en blanc… c’est bien foutu en fait, l’idée blanche soutient la race blanche. Malins, les gamins.

    L’extrême-droite, c’est le désir de libérer le monde de la « souillure » des races inférieures, de l’unité par la peur et par la discipline, l’obéissance etc… et c’est aussi imposer leur idée, et éliminer ceux qui s’y opposent.

    L’extrême-gauche, c’est le combat pour l’égalité absolue entre tout les êtres ( à la base, il y a des exceptions comme décrit au-dessus, mais voilà… exception qui confirme la règle ), pour le respect des valeurs humaines, des préceptes de solidarité, de fraternité etc… et oui, ils veulent imposer cette idée aux autres. Mais bon, j’ai envie de dire : vouloir imposer l’idée qu’on ne peut rien opposer et tout respecter, même les avis différents, bien que paradoxal ( et pas qu’un peu ), n’est-ce pas… plus… louable ? C’est mon avis, je préfèrerais qu’on tue pour l’égalité entre les hommes que pour l’instauration d’une suprématie blanche. Même méthode, le meurtre, et le but ? Pas pareil.

    Nuance.

    Vous pouvez m’encenser, m’insulter ou m’ignorer, j’ai donné mon avis, je respecterais le vôtre… et je ne rentrerais pas dans un conflit internet par écran inter-posé.

    Sur ce, bonne soirée/matinée/journée/autre moment de la journée que je ne connais pas.

    AAP

    • une auto-analyse de type psychanalytique… lol!
      Et le coup des faisceaux… quelle inculture.
      Misère, ce qu’il ne faut pas lire. Arrêtez d’arracher la moquette pour des usage douteux, je vous prie.

      • Anatole a quand même admis qu’il existait des racistes communistes c’est est rarement reconnu, avouons lui ce mérite. C’est vrai que le coup de l’auto-analyse de type psychanalytique gâche un peu sa crédibilité. En nous disant qu’il pouvait prévenir l’avenir en lisant dans le marc de café il aurait été tout aussi crédible.

      • « Fascisme : Etymologie : de l’italien fasci, faisceau » trompé, pas du latin, mais de l’italien, mais c’est bien faisceau… voilà, mais ça sera tout, je ne répondrais pas au reste ! Salut.

      • C’est dommage, j’aurais aimé avoir une réplique argumentée mais peut-être n’avez-vous pas d’argument Anatole.
        La psychanalyse c’est quand même un machin de droite, M Freud était conservateur, un anticommuniste et M Lacan un anarchiste de droite.
        Faire son auto analyse franchement ! Seul M Freud fut le seul a avoir le droit de s’auto-analysé étant le créateur de cette discipline.
        Allez-y ! Trouvez moi des arguments !

      • Je dirais juste qu’on s’attarde trop sur le petit passage sur la psychanalyse. Je vous donnerais peut-être des arguments, ceux que vous voulez entendre, mais avant, une question : si j’avais dit « parce que je sais qui je suis » à la place, auriez-vous réagit pareillement ?

    • Evidemment qu’il s’agit de faisceaux.
      Mais il s’agit d’une référence aux outils des licteurs romains, qui étaient un outil de punition avant tout, réunissant les verges symboliques pour châtier les contrevenants. C’est une représentation classique du pouvoir légal, bien en accord avec la volonté de Bénito de retrouver les valeurs romaines, et il faisait porter les faisceaux lors de la plupart de ses apparitions. On retrouve d’ailleurs les mêmes faisceaux bien innocents sur l’emblème de la république française (check votre passeport).
      D’ici à faire de l’allégorie avec les faisceaux de lumière blanche… tssss….
      Bon, je m’arrête là, cela me lasse. Ne soyez pas approximatif dans vos métaphores. Le symbolisme (psychanalytique?) c’est gentil un moment, mais peu rigoureux.

    • Intéressant commentaire. Vraiment.
      Réfléchi, argumenté. On en voit peu des comme ça.

      Après, qu’on tue pour l’égalité entre les hommes ou pour l’instauration d’une suprématie (blanche ou autre, on s’en tape), pour moi c’est exactement pareil. C’est bâtir un monde sur le meurtre. Et c’est nul. Heueux soient les blaireaux qui en profiteront.

      Sinon, une des différences que je retire de cette description, c’est que l’extrème-droite impose ses idées et que l’extrème-gauche donne le droit de penser ce qu’on veut à condition qu’on pense comme eux. La seule chose qui me semble vraiment différente ici, c’est que l’un des deux extrèmes est hypocrite.

      • Et vous avez entièrement raison. Avant, je pensais combattre pour la liberté de pensée… en excluant la pensée raciste, bien sûr… tout n’est pas tolérable, je n’en démordrais pas.

        Mais BEAUCOUP, et j’insiste sur le « beaucoup », disent, pour bien résumer : « On va leur donner la liberté ! Mais faut qu’ils pensent comme nous ! ». Au final, oui, on peut dire que l’extrême-droite, au moins, ne cache pas ses intentions, et l’extrême-gauche gage en hypocrisie. C’est triste, mais… c’est comme ça. On essaye, avec une poignée d’homologue, de commencer à leurs ouvrir les yeux, mais essayez d’ouvrir les yeux d’un aveugle…

      • Je suis d’avis de se fendre franchement la gueule à leur dépends. C’est la stratégie qu’on à mis en place à la fac pour qu’ils arrête de nous attendre à la sortie avec des dépliants. Et ça marche. Bizarrement, ils se rendent compte que la logique c’est pas si simple :)

    • Je rajoute que j’aurais sûrement trouvé des tas d’arguments, mais sur Internet, tout propos est repris, déformé et amplifié ( tiens tiens, ça me rappelle une de mes phra… peu importe ). Ca serait plutôt l’affaire d’une discussion autour d’une table de bar, ou même de resto.

  67. Lorsque la testostérone entre en politique, tout se résume à savoir qui a la plus grosse bite et les extrémistes ne sont plus que des glands!
    Alors un marron de trop et on se retrouve sur le pavé.
    Triste et banale histoire, le scandale c’est d’en faire une récupération en règle.

  68. rangez vos claviers, ça me donne des envies de fascisme…ou d’antifascisme je sais plus avec tout ces coms’. Pouvez me réexpliquer, d’ailleurs??

  69. Benito disait (et il savait de quoi il cause): « il y a deux sortes de facistes… Les facistes et les antifacistes ».
    On peut « pardonner » des abrutis car ils ne savent pas ce qu’ils font.
    Ce qui est inexcusable, c’est le parti pris de nos zélotes qui nous servent accéssoirement de gouvernement.

    • Hitler disait « Il y a deux sortes de nazis… Les nazis et les antinazis ».

      Sinon je réagis au titre de l’article : j’ai toujours pensé que les Jedi étaient des horribles connards, pas vous ?

      • Les jedis, ahh voila un sujet intéressants : des gars qui n’ont rien contre l’esclavage, qui brisent les liens familiaux ou qui trouvent normale qu’on leur refile gratos une armée de clone basé sur le garde du corps du grand méchant.
        Y’a pas a dire ils ont la palme de la connerie galactique, pas étonnant que Yoda soit aller se perdre sur Dagoba

      • Même sans parler de connerie : une secte mystique quasi-religieuse, unique force armée vaguement rattachée à l’État dans une galaxie où les guerres civiles sont légion et où la criminalité est endémique, participant à l’immobilisme du Sénat et donc à l’état désastreux de la République, qui embrigade des enfants (au-dessus de six-sept ans, ils sont trop vieux, moui moui moui) et défend un système corrompu… Peu glorieux, peu glorieux.

  70. Cette affaire avait pour objectif de faire d’une pierre deux coups. L’extrême-droite ayant eu tendance à pas mal ramener sa fraise dernièrement sur les débats du MpT, l’instrumentalisation de l’affaire Meric était surtout un bon moyen médiatique de dire « regardez, on gère le problème des fachos ».

  71. Cher Monsieur Connard. Vous êtes gravement atteint de diarrhée scripturale. Il faut se soigner.
    « le raisonnement nécessite de la réflexion ». Thank you captain, you can fly away now.

    Extrême-gauche et extrême-droite seraient donc les deux facettes d’une même pièce, la violence, la bêtise et le non-respect de la démocratie.

    Mouais… Qui désigne qui comme étant d’extrême-quelque chose? Être d’extrême-gauche ou d’extrême-droite est-ce nécessairement être extrémiste dans ses moyens d’action? Utiliser la violence, est-ce également le même mal?

    L’adjonction d’extrême à gauche permet de dire d’un individu ou d’un groupe qu’il est « trop » à gauche, dans un amour immodéré de l’extrême-centre?, que ce soit dans ses pratiques d’actions ou dans ses positionnements politiques, dans sa réflexion ou son mode d’organisation. Extrême n’est donc pas synonyme d’utilisation de la violence. Je vois pas trop des conseillistes ou des situs faire la chasse au skin. Pourtant ils ont été/sont qualifiés d’extrême-gauche… De même certains monarchistes bien droitards sont contre ce type de violences. Rappelons que l’appropriation du terme extrême-gauche par certains individus/groupes/partis est d’avantage due au phénomène de réappropriation du stigmate (Goffman) qu’à l’adhésion à l’ »extrémisme ».

    Certains groupes qualifiés d’ »extrême-droite » et d’ »extrême-gauche » utilisent la violence. Certes. Mais comment? Pourquoi? Contre qui?

    La photo postée de deux membres des Red warrios est intéressante. Certes ces militants anti-fa ont adopté le style skin et ont bastonné des skins d’en face y a 30 ans. Uniquement parce que dans les années 1980 des bandes de nazi-skins faisaient la loi dans certains de quartiers de Paris avec la complaisance des autorités et en plus de se bastonner entre eux tabassaient tout ce qui ressemblait à un punk, un hippie ou un mec de gauche.
    Répondre à la violence par la violence est-ce nécessairement mal? Était-ce mal en 40? Bah non. Es-tu trotskiste et penses-tu qu’il fallait intégrer la wehrmacht pour convaincre les nazis de devenir démocrates? (ça a raté)

    Enfin soulignons que si les redskins et les anti-fa, qui certes ont souvent un petit vélo dans le crâne, se contentent de bastonner des fachos préparés à la bagarre, ces-derniers ne rechignent pas à fracasser des jeunes filles, des ados, des enfants, des étrangers et des vieillards. Dernièrement des membres d’Aube Dorée ont lacéré à coup de bouteille en verre un gamin d’origine afghane en Grèce. Quand l’anti-fa est souvent impliqué dans des activités de solidarité ou d’éducation populaire, le faf il, il quoi? Ah bah il fait rien.

    Poussirouge.

    • Je pense que vous avez mal lu l’article (ou que vous y voyez ce que vous avez envie d’y voir, mais c’est normal j’ai tendance à faire pareil).
      Dans le cas présent l’OC ne dit pas que tous les extrémistes sont violents (même si il peut le sous entendre) mais que les deux camps reconnaissent user de violence. Or, comme largement dit dans les précédents commentaires, dans un état de droit ce n’est pas justifié, quel que soit son camp. Tout comme l’interdiction d’un camp plutôt que l’autre au prétexte qu’il est « extrémiste », alors que l’autre camp l’est tout autant. Non seulement l’argument n’est alors pas crédible (même si la décision peut être bonne, mais en plus elle ne l’est pas car ça ne fait que stigmatiser le camp incriminé qui peut alors crier – à raison – à l’injustice. Donc l’effet obtenu est alors contraire à ce qu’on recherchait au départ, si j’ai bien compris ce que OC a voulu dire)
      Après dire qu’une idéologie vaut mieux que l’autre, sans aucun doute, mais ce n’est pas le sujet ici.

  72. « Hé bien, Odieux, c’est quoi ce post digne d’un troll de troisième catégorie ? Avez-vous subi une Interruption Volontaire d’Intelligence ?
    - Mais euuh, rhoo, c’est qu’un blog ! »

  73. Je ne comprend pas pourquoi les gens du petit fn et de la minorité extrême de droite disent qu’il faut « expulser » des cultures qui nous ont apporté tant de savoir, de connaissances alors que pendant la seconde guerre mondiale nos grands parents (même ceux des néo-nazis d’aujourd’hui pour la petite part) qui soit d’origine musulmane chrétienne et bien d’autre se sont battus contre une idée raciste (mais pas que pour cela ).
    Donc pourquoi les gens se font la guerre sans cesse, tous ensembles nous pouvons former un monde meilleur, nous sommes complémentaires.
    Ne laissons pas ces Connards de néo-nazis salir notre monde de leurs idées racistes et agissons (pacifiquement pour ne pas leur ressembler) pour ne pas que ce qui a été fait serve à rien.
    (Dsl pour les fautes et si je me suis mal exprimé)

    • « Donc pourquoi les gens se font la guerre sans cesse, tous ensembles nous pouvons former un monde meilleur, nous sommes complémentaires. »
      Parce que les « gens » sont principalement des gros cons?

  74. J’aimerais avoir plus de détail sur ce Diego . Quel est son âge ? Est il encore en état d’utilisation ? Y’a t il une caution a fournir et, si oui, acceptez vous les chèques ?

  75. C’est toujours décevant de voir une prose qui se veut cynique et décapante se mettre au service de la pensée mainstream et de préjugés de grand mère (en gros : la violence c’est méchant et les extrèmes se rejoignent ..). Traiter de la violence sans une seule fois évoquer la violence du système (celui que vous défendez très bien, avec Pujadas, même si le ton est différent) c’est juste faire la preuve d’une pensée de mouton.
    Adieu

  76. Par exemple dans quel pays l’extrême droite connait-elle une audience spectaculaire ? En Grèce …
    Il ne s’agit surement de légitimer ce « retour », mais croyez vous vraiment qu’il faille l’attribuer au fait que les grecs soient des cons décérébrés ? Vous devriez aller leur donner des leçons de rhétorique (l’art de convaincre puisque vous vous déclinez le verbe …), ça les ferait bien rire.

  77. Accident de Bretigny ! RTL, BFM TV annoncent des pillages en règle !
    L’auteur de ce blog va t’il nous donner rapidement l’analyse de ce fait (démenti depuis mais c’est pas ça qui compte) parce que tout à l’heure j’ai rendez vous au bar et je voudrais bien avoir des pistes sur ce que je peux raconter à maurice et ginette !

    Lorsqu’on prend plaisir à servir la soupe aux fachos, ça serait bête de s’arrêter en chemin !

  78. Ben tu sais au pays de Candy comme dans tous les pays on s’amuse on pleure on rit, il y a des méchants et des gentils. Mais avec un peu d’astuce et d’espièglerie…

  79. « Qu’importe ce que vous racontez ou défendez, n’oubliez pas s’invoquer « la Résistance » pour tout justifier. » (Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, notre cher Odieux à l’habitude de cacher des messages visible uniquement lorsque l’on laisse son pointeur quelques instants sur une image ou un lien hypertexte. Cette citation est extraite de la première image)

    A votre avis, cela marche aussi avec les Femens ?

  80. Je n’ai pas pris la peine de lire tous les commentaires, mais pour une fois je ne suis pas d’accord avec vous sur le fait que les extrêmes se rejoignent.
    En premier lieu, parce que les skin-head ayant agressé Méric, appartenaient à un groupuscule d’extrême-droite qui appelait régulièrement à la haine et au racisme – je parle des chefs de ce groupuscule, pas de ses partisans.
    Je suis régulièrement l’actualité de Monsieur Mélenchon, entre autres, et n’ai pas souvenir que son parti ait appelé à la haine envers quelqu’un – ce qui ne l’empêche pas de souvent critiquer, et ce qui ne veut pas dire que je suis toujours d’accord avec ce que dit ce monsieur. D’autant que les socialistes aussi critiquaient beaucoup, et une fois au pouvoir ils n’ont pas fait grand-chose de concret, mais ceci est un autre débat.
    Pour en revenir au sujet, je peux me tromper, mais il me semble que la principale différence entre le groupuscule auquel appartenait les agresseurs, et le Front de Gauche dont Méric était militant, c’est que seul le premier appelait à la haine.
    Cela dit, je suis d’accord sur un point : avoir dissous ce groupuscule, c’est une erreur et la meilleure façon de les victimiser.
    Les agresseurs ont été punis, si j’ai bonne mémoire ; cela, je le trouve juste. Inutile de rejeter la faute sur l’un ou l’autre parti : personne n’a pointé d’arme à feu sur la tête de ces gens pour qu’ils aillent agresser Méric. Ils l’ont fait de leur propre chef, et ont été punis. Ce n’est pas plus la faute de Marine Le Pen, comme je l’ai entendu dire, que ça n’aurait été celle de Mélenchon si Méric avait tué un skinhead. Je le répète, on ne les a pas forcés à aller le tuer !
    Les appels à la haine sont condamnables, mais personne n’est obligé de les suivre. Si on les appelait à sauter d’un pont, est-ce qu’ils le feraient ?
    Pour moi cet événement n’aurait pas dû engendrer un tel débat : personne n’a forcé qui que ce soit à commettre un meurtre.
    Ces opinions n’engagent que moi et je ne prétends pas avoir raison ou tort. Je suis même prête à admettre, si on me met la preuve sous le nez, que j’ai eu tort sur certaines affirmations.

  81. Ben , attaquer ou se laisser attaquer pour ensuite se défendre n’est pas pareil.

    Peu importe le côté , l’extrême c’est celui qui passe à l’action dans un but offensif et violent mais le premier.

    Meric a attaqué EN PREMIER parce qu’il se croyait dans son bon droit , il se croyait dans son bon droit parce-que son système de pensée est « À nazillon , tout est bon… tout le monde déteste les nazis , si j’attaque un type que je traîte de nazi , je serai dans le bon camp… » Ben voyons.

    Le mieux eut été d’attendre que l’autre attaque , parce que sinon , là , il passe pour le même genre de brute arriérée .
    Et puis il y a l’impact sur l’esprit des gens , tends la joue droite ou façon Gandhi , tout ça…

    Il a joué au con , là c’est tout. Alors oui ,extrême gauche ou droite quand on pense avec son idéologie et qu’on croit qu’elle excuse et justifie tout, les extrêmes sont les même et se valent.

    Et faire le condescendant avec ceux qui usent de maximes ne signifie pas pour autant que l’on est au dessus des autres ni même que l’on a raison.

  82. J’ai lu tous les commentaires. Je crois que les deux premiers paragraphes les résument assez bien.
    Après les avoir lus, je me suis assoupi, et j’ai fait un cauchemar très bizarre. Les skinheads avaient tué un groupe d’antifas lors d’une bagarre, et les représentations de ces derniers avaient pris en otage la population en leur disant qu’il fallait faire la guerre aux premiers pour sauver la démocratie. Tous ceux qui ne voulaient pas être avec les anti étaient donc automatiquement considérés comme fachos, et la guerre civile avait éclaté…

    • C’est la complicité objective qui consiste à employer la rhétorique (marxiste, eh oui): « si tu n’est pas avec moi, tu est contre moi ».

      • C’est Anakin Skywalker qui sort ça plutôt que Marx non ?

        Sinon, trêve de plaisanterie. Cette doctrine « marxiste » se trouve dans la Bible…

        (le nombre de conneries qu’on peut lire par ici, d’amalgames foireux, d’explications fumeuses, de caricatures, de raccourcis, de contre vérités, d’a priori, de procès d’intention… c’est impressionnant. Bravo à l’auteur de ce blog d’exciter ce qu’il y a de meilleur chez ses lecteurs)

  83. Ah non, pas aussi sur ce blog! Cher Odieux vous me décevez. Il y en a marre de lire et d’entendre partout et tout le temps que tous les « extrêmes » se valent et que de gauche comme de droite ce sont exactement les mêmes.

    Ce marronnier de la pensée unique journalistique est en réalité un « élément de langage » de l’UMP popularisé en particulier par Copé et que tout le monde reprend sans réfléchir. Ce discours présente en effet deux avantages pour l’UMP. Premièrement il permet de justifier de ne plus appliquer le pacte républicain pour faire battre le FN lorsque celui-ci est au deuxième tour d’une élection. Deuxièmement, étant donné que les partis classés à l’extrême gauche appellent à voter pour le PS lorsqu’ils sont battus tandis que le FN n’appelle pas à voter pour l’UMP, cela permet de dire que le PS est en réalité plus proche des « extrêmes » que l’UMP et donc de se poser en chevaliers blancs du républicanisme pur et bon teint quand bien même une part significative des dirigeants UMP sont issus d’Occident ou du FN.

    Pour autant qui décide de ce qui est « extrême » et de ce qui ne l’est pas, et selon quels critères? Si Mélenchon est à l’extrême gauche alors un militant communiste qui tracte sur les marchés est aussi dangereux qu’un skinhead qui organise une ratonnade? Cette classification débile d’extrême gauche et d’extrême droite n’est rien d’autre que l’illustration du fascisme idéologique de l’extrême-centre. Le discours est à peu près celui-ci: « tous ceux qui ne partagent pas mon point de vue sont des extrémistes et l’extrémisme c’est très mal ». Comme profondeur d’argumentation on a vu mieux, et pourtant c’est le discours dont vous vous faites l’écho, cher Odieux, vous révélant par là même être l’arroseur arrosé des pourfendeurs de la pensée simpliste.

    Plutôt que ces appellations idiotes d’extrême gauche et d’extrême droite, pourquoi ne pas appeler un chat un chat: trotskistes, communistes, anticapitalistes, alter-mondialistes, anarchistes, souverainistes, fascistes, nationalistes, néo-nazis, etc… Cela permet plus de nuance et permet de constater que NON tous les « extrêmes » ne se valent pas. Clément Méric n’était donc pas un militant d’extrême gauche, mais un antifasciste. Les antifascistes, comme leur nom l’indique, ne militent pas pour leurs idées mais contre les idées de certains autres. De là à conclure que l’argumentation et le débat d’idée ne soient pas leurs principales préoccupations il n’y a qu’un pas que je vous laisserai libre de franchir ou pas, parce que moi je suis un vrai démocrate!

    • D’un autre côté, imposer ses idées par la coercition/force/violence, qu’on soit d’ici ou d’ailleurs (du milieu ou du bord, du haut ou du bas) cela ne représente guère de différence quant à la haine qui motive essentiellement ces individus.
      Et il faut avoir la mémoire particulièrement courte pour oublier que les maitres à penser de la gauche/extrême droite ont eu, à l’origine, la haine d’un ennemi factice et voué une haine féroce à quiconque ne pensait pas/ressemblait pas/mangeait pas la même marque de yaourt qu’eux.
      Mais vous êtes libre de faire des distinctions de genre qui n’existent guère dans les faits.
      La publication d’OC n’a pour but que de démontrer l’absurde des commentaires qui ont été faits et que nous faisons tous ici.

      • « Et il faut avoir la mémoire particulièrement courte pour oublier que les maitres à penser de la gauche/extrême droite ont eu, à l’origine, la haine d’un ennemi factice et voué une haine féroce à quiconque ne pensait pas/ressemblait pas/mangeait pas la même marque de yaourt qu’eux. »

        c’est marrant ça, c’est possible d’avoir une explication à cette évidence plutôt fumeuse ?

      • Richard, au temps pour moi, j’ai sans doute tort de faire des distinction et d’user de discernement. Il est sans doute préférable et plus efficace de lutter contre le fascisme et l’intolérance par des amalgames, des généralités et des idées préconçues assénées comme des vérités.

        Heureusement que l’Odieux et les lecteurs de ce blog sont là pour rappeler que la violence c’est mal, que les extrêmes se rejoignent et qu’il y a des gens qui tiennent des propos intolérables où il n’y a pas de tolérance. La démocratie a de beaux jours devant elle.

        Si votre but était de démontrer « l’absurde des commentaires qui ont été faits » en réponse à ce post vous en fournissez un bel exemple.

      • ogro: j’en sait rien, reprenez vos cours d’histoire.

        jim: l’absurde des commentaire c’est de ne pas réaliser que tout cela n’est qu’une vaste fumisterie. Le fascisme et l’antifascise je m’en cogne, comme des leçon de démocratie que vous voulez faire.

      • Ca veut tellement rien dire qu’on peut mettre tout et son contraire derrière…

      • pour kilovictor et les autres (à condition d’être anglophone) (début d’un essai): “The very words necessary to express the task I have undertaken, show how arduous it is. But it would be a mistake to suppose that the difficulty of the case must lie in the insufficiency or obscurity of the grounds of reason on which my convictions lie. The difficulty is that which exists in all cases in which there is a mass of feeling to be contended against. So long as opinion is strongly rooted in the feelings, it gains rather than loses in stability by having a preponderating weight of argument against it. For if it were accepted as a result of argument, the refutation of the argument might shake the solidity of the conviction; but when it rests solely on feeling, the worse it fares in argumentative contest, the more persuaded adherents are that their feeling must have some deeper ground, which the arguments do not reach; and while the feeling remains, it is always throwing up fresh intrenchments of argument to repair any breach made in the old”

    • Forcer quelqu’un a manger de la merde ou du fromage blanc c’est pareil. Un jour t’auras l’intelligence de le comprendre et tu en sortiras grandi.

  84. En même temps le Méric, il était pas très futé non plus : quand on est de niveau 1, qu’on a 10 en Force et 8 en Constitution, ben on va pas aller emmerder un Troll des Cavernes. Il n’avait qu’à faire comme la plupart des gamins de son âge : casser du monstre sur WoW. C’est moins dangereux.

    • Le joueur avait mal créé sont personnage des le départ il n’a pas su répartir ses point dans les bonnes caractéristiques ni dans les bonnes compétences, nous pourrions croire qu’il à fait une création de perso aléatoire en lançant des dés mais non. Il avait d’énormes malus en esquive et il n’avait pas d’armure non plus ni d’arme, il a pris d’énorme risque en se lançant dans la bataille et c’est la que l’échec critique est tombé.

  85. Je repasse, relis, et m’aperçois de que vous avez glissé un « r » inapproprié dans le mot « Bescherelles ».

    en vous priant de pardonner ce pointillisme, je vous souhaite bonne continuation.

  86. A tous les imbéciles qui renvoient les gens dos à dos (extrême droite et gauche), je citerais un grand penseur contemporain « Ou vous êtes avec nous, ou vous êtes contre nous » (« You’re either with us, or against us » en VO) Georges W. Bush.
    Il est vrai que l’amalgame et la simplification dont font preuve un certain nombre de commentateurs sont digne du niveau du Kop Boulogne (bière, ballon, baston), en particulier certains se présentant comme monsieur et madame Toutlemonde qui pourraient bien être du facho infiltré : si vous ne connaissiez pas en voici de nombreux exemples ci-dessus. Pour résumer, ils sont comme des rats (un de leurs symboles par ailleurs) ca grouille, ca s’infiltre partout et ca colporte des maladie (la peste du fascisme par exemple). Après certains tolèrent les rats du moments qu’ils ne sont pas mordus, d’autres pas et devienent dératiseurs. En tous cas, malgré les dératiseurs, les rats ne disparaissent pas, ils sont moins nombreux ou se cachent et font moins de dégâts. Ce qui est sûr toutefois ce que la disparition des rats feraient disparaitre les dératiseurs (tout comme celle des délinquants entraînerait celle des policiers), la disparition des dératiseurs ne fera pas disparaître les rats, elle, bien au contraire!.
    Plus prosaïquement, pour ceux qui n’y connaissent rien, avant de l’ouvrir, on se renseigne, en se taisant, au pire, on passe pour un con, en l’ouvrant, on se risque à le confirmer.
    Merci d’avance au connard qui me fera remarquer que je l’ai ouverte, un colis piégé contenant les chaussures de ma belle-mère ainsi qu’une photo d’elle en vacances, vêtue d’un bikini, au bord du Titisee, l’attend devant sa porte, s’il survit à celà, je m’inclinerai devant lui.

    • Un raciste qui traite une ministre noire de singe, c’est mal ; mais un antifasciste qui traite un faciste de rat, c’est bien ! :)

      Non mais c’est mignon les rats, arrêtez de leur taper dessus hein ? Ca mange les charognes, et puis on peut les prendre en animal de compagnie, ils prennent pas beaucoup de place et c’est malin en plus (plus qu’un candidat de télé réalité en tout cas).
      Donc non : arrêtez d’embêter les rats ! Utilisez une autre comparaison, nan mais !

      • les rats sont les surnoms qu’ils se donnent eux mêmes : Les Rats Noirs = GUD…

      • Et surtout c’est un animal bien plus intelligent que la plupart des extrémistes

      • @ kwiskas :
        merci de me relire et de lire la réponse de kilovictor

        @ Nicolas C. :
        C’est aussi un animal responsable (indirect certe) de la mort de 30 à 50% de la population européenne, il y a quelques siècles (vers 1350)

    • Jeannot c’est vraiment un mec qui dénonce kwa !
      merci grâce à toi j’en connais des choses sur les rats.

      • Et je t’invite à te cultiver davantage encore. Tu peux également apporter ta pierre à la discussion plutôt que d’additionner des mots qui ne veulent rien dire.

  87. Je vais préparer un groupe de frappe de grammar nazis : on va écumer les blogs, et lorsqu’on tombe sur un vil ortho-anarchiste, on lui pourrit son blog à coup de références littéraires, de corrections et de textes alambiqués !

    Couper un Bescherelle, il en repoussera deux de plus. Heil Grammaire !

  88. La démocratie c’est nul. Vive le roi.
    Finalement, le fin mot de l’histoire c’est la belle indignation générale alors que c’était un bête fait divers dont je m’en tamponne. Le gars est mort, c’est triste, mais le plus triste est qu’il l’avait cherché.

    La seule chose qui me fasse plaisir c’est l’existence d’une justice car le skinhead était condamné d’avance par les médias/classe politique. Et ça pas assez de personnes n’en parlent !

  89. Méric mort, son groupe déstabilisé, nous voilà désormais à la merci des attentats néo nazis.
    La preuve, ça n’est bien sûr que par chance que les services intérieurs ont pu arrêter Kristian Vikernes, en l’absence de nos chevaliers au grand Coeur.
    Vivement la reprise des patrouilles anti nazi qui garantissent la sécurité de tous

  90. Alors que je lui ai dit que même le pire (des pires) des cyniques gagnerait à être connu, Monsieur X m’a dit « Je ne suis pas d’accord avec vous; les cyniques sont des poseurs fatigants… ».
    Je suis d’accord avec lui aujourd’hui, et j’ai enfin compris le sens de cette phrase (non, je ne suis pas blonde, juste naïve…trop naïve).

    • Le cynique est un odieux personnage qui s’acharne à voir les choses comme elles sont et non pas telles qu’elles devraient être… Ambrose Bierce (le dictionnaire du diable)

  91. Bon cet article moisi de l’Odieux Connard confirme que dès que celui-ci parle de politique, il devient un Odieux Centriste. Tant pis, au moins ses Spoilers sont rigolos.

    Une poignée de gens ont dit plus haut exactement ce que je pensais de tout ça, je m’abstiendrais donc de répéter ce qui a déjà été martelé.
    Oh, juste rappeler que, non, Méric « ne l’a pas cherché ». Le déroulement des faits, selon tous les témoignages disponibles dans la presse (même ceux a priori défavorable aux antifas), c’est que les antifas sont tombés sur les fafs lors de la vente. Un des potes de Méric les a apostrophé pour des symboles nazis qu’ils arboraient. La tension a monté, les vigiles ont voulu évité que ça déconne, les fafs sont donc partis les premiers. Pour en fait attendre les antifas dehors et les tabasser en situation de supériorité numérique. Là, Esteban Morillo a mis un coup violent dans le nez de Clément Méric (probablement avec un poing américain), qui selon l’autopsie fut la cause de sa mort (elle ne fut donc pas le résultat d’une chute, comme on l’a dit).

    Ah, et pour les gens qui pensent que le néofascisme n’est pas dangereux : http://blogs.mediapart.fr/blog/samjoffre/080613/lyon-la-peste-brune-au-quotidien
    Je rappelle aussi, pour finir, que jamais des antifas iraient tabasser des gens juste car leur gueule ne leur revient pas. D’ailleurs, malgré leur folklore parfois assez viriliste et poseur, leur objectif principal reste d’informer le citoyen lambda sur l’existence et le fonctionnement des groupuscules néonazis/néofascistes et le danger qu’il représente.

    • C’est bizarre, mais si lorsque ceux qui prétendent lutter contre le fascisme « progresse » dans leur « combat », les groupuscules d’extrême droite semblent devenir de + en + puissant.
      Idem du coté électoral : + le Front de Gauche prétend endiguer le FN, plus celui ci fait de gros scores.

      Faudrait peut être revoir la stratégie. Cf. ce que dit l’Odieux : la victimisation est un excellent fond de commerce pour les extrêmes, ça permet d’attirer des gens qui autrement n’auraient jamais apporté leur soutien.

      • Moi j’aime surtout cette ouverture d’esprit de certains à gauche qui consiste à traiter de moisi tout ce qui est à droite de la gauche du PS

      • Je savais pas que le FdG existait en 2002.

        Sinon a part cette date exceptionnel du fait de l’abstention monumentale, tu me dira quand c’est que le FN progresse.
        Moi je vois pas.

        (a ne pas confondre en revanche avec la lepénisation des esprit ou quand la droite dite républicaine -hahaha- re prend ses idées ses mots et lui lèche le cul, idem pour les médias)

        Bisous.

    • Pourriez vous citer vos sources quant au déroulement des événements, car tout ce que j’ai pu lire jusqu’à présent décrit une chronologie des événements complètement différente de celle que vous donnez ici.

    • Parce que les glorieuses colonnes communistes ont fait don de leur personne dans l’Allemagne des années vingt/trente, et ont de ce fait barré la route au nazisme, grâce à la violence, oui oui oui.
      Elle n’ont pas du tout participé à la dégradation de la situation et à l’affaiblissement de la république de Weimar. Non non non.
      Informer, débattre, argumenter, d’accord. Faire le coup de poing, c’est faire le jeu de l’ennemi.

    • Odieux Centriste? Justement, non. De mémoire, le centre et la droite gaulliste n’avaient jusqu’alors aucun problème à faire la distinction entre les nostalgiques de la Milice et l’extrême gauche républicaine.

      A moins que ce billet ne soit un gros troll velu (si c’est le cas, c’est une véritable réussite…), j’aurais plutôt tendance à croire que le maître de ces lieux fasse partie de cette caste du PS qui pense que le Parti Communiste, les Verts et les autres, c’est vachement bien pour remporter les élections mais qui estime que les Socialistes sont les seuls légitimes pour gouverner et regarde le reste de la gauche avec paternalisme voire même avec condescendance.

      Et qui accessoirement refuse de se remettre en question quand on ne se déplace plus pour aller voter pour eux.

      Mais bon. Je peux me tromper.

  92. C’est incroyable le nombre de commentaires ici, A croire que certains passent leurs journées sur leur moteur de recherche à taper Clement M. en boucle pour aller commenter sur tout les articles qui ne vont pas dans leur sens. Ce grave fléau a apparemment même frappé le blog de notre Odieux favori.

    M’enfin bref, je me contenterai juste de balancer ce lien, qui (apparemment ? je n’ai plus confiance en personne depuis longtemps) nous présente la version de la police :

    http://www.causeur.fr/meric-antifas-justice,23173

    (pardonnons la citation de Churchill, qui n’est donc pas de lui. Comme quoi on en apprend tout les jours.)

    • Honnêtement, je ne pense pas que Causeur soit plus fiable que les autres : ils se disent sans orientation politique mais dans les faits le ton est plutôt très à droite, et l’actionnaire de référence, c’est quand même l’ancien propriétaire du journal d’extrême-droite Minute ^^.

      Là où je suis d’accord, c’est que le traitement médiatique de cette affaire c’est vraiment du n’importe quoi. Faire de Méric un martyr, voire un héros n’a aucun sens, mettre en avant le fait qu’il l’ait cherché… Sachant qu’il est mort quoi qu’il en soit, c’est assez moche :(. Tout ça c’est juste de la récupération politique autour d’un fait divers, c’est triste.

      Pour ceux que ça intéresse, cet article est pas mal : http://www.acrimed.org/article4106.html

      • Je trouve que l’article du magazine Causeur emploie un ton particulièrement cynique, même si c’est pour dénoncer le partit prix de nombreux journaliste. Le terme, le néologisme, malikoussékinien me dérange particulièrement. Nous pouvons sentir dans cette article un certain partit prix et un ton conspirationiste.

  93. Très cher Odieux Connard, c’est avec un immense plaisir que je me tiens informé (quelques jours après la bataille, mais -soyons humains- avec une pensée émue) de cette actualité.

    L’article est intéressant, les commentaires aussi. Hélàs, ces derniers ne reflètent pas forcément les qualités requises à la rédaction du premier…
    Par exemple, je me demandais, là, au hasard, où il était inscrit dans ce présent article que « les extrêmes se valent ». Ctrl+f : la première apparition date du commentaire 42 formulé par « Un odieux politologue ».
    Loin de moi l’envie de critiquer facilement, je tenais à signaler que la phrase ne veut rien dire sortie d’un quelconque contexte et n’avait pas valeur d’argument même pour son posteur.
    Bon, ce premier élément mis de côté ne pouvant pas être attribué à une quelconque qualité littéraire ici présente, le principe du débat (si je l’ai bien compris) est :
    - Des gens tapent sur les autres pour des motifs précis (et « nauséabonds »)
    - Des gens tapent sur ces gens (sur ceux qui tapent sur les autres pour des motifs précis (et « nauséabonds », suivez un-peu !))
    - L’un de ces autres est mort dans la bagarre
    - C’est un héros, la France est sauvée
    - Pour fêter ça, la Justice fait un truc pas juste pour l’un des deux camps
    - Ils l’ont mérité, et il y a eu un mort donc c’est pas grave.

    Tiens, ça me rappelle cette après-midi, je faisais du vélo près de chez-moi.
    Je vaquais comme d’habitude, lorsque sur la chaussée deux bonnes gens bodybuildés et torses nus, l’un portant les cheveux longs et l’autre un bandana noir se sont placés involontairement sur mon chemin. Je transportais à ce moment une plinthe en bois pouvant éventuellement servir d’objet de réclamation ou contondant, selon la situation, ce détail n’ayant aucune importance.
    La rixe commençait de peu, apparemment, puisque les deux étaient déterminés à se regarder en chiens de faïence jusqu’à ce que le premier fasse un faux pas. Un spectateur ayant heureusement dégainé son téléphone portable pour filmer la scène soutenait moralement le combat acharné à venir.
    Et sinon, en les séparant (on était quand-même 6 à regarder ce spectacle en me comptant, on a pu s’y mettre à 3 pour 1 sur chaque), la magie de mon anecdote s’est brisée.

    Voilà, cela, c’est ce qui pourrait se produire plus souvent. N’importe-où. Chez-vous, sur le chemin de l’école/collège/lycée/travail/bar, dans le métro/bus/train.

    Soutenons la violence, c’est pour –un monde meilleur– la bonne cause.

  94. On dira ce qu’on voudra, mais le fascisme a fonctionné, alors que le communisme non.

    Ah et oui y’a bien une diff’ entre les deux extrêmes. Un des deux peut faire ce qu’il veut sans être inquiété. Les vrais « fascistes » ne sont pas toujours ceux qu’on croit.

  95. Une journée habituelle sur internet:
    1: Un blogueur poste un article
    2: Un lecteur est vexé de voir son point de vue ridiculisé
    3:
    4: Notre lecteur vexé poste un lien vers l’article dans son forum remplit de gens intelligents et ouverts d’esprit, afin de les inciter venir débattre calmement et en nombre afin de montrer qu’il a raison
    5:
    6: Des retardataires arrivent après la bataille et se questionnent sur les raisons d’un tel étalement de stupidité
    7: Un blogueur poste un article

    Si vous connaissez Nioutaik.fr, ça devrait vous rappeler des choses

  96. Perso, je ne passe pas mon temps à taper « Clément M. » sur internet pour savoir ce qu’on en dit – je me contente de venir régulièrement sur le blog de l’OC. Et là, je tombe sur cet article et les commentaires qui le suivent, et vu que je trouve le point de vue de l’OC totalement gogneux et rudimentaire (« les extrêmes, c’est tous les mêmes; au lieu d’être extrémiste, faut discuter et convaincre » – mais qui a dit que l’ »extrême gauche » (terme utilisé par la presse généraliste pour discréditer toute idée s’écartant de la doxa néo-libérale, et faire passer les utopistes pour des casseurs de têtes) était extrémiste? qui a dit que convaincre ne pouvait pas être violent (au sens où imposer son opinion – par la rhétorique, par sa position sociale, intellectuelle, culturelle, médiatique, financière, etc., – et pas par des coups de batte baseball – reste extrêmement (sic) ambigu)? qui a décrété que toutes les opinions se valaient? et que se faire casser la gueule par des néo-nazis et se faire prendre la tête par la LCR constituaient une même expérience?), vu que (cf. supra), je me permets donc de poser ma crotte ici, et de remarquer que personne ne pose la question suivante : si Clément M. n’avait pas été inscrit à Sciences-Po, le fait divers aurait-il eu un tel retentissement ?

    • Je me fais régulièrement prendre la tête par des délégués syndicaux CGT, et parfois je me demande si je ne préférerais pas me faire cogner par des nazis à la place

      • Je te comprends au moins ça dure moins longtemps (normalement). Le terme « DS » est un cauchemar pour tout le monde (Devoir Surveillé pour les lycéens ou Délégation Syndicaliste pour un patron :D)

  97. Enfin un peu de réflexion sur ce sujet.
    J’ajouterai juste que plus on se tourne vers l’extrême-gauche (ou fascisme de gauche), plus on se rapproche de l’extrême-droite ; expérience très facile à réaliser avec un fauteuil pivotant :P.
    De plus, autant on repère un skinhead à 100 mètres et on peut changer de trottoir qu’un facho de gauche issu de sciences po fait plus dans le feutré.
    De toutes façons ils sont pareils, ils aiment les mêmes fringues, les tatouages, les battes de baseball, se mettre sur le museau. Bref des gros cons qui s’estiment au dessus des lois pour défendre leur cause.

  98. Avec du retard certe mais je m’apercois que ce blog est en fait tenu par jean francois copé.

    C’est hilarant.

  99. N’importe quoi cet article. C’est grâce aux anti-fas justement que les skinheads néo-nazis se sont marginalisés par la suite. Je pense que l’auteur est bien meilleur dans ses critiques de cinéma.

  100. De part la photo, nous voyons de quel genre humain vous parlez, seulement, parfois, il me semble que des remises en question se posent, je ne pense pas que vous puissiez rester toute une vie cantonner dans cette enveloppe de révoltes.
    Puisque la réalité est tout autre, maintenant, à vous de voir si votre choix est votre bien être.
    Dans certains cas, ils sont peut être dans le vrai, seulement, nous ne pouvons transformer leur regard sur la société tel qu’ils le voient, plus vous êtes confronté à la haine, plus la haine vous appelle, il faudrait je pense savoir se mettre des barrières, je ne vous juge pas, je crois simplement à un avenir meilleur, et je le souhaite vivement, pour la génération future. Maintenant, nous verrons.
    Il existe aussi des skins-heads apprivoisés, ou reconvertis par la force des choses, à vous de voir, ça s’appellerait « la belle et la bête » en somme.
    J’espère que l’avenir vous le dira.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s