Trois années au compteur

Ce blog a eu 3 ans ce 26 juin.

Si vous n’en avez pas grand chose à faire, fieffés fripons, sachez que ce n’en est pas moins pour le maître des lieux une excellente occasion pour se laisser aller quelques jours ; il ne faudra donc guère vous attendre à un article avant la semaine prochaine parce que bon, hein, ho, ça va,  on a bien le droit de glandouiller pour son anniversaire tout de même ! En fait, c’est même vous qui devriez travailler pour le coup, m’envoyant divers présents tels des boîtes de cigares exotiques, des tonneaux de brandy ou des caisses de cravates (un accessoire qui s’use très vite sitôt que l’on apprend à s’en servir pour stranguler autrui lors des soirées où des gens proposent de jouer au Time’s Up), ou pour les moins aisés, en surchargeant mon auguste boîte mail de messages débordant d’amour, de réalisations graphiques à ma gloire, ou même de CVs de candidates pour ma cave. Enfin, je vous connais, petits ingrats, et je vous pardonne par avance, car ma mansuétude est grande.

Bref, faisons le point.

Cette année, le rythme n’a guère ralenti, se maintenant à 1 article par semaine comme le veut désormais la tradition, ce qui est plutôt pratique car permettant à l’auteur de tapoter quelques âneries avant de s’en retourner à d’autres activités, comme par exemple, la chasse à courre sur blogueuses mode, ce qui prend plus de temps qu’on ne le croit tant il faut entraîner ses chiens à bien rabattre la bête sans tenter de dévorer ses poches pleines de macarons dans l’affaire. Vous n’imaginez pas, mais passons. Oui, disais-je : ce rythme d’écriture a permis à ce blog d’atteindre un total de 200 articles, ce qui, lorsque l’on connait la longueur moyenne de l’un d’entre eux, laisse supposer qu’il vaut mieux aller chercher un opticien comme sponsor avant de se lancer dans l’exploration des archives.

Par ailleurs, et à titre informatif, ce blog risque de se draper d’une nouvelle charte après trois ans de bons et loyaux services de celle-ci, ne vous étonnez donc pas si vous venez à tomber prochainement au milieu d’un joyeux bazar qui durera probablement seulement quelques minutes (du moins,  faut-il l’espérer), c’est normal. Vous pourrez donc derrière lancer des « Hooo ! » et des « Haaa ! » en découvrant la nouvelle version une fois que celle-ci aura vu le jour, un peu comme les candidats de D&Co lorsqu’ils découvrent leur nouveau salon (avec un petit effet spécial de paillettes pour la transition), un peu avant de pleurer. Probablement parce que les choix esthétique de Valérie Damidot font réagir les canaux lacrymaux plus que le bon goût, mais là n’est pas le sujet.

3 ans, c’est par exemple la durée de vie moyenne du hamster. Vous ne pourrez pas dire que vous ne vous instruisez pas avec ce blog, ah mais.

J’en profite, amis lecteurs, pour parler un peu de vous, en citant tout comme l’an dernier quelques-uns des pervers mots-clés que vous avez tapé dans les moteurs de recherche pour atterrir ici, et qui ne cessent de m’émerveiller. Parfois, je me pose de sérieuses questions sur la nécessité d’instaurer un permis de circuler sur internet. Tenez, rien qu’aujourd’hui, nous avons eu :

  • Le type qui déclare sa flamme à Google, parce que c’est une sacrée coquine

tu es comme la musique pour moi. je suis devenu accro, t’as voix m’a envouté et porté comme une note de musique qui venait d’être jouée. je me suis 

  • Le trépané qui tente d’écrire avec des lunettes 3D ((fanfaron, si tu me lis, regarde : mon mépris est si grand qu’il sort de l’écran, ton voeu est exaucé !)

j ai une tèlephision avec l apllication 3d et les luneete je veux un film 3d pour que je puise voir lles choses sortirte de l ecran

  • Le garnement qui n’a pas fait ses devoirs, et c’est très mal

transformer cette phrase au style direct : qui avait mis ce carton la , sur son lit ? peut-etre qu’un autre gars de la chiffre avait décidé de s’installer ici , sous 

  • La damoiselle qui a compris le seul intérêt d’un jeu bien connu

se masturber avec un totem de jungle speed

  • Le psychopathe qui a des problèmes tout à fait contemporains (Philippe le Bel approuve cette recherche)

comment buter les connard de templier

  • La cinéphile qui ne se rend pas compte que sa recherche va lui renvoyer plus de pornos qu’autre chose

comment s’appelle le film ou une fille recoit une pluie d or

  • Et enfin, pour terminer, le poète scatophile

la vie d’un etron me calme comme le bruit de la mere

Chhhhht. Ça se passe de commentaire. Savourez (si je puis dire), tout simplement.

Et tant qu’à parler d’exploits de certains sur internet, j’en profite comme chaque année pour remercier les courageux qui n’hésitent pas à envoyer par mail les coquilles qu’ils ont repérées dans les articles publiés ici, voire à me signaler que j’ai confondu un T-1000 avec un T-800, ce qui est proprement scandaleux même s’il parait que le fait qu’un homme ne soit pas un expert en modèles de robots du futur est plutôt bon signe pour sa vie sexuelle, mais ne nous engageons pas sur des sentiers qui pourraient nous renvoyer à des requêtes de moteurs de recherche précédemment évoquées. Non, tant qu’à parler de mails, je rappelle aussi qu’il y a une F.A.Q pour vous éviter bien des efforts quant à savoir si je prends des notes au cinéma ou pour savoir quelle procédure suivre pour une demande en mariage, et qu’il y a toujours possibilité pour le reste de passer par la rubrique contact. Par ailleurs, la page Facebook est toujours ici, et le Twitter de toujours , même si je n’ai toujours pas compris si les propos concernant mon manque de bavardise sur ces supports tenaient de la critique ou du compliment. Dans le doute, je choisirai le second. Pour tout le reste, les commentaires sont là ; à noter que comme le veut une fois encore la tradition, j’essaierai d’être plus présent dans ceux de ce post. Ce sera moins festif qu’une soirée brandy, mais on fait ce que l’on peut les enfants.

Voilà !

Et à la semaine prochaine pour une reprise du rythme habituel du blog, et probablement un peu de mauvaise foi (attention, un discret euphémisme se cache dans cette phrase, saurez-vous le retrouver ?).

308 réponses à “Trois années au compteur

  1. Et bien, ce n’est que depuis une année et demi je crois que je vous suis, mais grand dieu! Je ne regrette pas le jour où je suis tombée, au détour de quelconques sites, sur votre blog, dévorant en quelques jours l’intégralité de vos articles.

    Monsieur Odieux Connard, pour vos trois ans et pour cette un peu plus qu’une année que je vous suis, je vous présente mes félicitations et mes remerciements les plus sincères.

    En espérant que vos articles et votre plume soient toujours aussi acérées.

    • Ah non, le premier billet portait sur Harry Potter dans mon souvenir. Michaël, c’était l’un des premiers, mais pas le premier. Ces jeunes !

      • C’est faux ! Le premier billet consistait à déclarer le blog ouvert !

        *Rire maléfique*
        *Jet de fumée*
        *Quinte de toux*
        *Porte qui claque*

  2. Yeeaaah! Une inspiration divine m’est venu. Commme j’attendais votre article avec la ponctualité d’une horloge neutre, me suis dit  » et si je consultais son site maintenant » et victoire je suis dans le top3!! Depuis le temps que j’attendais ça, c’est la consécration. Bon anniversaire monsieur Connard, continuez comme ça ! Bonne continuation !

    • Ha zut… Top 5. Mais c’est déjà bien. Voici vos plus fidèle lecteur. J’attends de vous une jolie récompense. Merci

      • Mon (humble) regard posé sur vous devrait suffire, mécréant.

      • Je vous remercie Ô Grand Connards ! *se prosterne*

        Je souhaite vous présentez une de mes trouvailles, suite à de nombreux égarement dans la sombre forêt qu’est le web…

        http://www.2012fin.com/

        *tadaaaa !!!*

        Consternant mais, oui il y a un mais, le sujet se prête à la critique facile, à l’attaque acide, au découpage systématique d’un raisonnement…

        ça passe être rigolo. Surtout que vous ne détenez pas le titre de Odieux pour faire le bon samaritain…*menace…*

      • Messie, on peut (Jean Roucas Counter-Strike Action Team Seal of Approval).

      • J’y croix pas. C’est Nazarethez ! (François Pérusse Backdraft Ultra Special Navy Seal of Approval)

  3. Bon anniversaire Odieux! Toujours aussi prompt a dégainer la plume pour notre (mon) plus grand plaisir!

  4. Happy birthday to you, Mister Odieux…
    Je m’empresse de vous envoyer (encore) une (enieme) demande en mariage. Qui sait, peut-etre pourrai-je vous aider a souffler vos bougies…
    Connardement votre,

  5. Yeah!! Joyeux anniversaire! Puissiez-vous poursuivre encore longtemps votre oeuvre salutaire, sans rien perdre de votre alacrité, votre cynisme, votre pertinence et votre mauvaise foi! Bisounours must die!

  6. Et bien joyeux anniversaire. Ça ne fait même pas une année que j’ai découvert ce blog, et j’ai l’impression d’avoir lu plus de caractères sur internet en 6 mois que les 3 années précédentes complètes. Qu’est-ce que cela doit donner pour ceux qui sont là depuis le début ?
    (peuvent-ils toujours d’ailleurs toujours lire ? Ce blog n’étant disponible en braille.)

    • Ils se font lire le blog par des proches, qui à leur tour, perdent la vue : c’est une sorte de cécité contagieuse. Vraiment, il faut que je me fasse sponsoriser par des opticiens.

      • Moi j’imprime les articles au boulot, par pure connardise et economie de mes points de visions. Je pense en faire une collection relié cuir, avec une edition speciale en peau de vagin de vierge (senteurs cave). Cravache, brandy et cigare pour les 10 premieres commandes.
        Et bon anniversaire.

  7. Un bon anniversaire depuis l’Australie (oui,vous etes mondialement lu)a ce merveilleux blog,qui est bien parvenu a atteindre son objectif, celui d’etre l’antre du mal.
    Je ne regrette pas d’avoir decouvert ce blog (je ne sais d ailleurs plus trop comment,je crois me rappeler d’avoir surfe sur un site mentionnant un asile…) qui n a de cesse que de me faire rire, (surtout la metaphore du lapin en foret de rambouillet poussant tres fort pour chier un arc en ciel,j en ai pleure de rire) et avec un Francais soutenu s’il vous plait.

    En vous remerciant pour tous ces bons moments ou je me suis detruit les retines (a quand des ecrits jaunes sur un fond noir ?) ,je vous souhaite de continuer le plus longtemps possible (soyez en sur,normalement c’est toujours les meilleurs qui partent les premiers,bravo d’avoir decide d’etre un pourri pour rester),ne changez rien,GHB,cigare et brandy,en voila une bonne recette pour reussir sa vie (l’est beau mon slogan)!

    PS: Oui,ce commentaire ne contient AUCUN accent,clavier qwerty oblige. Rassurez vous, je les ai dessines au marqueur sur mon ecran.Tout va bien,donc.

      • Vrai. Je pense a changer ma technique pour plus de visibilite,pourquoi pas des poils pubiens coupes en 4 (pour les longs) colles avec un quelconque fluide (par exemple de la cyprine pour vous La Grande Blonde) ?

    • Vous avez tout compris de mon plan : si ce sont les meilleurs qui partent les premiers, alors Francis Huster doit probablement avoir atteint l’immortalité. Qu’il est bon d’être mauvais.

  8. Joyeux anniversaire, je n’ai pas l’habitude de complimenter alors je vais m’arrêter là.

    Sinon ça va fait maintenant deux ans que je me pose la question, le détournement de la campagne de prévention qui vous sert de header sur ce blog est-il de vous ?

    • Oui, il a été pondu le soir de la naissance du blog. Ce qui explique qu’il soit d’une qualité contestable.

  9. Que dire, ci ce n’est merci. J’ose esperer que ce blog va prospérer et que je puisse vieillir à ses cotés.
    A quand le recceuil des meilleurs critiques en format papier ?

    • Impossible, elles sont toute les meilleures. A la limite, sortir un bouquin par catégorie d’article ? les Spoil, les phénomènes de sociétés et les « oh le beau site »

      C’est une fort bonne idée

    • Aucune sortie papier du blog n’est prévu : les articles sont en ligne, gratuits et sans pub. Si je dois écrire des âneries sur papier, je pense que je varierai les plaisirs.

      • Des âneries sur papier?! Si ça vous démange, postulez aux Inrocks ou au Figaro.

  10. nom d’un p’tit pois en sucre, ca fait donc déjà 2 ans et demi que je corrompt ma pureté dans ce sanctuaire de vérité (A aucun moment je n’ai perçu de mauvaise foi dans aucun article a dire vrai)

    C’est la première fois que je commente remarquez. Je ne voulais pas faire perdre plus de temps qu’il n’en a a ma divinité.
    Je suis fidèlement vos commandement. Mais si vous vous rappelez de notre mailesque discussion ou j’évoquais la possibilité de construire de vaste chipie club pour aller vous prier, je crains que ce ne soit possible. Toute les mairies que j’ai pu contacter ont catégoriquement refusé ce qu’ils ont considéré comme une abomination. Je les ai donc tous brulé,Mais je n’abandonnerais pas.

    Ah oui, et je tenais a vous remercier, ma naturelle capacité de mimétisme me permet de faire de bonne dissertations sur mes différents examens.
    Merci de m’avoir involontairement enseigné votre style, qui, mixé a celui de reflet d’acides, donne des mélanges fort chatoyants de poésie et de fatalisme cynique.

    Vous avez sauvé ma scolarité, et ma prof d’anglais m’appelle désormais « le psychopathe »

    Vous avez changé ma vie

    • Mon dieu, je viens de regarder les mots clés que les gens ont entrés pour tomber sur mon étron salé, et j’en ai un ou deux de pas mal aussi.

      « coton-tige dans la bite »

      « shampoing aux burnes »

      « déguisement de gogo dancer » (ignorait-il qu’un gogo dancer se produisait uniquement nu devant des femelles en chaleur ? Si j’vous jure, suffit de regarder sur youporn !)

      « sac à merde » Étrangement, je le trouve presque vexant celui-ci.

      Les êtres humains sont décidéments bien étranges

      • Oui, mais c’est sur internet que l’être humain se révèle vraiment : on imagine bien que les gens ont moins tendance à demander un « shampoing aux burnes » à la médiathèque du coin.

      • Numéro341 tu regretteras l’absence de la recherche google « téléphone en forme de bite », un classique chez moi.

    • Une référence à la série audio « Reflets d’Acide » ? Donc la populace de ce blog en cultivé. Je note.

  11. À quand un article poutrant le site odieuxconnard.wordpress.com ? Cela semble une excellente cible pour connardiser en toute joyeuseté ! À moins que cela annule l’odieusité.. je me rends pas compte.

    • Le jour où ce blog devra fermer ses portes, j’imagine que ce serait un très bon dernier article.

  12. Eh bien joyeux anniversaire de blog, mon cher !

    Merci mille fois encore d’égayer ainsi ma morne vie, veuillez-donc trouver ci-joint une pelle chromée à cran d’arrêt « dernier cri » ( « Aïe », en général ) pour vos infiltrations dans les profondeurs obscures de l’être humain et de ses plus sombres création Hellokitty-esques.

    Longue vie à vos mots !

    • Il manque la pièce jointe, je vous avoue que je suis très troublé, j’étais déjà impatient de l’essayer.

  13. Bon anniversaire mon bon !

    Sachez (permettrez-vous que je vous vouvoie?) donc que vous êtes lu également depuis Chicago Illinois comme disent les Ricains.

    Portez-vous bien, essayez de garder quelques unes de vos amours en vie dans votre cave ;-)

    • J’y travaille, mais ce n’est pas facile vous savez. Certaines osent même se débattre, c’est dire si elles n’y mettent pas du leur.

    • L’Indonésie vous lit également!

      De nombreuses autres contrées vous lisent aussi probablement, tant je fais l’éloge (comme beaucoup ici je suppose) de vos articles dans mes conversations quotidiennes avec mes compagnons (alors que, paradoxalement, j’abhorre le prosélytisme).

      Si vous comptez prendre quelques vacances dans ces régions, il est possible que ce ne soit pas le lieu idéal pour vous. Si les donzelles sont faciles dès que l’on a la peau blanche et quelques poils sur le menton (point besoin de GHB donc, sauf si vous le voulez), il est impossible de se procurer un brandy ou des cigares de qualité.

      Bref, je suis ferru de votre prose et de votre mauvaise foi depuis maintenant deux bonnes années me semble-t-il, et je vous souhaite à l’instar de mes camarades américains (ça sonne faux ça, non?), australiens et autres, un bon anniversaire!

      Bisous (ou viol avec barbarie, c’est vous qui voyez)

      PS : c’est ici mon premier post sur votre site, je n’ai pas vraiment l’habitude de commenter quoi que ce soit – autre que les photos facebook choupinettes de bébés déguisés en YMCA haaaannn! – mais je tenais quand même à vous signaler ma grattitude pour ces nombreux fous rires, caché derrière mon écran d’ordinateur au bureau.

      • De tuis dédolé, de ne tavais pas! Nan je ne suis pas raciste… sauf envers les étrangers.

        Bref pour le pseudo, j’en voulais un qui ait la classe, et quoi de mieux que celui-ci? (Au passage, je l’utilise depuis pas mal de temps sur d’autres sites, mais c’est vrai que c’est la première fois que je l’utilise ici).

        Enfin, mon argument phare : si t’es pas content c’est pareil.

      • Arrête V12 sinon je raconte a tout le monde que tu t’appelles « travers de porc sel poivre ».

  14. « Et à la semaine prochaine pour une reprise du rythme habituel du blog, et probablement un peu de mauvaise foi (attention, un discret euphémisme se cache dans cette phrase, saurez-vous le retrouver ?). »

    je dirais « discret euphémisme », qui est un bel exemple d’autoréférence.

    • Je suis très porté sur les autoréférences, principalement puisque dans le monde réel, je suis ma principale tant je m’admire modestement.

  15. 3 ans c’est l’age où l’on exprime le refus et la colère par des mots plutôt que par des gestes, ça vous va bien cher connard ! Bon anniversaire!

  16. Que 200 articles en 3 ans? Quel comportement oisif, je suis déçu.
    (joyeux anniversaire au blog quand même!)

      • Il n’y a plus qu’à couronner l’odieux fainéant pour en faire un personnage historique. Joyeux anniversaire et moult voeux de longévité, puissiez vous survivre à Francis Huster et ses semblables.

  17. Joyeux anniversaire, cher Odieux!
    Merci pour ces 3 années de gloussements hystériques au bureau, de fous rires en plein amphi et autres endroits ou lire Odieux Connard est un plaisir défendu, donc oh combien plus savoureux…

    Quant a la cravate rouge, on peut bien se cotiser pour l’offrir vu l’argent que nous économisons en lisant les spoilers plutôt que d’aller au cinéma!

    • Quelque part, en vous empêchant d’ainsi consommer, je me sens un peu responsable de la crise. J’aime ça.

      • Je ne suis pas d’accord ! Il me prend parfois le désir (inavoué jusqu’ici) d’aller voir les films si honteusement spoilés, tellement leur mise à spoil me semble contre-nature. Pour exemple, j’avais (mode [confessions intimes]) déjà vu « Prédictions » il y a longtemps (une erreur de jeunesse, probablement), et après voir lu le « re-spoil » récemment, j’ai eu l’envie de le revoir qui s’est glissée insidieusement entre ce qui me sert de cerveau et mes yeux.
        Du coup, je l’ai emprunté à la DVDtèque afin de me délecter de nouveau des expressions multiples et variées de Nicolas Cage…

        (grande introspection)

        Du coup, je pense que je vais me flageller avec des orties fraîchement cueillies près de la centrale nucléaire de Civaux…

    • D un cote c est bien merite par l industrie du cinema,la crise.
      Quand on voit la merde sur pellicule qu ils vendent a la pelleteuse, par exemple aujourd hui je me suis arrete devant un cinema a Cairns,voici l’affiche:
      _The Avengers
      _Blanche neige et le chasseur
      _Prometheus
      _l age de glace 4
      _Men in black 3
      _Brave
      _Un truc dont je ne me souviens plus le titre.
      Sur 7 films,3 ont ete spoiles par O.C. et resonnent donc comme la chute d’un etron dans une toilette seche. Foutage de gueule quand on sait que le ticket est a $20 (16e)!!
      Jai bien envie de bruler les cinemas facon Inglorious Basterds,avec leurs propres pellicules.

  18. Notre cher Connard qui êtes odieux,
    Que ton nom soit sanctifié
    Que ton règne vienne
    … !!!

    Je dois avouer que je ne connais pas la suite, ma préférence allant au parti adverse…

    Joyeux anniversaire Cher connard,
    au plaisir (si si) de vous lire encore longtemps…

    Une fan hystérique

    • Je n’ai pas encore fondé de religion, mais il va sérieusement falloir que j’y pense. J’appelle Tom Cruise.

      • Heu… Tom n’y est pas pour grand chose. Il faudrait plutôt contacter Ron. Une table tournante ou une boule de cristal devraient suffire.

  19. Joyeux Anniversaire, Odieux mon amour.
    Votre divine plume m’a plus d’une fois tiré des larmes de rires au cours de ces trois dernières années, et je vous demande ici et maintenant de m’ajouter rapidement à votre harem afin que je puisse vivre dans l’espoir de votre regard sur moi jusqu’à la fin de mes jours…ou jusqu’à ce que mes seins tombent, au choix.

    Ceci étant dit, bonnes mini-vacances de blog, et je voulais également savoir si vous comptiez refaire des IRL, comme vous l’aviez déjà fait à deux reprises cette année ce me semble.

    • Pour les demandes d’intégration du harem, il faut envoyer son CV par mail, il y a un tri à l’entrée vous savez.

      Concernant les IRL, oui, il devrait y en avoir d’autres (même si c’est souvent l’occasion qui fait le larron plutôt qu’un truc programmé à l’avance ; j’ai beau beaucoup m’aimer, ce n’est qu’un humble blog !)

  20. Bon anniversaire à ce blog auquel je souhaite une vie encore plus longue que les plans fixes de Drive.
    Continuez à spoiler pour qu’on (non, je n’aime pas « que l’on ») continue a se poiler.
    Par contre vous devriez envisager un partenariat avec une marque de lessive, vu le nombre de cafés violemment crachés lors de lectures matinales, ou avec abdotrucsupertraineur eu égard aux maux de ventre chopés à me bidonner comme un abruti aux détours de certaines remarques aussi justement placées que les répliques de Rambo.

    Enfin bref…. merci et encore ! :-)

    PS : c’est pas pour être désagréable, mais dans le fond, je suis sûr que vous êtes un gentil, Odieux ! (J’ai peur de me prendre une carte illimité UGC entre les yeux, à la Cat’s Eyes, maintenant)

    • Rassurez-vous, vous ne prendrez rien entre les deux yeux. Mon ami Gunthar, qui est désormais sur votre piste, se contente de briser des vertèbres. Comme dirait l’autre « Je vous en souhaite bonne réception ».

      • Gunthar ? Mon cher ami des soirées SM et MST lilloises ? (Sudoku-Mah-jong / Musiques Silencieuses et Tricot). Ca tombe bien, il a un fouet à me rendre. Non pas que j’y tienne particulièrement, mais j’en ai besoin pour ma prochaine mousse chocolat/café.

    • Votre efficacité vous honore, j’aimerais savoir en faire autant (en-dessous de 3 paragraphes, je me sens un peu léger).

  21. « se masturber avec un totem de jungle speed »… Chicxulub dit qu’un sommet d’odieuse connardise dans le sexisme a été atteint en supposant que la requête venait d’une femme. Du coup, Chicxulub ne souhaite pas un bon anniversaire au blog de l’OC. Car Chicxulub aussi peut être odieux et connard, un peu.

    • Oui, c’est ma supposition. J’espère que cette simple pensée viendra pourrir les soirées de quelques joueurs de ce jeu lorsqu’ils sentiront leurs doigts glisser sur l’objet.

  22. Joyeux anniversaire et merci pour ce blog qui est mon plaisir hebdomadaire (bon OK ce n’est peut-être pas tout à fait le seul, mais cela n’empêche que lorsque ma boîte mél m’informe d’un nouvel odieux billet, cela me met en joie). Continuez donc !
    Je vous enverrais bien mon CV pour travailler dans votre cave à brandy, mais j’ai comme l’impression que ce n’est pas de celle là dont il s’agit.

      • si c’est la cave à brandy je vais peut-être tenter… quelles sont les qualités recherchées? êtes vous pour le CV avec ou sans photo? Y a-t-il aussi du vin dans votre cave?

      • Si vous voulez de l’alcool de riz je suis là…
        J’ai une grosse carafe à disposition ;)

  23. joyeux versaire, bonhomme. et si on faisait un apéro géant pour fêter ça?
    rendez-vous dans le jardin de l’odieux tout le monde (nous ferons semblant d’ignorer toute la terre fraîchement retournée qui s’y trouve).

    • en plus tu te décides à plus bloguer au moment où j’ai plus de travail à faire…bon ben je vais essayer de retrouver un taf d’ici que tu reprennes du service…

      • Non, les apéros géants, c’est d’un vulgaire. Ça n’a pas le panache d’une soirée cigares & brandy.

    • L’occasion d’y faire un remake de Projet X et du coup un article de critique en live…
      Bon anniversaire à ce blog dont je me délecte chaque semaine !

      • Et d’attirer l’attention de la maréchaussée sur les petits talus peuplant mon potager ? Nenni.

  24. Il est amusant de voir que ce blog a été ouvert pour mon propre anniversaire… Cher Monsieur Odieux, deux ans et demi à vous suivre ne font que renforcer mon admiration à votre égard. Continuez de nous éblouir de votre prose au vitriol encore le double d’années et au delà.

  25. Mais…on s’en tape de votre anniversaire : faites péter les filles de la cave, ça fait six mois que j’ai pas trempé ma nouille !

    • Allez savoir pourquoi, je crois qu’avec ce message vous venez de gagner 6 mois de rab. Pensez à bien vous hydrater.

      • Excellente idée !
        Sinon, mon meilleur souvenir, c’est l’article sur le Yorkshire. J’aime en particulier la FAQ avec l’inoubliable réponse « mettez Kiki dans le tuyau d’échappement de votre Mini Cooper, mettez le contact et attendez, la réponse vous apparaîtra en rêve. »

  26. Joyeux anniversaire, Monsieur Connard, cher Odieux. Et dire que c’est mon affection pour les félidés qui m’a menée à la lecture de votre prose.

    Et pour ceux qui se posent la question, lire l’entièreté du blog ne fait pas perdre la vue, mais quelque peu la raison …

    Vous remerciant de l’attention portée à la présente, je vous prie de croire, Monsieur Connard, cher Odieux, à l’expression de mes sentiments distingués.

  27. Monsieur C, je vous souhaite joyeux anniversaire et longue vie.

    Parmi les souvenirs impérissables que ce blog m’a apporté, le plus mémorable est sans doute le moment où vous me dîtes personnellement de retourner bosser après avoir reçu un e-mail que je vous avais effectivement envoyé du bureau (… mais j’admets que j’y suis aussi en ce moment).

    Merci pour votre humour assumé, dont mes amis et moi voyons régulièrement l’influence sur nos conversations !

    • Ah bah hé : vous croyez que c’est en glandant sur des blogs que vous allez sortir le pays de la crise ?

  28. Je pense que les remarques sur le fait que vous ne soyez pas très présent sur facebook et son copain tweeter étaient des compliments… Non, parce que, bon, on a pas besoin d’un commentateur de la météo supplémentaire ou d’un autre mec pour faire des statuts que personne ne pourra comprendre tellement ils sont nébuleux et énigmatiques.
    Leur seul intérêt est de nous faire savoir quand un nouvel article est en ligne ! C’est en tout cas la raison pour laquelle je vous « aime » sur facebook ;o)
    Et joyeux anniversaire.

  29. Merci.
    Vraiment, merci, et puis bon anniversaire aussi, un peu. Car oui, il est bon de glousser allègrement tandis que les petites vieilles meurent de froid (ou de chaud, c’est selon -plutôt de chaud par chez moi) en grattant aux fenêtres. Continuez à nous faire glousser, le monde ne s’en portera que mieux.

    (Le monde, oui, mais sans doute toujours pas les petites vieilles, il faut quand même consentir à quelques sacrifices. Zut hein. Vous êtes vraiment petit, chauve et susceptible?)

    • Non, j’ai menti sur ma précédente description. Quoique, susceptible, probablement. Du moins, c’est ce que disent les gens quand je me saisis d’une chaise pour les battre. Mais vous savez comment sont les êtres humains quand ils paniquent.

  30. Joyeux anniversaire à vous, cher Odieux, vous qui m’avez révélé ma véritable nature de Licorne ! Dire que sans votre blog, je croirais encore n’être qu’un banal être humain, c’est dire si je vous suis redevable :D

  31. Joyeux anniversaire à votre blog, très adoré M. Connard.
    Puissiez-vous trouver une Odieuse Connasse et donc ralentir encore le rythme de votre vénéré blog de quelques jours par article :D

    • C’est Skynet qui vous envoie du futur pour me ralentir, c’est ça, parce que je vais devenir le chef de la résistance une fois que Twitter aura réalisé que son interface était à elle seule plus intelligente que nombre de ses utilisateurs ? J’en étais sûr. Ça ne se passera pas comme ça !

  32. Si vous me donnez votre adresse, je vous envoie un gâteau avec trois bougies. Vous pourrez le partager avec les locataires de votre sous-sol :)

    • Je ne suis pas sûr qu’elles le méritent, elles ont encore tenté d’appeler à l’aide cette nuit. Elles sont punies.

  33. Bon anniversaire Monsieur Odieux.
    Après trois ans de lecture attentive de votre magnifique prose, un seul mot me vient à l’esprit : merci ! Merci de vos critiques à la fois cyniques et hilarantes, et merci d’avoir redoré mon image au milieu de mon cercle social, mon entourage m’étant toujours aussi reconnaissant de lui avoir faire découvrir votre blog.
    En espérant que jamais votre plume de s’émousse,
    Un lecteur assidu

    • Relayez, relayez donc mes viles paroles : comme prévu, vous trouverez votre argent pour cette mission dans une valise à l’arrière d’une berline garée à l’entrée de la zone industrielle de Maubeuge. N’oubliez pas le code : deux appels de phare longs, puis un court.

  34. Bon anniversaire à votre blog, cher Odieux Connard. Puisse votre imagination rester fertile et vos caves bien remplies pour les années à venir.

    • Le contenu de la seconde aide souvent à alimenter la première. Et parfois inversement : je pense avoir inventé le mouvement perpétuel.

      • Mensonge, ce sont les « scénaristes » (mais si, les trépanés qu’ils forcent à écrire…) des 3 mousquetaires qui l’ont découvert avant vous ! Mais je n’alerterait pas les autorités car c’est votre anniversaire. Quoique le maître de ces lieux, un sombre et chauve connard apparemment, nous apprend régulièrement qu’il est bon d’être mauvais…

        Je me contenterai d’une douzaine de femmes (en vie, en bonne santé et jeunes naturellement). Je sais que vous avez les moyens de payer.

  35. Sachant que vous préférez les bottes de cuir, les moustaches et les fg42, je pense que cette vidéo dira mieux que moi ce que je pense. Sur ce « alles gute zum geburtstag » herr connard !

    • Les MG plus que les FG : loin d’être un parachutiste, j’aime le bruit caractéristique de l’engin lorsque je tire en l’air en hurlant pour vider ma haine, seule méthode que j’ai pu trouver jusqu’ici pour regarder un Twilight en entier.

  36. Pour lire le Blog d’un Odieux Connard, j’utilise ctrl-+, ctrl-+plus est rapide, peu encombrant, et efficace. Grâce à ctrl-+, j’économise Un millier d’euros de frais d’opticien chaque semaine. N’oubliez pas : controooleuhplusseeeuh !

    • Ah non mais là vous me pourrissez mes sponsors. C’est vraiment immonde comme méthode, je ne vous salue pas.

  37. J’ai désormais pour habitude de transmettre cette chanson pour les anniversaires, je la trouve fort à propos dans un monde de désoeuvrés : http://www.youtube.com/watch?v=OmsK18WypRY
    Parce que nous le savons tous, si vous êtes si vil et mécréantissime et que nous prenons du plaisir à jouir de votre diarrhée scripturale, c’est bien parce que nos vies sont bien tristes.

    Chantre de l’odieuseté et de la connardise, merci d’entretenir ce merveilleux blog !
    3 ans comme les 3 vertus divines, c’est un bien bel hommage à Jéhovah Dieu que vous faites !

    • C’est parce que le monde est empli de choses tristes que j’ai des choses à raconter ; imaginez un monde intelligent et logique, je serais bien embêté.

  38. Merci pour tous ces euros économisés qui ne finiront pas dans la poche des grands méchants producteurs de cinéma qui nous inondent de leurs bouses. C’est un plaisir de vous lire.
    En espérant me faire toujours spoiler dans 3 ans :)

    • Oui, enfin je m’en veux : si ça se trouve, avec ça, bientôt ils n’auront plus le budget pour faire relire leurs scénar… moui, non, rien en fait.

  39. Joyeux anniversaire cher monsieur Odieux Connard, il y a déjà un peu plus d’un an que je vous lis et ai ajouté votre délicieux blog à mes RSS, et je pense pouvoir affirmer que je le lirai avec emphase jusqu’à ce que vos articles ne m’aient effectivement rendue entièrement aveugle.

    • C’est ce que j’appelle de la dévotion. Bon, maintenant, il faut que je l’exploite.

  40. Et bien bon anniversaire cher Odieux. Ce blog a trois ans et pas une ride. (remarque trois ans avec des rides ça serait inquiétant) Je me délecte toujours autant de vos doux billets (enfin doux…) et l’humour et le cynisme sont toujours là, intacts.

    200 articles… C’est énorme quand on connait la longueur de ceux-ci… j’en suis bouche bée… Ais-je lu autant d’articles ? Il va falloir que j’aille consulter mon ophtalmo…

    • Pas de rides, mais ça n’empêchera sûrement pas un petit lifting. On verra même à rendre tout cela plus lisible, c’est dire !

  41. Joyeux anniversaire très cher Odieux!

    Je ne me vautrerai pas dans d’interminables critiques dithyrambiques sur votre site qui seraient amplement méritées, car je suis assez paresseux à vrai dire. Mais le coeur y est.

    J’en profite toutefois pour demander, suite à une réflexion de mon épouse qui n’a pas le temps sur son lieu de travail de venir consulter vos articles, si il est prévu ou non de sortir un jour un livre avec, par exemple, vos meilleurs spoils ou sujets divers? (plus pratique à lire dans le train, nous n’avons pas encore cédé aux tablettes tactiles)

    Je pense que je serais le premier à l’acheter… et à l’offrir a d’autres personnes pour les faire réfléchir (peut être) un peu.

    Sinon dans les sujets non encore abordés mais qui vaudraient peut être le coup:

    - le foot (ou les supporters, sujet facile et surement largement demandé, mais qui serait certainement transcendé sous votre plume… enfin vos touches de clavier)

    - les pratiquants d’arts martiaux (genre « Unagi » dans Kaamelott, bien plus nombreux qu’on ne le croit…)

    - le journalisme (dont l’absence de rigueur, entre autres, me consterne au quotidien, même sur des sujets dont je ne connais rien. Et je ne parle même pas des nombreuses fautes d’orthographe que je relève sur les bandeaux ou les titres de sujets sur les différentes chaines , d’information ou non)

    - la psychanalyse (mouah ah ah non je rigole ils le font très bien eux mêmes)

    Sur ce bonne et, j’espère, très longue continuation!

    • Alors, concernant une publication papier :

      - Ce blog est gratuit, sans pub et ouvert à tous : je pense donc qu’il doit le rester
      - Vendre un truc que je fournis déjà gratuitement ne me parait pas pertinent
      - Les images utilisées sur ce blog ne m’appartiennent pas, sauf en de rares cas, il me faudrait donc refaire tout un travail de mise en forme sur papier

      Le jeu n’en vaut donc pas la chandelle, je préfère que lecteurs et lectrices puissent se retrouver ici sans phase commerciale tranquillement pour lire ce qu’ils souhaitent. Pour le train, il faut donc soit imprimer, soit lire sur son téléphone (et ça ne se fait pas si mal, finalement !).

      Non, si je dois publier quelque chose, autant que ce soit un autre exercice, ce sera plus intéressant pour tout le monde (et ça évitera à nombre d’entre vous d’acheter des choses déjà lues !).

      Pour vos sujets, c’est bien noté, nous verrons ce qui peut être fait !

      • Merci beaucoup pour cette réponse, c’est vrai que je n’avais pas pensé que commercialement c’était idiot… Je vais postuler pour être scénariste à Hollywood, j’ai toutes mes chances!

  42. Joyeux anniverssaire Maitre OC.
    Petite question qui me taraude, à quand des nouvelles ou une saga écrit par vous? vos talent d’écrivin et votre imagination unis à chaque début de spoil est un très bon teaser de ce dont vous seriez capable sur un tel format.
    Merci à vous pour ces supers écrits qui m’accompagnait au hazard du temps depuis 2ans et demi avant que je ne découvre la magie des newsletter.

    • Il y a des projets… après il faut les concrétiser ! Mais on en reparlera ici si cela arrive !

  43. j’aurai bien posté un commentaire sympa mais en fait un putain de niak a volé mon pseudo(C.F. post n°20). Je suis sur que ce con de V12 fait un amalgame entre la classe et la coqueterie en plus. Donc pour rétablir la vérité,un vrai joyeux anniversaire classe, et pas une copie chinoise…

      • Certes, mais ce n’est pas celle de l’homme le plus classe du monde, le mec qui fait rêver les ménagères…

  44. 26 Juin ? C’est mon anniversaire aussi. J’affirme que ce n’est pas une coïncidence. Je me permets de vous dire qu’en tant que jeune fille fraîche, élégante et discrète, je suis à votre ENTIERE disposition. D’ailleurs, je suis si courageuse que j’outrepasse les règles en déclarant ma flamme ici. Les mails, c’est trop commun pour moi. Vous êtes le piment d’une vie monotone qui n’attend que vous pour qu’elle prenne tout son sens.
    En bref, choisissez moi,

    P.S :j’ai des milliers de talents évidemment.

    • Tatata, pas de passe-droit : il faut aller en case envoi de CV, sinon comment voulez-vous que j’en juge ? C’est un blog sérieux ici, enfin.

  45. Je tiens à vous dire (comme d’autres l’ont fait avant moi) que vous êtes lu, même dans les contrées les plus sauvage. Je vous lis d’Auvergne c’est pour dire…Heureusement que nous ne sommes pas beaucoup, voilà qui poserait problème.

    Félicitation pour cette longévité, et même si certains vous maudissent jusqu’à la 13e génération, j’espère que ce blogue durera tout aussi longtemps.

    • Ah oui, l’Auvergne, en effet : ça a autrement plus de panache que l’Australie ou l’Indonésie. Même si bon, vous savez ce que l’on dit des Auvergnats, surtout en nombre. Restez dispersés sur ce blog, sacrebleu.

  46. Et bien en même temps que je fête la fin de mon bac, je vous souhaite un bien bel anniversaire Môssieur Connard.

  47. Je vous reconnaît bien là, votre ego et vous, à réclamer de l’admiration l’air de ne pas y toucher! Alors… comment pourrais-je y résister? Joyeux anniversaire donc. Je me flatte de vous « connaître », le seul problème est que j’ai de plus en plus de mal à apprécier les films que je regarde sans me poser de question, et c’est entièrement votre faute. Vous êtes vraiment bien nommé…

      • Je maintiens. Je ne serais qu’un mouton cinéphile sans vos spoils, bien au chaud et tout… Enfin, merci quoi!

      • J’ai le même problème que vous. En fait il y a plein de films que je n’ai plus envie de voir tellement je me suis marré en lisant les spoils sur ce blog. Au grand dam de ma femme qui les aurait bien vus, elle.

        Pour ce qui est de la responsabilité, je prendrai l’exemple d’un grand film (nan je déconne, mais pour l’exemple c’est pas mal): Matrix. L’OC pourrait être comparé à Morpheus qui ouvre les yeux de Neo, mais c’est pas lui qui a fait que le monde réel est tout pourri. Mais bon à la place de Neo j’en voudrais peut être à Morpheus de me retrouver dans un monde aussi naze alors que la Matrice est tellement plus confortable… heureusement qu’ici ce n’est pas aussi extrême… (encore que, il s’agit peut être d’une conspiration mondiale mouah ah ah)

  48. Merci pour ces succulents articles plein de cynisme et de mauvaise foi mais pourtant riches de véracité.

    Vous m’avez sauvé ma soirée de nombreuse fois grâce à vos critiques de film. Ayant réussi à préservé mes yeux de ces immondices étrons, je vous gratifie, cher Odieux, de mon humble reconnaissance.

    Loué soit l’humour noir! La fatalité n’existe pas.

    • Ho, quand même, savoir que je vous ai privé du visionnage de certaines perles… ah, je m’en voudrais presque !

  49. Mister OC n’ayant toujours pas trouvé votre repaire vous pourrez m’envoyer Diego récupérer les cubains et Monte-crhristo que j’affectionne si vous lui glisser votre carte je délaisserai mes rotatives pour vous offrir en main propre un EXCELLENT brandy. En attendant je lève mon verre de cognac et vous souhaite de bonnes choses, notamment le fameux slip en diamant.
    Chaleureusement

      • ha et un clin d’œil à la date d’anniversaire du blog. Cela m’a fait penser à Helen Keller
        C’était une écrivaine, activiste et conférencière américaine. Bien qu’elle fût sourde, aveugle et muette, elle parvint à obtenir un diplôme universitaire. Fille du capitaine Arthur Keller, militaire en retraite éditeur de journaux, elle fut victime, vers l’âge de 19 mois, d’une maladie infantile diagnostiquée à l’époque comme « fièvre cérébrale » qui la laissa sourde, muette et aveugle. Helen décrira plus tard cette période comme un « no world », un univers noir et silencieux dénué de toute communication humaine.
        Aussi je fais un cocasse rapprochement avec ces salles obscures que vous fréquentez et qui vous rendent (presque) sourd, aveugle et vous force à écrire votre dégout pour ces torches culs que l’on nomme scénario, et comme elle vous vous battez contre la médiocrité et luttez pour la cause de la femme (chacun sa manière).

  50. Pourtant c’est chouette le Time’s up ! (mais bon, je comprends, il serait de mauvais goût, rapport à votre statut et à votre réputation, de vous abaisser à ces jeux par trop populaires !)
    Merci beaucoup en tout cas pour ces articles réjouissants et jouissifs, qui me valent d’énormes fous rires devant mon PC ! On n’a pas tout le temps l’occasion de se marrer, ce blog est donc salutaire.
    D’ailleurs en temps normal les blogs c’est pas trop mon truc, vous êtes le seul que je suive.
    Vos textes sur Avengers, Prometheus, Inception, Inglourious basterds et Avatar m’ont particulièrement fait plaisir (mon avis sur certains de ces films ont provoqué pas mal de réprobations dans mon entourage, et je me sentais un peu seule). Ceux sur les Anonymous et les séries américaines aussi.
    Presque toutes vos publications contiennent des pépites, et ça fait plaisir de lire des textes aussi bien écrits.
    Le choix des photos et leurs légendes est toujours très drôle et très réussi également.
    Aussi, ne changez rien, vous avez tout compris, et la communauté de lecteurs s’enrichit de jour en jour (je suis moi-même fière d’avoir fait découvrir ce blog à pas mal de personnes devenues fans à leur tour).
    Bon, faudrait pas non plus que vous deveniez TROP célèbre, hein, on aime bien vous garder pour nous.

    • « Vous garder pour nous » : C’est exactement ce que je dis lorsque je referme la porte de la cave sur ses pensionnaires. En tout cas, de la même manière : je demande à Diego de préparer un nouveau chèque pour votre mission d’évangélisation des masses.

  51. Joyeux anniversaire ! Il y a quelques moi, j’ai découvert par hasard ce blog qui enchante mon quotidien depuis.
    Merci et bonne continuation

    • « Enchanter » ? Ce blog serait donc un peu comme une créature magique et kikinoute de la forêt ? Fichtre, je ne sais comment le prendre.

  52. Je suis ce blog depuis le début, et le célèbre « po-po-po-potter face ». Alors un joyeux anniversaire à lui, un merci pour ce brillant à vous et une bonne dose de rire futur pour moi.
    Longue vie à votre blog et à vous Odieux Connard !
    (Sur ce, je retourne sur mon mémoire)

  53. Bon anniversaire cher Odieux, je ne vous apprécie point.

    J’ai fait un rêve une fois où j’imaginais que vous et Sieur Boulet faisiez un article (ou quelque chose approchant, je ne suis pas (trop) difficile) ensembles, je suis sûr que cela donnerait quelque chose d’exceptionnel… Enfin, encore plus que vos articles seuls. Suis je fou ou visionnaire ?

    Je brûlerai un chat en votre honneur ce soir.

    • Rien de prévu avec Boulet, du moins, que je sache ! Brûlez bien, et pensez à bien l’attacher avant.

  54. Je m’étonne que tout le monde sacrifie à cette stupide tradition de l’anniversaire. Je suis bien placé pour savoir qu’en-dessous de vingt ans, vieillir a ses avantages, mais ensuite ? On se rapproche du tombeau, on prend du ventre, l’érection dure moins longtemps, les seins tombent… quelle horreur.

    Enfin puisqu’il est ici question du vieillissement d’un blog, oublions celui de son bien-aimé auteur, et louons la maturation intellectuelle de l’œuvre, comme diraient les cibles habituelles des occasionnels articles misanthropes (les meilleurs, à mon avis).

    Longue vie à vous, Odieux Connard !

    • Ah oui : seul le blog vieillit. Pour ma part, je suis déjà suffisamment, vieux, j’ai décidé d’arrêter.

  55. Salutapwêt, compagnon à la logique sans faille,

    Je suis fier de compter parmi vos fans, mon odieux monsieur, et vous encourage à poursuivre votre quête, tel le téméraire justicier masqué que vous êtes. (Cela explique pourquoi vous critiquez autant vos collègues, avouez-le, Captain’ Mauvaise Foi…)

    Je me rappelle encore le temps où Harry Potter vit son *tousse* prestige, éraflé par votre simple bon sens.

    Vous êtes d’utilité publique : vous tentez de rappeler aux maroufles du monde du spectacle qu’ils ne sont que des andouilles surpayés et sous-doués, et ça, c’est beau, foutre-diantre.

    Longue vie à votre savoir-faire, et longue vie au Caporal Roudoudou (lequel me manque un peu, je dois dire, tant les plans pourris sont si bien tournés dans sa bouche) !

    Bisous <3

    • Le caporal Roudoudou n’a pas disparu, rassurez-vous, et il devrait même revenir prochainement pour de nouvelles discussions stratégiques pleines de bon sens.

  56. Un truc que j’aime bien, avec ce blog, c’est déclamer les spoilers pour ceux qui ont la flemme de les lire. Ils rendent très bien à l’oral, pour ceux qui en doutaient. Bien prendre sa respiration à intervalles réguliers, surtout ; et ne pas faire la première lecture à voix haute, les fous rires intempestifs agacent les auditeurs.
    …Et là je venais d’écrire un truc sur la gloire de l’un qui éclabousse l’autre, mais je veux l’oublier.

    Merci beaucoup pour les larmes de rire. Oui, il y en a eu. Et ça fait du bien.

    Un autre merci pour la vision vers l’efficacité que les spoilers m’ont apportée. Ben vi, quand on rit sur des scenarii où les gens n’ont pas pris la peine de réfléchir aux raisons et conséquences diverses et variées qui rendent le film sans queue ni tête, on finit par tenter de se rationaliser soi-même. Si on n’est pas de trop mauvaise foi. :D
    (Oui, j’ai du mal à me défaire des smileys, c’est ma parade à l’ambiguïté. Comme dans la phrase « Et mon poing dans ta gueule lol »)

    Bref ! Pour ma part, je survis sans maquereau, donc je n’enverrai pas de CV. Parce que oui, on peut survivre sans maquereau, les filles. Faut juste penser à manger des sardines pour l’apport en omégas 3.

    Bises.

    • Un spoiler lu à haute voix ? Diable, il faut un auditoire patient, ma foi. Vos connaissances sont courageuses et/ou enfermées dans un monastère.

      • Il m’est arrivé que des amis me DEMANDENT de lire vos articles à haute voix, pendant qu’ils étaient occupés à des tâches ménagères sans intérêt. Je peux donc témoigner que même à l’oral, vos articles passent bien.

  57. Bon anniversaire odieux connard!
    j’étais déjà fan de film au scénario pourri avant de vous lire, parce que ça me faisait marrer de les descendre avec mes potes, maintenant j’attend avec impatience les « grosses » sorties ciné pour goûter le plaisir de vous voir exercer votre talent, avec quel brio!
    grâce à vous je découvre aussi plein d’autres choses, et pour tout cela : MERCI

    PS : je vais arrêté de vous lire au taf parce que je me fais griller à tous les coups à exploser de rire, oui 3 ans sans promotion c’est bien ça…
    PS : et serait-il possible de rajouter une partie « photos de la cave » au blog? ça a l’air très sympa là-dessous ;p

    • Vous savez, tout le charme de la cave, c’est son côté secret : ces formes qui se révèlent dans le faisceau d’une lampe de poche, sous les plis d’un sac à macchabées ou ces gémissements filtrant au travers d’une épaisse porte close… non, le mystère doit demeurer.

  58. Affolant, notre O.C. n’a jamais autant répondu sur les comments…
    Pour quelqu’un qui voulait taquiner le Jungle Speed des cavernes au lieu de taper sur un clavier pour la session anniversaire, je suis scotché (avec notre pote modération bien sûr !)
    Longue vie alors et serait il possible d’avoir l’ordonnance du docteur pour ne plus vieillir?

    • C’est un jour d’anniversaire : je me permets de faire un petit effort dans cette partie du blog où je ne suis d’habitude que trop absent (même si je lis toujours tous les commentaires, ah mais !).

      Pour ne plus vieillir, il suffit de faire des choses si hideuses que même le temps n’ose plus vous approcher : regarder l’intégralité des Twilight, par exemple.

  59. Cher Odieux Connard,

    Merci beaucoup pour votre prose fort divertissante et éducative. Je rentre d’un tour du monde et alors que je n’ai quasiment rien suivi des informations sur l’actualité mondiale diffusées sur Internet pendant plus d’un an, j’ai réussi à ne rater aucun de vos post. C’est dire la valeur que j’attache à votre écriture.
    Bien cordialement.

    So.

    • Savoir qu’à l’autre bout du monde, vous pouviez être en train de lire l’intrigue de Ghost Rider 2 sur ce blog me laisse dubitatif : soit c’est incroyablement flatteur, soit terriblement inquiétant.

      Probablement un peu des deux, soyons fous.

  60. Cher Odieux,

    Déjà 3 année (dont une bisextile).
    Toutes mes félicitations pour la constance de votre production littéraire et drôlesque qui, chaque semaine, ravi mes zygomatiques et fait perdre à notre cher pib 20 bonnes minutes d’une productivité tant à la mode aujourd’hui.

    PS : J’escompte que vous punirez efficacement le vil malandrin ayant osé sous entendre plus haut que tous vos billets n’étaient pas de nature aurifère.
    Je mets en cas de besoin à votre disposition, si toutefois vous vous trouviez en rupture de Serbe diplômé es médiation, mes créatures de laboratoire (j’adore manipuler les gènes humains, les résultats sont parfois si cocasses).

    Bien à vous.

  61. Super, j’arrive au moment où Mr Connard a cessé de répondre aux commentaires (ou bien a-t-il seulement pris une pause avant de se remettre à ses répliques cinglantes et sanglantes, auquel cas je pense que quelques bons coups de fouets seraient de bon aloi). Tant pis pour moi, je me contenterai de la consolation d’avoir trouvé l’euphémisme caché, ce qui est très dur avec de la fumée de cigare plein les yeux et quelques litres de Brandy dans les veines (j’aime m’imprégner de n’environnement du personnage avant de le lire).
    Toutefois puis-je vous demander, Odieux (non pas cher puisque vos billets sont gratuits, et encore heureux parce que je m’en voudrai de vous télécharger comme un vulgaire film de Tarantino), s’il est possible de vous faire parvenir le CV de personnes tierses, des jeunes filles tout à fait charmantes et bien élevées (à ce qu’on dit sur les blogs et autres sites communautaires très objectifs en tout cas) mais qui auraient bien plus leur place dans votre coquète cave, tant que celle-ci est située assez loin de moi ? Je ne leur ai bien sur pas demandé leur avis, mais je suis certain que vous saurez les acceuillir comme il se doit et les convaincre des bienfaits de votre thérapie personnelle.

    • Nenni mon brave : les CV doivent être volontaires ; si vous avez des personnes qui vous ennuient, il y a une autre procédure intitulée « Le trunk surfing » ; c’est un peu comme le couch surfing, sauf que là on fait voyager des gens de coffre en coffre lors de rendez-vous sur de merveilleux sentiers forestiers.

      Par contre, attention, si c’est pour me refiler de la mauvaise marchandise, je serai probablement obligé de vous aider à devenir un maillon essentiel pour la biosphère sylvestre locale et la nourriture de ses sols.

  62. Joyeux 3 piges Môsieur Connard.
    Festoyons en ce jour de liesse! Des petits anges tous nus avec des trompettes! Sortez pintades, poulardes et autres cygnes rôtis! Buvez ceci est mon corps (ou quelque chose comme ça) et tel Venus sortie des eaux, la lumière fût.
    Mille Mercis et joyeuses courbettes à votre si jolie plume et à votre verbe acerbe (et en plus ça rime) Mr Connard.
    Mr connard, je me ferai une joie de venir admirer vos estampe Japonaises dans votre charmante cave.

    Bien (oh oui, bien bien) à vous cher Odieux (puis-je vous appeler Odieux?).

    Lucie

    • Diable, vous êtes bien cavalière, mais ha ! La fougue de la jeunesse.

      Cela dit, ce n’est pas à moi que vous la ferez : on ne coupe pas à la file des CV, c’est trop facile. Ensuite seulement, nous pourrons voir si vous êtes digne d’un soirée intitulée « Romantisme et jardinage : de la rose bourgeonnante au bouquet, tous les secrets d’un engrais réussi ».

      Un sujet qui, je n’en doute pas, passionnera son monde.

  63. Joyeux anniversaire! Et pour commencer la quatrième année en beauté, je ne peux que recommander la lecture de ce site incroyablement instructif: http://www.secretkeepergirl.com
    La section « truth or bare » de l’onglet for girls est particulièrement réjouissante…

      • Si vous avez apprécié le site susmentionné, je vous invite à jeter un coup d’œil à celui-ci : http://www.villardieres.com/ .

        En cas de panne d’inspiration lors du renouvellement de la charte graphique, je pense qu’il pourra vous aider à y voir plus clair.

        Ne me remerciez pas, c’est naturel.

    • Mon Dieu, j’ai raté tout le test de truth or bare… trop court, trop décolleté, je crois que je vais courir changer ma garde-robe sinon je serai un mauvais exemple pour ma fille

  64. Bon anniv’, déjà deux ans que je visite ce blog pour me délecter des subtilités lexicales de l’Odieux qui égaye un monde décidément bien en manque de cynisme et de mauvaise foi parfumés au brandy et aux cigares.

    <>

    Aïe, quand on complimente direct la voix, et non le style ou le visage, ça sent très fort la déclaration à Kirsten Stewart; est-ce que cette recherche a été suivie d’un mail d’insulte du même auteur ?

    P.S.: Les Templiers, c’est Y près d’un ennemi. De rien.

    • Oups, je voulais mettre « tu es comme la musique pour moi. je suis devenu accro, t’as voix m’a envouté et porté comme une note de musique qui venait d’être jouée. je me suis », ça s’est pas affiché…

  65. Bon anniversaire!
    Grâce à votre présence, le web n’est pas tout à fait inutile, et m’apprend quelque chose, ou à défaut, me fait passer un bon moment, contrairement à ce qu’affirme cette vidéo (qui m’a bien amusée):

    D’ailleurs, je n’ai pas saisi toutes les références de ce clip, et je pense que c’est bon signe pour mon quotient intellectuel.
    En espérant que vous continuerez à nous accompagner longtemps !

    • Vous savez ce que j’aime ? Fumer un bon cigare, les pieds sur mon bureau en imaginant la tête que feront les « acteurs » de ce genre de clip lorsque 5 ans plus tard, ils réaliseront ce qu’ils ont fait

      • Quel homme! Je vous aime. Mais pas au point de vouloir vous épouser. Cette sombre histoire de cave, vous comprenez.

  66. En trois ans, depuis le 20 juillet 2009 (« Cochonou maillot jaune ») j’ai perdu quatre dixièmes à chaque œil. Heureusement, je dérape sur des blogs BD ou des blogs mode, et ça repose les yeux ou le cerveau (jamais les deux en même temps, par force).
    Mais Ctrl « + » sur Firefox: et hop, la police s’agrandit. J’en suis à trois grossissements, mon ophtalmo n’arrive plus à suivre. Pas glop…

    • Ah oui, effectivement : un vieux de la vieille là encore. Je comprends que ça commence à piquer un peu, oui. Courage !

  67. Bon anniversaire, tout simplement.

    Depuis que je connais ce blog, mon comportement au cinéma a radicalement changé… Au lieu d’éviter les merveilleux navets spoilés ici, je ne peux m’empêcher d’aller les voir! Je n’ai pas d’explication rationnelle, j’aime simplement regarder ces films avec votre œil critique, et je me marre, j’adore ça! Je suis bizarre, je le sais bien. Mais bon je suis Auvergnate moi aussi, ça doit être ça.

    Sinon je suis infographiste, et j’avoue attendre avec impatience la nouvelle charte graphique de votre blog!

    Bien cordialement,

    A.

    PS : Le tour de poitrine est il pris en compte dans les CVs? Si c’est le cas, je tente ma chance.

    • L’amour des mauvais film est une perversion incomprise.
      Sinon, pour la charte graphique, la chose avance, bien que considérablement ralentie par le fait que je n’ai pas encore décidé de passer au « tout customisable ». Il va falloir que je fasse un effort.

      P.S : évidemment : vous pensiez vraiment que je demandais le bac que vous aviez ?

  68. Bon anniversaire, mes voeux les plus sincéres, cher Connard. Continuez s’il vous plait de nous abreuver de mots justes et percutants, denrée rare par les temps qui courent. Je vous reproche, si je puisme permettre, votre absence remarquée en équipe de France: le niveau moyen s’en ai forcément retrouvé dans ces profondeurs abyssales de l’esprit que vous vous plaisez à explorer pour notre plus grand plaisir! MERCI ET LONGUE VIE!!!!

    • J’attendais ça ou un ministère, je n’ai eu aucun des deux : je vous avoue être très déçu.

  69. Joyeux anniversaire à cette engeance virtuelle, Odieux Connard.
    C’est Prometheus qui m’a jeté sur ce blog. Merci à cette bouse (et à votre plume accessoirement) de m’avoir fait autant rire. Parfait pour les abdos, ou le contrôle de fou-rire au boulot.
    Bien à vous, et à votre courroux, coucou !

    • Je vous félicite : vous venez de trouver une utilité à Prométhéus, et pourtant, ce n’était pas facile. Ridley Scott devrait vous appeler incessamment sous peu pour vous demander comment vous avez réussi à autant sublimer son oeuvre.

      • Je dirais celui qui a oeuvré à la sublimation de ce torchon n’est autre que vous, cher Connard.
        Extraire autre chose que du jus de chaussette d’une telle serpillère fangeuse tient du génie. Et vous l’avez fait, ô l’Odieux.

  70. Boh, ce genre de déluge de compliments a tendance à me faire débagouler. OC serait-il l’homme providentiel, ou bien avez-vous définitivement renoncé à penser par vous-mêmes, petits galopins ? Il ne me semble pas avoir assisté à un tel léchage en profondeur de rectum depuis que Dalida était passée chez Guy Lux en 1972.

    Donc honte à vous, contributeurs au chromosome surnuméraire, pour vous abêtir pour si peu en fin de compte, soyez maudits jusqu’à la quatre centième génération. J’espère que vous mourrez tous dans d’atroces souffrances. Bien fait !

    Signé :

    Un illustre connard.

  71. Joyeux anniversaire odieux !

    Je garde de ces trois année en particulier le superbe article sur Drive.
    Par contre vivement ce changement de décoration, après avoir agrandi deux fois la page pour pouvoir déchiffrer l’article, j’ai bien failli vous envoyer un mail pour que vous changiez complètement la fonte. Mon voeux s’est finalement exaucé. Merci pour le cadeau. M’enfin j’en veux bien un deuxième pour mon anniversaire.

    • Attention tout de même : ça reste un blog. Je vais essayer de faire plus lisible, mais le vrai problème reste la longueur des articles ; et pour ça, point de solution, ma bavardise est trop bien ancrée !

      • La longueur est l’un de vos meilleurs arguments.
        La police et sa taille moins ;)

        Je ne vous fait pas la bise

  72. Va plutôt te faire enculer, sale ordure !
    Oups, excusez-moi, je m’adressais à ma nièce. A trois ans, ces petits monstres sont intenables.
    Bon anniversaire donc et longue vie à votre blog !
    Quant à toi petite salope…

    • Vous savez, les enfants ne comprennent pas ce vocabulaire : il faut passer directement au taser pour se faire respecter sans lever la voix.

      • Vous aviez raison, c’est diablement efficace.
        En revanche, le taser semble peu utile pour dégommer le castaldi sur autoroute. A la personne qui a eu le bon goût de vouloir vous offrir ce trophée pour votre anniversaire, je conseillerai plutôt l’emploi d’un beretta 93R Auto 9. La résistance de ce genre de nuisible est souvent étonnante.

  73. Cher odieux,
    Un petit mot pour vous signaler que vous êtes aussi lu à Hong Kong. Merci pour tous les fous rires (mon patron a fini par me demander l’adresse du site) et longue vie à ce blog !

    • Bon sang, lu dans le port aux parfums : je suis heureux de savoir que le Parti tolère ce blog.

  74. les coquilles qu’ils ont repéré : répérées, je vous prie.
    Joyeux anniversaire, Monsieur C. !

  75. Joyeux anniversaire cher blog !

    Rester autant d’années au service de l’OC, ce n’est plus de la loyauté, c’est du masochisme. Je sens les remord te ronger mais c’est trop tard maintenant, car tu es non seulement coupable de non-assistance à public en danger (dont les yeux et la santé mentale dépérissent) mais aussi porte-parole international de la plume d’un esprit vil et démoniaque, qui se sert de toi comme bon lui semble et t’exploite (tout comme ses stagiaires consentantes dont j’ose espérer que les geôles ne sont pas trop inconfortables).

    Quand à vous Odieux Connard (ce nom vous sied à merveille, on dirait même que vous l’avez choisi à propos), j’espère que dans votre mansuétude (mais oui, cherchez bien, au fin fond de votre cave, verouillée, cadenassée, elle cherche à sortir à l’air libre depuis 3 ans maintenant, en vain. Peut-être un jour ?) vous m’excuserez pour ce jour de retard par rapport à votre article.
    Je suppose que comme les autres lecteurs de votre site, j’ai besoin de ma dose de cynisme hebdomadaire et votre plume contribue à ma satisfaction.

    Merci pour ces moments de détente et bonne continuation !

    • Désolé pour les fôthes. Je sais que le maître de ces lieux est intraitable, bien qu’il en fasse lui-même assez souvent (mais chut, ne provoquez pas son courroux !)

      • Trop tard, malandrin ! Pour mon pseudonyme, sachez-le : c’est un nom que j’ai reçu avant de le choisir.

  76. Découvert depuis quelques mois, ce blog a le mérite d’user du 8ème degré de l’humour (et l’humour, c’est comme les brûlures, la douleur est en corrélation avec le degré…).
    Mes félicitations Mr Connard, une aimable performance.

  77. Puisque nous ne sommes plus le 26 juin,
    je vous souhaite un joyeux non-anniversaire, camarade O.C.!
    Que le rouge de votre cravate soit toujours aussi vif que votre esprit débordant de mauvaise foi, qui paradoxalement vous rend plus honnête que les gars des « milieux autorisés » et les réalisateurs/scénaristes hollywoodiens.

    Salutations distinguées,
    R de Rien

    • Et pourtant, l’honnêteté n’est pas vraiment un truc qui me connait. Quant à ma cravate rassurez-vous : je la trempe régulièrement dans de l’hémoglobine pour conserver son doux coloris.

  78. Bon anniversaire joyeux connard !
    Pour le nouveau look du blog, doit-on s’attendre à des licornes, des poneys et des arcs-en-ciel? Ca irait très bien à votre teint !

    • C’était précisément mon idée : comme ça, ça aurait enfin pu ressembler à un blog mode, mon rêve.

  79. Joyeux anniversaire OC.

    Une question me turlupine tellement que je n’en dors plus la nuit:
    Pourquoi detestez-vous autant Nicolas Cage? Il vous a traumatisé dans votre enfance? Vous lui avez demandé un autographe et il vous l’a refusé?

    Je dis ça, car tout être humain normalement constitué trouve que Nicolas Cage a un jeu d’acteur exceptionnel, dans des films avec un scenario très élaboré, qui nous poussent à une profonde reflexion.

    • Oui, je ne comprends pas moi-même : en fait, je pense être secrètement jaloux de son talent et de ses choix cinématographiques.

      • moi j’aime bien nicolas cage. même dans benjamin gates. oui monsieur.

  80. Darling, bon anniversaire. Je rêve d’offrir mon corps d’albâtre à vos fantasmes les plus débridés, il vous suffira de dire une parole…

    Sinon, je fais partie de ceux qui vous ont effectivement repris sur la différence T800 / T1000, mais je tiens à vous rassurer : j’ai une vie sexuelle tout à fait riche et épanouie pour autant, et pas qu’avec de geekeuses et boutonneuses créatures, non non non ;-)

    Merci pour votre blog, continuez, c’est drôle, c’est intelligent et mordant, parmi mes meilleurs tranches de rigolades sur Internet !

  81. Merci à vous cher connard! grâce à votre dernier article je sais ce que je vais faire de ma vie: quand je serai grand , je serai totem de jungle speed!

      • Mince, il n’y a bien que dans l’armée et la police qu’il n’est pas requis.
        Cela dit, très bon blog, bonne plume. Pour moi, chaque semaine n’a de raison que parce qu’elle m’amène un nouvel article de votre part. Bon, j’exagère un peu mais c’est pour ne pas dénoter des autres commentaires ici présents.
        Quant aux pensionnaires de votre cave, faites leur plaisir (autrement qu’a coup de pelle), offrez leur un jungle speed.

  82. Je ne peux que souhaiter un avenir radieu à ce blog et à son infecte créateur pour les années à venir.

    Il va de soit qu’une grande lesson de classe nous est donné chaque semaine, une satyre toujours plus époustouflante de ce « monde de merde » dans lequel même les taureaux nous racontent du pipau, du pipau!

    Cependant, je tiens à rappeler que ma porte dans la ville rose est ouverte à chaque adorateur de l’illustre connard, voir même à l’OC lui-même s’il daigne bouger son immonde postérieur jusqu’au berceau de la vie qu’est la belle Toulouse.
    Nous pourrions ainsi discuter autour d’un bon verre de brandy accompagné de quelques cigars cubains fameux (mon péché mignon étant le siglo n*4 de Partagas), bien entendu j’offrirai la compagnie de quelques jeunes femmes de l’Est aux moeurs bien agréables.

    Encore une fois, je vous souhaite un avenir radieux, loin de tous ces dinosaures partouseurs de droite (j’ai toujours pensé que c’était de la merde de mélanger sexe et politique comme ça).

    A bientôt j’espère.

    • Ça tombe bien, je dois me rendre prochainement à Toulouse. Il faudra tenir votre parole maintenant, sinon, mon désarroi et moi-même serons obligés de vous châtier.

    • Il faudra que je pense à faire une version bretonne du blog pour éviter les attentats de groupes indépendantistes locaux.

  83. Qu’il est bon de lire vos articles. Merci beaucoup…
    Pas plus de compliments, je n’ai pas envie de finir (encore) dans une cave.

    • Votre avatar me rend dubitatif quant à l’honnêteté du propos, c’est terrible. On a pas idée de prendre des pseudos ou avatars honteux.

  84. Je suis atterré par le nombre de personnes tentant d’imiter (avec plus ou moins de succès) le style de l’auteur dans leurs commentaires.

    Joyeux anniversaire.

    • Vous oseriez suggérer que l’OC ne constitue pas pour vous un modèle ?

      Blague mise à part (pitié, n’abattez pas votre foudre sur moi), si ça peut pousser des gens à s’intéresser à la richesse de la langue française (et sa rigueur) je ne vois pas où est le mal. Et puis ça fait partie du charme de ce site où les commentaires sont intéressants et originaux.

    • Ça ne me paraît pas illogique de se constituer des modèles pour grandir, ou pour s’améliorer. Se trouver des sources d’inspiration pour se former une personnalité riche et, du coup, devenir intéressant, n’est-ce pas là le propre de tout être humain ?

      • Avoir un modèle est une chose, faire du mimétisme (comme le singe (et sa planète toussa toussa)) en est une autre!

  85. Sinon je me demandais…les critères de sélection qui différencient la demande en mariage du séjour dans la cave c’est ? ( Oui il y a une FAQ, oui la réponse est « peut-être » dedans, non je n’irai pas voir, j’ai la flemme). Non parce que moi je sais s*cer en voiture. (Certes ce n’est pas moi qui conduis, mais je sais me contortionner entre les ceintures de sécurité (la sécurité, c’est important), le levier de vitesse et le frein à main). ça me fait entrer dans quelle catégorie?
    Et bon anniversaire.

  86. YEAH ! JOYEUX ANNIVERSAIRE !

    Ne perdez rien en acrimonie, puisse votre plume garder des accents voltarino-citriques ! Quand je suis tombé sur ce site, jour maudit entre tous par George Profonde, je crois que c’était pour le boulot : j’avais trouvé une fiction traitant de l’orthographe et de la révolution des geeks. Maintenant je lis vos articles semaine après semaine, n’ayant rien à perdre puisque je porte déjà des lunettes (à ce propos, je tiens à vous prévenir qu’une délégation vous a été envoyée, mais je les ai enfermés dans une cave et forcés à regarder du Nicolas Cage tandis que je faisais du « ça va ça vient sauvage » avec leurs enfants ; depuis j’ai des promotions sur des montures de marque et j’ai obtenu d’eux qu’ils suppriment les pubs pour Fast&Furious).

    PS : j’ai bien essayé de vous envoyer une bouteille de brandy, mais elle n’est pas rentrée dans la boîte aux lettres… :’(

  87. Mauvais anniversaire connard de merde. Ma jalousie vis a vis de vos talents et mon kévinisme m’empêchent définitivement d’être aimable avec vous.

  88. Cher Odieux,

    Tout d’abord, bon anniversaire.
    (voilà, ça c’est fait)
    Ensuite, votre post m’a fait prendre conscience que cela fait donc 3 ans que je traîne sur votre blog (ça m’apprendra à chercher des critiques sur Popopopotter – face- XD) et que vous m’êtes donc redevables de moultes heures de ma vie que j’aurais pu dévouer à faire des trucs constructifs, comme chercher un vaccin contre la connerie (ce qui, étant prof, me laisserait malheureusement au chômage) ou encore me tresser le poil des jambes.

    Vous mériteriez que par vengeance je vous envoie l’intégrale de Twoualett – films ET livres, VO et VF.
    Nan mais.

    • L’intégrale de Twilight ? Vous savez, j’en rêve la nuit. Ces nuits où un gros vampire psychopathe me regarde dormir avec un air pervers.

    • Merci : j’ai décidé de descendre cette pente en bobsleigh, on est jamais d’assez mauvaise foi. J’ai encore Monsieur Copé loin devant moi, mais il est parti avec un peu d’avance.

  89. Merci pour ces 3 ans de lecture et de fous rires partages avec des collegues devenus eux aussi accros au blog de Monsieu Odieux
    Une demoiselle pas encore prete a rejoindre la cave…

    • Vous le serez un jour, votre instinct pour appellera. C’est une sorte de cimetière des éléphants, si vous voulez.

      • …Éléphants… Je sais qu’on a eu droit à un vibrant article sur la valeur d’un soutien-gorge bien rempl… Pardon, sur la mauvaiseté des magazines féminins, mais le mot n’est-il pas un peu fort ?

  90. Pfff on s’en balékouy de tn annivrsaire de merd ! Franchmen tu me fé pitier là Odieu Conar jcomprend ri1 a ske tecri appren a ecrir le franssé paske t article son pa comprehensible tou mé pot de FB son daccor avk moi…Pff tu te kroi draule mai ta pa dumour….Niktamèr connar et jte frai dir ke Prometeus c un bon film tfasson ta ocun gou en cinema tu kritike des ché deuvre surtou NIKOLAS CAGE c le meyeur acteur de tt les tan !!! <3 <3 G fé un skyblog sur lui XxXxXxX-NiColAs-CaGe-XXxX.skyblog.com tu peu allé le voir stp et sinon sach ke t kun conar tu merit b1en ton pseudo, lol !!!! Et movai aniversaire à toi, si jtaimai b1en jtoffrirai un bescherel paske ton aurtografe c nimporte koi et tes article sa pike les ieu…

  91. Premier commentaire que je poste et probablement dernier.

    Je te souhaite une renommée mondiale et plein de bonnes choses.
    Continue ce que tu fais, tu n’imagines même pas l’impact que tu as eu sur la toile.

  92. Cher Odieux Connard,
    ça fait une semaine que je connais ce blog et que chaque soir je vous lie passionnément. Je suis affreusement dépitée de ne pas avoir eu à faire un exposé de génétique avant
    (c’est à ce moment que je t’ai rencontré hihi)<- rire de blogueuse-mode
    (je sens que je vais me faire exploser le faciès).
    Et donc sincèrement désolée de ne pas pouvoir vous souhaiter un joyeux anniversaire.
    Continuez à jeter votre venin sur tous les étrons cinématographiques, je m'approprie l'humble droit d'être avec votre pensée en tant que larve.
    Merci,
    Humblement, très très humblement votre.

  93. Je m’interroge ! Etes-vous un geek refoulé, fan de cosplay, meutri et violé par un prêtre lors de cours de catéchisme lubriques ou par une blogueuse mode lors de l’ouverture des soldes d’été chez Marques Avenues, qui serait tombé amoureux des cigares et du brandy après avoir visionné une énième rediffusion de la vie de Winston Churchill sur Arte ou France Culture ?

    Vous semblez être instruit mais cette haine de la femme décérébrée, longuement expliquée par Freud comme un complexe d’oedipe latent, démontre un caractère vil et une perversité sans borne !!

    Vous êtes une Odieuse Petite Salope, la lumière est au bout du chemin, continuez !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s