Foulard de la guerre

« Errare humanum est« 

Ainsi parlait Sénèque qui, contemplant les flammes s’élevant au-dessus de Rome, se demanda pourquoi il n’avait pas été un peu plus strict avec Néron du temps où il était son précepteur, tant une ou deux bonnes taloches dans la gueule auraient peut-être calmé l’empereur grognon. Hélas, s’il était trop tard pour gifler ledit Néron sans finir en brochette pour la prochaine soirée barbecue de la garde prétorienne, il était encore temps de le reconnaître : il s’était planté quelque part, à un moment ou à un autre.

Il en va donc de même pour ma part, puisque je dois reconnaître qu’en débutant mon précédent article sur le fait que la guerre était « cool », je me suis terriblement trompé. J’ai failli. Car les évènements m’ont donné tort : la guerre n’a rien de « cool ».

Non, en fait, j’aurais dû dire « La guerre, c’est choupi« 

Car en effet, toi lecteur qui n’a pas la chance de résider dans les frontières du Royaume de France, peut-être as-tu échappé à la polémique qui a fait son chemin ce début de semaine par chez nous, à savoir, celle née de cette terrible photo :

Attention : c’est parti, concentrez-vous et cherchez un motif pour votre indignation quotidienne

Car en effet, vous pouvez le constater : le militaire ci-dessus, en opération au Mali, porte un foulard avec un imprimé tête de mort.

Un imprimé tête de mort.

Oui.

Il n’en fallait pas plus pour que le web s’agite, Twitter en fer de lance, puisque comme il neigeait un peu moins, on ne savait plus trop de quoi parler dessus. Aussi, l’indignation (le terme « indignation » est très à la mode : ça permet à la fois de se poser en victime outrée et en défenseur de la justice et du bon goût en un seul mot) a fait son chemin, et l’un après l’autre, de courageux militants du web se sont sentis dans l’obligation de hurler au scandale et de demander à l’état-major de réagir pour que soit sanctionné l’individu dont le choix d’imprimé sur le foulard le faisait ressembler à « Ghost », personnage portant un passe-montagne à l’imprimé proche et tiré du jeu vidéo « ultra violent » Call of Duty. Pour ceux qui penseraient qu’il s’agit là de pipeau : l’un des nombreux articles ayant relayé le scandale est accessible en cliquant ici. Oui, j’en ai un pris un court, j’ai pensé à vous, je suis comme ça. Je n’aime pas, les gens qui font des gros pavés, tsss.

Bref : l’état-major des armées a dû reculer sous la pression d’un odieux esclandre selon lequel un militaire envoyé en mission pour coller des pruneaux dans des terroristes avait sur lui, tenez-vous bien, un symbole rappelant la mort que l’on avait déjà vu – curieuse coïncidence ! – dans un jeu vidéo dans lequel on incarne un militaire envoyé en mission pour coller des pruneaux dans des terroristes. Et encore, les critiques ont été raisonnables : elles n’ont pas fait remarquer que le vil soldat avait poussé le vice jusqu’à porter un treillis – comme dans les jeux vidéos – et même à, et là, accrochez-vous bien, avoir une arme.

J’espère qu’il n’a tiré sur personne en plus, il aggraverait son cas.

Heureusement, nombreux ont été celles et ceux à tenter de désamorcer la polémique en affirmant que le militaire ne faisait que « se protéger du sable », ce qui est un argumentaire pertinent, tant en fait qu’il le porte pour se protéger sur sable, du soleil ou même fumer la pipe ne change pas grand chose, le vrai problème étant que visiblement, il y a des gens à qui on a pas dû bien expliquer en quoi consistait la guerre.

Cependant, il ne serait pas dit que mon lectorat resterait constitué de violents personnages prêts à approuver le premier motif guerrier posé sur un militaire. Aussi, aujourd’hui, je vous propose donc de vous instruire un peu en apprenant la définition de La Guerre, celle-là même qui a permis à nos amis commentateurs à quel point il convenait de s’indigner (et donc probablement tirée de Cucupédia, l’encyclopédie en ligne rédigée par des gens qui sentent le caramel toute l’année).

Mais assez tergiversé : instruisez-vous !

Encore un autre héros de jeu vidéo que des hordes de militaires copient : ah, les salauds !

La Guerre

La guerre est une activité traditionnelle au même titre que le chant, la danse ou les blagues sur Michel Denisot, pratiquée par l’Homme depuis la nuit des temps pour mettre fin à certains désaccords entre différents groupes humains. Qu’il s’agisse de s’emparer de ressources indispensables au bon fonctionnement de l’un des groupes comme d’eau pour survivre, de pétrole pour faire tourner son économie ou de femmes pour récurer ses slips, voire plus prosaïquement d’étendre son territoire, la guerre peut varier en durée et ampleur en fonction de nombreux critères.

La guerre implique toujours au moins deux entités distinctes, bien que les camps en présence puissent être plus nombreux, comme ce fut le cas lors de la guerre de 7 ans, les deux guerres mondiales, ou la guerre de succession pour le trône de Robert Barathéon. Mais bon, comme pour tout conflit qui se respecte, tout s’arrête lorsque l’hiver vient.

Définition

On distingue deux grands types de conflits

La guerre qui ne passe pas à la télé

Généralement située dans des pays difficiles à localiser sur une carte, la guerre qui ne passe pas à la télé est généralement violente, avec son lot de réfugiés, de charniers et autres villes en flammes. Si l’internaute moyen est farouchement pacifiste, il ne s’intéresse guère aux conflits qui ne passent pas à la télé, puisqu’ils ne sont pas très choquants, du coup.

La guerre qui passe à la télé

Sujet de toutes les passions, la guerre qui passe à la télé se doit d’être propre : décalquer le museau de son prochain à la 12.7, d’accord, mais alors pas entre le fromage et le dessert. Non parce que sinon, ça coupe l’appétit, et là, le CSA croulera sous les courriers scandalisés puisque tuer des gens, c’est bien normal pourvu que ça n’empêche pas de reprendre du Danette. Bombarder à l’uranium enrichi, oui, diffuser un type avec un foulard à tête de mort, non.

Histoire 

Plusieurs grands conflits émaillent l’histoire de l’humanité, passons-en revue les principaux.

- La guerre du feu

A l’origine déclarée par Grülk Peau-d’élan à Maurice Caribou-Furieux, elle commence lorsque le second refuse de prêter du feu à Grülk qui en réclame pourtant instamment, probablement pour se faire un petit joint. Afin de signifier son courroux, Grülk s’en va donc déclarer le début du conflit à son ennemi en déféquant devant sa grotte une chose si abominable que la tribu aura de quoi faire des peintures rupestres durant 6 mois sans trop s’inquiéter. Ce combat de sauvageons en peaux de bêtes aux hurlements gutturaux marquera durablement l’histoire de l’humanité, même si d’après la description des protagonistes et de leurs pratiques, certains historiens débattent encore pour savoir s’il faut la situer en – 700 000 en Anatolie ou 2007 au Québec.

- La guerre de Troie (telle qu’expliquée par un élève du lycée Maurice Chevalier de Melun)

Tu vois, c’est Ménélas il est chez lui, là, tif-taf, ya c’gros bâtard de Pâris qui vient pécho sa meuf Hélène. Trop vener’, le gros il appelle tous les zincous et avec sa flotte qu’a grave le swag, il va le pécho dans son ter-ter à Troie tu vois. Là les mecs ils font ouaiiiis vas-y et tout, comment tu salopes ma plage avec tes galères casse-toi, alors Ménélas il fait appel à Ulysse, que c’est un putain de furet tu vois. Le mec, il fait hé les gros, v’la un cadeau, il fait un gros bout de shit en bois il cache tout le monde dedans, quand les p’tits ils viennent chercher le morceau, ils l’emmènent direct à l’appart’ de Pâris là les mecs ils sortent, vlan ils les défoncent, la grosse volée, tchaaaa là mon frère, putain, c’est Brad Pitt quoi gros. A la fin le mec il pisse le sang et tout alors y brûlent sa cave et les gros y rentrent faire la teuf. Mais Ulysse après son GPS il est grave cutté parce que la baston, il met des plombes à rentrer chez lui, putain quand il revient à Ithaque, mais c’est le Bachelor à la maison quoi, tous les gros ils font la queue pour essayer de pécho sa meuf. Paf, y re-marave. Après je sais pu, le DVD il a téplan.

- La guerre de cent ans

S’étendant sur 116 ans, et ne portant ce nom que parce que les professeurs d’histoire-géo aiment ainsi vérifier que le cours a bien été appris nom d’une pipe, ce conflit implique deux des principaux fléaux de l’humanité : la peste noire et la femme. Si à l’époque la moindre soirée un peu arrosée à la taverne permettait de se réveiller avec l’un des deux, seuls 50% des malheureux pouvaient bénéficier d’une mort rapide. Le conflit s’arrêtera heureusement en 1453 lorsque le roi de France imposera à chaque paroisse la mise en place d’un cuisinier formé et dispensé d’impôt, le « franc-cuisinier ». La bonne nourriture devenant abondante sur le territoire, les Anglais sont obligés de se replier puisque ne la supportant pas et abandonnent donc les derniers territoires occupés pour se replier sur leur île d’origine.

A l’époque, coiffeur n’était pas une profession très rentable

- Les guerres napoléoniennes

Longtemps, on accusa la guerre d’être ourdie dans l’ombre par les marchands d’armes soucieux de faire monter leur chiffre d’affaire via le sang des masses prolétaires envoyées s’entretuer. Les guerres napoléoniennes prouvèrent que cela était faux, puisqu’elles furent principalement organisées par les marchands de chapeaux pour écouler leurs stocks les plus improbables. Les plus hideux, cependant, furent tout de même une fois encore envoyés à l’Angleterre qui, dans son bon goût habituel, décida d’en équiper les gardes royaux.

- La première guerre mondiale

Si l’on en croit les téléfilms de France 2 et les bédés de Tardi, la première guerre mondiale est constituée à 70% de déserteurs anarcho-pacifistes et à 20% de tirailleurs sénégalais (non, la France n’avait aucune autre colonie dont on mérite de parler), le reste étant constituée de sous-officiers fascistes, d’officiers fanatiques et de généraux bourgeois. A ce qu’il parait qu’il y avait des motifs au conflit, mais on en parle pas trop parce que ce n’est pas très très intéressant.

- La seconde guerre mondiale

Si l’on en croit les téléfilms de France 2 (mais si, encore !) et les bédés de… d’à peu près tout le monde, la seconde guerre mondiale est constituée à 80% de résistants communistes actifs dès 1940 (ah ?), à 10% de juifs et le reste étant constitué de collabos, de nazis et de figurants qui font du vélo en fumant la pipe. Comme tout internaute le sait, il aurait bien évidemment été résistant en ce temps là, et ce d’entrée de jeu. Ah, ça, jamais il n’aurait donné un juif contre du topinambour, ça non ! Il n’est pas comme ça, lui, il fait primer la dignité hum… attendez et contre un iPad ? Hmm. Raaah. Merde, bon. Ecoute Shlomo : j’ai besoin d’un plus gros écran pour jouer à Angry Birds si je veux battre mes scores, alors fait un effort aussi.

- La guerre froide

En 1945, les Etats-Unis ont besoin de montrer leur puissance à l’URSS pour leur signifier qu’un conflit ouvert ne les mènerait à rien. Il est donc décidé d’utiliser l’arme atomique sur deux cibles stratégiques : la première Japan Expo, organisée le 6 août 1945 à Hiroshima, puis la seconde, le 9 août, réalisée par les survivants irradiés de la première (mais on ne voit pas trop la différence). S’ensuit donc une période que l’on appelle guerre froide, durant laquelle bien que la tension soit palpable, personne n’engage le conflit directement de peur de se manger une ogive dans le museau. On note bien quelques évènements marquants, comme la crise de Cuba, la guerre du Vietnam ou l’invasion de l’Afghanistan, mais chacun sait que ce n’était plus la peine de s’intéresser à ces coins du monde par la suite, puisqu’ils ne passaient plus à la télé. On y reviendra qu’avec une nouvelle ère…

La guerre moderne

Si l’on en croit la capacité du premier quidam moderne à se formaliser pour un foulard à tête de mort sur un militaire, c’est que la guerre a bien évolué depuis l’époque où l’on se collait des coups de hache en pierre dans le bidou pour rigoler. Et en effet : comment se passe un conflit moderne selon ces gens ? Observons.

Le pré-conflit

Avant tout conflit, il y a un motif de conflit. Celui-ci peut varier, mais dans le cas, les choses se passent à peu près ainsi : d’abord, des gens très méchants (plus ils sont différents, mieux c’est) font quelque chose de vil à l’autre bout du monde, de si vil que même TF1 en parle entre deux reportages sur la neige qui tombe en hiver. Cela force l’ONU à s’en mêler, qui fait alors ce qu’elle fait de mieux : envoyer un courrier au chef des méchants (dont elle a l’adresse, c’est l’ONU quand même). Le courrier ressemble en général à cela :

Cher chef des méchants,

Suite à notre assemblée générale du 10 janvier, nous avons constaté que non seulement vous aviez détruit 5 sites protégés par l’UNESCO à la dynamite, rasé trois villes et brûlé deux ethnies, mais en plus vous n’avez pas payé votre cotisation de cette année. Or, je vous rappelle que le mini-bar ne se remplit pas tout seul. Vous êtes donc prié de régler votre cotisation avant le 02 février ou nous devrons prendre de sévères mesures.

Cordialement,

L’ONU

Si malgré ce terrible avertissement, les méchants ne coopèrent pas, l’ONU prend donc de terribles décisions comme annoncé, à savoir, cette fois elle envoie un courrier EN RECOMMANDE

Cher chef des méchants,

Nous constatons à regrets que non seulement vous n’avez pas tenu compte de notre premier courrier, mais qu’en plus, vous venez de faire fusiller tous les opposants politiques de votre pays. J’en déduis donc que soit vous n’avez pas reçu notre courrier, soit nous n’avons pas été assez fermes. J’espère que ce recommandé vous fera revenir dans le droit chemin, puisque nous aurons l’accusé de réception. Mais oui. Aha, on fait moins les malins ! 

Cordialement,

L’ONU

En général, et si malgré tous ces puissants avertissements (si vous pensez à une exagération, relisez les décisions de l’ONU avant l’invasion de l’Afghanistan), on ne répond pas, l’ONU décide de prendre une ultime décision : elle radiera les méchants de la liste des invités à la prochaine soirée mousse. De là, un pays peut décider d’intervenir, comme par exemple, la France au Mali. Auquel cas, l’ONU mettra un mot dans son carnet de liaison pour dire qu’elle a l’autorisation de ses parents pour faire la guerre.

Nous entrons donc dans le coeur du conflit.

Il est bien évidemment possible de rajouter un timbre rigolo sur l’enveloppe pour détendre l’atmosphère

Le conflit en lui-même

Suivant l’opinion des utilisateurs de Twitter et de Facebook, la guerre tente de minimiser la violence. Elle consiste donc tout d’abord en un premier envoi de drônes (rebaptisés « Cupidon », les précédents « Terminator » et « Bourtaggle » ayant été considérés comme trop agressifs) pour reconnaître le terrain, mais sans violer la vie privée des gens du cru : le survol ne se fait qu’entre 8h et 20h et jamais au-dessus des agglomérations, sauf autorisation préfectorale. Les cibles potentielles sont repérées grâce à une habile tactique : des tracts en papier biodégradable pour ne pas abîmer la nature sont largués, lestés par une pièce de 1€ (d’où le fait de les larguer hors-agglomération pour ne blesser personne), avec un questionnaire indiquant « Êtes-vous un vilain terroriste ? Oui/Non – biffez la mention inutile » conçu par les meilleurs experts en guerre psychologique (anciennement pédagogues auprès de l’éducation nationale), le tract est à retourner avec une enveloppe à Palais de l’Elysée – Etat Major du Président, 55 du Faubourg Saint Honoré, 750008 Paris. La pièce de 1€ sert à trouver un photomaton local pour joindre une photo afin que l’armée sache qui aller trouver.

Une fois les terroristes ainsi recensés, l’armée de Terre est invitée à intervenir.

Chevauchant des chars peints en rose puisque les tenues de camouflage ne sont pas sans rappeler les personnages de jeux vidéos violents, et c’est quand même scandaleux, les militaires sont chargés de se rendre à l’adresse que le terroriste a bien voulu leur retourner. Sur place, et accompagnés d’un psychologue de la fonction publique, ils demanderont au terroriste pourquoi il est méchant et lui proposeront un stage de réinsertion en horticulture. Mais attention ! C’est la guerre tout de même : si jamais le terroriste a changé d’avis et refuse de se rendre, l’armée fera alors preuve de tout son savoir faire et le poursuivra où qu’il se terre pour se jeter sur lui et le câliner jusqu’à ce qu’il devienne gentil. Une licorne sera alors dessinée au pastel sur son front pour le récompenser et signaler aux autres militaires sur place qu’il est désormais un gentil.

Attention : les militaires feront bien attention à ne porter aucun vêtement ou sigle ouvertement hostile : les foulards à tête de mort seront retirés, le sigle de l’armée de terre et son épée sera idéalement remplacé par une main levant le pouce en signe d’amitié, les noms de bataille inscrits sur le côté des chars type « Valmy » ou « Stonne »  effacés pour y inscrire « Joli poney » ou « Jument joyeuse« . Quant aux armes, le débat n’a pas encore été ouvert, mais puisqu’une tête de mort est déjà de trop, j’ose supposer qu’une réflexion est déjà en cours pour remplacer le tout par un sac de riz.

Le conflit durera ainsi jusqu’à ce que tous les terroristes se soient rendus et aient accepté la bonne parole. Une photo dédicacée d’Anne-Elisabeth Lemoine pourra éventuellement leur être remise pour les féliciter s’ils ont été particulièrement sympa. L’armée sera alors appelée à se retirer, de préférence en faisant tracter ses chars par des animaux pour le respect de l’environnement.

Et la victoire sera totale, le tout sans choquer le bon citoyen qui, sur internet, s’insurge d’un bout de tissu avec une tête de mort en plein milieu d’une guerre qui le choque terriblement.

F.A.Q

Je n’ai pas bien compris la différence entre la guerre et les free-hugs ?

Un seul des deux est pratiqué par des fonctionnaires.

Je rêve de devenir officier dans l’armée, quelle compétences me faut-il ?

Une peau douce comme la soie, un sourire éclatant comme le soleil, de grands bras pour faire des câlins, et un corps qui accepte facilement les anti-dépresseurs. Les mêmes choses que pour être prof, quoi.

Vous exagérez : il s’agissait juste de rappeler qu’un militaire n’a pas à confondre guerre et jeux vidéos

C’est vrai que ça doit pas être simple pour lui au cul du char quand on lui tire dessus. Heureusement que les commentateurs de Facebook sont là pour lui expliquer la différence.

D’accord, mais et la force de frappe nucléaire dans tout ça ?

Je suis sûr que si quelques milliers de commentaires idiots ont fait plier un état major, si on écrit tous en même temps, on doit pouvoir demander une frappe préventive sur les studios de Plus Belle la Vie.

Mettons que les terroristes refusent de se dénoncer : que faire ?

Jusqu’à il y a peu, on remplaçait tous les services postaux locaux par La Poste. Au bout de deux mois, ils se rendaient tous en hurlant pourvu qu’on arrête le supplice. Mais la convention de Genève s’en est mêlée : on a plus le droit.

Et en cas de conflit avec une armée régulière ?

Concours de câlins. Vu notre cheptel de blogueuses : on reprend l’Europe quand on veut les enfants.

Voilà.

Donc je ne sais pas vous, mais pour moi, soit ces gens prennent cette définition pour argent comptant, soit ils sont complètement cons.

Oh, attendez, je crois que je viens de trouver.

169 réponses à “Foulard de la guerre

  1. Mais… Mais… C’est complétement con. Je n’arrive pas à comprendre comment on peut s’indigner sur un FOULARD ? C’est juste… Mais ces gens n’ont que ça à faire ?

    • ben ouais… je rappel qu’ils parlent du foulard comme rappelant les jeux vidéos de guerre… pour ça il faut y jouer. En plus ça occupe toujours les après midi chomage de faire plier le gouverment avec un Tweet sur la mode au Mali quand les habitants du pays ne peuvent plus s’habiller que selon les règles de la charria. (On devrait peut-être Twitter les intégristes a ce propos non?)

    • Je suppose que c’est parce que seuls les méchants sont censés avoir des symboles avec des têtes de mort – si j’étais propagandiste pour AQMI, je l’aurais sans doute utilisé pour illustrer mon prochain article sur les croisés malfaisants. Quant aux gens qui sont choqués, sans doute croient-ils que porter un masque avec un crâne signifie que la personne en-dessous souhaite massacrer tout le monde.

      • Ces derniers temps, dans d’autre branches terroristes, on s’enflamme plutôt sur le prince William. C’est décadent (à l’occidental) et c’est People (on peut mener une guerre sainte et attendre de pouvoir lire son Voici/Gala après une rude journée dans le désert)

  2. et que penser des bourgeoises qui portent des foulards hermès ornés de chaines, afin de rappeler aux classes laborieuses la servilité qui est leur destin !
    vivement une pétition qui fasse réagir… l’ONU ?

  3. Ne connaissant pas Call of Duty, quand j’ai vu le foulard et le nom de Ghost, j’ai plutôt pensé au groupe suédois dont le chanteur a pour habitude de se maquiller en tête de mort.

    En tous cas c’est un sujet qui mérite qu’on en parle, des militaires qui semblent prendre tellement de plaisir à faire leur boulot qu’ils en ornent leurs uniformes de symboles guerriers et provocants, c’est une dérive grave qui ne s’est jamais vue avant que ces conneries de jeux vidéo n’empoisonnent notre jeunesse.

    http://www.impawards.com/1987/full_metal_jacket.html

    Oh, wait…

  4. Suffit de leur dire qu’en fait Call of Duty s’est inspiré d’un vrai militaire avec un foulard du genre, ils rentrent dans une boucle genre « la poule et l’œuf », s’entredéchirent, s’entretuent, implosent ou je ne sais quoi et la terre est sauvée.

    • C’est un peu ce qui s’est passé, en fait…

      Les FPS contemporains se basent sur les vrais matériels, avec les vraies marques (oakley, underarmor, blackhawk!, bates, trijicon…) ; ils ont juste fait les catalogues pour y trouver le futur objet d’indignation, où l’on trouve aussi plein de petits trucs rigolos d’humour kaki qui existent aussi pour de vrai , comme ceux-ci :

      http://milspecmonkey.com/morale-page/morale-patches

      Avec ou sans tete-de-mort-qui-fait-peur-houlalalala. Pas réglementaires mais tolérés.

  5. « We train young men to drop fire on people. But their commanders won’t allow them to write « fuck » on their airplanes because it’s obscene! » (Kurtz, Apocalypse Now)

    Typhon

  6. Encore bravo à vous, comme d’habitude, pour ces articles si bien menés, si drôles et en même temps, si véridiques!
    Mais vous oubliez les anarcho boutonneux qui hurlent que la guerre, de toute façon « c’est mal et c’est pour aller chercher du pétrole, quoi. La France y trouve son compte, quoi qu’il arrive » et qui, de là, en déduisent que les militaires sont « tous des pourris, fachos et assoiffés de sang ».
    Le tout en se roulant un pétard, et en consultant son I-Pad, qui ont été achetés avec le pognon de ses parents.
    Oui, c’est les miloufs, les consuméristes, bien sûr!

    • Magnifiques généralisations.

      Je suis jeune, ni pétard, ni I-pad, (ni boutons), je pense que beaucoup de militaires sont des connards, et qu’il faut combattre les islamistes radicaux d’Afrique.

      je pense surtout que l’odieux oublie ces changent qui pensent avoir tout dépassé, comme vous, et qui sont encore plus cons que les anarcho boutonneux: parce qu’ils n’ont aucun principe.

      • Mon cher petit Black Bird,

        Ca se voit que tu es jeune, à ta façon de répondre à la moitié des commentaires de l’article de façon pour le moins stercoraire. Sache que le slogan « ce n’est pas parce que l’on a rien à dire qu’il faut se taire » que tu appliques de toute beauté aujourd’hui n’était qu’une blague. Si tu pouvais à l’avenir écrire quelque chose d’intelligent, la communauté de ce blog t’en remercierait grandement.

        De plus, tu dois en avoir des boutons pour te sentir obligé de préciser que tu n’en as pas.

        Bon retour dans ton bac à sable.

      • « Magnifiques généralisations. »

        « je pense que beaucoup de militaires sont des connards »

        Hohoho, que c’est mignon à 15 ans.

      • Des principes? Si jeune que vous semblez?!
        Attention angry black bird, d’ici 10 ans vous aurez adopté tellement de principes que vous ne raisonnerez plus que par eux. Dans l’absolu on pourra faire de vous un algorithme en somme toute très basique.
        Méfiez-vous des « principes », ils pourraient bien faire de vous un vieux con avec le temps. Mais tout cela à encore largement le temps de mûrir.

      • Black bird… dommage que le service militaire n’existe plus… cela t’aurait permis de voir autre chose que ton écran d’ordinateur !

        Pense à ce que vit ce légionnaire viré à cause d’un foulard et de tous ces commentaires de crétins boutonneux qui pensent être plus intelligents que leurs aînés car ils ont un smartphone ! (parmi eux… certains ont dû acheter le même foulard pour se la péter à Courchevel !! )

        lynchage 2.0 à cause d’un budget atrophié de l’Armée Française…

        Profite d’être dans un pays libre…à bon entendeur !

    • Anarcho boutonneux… Oui, sans rire outre-mesure, on peut parler d’une généralisation, mais venant de la part d’un béotien en la matière, je ne peux que comprendre. Une poignée de gens seulement connaissent la vraie teneur de L’Anarchie, au même titre que seule une poignée de sympathisants et de gens engagés. Là, vous parlez surtout des anarcho-punk avec les cheveux en pétard et une épingle à nourrice sur la b…. quelque part.

      Je suis de confession anarchiste, je porte des costards, je fume le cigare, et je bosse pour payer mon appart’, mes affaires et mes études en psychologie ( dommage ).

      En tant qu’étudiant, et personne assez documentée sur l’esprit des gens, on peut supposer que les gens qui choisissent de faire le métier de militaire, métier où on sera sûrement amener à tuer, c’est que ça ne nous dérange pas de prendre une vie. Assoiffés de sang ? Pourquoi pas. Surtout que les intervenants du Mali sont en général des volontaires. En guise d’antithèse, c’est honorable de tuer des terroristes.

      Mais bon, si vous n’aimez pas les gens qui hurlent que la guerre c’est moche, engagez-vous et mourrez là-bas, ça nous sera égal. Si vous aimez les massacres, foncez, mais rappelez-vous alors ceci : vous êtes pathologiquement anormal. Navré pour vous.

      A PetitNoir : « « ce n’est pas parce que l’on a rien à dire qu’il faut se taire » » Et bien, relisez-vous, votre citation ne s’applique pas à votre commentaire ? Que je sois fixé… « Si tu pouvais à l’avenir écrire quelque chose d’intelligent, la communauté de ce blog t’en remercierait grandement. » Même commentaire.

      A Talf : « « Magnifiques généralisations. »

      « je pense que beaucoup de militaires sont des connards »

      Hohoho, que c’est mignon à 15 ans. »

      Qui vous dit qu’il a 15ans ? parce que quand on a 15ans, on vit dans le monde des bizounours, mais arrivés à l’âge adulte, on se dit : « Ouais, mais non, la guerre c’est cool, les militaires sont sympas, et après tout, qu’est-ce que j’en ai à foutre des gens qui meurent dans d’autres pays, je pourrais toujours manger des frites demain à la cafet' »

      Merci d’arrêter les mesquineries. On est en démocratie, tout les avis comptent. Même le vôtre, même le mien. Voilà.

      • Parce qu’être étudiant en psychologie permet de faire la généralisation selon laquelle être militaire volontaire pour partir au combat signifie être pathologiquement anormal ? Merci de nous apprendre que nous avons 400 000 (plus ou moins) tarés avec des armes pour nous défendre.
        De plus, regardez les autres commentaires Black Bird, et vous verrez « l’utilité » de mon commentaire.

      • J’ai vu les autres commentaires. A la longue, c’est vrai que c’est pénible, mais bon…

        Et certes, vous dites vrai : ces hommes sont (logiquement) prêts à nous défendre. Mais on déclare ouvertement qu’un homme qui tue un autre homme est instable mentalement, et un homme qui en tue plusieurs est désigné comme un tueur en série. La seule différence avec les soldats, c’est que les soldats, ils le font légalement.

        Et ces hommes armés pourraient décider de ne plus nous protéger, et nous viser. Mais ça, les putsch c’est plutôt rare, surtout en occident.

        Bon, en soit, vous avez raison, on a tous raison, on a tous tort… et ce que je sais, c’est que je ne sais rien ;) je voulais surtout montrer qu’on peut être anarchiste et « polémiquer » intelligemment^^

      • « on peut être anarchiste et « polémiquer » intelligemment »

        Mais je n’en ai jamais douté et ce n’est pas ce que je remettais en cause dans mes commentaires.

      • Anatole,

        Ces gens que tu traites d’anormaux ont choisi d’aller la-bas, peut-etre de se faire tuer, pour que tu puisses continuer a ecrire tes conneries et fumer tes cigares en crachant dans la soupe. Je pense qu’il sont mieux placés que tu ne le seras jamais pour savoir que la guerre c’est pas cool.

      • « je voulais surtout montrer qu’on peut être anarchiste et « polémiquer » intelligemment^^ »

        Je ne doute pas que ce soit vrai, mais vous n’avez rien fait pour le prouver, bien au contraire – et c’est le mot « intelligemment » que vous auriez dû mettre entre guillemets.

        1) « Une poignée de gens seulement » savent ce qu’est l’anarchisme. Quand vous aurez terminé vos études, vous comprendrez peut-être que les lecteur de Kropotkine sont plus nombreux qu’à votre idée. Pour l’heure, vous vous targuez de faire partie d’une élite qui n’existe que dans votre vision fantasmée des choses de l’esprit. Ce n’est guère intelligent.

        2) En tant que « personne assez documentée sur l’esprit », vous devriez savoir que son fonctionnement dépasse de loin ce que nous sommes capables d’en expliquer. Plus on en comprend sur l’esprit, moins on la ramène : je supposerai donc que vous n’avez pas encore dépassé le stade de la licence. Si je me trompe, je vous invite à vous interroger sur la pertinence de votre choix de carrière.

        3) « Si vous aimez les massacres, […] c’est que vous êtes pathologiquement anormal. » Au pays des bisounours, peut-être ; mais la violence et l’exaltation du massacre font partie de la psyché humaine depuis bien plus longtemps que les moeurs civiles dont Sénèque fut le chantre. Quant à votre usage du mot « anormal » en matière de psychologie, il est de mauvais augure pour la réussite de vos études.

        4) Enfin, « c’est honorable de tuer des terroristes ». Qu’opposer à une telle finesse de vue ? Pour un anarchiste, vous semblez avoir bien peu réfléchi au rôle de la sémantique dans les manoeuvres politiques. Nous, démocrates, sommes bien les terroristes de quelqu’un d’autre. Est-ce à dire qu’on aurait raison de nous tuer ?

        Il n’y avait aucun besoin de le prouver encore : on peut citer Socrate, et être le genre de parfait idiot qu’il aurait tout fait pour éviter. « On est en démocratie, tout les avis comptent. » C’est bien là le drame.

      • Le « pathologiquement anormal » concerne ceux qui aiment les massacres. Donc pas ceux qui y vont pour qu’on y mène notre vie pépère, mais ceux qui y vont parce qu’ils ont envie de tuer des gens.
        Mais à mon avis, Anatole a tort dans le sens où ceux qui veulent s’engager pour céder à des pulsions dignes de tueurs en série, ils se font virer au cours des tests psychologiques. Et qu’on trouve dans l’armée essentiellement des gens qui ont choisi un métier pour un tas d’autres aspects et qui hésiteront à tirer le moment venu.

      • Anatole, je veux bien te faire grâce du droit au débat, aux échanges de point de vue…… etc.

        Cependant, évite d’écrire des conneries telles que « Mais on déclare ouvertement qu’un homme qui tue un autre homme est instable mentalement, et un homme qui en tue plusieurs est désigné comme un tueur en série. La seule différence avec les soldats, c’est que les soldats, ils le font légalement. »

        ça décrédibilise un brin ton statut d’étudiant en psychologie. Enfin non finalement, très ancien étudiant en psycho (j’ai arrêté une fois mon master en poche, quel fainéant je suis), je sais bien que malgré les diplômes, 90% des sortants ne seront jamais vraiment psychologue.

        Enfin bref, sans nous lancer sur un sujet d’école, je me permettrais de te conseiller de relire tes références littéraires sacrées marquant dans le marbre que toute personne tuant une autre personne est déséquilibrée mentalement……. ça peut être le cas, une généralisation est par contre un raccourci indigne d’un cerveau sensé être celui d’un étudiant.

        Pour le reste, tes idées t’appartiennent et j’en partage certaines……. mais franchement évite les sentences à deux francs comme celle cité au-dessus.

        Cordialement

      • *soupir* Il n’est hélas plus possible de dire une chose sans qu’un commentaire contradictoire soit formulé ( oui, ça s’applique aussi à moi ). Cloe, « Anatole,

        Ces gens que tu traites d’anormaux ont choisi d’aller la-bas, peut-etre de se faire tuer, pour que tu puisses continuer a ecrire tes conneries et fumer tes cigares en crachant dans la soupe. Je pense qu’il sont mieux placés que tu ne le seras jamais pour savoir que la guerre c’est pas cool. »

        Et bien, dites-moi quand, et on va s’engager tout les deux. Ca vous tente ? Pas moi, et j’ai mes raisons. Mais dans un sens, je suis d’accord, mieux vaut l’action que les mots certaines fois, mais dites-moi, vous n’êtes pas aussi derrière un écran pendant que des gens meurent ? Ou alors vous êtes un soldat qui sait de quoi il parle ? Donnant-donnant ma petite.

        thirdstone : « Je ne doute pas que ce soit vrai, mais vous n’avez rien fait pour le prouver, bien au contraire – et c’est le mot « intelligemment » que vous auriez dû mettre entre guillemets. »

        En soit, c’est plus simple, et plus agréable de discuter de ces choses-là autour d’une table, parce que derrière un écran, les gens se lâchent, sont mauvais et estiment avoir des c……., mettez-les face à vous, ça sera tout de suite plus amical. Ca aussi, c’est un phénomène de l’esprit. Vous avez visé juste sur la license, mais si je prétend être assez documenté, je n’ai jamais prétendu avoir accès à la connaissance (ma dernière phrase le prouve). Bon, soit on continue, soit on arrête un bon coup, ça commence à me chauffer de devoir contre-argumenter. (je sens le commentaire « ouh le pas de co**les »)

      • Bon ca va maintenant, on va pas en chier une galette… c’est pas le sujet de base, et tous ici on est des gens qui vont à la superette l’air de rien, qui allons prendre un café en terrasse. Et honnêtement, la cigare, c’est comme la cigarette, c’est pareil : il y a des soldats pour nous permettre de les fumer. On leur ait redevable, point. Sinon, très bon article, M. Connard.

      • J’aimerais juste réagir à votre débat sur la psychologie des militaires…

        Mon père est officier, il s’est engagé il y a une vingtaine d’années et maintenant, il s’occupe du recrutement. Je peux donc vous assurer que :

        1 – On ne devient pas militaire pour tuer des gens, comme dans Call Of, youpi ! On est militaire par patriotisme, parce qu’on pense que ce qu’on fait servira notre pays et ses ressortissants. Le but est de défendre certaines valeurs portées par la France (quand ça l’arrange, certes…) pour que des gens comme vous et moi puissent continuer à critiquer et à râler sur tout ce qui bouge, l’esprit tranquille. C’est assez idéaliste et je ne crois pas forcément à la « Grandeur de notre Patrie », mais ce sont les raisons que mon père m’a donné quand nous parlions de son métier.

        2 – On peut aussi devenir militaire parce qu’on est trop con pour faire autre chose et qu’il faut bien bouffer (c’est moins poétique…) même si en général, on ne reste pas bien longtemps. Parce que le métier implique d’énormes contraintes.

        3 – Il y a effectivement des tests psychologiques à l’entrée dans l’armés, les fous dangereux sont refoulés… Et tuer un homme, même un extrémiste religieux, même de loin, reste une expérience traumatisante, c’est pour cela qu’un suivi psychologique (d’ailleurs insuffisant) est mis en place. Pas d’attrait morbide pour le meurtre chez mon père ni chez aucun militaire que je connaisse…

        Vous ne vouliez pas forcément dire que les militaires étaient tous des crétins assoiffés de sang mais ça reste une vision un peu trop répandue à mon goût ^^ (même si je reconnais que l’armée n’est pas exempte de crétins…)

      • Oh, les crétins sont partout, rassurez-vous. Vous ne me croyez pas ? Regardez le gouvernement *sourire*

        Il y a pas si longtemps, je voulais faire psy là-dedans justement, parce que ça recrute bien ( bah oui, faut y penser aussi ), et parce que ça m’a l’air plus intéressant de travailler avec des gens qui ont tué, ont vu des camarades mourir que d’allonger des types sur des divans qui en peuvent plus de leur supérieur…

        Mais mes pieds plats, mon surpoids impossible à descendre et un esprit trop rebelle m’ont fermé les portes de l’armée. Mais merci de votre témoignage, un côté « pratique » est toujours mieux qu’un côté « théorique ».

      • « Surtout que les intervenants du Mali sont en général des volontaires. »

        Je connais (sans être intime) l’un des militaires partit au Mali.
        Il a reçut l’ordre de faire ses bagages pour effectuer 6 mois de service là-bas, 2 jours avant de partir. On ne lui a pas vraiment demandé si il serait intéressé par cette ‘balade’.
        Dans l’ouest, plusieurs régiments ont été ‘sollicités’ pour envoyer des troupes et, non, aucun des soldats n’ont pas été consultés pour savoir si cela les intéressait.
        Si volontaires il y a, ce seront ceux qui s’y trouvaient déjà pour un service de veille (présence sur le terrain) avant que la France décide de s’engager dans une action de combat.

    • Dites, juste une question: malgré votre engueulade collective avec BlackBird, est-il encore permis de remettre en question la légitimité de cette guerre sans se faire traiter d’adolescent trisomique?

      Voire même de considérer qu’on peut-être contre cette guerre, et se dire que cette polémique du foulard est grotesque?

      D’imaginer même que certaines personnes n’ont pas de mépris pour les militaires, et ne considèrent pas non plus qu’ils sont juste envoyé pour « défendre le monde libre »?

      A la longue, c’est comme pour le mariage gay: à vous lire, vous êtes presque tous incapables de considérer que vos détracteurs sont autre chose que des attardés.

  7. La faute de gout ca aurait été de piquer le foulard rose « Hello Kitty » de sa gamine pour l’utiliser sur cette photo.

  8. Je m’attendais à un spoiler sur Django, je tombe sur le foulard à tête de mort… Pas de regrets cependant, cet article m’a bien amusé en particulier la définition de la guerre moderne et de la FAQ…
    Je n’ose imaginer la réaction de mon ancien militaire de père lorsque je lui parlerai de cette polémique… Peut-être devrais-je tout simplement lui envoyer cet article.
    J’approuve la frappe préventive sur les studios de Plus Belle la Vie, mais ils ne voudront jamais, les fans sont plus nombreux que nous. Hélas.

      • C’est vrai qu’à ce stade on peut difficilement parler de prévention… Si, prévention au sens où on évite qu’ils continuent, peut-être ? (je plaisante, rassurez-vous)

  9. Si les gens ont le temps de s’embêter sur une histoire pareille, c’est que le monde se porte comme un charme.

  10. Un foulard morbide. C’est pas comme si le rôle des militaires étaient de crever des panses et de se faire exploser pour la patrie.

      • Si il s’agit d’une force de police pourquoi ne pas envoyer des policiers?

        Et si le combattant d’en face n’obtempère pas Il lui font répandre ses tripes ou il lui mettent une contravention? Attention il y a un piège.

      • Black Bird, la personne dont le devoir est de répondre à la moitié des commentaires de ce blog…

  11. Pas mieux. Parfait. On m’a même demandé si c’était de moi ; pour dire à quel point je suis d’accord et aussi tout vert de jalousie :)

  12. On parle beaucoup de jeux vidéos pour ce cache poussière, pour moi Il sagit d’un cache poussière de type porté par les motards, rien a voir avec Call of Duty. On en trouve dans quasiment tout les magasins de moto.

  13. Clairement cet homme mérite de passer en cours martial … faire preuve d’un tel goût pour la violence et le morbide ! Il aurait du faire journaliste chez Rue89, quelle idée de s’enrôler dans l’armée, alors qu’on y recherche surtout des bisounours (le calin est leur drogue (dure)) !

    • martiale*
      Ben le gars, c’est un militaire… Et ils n’arboraient pas non plus des cadavres en décomposition.
      Pourquoi s’en prendre à Rue 89, il aurait été bien mieux chez Figaro!
      (et ouais, les attaques gratuites, par définition, c’est gratuit).
      Ou chez vous.

  14. « Adieu la vie, adieu l’amour, adieu toutes les femmes,
    C’est bien fini, c’est pour toujours, de cette guerre infâme. »

    Déjà, dans les tranchées, les poilus ne prenaient pas la guerre au sérieux. La preuve, ils écrivaient des chansons et se les refilaient de régiment à régiment. Que penser par exemple de ce passage ?

    « C’est malheureux d’voir sur les grands boulevards
    Tous ces gros qui font la foire
    Si pour eux la vie est rose
    Pour nous c’est pas la même chose
    Au lieu d’se cacher tous ces embusqués
    F’raient mieux d’monter aux tranchées
    Pour défendre leurs biens, car nous n’avons rien
    Nous autres les pauv’ purotins
    Et les camarades sont étendus là
    Pour défendr’ les biens de ces messieurs là

    Ceux qu’ont le pognon, ceux-là reviendront
    Car c’est pour eux qu’on crève
    Mais c’est fini, nous, les troufions
    On va se mettre en grève
    Ce sera vot’ tour messieurs les gros
    De monter sur l’plateau
    Si vous voulez faire la guerre
    Payez-la de votre peau »

    Actuel, indémodable, peut-être ? Mais non voyons. Les soldats sont bien connus pour leur caractère déconnant et leur tendance à l’auto-apitoiement. D’où le foulard et la chanson. La mort, c’est un tel cliché !

    Il est temps, peut-être, que les gens comprennent que les soldats ne sont pas seulement là pour meubler les jolis documentaires de NT1 ou W9. Le politiquement correct, la guerre s’en torche le cul comme elle le fait avec les âmes de ceux qui tombent au combat. Nous sommes issus d’une génération surprotégée, gâtée, blasée. Nous nous concentrons sur des détails comme ce foulard, nous oublions l’essentiel : la guerre bouffe les hommes, les mâche, recrache ce qui reste, et elle se fout de ses spectateurs. La médiatisation à outrance a fait de la guerre un « spectacle », qui se doit d’être manichéen, avec des « bons » et des « méchants » forcément dépeints comme tel. Les intégristes d’un côté, les sionistes de l’autre… Ce n’est plus la guerre qui inspire Hollywood, c’est Hollywood (ou Al Jazeehra, ou TF1, ou le média de votre choix…) qui inspire à un public toujours plus abruti, toujours plus avide d’images fortes, ce que doit être la guerre : un show aseptisé PG 13 avec des soldats impeccables, comme à la parade, autorisés à se battre devant la caméra mais point à y mourir.

    Un autre chanteur, Jean Leloup, a lancé :

    « Bronzés à la vitamine D
    Nourris aux fibres équilibrées,
    Les morts qui seront faits là-bas.
    Seront en bonne santé je crois. »

    Il n’a pas dit si certains portaient des foulards ou écrivaient des chansons sur le mal de guerre, mais cela mérite réflexion, je pense.

    • Que de poncifs… VOUS avez été « surprotégé, gâté, blasé ». Ne prétendez pas connaître les autres.

      • Vous prétendez beaucoup vous-même en prétendant me connaître:) Balle au centre, mais je ne participerai pas à la remise en jeu. Bonne soirée !
        .

    • Étrangement j’ai trouvé votre commentaire plutôt juste et très vrai. Suffisamment pour bien comprendre ce que vous vouliez dire (enfin je crois) et l’approuver.
      Et je trouve d’autant plus étrange que les gens réagissent et polémique autant sur le fait que cet homme porte un foulard (certes orné d’une magnifique tête de mort ;D) et surtout en s’attaquant au jeu vidéo…c’est facile et peu réfléchi (à mon sens), sachant que chacun de ces hommes est dans un climat perpétuel de violence et que l’on aurait pu justifier ce port de tête de mort de mille et une autre manière juste ou non respectable ou non ET il faut qu’on tape sur le jeu vidéo u_u
      Cela finira-t-il un jour!? (laissez-nous gamer tranquillement dans nos campagne!)
      Et sinon article très intéressant cher Odieux, merci pour ce petit article et au plaisir de vous relire

  15. Oh la la ! Les militaires utiliseraient une symbolique violente dans l’exercice de leur profession !?! C’est amusant car les américains n’ont rien eu à redire sur cette photo de la Seal Team 6, l’équipe qui a tué Ben Laden. http://cdn.girlsjustwannahaveguns.com/wp-content/uploads/2012/12/seal-team-6.jpg
    Y voyez-vous un motif récurent avec ce cher militaire français ? Quand à savoir si ce sont les jeux vidéos qui singent les militaire ou l’inverse, mais pourquoi ne laisserions-nous pas des professionnels exercer leur profession ? Que ceux qui leur jettent la pierre viennent prendre leur place.

  16. Le récit de la guerre de Troie a un petit (vraiment, très léger) quelque chose du Boloss des Belles lettres.. Une nouvelle source d’inspiration ? =)

    • Me semble pas que les véhicules militaires tombent sous le coup des législations anti-pollution. D’ailleurs, malgré l’ironie de la question, on pourrait se questionner sur les dangers des troufions évoluant au sol pendant que leurs potes des divisions blindées leur envoie du Monoxyde de Carbone.

      Bref, sinon, un mot pour l’OC, superbe article comme d’habitude. ^^

      • Je n’en suis pas si sûr, l’état-major voulait bien mettre des éthylotests dans les véhicules blindés…..

  17. Sympathique article, comme d’habitude. Mais si je peux me permettre une petite remarque, on utilise plutôt des obus avec un noyau à l’uranium APPAUVRI pour foutre sur la gueule des choses dures, vu qu’il est super dense et s’enflamme à l’impact (ce qui ne gâche rien). L’uranium enrichi a une fâcheuse tendance à faire des gros champignons quand il est contrarié.

      • Ne sachant pas si c’est de l’ironie ou de l’ignorance, je vais prendre le risque de passer pour obtuse.
        Par gros champignon, Mr Minh faisait allusion au champignon formé par l’explosion d’une bombe atomique… Donc pour ce qui est de la guerre choupi et des TP de mycologie, vous repasserez.
        Si c’était de l’humour, veuillez ignorer mon commentaire – et accepter mes excuses pour ne pas m’en être aperçue.

      • merci julie du renseignement, personne n’avait compris ça c’est clair!
        les bombes atomiques font des champignons en explosant? vraiment?

      • Je disais bien que j’allais passer pour obtuse. Désolée de pas avoir été sûre de savoir si c’était de l’humour ou pas cette histoire de mycologie, je suis pas encore une experte comme certains.

  18. J’ai soufflé du nez avec véhémence.
    Je n’étais même pas au courant de cette vraie-fausse controverse. Internet est vraiment un média formidable qui produit des débats utiles à la marche du monde!

  19. Si seulement l’armée française fournissait des foulards dignes de ce nom à nos militaires, ils n’auraient aucune raison de se livrer à ce genre de fantaisie.

    Après tout, la coquetterie n’a rien à faire dans les rangs de l’armée.

  20. Tout de même, le fait que tant de personnes aient eu une réaction aussi ridicule et disproportionnée ne place pas cet évènement au-delà de toute contestation raisonnable.
    Je suis tout à fait d’accord avec ce qui a été dit : il faut être idiot pour se voiler la face au point d’en arriver à penser que la guerre se fait à coup de gros câlins. Mais je pense que ce n’est pas trop demander à nos militaires que de faire montre d’un peu de professionalisme lorsqu’ils exercent leur métier, car en ce qui me concerne, j’avoue être un peu inquiet à l’idée qu’une telle désinvolture puisse régner au sein de ce milieu, unique en son genre, où l’on tue légalement.
    Je dois reconnaître que j’ignore absolument tout de la guerre et de l’armée en général, je ne prétends pas non plus connaître les motivations de nos jeunes recrues, j’espère seulement que le plaisir de coller des head shots au Barrett n’en fait pas partie.
    Cela dit, naturellement, toute cette agitation est on ne peut plus vaine, car ce foulard en lui-même ne prouve absolument rien (comme il a été dit dans les commentaires précédents, l’homme que l’on voit sur la photo peut très bien le porter pour des raisons tout à fait anodines), et il va sans dire que le bon peuple Français devrait employer son énergie à la résolution de problèmes autrement plus urgents.
    En ce qui me concerne, donc, cet état de fait (s’il est avéré) constitue bel et bien un problème ; c’est juste que l’on doit pouvoir trouver sans peine d’autre problèmes plus dignes de notre attention.

    • Porter ce genre de chose a un impact psychologique sur l’adversaire. Il faut faire peur et cela existe depuis que la guerre est guerre.

    • Et, au risque de faire un raccourci, la tenue vestimentaire ne régit pas le professionnalisme. Ce n’est pas parce que cet homme porte un foulard aux références d’un jeu vidéo de guerre que son boulot est mal fait.

      Il fait juste preuve de cynisme …

  21. Pingback: C’est pas que vous me gênez Monsieur Fernand, mais je ne sais pas si ça va bien vous plaire | Terrorismes, guérillas, stratégie et autres activités humaines·

  22. C’est vrai qu’en com l’état-major est en dessous de tout.
    Aucune frappe du palais de Kadhafi à Tombouctou n’est retransmise à la tévé avec les tripes éparpillées un peu partout des méchants.. remboursez !
    Moi monsieur j’ai fait la première guerre du golf sur mon canapé devant la 5,
    c’était une autre époque, pas comme maintenant avec des tarlouzes en foulards caule of diouti.. d’mon temps y avait même pas de PS1 et quand on jouait à la guerre c’était DEHORS avec les casques de waffen SS et des mauser récupérés dans le grenier de nos grands-pères.. Y a p’us d’France !

  23. Non seulement beaucoup de gens deviennent cons (tout est relatif, mais disons que j’ai le réflexe de me croire plus intelligent qu’un cheptel de blogueuses), mais je crois aussi que beaucoup de gens s’emmerdent, ne vivent rien de passionnant, ont « l’œil qui brille à chaque fois qu’un oiseau pète », et du coup, chient une pendule pour rien, parce qu’ils ne savent rien, ne comprennent rien, ne sont rien, mais veulent exister en créant un scandale.
    Le comportement d’un enfant pourri.

    Très bon article, Connard.

    • Vous avez oublié de préciser qu’une [polémique] venant d’abrtui[s] c’était déjà un petit festival pour eux ! Et je suis sûr qu'[ils se sont] peignés pour l’occasion !

      • « natura estremis, sever idiota. »

        Ça ne veut rien dire, mais, je trouve que ça boucle bien.

  24. Mais j’y pense… peut-être que la polémique est née parce que le porteur du masque est noir ? Non mais, quitte à être con, pourquoi pas pour ça…

  25. Lorsque je suis devenu militaire à la fin des années 90, je croyais plus ou moins savoir à quoi m’attendre. Mon père fut officier dans l’Armée de Terre, mon grand-père également, etc. Bref, tradition familiale.
    Puis on m’envoya au Kosovo. J’étais jeune, 21 ans à peine, et pour tout dire dépassé par tout ça. Ce n’était pas ce qu’on appelle désormais un conflit de haute intensité, mais nous avons eu notre lot d’escarmouches (dans les journaux, on appelle ça « accrochages violents »). Dès les premières semaines, j’avais un vieux foulard avec des têtes de morts dessus attaché bien visiblement à mon bras. Nous avions tous qqch dans l’escouade, et ceux qui n’avaient rien tiraient exprès une gueule de plomb à faire peur. Ça impressionnait le quidam moyen et l’incitait à nous parler amicalement. Alors, à notre tour, nous agissions de la même façon, et un dialogue pouvait commencer. Ils se rendaient compte que nous n’étions pas là pour les massacrer mais au contraire pour l’empêcher.
    Certains se diront que c’est un moyen complètement stupide pour entamer un dialogue, justement. Faire peur n’incite pas à la conversation. En théorie, je suis d’accord avec eux. En pratique, sur le terrain, les choses sont un peu différentes, voyez-vous. Par exemple, vous ne savez jamais si le gentil monsieur qui viens de vous donner un panier de fruits de son jardin ne va pas vous trouer la gueule avec un fusil planqué sous l’établi alors que vous vous en retournez à votre base. Ce genre de chose s’évite par une relation de confiance qui met du temps à se construire mais qui n’est pas impossible. Sauf qu’il faut bien commencer quelque part ; pour faire simple, le premier message à faire passer, c’est « je suis là pour vous aider avant tout, mais je ne suis pas faible, alors pas de connerie ». Oui, c’est vulgaire, mais au moins vous saisissez l’idée.

    Ce soldat, avec ce foulard, oui, il veut impressionner. Parce qu’il sait que ça lui sauvera peut-être la peau, figurez-vous. Il n’y a pas de guerre propre, ça n’a jamais existé et ça n’existera jamais. Et je suis fatigué que des gens qui n’ont jamais été de près ou de loin dans un conflit armé se donne le droit de donner des conseils ou d’affirmer des choses sur un sujet qu’ils ne maîtrisent absolument pas. N’importe qui ayant été dans une opex vous dira que ça a changé qqch en lui. De même, je suis fatigué d’entendre cette remarque hypocrite qui interdit tout questionnement au militaire parce que, justement, il est militaire et donc il a signé, etc. Soyons clairs, personne ne sait vraiment ce que c’est avant de l’avoir vécu. Rien d’arrogant dans mon affirmation, juste une vérité simple.

    Alors j’aimerais juste qu’on lui foute la paix, à ce garçon. Peut-être qu’il a tué des soldats ennemis, peut-être pas, ou peut-être n’en est-il pas sûr, parce que c’est toujours confus un « accrochage violent ». Peut-être que c’est un vrai connard imbuvable ou au contraire une crème et qu’il n’oublie jamais un anniversaire, j’en sais rien. Mais je sais en revanche qu’il a pleinement compris qu’il peut mourir très vite, sans s’en rendre compte, pour des motifs auxquels il n’adhère pas forcément. Alors si son foulard peut l’aider à vivre, laissons-le lui.

    De mon côté, je suis navré de vous avoir imposé un pavé aussi personnel, mais j’ai simplement de plus en plus de mal à accepter qu’on tape toujours sur les mauvaises personnes pour des raisons de plus en plus fallacieuses.

    • Merci pour cette mise au point. Je viens seulement d’apprendre la polémique (que je ne comprends guère d’ailleurs), et ça me tarabustait aussi de me dire que ce gars, qui se fait critiquer, si ça se trouve il sera mort demain.
      En tous cas, j’ai apprécié votre témoignage.

    • De quel pavé parlez-vous ? Toute votre réflexion est juste, sensée, et donc intéressante (très). La polémique est ahurissante de stupidité. D’ailleurs, je ne crois pas qu’il y ait vraiment polémique. Chacun d’entre nous autres civils font leur petit commentaire faussement ahuri. On entretient un « buzz » comme si on découvrait soudainement à quel point les media nous entretenaient dans des polémiques stupides… Bien à vous, bravo pour votre engagement et vivent nos soldats.

    • Merci pour votre intervention ! Un pavé ? au contraire, quand c’est intéressant je lis vite et bien.
      J’ai parfois l’impression que la plupart des gens sont de bons idéologues = « j’ai de belles idées qui forment un tout cohérent dans ma tête donc la réalité doit s’y plier car c’est forcément vrai ». Rien ne vaut l’expérience du terrain. Donc votre contribution est bien utile.
      En fait, on devrait sans doute s’interdire tout débat tant qu’on n’a pas suffisamment de témoignages du terrain. Et c’est rare de voir des idéologues (comme je le définis) se dire : Ai-je assez d’infos que pour juger les actes ?
      Quoique le mot « débat » (ou « polémique ») cache souvent « jugement ». C’est pas seulement « je suis un idéologue », c’est aussi : je m’offre le luxe de juger autrui, pour me rassurer, moi je suis meilleur. Devinette : quel est le commandement le plus court dans l’Evangile ? « Ne jugez pas. »

    • Votre commentaire est très réaliste car j’ai aussi des amis et de la famille en opération dans diverses parties du monde…. Un militaire n’est pas juste là pour tuer mais pour aider les autres peuples ou groupements ethniques à se libérer de l’oppession. Je pense que si Nos militaires n’étaient pas là, notre société occidentale serait dominée par des extrèmistes et tout ces anarchistes et socialo-gauchiste n’aurait même pas le droit de l’ouvrir et de poster des inepties comme je viens de lire….. Se prendre la tête pour un foulard avec une tête de mort… Les militaires en mission ne font pas que la GUERRE, ils aident les peuples (création d’école, ouverture d’esprit, reconstruction immobilière…) Moi je dis bravo à nos soldats en mission et je crois qu’un foulard ne doit pas remettre en cause nos armées…. c’est peut-être de mauvais goût mais les terroristes de tout bords, ce n’est pas de mauvais goût les tueries, viols, massacres tout ça au nom d’une religion???????????? Mettez vous à la Place des Maliens, je crois qu’ils en ont rien à foutre d’un foulard avec une tête de mort !!!!!! Les critiques sont souvent faites par des gens qui sont bien peinard chez eux derrière leur écran et qui vivent leur petite vie tranquille pendant que des soldats risquent leur vie pour qu’ils gardent leur avantages acquis…….

      Peut-être que cette polèmique de fooulard est là pour nous cacher autre chose, ce ne serait pas la première fois…..

      Les médias qui logiquement sont là pour informer, nous informent mais que de ce qui est SENSATIONNEL car ils auront de l’audimat…. Je sais de quoi je parle, je l’ai vécu dans ma vie privée…

  26. Je pense qu’il faut parler du vrai problème, qui se cache dans cet article :

    Il y a une coquille au début d’icelui : « Oui, j’en ai un pris un court » au lieu de ‘Oui, j’en ai pris un court’.

    Merci.

    PS: Si la photo de ce cher soldat atteint les 1 million de like, il enlève ses vêtements mais garde le foulard. Vite, vite « Likez »

    • Réponse au PS: dans ce cas ce sera le clash idéologique pour atteinte aux valeurs de l’équipe d’en face ;-)

  27. Perso et pour faire court, je trouve cette polémique hallucinante. Bon déjà, que des militaires portent un truc viril, ça m’étonne que Femen ne s’en offusque pas (ou la communauté des carnavalistes Mexicain car m**** on leur pique la symbolique du Jour des morts). Bref, passons sur cette pointe d’humour (?). Ce qui m’étonne le plus c’est qu’on a des gens qui sont pour une bonne ou mauvaise raison (je rappelle que la prérogative de l’intervention est laissé à la discretion du chef de l’Etat en contrepartie de quoi on peut continuer à mater mon petit poney à la télé) envoyé sur un terrain de guerre (oui d’accord, on parle de terroriste et d’intégriste et il faudrait appeler cela opération de soutient) qui le font par devoir (ah bon par pour les beaux yeux de Marianne?) qui se retrouve dans un conflit armé, violent, à surement voir des exactions horribles (apparemment Mokhtar Bel-Mokhtar a attaqué un site gazier BP car on ne lui avait pas remis ses points clients … euh à oui, la revendication de la prise d’otage en Algérie ce n’est pas ce que l’on appel du FUD au passage?), bref un humain a peu près constituer comme vous et moi se retrouver en terrain étranger, à défendre au choix un allié historique ou les intérêts français (le choix est laissé à chacun de savoir ce qui est bien ou mal dans ces deux choix) à sûrement un besoin de se fondre dans un groupe ou exorciser sa peur afin de pouvoir se concentrer à sa « tâche ». Non mais en fait, que les autres grandes démocraties fasse la guerre en ayant des têtes de grognards sorties des reconstitutions Napoléonienne (aux hasards les USA), nous la France on doit avoir des soldats clean …

    Bon pour être honnête, je ne dis pas que c’est bien d’aller maraver du vil terroriste qui plus est issu d’une mouvance intégriste islamiste, mais de là à considérer que des hommes, qui sont censés représenter la France mais en constitue un de ces piliers doivent se conformer à la règle du Bogoss Style Gérard Klein, il y a un pas que pas mal de personnes ou de médias ont franchis.

    Mais comme d’habitude on (vous? ils?) confond tout:
    -La guerre c’est un engagement de la vie de personne pour préserver ou asservir la vie d’autres personnes;
    -La France (dans le cas du Mali) intervient pour (exclusivement?) ses intérêts.

    Prenez les 2 points précédents, et forcément le deuxième sera sur-représenté et occultera le premier. Des fois je me demande si l’évolution a inclut dans ses plans un système de réflexion adaptatif rien que pour que dame Nature se tape des rires en barre de 20.

    • Pour les Femen, je vois pas le problème : il y a des femmes dans l’armée, et rien ne leur interdit de porter des symboles virils.
      Cependant, j’avoue que les revendications de certains mouvements féministes me sont très souvent obscurs, même quand on me les explique longuement, alors on ne sait jamais…

      • Pour les Femen, c’était surtout pointé qu’il y a de plus en plus de groupes en France qui mélange tout et n’importe quoi (commentaire déguisé envers un autre débat). C’est pour pointé l’incongruité de l’offuscation à la Française (bien que Femen est issu à la base d’un mouvement Ukrainien)

  28. euh………. ôte moi d’un doute profond …. oui là …… làààà… au fond à droite…..

    on parle bien de l AFRIQUE, berceau des pays utilisant l argument psychologique depuis les temps ancestraux, avec des marabouts, des grands sorciers, des peintures de guerre tribales, et des masques traditionnels …… ???!!!

    Pays où des gens exploitent comme des esclaves les mêmes gens de la tribu voisine (benh quoi c est pas les même, c est pas la meme tribu !!! eux ils sont moins bien !!!)

    Pays où des gens massacrent les même gens (rappelez vous c est pas les mêmes!!! mais suivez un peu !!!!) à la machette et créent de gigantesques charniers pas très télévisuels

    Pays où les femmes sont vendues, excisées (benh manquerait plus qu elles prennent du plaisir !!!) et violées, répudiées selon le sens du vent, et tout ça dès leur plus jeune âge…. benh oui faudrait pas leur laisser le temps de grandir et d avoir des idées…

    Pays où des gens détournent et pillent les denrées alimentaires /médicales qui pourraient nourrir/soigner-sauver leur peuple,

    Pays où des gens tueraient père et mère pour porter un symbole de pouvoir : bérêt, treillis, brassard, carte professionnelle, vieille médaille usagée… ( force est de constater que malheureusement l intelligence n a rien à voir la dedans !) ne chercher pas la mention inutile, le cumul c est un gage d importance hiérarchique !

    Pays où tu peux tout avoir, si tu as des sous pour négocier avec les « locaux » en uniforme (et vaut mieux en avoir, vu que c est un jeu international, qui reste leur source principale de revenus)

    Mais je ne dois surement pas savoir de quoi je parle… je dois être pleine de mes préjugés de petite européenne bourgeoise, et en plus !!! Arghhhhhh NOOOOOOOOOooooooooooooon !!! fille de militaire !!!!!
    merde…..
    va falloir que je m auto-flagelle encore……
    c est sûr…
    sauf que j ai vécu et travaillé en afrique noire, comme beaucoup d autres…. et ça ce sont des FAITS. pas un avis, pas une expression quelconque de mes sentiments, pas une opinion politique ou je ne sais quoi d’autre de totalement débile et hors de propos….

    BREF….
    en fait il lui fallait peut etre un foulard traditionnel en bois ………………..

    • Et regardons un peu du côté de l’Europe. Oui, l’Europe, le pays où on utilise la psychologie depuis la nuit des temps, avec ses icônes, ses prêtres en robe blanche, son pape, ce pays qui il y a quelques siècles condamnait encore les scientifiques au bûcher parce que leurs découvertes ne concordaient pas avec la religion.
      Un pays où les gens exploitent comme des esclaves les mêmes gens de la classe sociale en-dessous (ben quoi c’est pas les mêmes, c’est les plus pauvres, eux ils sont moins biens !).
      Pays où on a inventé le crime contre l’humanité (mais il est vrai que les fours crématoires, ça a plus de classe que la machette)
      Pays où les femmes meurent tous les jours sous les coups de leurs conjoints. Pays où on laisse les vieux crever dans des mouroirs où même leurs enfants les oublient. Pays où on utilise nos richesses pour se payer des tonnes de produits inutiles qui polluent le reste du monde et où on s’en tamponne le coquillard que d’autres crèvent la dalle dès qu’on nous explique que ça nous coûterait de notre confort personnel de les aider. Pays où on meurt de trop bouffer parce qu’on est trop égoïstes pour partager. Pays où on peut faire du stop pendant des heures sans que personne ne s’arrête, où on peut dormir dehors sans que personne ne nous invite chez soi.

      • Intéressant le point Tryo, je ne connaissais pas, ça correspond à quoi ?

        Cela dit, tout ça c’était juste pour dire que les généralisations à l’emporte-pièce sur un continent entier, c’est facile à faire, surtout quand on n’y habite pas. Et c’est bien étrange que quelqu’un qui a vécu et travaillé en Afrique en parvienne à faire de telles généralisations concernant le continent entier, mais je sais aussi qu’un Américain ayant vécu « en Europe » (ie à Paris) sait fort bien que les Européens sont sales, désagréables, ne savent pas conduire, n’ont pas le sens du commerce et boivent de l’alcool excessivement. Et il le sait, il connaît bien l’Europe, il a vécu à Paris ! ;-)
        Comme quoi, la connerie humaine, elle est la même partout.

    • Culturellement, ces pays sont surtout des dictatures, et si ils ne sont plus sous le joug d’un « tyran », il n’y a pas si longtemps, c’était encore le cas. Ils pillent/détournent les denrées. Oui ! Mais, le pouvoir de la peur c’est la forme de pouvoir la plus efficace… regardez les nazis, les bolcheviks, moins les gens sont fort, moins ils sont éduqués (parce que l’éducation c’est primordial dans le contrôle d’autrui), et plus ils seront « malléables ». C’est malheureux, mais c’est ainsi.

      Maintenant, les massacres à la machette traditionnels. Mais la principe d’une tradition, c’est qu’on se pose pas la question, on le fait point. Et, franchement, c’est tout aussi ridicule en occident de poser des chrysanthèmes sur des tombes à telle date… pourtant certains le font… tradition oblige. On sait pas pourquoi, c’est comme ça. Pareil en Afrique, la tradition, c’est on montre sa force à l’autre. Et navré pour vous aussi, nous vivons la première génération de tribus qui refusent de tuer les autres à coups de machette.

      Pour les femmes, violées, vendues, rejetées, utilisées… comme en Roumanie, comme en Asie, comme au Mexique, comme… bah comme partout dans le monde, en fait !

      Et la corruption, les insignes pour lesquels on vendrait mère et père… Euh… il y a 500 ans, en France, on vendait des enfants pour qu’ils aillent bosser, pour quoi ? Une miche de pain.

      • Enfin, je me rend compte… « culturellement », à transformer en « historiquement ». Mea Culpa

      • Pour le coup, j’ai été un poil étonné des commentaires que j’ai vus sur cet article, on y manie tournures méprisantes, sophismes ahurissants et défense cinglante des « bons militaires venus sauver nos âmes » ou le contraire, « des pourris qui attaquent un pays innocent », mais votre commentaire (Dieu sait pourquoi) m’interpelle plus que les autre en ces termes parmi ces braves gens persuadés de détenir la vérité…

        Enfin bon, si vous pensez qu’entretenir la mémoire de ses ancêtres est du même « ridicule » que de se foutre joyeusement sur la gueule avec sang et sueur pour prouver qu’on a les plus grosses cojones, libre à vous…

        « nous vivons la première génération de tribus qui refusent de tuer les autres à coups de machette »

        Parlez pour vous jeune homme. Vous connaissez les textes hindous ? Ils sont plus vieux que Jésus, et on y trouve déjà l’adage « faites l’amour pas la guerre ». Les pacifistes ont de tout temps existé, le problème, c’est que vis-à-vis de la masse des décérébrés, leur voix n’a jamais trop porté. Et quand on voit des gens heureux que des militaires aillent à la boucherie dans un conflit inutile car ils nous <> (au passage, aller quelque part pour foutre des bombes, j’appelle plutôt ça « attaquer », on n’a pas dû avoir les mêmes cours de français), ou alors le contraire, ceux qui pensent que c’est une agression fasciste contre les presque-gentils terroristes (qui eux devraient pouvoir tuer comme ils veulent), on comprend pourquoi. Les gens parlent de la guerre comme d’un film hollywoodien, avec la pensée binaire qui va avec. Dans les deux cas, on espère la scène d’action, peu importe les motivations.

        Quand on lit que la guerre bah c’est bien car l’exaltation du sang fait partie de la « psyché humaine » (c’était thirdstone il me semble), je vous accorde qu’il y a du souci à se faire quant à l’avenir de l’espèce humaine. Allons-y, tuons, violons, pillons (ça fait parti de notre psyché après tout) jusqu’à notre propre mère au lieu de vivre notre vie comme des bisounours !

        « Et la corruption, les insignes pour lesquels on vendrait mère et père… Euh… il y a 500 ans, en France, on vendait des enfants pour qu’ils aillent bosser, pour quoi ? Une miche de pain. »

        Ben oui, si on faisait ça il y a 500 ans, pourquoi ne pas le faire aujourd’hui ? Amenez-moi les rousses et au bûcher !

      • Recette pour un bon Troll farci: Mélangez trois réponses à divers commentaires en faisant exprès de comprendre un maximum de choses de travers, et voila c’est prêt. Servez chaud.

  29. juste pour dire que les munitions à l’uranium enrichi n’existent pas à ma connaissance, par contre les anti chars à l’uranium apauvri ça oui et c’est même une belle saloperie !

  30. « Cette image n’est pas représentative de l’action que conduit la France au Mali à la demande de l’Etat malien » a déclaré le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l’état-major des Armées.

    Je suis entièrement d’accord avec cette déclaration : un masque d’Obélix avec un gros morceau de sanglier entre les mâchoires serait bien plus représentatif de « l’action que conduit la France au Mali ».

  31. What if I told you…
    Que les militaires font leur job par véritables idéaux? Que ce ne sont pas des mercenaires payés pour tuer, mais des gens dont les principales missions, avant de tuer sont de protéger?

    La force d’action de l’armée Française, les « soldats » ce sont 20% de l’armée Francaise, et ils sont à 90% envoyés dans des missions avec la forpronu pour PROTEGER des civils et des camps de réfugiés. Pas pour tirer sur 1800 talibans qui foncent en hurlant.

    Et le reste de l’armée, ce sont des médecins, des démineurs, de l’administratif.

    Voilà pour mon petit mot sur le débat.

    Bonne soirée!

    Et mille merci à l’Odieux pour ses articles :)

  32. Je suis professeur d’histoire-géo (à mes heures perdues). Que dire sinon : vazy, c’teu Truc.De.Ouf. Sur la vie d’ma mère, sur le Coran d’la Mecque, vous avez tout pompé sur Eduscol, vous. Mes deux préférées : « la première guerre mondiale est constituée à 70% de déserteurs anarcho-pacifistes et à 20% de tirailleurs sénégalais (non, la France n’avait aucune autre colonie dont on mérite de parler), le reste étant constituée de sous-officiers fascistes, d’officiers fanatiques et de généraux bourgeois ». Et « la seconde guerre mondiale est constituée à 80% de résistants communistes actifs dès 1940 (ah ?), à 10% de juifs et le reste étant constitué de collabos, de nazis et de figurants qui font du vélo en fumant la pipe. » Ce n’est pas du Tardi et cie, c’est de l’Educsol en VF. Bravo mais cependant citez vos sources, les siennes, et les nôtres. Et venez-nous donc nous rejoindre à l’Educ’nat, le pays où on fait rentrer des carrés dans des ronds. En plus, y’a d’la meuf. :-)

    • j’ai pas souvenir que mes profs de lycée/collège étaient chaude du cul, ou avaient le physique de Claudia Schiffer d’il y a 20 ans :(
      on nous aurait donc caché la vérité ?

      • Pour répondre à votre dernière question, très intéressante au demeurant, du troll (déformation professionnelle) encore eût-il fallu que je susses si vous passâtes votre scolarité à blaireauter en ZEP. Car en ZEP, nous sommes très jeunes et donc encore un peu mignonnes (mais vu la difficulté du terrain, on fane vite). Pour ce qui est d’être chaudes, euh… doit falloir aimer les maîtresses femmes et les chefs de meute. Mon époux ne s’en plaint pas mais pê est-ce assez vite saoulant, au lit, à table, en déballant le sac de courses : »bordel, dutroll, la consigne, tu branlais quoi quand j’expliquais la consigne… ». Par contre, elles demanderont rarement « ah quoi tu penses ? » (elles savent que les hommes, dès 12 ans songent essentiellement à se gratter les c… et puis elles apprécient le silence. Enfin, elles sont du genre encourageantes et très indulgentes : »mais oui, dutroll, je sais que tu peux le faire »… Leur seul vrai défaut : les plus mignonnes et les plus pestes sont quasi toutes gauchistes (sauf moi, évidemment, mais je suis déjà prise, ahahah).

  33. Excellent !!! Que du très bon….
    Par contre un foulard Hello Kitty, le soldat de la guerre moderne, il a le droit !?!

    • Non, la polémique dira que c’est un coup de marketing, et on exigera du soldat qu’il floute sou foulard, pour pas influencer les particuliers avec de la pub gratuite. Mais voyons, grand fou !

  34. Subjugué par la prose et l’humour dont vous faîtes preuve. j’adore, je kiff comme disent les d’jeuns.
    Au delà de l’humour c’est si vrai ! !
    Merci.

    Je découvre votre blog et .. vlan conquis !

  35. Plus que de s’offusquer de l’imprimé du foulard (le bon goût, ou pas ) j’aimerai que la toile s’inquiète du fait que le paquetage du grifton (http://www.cnrtl.fr/definition/griffeton) est indigeant. Crosses, chargeurs, gilets pare-balles, chaussures sont rachetés par la troupe sur sa solde (versée quand le logiciel ne bugue pas …) parce que les modèles de base sont insuffisants.
    J’ai la cruelle impression de revenir au temps des moletières, en 39 …

    • des sources concernants les chargeurs et les gilets pare balle ? concernant le reste, c’est une question de confort personnel non ? en bosnie en 94, les BMJA n’empechaient pas spécialement de faire la guerre. ok LOUVOIS est une vaste blague, ok il y a du matériel parfois obsolète, mais certainement pas dans les unités combattantes…

      • si tu regardes attentivement la photo tu verras que l’ERC est de 1980 et des brouettes…
        Tu crois pas qu’on a fait mieux ?

      • Par contre mon pare-éclat m’empêchait de passer sereinement par le tourelleau du VAB, désolé d’avoir fait un peu musculation et d’avoir la malchance d’avoir les épaules un peu larges. Heureusement, nous avons reçu le pare-balle (notez la différence d’appellation tout de même) ricain peu après.
        Le PA ? Un impact ridicule et une portée grotesque.
        Pas de magpul pour les chargeurs FAMAS alors que l’instruction ISTC insiste bien sur leur utilité (et effectivement, c’est fort utile).
        J’ai préféré m’acheter des chaussures d’intervention Meindl pour ne pas me geler les pieds en BMJA et avoir une vraie protection pour les chevilles.
        Je me suis acheté une lunette et un rail pour le FAMAS parce que je ne fais pas parti des unités équipées (et pourtant j’étais 3 à 4 jours par semaine au minimum sur le terrain en Afgha), je ne vous dis pas ce que j’ai dû faire pour régler tout çà.
        Obligé de faire la pute pour avoir des optiques de nuit pour toute l’équipe alors que toutes les mises en place se faisaient de nuit.
        Bref, çà n’empêche pas de faire la guerre mais çà rassure un peu quand même et j’aurais considéré comme criminel (comprenez ma sécurité et celle des personnes en mission avec moi) de ne pas s’équiper de la sorte.

        Mais en 14-18, on faisait la guerre aussi et il parait qu’un fusil n’avait pas besoin d’être à répétition à l’époque. Alors un grand quart de rouge, c’est peut-être tout ce qu’il faudrait à la guerre moderne (et puis çà relancerait la production nationale). Ah non, un militaire alcoolique, çà fait déjà trop cliché …

  36. La guerre c’est quand plusieurs entités veulent la même choses sans tomber d’accord… La y a un mec qu’à trouver un super foulard et yen a qui ont les boules parce qu’ils ne l’on pas trouvé sur leur site de vente en ligne…

  37. Non, moi je suis choqué, y’a des limites à ne pas dépasser.

    Même pire : imaginer qu’il se soit habillé en Sephiroth ou en Luigi.

  38. les principes c’est bien jusqu’au jour où des malfaisants puissament armés viennent mettre le dawa chez toi.
    Je sais, c’est un super raccourci mais en même temps, temps que tu as pas eu envie de démonter à coup de batte un présomptueux dénué de toute éducation, tu n’as pas connu l’envie d’en démonter un à coup de batte :)

  39. Pas possible de lire des imbécilités pareilles. Tout le monde sait bien que la guerre du feu n’a pas été déclenchée par Grülk Peau-D’élan, mais par son cousin au second degré Kourg Os-Solides, qui convoitait la soeur de Maurice Caribou-Furieux: Gertrude la Velue, qui déféqua d’ailleurs l’objet de l’armistice.

    Révisez vos classiques, nom de nom ! De la part d’un auteur si gentilhomme, ce manque de précision historique me surprend.

  40. Après le point Godwin, le timbre Godwin !

    J’en achète 30 ! Ca me sera utile. Et si vous pouviez me faire un prix, ça m’arrangerait, vu le nombre de lettres de menace que je dois envoyer (aux studios de télévision notamment).

  41. Je trouve assez bizarre que personne n’ait fait le rapprochement suivant : peut-être que ce soldat, militaire de surcroit, suivait tout simplement les conseils d’une blogueuse mode …

    http://modeac.fr/blog/une-tete-de-mort-sur-vos-foulards-cest-mortellement-tendance/

    Je trouve çà bien de vouloir rester dans la tendance même en opération. Un vrai hipster de la cavalerie légère !

    Alors qui blâmer ? Les jeux vidéos ? Les blogueuses mode ? La famille pirate ? Un manque de discernement sur le fait de ne pas poster de photos en opération ?

  42. Bienvenue en effet dans le pays des Bisounours, où intervenir pour sauver des civils entraînent nos forces armées à devoir comparaître devant des tribunaux pénaux et des actions en responsabilité :

    http://www.hrw.org/sites/default/files/related_material/Lettre%20au%20Pr%C3%A9sident%20de%20la%20R%C3%A9publique-Mali-21%20janvier%202013.pdf

    Eux, en revanche, craindront les courriers recommandés qui les citeront à comparaître, tandis que les tortionnaires terroristes bénéficieront de mesures de réinsertion aux frais du contribuables en France, car il serait contraire à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme de les laisser au Mali et affronter la justice de ce pays ;o)

  43. Je suis moins choqué par la photo de ce militaire arborant un foulard à tête de mort que lorsque je rencontre une… »dame » portant un manteau de fourrure. Dame qui ne manquera surement pas de s’offusquer de ladite photo en reprenant une tasse de thé à 25 euros les 100 grammes, pendant que lui risque sa vie pour qu’elle puisse s’écouter grossir dans une France décidément bien déconnectée et ingrate.

  44. Je ne comprend pas comment des personnes bien pensantes, se permettent de juger des hommes qui risquent leur vie pour leur nation. Il est beaucoup plus aisé de critiquer les soldats qui risquent leur vie, que de faire quelque chose de la sienne.

    J’adore le ton sarcastique de cet article et j’en remercie cordialement l’auteur, Mon souhait le plus cher serai qu’il soit cité au 20h de TF1, histoire d’indigner en masse les crédules, qui vivent dans le monde merveilleux des bisounours de l’arc en ciel.

    • Je cherchais quoi dire, car moi aussi j’etais «  »indignée » » par les propos stupides tenus sur ce port de foulard et je suis tombée sur votre commentaire ! Je ne pouvais pas dire mieux ! alors permettez que je me l’attribue un tout petit peu….Je souhaite longue vie à ce jeune soldat car ceux qui le clouent au pilori auraient bonne mine s’il lui arrivait malheur.
      Alors madame Chazal , qu’attendez vous pour en parler dans votre journal ??? il est vrai que Monsieur Strauss K… est un sujet plus interessant !

  45. Odieux connard, j’ai découvert votre blog, via ce sujet sur le foulard. Vous êtes un génie de la déconnade ! merci, de la part de tous mes fous rires !

  46. Je vais me permettre de faire sonner un autre son de cloche, au milieu du troupeau bêlant son admiration complaisante.

    Je ne trouve pas le foulard à tête de mort scandaleux. Il ne m’indigne pas. Quant au fait qu’il provienne d’un perso de CoD, je considère qu’il d’une circonstance atténuante. Les pisseuses sur twitter sont des péronnelles mal embouchées, et les journalistes n’ont plus rien à nous balancer depuis le retour de vacances au Mexiques de Florence WHATSERFACE.

    Posées ces évidences, que reste-t-il ? Il reste qu’un soldat français n’est pas le héros d’un jeu de guerre d’une nation de bras cassés va-t-en-guerre comme les Etats-Unis ou l’Australie. Il reste qu’un foulard à tête de mort est une erreur de communication, dans une guerre où nous n’avons pas grand-chose à foutre et où la disproportion des forces en présence devrait inspirer élégance et retenue aux bidasses déployés. Faut penser French Flair et Cyrano, pas Crocodile Dundee. Il reste que dans ces guerres-qui-n’en-sont pas, où l’on fait de la contre-insurectionnelle sur des couillons qui ne savent pas écrire le nom de leur bled, des blancs-becs infoutus de courir 3 bornes sans cracher leurs poumons (il suffit de constater le niveau chaque jour plus affligeant des nouvelles recrues) tendent à développer un complexe de surpuissance mégalo aussi ridicule dans ses effets qu’inhumain dans l’idéologie qu’il présuppose.

    Un soldat n’est pas un « archange de la mort », c’est l’émissaire d’une nation qui l’équipe et le charge de représenter ses intérêts au mieux, par l’ensemble de son comportement. Si la France voulait transmettre l’image d’une tête de mort au Mali, elle lui foutrait une bombe sur la gueule et on en parlerait plus. Alors, que les egos tiraillés par l’appel d’une virilité adolescente encore mal éclose aillent se rhabiller. Sans t-shirt à licornes, sans foulard à tête de mort non plus. Quand on snippe au FR-F2, à 300 mètres de distance, 3 pauvres merdeux avec un AK-74 qui vous voient même pas, on peut le faire en laissant le t-shirt punisher et la ceinture à clous chez maman. Ca rend mieux en soirée goth/batcave que chez des civils qui t’ont rien demandé.

    Voilà mon opinion de simple sous-off. Faut me pardonner si c’est moins drôle, moins spirituel et moins enlevé que quand vous écrivez : Moi, je suis pas prof, et j’ai pas bien le temps d’apprendre à causer joli, à la caserne. Mais je peux vous dire que si le crétin sur la photo avait été sous mon commandement, je lui aurais fait récurer les latrines 2 semaines, avec son joli foulard de « badass motherfucka » à 3€. Mon message à la jeunesse qui pourrait me lire est le suivant : Si vous voulez jouer à Battlefield, achetez-vous une play3 et venez pas nous faire chier sur le terrain. On a déjà assez de débiles en stock sans y ajouter des contingents de puceaux maquillés comme pour Halloween.

    • -chaque génération trouve la suivante affligeante
      -on ne peut pas reprocher aux hommes leurs faiblesses mais on peut les aider à les surpasser
      -vous ètes probablement un trés bon sous officier et je crois bien qu’une fois de plus il vaut mieux écouter un professionnel plutot que n’importe quel clampin.

      • Je ne sais pas si je suis un très bon sous-off. J’essaie. Ce que je sais, par contre, c’est que j’ai tiré 5 ans de Légion, que ce furent les années les plus dures et les plus belles de ma vie. J’y ai rencontré des gens courageux et dignes qui m’ont appris que je n’avais pas vocation à être une bête folle, et que je pouvais devenir un homme raisonnable si je le voulais. Et l’ambiance, c’était pas de se foutre des têtes de mort sur la gueule. Après, c’est peut-être ma génération qui voyait les choses différemment. Comme tu le rappelles très justement, on est toujours le « vieux con » de quelqu’un …

        Mais je tenais à dire à ceux qui trouveraient, comme moi, que ce foulard, sans être outrageux, est un manquement à l’élégance et à l’honneur qui ont toujours prévalu dans ses rangs, que j’ai été très fier de me compter dans la Légion. Et que même ceux qui veulent jouer au malin (comme moi à l’époque, ou le garçon sur la photo en ce moment) sont rapidement sauvés, pour leur honneur et celui de la France. On ne change pas la Légion, c’est la Légion qui te change. Il n’y a donc rien à craindre, ni pour le petiot, ni pour la réputation (méritée) d’excellence et de bonne conduite de la L.E.

        C’était le post-scriptum du mi-bisounours, mi-sanglier-de-l’amour-universel. Sur ce, je ne vous embête pas plus. Qu’il me soit permis de saluer bien affectueusement Merlin au passage.

        T.

    • Merci de ce témoignage qui arrive à expliquer comment on peut trouver cet épisode insignifiant tout en pensant que le mec a fait un connerie. Ça fait plaisir d’entendre des gens qui savent de quoi ils parlent et le font avec franchise ! ;)

  47. On ne le voit pas sur la photo, mais si ça se trouve, le biffin aggrave son cas en portant des rangers « pieds de Hobbit ». Et là c’est clairement une atteinte aux droits de l’Homme.

  48. De là à ce que Claire Gallois déduise que la guerre c’est la faute des jeux vidéos violant, il n’y a qu’un pas.

  49. Mais vous vous rendez pas compte !
    C’est (à nouveau) la mode des foulards tête de mort ! Si tous les porteurs de foulards de type sus nommé s’identifient à ce militaire, on court droit à un (mai x 68)²…
    Inconscients que vous êtes. Au moins vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenu !
    Interdisons vite la vente de foulards tête de mort, dans un premier temps car évidemment le problème est le noir. Nous pourrons ensuite interdire le tissu noir imprimé, puis le tissu noir tout court. Et enfin n’autoriser que le port de couleurs chaudes. Là, on se sentira bien, enfin !

  50. Ha ha merci, il fallait quand même qu’on parle un jour de ces téléfilms de France 2 chantant la France bourrue d’avant-guerre, du sépia plein les doigts.

  51. Bon, n’ayant pas le courage de lire tous les commentaires, je ne sais si je jette un pavé dans la mare ou juste un petit caillou : ce foulard fait polémique plus pour sa symbolique historique (rebelles de Sierre-Leonne, du Libéria, les nazis, toussa toussa) que pour Call of.

    Mais bon, j’dis ça, j’dis rien.

    • On voit d’ailleurs très clairement que le monsieur sur la photo est un rebelle nazi du sierra-Libéria-Toussa, qui utilise ce masque pour cacher le fait qu’il est la réincarnation de barbe-noire. Cela n’a rien a voir, mais vraiment rien, avec Call of Duty, abrutis de journalistes !

  52. Je ne dirais qu’une seule chose.. bravo.
    Toujours aussi drôle et pertinent.
    Bientôt plus d’hiver.. mais de quoi va-t-on nous parler????

  53. ce qui me surprend,c’est l’indignation du peuple et également des EMA à l’égard de ce foulard tête de mort quand on ne dit rien aux pilotes de chasses,fleurons de l’armée de l’air à qui il ne faut jamais rien reprocher,qui arborent des patchs aux couleurs des drapeaux de pirates (donc tête de mort incluse) pour symboliser des missions et parfois même des unités.

  54. vous etes une bande de trou du c…l Merci a l’armée pour nous défendre contre les islamistes abrutis ki TUE et VIOLE des femmes et enfants qui font régniez la terreur. Vous etes bien dans votre canape bien loin de tout ca vous etes en TOTALE déconnection avec la réalité…
    « Les méchants il faut leurs dire ke c pas bien ou lala » avant d’ouvrir votre gueule allez y !!! les militaires ils vous torchent le cul parce que vous etes INCAPABLE, on va pas y allez avec des habits de clowns il faut leurs faire peur alors laisser les militaires faire leurs boulots, chacun a sa place si tu critique c que tu es capable de faire mieux alors allez y faites le impliquer vous prenez votre valise et allez au Mali.

  55. Pingback: Foulard de la guerre | Apollo & Cie·

  56. Pingback: RAGEMAG | Les 10 articles qu'il fallait avoir lus cette semaine·

  57. Juste une pinaille : l’appellation de « tirailleur sénégalais » était un terme générique à l’époque pour désigner les soldats issus des colonies africaines, quelles qu’elles fussent. Après tout, tous les noirs se ressemblent hein…

    Mais c’est pas bien de dire du mal de Tardi, soit dit en passant. :(

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s