Séduire avec classe

Elle s’appelait Estefania.

Je l’avais rencontrée à une soirée à l’ambassade d’Argentine, alors qu’elle osait à peine toucher à sa coupe de champagne, debout à quelque pas du piano. Elle était venue ici suite à une mission ministérielle l’invitant à faire la promotion des arts de son pays en notre belle contrée. J’étais là parce que j’avais volé une invitation sur un vieux Monsieur qui, à cette heure, gisait couvert d’hématomes au fond d’une poubelle. Elle parlait un français mâtiné du curieux accent de son pays lui donnant des airs d’étudiante gênée de chercher ses mots lorsque nous venions à parler peinture. Elle était plutôt cubisme. J’étais plutôt impressionnisme. Elle me demanda en espagnol si je ne préférerais pas continuer notre conversation dans sa langue. Je lui répondai dans son idiome si elle ne préférerait pas la poursuivre dans ma voiture.

Nous allâmes au restaurant, où nous continuâmes à échanger longuement avant que je ne me permette, en référence au piano auprès duquel je l’avais rencontrée plus tôt, d’aller en jouer un morceau d’un groupe populaire anglais qu’elle semblait apprécier sur l’instrument qui trônait dans un coin de la salle après avoir glissé quelques billets à l’artiste occupant alors le tabouret voisin pour qu’il me permette de me dégourdir librement les doigts sur les touches. Elle sourit. J’en fis autant. Je revins à la table et poursuivit avec elle notre conversation passionnée jusqu’à ce que le dernier client quitte les lieux. Alors qu’il ne restait plus que nous, elle me demanda si je préférais aller chez elle ou chez moi. Je lui répondis que je n’étais pas ce genre d’homme. Elle sourit plus encore. Un peu moins lorsque Diego, bien campé derrière elle, lui colla le chiffon imbibé de chloroforme sous le nez.

Quelques heures plus tard, derrière la cuisine du restaurant, un certain M. Guttierez me remettait mon enveloppe habituelle pour ma participation à notre petite organisation de trafic d’organe.

Alors que je comptais les billets en tirant sur mon cigare dans la petite ruelle jouxtant l’endroit, Diego me dévisagea longuement.

« Patron, c’est quoi votre truc ?
- Le champagne. Quand elles vident très lentement la coupe, c’est généralement le signe qu’elles ne boivent que peu, ce qui signifie des reins de qualité à la revente.
- Non, je veux dire… pour les femmes ? 
- Ah, ça Diego, j’ai un truc. 
- Un truc ?
- Evidemment. Et puisque je suis de bonne humeur, tant cela fait une amatrice de cubisme en moins alentour, je vais le partager avec toi.  Mon truc, c’est www.artdeseduire.com.
- Un site web ? Leurs conseils sont si bons que ça ?
- Ah non ; c’est justement ça mon truc : tant qu’il ne va pas sur ce site, tout homme peut avoir tant de la classe que ses chances avec le beau sexe. Sinon, il se transformera lentement en créature mi-homme mi-kronenbourg.
- Oh… »

0

Il y eut un bref moment de silence, alors que je constatais que Guttierez, fidèle à sa réputation, avait bien mis le compte.

Diego, lui, se demanda intérieurement s’il pouvait effacer d’ici son historique internet.

_________________________

Plus que du sniper, artdeséduire.com s’approche plutôt de la délicatesse du B-52

Art de séduire fait partie de ces sites qui, une fois découverts, vous font pétiller les rétines pour quantité de raisons différentes. Ainsi, nous avions déjà parlé des fieffés larrons occupant l’endroit précédemment suite à un article comparant séducteurs façon « art de séduire » et snipers (les deux partageant un certain goût de l’observation d’autrui depuis les fougères, une vie de solitude et une certaine volonté de vider son chargeur dans son prochain). Sauf que depuis, artdeseduire.com a remis le couvert pour distiller des conseils essentiels aux mâles désœuvrés afin que, eux aussi, puissent trouver l’âme soeur. Et encore une fois, la qualité est au rendez-vous.

Arrêtons-nous donc sur plusieurs articles :

Vous êtes invité à une soirée et ne savez pas comment aborder une jeune fille sans faire de la combustion spontanée ? Pas de problème :

5 techniques efficaces pour faire des rencontres en soirée

Parfait, vous avez réussi à aborder la jeune fille ? Art de séduire, c’est avant tout la classe, aussi nos conseillers vont à l’essentiel :

Le meilleur opener pour immédiatement sexualiser une conversation

La bougresse vacille devant tant de charme ? Elle est bluffée par votre élégance ? Parfait ! Vous n’avez plus qu’à aller chez vous, par exemple pour jouer au Scrabble.

Comment éviter la résistance de dernière minute chez vous ?

A ce stade, les titres ont probablement déjà suffi à vous permettre de comprendre toutes les richesses que artdeséduire.com pouvait déployer. Aussi, ne tardons pas plus et allons droit au but : Messieurs, prenez des notes, Mesdemoiselles, tentez de rester calme devant l’Hiroshima de romantisme qui se profile. Amis gays, par contre, je crains que vous ne soyez déçus : artdeséduire vous a oublié,s je suis sûr que vous le regrettez déjà. Mais, allons-y.

Messieurs, la soirée bat son plein et la plèbe s’agite autour de vous, quand soudain, vous repérez la jeune fille de vos rêves. Elle est là, magnifique, un verre à la main, à regarder la ville s’endormir par les fenêtres alors que mille idées se croisent dans sa tête (que celui qui a ricané se dénonce) alors que la musique masque les conversations autour d’elle. Diable, elle est si intimidante dans sa robe de soirée : comment l’approcher ? Pas de problèmes : nos coachs ont la solution.

On va commencer par une de mes préférés, inventée par Joshua Pellicer : le drive-by. « Drive-by » se traduit plus ou moins par « à emporter », « en passant ». Ça peut être un compliment ou un neg joueur : un abordage court qui met en place une dynamique de jeu dont vous partez immédiatement sans maintenir l’interaction. Les gens vont penser à vous en votre absence, et auront des réactions très positives à votre retour.

Ça n’est pas clair, le drive-in, comme à Mac Donald, tout ça ? Alors prenons un exemple de phrase de nos experts à sortir pour aborder la douce créature :

Hey ! :) Tu m’attends une seconde ? Je reviens dans un instant. T’as le droit de penser à moi en attendant, tant que ça reste propre.

Je vous laisse assimiler tranquillement la chose. Non, je ne blague pas, c’est bien tiré du site. Oui, Même le smiley. Vous vous souvenez de la célèbre accroche « Ton père, c’est un voleur, il a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux » (vous pouvez tout de même remplacer « étoile » par « trou noir » si vous parlez à une candidate de télé-réalité), utilisée massivement lors des soirées d’élection de Miss Tuning sur le parking de Shoppy ? Félicitations, vous venez de découvrir le niveau juste en dessous. Bravo Messieurs : nul doute que la damoiselle aura « des réactions très positives à votre retour« , comme par exemple, positive à la ganja pour essayer d’oublier votre répartie moisie. Bon, techniquement, c’est du positif quand même, ils n’ont pas tort.

Mais bon : je serais malhonnête de ne pas partager les autres conseils mis à votre disposition pour faire chavirer des coeurs. Par exemple :

Une première façon de vous faire apprécier serait la reconnaissance. Il s’agit de vous souvenir d’au moins un détail sur chaque personne. Même pas son nom ! Son nom, vous avez le droit de l’oublier

Car oui : le nom de la personne que vous tentez de séduire, ce n’est finalement bien important : autant montrer directement que vous n’êtes là que comme un gros morfalou. Mise en situation.

« Salut euh…
- Oui, salut ?
- Alban ? Maurice ? François ?
- Sylvie.
- Ahahaha, oui heu, bon je… je me disais… (raaah, bon sang, vite, il me faut un détail sur elle pour l’épater et lui montrer que je m’intéresse à elle)… ah oui, c’est toi qui a un gros cul, non ? »

0

Si avec ça, son coeur ne chavire pas aussitôt, je ne sais pas ce qu’il lui faut. Mais nos larrons, eux le savent mieux que personne, car il existe une arme ultime : l’humour !

Une autre technique, que vous connaissez tous, est la création de private jokes. En combinant avec les détails que vous connaissez, cela peut être vraiment très efficace. L’humour est l’un des signes de valeur sociale les plus importantes et l’un des plus puissants aphrodisiaques.

Ah ! De l’humour, j’entends bien, mais alors quel genre de private joke, pourriez-vous illustrer ? Non parce que ce n’est pas bien clair, là, tout de suite.  Dans l’exemple suivant, l’auteur explique qu’il a par exemple appris que la jeune fille qu’il tentait de séduire avait un chien nommé « Spiff ». Un nom qui en dit déjà long, mais passons sur les moqueries et observons plutôt le genre d’humour irrésistible qui est proposé. Mesdemoiselles, scotchez vos côtes, je vous transmets la blague telle quelle.

Spiff le chien, juste après avoir entendu ladite blague.

« Il va mieux Spiff ?
- Hein ? Mais on vient de se rencontrer et je suis pas rentrée chez moi, comment tu veux que je sache ?
- Je sais pas, il aurait pu avoir la courtoisie de t’appeler pour éviter que tu t’inquiètes. (pause) C’est ce que fait mon ornithorynque. »
(il/elle rit).
« Je te le présenterai, c’est un type cool. Il s’entend mal avec mon rat jongleur par contre. Un peu jaloux, je crois. Etc. »
0

Pour rappel, en cas d’explosion inopinée votre cage thoracique sous l’impact drolatique du bon mot, le numéro à composer est le 15 (du moins si vous me lisez du pays du fromage, sinon vous risquez de crever, soyez un peu autonomes, sacrebleu).

Personnellement, j’ai ouï dire que c’est après avoir lu ce genre de blague que M. Carambar a décidé d’arrêter les siennes. Non parce que de deux choses l’une :

  • soit la jeune fille rit, auquel cas, il est temps de l’emmener derrière l’étable avec un fusil
  • soit elle fait ce que toute jeune fille raisonnable qui entend cette blague fait : elle reste impassible, quitte la pièce d’un bon pas, rentre chez elle préparer son dossier d’inscription pour le cursus d’astrophysique le plus proche, prend 8 ans pour passer un double doctorat tout en se formant à 17 sports différents puis, cela fait, elle intègre le prochain départ pour la station spatiale internationale. Une fois là-haut, loin de la Terre, elle s’enfermera dans un sas et s’autorisera un long hurlement de douleur avant d’éclater en sanglots, seule issue à un calembour aussi pourri. Elle peut aussi intégrer la Marine Nationale pour commander un sous-marin d’attaque et vaporiser votre demeure dans le feu nucléaire, mais ça, c’est juste si elle a un côté taquin.

Bien, vous êtes consternés ? Attendez un peu, et allons donc monter le niveau d’un cran, ceci n’étant qu’une mise en bouche. Mettons : la damoiselle a apprécié votre approche hardie et vous trouve irrésistiblement drôle ? Il est grand temps de lui faire comprendre que vous n’êtes pas vraiment là pour discuter avec elle, puisqu’en bon mâle, vous vous contentez de baver en marmonnant « fifille« , le tout en roulant des yeux fous. Vous pensez que j’exagère ? Hohoho, naïfs que vous êtes, laissez-moi vous emmener à l’article « sexualiser une conversation » :

Aujourd’hui pour ceux qui veulent du rapide, on a décidé de partager notre technique de drague la plus efficace. Fatale.

J’imagine qu’il s’agit là d’une technique audacieuse et subtile visant à se mettre sur le fil du rasoir pour expliquer à quel moment l’intrépidité devient lourdeur, surtout en sachant qu’il s’agit d’un « opener », à savoir la première phrase que vous allez utiliser pour aborder une damoiselle, je suis curieux de savoir quelle habile stratag…

« Combien coûte ton cul ? »

Je…

Pardon ? Ai-je bien lu ? Qu’ouïs-je ? Visiblement, chez artdeséduire, on a la séduction légère et délicate : je suis sûr qu’après le fabuleux calembour précédent, les damoiselles sur ce blog se pâment devant une approche si classe. Il est vrai qu’un homme qui s’approche de vous pour vous susurrer à l’oreille « Combien coûte ton cul« , ça donne tout de suite des palpitations de désir, j’en conviens (moi-même, tant de charme, cela me ferait presque regretter mon ennuyante hétérosexualité). D’ailleurs, pourquoi le susurrer quand tout le coin peut profiter de votre classe naturelle ?

Vous pouvez la jouer de manière très théâtrale, en parlant à table, en parlant au bar, suffisamment fort pour qu’on vous entende.

C’est vrai qu’il serait bête qu’une seule personne dans un rayon d’un kilomètre ne connaisse pas votre subtilité naturelle, apte à faire passer Jean-Marie Bigard pour un philosophe grec. Heureusement, chez artdeséduire.com, on est malin : après avoir bien précisé que la cible pourrait mal prendre la chose (alors là, je m’étonne !), il est expliqué qu’il faut désamorcer la situation, tel un puissant meneur de débat. Comment ? Facile !

Ce que vous devez comprendre, c’est que quelle que soit la réponse de la fille, vous devez la ramener dans votre monde, dans votre réalité C’est votre jeu, votre script qu’il va falloir dérouler. En improvisant un peu en fonction du sien, évidemment… Le but, c’est de basculer très rapidement sur la raison d’être de l’opener : créer une conversation Et l’avantage de cet opener, c’est qu’il va aider à sexualiser très vite.

Hmmm, tout cela semble terriblement maléfique, vous auriez un exemple mes bons amis ? Pas de problème, explication via un dialogue entre deux amis qui viennent de poser la question à une malheureuse qui, à cet instant précis, doit être en train de chercher sa bombe lacrymogène.

« Si on te demande ça, c’est parce qu’on a besoin d’un avis extérieur. En fait ça part d’une vanne quand on était en école. Si tu devais te faire attraper par un mec de l’école, ce serait qui ? 
- Et on a vite étendu cette question à l’univers des stars, des acteurs, des chanteurs. Surtout à Gérard Depardieu. La vraie question c’est de savoir combien tu acceptes pour coucher avec Gérard Depardieu.»

Subtil en effet, une explication complémentaire pour mettre une cerise de bon goût sur ce gâteau de classe ?

La fille va rentrer dans votre jeu. Elle est soulagée, vous ne la prenez pas complètement pour une pute. Elle va pouvoir se mêler à la conversation. 

Le port du casque est obligatoire si vous posez la question en agglomération, sauf autorisation préfectorale

Ça va, ce n’est pas complètement, juste un peu. Il n’y a donc aucun problème, qu’est-ce qu’une jeune fille pourrait trouver à redire à être prise un peu pour une pute ? Je veux dire, c’est tout de même un métier intéressant quand on y pense, trop peu de conseillers d’orientation pensent à mettre cette carrière en avant, bande de petits conservateurs, je suis très déçu.

En tout cas, je ne sais pas vous, mais moi je suis rassuré à l’idée de savoir que ce site ne me prend pas complètement pour un con. J’ai ouvert les yeux, et je suis sûr que vous aussi, chères lectrices. Et pas seulement pour vous les arracher à la cuiller pour arrêter de lire ce site, arrêtez. Remettez immédiatement cet ustensile dans votre pot de glace, dites-donc ! Vous vous croyez où, hein ?

Cela dit, nos amis envisagent que la fille puisse mal prendre la chose malgré tout (c’est très étonnant, j’insiste, c’est une femme nom de nom, que pourrait-elle reprocher à la chose ?), et proposent donc une astuce très efficace pour se sortir d’une bien mauvaise situation et remettre la bougresse dans le droit chemin.

Oh ça va, rien de grave… Quand tu vois ce qu’une émission comme Le Bachelor fait aux femmes… C’est cruel… Quand tu vois le dernier film pour Louis Vuitton, La fille de joie tu peux te demander si la figure de la pute n’est pas de retour après des films comme l’Apollonide et la série Maison Close. Du coup on se demandait avec mon pote blabla.

Comprendre : « Oh, ça va, je te traite comme une pute mais c’est dans les médias, alors tu vas pas non plus faire la gueule dis-donc ? »

A ce stade, il est évident que non seulement la conversation est parfaitement récupérée, mais qu’en plus, la damoiselle doit être en train de convulser au sol devant tant de bonheur. Ou alors, c’est qu’elle n’y met vraiment pas du sien, nom d’une pipe ! Heureusement que dans « artdeséduire », il y a « art » et « séduire », histoire de bien mettre en avant la notion de subtilité du concept, parce que bon, hein. D’ailleurs, divers conseils vous sont donnés pour faire durer la conversation de manière tout aussi délicate histoire de devenir le nouveau Georges Clooney local :

« Et sucer ? C’est combien pour sucer ? »
« Et embrasser ? Tu prendrais combien pour embrasser un inconnu ? « 
Là vous pouvez enchaîner sur la note qu’elle se donne en bisous : «Sur une échelle de 1 à 10, tu embrasses bien comment ?». Ça vous permettra de lui proposer de vérifier sa note un peu plus tard dans la soirée… lors d’un CONTROLE SURPRISE !)
« Et escort, tu as déjà pensé à faire escort girl ? Tiens, sérieusement, on ne t’a même pas demandé ce que tu faisais de tes journées… Laisse-moi deviner… Tu es mannequin pour serre-tête… Tu as de belles oreilles… »

Des fois qu’elle n’ait pas encore bien saisi l’aspect prostitution, autant insister. N’hésitez pas à lui parler du taux de TVA applicable et autres, pour plus de passion, rrrr, grands fous. Quant au « contrôle surprise », nul doute qu’il se terminera à Fleury-Mérogis, quartier des délinquants sexuels, où notre Don Juan en herbe pourra répondre à des questions à peu près similaires lorsque Jojo « Le boucher de Montreuil » voudra lui aussi appliquer les techniques lues sur son site. Et lui aussi aime les contrôles surprises pour ses évaluations trimestrielles mais c’est un prof sympa, on a le droit de pomper. Tiens ? Hmmm, j’ai l’impression d’avoir écrit quelque chose, mais en fait non. Lire ce site me rend tout chose. Sûrement le pouvoir universel de la séduction.

Soit : mettons que vous ayez échappé tant à Jojo à la prison et que, plus incroyable encore, la damoiselle soit sous votre charme, que faire en vous rendant chez vous ?

Pas de problème, tout est prévu avec l’article « Match à domicile : comment éviter la résistance de dernière minute.« 

Vous êtes donc arrivés chez vous, avez ouvert la porte pour dévoiler votre domicile un sourire complice aux lèvres, et êtes allés chercher des rafraîchissements. Quels sont les pièges qui font qu’elle risque, en substance, de hurler « VITE, LA FENÊTRE ! » avant de la traverser, chutant de 5 étages pour ne pas à avoir à passer plus de temps avec vous (remarquez, vu tout ce qu’elle a subi jusqu’ici, visiblement, elle est déjà morte cérébralement) ?

Même si vous êtes beau gosse, bien habillé et que votre déco d’intérieur a été refaite par le fils de Valérie Damidot et Philippe Starck, si vous puez ou si votre appartement sent mauvais, c’est fini pour vous.

Pour ceux qui auraient encore des doutes sur la qualité du site, notez que les goûts de Valérie Damidot sont cités en exemple. Cela veut déjà en dire long. En tout cas, sage conseil pour les vieux mâles : quand la jeune damoiselle commence à se tenir la gorge entre deux calebutes sales étalés sur le clic-clac, que sa peau se rougit et que des cloques y apparaissent, c’est qu’il est bon d’aérer, espèce de petite usine à gaz moutarde. Mais bon, supposons que ça ne pue pas : comment occuper ces instants complices entre vous ? Je préfère ne pas vous copier coller les passages où l’on vous propose de déguster du Nutella et du champagne, tant chacun sait que toute personne qui fait cela voit un champenois défoncer sa porte et passer les lieux au lance-flammes parce que bon, quand même, il ne faut pas déconner, aussi intéressons-nous plutôt aux exemples de bonnes soirées à passer ensemble :

Photographie instagram d’un jour de lessive dans une résidence étudiante

L’enchaînement de sketchs courts, de vidéos comiques sur Youtube

Moui. Alors Youtube, c’est quand même un peu la spirale de l’enfer : quelqu’un va dire « Agad’, agad’ tu vas voir c’est trop marrant !« . Tout ce petit monde va regarder la vidéo et ne pas se marrer, avant de dire « J’en connais une autre trop bien. » et ainsi de suite durant trois plombes, jusqu’à ce que finalement, tout le monde admette ouvertement se faire chier.

Bref avec ça, au mieux votre invitée repart poliment, parce que Youtube, elle l’a aussi à la maison, au pire se pend pendant un sketch de Cyprien, Norman ou autre prénom mystérieux.

Une autre option ? Pas de souci !

Les photos de vacances

Parce que oui : il y a pire que Youtube. Vous installer devant un PC pour faire une soirée diapo, soit l’avatar des moments chiants depuis l’invention du projecteur. Vous pourrez ainsi raconter des choses chiantes à quelqu’un, lui conter des moments rigolos qui ne feront pas rire parce que la personne n’y était pas, et vous perdre vous-même dans le flot de votre récit décousu pour cause de « Attends, c’était où ça ? » « Tiens, pourquoi cette photo est sur le côté ? » ou le célèbre « Raaah, comment il s’appelait, lui ? » alors que tout le monde s’en fout puisque personne ne le connait. Connaissez-vous une seule personne qui hurle « Chouette ! » lorsque vous proposez une soirée Powerpoint ? Parfait : alors gardez vos photos de vacances pour vos vieux jours. Ou allez visiter des abattoirs roumains, je ne sais pas, mais faites quelque chose.

Enfin, mettons que malgré tout, vos activités excitantes comme un tableau Excel la rendent folle : un mot de la fin, artdeséduire.com ?

Tips bonus :

Capote à portée de main parce que si vous ratez la fenêtre de tir, elle va se mettre à réfléchir, et réfléchir, c’est mal… 

Hé bien je crois que tout est dit.

Je n’ai plus rien à ajouter.

Merci, artdeséduire.com.

_________________________

Elle s’appelait Mairin.

Je l’avais rencontrée à un vernissage au Grand Palais. Elle avait ce rire discret qui, loin des exclamations ouvertement hypocrites des autres invités feignant de s’esclaffer au moindre mot des personnalités présentes, était à la fois honnête et communicatif. Elle était Irlandaise, et était en France suite à un échange Erasmus, afin d’étudier la littérature de notre beau pays. Elle avait un avis assez tranché sur bien des auteurs et, loin d’analyser chaque virgule de leurs textes, elle essayait de voir dans les livres l’expression d’une pensée cristallisée sur papier, l’écho de l’imagination d’un esprit nous ayant quitté depuis bien longtemps. Son curieux discours, presque spiritiste, avait quelque chose d’intrigant. Nous restâmes à discuter sous les hauts plafonds de l’auguste bâtiment durant un long moment, tant et si bien que ce fut finalement la sécurité qui nous demanda de sortir avec les derniers traînards.

Elle eut une exclamation plaintive en constatant que le dernier métro était parti depuis bien longtemps, et qu’elle allait devoir prendre un taxi. Je lui proposai ma voiture, et l’espace d’un instant, je crois que je vis dans son sourire un signe m’invitant à ne pas l’amener à M. Guttierez. Engoncés dans la banquette arrière à poursuivre notre conversation sous la lumière changeante des lampadaires défilant autour de notre véhicule, nous ne nous arrêtâmes que lorsque nous fûmes arrivés au bas de son immeuble. Je lui souhaitai bonne nuit en feignant le désintérêt le plus total, et elle réagit en se collant à moi, me chuchotant à l’oreille que si je ne montais pas, elle se retrouverait malheureuse à lire son ouvrage de chevet, de…

Mairin eut à peine le temps de sentir le canon du Maüser s’insérer dans notre étreinte au niveau de son estomac qu’il y eut trois détonations sourdes, avant qu’elle ne glisse au sol dans un bruit mou.

Elle venait de m’avouer lire Guillaume Musso.

Il ne fallait pas exagérer non plus.

Et tant pis pour ses reins.

157 réponses à “Séduire avec classe

  1. « nos amis envisagent que la fille puissent »
    C’est la fille qui peut ;)
    Article assez jouissif au passage.

  2. C’est… C’est beau… Tant de poésie… J’en ai perdu un globe oculaire devant le « combien coute ton cul mais ça en valait le coup…

  3. Cher Odieux, vos articles valent toutes les soirées Powerpoint du monde. Avec capote. (Et même plusieurs fois.)

  4. J’aime surtout le « drive-by ». La seule fois que j’ai entendu cette expression, c’est en tant que diminutif de « drive-by-shooting », et là c’est beaucoup moins sexy.

  5. Bon, la prochaine fois que quelqu’un m’aborde en me demandant « Combien coûte tes reins ? », je m’arrangerais pour fuir discrètement et ça m’évitera de me réveiller encore dans une poubelle…

  6. Sinon, y’a une anglaise, Kezia Noble, qui propose des cours de séduction, aussi… Elle serait même devenue millionnaire grâce à ça. Je suis tombée sur son site grâce au daily mail, mon petit plaisir coupable.

    Et dans le dernier glamour, ils parlent de « the rules » et de « the New rules » qui apprennent visiblement aux américaines comment faire pour trouver un mari, à savoir jouer les dindes écervelées… (La première ligne de l’article étant : Beyoncé aurait conquis son Jay-Z grâce à « the rules »[…]).

    Oui, je lis beaucoup de conneries, mais ça me détends… Et il faut bien connaître son ennemi, non ? ;)

  7. J’hésitais entre le fou rire et la consternation terrifiée (ou un mix des deux) quand je me suis souvenue être tombée sur quelques uns de leurs « disciples » en soirée. (En tout cas pour le drive by et la private joke). Un vrai travail d’équipe!
    Et j’aimerais pouvoir dire qu’ils étaient ridicules, mais je n’ai pu que voir avec horreur une de mes amies tomber dans le panneau… L’histoire ne dit pas si elle a eu droit aux vidéos de chatons et aux photos de vacance, par contre.

  8. Le rire est, paraît-il, bon pour la santé, mais le sommeil aussi, et vous m’en privez allègrement. Connard.

    Excellent article, comme toujours, en tout cas. J’ai découvert ce blog il y a peu et je ne suis pas près de passer de nouveau une nuit décente.

  9. Et un opener sur le dernier article du Connard, ça marche dans une soirée « Osez le féminisme » ?

  10. Champenoise de mon état, je confirme le passage sur le Nutella englouti avec des coupes de champagnes : un pur sacrilège méritant la peine capitale (comme tout les lecteurs assidus de artdeseduire.com en fait).

    Soyons sérieux, le champagne, ça se déguste avec du GHB.

  11. J’avais déjà vu ce site, et je viens de jeter un oeil au fameux article « comment éviter la résistance de dernière minute » : l’auteur conseille quand même de stocker de la nourriture chez soi pour pallier à la faim de la demoiselle, et en cas de petit creux, de lui suggérer : « mange ma b*te ! ».
    …Je ne sais pas quoi en penser. Je veux dire, ces conseils ont déjà fait leurs preuves ?

  12. Je pensais avoir un humour de merde et j’évitais donc d’en faire usage pour séduire, mais grâce à Spiff le chien je sais maintenant que sortir les pires âneries est une technique de drague imparable. Merci Art de séduire, merci Odieux connard!

  13. Je crois que le site artdeseduire est tenu par un gang de hyènes kamikazes qui militent pour l’élevage des femmes en batterie (à consommer sur place ou à emporter) et à terme l’extinction de la race humaine, si tout se passe bien…

  14. Certes, un soir, à un bal masqué de Paris, un des ces jeunes énergumènes doté du chromosome Y a également tenté des phrases toutes faites pour me séduire tant il manquait de confiance, c’est affligeant.
    Il a terminé la soirée tombé sous son propre charme et je fut bonne pour me racheter de nouvelles chaussures à talons après lui avoir fait sauté les os du crâne avec leur aide.
    Heureusement, à défaut d’avoir une personnalité, ce jeune était au moins doté de reins solides.

  15. Le plus dingue, c’est qu’au bout d’un moment on fini par réaliser que certains ont peut-être réussi à « choper » avec ce genre d’énormités…ailleurs que dans une émission de télé-réalité.

    Les types de « artdeseduire.com » devraient changer de nom de domaine pour « chope_comme_un_bateleur_vulgaire.com »

    • Pour sûr, les femmes sont à la hauteur des hommes dans ce domaine, sans quoi l’humanité aurait disparu en 2 ou 3 générations maximum.
      Le niveau moyen est donc plutôt raz des pâquerettes. L’égalité homme femme semble bien respectée ici au moins :(

  16. Une fois encore, un article d’une grande beauté, au sujet d’un autre article un peu moins beau.

    Mais si je devais chipoter, j’ajouterais, corrigez moi si je me trompe, que les équipages de sous marins sont exclusivement masculin en France, lui interdisant l’utilisation de l’arme atomique pour se débarrasser d’un courtisan.

    • Si je devais vraiment chipoter, ce serai plutôt sur la confusion entre sous-marin d’attaque (SNA) et sous-marin lanceur d’engins (SNLE)… Ce sont ces derniers qui ont plein de machins rigolo pour se débarrasser d’un ou deux (millions de) beaufs.

      • +1, mais ce n’est qu’un ancien professeur d’histoire, pas un spécialiste en génie militaire, sciences économiques et conception de gâteaux comme moi …

  17. Excellent article, comme d’habitude !

    J’aurais néanmoins une petite correction à apporter : vous décrivez à la fin du texte une jeune Irlandaise aux reins en bon état (et donc ne buvant pas beaucoup d’alcool). Cette espèce est déjà rare dans son habitat naturel (à savoir, le pub), et elle ne pourrait certainement pas survivre dans un environnement à haut taux d’alcool tel que l’Erasmus – en tout cas, pas ses reins.

    Odieusement vôtre

    • Vous semblez négliger ce détail important que constitue l’évolution des espèces. Il me semble hautement improbable d’oser supposer que le rein de l’Irlandais n’ait pas développé de résistance supérieure aux effets néfastes de l’éthanol.

      Lapinesquement vôtre

  18. Ah, cher Odieux, à quand un petit article sur les qualité et les défauts des différents types de pelles, pour les jeunes filles qui tomberaient en soirée sur quelque gentleman prêt à appliquer les conseils d’artdeseduire.com?

  19. J’étais consternée par le « combien coûte ton cul? » et le mange ma b*te », mais je revenue en terrain connu avec la dernière phrase, artdeseduire.com n’a pas perdu sa petite touche unique, celle qui sous-entend qu’en plus d’être de gros lourds misogynes, les lecteurs assidus de ce site ont aussi au fond d’eux tout ce qu’il faut pour devenir des délinquants sexuels.
    C’est pas tout ça, mais où est-ce que j’ai mis ma bombe lacrimo moi?

    •  » qu’en plus d’être de gros lourds misogynes, les lecteurs assidus de ce site ont aussi au fond d’eux tout ce qu’il faut pour devenir des délinquants sexuels  » – Préjugés débiles, oh yeah!

  20. Je rebondis sur Urirles : cher Connard, un sous-marin (nucléaire) d’attaque n’est pas doté de missiles nucléaires et ne peut donc pas vitrifier grand chose, à la différence des SNLE. En revanche, leur propulsion est belle et bien nucléaire pour les deux classes.
    Cette petite approximation vous vaut seulement un 99,99% de satisfaction de la part des séducteurs sous-mariniers brestois.
    A+

  21. La sélection des articles critiqués est diabolique, évidemment étant un connard vous n’alliez pas choisir les meilleurs et dans votre mansuétude vous avez même choisi les pires. art-de-séduire(ADS) ne donne pas que de mauvais conseils et comme partout sur internet une lecture critique permet au lecteur avisé de retirer des articles d’ADS des informations utiles. Pour les lecteurs en étant dépourvu, une application telle quelle des conseils donnés sont un premier pas vers l’auto rééducation, tout le monde n’a pas votre talent inné pour séduire odieux, et il serait mal avisé de considérer comme des déchets les personnes désireuse d’acquérir un tel talent.

    • Mec va voir leurs com’ en général il n’y en a que de positifs, je leur en ai laissé 2 (un cool, l’autre non): aucun n’a passé la « modération ».

      J’ai aussi retenu une histoire de stats sur des meufs sur tableur EXCEL et un gars tout fier de dire « n’y allez que quand vous êtes sur de réussir ».

      Mec, au mieux, c’est des p’tits slips, au pire c’est une secte avec gourou, dogmes, etc. Le mieux qui puissent leur arriver c’est de tomber sur des tas d’ « Affreuses Salopes » à la chaine.

      D’autre part gageons que mickaël vendetta était lui aussi désireux d’acquérir un certain talent.

      • Comme je dis, lecture critique. Je pense qu’un type qui a comme image de la séduction un paradigme dans lequel l’homme offre des fleurs, des bijoux et des vêtements tout en se mettant au service de la femme, a bien moins de chances avec les femmes qu’un lecteur assidu de ce genre de site. Après tout n’est pas bon à prendre et il faut savoir faire le tri, mais beaucoup d’articles exhortent au développement personnel, et à la prise de confiance en soi, et ça c’est tout bon pour le lecteur.

      • Samuel: je dirais que ça dépend du genre de femme que tu vises…Effectivement, si tu veux seulement un plan cul, ce sont d’excellents conseils, et les filles qui s’y laissent prendre n’ont que ce qu’elles méritent, les gourdasses.

      • Je suis entièrement d’accord avec Samuel. Si on sait tirer le meilleur de ce site, on ne peut que devenir meilleur. Eux-mêmes sont conscients de ce qu’un « copier/coller » des « techniques » ne pourra qu’être nuisible pour l’homme. Ces p’tits slips ont de réels problèmes pour séduire, et crois-moi, ce site a permis a plus d’un de conquérir la femme qu’il désirait. Et pas que  » d’affreuses salopes ».

    • Oui, enfin devoir supporter une telle diarrhée intellectuelle, pour en tirer, après avoir fait le tri, qu’il faut avoir confiance en soi… Franchement, vous pensez vraiment ce que vous dites ?

  22. J’avoue avoir cru, l’espace d’un instant, à un poisson d’avril.
    Mais bien entendu notre hôte est bien au dessus de ça.

  23. Bon, je vais poster un commentaire allant à contre-courant des louanges adressées à Odieux.

    Pour commencer, j’adore Odieux et son blog, ses spoilers me font toujours hurler de rire. Il a un véritable talent quand il s’agit de pianoter sur le clavier. Il manie drôlement bien les mots. Au point de parfois me rendre jaloux.

    Mais bon, passons… Ce n’est pas pour autant que je vais tout le temps être d’accord avec lui. Et c’est le cas ici.

    Pourquoi ? Tout simplement parce que je trouve qu’il est (un peu trop) facile de critiquer sans considérer qu’il y ait d’autres points de vue. Laissez-moi vous le présenter : il existe dans la vie de tous les jours des garçons gentils, naïfs, sérieux, sympas, cultivés, toujours polis et prêts à rendre service. Allez, vous le connaissez tous, ce mec au lycée ou en fac, pas forcément casos mais un peu terne… peut-être même que c’est votre collègue ! Eh bien souvent ce gars a un souci qui le ronge : il n’arrive pas séduire et n’a pas tout forcément compris aux rapports homme-femme. Je n’ai pas dit que c’était un con (loin de là, la plupart du temps), mais juste qu’il s’y prenait un peu mal. C’était mon cas il y a encore quelque mois. Et je vous jure que ‘est pénible.

    Eh bien, artdeseduire est le genre de site qui leur faut. Bon, reconnaissons quelques torts au site : premièrement, la mise en page criarde et assez douteuse. Parfois, on se croit sur un site de cul. Aussi, le jargon des articles : on a parfois l’impression de suivre un épisode de Pokemon. Enfin, si vous ne l’avez pas déjà remarqué, ce site est tenu par des coachs auto-proclamés qui tentent de vendre leur méthode à qui est prêt à débourser ses deniers. Enfin, il y a des articles franchement ridicules.

    Cependant, s’ils ne détiennent pas forcément la science infuse (ce qu’ils ne prétendent jamais sérieusement, j’ai l’impression), ils proposent une autre manière de voir les rapports homme-femme et d’autres manières de les vivre. Et qui pour ma part donne plus que le fait d’être un « gentil garçon irréprochable ». Maintenant, je ne cherche pas à devenir un « alpha » ou à sauter tout ce qui passe, contrairement à ce à quoi artdeseduire pourrait sembler insister. Mais en suivant quelques uns de leurs conseils, j’ai intégré plusieurs idées qui me semblent pertinentes : vouloir coucher avec des filles en soirée sans jamais les revoir ou sans connaître leur nom (à partir du moment où elles sont consentantes, je le précise quand même, hein…); parler de cul avec, les toucher (j’ai dit toucher, ni palper de manière outrancière ni attoucher sans consentement), les taquiner, se montrer un brin machiste (un brin, pour plaisanter, pas être un gros beauf foncièrement misogyne, je méprise même ce genre de gros cons), et j’en passe… rien de tout ça n’est un mal. Bon, vu que certains ont du mal, je me répète : RIEN DE TOUT ÇA N’EST UN MAL.

    Dit autrement, Tim Burton et Walt Disney ont été remplacés dans mon imaginaire par James Bond et Bruce Willis. Les musiques romantiques et niaises ont été remplacées par « like a Prayer de Madonna »(et alors qu’avant je n’aurais JAMAIS osé le reconnaître, je le reconnais maintenant, elle est MEGA-BONNE dans le clip original !) et « Cœur de loup » de Phillipe Lafontaine. Et il ce ne sont pas les seuls.

    Et pour ce qui est des articles incriminés par l’Odieux, le coup du « Combien vaut ton cul ? », eh bien… pourquoi ne pas essayer ? Et si vous avez peur qu’on vous juge, allez en week-end dans une autre ville ! « mais je n’oserais jamais ! » Ben si ‘est votre réponse, c’est votre souci, pas le mien… Et si après avoir essayé vous vous dites que non, c’est toujours aussi con avant qu’après, là je n’aurais plus rien à vous dire : vous avez vraiment essayé et votre opinion s’appuiera sur un expérience concrète. Perso, je dois encore essayer ^^

    Ensuite, j’aimerais vous montrer l’un ou l’autre article, peut-être un peu moins cons que ceux qu’Odieux attaque (et je suis d’accord avec lui pour dire que l’article sur les snipers et désespérément idiot…), et ceux-là, prenez la peine de les lire en toute impartialité :

    http://www.artdeseduire.com/debutant/apprendre-a-seduire-par-ou-commencer-pour-progresser-rapidement

    http://www.artdeseduire.com/debutant/eviter-detre-beauf

    Après les avoir lus et seulement à cette condition, je pourrais comprendre que vous pouvez dénigrer… pour ce qui est d’être d’accord avec vous c’est une autre histoire ;)

    Vous l’aurez compris, faites preuve de discernement avec artdeseduire…

    Enfin, dernier truc : à ceux qui disent que Casanova était bien mieux et bien plus classe, laissez-moi vous dire un truc : aussi intéressante que soit sa vie et aussi instructive qu’elle puisse être pour certaines choses, il était aussi un escroc capable de mentir pour gagner sans scrupule de l’argent, qu’il fréquentait abondamment les bordels et qu’il a même violé plusieurs fois pour satisfaire ses besoins. C’est assez rare, mais il l’a fait au moins deux fois sans scrupules. Aux dernières nouvelles, artdeseduire n’a jamais encouragé ce genre d’attitudes. Et si vous me sortez l’argument (fallacieux) du « oui mais c’est une autre époque, on ne peut pas juger », je vous répondrai LA MÊME CHOSE pour artdeseduire : autre époque autre style, ne jugez pas ;)

    Cordialement,

    Cravate.

    • J’ai presque l’impression que c’est un des auteurs du site qui a écrit ce long commentaire…

    • « contrairement à ce à quoi artdeseduire pourrait sembler insister. » Ne soyez pas jaloux d’Odieux Connard, et ouvrez un dictionnaire.
      J’espère que votre kiki est satisfait par les nombreuses « MEGA BONNES » que vous ne manquez pas de toucher grâce aux précieux conseils de vie d’Artdeséduire.
      N’oubliez pas le sopalin sur la liste des courses et gardez confiance en vous, je suis certain que miss Tuning est à votre portée.
      Encore bravo pour avoir découvert que votre corps pouvait sécréter de la testostérone, même si vous l’avez réalisé devant une vidéo Youporn.

      • Mais vous connaissez quoi de ma vie sérieux ? Puis bon, ne pas être d’accord avec moi (ce que je peux accepter sans souci, MOI) ne vous autorise pas à m’insulter comme ça… si vous vous croyez si malin/intelligent, gardez ce genre de réflexion pour vous et prenez la peine d’argumenter…

        Ah merde, j’avais oublié que l’attaque Ad Hominem c’est plus facile, zut :(

    • Commentaire franchement intéressant. :) J’ai aimé l’article d’OC, et je conçois qu’il y ait d’autres points de vous comme celui-ci. De plus il est très clairement exprimé et sans aucun pré-avis. Dommage pour les réactions qui suivent, on n’a pas dû lire le commentaire jusqu’au bout, c’est assez dommage. :)

  24. « Vous ne la prenez pas complètement pour une pute ».
    Bien bien, effectivement, nous voilà rassuré! Qui donc oserait draguer de cette façon là??!! Ce site sert-il vraiment à des gens, où n’est-ce qu’une grosse blague? Un second (voire plus) degrés constant!? Je propose qu’ils fassent payer les gens pour profiter de leurs bienheureux conseils…. j’aurais définitivement perdu foi en l’humanité, moi aussi!

    • de nombreux autres sites du même genre proposent des stages et autres coachings en séduction pour quelques centaines d’euros…

  25. Cher Connard,
    merci, merci beaucoup pour avoir résolu pour moi le mystère des techniques de dragues plus subtiles les unes que les autres!! J’en rie encore!!

    Mais finalement, comme vous l’écriviez dans un précédent article: « même si 999 personnes sur 1 000 envoient paître les malandrins, il y a forcément quelqu’un d’assez andouille pour céder, et donc encourager les larrons à poursuivre »…
    je suis consternée mais ravie d’avoir lu votre article!!

    Quel talent,
    bonne soirée.

  26. Je crois déjà avoir vu Spiff le chien … Dans la bonde de douche de la résidence étudiante … Quelqu’un a de ses nouvelles ?? Je suis inquiète …

  27. Cher Connard.
    Merci pour ce merveilleux article, mes yeux en pétillent encore.
    Je m’étonne malgré tout que vous n’ayez pas relevé ce fabuleux passage de l’article « Match à domicile … » dans lequel ils encouragent leurs lecteurs à « faire de fausses dédicaces sur des pièces de Molière » ! Nul doute que, blasé par tant de bêtise, vous n’ayez su par quoi commencer.
    Pour terminer sur une note heureuse, j’ajouterai qu’en voilà qui ne sont pas prêts de se reproduire, capote à portée de main ou pas. Les générations futures seront donc peut-être épargnées, qui sait ?

  28. Voilà un article qui m’apprendra à vous lire de bon matin dans le train!
    Impossible de ne pas glousser comme un imbécile, et me voilà parti pour être encore dévisagé par mes voisins jusqu’à destination.

    Excellent texte. J’étais tombé sur ADS il y a quelques temps, et avais déjà pu me délecter de leurs merveilleux conseils.

    Papa depuis peu, je tremble déjà pour ma fille en réalisant à quoi elle va être confrontée (et encore plus à l’idée qu’elle pourrait faire partie des victimes de cons appliquant ces conseils…. On l’est pas à l’abri d’un échec éducationnel)

  29. Comme j’ai soupçonné le poisson d’avril, j’ai cliqué sur le dernier lien, naïve que je suis…
    Quand je lis qu’on conseille, en plus du nutella, de proposer à la fille des Dinosaurus ou des Princes de Lu, je me dis que ça doit être des gamins à l’école primaire qui se prennent pour des grands. Sérieux, quelle femme peut être séduite par des biscuits pour enfants ? Pourquoi pas des Chocos BN ???

    • Je connais bien quelques donzelles prêtes à vendre leurs âmes au Diable en échange de quelconque biscuits pour enfants, que l’on peut acheter au supermarché du coin contre quelques euros scintillants.

  30. Je crois que si le niveau zéro a été atteint dans ce site, le niveau -1 se trouve dans les commentaire du dit site.

  31. En fait, je commence à comprendre la stratégie des rédacteurs d’artdeseduire.com…
    Ils cherchent à envoyer définitivement tous les mâles en mal d’amour qui chercheraient des conseils dans le trou noir de la solitude et du célibat.
    Malin, ça limite la concurrence.
    Heureusement que notre cher Odieux est là pour nous avertir !

  32. A la question « combien coûte ton cul? », certaines filles sont susceptibles de donner un prix, non parce que ce sont des prostituées, mais simplement parce qu’elles aiment ce type de jeu érotique.
    Et là, généralement, le mec fuit comme un couard.

  33. Sur l’article et les techniques de soirée, je me vois bien appliquer la 2e technique, dite de fusion des groupes, en utilisant, je cite, « une question d’opinion marrante sur laquelle les groupes et vous même avez un avis tranché, et qui mèneront à une discussion plaisante. »

    « Bon, écoutez les filles, on arrive pas à se mettre d’accord, pour savoir qui est le meilleur, Patton ou Rommel. Alors, vous allez m’aider à défendre Georgie ? (clin d’oeil complice). »

    Après une discussion passionnante sur la question « faut il un char surpuissant couteux ou un char médiocre facile à produire ? », je devrais pouvoir ramener une donzelle à la maison, à bord de mon IS-3. Je lui ferais goûter une ration de combat d’époque (avec des biscuits dedans, c’est super non ?), lui faire écouter l’intégrale de l’armée rouge, pour finir par un Blitzkrieg, et jouer à l’attaque en piqué sur le pont de ton porte avions.

    Bah oui, tant qu’à pousser dans le militaire, autant y aller fond non ?

  34. Ah, mais certaines phrases sont tout simplement immondes x)
    « D’expérience, on sait que certaines filles ont besoin de se détendre un peu en s’enfilant une ou deux coupes de champ’ avant de s’enfiler d’autres trucs… »

  35. Je… c’est un gag? Un poisson d’avril? Une parodie?
    Je crois que ce site m’a tuée à « combien coûte ton cul » suivi de la conclusion « vous ne la prenez pas pour une pute »… on peut savoir comment l’un mène à l’autre, ça m’intéresse ?

      • Quand bien même, peut-être suis-je trop aisément offensée, mais qu’un homme me demande le prix de mon arrière-train me laisserait à penser qu’il me prend entièrement pour une prostituée…

      • Je pense que vous ne l’êtes pas assez, que vous devriez transpercer le vil malandrin d’une lame bien affutée.

        Je ne faisais que reprendre le propos de l’article, qui dit bien « faites en sorte de lui montrer que vous ne la prenez pas trop pour une prostituée … » Donc ça veut dire quand même un peu.

        Le début donnait le ton. La suite, en voulant se rattraper, fait pire.

        J’abonde de toute façon dans votre sens, c’était juste pour préciser la subtilité (euh … façon de parler vu le cas présent).

      • La lame affûtée a effleuré mon esprit à plusieurs reprises, mais dans ma considérable maladresse je risquerais de me blesser davantage que le malotru en question.
        J’avais bien compris votre intention et ne désirais que souligner l’absurdité de la phrase « vous ne la prenez pas trop pour une pute ». J’ignore encore comment on peut en arriver à cette conclusion du ‘pas trop’ : la conclusion adéquate à mes yeux serait « vous la prenez entièrement pour une pute ».

    • Damned … C’était en réponse à Saahdi la Trollesse, mais il semblerait qu’Apple ne soit pas fan des discussions cohérentes.

  36. Bon, déjà avec une « private joke » (donc un truc qu’on est le seul à comprendre) c’est pas gagner pour engager la conversation, mais là, le coup de Spiff c’est … c’est indescriptible ! Si quelqu’un à compris, qu’il m’explique, pour moi c’est une suite de mot sans signification…

  37. Comment est-ce possible ? Qui ose écrire de tels conseils ? Pourquoi est-ce que des personnes laissent des commentaires sur le site ADS ? Est-ce que des personnes appliquent réellement ces conseils ? Et ces personnes survivent après les avoir appliqués ?

    Pourrait-on voir un documentaire sur ce genre de personnes ? (Hormis « Confessions intimes »)

    • Haha, certaines des personnes qui suivent leurs conseils sont loin d’être des « casos ». Mais bon, c’est un truc d’homme, tout le monde ne peut pas comprendre.

  38. Mon chez Odieux,

    Je vous serai gré de ne pas divulguer nos petits affaires sur le net, il y a va de la survie de nos petites affaires.
    La police est venue perquisitionner mon restaurant, et j’ai eu toutes les difficultés du monde à les convaincre que les reins étaient des abats de volaille. Et vous comprendrez mon contentement rien qu’en essayant de faire passer un foie humain pour du foie de veau auprès d’un inspecteur de police.
    Ou sinon – que sais-je ? – faites en sorte que votre blog ne soit pas lu par la maréchaussée !

    Cordialement,

    Ernesto Guttierez

  39. Cher Odieux Connard,

    J’éprouve toujours autant de plaisir à lire vos articles. Mais, en tant que célibataire qui souffre de cette situation, je tiens quand même à vous dire que j’ai un gros pincement au cœur chaque fois que vous évoquez des relations, véridiques ou non, avec toutes ces femmes que vous éliminez d’une quelconque manière pour la simple raison qu’elles aiment un chose ridicule … Je ne vous ferais pas l’affront de dire la phrase toute faite qui est prononcée dans ces cas là ( celle qui commence par chacun…, et qui finit par …ses goûts) surtout que je la déteste, les goûts ne font pas tout, et n’excusent rien, mais je suis à chaque fois surpris de voir qu’un homme de votre qualité se mettent à haïr quelqu’un juste par rapport à ses goûts. Car si les goûts d’une personne ne l’excusent pas d’aimer un truc pourri, ils n’excusent pas non plus celui qui déteste cette personne par rapport à ses goûts. La tolérance n’est pas l’acceptation, donc on peut tolérer les goûts d’une personne sans avoir envie de l’exterminer. Je sais que ça fait beaucoup de choses pour ne rien dire, mais je vous assure que, pour moi qui n’arrive pas à rencontrer quelqu’un, le fait de vous voir écrire que vous rencontrez une fille qui m’a l’air d’être cultivé, et pas une bécasse, et que vous la tuiez juste parce qu’elle aime, admettons, le pâté en croûte, ça me fait mal … J’écris ça pour m’exprimer, bien que je me doute que cela ne changera rien, et que c’est comme si j’étais un moustique sur une vitre pare balles … Mais je tenais à l’écrire …

    • Cher Kiju,
      Je me permets de répondre à la place de notre cher Connard. A mon sens, s’il est question de tuer des jeunes filles à coups de machette dans des ruelles sombres, c’est plus pour créer un effet comique que pour exposer un projet qui lui tient à coeur (du moins c’est ce qu’il me semble). Certaines de mes amies lisent du Guillaume Musso et s’en portent à merveille.
      D’autre part, la condition de célibataire est souvent inévitable. Il faut s’en accommoder, et ne pas revendiquer une nuit de folie/une relation stable et honnête comme un dû. Les Allemands traduisent ceci par cette belle expression : la vie n’est pas une ferme à poneys.
      Je vous laisse méditer là-dessus.

  40. Cet article est excellent, mais relativement peu commenté. Étonnant.

    En tous les cas, bravo au Connard, mes pulsions de sadisme, en ce moment relativement inhibées, se sont réveillées.

  41. Je remarque mi-amusé mi-déçu qu’un commentaire que j’avais voulu posté n’est pas passé… l’Odieux se serait-il mis lui aussi au tri des commentaires ?

    • Quoi qu’il en soit, je tente de le reposter ici, en espérant que ce ne fut qu’un mal entendu… et je m’excuse aussi pour la faute du participe passé de mon précédent commentaire !

      Bon, je vais poster un commentaire allant à contre-courant des louanges adressées à Odieux.

      Pour commencer, j’adore Odieux et son blog, ses spoilers me font toujours hurler de rire. Il a un véritable talent quand il s’agit de pianoter sur le clavier. Il manie drôlement bien les mots. Au point de parfois me rendre jaloux.

      Mais bon, passons… Ce n’est pas pour autant que je vais tout le temps être d’accord avec lui. Et c’est le cas ici.

      Pourquoi ? Tout simplement parce que je trouve qu’il est (un peu trop) facile de critiquer sans considérer qu’il y ait d’autres points de vue. Laissez-moi vous le présenter : il existe dans la vie de tous les jours des garçons gentils, naïfs, sérieux, sympas, cultivés, toujours polis et prêts à rendre service. Allez, vous le connaissez tous, ce mec au lycée ou en fac, pas forcément casos mais un peu terne… peut-être même que c’est votre collègue ! Eh bien souvent ce gars a un souci qui le ronge : il n’arrive pas séduire et n’a pas tout forcément compris aux rapports homme-femme. Je n’ai pas dit que c’était un con (loin de là, la plupart du temps), mais juste qu’il s’y prenait un peu mal. C’était mon cas il y a encore quelque mois. Et je vous jure que c’est pénible.

      Eh bien, artdeseduire est le genre de site qui leur faut. Bon, reconnaissons quelques torts au site : premièrement, la mise en page criarde et assez douteuse. Parfois, on se croit sur un site de cul. Aussi, le jargon des articles : on a parfois l’impression de suivre un épisode de Pokemon. Enfin, si vous ne l’avez pas déjà remarqué, ce site est tenu par des coachs auto-proclamés qui tentent de vendre leur méthode à qui est prêt à débourser ses deniers. Enfin, il y a des articles franchement ridicules.

      Cependant, s’ils ne détiennent pas forcément la science infuse (ce qu’ils ne prétendent jamais sérieusement, j’ai l’impression… enfin, je l’espère…), ils proposent une autre manière de voir les rapports homme-femme et d’autres manières de les vivre. Et qui pour ma part donne plus que le fait d’être un « gentil garçon irréprochable ». Maintenant, je ne cherche pas à devenir un « alpha » ou à sauter tout ce qui passe. Mon but n’est pas de faire de ma vie un baisodrome. Mais en suivant quelques uns de leurs conseils, j’ai intégré plusieurs idées qui me semblent pertinentes : vouloir coucher avec des filles en soirée sans avoir la certitude de les revoir ou sans connaître leur nom (à partir du moment où elles sont consentantes, je le précise quand même, hein…); parler de cul avec, les toucher (j’ai dit toucher, ni palper de manière outrancière ni attoucher sans consentement; et pour ceux qui se posent la question, oui, il y a des contextes qui s’y prêtent), les taquiner, se montrer joueur et un brin machiste (un brin, pour plaisanter, pas être un gros beauf foncièrement misogyne, je méprise même ce genre de gros cons), et j’en passe… rien de tout ça n’est un mal. Bon, vu que certains ont du mal, je me répète : RIEN DE TOUT ÇA N’EST UN MAL.

      Dit autrement, Tim Burton et Walt Disney ont été remplacés dans mon imaginaire par James Bond et Bruce Willis. Les musiques romantiques et niaises ont été remplacées par « like a Prayer de Madonna »(et alors qu’avant je n’aurais JAMAIS osé le reconnaître, je le reconnais maintenant, elle est MEGA-BONNE dans le clip original !) et « Cœur de loup » de Phillipe Lafontaine. Et il ce ne sont pas les seuls (bon maintenant qu’on se comprenne : j’aime toujours autant les films de Tim Burton et regarder des animes, tout comme j’aime toujours bien les gentilles musiques romantiques, mais pour ce qui est de ma vision des rapports homme/femme, je range ça dans la catégorie « monde idéal », plus « monde réel »…).

      Et pour ce qui est des articles incriminés par l’Odieux, le coup du « Combien vaut ton cul ? », eh bien… pourquoi ne pas essayer ? Et si vous avez peur qu’on vous juge, allez en week-end dans une autre ville ! « mais je n’oserais jamais ! » Ben si ‘est votre réponse, c’est votre souci, pas le mien… Et si après avoir essayé vous vous dites que non, c’est toujours aussi con avant qu’après, là je n’aurais plus rien à vous dire : vous avez vraiment essayé et votre opinion s’appuiera sur un expérience concrète. Perso, je dois encore essayer ^^ Maintenant nous sommes d’accord : on peut apprendre toutes les « techniques » du monde et les « openers » possibles, c’est pas ça qui va faire le « séducteur ». Et un mec avec zéro confiance, tact et aisance se fera invariablement rembaler. Ces choses, ce sont des tuyaux, des astuces, pas ce qui va faire réussir l’entreprise.

      Ensuite, j’aimerais vous parler l’un ou l’autre article, peut-être un peu moins cons que ceux qu’Odieux attaque (et je suis d’accord avec lui pour dire que l’article sur les snipers et désespérément idiot…), et ceux-là, prenez la peine de les lire en toute impartialité :

      Celui qui propose une « méthode » pour apprendre à séduire rapidement où ils mettent entre autre l’accent sur le fait de développer au moins une culture littéraire sérieuse;

      Et un autre s’intitulant « Eviter d’être beauf ».

      Après les avoir lus et seulement à cette condition, je pourrais comprendre que vous pouvez dénigrer… pour ce qui est d’être d’accord avec vous c’est une autre histoire

      Vous l’aurez compris, faites preuve de discernement avec artdeseduire…

      Enfin, dernier truc : à ceux qui disent que Casanova était bien mieux et bien plus classe, laissez-moi vous apprendre quelques petites choses au sujet de ce très cher Giacomo : aussi intéressante que soit sa vie et aussi instructive qu’elle puisse être pour certaines choses (je lis une biographie du bougre, drôlement intéressant !), il était aussi un escroc capable de mentir pour gagner sans scrupule de l’argent, qu’il fréquentait abondamment les bordels et qu’il a même violé plusieurs fois pour satisfaire ses besoins. C’est assez rare, mais il l’a fait au moins deux fois sans scrupules. Aux dernières nouvelles, artdeseduire n’a jamais encouragé ce genre d’attitudes. Et si vous me sortez l’argument (fallacieux) du « oui mais c’est une autre époque, on ne peut pas juger », je vous répondrai LA MÊME CHOSE pour artdeseduire : autre époque autre style, ne jugez pas ;)

      Cordialement,

      Cravate.

      • Tant qu’à faire, j’ai trouvé un autre article très intéressant sur artdeseduire qui devrait faire plaisir à pas mal de monde ici : cherchez celui intitulé « le cliché du player », il remet assez bien les pendules à l’heure !

      • Commentaire intéressant. J’ai fait moi même parti de cette catégorie de personnes, le garçon super gentil que beaucoup de filles trouvent génial car différent, mais bon, être avec non. « Ah oui, il est bien lui, il rendra une femme heureuse … Moi ? Ah mais non parce que -insérer ici une raison quelconque-« .
        Mais peu importe mon histoire (qui se finit bien rassurez vous), je reviens sur l’intérêt du site. J’avoue ne pas avoir lu plus d’articles ; je me doute bien que l’odieux connard a pris en exemple les articles les plus stupides et les plus critiquables (sinon ça n’a aucun intérêt après tout). Les autres sont ils mieux je ne sais pas.
        Cela dit, les techniques de séduction, même efficaces, à mon avis ne répondront pas à ce que vous sous tendez : une relation sérieuse. Au mieux, vous arrivez à avoir des relations courtes (voire très courtes). De plus, des conseils c’est bien, mais cela n’apporte pas la confiance qu’il faut pour « se lancer ».
        Après, solution peut être plus efficace : se mettre dans un cadre où l’on est explicitement dans la recherche d’une relation. Sites de rencontres ou réunions célibataires par exemple. Cela ne veut pas dire se jeter sur toutes les propositions, mais le but étant clairement défini, ça peut décoincer. Il y a des centaines de milliers de célibataires qui cherchent, alors je vois pas où est le mal de favoriser les « contacts » (sociaux hein ? petits canailloux !).

        Bon après, j’ai pas la science infuse non plus hein … Mais je trouvais ce commentaire sympa.

      • Je peux me tromper, mais il me semble que le but premier d’Odieux est de faire rire, et l’hyperbole en est parfois le meilleur moyen. En ce qui me concerne, je serais beaucoup moins proche de la groupie hystérique s’il était plus modéré.

        Enfin, remarquez, je dis ça, mais dans le cas présent, je n’ai même pas l’impression d’une exagération. Je ne dis pas que ces conseils ne peuvent pas être utiles si on les prend avec un peu de second degré et de recul (je serais assez mal placé pour ça, n’ayant lu d’Artdeséduire que quelques extraits qui sont justement linkés dans cet article, et si ces extraits sont effectivement d’une débilité impressionante, je suis bien conscient qu’Odieux doit, en toute logique, avoir sélectionné les pires), mais il faut tout de même garder en tête un point important : il est extrêmement, vraiment, extrêmement probable qu’un beauf de base, à un moment ou à un autre, prenne tout ça au pied de la lettre, et ça peut alors devenir assez moche.

      • Là où je suis bien d’accord, c’est que sur artdeseduire on trouve tout et son contraire; et qu’il ne faut en AUCUN CAS se départir de son esprit critique ;)

      • Ce que je trouve effarant c’est quand même cette manière d’objectiver totalement la femme, c’est simplement un objet de conquête, un trophée qu’on ajoute sur son tableau de chasse. Que l’on veuille des plans d’un soir cela peut se comprendre et se pratiquer, mais est-il besoin d’en passer par tous les clichés sur la donzelle ? Le problème n’est pas d’avoir du nutella chez soi parce que les filles qu’on fréquente sont plutôt gourmandes, le problème c’est de l’écrire et de catégoriser toutes les femmes selon leurs préférences sucrées : il y a celle qui aime la glace froide et grasse, celle qui aime le nutella gras, celle qui aime les biscuits gras et sucrés (et après elles s’étonnent de devoir faire des régimes, ces connes).
        Sans compter que non, on n’a pas à se permettre de toucher quelqu’un, femme ou homme, sous prétexte qu’on devient plus confiant, c’est extrêmement intrusif et désobligeant et personne n’a envie de subir cela à l’insu de son plein gré. Bien sûr quand on a commencé à discuter et que les intentions sont claires c’est différent, mais passer à côté de quelqu’un qu’on ne connaît ni d’Eve ni d’Adam et ne serait-ce que lui toucher délibérément l’épaule c’est le comble de l’incivilité (quant à lui toucher les fesses ou siffler quand elle passe…).
        Quant au brin machiste, ça me fait toujours doucement sourire. Dirait-on un brin raciste ? (nan mais je te dis négro mais c’est pour rire, pourquoi tu prends ta pelle ?) Alors effectivement dans certains cas ce n’est pas vécu visiblement comme une attaque et même on peut rire. Mais bon, sait-on vraiment ce que pensent les gens ? Il est trop facile de se cacher derrière l’humour : il peut aussi blesser et il est difficile de s’insurger pour celui qui est ciblé, cela signifierait que l’on manque d’humour, que l’on ne comprend pas le second degré… blabla. Bref, facile d’être agresseur sans le savoir avec l’humour, et surtout, est-on obligé de se moquer de son interlocuteur sur ce qu’il est ?
        Pour en venir au type gentiment con qui n’arrive pas à séduire, c’est peut-être simplement parce qu’il attend en récompense de ses bonnes actions que les filles lui tombent dans les bras, pour le remercier sans doute. Il ne comprend pas que la femme est un homme comme les autres avec qui on peut parler normalement, se lier d’amitié, avoir de longues conversations, s’engueuler. Et qu’effectivement un humain normal n’a pas envie d’avoir une relation avec un domestique coincé qui n’ose pas faire la conversation. C’est effectivement un problème de relations avec les femmes, mais pas de compréhension des rapports hommes-femmes ! Plus simplement des rapports lui-le reste de l’humanité dont font partie les femmes.
        Voilà, à mon avis, ce qui est gênant dans ces articles, et dans vos propos par la bande.

      • Mais où ai-je dit que MOI je catégorisais les filles comme ça ou que je veux me faire un tableau de chasse ? C’est pas mon objectif !

        Et puis pour ce qui est de toucher… je maintiens que certains contextes peuvent s’y prêter. Et encore une fois, il n’est pas question d’attouchement ou de palper. Et s’il est vrai que ça dépend d’une personne à l’autre, ça veut pas dire qu’on doit s’abstenir de le faire avec tout le monde. Par exemple, vous n’êtes pas de ce genre donc je m’abstiendrais de le faire avec vous. Mais prenez pas votre éducation ou vos valeurs sur le sujet comme des vérités universelles… j’ai notamment des ami(e)s dans mon entourage qui sont même plus tactiles que moi.

        Ensuite pour ce qui est du fait d’être un brin machiste, laissez-moi vous poser une simple question : est-ce qu’il vous arrive de penser autrement qu’en termes binaires ? Certes, on ne sait pas ce qui est dans la tête des gens, mais encore une fois, il faut juger le contexte. Et savoir bien le juger. Certaines vont trouver ça joueur et drôle, d’autres vont me jeter le verre à la figure. Et de leur point de vue elles auront entièrement raison.

        Quant à votre passage sur le fait que la femme est un gars comme les autres, vous avez raison. Et si sur artdeseduire ils ne sont certes pas très clairs là dessus; un autre site du même genre mais autrement plus intelligent (frenchtouchseduction) en traite. Je mettrai le lien dans un commentaire à part des fois que la modération prenne des plombes…

        Perso, je vois pas pourquoi vous vous prenez la tête comme ça. Visions trop différentes du monde, peut-être :) ?

      • Mais où ai-je dit que MOI je catégorisais les filles comme ça ou que je veux me faire un tableau de chasse ? C’est pas mon objectif !
        ==> Je parlais du site, qui nage dans la généralité et la beauferie la plus crasse.

        Et puis pour ce qui est de toucher… je maintiens que certains contextes peuvent s’y prêter. Et encore une fois, il n’est pas question d’attouchement ou de palper. Et s’il est vrai que ça dépend d’une personne à l’autre, ça veut pas dire qu’on doit s’abstenir de le faire avec tout le monde. Par exemple, vous n’êtes pas de ce genre donc je m’abstiendrais de le faire avec vous. Mais prenez pas votre éducation ou vos valeurs sur le sujet comme des vérités universelles… j’ai notamment des ami(e)s dans mon entourage qui sont même plus tactiles que moi.
        Ensuite pour ce qui est du fait d’être un brin machiste, laissez-moi vous poser une simple question : est-ce qu’il vous arrive de penser autrement qu’en termes binaires ? Certes, on ne sait pas ce qui est dans la tête des gens, mais encore une fois, il faut juger le contexte. Et savoir bien le juger. Certaines vont trouver ça joueur et drôle, d’autres vont me jeter le verre à la figure. Et de leur point de vue elles auront entièrement raison.
        ==> oui, moi je connais un homo (pardon, un pédé) qui se moque des homos (pardon, des tafioles), du machisme reste du machisme, même si c’est pour plaisanter. Je suppose que vous ne plaisantez pas des clichés en tant que clichés mais bien des clichés eux-mêmes ? Et il y a fort à parier que dans certains contextes se soit agressif sans même que vous vous en rendiez compte (on ne s’offusque pas toujours quand on est agressé, d’autant plus quand c’est de l’humour et que ne pas rire cela signifie ne pas être « in ». Pour toucher c’est un peu différent effectivement puisque la fille en face peut accepter le jeu (elle peut être tactile aussi), mais c’est vous qui raisonnez de façon binaire : soit on dit non, soit on dit oui. Je maintiens qu’il est possible de ne pas pouvoir dire non. Peut-être que vous jugez bien, mais peut-être pas, après tout vous n’en savez rien (sauf dans le cas d’une fille qui vous pelotte peut-être). J’espère que de votre point de vue elles ont aussi raison de le faire, sinon c’est que vous ne vous rendez même pas compte de l’agression.

        Perso, je vois pas pourquoi vous vous prenez la tête comme ça. Visions trop différentes du monde, peut-être ?
        ==> Ne vous inquiétez pas, je gère mon temps comme je le souhaite. Et je me prends la tête parce que vous défendez d’une façon qui me paraît fausse votre point de vue. Je vous rappelle que c’est vous qui avez commencé d’autre part, et enfin « la vision trop différente du monde » signifie justement que cette conversation n’est pas forcément inutile. Au passage aussi, le fait que vous mettiez un smiley laisse penser que VOUS pensez que vous avez une vision du monde adéquate (puisque c’est nous qui nous prenons la tête), attention, on pourrait vous accuser d’être binaire…

  42. « Dit autrement, Tim Burton et Walt Disney ont été remplacés dans mon imaginaire par James Bond et Bruce Willis. Les musiques romantiques et niaises ont été remplacées par « like a Prayer de Madonna »(et alors qu’avant je n’aurais JAMAIS osé le reconnaître, je le reconnais maintenant, elle est MEGA-BONNE dans le clip original !) et « Cœur de loup » de Phillipe Lafontaine.  »

    Alerte Mongol enclenchée
    Alerte Mongol enclenchée
    Alerte Mongol enclenchée

    • Ne pas penser comme vous équivaut à être devenu un mongol ? Vaste programme… puis bon, ne prendre qu’une phrase sortie du contexte, c’est tellement facile…

      • @Cravate: je n’ai pas été très cool dans mon commentaire, mais j’avais un peu la flemme de développer. Cela dit, tu as raison et c’est un peu court, donc je vais m’y résoudre en fin de compte.

        Tu as l’air d’un type intelligent, mais comme pas mal de mecs dans ces « communautés » que je connais malheureusement trop bien, tu raisonnes à partir d’hypothèses fausses. Le problème de fond du mec qui galère n’est pas qu’il ne comprend pas les « interactions hommes-femmes ». Son problème, c’est de croire qu’il existe quelque chose qui s’appelle « les interactions hommes-femmes », au sens d’une façon de faire unique qu’il doit toujours appliquer à l’identique.

        Le mec gentil que tu décris n’est pas ignorant des femmes: il est au contraire très calé sur ce qu’il faut faire, d’après ce qu’il a entendu ou vu au cinéma. Son problème n’est pas le fond discutable de ces idées, mais sa certitude que parler aux femmes est un « sujet » ou une discipline, et qu’il faut toujours rejouer le même truc à l’identique. Les sites comme ArtdeSéduire font exactement la même chose, sauf qu’ils changent le fond de la doctrine, mais le problème réel, qui est de suivre des principes tout faits plutôt que s’adapter à la situation, demeure.

        C’est pour ça que j’ai relevé cette citation: remplacer Mickey par James Bond, c’est crétin, parce que ce sont deux oeuvres de fiction, et que plutôt que d’essayer de changer ton comportement ou ta personnalité, tu aurais plutôt intérêt à t’adapter à ce qui se passe en face.

        Un deuxième souci avec ce genre de communautés, c’est que c’est du cargo-cultism, du nom de ce phénomène où des tribus primitives se mettent à vénérer des avions-cargo qu’elles prennent pour des esprits parce qu’elles ne comprennent pas comment ces appareils fonctionnent et ce qui se passent réellement. Typiquement, le « PUA » voit un mec un jour dire à une nana sans doute déjà intéressée « Combien coûte ton cul » sur le registre de la plaisanterie. il voit que la fille réagit bien, et sans comprendre que c’est parce qu’elle était déjà intéressée et que le mec l’a sans doute senti, ou qu’il était bourré, il end éduit que dire cette phrase précise a un effet magique.

        D’où le troisième problème: les sites comme ArtdeSéduire pensent qu’à partir de petites phrases toutes faites et de comportements génériques correspondant globalement à ce que ferait un albatros qu’on aurait laissé trop longtemps devant Fight Club, on peut créer de l’attirance chez les filles. C’est faux, et la raison pour laquelle les mecs qui suivent ces conseils ne s’en aperçoivent pas, c’est qu’ils ne sortaient généralement pas beaucoup avant. Là, ils lisent le site, prennent confiance dans ces formules magiques, se bougent les fesses, choppent une nana et se disent que c’est grâce à la technique, totalement imperméables au fait qu’ils chopperaient autant s’ils se bougeaient sans suivre ces conseils foireux.

        Voili, voilou.

      • Mais je suis dyslexique, ma parole.

        Je vous prie de pardonner les quelques coquilles.

      • Ta tartine était intéressante, et j’ai aimé le passage sur le cargo-cultism ! Excellente référence en sciences sociales !

        C’est effectivement un problème sur ce genre de site (et je le soulignais déjà dans mon commentaire) : des coach auto-proclamés ont des douchebags comme ouailles; et souvent pour le pire : ils balancent une phrase qu’avec leur feeling et leur expérience ils ont balancée (qu’ils disent) à bon escient, pour un lecteur qui va réfléchir ou rebalancer ça « pour s’amuser » (ce que je compte faire avec le « combien pour ton cul »… je doute du résultat, mais ça peut être drôle ^^), des tas d’autres vont prendre ça pour l’Évangile en se disant « TelCoach l’a utilisé ! C’est que ça marche EN TOUTE CIRCONSTANCE ! ». Pour moi, ADS m’a pas mal aidé et m’aide toujours pas grâce à ces « techniques », mais parce que des articles un peu plus intelligents m’ont aidé à trouver une certaine confiance et des indications pour me développer… et rien qu’une bête anecdote, avoir lu « Dom Juan » de Molière m’a permis d’avoir une bonne conversation avec une charmante demoiselle :) Mais bon, le kéké sera plus sensible à l’article pour « sexualiser à tout va » plutôt que de chercher à se cultiver, et ça c’est déplorable… même s’ils arrivent à placer le meilleur opener du monde, ils n’ont souvent pas la conversation qui suit… et se plantent en 45 secondes chrono…

        Le seul point où je ne suis pas d’accord avec toi, c’est le premier : je pense à mon humble avis il existe des relations « homme-femme »… je vais pas dire que j’étais « ignorant », mais ma connaissance théorique ne me permettait pas de comprendre la pratique; et là aussi des articles un peu plus malins d’artdeseduire m’ont donné quelques pistes qui me permettent de progresser (pour peu qu’on puisse parler de progrès). Mais là où t’as raison, c’est qu’à un moment il faut se jeter… et là aucun site ne peut le faire à ma place :D

        Voilà donc ma petite opinion :)

    • C’est toi le mongol ! Et pas le droit de retoucher son père.

      (je pense largement élevé le niveau du débat avec cette réaction)

      • Heureusement que des gens comme vous sont là pour sauver ce qui peut l’être !

      • Si non Kwiskas, votre commentaire était intéressant, c’est aussi ce que je pense… les conseils, c’est sympa. mais ce sont juste… des conseil. C’est pas ça qui donne confiance ou fait une vie intéressante ! Mais en attendant (enfin, je devrais dire la trouver et arriver à la séduire, me démarquer, mais aussi prouver que je suis plus qu’un « lover », à savoir une personne) de pouvoir me poser avec celle avec qui le contact passera vraiment, rien ne m’empêche si l’occasion se présente de passer une bonne soirée en charmante compagnie… enfin, je trouve ^^

      • Miroir * l’infini!

        Non mais sérieusement, que voulez-vous dire d’autre à quelqu’un qui affirme prendre ses conseils séduction de James Bond et MacLane à la place de Mickey et Pluto? Le problème n’est pas d’apprendre les « interactions hommes-femmes », mais d’arrêter la ganja.

      • Eric, je crains que vous soyez le seul à avoir compris mon propos comme ça…ne seriez-vous pas non-plus de mauvaise foi ;) ?

      • @Cravate: Je vous prie d’excuser mon emportement, mais, croyez-le ou non, j’ai échangé avec des gens de ce type de site qui tenaient les mêmes propos au premier degré.

        Mes excuses, donc.

      • Eric H : han, le contre ultime ! :(

        Sinon j’ai vu votre commentaire au dessus, je le trouve vachement mieux que le précédent :) (j’en regrette presque ma répartie hasardeuse, mais c’était trop tentant de toute façon). De toute façon, draguer comme James Bond est très dangereux, surtout si vous risquez pour cela de voir les hommes de main d’un quelconque génie du mal débarquer chez vous … ou pire, de séduire un « Raoul » !

  43. En fait, je pense sincèrement que ces conseils sont donnés par des gens qui veulent la mort des cons. Parce que concrètement, tout mec capable de suivre ces conseils (et de les considérer comme bons) est dramatiquement débile. Et donc, s’il fait fuir la gent féminine, il ne se reproduira pas (déjà un bon point pour la société), et risque même de finir par se suicider à cause de sa solitude (deuxième bon point). Et bim, on élève le QI national. Ce site est tenu par un ministre, obligé.

  44. Considérant que cet article à été écrit un 1er avril, peut-on espérer que tout cela soit un poisson d’avril ? Rassurez nous cher Odieux, un site comme artdeséduire n’existe pas, ce n’est qu’un vaste canular à l’image des profils facebook d’Hitler et de Bella. Avouer, quelqu’un a consciemment écrit n’importe quoi pour plaisanter, un tel site ne peut pas exister, pas pour de vrai hein ? N’est ce pas ? Et si le poisson n’a pas encore été publiquement révélé c’est que… heu… c’est qu’il le sera prochainement.
    Oui c’est ça, artdeséduire est un faux, et personne n’y croit ha ha. J’ai bien tout devinée ? C’est bien ça ? N’est ce pas ? Oh je vous en prie, dites nous oui, dites nous que ce n’est pas sérieux, on refuse d’y croire, s’il vous plaît Odieux…

    • En vérité je vous le dis : ceci est un faux site. C’est moi qui l’ait créé, dans le seul but de me bidonner un bon coup en voyant éventuellement quelques personnes appliquer lesdits conseils.
      Allez en paix, connaissant maintenant l’heureuse vérité.

      Ca va, j’ai été bon Jérôme ? Comment ça le micro fonctionne toujours ? Oups !

      **biiip … biiip***

  45. Dans le fond ce qui me fait le plus chier c’est pas le site, les mecs qui y vont ou encore leur mentalité. Nan ce qui me foutrait vraiment les boules c’est de constater que leurs conneries marchent bien.

    • Tu peux, parce que ça marche bien.
      Pas sous cette forme là, mais certains principes marchent bien (normal, ce sont des choses que tout le monde fait sans forcément y penser, sauf ceux d’entre nous qui sont un peu manipulateurs et/ou qui ont le plus de recul sur eux-mêmes). Pense aux filles que tu as déjà séduites. C’est pas parce que c’est présenté avec une énorme couche de lourdeur par dessus qu’ils ont faux sur tout: en fait, quelques mecs ont raison et veulent sincèrement aider avec de bons conseils, au milieu de pseudos gourous qui se créent une réput’ de lover sur le net mais qui sont pas capables de dire bonjour à leur boulangère), même si je ne préconise pas de lire ces sites, je comprends quand même qu’ils trouvent leur public, et je ne jetterai pas la pierre à des mecs déboussolés, parce que c’est dans ces situations là qu’on se trouve les pires maîtres. Gageons que les plus intelligents saurons tirer l’essence du propos de la masse de fange, et qu’au passage ils ne deviendront pas des manipulateurs mais seulement des gars qui ont su devenir intéressants (parce que oui, ça s’apprend, ce qui est un bien en somme, car on peut évoluer, un bon point en faveur de la non-vitrification de l’humanité, et non ce n’est pas sale),

      • Commentaire très pertinent et sympa. Tu dois être l’un des premiers qui peuvent comprendre ce que des « gentils garçons » comme moi ont pu trouver sur ces sites :)

      • Certes.
        Mais il ne trouvera sans doute pas d’écho, mis à part auprès d’un convaincu. La modération et le discernement ne sont pas une marque de fabrique d’internet…

      • Le déclic: ta façon maladroitement pédante de parler m’évoque subrepticement Spike Séduction, me trompé-je?

        C’est un site que l’Odieux Connard devrait apprécier, je pense.

      • Maladroitement pédante? Parce que j’ai dit qu’on ne fait pas preuve de modération et de discernement? (non, parce que dans mon premier post, je ne vois pas ce qui pourrait être pris comme « pédant »).
        Je connais, comme la plupart des autres antres maudits de cette communauté. Je ne voulais pas dire dans mon post que je défendais ces sites, car s’ils contiennent beaucoup de matière, elle est essentiellement fécale.
        Ce que je veux dire, c’est qu’il y a une infime part de vérité dans ce qui s’y dit. Et si pour certains elle confine à l’évidence (j’ai lu plus un « genre tu t’es tapé toute cette merde pour savoir que A+B »), faut savoir que pour d’autres, ce n’en sont pas. Une étape d’éducation ratée, une mauvaise perception, une compréhension biaisée basée sur un malentendu, mais ça finit, comme quelqu’un le disait bien, en mec qui croit qu’il doit être récompensé, ou qui a de la personnalité mais ne sait pas la communiquer.
        Alors si certains doivent lire un peu pour se remettre les idées en place, pourquoi pas. Il y en a qui le font pour vaincre leurs phobies, pour apprendre à gérer leur stress, pour convaincre leur boss, pourquoi pas pour mieux savoir discuter avec les filles sans être un gros lourd qui ne s’en rend pas compte?
        Parce que ça doit être magique parce que ce sont des princesses qui pètent des paillettes??
        Ou parce que ça fait chier les gens qu’effectivement, comme dans le traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, il y a des choses qui marchent mieux, qui influencent le regard des autres, et que les connaitre et les utiliser, même sans mauvaise intention (tout le monde ne cherche pas à faire du score, et certains veulent même de tout leur coeur avoir juste la fille qui leur correspond pour pouvoir la rendre heureuse, plutôt que de la voir avec des mecs qui savent communiquer mais n’ont pas forcément un super fond -ou simplement d’autres mecs, même s’ils sont biens, parce qu’après tout, on a bien envie d’avoir sa part, ne soyons pas hypocrites).

        Parce que ces choses là nous rappellent qu’il y a une part un peu « mécanique » ou « animale » en nous?

        Faut pas croire, les principes mis en avant (dans les lectures intéressantes, pas sur ce site de merde qu’est ADS) restent des principes à intégrer et adapter, mais en gros, une fois qu’on les a intégrés dans sa personnalité, on cherche plus à « appuyer sur des interrupteurs » pour déclencher une réaction, on le fait parce qu’on a appris sa leçon et que c’est devenu inconscient, comme quand un gosse apprend à sourire à sa mère pour lui demander une faveur ou comme quand il apprend à faire du vélo sans aide.

        Il s’agit simplement de devenir une version améliorée de soi-même, dégrossie de ces « mauvaises » manières.
        Combien d’histoires dans la littérature relatent la transformation d’un personnage au contact d’un autre qui lui apprend à se comporter avec les autres?
        Pourquoi pas en vrai? Parce qu’il faut rester dans son caca et sa misère sexuelle, parce que c’est mieux de se plaindre?
        Parce que ça en fait plus pour les autres, qui peuvent se sentir forts en les critiquant parce que eux n’ont jamais eu à apprendre ça dans un bouquin?

        Perso, j’aimerai que tout le monde puisse se débarrasser de ses misères émotionnelles et psychiques, quelles qu’elles soient.
        Le monde ne s’en porterait que mieux.
        Après, c’est sûr, quand on lit ces forums, c’est plutôt l’inverse, le circuit fermé de la frustration. Mais il vaut mieux avoir quelques bonnes lectures et les tester dans son coin, quitte à se dire ensuite que c’est de la merde sur certains points, que de se retrouver dans ces repaires où comme tout site internet, il y a une lutte pour la reconnaissance (et où en plus, certains coachs cherchent à faire rêver et s’assurer une clientèle en jouant sur un style ou un autre, comme le fait spike, comme d’autres vendeurs de rêves auto proclamés coachs sans formation aucune, et qui sont peut-être (rien n’est moins sûr) bons dragueurs, mais qui ne sont pas forcément capables de l’enseigner (sans compter que c’est pas le mieux de leur point de vue, que l’on réussisse du premier coup).

        Donc non, je ne suis pas un lèche-cul d’un de ces gourous de forum.
        J’ai juste connu ça un peu indirectement par l’intermédiaire d’un gars qui aujourd’hui s’en porte mieux, et qui voulait m’en faire partager les « bienfaits ». J’avoue que ça m’a aidé sur certains blocages, si je n’avais pas d’autres soucis en général sur le sujet, et que lire certains auteurs était assez drôle ou surprenant.
        Bien sûr, avec la surenchère, tous essaient de vendre la balle magique, mais ce mouvement a quand même son utilité, si l’on le sépare des intérêts mercantiles.

        ça répond à ta question? Tu vas me lapider maintenant que tu sais tout?

      • Rares sont les commentaires qui font preuve d’un minimum de recul comme le tien.

      •  » certains veulent même de tout leur coeur avoir juste la fille qui leur correspond pour pouvoir la rendre heureuse, plutôt que de la voir avec des mecs qui savent communiquer mais n’ont pas forcément un super fond -ou simplement d’autres mecs, même s’ils sont biens, parce qu’après tout, on a bien envie d’avoir sa part, ne soyons pas hypocrites). »

        Et donc, toi, tu as un bon fond ?
        Et les gros porcs manipulateurs et dégueulasses alors, ça ressemble pas aux mecs comme toi ? Non parce que là, avec cette phrase, moi je te classe dans cette catégorie et je pleins la pauvre fille que tu vas « rendre heureuse » pour « avoir ta part ».

  46. Moi j’aimerais juste bien que quelqu’un m’explique le canular avec le rat jongleur, je suppose qu’il y a une blague derrière puisqu’on le dit mais je ne vois vraiment pas. Quelqu’un pour m’aider ?

    • Comme tous les poissons d’avril il y a des énormités plus ou moins discrètes qui indiquent de façon sûr qu’il s’agit d’un gros canular. Je suppose que le rat jongleur en fait partie… en tout cas c’est l’explication la plus logique qui me vienne en tête.

      • pourtant ça m’étonne puisque j’ai effectivement retrouvé cette blague sensée être drôle sur le site d’origine (oui j’ai l’esprit curieux, parfois).
        du coup, je m’interroge toujours…

  47. Il y a de la matière sur ce site.
    Mon article préféré: leçons de séduction tirées du film « Expendables 2″.

  48. Le mec qui possède ce site s’appelle Sélim Niederhoffer. Il faut que tu vois le reportage où il était passé sur NRJ12, en tant que « coach séduction » (lol). Il avait montré à son client comment aborder un groupe de filles, et il avait dit très exactement d’une manière précipitée et un peu gênée :

    « Bonjour les filles. Est-ce que vous possédez des prénoms? »

    Hilarité totale chez ces demoiselles. Il avait ensuite essayé de se reprendre maladroitement mais il s’était fait jeter. Jamais je m’étais autant marré. Le reste du reportage était tout aussi consternant de médiocrité.

    D’ailleurs je ne comprends pas comment son affaire peut tourner. M’enfin, comme on dit, tant qu’il y a des cons, il y a de la vie.

    • Est-ce que tu pourrais poster un lien vers cette émission ? Ça m’intéresse .
      Certes , quelques unes des formules employées ne sont pas les plus propices mais je pense que le but d’ artdeseduire est avant tout de relater une expèrience , aider des hommes à prendre confiance en eux , notamment en améliorant leur lifestyle .
      Selim est d’après ce que je sais sur lui , quelqu’un de cultivé , qui se donne les moyens de réussir ce qu’il entreprend donc j’ai beaucoup de respect pour son travail .
      Peut être qu’un jour , vous déciderez vous-même de créer une entreprise ou d’atteindre un objectif mais les critiques vous feront abandonner … Alors que n’importe quel habitué d’ads aurait persévéré en bon « Alpha male » qui se respecte .
      A bientôt

    • « J’ai vu ci, j’ai vu ça, j’ai lu ci, j’ai lu ça, alors C’EST comme ça, et pas autrement ». Sans vraiment poser d’arguments ou de de preuves concrètes, tu conclus selon tes « sources ». Je ne dis pas que tu es con, mais considérer comme « cons » un groupe de personnes, sous prétexte qu’ils suivent un site Web, est un comportement facile et stupide, ça c’est sûr.

  49. Oh putain. Ils ont même une chaine youtube. Je finis par croire que leurs objectifs est de passer pour des cons sur un maximum de support, ou alors, un jour, ils ont perdu un pari.

  50. Après le « Bro Code » de Barney Stinson (en fait apparemment c’est pas vraiment lui, de mauvaises langues disent que ce bouquin, c’est du pur marketing à l’usage de mecs un peu timides qui pensent que gérer en soirée c’est l’équivalent de gagner trois prix Nobel et quinze Golden Globes, mais chut), je vois avec joie que la relève en matière de drague est assurée.
    Le meilleur reste quand même de lire les commentaires sur le site, et de se rendre compte à quel point les féministes ont mauvaise réputation (c’est vrai quoi, quand une meuf veut être considérée comme un être humain à part entière et pas juste comme un vagin ambulant c’est grave relou sérieux).
    Enfin, lorsque ces filous écrivent que « peu de mecs osent être aussi directs dans leur approche », je pars d’un rire sardonique à en faire verdir d’envie Michael Jackson en pensant à tous les jeunes donzeaux qui me gratifient d’une « oh charmante la dmoiselle », et qui repartent tristement, les mains vides et les parties pleines – si vous me permettez l’expression.

    • Que de généralité, de stéréotype et de partialité. A mon sens, ton commentaire n’apportent vraiment rien de positif. Tu te permet de mettre les participants à ce site dans une case, et de créer un rôle que tu leurs attribut. Tu n’as aucune argumentation et tu uses de tes expériences pour établir un postulat : « Les gars, c’est eux, ceux qui m’abordent de manière sauvages et préhistoriques ».

      J’ai ri de l’article de cet « Odieux Connard », certes sans aucun fond, sans aucune argumentation, mais vraiment drôle. Les commentaires suiveurs, avec pour seul avis celui de l’article, dit de « moutons » comme les tiens, me font sourire, mais d’une triste manière.

  51. Mes yeux saignent et j’ai du suivre une thérapie pour aller au bout de tout cela, mais vraiment, artdeseduire est formidable. Une ode magique à la gloire de la bêtise humaine.

    Me voilà maintenant armé des réflexions du meilleur goût pour aller conquérir des donzelles sous les portes cochères.

    • Ton commentaire ne manque ni de style, ni de complexité, juste d’argumentation et d’un point de vue impartiale. Mais bon, au vue des autres commentaires, je ne doute que peu de lecteurs de ce site mettent en valeur les avantages ET les inconvénients..

  52. Pingback: Ce que veulent les zoms | Le blog d'un odieux connard·

  53. le coup du gentleman, qui ne s’intéresse pas à trop à mon cul, mais qui préfère passer chemin suite à une proposition indécente, ça ça marche avec moi parce que tout simplement , je penserai que ça au moins c’est un mec qui me respecte, pas comme T. de chatroulette . Et oui les femmes, si on sait nous amadouer, on vous aimera facilement.

  54. Je suis déçue : vous n’avez pas relevé cette splendide tentative d’avoir l’air fin de l’auteur que vous citez dans votre article, et qui proposait, pour mieux attirer la donzelle sous votre toit, de lui avouer que vous avez « une édition dédicacée de The Game par Neil Strauss (NB :vous pouvez aussi faire de fausses dédicaces dans des pièces de Molière, ça marche très bien) ».

    Mais il est vrai que vous aviez déjà fort à faire..

  55. Je visite ce site depuis quelques temps et je suis tombée sur cet article qui date de l’année dernière. Bref je voulais répondre à GingerForce qu’il a raison, il faut tjrs avoir un petit quelque chose à manger chez soit. Pour tout ceux qui séduisent sans classe sur facebook voici mon lien
    Draguer sur Facebook c’est ici

    Marie
    je ne sais pas si j’ai activée les réponse auto

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s