Twilight 4 – Révélation (ou Roupillon, on hésite encore) – 1ère partie

Quelle invention du diable.

Un immense portique, constitué d’hideuses figures de carton aux tons sombres et aux traits hasardeux, situé juste devant l’un des points de contrôle pré-entrée en salle du cinéma ; au-dessous d’icelui, un employé consciencieux se saisit de chacun des tickets qui lui sont tendus avant de les déchirer avec soin, indiquant ce faisant la salle dans laquelle chaque spectateur est invité à se rendre.

Et sur cette bougresse de construction branlante, on peut lire en grandes lettres pourpres « Twilight 4« , aux côtés d’imposantes flèches invitant les personnes souhaitant voir le film à se rendre, obligatoirement, à cet endroit précis.

Qui es-tu, esprit pervers à l’origine de pareille création ? Pourquoi veux-tu obliger les pauvres spectateurs à se dénoncer quant au film qu’ils vont voir ? Est-ce une stratégie pour m’empêcher de baratiner les gens que je croise au cinéma en leur affirmant que je vais voir le dernier film tchèque lion d’or au festival de Venise alors qu’en fait je vais voir Ghost Rider ? Comment vivre dans un monde où les enfants peuvent s’exclamer « Regarde maman, des gens qui vont voir Twilight« , en pointant vers nous autres, amoureux des daubes, de honteux doigts accusateurs, alors que les mères de famille responsables en seule réponse leur cacherons les yeux de leurs douces mains en susurrant « Ne les regarde pas ma chérie, ce sont des monstres ! » ? N’y a t-il plus moyen de vivre ses perversions en paix ? Je veux dire, à part avec une fausse moustache ?

Bref, ne nous égarons pas plus sur les sentiers caillouteux de pareilles réflexions, et parlons plutôt du sujet du jour : Twilight 4 – Révélation 1ère partie.

Etant un hôte consciencieux, je ne laisserai donc bien évidemment pas mes lecteurs les moins érudits dans l’ignorance, et me permets donc de vous résumer les trois premiers films histoire que personne ne soit perdu. Ce qui donne :

Twilight I – Fascination :

Bella, une fille qui n’a pas de muscles pour fermer la bouche, rencontre au lycée une choucroute sous laquelle se trouve un garçon : Edward. Comme il est trop mystérieux, ils vont causer au milieu des bois (un thème redondant de la saga : les gens passent leur vie dans les bois), et le jeune homme révèle qu’il est un vampire, et que dans le monde de Twilight, les vampires brillent à la lumière du jour comme des diamants. C’est trop choupinou, ils sortent donc ensemble, mais un jour, méchant vampire I, II et III débarquent et veulent tuer Bella parce que ça les fait marrer. La famille d’Edward, les Cullen (d’autres vampires, donc), vient donc en aide à la jeune fille et leur bourre la gueule. Edward et Bella peuvent se faire des bisous en paix. Fin. Pour plus de détails, le spoiler est ici.

Twilight II – Tentation :

Bella et Edward sont heureux, mais suite au précédent épisode, Edward se dit que c’est dangereux pour Bella de traîner avec des vampires. Il décide donc, pour son bien, de s’éloigner d’elle, et part donc en Europe. Bella en est trop dépressive, pleure sur son lit et mange de la glace devant Friends à longueur de journée, jusqu’à ce qu’elle découvre qu’Edward lui apparaît furtivement sous forme d’illusion à chaque fois qu’elle est en danger. Pour le voir tant qu’elle peut, elle se met donc en danger en faisant un truc trop extrême : du solex sans casque. Ce faisant, elle se rapproche de Jacob, un ami indien bodybuildé qui aime courir en slip dans les bois (toujours les bois, vous dis-je) et qui s’avère être un loup-garou. Suite à un quiproquo, Edward pense que Bella est morte dans un accident de solex, et songe à se suicider ; Bella le rejoint donc en Italie pour l’empêcher de faire le con : ils se font des bisous. Fin. Accessoirement, le spoiler est .

Twilight III – Hésitation :

Méchant vampire III, qui avait survécu à la purge des épisodes précédents, revient pour enquiquiner les gentils : il vampirise plein de gens pour se créer une armée et aller taper sur Edward, Bella et leurs amis. Les gentils ont vent de la chose, et les loups-garous s’allient avec les vampires de la famille d’Edward, leurs ennemis jurés, le temps de protéger Bella puisque cette rabouine a un amoureux dans chaque camp. Les méchants se font malaxer la trogne, (dans les bois, étonnant non ?) et Edward et Bella peuvent donc se faire des bisous. Dans la foulée, Edward demande Bella en mariage. Fin. Sinon, le spoiler est céans.

Bien, vous avez tout suivi ? Edward, Bella, les bisous, la choucroute, c’est bon ? Alors en route pour l’épisode IV première partie : spoilons mes bons !

__________________________________________________

L'affiche : le concours des plus gros sourcils est lancé ; tremble, Emmanuel Chain !

Le film s’ouvre donc sur la végétation luxuriante des alentours de Forks, la petite bourgade où se situe notre récit ; nous voici bercés par la voix de Bella, qui nous explique que la fin de l’enfance n’arrive pas à un âge précis, car tout cela est bien plus compliqué ; un discours qui d’entrée de jeu, séduira la spectatrice de 13 ans qui se sent à la fois adulte mais incomprise par les vieux qui la considèrent encore comme une adolescente. Continuant à tenter de mettre en émoi ce public dès les premières minutes, le film enchaîne donc avec Jacob, l’indien musclé, qui est tranquillement chez lui lorsqu’il reçoit du courrier ; plissant les yeux très fort en lisant la missive qui lui est adressée, le bougre s’empresse de faire quelque chose de bien normal : il retire son t-shirt en prenant un air fort mécontent et s’en va à demi-nu et sous la pluie courir dans les bois proche de sa maison.

C’est bien normal, vous dis-je : moi aussi, l’autre jour j’ai reçu ma taxe d’habitation, alors du coup, hop, direct en slip et vas-y que je gambade vers les bois les plus proches en prenant l’air grognon (l’air grognon se marie à merveille au slip ; par contre, la combinaison des deux s’accommode bien mal de la présence d’agents de la brigade des moeurs sur votre chemin, sachez-le, ces derniers ne semblent guère à la page en matière de sociologie comportementale face à un pli du facteur).

En attendant, quel est donc ce mystérieux courrier qui met notre indien préféré dans un tel état ? Et bien c’est simple : il s’agit d’une invitation au mariage d’Edward Cullen et de Bella Swan, et comme chacun sait, notre homme étant vaguement amoureux de la jeune fille à l’expression qui n’est pas sans rappeler un sandwich au fromage, on comprend son courroux.

Mais d’autres personnes reçoivent aussi le courrier, à commencer par Papa Swan, le fameux shérif de Forks, qui n’aime guère savoir que sa petite fille va se marier à à peine 18 ans ; son ex-femme, Maman Swan, recevant l’invitation se met elle simplement à glousser et à marcher en trémoussant ses fesses d’une manière fort naturelle qui laisse à penser que mentalement, elle et sa fille en sont à peu près au même stade. Mais justement : et Bella dans tout ça ?

Et bien la jeune fille assiste aux préparatifs du mariage chez les Cullen, dans leur immense résidence au milieu des bois, dont, je le rappelle, toutes les faces sont constituées intégralement de baies vitrées (ce qui est fort pratique quand on est un vampire qui cherche à se faire discret) ; les choses avancent bien, car sachez-le : la noce est demain ! Bella est donc invitée à aller se coucher tôt pour ne pas avoir l’air complètement crevée le grand jour ; cela dit, si elle apprenait à fermer la bouche (elle a eu trois films pour le faire, pourtant), ça aiderait, mais bon. La douce se rend donc chez elle, et on notera dans sa chambre, sur sa table de nuit, ce qui doit être la plus horrible peinture de chien de l’histoire, confirmant que la jeune fille a à peu près autant de goût que du tofu ; mais alors qu’elle contemple son lit sans raison, l’oeil vitreux, elle est surprise par Edward, qui grâce à ses supers-pouvoirs de pervers mort-vivant, a pu rentrer dans sa chambre promptement et silencieusement. Après quelques échanges niaiseux, Edward annonce à Bella qu’il doit lui confesser quelque chose… Mais quoi, vite, dis-nous tout bougre de brigand !

Soit : Edward explique que peu de temps après que Carlisle Cullen l’ait vampirisé au début du XXe siècle, il a décidé de ne pas suivre la voie de suceur de sang animal, traditionnelle chez les gentils Cullen, pour essayer de voir ce que ça faisait d’être un vampire prédateur buvant du sang humain. Il s’est donc essayé à la chose, et a tué plein de gens, mais « uniquement des gens mauvais« , car Edward disposant du pouvoir de lecture dans les pensées (seules celles de Bella lui échappent, probablement car son cerveau est déjà cliniquement mort), il peut déterminer en deux minutes si quelqu’un est un potentiel galopin. Ce n’est qu’après quelques année d’errance qu’il est revenu chez les Cullen sucer des écureuils plutôt que des malandrins (mais uniquement de méchants écureuils, hein, du genre ceux qui rackettent des noisettes).

"Je suis un psychopathe qui tue les gens que j'estime mauvais, huhuhu" - "Uiiiii c'est très bien choubidou, hihihi"

« Est-ce que ça change ton opinion de moi ? » demande Edward, l’air penaud, à sa chère et tendre

« Mais non, pas du tout : tu n’as tué que des gens qui méritaient de mourir« , lui répond en souriant sa belle avant de l’embrasser. Ah, douce Bella : tu es sage et juste, il y a des gens qui méritent de mourir, et Edward avait bien raison de tuer son prochain en faisant justice lui-même, déterminant qui est bon ou mauvais selon ses propres critères. D’accord, bien bien bien, je vais faire celui qui ne voit pas du tout le message derrière tout cela.

Sur ces entrefaites, Edward s’en va, appelé par ses frères vampires qui veulent lui faire un enterrement de vie de garçon (il va probablement être déguisé en bite géante et vendre des capotes devant la mairie de Forks, ou autre variante du meilleur goût de ce genre de tradition, mais le film ne le précise pas). Bella, de son côté si vous vous posiez la question, n’a juste le droit à rien : les filles, ça reste à la maison quand ça n’a pas son copain pour sortir, ah mais. Du coup, Bella, qui a visiblement une hygiène déplorable, se couche toute habillée. Ah ? Curieux.

Perturbée par cette manière de dormir peu commune, Bella a donc un curieux songe : elle rêve d’un mariage durant lequel tout le monde meurt, ce qui est assez moyen, puisque cela signifie qu’il n’y aura plus personne pour faire la chenille au vin d’honneur ; mais heureusement, bien vite, elle ouvre les yeux et s’en trouve aussitôt rassurée car elle découvre que ça y est, le grand jour est arrivé ! Elle va se marier à l’homme de sa vie (ou de sa non-vie, ça dépend des versions) ; ni une, ni deux, elle va trouver ses copines vampirettes à la maison Cullen pour l’aider à se maquiller, se coiffer et autres trucs que ces dames font en gloussant. Dans le même temps, les invités arrivent sur place et découvrent la résidence, sans savoir que celle-ci héberge des vampires. Papa Swan réagit juste en voyant la collection de chapeaux de diplômés, se demandant ce que ça peut bien être ; moi, j’aurais plutôt réagi sur le fait qu’il n’y avait aucun lit dans toute la maison, mais bon, ce n’est pas moi le superflic.

Accessoirement, simple détail technique : le mariage se passe juste à côté de la maison Cullen (donc, dans les bois, nan mais ils ont vraiment un problème avec la forêt dans cette saga), d’accord, mais surtout, en plein jour.

Mais dites-moi : Twilight, c’est pas une histoire de vampires ? Ça ne pose aucun problème ? Non : aucun vampire ne se met à briller comme une andouille, faisant hurler tous les invités, mystérieusement, ils ont tous mis leur mode « Guirlande de Noël » sur off. On pourra me rétorquer que c’est parce qu’il fait gris et que le soleil est caché derrière les nuages, ce qui est d’ailleurs la même raison pour laquelle Edward & co pouvaient aller au lycée sans risque, mais dites-moi : sachant que la date du mariage a été fixée des mois à l’avance, comment nos loulous ont-ils fait pour prédire que ce jour là, il ferait un ciel gris parfait, sans une seule éclaircie ou même un vague micro-trou dans les nuages ? Ils ont vampirisé Sophie Davant ? Ils pouvaient pas, par sécurité, choisir de le faire une fin d’après-midi en hiver, ou trouver un concept pourri de mariage nocturne ? Non : ce sont juste de gros débilous, mais l’auteur fixe la météo pour s’accommoder de leur bêtise crasse (bien que dans le film, on puisse voir clairement qu’il fait grand soleil, mais chhht, chtttt, du calme, sinon on arrivera jamais au bout de ce navet).

Revenons donc au mariage bourré de vampires se tenant en plein jour, et passons vite : Edward et Bella se disent oui, et enchaînent avec le plus mauvais baiser de l’histoire du cinéma (je crois qu’à un moment, il lui suce la joue et le menton en même temps en esquivant la bouche, ce mec pourrait nettoyer un aquarium en moins de deux avec une bouche pareille) ; tout le monde est donc très content, surtout Bella, parce qu’une fille de 18 ans qui épouse un mec en ayant plus de 90, c’est souvent à l’avantage de la première. La fête commence donc, et tout le monde y va de son petit discours sur le fait que l’amour, c’est trop beau, et autres propos que je vous passe, pendant que les coupes de champagne descendent plus ou moins vite selon les invités.

Voici 4 vampires au mariage. S'ils ne brillent pas sous une lumière pareille, il va falloir me dire quand ça arrive

Seul un drame se joue brièvement : des vampires invités par les Cullen s’insurgent, car le père de Jacob ainsi que l’un de ses fils sont présents, et ils n’aiment pas trop les voir là. Non pas parce qu’ils sont indiens, mais surtout parce qu’ils sentent leur nature de loup-garou (ils puent le chien mouillé) ; Jacob lui-même n’est cependant pas là, probablement en train de bouder dans sa niche, mais c’est sans compter sur Edward, qui à un moment de la soirée, annonce à Bella qu’il a une surprise pour elle : en fait, si, Jacob est venu !

Mais comme il boude un peu, il n’a pas assisté au mariage, et plutôt que de se pointer à la fête et de saluer tout le monde il… il… ho misère : il l’attend dans les bois (que ceux qui ne l’avaient pas vu venir lèvent la main ; c’est fait ? Tranchez là, ça vous apprendre à ne pas suivre) ; bref : Edward y accompagne donc sa douce pour qu’elle puisse échanger quelques mots avec son vieil ami indien qui lui manque quand même un peu : le bougre est en effet en train d’attendre près d’un arbre, après avoir fait le voyage depuis le nord du Canada où il était parti râler (c’est l’équivalent de sa chambre pour un loup-garou) sous sa forme de loup pour la voir ; à noter qu’il est en chemise et pantalon ; dis-moi mec, tu les transportes comment tes fringues quand tu es sous forme animale ? Car d’ailleurs, oui, autre mystère de ce film : à chaque fois que Jacob et ses potes se transforment (ce qu’ils font assez souvent), ils craquent tous leurs vêtements ; mais dès qu’ils prennent forme humaine : hop ! Ils ont au moins un slip, histoire de ne pas exhiber leur trilili au tout venant ; on en déduira que les loups-garous ont ce pouvoir spécial qui leur permet de générer des calebutes à volonté : c’est tout de même assez surpuissant. J’espère que Monsieur Dim va payer des mecs avec des balles en argent pour s’occuper de ces forbans qui ruinent son marché ; mais que disais-je, au fait ?

Ah oui : Bella retrouve donc dans les bois le jeune Jacob pour lui dire qu’il lui manque, et la conversation est assez banale, jusqu’à ce que pour diverses raisons, ils en viennent à parler de la lune de miel, durant laquelle Bella explique qu’elle compte bien coucher avec Edward ; Jacob s’insurge donc aussitôt ! Qu’est-ce que cette que ces histoires de gens qui couchent ensemble durant leur lune de miel ? On ne va pas là-bas juste pour jouer aux échecs avec son âme soeur ? On lui en avait jamais parlé, merde ! Il fait donc un caca-nerveux (encore), se retransforme en loup (encore) et file bouder (encore). Probablement une fois encore au nord du Canada, ce qui ne manquera pas de lasser les fermiers du cru, qui doivent en avoir marre de voir leurs plantations ravagées par des loups-garous adolescents hystériques.

Bref ; après ces évènements, Bella et Edward retournent à la petite fête, où on les bombarde de riz jusqu’à ce qu’ils montent en voiture pour leur grand départ en voyage de noces ; dans la nuit tombée depuis longtemps, la berline conduite par le vampire aux sourcils en mousse file donc vers sa destination : un aéroport où attend un jet privé (oui, oui, rien que ça : je confirme, mademoiselle a épousé un vieux riche), qui s’envole ensuite pour Rio de Janeiro.

Il faudra cependant m’expliquer un truc : ils font USA – Brésil en combien de temps ? Puisque visiblement, en arrivant, il fait encore nuit noire, ce qui là encore, arrange bien les affaires de tout le monde, sinon Edward se serait mis à briller comme une boule à facettes, et il aurait probablement été lapidé à coups de tongs par des brésiliens effarouchés par pareille démonstration surnaturelle.

En tout cas, Rio n’est qu’une étape du périple, apprend Bella : en fait, Carlisle, le « père » d’Edward leur a réservé une résidence de luxe sur une île au large où ils vont pouvoir passer des vacances de rêve ; ho, chouette alors ! Seulement, à peine Bella a t-elle mis le pied dans la résidence qu’elle note qu’Edward louche bizarrement vers le lit ; toute cette histoire sentant la copulation à plein nez, elle se décide à faire ce que toute femme fait quand l’excitation vient à monter :

Elle lui demande de se barrer pour aller se brosser les dents.

Que… comment ? Oui ? Je n’invente pas : Edward, visiblement chaud comme la braise (ou est-ce pour faire romantique et cool, mais je préfère ma version), se décide à aller refroidir son popotin déjà plutôt peu chaud puisque vaguement mort en allant se baigner tout nu à l’extérieur ; Bella, elle, en profite pour se brosser les dents (son haleine de blaireau en décomposition semblait pourtant convenir à Edward quand il l’embrassait jusqu’à présent ; et puis bon, je le comprends: à ouvrir la bouche toute la journée, ça doit être bien aéré là-dedans), puis elle… allez, on se concentre… elle va s’épiler les jambes.

"Mais dis donc Bella, c'est un poil que je vois, là ?" - "Crotte de bique ! Jamais il ne voudra d'une femme aux épaules aussi velues !"

Oui ? C’est indispensable ? Tu trouves ça romantique les 30mn dans la salle de bain à te tirer sur les poils ? Auquel cas, si tu voulais absolument le faire, tu savais que tu allais partir pour ta nuit de noce, mais n’avais pas pris tes précautions en amont ? Ou alors tu es super velue et tes jambes se sont transformées en moon boots rien que durant le voyage en avion ? Il va falloir m’expliquer ; enfin voilà pour la séquence pré-coucherie. Une fois cela fait, Bella s’effondre à moitié, car flûte, elle va faire l’amour, elle ne sait pas si elle sera à la hauteur, mais allez, soyons fous : elle se met aussi à poil et s’en va se baigner avec Edward dans l’océan : sous la lune, Bellouana et Jean-Edward s’apprêtent donc à commencer des trucs dans l’onde claire (même si la scène est difficilement compréhensible, tant de loin, le torse de Robert Pattinson et celui de Kristen Stewart se ressemblent). Puis, Edward amène sa douce jusqu’à couche conjugale, et commence son office (oui, il y a une scène de sexe, Famille de France, ferme les yeux !), y allant si fort que sa puissance surhumaine lui fait éclater les montants du lit et le cul de Bella façon Verdun.

Je fais une pause ami lecteur. Je fais une pause parce que je vous connais, bande de gredins, comme à chaque article sur le sujet, j’ai le droit à un commentaire ou un mail à base de « Edward est mort : donc son coeur ne bat pas… donc comment peut-il avoir une érection s’il n’y a pas de sang qui circule, LOL !« 

Lecteur, pour te répondre simplement, si on applique la même logique à tout : son coeur ne bat pas, donc il ne peut pas irriguer ses organes, donc il ne devrait ni parler, ni bouger, ni même penser (même si sur ce dernier point, effectivement, il ne se passe rien). Sauf qu’il gambade en racontant des âneries depuis trois films, et que jusqu’ici, ça ne vous a pas choqué, bande de petits hypocrites ; on voit bien que vous ne vous arrêtez que sur les trililis, les trouloulous et toutes les implications qui vont avec, bande de petits pervers. Alors à la question « Mais comment fait-il ?« , débrouillez-vous, imagine-vous un truc si ça vous choque trop, genre un implant digne d’il Cavaliere, ou le fait qu’il s’égorge une poule-noire sur le bas ventre en hurlant « Par le pouvoir de la nécromancie, dresse-toi kiki !« ,  ou je ne sais quel histoire à base de rigor mortis, mais en tout cas : c’est un fait. Passons donc à la suite.

Cela étant dit, passons au lendemain, où Bella se réveille seule dans l’immense lit, un sourire béat aux lèvres ; c’était formidable (et oui, c’était sa première fois, et non, malgré tout, elle n’a pas du saigner, sinon Edward serait devenu berserk et lui aurait arraché la tête avec les dents en voyant ça ; encore une fois, c’est magique). Cependant, Edward n’est pas du même avis, non pas parce qu’il a tiré un siècle de munitions d’un coup, et qu’il lui en faudra sûrement autant pour recommencer, mais surtout parce que sa force surhumaine a couvert sa désormais femme de bleus ; Bella lui explique que ce n’est pas grave, que c’était super quand même, mais lui n’est pas de cet avis : il ne veut pas faire de mal à sa compagne aussi propose t-il de ne plus baisouiller.

Ho ? Dis ?

Edward, je veux pas te faire un dessin, mais si tu lui fais des bobos quand tu viens butiner la petite fleur de maman abeille, tu n’as qu’à changer de position, hein, madame sur le dessus par exemple et on en parle plus. Ou une autre position, hein, du genre la chaloupe ardennaise ou le houla-hoop à piston infernal, que sais-je ? Mais non : Edward, c’est soit on la fait à l’ancienne, soit rien du tout : bravo.

Rah, je me rends compte que je devrais être conseiller conjugal pour vampires ; je crois que j’ai loupé ma carrière. Attendez, attendez, je digresse encore, vite, revenons à ce fameux film.

Bella est donc quelque peu désappointée de cette décision car, sachant qu’on lui a promis de bientôt faire d’elle une vampire, elle se voit mal passer l’éternité sans un petit coup de sexe de derrière les fagots ici ou là. Elle tente donc de convaincre son doux époux de revenir sur sa décision, mais celui-ci se montre quelque peu obtu ; durant les deux semaines qui suivent, donc, finalement, nos deux larrons se retrouvent à… jouer aux échecs (je n’invente toujours pas). Ça valait le coup d’avoir une île privée ; cela dit, il faut noter un truc : même en plein jour, avec cette fois le ciel dégagé bien cadré dans tous les plans, sur une plage et avec le soleil qui tape, Edward ne brille toujours pas ; c’est quand même ballot de faire un film sur des vampires dont c’est la première faiblesse et l’oublier tout du long, mais passons. Bella tente bien quelques stratégies pour faire craquer son mari, mais toute rate : le déshabillé coquin (elle a oublié de mettre de la poitrine dedans, ça marche moins bien), les regards langoureux (mais bovins), les câlins par surprise (sauf qu’il esquive avec une vitesse surnaturelle)… Edward a du mal à résister, mais y parvient tout de même, bien que, bon, honnêtement mec, tu aurais rempli le frigo de fayots et d’oignons, tu aurais obtenu un tel tue l’amour sur pattes que tu aurais encore plus de facilité à tenir, puisque du coup tu aurais eu l’impression d’avoir épousé une cornemuse, mais passons. Tout le monde n’a pas ma fourberie.

Qu'est-ce qu'on s'éclate en lune de miel !

Le temps passe, en tout cas, et un soir, las, Edward finit par craquer à nouveau, et c’est reparti pour un tour ; le lendemain, en se levant, Bella est à nouveau seule dans son lit, et s’en allant à la cuisine pour petit-déjeuner, elle tombe nez-à-nez avec un mot « Je suis parti chasser, je serai revenu avant que tu ne te réveilles« .

C’est ce qu’on appelle le mot le plus con du monde, puisque si la nana tombe dessus, c’est justement qu’elle est réveillée, donc que le mot est foiré. Quand je vous disais que le cerveau de ce mec était définitivement mort depuis un bail.

En tout cas, Bella va se faire chauffer du poulet (je crois que cette scène m’a confirmé à quel point ce film était passionnant : il y avait vraiment besoin de deux parties tellement il y a de choses à raconter !), mais alors qu’elle commence à le déguster, voici qu’elle se sent mal et qu’elle s’en va gerber ; Edward arrivant au même moment, il s’étonne de trouver sa douce en train de rouler des patins à la cuvette des WCs, mais avant qu’il ne devienne jaloux de celle-ci, qui le bat tant en pâleur qu’en goût et QI, Bella se relève et annonce soudain qu’elle vient de réaliser quelque chose : elle n’a pas eu ses ragnagnas depuis un petit moment… Serait-ce que…

« Bloub« , fait le ventre de Bella.

« Bloub » ? S’exclame le couple en choeur ? Qu’est-ce que cela signifie ? Edward réfléchit très fort et parvient à 4 solutions :

  • Bella est ventriloque et fait parler son bidou, mais ce qu’elle raconte ce faisant n’est pas bien compréhensible
  • Bella a l’appendicite
  • Bella est enceinte
  • Bon sang, c’est les tacos ; je savais que j’aurais pas dû les acheter à ce type à l’air louche ; Bella, mon amour, je vais fermer la porte, je te laisse rejouer les plus grandes scènes de l’exorciste sur le trône

Edward tombe donc en état de choc, constatant que c’est probablement la réponse 3 ; mais comment ? Comment a t-elle pu tomber enceinte ? Les vampires peuvent se reproduire ? Edward ne le savait pas, il pensait que ce truc mystérieux qui sortait de son corps lorsqu’il était soudain très content avec Bella, c’était du Yop, ou un truc du genre ! Bon sang, un siècle passé à redoubler le lycée pour rien ! Si seulement il avait écouté en biologie ! Voilà que des millions de spermatozoïdes avec de petits crocs se sont lancés à l’assaut de sa femme, que va t-il faire ?

Bella, voyant Edward les yeux dans le vague (quel homme de la situation, chapeau mec, quelle maturité à presque un siècle d’âge), se décide donc à prendre les devants : appeler Carlisle, il est vampire et médecin, il devrait savoir quoi faire ! Ce dernier confirme à Bella : soit elle est enceinte, soit ce sont les tacos, mais dans les deux cas, il recommande de rentrer au pays au plus vite. Edward reprenant ses esprits, lui, demande plutôt conseil à… la bonne.

Là encore, je ne rigole pas. Ce livre s’est vendu en plus.

Car oui, il y a une bonne, qui fait partie d’une tribu locale qui déteste les vampires (Edward le sait, il a donc décidé de l’engager comme bonne, c’est tellement logique), et qui en sait un peu sur leur sujet ; la dame va donc toucher le ventre de Bella, et elle confirme : elle est enceinte. De là, Bella annonce vouloir garder l’enfant, fut-il vampirique, alors qu’Edward, lui, n’en veut pas ; décision est prise de rentrer en urgence au pays, probablement pour faire un lavement à l’eau bénite à Bella, et si ça ne marche pas, trouver un très gros cintre ou un crucifix de poche.

Quelques temps plus tard, au pays, retrouvons Jacob, l’indien qui passe son temps à se plaindre ; cette fois-ci, il est à la plage avec sa « meute » de potes loups-garous, et explique qu’il est sûr qu’Edward va vampiriser Bella pendant la lune de miel, comme le jeune couple l’avait prévu, et donc il se demande quelle excuse ils vont filer à sa famille pour qu’elle ne revienne jamais les voir : tombée d’une falaise ? Accident de voiture ? Cancer de la bouche ouverte ? Dévorée par des canetons sauvages l’ayant confondue avec un flan aux fruits ? Il ajoute aussi qu’il conchie les gens amoureux, qui sont faibles et se laissent embobiner, et que les filles, c’est nul, etc. Bref : Jacob a le niveau de réflexion d’une petite fille de 5 ans ; on dirait une discussion sur le partage des BNs à la récré à l’école maternelle Christian Clavier de Melun. En tout cas, peu de temps après, il apprend une chose qui va dans le sens de ce qu’il pense : Bella n’est pas rentrée de lune de miel ; officiellement, Edward aurait dit qu’elle avait attrapé un virus. Notre jeune loup est donc fort mécontent, puisqu’il détecte là-dedans une excuse pourrie, comme il l’avait prédit, pour couvrir sa vampirisation. Il se rend donc chez les Cullen pour leur expliquer sa façon de penser, et, pourquoi pas, insulter leurs mères.

Sauf qu’arrivé sur place il tombe non seulement sur Bella, visiblement toujours humaine, et surtout avec un ventre énorme ! La famille Cullen lui apprend qu’elle est rentrée de voyage il y deux semaines dans le plus grand secret, et qu’elle est enceinte d’Edward, avec visiblement, un cas de bébé se développant très vite. Et accessoirement, l’affaiblissant beaucoup pour grandir à ce rythme : la bougresse a le teint maladif et les joues creusées par pareille épopée. Cela énerve fortement Jacob, qui ne supporte de voir son amie dans un tel état ; un grand débat se lance alors entre ceux qui veulent « garder le bébé » et ceux qui veulent « se débarrasser du foëtus » (qui a ce stade, n’en est plus un depuis longtemps, mais visiblement, tous les Cullen, le médecin compris, sont des quiches en biologie basique, c’est affreux). Evidemment, c’est le camp « pro-vie » qui l’emporte, vous le devinez, et on ne sent d’ailleurs pas du tout le message de l’auteur derrière, une fois encore.

Un autre problème est soulevé : en gardant l’enfant, Bella met sa vie en jeu (« Mais la vie de l’enfant est plus importante que tout« ), ce faisant, il n’est pas sûr qu’elle tienne jusqu’à l’accouchement… or, Bella veut être vampirisée après l’accouchement, et pas avant. Et d’après Carlisle, il sera sûrement trop tard pour faire quoi que ce soit lors de l’accouchement, le pouvoir de transformation des vampires ayant lui-même des limites, presque autant que leur réflexion, c’est dire ! Zut, flûte, cacaboudin, comme le disait Pline le Jeune (qui était un galopin des plus grossiers, comme chacun sait) !

Jacob fait donc ce qu’il fait de mieux : devant cette situation, il part bouder (ça ne fera jamais que trois fois depuis le début du film, et en fait, dans chaque scène où il était), et court rejoindre sa meute sous forme de loup, pour une séquence « animaux qui parlent » digne de Disney : il apprend la situation à ses comparses, expliquant qu’on ne peut pas laisser vivre un monstre aussi inhumain qu’un bâtard humain-vampire sur le point de naître. Ses compagnons loups-garous lui répondent donc « Ok, dans ce cas, on va aller bourrer la gueule au bébé, qui est dans Bella, tu noteras bien, ce qui complique les frappes chirurgicales ». Jacob n’étant pas d’accord avec le fait de tabasser Bella, il se fâche donc (merde, c’était quoi ton plan mec ? Tu comptais mettre une lacrymogène dans la culotte de Bella pour faire sortir le bébé comme un vieux renard afin de le tuer en l’épargnant elle ?), il boude donc à nouveau (…) courant cette fois retrouver les Cullen dans leur maison au milieu des bois pour leur expliquer que « Attention, les loups-garous veulent tuer le bébé et Bella en passant, il faut faire attention ! Je ne les laisserai pas faire ! » ; mais ouais mec ! Et juste comme ça : qui a prévenu les loups-garous ? Tu serais resté bien sage, tout le monde irait bien ; elle a raison Bella d’avoir hésité entre Jacob & Edward : ils sont tous les deux aussi cons. C’est un peu comme hésiter entre une huître et une moule, mais je m’égare.

La situation devient donc la suivante : les Cullen ainsi que Jacob restent à garder la résidence des vampires toute la journée, pendant que Bella y attend d’accoucher. Et tout autour, dans les bois, la petite meute de loups-garous attend son heure pour attaquer, confrontée à un problème simple : dans l’immédiat, les vampires sont en léger surnombre. La tension est donc palpable.

Passons sur les heures passant dans la maison, avec Edward regardant l’état de sa copine se dégrader en permanence, et que personne ne semble capable d’arrêter. Tout le monde se pose la question : « Mais pourquoi le bébé se nourrit de sa vie à elle ? Que peut bien vouloir manger un bébé vampire ? Si on pouvait lui donner directement, il arrêterait de pomper Bella » ; ce sont des vampires qui s’interrogent, je le rappelle. Hmmm voyons voir les mecs, quel est votre régime alimentaire ? Ah, c’est trop dur. Le ridicule ne tuant pas, mais entamant bien quand même (c’est peut-être ça qui tue Bella, remarquez ?), Edward cherche donc des réponses sur… Yahoo (le placement de produit n’a aucune limite). Oui oui. Encore une fois, vous avez bien lu. Je ne m’étonne plus de rien pour ma part ; on ne sait jamais, des fois que la réponse apparaisse sous le moteur de recherche en indiquant vanhelsing.skyblog.com.

Internet, c'est rude (cliquez pour agrandir)

Autre passage culte : Bella, soucieuse de son avenir proche, décide d’appeler son père pour lui dire qu’elle l’aime ; elle attrape donc un téléphone et obtient son géniteur, qui est donc persuadé qu’elle est actuellement au Brésil ; Bella lui sort alors l’excuse la plus minable du monde : « Papa, en fait, je peux pas rentrer, je vais mieux, mais tu peux pas venir me voir, d’ailleurs si tu prends un avion, sache que je ne serai pas là car en fait je pars dans un hôpital spécialisé en Suisse. Mais sinon, ça va bien, merci. » ; oui parce que c’est connu, les gens qui vont bien vont à l’autre bout du monde se faire soigner (« Tout va bien mais il faut prendre des mesures d’urgence » : on dirait du François Baroin, ce qui n’est pas peu dire), et si son père est prêt à prendre un avion pour le Brésil, il ne pense pas à proposer la même chose pour la Suisse : c’est connu, ce pays n’a pas d’avions ou même d’aéroports.  Tout ce discours ressemble à celui bien connu du « Mais non Jeannine, Porky le cochon d’inde n’est pas mort : il est juste parti dans une ferme très loin où il va très bien mais où tu ne peux pas aller le voir« . Et le plus beau ? Ça marche. A ce moment, dans la salle, je strangulais un chiot pour me passer les nerfs. Ou était-ce une adolescente ? Je ne sais plus, mais en tout cas ça a un peu jappé avant de mourir.

Sinon, comme ça, détail technique : Bella, ton père il fait quoi ? Policier ? Est-ce que tu penses qu’il va remarquer que c’est le numéro de M. Cullen qui s’affiche quand tu appelles, puisque tu utilises le fixe de la maison ? Avec un indicatif signifiant que tu lui téléphones depuis Forks, et non depuis le Brésil ? Non parce que moi, je dis ça, mais bon, c’est juste au hasard.

Accessoirement, régulièrement, Carlisle Cullen examine Bella, grâce à son cabinet médical à l’intérieur de sa résidence. Cabinet qui donc, est évidemment ouvert sur une immense baie vitrée donnant sur les bois, permettant à tout le monde d’en profiter. Puisque je le rappelle : la maison est supposée être encerclée par des loups-garous qui, du coup, doivent se taper des vues formidables sur Bella montrant où en est son ouverture de col à M. Cullen ; il y en a un ou deux qui ont dû aller se laver les yeux dans la rivière après coup, m’est avis ; c’est ce qu’on appelle « se rincer l’oeil ».

D’ailleurs, en parlant de bébé, la situation continue d’empirer : le petit galopin grandit au point qu’il en brise deux côtés à Bella (qui pourtant, continue de se balader comme si de rien n’était. : j’espère qu’elle sera dans les Expandables 2), et l’affaiblit encore et toujours. D’après Carlisle, le bébé est si fort qu’il esquive les ultrasons des échographies et reste complètement furtif (cette petite est enceinte d’un sous-marin russe si vous voulez mon avis). Mais alors que tout le monde est résigné à voir Bella mourir, Edward compris, qui explique qu’il est prêt à mourir de la main de Jacob si cela arrive pour ne pas avoir à vivre cette souffrance, voilà que Carlisle a une idée incroyable :

« Et si on essayait de filer du sang pour que le bébé s’en nourrisse ?« 

Ah oui, excellente idée les mecs. 45 mn pour la trouver : heureusement que vous êtes des vampires les gars ; vous pensiez que ça mangeait quoi un bébé vampire ? Des artichauts ? De la mimolette ?

Bref : on amène du sang à boire à Bella, dans un petite gobelet avec paille, pour que ça aille directement nourrir le rejeton ; et en deux minutes chrono, pif-pouf, la bougresse se sent mieux : ah bin en fait, il suffisait de cela pour que tout aille mieux ! Cependant, et puisque le n’importe quoi n’est pas fini, maintenant que l’on sait comment calmer le bébé, tout le monde trouve désormais le fait que la jeune fille soit enceinte tout à fait formidable, et chacun, au lieu de demander qu’on purge l’intérieur de Bella au lance-flammes, réfléchit plutôt au bébé, son nom, son avenir, etc. Bella explique, en se reposant, qu’elle va mieux mais a cependant un peu froid : Jacob se propose donc de se coller contre elle, ce qu’Edward accepte parfaitement, sans même être jaloux, parce que c’est tellement normal, son pire ennemi se frottant contre sa copine au motif de la réchauffer.

Sinon, mec, il y a un truc qu’on appelle la couverture ; c’est assez moderne, ça tient chaud, et ça ne se transforme pas forcément en loup-garou pour partir bouder toutes les 5 mn. Mais tout le monde ne connait pas, j’en conviens, c’est un peu trop récent.

D’ailleurs en parlant de loups : que font les loups-garous qui encerclent la maison depuis maintenant trois plombes ? Et bien rien, pour être exact. Ne voulant pas attaquer un ennemi en surnombre, ils se contentent d’observer, invisibles ; l’idée de tirer un bon coup de fusil dans les baies vitrées pour en finir avec Bella et le gosse ne leur vient pas à l’esprit (c’est bête) ; sinon, pour isoler la bougresse, il suffit aussi d’appeler son papa, dont vous avez le numéro, en expliquant que sa fille est enceinte et au pays, retenue par ces enfoirés de Cullen, qui l’ont battue au point qu’elle en a deux côtes pétées : il va sûrement débarquer en vitesse et, soit fiche la zone en créant une énorme diversion suffisante pour agir, soit la sortir de là et donc empêcher les vampires de pouvoir la protéger correctement.

Mais ce ne sont que des idées ; c’est bien de ne rien faire, aussi, hein. C’est un bon plan.

Finalement, ce sont les vampires qui se décident à passer à l’action : le sang commence à manquer dans la maison, et de fait, Bella recommence à voir son état se dégrader à toute allure ; Carlisle et deux autres vampires décident donc de tenter une percée vers la ville pour aller se ravitailler en poches de sang ; ce faisant, ils courent donc aussi vite que possible, se tatanent avec deux loups qui tentent de les intercepter, et risquant presque de perdre l’un des leurs, parviennent à passer les lignes ennemies.

Voilà qui résume l'action des loups-garous durant tout le film : du rien

Ok, donc les deux camps sont aussi bêtes l’un que l’autre, mais ça, on le savait :

  • Dans tous les films, Edward s’amuse à se promener en forêt en sautant d’arbre en arbre grâce à ses pouvoirs de mort-vivant ; les loups ne grimpant pas aux arbres, pourquoi ne faites vous pas pareil pour passer en paix ?
  • Sinon, vous appeliez un humain de vos connaissances que les loups n’auraient pas osé toucher, et plutôt de votre côté (genre le père de Jacob, au hasard), et vous lui demandiez de vous emmener en voiture au motif que ça pouvait sauver une vie.

Deux plans trop élaborés pour nos quiches mortes-vivantes qui tentent plutôt le « On va courir comme des gros nases et espérer que ça passe« . Et ça fonctionne, en plus, c’est peut-être ça le plus navrant.

Nos loups-garous sont un peu dégoûtés d’avoir échoué à arrêter trois macchabées fonçant droit sur eux, et on les comprend ; ils se disent donc « Bon sang ! Que va t-on faire maintenant ? Trois vampires ont quitté la maison, parmi les plus forts, ce qui veut dire qu’il ne reste là-dedans qu’une poignée de loulous en infériorité numérique qu’on peut bourrer facilement… faisons… faisons… allez continuons de ne rien faire« . D’accord, bon, moi je laisse tomber.

D’ailleurs, c’est justement le moment que choisit Bella pour commencer à se sentir fort mal, puisqu’elle voudrait bien accoucher mais le marmot étant déjà fort costaud, il ne parvient pas à sortir par la la voie habituelle (moi je pense surtout que c’est parce qu’il a hérité des neurones de ses parents, et que du coup, il ne trouve pas la sortie) ; Edward et Jacob, complètement paniqués, décident donc de pratiquer une césarienne à vif à la barbare en l’absence de médecin, et réussissent sans que Edward, à nouveau, ne devienne fou en voyant les litres de sang que perd sa douce et tendre ; elle commence donc à méchamment mourir, mais tout n’est pas perdu : une vampirisation d’urgence est possible ! Edward sort donc une seringue contenant son « venin »  (on a fait comme les cobras pour l’extraire ? On l’a fait couiner sur le bord d’un verre canines dehors ?) pour l’injecter à sa femme plus très vivante, et la mord aussi un peu partout pour mettre une deuxième dose. Le bébé, lui, qui s’avère être une fille, est emmené couvert de sang dans une salle à côté par une vampirette Cullen qui, là non plus, ne réagit pas à tant d’hémoglobine (dire que les mêmes devenaient fous pour une coupure au doigt dans les films précédents, c’est beau les retournements de concepts). Ho, j’en profite : cette petite fille s’appelle… Renesmée. Non, je n’invente pas. Renesmée. Bella un peu avant l’accouchement avait proposé ce prénom si c’était une fille, expliquant que c’était un jeu entre les prénoms des mamans respectives d’elle et Edward, Renée et Esmée.

Je vois le genre, une vraie maman moderne : « Je vais donner un prénom orthographié n’importe comment et ne ressemblant à rien à mon enfant pour que ce soit original ! Et si je trouve pas, ce sera Léa ou Téa ». C’est beau.

Cependant, pour en revenir à Bella, il semblerait que la damoiselle n’ait point survécu à ses blessures, et qu’il soit trop tard pour le venin de vampire… elle meurt donc sur la table d’accouchement du cabinet de M. Cullen.  Jacob en est tout bouleversé, et s’en va dehors pleurer la perte de son amoureuse secrète (mais pas trop quand même, ça se voyait un peu).  Les loups qui observaient la scène en jouant au Trivial Pursuit (bin oui, sinon, pourquoi n’auraient-ils pas déjà attaqué ?) comprennent dès lors la situation : Bella a accouché, mais est morte ; c’est le moment parfait pour attaquer la maison !

Que… pourquoi ? Bon. On va dire que mieux vaut tard que jamais, hein. Allez, hop : tous foncent vers la demeure Cullen afin d’y croquer du vampire, fut-ce du vampire bébé.

Quelques instants avant cette funeste charge, sachez que Jacob est retourné dans la maison car il pense savoir comment passer sa colère : il voulait tuer Edward, mais non ; mieux vaut le laisser pleurer éternellement son amour perdu. Par contre, le bébé, lui, est bien responsable de la mort de Bella : il va le tuer, ce vilain monstre. Sauf qu’à peine a t-il mis un pied dans la pièce où une vampire s’occupe de l’enfant, le nouveau-né déjà bien éveillé le regarde et…

Jacob en tombe amoureux.

Encore une fois, oui, c’est dans le film : il s’en « imprègne« , comme il dit, et tombe donc amoureux d’un nouveau-né, faisant de lui une sorte d’über-pédophile, un Marc Dutroux-Garou, enfin bref, un truc peu reluisant. Surtout que vu le prénom de la gamine, ça donne pas vraiment envie de l’aimer, mais bon. En tout cas, si je comprends bien, il va falloir qu’il appelle Edward et Bella beau-papa et belle-maman. Tout cela me parait bien mystérieux.

"Désolé Mademoiselle, j'aime mes femmes comme j'aime mes oeufs : fraîchement cueillis au cul de la poule"

En attendant, dehors, les loups eux ont commencé à attaquer ; mais pas de bol, il se trouve comme ils ont trop traîné (étonnant !), Carlisle et ses deux comparses vampires reviennent d’en ville au même moment, et les vampires sont à nouveau en surnombre pour défendre la demeure sylvestre qui est leur refuge ; les loups s’écrasent donc sur les défenses des buveurs de sang, mais soudain, ils aperçoivent Jacob sortant de la maison, et découvrent grâce à leur sixième sens que celui-ci est « impregné » par le nouveau-né ; or, les loups-garous n’ont pas le droit de s’en prendre aux leurs, ou à ceux protégés par un loup impregné ; ils abandonnent donc tout, comme ça, hop, pif-pouf. Hmm hmm. C’est donc un rebondissement, je le note. Et sinon, quand Jacob protégeait Bella, comme il le faisait depuis le début du film, non ? Ça vous dérangeait pas d’essayer d’attaquer là, c’est fou ! Mais la personne qui a écrit ça, elle vit encore ? Sa propre incohérence ne l’a pas fait disparaître de notre réalité ?

D’ailleurs, coup de bol encore : dans le film précédent, les loups affrontaient des vampires super balaises gorgés de sang humain, et les tuaient en deux coups de cuiller à pot ; là, ils ont beau s’acharner à douze sur des vampires suceurs de lapins qui crèvent la dalle après un long siège, ils ne déchirent même pas un seul de leurs vêtements ; encore une fois, j’insiste : c’est pas banal. Ou alors, écrit avec les pieds, allez savoir.

Les métamorphes repartis, tout le monde s’en va vers la salle d’accouchement où Bella est dans un sale état ; ils s’apprêtent à pleurer sa mort et préparent leur deuil jusqu’à ce que soudain, ho ! Ses cheveux reprennent couleur et volume (les pouvoirs vampiriques comprennent le shampoing magique), sa peau devient pâle et parfaite (fond de teint enchanté), ses côtes et organes se réparent (chirurgie féerique), et ça lui rajoute même du rouge à lèvre et des faux cils (c’est vraiment fabuleux quand même)  et nous avons donc un gros plan sur ses paupières closes…

Qui s’ouvrent soudain sur deux yeux rouges vampiriques !

Et…

FIN

__________________________________________________

A la fin du film, il faut noter que moi aussi mes paupières étaient plus ou moins closes.

Et en dessous, l’oeil était aussi méchamment rouge.

Comme quoi, c’est vraiment un film qui sait toucher son public.

323 réponses à “Twilight 4 – Révélation (ou Roupillon, on hésite encore) – 1ère partie

  1. Pas mal. Le seul médecin de la maisonnée abandonne une femme enceinte jusqu’aux dents, avec une grossesse difficile voire compliquée, pour aller à la pharmacie. Trop fort ce Carlisle. C’est le père d’Edward non ? C’est donc de famille.

  2. À la fin : « Sa propre incohérence ne l’a pas faite disparaître de notre réalité ? » FAIT disparaître, cher Monsieur.

  3. Well done. Avoue que tu adores t’infliger du Twilight. Perso, j’ai arrêté au bout d’une demi-heure du premier opus, quand Ed^^’ lui dit un truc du style « Si tu savais les pensées répugnantes qu’ils avaient à ton égard ! » (rapport aux 6 mecs qui voulaient n’en tirer un petit coup dans la rue). TOUTE personne de sexe masculin, de tout âge et de toute orientation sexuelle, a ce genre de pensées répugnantes à LONGUEUR DE FILM, pourvu que Kristen Stewart soit dedans (le film).
    Seulement voilà : si Edward avait complété par « … même si je ne t’ai sauvéa la vie que pour me permettre de me farcir la bonnasse du lycée sans trop d’efforts », ça aurait fait tache.

    Anyway. Au moins, contrairement à dans Harry Potter, les personnages peuvent chercher leurs réponses dans le moteur de recherche le plus populaire : Yahoo.

    Wait a sec-

    • Ah non. Moi, qui ne l’ai jamais vue qu’en photo, je trouve que Kristen Stewart a une tête de connasse frigide.

      Ashley Greene, en revanche, c’est une autre affaire. Elle a une poitrine sympathique. NSFW!

      Typhon

      • Je la connaissais pas, ton Ashley Greene. Mais si Kristen me propose ses faveurs, il ne faudrait pas me payer cher.

      • ah, typhon ou tryphon (tournesol) il n’ y a pas de conasses frigides mais bien des connards inexpérimentés genre giclevite.

    • Bon ok je ne suis pas une personne de sexe masculin… Mais Melle Steward a quand même une tête à claque incroyable. Je ne sais si c’est son regard ou quoi, mais effectivement « connasse frigide », ça lui va bien.

      • je crains que beaucoup de ses détractrices n’envient son merveilleux visage d’ange et sa poitrine androgyne, qui fait beaucoup fantasmer.
        beaucoup aimeraient lui refiler leurs kilos (quintaux ?) superflus … et leur moustache.

      • Cher Corbac,

        Si les poitrines androgynes te font fantasmer je te conseil d’essayer les garçons. Ils sont moches mais à la longue on s’habitue ;)

  4. « …alors que les mères de famille responsables en seule réponse leur cacherons les yeux de leurs douces mains en susurrant « Ne les regarde pas ma chérie, ce sont des montres ! » ? N’y a t-il plus moyen de vivre ses perversions en paix ? Je veux dire, à part avec une fausse moustache ? »
    Il manque un S à monstres, très cher.

  5. Après nombre de fous rires je me dis que c’est presque une chance que ce navet soit en plusieurs parties. Plus de parties, plus de spoilers !
    Désolé pour vous OC, ça doit faire bien quelques litres de sang qui ont du vous sortir par les yeux.

    Mais du coup je m’interroge : au prochaine épisode, les loups-garous brilleront-ils à la pleine lune après avoir vu du sang ? Ah non ce n’est pas ça ?

  6. Excellent, comme à l’accoutumée. Le pire dans ce spoiler, c’est que ça donne presque envie de le voir pour savoir à quel moment commence votre mauvaise foi légendaire, Monsieur l’OC. Parce qu’autant d’aberrations, dans un film où apparemment, il ne se passe rien, ça me semble être un record du monde.

    Ah, et aussi, « Ne les regarde pas ma chérie, ce sont des montres ! », ne devrait-il pas être corrigé en « monstres »?

  7. Très sympa, comme les 3 autres spoilers sur Twilight.
    Une petite erreur décelée cependant : « Papa Cullen réagit juste en voyant la collection de chapeaux… », c’est « Papa Swan » plutôt, non ?
    J’ai hâte de lire le spoiler sur la seconde partie quand elle sortira.

  8. C’est corrigé, merci bonnes gens. Allez, maintenant, tout le monde au lit, hein, dites donc.

    A moins que je ne sois lu que par des vampires, bien sûr.

    • « A moins que je ne sois lu que par des vampires, bien sûr. »

      Et dans ce cas : « au pieux ! »

      Ne me cherchez pas : je suis déjà très loin…

  9. Bien le bonjour,
    Pour rester dans la gnangnan-attitude, qu’avez vous pensé du dernier succès au box-office: Intouchables, qui pour moi se révèle être du même acabit que Twilight, et tous les films sentimentaux actuels:
    Ils ont tout pour s’opposer, mais comme ils sont pétris de bons sentiments, et ben, que voulez-vous, ils finissent par s’entendre (et non, ils ne se marient pas, l’homosexualité n’est pas assez racoleuse dans notre cher XXIème siècle).
    Je me suis personnellement bien ennuyé durant ce « chef d’oeuvre », et suis donc intéressé par votre opinion.

    • Je n’aurai pas l’outrecuidance de répondre au nom d’OC, mais pour ma part, bien que hautement allergique aux films sentimentaux de tous genres, je dois bien avouer que j’ai trouvé « Intouchables » assez magique. Dans le sens où premièrement, il est inspiré d’une histoire vraie qui force le respect de la part de ses deux protagonistes, ensuite que le tandem Cluzet-Sy marche à merveille, générant par son jeu de réelles sensations, rarement atteintes dans ce genre de films, et enfin qu’il recèle de saillies drolatiques à souhait. Une sacrée consécration pour un Omar au sourire enjôleur!
      Comparer ces deux films, qui n’ont rien de comparables, demeure à mes yeux un mystère d’incompréhension cinématographique…

      • Tu te fatigues pour rien, Musstaki doit être de ce genre de personne qui n’aime pas les films qui rencontre du succès auprès du plus grand nombre, pour se démarquer des autres.

      • Je te trouve assez meprisant krimlin. Peut etre que comparer ces deux films etaient abusés (twilight atteint un tel niveau de gnangnantitude que je vois mal qui peut l’egaler). Mais musstaki a bien droit de penser ce qu’il veut, sans que pour autant ce soit une insulte au plus grand nombre. ta reaction me fait penser a celle qu’avaient pas certainsa la sortie d’avatar: si tu ne clamais pas que c’etait genial, ben t’etais snob.

    • J’ai sans doute un peu grossi le trait… comparer ces deux films était excessif. Mais l’idée est là: j’ai trouvé le succès de ce film exagéré au vu de sa qualité.
      Et pour répondre au sieur Krimlin, il te manque un argument: Je n’ai sans doute pas compris Intouchables, il faut que je le revoie.

  10. Je ne vais vu aucun de ces films, une chance semble-t’il. En tout cas j’en connais les moindres détails grâce à vous et je me suis bien amusée. Faut que je me méfie si mon mari boude c’est peut-être un loug-garou ? Je vais luis planquer ces slips il pourra pas se réfugier dans les bois.

    • bah si, les loup-garous ont le pouvoir de générer de slips à volonté ^^ Cela dit t’inquiète pas, il va pas se balader slip dans ville… à moins que tu habite aussi dans les bois ? :O

  11. « (que ceux qui ne l’avaient pas vu venir lèvent la main ; c’est fait ? Tranchez là, ça vous apprendre à ne pas suivre) »
    « ça vous apprendra », je suppose.

    Et excellent billet, j’en ai presque les côtés cassées de rire ( vous aussi vous savez toucher votre public. )

    Bref, vivement la deuxième partie, hâte de savoir de quelle façon navrante cette « oeuvre » va se terminer. Soyez fort, et sachez que si vous décédez suite à vos tentatives d’ouvrir les yeux de l’humanité sur les bouses qu’on leur sert ( et qu’elle semble apprécier, l’insolente ) nous élèveront une statue à votre gloire.

    Dans chaque salle de cinéma.

  12. Je précise également qu’à la fin du film, une scène bonus laisse présager de la qualité du prochain et dernier opus : on y voit les Volturi (ls vilains méchants vampires à capuche des épisodes précédents) annoncer avec un air méchant que HAHA ils viennent d’apprendre que les Cullent viennent d’agrandir leur clan (= grâce à la redoutable hybride Renesmée) et que ça ne se passera pas comme ça, trop c’est trop un point c’est tout des sales végétariens vont crever dans d’atroces souffrances hinhinhin.

    Si vous voulez mon avis mister Connard, la pauvre Bella ne parvient pas à caser ses dents de devant castor-like, d’où sa bouche constament béante et son air de poisson mort.

    • Sauf qu’on ne sait pas à ce stade du film si l’agrandissement du clan est dû à la naissance de Renesmée (pas prévue) ou à la transformation de Bella (attendue sinon fessée)

  13. « …le marmot étant déjà fort costaud, il ne parvient pas à sortir par la la voie habituelle (moi je pense surtout que c’est parce qu’il a hérité des neurones de ses parents, et que du coup, il ne trouve pas la sortie) »

    Pourtant, avec ce qu’Edouard à du lui mettre avec sa force vampirique lors de leur lune de miel, même le TGV doit pouvoir passer sans toucher les bords non? A moins que…

  14. Je remarque tu t’es enfui de la salle avant la fin … Il y avait une petite scène chez les méchants en Italie après deux minutes de générique. Oui oui je suis allée voir ce film, tout à fait. J’ai jamais autant rigolé alors que ce n’est pas le but du film.

    • Ah oui, c’est dommage que le sieur Connard n’ait pas vu cette scène, ça lui aurait plu. On y voit une vampirette ou aspirante vampirette se faire massacrer (d’accord, on ne le VOIT pas, mais c’est tout comme) parce qu’elle écorche la grammaire et l’orthographe !
      Tiens, moi aussi, ça me plaît assez.

  15. Je me permet d’intervenir, les métaphores canins ne sont pas les seuls à disposer de super caleçons magiques.

    Hulk aussi.

    Coïncidence, je ne pense pas.

  16. Monsieur Connard, il semblerait que le visionnage de ce film ait laissé plus d’un neurone dans le brouillard. Vos fautes se font de plus en plus précoces-zé-sales :

    « alors que les mères de famille responsables en seule réponse leur cacherons les yeux »

    Allons, corrigez-moi cette conjugaison, que cet article resplendisse de mille feux, tel le vampire du 21ème siècle sous une lampe à U.V.

  17. Je suis admiratif. D’abord pour l’écriture. C’est toujours aussi bien écrit et surtout trés drôle à lire. Il y a toujours des expressions sorties de nulle-part et qui font mouche. Mais surtout mon admiration va à cette sorte de pénitence que l’auteur s’inflige en allant voir ce genre de film pour notre plaisir à nous. Nous qui n’aurions jamais la lubricité nécessaire pour oser mettre l’ombre d’un ongle de doigt de pied dans une salle de cinéma diffusant un teen-movie.

    Bravo Monsieur Connard. Longue vie à vos déviances épistolaires.

  18. Mais mais, déjà un article! Moi je pense qu’en fait Odieux AIME ça! Dans ma ville, faut d’abord prendre la fille des préventes et ensuite la file normal. J’ai la preuve que vous adorez les films à midinette. Moi même j’avoue vouloir le voir mais en voyant cette file de folie (hors de question !), je suis allée voir la source des Femmes, (excellent film et NON n’en faites pas une critique, ce film est in-critiquable et cela ne serait pas drôle en plus, laissez tomber. Mais allez le voir! ^^). Je reste bluffée, vous avez donc dû vous jetter dans la foule de harpie fan. ^^

  19. Bonjour Monsieur Odieux Connard (sacrément doué !)

    Merci pour ce moment de pur bonheur. J’ai eu peur que ma cage thoracique ne survive pas tellement je riais… Ce qui était un gros risque sans venin magique sous la main XD
    Vous nous avez pondu un vrai chef d’œuvre… J’en suis jalouse à telle point que j’aimerais être votre Padawan. Si vous recrutez, pensez à moi, je ferais une odieuse connasse de premier choix \o/
    Précision : Je vis au Canada mais promis, je ne pars pas bouder toutes les 5 minutes dans une forêt. Pourtant, le Mont-Royal n’est pas loin ^^

    PS 1 : Le pire, c’est que je fais partie de ces gens que les enfants pourraient pointer du doigt… Je compte aller voir cette daube rapidement…
    PS 2 : Je ne suis pas sûre de pouvoir garder mon sérieux en me remémorant vos paroles. Remarquez, y’a pire comme voix off ;)
    PS 3 : Je pensais être la seule à vouloir payer un assistant à Bella pour qu’il l’aide à tenir sa mâchoire o//

    • Une Québecoise, je présume? Chanceuse ! :)
      Bienvenue dans l’antre du Connard, si c’est ta première incursion… Je ne sais pas si il recherche du personnel, mais bonne chance pour ton recrutement !
      (et la question de la mâchoire de Bella m’a toujours préoccupée moi aussi… Pas au point de m’empêcher de dormir la nuit, cependant)

      • Oui, une Québécoise !!! En réalité, je suis juste une petite Française expatriée au pays des caribous :D (qui a peur du grand méchant loup boudeur XD)
        Effectivement, c’est ma première incursion dans l’esprit terriblement odieux de OC. Mais certainement pas la dernière !
        Pour le recrutement \o/ Qui ne voudrait pas d’un Maître comme lui ? (à part les gens dénués d’humour?).
        Pour Bella, je pensais être (presque) seule car même les affiches promotionnelles font un gros plan sur sa bouche systématiquement ouverte. Ça ne m’empêche pas de dormir la nuit non plus mais à mes heures perdues, je me demande si ce décrochement de mâchoire est volontaire (simuler l’effet Edward) ou involontaire (dommage pour Kristen)… Le mystère reste entier !

  20. Le coup de donner du sang a boire au bebe par la voie maternelle vient de Jacob et non de Carlisle.
    J’en conclus qu’un loup garou a plus de neurones que l’ensemble de la famille Cullen (qui a pourtant quelques annees d’experience en plus…)

    • Haha,c’est exactement ce que j’allais dire,cela dit Jacob ne fait que le penser et Edward -qui est un stalker- le regarde (une ampoule éclairée au dessus de la tête) « Mais oui!tu as une bonne idée! ».
      Bref,j’admet être aller voir ce film uniquement pour lire cette critique ensuite.Je l’ai vu samedi,donc parfait timing.
      J’ai pris les billets par internet et suis arrivée 1heure à l’avance…Ensuite j’ai stresser mon copain dans la queue « on aurait dû arriver plus tôt ».Je ne sais pas ce qu’il m’a prit.J’ai honte.

      • J’ai eu la chance de voir ce film dans le pays ou je vis actuellement, le Bresil.
        Ici les places sont numerotees, pas de stress et j’ai pu donc sans honte profiter de toutes les gamines qui au moment de la Lune de Miel couinaient : « Ahhhh Edward parle portugaiiiissss haaaa »
        Ca valait bien les 19 reais.

    • Lune, merci pour ton dernier commentaire, qui est excellent. Un peu de douceur dans ce monde de brut… groupies finies, ça fait toujours du bien !
      (Par hasard, es-tu la Lune de la Galaxie impériale?)

      Cher Odieux, je vous félicite pour ce spoiler. Vous n’aurez pas fait saigner vos yeux en vain. Et avec un peu de chance, je pourrai dire à mes coupines-groupies finies que non, pas la peine d’aller voir le film, je connais déjà l’histoire.
      Ça ne marchera pas, bon. Mais j’aurai essayé. Et rien que pour ça, je vous suis reconnaissante (plus qu’hier et bien moins que demain).

  21. Je ne comprends jamais les articles de l’oc alors je regarde uniquement les images, et j’en aavis trouvé une qui aurait mérité d’illustrer l’article :

  22. Ah mais en fait il se passe VRAIMENT rien, parce que le film qui s’arrête au moment où machine vient d’accoucher et devient vampire, aka le moment le moins inintéressant… Là on atteint les profondeurs de l’abîme du néant en fait.

  23. Cet article pue la mauvaise foi…
    La critique pour la critique est super facile à faire, on peut le faire pour tout film (on peut ridiculiser n’importe quel film, c’est beaucoup trop facile, un film EST un film par définition, donc, ce n’est pas la réalité…)
    Votre critique est donc trop facile et cela n’a pas dû vous prendre beaucoup de votre temps pour la faire…
    Lancez-vous dans le one-man-show, vous aurez peut-être plus de succès.

    • Ben alors Christophe, on est vexé ? Personne ne vous oblige à lire les billets de ce cher OC (ni à apprécier les films à midinettes d’ailleurs). Un peu d’humour et de second degré ne fait jamais de mal ( j’ai adoré La planète des singes, mais qu’est-ce que j’ai pu rire quand j’ai lu le spoil fait sur ce site!)

    • Un film EST un film. Merci pour cette déclaration qui illumine ma soirée. Je me coucherai moins bête ce soir.

      Mais passons… Je suis une grande fan de la série Harry Potter , car en tant que midinette de 17 ans, j’ai grandi avec les livres (et du coup les films aussi, puisqu’une grande partie d’un scénario est tiré des romans… ) Et pourtant, qu’est ce que je me suis marrée en lisant les spoilers !!!!

      Parce que oui, le but, cher Christophe, c’est de faire rire les gens, et pour ça il faut bien reconnaître que nous avons à faire à un maître…
      Quant à dire que la critique est trop facile… Se taper 2 heures de Twilight, entouré de gamines poussant des cris stridents à chaque apparition de Jacob ou Edward (je sais comment elles marchent, j’en ai au lycée)…
      Je ne trouve pas ça si facile.

    • Christophe?
      Christelle, non?

      De t’façons, un vampire qui sort au soleil et qui fertilise, c’est entre le 16e Génération et la Goule.
      Saleté de sang-clairs…

    • « Cet article pue la mauvaise foi ». Comme vous le sauriez en étant un minimum attentif, la ligne éditoriale de ce blog est… attendez un instant que je mette mes lunettes… la MAUVAISE FOI *insérez ici un jingle de victoire*

  24. Je passe juste pour dire que ça fait un moment que je te lis, cher OC, et que j’aime ça. Je savais déjà que la série était gnangnan et cul-cul la praline mais je ne savais pas qu’elle était en plus truffée d’incohérences et d’un jeu d’acteur digne de ken et barbie.

    Merci de me prévenir et de m’informer… Comme ça quand ça passera a la télévision je pourrais joyeusement regarder ailleurs !

  25. Cher Mr OC

    J’ai essayé de m’initier à Twilight la semaine dernière via une diffusion à la tv du 1er opus…j’ai tenu (tout de même) 30minutes. Le déclic de zapper m’est enfin venu au moment où j’ai tenté de me tailler les veines avec ma télécommande.
    J’étais donc persuadée que cette histoire était dangereuse pour la santé(la mienne en tous cas), mais passée sous votre filtre je la vois sous une toute autre forme.Votre article a permis le débouchage de mes narines (rhinopharyngite quand tu nous tiens) tant j’ai ri aux larmes…

    Merci infiniment!

  26. « Lecteur, pour te répondre simplement, si on applique la même logique à tout : son coeur ne bat pas, donc il ne peut pas irriguer ses organes, donc il ne devrait ni parler[…]. Passons donc à la suite. »

    et bien en fait, c’est encore plus simple, mais du coup plus compliqué…
    parce que c’est un muscle qui est en position naturelle contracté qui empêche le sang de rentrer dans le « trilili » du coup, vu qu’il est mort, il advient de même que pour les pendus (ha, tout de suite, la mandragore, macchabée tout « raide » , tout ça tout ça, ça vous parle… ) du coup donc disais-je, vu qu’il est mort, son « vit » est tout droit bien au garde-à-vous, un peu comme un certain Priape, dieu de la Gaule (ou plutôt grec).

    donc, là, c’était la partie la plus simple, parce que du coup, vu qu’il est mort et que donc, par là même, consécutivement, sans la possibilité de bander … ses muscles donc ! (j’en vois qui gloussent…) il ne devrait pas marcher, parler, penser (bien que, mais déjà évoqué)

    du coup, bien que plus claire et donc plus compliqué, le mystère reste tout entier…

  27. bonjour tout le monde,
    alors j’avoue et je m’en excuse mais je suis une grande fan de twilight,j’ai lu les livres,vu les films et j’aime edward et sa choucroute :) cela dis je viens de lire cet article jusqu’au bout,j’ai pas pu m’arrêté tellement c’étais drole et bien tourné… ben oui on peut être fan et avoir de l’humour, je vois pas ou est la mauvaise fois la dedans!!! faut juste pas tout prendre au 1er degrès… en tout cas ça m’a bien éclaté,j’ai bien ris… merci pour cette description humouristique :)

  28. « mais celui-ci se montre quelque peu obtu » : désolé mais non, obtus est invariable, il manque un S. Je reprends ma lecture, la petit coquille m’ayant interpellé.

  29.  » ceux qui veulent « se débarrasser du foëtus » (qui a ce stade, n’en est plus un depuis longtemps, mais visiblement, tous les Cullen, le médecin compris, sont des quiches en biologie basique, c’est affreux) »

    Mmmh, si mes connaissances en biologique basique ne sont pas trop rouillées, on arrête d’être un foetus lors de la naissance… S’ils avaient parlé d’un embryon, effectivement, c’eut été limite (exact en nombre de semaines, mais pas en termes de développement).

  30. Bon j’ai vu qu’on pouvait s’entendre entre « fans de » (Mais sans notre célèbre Severine Ferrer) Twilight et « non fans de » (un peu comme les Quileutes et les Cullens)

    -> Ma vision à moi (en tant que ménagère de moins de 50 ans) :

    Le chapitre 1 – Fascination :

    Edouard Cullen ? C’est 1/3 « Marc Lavoine », 1/3 David de « David et Jonathan », et 1/3 de François Baroin….Avec le romantisme de Fréderic François (Pour celles qui n’exitaient pas à l’époque, c’est le type qui chantait « Je t’aime à l’italienne »).

    Pour celles qui comme moi on vécu (et survécu à cette époque bénite des années 80) et bien le chapitre 1….C’est majestueux ! A notre époque…Pour rappel…Il existait les slows en discothèque (ou dans les boums) le but était de savoir si Kev’ avait une brosse entre les jambes ou juste une paire de chaussettes, si sa moustache était une vraie…Et la question était aussi de savoir s’il l’avait fait. (Encore avec cette pétasse de Cindy…c’était sûr !).

    Une époque sans prise de tête ou l’on chantait à tue-tête « Moi ce que j’aime chez Daniela c’est que l’on peut s’y mettre à trois » ( Décevant !!!! Ce qui me dérange c’est la dimension légèrement zoophile…Oui ! -> Jacob est un chien !….Du coup, tu te résignes et croises les doigts pour qu’il ne se lèche pas les couilles, qu’il renifle le derrière de Bella, ou qu’il s’essuie le derrière crotté sur le tapis de Charly Swan….(Ahhhh pas romantique pour un rond le 2ième round).

    Enfin le chapitre 3 – Tentation :

    Regardé hier…et ma foi…Je me demande pourquoi elle a roulé une pelle au chien ??? (Bella m’a tuer). J’aurais peut-être compris qu’elle embrasse le futur beau-père (Carlisle…Nan mais quelle mignonnerie !) Mais alors le chien….Ouaip, cassé mon trip !

    Bref…Le 4 j’aimerais aller le voir… Du coup, j’ai pas tout lu ton article, parce que mortecouille…Je veux savoir la fin ! (Comme quand on aime finir le pot de Nutella une fois commencé).

    A te relire ;-) (et au prochain comm’ bien pourri comme celui-ci)…

    La twilighteuse

  31. Quel bonheur que d’avoir trouvé ce spoiler en ligne ce matin alors que je prenais le tram… Les autres passagers ont dû me prendre pour une folle à rigoler toute seule devant mon téléphone…
    Odieux, je vous aime <3

  32. Excellent! Cher O.C. j’adore toujours autant lire tes spoilers qui me font rire aux larmes! Merci pour ce bon moment! (et c’est une fan de Twilight qui parle).

    • En même temps, il faut vraiment avoir le niveau d’une fan de Twilight pour « rire aux larmes » à une critique de film.

      • Ou savoir apprécier l’écriture, qui peu, quand l’exercice est réussi, émouvoir, faire rire, etc.
        Ne lisez-vous point, mon cher ?
        On ne rit pas que devant un spectacle d’un humoriste ou Video Gag, hein
        .

        Bah voilà, j’ai répondu à un troll, c’est malin.

  33. Puré c’est tellement bon que j’ai envi de le voir maintenant !

    Père Castor (oui, vous racontez aussi bien que père castor et l’histoire ressemble également aux histoire de Père Castor, je pense notamment à Marlaguette qui nous rend un loup végétarien et amoureux d’elle, zoophilie quand tu nous tiens !).

    Merci pour ce moment de rire.

  34. Moi j’aime twilight, ses clichets et sa magie !

    Oui et pourtant je ne pèse pas 110kgs et je n’ai pas 13 ans par conséquent je ne comble pas une vie amoureuse inexistante en mangeant des pop corn devant Edou et Bella au cinéma… Non non tout va bien et j’ai même lu les livres ce qui ne m’a pas rendu plus con…

    Cette critique m’a bien fait rire, cependant moi j’aimerai quand même ajouter que les films sont toujours décevant par rapport aux livres donc à prendre avec du recul…

    Ok Jake passe son temps à bouder, et Bella est une sale capricieuse qui mouille sur deux mecs en même temps, et Edward dans cet opus passe pour le dindon a deux répliques, cependant sous prétexte que nous sommes des adultes alors nous n’avons plus le droit de croire en la magie d’un kiki qui se dresse malgré un cœur qui ne pompe plus rien … au sujet cette fonction de pompage a peut être était remplacée par une action que Bella aurait pu effectuer en lune de miel !
    Ce qui aurait activé son super kiki vampirique … Enfin bref c’est une théorie, et je m’éloigne du sujet… Donc je disais sous prétexte que nous somme adulte nous avons le devoir de perdre cette magie qui nous fait croire en des êtres magiques aux actions magique ??

    Bon ok les dialogues sont un peu niais mais c’est mignon, on rêve tous (oui même vous messieurs) de rencontrer une personne avec qui ça va être le coup de foudre et ou on pourra vivre d’amour et d’eau fraiche… Bon c’est peu réalisable mais c’est pour ça qu’on écrit des livres et qu’on fait des films pour nous aider à en rêver, dans ce monde de consommation et ou même nous être humains on se rencontre, se baise, et se quitte, se marie et divorce a la première engueulade ne pouvons nous pas avoir 2 h de répit dans un film ou le divorce n’est pas une option, ou l’avortement non plus ?!
    ok demain j’apprends que je suis enceinte d’un minot atteint d’une grave maladie j’irai a l’ivg je ne suis pas hypocrite mais pourquoi une femme qui ne voudrait pas mener ce combat ne devrait pas pouvoir être réconforté quand elle voit dans un film une femme se battre envers et contre tous pour garder sa progéniture ? En plus ils sont mariés et on attendu le mariage pour tagada merde c’est mieux de montrer ça a ta gamine que de la mettre devant MTV ou tu vois pittbull le mec le plus dégueulasse se trémousser avec des pétasses anorexique qui sont la pour son poignons!

    Maintenant dans les livres les choses sont plus détaillées et paressent plus logique, de tout temps les auteurs ont adaptés les vampires a leurs sauce… Underworld ou ils se battent avec des flingues, je trouve ça plus ridicule que de briller au soleil, dans true blood ils se font sucer le sang par une humaine et oups elle se touche la nuit en pensant à leur vampire préféré interprétant cela comme de l’amour, et au passage dans true blood il ne se pose pas non plus la question du trilili tout dur alors que tout mort…

    Enfin bref je ne me cultive pas non plus qu’au twilight capable d’apprécier des films comme Gataca et des livre tel que le meilleur des mondes, mais d’avoir une culture ne m’empêche pas d’apprécié un peu de légèreté, de magie…

    • Il faudrait arrêter de brandir l’argument « l’adaptation ne reflète pas les livres », c’est un peu facile. Leur seul mérite, c’est quand même de donner tort à tous ceux qui pensaient qu’on ne pouvait pas faire pire que les livres…
      Et oui j’ai lu les 4, et ça dégouline de guimauve tout autant que les films, en plus d’être truffé d’incohérences!

      « dans ce monde de consommation et ou même nous être humains on se rencontre, se baise, et se quitte, se marie et divorce a la première engueulade ne pouvons nous pas avoir 2 h de répit dans un film ou le divorce n’est pas une option, ou l’avortement non plus ?! »

      SI c’est ta vision du monde aujourd’hui, on ne peut plus rien pour toi… et on peut avoir 2h de répit sans pour autant avoir l’impression de se faire sucer le cerveau par un produit de pur consommation, justement

      • En même temps il faut voir le publique auquel ça s’adresse…
        Moi perso j’ai lu le 1ere tome quand j’avais 12 ans ben en comparaison avec les autres bouquins qu’on propose aux gamines de cette âge fascination est pas si mauvais que ça (C’est certainement pas un chef d’œuvre de la littérature mais j’ai lu bien pire) … C’est plus une catégorie de livres qui donnent l’envie et l’habitude de la lecture aux plus jeunes… ( Et quand tu as 12 ans tu as souvent un peu des gouts pourris et un cœur de guimauves qui ne demande qu’à passer par dessus toutes les incohérences du monde pour rêver au prince charmant…)

        PS: J’ai 17 ans, j’y ai très bien survécu et je ne suis pas devenue un légume cucul et décérébré pour autant.

    • « on rêve tous (oui même vous messieurs) de rencontrer une personne avec qui ça va être le coup de foudre et ou on pourra vivre d’amour et d’eau fraiche… »

      Euh……. Oui………… et non. Le grand amour ça n’est pas synonyme de cucugnangnansirupeuxbaveuxdébile.

      Perso, un mec comme Edward ou le cleps là, ça me fait absolument pas rêver. C’est des vrais manches !

    • Tu confonds magie et bouse fumante. Désolé, mais il fallait que quelqu’un te le dise pour que tu ne restes pas dans l’ignorance.

  35. Pour les histoires d’indiens et de couvertures, je pensais que le lien était pourtant évident (surtout que l’histoire se déroule aux USA): Il y aurait eu suicide collectif de la « team Jacob » suite à son décès et donc moitié moins d’entrées pour le film.

  36. Juste une chose, u peux te permettre de critiquer un livre que tu as vu mais ne fait pas de références à un livre que tu n’a pas lu et ne critique pas non plus son auteur pour la même raison. C’est vrai que les loups garous autour ne la maison et qui ne font rien ça n’a aucun sens, mais ça c’est une invention du film pour ajouter de l’action, dans les parties 1et 2 du livre ( le livre est en 3 parties, les 2 premières réunies dans ce film) il n’y a aucune bataille puisque les loups garous (exceptés Jacob, et ses 2 copains qui l’ont suivi, qui restent pour monter la garde) décident de ne protéger que leur village du futur monstre et de laisser les Cullen en paix, ils ont changé l’histoire dans un but commerciale, et effectivement le film n’a aucun sens mais pas le livre, donc évite de parler de ce que tu ne connais pas.

    • Ah oui, j’oubliais deux chose.
      Le coup de ‘l’imprégnation » n’est pas une invention débile de l’auteur comme tu semble le penser, elle n’a fait que s’inspirer des légendes quileutes, qui existent réellement. Et, oui, il arrive, selon ces légendes, qu’un loup s’imprègne d’un enfant, ce qui ne fait pas de lui un pédophile mais une sorte de parrain jusqu’à ce que l’enfant atteignent l’age adulte (puisque les loups ne vieillissent pas tant qu’ils peuvent se transformer en loups) Et à la fin ils n’attaquent pas parce qu’ils n’ont pas le droit de tuer la personne dont un loup s’est imprégné, ce qui reviendrait à tuer ce loup et donc tuer un frère et ça ne s’applique pas à une simple protection, ce qui explique pourquoi rien ne leur interdisait de tuer Bella.

      Pour finir, je te rappelle les étapes de développement de l’enfant : c’est un embryon de sa conception jusqu’au moment ou son coeur bat puis c’est un foetus jusqu’à sa naissance, donc explique moi en quoi il n’est plus un foetus?

      Donc, encore une fois, renseigne toi avant de dire des bêtises.

      Sinon ton article m’a fait beaucoup rire malgrès cela.

    • L’Odieux Connard, rattrapé par la mauvaise foi, le mauvais goût et les incohérences qu’il se plaît tant à décrier, survivra t’il à cette attaque rationalisatrice?

    • Le « chipie » dans le pseudo me fait penser à un troll velu. Idée appuyée du doigt par le ton trrès dédaigneux.

  37. tu m’as vendu du rêve <3 ! rien de plus à dire x) ! ta critique m'a fait rêver x") ! mais tu sais pas comment :''') ! tu absolument MERVEILLEUX ! pour qui plus est, une oeuvre sans précédant ! que dis je ! lord of the rings n'en serait pas à la hauteur !!!! X") !
    et puis les enfants, plutôt que de chipoter pour des fautes d'orthographe, vous avez passer un agréable moment à lire ça !!!! non mais je vous jures…. ce monde manque de reconnaissance…^^
    ceci dit, tu n'as pas noté le plus dure dans tout cela o_ o…. " je suis gothique, et ainsi, les gens me compare aux vampires ( oui, j'ai des canines plutôt beaucoup très prononcé ( comme mon français xD !! ) soit, cela ne me gêne pas !!! être comparé à un vamp de underworld n'est pas forcément dégradant pour ma part ^^. MAIS NON !! on me fait la blague du " tu brilles au soleil toi aussi =O ? " (sous quoi je m'empresse de répondre " oui, c'est pour mieux éclairer ta connerie mon enfant " ).

    moi je vous le dis !! le plus dure, c'est pas le film ! mais pour les gothiques comme moi que l'on compare a edward T_____T…. et ça, c'est une peine qui n'a pas de prix xD !!!

    • Cher gothique,

      S’il existe une ortographe et une grammaire c’est dans le simple but de pouvoir être bien compris, si j’inversais frappait et frappé, je passe d’une cas actif au sujet passif (et victime). Maintenant, il est vrai qu’une coquille cela arrive, mais, se relire et faire un -petit- effort est également une marque de respect pour le lecteur.

      Bien à vous

      Post-scriptum : se faire comparer a Edward? Beurk, plutôt devenir danseur de tecktonik!

  38. j’adore ce résumé!!!!!
    je trouve que tu explique exactement ce que les réalisateurs du film on essayé de re transmettre comme idée!!!

    par contre vu que je crois que pour pouvoir critiquer un ivre il faut l’avoir lu et non pas ce contenter de son adaptation (totalement pitoyable ) en filme je suis pas vraiment daccord
    j’ai lu les 4 livre (oui oui je sait je suis pas normal ) et malgré le fait que l’on a envi de tapé bella tout le long et que edward mériterait des baffes, l’histoire est pluto cohérente et il y a une explication pour quasiment toute les situation bizard raconté dans ce résumé….
    bon je vous l’accorde ce n’est pas de la grande littérature mais je n’aime pas que l’on dénigre un livre juste parce que l’on a vu sont filme parce que le cinéma Américain a pris l’habitude de massacré les oeuvres originales (ou originaux je c plus)

    en tout cas je surkiffe ce résumé c trop l’esprit du filme
    je clique sur j’aime

  39. Cher Odieux Connard.

    J ai ri a m en casser 2 cotes moi aussi.

    merci merci merci pour cet article, certains passages sur les loups garous et les vampires sortant en courant m ayant rappele d epiques parties de jeu de roles….

    merci, c est du grand, grand art !!!

  40. Bonsoir

    je suis fan de Twilight et je n’ai pas 13 ans !!!!
    si vous êtes capable de payer pour voir les films sachez que vous devriez acheter les livres et après, peut être que vous comprendriez un peu l’histoire avant de juger.
    j’aimerai également savoir ce que vous allez voir comme film? car les films fantastiques sont toujours exagérés, ça on le sait, ainsi que les films d’actions. Juste par curiosité…
    En tout cas même si vous m’avez fait bien rire, c’était un rire jaune

    Le film a fait plus de 1 800 000 entrées en 5 jours et se classe 3 ème au box office derrière Harry Potter 7 P2 et Tintin (l’un est un autre fantastique, l’autre d’animation).

    Bref, chacun ses goûts !!!

    • Tintin a fait bcp d’entrée ça n’en reste pas moins un film mauvais qui passe totalement à côté de l’univers de Hergé… Tintin de Spielberg c’est un peu comme die hard 5 sans Bruce Willis, avec à la place des personnages en images de synthèses dont la piètre forme ferait pâlir les créateurs de jeux vidéos des années 80…

      faire des entrées, ça n’a jamais été une preuve de qualité :)

      CQFD

      • je cite « avec à la place des personnages en images de synthèses dont la piètre forme ferait pâlir les créateurs de jeux vidéos des années 80… »

        On est pas aller voir le même film je crois !
        J’ai trouvé que l’adaptation motion capture avec ce rendu de texture était bien réussi, le but n’était certainement pas de faire de l’image de synthèse au rendu réaliste à la finale fantasy, ou au rendu classique, le but était de faire un mélange des deux, garder un côté animation de DA plus classique allié avec un vrai jeu d’acteur. Moi j’ai trouvé ça magnifique, je ne suis qu’une admiratrice des films d’animation, ça me fascine que ce sois le D.A classique aux techniques les plus récentes, j’aime les regarder, aimer ou ne pas aimer la technique, je n’ai donc pas un avis « professionnel », mais les personnes que je connais et qui étudient en animation ont tous trouvés cette technique fascinante et je ne peux que les comprendre (alors que mes connaissances sont bien plus restreintes que les leurs)

        Si cette phrase était un troll oublie ce que je viens de dire !

    • J’ai lu les livres (pauvre de moi), et je pense très sérieusement que le 4 est quand même assez terrible niveau nullité stylistique. D’où une adaptation pas si catastrophique que ça, puisqu’à peu près aussi cohérente. Après c’est un avis.

      De plus, comme l’a dit précédemment OC dans un autre spoiler (je crois que c’était pour un des Harry Potter mais je ne suis pas sûre), il s’agit ici non pas de la critique de… heum, « l’oeuvre » entière, c’est à dire livres et adaptations, mais seulement du film…

    • eu…….
      je suis le mec qui a défendu les livre un peut plus haut!!!!
      c pas parce que un filme marche au box office qu’il est bon:
      tintin c tellement ne abération comme addaptation que je releverais pas et Harry Potter les 2 dernier filme on tellement violé sauvagement l’oeuvre originale que sa m’étonerais pas que JKR se soit prostituer pour faire de l’argent sur ce coup

      bref pour défendre ce filme vous auriez pu prendre de meilleur arguments que sa….

      • Vous étiez assis près de la fenêtre et du radiateur en cours de français je suppose?

    • Le film à peut être fait énormément d’entrée au cinéma mais ce n’est certainement pas un gage de qualité (cela vaux aussi pour la musique, certains goûts vestimentaire, etc). Personnellement j’ai vu un opus et demi, niveau film ça m’as suffi, la « qualité » de la réalisation m’affligeait et le jeux des acteurs principaux je n’en parle pas, et puis bon l’histoire en elle même, sérieusement je peux pas (et pourtant je suis capable de regarder les comédies romantique hollywoodienne avec un certain divertissement, mais bon au moins il y à souvent une dimension comique, quoi que en se mettant à critiquer les films ils ont du coûts eux aussi une dimension comique ^^).
      Pour ce qui est des livres je ne les ais pas lus, mais une de mes
      meilleures amies, qui a pris des fans de twilight au mot « on ne critique pas ce que l’on ne connais pas », c’est infligée la lecture des 4, et m’as décris une « œuvre » dénuée de style et une histoire dégoulinante de guimauve, rabaissant qui plus est la littérature « vampiresque » classique (pardon pour ce néologisme, j’en avais envie). Moi je me suis contentée de quelques extraits qui m’ont amplement suffi (et il me semble qu’elle les as lue en VO donc la thèse de la mauvaise traduction au niveau du style ne passe pas).

      Quand à Harry Potter 7 partie 2, je suis allée le voir au cinéma avec mon Jules vu qu’on était déjà allé voir la partie 1 ensemble… Déjà qu’on avais pas trouvé la partie 1 extraordinaire mais ça allais (j’avais adorée l’animation lorsque l’histoire des 3 artefacts était narrée) mais pour la partie 2 je me suis énormément ennuyée et j’attendais la fin, ou plutôt qu’il se passe quelque chose mais la mort de Voldemort était limite plus navrante que dans le bouquin (mais je ne peux pas juger par rapport au livre n’ayant pas lu le tome 7 (sauf les derniers chapitre pour voir si c’était si affligeant que ce que l’on m’avais dis…) malgré ma lecture de tout les autres, j’ai tendance à trouver que la qualité des livres baissais de volume en volume, mais c’est bien sur encore et toujours mon avis personnel).

      Et maintenant Tintin, certes ça ne respecte pas scrupuleusement l’univers d’Hergé et je conçois que l’on puisse être déçu. J’ai grandi avec les BD de Tintin, certes il y avais un concentré d’action et beaucoup de tomes ont été mélangés pour obtenir ce seul film, mais au final ça ne m’as pas tant dérangé pour deux raisons, 1) j’aime les belles animations et cette toute nouvelle technique, la motion capture, méritait que j’aille voir ce que ça donne, mon Dieu que c’est beau, grandiose, magnifique, j’aime cette technique (comme j’ai été émerveillée par Avatar et sa 3D ultra soignée, la scène où ils sont bloqué dans une cellule à vitre transparentes, la perspective m’as tellement bluffé que cette scène insignifiante est restée gravée à tout jamais dans ma mémoire, mais c’est vrai que niveau scénario c’était vachement pas top) et 2) parce que j’ai au contraire trouvé que le film était bourré de clin d’œil (comme lorsque Milou renverse une caisse et que ce sont des boites de crabes qui en sortent) et d’ailleurs je suis sûre que j’en ai raté et il faut que je le revoie pour les trouver, j’ai trouvé qu’à défaut d’être une copie parfaite de cet univers particuliers d’Hergé c’était un bel hommage, comme lorsqu’un artiste adapte la chanson d’un autre à sa manière, et c’est pas si mal réussi finalement.

      Je suis navrée par avance des fautes de grammaire et d’orthographe que j’ai pu laissé filtré dans mon post !

  41. Alors la, je voudrais saluer les talents d’un superbe auteur !
    Ton résumé m’a ft hurler de rire, j’ai craqué en plein boulot, je dois donc te dire bravo.
    Faire rire les gens c’est dure, par écrit d’autant plus et de plus je ne connais pas les films.
    J’avoue avoir regarder le 1er lorqu’il est passé a la TV, histoire de me faire une idée, et j’me suis dit si ça c’est le meilleure j’imagine pas la suite ^^

    C’est un films de cul serré, genre on fait 3 bisouilles dans le 1er opus (pour le reste je sais pas), puis je me donne a toi après le mariage.

    Et puis tu remarques d’autant plus d’incohérence que moi. C’est appréciable, moi qu’on envoie tj chier parceque je fais toujours des remarques sur les incohérences d’un film.
    Tes 3 premiers résumés été très bien mais pas aussi drôle que celui ci.
    Je te conseil donc de te mettre encore un peu au travail pour ne pas perdre la main et nous pondre de superbe livre d’humour.
    Je les lierais avec grand plaisir.

    Encore merci pour cet instant de bonheur.

  42. Je suis ébahi, et consterné, par l’orthographe des commentateurs de tous bords qui assaillent ce blog. Moi qui prenais tant de plaisir à, enfin, pouvoir lire des internautes sans saigner des yeux, me voici rattraper par la cohorte des analphabètes qui ne prennent même pas la peine d’utiliser les merveilleuses fonctions du correcteur automatique… Mais bon…

    Un nouveau spoil, de nouveaux éclats de rire… Merci encore une fois Odieux, pour votre plume, votre verve satirique, et votre mauvaise foi caractérisée…

    Une question me hante néanmoins, toujours curieux d’élargir mes connaissances: Comment exécute-t-on « la chaloupe ardennaise ou le houla-hoop à piston infernal »? Je suis perplexe… et avide d’apprendre.

    • J’ai oublié le nom de ce principe qui dit que tout moralisateur sur l’orthographe ou la grammaire de ses pairs en fera forcément une… Ça n’a pas raté !!

      • Si tu retrouves le nom du dit principe, pense à me le présenter, j’ai deux mots à lui dire.

    • Critiquer les internautes qui font des fautes d’orthographe en faisant des fautes d’orthographe, c’est con. Envoie ton CV à l’équipe « scénaristique » de Twilight 4 – Part 2, peut être qu’ils recrutent encore, surtout qu’après 4 films comme ça c’est dur de renouveller les incohérences :)

      • Hé hé, me voici donc rattrapé! Merci pour cette intervention, ça m’apprendra… Je me consterne moi même…

    • « Moa g fé le maximum pour l’ortografe dans mon comantaire…MDR XPTDR gros mort de LOL. » <- Même en faisant exprès c'est dur, dur !!

      Je "plussoie" ton avis très cher….Je fais parti de celles (et ceux) qui lisent aussi les commentaires…Mais il est bon de savoir que 100 % de celles et ceux qui écrivent avec un orthorgraphe douteux aiment Christophe Maé (c'est celui qui jouait le rôle du collant dans le Roi Soleil).

    • J’approuve le commentaire concernant la tenue des réactions.
      Quelques fautes sont acceptables mais le blog de l’OC sans les commentaires léchés auxquels nous étions habitués, ça perd de son charme.

  43. j’ai lu le bouquin (hé oui je sais !) et je l’ai trouvé…d’une nullité affligeante. ok c’est un minimum prenant car c’est pas mal écrit non plus, mais le cruel manque de consistance de l’histoire et les messages mormons ô combien régressifs et archaïques rendent le tout totalement inepte et indigeste.
    je pense qu’on peut critiquer le manque de cohérence de l’histoire en ayant seulement vu le film, car qd bien même il a été amputé, remagné et défiguré, si l’histoire du bouquin avait été un minimum bien faite, tout ne ce serait pas casser la gueule de la sorte sur gd écran..

    merci de souligner avec humour le danger que représente ce genre d’histoire moralisatrice camouflée en teen movie : pas de sexe avant le mariage, pas d’avortement… et hop retour au Moyen Age !

    en tout cas, ton article m’a énormément fait rire, et me donne envie d’aller voir le film juste pour me moquer méchamment un bon coup, avec deux trois verres dans le nez, hein, histoire de ce donner du courage (et il en faut..au vu de ce qu’était le troisième film…)

    ps: j’ai tjs trouvé cette bella moche et inconsistante avec sa bouche ouverte et son regard vide. merci pour tous ces surnoms affectueux que tu lui a trouvé ! je me roule par terre de bonheur !

    • Et bien si je peux me permettre, ce n’est pas quelques verres mais quelques bouteilles qu’il faudra boire pour aller au cinéma. Et attention, c’est du vécu : même dans un état très peu normal j’ai déprimé sec devant cette chose, troisième épisode.

      En espérant avoir servi avant l’heure fatidique!

  44. Même si quelques commentaires sont un peu de mauvaise foie (oui j’ai vu le film, j’ai pris les tickets pour Intouchables mais je me suis trompé de salle), je me suis bien poilé comme à l’accoutumée !!!

    Rectification : je crois que les loustics partent chasser pour être fort et pouvoir extirper le petit suceur de sang en toute sécurité et non pas chercher du O négatif pour Bella.

    « L’imprime écran » Yahoo est vraiment énorme !!! J’en ris encore.

    Idem pour la dernière image avec Jacob et la louve garou, les commentaires sont très inspirés !

    Un des meilleurs articles de cette année, à n’en pas douter !

  45. Je rajouterais même une petite chose, qui fait rêver dans ce film : ce n’est pas Papa vampire qui pense que sa petite-fille pourrait être un vampire, comme c’est la fille d’un suceur de sang, mais bien Jacob, le petit chien boudeur :3

  46. OK.. ok..
    Je ne suis donc pas la seule à avoir cette vision de Twilight.

    D’ailleurs j’ai pas compris sur la fin, quand Bella devient vampire après une ballade dans le monde des morts..Pourquoi on entend en sonore un coeur qui bat..C’est donc ça le secret des morts et des vampires ? ( et aussi un souffle qui m’a fait peur..je m’endormais et j’ai cru que Dark Vador était derrière moi. Tu as l’air fine à te retourner d’un coup dans un cinéma quand tu es au dernier rang)

    Ce film est une pure parodie, tellement incohérent et mal fait.Quoi des faux raccords ? Oui au bout de 2 minutes de films j’en avais déjà vu deux.. (je parle pas de Bella et ses chaussettes qui apparaissent comme par magie après qu’elle ai essayé ses talons par exemple)

    Et j’ai une explication pour les vampires ne brillant plus au soleil. C’est tout simple ils arrivent à canaliser toute cette brillance dans leur yeux.. oui oui ils ont souvent un petit carré lumineux… (qui ne sont en aucun cas des reflets de projo.)

    En tout cas, toi qui à écrit cette magnifique et si réaliste critique… Tu mérites d’être acclamé et adulé.

  47. Cher Monsieur Connard,

    Moi qui me félicitais de n’avoir pas cédé à l’hystérie twilightienne, je suis bien obligée de reconnaître que je n’aurai pas la même résistance à l’attente du prochain… spoiler.
    D’ici là je vais devoir recourir à mon imagination pour concevoir le néant abyssal qui va servir d’intrigue à l’ultime épisode. Voyons donc :

    – Mademoiselle Bella (oui je sais, « Mademoiselle » c’est très dur, mais je n’hésite pas à recourir aux pires insultes pour qualifier ce personnage féminin qui réussit à faire régresser la cause féminine un peu plus à chaque « péripétie » de sa vie d’ado rebelle) fraîchement vampirisée va donc découvrir les joies du trucidage d’écureuil. Peut-être à l’instar de son grand fauve d’Edward va t’elle vouloir siroter de l’hémoglobine humaine ? Aura -t’elle la force de caractère suffisante pour ne s’attaquer qu’à la lie de l’humanité ?

    – Ed en bon vieillard lubrique qu’il est (malgré des apparences trompeuses), n’en pouvant plus de vivre avec bobonne-Bella qui décidément n’y connaît rien à l’art d’accomoder le boudin d’écureuil, va succomber au démon de midi (et pour un vampire, c’est pas rien !).
    Ce pourrait être l’occasion de faire la connaissance d’une jeune fille encore plus jeune, encore plus fraîche, encore plus vulnérable, encore plus dénuée de zygomatiques, bref encore plus bellA !

    – Enfin, ce dernier volet pourrait nous faire le récit judicio-administratif du changement de patronyme de la petite Renesmée.

    Bref, tant de scénarios possibles et pas l’ombre d’une intrigue digne de ce nom, l’ultime chapitre sera à n’en point douter dans la lignée des précédents.
    Autant cette « oeuvre » cinématographique s’est clairement placée sur le créneau de la marchandisation de cerveaux disponibles, autant les résumés que vous en faites m’évoquent le style desprogien si cher à mon coeur.
    Et c’est ainsi que dans mes rêves les plus fous j’imagine qu’un jour je pourrai feuilleter un recueil de vos textes, avec tout le confort visuel que l’imprimerie pourrait conférer à vos écrits…

    Bien à vous,

    Une amatrice

  48. Très cher odieux connard, je vous aime. Cet article m’a décroché la mâchoire (trop lol, je peux ressembler à Bella maintenant x) x’Dey m’Dr) et il m’a fallu une bonne demi-heure de plus pour le finir parce que ma survie dépendant de ma capacité à savoir m’arrêter entre chaque paragraphe pour reprendre mon souffle.
    Ayant vu Twilight, je suis infiniment soulagée de savoir que je n’ai pas été la seule à être choquée par cette ignoble peinture de chien tout à fait malsaine.

  49. Darling, ça n’est pas Carlisle qui a l’idée de filer du sang au bébé, c’est Rabbi-Jakob, le loupe-garou sémite, qui pense malgré lui une petite pique ironique, qui s’avère être la solution : « il a sans doute grave envie de planter ses crocs et de suçer du sang ! »

    A noter une autre incohérence majeure que vous auriez pu signaler : Carlisle s’en va chercher du sang explicitement pour être en forme pour l’accouchement de Bella(nus), et pouvoir être au top pour pas trop se chier dessus et la « changer » sans pour autant la bouffer toute crue (car dans l’épisode I il est précisé que ça n’est pas trivial pour un vampire d’être capable de vampiriser un humain sans finir par le bouffer car ça met en transe, le sang humain, et qu’en fait y’a guère que Carlisle qui y arrive. Ce qui au passage est totalement incohérent : s’il faut être maître zen niveau 99 pour engendrer un vampire, ils viennent grosso modo d’où, tous les vampires du monde ? Ils ont tous été engendrés par des maîtres zens ? C’est normal du coup que malgré le fait d’avoir été créés par des mecs manifestement assez maîtres d’eux-même, ce soient à 99 % des enculés tueurs d’humains ? Mais je m’égare.

    DONC : Carlisle se casse exprès pour bien suçer du sang et être au top pour la vampirisation et pas becqueter sa belle-fille, mais… en fait il y a des seringues de venin toutes prêtes ! Nul besoin de se contrôler à mort en ayant la gorge pleine du sang de sa victime sans craquer et la manger, il suffit de sobrement planter une aiguille dans le thorax de Bella(nal).

    Clairement Stéphanie MEYER est une décérébrée complète, qui rédige ses bouquins lors de coliques sévères.

  50. Monsieur Connard,

    Permettez-moi de vous féliciter pour m’avoir fait découvrir ce beau film qui défend les vrais valeurs. Enfin une oeuvre cinématographique qui ne tombe pas dans la pornographie en encourageant la jeunesse de notre pays aux plus basses dépravations, et que je peut montrer sans craintes à mes six enfants lorsque je les laisse pour aller passer la soirée avec mon épouse à l’Amicale Texane des danseurs de country.

    Bien à vous,
    Brian

    PS : par hasard, si le second épisode pouvait contenir un vibrant plaidoyer en faveur du port d’arme (ce serait compréhensible : après tout, nos forêts grouillent de loups-garous mous du citron) ou autre acquis social auquel nous tenons, nous les américains…? Décidément, pour une femme, cette miss Meyer a bien du talent !!!

  51. J’ai lu les 4 livres de la saga et vu tous les films qui sont sorti jusqu’à présent, j’aime beaucoup sans me poser plus de questions que ça.
    Mais je tiens à dire que tes résumés m’ont fait mourir de rire! (oui, il y a des adeptes de Twilight qui ont le sens de la dérision)
    Tu marques des points sur toutes les incohérences du film bien que parfois certaines incompréhensions sont dues au fait que tu n’as pas lu les livres, qui sont mieux expliqués.
    Ça n’en reste pas moins niais et pas très intellectuel, on est bien d’accord !
    Enfin bref, j’en ris encore, jolie plume ;-)

    • « j’aime beaucoup sans me poser plus de questions que ça. »

      J’imagine que c’est bien la seule et unique façon d’aimer ces… choses.

  52. Je n’ai ni vu, ni lu les précédents opus… mais enlevez moi un doute? Les vampires finissent pas en merguez au soleil?
    En tout cas si Blade ou Buffy passait par là je crois que l’affaire serait vite réglée tant le QI de ces êtres maléfiques s’approche de celui des huîtres!

    Un chef d’œuvre en somme!

    Un très beau spoiler!

    • N’ayant lu que le premier tome (commencé, puis abandonné, puis repris ensuite), je peux certifier que le fait que les vampires brillent au soleil est écrit noir sur blanc (c’est étrange que je m’en souvienne d’ailleurs) dans le texte. Mais je vous épargne d’aller vérifier par vous-même.
      Je me demande si les réalisateurs se sont rendus compte qu’ils avaient commis une telle bourde…
      Laissez de côté ces clichés à la Bram Stoker. Après tout, Stephenie Meyer a bien le droit de prendre des libertés avec le folklore vampirique, même si elle fait davantage marrer certains de ses lecteurs, cela va de soi (vampire de Noël, vampire de chevet -ah, dommage, la nuit il est éteint, ils sont vraiment pas au point avec leur énergie solaire…)
      Franchement, si les films n’étaient pas sortis, je pense que j’aurais bien mieux apprécié les bouquins.

    • Euh… Dans Blade, Frost arrive à sortir en plein air en mettant de l’écran total. Ce n’est donc pas l’exemple le plus judicieux qui soit…

  53. je tiens a préciser que le film n’est pas uns obligation et que vu ton opinion depuis le début de la saga, il aura mieux valu ne pas y aller…

    mais je ne rentrerais pas dans la polémique, chacun ses délires néanmoins je tiens a dire que si tu avais vu les bandes annonces, tu saurais que le film ne s’arrête pas à ce moment la puisqu’il y a une intervention des volturis durant le générique de fin…enfin ce que j’en dis..

    a bon entendeur….

    • Relax princess, c’est le léger caractère masochiste de l’Odieux Connard qu’on aime tant ;) D’un autre côté, c’est vrai, je suis d’accord c’est honteux de sa part de ne pas avoir regardé la bande annonce, de ne pas être resté jusqu’au bout du générique pour voir ce foutu bonus… Personne n’est parfait, c’est comme ça.

    • On dirait que tu n’as pas compris… OC va exprès voir des bouses potentielles pour pouvoir les spoiler ensuite ici…
      Ils ne spoile pas les films qu’il trouve fabuleux, ça n’aurait aucun intérêt…

  54. A la première lecture, j’ai failli poster « tout fille ne se change pas en geyser de sang virginal la première fois », mais j’imagine à vrai dire mal Bella prendre ses précautions à ce sujet. Donc je me tais… :D

    • Quelles précautions ?

      Sinon, j’avais aussi l’intention de préciser que le saignement n’est en aucun cas systématique lors du tout premier rapport sexuel d’une jeune femme.

  55. Je viens de passer un moment incroyable: rien que des pleurs !
    Des pleurs d’avoir trop ri évidemment mais aussi d’avoir souffert des fautes d’orthographe. Comment peut-on avoir un tel génie pour détruire avec humour un film et ne pas maîtriser parfaitement l’orthographe. Quel gâchis !!!!
    Cette tare permet à l’auteur de la saga Twilight un léger regain de supériorité.

    Par contre, pour pouvoir déballer un tel papier sur un film qu’on a pas aimé, faut être maso ! J’attends la suite avec impatience.

    • Euh, concernant l’orthographe (qui n’est définitivement pas ma compétence la plus développée) de Madame Meyer, enfin de son traducteur qui a la délicatesse de ne pas donner son nom, il me semble que Monsieur Connard, n’a rien à craindre…
      Allez à la bibliothèque, empruntez un exemplaire de la série, armez-vous de dacryosérum avant de lire, ça pique.

  56. De tous ces résumés, celui du premier reste mon préféré, le plus drôle.
    Mais celui-ci m’aura bien donné deux ou trois fou-rires.

    Chers défenseurs de Twilight : apprenez l’humour.
    Je pense qu’Odieux Connard, comme la plupart de ses lecteurs, s’en fiche pas mal au final de l’exactitude de la compréhension du film par rapport aux livres.
    Appréciez cette critique fort bien écrite à sa juste valeur humoristique, il faut reconnaître que ces films sont mal-fichus, incohérents, et, au final, très drôles !
    Alors oui, ils n’ont rien à voir avec les livres, soit. Mais l’auteur de cette critique s’en contre-balance certainement puisque je ne l’imagine pas ajouter la saga Twilight à sa bibliothèque.

    Armez-vous de votre sens de l’humour, profitez de ce joyeux démontage dans les règles, et surtout rappelez-vous que ces films sont une telle blague que les acteurs eux-mêmes sont les premiers à en rire. (En tout cas, vu leur jeu dans les films, ils n’étaient pas sérieux).

    En bref : merci Odieux Connard pour cette critique qui m’aura bien fait rire d’un bout à l’autre, j’attends presque avec impatience la sortie du prochain volet pour en lire une nouvelle de cette trempe !

  57. Bonjour,
    le seul problème avec ces spoils c’est qu’après, nous sommes susceptibles d’avoir envie d’aller voir le film… ça m’avait fait pareil pour les mousquetaire (qui ne sont heureusement pas restés assez longtemps à l’affiche).
    Merci pour cet excellent post, continuez comme ça, cher OC

    • J’ai vu les trois mousquetaires.
      Mes yeux saignent encore.
      La prochaine fois, je me contenterai de lire les spoils de l’OC qui concentre tout ce qui est mauvais dans un sublime article plutôt que de perdre deux heures de ma vie que je ne retrouverai plus jamais.

  58. ha ha ha, excellent spoil, ca donnerais presque envie d’aller voir le film… presque ^^
    Sinon, ca ne choque que moi l’idée que les vampires ne vieillisse pas (parceque presque décomposé), et donc que le mioche resteras indéfiniment a l’état de chiard (dans tout les sens du terme, quoi que dans son cas il fasse plutôt du boudin… a se demander si le père n’est pas un loup garou au final…) qui gueule toute la nuit pour avoir une gorgé de milkshake gout sang ? A moins qu’il ne devienne un truc du style blade… et dans ce cas le reste de la série risque d’être on ne peut plus intéressante ^^

  59. Les scénaristes ont dû se baser sur le manuel « faites copuler votre Sim afin d’agrandir votre ville » mélangé avec « crack vampires » pour écrire cet épisode, je vois que ça.

    Sinon y a des trucs qui ne peuvent s’expliquer que par la consommation excessive de stupéfiants.

  60. Un grand bravo! Si! J’insiste! déjà que ça me faisait mal au coeur de voir que la bit-lit était représentée par ce…. euh… (deux heures que je suis là à chercher un qualificatif pour ce… euh j’ai toujours pas trouvé). Car non ce n’est pas un film!!!! je reste persuadé que c’est une arme envoyée par des aliens pour abrutir encore plus les pauvres fous qui vont le voir avant d’envahir notre planète. (j’ai cherché Mulder et scully dans la salle pour le troisième volet, je les ai pas trouvé…) Heureusement que je ne suis plus avec ma copine, sinon j’aurais dû me le farcir celui-là aussi! Ouf!

    Sinon, je suis d’accord sur le fait que certains bons films puissent donner naissance à de telles « critiques »… (puisque certains se plaignaient que OC arrive à trouver matière à rire dans ces « bons films » en question) mais là, je suis au regret de dire que je suis vaguement inquiet, comment un être a-t’il pu oser s’en prendre à Twilight 4?!?! N’avez-vous donc pas peur cher OC que de critiquer ainsi l’oeuvre du Démon ne vous attire ses foudres? ahem lol … héhé…

    Enfin bref, encore du très bon travail! « Jacob casse toi du topic stp » j’en ai encore mal à la mâchoire d’avoir tant ri!

    Note au tout puissant: Par pitié Seigneur, faites que la prochaine adaptation d’oeuvre de bit-lit nous permette de voir des flots d’hémoglobines, des parties de jambes en l’air monstrueuses façon Spartacus, où les femmes (vampires, métamorphes ou autres…) ne seront pas des représentation 3d modélisées par 3DS Max et ou l’héroïne si elle est enceinte et à deux minutes d’accoucher sera en train de faire une gâterie à son homme tout en se frottant l’abricot avec la tête d’un ennemi tranchée quelques secondes auparavant.
    (non n’insistez pas je ne vous donnerais pas le nom de cette oeuvre pour adulte).

    J’attends avec impatience de pouvoir vous lire à nouveau.

  61. Ah j’oubliais, pour l’histoire de l’érection des vampires…
    Etant moi même en contact avec des cadavres à longueur de journée, je suis dans les pompes funèbres, je peux vous assurer de deux choses: il est impossible d’avoir le barreau passé les six heures qui suivent la mort!! Pareil pour tout réflexe musculaire. J’ai déjà vu des cadavres se redresser à la morgue c’est un phénomène rare mais qui arrive régulièrement. Pareil pour l’érection, il arrive que par une mauvaise position ou je ne sais quoi d’autres, un homme puissent avoir une déformation visible à l’entre jambe mais pas au point d’obtenir les bonnes grâce d’une femme. J’en arrive donc à la conclusion que Bella a été engrossée par un asticot géant qui vit entre les cuisses d’Edward.
    « Nous ne voyons pas d’autres explication »

  62. J’ai pas honte de le dire : j’adore Twilight ! Mais bordel, qu’est-ce que je me suis marée avec cet article ! Bah oui, c’est pas parce-que j’aime que c’est intelligent hein ! Je suis une femme, j’aime les trucs gnangnan ^^
    En tous cas, merci pour ces plusieurs fous-rires :-))

  63. « Jacob en tombe amoureux.

    Encore une fois, oui, c’est dans le film : il s’en « imprègne« , comme il dit, et tombe donc amoureux d’un nouveau-né, faisant de lui une sorte d’über-pédophile, un Marc Dutroux-Garou, enfin bref, un truc peu reluisant. »

    Dieu que j’ai ri.

  64. Bon, apparemment vous êtes beaucoup à vous poser des questions sur la mâchoire de Belle. Je me sens donc obligée de partager avec vous l’explication de mon dentistes (et uniquement par bribes puisque j’ai la fâcheuse habitude de ne pas écouter ce qu’on me raconte). Il arrive dans certains cas de métissage que l’envergure de la dentition ne corresponde pas à celle de la mâchoire. Du coup les dents de devant n’ont pas la place de passer … devant justement. Rien de grave, seulement ça fait une bouche naturellement entrouverte.
    A voir maintenant si l’un des parents de l’actrice est asiatique.
    (la prochaine fois je vous expliquerai pourquoi l’ivg c’est pas systématique :D)
    Ps : Je pense que la couleur des sentiments mérite un spoil bien senti.

  65. Cher O.C., merci d’avoir illuminé ma journée!
    Malheureusement, comme tout bon traitement, votre style a des effets secondaires: j’ai maintenant envie d’aller voir le film histoire de rigoler un peu (personne n’est parfait)!
    J’attends de même très impatiemment la sortie du second volet pour lire le spoiler!
    P.S.: J’ai lu Twilight, j’ai trouvé ça mignon-mais-chiant, mais je me suis arrêtée au premier film, achevée par le « Bella, je veux te protéger », façon bovin. Ai frôlé la fracture des côtes.

  66. Mon Dieu que j’ai ri !!
    Il faut vraiment que j’arrête de prendre l’habitude de lire ce blog au boulot …

    Au passage: le « Marc Dutroux – Garou » est franchement génial !

  67. une question vitale pour l’ardennaise que je suis : mais qu’est ce que la chaloupe ardennaise ?! (explications et schémas souhaités)

    bon et sinon je n’en ai vu qu’un mais j’ai hâte de voir les autres pour mettre ces mots en image !

  68. Aaah, cher Monsieur Un odieux connard, quelle riche idée j’ai eu de regarder le lien facebook de l’un de mes contacts pour une fois…
    D’abord parce que je vois soudain une amélioration certaine de mon humeur qui était assez tapageuse ces derniers temps et que votre blog n’y est pas étranger.
    Et ensuite parce qu’à la lecture de la saga complète des épisodes sous votre plume (et de leurs nombreux commentaires), j’ai découvert que je n’étais pas la seule que l’actrice principale de greys anatomy insupportait et que je me sentirai donc moins seule désormais lorsque je me verrai obligée de regarder les prochains épisodes de ce nav… cette charmante série, ayant en effet un compagnon qui en est fan (personne n’est parfait), tout comme son frère d’ailleurs (on m’a menti, ça doit être une série pour les mecs).
    Mais revenons donc à nos moutons, c’est à dire à Twilight, dont j’ai moi-même lu les trois premiers livres – ce dont je n’ai aucune honte, je précise, mais que je revendique haut et fort. J’invite d’ailleurs tout ceux qui les ont lu lu à faire de même. En effet, quitte à en être passé par là, ne nous cachons pas derrière un rideau de honte mes frères, mais soyons fiers et clamons le « j’ai survécu à la lecture de trois livres de twilight »! Et je pourrai raconter cet exploit à mes petits enfants quand j’en aurai (bon, j’éviterai de dire que j’ai bêtement craqué dans le dernier tome, au moment où Bella s’empêtre dans ses « pour Edouard, le bébé n’était pas encore un être vivant mais moi, je le sentait vivre en moi »… bla bla… et que je te veux un petit Edward miniature par ci… bla bla – chérie, si tu veux une poupée Edward, va au magasin de jouet du coin, ça devrait exister si je ne me trompe et c’est moins compliqué qu’un bébé, m’enfin bon, trop tard évidemment, on ne t’a donc rien appris en cours d’éducation sexuelle?).
    A noter que je les ai lu en anglais, ces fameux bouquins, ce qui a dû m’aider à faire passer la pilule: pour avoir jeté un oeil à la traduction française, je peux affirmer que j’aurais eu du mal à tenir plus de 10 pages (et pour ceux qui se poseraient la question: j’avais que ça sous la main, et j’ai pas détesté le premier, même si j’aurais franchement dû m’arrêter dès que je suis tombée sur le « je t’aime mais je te quitte pour ton propre bien », genre j’avais jamais lu – ou vu – ça de ma vie auparavant et ça présageait bien de ce qui allait suivre…). Mais je m’égare une fois de plus.
    Cher Monsieur Un odieux connard, merci donc pour ce moment de bonheur. Bien sûr, « la critique est aisée mais l’art est difficile ». Mais, je remarque que, chez vous, la critique prend la forme d’un art, là où l’art est complètement absent (je parle bien du film, je ne critiquerai pas les motivations de Meyer, sachant d’expérience combien il est difficile à un auteur de se faire publier et si elle y a si bien réussi, tant mieux pour elle, mais qu’on ne vienne pas me dire que les films ne sont pas exclusivement une pompe à fric).
    Je vous souhaite donc une très bonne continuation dans votre blog, et je pense moi-même revenir très rapidement perdre mon temps à vous lire.
    Votre désormais dévouée,

    Francesca

  69. Je l’ai relu plusieurs fois tellement il m’a fait mourir de rire ce spoiler ! J’ai essayé le 1 et ça m’a suffit ! Qu’est ce que c’est chiant comme film ! Pourtant, j’aime les histoires d’amour d’habitude mais là, c’est carrément insupportable ! Sinon, Vous arrivez à trouver à chaque fois le petit détails qui tue qui fait que le film est pourri (genre, le numéro de tel qui s’affiche lorsque la fifille appel Mr Papa policier). Pour les fan de ce truc, il m’arrive parfois de tomber sur des critiques négatives sur des films dont je suis fan et j’en ri, alors fans de Twillight, riez ! Il n’y a rien de méchant dans cet article, c’est juste pour le fun.

  70. j’adore ta version de twilight, c’est plus…vivant et accrocheur ^^ je me dis que l’auteur(e) n’a du être éduqué qu’à Chrétien de Troy et autres lais médiévaux tant son récit est niais, vide, niais, pathétique, niais et euh disons…niais.
    et puis depuis que c’est sortit, y’a pleins de pseudo-auteurs qui ont sortie que des bouquins sur des vampires tout aussi pourris, et toujours avec la même trame : un lycée, une fille, un vampire, le guide des niaiseries pour les nuls, et au final une bonne grosse daube. rien à voir avec toute la collection d’anne rice et du sympathique Lestat.

    en tout cas très sympa ton blog, j’ai jamais autant rigolé en lisant un article sur un film.

  71. Beaucoup des incohérences que tu notes sont en fait expliquées très clairement (je ne dirais pas de façon censée puisque de toute façon c’est une histoire fantastique) dans les livres ! mais peut être que toi aussi tu as trop peu de neurones pour les lires et du coup tu t’arrêtes au film…^^ (enfin une fois encore c’est juste une supposition)

    Des notes d’humours plutôt sympathiques cela dit

    • Et en quoi cela excuse-t-il la nullité et les incohérences de ce film ?
      Car ceci est la critique… d’un film ! Pas du « livre » dont il est censé être tiré.

    • “Both Rowling and Meyer, they’re speaking directly to young people. … The real difference is that [Harry Potter author] Jo Rowling is a terrific writer and [Twilight author] Stephenie Meyer can’t write worth a darn. She’s not very good.”
      ― Stephen King

      Twilight, roman ou film, c’est de la merde en barre. Il est honteux de voir que les maisons d’édition publient des choses aussi mal écrites et vides. Jusque il y a quelques années, il fallait être un bon auteur pour être publié. Aujourd’hui, la publication n’est plus un gage de qualité et la littérature a rejoint le cinéma et la musique…

      Deux heures devant une daube passent encore (j’ai vu que les deux premiers Twilight, je me suis ennuyée devant le 1er, j’ai eu envie de casser mon ordi au 2ème opus…), mais s’il faut en plus se coltiner le roman……

  72. Moi , personnellement , je trouve que pour quelqu’un qui passe son temps à critiquer Twilight , tu es quand même bien informé sur le sujet . Si tu n’aimes pas ça , pourquoi tu t’infliges la peine d’aller voir ces films au cinéma , c’est totalement idiot . Au fond c’est peut-être plutôt à toi qu’il manque quelques neurones . En attendant , certes , il est vrai que dans le film il y a quelques incohérences , je te l’accorde , et peut-être que tu trouves que tout ce que tu as dit est juste , cependant , tu devrais peut-être retourner au cinéma et le regarder encore une fois car je tiens à te signaler qu’il y a au moins deux de tes informations qui sont fausses . Donc dénigre autant que tu le souhaites Twilight vu que visiblement tu aimes ça et que tu n’as rien de mieux à faire , mais dans ce cas , soit plus méticuleux vis-à-vis des informations eronées que tu donnes et qu’un bon nombre de personnes liront . Bonne continuation à toi :)

      • Mais certainement . La personne qui s’est donné la peine d’écrire ce spoiler dit que c’est Carlisle qui a trouvé la solution miracle qui a sauvé Bella , c’est à dire qu’il fallait lui donner du sang . Faux ! Cette idée , c’est Jacob qui l’a eu , et c’est Edward qui a lu dans l’esprit de celui-ci , à quoi il pensait et qui l’a fait partager aux autres personnes présentes dans la pièce et non Carlisle . Ensuite , il dit que c’est Edward et Jacob qui veulent pratiquer une césarienne « à l’arrache » je dirais . Faux ! C’est Rosalie qui tente de faire ça , mais le temps qu’ils la sortent , je pense que le produit pour l’endormir a le temps de faire son effet , donc les garçons peuvent commencer la césarienne . Je ne m’en cache pas , j’aime twilight . Ce n’est pas au point d’être une fan complètement hystérique non plus , qu’on ne s’y méprenne pas . Et je tiens à préciser que , non , je n’ai pas 13 ans . Mais moi , j’ai pris le temps de lire les livres et j’ai été voir le 4 ème volet au cinéma . Mais en toute bonne élève en littérature qui se respecte, je sais avoir un oeil critique sur ce que je vois . Donc , certes , je l’admet , il y a quelques incohérences dans ce film , mais cependant , je trouve qu’il a tout de même un bon rendu , et qu’il respecte bien tout ce qui se passe dans le livre pour le moment .

      • Je suis d’accord avec toi Zazou ça reste aussi une belle histoire mais il y’a trop de choses qui manque.. fin déjà on peux vraiment féliciter Stephenie Meyer pour ces 4 tomes qui sont très bien mais moi j’aurais rajouter pleins d’autre histoires qui aurais pu donner 7 tomes à la place de 4 ça aurais été vraiment génial..

      • Oui c’est vrai qu’il manque des choses . Je suis d’accord avec toi Myriame . Voila , moi j’ai donné mon avis , et même si ça ne me plait pas particulièrement qu’on dénigre Twilight je pense avoir su juger ce spoiler objectivement , chacun ses goûts après tout . Tout le monde ne peut pas aimer , ni tout aimer non plus . Voilà ce que j’avais à dire :) Ciao les gens !

      • Excusez-moi de vous interrompre, mais je suis secoué par un ricanement hystérique et je ne résiste étrangement pas à l’idée de vous en faire part :
        IHAHAHIIHIHIHGINNNNIIII.

        Excusez la gène occasionnée.

  73. J’ai adoré ! Moi qui n’ai vu aucun des Twilight (non je n’ai pas honte de le dire), ben maintenant…. j’en ai encore moins envie ^^ ! ou alors si, pour se marrer le temps d’une soirée cinoche avec des copines, tout en se goinfrant de pop corn. Et après pour bien se faire mal on se finit avec not’ bon vieux Scream…

    J’ai juste noté le début d’une toute petite incohérence : Le foetus est bel est bien un foetus… A la limite, « a ce stade », ce qu’il n’est plus c’est un embryon.
    Mais je pinaille.

    Merci pour cette « critique » très drôle. Ca fait du bien tant d’humour et surtout ça change de tous les avis dithyrambiques à propos de la série Twilight !

  74. Perso moi j’ai vraiment pas compris le 4 ya trop de choses qui manque j’ai l’impression.. ya des scénes qui ont été couper en plus dont celle ou Charlie vois sa fille dans le cerceuil ainsi que la scéne ou edward et Jacob se bats.. et encore quelques unes j’ai entendue une rumeur comme quoi le bébé de Bella renesmée va sortir avec Jacob ? MDRRRRRRRRRRR attendez c’est une blague ?

  75. J’imagine non sans peine les gerbes de sang que l’Odieux Connard a dispersées un peu partout en voyant cette chose, ça a dû affoler les vampires à 130 kilomètres à la ronde. Mais si vous cherchez un poste de conseiller conjugal pour vampires, cher Odieux, il y a toujours « Dracula: l’amour plus fort que la mort »…

    Sinon la même redondance de commentaires kikoos à peine déguisés, du genre « vous n’avez que ça à faire de dénigrer ». O rly ? A tous les gens qui croient que dans un monde idéal, tout le monde devrait se passer de la pommade sur le dos et s’écrier au génie devant la moindre bouse produite par son voisin: ça existe déjà à « Vivement Dimanche », c’est mielleux, bisounoursien au possible, bref on vomit des arcs-en-ciel rose à la fin, génial ! « Chacun ses goûts ». Oui, même les plus mauvais apparemment.

    Ce qui m’empêche de rire à gorge déployée dans le film, c’est l’avalanche de valeurs récupérées politiquement qu’on fait passer par des torses glabres pour les faire accepter aux filles à peine pubères. Non pas que ce soit puritain, non, après tout, c’est légion aux Etats-Unis, et les anti-IVG ont bien le droit d’avoir une opinion. C’est surtout que ça se contredit: on évite soigneusement de se grimper avant le mariage mais on met surtout pas de capotes, le vampire ne se nourrit pas de sang humain, mais seulement du sang des gens « méchants » (selon quoi ? On sait pas…) ou alors le loup-garou qui tombe amoureux d’un bébé (WTF ?!) alors c’est peut-être une légende de je-ne-sais où comme quelqu’un l’a expliqué plus haut, mais dans notre société, ça devient légèrement glauque.

    Les incohérences du scénario font bien rire c’est vrai, mais celles au niveau des messages, c’est déjà un poil plus dérangeant. Si les Amérindiens voyaient du racisme partout, ils pourraient aussi faire le parallèle « Jacob = indien = loup-garou, groupe des méchants » et « Edward = bon WASP = gentil », mais bon, on va s’arrêter là.

    Je me demande si ce film, s’il avait été réalisé par un Français, serait passé…

    • « Si les Amérindiens voyaient du racisme partout, ils pourraient aussi faire le parallèle « Jacob = indien = loup-garou, groupe des méchants » et « Edward = bon WASP = gentil », mais bon, on va s’arrêter là. »

      Il m’a semblé avoir lu quelque part que c’est déjà le cas. Mais c’est le genre de sujet qui font bien peu écho par ici.

  76. Les caractères « kikoos » à peine déguisés du genre « vous n’avez que ça à faire de dénigrer » . C’est un peu ma phrase ça il me semble . Mais je ne me sens pas trop visé un passant car , je ne suis pas une fille a caractère « kikoo » moi , et je m’amuserai encore moins à le cacher . Un « kikoo » qui se déguise n’a pas de sens , car même déguisé , ils reste un « kikoo » et finira par se trahir tout seul . Et en général , il ne se déguise pas . Donc j’espère que tu ne parlais pas de moi , car si tu as lu mon commentaire en entier , tu as vu que je suis une littéraire , il y a écrit L sur mon dossier , et une « kikoo » en L ça fait désordre . Et ma critique n’était pas méchante ou insultante ou quoi que ce soit d’autres si je me rappelle . Visiblement , les gens donnent leur avis , à l’exemple de l’OC qui donne le sien , tout comme toi tu as donné le tien aussi , donc j’ai fait pareil . Et par ma petite expérience , non je ne crois pas que le monde est tout rose et qu’il faut se passer de la pommade sur le dos . Et « chacun ses goûts » , même les plus mauvais d’après toi , ok , mais qui es-tu pour juger de qui a des bons goûts ou non ? Pense bien que si Tu juges que ceux qui aiment Twilight ont des mauvais goûts , c’est selon Toi , mais dis toi bien que pour d’autres personnes , les gens qui aiment Twilight peuvent avoir de bons goûts . Bref , on va s’arrêter la :)

      • Oui peut-être et alors ? Chacun est comme il est :) Pour ma part , je trouve que critiquer sans connaitre , c’est complètement idiot . Et c’est justement pour ça qu’avant de donner mon opinion sur Mr l’Odieux Connard , j’ai voulu lire par moi-même son article . On m’en a parlé et pas en bien du tout , le portrait qu’ont m’en a fait était quelque peu méchant et insultant . Mais avant de donner mon opinion , j’ai préféré en juger par mes propres yeux . Et au passage il faudra m’expliquer aussi en quoi le fait d’aimer twilight fait forcément de nous quelqu’un qui n’a pas de neurones aussi .

    • Moi aussi il se trouve (hasard des choses hein^^) que je suis en TL, et personnellement on m’a appris à analyser le contenu d’une œuvre. Ici, qu’avons-nous ? Du rien, en grande majorité. Des incohérences par centaines (pas besoin de te refaire le spoil), un massacre du fantastique, une histoire niaise à pleurer, aucune passion, aucune profondeur, et en plus des messages réacs’ à faire peur. Le sexe c’est pas bien, et évidemment, pas avant le mariage ! Le premier rapport, comme ça fait mal « on ne le refait plus ». Ils sont terribles les ados de ce film ! Les personnages sont tellement édulcorés et décalés par rapport à la réalité, que ça en devient marrant.

      Après tu as le côté marketing. A ton avis, pourquoi les trois-quarts de ceux qui aiment « Twilight » sont des adolescentes ? Parce qu’entre le physique des acteurs et la jolie Bella qui ne se met jamais en avant, c’est conçu de bout en bout pour leur plaire, ça s’appelle une « cible marketing ». Les gens consomment lorsqu’ils vont au cinéma, ils répondent à une pub, et se foutent de la qualité du moment que le kéké satisfait son goût pour les bagnoles dans « Fast & Furious » et que la fille de base peut fantasmer sur Edward. Du coup, vu que le public se fout de la qualité, le cinéma devient une consommation. Et les fans de « Twilight », en moutonnant sévère devant les sales, participent méchamment au phénomène.

      Dans chaque film, série, musique… il y a un côté subjectif (ton sentiment par rapport au truc) et un côté objectif (ce que contient la production artistique réellement). Par exemple, j’ai chialé comme un môme devant Avatar, film pas franchement exceptionnel sur le plan autre que technique… Évidemment quand objectivement ça s’approche du néant, ça arrange bien tout le monde de sortir « chacun ses goûts ». Je suis pour la critique constructive, donc j’espère que là, je t’aurai éclairée un peu. Je ne te reproche pas d’aimer Twilight, mais je déteste la bien pensance qui amène les gens à se graisser la patte pour éviter à tout prix de choquer les sensibles.
      Salut à toi :-))

  77. Bonsoir, cher Odieux Connard,
    tout d’abord, je tiens à vous féliciter de cette splendide satire de Twilight. J’ai découvert votre blog il y a peu, pour ne pas dire 3 jours, et je dois avouer que j’ai vraiment apprécié de voir cette saga déprimante enfin remise à sa place.
    Votre style d’écriture est un délice à la lecture. De nos jour peu de personnes manient avec humour la langue française ainsi, c’est un réel plaisir de vous lire.
    J’ai une petite question qui sans doute va vous étonner, mais que signifie le verbe « spoiler » ? J’ai plusieurs fois croisé sa route, mais je n’ai jamais osé l’arrêter afin de lui demander sa destination. euh, non, je m’égare, sa signification. Voilà qui est mieux.
    Pourriez-vous me donner son sens ?
    Merci bien, au passage, bonne nuit !

    • Bonjour ! Pour répondre à votre question, et pour faire simple, un « spoiler » c’est raconter une histoire, la fin d’un film ou son contenu.

      En fait quand on signale un « spoiler » à ses lecteurs, on leur indique que si ils ne veulent surtout pas connaitre la fin du film, qu’ils passent leur chemin…

      Voilà, en gros ce que ça veut dire. J’espère vous avoir aidée.

      • Merci beaucoup pour votre réponse, elle me convient parfaitement ! J’en conclue qu’il s’agit d’un joli anglicisme, qui lorsqu’il est transformé en verbe se conjugue à la manière du 1er groupe !
        Bonne journée !

      • Bonjour Cerise, il me paraît important de t’informer que tu te trouves actuellement sur Internet, dont le principal intérêt est que tu peux trouver presque n’importe quelle information par toi-même, sans recourir à l’aide d’un tiers.
        Cela te sera sûrement utile pour la suite.

      • Cela n’empêche pas de demander aimablement une explication par un être de chair et de sang, plutôt que par un moteur de recherche froid et sans âme.

  78. Que te dire bravo, je me suis régalée en te lisant, tu as un vrai talent de narrateur??? Je pense que tu devrais leur proposer tes services pour le 41/2…
    J’en ris encore
    Bonne soirée
    Sylve

  79. Franchement merci pour nous avoir bien fait rire mais par contre ça m’aurait fait vraiment mal au cul si j’avais dû payer pour voir cette merde, personnellement en regardant par curiosité le 1er sur M6 il y a quelques semaines j’ai eu le sentiment de perdre mon temps et ce n’est pas seulement un sentiment mais une vérité. Je pense d’ailleurs que le cinéma d’art se perd ou et trop underground pour être reconnu comme le seul à faire des films de qualités. Je me dis que mes scénar doivent valoir tellement mieux que je devrais les produire, seulement il faut des moyens. Je n’ai pas lu les livres mais si le film reflète le livre je n’aurais plus peur d’écrire un roman. Merci pour ton humour. Bonne continuation.

  80. Juste une petite précision après avoir moi aussi vu cette daube : C’est Jacob qui a l’idée de faire boire du sang à Bella pour le bébé. (Ca prouve à quel point ils sont cons ces vampires, si même un loup-garou trouve la solution à leur place…)

    Merci pour ce compte rendu qui fait bien ressortir la non-présence d’un cerveau dans l’écriture de ce truc.

  81. Génial, cet article, ça faisait longtemps que je n’avais plus autant ri en lisant une critique de cinéma… J’ai même explosé de rire en lisant certains passages. Ah, ça fait du bien un peu d’humour différent ;-)

    Bravo et merci pour ce compte-rendu. Je n’ai certainement plus besoin d’aller voir le film…

  82. J’ai l’impression en lisant certains commentaires, que leurs auteurs sont frappés de cécité (ou de débilité profonde, au choix), on est ici sur un site intitulé « Le blog de l’odieux connard » et certains arrivent sur leurs grands chevaux poussant moult cris et vociférations.
    J’aimerais donc savoir si c’est le mot « odieux » ou le mot « connard »qui les dérange ?

    Je leur dis donc, si vous voulez voir Beeeehhhla et son copain Edouharde encensés, ce site n’est pas fait pour vous, je vous conseillerais donc Twilightcdelabombace:::DDD.com ou Laconfrériedesponeys.fr.

    Voila, en tant que lecteur de la première heure de ce blog, je suis toujours plié devant les vos articles cher odieux, j’attends avec impatience le spoiler de la deuxième partie de cette bouse intersidérale.

    PS: pour en revenir a nos chers admirateurs de touaielaytte, je ne comprend pas comment on peut aimer un film ou 90% du temps (j’exagère à peine) on voit 2 amoindris mentaux (non parce que si ils ont autre chose il faudrait me dire quoi, moi, je ne vois pas) roucouler ensemble.

    • Coucou,

      J’avais émis l’hypothèse (commentaire n°34) qu’on pouvait s’entendre entre avec neurones (ceux qui n’aiment pas) et sans neurones (ceux qui aiment).

      Je ne lance pas une polémique…si je suis dans le coin, c’est que je ne suis pas « Xavier de Carglass »….Loin de là !

      Non c’est juste pour répondre à ta question très cher poney rose

      -> »Twilight ????, Whyyyy life is so crual ??? » Je dirais pour ma part que ça change des « Aventures rocambolesques de DSK et de son pénis » ; mais aussi « De qui va gagner les érections de 2012″.

      Brefons…As-tu déja vu un film d’amour intelligent ? (Mis à part les Dorcel, mais ce sont des rôlistes à part entière)

      -> On a eu le droit à Dirty dancing récemment ou l’apanage d’un crétin en collant

      En fait on aime les histoires comme ça parce que ça ne nécessite pas (forcément) d’intelligence pour comprendre (peut-être juste une once de logique pour comprendre la nécessité d’un clébard dans un film d’amour).

      J’ai beaucoup aimé ce côté « Fascination amoureuse »….du chapitre 1, ces petits regards coquinoux en coin….

      Voilà…J’ai parlé pour moi

      Joann

      • Hello, effectivement, je suis d’accord, un fan de twilight n’est pas forcément un décérébré, loin de la, je questionne juste le fait que l’on puisse aimer le film, parce que bon personnellement, à part une belle tranche de rigolade sur tous les passages niais et beaucoup d’agacement je n’en ai pas retiré grand chose (ah si edward aime bella qui aime edward qui aime bella qui aime un loup-garou (?!) puis qui aime a nouveau edward etc etc … ah ben non j’en n’ai rien retiré en fait).

        Par contre du point de vue changement effectivement ça nous fait oublier quelque peu notre quotidien dans ce monde (d’ailleurs c’est bien pour ça qu’on va voir un film, c’est pour se distraire de notre quotidien [ou pour aller voir un acteur ‘telman bo kome ROber patisone ! », mais la ya un soucis] ),
        Ah tous les films ne sont pas intelligents loin de la, mais certains plus que d’autres, de ce point de vue je pense que la série des Bourne ou Gran Torino dépasse de loin les Twilight et autres Harry Potter.

        Après si on veut quand même aller voir des films « pas intelligents » et nuls autant aller voir des films ou on ne s’endort pas genre Captain america, les 3 mousquetaires (en passant, le spoiler de notre OC est criant de vérité, et très drôle, pas une scène de cohérente du film),c’est de la daube de niveau twilight mais au moins il y a de l’action, enfin c’est mon opinion hein, certains préfèreront surement suivre un couple niais pendant 4 films !

        Je parle la aussi pour moi. bien entendu :)

        PS: arf j’ai zappé un « s » à « comprend » sur mon premier post !

      • Mais y’ a quand même des films d’amour mais qui ne sont pas -trop- sirupeux… Je pense à « Always » par exemple…

        Aimer Twilight n’est pas une histoire de décérébrés en effet, mais j’avoue que personnellement je ne comprends pas qu’on puisse rester plus de 10 minutes face à un enchaînements de regards langoureux (moi qui n’ai supporté Titanic que 20minutes… arf)

      • Salutations du matin très cher Poney,

        En fait dans le 1ier opus…C’est les petites phrases qui tuent -> »Je ressens le besoin de te protéger » (Etc….Je connais pas les dialogues par coeur….Je n’ai pas encore ce léger problème mental) et avec ça tu ajoutes Robert avec son regard à la « Horacio Caine » (Tu sais dans les « experts » le petit rouquin qui a un torticolis et qui fais le regard d’homme sexy), tu y ajoutes le côté Xavier Bertrand (Le côté rassurant et nounours) Et voilà….La mayonnaise prend aisément…Tu te surprends à rêver…

        Non par contre Honnêtement Robert…..A part en vampire….Nan mais il est moche ! (un peu comme Christophe Maé sans sa perruque dans le roi soleil).

        Enfin, « Bourne » et « Gran torino » pas vu….Pas plus que les « harrry potter » d’ailleurs….

        Et question de loup-garou alias question bête : C’est à cause de Robert que tu n’aimes pas ??? (<- Dans ce cas là….2ième matage de film s'impose juste pour l'histoire…Après tu peux imaginer "Corbier" dans le rôle de Robert). :-))))))

        Très agréable journée cher Poney

  83. Comment est il possible d’écrire un tel texte sans se sentir ridicule ? Critiquer un film pour adolescents qui n’a pas la prétention d’être autre chose … c’est comme critiquer un dessin animé. Depuis quand les enfants demandent ils des choses cohérentes ? Tout ce qu’ils veulent c’est du divertissement. Si tu es trop vieux ou trop intelligent pour regarder un tel navet (pour reprendre tes mots) ne gaspille pas d’argent en allant le voir au cinéma (après c’est toi qui gère ton argent …) .
    Qu’est ce que cela t’apporte de faire une critique d’un film aussi facile à critiquer ? C’est comme se vanter d’avoir passé la nuit avec la nymphomane du coin, tout le monde l’a fait !
    Au fond le pseudo « odieux connard » ne te conviens pas, même si tu as l’air bien plus con encore que les vampires, les loups garous et l’auteure de cette quadrilogie. J’aime les gens qui savent décortiquer l’actualité, qui ont du répondant, du mordant … Toi tu es juste pathétique. C’est juste une déception.

    • Donc les adolescents sont des êtres primitifs, incapables de comprendre un raisonnement construit ou d’apprécier un minimum de cohérence ?
      Et au moins dans un dessin animé y a-t-il de belles images et de la poésie, de l’humour. Ce qui n’est manifestement pas le cas dans cette série de films.

      Ce film est peut-être (sûrement) une cible facile, mais on ne peut nier que l’exercice est réussi, et de loin : ce texte est très agréable et fait passer un bon moment.

      Quant à ta phrase sur l’actualité : il y a une section exprès pour ça dans ce blog, avec des articles « mordants » sur des sujets moins neuneus.

    • Je vois, à l’évocation des dessins animés, qu’il y en as des qui ne connaissent pas le Nostalgia Critic.

      Allez, hop, toi googler ça fissa ! Vostfr si tu préfère le français-camenbert.

    • Les enfants et les adolescents ne sont pas des idiots et il existe des bons ET des mauvais films (d’animation ou pas) pour ces tranches d’âge. Idem pour la musique, pour la littérature, etc, etc…
      J’espère que vous ne laissez pas vos enfants devant des D.A. pourris complètement idiots sous prétexte qu’ils sont petits et assez cons pour pouvoir les subir… Mais si c’est le cas, soyez sûrs qu’ils aimeront les futurs Twilight ou Fast and Furious…

    • Moi qui pensais être le seul à avoir séduit la nymphomane du coin! Je suis cruellement déçu, Maria, et m’en vais de ce pas me flageller en regardant Twilight 12, ou les Répercussions du Retour de la Revanche des Loups Garous Sur des Vampires Qui Sortent le Jour Mais Qui brillent de Mille Feux, une histoire d’amour si chiante que même les nourrissons vomissent du sang.
      Je suis d’accord pour dire que son pseudo vous conviendrait sûrement beaucoup plus qu’à lui même.

    • Vingt mille lieues sous les mers, L’Île au trésor, Donald Duck, Le roi et l’oiseau… Grâce au ciel, c’en est fini de ces ridicules subtilités (‘Manquerait plus que les jeunes en redemandent). Adieu saltimbanques, adieu gougnafiers, adieu sons, lettres, images, théâtre! Vous pensiez ranimer la forme, et voici que la foule désapprouve le fond. Le fond nous ennuie!

      Elle était trop grande, la prétention de divertir.

    • Ce n’est pas parce qu’un dessin animé s’adresse aux enfants qu’il est forcément simple, dénué de sens etc, il y a des dessins animés qui sont de vraies perles ! Certains sont fait par des adultes passionnés par leur métier, et un dessin animé pour enfant peut être lu d’une façon tout à fait différente pour un adulte, je pense – tout comme les livres d’ailleurs.

      Ensuite, personnellement, je trouve ça important de critiquer ces daubes. Parce que ça s’adresse à un public adolescent en plein développement, quête de soi etc, c’est d’autant plus dangereux. Les images, et encore plus les films contiennent des tonnes de messages, certains conscients, d’autres perçus juste inconsciemment, et voir de telles daubes aussi appréciés par le public me fait très peur. Je n’ose même pas imaginer ce que deviendront la majorité des filles super fans de twilight à 30 ans quand elles élèveront leurs enfants.
      (Juste, concernant mes propos sur les images, je suis étudiante dans le cinéma d’animation, j’apprends donc chaque jour davantage la puissance des images ; je ne parle pas dans le vide).

      Enfin, suivant ce blog depuis février dernier et n’ayant encore rien posté avant aujourd’hui…
      Merci OC pour toutes les tranches de rire, et en particulier pour les articles sur le « féminisme », ça fait du bien.

      • Je ne peux que te suivre sur la forces des images, mais surtout des mots et des livres étudiants un peu cela en psychologie (enfin ma mineure, située en Licence de sciences de l’éducation, introduction à la psychologie et à la psychanalyse), le style, le sens métaphorique est très important (et non, ce n’est pas parce que le livre/ Da ou autre s’adresse à un public de 6 ans par exemple qu’il faut enlevé tout effet stylistique dans la forme et en faire un texte, une œuvre purement informative (et donc souvent linéaire et peu intéressante) mais je m’éloigne du sujet twilight, mes excuses.

      • Pour poursuivre ce que je disais j’ai appris qu’une version abrégé des club des 5, va ou est sortie où tout effet stylistique à été supprimé et où le récit à totalement été réécris au présent, personnellement je les ais lus peu après avoir appris à lire et ça ne m’as pas desservie, au contraire ! Mais l’on veux faire croire au gens que les gamins sont des êtres stupide auxquels il faut tout mettre à leur niveaux, faire ça c’est supprimé la magie contenue dans ces écrits…

      • Je suis navrée d’apprendre ça, d’autant que, personnellement, je trouve ça extrêmement irrespectueux envers l’auteur…
        On va vers un monde où les gens ont de moins en moins de vocabulaire – et où ils lisent de moins en moins, d’ailleurs, ça se tient – alors si en plus on simplifie des livres parfaitement abordables pour un gosse de 7-8 ans…
        C’est d’autant plus triste que, en tant qu’étudiante dans un milieu où il faut savoir exprimer des idées, on ressent souvent le manque de vocabulaire. On n’exprime pas une idée compliquée avec des mots simples.

      • >> Tataro : J’ai lu le Club des 5 quand j’étais gosse. Et Caroline et les 6 compagnons et Poly ! J’adorais ! Je suis navrée d’apprendre que ces romans enfantins sont ainsi malmenés et les enfants également au passage…

    • On parle beaucoup d’espèces en voie de disparition en ces temps de réchauffement planétaire (animaux, syriens etc …), mais on en oublie deux, l’humour et le second degré.
      Pour reprendre ta phrase et la tourner plus à mon goût « j’aime les gens qui ont de l’humour, qui savent lire les titres des blogs et qui savent comprendre ce qu’ils signifient … Toi tu es juste pathétique. »

      Tout ça pour dire, les aigris dénués d’humour passez donc votre chemin.

      A bon entendeur.

  84. Hé! Super ce que t’as dit! ça fait bien rigoler surtout quand tu te fais chier en cours (et oui la fac.. bla bla bla..). Mais t’as juste oublié qu’avant que les deux guguches couchent ensemble pour la deuxième fois Bella a supplié Edward. C’est mythique quand même, ça, non? x)

  85. « Comme on connaît les saints, on les honore »
    Alors bon, j’dis pas qu’on peut pas être tenté de lire des trucs avec lesquels on sait qu’on ne sera pas d’accord, mais s’infliger la lecture d’un article qui s’intitule « Twilight 4 – Révélation (ou Roupillon, on hésite encore) – 1ère partie » (comme quoi y’avait bien un indice sur ce qu’on pouvait s’attendre à lire) et trouver ridicule de la part de l’OC d’aller voir un film juste pour le tourner en dérision… c’est à ce demander qui est vraiment « maso », « idiot », « ridicule », « pathétique »… rayez la mention inutile.
    Au fond, traiter de « con » un connard, c’est un p’tit peu comme « se vanter d’avoir passé la nuit avec la nymphomane du coin »…
    A bon entendeur,

  86. « Tranchez là, ça vous apprendre à ne pas suivre »
    Ça vous apprendre. Hu ?
    « Mais pas de bol, il se trouve comme ils ont trop traîné (étonnant !), Carlisle et ses deux comparses vampires reviennent d’en ville au même moment »
    Il manque un « que », dirais-je.

  87. Pour commencer, super article, bien lol, et tout ça.

    J’aimerais surtout poser une question a ceux qui disent « lisez le livre avant de critiquer ». Avez vous lu le livre « le parrain »? Le livre « je suis une legende »? La nouvelle « Rapport Minoritaire » (Minority Report)? Le livre Trainspotting? Le livre Retour a Brooklyn (Requiem For A Dream? Les ouvrages dont sont adaptés quasi tout les Kubrick ? Ou, pour faire large, la BD 300, la BD Kick Ass, la BD Wanted, la BD RED? Vous avez fini un seul Silent Hill avant d’aller voir le film de Gans? Les exemples sont multiples…

    Pourtant je serait pret a parier que ces films, et bien d’autres, vous les avez critiqué et peut etre avec le ton moqueur que vous reprochez a l’odieux connard.
    Alors, comme on dit, avant de jeter la première pierre…

  88. L’amour entre les 2 taches du film est tellement pur que meme lorsque edward met ses mains dans le sang de bella et bien l’alliance reste nikel chrome …..

  89. Et ben MERCI. Un grand MERCI pour le talent. J’ai pris fous rires sur fous rires, et c’est pas très professionnel pour une wrking girl au boulot.

  90. Bah dis donc pour un film qui endormirai tu en a bien des choses a dire sur celui ci,sans parler du fait qu il suscite suffisamment ton intérêt pour avoir pris la peine d’en écrire quelques mots,pardon un pseudo résumé.j ai quand Meme pris la peine de te lire mais j avoue que des gens comme toi,amoureux de la critique il y en a des caisse il est vrai que c est comme dans la vie,on trouve tellement de personnes adorant la critique que cela en arrive a me faire sourire et de trouver cette démarche très peu creative et manquant un peu de personnalité.tchooo bye amuse toi bien

    • Comment peut-on lire un spoiler aussi ENORME, aussi bien écrit et drôle et en dire que la démarche est peu créative et manquant de personnalité?

      Désolé mais des critiques aussi bien ficelées, jouant sur l’humour et pas sur la critique acerbe, élitiste et ennuyeuse à mourir, j’en connais pas des masses…

      Mais comme je disais plus bas, le fan(anatique) a un sens de l’humour très peu développé…

    • Non mais mesdemoiselles, faut arrêter, là.
      On croirait lire des commentaires de maéttes*, de jeunes filles vexées qu’on ait touché à leur idôle, et sans humour.
      Le tutoiement, l’aigreur, tout y est. Manque plus que l’orthographe de kikoolol.

      * Sur le site Ra7or, un billet assez drôle faisant une « explication de texte » de « Qu’on s’attache » de Christophe Maé a déclenché la furie de hordes de petites greluches ()les maéttes, donc), et ce pendant plus d’un an.

  91. Monsieur connard, c’était tout simplement énorme.
    Du grand art ! Ça donnerait presque envie de voir le film en se rememorant les barres de rire que vous m’avez procurer tout au long de votre récit !

    Nice !

  92. Il n’y a vraiment qu’un Odieux Connard pour écrire une chose aussi incroyable.
    Merci bien pour cette lecture inoubliable – en attente du dernier opus, afin de savoir ce que complotent les vilains vampires italiens tout blonds et tout blancs et aussi arriérés que la Cullen family.

  93. Hello O.C,

    J’ai découvert ce blog hilarant il y a près d’un an et depuis, l’un de mes réflexes dès que j’ai vu un film au ciné, c’est de venir voir si vous l’avez spoilé ! Même si je l’ai aimé car comme dit le proverbe (que je viens juste d’inventer ^^) : un peu de dérision n’a jamais tué personne !

    A 29 ans, j’aime beaucoup la saga de Stephenie Meyer (un peu moins les films) et j’assume totalement ! A ce sujet, j’aimerais rappeler que des goûts et des couleurs, hein…Je respecte les gens qui n’aiment pas, je demande la même chose en retour. J’aime Twilight, je n’ai pas pour autant l’impression d’être totalement décérébrée :)

    Ce qui ne m’empêche pas, comme d’autres fans qui ont commenté avant moi, d’avoir beaucoup ri à la lecture de ce spoiler ! Oui, il y a des éléments qui ici paraissent incohérents mais qui sont parfaitement expliqués dans les romans. Mais comme votre mauvaise foi me fait beaucoup rire, je ne m’en plains pas.!

    Merci pour tous ces fous rires (à vous ainsi qu’à certains commentateurs récurrents ^^), j’attends avec impatience le prochain article !

  94. Monsieur Connard,

    Pour résumer la vague de pensées qui submergent votre blog, nous pourrions dire que beaucoup de gens font beaucoup de choses, et que peu de gens s’illustrent dans cet exercice.

    Vous-même vous faites fi du danger en nous contant si joliment l’art du slip (l’apanage des héros).

    L’oisiveté tisse ses toiles de dentelles légères et retient tout mon temps; c’est pourquoi je ne commente que vos articles abordant les dessous.

    Indolemment vôtre.

  95. Je note le même manque d’humour chez certains fan(anatique)s de Twilight que chez d’autres genres de fanatiques.

    Dans les deux cas, les dits fanatiques idolâtrent un bouquin et ses différentes interprétations et fustigent les incroyants qui en rigolent…

  96. Je n’ai pas vu Twilight, et je ne le verrai pas. Je ne l’ai pas lu, et je ne le lirai pas. Les photos et extraits dont nous sommes abreuvés partout me suffisent amplement et donnent déjà la nausée. Il existe tant de bons livres à lire, une vie n’y suffirait pas, alors hors de question pour moi de perdre du temps avec les mauvais.
    Ceci dit, j’ai beaucoup apprécié votre article (et si j’avais hésité encore à me pencher sur Twilgiht, il aurait achevé de me persuader de n’en rien faire), et tant pis pour ceux qui ne savent pas en rire. Bravo et merci.

  97. Je dois avouer j’ai vu les 2 premiers contraint et forcé par une demoiselle… et franchement j’ai du mal.Le premier filmé par l’équipe de Loft Story (oh ils s’embrassent, vite filmons les arbres !!!) et le deuxième… devant le regarder je m’y suis pris à 3 fois m’endormant devant cet épisode de Derrick.

    Toutefois, j’ai du mal à comprendre votre acharnement sur les vampires au soleil. Certes la légende (du moins la plus populaire) leur donne une légère intolérance aux rayons solaires. Mais la légende du Loup Garou les fait se transformer en loups garous seulement lors de la pleine Lune et sans leur demander la permission. Ils deviennent alors des bêtes féroces ne désirant que de se remplir leurs dents creuses avec tout ce qui traine.
    Là ils ont l’air de pouvoir se transformer un peu comme ils veulent pour devenir de gentils gros toutous. Et ça, personne ne revient dessus.
    Donc soit on accepte que celle qui a aligné les mots pour faire ces bouquins (je ne peux décemment pas l’appeler écrivain) a pris des libertés avec toutes les légendes et on ne s’en formalise pas, soit on gueule mais sur tout. Pourquoi se focaliser que sur ces vampires sunproof ?

    • Peut être parce que dans la version originale, et donc dans le scénario du film, il est dit dés le début que les loups-garous peuvent se transformer comme bon leur semble, tandis que la faille des vampire est bien leur peau scintillante au soleil. On peut reprocher aux « scénaristes » d’avoir pris ces libertés avec les légendes, certes, mais si au moins ces libertés étaient respectées tout au long de la saga… Un peu de cohérence, que diable !

    • Parce qu’un vampire boule à facette végétarien c’est nettement plus hilarant (et révoltant!) qu’un loup garou style métamorphe classique avec une seule forme =D

  98. Merci pour ce commentaire très drôle (mais qui me fait quand même un peu mal parce que j’adore Twilight, oups), cependant il serait quand même mieux de démonter le film avec les scènes de ce film et non des passages issus de votre imagination (c’est Jacob le loup-garou boudeur qui ironiquement souligne la probable envie de sang du foetus et non Carlisle le papa-vampire-médecin).

    Ensuite je suis perplexe tous le monde reste bloqué sur le fait d’un vampire ne devrait pas avoir d’érection (et je suis d’accord c’est un problème souvent – systématiquement même – oublié quand il s’agit d’histoire avec des « gentils » vampire) alors que ce vampire a planté sa petite graine quand même!
    Alors grâce à Ugly Betty j’ai appris que les morts avait encore une ultime cartouche dans leur fusils (oulala la métaphore qu’elle est belle) mais Edward est mort depuis une centaine d’année et si je veux bien tolérer la pas de Bougie woogie avant le mariage cela veut quand même dire qu’entre le moment de sa mort et celui de sa nuit de noce le monsieur n’a pas fait joujou tout seul (sachant qu’il avait 17 ans à sa transformation – je voudrais savoir combien de garçon de 17 ans reste si sage en même temps ça peut aussi expliquer l’air crispé qu’il se traine depuis 3 films) et cela me choque bien plus!

  99. Foetus c’est de la 8e semaine de grossesse jusqu’à la naissance, visiblement y’à pas que les Cullen qui sont des quiches en biologie basique, c’est affreux.

    C’est vraiment pour faire un odieux commentaire, parce que je me suis poilée du début à la fin en lisant cet article, et qu’en plus je vais pouvoir faire semblant de critiquer ce film en toute connaissance de cause (tout ça en économisant 10 euros, vraiment, merci)

  100. autre chose

    On dit au debut du livre qu’un vampire est STRERILE c’est pour cette raison que rosalie ne veut pas que bella devienne un vampire car elle pourra plus avoir d’enfant
    Donc ce qui signifie que Rosalie ne produit plus de gamete femelle pas d’ovule rien
    Mais par un étrange miracle les hommes eux continus a produire des spermatozoides ( oui ca peut pas etre autres chose sinon ca aurait pas fonctionner avec l’ovule de bella )

  101. Merci pour ce grand moment J’ai eu peur un instant; j’ai pensé que vous n’iriez pas voir le film et j’étais donc prête à vous payer votre ticket. Mais voilà mes craintes envolée.

  102. J’adore Twilight, que ça soit les bouquins ou les films. Mais je me suis bien marrée en te lisant!
    T’as pris la peine de t’intéresser un minimum au sujet et c’est hilarant vu de ton côté.

  103. Franchement , j’ai ri mais ri comme une cinglée ! J’aime tous ces films à l’eau de rose , les livres aussi , tant pis pour moi et les autres ….Mais la façon dont tu en parles est un régal ! Vivement la seconde partie du volet 4 ….Voili, voilou, Cathy .

  104. Je conseille fortement Time Out à Sir odieux connard. Moi qui habituellement suis trés bon public, Time Out est un film si peu crédible et ridicule qu’il mérite largement un article. Les invraisemblances, le scènario, les plans, les acteurs, LES VOIX FRANCAISES, les dialogues ridicules…
    J’attends avec impatience cet article (si article il y aura!)

    • Moi qui suit si prompte aux critiques j’ai trouvé Time Out très agréable et pas franchement incohérent.
      Les acteurs, LES VOIX ORIGINALES, non franchement il était bine sympa, ce film.

    • J’ai regardé ce film et j’avoue avoir été particulièrement déçu.
      L’idée de départ était bonne, mais très mal exploitée à mon goût.

      • Lily, d’un côté, tant mieux d’avoir enjoyé, parce que ça laisse un gout amer, un film que l’on apprecie pas. (oui grosse erreur de l’avoir vu en français)
        Calavera, je suis tellement d’accord! Je me suis tellement attendue à mieux..

  105. Ahhhhhhh d’accord ! je comprends mieux pourquoi j’ai eu tellement de résultats de recherches « Ca manque quoi un bb vampire » qui atterrissaient sur mon blog !! je m’attendais à un surplus de trafic avec la sortie de toilettes 4 mais je pigeais pas cette recherche. Me voilà éclairée didonc.

    Bref… vu le nombre de conneries, d’incohérences, d’improbabilités qu’il y a dans cette sage, je pige toujours pas le succès de ce truc. même en étant très très très objective…

    le pire c’est que, autant dans les 3 premiers films il y avait un pseudo fil conducteur qui tentait vaguement d’être intrigant, là de ce que je lis, ils se passent vraiment rien dans le film : ils se marient, elle mange du poulet, elle est enceinte et elle accouche woohoo…ambiance de folie quoi !

    C’est dingue et ça me dépasse…

  106. Ton article est tout simplement FABULEUX, j’ai rigolé du début jusqu’à la fin!
    Je cours de ce pas lire tes autres articles concernant les précédents films!
    Un grand Bravo!!

  107. De Twilight je n’ai vu que le 1er film, par curiosité, et n’ai même pas pu aller jusqu’au bout tant j’ai trouvé ça cucul et mal joué…

    Par conséquent, j’ai une question : comment fais-tu pour avoir le courage de te taper de tels navets en entier ?

    … En tout cas, n’arrêtes surtout pas, tes articles sont à mourir de rire !

  108. Cher Odieux Connard, merci pour ce beau spoiler!

    Par contre je t’avouerais que le coup du sang virginal… Bon environ 50% des filles ne saignent pas leur de leur premier rapport, ça peut venir de diverses raisons, vélo, cheval, masturbation, grand écart etc etc etc… Bref c’est le seul truc qui m’as sauté aux yeux et réellement gêné dans ma lecture, à part cela bravo, bravo, j’aime !

    • Dans le cas de Bella on peut quand même se poser la question ! :) M’est d’avis qu’elle a une pile de bouquin sur la choucroute planqué sous son lit la gourgandine. (référence à la tignasse d’Edward.)

  109. C’est EXACTEMENT les réflexions que je me suis faites tout au long du film. En plus je l’ai vu en anglais, et si vous pensez que Edward et son inutile Bella aux dents de lapin sont pénibles en doublages, attendez d’entendre leurs voix respectives. Edward ne sait pas parler autrement qu’en murmurant des paroles avec une voix grave et sans articuler, ce qui fait qu’on comprend pas trop, ca ressemble même plus a de l’anglais, et Bella….eh bien Bella elle a just l’air de s’être fumée un énorme pétard, d’où l’incapacité de fermer la bouche.

  110. Je sais pas comment tu as fait pour tenir tout le film au cinéma! Je l’ai dl, et j’ai mis l’avance rapide au bout de 25 minutes de film! Je crois que j’ai le cerveau liquéfié!
    En tous cas, j’adore ton article, je me suis fendue une barre!

  111. Twilight 4 – Révélation ou Roupillon… Mais… Mais… C’est exactement ce que j’me suis dit en le regardant ! Je commence à être sur la même longueur d’onde que notre Odieux Connard… … … Je devrais peut-être m’en inquiéter d’ailleurs… En tout cas je confirme que ce spoiler retrace avec authenticité ce film. Les incohérences, les scènes chiantes à en mourir, le comportement de ces personnages lobotomisés… Franchement y a pas à dire, le spoiler est encore mieux que le film. :) Merci cher Odieux, mon impatience ne fait que grandir dans l’attente de la deuxième partie de ce navet… heu… film (deuxième partie qui n’a surement qu’un but lucratif tant le premier était bourré de rien…), rien que pour morfler devant et avoir le plaisir après de lire votre spoiler !

  112. Cher monsieur Connard… Vous êtes un martyr… Vous vous êtes infligé le visionnage du pire (et plus long) navet de l’histoire pour nous éviter de faire pareil…
    Moi je dis RESPECT!

  113. J’avoue ma forfaiture : je suis une fille, j’ai 22 ans (je n’ai plus l’excuse de l’adolescence), et j’ai beaucoup aimé le film, j’ai même lu les livres. Pitié, ne me lapidez pas !

    J’ai tout de même pris beaucoup de plaisir à lire ton commentaire, et j’en venais parfois à souffler comme une femme qui accouche pour ne pas hurler de rire. Tu as un merveilleux sens de l’humour et ton blog fait désormais parti de mes favoris !

    Bonne continuation !

  114. Comme Mathou j’ai lu les livres et apprécié le 4ème film et j’ai beaucoup aimé l’article sur le film car c’est vrai qu’il y a des incohérences assez énormes.
    J’ai même pleuré de rire pendant plusieurs minutes sur la partie Yahoo answers car c’est énorme surtout le « Falé pas metre ton pieu n’importe ou Dracula lol »

    Merci pour cette belle tranche de rire. J’irais également lire les autres spoilers sur les autres films car je suis sûre que ca doit être fameux également.

  115. Au vu de la dramatique conjoncture économique, monsieur l’Odieux Connard, vous faites du tort à ceux qui ont encore la chance d’avoir un travail et qui, poussés par le chômage technique, traîne sur Yahoo en donnant l’illusion d’une activité professionnelle intense bien que factice.
    Sachez qu’il est très difficile d’expliquer à un patron soupçonneux la raison de quelques gloussements mal contrôlés et de trémoussements joyeux sur son fauteuil de bureau.
    Inspirée par votre verve, j’ai simulé un accouchement vampire avec complications près de la photocopieuse et c’est passé comme un foetus dans le co… Une lettre à la poste.
    Par contre maintenant je suis au chômage.

  116. merci d’avoir remplacer l’heure trente de film naze, part une demis heure de rigolade XD

    on compte sur toi pour le dernier volet de ce truc XD

    merci encore

  117. j’adore ton article/résumé !! c’est drôle, sinique, pertinant, et un brin cultivé ^^ congarts !
    n’hésite pas à recommencer !!

  118. T’as vraiment dormi devant le film !
    1. Comment peux-tu passer à cote de la merveilleuse idée de prénom de Bella si jamais le méchant foetus est un garcon ? EJ, Edward-Jacob.
    2. Ce n’est pas Carlisle qui a l’idée de donner du sang à Bella, c’est pire que ca, c’est Jacob qui dit ca « pour de lol » alors ils essayent plutôt que de se fâcher contre les sous-entendus racistes de son idée débile.
    T’as cru quoi ? Qu’on ne pouvait pas à la fois kiffer ton blog et suivre twilight ? Moi monsieur, je me suis levée pour le voir au cinécité des halles devant tout le monde !! (à 9h du mat quand tous mes amis dorment ou sont au boulot, en faisant semblant d’accompagner une mioche qui passait par la.. Comme elle a hurlé à la scène des cotes cassées LOL)

  119. je ne suis pas croyant mais Goddamn Hell, une tartine de mots aussi acide que longue à lire. J’irai jusqu’à dire que c’est gratuit de déverser autant de venin sur ce……(je n’ose employer le mot film), mais il faut le dire, cela défoule, de le lire ou de l’écrire. Quand on voit le public qui est touché par ce…….(je n’ose toujours pas employer le mot film), et pas que des pisseuses de 12 ans malheureusement (les pisseuses de la fac y sont aussi réceptives, à l’âge ou la maturité du monde adulte est censé vous submerger, si c’est pas triste), je n’imagine pas ce qui nous attend au cinéma dans une dizaine d’années.
    On trouvait déjà que Buffy et Angel étaient promptes à faire mouiller les donzelles découvrant leurs premières règles (normal qe M6 ait mis la main dessus hein, la trash tv du service public par excellence – on me dit dans l’oreille que c’est TF1 maintenant – ), mais là, Twighlight dépasse l’entendement.
    Et quand bien même on aimerait ce genre cinématographie (4 films pour se faire dépuceler à l’âge de 17 ans), les incohérences aussi multiples que les bourdes de Nikos Aliagas auraient normalement du faire fuir beaucoup de monde. Il faut croire que le Français moyen se rapproche du vide intersidéral qui sert de base de rélfexion à Bella. Triste 7ème art.

  120. Je viens de découvrir ce site (par un ami). Et je dois dire que j’ai commencer par cette article qui m’a fait merveilleusement rire !

    Bonne continuation.

  121. Merci de m’avoir fait autant rire, cher Salopard Repoussant. Cet article vient de me faire tomber amoureux de toi. Ca te dit, une lune de miel vespérale homosexuelle dans les bois ? (A moins que tu ne sois en réalité une femme, mode Tu Mourras Moins Bête, auquel cas on peut faire ça de jour, je serai moins… « impressionné ».)

  122. Je n’étais pas venue vous rendre visite depuis un moment, cher Monsieur Connard. Je suis ravie d’être revenue en cette nuit d’insomnie : rire pendant 10 mn sans interruption a dénoué les tensions insomniaques, et je pense pouvoir aller dormir sur mes deux oreilles.
    Grand merci pour cette œuvre humanitaire sans aucun doute involontaire (ce n’est guère votre genre, présumé-je).
    PS : j’adore vos images de forums et de FB (article suivant). Vous avez fait tout ça tout seul ? Chapeau ! Ou alors vous êtes aussi insomniaque…

  123. Bravo pour cet article, mon cher Odieux, votre plume est à mon humble avis plutôt exceptionnelle.
    Étant un lecteur compulsif, au point de dévorer le Cycle d’Elric, de Michael Moorcock (plus ou moins 3700 pages) en quatre jours, Twilight a marqué un véritable tournant dans ma vie.
    Trois semaines pour lire les 150 premières pages de la saga, avant de m’arrêter, écœuré.
    Je me suis alors dis qu’on ne pouvait pas faire pire. Si j’en crois votre article sur Twilight 4, je me trompait.

    Pour ce qui est de la réinterprétation des mythes vampiriques, je tiens à rappeler que les premiers mythes remontent à Sumer (environ 4000 av JC) et décrivent les vampires comme des êtres féminins semi reptilien étripant des enfants pour se nourrir.
    Les mythes chinois, quand à eux, parlent de vampires chauves, aux yeux globuleux, adipeux ou maigres comme des clous (rayez les mentions inutiles), et toujours particulièrement velus.
    Il y a fort à parier que Bella et des millions de midinettes trouverait de tels vampires beaucoup moins sexy…
    Pour ce qui est des loups garous, quelqu’un peut il me rappeler quelle explication boiteuse à été fournie par l’auteur pour expliquer le fait qu’ils puissent se transformer à volonté?
    Personne?
    Je m’en doutais, cette explication doit être vraiment fumeuse (si elle existe).
    Sournoisement votre.
    Okiba

    • Pour les loups garou, l’explication donnée par l’auteur et qu’en faite tout les loups garou pense être des loups garou mais en faite ce n’en sont pas ( car ceux ci se transforme effectivement durant les pleines lunes ) mais une autre espèce.

      Comme j’ai poussé le vice a lire tout les livres, cette explication se trouve a la fin du quatrième tome quand les Volturi cherche une autre excuse pour s’en prendre aux Cullen.

      Bref, j’ai oublié le terme exacte donner a l’espèce des loup garou, mais ils explique que ça aurai pu tombé sur n’importe quel autre animal et que le fait que se soit des loup est plus ou moins un hasard ( si mes souvenirs son bon )

      ( Bon faut dire que je les ai lut il y a longtemps, et que je n’ai pas été capable de les relire… :) )

      Voilà voilà !

  124. Mon cher odieux,

    J’avais attendu avant de lire votre article. trouver un moment où personne ne me verrait et où je pourrais aller voir le film sans crainte et comme vous, m’infliger ceci… Et c’est finalement arrivé. J’ai vu et pleuré de rire devant les scènes affligeantes de niaiserie.
    Je vous suis depuis l’année dernière et ne suis pas prête de vous quitter mon cher Connard
    Bien à vous

    Emma le Lutin, humaine à ses heures

    PS : j’ai rêvé de vous récemment.

  125. excellent! il est juste domage que vous ‘ayez pas vu le dernier moment dufilm après le générique avec les volturis: ça valait son pesant de cacahuètes!!!

  126. c’est génial, qu’est ce que je me suis marré !!
    Mr Connard vous prenez quoi ? j’en veux !

    le pire est que je suis une fan de TW au point d’être allé passer 3 jours à port angeles (eh oui c’est du lourd)
    mais je me suis toujours demandé pourquoi j’aimais ces bouquins alors qu’ils étaient si mal écrits
    les films sont des daubes absolues mais je cours les voir et j’acheterai les DVD ???

    à priori ça ne se soigne pas (à méditer :on est pas tout à fait con quand on se rend compte qu’on l’est , non ?)

  127. Bonjour,

    J’ai eu ce matin, en sirotant mon café matinal, l’immense plaisir de lire votre savoureuse critique de ce navet insipide. Jusque-là tout baigne… mais c’est justement en prenant mon bain… qu’une question me taraudât l’esprit et m’empêchât de savourer l’instant. Êtes-vous masochiste? Souffrez-vous de pertes de mémoire chroniques? Mais pourquoi, pourquoi dites-moi avez-vous dépensé des deniers durement gagnés (je présume) pour vous taper trois autres épisodes de cette assommante saga ??? Vous n’aviez pas compris au premier? Puis finalement en égouttant (je sortais du bain) je me suis, dis, que finalement j’étais bien contente que vous y soyez retourné, car sans cette étourderie de votre par je n’aurais pas commencé ma journée en rigolant … Merci !!!

  128. Putain t’as eu du culot d’aller jusqu’au bout de l’histoire. Y a tellement d’incohérences qu’on pourrait en écrire une saga de 5 tomes.

  129. Joli travail ! Je me suis vraiment bien marrée en lisant certains passages ! Belle analyse approfondie. ;) Aaaah « Twilight »… ses vampires qui brillent, ses personnages principaux si peu intéressants, le vide abyssal de ses films… Il n’y a vraiment que le 1 qui comporte un peu d’intérêt. Hmmm… nan une scène en fait : celle du baseball, que j’aime beaucoup. En fait, pour moi les seules scènes intéressantes sont celles des combats et des Volturi… ah et j’adore aussi entendre les groupies se mettre à glousser à l’apparition d’Edward ou du torse de Jacob (XD) et les « Ta gueule ! » quand le film commence… Pourquoi je vais voir les suites au ciné quand elles sortent ? Euh… j’aime bien Carlisle et Alice et je veux savoir comment ça finit ? Ouais nan… en fait je suis juste maso… XD

  130. C’est quoi ton problème avec mon âme soeur, je veux parler de Robert Pattinson dans cette saga je suis comme personnage Bella swan et je me marie avec Edward Cullen alors gars à toi je serais capable de te tuer, soit te planter un pieu dans le coeur ou encore t’arracher le coeur d’une telle douleur que tu ne pourras pa t’enremmettre

    • ça va peut-être te traumatiser mais il faut que tu saches: Edward Cullen n’existe pas. C’est un personnage de fiction, comme le père Noël et la petite souris des dents de lait. Oh, et si tu plantes un pieux dans le coeur de chaque personne qui te dis quelque chose que tu n’as pas envie d’entendre, tu vas finir en prison jusqu’à la fin de tes jours.

      Allez, pleure pas…

  131. Il faut toujours miser sur la grande stupidité des gens, je reste rassuré qu’il en reste quelque uns pour gueuler :)

    Superbe analyse, pour ma part je me suis arrêté au tout premier de la série.

  132. Vu juste le premier de la série… et j’ai eu très très peur… qu’ils en tournent un deuxième… Et si jamais l’idée d’en inventer un cinquième genre « chapître final » leurs venaient à l’esprit je ne suis pas sûre de tenir le coup. Même sans les voir on en parle tout autour de moi… pitié c’est pire que du colonel Ryel….j’en fait des cauchemards.
    merci pour ton spoil le lire fut une véritable thérapie :)

  133. la 1ere partie de Twilight 4 a été trop génial.J’ai adoré même si certains moment, j’ai eu peur. en tout cas, je ne sais pas vous, mais je suis pressé de voir la 2eme partie le 16 novembre 2012.

  134. Ben ils peuvent pas être beau (je m’étouffe en disant cela) comme le dirait les petites filles de 13 ans ou comme elle le crierait et intelligent, ce serait trop réaliste de faire un film ou des vampires et des loups garous réfléchissent. Puis vu que les jeunes filles qui crient en question sont trop obnubilées par : soit mater Edward, soit mater Jacob, soit avoir un orgasme, soit abattre leur voisine qui ne fait pas partie de la même team qu’elle ; elles n’ont pas pu voir toutes les incohérences de ce film.

  135. Ah ! Je savais bien qu’il me manquait quelque chose à mon doigt, une magnifique bague bien sûr, et avec les pansement Twilight je guérirai plus vite, vite je cours m’en acheter !
    A quand les capotes et les toilettes Twilight ?

  136. Je trouve votre critique délicieuse et bien faite. En effet il y’a un nombre d’incohérences hallucinant. Je n’ai lu aucun des livres, don, j’ignore si elle sont le fruit de différence légère entre le livre et la version cinéma.. mais, si il n’y a que pour seule explication le manque de réflexion et de talent de l’auteur alors oui.. honte à elle.
    Moi il y’a une autre chose qui m’a toujours parus débile: Edward et les Cullens, se tapent éternellement le lycée.. (super constitutif) soit disant car, ils doivent bien « rester au même age » .. euh sauf que c’est débile: en effet, quitte à ce que Edward pr exemple, paraisse avoir 18 ans à l’heure actuelle, ils sont bien obligé de lui faire faire de faux papiers d’identité bidons, régulièrement ( tous les 10 ans? ) avec changement de date de naissance pour que le jeunot ait civilement l’âge qu’on lui donne. Pour s’inscrire dans d’autres activité, bien qu’il montre son permis de conduire, (qui sert chez eux de carte d’identité)qui doit lui aussi régulièrement changé de date de naissance..Bref, il peu difficilement aller au lycée avec des papiers qui stipule qu’il est né en 1880, ou 1930, ou 1975.. donc, truc débile: quitte à mentir régulièrement sur sa date de naissance, pourquoi ne pas en faire un majeur, un mec genre de 20 ans (y’a pas grande différence physique entre 17 et 20 ans) et qu’il puisse, au moins: éviter d’aller à l’école// et genre.. bosser? ou bien// aller à la fac et chaque année étudier dans une autre filière, autre chose ( c’est moins con que de se taper 36 fois le bac non?)

    Ceci dit: il y’a des petites remarques qui reviennent souvent sur le physique de l’actrice et que je ne comprends pas.. vous dites qu’elle a une poitrine de garçon , qu’elle est androgyne.. euh.. bien, elle doit avoir, à vu de nez un bonnet B ce qui est la moyenne de pas mal de femmes dans le monde. Les seins étant fait de graisse, messieurs, une femme de physionomie mince peut difficilement avoir des obus si son gabarit est naturellement petit. Sauf à kiffer les nichons silliconnés et avoir pour référence les actrice de film de boules et leur ballons de fête foraines.. je sais bien que la plupart des mcs veulent une femme sans brioche, mince, avec des seins énormes..sauf que c’est juste artificiel comme concepts. .La plupart des femmes qui ont naturellement un bonnet déjà plus important, genre D, ou E .. sont grosses, ou ronde comme on dit poliment ,car point de secret hein: sein = graisse donc bcp de graisse= nature plus robuste comme on dit..(et souvent, aussi, du coup, pour moins vous plaire, de la brioche, qu’elles arrivent plus ou moins à dissimuler.. mais ne rêvons pas)je parle en général(aprés certaines ont plus de bol génétique).. donc,arrêter de taxer d’endrogyne toutes les nanas qui ont des poitrines moyennes naturelles, en accord avec leur silhouette, telle que la nature les a faite. C’est très bien qu’elle ne passe ps sous le bistouri pour ne pas déplaire à un public masculin qui a des références artificielles.

    Ceci dit, oui, elle joue comme un cul et ses tics de yeux et de bouche m’agacent terriblement, j’ignore si elle est décrite ainsi dans le livre ou si c’est une volonté du réalisateur..

  137. A mourir de rire cette analyse! Franchement, j’ai bien ri et je suis ravie de découvrir que dans ce monde aveuglé, il existe encore quelques personnes un minimum rationnel! (je n’ai pourtant visionné que les premières minutes de ce quatrième volet, en streaming bien sûr! hors de question de dépenser un euro là-dedans).
    Je suis d’accord avec le fait que les films/romans fantastiques permettent de rêver et de s’évader de notre quotidien (après tout, c’est bien leur raison d’exister, non?). Bon, on peut aussi profiter de ces métaphores pour faire passer un message, mais ça, c’est un autre sujet!(à condition encore qu’il soit un miminum élaboré et pas aussi évident que celui de Stéphanie Meyer; passé quatre tomes à dire « pas de sexe avant le mariage, pas de sexe avant le mariage, pas de sexe avant le mariage », ça lasse un peu).
    J’ai lu Fascination, après avoir vu le premier film tout sympathique de Twilight(bah oui, ma petite soeur de quinze ans étant littéralement tombée sous le charme de Robert Pattison après avoir visionné le film, a courru s’acheter tous les bouquins; par curiosité, j’ai pris le premier tome, normal!). Bon, mises à part quelques niaiseries, je l’ai trouvé plaisant à lire. Disons que j’avais de quoi me montrer indulgente encore… Par contre, je me suis arrêté là. Parce qu’après avoir parcourru les deux cent premières pages du deuxième tome, j’ai commencé à avoir de sérieux doutes… Bah ouais, passé deux cent pages dans la tête d’une grande dépressive, bah, c’est déprimant. Non que je compatissais, je ne comprenais pas où était l’intérêt de publier un telle daube! Sérieux, sa maison d’édition s’est retrouvé avec ce manuscrit entre les mains et a dit « génial, on publie! ». Non, le pire, c’est que ce bouquin s’est vendu!! Bref, tout ce que j’ai retenu de cet inexplicable succès, c’est qu’une femme a un jour écrit une histoire (inspiré d’un rêve; ouais, histoire de renforcer le côté mystérieux), une histoire d’amour, où la seule intrigue tourne autour de l’amour, un amour ni impossible, ni compliqué, ni entravé d’obstacles, non, non, un amour tout simple et linéaire. C’est juste que la pauvre paumée d’héroïne a une légère tendance à la dramatisation! Chaque détails insignifiants de sa vie (presque) inintéressante devient un véritable problème… En plus, elle a un super vampire, et une super famille de vampires, dont le seul souci est d’organiser dans les moindres détails une cérémonie de mariage traditionnelle…

    Le pire du pire, c’est vraiment l’adaptation cinématographique de ces romans où rien, absolument rien ne se passe jamais!! (mise à part un peu d’action dans le 3, paraît que celui-là était plus destiné aux garçons; bah ouais, les trois minutes de combat final étaient palpitantes!). J’ai souvent de la peine pour les pauvres acteurs, en entendant certaines de leurs répliques bidons. Ah non, vu le salaire qu’ils touchent, finalement ça doit pas mal compenser le ridicule…

    Bref, j’en aurais encore plein à dire, mais je crois que je vais m’arrêter là.

  138. Pingback: Navets 2011: Top 10 | How I Learned To Stop Worrying And Love This Blog·

  139. Monsieur Connard,

    J’adore votre blog, qui m’a occupée de longues heures, surtout vos spoilers qui me confortent dans l’idée que décidémment, on tente de nous faire passer des vessies pour des lanternes en matière de cinéma, et des bouses immondes pour des chefs-d’oeuvre.

    Cependant, comme la plupart des personnes qui ont commenté, je viens moi aussi faire part d’une erreur : « un grand débat se lance alors entre ceux qui veulent « garder le bébé » et ceux qui veulent « se débarrasser du foëtus » (qui a ce stade, n’en est plus un depuis longtemps, mais visiblement, tous les Cullen, le médecin compris, sont des quiches en biologie basique, c’est affreux). » : je pense qu’il y a confusion entre foetus et embryon. On parle de foetus à partir de 8 semaines, et ce jusqu’à la naissance. Donc Renesmée (dont le prénom sonne bougrement comme « Rename me ») est bel et bien un foetus à ce stade de l’histoire.

    Sur ce, je retourne me lamenter sur le crépuscule de notre littérature « jeunes adultes » (qui en soit est également une grave connerie, mais passons).

    Admirativement,

  140. Hey ! Je voulais juste préciser que les loups ont un bermuda qu’ils attachent a leur cheville avec une lanière de cuir (sauf dans les cas d’extrême rapidité). Et Jacob le dit : il est repassé chez lui prendre une chemise et un pantalon pour le mariage…
    Bonne continuation, une fan de la Saga

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s