Test de l’été : quelle femme des sables êtes-vous ?

L’été est une saison merveilleuse.

Non pas à cause du soleil radieux éblouissant les touristes lézardant aux terrasses des cafés ou des cris joyeux des fêtards profitant de chaque minute de présence de l’astre céleste pour aller s’ébrouer sur les plages, mais bien parce que qui dit été dit généralement vacances, et qui dit vacances dit automatiquement avalanche de publications honteuses au sein des magazines féminins.

Même si, comme de bien entendu, j’exagère un peu : des publications honteuses dans les magazines féminins, cela tient quelque peu de la lapalissade constante, mais passons.

Ainsi, l’autre jour, alors que je me trouvais invité à un brunch au sein d’une famille d’ancienne noblesse, j’ai eu la joie de trouver sur la table du balcon du château familial un sympathique exemplaire du Figaro – Madame traînant là après avoir été abandonné par l’une des maîtresses de la résidence ; m’étant saisi de l’objet alors que je me trouvais seul dans l’endroit, je pus ainsi découvrir sous mes yeux émerveillés ces petits trésors qui font la joie du quotidien, à savoir, les légendaires tests de l’été ; le Figaro étant déjà d’une qualité rare, vous imaginez bien à quel point les tests de son édition Madame peuvent tout simplement subjuguer les esprits les plus torturés. Ainsi, je ne résiste pas à la tentation de vous indiquer trois exemples des belles choses que vous pouvez-y trouver, à savoir :

Quelle reine de la plage êtes-vous ?

Quel sera le love scénario de votre été ?

Quelle « Holiday addict êtes-vous ?

Si l’on pourra regretter l’utilisation massive et superfétatoire de termes anglo-saxons au sein d’un magazine qui se fait le chantre du drapeau tricolore, chacun sera libre de savourer l’absence complète de protestations féministes vis-à-vis de ce type de publications qui réduisent les donzelles en vacances à des glandouilleuses en manque d’hommes et d’attention, avec d’habiles questionnaires où l’on trouve jusqu’à 5 placements de produits par question (si vous n’avez pas envie d’Iphone, d’Ipod ou de vêtements de marque, passez votre chemin) ; on supposera donc que c’est l’ajout du « Madame » dans le titre qui en fait forcément un papier éminemment respectable et sans connotation sexiste.

Après pareilles lectures, vous imaginez bien que j’étais quelque peu perplexe, aussi fermé-je le magazine pour lui rendre l’utilisation que je comptais lui donner à l’origine – la seule véritablement utile – et le roulai donc pour former une sarbacane et ainsi tirer une fléchette soporifique sur Lucie, l’une des filles de mes hôtes qui venait d’arriver sur le balcon et qui s’effondra ainsi en ronflant contre la rambarde après avoir été touchée à la jugulaire. Afin de pouvoir reprendre en paix mes réflexions, je la poussai donc par-dessus la barrière sculptée, la faisant choir dans un buisson du jardin français en contrebas où j’aurais tout loisir de la récupérer plus tard, puis repris le fil de mes pensées.

Car il ne serait pas dit que ce blog ne donnerait pas à ces damoiselles un peu de détente pour cet été, et afin de m’inscrire dans la droite lignée de ces publications estivales puisque cela semble obligatoire à l’heure actuelle, permettez-moi de vous proposer aujourd’hui, Mesdemoiselles (ah bin oui, ho, il y a deux ans c’était pour ces Messieurs) un test s’inspirant de ceux-ci dessus, mais se rapprochant plus de la réalité pour donner un résultat plus précis aux candidates qui, dans la joie et l’allégresse, se plieront à l’exercice pour en apprendre plus sur elles en s’amusant (rien que ça).

Femme attendant que la marée monte pour en finir après avoir réalisé qu’elle aimait les tests du Figaro – Madame

Alors Mesdemoiselles, à vous de jouer. Mesdames aussi, hein, vous y avez droit.

Test : quelle femme des sables êtes-vous ?

Alors, vacancière tranquille ou séductrice en chasse ? Sûre de vous ou pas encore prête à vous exhiber en maillot ? Vite, répondez à ces quelques questions et découvrez qui vous êtes vraiment, hihihihi !

1 – Vous arrivez à la plage, diable, que de monde sur celle-ci ! Il va vous falloir trouver un endroit où vous installer au milieu de la plèbe. Quel est pour vous le meilleur emplacement ?

A) A proximité de ce charmant petit groupe de surfeurs qui exhibent fièrement leurs torses musclés, leurs longs cheveux blonds battus par le vent salé et leurs tatouages tribaux qui ne sont pas sans rappeler les dessins de votre neveu.  Hmmm, cet été, c’est boyfriends à volonté ! (et peut-être MST, mais les magazines féminins abordent généralement peu cette tragédie estivale)

B) Tout contre le poste des surveillants de la plage, qui eux seuls pourront vous protéger contre toutes les menaces locales : brigands en calebute de bain, malandrins jouant au freesbee ou même hommes des sables (un problème que l’on évoque que trop peu, combien de vendeurs de chouchous abattus par des tirs de blaster chaque été ?)

C) Dans l’eau. Vous n’êtes pas venue là pour rien.

D) Bien en vue, et dos à un endroit par lequel il serait facile de venir vous assommer avant de traîner votre corps.

E) Ce garçon pâle et solitaire sur la plage vous semble tout à fait attirant ; vous disposez habilement votre serviette à côté de lui, espérant qu’il vous remarquera entre deux pages de Naruto. Vous espérez trouver le courage de lui adresser la parole, et vous imaginez que toutes les autres filles de la plage sont comme vous ; ah, si seulement il savait que vous le désirez toutes comme un gros pot de Häagen-Dazs aux noisettes

2 – Le soleil réchauffant le sable au point qu’il devient possible d’y faire quelque chose d’intéressant, comme par exemple y enterrer un enfant 20 minutes (pas plus sinon vous ratez la cuisson), il est donc temps de vous changer. Quel maillot de bain est le vôtre ?

A) Quelque chose qui rappelle à chacun que vous êtes au top du hype : votre bikini David Guetta fera bien l’affaire ; hop ! Une petite duckface sous vos lunettes-mouches, un coup d’Instagram, et tous vos amis Facebook peuvent instantanément jalouser votre tenue de vacances (ou faire suivre aux ornithologues les plus pervers)

B) Le maillot de bain officiel Dark Knight Rises, une pièce et intégralement en kevlar.

C) Un maillot de ?

D) Vous avez patienté toute l’année pour enfin le sortir, mais enfin, vous en avez l’occasion : votre bikini marqué « J’aime l’Odieux Connard » que vous remplissez tout à fait convenablement va faire fureur.

E) Le même que celui de Nami dans One Piece ; vous espérez seulement qu’un connaisseur saura l’identifier et se révélera ainsi à vous : voici un fort beau moyen d’attirer des gens de goût !

3 – La serviette posée sur le sable, vous déposez votre sac d’une demi-tonne (vous êtes une femme, ne me la faites pas) à son côté ; quels merveilleux objets sortez-vous de cette corne d’abondance ?

A) Closer, Public, et bien évidemment Le Figaro – Madame. Vous vous demandez si avec tout ça vous ne pourriez pas avoir votre Bac Littéraire par équivalence, tout de même.

B) Un téléphone portable, une bombe lacrymogène et de la crème solaire conçue par Haroun Tazieff lui-même

C) Pas besoin de sac.

D) Une version imprimée de ce blog, des lettres enflammées, et bien évidemment, un papier prêt à signer expliquant qu’en cas de décès ou de disparition inexpliquée, vous léguez tous vos biens à l’auteur de ce site

E) Des figurines en résine de personnages de manga pour décorer votre serviette, une énorme réplique de fusil façon substitut pénien pour prendre des poses sensuelles sur la plage (et que vous léchez régulièrement sans raison apparente), et bien évidemment une console de jeu portable avec laquelle vous envoyez des messages pour tenter de contacter d’autres joueurs potentiels à proximité

Le test « Quel homme des sables êtes-vous ? » n’était pas vraiment axé sur le même principe.

4 – Parmi vos affaires, vous avez probablement un peu de lecture pour tenter de passer pour une érudite sur le sable alors que tout le monde sait que vous ronflez avec des cahiers de sudoku sur la tête, mais en supposant que l’on fasse semblant de rien; quelle est votre lecture de l’été?

A) Le dernier Margaux Motin. Vous avez deux mois pour le lire, vous pensez pouvoir y arriver s’il n’y a pas trop de bulles dans les cases. Elle vous fait presque autant rire que Jean-Marie Bigard à dire « Poil » et « Trou » 7 fois par page. En même temps, vous pensez que Gilles de la Tourette est un humoriste, donc bon.

B) La presse régionale, qui ne manque pas de vous régaler de détails sur le dernier corps retrouvé découpé dans un ruisseau voisin.

C) Un vieux prospectus trouvé entre deux eaux. On est pas là pour ça, merde.

D) Ce blog.

E) L’intégrale d’Evangélion. Ho, et puis Love Hina aussi, hihihi, c’est tellement rigolo, vous vous sentez comme l’une des jeunes filles de cette série : à forte poitrine et amatrice de geeks maladroits

5 – La température est tellement montée que vous avez loupé la cuisson du marmot que vous aviez enterré. Flûte, il va vous falloir tout recommencer, mais ha ! Vous avez bien mérité un peu de repos, allez donc vous baigner ! Mais comment donc ?

A) Vous tentez de faire la planche, puisque nager est un peu compliqué pour vous, la chose impliquant de synchroniser plusieurs de ses membres à la fois ; vous espérez secrètement que les courants vous porteront vers les surfeurs mignons, et qu’ils vous laisseront dériver dans leur sillage comme une algue à mèches blondes.

B) Vous prenez soin de vous mouiller le nombril durant un bon quart d’heure avant d’avancer dans l’eau jusqu’aux chevilles : il ne faudrait pas risquer une hydrocution. Avec un peu de chance, vous serez entièrement dans l’eau avant la tombée de la nuit.

C) La question est plutôt « Quand allez-vous sortir de l’eau ?« 

D) C’est drôlement moins rigolo quand on est pas attachée à un gros caillou au fond d’un sac.

E) Mon dieu, que ce maillot de bain est contraignant pour nager, vite, retirons-le !

6 – Alors que vous gambadiez follement au milieu de familles jouant – mal comme il se doit – au volley, vous avez cru sentir quelque chose vous frôler sous l’eau, de quoi s’agit-il ?

A) Un dauphin ! C’est forcément un dauphin ! Ho, j’ai toujours voulu nager avec les dauphins, c’est trotrobô comme animal, c’est mon rêve depuis toute petite ! Ça et être Miss France.

B) Vous hurlez et tentez de fuir : certes, vous n’aviez de l’eau que jusqu’aux chevilles, mais quoi que ce soit, c’était probablement un truc carnivore surpuissant et hideux. Les requins, par exemple, sont très connus pour attaquer dans quinze centimètres d’eau.

C) Un pneu, c’est évident.

D) Le corps d’une mère de famille que vous avez noyée suite à sa bruyante conversation téléphonique à côté de votre serviette (elle respectait le vieil adage « Plus tu appelles loin, plus tu parles fort« )

E) Vous espérez secrètement que ce soit l’un de ces timides garçons de la plage venus vous frôler : vous adorez leur côté pervers. Bon, et puis de toute manière, quoi que ce soit, vous êtes déjà un peu excitée.

7 – Alors que vous sortez de l’eau, exhibant votre corps de rêve (vous pouvez aussi exhiber le corps de quelqu’un d’autre devant vous si le vôtre ne suffit pas à attirer l’attention), vous êtes surprise par le cri typique d’un curieux habitant des plages estivales : le vendeurdechouchouquiveutmeschouchous.

A) Vous en prenez douze paquets, puis allez vous installer à l’ombre pour mater sur votre lecteur DVD portable une quelconque comédie avec Franck Dubosc qui vous fait rire aux éclats.

B) #harcèlementdeplage

C) Vous retournez dans l’eau et plongez façon u-boot surpris par la marine britannique. Vous imitez d’ailleurs très bien la sirène de l’engin au moment de plonger, c’est impressionnant.

D) Vous sortez votre portefeuille en exhibant largement les dizaines de billets emplissant celui-ci pour faire l’acquisition d’un sachet.

E) Vous le regardez avec vos grands yeux humides, vous régalant de sa silhouette malingre : vous adorez ces jeunes gens qui donnent de leur personne en travaillant l’été. Vous lisez la gentillesse dans son regard et déjà, manquez de peu de l’embrasser.

Ah, nager avec les dauphins… un rêve principalement réalisé par les requins qui, ne l’oublions pas, chassent parfois en compagnie de ces gros collabos des mers. Quel bel exemple !

8 – Quelques minutes après cet incident, et alors que vous tentiez de peaufiner votre bronzage, voici qu’une silhouette vous cache le soleil ; ouvrant les yeux, vous découvrez un jeune homme grand, beau et qui a réussi à caler un exemplaire de Proust dans son slip de bain. Son merveilleux sourire semble en dire long sur le fait qu’il souhaite sympathiser avec vous.

A) Ah, oui, Proust… Proust, ça vous dit quelque chose, ce ne serait pas une sorte de sous-Guillaume Musso ?

B) Un livre entier ? Mais alors il cache peut-être aussi une arme ! Vous paniquez complètement et lui lancez du sable dans les yeux avant de vous enfuir en courant tel un renard du désert

C) On ne vous la fait pas : vous l’ignorez superbement.

D) Levant un sourcil, vous lui demandez courtoisement combien de grands auteurs sont passés par son slip. Perturbé par la question, le jeune homme tente vaguement de bredouiller quelque chose, mais la panique est si intense que bientôt, un imposant coprolithe vient charger le slip de bain déjà bien malmené.

E) Vous adorez les intellectuels. Vous adorez les gens qui aiment lire. Vous l’adorez déjà. Privé de son support brutalement arraché, Proust tombe lamentablement dans le sable.

9 – Après une folle journée passée à la plage, le ciel a fini par prendre des tons orangés et quantité de gens sont rentrés chez eux pour regarder l’épisode du jour de Joséphine Ange Gardien. Le soleil s’enfonçant dans les flots sur l’horizon, la nuit gagne peu à peu du terrain.

A) Chic ! Il va sûrement y avoir de petits feux de camp où vous allez pouvoir croiser de sympathiques étudiants équipés de guitares ou mieux, de djembes ! Le whisky-coca va couler à flots et au son des vagues s’écrasant sur la plage, vous écouterez les yeux plein de larmes le même type jouer pour la 37e fois Jeux interdits.

B) Bon sang ! Il est temps de rentrer : vous vous ruez vers le taxi le plus proche et hurlez au chauffeur de vous conduire jusqu’à votre hôtel après lui avoir fait verrouiller les portières. Les rues ne sont pas sûres, à 22h à Monaco.

C) Bain de minuit, me voilà.

D) Vous observez les étoiles filantes, faisant le voeu qu’une pelle vienne vous trouver et vous emmener vers un monde merveilleux où les rivières sont de brandy et les champs de cigares.

E) Vous y cherchez des cosplayers pour passer une soirée détendue, hélas en vain, puisque la police a l’autorisation de tirer à vue sur ces êtres en agglomération pour empêcher leur reproduction.

10 – La nuit est bien avancée, et alors que la lune se reflète paisiblement sur les flots, il va être temps d’aller se coucher… certes, mais où ? 

A) La question n’est pas pertinente : vous ne vous couchez jamais, un peu comme les chevaux (et donc les licornes, ce qui vous rend littéralement hystérique quand vous le racontez) ; non, la vraie question est « avec qui ?« . Ou avec quoi, hein, la vie est une aventure.

B) Dans votre hôtel, enfermée à double tour, volets fermés et seulement après avoir appelé vos parents comme vous le faites chaque jour.

C) Un rocher à demi-immergé fera bien l’affaire

D) Un coffre de voiture serait le bienvenu, vous aimez l’aventure et les surprises.

E) Vous suivez dans la rue le premier garçon avec un t-shirt Anonymous en espérant que ce rebelle moderne vous aidera en vous ouvrant sa porte. Vous n’hésiterez pas à l’informer que vous dormez nue et avez des problèmes de somnambulisme pour le motiver.

11 – Alors que vous vous apprêtiez à aller vous coucher, voici qu’un mâle voisin de l’endroit où vous comptiez dormir se présente à votre porte souriant une rose entre les dents ; se retenant de hurler parce que ce couillon a oublié de retirer les épines, il semble prêt à se livrer à vous. Certes, mais que faites-vous ?

A) Vous poussez un petit cri qui n’est pas sans rappeler celui de la belette prise dans les phares d’un poids lourds

B) Comment a t-il fait pour vous suivre jusqu’à l’hôtel ? C’est forcément un psychopathe, vous vous demandez même si vous ne l’avez pas vu dans « Faites entrer l’accusé« . Vous appelez la police en leur demandant d’envoyer le RAID, efficace contre les intrus nocturnes.

C) Vous ne vous rendrez pas sans vous battre !

D) Vous entrouvrez la porte et lui demandez s’il a aimé Prométhéus. S’il répond oui, vous la refermez sur ses vertèbres.

E) Avant de lui ouvrir la porte, vous lui demandez au travers de celle-ci s’il est un honnête homme au coeur pur. Et accessoirement, s’il a réussi à tuer Diablo en mode hardcore. Si oui, vous arrachez les verrous pour lui ouvrir plus vite.

Il y a donc vraiment des gens pour regarder cette émission. C’est, disons… curieux.

12 – Cela dit, mettons que le garnement soit à votre goût, quelle arme utilisez-vous pour parvenir à vos fins ?

A) Votre personnalité : vous êtes un vrai petit ange le jour et un diable la nuit ; du moins, c’est ce qui s’est affiché quand vous avez envoyé PERSO au 83838, ce qui vous a donné envie de vous faire tatouer un petit démon sur la cheville. A l’hôpital par contre, eux ont plutôt dit que vous étiez morte cérébralement, mais bon, vous faites plutôt confiance aux numéros de téléphones surtaxés.

B) La menace de votre bombe à poivre : s’il ne se barre pas tout de suite, vous faites fondre son visage dans la minute au point que derrière, il pourra animer Temps X

C) Vous ondulez votre corps luisant, jouant avec les éclatants reflets de la lumière sur celui-ci pour littéralement l’aveugler.

D) Votre verre sans surveillance : vous êtes pragmatique.

E) Votre titanesque poitrine, que vous avez vainement tenté de contenir dans une tenue d’écolière nippone pour d’obscures raisons. Vous lui parlez aussi de la fois où vous vous êtes battue avec deux autres amies lors d’une bataille de polochons en sous-vêtements et qu’il faisait chaud, si chaud…

13 – Encouragé par votre ouverture d’esprit, le filou n’hésite pas à entamer la conversation et pour détendre l’atmosphère et passer pour un homme d’esprit, vous livre un fort bon calembour (une blague à Toto, ce que vous préférez) :

A) Vous gloussez

B) Vous gloussez

C) Vous bavez

D) Vous gloussez (mais vous vous en voulez)

E) Vous gloussez

14 – Ah ! Les choses s’enchaînent, et la nuit s’achève doucement comme vous le souhaitiez… au petit matin, comment vous réveillez-vous ?

A) Techniquement, c’est un peu compliqué : vous ne vous réveillez en fait pas vraiment : étant donné l’état général de vos neurones, il n’y a pas vraiment de différences entre le moment où vous dormez ou non

B) Seule, puisque vous avez refusé tout contact avec l’extérieur, mais vous êtes sûre que quelqu’un vous attend encore de l’autre côté de la porte de votre chambre, et par sécurité, demandez donc à une amie de passer vous chercher.

C) Dans une pokéball. Et merde.

D) Dans un coffre de voiture. Vous êtes heureuse et glapissez un peu jusqu’à ce que quelqu’un tape sur votre conteneur en vous demandant de la fermer. Vous approchez secrètement l’extase.

E) Vierge et pure, car finalement, non, vraiment, vous n’avez pas pu coucher avec l’homme ayant eu le courage de vous aborder : vous préférez tellement les hommes timides, avec un bouc et qui fréquentent la Japan Expo

15 – Bientôt arrive le jour du départ, et après avoir refermé votre quatrième valise alors que vous n’étiez partie que trois jours, il est temps de faire le bilan de l’opération : que retenez-vous de vos vacances ?

A) Rien. D’ailleurs, dans votre vie, vous n’avez jamais retenu grand chose maintenant que vous y pensez.

B) Qu’avoir une bombe à poivre et des amis c’est important, mais qu’une kalashnikov ne serait pas de trop.

C) Que franchement, les dresseurs pokémons, c’est carrément lourd en fait.

D) Que comme on dit chez Jardiland : « Le bonheur, c’est simple comme un coup de pelle« 

E) Que finalement, vous auriez dû ouvrir les yeux : pourquoi partir chercher l’amour sur les plages quand finalement il pouvait aussi être chez ce garçon si gentil et toujours à votre écoute dans votre ville natale et qui depuis des années est pour vous votre meilleur ami gay. Vous devez passer à un nouveau stade avec lui.

Attention tout de même à ne pas vous laisser emporter par l’esprit des vacances et à utiliser une pelle de plage : au bon ouvrier les bons outils

Résultats :

Vous avez un maximum de A, vous êtes une truie des sables

Quelque part entre la méduse et Paris Hilton, bien que certains associent régulièrement les deux espèces, la plage est un peu pour vous une sorte de lieu idéal pour votre parade nuptiale ; tout comme la tortue de mer peut faire des milliers de kilomètres pour trouver l’endroit où elle ira pondre, vous revenez éternellement à Saint-Tropez dans l’espoir d’y rencontrer l’amour de votre vie qui, probablement, ne sera pas chercheur au CERN. Votre espèce, bien que nombreuse sur la plage, est souvent considérée comme nuisible par les gens de goût faisant de vous une sorte de cousine éloignée de l’algue verte bretonne. Vous avez donc toutes les chances d’effectivement, trouver pertinents les tests du Figaro – Madame, félicitations.

Vous avez un maximum de B, vous êtes complètement névrosée

Morte de peur 80% du temps, terrorisée les 20% restant, vous faites partie de cette frange de la population qui a un temps permis aux opérateurs téléphoniques de se payer des piscines de diamant, puisqu’obligeant tout votre entourage à envoyer un nombre incalculable de SMS au moindre déplacement pour signifier qu’il était bien arrivé à destination. Si vos proches ont réussi à vous dissuader d’arrêter de leur demander de vous avertir quand ils réussissaient à aller des toilettes à la salle de bain sans se faire agresser/violer/dépouiller, vous n’en restez pas moins complètement obsédée par l’insécurité, faisant de vous un phare dans la nuit pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à une créature hostile. La plage et les vacances sont pour vous le lieu de tous les dangers : vous êtes loin de chez vous et ne connaissez pas les parcs à violeurs qu’il faut éviter passé 17 heures. Finalement, vous auriez mieux fait de rester chez vous et d’économiser votre argent pour la construction d’un bunker.

Vous avez un maximum de C, vous êtes Magicarpe

Pokémon de type eau, vous n’évoluez qu’à partir du niveau 20 en Léviator, faisant que vous passez la plupart du temps immergée à pleurer sur le fait que vous êtes l’un des êtres les plus pourris du jeu. Vous haïssez les gens hantant les plages, puisque ceux-ci vous jettent régulièrement des pokéballs sur la gueule pour un oui ou pour un non, et n’êtes donc pas vraiment une amoureuse des vacances d’été. Vivement le niveau 20, en fait.

Vous avez un maximum de D, vous devriez m’envoyer un CV

Que voulez-vous que je vous dise d’autre ? C’est évident.

Vous avez un maximum de E, vous êtes un mec qui fait discrètement des tests féminins

Pris la main dans le sac ! Fieffé gredin, vous avez choisi toutes les réponses impliquant qu’une créature à la plastique toute droite sortie d’un quelconque manga se jette sur vous en partageant vos passions coupables pour diverses activités réprouvées par Mireille Dumas. Non, hélas, la fille qui sera séduite par votre côté mystérieux simplement parce que vous portez un t-shirt avec une blague geek incompréhensible pour le commun des mortels n’existe pas. Vous devrez donc dans l’immédiat en rester à vos mariages sur des MMO, en attendant que vous arrêtiez de faire des tests féminins en ligne, espèce de galopin. Ah, et oui : vous allez rester le meilleur ami gay, ne croyez pas aux miracles.

Je vous y prendrais, moi.

89 réponses à “Test de l’été : quelle femme des sables êtes-vous ?

  1. Magnifique comme toujours …

    Je vais de pas proposer ce test à la prochaine publication du Figaro Magazine … ca devrait remonter un peu leur niveau.

    Cher Odieux, bon été à vous !

  2. Je me permettrai juste de signaler une petite faute d’étourderie qui m’a sauté aux yeux dans votre paragraphe sur les réponses B, « vous n’en restée pas moins complètement obsédée ».
    Mais ne vous tracassez pas, sur le fond ça reste parfait.

  3. Enfin un test où l’on peut se reconnaître dans les réponses ! Ha merci encore… Je retrouve foi en l’humanité et en les tests féminins :D (même si j’aime beaucoup les réponses E !!).

    • Et bien vas y, envoie ton CV d’enfer, à moins que ce ne soit une pelle bien « manchée » qui te fasse te sentir toi.

  4. Tout bonnement excellent votre article cher Odieux Connard. J’avoue m’être fait avoir par les réponses E. En tout cas j’adore comme toujours.

    Bonne continuation.

  5. j’suis une névrosée!!!!Sinon si si il y a des nanas qui aiment les gros geek en vacances,j’ai épousé un rôliste…^^

  6. Il manque une réponse au test sur l’homme des sables : il y a aussi « Vous êtes Hurhurhur », le gars content car son tir de blaster a décapité ce volleyeur des sables en plein plongeon à 80 mètres. Ce qui est quand même un bel exploit (et un service rendu à l’Humanité des sables).

    Je comprends mieux pourquoi je préfère la montagne. Les loups, c’est plus pratique que les méduses pour faire disparaître un corps.

  7. Bonjour cher Odieux, il me semble que la partie suivante a un problème de construction:
    « et le roulait donc pour former une sarbacane et ainsi tirer une fléchette soporifique sur Lucie, l’une des filles mes hôtes qui venait d’arriver sur le balcon et s’effondra ainsi en ronflant contre la rambarde après avoir été touchée à la jugulaire. »
    Je vous fais toute confiance pour rectifier au plus vite.
    Je dois confesser que j’aime beacoup la plage dans le style de Magicarpe: à la baille!

  8. Fuck, je suis un homme et mes réponses m’orientent majoritairement vers Magicarpe. Il est grand temps d’une remise en question… (quoique l’honneur est sauf, j’ai évité le piège)

    • C’est moi, ou l’Odieux Connard fait une fixation sur Pokémon?
      Dès qu’il le peut, il met une référence aux monstres de poches…étrange, serait-il fan?

      • Il fait régulièrement référence à World of warcraft aussi. Et il a probablement été roliste.Je vais finir par avoir des doutes sur sa moralité.

      • Vous n’y êtes pas: c’est connu qu’il faut connaître son ennemi pour mieux l’avoir. Parce qu’avoir une pelle et du GHB, c’est bien beau, mais pour tenter une première approche, il faut bien en savoir un minimum.

      • Un passant : cette théorie me parait peu probable. Qui serait suffisamment insensé pour traquer une femme dans le milieu rolistique ? (vu sa rareté, et la demande associée, un kilo de femme roliste vaut plus qu’une tonne de diamants !)

        Non, je pense bel et bien que sous son masque de dirigeant de société respectable, et tombeur d’étudiantes en histoire du cinéma, l’Odieux Connard cache un rôliste. J’en suis même certain, vu le nombre de références improbables du « milieu » qu’il case dans ses articles.

        Mais bon, être rôliste (actuel ou passé) n’est pas une tare, quoi qu’en disent certains milieux bienpensants et « socialement corrects ».

  9. « A) Rien. D’ailleurs, dans votre vie, vous n’avez jamais retenu grand chose maintenez que vous y pensez. »

    Ce ne serait pas plutôt « maintenant que vous y pensez » ?

    • De la belle écriture, c’est un peu de douceur dans un monde de brute. Il est simplement question d’aider l’auteur à rectifier quelques imperfections. D’ailleurs, il semble plutôt apprécier le geste puisque c’est une des rares occasions où il répond (bien sûr, pas de remerciements, sinon il ne serait pas l’odieux connard).
      Par contre une assertion comme la votre, de plus en anglais alors que rien ne le justifie, m’incline a penser que celui qui mérite de mourir ici est bien l’indigent indigeste qui l’a rédigée. Sur ce, faquin…

      • Oh ! Une belle Pik que j’attendais, miam, j’adore les messages plein de mépris dans un style lourd et indigeste,

        Alors cher « Meles meles » ( votre nom latin )

        La remarque est un jeu de mot, par rapport à l’un des plus grands Nanar du siècle ! Dont le titre en VF est : « les surfeurs nazis doivent mourir. »

        Un très bon film que je vous recommande vivement.

        Faquin voit midi à sa porte….

        Cordialement

      • Ça fait plaisir de voir des gens avec de l’humour.
        J’aime beaucoup meles meles, adorable bestiole ayant un style de vie que je trouve tout à fait honorable.
        J’aurais plus tiqué si vous m’aviez comparé à une espèce de l’ordre des Mytiloida.
        Cependant, une question: une remarque obscure sur un film quasiment inconnu, est-ce de l’humour ou de la pédanterie?

  10. Petite erreur de frappe? A la première question « D) Bien en vue, et et dos…. » Une conjonction de coordination de trop.

  11. J’avoue pour la E, je pensais que la réponse serait  » Vous n’existez pas « …
    Très bon article drôle et pas trop offensant envers diverses parties de la population. Vive vous !

  12. Vous avez bien fait de distinguer la truie des sables du Magicarpe point de vue Q.I., ça aurait été insultant pour les Magicarpes.

  13. Laissez-moi enlever « Faire les tests de Madame Figaro » de la partie « Loisirs » mon CV, et il est à vous.

  14. Dès la première phrase du test Quelle reine de la plage êtes-vous, le ton est donné : « Il y a les championnes de la fiesta, impeccables jusqu’au bout des ongles MÊME après une journée en plein soleil. » Apparement, pour les rédactrices de ce genre de magasine, passer sa journée à se bronzer les fesses est aussi exténuant et salissant que forer un puit de pétrole en Alaska.
    Ça en dit long sur les efforts que requièrent ce genre de publication.

  15. Cher Odieux, grâce à vous, ce soir, j’ai appris la définition du mot « coprolithe »…. Super !

  16. La preuve que c’est un test parfait ? Aucune des propositions ne correspond à quelque chose qu’une personne normale ferait naturellement… Bravo, donc !
    Tout de même : « Si vos proches ont réussi à vous dissuader d’arrêter de leur demander de vous avertir quand ils réussissaient à aller des toilettes à la salle de bain sans se faire agresser/violer/dépouiller » : si on dissuade d’arrêter de demander, ça veut dire qu’on convainc qu’il ne faut pas arrêter de demander.
    Donc : ont réussi à vous dissuader de leur demander
    ou : ont réussi à vous persuader d’arrêter de leur demander

    • Les réponses au test de Figaro – madame, il n’y en a aucune qui correspond à ce que fait une personne normal… Ce qui est un point commun !

  17. Je lisais paisiblement les résultats du test en découvrant avec jôûâ que j’étais un vulgaire magicarpe en manque d’évolution, que d’un coup la lumière m’aveugle, je relis les résultats de la réponse A…’Truie des sables’. Cher Odieux je dois vous dire que ce genre de vilénie ne devrait pas être autorisé. Mon écran vous hais au plus au point au passage et me demande incessamment de vous dire que vos calembours sont trop ‘fort’ pour ma personne et d’atténuer tout ceci.
    Cordialement vôtre cher Mr.Connard

  18. J’hésite fort à envoyer un quelconque CV ne sachant pas si vous possédez l’aquarium approprié, ce bien qu’il soit évident que ceci fait, on m’en fera me retourner dormir auprès des poissons—à moins que Maité ne m’assomme avant. Si ce n’est elle, c’est donc quelque nippon. Les sushis n’épargnent guère le thon rouge, on me l’a dit: il faut qu’on nous mange.

  19. Je suis névrosée (c’est pas nouveau xD) !
    Etrangement, je me suis bien plus retrouvée dans les réponses de ce test que dans ceux du Figaro qu’il fallait bien essayer !
    A noter que le test le moins con est celui sur la reine de la plage. Un extrait de la magnifique réponse reçue ? « Le hic ? Vous êtes la pire ennemie de toutes les nanas en couple : eh oui, une fille aussi décomplexée et jolie au naturel attire les regards de ces messieurs… » Quand on s’en fout de la marque de son maillot de bain et qu’on préfère mettre un pantalon à une robe bustier, on est donc un dangereux canon… Violent xD

  20. Cher Monsieur, permettez-moi d’intervenir sur un point important :
    c’est UN kalachnikov, pas UNE.
    Le nom complet de la chose étant masculin « automate de kalachnikov » (ou neutre en russe: Автомат Калашникова pour les amis de Cyril), et l’objet étant UN fusil d’assaut, le féminin n’a pas sa place ici.
    Laissons « la kalash » aux journalistes et autres nuisibles de nos périphéries urbaines, les gens bien auront « un kalachnikov ».

    A ceux un peu plus lents qui répliqueront que c’est « une mitraillette », je me permet de répondre d’avance que ce mot est un néologisme scandaleux, et qu’il est de toute façon censé désigner un pistolet-mitrailleur, pas un fusil d’assaut.

    • Certains encore pourraient arguer qu’il s’agit d’UNE arme de marque kalachnikov.

      D’autres pourraient même ajouter que sans précision sur le matériel utilisé, il pourrait s’agir de la mitrailleuse kalachnikov (Poulemiot Kalachnikova en VO), dite PK ou PKM (et à ne pas confondre avec LE Kalachnikov RPK, fusil mitrailleur de son état) et non d’un simple fusil d’assaut, précisant même qu’une telle arme est préférable à un moulin à poivre et que dans l’incertitude, mieux vaut prendre ses précautions. Qui peut le plus pouvant aussi le moins…

  21. Et dire que naïvement, je pensais que cet article était un vibrant hommage au cinéma japonais et au merveilleux film « La Femme des sables »
    réalisé par Hiroshi Teshigahara.

    http://www.dvdclassik.com/critique/la-femme-des-sables-teshigahara

    Moi qui me délectait déjà d’une subtile analyse, plan par plan, traquant le détail, l’incohérence, l’incompétence, la flatulence scénaristique…

    Sinon, je n’ai que des F. Est-ce bien normal ? Serais-je une truie des sable névrosée de sexe masculin car ne parvenant pas à devenir Magicarpe, ce qui me gêne dans la rédaction de mon CV ? Terrible incertitude !

  22. Très bon test, puisque, comme dans les vrais, je n’ai jamais une réponse claire sur la question de départ. En effet j’ai minimum 2 réponses dans chaque catégorie, le magicarpe en moi étant le coté le moins marqué de ma personnalité.

    • C’est pas très difficile, il y a un onglet en haut à droit « contactez l’auteur ». Devant si peu de perspicacité, je me demande si en fait tu n’as pas donné une majorité de réponses A, menteuse.

      • En fait l’écart de capacités ayant trait aux notions de pertinence entre les genres A et D n’est pas nécessairement signifiant.
        Ce qui distingue par contre notablement une espèce de l’autre est plutôt un attrait pour une certaine perversité (les manches de pelle, les cigares, etc).

  23. Je pense pourtant devoir apporter une nuance à la réponse E. Je connais beaucoup de copines (et moi aussi d’ailleurs) qui sont généralement intriguées par un type avec un tshirt « geek/nerd/no life » ou tout ce que vous sous-entendez. S’il a l’air pâle, perdu et névrosé, c’est encore mieux.

  24. merde jsuis sure que j’aurais eu que des D, sisi, quoi, j’ai eu, forcement, vu que c la reponse chouette, mais jtenverrais pas mon cv, forcement. (jsuis dégoutée LOL)

  25. Criant de vérité !

    Cependant, je pense qu’il faudrait signaler la dangerosité des trois liens insérés en début d’article : ayant cliqué par curiosité maladive (l’influence féminine des oestrogènes dans le poisson, certainement) sur celui du Figaro Madame, le John Carter qui est en moi a défailli à peine l’introduction du test dépassée.

    Vraiment, c’est du lourd. Dire qu’on a cédé aux femmes le droit d’avoir un travail rémunéré, et elles se permettent de nous pondre de la daube. Déprimant.

  26. Bon … je suis un homme, merci ! Mes parents m’ont toujours afirmé que j’étais née fille mais j’avais des gouts de garçon. Et en plus, je suis une geekette qui aime les hommes ! Sinon « Vraiment, c’est du lourd. Dire qu’on a cédé aux femmes le droit d’avoir un travail rémunéré, et elles se permettent de nous pondre de la daube. Déprimant. » Toi, tu es un « vrai » connard ^^

  27. Je suis decue, tous les magasines feminins mettent en avant le maquillage a la plage, une question importante! Cela permet de caser quelques pages de publicite sur le mascara « waterpoof » juste apres!
    Vous vous devez d’ajouter une question
    Quel maquillage de plage utilisez vous?
    A/ celui de Rihanna, vous serez plus belle encore!
    B/ votre maquillage habituel, imaginez que vous croisiez votre ex!
    C/ juste du blush
    D/ aucun, on est a la plage!
    E/ celui que vous conseillera votre mari

    • Excusez le manque de ponctuations, cela reste peu evident sur un clavier qwerty!
      Bien a vous!

  28. « Après pareilles lectures, vous imaginez bien que j’étais quelque peu perplexe, aussi fermé-je le magazine »…Houston, we have a problem here. Je n’ai pas une parfaite maîtrise de la langue française mais je doute que « é » soit la désinence de l’imparfait de l’indicatif. Mutatis Mutandis, j’ai quand même bien ri. lol, mdr, ptdr, XD, je retourne lire votre post sur les profs, it’s your very best. Congrats

  29. « le Figaro étant déjà d’une qualité rare, vous imaginez bien à quel point les tests de son édition Madame peuvent tout simplement subjuguer les esprits les plus torturés (…) chacun sera libre de savourer l’absence complète de protestations féministes vis-à-vis de ce type de publications »

    Comme il est agréable de se sentir moins seule ^^
    Je viens de publier un billet sur ce même sujet : des féministes (stagiaires probablement) se jettent à bras raccourcis sur la parodie de psycho-test rédigée par Moguri dans Consoles + (au sexiiiisme ! au sexiiiisme !), mais ne pipent mot sur les tests des magazines féminins dont il se moque.
    Quel silence assourdissant… rendant de fait bien plus audibles leurs élucubrations passablement paranoïaques (ou simplement opportunistes, pourquoi chercher midi à quatorze heures ?!) sur d’autres sujets.

    Merci pour cet article et ce test qui n’a pas manqué de me déclencher de grosses barres de rire ^^
    (#harcèlementdeplage : mouhaha ^^)

    Quant à mon billet à ce sujet, c’est par là : http://la-bonne-fee.blogspot.fr/2012/09/jeux-video-psycho-test-consoles-moguri.html
    Si vous n’avez pas encore entendu parler – non pas du test – mais du dossier complet (la chaaaaance) paru dans le magazine Elle cet été et intitulé « La pipe, ciment du couple ! » (ça s’invente pas), vous allez le découvrir, et vraiment – vraiment – c’est collector ^^’
    Et affligeant, déroutant, abject, pathétique, ridicule, scandaleux… un genre d’hommage à la presse féminine en somme.

  30. Nooon, vous allez décourager celui qui se prend pour mon meilleur amis gay et que j’aime en secret depuis l’age de 6 ans et demi !

  31. Du coup, comment faire si l’on est une fille, et que l’on a un maximum de réponses E ? :) (Soit dit en passant, je viens de découvrir ce blog, et je suis déjà totalement éprise de cet odieux connard!)

  32. je suis une fille… et j’ai obtenu pleins de E… garçon manqué? j’aimais bien les D et C aussi. même si Magicarpe est pas top

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s