Et un joyeux post-Noël

Traditionnellement, sur les blogs, on trouve des messages souhaitant à tous et toutes un excellent Noël.

Aussi, et étant donné l’heure tardive, je me permets de vous souhaiter un excellent post-Noël, c’est-à-dire, ce moment béni où vous avez mal au bide, l’impression que les huîtres n’ont pas abandonné la partie et meurent d’envie de remonter jusqu’à votre trachée pour en finir avec vous (ce qui est bien évidemment faux : l’huître n’a jamais voulu s’en prendre à votre trachée, mais directement à votre cerveau afin de prendre le contrôle de votre corps et lui faire réaliser des choses abominables comme par exemple, faire tourner les serviettes en chantant Patrick Sébastien), ou que les escargots ont commencé une messe noire dans vos intestins (les gastéropodes sont nombreux à vénérer le Malin). ; bref, en ces instants magiques où le plus beau présent que l’on pourrait vous faire se nomme « bicarbonate », permettez-moi de vous souhaiter un joyeux post-Noël.

Et comme chaque année, selon la tradition de ce blog, je vous laisse avec une célèbre maxime de Noël.

« Mes chers amis, c’est Noël : et si nous en profitions pour créer un truc tout rouge, prétendant distribuer les richesses et qui s’en prend aux enfants ?« 

Ludovic-Oscar Frossard, 25 décembre 1920, au discours d’ouverture du congrès de Tours qui vit la naissance du Parti Communiste Français

"Allons : je suis rouge, je viens du froid, j'exploite des lutins au nom du bien de la collectivité... connaissez-vous plus communiste que moi ?"

Bon courage à vous et vos sucs gastriques.

36 réponses à “Et un joyeux post-Noël

  1. Cher Odieux Connard,
    Mon post Noël personnel m’a vu en effet méditer sur ce genre de réflexion tout en finissant de remonter jusqu’aux origines de votre blog. Je vais dorénavant avoir beaucoup de temps libre, pourtant je ne peux pas dire être heureux : comment se distraire maintenant ?
    Quoi qu’il en soit, un excellent Noël à vous aussi, et toutes mes félicitations à ce blog et au travail qu’il a nécessité. Que votre vie soit longue, heureuse, pleine de petites joies que vous oublierez arrivé à 50 ans frappé que vous serez par un alzheimer précoce du à un emploi trop longtemps exercé au contact d’une substance nocive : le GHB.
    Et joyeux Noël.

  2. Joyeux Post-Noël à vous aussi, M. Connard ! Je souhaiterais vous dire que vous oubliez un élément fort important! De nombreuses personnes réclament leur bicarbonate mais au vue des cadavres de bouteilles gisant sur la table (Paix à leurs âmes) je dirais qu’elles seront aussi nombreuses à demander de l’aspirine à Papa Noël.
    A ce sujet, peut-on supposer que Coca Cola a repris l’idée du Père Noël rouge pour éviter au communisme de se répandre et ainsi faire de Noël un emblème capitaliste?

    Les huitres ont eu raison de moi je crois bien, je vais retourner tenter de reprendre contrôle de mon encéphale . Histoire qu’on recommence à Nouvel An !

  3. Et demain, raclette de Noël !

    Joyeuse indigestion Mister Connard, n’oubliez pas de vous inscrire au Club Med Gym en janvier, histoire de vous payer une résolution à 800 boules (de Noël).

  4. Je ne suis pas d’accord. Traditionnellement, on trouve des messages « souhaitant » un joyeux Noël… et non pas « souhaitait », comme le stipule la première ligne de votre article !
    Mais bon, il s’agit certainement des huîtres, n’est-ce pas ? Pas d’inquiétude dans ce cas, je suis sûr que vos sucs gastriques sauront être de vrais connards avec ces crapules.

    Autrement, joyeux post-Noël à vous aussi, dans l’espoir de vous voir continuer ici-bas à démembrer acerbement les incohérences de ce monde.

  5. J’y ajoute les miens avec mes remerciements pour les moments de vraie détente que vous nous offrez. Je viens de terminer la Mission Proctologue en m’amusant comme un gamin. Une vraie cure de jouvence.

  6. Joyeux Post-Noël à vous aussi, cher Odieux Connard ! Je n’aurai pas de soucis avec les huîtres, chez-moi, c’était dinde aux marrons ! ;) Malheureusement l’abus de chocolats appelle à grand cris un peu de bicarbonate… Je n’y échapperai donc pas cette année !
    Merci pour ce petit article, un petit cadeau supplémentaire qui ne fait pas de mal !

  7. Noyez Joël et bonne apnée, Monsieur Connard -pour une fois que quelqu’un méri… revendique ce titre ;) –
    (et à l’année prochaine)

  8. un joyeux post-noël qui ressemble déjà à une pré-saint-sylvestre…nos sucs gastriques sont en stage à Font-romeu ou à Clairefontaine….le second round sera crucial pour une qualif pour les J.O……ou ne sera pas….

  9. Je ne comprends pas très bien « les huîtres meurent d’envie de remonter jusqu’à votre trachée » : elles veulent vous étouffer ? Mais « remonter » : ne confondez-vous pas trachée et œsophage ? ce serait plutôt remonter par l’œsophage et puis descendre dans la trachée. Drôle de phrase.

    Sur ce, joyeux post-Noël et pré-Nouvel An.

    • C’est un peu plus compliqué que ça en fait… Il y a en premier le pharynx. Il se partage en deux pour donner le larynx et l’œsophage. Le pharynx est donc compris dans l’appareil respiratoire et dans l’appareil digestif ! La trachée comprend le pharynx et le larynx qui descendent jusqu’aux poumons.
      Donc en toute logique, ce cher Odieux Connard aurait dû écrire « les huîtres meurent d’envie de remonter jusqu’à votre pharynx et de redescendre dans votre larynx ». Mais « remonter jusqu’à la trachée » suffit pour comprendre qu’elles veulent notre mort, c’est plus direct et plus simple !!!^^
      Joyeux Post-Noël et pré-nouvel an !

      • Non. Une huître ne veut rien. Une huître ne complote pas, ne pense pas, n’échafaude pas. Et ne saurait distinguer une trachée d’un œsophage, pas plus que d’un intestin grêle, d’ailleurs. Comment dire… Le QI d’une huître n’est pas sans rappeler celui d’un auteur de comédie musicale titulaire d’un bac L (l’auteur, pas la comédie musicale) et traitant par exemple de vampires (la comédie musicale, pas l’auteur). C’est dire si l’huître ne veut rien.

  10. que serais-je sans toi qui met si bien en mots mes pensées indélicates sous cet arbre mort au front du capitalisme que ce balbutiement d’anarchie inaudible et probablement alcoolisé?
    ;)
    merci.
    tu restes décidément mon connard préféré.
    (je t’aurais bien vouvoyé mais ça plantait mes effets de style, hein)

  11. Moi aussi j’ai vu une chose invraisemblable, tissue de toutes les impossibilités tous les illogismes toutes les idées les plus saugrenues, matériellement psychologiquement scénariotiquement rien ne tient la route !
    Et même j’ai l’impression que rien n’y est vrai, en fait de personnages humains ou de machines tout ne semble qu’une vaste illusion, à bien y regarder ce sont des couleurs projetées sur un écran plat qui donneraient l’impression d’une histoire et de vrais bonshommes…

    Cette ineptie s’appelle « Le voyage dans la lune » et l’auteur Georges Méliès

    … mais on m’apprend que c’est du CINEMA ^^

  12. Un très joyeux post noël à vous Odieux connard. En espérant que les huîtres n’ai pas atteint vos neurones ô combien précieux quant à la rédaction de vos articles.

  13. Et on fait tourner les serviettes
    Comm’ des petites girouettes
    Ca nous fait du vent dans les couettes
    C’est bête, c’est bête
    Mais c’est bon pour la tête !!!

    Wesh ça c’est du bon son, des lyrics qui tuent ! Joyeux Noël à vous, à Diego, aux éventuelles étudiantes suédoises molestées dans votre cave dans et bien sûr à vos hommes de mains serbes !

    • Oh, le Serbe, maintenant, c’est très surfait. Ça va fournir bientôt du député européen plutôt que du criminel de guerre digne de ce nom.
      Non, le Tchétchène. Ça, c’est du lourd.

  14. Aïe, bobo la tête! Et dire que ça va être pareil dans moins d’une semaine. Ces fêtes de la Très Sainte Consommation finiront par avoir ma peau (et celle de ma carte gold).

  15. Joyeuse prè fin-du-monde, d’ailleurs j’ai l’impression que cela a déjà commencé :les ‘Apple store’ semblent avoir été globlament envahis par les huitres, faisant passer Kang & Kodos pour des amateurs.

    Un regret cependant Mossieur O’ Conard (O comme odieux oui) : j’aurai tellement voulu voir spoilé « mes meilleures amies » est il possible d’avoir une session de rattrapage ?

    -DL-

      • « assez absurdement naze  » quand même il y à matière, et pas de celle de cette scène d’anthologie ; l’essayage des robes ; Entre vomis et scatologie mon coeur balance …
        (..) »pour être drôle » : c’est là effectivement que j’attends que le talent de notre O’Connard (pas Sarah hein) s’exprime dans toute sa largeur (de blog).
        Avouons quand même que « mes meilleures amies » est un appel, que dis-je un appeau (le pluriel d’appel) à spoiler et se lâcher en décrivant des scènes qui feraient passer « Toilettes: Révélations » pour du cinéma.

        -DL-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s