Boom, heartshot

En cette période de nouvelle année, où résolutions et espoirs se mêlent, les questions amoureuses vont bon train.

Entre ceux qui viennent de se réinscrire à la salle de sport pour se faire un corps de rêve et tenter de faire choir l’autre sexe, quand bien même ils n’iront que trois semaines, et ceux qui froncent les sourcils très fort en se disant que cette année, ça ne rigole plus, ils vont trouver quelqu’un et rester avec jusqu’au moment où leurs cheveux s’en iront et leurs couches reviendront, il y en a pour tous les goûts.

Aussi, il parait pertinent, sur ce site, de traiter de la question ; mais attention, malheureux, pas en vous proposant un article avec quelques conseils de séduction comme on peut en trouver sur pléthore de coins du web, non ! Il s’agit d’aller chez artdeséduire.com, qui est d’un tout autre calibre que le repaire à love-coach (…) moyen. Alors évidemment, j’en entends déjà me dire « Ah oui, et en quoi est-ce différent, hein ? Ça ne prend pas avec moi, que croyez-vous ! » ; mais à ceux-ci, les malandrins, que répondre si ce n’est la chose suivante : là où l’amour est habituellement représenté par Cupidon, angelot voletant, décochant habilement ses flèches pour faire fleurir dans le coeur de chacun la graine de l’amour, artdeséduire.com est plutôt du genre militaire aviné équipé d’un fusil-substitut-pénien dont l’objectif est, à défaut de faire fleurir les graines de l’amour, tenter de mettre une cartouche à tout ce qui passe.

Ma métaphore militaire vous parait grossière et exagérée ?

Las, malheureux, dans ce cas, je vous propose que nous regardions ensemble l’article suivant intitulé, je cite

« Comment Draguer comme un Sniper et toucher sa Target à chaque fois »

Je n’invente pas, vous pouvez le lire en cliquant ici. Mais, commençons plutôt !

Enfin une tenue qui fera craquer les hippies.

Car si le titre vous intrigue, sachez qu’artdeséduire.com se présente comme « le plus grand site francophone sur la séduction« , ce qui laisse rêver lorsque l’on constate qu’aucun nom dans le titre de l’article n’est en français. Mais comme le disait Molière « Si le français est la langue de l’amour, l’anglais est plutôt celui de la drague relou et des DJs » (les deux étant souvent associés). De toute manière, artdeséduire.com reste avant tout un site sans prétention puisqu’il propose à ses lecteurs de « faire de vous un homme meilleur, voire à faire renaître l’art perdu d’être un homme« , rien que ça. Un « art perdu », donc, qu’heureusement les archéologues de ce beau site ont retrouvé sur un vieux site Aztèque, probablement entre une vieille recette de pizza à la bière et les règles officielles du concours de pets (on pourra me reprocher d’exagérer quelque peu et je le reconnais bien volontiers : les concours de pets, c’était plutôt les Mayas).

Mais assez digressé : entrons dans le vif du sujet.

Vous avez vu la Chute du Faucon Noir ? Ce film de guerre retrace le massacre qu’ont vécu les soldats de la Delta Force à Mogadiscio en Somalie en 1993.

Vous avez vu cette phrase ? Bon, et bien sachez qu’elle n’aura aucun rapport avec le reste de l’article. Et vous pourrez bien le lire en entier, vous n’en trouverez pas. Sauf bien sûr si vous considérez que la femme, cet être curieux, est en fait un gros hélicoptère à abattre. Mais je ne suis pas sûr que commencer une conversation par « J’aime beaucoup tes rotors » soit le top du top pour faire flancher la bête, passons.

Le livre qui inspire cet article est la biographie de Howard Wasdin, Sniper : Navy seals, tireur d’elite dans les forces spéciales. J’ai failli pleurer tellement ce bouquin était prenant (NdOC : et moi cet article nul) et j’y ai trouvé tellement d’analogies avec la séduction que j’ai eu envie de partager ça avec vous.

Nul doute que cette lecture doit faire chavirer les coeurs mais passons : comprenez bien, Messieurs : il y a quantité d’analogies entre l’art difficile du tireur d’élite et celui de la séduction. Si vous arrivez à en trouver d’autres que « Il y a une cible qui va passer un mauvais quart d’heure et un type persuadé d’avoir le plus gros calibre de la région« , je suis preneur, puisque là, comme ça, de prime abord, je suis dubitatif. Mais nul doute que l’auteur de l’article va tout nous expliquer.

Y compris l’art difficile de la séduction en fougère.

Les tireurs d’élite ne volent pas. Certains sont héliportés, mais la plupart d’entre eux assurent leurs missions au sol. 

Ce qui est une bonne nouvelle, tant peu de jeunes mâles peuvent se faire héliporter jusqu’à leur lieu de séduction. Le prix du baril, tout ça. Et puis honnêtement, poser son hélico entre deux Twingo n’est pas toujours simple même si, je le reconnais, ça a un certain panache. De toute manière, ramener une jeune fille en véhicule volant est une chose de manière générale assez rare, à part si vous êtes extrêmement riche – auquel cas vous êtes en Belgique – ou Fantomas – auquel cas vous vous contentez de ramener votre propre fille, ce qui prouve que vous n’avez pas compris le jeu.

Sur le field. J’ai été surpris d’apprendre qu’ils bougeaient par équipe de deux. Je pensais que les francs-tireurs avançaient seuls : pas du tout !

Oui, donc encore une fois, on ne dit pas « terrain » mais « field ». Pourquoi ? Est-ce parce que « terrain » est trop compliqué à écrire ? Est-ce le même phénomène que celui qui rend les chansons en anglais cool alors que bon, souvent elles sont à peu près au niveau de Jean-Louis Aubert ? Est-ce juste particulièrement con ? Que de mystères.

Ah, non en fait.

En tout cas, voilà : on apprend que les tireurs d’élites n’agissent pas seuls : soit.

De la même manière, apprentis séducteurs ou séducteurs aguerris, le wingman doit être comme un frère pour vous. Il doit assurer vos arrières et couvrir votre retraite si nécessaire. C’est lui qui viendra s’opposer si un AMOG ou une Warpig tentaient de ruiner votre mission.

Et là, attention, nous entrons dans le vif du sujet : les anglicismes, comme pour les termes « techniques », c’est pour faire expert. Sauf que comme chacun sait, plus il y a de termes de ce genre dans un discours, plus c’est signe que celui-ci est foireux. Ainsi, donc, jeune mâle, il t’est recommandé d’avoir toujours à tes côtés un « Wingman », un ailier donc, un frère de sang pour toi, le sniper d’amour, qui n’hésitera pas à se jeter devant toi pour prendre à ta place une balle, un petit four ou plus prosaïquement, une « Warpig » dans le museau. Warpig étant le délicat terme technique servant à désigner une fille dont le physique serait relativement proche du style littéraire d’artdeséduire.com.

On sent tout de suite qu’avec une telle vision de la vie, il est sûr qu’il doit y en avoir, des demoiselles qui tombent devant une telle subtilité. D’ailleurs, je suis sûr que le coeur de certaines de mes lectrices bat déjà la chamade pour l’auteur derrière cette dissertation sur les snipers. Accrochez-vous les filles.

L' »AMOG », puisque je me suis renseigné tout de même, c’est le « Alpha Male Other Guy« , soit dans un anglais approximatif (non parce que s’il faut l’utiliser ET le maîtriser, ah bin non alors !), à savoir cet autre type qui attire l’attention de celle que vous voudriez conquérir. Si on en croit artdesuire.com, donc, votre ailier peut donc se jeter sur lui en hurlant « LAISSE LA FILLE TRANQUILLE ! » avant de passer avec lui par-dessus le balcon sur fond de Hans Zimmer pour vous laisser le champ libre.

Notez qu’à aucun moment, le site ne parlera du « essayer d’être intéressant » pour attirer l’attention de quelqu’un. C’est vrai, quoi, quelle drôle d’idée. Je vous passe d’ailleurs l’article où l’on explique qu’il ne faut pas parler de choses trop compliquées aux femmes.

Le sniper d’amour le sait : sitôt que l’on parle d’autre chose que de macarons ou de stars qui couchent entre elles à une femme, en général, elle implose.

« Je… tu peux y aller frère d’arme je… je l’ai écoutée parler 30mn de Grey’s Anatomy à ta place… tu en aurais fait autant pour moi… je le sais… »

Au niveau du langage, les snipers de la Navy ont aussi leur code secret qui leur permet de communiquer efficacement et en silence : un nombre de doigt levé, une couleur, des pseudonymes pour aller plus vite et coopérer entre unités. Les règles d’engagement sont communes.

Ainsi, même s’ils n’ont pas été formés tous ensemble, deux SEALS se comprendront toujours car ils utilisent le même code. Il en va de même en séduction, si vous avez besoin d’un wingman improvisé !

Application séduction : Un vrai dragueur formé aux LTR, ONS et autres acronymes et abréviations Artdeseduire saura communiquer facilement avec un autre PUA rencontré en soirée. Les mêmes codes, les mêmes modes de fonctionnement pour faciliter la communication.

Si vous n’étiez pas encore consterné, logiquement, là vous devriez être en plein dedans. On imagine en effet parfaitement des mâles en soirée communiquant entre eux par codes et signes.

« Hmmm attends Jojo, regarde, ya Thomas qui nous fait des signes. 
- Ah ouais attends… il y a… trois… bombes… dans… troglodyte
- Troglodyte, t’es sûr ?
- Nan attends, c’est quoi le signe où tu montres ta bouche ?
- Manger ? Ah nan attends, avec le majeur ?
- Ouais.
- Nan c’est « cuisine ».
- Putain, okay team, on commence la procédure : vous sécurisez les accès à la cuisine pour qu’aucun AMOG ou WARPIG ne passe, moi je fais une recon, ensuite je vous dis si c’est des valuable target.
- Hein ?
- Nan je disais « Je vais voir si elles sont jolies ».
- Haaan, ouais. »

0

Au même moment, dans la cuisine.

« Cyrielle, t’as vu les gars là-bas qui se font des signes ?
- Oui, ils ont l’air un peu cons. Je crois qu’ils jouent à la guerre.
- Aaah, c’est ça, je me demandais pourquoi ils se parlaient pas alors qu’ils sont à 5 mètres les uns des autres.
- Ouais. Ho, faites semblant de rien les filles, il y a un de ces trépanés qui vient par ici, essayons de ne pas le conchier trop fort, le pauvre, la vie ne l’a pas gâté. »

0

Sinon, pour les curieux, sachez que LTR c’est « Long Term Relationship »(relation à long terme, bravo), ONS « One-Night Stand » (table de nuit, d’ailleurs je me suis toujours demandé pourquoi dans les pays anglo-saxons, toutes ces étudiantes s’accrochaient à moi en réclamant des tables de nuit, curieux cette attirance pour le petit mobilier) et PUA « Pick-Up Artist » (voiture de beauf magicienne). Moui, c’est un peu confus.

Il manque quand même « SAC » pour « Site A Chier ». D’où l’expression « Un gros SAC ». Mais je m’égare.

Cependant, j’ai tendance à croire davantage à cette autre phrase de Wasdin : « Vous ne pouvez faire confiance qu’aux gens avec qui vous vous entraînez et avec qui vous combattez. ». Seuls vos potes proches seront de bons alliés en soirée. Les autres… qui sait ce qu’ils peuvent faire et dire dans votre dos ?

En soirée, c’est la guerre mon colonel. Ne faites confiance à personne à l’exception de votre frère de sang, celui qui a tout vécu à vos côté, de La Soirée Chez Max, dont vous avez encore des flashbacks la nuit impliquant beaucoup trop de gens faisant la chenille, à La Grosse Cuite du 10 septembre 2001, celle où vous aviez passé la nuit avec votre cousin de New-York à vous murger sur son lieu de travail. Vous n’aviez repris conscience qu’à 11h le lendemain, nu dans une tour de contrôle. Vous ne vous l’êtes jamais vraiment expliqué.

Marquage laser des cibles, repérage des environnements où auront lieu les missions de sauvetage : une grande partie de la réussite des opérations est liée à la capacité d’observation des snipers.

Grâce au porte-clé laser, habituellement utilisé par des gens utilisant des Powerpoints chiants (à défaut de warpig, faisons des truismes), vous pouvez désormais marquer vos cibles au laser à grand renfort de délicieuse tirade du type « J’vais m’faire la rouquine là-bas, hop » en faisant tournoyer le laser sur son front pour bien signifier à vos congénères couillons lecteurs d’artdeseduire.com qu’aucune concurrence ne sera tolérée.

Bien évidemment, évitez de le faire si la belle a un chat : c’est un coup à ce qu’elle se fasse lacérer le museau en direct.

Un groupe de lecteurs d’artdeséduire.com à l’écart du groupe durant un barbecue pour mieux marquer les donzelles au laser (au début, ils avaient voulu les marquer au fer rouge aidés du barbecue mais on leur a dit non, flûte)

De ce qu’ils retiendront visuellement dépendront les choix tactiques faits par le commandement. A eux d’estimer le nombre d’ennemis présents, à eux de voir les chemins habituellement empruntés par les forces ennemies.

« On va lui tendre une embuscade sur le chemin des toilettes« .

Je crois que quelqu’un a beaucoup fantasmé sur un mauvais bouquin. Mais bon, comme c’est un site de mauvais conseils, ça se tient.

Quand ils rentrent de mission d’observation, les snipers doivent dessiner ce dont ils se souviennent sur des cahiers. Comme une sorte de débriefing. La mémoire est très importante pour eux : s’ils ne se souviennent de rien, ils ne sont d’aucune valeur pour leur pays.

Ce qui expliquerait bien des choses dans le corps enseignants, par exemple, lorsqu’inspectant le cahier de mathématiques d’un élève, ils trouvent des nichons griffonnés partout. Ce n’est pas sa faute : il dessine ce qu’il a observé (et tout ce qu’il a retenu). Ah, sniper, quel mission ingrate !

Application séduction : vous aussi, vous devez observer votre environnement pour en tirer parti. Où sont les toilettes en soirée ? Où sont assises ces filles ? Avec qui sont-elles venues ? Où sont les potentiels cockblocks ? Vous devez tout analyser et observer pour éviter les mauvaises surprises.

« Où sont les toilettes » : une mission digne d’un tireur d’élite. D’ailleurs, sans entrainement, les gens se font généralement dessus. Quant à repérer les filles : d’après mon livre « Escouade de reconnaissance : mémoire d’un scout de France« , à ce qu’il parait qu’il est vachement plus difficile de draguer quelqu’un que vous n’avez pas repéré.

Exercice pratique : chez vous, essayez de draguer Pénélope Cruz. Si vous ne la repérez pas dans votre demeure, vous allez voir, vous allez trouver ça vachement plus difficile.

Sauf si vous avez appelé votre gerbille Pénélope Cruz, bien sûr, auquel cas la suite risque d’impliquer Brigitte Bardot. Et ça, personne n’en a envie. Hooo non.

Et la mémoire alors ? Votre mémoire est précieuse. Sur votre chemin vers la maîtrise des dynamiques sociales, vous allez devoir apprendre à retenir les prénoms des gens. Des filles que vous voulez séduire, parce que c’est dur de coucher avec une fille sans connaître son prénom, certes.

Mais aussi celui des mecs qui évoluent dans le cercle social de votre target. Si vous les ignorez trop, si vous ne reconnaissez pas leur présence, leur existence, ils deviendront alors de potentielles menaces. Retenez les prénoms des satellites qui gravitent autour de votre target !

Retenir les prénoms des gens ? Là encore : quel talent, artdeséduire.com.

Il est vrai que tenter de séduire une jeune fille en l’appelant Robert s’avère souvent plus compliqué qu’en utilisant le bon prénom. Quel puissant site de séduction. Mais attention ! Allons encore plus loin dans la daube !

Retenez également tout ce que vous disent les filles sur elles, ça peut toujours être utile quand vous reprenez une conversation avec une de vos targets. C’est surtout utile à tous les dragueurs qui ont de multiples targets simultanément, notamment sur les sites de rencontre en ligne !

Comment ? Retenir ce que les gens vous disent « ça peut toujours être utile quand vous reprenez une conversation » ?

Mais attendez les mecs, vous faites quoi d’habitude quand vous parlez à quelqu’un ? Vous êtes en état de mort cérébrale avec un peu de bave qui coule sur le côté ? Non parce qu’à ce qu’il parait que quand quelqu’un vous intéresse, vous avez des chances de vous y intéresser. M’enfin moi, je dis ça, hein, c’est du détail. J’ose penser qu’à partir du moment où le mec se dit « Hohoho, ce soir, j’ai grave une astuce pour passer pour un malin : je vais essayer de ne pas avoir un petit singe qui joue des timbales dans la tête pendant que l’on me parle« , il est temps qu’il prenne ses responsabilités de sniper et aille se tirer une balle dans le bidou (pas dans la tête, puisqu’au vu de ce site, ça ne causerait visiblement pas de gros dégâts chez certains).

Quand un sniper a sa cible dans le viseur, l’abat-il ? Pas toujours. Il attend souvent des confirmations de la part de son commandement. Il peut préparer ce tir pendant des heures, et rater cette fenêtre de tir si on ne lui confirme pas l’ordre. Triste, tragique parfois. Cependant la leçon du sniper Wasdin est assez limpide : s’il rate le premier tir, il a parfois le droit à un second, mais jamais à un troisième. Rater la première occasion est presque toujours synonyme d’échec, très dur à rattraper.

Une cible qui entend un coup de feu se mettra à l’abri, cherchera la provenance et se doutera de quelque chose. Tout ce temps de préparation n’a pas le droit d’être gâché. Pour vous, snipers de l’amour, il en va de même ! La préparation de votre piège à filles peut prendre du temps, mais une fois que vous décidez de le refermer, allez-y franchement ! Ne faites pas dans la demi-mesure. Et surtout : interdiction d’hésiter !

Notez que le sniper de l’amour est si subtil dans son approche qu’il semble parler de chasse à l’éléphant. Avec ça, il est sûr de partir sur de bonnes bases.

Un sniper ne se pose pas la question de savoir si la personne qu’il va abattre est bonne ou mauvaise, si elle a des enfants ou pas. Il faut tirer. Il faut agir. (Si vous lisez le livre, vous verrez que Wasdin est loin d’être un bourrin, il se pose toutes ces questions).

Dit-il, juste avant de se réveiller aux côtés d’une mère de 8 enfants réclamant une pension.

Application séduction : C’est votre hésitation qui rendra votre target hésitante.

Certes, mais alors comment faire, ô, artdeséduire.com ?

Si vous enchaînez humour

Okay.

push-pull

Probablement une technique consistant à pousser puis tirer la cible en continu. Si vous le faites assez et qu’elle a bu du coca, elle peut se mettre à mousser : vous expliquez que c’est probablement la rage, et vous isolez avec elle sous prétexte de l’emmener à l’hôpital. Ah ouais, malin.

Enfin je crois que c’est ça, je m’y perds avec tous ces anglicismes.

kino légers 

Sûrement une technique de combat : c’est quand vous lui faites la prise de Monsieur Spock pour la rendre inconsciente.

et timebridge

Ça, c’est quand vous revenez dans le temps pour vous empêcher de lire des sites aussi pourris.

[…] vous ne devez pas hésiter pour le numclose et le kissclose ! Vos balles doivent être tirées et non rester dans la chambre!

Je ne sais pas ce que c’est mais en tout cas, je constate juste une certaine subtilité dans l’allégorie des couilles. Bravo Monsieur, mais vu vos techniques, je pense que vous dormez sur une armurerie.

Hé, ho, moi aussi je peux jouer : « Soirée Marc Dorcel, allégorie »

« Un certain nombre de mes camarades, ceux que je prenais pour des chevaux de course, étaient de vrais pleurnichards. Ils avaient probablement été à la première place durant la plus grande partie de leur vie. Maintenant qu’ils goûtaient à une épreuve façon BUD/S (son école hardcore), ils n’étaient pas capables d’y faire face. »

J’ai beaucoup aimé la philosophie de ce passage parce que je m’y suis identifié. Premier au lycée, puis dernier en prépa (ahah la claque, de grands moments). Meilleur en drague pendant mes études à Grenoble avec Eros, mais on ne valait pas grand-chose à Paris au début.

Il est vrai que ça ne doit pas être facile, tant chacun sait que la contrairement à la grenobloise, la parisienne a deux têtes et quatre bras (et, oui, les deux têtes font la gueule, voilà… alors… mon quota de préjugés… hop).

Ou alors, autre théorie : c’est juste que si à Grenoble vous les connaissiez déjà, il vous a fallu un peu de temps pour repérer les coins à ploucs à Paris les enfants. Il faut dire que ce n’est pas toujours simple : trouver la frange de la population qui trouve séduisant l’allégorie du sniper qui doit tirer ses cartouches (sic), ça demande pas mal d’efforts, ou au moins une place à un spectacle de Franck Dubosc.

Tout est une simple question d’échelle et d’exigences. Etes-vous assez exigeant envers vous-même ? Est-ce que vous avez tendance à vous contenter du peu que vous faites ? Vous contentez-vous d’être le meilleur parmi des types moyens ? Ou essayez-vous toujours de repousser les limites ? A la fin, Wasdin apprend qu’il n’est pas Dieu. Il apprend l’humilité à la dure, découpé par les balles (ce n’est pas un spoiler, je vous rassure, il l’annonce dès le début du bouquin). De la même manière, même si vous devenez le meilleur en séduction, vous serez rappelé à l’ordre. Vous ne pourrez pas accumuler les campagnes victorieuses sans vous faire d’ennemi ou d’ennemie. Les femmes ont la rancune tenace en amour… Et qui sait, un jour vous tomberez probablement sur une adversaire plus coriace qui comptera plus que vos frères d’armes !

En conclusion, je vous souhaite de goûter à l’hygiène de vie du sniper. Un livre vraiment intéressant, que je vous laisse découvrir !

Et bien, merci mon brave : grâce à vous, nombre de gens vont pouvoir se lancer dans des « campagnes victorieuses » : on se souvient tous de la célèbre « campagne du Macuma », de « l’offensive du parking de Lidl » du printemps 2011, ou encore la désormais « Bataille pour miss camping » de 2012.

Merci, artdeséduire.com. Vraiment, grâce à cet article, je suis sûr que quantité de lecteurs (satisfaits, au vu des commentaires du site, brrr) vont trouver l’amour après avoir passé des heures à attendre la bête déguisés en fougères. Et que quantité de lectrices sont d’ores et déjà en train de prier secrètement pour être dans la ligne de mire de pareils artistes.

Heureusement, chez artdeséduire.com, on sait comment bien terminer un article pour qu’il y ait lâchage de com’, avec une bien belle ouverture :

« Pouvez-vous nous conseiller des films ou des livres qui n’ont rien à voir avec la séduction, mais qui vous ont bien motivé pour le game (NdOC : le jeu de la séduction, tout ça, tu vois ?)?« 

Okay, je commence :

Mein Kampf.

142 réponses à “Boom, heartshot

  1. First !
    sinon,
    >sitôt que l’on parle d’autre chose que de macarons ou de stars qui couchent elles à une femme, en général, elle implose.
    Petite coquille ?

  2. On démarre 2013 sur les chapeaux de roue à ce que je vois. Allez, je vais mettre tous ces bons conseils en pratique pour voir combien de raclées je peux enchaîner en une soirée.

  3. Ah la vache, vous en avez pêché un gros poisson là, je crois que c’est le site le plus improbable que j’ai vu décortiqué sur ce site !

      • Bin quelque part il est là le paradoxe de l’OC:
        décrier une daube faramineuse a cet effet pervers d’augmenter sa fréquentation et mécaniquement hélas son « intérêt ».
        Ne perdez pas de vu que seul le click régit le web, sa teneur importe peu. Soyez certain que les brêles d’artdeséduire.com constatent un pic d’affluence sur l’article en question et encouragent dès à présent [l’auteur] a réitérer pour approfondir sa connerie vibrillonnante.

      • Tant mieux: de la fréquentation en plus => plus de connards qui n’approcheront même plus les targets => plus de femelles disponibles en soirées pour les mecs raffinés (là, c’est moi, normalement) => tout bénèf!

        Par contre, le coup du « par équipe de deux » pour les love snipers me laisse perplexe… on n’est pas limite partouze ou viol collectif, là?

  4. Au final, ce n’est pas si étonnant quand on voit le comportement de certains à l’égard de la gente féminine !

    Un article bien sympa et drôle, en passant ^^

  5. Le sniper d’amour le sait : sitôt que l’on parle d’autre chose que de macarons ou de stars qui couchent -elles- à une femme, en général, elle implose. il y-a une petite erreur dans cette phrase, connard.

  6. Tu allais chercher des conseils sur le site en question, cher OC ?
    Mais bon, tu n’as pas vu qu le gars il te fait des suggestions pour aller draguer à une party d’une section locale de la NRA ( National Riffle Association ). Je te conseille d’éviter de le faire dans un patelin de 500 habitants du sud profond…
    Et je suis sûr qu’on peut appliquer la méthode pour aller chercher une poule pour le déjeuner du dimanche, ce qui explique le warpig en embuscade dans le lisier et la tenue de camouflage , afin d’approcher le volatile.
    En tout cas, je ne sais pas comment tu fais pour lire en entier ce genre d’article. Tu étais abonné à CPNT dans ta jeunesse ?
    Bref, l’année commence bien et il va falloir cravacher pour trouver plus mauvais, mais je te fais confiance pour ça, un coup d’oeil sur Le Point et ça devrait le faire.
    Je te souhaite pas bonne année, c’est déjà fait.
    Quant aux lecteurs et lectrices assidus de ton blog, je vous souhaite à tous une bonne année 2013 pleine de spoils etc…

  7. Ah, merci Odieux, vous commenciez à nous manquer.

    « Je vous passe d’ailleurs l’article où l’on explique qu’il ne faut pas parler de choses trop compliquées aux femmes. » Je serais tout de même curieuse de lire celui là, ça doit être bien drôle également.

    D’autres analyses de ce ‘magnifique’ site pour les prochaines fois ?

  8. Monsieur Connard, je vous retrouve avec plaisir. Votre article était fort agréable et m’a bien fait rire. Merci à vous pour ces petits billets.

    A la lecture des extraits, je me suis néanmoins posée une question: essayent-ils d’avoir une relation consentante ou bien de violer leurs « cibles »? Non parce que bon, quand on lit des choses comme;
    « Une cible qui entend un coup de feu se mettra à l’abri, cherchera la provenance et se doutera de quelque chose. Tout ce temps de préparation n’a pas le droit d’être gâché. Pour vous, snipers de l’amour, il en va de même ! La préparation de votre piège à filles peut prendre du temps, mais une fois que vous décidez de le refermer, allez-y franchement ! Ne faites pas dans la demi-mesure. Et surtout : interdiction d’hésiter ! »
    on a le droit d’y penser franchement. En plus, ce genre de technique doit être loin d’égaler celle de votre coup de pelle.

    Joyeuse année 2013 avec un peu de retard à vous, Cher Maître.

    • Dans l’article sur « la première nuit chez elle », l’auteur explique que même si ce n’est qu’un coup d’un soir, il faut demander son avis à la fille avant de lui faire des trucs exotiques. Donc bon, je pense que, à la base, le consentement de la fille, c’est quelque chose de très subjectif pour eux.

  9. Erreur de débutante, je suis allée lire l’article à la source (parce que je lis des trucs même quand il n’y a pas de photos de sacs à main ou de chaussures pour accompagner le texte). Puis un autre. Ça m’a foutu le cafard, ce mépris hargneux des femmes. J’ai comme envie de rentrer dans les ordres, tout d’un coup.

    • J’aurai plutôt envie de rentrer dans une unité de tireurs d’élite justement, histoire de mettre un peu de plomb dans la tête des gens qui donnent ce genre de conseil et ceux qui viennent les chercher. :*

  10. L’article d’Art de Séduire est tellement dingue qu’on a presque l’impression que c’est du second degré!
    Et votre analyse est, comme toujours, hilarante et juste!
    Bravo et merci, cher Monsieur!

  11. C’est bien, d’habitude sur la sites de séduction les femmes sont des morceaux de viande, maintenant grâce à artdeséduire.com, nous sommes promues au rang de proies vivantes.
    Je suis joie.

    • Simplement un site écrit par et pour des gens qui utilisent leur organe procréateur pour penser, ils n’ont même pas la capacité intellectuelle de prendre du recul par rapport à ce qu’ils écrivent. Alors, oui, pour eux vous êtes des morceaux de viandes / proies vivantes; mais c’est « normal », ils sont incapables de considérer la femme autrement. Bande d’attardés…

      • Si je pense qu’ils savent prendre le recul ; du moins le compenser : c’est important pour tirer avec un fusil sniper, le recul …

        Bon, à part ce jeu de mot pourri, rien à ajouter.

      • C’est pourtant simple, suffit de tirer un bon coup ! :D

        *BLAGUE ULTRA-PRÉVISIBLE*

        (tirer au canon dans leur bidou à eux hein, et pas de celui de charmantes demoiselles…)

    • J’ajouterais : Des proies vivantes qui se déplacent toujours en groupe et qui sont assez stupides pour se faire avoir par le premier chasseur venu. Tu as raison d’être joie!

    • En même temps, «l’art de la séduction», c’est un peu déjà le fait de travestir sa manière d’être pour paraître désirable, alors difficile de compter sur une relation honnête et profonde quand on cultive le travestissement…

  12. Le lexique de ce site me donne une vague envie de renvoyer mon diner… On devrait les jeter en pâture aux féministes tiens x)

  13. Autre (possible) coquille: même s’il y a un seul « frère d’armes », armes est au pluriel d’après moi. Sinon, vous avez une arme pour deux ce qui vu le contexte est inquiétant.

    Sinon, des types qui comprennent déjà pas que le langage militaire, en contexte militaire c’est déjà débile (allez faire des signes étranges en forêt pour être discret, avec ou sans uniforme, vous avez l’air bien con) alors s’ils pensent que ça fait sens en dehors, on peut plus rien pour eux.

  14. Je vais pas paraphraser parce que ça n’aurait aucun intérêt, mais la légende sous l’image de Forrest Gump m’a fait rire et péter en même temps.
    Mon corps est bizarre aujourd’hui. Des bisous.

  15. Comment avez-vous fait pour tomber sur ce site ?? Merci en tout cas pour ce spoiler hilarant, je n’ai pas eu le courage de lire l’article d’origine en entier !

  16. Question ! Si on veut draguer Brigitte Bardot (sisi !), est-ce une bonne idée d’appeler sa gerbille Pénélope Cruz ?

      • Elle ne s’entendrait pas bien avec Gérard Depardieu : un jour, il a voulu tondre des dalmatiens pour Cruella d’Enfer ! :D

        (Mais si… ou alors vous avez pas vu le film…)

  17. <>
    Vous vouliez écrire <> je suppose, du moins c’est ce que j’ai cru lire avant de reprendre la phrase.

  18. Aaah mais ça explique ce type posté à côté de la porte des toilettes dans ce bar ! Sa technique de drague qui consistait à aborder lourdement chaque femme qui s’y rendait me paraissait des plus étranges mais c’était un sniper de l’amour en fait ! Le pauvre…

  19. Dieu. C’était donc des lecteurs d’artdeseduire.com, les abrutis qui ont failli tirer sur cette pauvre fille, dans le TGV !
    Faudra leur dire que ça a été pris au premier degré, à ces gens.

  20. Merci de m’avoir fait découvrir ce merveilleux site! Je viens de lire leur article sur la Stealth Kino (ou Kino Furtive, bien plus subtile que la Kino Escalation comme tout le monde l’aura deviné), c’est du pur bonheur!
    J’en suis presque à me demander si en fait je ne préfère pas ce site à votre blog en fait…

  21. Je rajoute ce site de « séduction » à la liste des « merdes-à-lire-les-soirs-de-cafard ». C’est vraiment impressionnant! La liste des catégories d’articles suffit déjà à hurler de rire « body language – field reports – Inner game » et le must du must « l’avis des femmes ».
    Le plus tragique reste les commentaires de gens tout fier d’admiration et pressé d’aller exploiter tous ces nouveaux conseils de sniper sexuel.

    Votre critique (pour une fois vous n’êtes pas l’odieux de l’histoire) est presque de trop tant ce nid à con-seils est drôle si on ose le prendre au second degré! Mais c’est toujours un plaisir de vous lire et j’ai versé quelques larmes à rire. Merci à vous cher OC.

  22. Sympathique article!
    Cependant la musicienne en moi ne peut s’empecher de faire remarquer que le singe frappe des cymbales et non des timbales!

  23. Ah, çà fait plaisir, l’année commence bien avec un « Ho, le beau site » de très haute volée. Bravo.
    Mais, sans rire, où vous les trouvez ces sites ? Déjà, en tant que mec, j’essaie de sauvegarder les quelques neurones en état de fonctionnement qu’il me reste…mais vous, au mépris du danger (et de la folie), décortiquez ces sites soigneusement et nous les présentez ici…Comment faites vous ? Quel est votre secret ?

  24. Après Hausman créant la ville de Paris pour saillir des donzelles dans un précédent article, je pense que Sun Tzu, Napoléon, Charles de Gaulle devaient être des maîtres séducteurs.
    Ah la la, urbanisme, stratégie militaire, tout ça… c’est pour baiser en fait. Incroyable!

    • Plus ou moins… c’est un peu comme toutes les armes aussi, n’avez vous jamais remarqué la forme phallique de celles-ci?

      • Sans parler des volcans… pffff si même la nature devient machiste…

      • Pas d’accord.

        La montagne, c’est macho.

        Le volcan, c’est fendu et chaud bouillant à l’intérieur. Et ça explose quand c’est resté enfermé trop longtemps. Très féminin.

      • N’oubliez pas la forêt vierge ! :D

        … Quoi ? J’ai pas le droit d’être écolo et de penser à la santé des arbres ? Bande de coquins…

  25. Je dois reconnaître que le niveau de ce truc est presque aussi impressionnant que celui des gars de ma section quand ils parlent de séduire les filles qui s’aventurent sur leur « base »…Morte de rire, tout simplement…Le coup du Sniper…on me l’avait jamais faîte celle-là… ><

  26. J’ai été quelque peu déçu en voyant le début de l’article, me disant « Oh! Non!Il va quand même pas encore taper sur un site de drague? C’est trop facile! ». Cependant en lisant la suite j’ai été… Estomaqué? Abasourdi? Explosé de rire? L’article cité est tellement surréel (ou plutôt sous-réel) que j’ai dû aller vérifier sur le site en question pour m’assurer que quelqu’un avait bien écrit ça.

    Merci donc, Mr. Connard, il aurait été quasi-criminel en effet de ne pas nous faire profiter d’un tel trésor du net.

  27. Après examen du site, je crois deviner que les articles sont en partie écrits par les lecteurs.
    Ca expliquerait assez facilement la présence d’articles « foireux » comme celui-ci. Néanmoins, j’imagine qu’il en existe d’autres d’un niveau « intellectuel » un peu supérieur (pas très dur faut dire).
    Je pense qu’ils sont vraiment dans leur univers (avec leurs termes et leurs références), de là à presque les traiter comme des types dangereux comme le font certains dans les commentaires.. Il ne faut pas exagérer.
    Si ça fonctionne ou pas, par contre, aucune foutu idée.

    • Pour avoir découvert ce genre de site il y a quelques années, et, je dois l’avouer, avoir creusé la question (surtout par curiosité sociologique envers cette « communauté de la séduction » comme ils s’appellent), j’ai eu l’opportunité de rencontrer deux types qui étaient dans cette démarche, et m’invitaient à une soirée de… »chasse ».
      C’est la première et seule fois de ma vie que j’ai menti à quelqu’un pour fuir une soirée.

      Ces gens ne sont pas dangereux… Globalement, tout le délire de la séduction proposée par ces sites et leur « gourous » réside en un comportementalisme de bas étage, axé sur la compréhension des dynamiques sociales qui se jouent dans les lieux de séduction.

      En soi, ce n’est pas inintéressant, il y a de bonnes idées, mais l’application qui en est faite est clairement destinées à des types plutôt malheureux et pathétiques qui vont gober ces idées pour se rendre ridicules en boite de night.

      Le vrai sexisme n’est pas envers les femmes sur ces sites, d’ailleurs. Il est envers les hommes, en leur faisant croire que s’ils ne se présentent pas comme des « mâles-alphas »(…), ils n’ont aucune chance de plaire.

      • Commentaire pertinent !

        Perso j’ai l’habitude de faire de temps à autres un tour sur ce site et je dois reconnaître quelques choses :

        1) Leur vocabulaire prête il est vrai plus à rire qu’autre chose. Tribute to pokemon.

        2) Leur style aussi.

        3) Cet article était particulièrement douteux.

        Cependant sur le reste, on peut trouver de très bons articles, pertinents et intéressants… tout comme des moins intéressants. Le tout est de ne pas se départir de son esprit critique, tant vis-a-vis des articles que de chaque article pris un à un. Il a le mérite d’être franc quant aux attentions qu’on peut avoir en sortant. Maintenant, est-ce que ça veut dire que nous sommes des prédateurs sadiques s’intéressant pas aux gens ? Je ne crois pas.L’un n’empêche pas d’être respectueux.

        Et effectivement, je pense qu’il s’adresse avant tout à des gars qui ont besoin on va dire « d’un coup de main ». Maintenant, est-ce que devenir un « alpha-mâle » est un but en soi ? Je ne crois pas…

  28. Y’a encore meilleur : lisez les commentaires sous chaque article, et les demandes d’aide dans le forum.

    Ça fait très « J’ai rencontré une fille, je l’ai fait chier comme un lourdeau, elle ne me répond plus alors que je la harcèle, vous croyez que j’ai encore une chance ? »

    La cerise sur le gâteau, quoi :D

  29. Et moi qui essayais bêtement de faire preuve d’humour et de charme! Quel idiot j’ai été! C’est décidé, demain, j’enfile le treillis et je pars à la chasse à la donzelle! Etape n°1 : repérer les toilettes…

    • Pourquoi séduire quand le GHB ou la pelle et la cave insonorisée peuvent rendre des services de bien meilleure qualité?

  30. Mouais…. en lisant l’article et ses commentaires, je suis dubitatif. Déjà on n’est pas sur le forum JV (pas beaucoup de fautes d’orthographe dans les commentaires) contrairement à ma première impression.

    Je pencherai plutôt vers des jeunes adultes qui pensent pouvoir ramener une bombasse chez eux comme on ramène un drapeau dans un « capture the flag » sur Counter Strike.

    Si en plus ils bais*nt comme Sonic, ultimate facepalm.

  31. Diantre ! Serait-ce une suite de votre article, pour élogieux, qu’ils auraient fermé le site ?
    C’est assurément une grande perte pour la gente masculine.

  32. Juste pour rire, dans les commentaires d’un autre post, un certain Selim qui semble être un activiste dudit site, déclare que la sélection est rude pour les articles de qualité. J’en reste rêveur :

    selim le 4 janvier, 2013 à 14h42

    Ca peut être marrant Rhodos, je ne te promets pas de le publier, on refuse à peu près 95% des articles pour des raisons qualitatives.
    selim@artdeseduire.com pour en discuter

    http://www.artdeseduire.com/technique-de-drague/draguer-muscu

  33. Ouais les sites de séduction ya de quoi bien se marrer…
    Pour ceux et celles que ça intéresserait, je m’étais amusé à parodier un de ces sites, « seduction by Kamal », et ça donnait « not-seduction by Pamal » ! La parodie de ce site est toujours en ligne, visible ici http://flomoto.no-ip.org/nbp/

  34. Moi, cet article m’a fait penser à Don Juan, pour qui séduire une femme c’est comme partir à l’assaut d’une forteresse. Je ne me rappelle plus du texte exact, mais je crois que c’est tout aussi belliqueux (mais sans anglicismes). En fait, nos snipers de l’amour sont un peu ses héritiers spirituels, l’élégance en moins…

  35. Tout ca pour ca alors qu’on sait tres bien qu’il y a un moyen beaucoup plus simple pour embarquer une femme une carte gold

  36. Aaah, en voyant « Selim » + « Grenoble », j’etais sûr de tomber sur lui…
    Ca me rappelle mes années à l’école, il n’a malheureusement pas beaucoup changé…

      • Né en 1988, le jeune selim est trés vite attiré par les choses de l’amour… apres une vie courte, mais malheureusement toujours en cours d’écriture, il se lance à corps perdu dans l’art de seduire une créature autant fascinante que mysterieuse: la femme….
        Tentant differentes methodes (technique de « l’ours manchot », la drague du boulanger, ou prosaïquement, comment bien petrir la pâte, et la drague de l’éclusier: comment draguer le fond du canal afin d’y faire rentrer sa péniche), un ouvrage plus moins litteraire l’orientera alors vers la methode dite « du sniper » ,
        D’un point de vue morphologique, selim s’apparente au mammifere, tout comme carlos ou jean roucas, il partage le meme nombre de mains, de pieds et de reins, et il se reproduit comme medor ou joachim dubellay (1522-1560)…

        En esperant que ce bref déscriptif aura éclairé ta lanterne….

  37. Je ne suis pas allé sur le site pour l’instant (il me faut le temps de me remettre de la lecture de ce superbe article) mais vu les extraits on dirait que c’est du second degré non? Ou peut-être du troisième…? C’est trop aberrant pour vraiment être pris au sérieux… ou alors c’est assez inquiétant.

  38. Quelle trouvaille ce site !!!
    J’ai commencé par lire l’article… Oui, on peut qualifier ce truc d’article, même si ça fait un peu mal au c…lavier d’écrire ça. Et là, stupéfaction, j’ai aussi cru dès les premières lignes à du second degré (« J’ai failli pleurer tellement ce bouquin était prenant »)… Mais non, c’est tout ce qu’il y a de plus sérieux…
    A la fin, j’en restais sidéré devant tant de connerie…

    Et merci pour ce « décryptage » qui m’a valu un bon quart d’heure (oui je lis lentement, pour mieux apprécier) de franche rigolade.

    En tous cas, c’est un bon filon pour ceux qui veulent draguer facilement et efficacement : il faut se rendre aux mêmes soirées que ceux du site, et là, n’importe qui ne suivant pas ces conseils passera pour Georges Clooney en comparaison :-)

    « L’océan et la connerie se ressemblent. Je peux passer des heures à en contempler l’immensité et à me demander s’il y a quelque chose au-delà » (moi)

    • « 2 choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine. Mais pour l’univers, on en est pas encore sûrs. » (Albert Einstein)

    • A quand un embargo sur les idées et concepts américains ? Non mais parce que j’ai rien contre les USA, ils ont de bonnes idées parfois, mais on se débrouille pour récupérer uniquement les plus pourris !
      Peut être une taxe ?

      • Hélas, même si l’article cité est nul à chier, la technique de base a été mainte fois vérifiée.
        Il s’agit en effet d’une variation de programmation Neuro Linguistique, appliquée à la manipulation des gens. Ici, la manipulation des femmes.
        Certes cela ne marche pas sur toutes, mais le PUA s’en contrefout. Statistiquement, en soirée, il trouvera toujours une victime.
        Les bouquins du gourou du genre (surnommé Mystery) sont intéressants à lire. Mais ça fait un peu froid dans le dos.

  39. Ça faisait un bail que je n’avais pas pleuré de rire en pleine bibliothèque.

    Ce fut drôle ! Merci pour l’article.

    (à la recherche du commentaire neutre et inutile, essai un.)

  40. « Si le français est la langue de l’amour, l’anglais est plutôt CELUI de la drague relou et des DJs » (les deux étant souvent associés).  »

    Sans déconner! Molière l’a vraiment dit ainsi ?…

    C’était pour moquer Jane Birkin….

  41. Les singes ça jouent des cymbales dans ma tête à moi ! des timbales non mais n’importe quoi ! je suis fussoyée sur pattes je m’outre ! ( et je vais aller rejoindre le type qui défend le hobbit chaloupant tssss )

  42. De mon temps, on préférait la métaphore de la forteresse, qu’il faut assiéger longtemps afin de pouvoir la prendre (à moins d’utiliser la traitrise).

    « Oh oui mon preux chevalier ! Défonce ma herse avec ton solide bélier, et pénètre dans mon donjon ! »

    C’est quand même mieux non ?

    • C’est clair que dans le futur, envahir l’Etoile Noire à coups de sabres lasers sera moins classe. Ou à coups d’oreilles de Mickey, rajoutons un peu d’amour disneyen dans ce foutu monde de brutes, merde.

      • Une histoire où des mecs célibataires parlent à de jeunes enfants d’une « Force » magique qui pénètre tout et tout le monde en permanence m’a toujours paru bizarre, à vrai dire …

        Quant aux oreilles de Mickey … Non là je peux pas :'( !

  43. Pioché parmi les commentaires sibyllins de cet article fascinant : « Lisez “la Jeunesse de Picsou” par Don Rosa. L’histoire de ce canard anthropomorphe parti de rien pour arriver au canard le plus riche du monde, tout en ayant perdu puis regagné l’amour et la dignité vis à vis de ses proches, très motivant. Les valeurs de la persévérance, du travail, de l’honnêteté sont bien mises en avant. »


    Est-il besoin de commenter davantage…

    • Ouais, Picsou est mon modèle caché, je vous l’avais pas dit ?

      … Blague à part, c’est vraiment une chouette oeuvre, mais ça n’a strictement aucun rapport avec notre affaire.

      • Effectivement, Don Rosa a écrit de très bonnes histoires, bien plus intéressantes à mon gout que celles de beaucoup d’autres auteurs d’histoires de Donald/Mickey.

  44. je leur est transmis le lien vers le blog d’odieux, j’aimerais vraiment qu’un de ces gusses vienne se défendre ici. (oui je sais on devrais les laisser dans leur merde mais rire au dépend de quelqu’un peut parfois être marrant)

  45. cet article me conforte dans l’idée qu’on peut rire de tout (oui je sais… pas avec tout le monde !) le problème réside dans la possibilité que ce qui nous fait rire soit dit sérieusement par la personne en face… et si parfois on a l’impression de parler à un con, il ne faut surtout pas oublier que peut-être qu’il en fait de même ;)

  46. Ce qui est le plus horripilant, c’est qu’il y a pléthore de jeunes français qui vont vraiment prendre ces « conseils » sérieusement. C’est grave, et ça pue les maladies sexuellement transmissibles et les futurs enfants de beaufs…

    • Ce qui est encore plus horripilant, c’est qu’il y a au moins autant de pintades avec lesquelles ce genre de trucs marchent très bien, je connais personnellement au moins 2 types, tout a fait du niveau de l’article, qui en lèvent a tour de bras (bon, ils sont aussi beaux et muscles, ce qui doit un peu aider, je suppose).

      • Waah, c’est vrai… Tout cela est bien triste. Y’a vraiment un problème dans cette génération. En plus, dans l’article, ils osent parler d’amour, quand en fait, c’est des gros pervers! :D

      • C’était mieux avant, tout fout le camp ma bonne dame.

        De mon temps, on n’allait pas dragouiller la gueuse, non. Déjà, on allait voir ses parents. On leur offrait une belle somme, et hop ! On avait droit à une esclave + jeune que vous de 10 ans.

  47. Il manque quelque chose d’essentielle dans ce « brillant » article……….. Il oublie le bâtard sadique de père des proies……….. Parce que malgré l’éducation (je l’espère) raisonnable et raisonnée que je donne à mes filles, si elles se font approcher, accrocher par un blaireau sans cervelle type lecteur de cette bouze…………. il lui faudra beaucoup de wingman (porte bien bien leur nom car je les ferais voler) pour quitter ce monde paisiblement ……

    C’est imagé, exagéré évidemment, mais en tant que parent de petites pré-ado formidables, je peux dire que ce genre de site fait frémir…. et donne effectivement de faire du paramilitaire pour dégommer la tête des jeunes mâles ecervelés façon Bronson dans ses films pourris de justicier.

  48. « Sur le field. J’ai été surpris d’apprendre qu’ils bougeaient par équipe de deux. Je pensais que les francs-tireurs avançaient seuls : pas du tout ! »
    Quelqu’un a penser à lui dire la différence entre « francs-tireurs » et « tireurs de précision »?

    Sinon c’est parfaitement le genre de conseils et de techniques que je vais pouvoir mettre en pratique la prochaine fois que j’irais à Carrefour Market. À moi la boite de petit pois en promotion, les melons mûrs mais pas trop et la baguette de pain pas trop cuite.
    Repérage des brocolis sur l’étalage. Déploiment des recon squads afin de sécuriser le périmettre. Mise en mouvement à couvert en évitant le contact avec les l’adversaire. Récupération de l’objéctif (500 gr de brocolis devaient faire l’affaire). Pour finir évacuation vers la Z.A.
    Je vais appeler mes potes pour qu’on se fasse un entrainement pratique via Call of Duty, ça peut servir.

  49. Une arme à feu, quelle idée d’utiliser ça à une soirée drague! Alors qu’une pelle, c’est tellement plus romantique et efficace, n’est-ce pas Monsieur Connard?

    Et sinon, merci pour ces deux belles tranches de rire: celle de la lecture de votre article et celle de la lecture de l’article original aussi (c’est à pleurer, mais en rigoler, c’est meilleur pour la santé!).

  50. J’ai une proposition sympa pour vous OC.
    Votre mission si vous l’accepter: Réunir dans une même pièce les leaders du féminisme en france et les créateurs de ce site et observer le résultat.

    Excellent

  51. Cher Odieux Connard,

    Ce post est encore à la hauteur de votre réalisme.

    La question que je me pose c’est : d’où peut bien provenir l’idée de comparer l’art de la séduction à un bouquin de guerre?

    J’ai envie de dire : WTF.

    Toujours est-il qu’on se fend autant la poire ;)

    Merci Odieux!

  52. C’est pas un peu horrible de passer sa vie à draguer des meufs tout en les considérant comme des adversaires et en pensant que la séduction est une sorte de guerre?

    Ce mec doit avec pas mal de problèmes personnels.

    J’ai essayé de pas trop enfoncer les « players » dans mon article sur le sujet mais quand je vois ça je me dis qu’on y trouve quand même les pires déchets humains.

  53. Petite coquille : d’habitude vous parlez du club du MacumBa et non du Macuma. Mais c’est peut etre voulu…
    Sinon,comme d’habitude, article excellent, site désespérant :p

  54. c’est presque un peu plus comique que la théorie de l’échelle, ceci dit.
    (sinon je confirme, 83% du temps ils sont en état de mort cérébrale, oui…personnellement j’emploie la méthode Quies et je tente une concentration visuelle absolue sur les attributs physiques de la bête pour mieux tolérer sa présence, mais c’est parce que je ne pèse que cinquante kilos, hein, sans quoi j’adopterais la méthode dite « du coup de pelle en travers de la bavure »)

  55. Comme j’avais envie de me piquer les Z’ieux, j’ai cliqué pour lire les commentaires à la suite à cet article tout droit sorti des abîmes … leur lecture m’a laissée pantoise … ôtez-moi d’un doute, leurs auteurs ont 12 ans, n’est-ce pas??

  56. Bonjour,
    Je me suis dit qu’ils pouvaient faire le même article avec les éboueurs. C’est moins glamour, mais…
    Ils repèrent leurs « proies » en bande
    Ils font le tri de ce qu’ils peuvent prendre ou pas
    Ils marquent les « cibles » contaminées (poubelles jaunes avec bandeau) pour les suivant
    Ils la chopent, la lèvent, la secouent, la vident, etc. puis passent à la suivante

    Bon, j’arrête, mais il y avait aussi le même article avec le tourneur qui étudie l’environnement avant de faire son boulon (transforme la matière première en une pièce qui est son objectif), le ramoneur qui choisit ses cheminées, etc.
    Bref, j’ai ri.
    Merci
    NOTA : j’ai postulé pour faire rédacteur d’articles à artdeseduire du coup.

  57. J’hésite encore entre mourir de rire et être atterrée, là… On devrait retrouver l’auteur des articles de ce site, et lui imposer une petite vasectomie pour que jamais, au grand jamais, il ne se reproduise.

  58. bon, j’ai été hier et avant-hier poser un com’ sur leur site histoire de rigoler un coup (à leur dépenSSSS), ceux-ci étaient « en attente de modération » et aujourd’hui, tiens les com’ ont disparu .
    alors entre ça et un des gus qui préconisait de se bastonner uniquement si les chances de victoire sont garanties, v’là la carrure des types.
    Bref, au cas où tu liras ces lignes OC, cet article m’a fait marrer comme il y avait longtemps merci à toi, j’aime quand tu tapes sur les faibles.
    bon vent à toi

  59. Ce qui m’a le plus impressionnée, c’est qu’un site qui se targue d’enseigner la façon d’entretenir une « Long Term Relationship » puisse paradoxalement utiliser des termes aussi raffinés que « cockblocks ». C’est… une très jolie métaphore !

  60. Cher Connard
    Merci encore pour ce nouvel article… J’ai bien ri. Une petite chose cependant – en anglais, il me semble que ‘One Night Stand’, c’est une histoire d’un soir… Ce qui ajoute à la poésie de ce jouvenceau.

    • J’adore quand un mec balance un lien sur un site hyper lu par tout le monde et n’importe qui, en précisant: « à ne pas mettre entre toutes les mains ».
      Encore un truc typique de player: le grand truc-bidule méga secret que tout le monde connait.

      • L’ironie, c’est aussi un secret de player peut être? ça ne parle pas aux elfes?

  61. Dire que j’ai eu ce site dans mes favoris pendant deux ans … dieu que j’ai honte…. j’étais naïf et j’étais surtout très con , (aujourd’hui ca va mieux , j’ai « l’odieux connard » dans mes favoris … j’ai bon là ?)

  62. Bah, je suppose que ça t’a aidé à évoluer aussi. Il n’y a rien à regretter.
    Bien sûr, 90% (99% en fait) du propos et de sa présentation est à jeter sur ce genre de site (et 100% de l’article cité), cela dit, ce que beaucoup des gens qui commentent et se moquent bien ne voient pas, c’est que « être intéressant » ou « être charmant »,
    c’est une compétence sociale comme connaitre l’étiquette ou mentir -oui, je sais, « oh! » c’est volontaire-, ça s’apprend.
    Normalement ça se fait de manière innée en grandissant, mais d’autres personnes
    ratent des étapes, ou se plantent parce qu’on leur a foutu de mauvaises croyances en tête qui pourrissent leur manière de communiquer.
    Alors ces sites sont clairement commerciaux, proposant la balle magique et cherchent à faire rêver des mecs qui souvent sont pas misogynes à la base mais malheureux pour la plupart.
    Certains sont clairement des cons, ou des chacals qui cherchent un moyen de faire coïncider leur vantardise et leurs performances réelles, d’autres sont les « mecs biens », ou « gentils », auxquels toutes leurs amies disent qu’elles ne comprennent pas pourquoi ils ne trouvent pas une nana, mais qui d’un autre côté coucheraient pas avec eux pour tout l’or du monde. Ou qui tombent amoureux transis à chaque nana qui leur trouve un intérêt parce qu’eux ont un savoir-être, et qui pourrissent donc leurs relations

    La plupart des articles ont du sens, quand tu considères qu’une partie de ces mecs
    sont à la base des geeks qui n’ont aucune considération pour des choses dont un minimum est essentiel (hygiène, look, communication avec les autres).
    D’autres sont simplement ineptes socialement, ou seulement dans la séduction pour les plus chanceux, sans autres « tares ».
    Mais tous, comme les autres mecs, peuvent se rendre compte des beautés de la gent féminine. Et se vautrent lamentablement, si ce n’est pour des facteurs extérieurs, pour leur incapacité à se montrer intéressants.

    Je lisais un commentaire qui disait que la séduction c’était cultiver l’art du travestissement, je dirais qu’il se trompe un peu, le travestissement n’est pas l’unique moyen et à long terme il n’est pas viable. Bien sûr, pour certains, il s’agit d’appliquer la recette et tous les « trucs » de communication dont on connait les effets sur les gens (ça inclut autant des choses fumeuses comme la PNL que des faits psychologiques avérés comme l’escalade psychologique, ou des éléments complètement naturels de la pratique sociale comme le fait de toucher quelqu’un ou de communiquer avec son regard -pas évidents pour les timides-), pour d’autres, il s’agit de trouver là-dedans tout ce qui leur correspond et d’apprendre à exprimer ses idées avec, pas de simplement « appuyer sur la bouton A en espérant la réaction B, en disant n’importe quoi pour ça, même si c’est quelque chose qu’on est pas ». D’ailleurs, ces sites parlent de ce qu’on nomme la congruence, à savoir, « être ce que l’on dit ». Bref, être vrai. Ne pas être qu’une apparence. Ce qui ne marche que quand on est un très bon menteur, sinon, on arrive pas à tenir la distance.

    Donc, pour résumer, il s’agit d’apprendre les bases pour la majorité des lecteurs de ces sites. Et vous me direz, mais pourquoi ils ne sortent pas et ne vont pas voir les nanas? Parce que beaucoup ont besoin de vaincre leur anxiété en remettant les choses en perspective, manque de confiance en soi et besoin d’une béquille au départ, ou parce que simplement, ils ont essayé maintes et maintes fois, se crashant misérablement -si, vous savez, le mec de vos amis qui ne rencontre jamais de nana, qui est un bon gars, mais est invisible, qui en boite va devoir se bourrer la gueule pour parler à l’une d’elles, qui avait peut-être le courage de les aborder mais qui s’est tellement pris de râteaux qu’il pourrait ratisser la surface agricole de l’Oklahoma avec-
    Et du coup, ils cherchent une autre solution.
    Parce que « être soi-même », ils ont essayé, ça ne marche pas.
    Et honnêtement, être soi-même quand on est bourré de croyances pourries du genre « les femmes sont des princesses », « il faut payer des verres aux filles pour leur parler, même si elles vont prendre le verre et se casser, ou même si elles ne sont en fait pas intéressantes ou sympathiques » et « je serai jamais intéressant pour attirer l’attention d’une nana » ou « y a que les connards et les mecs avec une carte gold -pour reprendre un comm- qui séduisent les filles », c’est se tirer une balle dans le pied à défaut de la tête, même si dans certains cas le second serait mieux.
    Il faut apprendre à être un meilleur soi-même. En ce sens, le conseil typique des nanas n’est pas mauvais, mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut rien changer, juste qu’il faut oser s’exprimer, avoir confiance en soi, et ça néglige quand même tout un tas de détails. Et de toute manière, faut pas espérer qu’un mec qui a déjà pas les bases pour comprendre un minimum les filles de saisir ce genre de nuances.

    Quant à la croyance selon laquelle « c’est moche parce qu’on apprend pas à séduire, ça vient tout seul, ça doit être beau et magique », vous qui savez le faire,
    vous savez que des fois, vous allez agir d’une certaine manière pour faire réagir la nana (ou le mec) d’une certaine manière. C’est pas forcément conscient, mais par contre, vous savez que là, vous avez touché une corde sensible.
    En être conscient, c’est juste avoir un peu plus de recul sur ce qu’on fait.
    ça n’enlève pas le fait d’avoir des sentiments, des émotions et le fait de vouloir les partager. Ou, sans parler de ça,de vouloir passer un bon moment, même sans rien derrière, mais tout le monde en profite.
    Ce qui est moche, c’est que les gens soient tristes, c’est que les nanas se sentent oppressées et réagissent mal, ou de manière hautaine pour être tranquille dès qu’un mec les aborde parce qu’elles se disent qu’il va être le énième lourd inintéressant de la soirée, si c’est pas encore un décérébré qui va la siffler, lui pincer les fesses ou l’inviter à un gang bang dans une cave en la traitant de pétasse parce que c’est tellement séduisant, au lieu de se dire qu’elles vont profiter d’une conversation intéressante.
    Vaut mieux que les mecs apprennent ça qu’ils restent dans leur coquille, se suicident ou en arrivent à violer une nana par frustration ou à cartonner une école ou leurs collègues de boulot parce que l’une des nanas de l’assistance leur a mis un râteau.
    Puis d’une manière générale, ça pousse les gens à s’améliorer, même si certains sont des « space monkeys » (parce que Fight Club est une des références de la « communauté ») qui finissent tous à se conformer à un modèle, agissent, pensent, se cultivent comme -le gourou local-. Spike de spikeseduction dont l’un des posteurs a donné le lien est un très bon exemple de gourou qui cultive ça, à base de « soyez supérieurs à la fange » etc. Mais si on prend l’idée de base, être plus cultivé pour soi, c’est pas mal. Si c’est juste pour faire des grandes phrases et mieux choper, c’est pathétique, mais j’ai l’espoir que tous ne le prennent pas comme ça, et ne sont pas des pauvres cons méprisants…

    Bien sûr, il faut du recul, éviter d’acheter le concept de la balle magique, du « tout tout de suite » et la misogynie à deux balles de certains mecs aigris qui hantent ces sites, ou le « modèle universel ». Mais c’est comme en toutes choses, les gens intelligents en feront quelque chose de bien, les autres s’enfonceront dans leur connerie (avec l’effet indésirable que pour certains, ils attraperont quand même des pintades qui ne verront pas leur côté misogyne au-delà de leur attitude séduisante, parce que notez que c’est ça tout le problème, on peut être bien au fond, mais avoir une attitude pourrie/qui nous dessert, et vice-versa. Ou on peut être tout pourri ou avoir tout bon).

    Voilà. Je pense que je vais m’attirer une foule de réponses hostiles, mais fallait quand même que je commente.
    Et pour répondre à la question inévitable, oui, j’ai lu ces sites, et oui, j’étais un de ces mecs, dans la catégorie « bien mais trop gentil et un peu trop carré ».
    Je me suis soigné, et ça va mieux.
    Cette communauté et ces sites m’y ont plus aidé que des années de conseils d’amis bienveillants qui ne voyaient pas où était mon (mes) problème(s).
    Et je ne drague pas à tour de bras, je ne cherche pas à faire de ma vie un baisodrome, mais en attendant de trouver la bonne avec qui me poser, je ne m’interdis pas d’aller vers les filles qui m’inspirent. Et croyez le ou non, maintenant, ça marche, pas parce que je me dis que « je fais du push pull et du kino pour faire monter sa buying temperature » (si je me surprenais à penser comme ça, je me suiciderai d’une manière forcément douloureuse pour me punir) mais parce que j’ai appris à avoir le même répondant avec les nanas que celui que j’avais avec les mecs parce que j’ai appris qu’elles n’étaient ni fragiles ni innocentes (en fait, elles sont humaines, ce qui leur vaut toute mon estime), que j’ai appris que toucher quelqu’un qu’on ne connait pas n’est pas quelque chose qui est socialement inacceptable malgré ce que me disait ma maman quand j’étais tout gosse, et parce que j’ai envie et je sais comme les faire vibrer.
    Et j’ai de très bons contacts avec mes ex, et j’en prends soin.
    Alors c’est pas une étape de ma vie dont je suis fier parce qu’avant j’étais un peu un cas avec les filles, et parce que clairement ces sites ont un côté désagréable,
    mais je suis assez content de ce que je suis devenu, même s’il y a mieux sur le marché du célibataire. M’en fous un peu, je suis pas là pour un concours, plus pour être mieux avec moi-même. Et ça passait par apprendre à l’être avec les autres.

    Voilà, vous pouvez sortir les insultes et les pierres….

    • Très belle réponse qui prouve que ce site n’a pas comme utilisateurs, que des « experts » qui jettent la pierre sans peser le pour et le contre.

  63. Ça sent la traduction approximative d’un site ou bouquin américain à plein nez.
    Je doute même que celui qui a traduit cet immondice en a vraiment perçu le sens, du boulot de tâcheron blasé qui laisse des termes en anglais lorsqu’il ne trouve pas immédiatement la correspondance en français.
    Alors ce site est doublement merdique, premièrement par son contenu et deuxièmement parce que ce n’est qu’une copie probablement réalisée sans payer les droits d’auteur.
    Comme l’a dit un des intervenants dans son commentaire, c’est juste un site destiné à capter des clics pour se justifier auprès des annonceurs et encaisser le fric de la publicité.

  64. Waouh, et moi qui comptais poster un commentaire digne de ce nom, en lisant l’article hier, je vois que Old Dirty Bastard m’a devancé ! Merci à toi, Mais je vais me permettre d’en dire, parce que bon, voilà, faut que ça sorte. Vous trouvez l’argument léger ? Mouais, faut dire, je reste sur le registre de l’article et des commentaires
    Bref, je suis moi-même un membre de la communauté de la séduction. Là, je vous laisse un moment pour réfléchir à toutes vos insultes. Je rappelle que je suis aussi un lecteur de ce site, pour autant incroyable que ça puisse paraître, doit-on alourdir ou écourter ma peine ?
    .

    Ah, je constate, que certains sont particulièrement hargneux. En même temps, on vient pas sur ce site pour chanter les louanges de la vie, donc on est raccord.
    .
    .
    Là. Maintenant, on parle. Alors, oui, je disais donc que je suis un « player » (bravo, toi qui as deviné que c’était de l’anglais, tu gagnes un sachet de Earl Grey pour toute cette culture) parce que la séduction, c’est un jeu. Si si. Ça vous choque ? Waouh, on va éviter de parler d’excisions alors…
    Pourquoi un jeu ? Parce que des fois on gagne, des fois on perd. Mais personne ne meurt, et on peut recommencer. Ça a l’air stupide dit comme ça, mais y a une raison de le considérer comme tel : ne pas rester sur un échec. Ne pas avoir cette peur ancrée qui fait se dire : « j’ose pas aller lui parler, elle est trop belle pour moi / je me suis pris des râteaux / je suis moche » etc… Vous pensez que c’est la façon de penser de qui ? Pas des cons. Justement, eux ils osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît (et je vais quand même pas donner de bon point culture gé pour cette réplique si facile à trouver, sans déconner). Non, c’est comme l’a dit Old Dirty Bastard, des mecs qui manquent de confiance en eux, de compréhension des dynamiques sociales, d’image…
    Alors oui, bien sûr ce site est consultable par tout le monde. Et c’est comme des mots, une épée ou un pinceau : on peut s’en servir honnêtement ou pas. Je vais vous apprendre un truc incroyable :on trouve des gens complètement différents que ce soit chez les buralistes, les chrétiens, les flics, les fans de foot (ah, pardon, mauvais exemple)… Les séducteurs ne font pas exception. Certains sont mal intentionnés. Enfin bon, s’ils étaient vraiment mal intentionnés, ils s’emmerderaient pas à lire des pages et des pages d’articles et de techniques d’abordage, et achèteraient un bon gros sachet de GHB. Non, ils veulent éventuellement coucher avec une fille pour un soir. Voilà. Y a que eux hein, les autres hommes qui ne sont pas des players ne recherchent pas ça. Les filles non plus d’ailleurs, c’est bien connu :elles veulent toutes se caser directement avec un mec et lui faire 3 gentils marmots braillards. C’est incroyable le nombre de filles déçues le dimanche matin de ne pas avoir trouvé l’homme de leur vie, et qui se jurent de ne plus jamais recommencer jusqu’au week-end prochain…
    Mais dans tout ça, on apprend au delà de la séduction, l’art de s’épanouir. Il y a une grande partie de développement personnel dans tout ça, qui est indissociable de la séduction. la congruence, en effet, est le maître mot. Si vous pensez que c’est avec 3 phrases et un mouvement magique qu’on séduit n’importe quelle fille, vous vous le fourrez jusqu’à l’intestin grêle. On apprend à DEVENIR séduisant,naturellement, en améliorant des aspects de sa vie. En devenant meilleur (j’ai jamais dit « parfait »). On peut aussi faire illusion, et ça peut passer, temporairement. Marrant ça, j’ai l’impression de parler de blush / mascara / rouge à lèvres / fond de teint / wonderbra, là…

    Vous pensez qu’on est des vils manipulateurs sans vergogne qui ne cherchent qu’à coucher pour un soir (il paraît que c’est très mal et qu’on va en enfer pour ça, parce que Dieu créé les filles pour se marier et faire du canevas) ? Vous vous êtes certainement vachement documenté sur tout ça avant d’en parler, plutôt que d’avoir votre avis fait tout seul au chaud dans un coin, j’en suis sûr. Oui, on a ce pouvoir, en 2 minutes chrono je vous lève une pouliche aussi facilement qu’un psychologue va tout savoir de vous en vous regardant dans les yeux ou qu’un appareil photo va dérober votre âme. Continuez à lire Pifou, ça stimule bien le cortex.
    En fait, on est loin de tout ça. Par contre, oui je n’ai pas peur d’aborder une fille où que ce soit (tant que je sens que je ne gêne pas -merci les dynamiques sociales), de lui parler, et de savoir tout un tas de choses à faire / ne pas faire pour qu’elle m’apprécie. Et donc me donner plus de chances de la séduire. Ceux qui attendent que le destin mette une nana géniale sur leur chemin, continuez à attendre. Moi, je vais la chercher.
    Pas évident, ça m’a obligé à développer mon cercle social, avoir des activités artistiques et sportives (je profite de ce passage pour préciser que je conchie les gens qui regardent le sport à la télé, je préfère en faire ; je suis devenu plus ouvert d’esprit aussi), me laver de ma crasse intellectuelle en me poussant à me cultiver, aller chercher un travail que j’aime plutôt qu’un pris par défaut… et tout ça au détriment de ma précédente raison de vivre : les jeux vidéo. Moi qui comptait devenir un champion mondial multimilliardaire grâce à Call of Duty, me voilà bien marri
    Ben oui, parce que beaucoup de gens se nourrissent de ces conseils tout simplement parce qu’ils veulent trouver LA fille, ou parce qu’ils l’ont trouvée mais ne savent pas comment s’y prendre (et souvent, il est déjà trop tard).
    Bon, les acronymes, effectivement c’est obscur. La séduction a commencé à être théorisée aux USA, où le vocabulaire employé est effectivement assez militaire, et c’est resté. L’emploi du français ? Ouais, pourquoi pas, mais par soucis de cohérence, merci de désormais remplacer « handball » par « balle-main » et de ne plus jamais utiliser LOL dans quelque correspondance (le mot « mail » fait bien sûr partie des interdictions) que ce soit, pour les plus 2.0 d’entre vous.
    Quand à l’article de Sélim (et oui, voilà que j’en viens au fait, pardon pour la longue intro. Je vous la facture pas, du coup), moi je le défends. C’est une analogie qui en vaut une autre.
    Sur ce , je vous laisse, je vais cracher ma frustration sur 3 mannequins russes (croisées par hasard à Lidl) qui m’attendent dans mon lit. Si seulement elles savaient que les ai manipulées en les touchant au niveau du coude, elles pourraient croire que je ne vais pas les épouser demain matin…

    • On peut aussi faire illusion, et ça peut passer, temporairement. Marrant ça, j’ai l’impression de parler de blush / mascara / rouge à lèvres / fond de teint / wonderbra, là…

      ==> On va pas se voiler la face tu viens de détruire en deux phrases au minimum la moitié des gens qui viennent de posté, le reste de ton commentaire a finit par enterrer tous le monde.
      La différence de niveau entre toi et les commentateur/commentatrice hargneux est incroyable, peut être devrait il se poser des questions sur eux mêmes…

      • Il n’y a aucune « destruction » ou de joute verbale dans ce cas là. Ce qui gêne dans ce genre d’articles, ce sont les gens qui ont un avis posé sans argumenter, ni prendre en compte les avantages ET les inconvénients. Les kékés qui disent « Haha ils sont vraiment débile avec leur anglais » et les Dudus qui disent « Nan même pas, la séduction c’est trop bien bande de débile » sont pour moi, au même niveau d’utilité dans cet article.

  65. Quel dommage que les derniers apports d’Old Dirty et de Mandosa arrivent si tard! Toute la flopée de commentaires réfléchis et documentés qui les a précédés s’est tarie…

    Je ne fais pas partie de ces players « pathétiques, minables, lamentables, moins que rien » (je cite de mémoire, je ne vais pas relire les commentaires pour retrouver toute la sympathie que ces gens vous inspirent). J’ai tout juste lu plusieurs (peu) articles de ces sites il y a quelques années, après une lecture que j’ai trouvé excellente: « Penetrating the secret society of pick-up artist » traitant du sujet. Mais je dois malgré tout être un peu lamentable car j’y ai trouvé des choses intéressante et n’ai pas tout condamné d’un bloc!

    Old dirty n’a évoqué que des arguments qui me paraissent assez vraisemblables en disant que les gens intelligents et bien intentionnés puissent se servir « d’outils » dont ils manquent d’une « bonne » manière et les méchants pas beaux, pour servir le malin. Mais d’après les commentaires non, tout n’est que chimère et tout dans la démarche même est condamnable. 100% des lecteurs et contributeurs de ce site sont des modèles de réussite sociale, sans besoin de béquilles ou d’artifices d’aucune sorte donc (ou n’y aspirent pas et encore moins par d’odieuses compromissions).

    Moi j’y ai trouvé même brièvement UNE vision d’un élément social qu’est le rapport de séduction, en tant qu’interaction sociale. Peut-être pas la bonne, mais qui comme beaucoup de confrontation entre ce que je pense et ce que pense autrui, introduit un questionnement enrichissant.

    J’ai été d’accord avec beaucoup d’éléments emmenés par Mandosa même si le ton vindicatif me semble un peu contre-productif. Je soulèverais tout de même que « conchie[r] les gens qui regardent le sport à la télé, […] [plutôt que d’] en faire » quand son argumentaire considère comme « hargneux » de condamner son propre modèle et sa vision de la vie, alors que ce même sport le rend « plus ouvert d’esprit » me fait penser qu’il n’en fait peut-être toujours pas assez.

    Je me demande si les commentaires auraient été les mêmes si le (formidable) article suivant, traitant de « la notion particulièrement complexe de débat », « qu’il serait possible, lors de certains alignements planétaires, de discuter avec des gens qui ne partageraient pas votre avis », à défaut de « considérer l’autre camp comme un conglomérat de sombres rabouins », été paru avant celui-ci. En fait, je m’égare. Nul doute que, les lecteurs d’OC étant fidèles et éclairés et ayant bien creusé et réfléchi aux implications du sujet, (et non suivi d’un seul pas son gourou-rédacteur qui ne pousse jamais sa mauvaise foi pour faire réagir) ne présentent absolument pas les travers de ces groupies intégristes du camp de la raison qu’ils condamneront dans les commentaires de l’article suivant.

    Désolé pour les citations, mais je n’ai pas leur verVe  » et la citation est l’intelligence du pauvre ». Pas grave, personne ne me lira, on est passé à autre chose!

    Muxus

    • Je ne pense pas que ça (diffuser les articles dans un ordre différent) aurait changé grand chose.
      Et puis, beaucoup de commentateurs ne cherchent qu’à en remettre une couche, pas à débattre, beaucoup ne lisent pas les autres et ne cherchent qu’à s’adresser au maitre des lieux (qui doit trouver bien ironique que lui et son propos soient traités avec tant de déférence et de manque de recul).
      Qui plus est, sur un sujet où « tout le monde est d’accord », ce n’est pas comme « le mariage pour tous » où des gens éclairés des deux bords cherchent à imposer leur vision unique à tout le monde… Ici, on est en plein dans les stéréotypes qui ont justement contribué au mal-être des gens qui avaient des difficultés dans ce domaine,
      et qui les ont amenés à se former en « communauté secrète ».
      (ce qui arrangeait bien au passage les gourous qui voulaient vendre des balles magiques). C’est toujours la même chose d’ailleurs dès que cela concerne un sujet qui nous montre que nous ne sommes pas complètement maitres de nos réactions, de nos décisions. Cela rencontre souvent des réactions épidermiques.
      Et le fait de le savoir, le comprendre et d’être prêt à s’en servir, c’est aussi grave que faire des messes noires à l’époque de l’inquisition. Ou d’étudier des cadavres humains pour améliorer sa compréhension des gens. Bouh, bande de méchants, vous voulez rien que dévorer nos âmes avec vos connaissances démoniaques.
      Moi, je préfère rien savoir, comme ça il peut rien m’arriver… Ah, non.
      C’est à ce demander comment le « petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens » peut avoir eu autant de succès. Ah, mais si, bien sûr, c’est parce qu’ils ont manipulé les lecteurs potentiels en les déculpabilisant d’avoir accès à un savoir potentiellement vil, du genre, tout ce que vous avez voulu savoir sur les techniques d’influence sans jamais oser le demander. Parce que bien sûr, vous ne lirez ça que pour vous en défendre, vous n’aurez jamais l’idée de chercher à améliorer votre influence pour avoir une augmentation, ou des congés à la période que vous voulez, ou une ristourne auprès de cette vendeuse sympathique qui aura l’impression d’avoir gagné un client.

      Paradoxalement, l’erreur de cette communauté qui étudie la communication, c’est de ne pas avoir su communiquer sur elle-même. En partie à cause de l’influence des gourous qui voulaient donner l’impression d’un cercle fermé pour donner un sentiment d’exclusivité, en partie à cause du jugement social typique et du mal être des concernés qui ne voulaient pas passer pour des loosers (L’argument du développement personnel, c’est un peu une manière pour la plupart des gens en question de ne pas être catalogués sous l’aspect « dragueur qui apprend sur un forum », mais avoir une vie intéressante n’est pas un problème pour tous. Certains sont déjà cultivés et ont déjà une vie avant d’arriver là-bas, ils sont juste pas doués pour se présenter sous un jour intéressant pour une nana, même s’ils feraient sans doute des gendres parfaits pour leurs mères).
      Alors qu’il est bien plus minable de rester dans son caca et ses préconceptions, que de chercher à comprendre et changer. Mais bon, on est dans un monde où les gens disent « qu’ils ne sont pas fait pour ça », parce que c’est pratique, ça ne nécessite aucun effort pour changer, pour se remettre en question, et encaisser le fait que c’est surtout notre faute et pas la prédestination qui nous font échouer (parce que dire que c’est parce qu’on est laid ou autre, quand on voit certains dragueurs à succès qui ont une gueule et un style complètement improbables, sans pour autant être riches ou puissants, c’est une excuse bidon, mais c’est plus facile de se dire que c’est parce qu’on est aussi intéressant que la lecture de l’annuaire).

      Cela dit, faut avouer que les sites français sont particulièrement graves dans la connerie, souvent à cause de la personnalité du gourou local, et qu’il y a plus de salut à lire un ou deux livres sur le sujet que des forums où comme ici, tout se mélange, parce qu’à part pour avoir des exemples de certaines choses, il vaut mieux tout tester soi-même et faire sa démarche personnelle que de rester à lire tout et n’importe quoi, entre interprétations hasardeuses et délires du type présenté dans l’article.
      Je ne suis pas non plus d’accord avec Mendoza sur les anglicismes, ça participe du phénomène qui rend cette communauté bizarre et risible, je suis d’accord sur le fait que le jargon a son utilité pour communiquer précisément comme dans tout domaine spécialisé, mais si sur un forum ça passe, entendre des mecs s’exprimer comme ça en soirée me fait pitié.

      Mais il n’y aucun mal à lire ça, ne serait-ce que pour savoir ce qu’on rejette, et beaucoup trouveraient sans doute des choses avec lesquelles ils sont d’accord, mais la plupart ne l’admettraient jamais ou diraient que c’est évident (alors que tout le problème est là, ce n’est pas évident pour tout le monde). Mais Mendoza a bien raison sur ce point, même s’il est plus ironique que moi, un peu de nuance ne serait pas mauvaise. Car j’imagine que même parmi les critiques, certains tenteront de chercher des réponses dans les articles dont le nom les a intrigués la prochaine fois qu’il se trouveront face à un échec dans leurs relations.

  66. Ahlala. J’ai d’abord beaucoup ri, en me demandant si des gens reproduisaient dans leur vie réelle tout ce flot de conn… bêtises. Et en y réfléchissant plus amplement j’ai été obligée de me rendre compte que j’avais moi-même rencontré des spécimens qui se prenaient pour des « Snipers de l’amour ». Bon, c’est sans doute une évidence mais ça ne marche pas; à moins que l’objectif soit de faire rire la fille en question et de ne pas avoir peur de se moquer de soi -au quel cas là c’est parfait-. Merci encore pour le moment de rigolade !

  67. Si ce sont des snipers, ça veut dire qu’ils tirent vite et disparaissent ? Au final, en ce qui concerne le tir, l’objectif sera sans doute rempli (jeu de mots graveleux et involontaire), mais je doute que la cible sera vraiment achevée par ce remarquable tir d’une grande vivacité.

    Je suis ravi d’apprendre qu’on ne connaissait pas l’art de la séduction en Europe avant la théorie américaine. J’ignorais qu’on avait besoin d’anglicismes tous les trois mots pour réussir. Je suis sans doute ready pour être un winner grâce à mon lifestyle de player.

    • Non pas, Nain posteur. Bien évidemment l’art de la séduction existe depuis toujours. En revanche, il a été formalisé et rendu populaire (vulgarisé dirais-je, parce que sinon on pourrait parler des liaisons dangereuses) dans tous ses aspects par la communauté américaine il y a 10-15 ans.

  68. Il y a un avantage certain avec ces « snipers de l’amour ». Si vous êtes intéressés par une demoiselle en soirée mais que vous êtes trop timide pour trovuer une bonne approche, laissez les aller « sur le field ». une fois qu’ils auront bien montré leur potentiel de relou, il suffit de sauver la donzelle de la troupe de viandards adeptes de l’anglicisme douteux. Au moins le chapitre « approche » sera réglé.

  69. C’est fou, quand tu écris sur les blogueuses-mode je suis plié, mais là, le sujet est déprimant comme c’est pas permis. Je ne sais même pas comment font ces mecs pour avoir encore envie de vivre :(

  70. Le titre de l’article a bien été choisi, j’adore :)
    Des sites sur la séduction il y en a des tonnes ! Et j’ai plutôt l’impression qu’ils sont fait pour des débiles mentaux. Ils racontent de ces conneries ! Mais tu trouveras toujours 2 ou 3 imbéciles qui vont aller appliquer ce qu’on leur a dit… :)

  71. Il découvre la tendresse en promesse dans toutes les jeunes et belles. Il croit qu’elles sont cette femme qu’il désire. Il veut revêtir le désir lui aussi. Chacun des visages des femmes parvient à toucher son coeur d’enfant. Il s’arme et s’outille, et se prépare à l’approche ! Dur labeur ! Triste surprise cependant, la belle qu’il cherche s’en va vite quand elles s’approchent. La rencontre est manquée, c’était l’illusion d’une beauté. Allons soldat, abattez vos cartouche, pour aller voir ces femmes ressemblant à votre belle. Mais il faudra ôter votre armure pour la trouver.

  72. Pingback: Séduire avec classe | Le blog d'un odieux connard·

  73. Intéressant cet article…
    Je vais pour ma part tenter de défendre ce site, que (oui, ne me lynchez pas) je consulte régulièrement. Et pour tout vous avouer, il m’a bien servi jusqu’ici ! (non, je ne suis pas payé par le site pour mon intervention…)
    OC, vous citez un article, qui est, je l’avoue, peu glorieux, et les termes anglais à outrance deviennent lassant, ou dégradants (appeler la femme convoitée une « target »… ah oui quand même) cependant, ce site nous donne aussi droit à des articles intéressants (beaucoup font appel au bon sens) et ne se leurre pas sur les relations hommes – femmes. La comparaison avec la chasse peut être déplaisante, mais la séduction s’y apparente bien souvent. Pas mal d’articles relatent le fait que les hommes doivent plutot se trouver un but dans la vie, plutôt que de dédier celle ci uniquement à la séduction : améliorer notre hygiène de vie, se fixer des objectifs… et une différence claire est faite entre les personnes qui recherchent juste des « proies » pour la soirée, et ceux désirant des relations plus sérieuses. Au final, je l’avoue, ce site m’a aidé à assumer mes désirs, et ce que je suis. Il a aussi l’avantage d’aller à l’encontre des préjugés sur les femmes (oui oui, regardez bien les articles) : je dirais même que les auteurs sont de fins psychologues sur la mentalité féminine (oui, j’ose)
    Mais nous sommes d’accords, certains articles sont à la limite (à la limite seulement ?) du ridicule. Mais la séduction est un domaine… tabou ? que certains associent à tort à de la manipulation (ouh, le méchant séducteur qui cherche à ramener une femme dans son lit, c’est vilain !!!) mais prone un plus grand respect, et détachement envers les femmes, ainsi que des relations plus saines entre les 2 sexes…
    Ce site, loin d’être parfait, peut, je le pense, améliorer les relations entre les sexes. OC, avez vous pris le temps de le consulter en entier ? Les conseils donnés ne sont pas dans l’optique de donner une image des hommes obsédés violant tout ce qui bouge, mais des personnes plus subtiles, plus légers avec les femmes, plus dominants socialement (le terme « d’alpha » est assez dérangeant je dois avouer) bref, du bon, mais pas que. Mais je maintiens que ce site m’a beaucoup aidé, malgré des ratés (oui, l’article du sniper n’est pas leur plus grande réussite)
    Cependant, a voire le nombre de critiques envers le site, je me demande d’ou viennent toutes ces résistances envers la séduction…
    Bien à vous !
    V.

  74. I am extremely inspired with your writing talents as neatly as with
    the format in your blog. Is that this a paid subject or did you modify it yourself?
    Anyway keep up the nice high quality writing, it’s rare to look a great weblog
    like this one today..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s